Principal > Traumatisme

Injections de Mydocalm: indications d'utilisation, instructions, avis des patients et des médecins

Mydocalm injections est une solution injectable prescrite aux patients présentant une augmentation du tonus musculaire, provoquée par des maladies neurologiques. L'action du médicament vise à détendre les muscles, à soulager l'hypertonicité et la spasticité et à fournir un effet analgésique.

Dans ce cas, le médicament n'affecte pas la conscience et l'état du système nerveux central dans son ensemble. Mydocalm en ampoules est un relaxant musculaire à action centrale, appartient au groupe des aminocétones.

Une ampoule de Mydocalm contient une dose de 1 ml, la principale composition chimique de la solution:

  • 100 mg de chlorhydrate d'α-tolpérisone;
  • 2,5 mg - lidocaïne.
  • conservateur et antiseptique - parahydroxybenzoate de méthyle;
  • l'éther de diéthylène glycol monoéthyle, obtenu en utilisant de l'oxyde d'éthylène avec de l'éthanol;
  • eau distillée pour injection.

Profil pharmacologique

Un médicament qui réduit le tonus du système squelettique, ce qui est associé à une diminution des fonctions motrices, le pire des cas étant une restriction complète du mouvement.

Le mécanisme d'action du médicament vise à normaliser la transmission des signaux d'information du cerveau à la moelle épinière supérieure, tandis que le niveau d'excitabilité réflexe de cette dernière diminue.

Favorise la transmission des signaux intracellulaires dans le tissu musculaire squelettique, est un H-anticholinergique. La tolpérisone contenue dans le médicament affecte la réduction des spasmes musculaires et réduit l'impact des maladies accompagnées d'une augmentation du tonus ou d'une dystonie.

L'effet secondaire du médicament est de réduire la transmission de l'influx nerveux lors de l'apport de calcium saturé d'ions dans le corps. Normalise la stabilité des fonctions motrices. La lidocaïne contenue dans le médicament a un effet analgésique local.

Les réactions chimiques qui surviennent lors de l'exposition au médicament sont métabolisées à grande vitesse dans les organes du système digestif tels que le foie et les reins. Mydocalm est excrété dans l'urine à plus de 99% en une heure et demie environ..

Mécanisme d'action

Cette direction n'a pas été complètement étudiée, mais la fonction principale du médicament vise à corriger la transmission des impulsions du cerveau à la moelle épinière, ainsi qu'à réduire l'excitabilité accrue de cette dernière. Régule la transmission des signaux entre les cellules nerveuses dans tout le corps.

Il provoque un ralentissement de l'action des substances biologiquement actives pour la transmission de l'influx nerveux ou le flux d'ions calcium dans les points de contact entre les neurones.

Indications et contre-indications d'utilisation

Les principales indications pour l'utilisation de Mydocalm:

  • hypertonicité musculaire, qui augmente avec l'effort ou la tension, et qui provoque une résistance même avec un mouvement faible;
  • spasticité du tissu musculaire squelettique, qui provoque une raideur des mouvements, une mauvaise orientation des membres dans l'espace et une altération de la parole;
  • avec syndrome de dystonie musculaire;
  • myasthénie neurologique.

L'hypertonicité et la spasticité, à leur tour, peuvent être causées par les maladies suivantes (ce qui signifie que les injections de Mydocalm peuvent être utilisées en thérapie complexe):

  • après un accident vasculaire cérébral;
  • avec des dommages aux structures nerveuses qui affectent la cohérence et la complexité des mouvements;
  • après diverses blessures de la moelle épinière;
  • sclérose en plaques;
  • avec une inflammation de la moelle épinière et du cerveau, provoquée par une intoxication, des réactions allergiques ou des virus;
  • pendant la dystrophie de la colonne vertébrale;
  • avec arthrose;
  • maladies chroniques de la colonne vertébrale;
  • raideur des muscles de la région cervicale et de l'épaule;
  • syndrome lombaire, qui est causé par une ostéochondrose lombaire ou thoracique.

Quoi d'autre aide Midocalm?

En interaction avec d'autres médicaments, le médicament peut être prescrit pour:

  • complications causées par le diabète sucré;
  • maladie artérielle chronique, dont les symptômes sont initialement exprimés par un engourdissement des membres ou une boiterie;
  • sclérodermie diffuse, accompagnée de fibromes de la peau et des organes internes;
  • Le syndrome de Raynaud, qui se développe en raison d'un spasme capillaire;
  • manque d'approvisionnement en sang vers les capillaires.

L'utilisation de Mydocalm est contre-indiquée dans de tels cas:

  • l'intolérance individuelle;
  • période de grossesse et allaitement;
  • myasthénie grave, affectant les muscles du visage, de la langue et du cou.

Le médicament n'est pas prescrit aux personnes de moins de 18 ans.

Injection et schéma posologique

Les injections de Midocalm ont été spécialement conçues pour que le médicament ne pénètre pas dans l'estomac. Le médicament est administré par voie intramusculaire ou intraveineuse.

La posologie recommandée pour les injections est la suivante:

  • par voie intramusculaire - nommer 100 mg deux fois par jour;
  • par voie intraveineuse - 100 mg par jour, mais l'introduction doit être lente ou la méthode du goutte-à-goutte est choisie.

Le médicament, utilisé sous forme d'injections, agit rapidement. Le nombre d'injections est déterminé par le médecin traitant, en fonction du développement et de la négligence de la maladie.

Cas de surdosage et effets secondaires

Il n'y a pas de données exactes sur les réactions du corps en cas de surdosage du médicament. Selon des études menées sur des rats, il a été constaté qu'en cas d'augmentation de la concentration d'une substance active dans le sang au-dessus de la norme, les éléments suivants sont notés:

  • certains troubles de la coordination des mouvements, provoqués par une faiblesse musculaire;
  • obstruction des fonctions respiratoires du corps, pouvant aller jusqu'à l'arrêt cardiaque complet et la mort.

Si la posologie est dépassée, un lavage gastrique est recommandé, suivi d'un traitement de soutien..

En général, avec l'abus de Mydocalm, les effets secondaires suivants sont observés:

  • irritabilité accrue;
  • convulsions;
  • essoufflement, entraînant une paralysie respiratoire.

instructions spéciales

Pendant la période d'utilisation du produit, la prudence est de mise lors de l'exécution du travail, qui s'accompagne d'une concentration accrue d'attention, y compris la responsabilité de la santé des personnes et des autres. Par exemple, conduire des véhicules, travailler sur des machines-outils avec des éléments rotatifs ouverts et travailler en hauteur.

Aussi étrange que cela puisse paraître, Mydocalm et l'alcool sont compatibles, car le médicament n'augmente pas l'effet de l'alcool sur le corps.

Cependant, il vaut la peine de ne pas prendre de boissons alcoolisées pendant le traitement, sinon le médicament peut également avoir un effet négatif sur le corps..

Ainsi, avec une sensibilité accrue, l'apparition de maux de tête, de nausées, de perte d'appétit et de troubles du tractus gastro-intestinal est possible. Des démangeaisons, un œdème de Quincke, une dyspnée et un choc anaphylactique peuvent être provoqués.

On note une interaction accrue du médicament avec des psychotropes, des médicaments pour l'anesthésie et des médicaments qui abaissent le tonus des muscles squelettiques. Ceci est plus visible avec l'action efficace de Mydocalm.

Pendant la période de gestation, si le risque est justifié, il est alors permis de prescrire des injections au cours des trois premiers mois, mais sous la surveillance d'un spécialiste et en l'absence de maladies et de contre-indications concomitantes.

Puisqu'il n'y a pas de données sur la pénétration des produits chimiques du médicament dans le lait maternel, il vaut la peine de refuser d'utiliser le médicament pendant l'allaitement. Pour les enfants, la nomination d'un médicament en injections est contre-indiquée.

Expérience d'application pratique

Avis des médecins et des patients ayant reçu des injections de Mydocalm.

Le médecin local m'a prescrit le médicament Mydocalm, j'avais une spasticité du côté gauche après un accident vasculaire cérébral. Pour commencer, j'ai bu des comprimés de 50 mg, mais je n'ai ressenti aucune amélioration. Ensuite, la posologie a été augmentée à 150 mg pour une dose unique, bien sûr, il y a eu un effet, mais j'ai commencé à me sentir constamment malade, mon appétit a complètement disparu et la pression a commencé à chuter brusquement.

J'ai dû refuser une telle forme de moyen, puis le spécialiste m'a prescrit des injections. Maintenant, tout est merveilleux et il n'y a pas d'effets secondaires et l'effet est perceptible. C'est une excellente solution - injections.

Maria Yu, 49 ans

J'ai 60 ans. Je comprends les changements qui se produisent dans le corps - c'est principalement l'âge. Mais d'une manière ou d'une autre, tu peux te soutenir.

Mes articulations me font mal et dernièrement, j'ai même commencé à boiter. Le médecin a prescrit des injections de mydocalm. Au début, j'avais même peur de faire de telles injections, je pensais qu'elles s'endormiraient sur le pouce. Mais le médecin a insisté tout seul et maintenant je continue à les mettre. L'état s'est amélioré et je ne ressens aucun phénomène indésirable.

Nikolay K, 60 ans

Selon les résultats des observations, après l'utilisation des injections de Mydocalm, une amélioration significative de l'état du patient est observée. La douleur diminue et les résultats des tests de laboratoire reviennent à la normale.

Après avoir communiqué avec les patients, on peut souvent conclure que le traitement ne doit pas toujours être terminé et que le rendez-vous pour les injections peut être interrompu. Bien sûr, je recommande toujours de tout faire selon les règles..

Les indicateurs de qualité et de prix du médicament dépassent toutes les attentes et le médicament est l'un des meilleurs. Néanmoins, il ne vaut pas la peine de s'engager dans un traitement indépendant, il vaut mieux consulter un spécialiste.

Dmitry R, ​​médecin généraliste

Je suis engagé dans le traitement du système musculo-squelettique, principalement mes patients sont des personnes âgées. Mydocalm est très souvent présent dans mes prescriptions - le produit est efficace et sûr aux dosages corrects.

Oleg G, traumatologue

D'après les conseils de gens ordinaires

Le médicament a ses avantages et ses inconvénients, comme tout autre médicament. Il n'est pas recommandé d'utiliser le médicament seul, car seul un médecin sera en mesure de diagnostiquer et d'identifier correctement tous les effets secondaires possibles, sur la base des conclusions d'autres spécialistes ou d'études de laboratoire inscrites dans le dossier médical.

L'utilisation du médicament sans ordonnance d'un médecin peut provoquer de nombreuses réactions négatives, en particulier un œdème, qui devra être éliminé à l'aide de diurétiques, ce qui à son tour nuit également à l'organisme. Après la première injection, vous devez informer votre médecin de votre état de santé afin de prendre une autre décision sur l'utilisation du produit..

Prix ​​des médicaments

Le médicament est disponible en ampoules de 1 ml chacune à raison de 5 pièces par emballage. Prix ​​approximatif pour un paquet d'ampoules de Midocalm 520 roubles.

Conservation du médicament pendant trois ans à température ambiante, à l'abri du soleil. La condition de délivrance en pharmacie est strictement sur présentation d'une ordonnance.

Mydocalm® (1 ml)

Instructions

  • russe
  • қazaқsha

Nom commercial

Dénomination commune internationale

Forme posologique

Solution injectable, 1 ml

Composition

1 ml de solution contient

substances actives: chlorhydrate de tolpérisone 100 mg

chlorhydrate de lidocaïne 2,5 mg,

excipients: parahydroxybenzoate de méthyle, monoéthyléther de diéthylène glycol, eau pour injection

La description

Solution transparente, incolore ou légèrement verdâtre avec une odeur spécifique.

Groupe pharmacothérapeutique

Relaxants musculaires. Relaxants musculaires d'action centrale. Autres relaxants musculaires à action centrale.

Propriétés pharmacologiques

Pharmacocinétique

Temps de concentration maximale (Тсmax) 0,5 à 1 heure. Biodisponibilité - environ 20% (en raison de l'effet prononcé du «premier passage» dans le foie).

La tolpérisone est métabolisée dans le foie et les reins. L'activité pharmacologique des métabolites est inconnue.

La demi-vie (T1 / 2) après administration intraveineuse est d'environ 1,5 heure. Excrété par les reins sous forme de métabolites (99%).

Pharmacodynamique

Mydocalm® est un relaxant musculaire à action centrale. Le mécanisme d'action n'est pas entièrement compris. En raison de la stabilisation de la membrane et de l'action anesthésique locale, il est difficile de conduire l'excitation dans les fibres afférentes primaires, bloquant les réflexes mono- et polysynaptiques de la moelle épinière. Le mécanisme d'action secondaire est probablement le blocage de la libération du transmetteur en bloquant l'entrée des ions calcium dans les synapses. Réduit la préparation aux réflexes réticulospinaux du tronc cérébral. Dans de nombreux modèles animaux expérimentaux, le médicament réduit l'augmentation du tonus musculaire et de la raideur causées par la décérébration.

Renforce la circulation périphérique. Cet effet n'est pas lié à l'effet du médicament sur le système nerveux central. Cela peut être dû à la faible action antispasmodique et antiadrénergique de la tolpérisone.

Indications pour l'utilisation

- hypertonicité et spasme des muscles striés dans les maladies organiques du système nerveux central (lésion du tractus pyramidal, sclérose en plaques, accident vasculaire cérébral, myélopathie, encéphalomyélite)

- hypertonie musculaire et spasme dans les maladies du système musculo-squelettique (spondylose, spondyloarthrose, syndromes cervicaux et lombaires, arthrose des grosses articulations)

- rééducation après des opérations orthopédiques et traumatologiques

- maladies vasculaires oblitérantes (athérosclérose oblitérante des vaisseaux, angiopathie diabétique, thromboangéite oblitérante, maladie de Raynaud), maladies survenant avec vasospasme des artères et altération de l'innervation vasculaire (acrocyanose, dysbasie angioneurotique intermittente)

Mode d'administration et posologie

Adultes par voie intramusculaire ou intraveineuse lentement.

100 mg 2 fois par jour, par voie intramusculaire ou 100 mg 1 fois par jour par voie intraveineuse (une fois), la durée moyenne du traitement est de 7 jours. La durée du traitement est déterminée par le tableau clinique de la maladie et le médecin traitant.

Patients avec insuffisance rénale

Les données sur l'utilisation chez les patients présentant une insuffisance rénale sont limitées. Il y avait une incidence plus élevée d'effets indésirables dans ce groupe de patients. Les patients présentant une insuffisance rénale modérée doivent titrer la dose et surveiller étroitement. Ne pas recommander l'utilisation de la tolpérisone chez les patients atteints d'insuffisance rénale sévère.

Patients présentant une insuffisance hépatique

Les données d'utilisation chez les patients présentant une insuffisance hépatique sont limitées. Il y avait une incidence plus élevée d'effets indésirables dans ce groupe de patients. Les patients présentant une insuffisance hépatique modérée doivent titrer la dose et surveiller attentivement. Ne pas recommander l'utilisation de la tolpérisone chez les patients présentant un dysfonctionnement hépatique sévère.

MIDOKALM-RICHTER 0,1 + 0,0025 / ML 1ML N5 AMP R-R

Solution pour l'administration i / v et i / m

chlorhydrate de tolpérisone 100 mg chlorhydrate de lidocaïne 2,5 mg Excipients: parahydroxybenzoate de méthyle, éther monoéthylique de diéthylène glycol, eau d / i.

In / m, lentement, adultes - 100 mg (basé sur la tolpérisone) 2 fois par jour ou 100 mg 1 fois par jour

Relaxant musculaire d'action centrale

Pendant la grossesse et l'allaitement, le médicament ne peut être utilisé (en particulier au cours du premier trimestre de la grossesse) que si le bénéfice attendu pour la mère l'emporte sur le risque accru pour le fœtus. Pendant la période de traitement, des précautions doivent être prises lors de la conduite de véhicules et de la participation à d'autres activités potentiellement dangereuses qui nécessitent une concentration accrue d'attention et une vitesse des réactions psychomotrices..

Il peut être utilisé en association avec des sédatifs, des hypnotiques et des médicaments contenant de l'éthanol (n'a pas d'effet sédatif supplémentaire). N'améliore pas l'effet désamorçant de l'éthanol sur le système nerveux central

Relaxant musculaire d'action centrale. Il a des effets anesthésiques locaux stabilisateurs de membrane. Il inhibe la conduction des impulsions dans les fibres afférentes primaires et les motoneurones, ce qui conduit au blocage des réflexes mono- et polysynaptiques spinaux. Probablement, il inhibe secondairement la libération de médiateurs en inhibant l'entrée de Ca2 + dans les synapses. Dans le tronc cérébral, il élimine la facilitation de la conduction de l'excitation le long du trajet réticulospinal. Renforce le flux sanguin périphérique indépendamment de l'influence du système nerveux central. Les faibles effets de blocage antispasmodique et alpha-adrénergique de la tolpérisone jouent un rôle dans le développement de cet effet..

Hypertonicité et spasme des muscles striés résultant de maladies organiques du système nerveux central (y compris lésions du tractus pyramidal, sclérose en plaques, accident vasculaire cérébral, myélopathie, encéphalomyélite), système musculo-squelettique (y compris spondylose, spondyloarthrose, syndromes cervicaux et lombaires, arthrose des grosses articulations). Traitement de rééducation après chirurgie orthopédique et traumatologique. Dans le cadre d'une polythérapie: maladies vasculaires oblitérantes (athérosclérose oblitérante, angiopathie diabétique, thromboangéite oblitérante, maladie de Raynaud, sclérodermie diffuse); maladies résultant de troubles de l'innervation vasculaire (acrocyanose, dysbasie angioneurotique intermittente).

Hypersensibilité (y compris à la lidocaïne), myasthénie grave, grossesse, allaitement, enfance

Faiblesse musculaire, maux de tête, diminution de la pression artérielle, nausées, vomissements, inconfort abdominal (les effets indésirables disparaissent généralement lorsque la dose est réduite). Dans de rares cas - réactions allergiques: éruption cutanée (y compris érythémateuse, urticaire), démangeaisons de la peau, œdème de Quincke, choc anaphylactique, essoufflement). Surdosage. Symptômes: avec l'administration orale de 300 à 600 mg du médicament chez les patients pédiatriques, une irritabilité a été observée dans certains cas. Dans les expérimentations animales, de fortes doses ont provoqué une ataxie, des crises toniques et cloniques, une dyspnée et une paralysie respiratoire. Traitement: pas d'antidote spécifique, traitement symptomatique et de soutien.

1 ml - ampoules en verre foncé (5) - plateaux en plastique (1) - emballages en carton.

Injections de Mydocalm: mode d'emploi

Injections de Mydocalm - un médicament prescrit pour augmenter le tonus musculaire causé par des maladies neurologiques.

Groupe pharmacologique

N-cholitiques en combinaison, relaxant musculaire à action centrale

Formulaire de décharge

Solution incolore ou légèrement verdâtre pour administration intramusculaire ou intraveineuse, avec une odeur spécifique, ampoules en verre brun avec un point de rupture, plateau en plastique, boîte en carton

Composition

Ingrédient actif:

chlorhydrate de tolpérisone, 100 mg;

chlorhydrate de lidocaïne, 2,5 mg

Excipients:

éther monoéthylique de diéthylèneglycol, eau purifiée pour injection, parahydroxybenzoate de méthyle

effet pharmacologique

Relaxant musculaire (favorisant la relaxation des muscles squelettiques)

Pharmacodynamique

Le composant actif du médicament, le chlorhydrate de tolpérisone, agit comme un relaxant musculaire central. Son mécanisme d'action exact n'est pas connu de la science aujourd'hui. Offrant un effet de stabilisation de la membrane, cette substance pharmacologique empêche la conduction de l'excitation dans les fibres afférentes primaires, bloquant ainsi les réflexes spinaux polysynaptiques et monosynaptiques. Selon toute vraisemblance, les mécanismes d'action secondaires du chlorhydrate de tolpérisone consistent à bloquer la libération des émetteurs en empêchant l'entrée d'ions calcium dans les synapses..

Sous l'influence de ce composant, la préparation réflexe diminue dans les voies réticulospinales du tronc cérébral. Cette action est due à son effet antiadrénergique et antispasmodique faible..

Le chlorhydrate de lidocaïne n'a pas d'effet systémique et, avec une utilisation dosée du médicament, produit un effet anesthésique local.

Pharmacocinétique

Le métabolisme du chlorhydrate de tolpérisone est effectué dans les reins et dans le foie. Environ 99% de la substance est excrétée du corps sous forme de métabolites d'activité pharmacologique indéterminée. La demi-vie est de 1,5 heure.

Le chlorhydrate de lidocaïne subit une adsorption complète. Dans ce cas, le taux d'absorption de ce composant dépend de la dose et du lieu d'administration du médicament. Lorsqu'il est administré par voie intraveineuse, le médicament atteint sa concentration maximale dans le plasma sanguin après 30 à 45 minutes. La connexion avec les protéines plasmatiques est de 50 à 80%.

Mydocalm Richter est très rapidement distribué dans tous les organes et tissus du corps humain, est capable de pénétrer dans les barrières hémato-encéphalique et placentaire, environ 40% de la quantité totale de médicament contenue dans le plasma sanguin maternel est sécrété avec du lait. Le relaxant musculaire est métabolisé dans le foie (environ 90 à 95%). La réaction de clivage implique des enzymes microsomales qui désalkylent les groupes amino et favorisent la rupture de la liaison amide et la formation de métabolites actifs. Le médicament est excrété avec la bile, partiellement réabsorbé dans l'intestin. Environ 10% sont excrétés inchangés avec l'urine.

Indications pour l'utilisation

  • Pathologies organiques du système nerveux central, conduisant au développement d'une hypertonie et de spasmes des muscles striés (encéphalomyélite, sclérose en plaques, accident vasculaire cérébral, lésion des voies pyramidales, myélopathie);
  • Maladies du système musculo-squelettique (arthrose des grosses articulations, spondylarthrose, spondylose, syndrome lombaire et cervical);
  • En tant que médicament pour la rééducation après des opérations traumatologiques et orthopédiques;
  • Maladie de Little (paralysie cérébrale infantile);
  • Troubles de l'innervation vasculaire;
  • Angiopathie diabétique;
  • Sclérodermie diffuse;
  • Athérosclérose oblitérante;
  • Thromboangiite oblitérante;
  • Maladie de Raynaud.

Contre-indications

  • Hypersensibilité (intolérance individuelle) des composants individuels du médicament;
  • Grossesse et allaitement;
  • Formes sévères de myasthénie grave (pathologie auto-immune neuromusculaire);
  • Moins de 18 ans.
  • Contre-indication relative: insuffisance rénale et hépatique.

Mode d'administration et posologie

La solution injectable est injectée par voie intramusculaire, 2 fois par jour, à 100 mg, ou par voie intraveineuse, 1 fois par jour, à 100 mg. La durée de l'utilisation du médicament est fixée purement individuellement, en fonction du tableau clinique de la maladie et de la tolérabilité du médicament..

Interactions médicamenteuses

Aucun cas d'interaction du myorelaxant avec d'autres médicaments, entraînant une diminution de son efficacité et de son innocuité, n'a été identifié. Le médicament peut être utilisé avec des médicaments hypnotiques et sédatifs, ainsi qu'avec des formes posologiques contenant de l'éthanol, sans augmenter son effet sur le système nerveux central. Parfois, lorsqu'ils sont utilisés simultanément avec des anti-inflammatoires non stéroïdiens, ces derniers peuvent être améliorés et, par conséquent, une diminution de leur posologie est nécessaire.

Effets secondaires

  • Maux de tête, étourdissements;
  • Faiblesse musculaire;
  • Abaisser la tension artérielle;
  • Douleur abdominale;
  • Nausées Vomissements;
  • Réactions allergiques (prurit, éruption cutanée, y compris éruption érythémateuse, essoufflement, œdème de Quincke, anaphylaxie).

Surdosage

En cas de surdosage d'un myorelaxant, le développement d'une ataxie, des crises cloniques et toniques, une violation de la profondeur et de la fréquence respiratoire et un arrêt respiratoire sont possibles. Actuellement, il n'existe aucun antidote spécifique au médicament Midocalm Richter. Les patients reçoivent un traitement symptomatique et de soutien.

instructions spéciales

Pendant la grossesse (en particulier au cours du premier trimestre), le médicament n'est utilisé que si l'effet de son utilisation l'emporte sur le risque potentiel pour le fœtus.

Mydocalm Richter peut affecter négativement la capacité à conduire un véhicule ou à effectuer un travail nécessitant une concentration d'attention accrue et la vitesse des réactions psychomotrices.

Conditions de vacances

Le médicament est délivré sur ordonnance.

Conditions de stockage

Conserver dans un endroit sec et sombre, hors de portée des enfants, à une température de 8 à 15 C. La durée de conservation est de 3 ans. Après la date d'expiration, le médicament ne convient pas à l'utilisation.

Mydocalm-Richter en ampoules prix

Le coût moyen des injections de Midocalm dans les pharmacies de Moscou est de 450 à 550 roubles. (5 ampoules).

Mydocalm ® -Richter (Mydocalm ® -Richter)

Substance active:

Contenu

  • Composition
  • effet pharmacologique
  • Pharmacodynamique
  • Pharmacocinétique
  • Indications du médicament Mydocalm-Richter
  • Contre-indications
  • Application pendant la grossesse et l'allaitement
  • Effets secondaires
  • Interaction
  • Mode d'administration et posologie
  • Surdosage
  • instructions spéciales
  • Formulaire de décharge
  • Fabricant
  • Conditions de délivrance des pharmacies
  • Conditions de stockage du médicament Mydocalm-Richter
  • Durée de conservation du médicament Midocalm-Richter
  • Prix ​​en pharmacie
  • Commentaires

Groupe pharmacologique

  • Relaxant musculaire à action centrale [n-anticholinergiques (relaxants musculaires) en association]

Classification nosologique (CIM-10)

  • G04 Encéphalite, myélite et encéphalomyélite
  • Dystonie G24
  • G24.8.0 * Hypertonicité musculaire
  • G25.9 Trouble extrapyramidal et du mouvement, sans précision
  • Sclérose en plaques G35
  • G80.0 Paralysie cérébrale spastique
  • G99.2 Myélopathie dans les maladies classées ailleurs
  • I64 AVC, non spécifié comme hémorragie ou infarctus
  • I70.2 Athérosclérose des artères des membres
  • I73.0 Syndrome de Raynaud
  • I73.1 Thromboangéite oblitérante [maladie de Buerger]
  • I73.8 Autres maladies vasculaires périphériques spécifiées
  • I79.2 Angiopathie périphérique dans les maladies classées ailleurs
  • M19.9 Arthrose, sans précision
  • M34.0 Sclérose systémique progressive
  • M47 Spondylose
  • M47.8 Autres spondyloses
  • M54.4 Lumbago avec sciatique
  • M62.4 Contracture musculaire
  • R25.2 Convulsions et spasmes
  • R26.2 Difficulté à marcher, non classée ailleurs
  • Pratique chirurgicale Z100 * CLASSE XXII
  • Z54.0 Période de convalescence après la chirurgie

Composition

Solution pour administration intraveineuse et intramusculaire1 ampère.
substances actives:
chlorhydrate de tolpérisone100 mg
chlorhydrate de lidocaïne2,5 mg
excipients: parahydroxybenzoate de méthyle - 0,6 mg; éther monoéthylique de diéthylène glycol - 0,3 ml; eau pour préparations injectables - jusqu'à 1 ml

Description de la forme posologique

Solution pour administration i / v et i / m: incolore ou légèrement verdâtre, avec une odeur spécifique.

effet pharmacologique

Pharmacodynamique

Chlorhydrate de tolpérisone

C'est un relaxant musculaire central. Le mécanisme d'action exact est inconnu. En raison de l'action de stabilisation de la membrane, il empêche la conduction de l'excitation dans les fibres afférentes primaires, bloquant les réflexes mono- et polysynaptiques de la moelle épinière. Le mécanisme d'action secondaire est susceptible de bloquer la libération de l'émetteur en bloquant l'entrée des ions calcium dans les synapses..

Réduit la préparation réflexe dans le tractus réticulospinal du tronc cérébral. Renforce la circulation périphérique. Ceci n'est pas associé à l'effet du médicament sur le système nerveux central et peut être dû à la faible action antispasmodique et antiadrénergique de la tolpérisone.

Chlorhydrate de lidocaïne

Il a un effet anesthésique local et n'a pas d'effet systémique lors de l'administration de Mydocalm ® -Richter conformément aux instructions.

Pharmacocinétique

Chlorhydrate de tolpérisone

Il subit un métabolisme intensif dans le foie et les reins. Il est excrété par les reins, presque exclusivement (> 99%) sous forme de métabolites dont l'activité pharmacologique est inconnue. Avec introduction i.v. T1/2 - 1,5 heure.

Chlorhydrate de lidocaïne

Absorption - complète (le taux d'absorption dépend du site d'administration et de la dose). Tmax avec injection intramusculaire - 30–45 min. Communication avec les protéines plasmatiques - 50-80%.

Il est rapidement distribué dans les tissus et les organes. Pénètre la BHE et la barrière placentaire, est sécrété dans le lait maternel (40% de la concentration dans le plasma de la mère). Il est métabolisé dans le foie (à 90–95%) avec la participation d'enzymes microsomales par désalkylation du groupe amino et rupture de la liaison amide avec formation de métabolites actifs. Il est excrété dans la bile (une partie de la dose est réabsorbée dans le tractus gastro-intestinal) et par les reins (jusqu'à 10% inchangé).

Indications du médicament Mydocalm ® -Richter

hypertonicité et spasme des muscles striés résultant de maladies organiques du système nerveux central (y compris lésion du tractus pyramidal, sclérose en plaques, accident vasculaire cérébral, myélopathie, encéphalomyélite), système musculo-squelettique (y compris spondylose, spondyloarthrose, syndromes cervicaux et lombaires, arthrose des grosses articulations);

traitement de rééducation après des opérations orthopédiques et traumatologiques.

Dans le cadre d'une thérapie complexe:

maladies vasculaires oblitérantes (athérosclérose oblitérante, angiopathie diabétique, thromboangiite oblitérante, maladie de Raynaud, sclérodermie diffuse);

maladies résultant de troubles de l'innervation vasculaire (acrocyanose, dysbasie angioneurotique intermittente).

Contre-indications

hypersensibilité à l'un des composants du médicament (y compris la lidocaïne);

période de lactation (en raison du manque de données);

enfants de moins de 18 ans.

Avec prudence: patients souffrant d'insuffisance rénale et hépatique. Aucun ajustement de dose requis.

Application pendant la grossesse et l'allaitement

Le médicament peut être utilisé lorsque le bénéfice attendu pour la mère l'emporte sur le risque potentiel pour le fœtus (en particulier au cours du premier trimestre de la grossesse).

Effets secondaires

Faiblesse musculaire, maux de tête, hypotension artérielle, nausées, vomissements, gêne abdominale.

Rarement - réactions allergiques (éruption cutanée, y compris érythémateuse, urticaire, prurit, angio-œdème, choc anaphylactique, essoufflement).

Interaction

Il n'y a pas de données sur les interactions avec les médicaments qui limitent l'utilisation de Mydocalm®-Richter. Il est possible d'utiliser le médicament en association avec des sédatifs, des hypnotiques et des médicaments contenant de l'éthanol. N'améliore pas l'effet de l'éthanol sur le système nerveux central. Renforce l'effet des AINS, par conséquent, avec une administration simultanée, une diminution de leur dose peut être nécessaire.

Mode d'administration et posologie

In / m, 1 ml 2 fois par jour par jour. IV, 1 ml une fois par jour.

Surdosage

Symptômes: ataxie, crises toniques et cloniques, dyspnée et arrêt respiratoire.

Traitement: symptomatique et de soutien, pas d'antidote spécifique.

instructions spéciales

Influence sur la capacité à conduire des véhicules et à se livrer à d'autres activités qui nécessitent une concentration accrue d'attention et une vitesse de réaction psychomotrice. Des précautions doivent être prises lors de la conduite de véhicules et de la participation à d'autres activités potentiellement dangereuses qui nécessitent une concentration accrue d'attention et une vitesse de réaction psychomotrice.

Formulaire de décharge

Solution pour administration intraveineuse et intramusculaire, 100 mg / ml + 2,5 mg / ml. Dans une ampoule en verre brun avec un point de rupture, 1 ml chacun. 5 ampères. dans une palette en plastique. 1 palette en plastique dans une boîte en carton.

Fabricant

JSC "Gedeon Richter", 1103, Budapest, rue. Demrei, 19-21, Hongrie.

Emballeur / organisation acceptant les réclamations: ZAO Gedeon Richter-RUS.140342, Russie, région de Moscou, pos. Shuvoe.

Tél.: (495) 788-86-30.

Conditions de délivrance des pharmacies

Conditions de conservation du médicament Midocalm ® -Richter

Garder hors de la portée des enfants.

Durée de conservation du médicament Midocalm ® -Richter

Ne pas utiliser après la date d'expiration imprimée sur l'emballage.

Application du médicament Mydocalm en ampoules pour injections

Lorsque la majorité des syndromes neurologiques, des lésions du système musculo-squelettique se produisent, des médicaments à effet anesthésique et relaxant sont utilisés. Parmi eux, les injections de Mydocalm sont un médicament qui est prescrit pour l'arthrose des articulations, la névralgie brachiale cervicale, l'hypertonicité des tissus musculaires et des problèmes de santé similaires. Selon les critiques, le médicament est considéré comme efficace, sûr et a un coût acceptable. Les injections de Mydocalm sont utilisées pour traiter les adultes et les enfants.

Injections de Mydocalm - mode d'emploi

Le médicament Mydocalm pour injection est un médicament prescrit par un médecin pour le traitement des pathologies neurologiques avec hypertonicité musculaire. La solution vous permet d'obtenir un effet anesthésique et relaxant, simplifie grandement et augmente l'activité des mouvements corporels volontaires. Avec cet effet, le remède n'affecte pas la vigueur, la clarté de la conscience. Ce médicament est prescrit à un patient adulte et à un enfant (à partir de 3 mois). En pédiatrie, les injections sont utilisées pour traiter la paralysie spastique, l'encéphalopathie. La solution est administrée par voie intraveineuse (goutte à goutte) ou intramusculaire.

Composition et forme de libération

Le médicament Midocalm (Midocalm-Richter) est une solution placée dans des ampoules de 1 ml. Un emballage en carton durable contient une palette en plastique, qui contient 5 ampoules et des instructions sur la façon d'injecter des injections. Le contenu de chaque ampoule est utilisé pour l'administration intramusculaire ou intraveineuse de la solution. Le médicament est un liquide incolore avec une odeur spécifique.

Éther monoéthylique du diéthylène glycol

Eau pour préparations injectables

Pharmacodynamique et pharmacocinétique

Le médicament a un effet sédatif, anesthésique et relaxant musculaire sur le corps. La pharmacodynamique du médicament a les propriétés suivantes:

  • sensibilité réduite à la douleur dans les terminaisons nerveuses périphériques;
  • il y a une diminution de l'excitabilité électrique des fibres motrices et afférentes, ce qui provoque le blocage des réflexes spinaux poly- et monosynaptiques;
  • en raison d'un ralentissement du flux de calcium intracellulaire dans les terminaisons nerveuses présynaptiques, la libération de médiateurs dans les synapses est suspendue;
  • le relaxant musculaire central Tolpérisone provoque une inhibition de l'excitation le long de la voie réticulospinale;
  • avec des injections intraveineuses ou intramusculaires, l'activité de la région caudale de la formation réticulaire du cerveau humain diminue partiellement;
  • tonus musculaire élevé, la raideur musculaire diminue;
  • les injections intramusculaires et intraveineuses de Mydocalm réduisent les sensations douloureuses, facilitent l'activité motrice;
  • grâce aux injections de Mydocalm, un blocage adrénergique, un effet antispasmodique est obtenu (soulage bien les spasmes musculaires);
  • le système circulatoire périphérique est renforcé, ce qui ne dépend pas de l'influence du système nerveux central.

Si nous parlons de pharmacocinétique, après l'ingestion, la solution est parfaitement absorbée (pas pire que les comprimés dans l'estomac et les intestins). La concentration maximale de composants actifs dans le sang est atteinte après 30 à 60 minutes, la biodisponibilité est d'environ 20%. Le médicament Mydocalm en injections est métabolisé dans les reins et le foie. Le médicament est excrété par les reins sous forme de métabolites (plus de 99%).

  • Régime alimentaire pour la giardiase chez l'adulte
  • Saumon kéta au four - recettes avec photos. Comment faire cuire des steaks et des escalopes de kéta délicieusement cuits au four
  • Herbes pour renforcer l'immunité

Indications pour l'utilisation

Un certain nombre d'indications sont prescrites dans les instructions pour lesquelles Midocalm est prescrit en ampoules:

  • traitement des encéphalopathies de divers types, ainsi que de la maladie de Little (le principal symptôme est la paralysie spastique);
  • rééducation après un AVC ischémique et un spasme cérébrovasculaire;
  • poignarder Mydocalm-Richter peut être utilisé pour éliminer les spasmes musculaires, l'hypertonicité, en présence d'angiopathies de divers types, de maladies auto-immunes;
  • récupération après chirurgie orthopédique;
  • avec des déviations associées à une stase des veines, des troubles de l'écoulement lymphatique;
  • le médicament est prescrit pour le traitement de maladies de nature organique, accompagnées d'une augmentation du tonus musculaire (encéphalite, sclérose en plaques, myélopathie);
  • les injections de Mydocalm sont efficaces dans la formation d'ulcères de jambe, de dysfonctionnements des processus trophiques, d'apparition de thromboembolie, de maladie de Raynaud, d'angiosclérose oblitérante;
  • maladies de la colonne vertébrale (scoliose, hernie discale, traitement de l'ostéochondrose de la colonne vertébrale, radiculite);
  • les injections sont prescrites pour l'hypertonicité musculaire, les troubles de la mobilité articulaire, la spondylarthrose ankylosante (spondylarthrite ankylosante), le syndrome cervical et lombaire, l'arthrose des grosses articulations.

Comment piquer Mydocalm

Conformément aux instructions d'utilisation de la solution injectable Mydocalm, le médicament est administré par voie intramusculaire ou des compte-gouttes intraveineux sont administrés. La durée du cours thérapeutique est généralement prescrite par le médecin. Cela dépend de la maladie spécifique, de sa gravité, de la catégorie d'âge du patient et de son état de santé général après le début du traitement. Doses de Mydocalm:

  • les injections intramusculaires sont utilisées dans 1 ampoule (100 mg de tolpérisone) deux fois par jour;
  • L'administration intraveineuse parentérale du médicament doit être très lente, la procédure est effectuée une fois par jour, 1 ampoule.

instructions spéciales

Lorsque le traitement est effectué au moyen d'injections de Mydocalm-Richter, le patient adulte doit être prudent et prudent lors de l'exécution des actions suivantes:

  • gestion de tout type de transport;
  • les travaux associés à un risque pour la santé et la vie humaines;
  • activités nécessitant une vitesse de réaction psychomotrice élevée, concentration maximale d'attention.

Mydocalm pendant la grossesse

À ce jour, de nombreuses recherches médicales ont été menées sur l'utilisation des injections de Mydocalm chez les femmes enceintes. Selon les résultats, le médicament n'a pas d'effet négatif sur le fœtus, mais il n'est pas recommandé de l'utiliser au cours du premier trimestre. Pour les femmes des 2ème et 3ème trimestres, Mydocalm est prescrit uniquement lorsque l'effet thérapeutique est d'un ordre de grandeur supérieur aux complications pour l'enfant à naître. Si nous parlons de la période de lactation, les médecins ne recommandent pas l'introduction d'injections intramusculaires ou intraveineuses pendant l'allaitement..

Interactions médicamenteuses

L'annotation de la solution contient des informations sur les interactions avec d'autres médicaments:

  1. Lorsque Mydocalm est utilisé simultanément avec l'acide niflumique, il renforce son effet sur le corps. Si une telle combinaison de médicaments est nécessaire pour le traitement, il est alors conseillé de réduire la dose d'acide.
  2. L'effet de la substance active tolpérisone est renforcé par l'administration de myorelaxants périphériques de l'effet central, des médicaments pour l'anesthésie générale, la clonidine.
  3. La dose autorisée de tolpérisone affecte le système nerveux central, mais ne donne pas d'effet sédatif. Pour cette raison, il est permis de prendre des médicaments avec des hypnotiques, des sédatifs, des médicaments avec de l'éthanol.
  • Comment se débarrasser du wen sur le corps
  • Configuration d'un routeur Beeline. Guide pas à pas de bricolage pour connecter un routeur Wi-Fi Beeline avec vidéo
  • Lichen coloré chez l'homme

Midocalm et alcool

Dans les instructions pour la solution injectable, il est dit que l'alcool peut être associé à un médicament, car ce dernier n'augmente pas l'effet des boissons alcoolisées sur le système nerveux central. Selon les résultats de la recherche médicale, il a été constaté que lorsqu'une certaine dose d'alcool est dépassée, une personne devient impatiente, très irritée. Après avoir expérimenté la dose maximale d'alcool, nous avons découvert que les effets secondaires suivants peuvent apparaître:

  • paralysie respiratoire;
  • dyspnée;
  • convulsions (à court terme), tremblements.

Effets secondaires

En cas d'intolérance individuelle aux composants actifs ou supplémentaires de la solution Mydocalm, les effets indésirables suivants peuvent survenir:

  • troubles du sommeil;
  • douleur aux membres, faiblesse musculaire;
  • anorexie;
  • hypotension artérielle;
  • troubles dyspeptiques / dyspeptiques;
  • Les injections de Mydocalm provoquent parfois des étourdissements, des maux de tête, de la faiblesse et de la somnolence;
  • signes d'asthénie, fatigue, inconfort.

Effets indésirables après l'administration d'injections, beaucoup moins fréquents:

  • déficience visuelle;
  • réactions d'hypersensibilité (allergies);
  • Mydocalm peut provoquer une hyperémie de la peau (rougeur);
  • dépression, perte de force;
  • saignements du nez, essoufflement et autres problèmes respiratoires;
  • les injections peuvent provoquer des convulsions, des tremblements, des troubles de l'attention, une hypesthésie;
  • douleur abdominale sévère, ballonnements (flatulences), constipation, nausées, vomissements;
  • angine de poitrine, arythmie, diminution de la pression artérielle;
  • forme légère de lésions hépatiques;
  • les injections peuvent provoquer une incontinence urinaire, des niveaux élevés de protéines dans l'urine;
  • réaction cutanée aux injections: brûlure, éruption cutanée, démangeaisons, augmentation de la transpiration).

Les conséquences de l'introduction des injections de Mydocalm, qui, selon les médecins et les patients, surviennent dans des cas isolés:

  • conscience confuse;
  • choc anaphylactique;
  • une forte sensation de soif;
  • l'ostéopénie;
  • ganglions lymphatiques hypertrophiés;
  • une diminution sévère de la fréquence cardiaque (moins de 55 battements par minute);
  • une augmentation du taux de créatinine dans le sang.

Surdosage

La solution injectable ne provoque presque jamais de surdosage, car la composition du médicament fournit un seuil thérapeutique élevé. Seul un médecin peut augmenter ou diminuer la dose. Si le patient n'a pas étudié les instructions ou ignoré les recommandations du médecin, les symptômes suivants peuvent survenir:

  • difficulté à respirer;
  • faiblesse significative des muscles, caractérisée par la perte de l'interaction motrice des muscles individuels;
  • attaques aiguës de crises graves;
  • le composant actif de la solution injectable ne contient pas d'antidote, par conséquent, le traitement par surdosage est basé sur l'élimination des symptômes et un traitement de soutien.

Contre-indications

Les principaux facteurs dans lesquels Mydocalm n'est pas administré par voie intramusculaire ou intraveineuse sont:

  • la présence d'une allergie à la tolpérisone, la lidocaïne;
  • maladies des reins, du foie;
  • myasthénie grave (maladie neuromusculaire);
  • l'enfant a moins de 12 mois.

Conditions de vente et de stockage

La solution médicinale pour administration intraveineuse et intramusculaire est délivrée uniquement sur ordonnance. Le médicament est conservé dans un endroit sombre et sec à une température de 8 à 15 degrés au-dessus de zéro. La durée de conservation des fonds est de 3 ans.

Analogues

Les analogues populaires et efficaces de Mydocalm comprennent les médicaments suivants:

  • Chlorhydrate de tolpérisone;
  • Baclofène;
  • Tolpérisone;
  • Tolperil;
  • Miolgin;
  • Sirdalud;
  • Hépazolone;
  • Lidocaïne;
  • Chlorhydrate de lidocaïne.

Prix ​​Midocalm

Vous pouvez acheter le médicament Midocalm dans n'importe quel kiosque de pharmacie ou le commander dans la boutique en ligne à partir du catalogue. Le prix du médicament dépend du fabricant et du lieu de vente. Vous trouverez ci-dessous un tableau avec le coût moyen approximatif d'un médicament dans différentes pharmacies de la capitale et de la région.

Ampoule N ° 5 Mydocalm Richter 1 ml

Laboratoire Santé et Beauté

Ampoules pour administration intraveineuse et intramusculaire (5 pièces)

Ampoules 100 mg + 2,5 mg / ml 1 ml de solution i.v., i.m. (5 pcs.)

100 mg. + 2,5 mg. / ml. 1 ml. solution injectable n ° 5

Vidéo

Commentaires

Galina, 31 ans Grand-père a des problèmes d'articulations, ce qui provoque une gêne, des douleurs et d'autres symptômes désagréables. Lorsque nous suivions le traitement suivant à l'hôpital, le médecin y a inclus une solution de Midocalm pour des injections intraveineuses. Un mois plus tard, grand-père se sentit mieux et était très soulagé. Nous voulons répéter la prise de ce médicament efficace.

Vadim, 38 ans A réussi à «détecter» la névrite du nerf facial. Il est au-delà des mots combien c'est désagréable et douloureux. En plus de cela, les expressions faciales étaient perturbées et une partie du visage était tout simplement engourdie. Le médecin a prescrit plusieurs médicaments, parmi lesquels des injections de Midocalm. Il soulage parfaitement les douleurs, détend les muscles et améliore le bien-être.

Zhanna Viktorovna, 68 ans Il y a trois ans, les médecins m'ont sidérée avec un diagnostic d'arthrose de l'avant-bras droit. La main lui faisait très mal et des spasmes sévères apparurent. Lorsqu'une exacerbation de la maladie se produit, je me sauve avec des injections spéciales. Le cours de Mydocalm soulage bien la douleur, donne un effet anti-inflammatoire, "adoucit" les muscles. Il n'y a pas d'effets indésirables, seulement un résultat positif.

Midocalm Richter

Composition

La composition de la solution injectable Midocalm-Richter comprend les composants actifs du chlorhydrate de tolpérisone et du chlorhydrate de lidocaïne, ainsi que des substances auxiliaires:

  • le parahydroxybenzoate de méthyle (conservateur E218);
  • l'éther monoéthylique du diéthylène glycol;
  • eau pour préparations injectables.

Formulaire de décharge

Le médicament est disponible en ampoules de 1 ml sous la forme d'une solution pour administration intraveineuse et intramusculaire. Un emballage en carton contient une palette en plastique avec 5 ampoules et des instructions d'utilisation de Midocalm solution injectable.

La solution ressemble à un liquide clair incolore (ou légèrement verdâtre) avec une odeur spécifique caractéristique.

effet pharmacologique

Le médicament appartient au groupe pharmacothérapeutique «Myorelaxants (relaxants musculaires) avec un mécanisme d'action central» et se caractérise par la capacité à fournir:

  • anesthésie locale;
  • relaxant musculaire;
  • effets de stabilisation de la membrane.

Pharmacodynamique et pharmacocinétique

Le mécanisme d'action de la tolpérisone, qui fait partie de la solution, n'est pas entièrement compris. On sait que la substance est caractérisée par une forte affinité (du latin affinitas - «affinité») pour le tissu nerveux. Ses concentrations les plus élevées se trouvent dans le tronc cérébral, la moelle épinière et le SNP (système nerveux périphérique).

Le plus important est la capacité de la tolpérisone à exercer un effet inhibiteur sur les centres réflexes de la moelle épinière. Il est probable qu'un effet similaire associé à un effet inhibiteur sur les voies efférentes (descendantes) détermine l'effet thérapeutique de la tolpérisone..

La tolpérisone a la capacité d'empêcher la destruction des membranes cellulaires et réduit également les indicateurs d'excitabilité électrique des neurones moteurs (moteurs) et des processus afférents primaires des cellules nerveuses qui conduisent les impulsions sensorielles de divers tissus et organes au système nerveux central (système nerveux central).

De plus, la substance:

  • réduit le seuil de sensibilité à la douleur;
  • bloque les réflexes monosynaptiques et polysynaptiques de la tige vertébrale;
  • réduit sélectivement l'activité de la partie caudale du complexe de structures nerveuses localisées dans les parties centrales du tectum du tronc cérébral sur toute sa longueur (la formation dite réticulaire du tronc cérébral);
  • réduit la spasticité musculaire;
  • réduit l'hypertonicité musculaire pathologiquement augmentée;
  • réduit la rigidité musculaire;
  • réduit l'intensité de la douleur;
  • facilite les mouvements actifs volontaires et augmente leur amplitude;
  • augmente l'intensité du flux sanguin périphérique;
  • a un effet vasodilatateur;
  • empêche la libération de médiateurs dans les synapses (un effet similaire se développe, très probablement, secondairement, en raison de l'inhibition des processus d'entrée des ions calcium (Ca2 +) dans les terminaisons présynaptiques (nerveuses)).

La tolpérisone a un faible effet antispasmodique et a les propriétés d'un H-anticholinergique d'action centrale.

Cela se traduit par la capacité de la substance à prévenir ou à affaiblir l'action essentiellement nicotinique de l'acétylcholine (le principal neurotransmetteur du système nerveux parasympathique) et des agents cholinomimétiques.

Dans le même temps, la tolpérisone n'a pas d'effet prononcé sur les parties périphériques du système nerveux.

La tolpérisone est bien tolérée (en particulier, elle est bien tolérée par les patients âgés), ne provoque pas le développement d'effets cardiotoxiques et de fonctions cognitives altérées, et n'a pas d'effet sédatif.

Le profil de sécurité de la tolpérisone est basé sur les données d'essais cliniques impliquant des patients souffrant d'hypertonie musculaire de diverses étiologies, ainsi que sur la base de données provenant de rapports spontanés de tout effet indésirable..

Au cours des études précliniques de sécurité pharmacologique, le niveau de toxicité au cours de l'utilisation du cours, la génotoxicité (la capacité à provoquer potentiellement des mutations géniques ou le développement de tumeurs), la capacité à influencer la fonction reproductrice, les risques spécifiques pour les patients n'ont pas été identifiés.

Des effets indésirables n'ont été notés que dans les cas où la dose administrée dépassait significativement le maximum autorisé pour une personne. Ce dernier indique peu de valeur pour une utilisation clinique..

La lidocaïne agit comme un anesthésique local et se caractérise par sa capacité à inhiber en fonction de la dose l'activité des canaux Na + (canaux sodiques voltage-dépendants), ce qui, à son tour, empêche la génération d'impulsions aux extrémités des fibres nerveuses sensibles et la conduction d'impulsions le long de celles-ci. De plus, la substance supprime non seulement les impulsions de douleur, mais également les impulsions d'autres modalités.

Lorsqu'il est appliqué par voie topique, il provoque une vasodilatation, sans exercer d'effet irritant local.

Lors de l'administration du médicament Mydocalm-Richter conformément aux schémas indiqués dans le mode d'emploi, la lidocaïne n'a pas d'effet systémique sur le corps du patient..

Le chlorhydrate de tolpérisone est biotransformé de manière intensive dans les tissus du foie et des reins, après quoi il est presque complètement excrété de l'organisme par les reins sous forme de produits métaboliques (plus de 99% de la substance est entrée dans l'organisme). Il n'y a pas de données exactes sur l'activité pharmacologique des métabolites.

Après l'administration de la solution de Mydocalm par voie intraveineuse, la demi-vie du chlorhydrate de tolpérisone est d'une heure et demie.

Le chlorhydrate de lidocaïne, entrant dans le corps, est complètement absorbé. De plus, le taux d'absorption dépend du lieu d'administration du médicament et de sa dose. Le temps pendant lequel la concentration maximale de la substance est atteinte après l'injection intramusculaire varie d'une demi-heure à 45 minutes.

La lidocaïne se lie aux protéines plasmatiques de 50 à 80%. La distribution de la substance dans divers tissus et organes se produit assez rapidement.

Il a la capacité de pénétrer la barrière hémato-encéphalique (BHE) et les barrières plasmatiques et d'être excrété dans le lait maternel d'une femme qui allaite. De plus, la concentration de lidocaïne dans le lait est de 40% de la concentration de la substance dans le plasma sanguin de la mère.

La métabolisation de la lidocaïne est réalisée dans les tissus hépatiques (environ 90 à 95%) sous l'influence d'enzymes hépatiques microsomales par désalkylation du groupe amino et clivage de la liaison amide. À la suite de ce processus, des métabolites pharmacologiquement actifs sont libérés.

La lidocaïne est excrétée du corps du patient avec la bile (alors que la substance est partiellement réabsorbée dans le tractus gastro-intestinal) et les reins (jusqu'à 10% de la lidocaïne est excrétée inchangée).

Indications pour l'utilisation

Indications d'utilisation de Midocalm-Richter:

  • hypertonicité et spasticité du tissu musculaire squelettique causées par des lésions organiques du système nerveux central (accident vasculaire cérébral, lésions du système pyramidal, lésions de la moelle épinière d'étiologies diverses, sclérose en plaques, inflammation du cerveau et de la moelle épinière d'étiologie toxico-allergique ou virale, etc.);
  • hypertonicité et spasticité du tissu musculaire squelettique causées par des lésions du système musculo-squelettique (processus dégénératifs des structures anatomiques de la colonne vertébrale, arthrose des grosses articulations, spondyloarthrose de la colonne vertébrale, névralgie cervico-brachiale, syndrome lombaire, etc.);
  • maladies accompagnées de dystonie musculaire;
  • thérapie de rééducation après des opérations (orthopédiques, traumatologiques, chirurgicales).

En association avec d'autres mesures thérapeutiques, Midocalm en ampoules est recommandé:

  • les patients diagnostiqués avec des pathologies associées à l'oblitération vasculaire (angiopathie diabétique, athérosclérose oblitérante, sclérodermie diffuse, syndrome de Raynaud, etc.);
  • patients présentant des pathologies causées par des troubles de l'innervation vasculaire (par exemple, acrocyanose).

Contre-indications

Les contre-indications à la nomination de Midocalm-Richter sont:

  • hypersensibilité à l'une des substances actives ou auxiliaires qui font partie du médicament (y compris la lidocaïne et d'autres médicaments amide ayant un effet anesthésique local);
  • myasthénie grave;
  • grossesse;
  • lactation.

En outre, le médicament a des restrictions d'âge: les injections du médicament sont contre-indiquées pour les personnes de moins de 18 ans.

Effets secondaires

Le plus souvent, le corps du patient réagit aux injections de Mydocalm avec une hyperémie de la peau au site d'injection.

Réactions individuelles telles que:

  • anorexie;
  • les troubles du sommeil;
  • maux de tête et vertiges, somnolence excessive;
  • hypotension artérielle;
  • troubles dyspeptiques et dyspeptiques;
  • faiblesse musculaire et douleur, douleur dans les membres;
  • symptômes du syndrome asthénique, inconfort général, fatigue accrue.

Les effets indésirables rares, qui surviennent moins souvent que dans un cas sur mille, mais plus d'une fois sur dix mille cas, comprennent:

  • réactions d'hypersensibilité;
  • dépression, diminution de l'activité physique;
  • troubles de l'attention, convulsions, somnolence excessive, hypesthésie, tremblements, etc.
  • troubles visuels;
  • bruit dans les oreilles; perte d'équilibre, accompagnée d'une sensation de rotation de son propre corps autour des objets, ou vice versa - rotation des objets autour du corps;
  • palpitations cardiaques, angine de poitrine, diminution de la pression artérielle;
  • hyperémie de la peau;
  • saignements de nez, difficulté à respirer, essoufflement;
  • douleurs abdominales, constipation, flatulences, vomissements;
  • lésions hépatiques (généralement légères);
  • réactions cutanées (démangeaisons, brûlures, transpiration accrue, éruption cutanée, etc.);
  • incontinence urinaire, augmentation de la concentration de protéines dans l'urine (au-delà de la norme physiologique);
  • irritabilité accrue, soif intense, apparition d'une sensation d'intoxication;
  • modification des valeurs des paramètres de laboratoire (modification de la concentration de bilirubine contenue dans le sang, altération de l'activité des enzymes hépatiques, etc.).

Dans des cas isolés, les éléments suivants sont possibles:

  • choc anaphylactique;
  • des ganglions lymphatiques enflés;
  • soif anormalement forte et insatiable;
  • confusion de conscience;
  • diminution de la fréquence cardiaque (jusqu'à une fréquence inférieure à 55 battements par minute);
  • l'ostéopénie;
  • augmentation de la concentration de créatinine dans le sang.

Mode d'emploi Midocalm-Richter: mode d'administration et posologie du médicament

Selon les instructions d'utilisation, les injections de Mydocalm sont indiquées exclusivement pour les patients de plus de 18 ans. La solution est injectée par voie parentérale - dans une veine ou un muscle.

Les injections intramusculaires impliquent l'administration d'une dose de 100 mg de tolpérisone au patient deux fois par jour (contenu d'une ampoule).

Il est recommandé d'injecter le médicament dans une veine une fois par jour à une dose égale à 100 mg de tolpérisone, très lentement.

Le nombre de jours d'injection de Midocalm-Richter est déterminé par le médecin traitant, en fonction de la gravité de la maladie et de la réponse du patient au traitement prescrit.

L'expérience du traitement médicamenteux chez les patients présentant une insuffisance hépatique et / ou rénale est limitée. Cependant, dans ce groupe de patients, les événements indésirables associés à l'utilisation de Mydocalm sont plus fréquents que chez les patients ayant un foie / reins sains..

Pour cette raison, pour les patients présentant des lésions rénales et / ou hépatiques modérément sévères, la dose optimale du médicament est sélectionnée individuellement par titrage. Il est recommandé de surveiller attentivement l'état du patient et toutes les modifications de la fonction hépatique / rénale..

La tolpérisone est contre-indiquée chez les patients présentant des lésions hépatiques et / ou rénales sévères..

Surdosage

Les données sur les cas de surdosage avec Mydocalm sont limitées. Le médicament est caractérisé par un large index thérapeutique.

Selon les données des études précliniques de toxicité aiguë de la solution, lorsque le médicament est administré à des doses dépassant considérablement les doses thérapeutiques, des symptômes tels que sont notés:

  • troubles de la coordination des mouvements de divers muscles dans le contexte du manque de faiblesse musculaire du patient (ataxie);
  • crises tonico-cloniques;
  • difficulté à respirer (jusqu'à un arrêt complet).

Il n'y a pas d'antidote spécifique pour la tolpérisone. Si la dose recommandée est dépassée, il est recommandé de faire un lavage gastrique au patient. Les thérapies symptomatiques et de soutien sont présentées ci-dessous..

Interaction

Il n'y a pas de données sur l'étude de compatibilité de Mydocalm, par conséquent, la solution ne doit pas être mélangée avec d'autres médicaments dans la même seringue avant administration. Le médicament est administré séparément des autres médicaments.

Malgré le fait que Midocalm-Richter se caractérise par sa capacité à influencer le système nerveux central, il n'y a aucun risque de développer un effet sédatif lors de son utilisation. Il est permis de prescrire le médicament en association avec des sédatifs, des hypnotiques, ainsi que des médicaments contenant de l'alcool.

N'affecte pas l'effet de l'alcool sur le système nerveux central.

S'il est nécessaire de prescrire Mydocalm-Richter en association avec d'autres myorelaxants à action centrale, envisagez de réduire la dose quotidienne de tolpérisone..

La tolpérisone potentialise l'action pharmacologique de l'acide niflumique et d'autres anti-inflammatoires non stéroïdiens, c'est pourquoi il est recommandé de réduire la dose de ces derniers, tout en les prenant avec la tolpérisone..

Les effets pharmacologiques de la tolpérisone sont renforcés par les médicaments suivants:

  • des moyens d'anesthésie générale;
  • myorelaxants d'action périphérique;
  • drogues psychotropes;
  • clonidine.

Conditions de vente

Le médicament appartient à la catégorie des médicaments puissants et est donc dispensé dans les pharmacies exclusivement sur ordonnance.

Conditions de stockage

La solution doit être conservée dans son emballage d'origine dans des endroits difficiles à atteindre pour les enfants, en respectant le régime de température de 8 à 15 ° С.

Durée de vie

Convient pour une utilisation dans les 3 ans après la date de fabrication.

instructions spéciales

Pendant la période de traitement par Mydocalm-Richter, des précautions doivent être prises lors de la conduite d'une voiture et de l'exécution de travaux associés à un risque pour la santé et la vie, ainsi que lors de travaux nécessitant une concentration d'attention accrue et des réactions psychomotrices à grande vitesse..

Analogues Midocalm-Richter

Les analogues des injections de Mydocalm-Richter sont des médicaments qui ont un effet relaxant musculaire sur le corps, mais contiennent des substances différentes des composants actifs de Mydocalm. Ceux-ci inclus:

  • Baclofène;
  • Lyorezal Intrathecal;
  • Mefedol.

Prescrire des injections de Mydocalm pour les femmes enceintes et allaitantes

Des études animales ont montré que la tolpérisone n'a pas d'effet négatif sur le développement intra-utérin du fœtus. Cependant, à ce jour, il n'y a pas de données sur la sécurité de l'utilisation du médicament pour le traitement des femmes enceintes et allaitantes..

Le médicament sous forme de solution injectable est contre-indiqué au cours du premier trimestre. Il peut être prescrit à une date ultérieure, mais uniquement lorsque, de l'avis du médecin, l'effet thérapeutique attendu pour une femme dépasse le risque de complications pour le fœtus ou le nourrisson.

Comme on ne sait pas avec certitude si la tolpérisone peut passer dans le lait maternel, l'utilisation du médicament pendant l'allaitement est contre-indiquée. S'il n'est toujours pas possible d'éviter la nomination d'injections Midocalm-Richter, au cours du traitement, la question de l'arrêt de la lactation doit être tranchée.

Avis sur Midocalm-Richter

Le médicament est utilisé avec succès pour traiter des patients dans de nombreux pays du monde. Il est bien toléré et n'a pas d'effet sédatif, ce qui est confirmé par de nombreux essais randomisés utilisant un placebo.

Les critiques des injections de Midocalm-Richter laissées par les patients sont extrêmement positives. Le médicament est décrit comme un médicament efficace et abordable. Ce n'est qu'occasionnellement que vous pouvez trouver des critiques négatives, qui déclarent l'inefficacité du traitement avec les injections de Mydocalm.

Certaines personnes notent que la plus grande efficacité dans le traitement de certaines maladies (en particulier, l'ostéochondrose) a été obtenue en utilisant Mydocalm en association avec d'autres médicaments..

Les médecins confirment cette opinion et prescrivent souvent des injections de Mydocalm en association avec des préparations vitaminées à effet fortifiant général (par exemple, Milgamma ou Kombilipen) et des anti-inflammatoires non stéroïdiens (par exemple, Movalis).

Prix ​​Midocalm-Richter

Il y a certainement une différence dans le coût des ampoules du médicament Mydocalm-Richter.

Le prix des ampoules de Mydocalm sur le marché ukrainien varie de 25 hryvnia (c'est le coût moyen d'une ampoule du médicament dans les pharmacies de Kiev) à 133 hryvnia (pour un paquet de cinq ampoules de solution injectable).

Le prix moyen des injections sur le marché pharmaceutique russe est de 385 roubles.

Vous pouvez acheter le médicament dans presque toutes les pharmacies. Cependant, avant de se poser la question "combien coûtent les ampoules Mydocalm?" et allez à la pharmacie la plus proche, vous devriez consulter votre médecin.

Éducation: Diplômé du Rivne State Basic Medical College avec un diplôme en pharmacie. Diplômé de l'Université médicale d'État de Vinnitsa, nommé d'après M.I. Pirogov et stage à sa base.

Expérience de travail: De 2003 à 2013 - a travaillé comme pharmacien et chef d'un kiosque de pharmacie. Elle a reçu des certificats et distinctions pendant de nombreuses années et un travail consciencieux. Des articles sur des sujets médicaux ont été publiés dans des publications locales (journaux) et sur divers portails Internet.

Remarque!

Commentaires

On m'a injecté 1 mg par voie intraveineuse, en 30 secondes, je me suis presque évanoui, il s'est assombri dans mes yeux, je me suis allongé et le pire a commencé, la discorde psychologique a commencé, je l'ai endurée pendant 20 minutes, je pensais que je ne pouvais pas le supporter. Ils ont enfoncé ma bouche très fort, en général je ne voudrais pas poignarder l'ennemi

Prescrit par un neurologue pour la chondrose. Je l'ai fait avec Drestop et j'ai péché sur lui, mais non, j'ai appelé le médecin et le médecin a dit que c'était Medakalm qui avait donné une telle réaction. Mes jambes deviennent engourdies, mon bras semble tordu ou tout le sang a été aspiré. Pendant 2 jours, je ne peux rien faire et l'état général est comme si j'avais un rhume.

Le neurologue a prescrit 10 injections. 1 gramme par jour. La détérioration de la santé est survenue immédiatement, mais comme elle était toujours traitée avec Laura, elle n'a pas immédiatement compris qu'il s'agissait d'une réaction aux injections de Midocalm. Je l'ai compris, malheureusement, pas immédiatement, mais quand j'ai failli m'étouffer. Il est terrible qu'un neurologue expérimenté ait prescrit des injections aussi coûteuses sans prévenir que les personnes allergiques pourraient leur coûter la vie..

J'ai lu les critiques et je ne me crois pas, si je ne vous crois pas. Aujourd'hui, j'ai fait 1 injection, la douleur d'une injection n'a pas disparu, mais c'est devenu plus facile. J'attendrai le matin et je ferai 2 ukolchik. La santé à vous tous.

Ne prenez pas de midocalm. N'aide pas. Douleur avant et après les injections. Prenez milgamma. En 5 minutes comme neuf.

le matin, ils ont fait une injection - le soir, toutes les douleurs dans le bas du dos et le cou avaient disparu!

Je perce mydocalm plusieurs fois par an, quand il me tire dans le dos dans la région lombaire, il n'y a pas d'effets secondaires, cela aide toujours si vous ne commencez pas.

par voie intraveineuse 1 ml, injecté lentement, après 3 minutes un fort rythme cardiaque, des bras, des jambes et même la tête engourdis semblent avoir commencé, des convulsions ont commencé et, pire que tout, il était difficile de respirer, tous les symptômes énumérés dans l'annotation étaient présents lors d'une surdose, Dieu merci, cela ne s'est pas arrêté de respirer, s'est battu pour la vie pendant 20 minutes, puis c'est devenu progressivement plus facile. Chers gens, soyez prudent avec mydocalm!

Douleur dans la zone située entre la colonne thoracique et lombaire pendant la troisième semaine. Tout simplement insupportable. Je dors assis. Divers AINS sont contre-indiqués en raison de problèmes intestinaux. Milgammu percé. Ce matin, j'ai fait 1 ml de Mydocalm par voie intramusculaire. Fabriqué par un médecin. Ma tête était un peu étourdie et a jeté de la fièvre pendant environ 10 minutes, mais je suis prêt à endurer tout cela, juste pour me débarrasser de la douleur sauvage. Je vais réessayer. Si Dieu le veut, je ne mourrai pas. Si seulement ça n'empirait pas.

salut! aujourd'hui, ils m'ont fait une injection intramusculaire du médicament, cela est devenu terriblement mauvais, ma tête tournait, tout flottait devant mes yeux, et ça a été jeté en sueur. secoue tout le corps. terriblement effrayant! J'ai de tels symptômes pour la première fois, après 3 injections, c'est devenu si grave. Kolya en combinaison avec Combipilen, Et Movalis, En un jour De la chondrose. les 2 injections précédentes étaient un peu étourdies, mais le médicament a été injecté lentement. peut dans cette affaire comment entrer. Je ne vais plus m'injecter.

Après la première injection, ma tête tournait, je devais m'asseoir, m'asseoir, puis le médecin a suggéré de mesurer la pression, elle a augmenté de 150/100, le pouls a augmenté, c'était hier, et aujourd'hui je me suis réveillé non seulement à cause du bruit, mais d'un crépitement dans mes oreilles, et encore une fois mon pouls était élevé, j'ai bu Corvalol je ne continuerai plus le cours des injections.

Prescrit pour le traitement de l'ostéochondrose de la région thoracique en tandem avec Dexalgin - 2 ml de Dexalgin, 1 ml de Mydocalm 1 fois par jour par voie intramusculaire pendant 5 jours, nimesil 2 fois par jour. J'ai oublié la douleur pendant 3 ans. Maintenant, mon dos me fait encore mal, j'ai décidé de perforer à nouveau selon ce schéma.

Aujourd'hui, mydocalm a été injecté par voie intraveineuse. Palpitations violentes, picotements dans les mains, yeux noirs, évanouissements. Peut-être un bon médicament, mais cela ne me convient clairement pas. Je ne risquerai plus.

Et pour moi, le médicament a en quelque sorte soulagé la raideur du dos, en particulier la région du cou-épaule. J'ai fait 5 injections avec de l'arthrosan. Bien que cela soit devenu plus facile. Je pense que j'ai peut-être peu accouché, mais ils m'ont tellement prescrit.

Mydocalm a été prescrit 5 injections 1 r. Par jour. Pour le traitement de l'ostéochondrose thoracique. Après la cinquième injection, dans la première minute, de graves étourdissements ont commencé, un goût désagréable dans la bouche, dans la deuxième minute un fort battement de cœur a commencé, les gris ont battu de sorte qu'il semblait être déchiré, ont commencé à perdre connaissance, j'ai réussi à dire à appeler une ambulance, après cinq minutes, l'équipe est arrivée et l'a pompée. Toujours choqué.

Il m'est arrivé la même chose que Natalia: la première injection a eu lieu vendredi, samedi je traînais, je ne comprenais pas ce qui m'arrivait. Le dimanche, c'est devenu plus facile, et le lundi j'ai mis la deuxième injection et tout s'est répété. Maintenant, je sais déjà avec certitude que ce médicament est contre-indiqué pour moi.

pour une raison quelconque, et dès le 1er ml me secoue, des cercles, tout est flou dans mes yeux, c'est normal?

Le neurologue ne m'a prescrit que 2 ml une fois par jour (dans les instructions 1 ml 2 fois par jour par voie intramusculaire), a cru le médecin, l'a mis le soir, a pensé que je mourrais. Immédiatement après l'introduction, un état d'insuffisance a commencé, il y avait de la transpiration, il n'y avait pas de coordination des mouvements, des étourdissements sévères, le sentiment qu'il n'y avait pas de netteté dans les yeux. C'est devenu un peu plus facile en deux heures. Mais la nuit a à peine dormi, insomnie, anxiété, balancement. Maintenant, la journée est passée et je ne me sens toujours pas en bonne santé. Je ne peux pas non plus concentrer ma vision, des tremblements et des nausées. Mauvaise drogue! Je ne sais pas quoi faire et comment revenir à la normale!