Principal > Sclérose

Cavernome cérébral: qu'est-ce que c'est et comment le traiter

L'angiome caverneux est un néoplasme bénin du cerveau, constitué de vaisseaux sanguins pathologiquement développés, qui détermine la nature de l'évolution de la maladie. Dans la plupart des cas, il s'agit d'une malformation congénitale du système de circulation sanguine. Contrairement aux malformations vasculaires (mauvaise connexion des artères et des veines) d'un autre plan, la pathologie est généralement asymptomatique. L'angiome caverneux est souvent découvert accidentellement lors d'une IRM ou d'un scanner pour une autre raison.

Caractéristiques de la pathologie

Un cavernome est une pathologie du cerveau qui se manifeste par une variété de symptômes non spécifiques, ce qui rend le diagnostic et la différenciation difficiles. Des manifestations cliniques sont observées dans 4 à 5% des cas. La plupart des patients n'ont pas de tableau clinique. Les gens vivent avec un angiome caverneux toute leur vie et ne sont pas conscients de sa présence.

La structure du néoplasme est majoritairement dense, moins souvent caverneuse, caractérisée par le dépôt de sels de calcium dans les parois, des signes de thrombose, l'absence ou une faible présence de fibres élastiques et de tissu musculaire. Il se caractérise par des parois vasculaires minces et sous-développées. En raison de l'absence de couches typiques des vaisseaux normaux dans les murs, ils se distinguent par une perméabilité élevée.

Les érythrocytes pénètrent à travers les parois dans la moelle environnante, ce qui conduit à la formation d'un tissu cérébral pathologiquement altéré caractéristique autour du cavernome, qui est clairement visible lors de l'étude IRM. En général, l'hétérogénéité morphologique de la structure du néoplasme est révélée. Peut être composé de vaisseaux lymphatiques ou sanguins.

Dans le premier cas, il est appelé lymphagiome, dans le second - hémangiome caverneux, tous deux se développent dans le cerveau et dans d'autres parties du corps. Une tumeur bénigne se compose principalement d'une cavité, moins souvent de plusieurs cavités. L'espace intérieur de la cavité est divisé par des cloisons et rempli de sang. Le flux sanguin vers le néoplasme est effectué par de petites artérioles, sortie par de petites veinules.

En raison du petit calibre des vaisseaux d'alimentation, la pression artérielle dans la cavité du cavernome est faible. Les angiomes caverneux ne sont pas clairement visibles lors de l'examen par TDM et IRM sélectifs, ce qui complique le diagnostic et la détection à un stade précoce. Dans 15% des cas, les phoques ressemblant à des tumeurs sont situés plusieurs, plus souvent - simples.

Variétés de la maladie

La pathologie est classée par structure histologique et localisation. L'emplacement du sceau ressemblant à une tumeur détermine les symptômes neurologiques. Les plus courants sont:

  1. Angiomes caverneux, formés dans le lobe temporal droit ou temporal gauche. Complications - hémianopsie (perte des champs visuels), hallucinations auditives.
  2. Cavernomes cérébelleux. Ils représentent environ 10% de toutes les espèces. Complications de l'angiome cérébelleux - trouble de la coordination motrice et de la fonction motrice en général.
  3. Angiomes caverneux provenant du lobe frontal gauche ou droit. Complications - troubles mentaux, perte de compétences pratiques acquises antérieurement, notamment professionnelles, mentales, physiques.
  4. Angiomes caverneux, formés dans le lobe pariétal gauche ou droit. Complications - aphasie (trouble de la parole), problèmes de lecture et d'exécution d'opérations arithmétiques simples.

La compaction de type tumoral dans le cortex cérébral est courante et provoque des crises d'épilepsie. Avec n'importe quelle localisation, le développement d'un état mental de délire est possible, qui s'accompagne d'une conscience altérée, de fonctions altérées de perception, d'attention, de pensée.

Symptômes

Les cavernomes formés dans le cerveau sont rarement accompagnés de symptômes neurologiques. Les déficits neurologiques (hémiparésie, troubles de la conscience) résultent généralement d'hémorragies. Un patient peut vivre longtemps avec une tumeur bénigne diagnostiquée sans inconfort. Signes de pathologie:

  • Crises épileptiques et convulsives.
  • Hémorragies focales dans l'espace sous-arachnoïdien ou dans la cavité crânienne, souvent récurrentes.
  • Hydrocéphalie occlusive, caractérisée par une altération de l'écoulement du liquide céphalo-rachidien.
  • Hypertension cérébrale dans le contexte d'une accumulation de liquide céphalo-rachidien.

En raison de la non-spécificité des signes, des difficultés surviennent dans le diagnostic de l'angiome caverneux. Les lésions tissulaires focales observées à l'IRM ou au scanner sont souvent confondues avec des tumeurs intracérébrales (gliomes). Si le néoplasme est localisé dans les tissus profonds du cerveau, il est reconnu comme inopérable..

Raisons de l'éducation

Les causes de la pathologie n'ont pas été établies. On pense que les formes congénitales, qui sont plus courantes, se développent dans le contexte d'infections intra-utérines, d'intoxication chronique et aiguë de la mère. Le facteur héréditaire joue un rôle dans la formation des néoplasmes. Autres causes probables:

  • Traumatisme à la naissance du fœtus.
  • Grossesse de plus de 40 ans.
  • Blessures à la tête.
  • Maladies inflammatoires du cerveau.

Le développement de la pathologie peut être influencé par des facteurs: mauvaises habitudes, diminution des propres défenses immunitaires de l'organisme, vivre dans une zone écologique défavorable.

Traitement

Pour poser un diagnostic précis, un examen complet est effectué, qui comprend l'IRM, la tomodensitométrie, l'angiographie (moins informative) et la topographie gamma. L'image IRM montre clairement un bord autour de la tumeur, constitué d'hémosidérine, un pigment formé en raison de la dégradation des globules rouges.

La tomodensitométrie peut différencier les angiomes caverneux des autres types de tumeurs. Dans le premier cas, il n'y a pas d'œdème périfocal et la stabilité des structures médianes du cerveau est observée sans signes de déplacement. Le diagnostic par tomodensitométrie est efficace en présence de foyers d'hémorragie, clairement visibles sur l'image pendant plusieurs jours.

Le traitement de l'angiome caverneux est choisi individuellement en fonction de la taille et de l'emplacement du néoplasme dans le cerveau. Une pathologie asymptomatique doit être surveillée. Une chirurgie classique avec localisation disponible est effectuée si des symptômes neurologiques affectant la qualité de vie sont observés.

Intervention chirurgicale

La résection chirurgicale de l'angiome est une méthode de traitement prioritaire. Après une intervention chirurgicale pour retirer le cavernome de la zone du cerveau, les conséquences négatives ne se produisent généralement pas. Pendant l'opération dans une zone facilement accessible, il n'y a pas de difficultés dues à la bordure clairement marquée du néoplasme.

Dans près de 50% des cas, une ectomie totale peut être réalisée. Les formations tumorales sont facilement séparées de la moelle épinière. Après la chirurgie, les symptômes neurologiques n'augmentent généralement pas, ce qui est associé à l'absence de cellules nerveuses dans la structure tumorale.

Les difficultés lors de l'opération sont souvent associées à une densité accrue de la structure tumorale en raison d'un grand nombre de calcifications - des zones avec des dépôts de sels de calcium. Le risque de complications après la chirurgie augmente si le néoplasme est localisé dans les structures profondes du cerveau.

Méthode radiochirurgicale

La radiochirurgie stéréotaxique est une alternative à la chirurgie conventionnelle. La procédure est indiquée pour la localisation de cavités caverneuses dans des endroits difficiles à atteindre et des parties fonctionnellement importantes, par exemple dans la région du tronc cérébral. Sous l'influence d'un rayonnement ionisant précisément dirigé, les cellules du néoplasme sont détruites, ce qui conduit à la formation de tissu cicatriciel et à l'oblitération ultérieure (prolifération) de la cavité.

Le traitement radiochirurgical vise à prévenir les hémorragies récurrentes et les crises d'épilepsie. Selon les statistiques, après un traitement radiochirurgical, le nombre de crises épileptiques est réduit dans 73% des cas. Des hémorragies répétées dans les 2 prochaines années après la procédure sont observées dans 8 à 9% des cas, puis l'indicateur diminue à 3-4% des cas.

La prévention

Dans un but de prévention, il est recommandé de renoncer aux mauvaises habitudes (abus d'alcool, tabagisme), d'organiser une bonne nutrition et de faire régulièrement des exercices pour entraîner l'activité physique et mentale. Une alimentation complète comprend des légumes, des fruits, des acides gras polyinsaturés.

Prévoir

Les prévisions sont généralement favorables. L'exception concerne les cas de localisation de cavernome profondément dans le tissu cérébral ou dans la région du tronc, lorsqu'une intervention chirurgicale est nécessaire en raison du risque élevé de développer des hémorragies soudaines qui mettent la vie en danger..

L'angiome caverneux est une tumeur de nature bénigne, constituée d'éléments anormaux du système circulatoire. Avec sa petite taille et l'absence d'hémorragie, il ne constitue pas une menace pour la vie. Souvent, les patients atteints d'un cavernome identifié vivent de nombreuses années sans gêne due au diagnostic.

Angiome caverneux du cerveau

Les angiomes caverneux (cavernomes) sont le plus souvent des anomalies vasculaires congénitales, représentées par des cavités uniques, beaucoup moins souvent multiples, séparées à l'intérieur par des cloisons (septa) et remplies de sang. Le remplissage sanguin des cavités s'effectue à partir de petites artérioles et capillaires, et l'écoulement du sang à travers les veinules est du même ordre. En raison du petit calibre des vaisseaux d'alimentation, la pression artérielle dans les cavernomes est basse; par conséquent, les veines drainantes ne s'hypertrophient pas et ne sont pas visibles à la tomodensitométrie / IRM / angiographie. Une caractéristique de la cavité est une paroi vasculaire défectueuse très mince, si fine que les éléments cellulaires du sang - les érythrocytes, "transpirent" à travers et se déposent dans la moelle adjacente. Ce processus est appelé hémorragie diapédétique. Les produits de dégradation naturelle de l'hémoglobine (hémosidérine) contenue dans les érythrocytes forment une zone de changements chroniques, spécifiques et très reconnaissables en IRM autour du cavernome..

Les cavernomes peuvent être localisés dans n'importe quelle partie du cerveau, principalement dans les hémisphères cérébraux, ainsi que dans le tronc cérébral, le cervelet, les nœuds sous-corticaux, dans le corps calleux et dans les ventricules latéraux. Dans environ 30 à 40% des cas, les angiomes caverneux sont associés à un autre type de malformations vasculaires - les angiomes veineux. Les angiomes veineux sont une anomalie dans le développement des vaisseaux veineux sous la forme d'un «faisceau» de petites veines («tête de gorgone») se rassemblant dans une grande veine de drainage.

L'incidence des angiomes caverneux est de plusieurs cas par million d'habitants..

Pourquoi la présence d'angiome caverneux est-elle dangereuse??

Les cavernomes peuvent être asymptomatiques tout au long de leur vie. Cependant, chez un certain nombre de patients, les manifestations cliniques peuvent être de deux types, à la fois individuellement et en association:

  1. Hémorragie. Parfois, une augmentation de la pression artérielle à l'intérieur du cavernome entraîne une destruction locale de la paroi vasculaire et la formation d'une hémorragie intracérébrale. Contrairement aux MAV, les hémorragies des cavités ne sont jamais massives et ne constituent pas une menace pour la vie du patient, à l'exception de cas extrêmement rares de localisation de cavités dans les parties inférieures de la moelle allongée, où se trouvent les centres de régulation cardiovasculaire et respiratoire. Cependant, lorsque le foyer de l'hémorragie est situé dans n'importe quelle zone fonctionnelle, une hémorragie même d'un petit volume peut entraîner l'apparition de symptômes neurologiques (par exemple, le développement d'une hémiparésie controlatérale lorsque le foyer est situé dans le gyrus précentral du lobe frontal).
  2. Syndrome épileptique. Dans certains cas, en raison de la présence chronique d'hémosidérine dans la moelle épinière ou avec le développement d'une hémorragie aiguë, un foyer de bioactivité cérébrale pathologique peut se former, se manifestant cliniquement par des épi-crises de diverses structures (convulsives, non convulsives, absences, végétatives, polymorphes et autres).

Ainsi, les cavernomes constituent rarement une menace pour la vie du patient, mais peuvent avoir un effet notable sur la qualité de vie.

Comment diagnostiquer caverneux?

L'imagerie par résonance magnétique (IRM) est la méthode la plus informative pour diagnostiquer les caries. En modes de balayage T1 et T2, une cavité entourée d'un bord noir d'hémosidérine peut être vue, avec des signes d'hémorragies aiguës et subaiguës. Le mode le plus sensible est T2 * ("T2 avec une étoile"), qui permet de diagnostiquer même les petits cavernomes (1-2 mm) qui ne sont pas visibles dans les autres modes de balayage

Tomodensitométrie - sa valeur diagnostique est généralement limitée par une période d'hémorragie aiguë (plusieurs jours), lorsqu'un foyer de sang sortant est visible sur l'image

L'angiographie n'est pas informative dans le diagnostic des cavernomes

Comment se débarrasser d'un cavernome?

Dans le cas de la formation d'un épisyndrome et / ou d'une hémorragie antérieure, deux méthodes de traitement sont possibles:

L'ablation chirurgicale d'un cavernome est une méthode très efficace qui soulage une fois pour toutes le patient du risque d'hémorragies répétées. La chirurgie est également efficace si le patient a des convulsions, mais son efficacité diminue en cas de longue histoire d'épisyndrome

La radiochirurgie est réalisée selon le même principe que pour les malformations artério-veineuses - plus la dose est élevée, meilleur est l'effet. Par conséquent, les cavernomes jusqu'à 1 cm de diamètre sont mieux traités lorsqu'il est possible d'appliquer en toute sécurité les doses de rayonnement maximales admissibles. Les changements morphologiques dans ce cas sont similaires à ceux des malformations artério-veineuses - les parois du cavernome et la bouche des vaisseaux d'alimentation subissent une hyalinose, à la suite de laquelle le flux sanguin diminue, les hémorragies diapésiques cessent, le risque d'hémorragies intracérébrales spontanées répétées diminue de 50 à 70%. Les crises d'épilepsie deviennent également moins fréquentes ou disparaissent complètement, mais comme dans la situation chirurgicale, plus l'histoire de la maladie est longue, moins elle a de chances d'être complètement guérie.

La tactique courante pour les cavernomes asymptomatiques détectés accidentellement est l'observation.

Est-il nécessaire d'irradier plusieurs cavernomes?

Comme dans le cas des cavernomes simples, le traitement radiochirurgical est effectué uniquement sur le foyer qui se manifeste cliniquement - hémorragie ou crises d'épilepsie

Que faire avec un angiome veineux?

Très souvent, la question se pose, comment se débarrasser de l'angiome veineux? Tout d'abord, vous devez savoir que les angiomes veineux ne se manifestent jamais par des hémorragies ou des crises d'épilepsie. Deuxièmement, étant un réseau veineux anormal dans la structure, ils participent néanmoins pleinement à la circulation veineuse locale du cerveau. La seule option pour l'apparition des symptômes cliniques associés à l'angiome veineux est le développement spontané d'une thrombose veineuse de drainage. Cette situation est plutôt hypothétique que d'avoir une signification réelle. Dans ce cas, le patient développera des symptômes d'infarctus cérébral veineux avec œdème prononcé sur le site de l'écoulement veineux altéré. Et un seul moyen peut aider à faire face à cette situation - un traitement thrombolytique et anticoagulant. Les tentatives de traitement chirurgical ou radiochirurgical des angiomes veineux non seulement n'ont aucun sens, mais d'une manière similaire à la thrombose, conduiront à des perturbations locales importantes du flux sanguin veineux. Ainsi, la présence d'un angiome veineux en soi ne justifie aucun traitement..

Quel est le meilleur traitement pour le cavernome?

Du point de vue de la prévention des hémorragies répétées, l'efficacité du traitement chirurgical est plus élevée. Cependant, lorsque les caverneux sont localisés dans des zones fonctionnellement importantes ou difficiles à atteindre du cerveau (par exemple, dans les noyaux sous-corticaux, le tronc cérébral), la chirurgie elle-même présente des risques élevés de déficit neurologique résiduel et la radiochirurgie peut largement éviter ces complications. Par conséquent, la décision sur la méthode optimale d'exposition est prise individuellement, en tenant compte de tous les facteurs possibles, incl. et en tenant compte du choix éclairé du patient lui-même

Fig. 1 Résultat du traitement radiochirurgical du cavernome du tronc cérébral. Gauche - angiome caverneux de la surface latérale du tronc cérébral, au moment de la radiochirurgie Gamma Knife. À droite, une diminution significative de la taille du cavernome 3,5 ans après la radiochirurgie. Pas d'hémorragies répétées

Nos consultants répondront à toutes vos questions et des oncologues expérimentés détermineront la nécessité d'un traitement au couteau gamma.

Causes de l'apparition de l'angiome caverneux et méthodes de traitement

L'angiome caverneux est un néoplasme bénin qui se forme à partir de vaisseaux lymphatiques ou sanguins. La pathologie peut être congénitale ou acquise, mais dans tous les cas, elle met la vie en danger.

Le plus souvent, la maladie est détectée chez les enfants. Souvent, une croissance active de l'angiome caverneux est observée, à la suite de laquelle une complication se produit. Le néoplasme peut saigner et cette condition entraîne des conséquences dangereuses. Il est important de diagnostiquer en temps opportun afin que le traitement puisse être commencé.

Qu'Est-ce que c'est

Il a déjà été dit que l'angiome caverneux du cerveau est un néoplasme vasculaire, qui se distingue par un caractère bénin. La pathologie comprend les vaisseaux lymphatiques ou sanguins. Chez les enfants, la pathologie est plus souvent diagnostiquée, car pendant la période de développement intra-utérin, les capillaires, les veines et les artères peuvent s'entrelacer..

La taille des néoplasmes peut être en moyenne d'un millimètre à plusieurs centimètres ou plus. Les grandes surfaces sont rarement touchées. La pathologie se compose de cavernes, leur surface est recouverte de cellules endothéliales, il y a du plasma à l'intérieur. Souvent, la pathologie ne présente pas de symptômes vifs, ce qui la rend difficile à identifier.

Principales caractéristiques

Le principal danger de l'angiome caverneux est que seuls 40% des patients présentent des symptômes vifs. Si des signes apparaissent, ils peuvent être confondus avec de nombreuses autres maladies neurologiques. Ce n'est qu'au cours de l'examen qu'il sera possible de dire sans équivoque de quoi exactement une personne souffre. Pour cette raison, vous ne devez pas reporter la visite chez le médecin si des changements de santé ont été constatés..

Le cavernome cérébral présente les symptômes suivants:

  • Une personne s'inquiète souvent des maux de tête, qui augmentent progressivement et ne sont pas traités avec des médicaments..
  • Des crises d'épilepsie peuvent survenir et les muscles se contractent convulsivement.
  • Il y a des sonneries et des acouphènes.
  • Le patient souffre d'une incapacité à se concentrer et a des problèmes de mémoire.
  • Un engourdissement des membres est présent, même une paralysie complète peut survenir.
  • Vous pouvez observer une violation de la parole, le patient est incapable de prononcer certaines lettres ou n'est pas capable de construire des phrases entières.
  • La démarche change car la personne souffre d'un manque de coordination.

L'angiome caverneux est le plus souvent détecté lors d'un examen de routine ou si une autre pathologie est suspectée. Si une personne ne va pas chez le médecin et ne présente pas de symptômes négatifs, elle peut ne pas connaître le problème pour le reste de sa vie. Étant donné que la maladie est considérée comme imprévisible, il est impossible de dire sans équivoque si une personne vivra longtemps ou si elle aura des complications..

Raisons de l'apparition

L'origine de l'angiome caverneux a le plus souvent un caractère congénital, de sorte que la pathologie apparaît même à l'intérieur de l'utérus. Les experts soupçonnent qu'une mutation génétique, qui survient pendant la grossesse, joue un rôle important. Sinon, il est assez difficile de dire avec certitude ce qui provoque exactement l'apparition de la maladie. Le fait est que le cerveau n'a pas encore été suffisamment étudié. En particulier, les experts ne peuvent pas dire avec certitude ce qui conduit à un cavernome du cerveau.

Il est à noter que la présence d'un processus oncologique augmente le risque de pathologie. Une maladie grave telle que la cirrhose du foie contribue également au développement de la maladie. Même une personne en bonne santé est recommandée pour être examinée afin d'exclure la probabilité de développer la maladie. Comme déjà mentionné, les symptômes n'apparaissent pas dans tous les cas, il est donc extrêmement important de subir un examen non seulement lorsque des signes négatifs apparaissent..

Variétés

Les angiomes caverneux sont de types différents, ils sont classés en fonction de la zone affectée par la pathologie. Les symptômes que le patient peut observer en dépendront. La détermination de l'espèce exacte est importante car la localisation influence le traitement ultérieur. Types d'angiomes caverneux:

  • Lobe frontal. C'est elle qui représente environ 25% des cas de néoplasmes caverneux. Peut causer des problèmes de santé mentale. Le patient souffre de perte de mémoire ainsi que de mouvements involontaires des membres.
  • Lobe frontal gauche. Dans ce cas, vous pouvez observer des problèmes d'élocution, ainsi que de mémoire à court terme. À mesure que la maladie progresse, la personne devient apathique et détachée..
  • Lobe frontal droit. Le principal symptôme est une activité vocale excessive. Parfois, une personne devient trop émotionnelle, souvent elle se comporte de manière inappropriée.
  • Lobe temporal droit. Lorsque cette zone est touchée, une désorientation se produit. Une personne peut ne pas reconnaître les sons familiers et les voix de personnes familières.
  • Lobe temporal gauche. L'audition d'une personne s'aggrave, des pertes de mémoire sont observées et le patient peut également répéter des phrases déjà prononcées plusieurs fois.
  • Lobe pariétal. Des violations de la fonction intellectuelle se produisent, en raison desquelles une personne perd la capacité de créer des connexions logiques, ainsi que d'effectuer des calculs mathématiques.
  • Cavernomes cérébelleux. Le patient subit des mouvements inattendus et incontrôlés des membres. Une personne ne peut pas s'asseoir correctement et se déplacer de manière indépendante dans l'espace. Peut avoir des convulsions ainsi que des problèmes d'élocution.

Diagnostique

L'angiome caverneux ne peut être détecté sans certains examens. Il est important que les médecins s'assurent qu'il existe une tumeur à gauche, à droite du lobe frontal ou ailleurs. Vous devez également déterminer à quelle vitesse le développement de l'angiome caverneux se produit, car la probabilité de complications en dépend. La recherche est effectuée selon les procédures suivantes.

IRM. C'est l'une des méthodes de diagnostic les plus efficaces, grâce à laquelle il est possible d'identifier le corpus cavernosum. Cette procédure vous permettra de déterminer avec précision si une personne a une pathologie, ainsi que sa taille. S'il y a un saignement, il sera également détecté.

CT scan. Avec l'aide de celui-ci, il est possible d'identifier la survenue de néoplasmes, mais il sera difficile de poser un diagnostic sans ambiguïté. Cette méthode est bien adaptée pour détecter un angiome caverneux hémorragique..

Tractographie. Il est nécessaire dans les situations où la pathologie est profonde et il est nécessaire de planifier l'opération, ainsi que de déterminer le dosage de la substance radioactive dans la méthode de thérapie stéréotaxique.

Vous pouvez également avoir besoin de tests généraux, tels qu'un test sanguin, un test d'urine. Ils sont capables de parler de l'état du corps, ainsi que de la présence d'autres écarts. Si un cavernome du cerveau est détecté, le traitement approprié devra être instauré..

Méthodes de traitement de la pathologie

Les néoplasmes bénins ne nécessitent pas dans tous les cas une intervention chirurgicale. Un cavernome du cerveau peut rester chez une personne toute sa vie, s'il n'interfère pas avec le patient. Cependant, il existe un risque de complications, pour cette raison, le médecin peut décider de supprimer la pathologie.

Options de traitement:

  • Médicaments stéroïdiens. Ils peuvent être prescrits sous forme de pilule ou injectés directement dans l'angiome caverneux. L'avantage de ces médicaments est qu'ils aident à ralentir la croissance de la pathologie.
  • Sclérothérapie. Son essence est que des agents spéciaux sont injectés dans la zone tumorale qui réduisent le flux sanguin vers la zone à problème. Pour cette raison, la taille du cavernome cérébral diminue..
  • Intervention opératoire. Si l'angiome caverneux du lobe temporal gauche ou d'une autre localisation se développe et se développe rapidement, une intervention chirurgicale peut être nécessaire. Beaucoup dépendra de l'emplacement de la pathologie. L'ablation chirurgicale de l'angiome caverneux n'est pas possible dans tous les cas..

Seul un spécialiste, après avoir effectué un diagnostic, peut décider quelle option de traitement convient à un patient particulier. L'hémangiome, bien que non malin, peut avoir des conséquences négatives. Cela n'a aucun sens de s'automédiquer, car ce n'est pas efficace.

Conséquences possibles

Après la détection de l'angiome caverneux, les gens s'inquiètent des complications possibles. La maladie elle-même n'est pas aussi terrible que ses conséquences. C'est pourquoi les patients doivent être régulièrement surveillés par un spécialiste afin que la condition puisse être surveillée..

L'une des complications les plus dangereuses est le saignement. Les tumeurs sont des moyens de se rompre, ce qui provoque la circulation du sang dans le cerveau. Ce phénomène est difficile à arrêter, et à cause de lui, des déficits neurologiques peuvent apparaître. Dans le pire des cas, une personne peut tomber dans le coma, il est donc important de traiter la maladie en temps opportun..

Les statistiques montrent que le risque le plus élevé de complications concerne les femmes de moins de 40 ans. De plus, les saignements peuvent s'ouvrir chez ceux qui en ont déjà eu. Il est particulièrement important pour eux de surveiller les changements de taille de la tumeur..

Angiome caverneux

L'angiome caverneux est un aspect vasculaire, qui est un espace rempli de plasma et séparé par un septum vasculaire. De tels événements sont de toutes sortes. Les plus grands atteignent quelques centimètres. Un défaut est remarqué à tout âge sans le vouloir ou se manifeste par des affections neuropsychiatriques évidentes. La maladie a un code CIM-10 - D18.0, ainsi que G93.

L'origine de l'angiome caverneux

Il existe deux types de cette maladie: héréditaire ou sporadique.

  • Le mécanisme de la forme congénitale de la maladie est considéré comme plus étudié, mais il existe également des preuves de la nature autosomique dominante de l'hérédité, les gènes caractéristiques du septième chromosome, qui affectent la formation de ligaments vasculaires pathologiques, ont été identifiés et établis
  • Les causes des tumeurs sporadiques n'ont pas encore été identifiées. Il existe trois théories scientifiques: le résultat des radiations, l'inflammation du système immunitaire, l'infection.
  • 80% des angiomes sont localisés dans les lobes supérieurs du cerveau central. 65% de leurs composants se trouvent dans les parties frontale, temporale et postérieure. 15% sur les occurrences de renflement optique vasculaire.
  • 8% est un hémangiome du néocérébellum.
  • 2,5% d'assemblages vasculaires dans le cerveau dorsal.

Signaux d'hémangiome

La détection est due à l'emplacement du néoplasme. Les premières cloches sont: la migraine, non éliminée par les médicaments; convulsions; acouphène; désorganisation de la coordination; approches de vomissements et de nausées; affaiblissement des membres; dégradation de l'audition et de la vision; distorsion de la mémoire; discorde dans le discours. Il arrive que l'angiome soit "silencieux". Les gens ne sont même pas conscients de la maladie. La tumeur est trouvée lorsqu'elle est testée pour d'autres maladies ou lorsqu'elle se manifeste chez d'autres membres de la famille.

Formes

L'angiome de l'hémisphère antérieur peut être complété par des dommages dans la normalisation du fonctionnement mental. Les parties avant du cerveau régulent la motivation et sont capables d'imaginer et d'exécuter des tâches. Leur fonction est de gérer leurs propres actions et d'en comprendre le résultat. Le processus de troubles de la mémoire commence, des mouvements incontrôlables.

Une tumeur caverneuse du lobe frontal gauche a des conséquences - alexie et violation de l'ordre de la rhétorique. La personne n'a pas non plus le désir de parler et de prendre des initiatives..

L'angiome caverneux du lobe frontal droit est l'opposé du précédent: une personne est active dans la conversation. Le patient est capable d'être temporairement dans un état de passion, parfois la sensibilité émotionnelle augmente. Le plus souvent, les gens font preuve d'une attitude optimiste, car dans la plupart des cas, ils n'assument pas une telle maladie.

Le néoplasme caverneux de la partie temporale gauche s'accompagne d'un trouble de la parole et de l'appareil auditif. Le patient a une mémoire peu développée, la perception de la parole de quelqu'un d'autre est presque absente. Dans un dialogue, une personne est capable d'utiliser les mêmes mots plusieurs fois..

L'hémangiome du lobe temporal droit s'accompagne de symptômes: incapacité à déterminer à l'oreille la formation de tel ou tel son. De plus, une voix célèbre peut sembler étrangère au patient..

Une tumeur caverneuse du lobe pariétal peut être caractérisée par des déficiences intellectuelles: perte de la capacité à résoudre des problèmes simples au détriment, de la logique et de la capacité de penser techniquement.

L'hémangiome cérébelleux est capable de passer avec des phénomènes démonstratifs - ambiguïté dans la marche, placement inadéquat du tronc, convulsions périodiques et convulsions. Dans ce cas, la fonction de la jambe médiane du cervelet est plus impliquée, qui est responsable de la voie corticale-pont-cérébelleux..

La tumeur vasculaire caverneuse thrombotique est principalement causée par une infection, la cavité nasale devient la zone de distribution. Les premiers signes: augmentation de la température, perte de force, hyperhidrose, fièvre. Se produit simultanément avec les principaux symptômes de l'angiome. Dans une partie importante des cas, les patients ont des doutes sur les types d'angiomes - angiome caverneux avec une prédominance d'hémosidérophages.

Angiome veineux - c'est ainsi que l'on peut appeler une excroissance vasculaire bénigne. Il est reconnu comme l'un des types d'angiomes les plus courants. L'essentiel, ce sont les dommages au sang, qui ne causent pas trop de tort à la victime. Les experts n'ont pas trouvé de cas de transition de l'hémangiome au cancer.

L'angiome hépatique est un composé de petites tumeurs bénignes, constitué d'un réseau dense de vaisseaux sanguins. La thérapie nécessite des quantités exceptionnellement importantes.

Des difficultés

Les difficultés sont causées par la partie du cerveau dans laquelle se trouve la pathologie, par l'augmentation et le taux de croissance, ainsi que par d'autres contributions. Si une cavité vasculaire est identifiée longtemps après son apparition, une évolution inflammatoire se développe. Des difficultés peuvent survenir: ruptures du septum vasculaire, hémorragies, interruptions de la circulation sanguine du cerveau et mort. Il y a des situations où une personne est capable de vivre avec une tumeur et de ne pas connaître sa présence..

Le cavernome est une maladie imprévisible, il est impossible de dire comment cela se passera à l'avenir. Les médecins recommandent: malgré l'absence de symptômes cliniques, il convient de surveiller en permanence l'évolution et la santé de l'occurrence caverneuse vasculaire.

Reconnaissance de l'angiome caverneux

Le traitement du cavernome doit entrer en vigueur avec un diagnostic complet selon le schéma prescrit par les médecins, qui est créé personnellement par le patient..

Un système de diagnostic unifié comprend des images d'études: bioanalyse détaillée du sang (pour la présence d'anémie), émulsion cérébro-spinale (pour la présence d'hémorragies).

Reconnaissance avec des outils:

  1. Méthode d'angiographie - Examen aux rayons X des capillaires à l'aide d'une solution de contraste. L'image réalisée permettra de retrouver le niveau de compression ou de décomposition des vaisseaux du cerveau, en se basant sur la reformation dans le septum capillaire, la localisation des zones à problèmes. Cette structure de reconnaissance vise à identifier un défaut de perfusion dans le cerveau. Une définition claire de la localisation, du nombre et des images des angiomes, ainsi que la détection d'une altération de l'intégrité vasculaire. Pour réaliser ce diagnostic, une salle spécialement équipée est nécessaire. Pour commencer, une anesthésie locale est effectuée, puis la pénétration d'un tube flexible dans le vaisseau, le déplaçant vers la partie infectée. La composition de contraste, placée dans la structure circulatoire, est rapidement placée le long du réseau vasculaire, puis quelques images sont prises, selon lesquelles une conclusion précise est attribuée.
  2. La méthode de tomographie ne cause aucun inconvénient, la procédure est informative. Il est permis de réaliser avec l'exploitation de la composition de contraste ou avec l'absence. En conséquence, les images radiographiques couche par couche les plus précises obtenues permettent d'étudier et d'examiner plus précisément la pathologie. L'opération a lieu dans des locaux spécialisés en utilisant le matériel de tomographie nécessaire.
  3. La technique d'imagerie par résonance magnétique (IRM) affecte relativement la méthode précédente. Sur IRM, les images sont détaillées, en trois dimensions. Le processus fournit encore plus d'informations sur la maladie, mais la procédure est considérée comme assez coûteuse..
  4. La méthode d'électroencéphalographie permet d'étudier les capacités biologiques du centre de la tête, d'identifier l'emplacement de l'angiome, sa taille. En présence d'une tumeur, le médecin distingue les différences dans le signal envoyé par les processus cérébraux.
  5. Radiothérapie - L'angiome caverneux du cerveau est curable avec cette technique. C'est un processus très long qui peut contenir environ 30 à 40 procédures. La radiochimie est le contraire. Pour détruire un néoplasme, une seule procédure suffit: un couteau gamma. Les radiations les plus fortes peuvent entraîner une érosion de l'ADN des cellules pathogènes. Le capillaire sanguin après exposition gamma dans le septum peut être endommagé, ainsi que les couches internes du vaisseau sanguin..

Thérapie de l'angiome caverneux

Un traitement immédiat est un moyen sûr de se débarrasser du cavernome. Il n'y a pas de médicament universel qui puisse guérir une tumeur. La nomination d'un cours de thérapie est due au fait que pour la plupart des patients, l'angiome caverneux n'apporte pas d'inconfort et une invalidité permanente est observée dans la plupart des cas avec une hamatocélie récurrente d'angiomes profondément localisés ou de tumeurs du tronc cérébral - des parties difficiles d'accès pour les changements chirurgicaux.

Même une évolution bénigne de la maladie ne peut pas promettre l'absence de problèmes à l'avenir, et une opération effectuée rapidement peut éliminer le danger de conséquences négatives.

Les experts conseillent d'entreprendre une guérison immédiate dans les cas: d'angiome caverneux de la peau, se manifestant par des extravasats ou des syndromes convulsifs. Un traitement est nécessaire pour les malformations localisées dans les parties énergétiques du cerveau et causées par des hématomyélies, une approche neurologique et des crises d'épilepsie avec des valeurs d'angiome dangereuses.

Contre-indications

Avec un cavernome, exactement comme avec d'autres défauts en contact avec des capillaires, il est interdit aux patients de prendre certains médicaments et procédures. Cavernome du cerveau central, en vertu de l'interdiction pour laquelle des séances de frottement, de vaporisation, de physiothérapie à l'endroit de la malformation, ne sont pas autorisés à s'automédiquer. Une approche incorrecte et dangereuse des procédures compliquera la situation et peut provoquer une rupture capillaire avec hémorragie. Les patients effectuent une surveillance constante des néoplasmes afin de ne pas manquer l'évolution et d'éviter une éventuelle détérioration.

Nous ne devons pas oublier de préserver notre propre santé, car en présence de problèmes environnementaux modernes, on ne sait pas ce qui nous attend. La science ne suit pas le développement des virus, vous devez être prudent.

Angiome (veineux) du cerveau

L'angiome cérébral est un néoplasme caractérisé par une évolution bénigne. Une telle formation est formée à partir de vaisseaux sanguins. Souvent, la pathologie se produit lorsque la lumière d'une section spécifique des vaisseaux se dilate. La formation vasculaire considérée n'est pas une tumeur maligne, mais elle peut entraîner le développement de complications graves.

Considérons dans l'article plus en détail ce qu'est un angiome dans la région du cerveau et ses types. Nous découvrirons comment cette pathologie se manifeste, quelles méthodes de diagnostic sont les plus efficaces, comment mener correctement la thérapie.

Pourquoi l'angiome se produit-il dans la région du cerveau

Les experts n'ont pas encore établi avec précision la raison de la formation d'un angiome cérébral. Selon les statistiques, la pathologie est plus souvent enregistrée chez les enfants, ce qui est provoqué par l'immaturité des organes des enfants.

Près de 95% de tous les cas de la maladie sont attribués à des pathologies congénitales survenues en raison de certains troubles génétiques. Les 5% restants sont provoqués par des infections des vaisseaux du cerveau ou agissent comme des conséquences d'un traumatisme (assez souvent, la tumeur est survenue après un traumatisme crânien).

L'apparition de formations vasculaires peut également provoquer diverses maladies:

  • cirrhose;
  • une tumeur caractérisée par une forte oncogénicité.

La pathogenèse d'un angiome survenu dans la région du cerveau est assez complexe. Le processus de développement de la pathologie ressemble à ceci:

  1. Division d'un vaisseau artériel en petites artérioles, sa ramification en capillaires qui se combinent en une veine.
  2. Le vaisseau artériel passe lors de la formation dans une veine (directement). Cela provoque un trouble circulatoire dû au fait que la circulation sanguine est redistribuée de force à l'intérieur d'autres vaisseaux. En raison d'un manque de sang dans les vaisseaux sains, la nutrition des neurones situés près de l'angiome est perturbée.

Le danger de développer une pathologie à l'intérieur du cerveau est présenté par la possibilité d'une nouvelle formation vasculaire à l'hémorragie. Pour éviter cela, vous devez détecter en temps opportun la pathologie, commencer à la traiter.

Classification de la pathologie

Compte tenu de l'emplacement de l'angiome, les types de maladies cérébrales suivants sont distingués:

  • angiome caverneux du lobe temporal gauche;
  • angiome caverneux du lobe frontal droit;
  • angiome veineux du cervelet (angiome veineux de l'hémisphère droit du cervelet, tumeur de l'hémisphère gauche);
  • défaite du lobe pariétal droit;
  • pathologie caverneuse du lobe frontal gauche;
  • gonflement du lobe temporal droit;
  • angiome veineux du lobe frontal (angiome veineux du lobe frontal gauche, angiome veineux du lobe frontal droit);
  • angiome veineux du lobe pariétal gauche.

Forme caverneuse de la maladie

La forme caverneuse de la pathologie est congénitale, sporadique. Les experts ont étudié la première forme de manière plus approfondie. Ils ont établi un mode de transmission autosomique dominant de la pathologie.

Le diamètre de ces formations varie de quelques millimètres à plusieurs centimètres. Le plus souvent, une valeur de 20 à 30 mm est observée. La malformation se manifeste dans les zones suivantes du système nerveux central:

  • la région supérieure du cerveau (environ 80% des formations vasculaires);
  • parties pariétales, temporales, frontales (environ 65% des pathologies sont localisées);
  • les dommages aux noyaux gris centraux, la formation de tumeurs dans la région du tubercule optique occupent environ 15% des maladies;
  • la lésion cérébelleuse occupe environ 8% des cas.

Lorsque la pathologie exerce une pression sur d'autres organes, les premiers signes de la maladie apparaissent. L'angiome caverneux du lobe frontal droit s'accompagne de l'image suivante: augmentation de l'activité de la parole, augmentation de l'émotivité, le patient est parfois dans un état de passion.

Si un angiome caverneux du lobe temporal gauche se développe, les symptômes présentent certaines différences par rapport à la pathologie localisée du côté droit. L'angiome caverneux du lobe temporal gauche se manifeste par une détérioration de la parole, qui se traduit par une diminution du vocabulaire du patient, il parle à contrecœur, oublie les mots habituels. Il peut avoir de l'apathie.

La défaite du lobe droit s'accompagne de la difficulté de reconnaître l'origine du bruit. Le patient peut penser la voix inconnue, qu'il connaît depuis longtemps.

Le développement d'une tumeur du lobe gauche des tempes se caractérise par une détérioration de la perception de la parole de quelqu'un d'autre par l'oreille, une mauvaise mémorisation, une déficience auditive, de la parole, la répétition des mêmes mots plusieurs fois (inconsciemment).

Avec la défaite de la couronne, des troubles intellectuels sont observés. Il est difficile pour une personne malade de résoudre des problèmes (mathématiques). Il ne se souvient pas des règles de multiplication, d'addition, de soustraction, de division, perd la capacité de penser techniquement, raisonnement logique.

La forme caverneuse de la maladie cérébelleuse est souvent accompagnée de signes vifs (instabilité de la démarche, position inhabituelle de la tête). Le patient a des convulsions, la parole est perturbée, des contractures apparaissent, un nystagmus.

Le développement de la forme caverneuse thrombotique de la maladie est déclenché par des infections localisées dans la région de la cavité nasale et des sinus. Ses principaux symptômes, en plus des signes standards, sont:

  • faiblesse dans tout le corps;
  • fièvre;
  • chaleur;
  • transpiration excessive.

En outre, les experts distinguent en tant que type distinct la forme caverneuse de la maladie avec de nombreux hémosidérophages (ce sont des cellules macrophages spéciales qui contiennent un pigment contenant du fer). La présence de ces cellules indique la présence de résorption (le processus de résorption des érythrocytes).

Type de maladie veineuse

La forme veineuse de la pathologie est représentée par une tache de naissance, elle est représentée par un plexus de vaisseaux sanguins. Cette pathologie est sûre ou peut menacer la mort, selon son lieu d'origine. La croissance tumorale se produit avec la division des cellules vasculaires, l'endothélium vasculaire. Dans ce cas, le sang circule du système artériel au système veineux sans passer par les capillaires.

En plus des symptômes caractéristiques du type de pathologie caverneuse, la forme veineuse de la maladie cérébrale s'accompagne des symptômes suivants:

  • évanouissement;
  • augmentation des vertiges;
  • paralysie de certaines parties du corps;
  • perturbations du système circulatoire;
  • bruit dans la tête.

La forme veineuse de la pathologie n'est pas très agressive. Dans le même temps, en raison de sa localisation, cette maladie ne peut être ignorée..

En raison de la pression de la tumeur sur le cerveau, des dysfonctionnements dans le fonctionnement des systèmes corporels sont notés.

Les lobes frontaux du cerveau sont responsables de l'initiative, de l'intérêt, de la responsabilité et de la capacité de résoudre un problème. Si un angiome veineux du lobe frontal gauche apparaît, des signes spécifiques sont observés:

  • douleur au front;
  • mauvaise estime de soi;
  • instabilité corporelle verticale;
  • apathie;
  • échecs d'élocution;
  • inconscience des actions;
  • insuffisance;
  • difficulté à penser logiquement.

Lorsqu'un angiome veineux du lobe pariétal gauche, son côté droit, est apparu, les principaux indicateurs de la maladie affectant les vaisseaux cérébraux sont observés.

L'apparition sur le cervelet provoque les perturbations suivantes dans le fonctionnement du corps:

  • troubles de la coordination;
  • détérioration du flux sanguin;
  • dysfonctionnements dans le fonctionnement du système sensoriel;
  • incohérence dans les actions des muscles;
  • défaillances du système respiratoire, cardiovasculaire.

Lorsqu'un angiome veineux de l'hémisphère droit du cervelet apparaît, il s'accompagne des symptômes suivants:

  • tremblement des bras, des jambes;
  • perte de la capacité d'effectuer des mouvements fluides;
  • échecs d'élocution;
  • violation de la lettre;
  • on constate la lenteur des mouvements, ils deviennent pour ainsi dire déchiquetés.

L'angiome veineux de l'hémisphère cérébelleux droit n'est pas traité avec des médicaments. La seule option pour éliminer la maladie est d'effectuer une opération..

La formation dans l'hémisphère gauche s'accompagne de signes populaires d'angiome. Également observé:

  • convulsions, paralysie partielle;
  • violation de la démarche;
  • nystagmus des muscles oculomoteurs;
  • diminution de la vision;
  • incohérence dans le fonctionnement des muscles des bras, des jambes;
  • trouble de la parole;
  • changement des préférences gustatives;
  • crises d'épilepsie;
  • détérioration du flux sanguin.

Les scientifiques distinguent également l'angiome veineux à l'intérieur des noyaux basaux. Mais il est assez difficile de diagnostiquer cette pathologie, car elle se manifeste par les signes qui ont été indiqués ci-dessus.

Symptômes manifestés lors de la formation dans les vaisseaux du cerveau

L'angiome veineux caverneux du cerveau survient initialement sans signes évidents. Les premiers signes de formation sont perceptibles après avoir atteint une certaine valeur, il commencera à appuyer sur les tissus voisins. Pire encore, si la paroi du vaisseau éclate, une hémorragie se produira, qui a un modèle unique.

Le tableau clinique initial, qui indique qu'il existe un angiome veineux caverneux du cerveau, est présenté:

  • vertiges;
  • attaques convulsives;
  • perturbation du goût;
  • diminution de la qualité de la mémoire;
  • bruit à l'intérieur des oreilles, de la tête;
  • faiblesse des membres;
  • se sentir fatigué;
  • la nausée;
  • vomissement;
  • trouble de la parole;
  • diminution de la vision;
  • les troubles mentaux;
  • diminution de l'attention;
  • maux de tête qui ne disparaissent pas après avoir pris des analgésiques. La douleur est sourde, pressante, lancinante, douloureuse;
  • crises d'épilepsie;
  • invalidité.

Il existe certaines différences dans les signes d'angiomes de différents types:

  • Angiome veineux du cerveau. Cette forme de la maladie est représentée par une extraordinaire convergence de vaisseaux sanguins, elle ressemble visuellement à une boule, avec des vaisseaux se dirigeant à l'intérieur d'un tronc (veine). Ce type de maladie est pratiquement inoffensif pour la vie..
  • Angiome caverneux du cerveau. Ce type d'éducation est considéré comme dangereux. Son composant principal est considéré comme des cavités intravasculaires («cavités»). Ces cavités sont séparées par des membranes ("trabécules"). Une circulation sanguine perturbée et un amincissement des parois des vaisseaux sont notés à l'intérieur des cavernes. Par conséquent, le risque d'hémorragie cérébrale est très élevé. Elle se caractérise par une sensation de maux de tête, de bourdonnements d'oreilles, de troubles de la coordination, de crises d'épilepsie, de nausées, de troubles de la parole, de vomissements, de troubles de l'attention, de la mémoire.

Diagnostique

Un diagnostic précis doit être posé par un spécialiste, car une pathologie peut survenir dans diverses zones du cerveau (frontale, occipitale, tempes, cervelet). Il peut également être localisé à droite / à gauche.

À partir des tests de laboratoire, nommez:

  • test sanguin (général, biochimique);
  • analyse d'urine (biochimique, générale).

Des études instrumentales seront également nécessaires:

  • Procédure d'échographie.
  • Imagerie par résonance magnétique.
  • Angiographie.
  • radiographie.
  • Tomodensitométrie.

Activités de guérison

En l'absence de risque d'hémorragie, les experts prescrivent un traitement symptomatique qui aide à soulager l'état général. Le traitement de l'angiome est effectué par les méthodes suivantes:

  • médicament;
  • opérationnel.

Des médicaments traditionnels sont également parfois utilisés..

Thérapie médicamenteuse

Il est impossible de guérir l'angiome avec des médicaments. Mais pour soulager l'état du patient, des médicaments de ces groupes sont prescrits:

  • sédatifs;
  • vasculaire;
  • anti-douleurs;
  • homéopathique.

Intervention chirurgicale

La chirurgie est le principal moyen de traiter l'angiome. Les médecins utilisent les techniques chirurgicales suivantes:

  • sclérose;
  • angioplastie;
  • embolisation;
  • en utilisant un cyber couteau;
  • retrait au laser;
  • radiochirurgie.

Remèdes populaires

Avec la pathologie des vaisseaux cérébraux, les recettes folkloriques peuvent atténuer les symptômes de la maladie. Plus souvent utilisé:

  • infusion de graines de fenouil;
  • huile végétale (boisson);
  • huile végétale + citron + miel;
  • infusion d'ail;
  • thé à la mélisse;
  • jus de pomme de terre frais.

Complications possibles, conséquences

La complication la plus effrayante de la pathologie vasculaire du cerveau est l'hémorragie. Il peut être déclenché par les facteurs suivants:

  • stress;
  • inclinaison / rotation brusques de la tête;
  • augmentation de la pression;
  • un traumatisme crânien;
  • lumière nat. charge.

La formation dans la zone cérébrale de la tête est une pathologie très grave, il est donc important de savoir ce que c'est, quels signes sont caractéristiques de la maladie, comment la guérir.

Voir aussi d'autres maladies de la peau ici.

Angiome caverneux du cerveau traitement et diagnostic

Les angiomes caverneux (cavernomes, malformations caverneuses) appartiennent au groupe des anomalies vasculaires intracrâniennes de développement, qui sont des troubles de la formation du système vasculaire qui surviennent au cours du développement intra-utérin. Ces formations vasculaires anormales congénitales ont tendance à se développer avec le temps. Souvent, cette pathologie survient chez des parents, ce qui indique une prédisposition génétique.

Symptômes d'angiome caverneux

Le patient peut être asymptomatique, bien que des maux de tête, des convulsions ou d'autres symptômes focaux, tels qu'une déficience motrice ou sensorielle, soient courants. Le plus souvent, l'apparition des symptômes est associée à des hémorragies, qui peuvent survenir à la fois à l'intérieur de l'angiome caverneux et dans le tissu cérébral environnant. En fonction de la gravité de l'hémorragie, un traitement conservateur ou une chirurgie est utilisé, qui sera décrit ci-dessous..

Angiome caverneux du lobe frontal droit. Sur une tomographie calculée sans amélioration du contraste, une grande formation hétérogène dans le lobe frontal à droite est visible. La lésion est caractérisée par une densité de rayons X élevée dans sa partie centrale et une densité augmentée de manière diffuse à la périphérie en raison de la présence de calcifications et de petites hémorragies dans la formation..

Malformations vasculaires du cerveau

Les types de malformations vasculaires diffèrent en fonction de leurs caractéristiques macroscopiques et microscopiques. Habituellement, les malformations vasculaires intracrâniennes sont divisées en 4 groupes suivants:

  • Malformations capillaires (ou télangiectasies)
  • Malformations caverneuses (angiomes caverneux / hémangiomes)
  • Malformations veineuses
  • Malformations avec shunts artério-veineux

Selon une classification plus récente, 2 catégories supplémentaires ont été ajoutées: malformations artérielles (sans formation de shunt artério-veineux) et malformations mixtes.

Les cavernomes peuvent être trouvés n'importe où dans le cerveau car ils peuvent survenir n'importe où le long du lit vasculaire. Des angiomes caverneux extracérébraux intracrâniens sont parfois trouvés, mais ils sont assez rares. Des angiomes caverneux sont également parfois trouvés dans la moelle épinière, le plus souvent en combinaison avec de multiples lésions vasculaires du cerveau.

Angiome caverneux du cerveau: traitement

La plupart des cavernomes ne nécessitent pas de traitement actif. Vous n'avez besoin que d'une observation dynamique pendant une longue période. Une intervention chirurgicale peut être nécessaire en cas de symptômes, qui s'expliquent généralement par des hémorragies dans le tissu cérébral entourant le cavernome. En cas d'hémorragies répétées détectées au scanner ou à l'IRM, une hospitalisation en hôpital neurochirurgical est nécessaire avec une décision supplémentaire sur l'intervention chirurgicale..

Opération pour angiome caverneux

Les cavernomes étant clairement délimités des tissus environnants et entourés de glies, leur ablation chirurgicale est relativement facile. Le contrôle de la perte de sang est également plutôt simplifié, car le flux sanguin dans les vaisseaux pathologiques est plus lent que ce qui est habituellement attendu lors de l'excision de tissus bien perfusés.

Identification des angiomes caverneux

Malgré le fait que les angiomes caverneux soient visualisés par tomodensitométrie (TDM), cette méthode n'est pas la méthode de choix: le fait est que les signes révélés lors de l'examen tomodensitométrique peuvent correspondre non seulement à un angiome caverneux, mais aussi, entre autres options possibles, et tumeur mal différenciée.

La sensibilité de l'imagerie par résonance magnétique (IRM) est nettement plus élevée en raison de la résolution de contraste plus élevée, ainsi que de la plus grande capacité à afficher le sang qui coule et ses produits de désintégration. La combinaison de différentes séquences d'impulsions IRM a largement résolu le problème des diagnostics erronés ou de la détection insuffisante des angiomes caverneux, car ces formations présentent des signes assez spécifiques en IRM..

Faire une IRM du cerveau à Saint-Pétersbourg

La tomodensitométrie et l'IRM peuvent être utilisées pour le suivi dynamique des patients présentant des angiomes caverneux déjà diagnostiqués, en particulier dans les cas où il existe un risque d'hémorragie. Bien que le tableau IRM des angiomes caverneux ne prédit pas la survenue de saignements, l'IRM est la méthode de choix pour le suivi à long terme des patients atteints d'angiomes caverneux, ainsi que pour l'examen des membres de la famille du patient qui risquent de présenter de telles malformations. De plus, l'IRM est extrêmement utile lors de la planification d'une intervention chirurgicale, car elle permet d'évaluer la taille de la formation, ses limites, et ainsi de déterminer le type d'opération et l'accès chirurgical..

Avec l'angiographie classique, la plupart des malformations caverneuses ne sont pas visualisées, et même si des signes sont détectés, ils sont extrêmement non spécifiques. Si une lésion se développe en combinaison avec d'autres malformations vasculaires, ce qui survient chez environ 30% des patients atteints de malformations veineuses, alors ses caractéristiques RM sont grandement compliquées et deviennent moins spécifiques. Chez ces patients, l'angiographie peut être utile pour clarifier davantage le diagnostic..

Angiome caverneux ou tumeur?

La numérisation du cerveau à l'aide de la tomodensitométrie et de l'IRM permet dans la plupart des cas de distinguer clairement les formations caverneuses des autres formations cérébrales, y compris les tumeurs de divers degrés de malignité. Néanmoins, dans certains cas, la différenciation de ces formations est un problème de diagnostic, pour la solution duquel une grande expérience est nécessaire. À cet égard, la capacité d'attirer un diagnosticien hautement qualifié est d'une importance cruciale. En outre, l'interprétation de haute qualité des images CT et IRM fournit une solution à d'autres tâches de diagnostic: exclure l'œdème cérébral environnant, identifier la gravité de l'hémorragie et décrire les détails qui affectent l'opérabilité du cavernome. En cas de doute sur le diagnostic, il est nécessaire de consulter un radiologue d'un centre de premier plan spécialisé en pathologie cérébrale. Le deuxième avis d'un tel diagnosticien peut être très utile dans le diagnostic différentiel des angiomes et d'autres conditions pathologiques..

Angiomes caverneux au scanner

Lors de l'utilisation de méthodes de visualisation, il est utile de diviser la cavité en 3 composants. Ceux-ci comprennent (1) une pseudocapsule périphérique, constituée de tissu glial imprégné d'hémosidérine, (2) une structure irrégulière, un tissu conjonctif intermédiaire séparant les cavités, et (3) une partie vasculaire centrale, constituée de cavités vasculaires à flux sanguin lent.

Sur les images CT sans rehaussement de contraste, le cavernome ressemble à une formation focale de forme ovale ou nodulaire, caractérisée par une densité de rayons X faiblement ou modérément augmentée et n'ayant pas d'effet volumétrique sur le parenchyme environnant. Les zones de calcification et les dépôts d'hémosidérine dans les parois des septa fibreux, ainsi que la stagnation du sang dans les cavités, contribuent à une augmentation de la densité des rayons X dans les images sans amélioration du contraste. Sur les tomodensitogrammes, des calcifications se retrouvent dans environ 33% de toutes les cavités. Si la formation est ancienne, elle peut contenir des zones centrales non contrastées de faible densité, ce qui correspond à des kystes d'hématomes résorbés.

L'amélioration du contraste peut être minime ou maximale, bien que 70 à 94% des malformations caverneuses après administration intraveineuse de produit de contraste contrastent faiblement ou modérément. Dans la plupart des cas, un bon contraste est le résultat d'une augmentation du flux sanguin dans la composante vasculaire de la lésion. Le contraste hétérogène «moucheté» est dû à des septa fibreux intravasculaires, et le bord de faible densité autour de la périphérie est dû à la pseudocapsule de tissu glial entourant la formation.

L'effet de masse n'est pas typique des cavernomes, sauf dans les cas où ils sont associés à une hémorragie récente. Sur les images tomodensitométriques sans amélioration du contraste, les cavernomes peuvent ne pas être détectés du tout. Dans les hémorragies et la formation d'hématomes intracérébraux, les cavernomes sont visualisés comme des zones d'amplification focale du signal dans la zone adjacente à l'hématome..

Toute hémorragie détectée au scanner chez un patient relativement jeune doit être soigneusement étudiée et l'angiome caverneux doit toujours être considéré comme une cause possible. Lors de l'examen d'un patient atteint d'un syndrome convulsif, l'angiome caverneux doit également être considéré comme un facteur étiologique probable, surtout si le patient a entre 20 et 40 ans..

Les malformations caverneuses définies par CT peuvent également inclure d'autres malformations vasculaires rares (thrombose de malformation artérioveineuse, télangiectasie capillaire), gliome (astrocytome de bas grade ou oligodendrogliome) et mélanome métastatique.

Angiomes caverneux à l'IRM

Les angiomes caverneux représentent environ 1% de toutes les lésions vasculaires intracrâniennes et 15% des malformations cérébrovasculaires. Avec le développement et l'introduction de l'IRM, les angiomes caverneux sont devenus les malformations vasculaires cérébrales les plus fréquemment détectées. Dans les premières études sur le matériel d'autopsie, la fréquence de leur apparition était de 0,02 à 0,53%. En utilisant l'IRM, l'incidence de lésions similaires aux hémangiomes caverneux était de 0,39 à 0,9% et la détection de lésions asymptomatiques non identifiées auparavant par IRM a augmenté leur fréquence à 0,45 à 0,9%..

Faire une IRM du cerveau à Saint-Pétersbourg

En IRM, les angiomes caverneux parenchymateux sont représentés par une formation caractéristique de type «pop-corn», clairement délimitée, avec une bordure régulière. La partie interne est représentée par plusieurs foyers de signal d'intensité différente, qui correspondent à des hémorragies à différents stades de résolution..

Signes IRM d'angiome caverneux. Grands angiomes caverneux du lobe frontal droit et du lobe occipital gauche en coupe axiale T1. Ces deux masses hétérogènes ont une structure réticulaire de la partie centrale avec des zones alternées d'intensité de signal élevée et faible, entourées d'un bord hypointense d'hémosidérine..

L'hématome frais contenant de la désoxyhémoglobine est iso-intensif sur les images pondérées en T1 et significativement hypointense sur les images pondérées en T2. L'hématome subaigu contenant de la méthémoglobine extracellulaire est hyperintense sur les images pondérées en T1 et T2 en raison de l'effet paramagnétique de la méthémoglobine.

Les éléments fibreux intermédiaires sont caractérisés par un signal faiblement hypointense sur les images pondérées en T1 et T2, car ils contiennent des calcifications et de l'hémosidérine. La partie interne hétérogène de la lésion est entourée d'un rebord d'hémosidérine, de faible intensité sur les images pondérées en T1. L'hypointensité de ce bord devient plus prononcée, comme un halo, dans les images pondérées T2 et les images en mode écho de gradient en raison de la sensibilité plus élevée de ces séquences aux changements du champ magnétique..

Les images IRM axiales en écho de gradient permettent une meilleure visualisation des grands angiomes caverneux dans les lobes occipitaux frontaux droits et gauches. Le bord de l'hémosidérine se présente sous la forme d'un halo en raison de la susceptibilité magnétique accrue de l'hémosidérine.

Des cavernomes plus petits apparaissent sur les images pondérées en T1 et T2 comme des foyers nodulaires de faible intensité.

Les petites formations sont mieux visualisées dans les images d'écho de gradient en raison de la sensibilité accrue aux changements de champ magnétique inhérente à ces trains d'impulsions. Il a également été montré que dans des images successives en mode écho de gradient, les petites formations de points sont mieux visualisées avec un allongement du temps d'écho; ces données suggèrent que ces formations contiennent des substances paramagnétiques.

L'imagerie IRM en écho de gradient montre plusieurs petits foyers ronds bilatéraux ponctués et de faible intensité dans la substance blanche périventriculaire et sous-corticale. Le foyer le plus important est visualisé dans la substance blanche périventriculaire du lobe frontal antérieur à la corne antérieure (frontale) du ventricule latéral gauche près du genou du corps calleux. En avant et en arrière, plusieurs foyers de plus petite taille sont visibles.

Dans les images d'angiographie en temps de vol, la méthémoglobine au centre d'une malformation caverneuse peut ressembler à du sang en mouvement. Cependant, sur l'angiographie RM en contraste de phase ultérieure, obtenue lors du réglage d'une faible vitesse du flux sanguin lors du codage (10-20 cm / s), le flux sanguin ou la vascularisation pathologique n'est pas visualisé, ce qui permet d'exclure des lésions vasculaires.

En règle générale, les angiomes caverneux n'ont pas d'effet volumétrique sur les tissus adjacents et ne provoquent pas d'œdème, et ils n'ont pas d'artère d'alimentation ou de veine de drainage, à moins qu'ils ne soient associés à d'autres malformations vasculaires similaires. Les angiomes caverneux sont souvent associés à des malformations veineuses, caractérisées par la présence d'une veine drainante. Dans ces cas mixtes, une angiographie standard peut être utile..

Image pondérée T2 du cavernome du pont Varoliev.

Les malformations caverneuses détectées à l'IRM comprennent d'autres malformations vasculaires latentes (AVM / thrombose anévrysmale, télangiectasie capillaire), les hémorragies dans une tumeur primaire ou secondaire (métastases de mélanome, choriocarcinome, cancer de la thyroïde ou du rein), angiopathie amyloïde, angiopathie primaire ou traitable (toxoplasmose ou cysticercose) associées à des lésions du système sanguin, des hémorragies multiples (coagulation intravasculaire disséminée, leucémie), ainsi qu'aux conséquences de lésions axonales diffuses.

Angiographie pour les angiomes caverneux

En général, on pense que les malformations caverneuses ne sont pas visibles sur l'angiographie, et si elles sont visualisées, alors leurs signes sont très non spécifiques. Dans le diagnostic de l'IRM caverneuse, elle a complètement remplacé l'angiographie standard. Cependant, si la formation est associée à d'autres types de malformations vasculaires, ce qui est observé chez 30% des patients atteints d'angiomes veineux, ses caractéristiques MR deviennent plus compliquées et moins spécifiques. Chez ces patients, l'angiographie est utile pour une clarification plus détaillée de la nature de la formation..

La majorité des malformations caverneuses (37-48%) apparaissent sur les angiographies standard comme des formations avasculaires. En raison du flux sanguin extrêmement faible dans les malformations, les résultats de l'artériographie peuvent souvent être normaux. Si la masse est suffisamment importante ou associée à un hématome, il peut y avoir un effet volumétrique (effet de masse) sur les vaisseaux adjacents. Le type de malformation avasculaire sur l'angiographie est causé par la compression ou la destruction des vaisseaux sanguins due à une hémorragie, une thrombose, ainsi que la petite taille des vaisseaux reliant les cavités sinusoïdales aux vaisseaux normaux périphériques du parenchyme, ce qui fournit généralement un faible débit sanguin. Si la taille de la lésion est petite et si elle n'est pas associée à un hématome, 20 à 27% de ces angiographies seront normales. Lors de la première injection d'agent de contraste, l'expansion des capillaires peut ne pas être visualisée; si l'injection de contraste est répétée, avec un volume plus important, et que l'angiographie est évaluée après une attente plus longue, alors l'expansion des capillaires est mieux visualisée. Dans tous les cas, il s'agit d'un phénomène radiologique non spécifique qui peut être attribué à de nombreuses autres conditions..

Doctorat en médecine, membre de la Société européenne de radiologie