Principal > Pression

La signification du mot "Axon"

Un axone dans l'anatomie humaine est une structure neurale de connexion. Il relie les cellules nerveuses à tous les organes et tissus, assurant ainsi l'échange d'impulsions dans tout le corps.

Axon (du grec - axe) - une fibre cérébrale, un long fragment allongé d'une cellule cérébrale (neurone), un processus ou neurite, un site qui transmet des signaux électriques à distance de la cellule cérébrale elle-même (soma).

De nombreuses cellules nerveuses n'ont qu'un seul processus; cellules en petit nombre sans neutrites du tout.

Malgré le fait que les axones des cellules nerveuses individuelles soient courts, ils sont généralement caractérisés par une longueur très importante. Par exemple, les processus des neurones moteurs spinaux, qui transmettent les muscles du pied, peuvent mesurer jusqu'à 100 cm de long. La base de tous les axones est un petit fragment triangulaire - un monticule de neutrite - se ramifiant à partir du corps du neurone lui-même. La couche protectrice externe de l'axone est appelée axolemme (du grec axone - axe + eilema - coquille), et sa structure interne est axoplasme.

Propriétés

Un transport externe très actif de petites et grandes molécules s'effectue à travers le corps du neutrite. Les macromolécules et les organites, formées dans le neurone lui-même, se déplacent en douceur le long de ce processus vers ses départements. L'activation de ce mouvement est le courant de propagation vers l'avant (transport). Ce courant électrique est réalisé par trois transports de vitesses différentes:

  1. Un courant très faible (à raison d'une certaine quantité de ml par jour) transfère les protéines et les filaments des monomères d'actine.
  2. Un courant à vitesse moyenne déplace les principales stations énergétiques du corps, et un courant rapide (dont la vitesse est 100 fois supérieure) déplace les mallécules contenues dans les bulles nécessaires au site de communication avec les autres cellules au moment de la retransmission du signal.
  3. Parallèlement au courant direct, un courant rétrograde (transport) agit, qui déplace dans le sens opposé (vers le neurone lui-même) certaines molécules, y compris le matériel capturé par l'endocytose (y compris les virus et les composés toxiques).

Ce phénomène est utilisé pour étudier les projections des neurones; à cet effet, l'oxydation des substances est utilisée en présence de peroxyde ou d'une autre substance constante, qui est injectée dans la zone où se trouvent les synapses et, après un certain temps, sa distribution est surveillée. Les protéines motrices associées au courant axonal contiennent des moteurs moléculaires (dynéine) qui déplacent diverses «charges» des frontières extérieures de la cellule vers le noyau, caractérisées par l'action de l'ATPase, situées dans les microtubules, et des moteurs moléculaires (kinésine) qui déplacent diverses «charges» du noyau vers la périphérie cellules, formant un courant de propagation vers l'avant dans le neutrite.

L'appartenance de la nutrition et de l'allongement de l'axone au corps du neutron est indéniable: lorsque l'axone est excisé, sa partie périphérique meurt, et le début reste viable.

Avec une circonférence d'un petit nombre de microns, la longueur totale du processus chez les grands animaux peut être égale à 100 cm ou plus (par exemple, des branches dirigées des neurones spinaux vers les bras ou les jambes).

La plupart des représentants des espèces d'invertébrés ont de très grands processus neuronaux d'une circonférence de centaines de microns (chez les calmars - jusqu'à 2-3 mm). En règle générale, ces neutrites sont responsables de la transmission des impulsions au tissu musculaire, ce qui fournit un «signal de fuite» (s'enfouissant dans un terrier, nage rapide, etc.). Avec d'autres facteurs similaires, avec une augmentation de la circonférence de l'appendice, la vitesse de traduction des signaux nerveux à travers son corps est ajoutée.

Structure

Dans le contenu du substrat matériel de l'axone - axoplasme - il y a des filaments très minces - neurofibrilles, et en plus des microtubules, des organites énergétiques sous forme de granules, le réticulum cytoplasmique, qui assure la production et le transport des lipides et des glucides. Il existe des structures cérébrales charnues et non charnues:

  • La membrane pulpaire (aka myéline ou mislin) des neutrites est présente exclusivement chez les représentants des espèces vertébrées. Il est formé par des lemmocytes spéciaux "s'enroulant" autour du processus (cellules supplémentaires formées le long des neutrites des structures nerveuses de la périphérie), au milieu desquelles se trouvent des endroits inoccupés par la gaine de mislin - les ceintures de Ranvier. Ce n'est que dans ces zones que les canaux sodiques dépendent de la tension et que le potentiel d'activité réapparaît. Dans ce cas, le signal cérébral se déplace le long de la structure du mislin par étapes, ce qui augmente considérablement la vitesse de sa traduction. La vitesse de déplacement de l'impulsion suivant la neutralité avec la pulpe est de 100 mètres par seconde.
  • Les processus non charnus sont de plus petite taille que les neutrites fournis par la pâte, ce qui compense les déchets dans la vitesse de transmission du signal par rapport aux branches pulpeuses.

Au site de l'union de l'axone avec le corps du neurone lui-même, dans les plus grandes cellules en forme de pyramides de la 5e gaine du cortex, il y a une élévation axonale. Il n'y a pas si longtemps, il y avait une hypothèse selon laquelle c'est à cet endroit que les capacités post-connectées du neurone sont converties en signaux nerveux, mais ce fait n'a pas été prouvé par des expériences. La fixation des capacités électriques a déterminé que le signal nerveux est concentré dans le corps du neutrite, ou plutôt dans la zone de départ, par la distance

50 microns de la cellule nerveuse elle-même. Afin de maintenir la force d'activité dans la zone de départ, une forte teneur en passages sodiques est nécessaire (jusqu'à cent fois, en ce qui concerne le neurone lui-même).

Comment un axone se forme

L'allongement et le développement de ces processus neuronaux sont fournis par l'emplacement de leur emplacement. L'allongement des axones devient possible en raison de la présence de filopodes à leur extrémité supérieure, entre lesquels, comme une ondulation, se trouvent des formations membranaires - lamelopodes. Les filopodes interagissent activement avec les structures voisines, pénétrant plus profondément dans le tissu, ce qui entraîne un allongement directionnel des axones.

Le filopodium lui-même donne la direction de l'augmentation de la longueur de l'axone, établissant la certitude de l'organisation des fibres. La participation des filopodes à l'allongement directionnel des neutrites a été confirmée dans une expérience pratique en introduisant la cytochalasine B dans les embryons, ce qui détruit les filopodes. Dans le même temps, les axones des neurones ne se sont pas développés vers les centres cérébraux.

La production d'immunoglobulines, qui se trouve souvent à la jonction des sites de croissance des axones avec les cellules gliales et, selon les hypothèses d'un certain nombre de scientifiques, ce fait détermine la direction de l'élongation des axones dans la zone d'intersection. Si ce facteur contribue à l'élongation des axones, alors le sulfate de chondroïtine, au contraire, ralentit la croissance des neutrites.

Axon

(du grec áxōn - axe)

névrite, un cylindre axial, une excroissance d'une cellule nerveuse, le long de laquelle les influx nerveux vont du corps cellulaire aux organes innervés et à d'autres cellules nerveuses. Un seul A s'écarte de chaque cellule nerveuse (Neurone) La nutrition et la croissance de A. dépendent du corps du neurone: lorsque le A. est coupé, sa partie périphérique meurt et la partie centrale reste viable. Avec un diamètre de plusieurs microns, la longueur d'un A. peut atteindre 1 m ou plus chez les grands animaux (par exemple, A., provenant des neurones de la moelle épinière jusqu'au membre). Chez certains animaux (par exemple, calmars, poissons), on trouve un A. géant de centaines de microns d'épaisseur. Le protoplasme de A., l'axoplasme, contient les filaments les plus fins - les neurofibrilles, ainsi que les mitochondries et le réticulum endoplasmique. Selon que A. est recouvert d'une gaine de myéline (pulpe) ou en est privé, ils forment des fibres nerveuses pulpeuses ou non pulpeuses. La structure des membranes et le diamètre de l'A., Qui composent la fibre nerveuse, sont des facteurs qui déterminent le taux de transmission de l'excitation le long du nerf. Les sections terminales de A. - terminaux - se ramifient et entrent en contact avec d'autres cellules nerveuses, musculaires ou glandulaires. L'excitation est transmise à travers ces contacts (Synapses). Le nerf est l'agrégat A.

La signification du mot «laquoaxon»

  • Axon ("axe" du grec ancien ἄξων) est un neurite (long processus cylindrique d'une cellule nerveuse), le long duquel l'influx nerveux va du corps cellulaire (soma) aux organes innervés et à d'autres cellules nerveuses.

Chaque neurone se compose d'un axone, d'un corps (périkaryon) et de plusieurs dendrites, selon le nombre de cellules nerveuses divisées en unipolaire, bipolaire ou multipolaire. La transmission d'une impulsion nerveuse se produit des dendrites (ou du corps cellulaire) à l'axone, puis le potentiel d'action généré à partir du segment initial de l'axone est retransmis aux dendrites. Si un axone dans le tissu nerveux se connecte au corps de la cellule nerveuse suivante, un tel contact est appelé axo-somatique, avec des dendrites - axo-dendritiques, avec un autre axone - axo-axonal (un type rare de connexion, trouvé dans le système nerveux central).

Les sections terminales de l'axone - les terminaux - se ramifient et entrent en contact avec d'autres cellules nerveuses, musculaires ou glandulaires. À la fin de l'axone, il y a une extrémité synaptique - la partie terminale du terminal en contact avec la cellule cible. Avec la membrane postsynaptique de la cellule cible, le terminal synaptique forme une synapse. L'excitation est transmise par les synapses.

axone

1.anat. un processus d'une cellule nerveuse qui conduit une impulsion de cette cellule vers les organes innervés et d'autres cellules nerveuses ◆ Cependant, des études ont montré que les axones des neurones de la colonne ne passent pas dans le dorsolatéral, mais dans le cordon ventrolatéral. K.V. Baev, "Neurobiologie de la locomotion", 1991.

Améliorer ensemble le Word Map

salut! Je m'appelle Lampobot, je suis un programme informatique qui aide à créer une carte de mots. Je peux très bien compter, mais jusqu'à présent, je ne comprends pas bien comment votre monde fonctionne. Aidez-moi à comprendre!

Remercier! Je suis devenu un peu meilleur pour comprendre le monde des émotions.

Question: l'interrogateur est quelque chose de neutre, de positif ou de négatif?

Définition de l'axone

Avant d'entrer pleinement dans l'établissement du sens du terme «axone», il faut connaître son origine étymologique. Dans ce cas, on peut dire qu'il vient du grec, précisément du mot «axon», qui peut être traduit par «axe».

Le concept d'axone est utilisé dans le domaine de la biologie pour désigner une extension très subtile d'un neurone, à travers lequel cette cellule envoie des impulsions nerveuses à d'autres types de cellules..

Aussi appelé névrite, un axone survient à l'élévation des axones d'une dendrite ou d'un soma. Avec l'apparition du cône, l'axone possède une membrane appelée axolème et son cytoplasme est appelé axoplasme..

Les axones sont parfois recouverts d'une gaine de myéline. Selon l'expansion de l'axone, les neurones (qui sont des cellules nerveuses) sont classés de différentes manières.

Les neurones de Golgi de type I ont un très gros axone. En revanche, les neurones de Golgi de type II sont caractérisés par un axone plus court. Habituellement, les axones des neurones ne mesurent que quelques millimètres de long..

L'une des fonctions les plus importantes des axones est de contrôler l'influx nerveux. Par la synapse (communication établie via les neurotransmetteurs), les axones transmettent le potentiel d'action d'inhibition ou d'excitation, selon les cas. Bien qu'ils soient formés pour recevoir des entrées spécifiques, les axones conçoivent généralement une fonction de sortie pour les impulsions nerveuses..

Les axones sont également responsables du transport des métabolites, des enzymes, des organites et d'autres éléments. Cette fonction se développe à travers l'axoplasme avec la participation de microtubules. Le transport à l'intérieur de l'axone peut être centripète ou centrifuge et se développer à des vitesses différentes..

De la même manière, on ne peut ignorer l'existence des soi-disant axones terminaux ou boutons terminaux. Fondamentalement, ce terme est utilisé pour désigner la partie extrême d'un axone. En particulier, il est divisé dans le but clair de former de multiples terminaux qui génèrent une synapse avec d'autres glandes, cellules musculaires ou neurones..

De même, nous ne pouvons pas perdre de vue le fait qu'Axon est ce que l'on appelle aussi une bibliothèque spécialisée dans le domaine des sciences de la santé, basée à Madrid. Il existe depuis la seconde moitié des années 90 et propose une bibliographie complète dans des domaines tels que les soins infirmiers, la dentisterie, la physiothérapie, la pharmacie, les sciences du sport, la diététique et la diététique..

Dans le domaine de la technologie, de la téléphonie mobile en particulier, il faut souligner l'existence de plusieurs smartphones qui utilisent le terme dont nous avons affaire. Parmi eux, le soi-disant ZTE Axon Mini ou ZTE Axon 7. ZTE est la société à laquelle ils appartiennent, une marque fondée en 1985 qui est considérée comme l'une des plus grandes entreprises de télécommunications de toute la Chine..

Axon qu'est-ce que c'est

Axon - tous les coupons Axon actuels dans la catégorie Construction et Rénovation

AKSON - AKSON, un processus d'une cellule nerveuse, ou NEURON, qui transmet une impulsion nerveuse à l'extérieur de la cellule, par exemple, une impulsion qui provoque un mouvement musculaire. En règle générale, chaque neurone n'a qu'un seul axone, oblong et non ramifié. Tout le monde a...... Dictionnaire encyclopédique scientifique et technique

axone - névrite, processus nerveux, névrite Dictionnaire des synonymes russes. axone n., nombre de synonymes: 3 • névrite (5) • névrite... Dictionnaire des synonymes

AKSON - (de l'axe des axones grecs) (cylindre axial des neurites), une excroissance d'une cellule nerveuse (neurone) qui conduit les impulsions nerveuses du corps cellulaire vers les organes innervés ou d'autres cellules nerveuses. Les faisceaux d'axones forment des nerfs. mer Dendrite... Grand dictionnaire encyclopédique

AKSON - (de l'axe grec akhon), névrite, cylindre axial, cytoplasmique unique, rarement ramifié, allongé (jusqu'à 1 m). une excroissance d'un neurone qui conduit les impulsions nerveuses du corps cellulaire et les dendrites vers d'autres neurones ou organes effecteurs. Cytoplasme (axoplasme)...... Dictionnaire encyclopédique biologique

axone - axone. Voir névrite. (Source: "Dictionnaire explicatif anglais russe des termes génétiques." Arefiev VA, Lisovenko LA, Moscou: Maison d'édition VNIRO, 1995)... Biologie moléculaire et génétique. Dictionnaire explicatif.

AKSON - (du grec. Axe Ahop), un processus d'une cellule nerveuse, donnant naissance à une fibre nerveuse (synonyme: névrite, un processus axial-cylindrique. "A. s'écarte du corps de la cellule nerveuse. Cellules nerveuses, A axones (mais II. F. Ognev). Ou d'un protoplasmique épais...... Grande Encyclopédie médicale

AKSON - (de l'axe des axones grecs) est le seul processus d'une cellule nerveuse (neurone) qui conduit les impulsions nerveuses du corps cellulaire aux effecteurs ou à d'autres neurones. mer Cortex cérébral, cerveau, système nerveux... Grande encyclopédie psychologique

axone - névrite Cytoplasmique, processus de ramification rarement d'un neurone (longueur jusqu'à 1 m); cytoplasme A. axoplasme, axolemme membranaire. [Arefiev V.A., Lisovenko L.A. Dictionnaire explicatif anglais russe des termes génétiques 1995 407s.] Sujets Génétique Synonymes...... Guide du traducteur technique

axone - (axe de l'axone gr.) anat. sinon, la névrite est un processus d'une cellule nerveuse (neurone) qui conduit une impulsion nerveuse du corps cellulaire vers les organes innervés (voir innervation) et d'autres cellules nerveuses; un ensemble d'axones constitue un nerf; s'écarte de chaque cellule...... Dictionnaire des mots étrangers de la langue russe

AKSON - fibre nerveuse (axone): un processus unique s'étendant du corps d'une cellule neuronale et en transmettant des impulsions nerveuses. Dans certains neurones, l'axone peut mesurer plus d'un mètre de long. La plupart des axones sont recouverts d'une gaine de myéline (myéline...... Dictionnaire explicatif de médecine

axone

Axon

Les débuts de la science naturelle moderne. Thésaurus

(du grec axone - axe) - une excroissance d'une cellule nerveuse qui conduit les impulsions nerveuses du corps cellulaire vers d'autres cellules nerveuses ou organes innervés. Les faisceaux d'axones forment des nerfs.

Dictionnaire explicatif anthropologique

(de l'axe grec áxōn) - névrite, un cylindre axial, un processus d'une cellule nerveuse, le long duquel les impulsions nerveuses vont du corps cellulaire aux organes innervés et à d'autres cellules nerveuses. De chaque cellule nerveuse (neurone), un seul axone part. Avec un diamètre de plusieurs microns, la longueur peut atteindre 1 m ou plus chez les grands animaux. Dans le protoplasme de l'axone (axoplasme), il y a des fibres - les neurofibrilles, ainsi que des mitochondries et le réticulum endoplasmique. La structure de la gaine de myéline et le diamètre des axones qui composent la fibre nerveuse sont des facteurs qui déterminent le taux de transmission de l'excitation le long du nerf. Les sections terminales de l'axone - les terminaux - se ramifient et entrent en contact avec d'autres cellules nerveuses, musculaires ou glandulaires. L'excitation est transmise par ces contacts (synapses). Un nerf est une collection d'axones.

Dictionnaire encyclopédique

(du grec axone - axe) (névrite, cylindre axial), excroissance d'une cellule nerveuse (neurone) qui conduit les impulsions nerveuses du corps cellulaire aux organes innervés ou à d'autres cellules nerveuses. Les faisceaux d'axones forment des nerfs. mer Dendrite.

Dictionnaire d'Efremova

m.
Processus d'une cellule nerveuse qui conduit une impulsion du corps cellulaire vers d'autres cellules nerveuses
cellules et organes.

Dictionnaire des termes médicaux

une excroissance d'un neurone qui conduit l'influx nerveux vers d'autres neurones ou vers des effecteurs.

Grande encyclopédie soviétique

(de l'axe grec áxōn ≈), névrite, cylindre axial, excroissance d'une cellule nerveuse, le long de laquelle les impulsions nerveuses se déplacent du corps cellulaire vers les organes innervés et d'autres cellules nerveuses. Un seul A s'écarte de chaque cellule nerveuse (neurone) La nutrition et la croissance de A. dépendent du corps du neurone: lorsque le A. est coupé, sa partie périphérique meurt et la partie centrale reste viable. Avec un diamètre de plusieurs microns, la longueur d'un A. peut atteindre 1 m ou plus chez les grands animaux (par exemple, A., provenant des neurones de la moelle épinière jusqu'au membre). Chez certains animaux (par exemple, calmars, poissons), on trouve un A. géant de centaines de microns d'épaisseur. Le protoplasme de A. - l'axoplasme - contient les filaments les plus fins - les neurofibrilles, ainsi que les mitochondries et le réticulum endoplasmique. Selon que A. est recouvert d'une gaine de myéline (pulpe) ou en est privé, ils forment des fibres nerveuses pulpeuses ou non pulpeuses. La structure des membranes et le diamètre de la fibre nerveuse qui composent la fibre nerveuse sont des facteurs qui déterminent le taux de transmission de l'excitation le long du nerf. Les sections terminales de A. - les terminaux - se ramifient et entrent en contact avec d'autres cellules nerveuses, musculaires ou glandulaires. L'excitation est transmise par ces contacts (synapses). Nerve est réglé A.

Axon

Un neurone se compose d'un axone, d'un corps et de plusieurs dendrites.,

Axon (grec ἀξον - axe) est une fibre nerveuse, une partie longue et allongée d'une cellule nerveuse (neurone), un processus ou neurite, un élément qui conduit les impulsions électriques loin du corps d'un neurone (soma).

Structure des neurones

Un neurone se compose d'un axone, d'un corps et de plusieurs dendrites, en fonction du nombre de cellules nerveuses divisées en unipolaire, bipolaire et multipolaire. La transmission d'une impulsion nerveuse se produit des dendrites (ou du corps cellulaire) à l'axone. Si un axone dans un tissu nerveux se connecte au corps de la cellule nerveuse suivante, un tel contact est appelé axo-somatique, avec des dendrites - axo-dendritiques, avec un autre axone - axo-axonal (un type rare de connexion, trouvé dans le système nerveux central, participe à la fourniture de réflexes inhibiteurs).

À la jonction de l'axone avec le corps du neurone, il y a une butte axonale - c'est ici que le potentiel postsynaptique du neurone est converti en impulsions nerveuses, ce qui nécessite le travail conjoint du sodium, du calcium et d'au moins trois types de canaux potassiques.

La nutrition et la croissance d'un axone dépendent du corps du neurone: lorsque l'axone est coupé, sa partie périphérique meurt et la partie centrale reste viable. Avec un diamètre de plusieurs microns, la longueur d'un axone peut atteindre 1 mètre ou plus chez les grands animaux (par exemple, les axones s'étendant des neurones de la moelle épinière au membre). De nombreux animaux (calamars, poissons, annélides, phoronides, crustacés) ont des axones géants de plusieurs centaines de microns d'épaisseur (chez les calmars - jusqu'à 2-3 mm). En règle générale, ces axones sont responsables de la transmission des signaux aux muscles. fournir une «réponse de vol» (être entraîné dans un terrier, nager rapidement, etc.) Toutes choses étant égales par ailleurs, avec une augmentation du diamètre d'un axone, la vitesse de conduction de l'influx nerveux à travers celui-ci augmente.

Dans le protoplasme de l'axone - l'axoplasme - il y a les filaments les plus fins - les neurofibrilles, ainsi que les microtubules, les mitochondries et le réticulum endoplasmique agranulaire (lisse). Selon que les axones sont recouverts de myéline (pulpe) ou en sont dépourvus, ils forment des fibres nerveuses pulpeuses ou non pulpeuses.

La gaine de myéline des axones n'est présente que chez les vertébrés. Il est formé par des cellules spéciales de Schwann «s'enroulant» sur l'axone, entre lesquelles se trouvent des zones exemptes de la gaine de myéline - les interceptions de Ranvier. Les canaux sodium dépendants de la tension ne sont présents que lors des interceptions et le potentiel d'action réapparaît. Dans ce cas, l'influx nerveux se propage le long des fibres myélinisées par étapes, ce qui augmente plusieurs fois la vitesse de sa propagation.

Les sections terminales de l'axone - les terminaux - se ramifient et entrent en contact avec d'autres cellules nerveuses, musculaires ou glandulaires. À la fin de l'axone, il y a une extrémité synaptique - la section d'extrémité en contact avec la cellule cible. Avec la membrane postsynaptique de la cellule cible, le terminal synaptique forme une synapse. L'excitation est transmise par les synapses. [1]

Anatomie Modifier

Les axones sont en fait les principales lignes de signalisation du système nerveux et, comme les ligaments, ils aident à constituer les fibres nerveuses. Les axones individuels ont un diamètre microscopique (typiquement 1 µm de section transversale) mais peuvent atteindre plusieurs mètres. Les axones les plus longs du corps humain sont, par exemple, les axones du nerf sciatique, qui s'étendent de la colonne vertébrale au gros orteil. Ces fibres d'une seule cellule nerveuse sciatique peuvent atteindre un mètre ou plus. [2]

Chez les vertébrés, les axones de nombreux neurones sont enveloppés de myéline, qui est formée par l'un des deux types de cellules gliales: les cellules de Schwann enveloppant les neurones périphériques et les oligodendrocytes isolant ceux du système nerveux central. Sur les fibres nerveuses myélinisées, les espaces dans la gaine connus sous le nom de nœuds de Ranvier se produisent à des intervalles régulièrement espacés. La myélinisation a une méthode de propagation d'impulsion électrique très rapide appelée saut. Démyélinisation des axones, qui provoque de nombreux signes neurologiques typiques d'une maladie appelée sclérose en plaques. Les axones d'une branche de neurones qui forment des collatérales axonales peuvent être divisés en de nombreuses branches plus petites appelées télodendres. Sur eux, des impulsions bifurquées se propagent simultanément, pour signaler plus d'une cellule à une autre cellule.

Physiologie Modifier

La physiologie peut être décrite par le modèle de Hodgkin-Huxley, étendu aux vertébrés dans les équations de Frankenhaeuser-Huxley. Les fibres nerveuses périphériques peuvent être classées en fonction de la conduction de la vitesse axonale, de la mylénation, de la taille des fibres, etc. Par exemple, il existe des fibres C non myélinisées à conduction lente et des fibres Aδ myélinisées à conduction plus rapide. Une modélisation mathématique plus sophistiquée est en cours aujourd'hui. Il existe plusieurs types d'écrans tactiles, tels que les fibres de moteur. Autres fibres non mentionnées dans le matériau - par exemple, les fibres du système nerveux autonome

La fonction motrice

Le tableau montre les motoneurones, qui ont deux types de fibres:

La fonction motrice
Un typeClassificationDiamètreMyélineVitesse de conductionFibres musculaires associées
α13 à 20 micronsOui80 à 120 m / sFibres musculaires extrafusales
γ5-8 micronsOui4 à 24 m / s [3] [4]Fibres musculaires intrafusales

Fonction sensorielle

Différents récepteurs sensoriels sont activés par différents types de fibres nerveuses. Les propriocepteurs sont excités par les fibres sensorielles de type Ia, Ib et II, les mécanorécepteurs par les fibres sensorielles de type II et III et les nocicepteurs et thermorécepteurs de type.

Types de fibres sensorielles
Les typesClassificationDiamètreMyélineVitesse de conductionRécepteurs sensoriels associés
Ia13 à 20 micronsOui80 à 120 m / sRécepteurs primaires du fuseau musculaire
Ib13 à 20 micronsOui80 à 120 m / sOrgane tendineux de Golgi
II6 à 12 micronsOui33 à 75 m / sRécepteurs secondaires du fuseau musculaire
Tous les mécanorécepteurs cutanés
III1 à 5 micronsMince3 à 30 m / sTerminaisons nerveuses libres du toucher et de la pression
Nocicepteurs du tractus néospinothalamique
Thermorécepteurs froids
IVC0,2 à 1,5 μmNon.0,5 à 2,0 m / sNocicepteurs du tractus paléospinothalamique
Récepteurs de chaleur

Fonction autonome

Le système nerveux autonome possède deux types de fibres périphériques:

Types de fibre de moteur
Les typesClassificationDiamètreMyéline [5]Vitesse de conduction
fibres préganglionnairesB1 à 5 micronsOui3 à 15 m / s
fibres postganglionnairesC0,2 à 1,5 μmNon.0,5 à 2,0 m / s

Croissance et développement d'Axon

La croissance des axones se produit à travers leur environnement, sous la forme d'un cône de croissance qui se trouve à la pointe de l'axone. Le cône de croissance a une large extension en forme de feuille appelée lamellipodes, qui contient des saillies appelées filopodes. Filopodia est un mécanisme représentant le processus d'adhésion aux surfaces. Il analyse le milieu environnant. L'actine joue un rôle majeur dans la mobilité de ce système. Les environnements avec des niveaux élevés de molécules d'adhésion cellulaire ou «CAM» créent un environnement idéal pour la croissance axonale. Cela semble fournir une surface «collante» pour que les axones se développent vers l'avant. Des exemples de CAM spécifiques aux systèmes nerveux comprennent: N-CAM, CAM neurogliale ou NgCAM, LABEL 1, MEG et DCC, qui font tous partie de la superfamille des immunoglobulines. Un autre ensemble de molécules de vertébrés, les molécules d'adhésion à la matrice extracellulaire, fournissent également une base collante pour que les axones se développent vers l'avant. Des exemples de ces molécules comprennent la laminine, la fibronectine, la ténascine et le perlécan. Certains sont liés à la surface des cellules et agissent ainsi comme attractifs ou répulsifs à courte portée. D'autres sont des ligands difusibles et peuvent donc maintenir les effets de gamme pendant une longue période.

Les cellules vertébrales, les cellules de la colonne d'index aident à guider la croissance des axones neuronaux. Ces cellules sont généralement des neurones différents, parfois immatures.

Histoire Modifier

Une partie du premier enregistrement intracellulaire dans le système nerveux a été réalisée à la fin des années 1930 par les scientifiques K. Cabbage et H. Curtis. Alan Hodgkin et Andrew Huxley ont également utilisé l'axone géant du calmar (1939) et, en 1952, ils ont pleinement quantifié l'action du potentiel de base ionique en formulant le modèle de Hodgkin-Huxley. Hodgkin et Huxley, ont été conjointement nominés pour le prix Nobel pour ce travail en 1963. Les formules détaillant la conduction axonale ont été étendues aux vertébrés dans les équations de Frankenhaeuser-Huxley. Erlanger et Gasser ont précédemment développé un système de classification des fibres nerveuses périphériques [5] basé sur la vitesse de conduction axonale, la myélinisation, la taille des fibres, etc. Même maintenant, notre compréhension du processus biochimique de propagation potentielle a avancé et comprend maintenant de nombreux détails sur les canaux ioniques individuels..

Blessure Modifier

À un niveau grave, une lésion nerveuse peut être décrite comme une neuropraxie, une axonotmesis ou une neurotmesis. La commotion cérébrale est considérée comme une forme modérée de lésion axonale diffuse [6].

Dendrite, axone et synapse, la structure de la cellule nerveuse

Dendrite, axone et synapse, la structure de la cellule nerveuse

Membrane cellulaire

Cet élément assure une fonction de barrière, séparant l'environnement interne de la névroglie externe. Le film le plus fin est constitué de deux couches de molécules de protéines et de phospholipides situées entre elles. La structure de la membrane neuronale suggère la présence dans sa structure de récepteurs spécifiques responsables de la reconnaissance des stimuli. Ils ont une sensibilité sélective et, si nécessaire, sont «activés» en présence d'une contrepartie. La communication entre les environnements interne et externe se fait à travers les tubules, qui laissent passer les ions calcium ou potassium. De plus, ils s'ouvrent ou se ferment sous l'action des récepteurs protéiques.

Grâce à la membrane, la cellule a son propre potentiel. Lorsqu'il est transmis le long de la chaîne, le tissu excitable est innervé. Le contact des membranes des neurones voisins se produit au niveau des synapses. Le maintien de la constance de l'environnement interne est un élément important de la vie de toute cellule. Et la membrane régule finement la concentration de molécules et d'ions chargés dans le cytoplasme. Dans ce cas, ils sont transportés dans les quantités nécessaires au déroulement des réactions métaboliques au niveau optimal..

Classification

Classification structurelle

En fonction du nombre et de l'emplacement des dendrites et des axones, les neurones sont divisés en anaxones, neurones unipolaires, neurones pseudo-unipolaires, neurones bipolaires et neurones multipolaires (de nombreux troncs dendritiques, généralement efférents).

Les neurones anaxones sont de petites cellules regroupées près de la moelle épinière dans les ganglions intervertébraux qui ne présentent pas de signes anatomiques de séparation des processus en dendrites et axones. Tous les processus dans une cellule sont très similaires. Le but fonctionnel des neurones non axones est mal compris.

Les neurones unipolaires - des neurones avec un seul processus, sont présents, par exemple, dans le noyau sensoriel du nerf trijumeau dans le mésencéphale. De nombreux morphologues pensent que les neurones unipolaires dans le corps humain et les vertébrés supérieurs ne se produisent pas..

Neurones bipolaires - neurones avec un axone et une dendrite situés dans des organes sensoriels spécialisés - la rétine de l'œil, l'épithélium olfactif et le bulbe, les ganglions auditifs et vestibulaires.

Les neurones multipolaires sont des neurones avec un axone et plusieurs dendrites. Ce type de cellules nerveuses prédomine dans le système nerveux central..

Les neurones pseudo-unipolaires sont uniques en leur genre. Un processus quitte le corps, qui se divise immédiatement en forme de T. L'ensemble de cette seule voie est recouverte d'une gaine de myéline et représente structurellement un axone, bien que le long de l'une des branches, l'excitation ne va pas du mais vers le corps du neurone. Structurellement, les dendrites sont des branches à la fin de ce processus (périphérique). La zone de déclenchement est le début de cette ramification (c'est-à-dire qu'elle est située à l'extérieur du corps cellulaire). Ces neurones se trouvent dans les ganglions spinaux..

Classification fonctionnelle

Selon la position dans l'arc réflexe, on distingue les neurones afférents (neurones sensoriels), les neurones efférents (certains d'entre eux sont appelés motoneurones, parfois ce nom pas très précis s'applique à tout le groupe d'efférents) et les interneurones (interneurones).

Neurones afférents (sensibles, sensoriels, récepteurs ou centripètes). Les neurones de ce type comprennent les cellules primaires des organes des sens et les cellules pseudo-unipolaires, dans lesquelles les dendrites ont des terminaisons libres.

Neurones efférents (effecteurs, moteurs, moteurs ou centrifuges). Les neurones de ce type incluent les neurones terminaux - ultimatum et avant-dernier - pas ultimatum.

Neurones associatifs (interneurones ou interneurones) - un groupe de neurones établit une connexion entre efférent et afférent.

Les neurones sécréteurs sont des neurones qui sécrètent des substances hautement actives (neurohormones). Ils ont un complexe de Golgi bien développé, l'axone se termine par des synapses axovasales.

Classification morphologique

La structure morphologique des neurones est diverse. Plusieurs principes sont appliqués lors de la classification des neurones:

  • prendre en compte la taille et la forme du corps neuronal;
  • le nombre et la nature des ramifications des processus;
  • la longueur de l'axone et la présence de membranes spécialisées.

Selon la forme des cellules, les neurones peuvent être sphériques, granuleux, étoilés, pyramidaux, en forme de poire, fusiformes, irréguliers, etc. La taille du corps neuronal varie de 5 microns dans les petites cellules granulaires à 120-150 microns dans les neurones pyramidaux géants.

Par le nombre de processus, les types morphologiques suivants de neurones sont distingués:

  • les neurocytes unipolaires (avec un processus), présents, par exemple, dans le noyau sensoriel du nerf trijumeau dans le mésencéphale;
  • cellules pseudo-unipolaires regroupées près de la moelle épinière dans les ganglions intervertébraux;
  • neurones bipolaires (ont un axone et une dendrite) situés dans des organes sensoriels spécialisés - la rétine, l'épithélium olfactif et le bulbe, les ganglions auditifs et vestibulaires;
  • neurones multipolaires (ont un axone et plusieurs dendrites), prédominants dans le système nerveux central.

Structure des neurones

Corps cellulaire

Le corps d'une cellule nerveuse est constitué d'un protoplasme (cytoplasme et noyau), limité de l'extérieur par une membrane d'une bicouche lipidique. Les lipides sont composés de têtes hydrophiles et de queues hydrophobes. Les lipides sont disposés avec des queues hydrophobes les uns aux autres, formant une couche hydrophobe. Cette couche ne laisse passer que les substances liposolubles (par exemple l'oxygène et le dioxyde de carbone). Il y a des protéines sur la membrane: sous forme de globules à la surface, sur lesquels on peut observer les croissances de polysaccharides (glycocalyx), grâce auxquelles la cellule perçoit une irritation externe, et des protéines intégrales qui pénètrent la membrane de part en part, dans lesquelles se trouvent des canaux ioniques.

Un neurone est constitué d'un corps d'un diamètre de 3 à 130 microns. Le corps contient un noyau (avec un grand nombre de pores nucléaires) et des organites (y compris un EPR rugueux très développé avec des ribosomes actifs, l'appareil de Golgi), ainsi que des processus. Il existe deux types de processus: les dendrites et les axones. Le neurone a un cytosquelette développé qui pénètre dans ses processus. Le cytosquelette maintient la forme de la cellule, ses filaments servent de «rails» pour le transport des organites et des substances emballées dans des vésicules membranaires (par exemple, des neurotransmetteurs). Le cytosquelette d'un neurone est constitué de fibrilles de différents diamètres: Microtubules (D = 20-30 nm) - se composent de la protéine tubuline et s'étendent du neurone le long de l'axone jusqu'aux terminaisons nerveuses. Neurofilaments (D = 10 nm) - avec les microtubules, assurent le transport intracellulaire des substances. Microfilaments (D = 5 nm) - se composent de protéines d'actine et de myosine, particulièrement exprimées dans les processus nerveux en croissance et dans la névroglie. (Neuroglia, ou simplement glie (du grec ancien νεῦρον - fibre, nerf + γλία - colle), - un ensemble de cellules auxiliaires du tissu nerveux. Il représente environ 40% du volume du système nerveux central. Le nombre de cellules gliales dans le cerveau est approximativement égal au nombre de neurones).

Un appareil synthétique développé est révélé dans le corps du neurone, le réticulum endoplasmique granulaire du neurone est coloré de manière basophile et est appelé "tigroïde". Le tigroïde pénètre dans les sections initiales des dendrites, mais est situé à une distance notable de l'origine de l'axone, qui sert de signe histologique de l'axone. Les neurones varient en forme, en nombre de processus et en fonction. Selon la fonction, on distingue sensoriel, effecteur (moteur, sécrétoire) et intercalaire. Les neurones sensibles perçoivent les stimuli, les convertissent en impulsions nerveuses et les transmettent au cerveau. Efficace (de Lat. Effectus - action) - développer et envoyer des commandes aux organes de travail. Insertion - effectuer la communication entre les neurones sensoriels et moteurs, participer au traitement de l'information et à la génération de commandes.

Distinguer le transport axonal antérograde (du corps) et rétrograde (vers le corps).

Dendrites et axone

Articles principaux: Dendrite et Axon

Diagramme de structure des neurones

Axon est un long processus d'un neurone. Adapté pour conduire l'excitation et l'information du corps d'un neurone à un neurone ou d'un neurone à un organe exécutif.
Les dendrites sont des processus neuronaux courts et très ramifiés qui servent de site principal pour la formation de synapses excitatrices et inhibitrices qui affectent le neurone (différents neurones ont un rapport différent de la longueur de l'axone et des dendrites), et qui transmettent l'excitation au corps du neurone. Un neurone peut avoir plusieurs dendrites et généralement un seul axone. Un neurone peut avoir des connexions avec de nombreux autres neurones (jusqu'à 20000).

Les dendrites se divisent de manière dichotomique, tandis que les axones donnent des collatérales. Les mitochondries sont généralement concentrées dans les nœuds des branches..

Les dendrites n'ont pas de gaine de myéline, mais les axones peuvent en avoir une. Le lieu de génération de l'excitation dans la plupart des neurones est le monticule axonal - la formation au site d'origine de l'axone du corps. Dans tous les neurones, cette zone est appelée le déclencheur.

Synapse

Article principal: Synapse

Synapse (grec σύναψις, de συνάπτειν - étreindre, embrasser, serrer la main) est un lieu de contact entre deux neurones ou entre un neurone et une cellule effectrice recevant un signal. Il sert à transmettre une impulsion nerveuse entre deux cellules et, lors de la transmission synaptique, l'amplitude et la fréquence du signal peuvent être régulées. Certaines synapses provoquent une dépolarisation des neurones et sont excitatrices, d'autres - une hyperpolarisation et sont inhibitrices. Habituellement, la stimulation de plusieurs synapses excitatrices est nécessaire pour exciter un neurone..

Le terme a été introduit par le physiologiste anglais Charles Sherrington en 1897.

Littérature

  • Polyakov G.I., Sur les principes de l'organisation neuronale du cerveau, M: MGU, 1965
  • Kositsyn NS Microstructure des dendrites et des connexions axodendritiques dans le système nerveux central. Moscou: Nauka, 1976, 197 p..
  • Nemechek S. et al.Introduction à la neurobiologie, Avicennum: Prague, 1978, 400 p..
  • Brain (recueil d'articles: D. Hubel, C. Stevens, E. Kandel, et al. - Scientific American issue (septembre 1979)). M.: Mir, 1980
  • Savelyeva-Novoselova N.A., Savelyev A.V. Un appareil pour modéliser un neurone. A. s. N ° 1436720, 1988
  • Savelyev A. V. Sources de variations des propriétés dynamiques du système nerveux au niveau synaptique // revue "Artificial Intelligence", Académie nationale des sciences d'Ukraine. - Donetsk, Ukraine, 2006. - N ° 4. - P. 323-338.

Structure des neurones

La figure montre la structure d'un neurone. Il se compose d'un corps principal et d'un noyau. Du corps cellulaire, il y a une branche de nombreuses fibres appelées dendrites.

Les dendrites fortes et longues sont appelées axones, qui sont en fait beaucoup plus longues que sur l'image. Leur longueur varie de quelques millimètres à plus d'un mètre..

Les axones jouent un rôle de premier plan dans le transfert d'informations entre les neurones et assurent le fonctionnement de l'ensemble du système nerveux.

La jonction d'une dendrite (axone) avec un autre neurone s'appelle une synapse. Les dendrites en présence de stimuli peuvent croître si fortement qu'elles commencent à capter les impulsions d'autres cellules, ce qui conduit à la formation de nouvelles connexions synaptiques.

Les connexions synaptiques jouent un rôle essentiel dans la formation de la personnalité d'une personne. Ainsi, une personne avec une expérience positive bien établie regardera la vie avec amour et espoir, une personne qui a des connexions neuronales avec une charge négative finira par devenir pessimiste..

Fibre

Les membranes gliales sont situées indépendamment autour des processus nerveux. Ensemble, ils forment des fibres nerveuses. Les branches qui s'y trouvent sont appelées cylindres axiaux. Il existe des fibres sans myéline et sans myéline. Ils diffèrent par la structure de la membrane gliale. Les fibres sans myéline ont une structure assez simple. Le cylindre axial s'approchant de la cellule gliale plie son cytolemme. Le cytoplasme se referme sur lui et forme un mésaxon - un double pli. Une cellule gliale peut contenir plusieurs cylindres axiaux. Ce sont des fibres «câble». Leurs branches peuvent passer dans les cellules gliales adjacentes. L'impulsion se déplace à une vitesse de 1 à 5 m / s. Des fibres de ce type se trouvent au cours de l'embryogenèse et dans les zones postganglionnaires du système végétatif. Les segments de myéline sont épais. Ils sont situés dans le système somatique qui innerve les muscles du squelette. Les lemmocytes (cellules gliales) passent séquentiellement, en chaîne. Ils forment une corde. Un cylindre axial tourne au centre. La membrane gliale contient:

  • La couche interne des cellules nerveuses (myéline). Il est considéré comme le principal. Dans certaines zones entre les couches du cytolemme, il y a des extensions qui forment des encoches de myéline.
  • Couche périphérique. Il contient des organites et un noyau - neurilemma.
  • Membrane basale épaisse.

Structure interne des neurones

Noyau de neurone
généralement gros, rond, finement dispersé
chromatine, 1-3 gros nucléoles. il
reflète une intensité élevée
processus de transcription dans le noyau neuronal.

Membrane cellulaire
neurone est capable de générer et de conduire
Impulsions électriques. Ceci est réalisé
changement de perméabilité locale
ses canaux ioniques pour Na + et K +, en changeant
potentiel électrique et rapide
le déplacer le long du cytolemme (vague
dépolarisation, impulsion nerveuse).

Dans le cytoplasme des neurones
tous les organites communs sont bien développés
destination. Mitochondries
sont nombreux et fournissent des
besoins énergétiques d'un neurone,
associé à une activité importante
procédés de synthèse, exécution
impulsions nerveuses, le travail de l'ionique
pompes. Ils se caractérisent par une
l'usure (Figure 8-3).
Complexe
Golgi est très
bien développé. Ce n'est pas un hasard si cet organite
a été décrit et démontré pour la première fois
en cours de cytologie dans les neurones.
Avec la microscopie optique, il est révélé
sous forme d'anneaux, de fils, de grains,
situé autour du noyau (dictyosomes).
De nombreux lysosomes
fournir une intensité constante
destruction des composants d'usure
cytoplasme neuronal (autophagie).

P est.
8-3. Organisation ultra-structurelle
corps de neurone.

D. Dendrites. ET.
Axon.

1. Le noyau (nucléole
indiqué par une flèche).

2. Mitochondries.

3. Complexe
Golgi.

4. Chromatophile
substance (zones de granulés
réticulum cytoplasmique).

6. Axonal
monticule.

7. Neurotubules,
neurofilaments.

(Selon V.L.Bykov).

Pour normal
fonctionnement et renouvellement des structures
le neurone en eux doit être bien développé
appareil de synthèse de protéines (riz.
8-3). Granulaire
réticulum cytoplasmique
forme des amas dans le cytoplasme des neurones,
qui peignent bien avec de base
colorants et sont visibles sous la lumière
microscopie sous forme de grumeaux de chromatophile
substances
(substance basophile ou tigrée,
substance de Nissl). Terme substance
Nissl
conservé en l'honneur du scientifique Franz
Nissl, qui l'a décrit le premier. Grumeaux
les substances chromatophiles sont localisées
dans le péricarya et les dendrites neuronaux,
mais jamais trouvé dans les axones,
où l'appareil de synthèse de protéines est développé
faiblement (Figure 8-3). Avec une irritation prolongée
ou endommager le neurone, ces grappes
réticulum cytoplasmique granulaire
se désintégrer en éléments séparés qui
au niveau optique optique
la disparition de la substance de Nissl
(chromatolyse,
tigrolyse).

Cytosquelette
les neurones sont bien développés, se forment
réseau tridimensionnel représenté par
neurofilaments (6-10 nm d'épaisseur) et
neurotubules (20-30 nm de diamètre).
Neurofilaments et neurotubules
reliés entre eux par transverse
ponts, une fois fixés, ils collent ensemble
en faisceaux de 0,5 à 0,3 μm d'épaisseur, qui
coloré avec des sels d'argent.
niveau optique optique, ils sont décrits sous
appelé neurofibrill.
Elles forment
réseau dans le péricarya des neurocytes, et dans
les processus sont parallèles (Fig.8-2).
Le cytosquelette maintient les cellules en forme,
et assure également le transport
fonction - participe au transport de substances
du péricaryon aux processus (axonal
transport).

Inclusions
dans le cytoplasme du neurone
gouttes lipidiques, granules
lipofuscine
- "pigment
vieillissement "- couleur jaune-brun
nature des lipoprotéines. Ils représentent
sont des corps résiduels (télolysosomes)
avec des produits de structures non digérées
neurone. Apparemment, lipofuscine
peut s'accumuler à un jeune âge,
avec un fonctionnement intensif et
dommages aux neurones. En outre, dans
le cytoplasme des neurones de la substance noire
et des taches bleues du tronc cérébral sont disponibles
inclusions pigmentaires de mélanine.
Dans de nombreux neurones du cerveau
des inclusions de glycogène se produisent.

Les neurones sont incapables de se diviser et avec
leur nombre diminue progressivement avec l'âge
en raison de la mort naturelle. Quand
maladies dégénératives (maladie
Alzheimer, Huntington, parkinsonisme)
l'intensité de l'apoptose augmente et
le nombre de neurones dans certains
parties du système nerveux brusquement
diminue.

Cellules nerveuses

Pour fournir de multiples connexions, le neurone a une structure spéciale. En plus du corps, dans lequel les principaux organites sont concentrés, il existe des processus. Certains d'entre eux sont courts (dendrites), il y en a généralement plusieurs, l'autre (axone) en est un, et sa longueur dans les structures individuelles peut atteindre 1 mètre.

La structure de la cellule nerveuse d'un neurone est d'une forme telle qu'elle permet le meilleur échange d'informations. Les dendrites se ramifient fortement (comme la couronne d'un arbre). Par leurs fins, ils interagissent avec les processus d'autres cellules. L'endroit où ils se rencontrent s'appelle une synapse. Il y a réception et transmission de l'impulsion. Sa direction: récepteur - dendrite - corps cellulaire (soma) - axone - organe ou tissu sensible.

La structure interne d'un neurone en termes de composition organite est similaire à d'autres unités structurelles de tissus. Il contient un noyau et un cytoplasme délimités par une membrane. À l'intérieur se trouvent les mitochondries et les ribosomes, les microtubules, le réticulum endoplasmique, l'appareil de Golgi.

Synapses

Avec leur aide, les cellules du système nerveux sont connectées les unes aux autres. Il existe différentes synapses: axo-somatique, -dendritique, -axonale (principalement de type inhibitrice). Ils émettent également des produits électriques et chimiques (les premiers sont rarement détectés dans le corps). Dans les synapses, on distingue les parties post- et présynaptiques. Le premier contient une membrane dans laquelle sont présents des récepteurs protéiques hautement spécifiques. Ils ne répondent qu'à certains médiateurs. Il y a un espace entre les parties pré- et post-synaptiques. L'influx nerveux atteint le premier et active des bulles spéciales. Ils vont à la membrane présynaptique et pénètrent dans l'espace. De là, ils affectent le récepteur du film postsynaptique. Cela provoque sa dépolarisation, qui est transmise à son tour par le processus central de la cellule nerveuse suivante. Dans une synapse chimique, les informations sont transmises dans une seule direction.

Développement

La ponte du tissu nerveux a lieu dans la troisième semaine de la période embryonnaire. A ce moment, une plaque est formée. De là se développent:

  • Oligodendrocytes.
  • Les astrocytes.
  • Épendymocytes.
  • Macroglia.

Au cours de l'embryogenèse, la plaque neurale se transforme en tube. Dans la couche interne de sa paroi, se trouvent les éléments ventriculaires de la tige. Ils prolifèrent et se déplacent vers l'extérieur. Dans ce domaine, certaines cellules continuent de se diviser. En conséquence, ils sont divisés en spongioblastes (composants de la microglie), glioblastes et neuroblastes. Les cellules nerveuses sont formées à partir de ce dernier. Il y a 3 couches dans la paroi du tube:

  • Interne (épendymal).
  • Moyen (imperméable).
  • Externe (marginal) - représenté par la moelle blanche.

À 20-24 semaines dans le segment crânien du tube, la formation de bulles commence, qui sont à l'origine de la formation du cerveau. Les sections restantes sont utilisées pour le développement de la moelle épinière. Des bords du creux nerveux, les cellules impliquées dans la formation de la crête partent. Il est situé entre l'ectoderme et le tube. À partir des mêmes cellules, des plaques ganglionnaires sont formées, qui servent de base aux myélocytes (éléments pigmentaires de la peau), aux nœuds nerveux périphériques, recouvrent les mélanocytes, composants du système APUD.

Classification

Les neurones sont divisés en types en fonction du type de médiateur (médiateur de l'impulsion conductrice) libéré aux extrémités de l'axone. Il peut s'agir de choline, d'adrénaline, etc. De leur emplacement dans le système nerveux central, ils peuvent désigner des neurones somatiques ou végétatifs. Faire la distinction entre les cellules perceptives (afférentes) et la transmission de signaux de retour (efférents) en réponse à la stimulation. Entre eux, il peut y avoir des interneurones responsables de l'échange d'informations au sein du système nerveux central. Par le type de réponse, les cellules peuvent inhiber l'excitation ou, au contraire, l'augmenter.

En fonction de leur état de préparation, ils se distinguent: «silencieux», qui ne commencent à agir (transmettre une impulsion) qu'en présence d'un certain type d'irritation, et de fond, constamment surveillés (génération continue de signaux). Selon le type d'informations perçues par les capteurs, la structure du neurone change également. À cet égard, ils sont classés en bimodal, avec une réponse relativement simple à la stimulation (deux types de sensation interdépendants: une injection et - par conséquent - douleur, et polymodale. Il s'agit d'une structure plus complexe - neurones polymodaux (réaction spécifique et ambiguë).

Qu'est-ce que les connexions neuronales neuronales

Traduit du grec neurone, ou comme on l'appelle aussi neurone, signifie «fibre», «nerf». Un neurone est une structure spécifique de notre corps qui est responsable de la transmission de toute information à l'intérieur, dans la vie quotidienne, on l'appelle une cellule nerveuse..

Les neurones fonctionnent à l'aide de signaux électriques et aident le cerveau à traiter les informations entrantes pour coordonner davantage les actions du corps.

Ces cellules font partie intégrante du système nerveux humain, dont le but est de collecter tous les signaux provenant de l'extérieur ou de votre propre corps et de décider de la nécessité de l'une ou l'autre action. Ce sont les neurones qui aident à faire face à cette tâche..

Chacun des neurones a une connexion avec un grand nombre des mêmes cellules, une sorte de "web" est créée, qui s'appelle un réseau de neurones. Grâce à cette connexion, des impulsions électriques et chimiques sont transmises dans le corps, amenant l'ensemble du système nerveux à un état de repos ou, au contraire, d'excitation..

Par exemple, une personne est confrontée à un événement important. Une impulsion électrochimique (impulsion) des neurones se produit, conduisant à l'excitation d'un système inégal. Le cœur d'une personne commence à battre plus vite, les mains transpirent ou d'autres réactions physiologiques se produisent.

Nous sommes nés avec un nombre donné de neurones, mais les connexions entre eux ne sont pas encore formées. Le réseau neuronal se construit progressivement sous l'effet d'impulsions venant de l'extérieur. De nouveaux chocs forment de nouvelles voies neuronales, c'est le long d'eux que des informations similaires circuleront tout au long de la vie. Le cerveau perçoit l'expérience individuelle de chaque personne et y réagit. Par exemple, un enfant a attrapé un fer chaud et a retiré sa main. Il avait donc une nouvelle connexion neuronale..

Un réseau neuronal stable est construit chez un enfant à l'âge de deux ans. Étonnamment, à partir de cet âge, les cellules qui ne sont pas utilisées commencent à s'affaiblir. Mais cela n'entrave en aucune façon le développement de l'intelligence. Au contraire, l'enfant apprend le monde à travers les connexions neuronales déjà établies et n'analyse pas sans but tout ce qui l'entoure..

Même un tel enfant a une expérience pratique qui lui permet de couper les actions inutiles et de rechercher des actions utiles. Par conséquent, par exemple, il est si difficile de sevrer un enfant de l'allaitement - il a formé un lien neuronal fort entre l'application au lait maternel et le plaisir, la sécurité, le calme..

Apprendre de nouvelles expériences tout au long de la vie conduit à la disparition des connexions neuronales inutiles et à la formation de connexions nouvelles et utiles. Ce processus optimise le cerveau de la manière la plus efficace pour nous. Par exemple, les habitants des pays chauds apprennent à vivre dans un certain climat, tandis que les habitants du Nord ont besoin d'une expérience complètement différente pour survivre..

Composants

Il y a 5 à 10 fois plus de glyocytes dans le système que de cellules nerveuses. Ils remplissent différentes fonctions: support, protecteur, trophique, stromal, excréteur, aspiration. De plus, les gliocytes ont la capacité de proliférer. Les épendymocytes sont caractérisés par une forme prismatique. Ils constituent la première couche, tapissant les cavités cérébrales et la moelle épinière centrale. Les cellules sont impliquées dans la production de liquide céphalo-rachidien et ont la capacité de l'absorber. La partie basale des épendymocytes a une forme tronquée conique. Il se transforme en un long processus mince qui pénètre dans la moelle épinière. Sur sa surface, il forme une membrane limite gliale. Les astrocytes sont représentés par des cellules multicellulaires. Elles sont:

  • Protoplasmique. Ils sont situés dans la moelle grise. Ces éléments se distinguent par la présence de nombreuses branches courtes, de larges extrémités. Certains de ces derniers entourent les vaisseaux capillaires sanguins et sont impliqués dans la formation de la barrière hémato-encéphalique. D'autres processus sont dirigés vers les corps neuraux et transportent les nutriments du sang à travers eux. Ils fournissent également une protection et isolent les synapses.
  • Fibreux (fibreux). Ces cellules se trouvent dans la substance blanche. Leurs extrémités sont faiblement ramifiées, longues et fines. Aux extrémités, ils ont des ramifications et des membranes limites se forment..

Les oliodendrocytes sont de petits éléments avec de courtes queues ramifiées situées autour des neurones et de leurs terminaisons. Ils forment la membrane gliale. À travers elle, des impulsions sont transmises. À la périphérie, ces cellules sont appelées manteau (lemmocytes). La microglie fait partie du système des macrophages. Il se présente sous la forme de petites cellules mobiles avec des processus courts à faible ramification. Les éléments contiennent un noyau léger. Ils peuvent se former à partir de monocytes sanguins. La microglie restaure la structure d'une cellule nerveuse endommagée.

Névroglie

Les neurones ne sont pas capables de se diviser, c'est pourquoi il a été avancé que les cellules nerveuses ne peuvent pas être restaurées. C'est pourquoi ils doivent être protégés avec un soin particulier. Les névroglies sont responsables de la fonction principale de la nounou. Il est situé entre les fibres nerveuses.

Ces petites cellules séparent les neurones les uns des autres, les maintiennent en place. Ils ont une longue liste de fonctionnalités. Grâce à la neuroglie, un système constant de connexions établies est maintenu, la localisation, la nutrition et la restauration des neurones sont fournies, des médiateurs individuels sont libérés et des génétiquement extraterrestres sont phagocytés.

Ainsi, la névroglie remplit un certain nombre de fonctions:

  1. soutien;
  2. délimitation;
  3. régénérateur;
  4. trophique;
  5. sécréteur;
  6. protecteur, etc..

Dans le système nerveux central, les neurones constituent la matière grise et, à l'extérieur du cerveau, ils s'accumulent dans des connexions spéciales, des nœuds - des ganglions. Les dendrites et les axones créent de la matière blanche. En périphérie, c'est grâce à ces processus que se construisent les fibres dont les nerfs sont composés..

Structure des neurones

Plasma
la membrane entoure la cellule nerveuse.
Il se compose de protéines et de lipides
composants trouvés dans
état des cristaux liquides (modèle
membrane mosaïque): deux couches
la membrane est créée par des lipides qui forment
matrice, dans laquelle partiellement ou complètement
complexes protéiques immergés.
La membrane plasmique régule
métabolisme entre la cellule et son environnement,
et sert également de base structurelle
activité électrique.

Le noyau est séparé
du cytoplasme avec deux membranes, une
dont est adjacent au noyau, et l'autre à
cytoplasme. Ils convergent tous les deux par endroits,
en formant des pores dans l'enveloppe nucléaire qui servent
pour le transport de substances entre le noyau et
cytoplasme. Les contrôles de base
différenciation d'un neurone en sa finale
une forme qui peut être très complexe
et détermine la nature de l'intercellulaire
Connexions. Le noyau neuronal contient généralement
nucléole.

Figure: 1. Structure
neurone (modifié par):

1 - corps (poisson-chat), 2 -
dendrite, 3 - axone, 4 - terminale axonale,
5 - noyau,

6 - nucléole, 7 -
membrane plasmique, 8 - synapse, 9 -
ribosomes,

10 - rugueux
(granulaire) endoplasmique
réticulum,

11 - fond
Nissl, 12 - mitochondries, 13 - agranulaire
réticulum endoplasmique, 14 -
microtubules et neurofilaments,

15
- la gaine de myéline formée
Cellule de Schwann

Les ribosomes produisent
éléments de l'appareil moléculaire pour
la plupart des fonctions cellulaires:
enzymes, protéines porteuses, récepteurs,
transducteurs, contractiles et de soutien
éléments, protéines des membranes. Partie de ribosomes
est dans le cytoplasme en libre
condition, l'autre partie est attachée
à la membrane intracellulaire étendue
un système qui est une continuation
coquille du noyau et divergeant partout
poisson-chat sous forme de membranes, canaux, citernes
et vésicules (endoplasmique rugueux
réticulum). Dans les neurones près du noyau
une grappe caractéristique se forme
endoplasmique rugueux
réticulum (substance de Nissl),
site de synthèse intense
écureuil.

Appareil de Golgi
- un système de sacs aplatis, ou
réservoirs - a un interne, formant,
côté et extérieur, mise en évidence. De
les dernières vésicules bourgeonnent,
formant des granules sécrétoires. Fonction
l'appareil de Golgi dans les cellules se compose de
stockage, concentration et conditionnement
protéines sécrétoires. Dans les neurones, il
représenté par des clusters plus petits
réservoirs et sa fonction est moins claire.

Les lysosomes sont des structures enfermées dans une membrane, non
ayant une forme constante, - forme
système digestif interne. Avoir
des adultes dans les neurones se forment
et accumuler de la lipofuscine
granules provenant de lysosomes. DE
ils sont associés aux processus de vieillissement, et
aussi certaines maladies.

Mitochondries
avoir un extérieur lisse et plié
membrane interne et sont le site
synthèse d'acide adénosine triphosphorique
(ATF) - la principale source d'énergie
pour les processus cellulaires - dans un cycle
oxydation du glucose (chez les vertébrés).
La plupart des cellules nerveuses sont dépourvues de
capacité à stocker du glycogène (polymère
glucose), ce qui augmente leur dépendance
par rapport à l'énergie du contenu dans
oxygène et glucose sanguins.

Fibrillaire
structures: microtubules (diamètre
20-30 nm), des neurofilaments (10 nm) et des microfilaments (5 nm). Microtubules
et les neurofilaments sont impliqués dans
transport intracellulaire de divers
substances entre le corps cellulaire et les déchets
tire. Les microfilaments abondent
dans les processus nerveux en croissance et,
semblent contrôler les mouvements
membrane et la fluidité du sous-jacent
cytoplasme.

Synapse - connexion fonctionnelle des neurones,
par lequel la transmission se produit
signaux électriques entre les cellules. Le contact à fente fournit
mécanisme de communication électrique entre
neurones (synapse électrique).

Figure: 2. Structure
contacts synaptiques:

et
- contact interstitiel, b - chimique
synapse (modifié par):

1 - connexon,
composé de 6 sous-unités, 2 - extracellulaires
espace,

3 - synaptique
vésicule, 4 - membrane présynaptique,
5 - synaptique

fente, 6 -
membrane postsynaptique, 7 - mitochondries,
8 - microtubule,

La synapse chimique diffère dans l'orientation des membranes en
direction du neurone au neurone qui
se manifeste à des degrés divers
étanchéité de deux membranes adjacentes et
la présence d'un groupe de petites vésicules près de la fente synaptique. Tel
la structure assure la transmission du signal
par exocytose du médiateur de
vésicule.

Synapses aussi
classé selon que,
par quoi ils sont formés: axo-somatique,
axo-dendritique, axo-axonal et
dendro-dendritique.

Les dendrites

Les dendrites sont des extensions en forme d'arbre au début des neurones qui servent à augmenter la surface cellulaire. De nombreux neurones en ont un grand nombre (cependant, il y en a aussi qui n'ont qu'une seule dendrite). Ces minuscules projections reçoivent des informations d'autres neurones et les transmettent sous forme d'impulsions au corps du neurone (soma). Le lieu de contact des cellules nerveuses à travers lequel les impulsions sont transmises - par des moyens chimiques ou électriques - est appelé synapse..

Caractéristiques de la dendrite:

  • La plupart des neurones ont de nombreuses dendrites
  • Cependant, certains neurones peuvent n'avoir qu'une seule dendrite
  • Court et très ramifié
  • Participe à la transmission d'informations au corps cellulaire

Le soma, ou le corps d'un neurone, est l'endroit où les signaux des dendrites s'accumulent et sont transmis plus loin. Le soma et le noyau ne jouent pas de rôle actif dans la transmission des signaux nerveux. Ces deux formations servent plutôt à maintenir l'activité vitale de la cellule nerveuse et à maintenir son efficacité. Le même objectif est servi par les mitochondries, qui fournissent de l'énergie aux cellules, et l'appareil de Golgi, qui élimine les déchets des cellules à l'extérieur de la membrane cellulaire..

Monticule d'Axon

La butte axonale - la section du soma d'où part l'axone - contrôle la transmission des impulsions par le neurone. C'est lorsque le niveau de signal global dépasse le seuil du monticule qu'il envoie une impulsion (appelée potentiel d'action) vers le bas de l'axone vers une autre cellule nerveuse..

Axon

Un axone est un processus allongé d'un neurone qui est responsable de la transmission d'un signal d'une cellule à une autre. Plus l'axone est gros, plus il transmet les informations rapidement. Certains axones sont recouverts d'une substance spéciale (myéline) qui agit comme un isolant. Les axones enduits de myéline sont capables de transmettre des informations beaucoup plus rapidement.

Caractéristiques Axon:

  • La plupart des neurones n'ont qu'un seul axone
  • Participe au transfert des informations du corps cellulaire
  • Peut avoir ou non une gaine de myéline

Succursales du terminal

À la fin de l'Axon, il y a des branches terminales - des formations qui sont responsables de la transmission de signaux à d'autres neurones. Les synapses sont situées à l'extrémité des branches terminales. Ils utilisent des produits chimiques biologiquement actifs spéciaux - des neurotransmetteurs pour transmettre un signal à d'autres cellules nerveuses.

Tags: cerveau, neurone, système nerveux, structure

Avez-vous quelque chose à dire? Laissez un commentaire !:

Production

La physiologie humaine frappe par sa cohérence. Le cerveau est devenu la plus grande création de l'évolution. Si nous imaginons un organisme sous la forme d'un système bien coordonné, alors les neurones sont des fils qui transportent un signal du cerveau et du dos. Leur nombre est énorme, ils créent un réseau unique dans notre corps. Des milliers de signaux le traversent chaque seconde. C'est un système étonnant qui permet non seulement au corps de fonctionner, mais également au contact avec le monde extérieur..

Sans neurones, le corps ne peut tout simplement pas exister, vous devez donc constamment prendre soin de l'état de votre système nerveux.

Il est important de bien manger, d'éviter le surmenage, le stress, de traiter les maladies à temps