Principal > Pression

Douleur dans la tête avec ostéochondrose cervicale

La douleur physiologique est un mécanisme de défense inhérent à tout être vivant. Le signal de douleur reflète une lésion des tissus organiques ou le déclenchement d'un état pathologique. Cependant, parfois, la gravité de la sensation désagréable vous fait non seulement prêter attention à l'organe. Dans de tels cas, la douleur pénètre dans la structure du processus douloureux, causant des dommages au corps..

La céphalalgie, ou mal de tête, est un symptôme non spécifique caractéristique de nombreuses pathologies et maladies. Les maux de tête se réfèrent généralement à des douleurs dans la région de la tête et du cou. En termes scientifiques et médicaux, le mal de tête est un syndrome céphalgique indépendant..

Le syndrome des céphalées reflète un état douloureux du corps à divers degrés: il apparaît à la fois dans des conditions pathologiques légères (manque de sommeil) et dans des dysfonctionnements grossiers, par exemple avec une tumeur au cerveau.

Les gens croient à tort: ​​si la tête fait mal, le cerveau fait mal. C'est une fausse déclaration: il n'y a pas de nocicepteurs (récepteurs de la douleur) dans le cerveau, donc la matière grise et blanche ne peut pas blesser. La céphalalgie est une douleur dans les membranes du cerveau, provoquée, le plus souvent, par des troubles vasculaires.

Le fait est que le tonus des vaisseaux cérébraux affecte mécaniquement les membranes. Si le tonus diminue et que les vaisseaux se dilatent, ils appuient sur les méninges. Si le tonus monte, le réseau vasculaire «recouvre» les membranes du cerveau en les serrant.

Tout sauf le cerveau fait mal au crâne: nerfs, artères, tissus mous, muscles et fascia, muqueuses.

Il est important de se rappeler que la céphalalgie ne peut être tolérée et doit être éliminée au premier signe de celle-ci. La douleur dans la tête crée un cercle vicieux. Les sensations désagréables provoquent une poussée d'adrénaline dans le sang, ce qui provoque des spasmes des vaisseaux. Un spasme sévère des artères provoque des douleurs. Un cercle vicieux se forme. Autrement dit, la céphalalgie qui en résulte est la cause d'une céphalalgie plus grave..

Les raisons

En médecine, il est extrêmement difficile d'établir la cause des maux de tête, c'est pourquoi ils sont le plus souvent traités. Cependant, pour comprendre l'origine de la céphalalgie, vous devez vous familiariser avec ses causes. Le mal de tête est fondamentalement divisé en primaire et secondaire en relation avec la maladie sous-jacente..

Un mal de tête primaire est un mal qui n'a pas de cause évidente et qui ne survient pas à la suite d'une maladie sous-jacente. Dans ce cas, la céphalalgie agit comme un syndrome presque indépendant sans signes supplémentaires. Cela comprend la migraine, la névralgie du trijumeau, les céphalées en grappe, les céphalées de tension.

La douleur secondaire survient en raison de pathologies de la tête, du cou et d'autres parties du corps, par exemple en cas d'ostéochondrose de la colonne cervicale. C'est-à-dire que lorsqu'une pathologie, par exemple une tumeur, provoque un mal de tête, cette céphalalgie est appelée secondaire (en relation avec le néoplasme). Causes de la douleur secondaire:

  1. Traumatisme crânien: douleur post-traumatique, coup du lapin, hémorragie cérébrale traumatique.
  2. Altération du flux sanguin dans le cerveau: accident vasculaire cérébral ou accident ischémique transitoire, néoplasmes vasculaires, inflammation des artères, thromboembolie, infarctus cérébral.
  3. Modifications de la pression intracrânienne: excès de liquide céphalo-rachidien, petite quantité de liquide céphalo-rachidien, inflammation cérébrale non infectieuse, tumeur intracrânienne, crise épileptique.
  4. Consommation de substances ou sevrage brutal: oxyde nitrique, phosphodiestérase, monoxyde de carbone, alcool, cocaïne, haschich, antibiotiques, analgésiques. La douleur survient lorsque la caféine, les hormones sexuelles féminines, les opiacés et la testostérone sont retirés.
  5. Infection: méningite et encéphalite d'origine bactérienne et virale, inflammation purulente, intoxication systémique causée par des virus et des bactéries, SIDA et VIH, avec une élévation rapide de la température corporelle.
  6. Violation des processus physiologiques internes: séjour prolongé en montagne, plongée, maux de tête sévères lors d'un effort physique.
  7. Pathologies spécifiques: phéochromocytome (tumeur de la glande surrénale), crise hypertensive, hypertension artérielle, éclampsie, déficit ou excès d'hormones thyroïdiennes, famine du corps.
  8. Maladie cardiaque: cardiopathie ischémique, insuffisance cardiaque.
  9. Pathologies du système musculo-squelettique: hernie et tumeur de la moelle épinière, arthrose, modifications dégénératives des vertèbres. Comment les symptômes de la douleur liée à l'ostéochondrose apparaissent dans la région du cœur et des omoplates.
  10. Maladies des organes du crâne: glaucome, otite moyenne, pharyngite, inflammation de la muqueuse nasale, maladies dentaires.
  11. Troubles mentaux: dépression somatisée, états psychotiques.

Comme vous pouvez le voir, les maux de tête accompagnent presque toutes les maladies du corps..

Types de douleur

Il existe les types de maux de tête suivants:

Céphalée de tension

La douleur provient de la couronne, de l'occiput ou de la région pariétale de la tête. Cette céphalalgie prend également naissance dans toutes les autres zones du crâne où se trouvent des muscles: yeux, bouche, front, joues, cou, à l'arrière de la tête. La céphalalgie de type tension représente jusqu'à 90% de tous les cas de maux de tête.

Le tableau clinique de la pathologie. La douleur pressante prédomine parmi les symptômes. Souvent, les patients décrivent leurs sentiments comme si un casque serré était mis sur leur tête, ce qui comprime progressivement le crâne. Ce signe est appelé le "casque neurasthénique". La douleur compressive, en règle générale, est symétrique, apparaît uniformément et également des deux côtés. Intensité: légère à moyenne, moins souvent forte. La céphalalgie de tension est également indiquée par une douleur brûlante..

La variante de tension apparaît souvent comme une conséquence d'états mentaux borderline: trouble anxieux, dépression, névroses. De plus, les céphalées de tension sont favorisées par:

  • hypoglycémie;
  • manque de sommeil;
  • violation des niveaux hormonaux;
  • stress;
  • alimentation pauvre et irrégulière;
  • stress neuro-émotionnel lors des examens, accouchements, discours, rencontres avec les autorités.

Le type de tension a un cours épisodique. La durée moyenne d'une attaque atteint 4-5 heures.

Migraine

La maladie est causée par un trouble du flux sanguin vers le cerveau et ses membranes.

Il existe deux options pour l'évolution de la migraine:

  1. Premièrement: migraine avec aura. L'aura est une affection pré-douloureuse caractérisée par du brouillard dans les yeux, des hallucinations auditives et visuelles, des étourdissements et une stupeur avant l'épisode.
  2. Deuxième option: migraine sans aura. Ce sont des crises de maux de tête d'une durée moyenne de 10 heures. La pathologie se distingue des autres types de céphalées par la caractéristique principale: la douleur est présente d'un côté, par exemple dans la partie frontale gauche.

Comment cela se manifeste: les épisodes de migraine s'accompagnent de photophobie, d'irritabilité à tout son et d'aversion pour les odeurs. Dans les cas graves, des nausées, des vomissements, des étourdissements, de la somnolence ou une agitation soudaine sont observés. La douleur lancinante constante est une autre caractéristique des migraines.

  • Syndrome de l'artère vertébrale ou migraine cervicale. Une douleur dans la tête et le cou apparaît en raison d'un trouble circulatoire dans les vaisseaux de la vertèbre. La douleur à la tête errante est le principal symptôme d'une migraine cervicale..
  • Migraine épileptique. Apparaît avant une crise d'épilepsie et se caractérise par le même tableau clinique.
  • Mal de tête en grappe.

Se produit soudainement et irrégulièrement. Parfois, la gravité de la douleur est si forte que les personnes atteintes tentent de se suicider pour se débarrasser des sensations désagréables.

La céphalalgie en grappe est caractérisée par des épisodes en série plusieurs fois par jour pendant plusieurs semaines ou plus. Une crise dure jusqu'à 15 minutes et s'accompagne d'une douleur aiguë intolérable. Les patients ont décrit se sentir comme si leurs yeux étaient percés avec une aiguille épaisse, longue et chaude..

L'attaque commence par un saut d'oreille, une douleur derrière l'oreille, puis une douleur ennuyeuse dans l'œil se développe. Le sang se précipite sur le visage puis devient rouge, la transpiration augmente. Habituellement, une attaque en grappes affecte un côté du visage, mais peut également se propager à toute la tête.

Certains patients rapportent que la douleur est vive et de courte durée, mais ces attaques mineures se répètent tout au long de l'épisode.

Mal de tête d'abus

Cela ressort de l'apport constant d'analgésiques. L'état pathologique est provoqué par l'utilisation excessive de médicaments visant à soulager les maux de tête. L'effet est cumulatif si le patient fume et boit du café en parallèle. La douleur douloureuse est le principal symptôme de l'abusus cephalalgia.

Dans le tableau clinique, une irritabilité, une faiblesse générale, un malaise et des troubles du sommeil sont également observés. L'état douloureux altère la concentration et la mémoire.

Douleur hypertensive

La pathologie éclate. Raison: augmentation de la pression intracrânienne due à des néoplasmes. Avec une céphalalgie hypertensive, une douleur vive peut apparaître en se levant, lorsque la pression à l'intérieur du crâne est redistribuée.

Habituellement, cette sous-espèce dépend de la position de la tête. Les crises épisodiques se transforment souvent en évolution chronique, avec une prédominance de douleur au vertex. Le complexe de la douleur hypertensive comprend des vomissements, des étourdissements et une vision trouble. La localisation de la douleur dépend directement du site de la tumeur. Donc, si le cancer est situé dans les lobes frontaux, le front fera mal; si dans la région des tempes - une céphalalgie du lobe temporal se développera.

Diagnostique

Pour découvrir l'origine de la douleur, un diagnostic complet est présenté avec la participation de spécialistes concernés. Participe au diagnostic:

  1. Thérapeute. Surveille la pression artérielle.
  2. Ophtalmologiste. Étude des troubles vasculaires du fond d'œil.
  3. Endocrinologue. Regardez la dynamique des niveaux hormonaux.
  4. Neurologue. Explore les troubles du système nerveux central.
  5. Psychiatre. Surveille l'état mental du patient.

Méthodes de recherche instrumentale:

  • Imagerie par résonance magnétique et calculée. Identifie un foyer possible de tumeur.
  • Ponction lombaire. Révèle les changements dans le liquide céphalo-rachidien.
  • Électroencéphalogramme.

Traitement

Le traitement médical implique l'utilisation d'anti-inflammatoires non stéroïdiens. Quelles pilules contre les maux de tête apportent un soulagement:

  1. Paracétamol.
  2. Kétoprofène.
  3. Kétorolac.
  4. Diclofénac.

Analgin aide également à soulager les maux de tête, cependant, avant d'utiliser, vous devez lire les instructions d'utilisation: le médicament a de nombreuses conséquences et avertissements. Il faut savoir qu'en médecine occidentale, l'analgine est interdite et n'est utilisée que par les équipes ambulanciers.

La prévention

Vous pouvez éviter la céphalalgie en respectant les recommandations suivantes:

  • Dormez suffisamment.
  • Éviter le stress.
  • Manger une alimentation équilibrée.
  • Hygiène mentale: pensée positive.
  • Examens annuels prévus.

Douleur courante dans la tête

Types et mécanisme de la «chair de poule»

La sensation de picotements et de picotements rampants en médecine est appelée "paresthésies". Ils apparaissent en réponse à une irritation des terminaisons nerveuses, du cerveau ou de la moelle épinière..

La nature de ce phénomène est la suivante: plusieurs signaux différents non connectés arrivent à la terminaison nerveuse sensible en même temps, se superposant les uns sur les autres. En conséquence, le nerf ne sait pas comment réagir correctement à cette diversité et «active» des engourdissements, des brûlures, des «frissons» ou des picotements.

Les paresthésies sont généralement ressenties sous la zone irritée du nerf. Peut être accompagné de "chair de poule" - "boutons" dans la zone de croissance des poils, qui est un analogue du plissement des cheveux ou des aiguilles chez les animaux.

Chair de poule: causes, traitement

Il y a plusieurs raisons de répondre à la question de savoir pourquoi les maux de tête après la course. Le plus souvent, il s'agit de changements dans la nature vasculaire, mais d'autres facteurs peuvent provoquer des douleurs..

Hypertension

Chacun de nous connaît la sensation de chair de poule. Vivre la surprise, la peur, l'admiration, la douleur. Nous pouvons sentir les cheveux sur nos têtes commencer à bouger. Dans le même temps, il semble que les petits insectes courent très rapidement sur la peau..

Causes de l'apparition de la chair de poule sur le cuir chevelu

L'état émotionnel peut être exprimé comme:

  • plaisir (lorsque la musique, les paroles d'une chanson ou d'un poème, un tissu touchant, une excitation sexuelle, un fort désir de quelque chose);

Avec une sensibilité accrue de la peau, toucher la peau du corps et de la tête peut provoquer une sensation comme s'il y avait du givre sur la peau ou la chair de poule.

Connaissez-vous le sentiment que cela ressemble à la chair de poule? Cela peut causer des démangeaisons et être très ennuyeux. Pour beaucoup, cela provoque un inconfort grave. Les raisons à cela peuvent résider dans l'état émotionnel et les effets des parasites, des maladies de la peau, etc..

La sensation de "chair de poule" est connue depuis longtemps par de nombreuses personnes. Il est aussi souvent défini par des expressions telles que «chair de poule» (la peau qui est couverte de «chair de poule» ressemble à la chair de poule) ou «poils sur la tête»..

Des états émotionnels forts tels que l'excitation sexuelle, la peur et d'autres peuvent causer cette condition. Cela peut également être causé par une sensation de froid..

Scientifiquement, un symptôme tel que "des frissons sur la tête" est appelé réflexe pilomoteur. Elle est causée par la stimulation des nerfs périphériques sensibles, à la suite de laquelle se produit l'excitation des terminaisons nerveuses périphériques, responsables de la contraction des muscles lisses, associée aux follicules pileux..

Et avec la contraction des muscles des follicules eux-mêmes, les cheveux commencent à remonter. La levée de la racine des cheveux due à la «chair de poule» scientifiquement appelée piloérection.

Quelles maladies provoquent des paresthésies

Les causes des frissons sont multiples. Commençons par les lister sous forme de liste:

  • ostéochondrose;
  • dommages aux fibres nerveuses de diverses localisations - neuropathie;
  • taux de glucose sanguin élevés;
  • malnutrition des fibres nerveuses dans le diabète sucré, intoxication, y compris l'intoxication chronique à l'alcool - polyneuropathie;
  • faibles taux sanguins de calcium ou de magnésium;
  • lésion des fibres nerveuses;
  • dommages aux fibres nerveuses avec des anticorps;
  • varices;
  • migraine;
  • Syndrome de Raynaud;
  • athérosclérose des vaisseaux artériels;
  • apport insuffisant en vitamines B1, 6, C;
  • arthrite;
  • syndrome des jambes sans repos;
  • tumeurs des fibres nerveuses;
  • une tumeur dans le lobe pariétal du cerveau;
  • maladie vasculaire auto-immune - vascularite;
  • insuffisance de la fonction des glandes parathyroïdes - hypoparathyroïdie;
  • neurasthénie;
  • endartérite oblitérante;
  • sclérose en plaques;
  • la névralgie du trijumeau;
  • accident vasculaire cérébral;
  • prendre certains médicaments;
  • zona;
  • rage;
  • hyperkératose folliculaire;
  • pénétration de la masse de comblement dans le canal dentaire avec le nerf vivant;
  • lésions nerveuses lors de l'extraction dentaire.

Si la «chair de poule» est appelée manifestations externes - «chair de poule», sans aucun autre symptôme, alors cette pathologie est appelée hyperkératose folliculaire.

Ici, en raison d'une malnutrition de la peau ou de son irritation constante, la couche supérieure de la peau est excessivement épaissie et la bouche des follicules pileux s'enflamme. Les dermatocosmétologues traitent la pathologie avec divers agents locaux et systémiques.

Qu'est-ce qui peut donner la chair de poule aux enfants

La chair de poule chez les enfants peut être causée par:

  • Le syndrome de Guillain Barre;
  • polyneuropathie d'intoxication (due à la diphtérie ou à un empoisonnement);
  • encéphalite avec lésions de la région pariétale;
  • syndrome du muscle scalène dû à une côte accessoire;
  • neuropathies dues à un spasme musculaire;
  • vascularite;
  • arthrite;
  • prendre certains médicaments;
  • la spondylose;
  • manque de vitamines B;
  • hypocalcémie ou hypomagnésémie.

Une condition familière, que je ne prenais pas au sérieux au départ jusqu'à ce que cette condition se reproduise quotidiennement et s'accompagne également de vertiges. Je suis allé chez le médecin et mes vaisseaux ne sont pas aussi bons que je le voudrais. Maintenant, je mets Cerebrolysin pour soutenir les vaisseaux du cerveau, j'ai besoin de boire du cardiomagnet tous les jours, je brasse des herbes..

Traitez cette maladie le plus rapidement possible avec la chair de poule et les maux de tête ennuyeux. Dites-moi quel médicament vous devez boire pour ce 87752232532

Pouvez-vous me dire quoi faire si j'ai la chair de poule dans mes mains et mes pieds, etc. un léger engourdissement des lèvres est ressenti. Souvent, la tête s'enlisait, pesant en quelque sorte sur le cœur. Il n'y a pas de raisons évidentes à cela, et jusqu'à présent, aussi. Ce n'est peut-être pas si effrayant et un traitement léger suffit? Merci pour votre réponse.

Irina, bonsoir! C'est une ostéochondrose à 100%. Je suis moi-même traité pour les mêmes symptômes..

S'il vous plaît dites-moi quoi faire. Parfois j'ai la chair de poule sur mon bras droit (de l'épaule à la main), parfois il gonfle et fait froid, et aussi la chair de poule apparaît à l'arrière de ma tête. Merci d'avance pour votre réponse..

Dites-moi, j'ai la chair de poule dans ma jambe droite, de la hanche aux extrémités, et de fortes douleurs dans le bas du dos et sur toute la jambe. Comment traiter? remercier!

Aidez-moi s'il vous plaît. J'ai la chair de poule (partout), les deux bras, les deux jambes, le dos. Cela peut durer plusieurs heures..

Causes, traitement et prévention des maux de tête sévères

Les raisons pour lesquelles un mal de tête peut être sévère

Les causes des maux de tête sévères peuvent varier. Mais en même temps, on peut affirmer sans équivoque qu'avec un tel symptôme, s'il n'est pas possible de réduire ou de supprimer le syndrome de la douleur avec des analgésiques ou des remèdes populaires, il est nécessaire de consulter un médecin.

Toutes les maladies infectieuses peuvent provoquer de graves maux de tête. En particulier, la grippe ou ARVI commence toujours par une crise de maux de tête sévères, et alors seulement d'autres symptômes apparaissent. La céphalalgie s'accompagne de sinusite, d'amygdalite, de sinusite.

Un mal de tête sévère accompagne une crise de migraine. Sa particularité est que la douleur est localisée dans une moitié de la tête. Dans le contexte de la pathologie, des nausées et des vomissements se produisent souvent. Une photophobie peut survenir, ainsi qu'une aversion pour les sons forts et les odeurs fortes.

Une douleur intense, qui survient périodiquement, mais en même temps augmente constamment, peut indiquer des pathologies du cerveau. Ceux-ci peuvent être des néoplasmes, des anévrismes, des kystes, diverses anomalies vasculaires..

D'autres pathologies peuvent également entraîner de graves maux de tête:

  • Ostéochondrose.
  • Maladies oculaires.
  • Maladies dentaires.
  • Blessures à la tête et à la colonne vertébrale.
  • Processus inflammatoires.
  • Maladies endocriniennes.
  • Troubles hormonaux.

Très souvent, les situations stressantes deviennent la cause de graves maux de tête. Les facteurs provoquants sont l'insomnie, la malnutrition, l'hypotension, une activité physique élevée.

La nature des maux de tête sévères

Un mal de tête sévère peut se manifester de différentes manières. Elle peut être:

  • tranchant. Dans ce cas, les sensations douloureuses apparaissent soudainement et sont localisées à un endroit précis de la tête. Très souvent, ce type de douleur peut devenir progressif;
  • douloureux. Il se produit souvent avec une surcharge, ainsi qu'en présence de maladies concomitantes;
  • tranchant. Une telle douleur, si elle augmente, est très dangereuse, car elle peut indiquer un accident vasculaire cérébral, une pathologie vasculaire grave, un traumatisme crânien;
  • stupide. Une telle céphalalgie se concentre sur les processus défavorables qui se produisent dans le corps. Et même s'ils ne constituent pas une menace sérieuse, ils doivent être diagnostiqués et éliminés;
  • éclatement. Ce type de douleur peut être causé par diverses pathologies, mais dans la plupart des cas, il est associé à des problèmes vasculaires;
  • palpitant. Cette douleur est le plus souvent causée par diverses causes quotidiennes, telles que l'insomnie, le surmenage, le stress. Mais cela peut également indiquer le développement de diverses pathologies vasculaires..

Symptômes

Des sensations douloureuses peuvent apparaître dans diverses parties de la tête. La localisation aidera le médecin à poser un diagnostic plus précis et à prescrire correctement une étude matérielle pour le clarifier.

Douleur à l'arrière de la tête

Une douleur intense à l'arrière de la tête indique souvent le développement d'un processus pathologique dans la colonne cervicale. Habituellement, une telle douleur est un symptôme de l'ostéochondrose..

De plus, des douleurs à l'arrière de la tête peuvent être le résultat de telles maladies:

Hypertension. Une douleur éclatante sévère indique une crise hypertensive. Très souvent, des sensations douloureuses sont prononcées le matin. Dans un contexte de détérioration, le pouls augmente et une faiblesse se produit.

Pression intracrânienne élevée. Un symptôme supplémentaire est une douleur accrue causée par des lumières vives et des sons forts. Le mal de tête dans ce cas peut être accompagné de vomissements..

La myosite cervicale est une inflammation du tissu musculaire du cou. La maladie peut être causée par une hypothermie, un séjour prolongé dans une position inconfortable. La douleur dans ce cas peut être sourde, mais s'intensifier en tournant la tête..

Myogélose. Cette pathologie est caractérisée par la formation de sceaux musculaires dans la partie cervicale. Ce sont eux qui exercent une pression sur les terminaisons nerveuses et provoquent de graves maux de tête à l'arrière de la tête. L'apparition périodique de vertiges sévères est caractéristique..

Névralgie. Ces maux de tête sont généralement associés à une hypothermie. De telles douleurs sont très vives et vives, il est difficile de les supporter. Tout mouvement du cou aggrave la condition..

Anomalies vasculaires. Un mal de tête à l'arrière de la tête se produit souvent avec un vasospasme pour diverses raisons. Cette douleur augmente considérablement avec le stress..

Maux de tête sévères au front

Une douleur frontale sévère peut survenir pour diverses raisons:

  • Un traumatisme crânien. La céphalalgie de cette localisation se produit dans le contexte d'un front meurtri et d'une commotion cérébrale. Dans le premier cas, un hématome sous-cutané apparaît souvent, dans le second cas, des symptômes supplémentaires sont des nausées et des vomissements..
  • Maladies infectieuses. La douleur au front et aux yeux se produit dans le contexte du développement de la sinusite, de la sinusite frontale, de la méningite, de la grippe et d'autres maladies infectieuses. Le syndrome douloureux est le plus sévère le matin. Elle s'accompagne de malaise général, de faiblesse et de fièvre. Avec la méningite, une douleur intense peut entraîner une perte de conscience et le développement de divers symptômes neurologiques..
  • Pathologies du système cardiovasculaire, qui entraînent des modifications de la pression intracrânienne. Quand il monte, des douleurs pulsatiles, des étourdissements se produisent, le pouls s'accélère, des nausées et des vomissements apparaissent. Une diminution de la pression se caractérise par l'apparition de douleurs aux ceintures, affectant non seulement le front, mais également les tempes et l'arrière de la tête. Il y a souvent une forte faiblesse et un état d'étourdissement est enregistré..
  • Maladies du système nerveux - migraine, céphalée en grappe, névralgie du trijumeau.
  • Pathologies oculaires. La cause la plus courante de douleur dans ce cas est le glaucome. Mais parfois, une douleur intense peut être causée par une fatigue oculaire..
  • Processus tumoraux. Une caractéristique est que dans ce cas, de graves maux de tête surviennent lorsque le néoplasme atteint une grande taille..

Maux de tête, nausées et vomissements

Très souvent, les maux de tête sévères sont accompagnés de nausées et de vomissements. Tout d'abord, une combinaison de ces signes est caractéristique de la migraine. Le malaise peut persister pendant plusieurs jours.

De plus, une combinaison de maux de tête sévères, de nausées et de vomissements peut indiquer d'autres pathologies:

  • Hypertension.
  • Augmentation de la pression intracrânienne.
  • Intoxication alimentaire.
  • Lésion cérébrale traumatique.
  • Tumeurs du cerveau.
  • Méningite.

Douleur très intense dans les tempes

Les maux de tête dans les tempes peuvent être principalement associés à des migraines. Un trait caractéristique est la localisation de la douleur d'un côté. Les céphalées en grappes sont également le plus souvent localisées dans la région temporelle..

Un mal de tête très sévère dans les tempes, de nature lancinante, peut également être le signe d'autres maladies:

  • angiodystonie de nature cérébrale, caractérisée par une violation du tonus des parois des vaisseaux sanguins. Il s'accompagne d'un engourdissement à court terme des doigts, de vertiges et de faiblesse;
  • pression intracrânienne élevée. Il s'agit d'une pathologie dangereuse qui entraîne des perturbations dans le travail de certaines parties du cerveau;
  • l'athérosclérose. Avec un rétrécissement de la lumière des vaisseaux cérébraux dans le contexte d'une douleur intense et périodique dans les tempes, des troubles de la mémoire, une irritabilité non motivée et de la fatigue sont notés.

Maux de tête pendant la grossesse

Les maux de tête pendant la gestation chez les femmes surviennent très souvent. Leur principale raison est les changements hormonaux. Habituellement, une légère douleur intermittente au cours du premier trimestre est considérée comme normale. Et les douleurs d'intensité accrue sont souvent causées par une pression artérielle basse. Mais déjà au deuxième et au troisième trimestre, la situation change et de graves maux de tête peuvent provoquer une hypertension artérielle.

Pendant la grossesse, une femme devient plus vulnérable à l'influence négative de divers facteurs externes. Par conséquent, même un changement de temps peut provoquer son grave mal de tête. La céphalalgie se produit souvent à partir d'odeurs piquantes, de sons forts, d'une lumière vive et d'autres stimuli externes. Pour minimiser les risques de maux de tête sévères, pendant la grossesse, il est nécessaire de surveiller le mode de vie et l'alimentation, d'éviter les efforts physiques intenses et le stress.

Maux de tête et autres symptômes

Le symptôme le plus courant qui accompagne un mal de tête sévère est le vertige. Ceci est généralement associé à une céphalalgie secondaire, qui se produit dans le contexte du développement d'un accident vasculaire cérébral, de l'ostéochondrose, de la méningite, de l'athérosclérose des vaisseaux cérébraux.

Très souvent, avec un mal de tête sévère, une faiblesse générale se produit. Ce symptôme est caractéristique de la céphalalgie primaire et secondaire. Par conséquent, lors du diagnostic, ce n'est pas indicatif..

Une augmentation de la température accompagnée d'un mal de tête sévère indique le développement d'un processus infectieux et inflammatoire dans le corps humain. L'évanouissement est un symptôme supplémentaire dangereux. Il survient souvent avec un accident vasculaire cérébral, une méningite, une crise hypertensive, une insuffisance cardiaque et d'autres maladies graves.

Diagnostique

Si le mal de tête survient fréquemment ou n'est pas soulagé à l'aide d'analgésiques, il est impératif de procéder à un diagnostic afin d'en établir la cause. Ce n'est qu'alors qu'un traitement peut être prescrit..

En règle générale, le diagnostic est effectué à l'aide d'études matérielles modernes. Mais au préalable, le neurologue clarifie nécessairement les informations sur la nature des sensations de douleur et leur durée. Il est nécessaire de subir un examen par des spécialistes de différentes directions, par exemple un oto-rhino-laryngologiste, un dentiste, un ophtalmologiste, etc. Pour détecter les infections, les tests de laboratoire nécessaires sont effectués.

Les principales méthodes de recherche matérielle qui vous permettent d'évaluer l'état du cerveau:

Électroencéphalographie. Avec son aide, les principales fonctions du cerveau sont évaluées, des anomalies vasculaires sont détectées et des signes indirects de présence de néoplasmes et d'hématomes sont détectés..

Radiographie. Grâce à lui, vous pouvez détecter un traumatisme cranio-cérébral, une hydrocéphalie, une sinusite.

Imagerie par résonance magnétique. Il est conçu pour détecter les tumeurs, les accidents cérébrovasculaires et autres maladies.

CT scan. Il vous permet de détecter les tumeurs, les kystes, les anévrismes, les traces d'hémorragie, les modifications de la structure des tissus et des vaisseaux cérébraux.

Électromyographie. Avec son aide, les maladies du système neuromusculaire sont diagnostiquées, des lésions nerveuses sont détectées.

Diagnostic par ultrasons. Il permet d'identifier l'athérosclérose, les anomalies vasculaires, les anévrismes.

Comment se débarrasser d'un mal de tête sévère

Si le mal de tête est causé par un surmenage ou un stress, essayez de vous reposer suffisamment. Mais, pour qu'un mal de tête sévère n'interfère pas avec cela, il est recommandé de prendre un anesthésique ou d'utiliser l'une des méthodes traditionnelles. Le massage de la région temporale, de l'arête du nez et de l'arrière de la tête est efficace contre les maux de tête. Il favorise la relaxation, et si après cela la douleur a commencé à diminuer, l'anesthésie peut être abandonnée.

Vous pouvez utiliser d'autres méthodes folkloriques bien connues pour soulager les maux de tête..

Pour les maux de tête sévères, vous pouvez essayer:

  • Appliquez une feuille de chou fraîche sur le dessus de la tête et sur les tempes, elle doit être changée en séchant.
  • Appliquer des cercles de betteraves fraîches sur les oreilles.
  • Appliquez des quartiers de citron sur les tempes.

En règle générale, ces méthodes aident à soulager les maux de tête en pas plus de 20 minutes. Mais, si cela ne s'est pas produit et que les analgésiques n'ont pas aidé, il est préférable de consulter un médecin pour le diagnostic et la prescription du traitement.

Pilules de maux de tête sévères

Les médicaments suivants peuvent aider à soulager les maux de tête sévères:

  • médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens. Ce type de médicament aide non seulement à soulager la douleur, mais aussi l'inflammation. Les médicaments de ce groupe comprennent l'ibuprofène, le nimésulide, le Movalis, l'indométacine, etc.
  • analgésiques qui ont des propriétés analgésiques et antipyrétiques - Paracétamol et Analgin;
  • antispasmodiques pour soulager les maux de tête causés par un vasospasme. Ce sont Spazmalgon, Spazgan, No-shpa;
  • les antidépresseurs qui peuvent combattre avec succès la douleur due au stress. Ils sont également prescrits pour soulager le syndrome dépressif, qui est souvent la cause de la céphalalgie..

Remèdes populaires pour les maux de tête

Les remèdes populaires très demandés pour soulager rapidement les maux de tête sont les huiles essentielles de lavande, de menthe, de citron ou de camomille. Vous pouvez utiliser un produit ou mélanger différentes huiles essentielles dans la même proportion. Une goutte du produit doit être frottée pendant plusieurs minutes dans les zones temporales, ainsi que dans la zone du nez. Pour soulager les maux de tête, vous pouvez faire des compresses avec des huiles essentielles, les ajouter au bain, respirer les vapeurs à l'aide d'une lampe aromatique.

Pour soulager les maux de tête causés par une pression artérielle basse, vous devez boire du thé fort, du café et également manger un morceau de chocolat noir. Un verre d'eau salée aidera à stabiliser la condition. Si les maux de tête surviennent souvent, le miel doit être inclus dans le régime alimentaire, s'il n'y a pas d'allergie à ce produit naturel.

La prévention

Les méthodes traditionnelles peuvent non seulement soulager les maux de tête sévères, mais aussi les prévenir. Tout d'abord, après un stress émotionnel ou un effort physique intense, vous devez absolument prendre un bain chaud, qui détendra et apaisera. Vous pouvez prendre une douche de contraste.

Soulager le stress et aider à prévenir les herbes médicinales des maux de tête de tension.

Il est nécessaire de préparer du thé à partir des combinaisons suivantes de plantes médicinales:

  • Menthe, origan et millepertuis.
  • Renouée et calendula.
  • Tilleuls, orties et renouée.
  • Busserole, aubépine, valériane et agripaume.

Pour éviter les maux de tête, vous devez mener une vie saine et faire du sport. Bien manger est très important. Cette approche améliorera les défenses de l'organisme et résistera avec succès aux effets négatifs du stress..

9 types de maux de tête qui cachent des problèmes de santé

Les gars, nous mettons notre cœur et notre âme dans Bright Side. Merci pour ça,
que vous découvrez cette beauté. Merci pour l'inspiration et la chair de poule.
Rejoignez-nous sur Facebook et VKontakte

L'Organisation mondiale de la santé affirme qu'entre 50 et 75% de la population adulte mondiale souffre de maux de tête. Beaucoup ne font pas attention à elle. La douleur est différente: plus ou moins intense, pulsante, pressante, aiguë ou sourde, et son foyer peut être localisé dans différentes parties de la tête. Cela peut être une maladie indépendante ou l'un des symptômes - alors cela s'appelle secondaire.

Sympa a découvert de quoi peut parler un mal de tête secondaire et quand contacter immédiatement un spécialiste..

1. Encéphalite

Avec l'encéphalite, des processus inflammatoires se développent dans le cerveau. Nous avons l'habitude de penser que cette maladie survient uniquement en raison d'une morsure de tique, ce qui signifie qu'il suffit de suivre les règles de sécurité pendant la saison chaude: se faire vacciner et faire attention en forêt. Cependant, tout n'est pas tout à fait ainsi.

L'agent causal de l'encéphalite peut être, par exemple, les virus de l'herpès, certains types de microbes et même la vaccination (dans de rares cas). La maladie a tout un groupe de symptômes: réactions inflammatoires générales du corps, focales (en fonction de la zone touchée du cerveau) et cérébrales. Vous devez être prudent si vous avez remarqué des signes de chaque groupe, par exemple, avec un mal de tête, de la fièvre, des troubles du tractus gastro-intestinal, une violation du tonus musculaire et de la sensibilité.

2. Effets de la tyramine

La tyramine est une toxine qui peut déclencher des migraines. On le trouve dans des aliments tels que les bananes, le bacon, le jambon, les avocats et les fromages odorants. Aimez-vous vous régaler de gorgonzola, gruyère ou roquefort, et souffrez en même temps souvent de migraines? Ces aliments peuvent aggraver votre douleur. Essayez de réduire la quantité dans votre alimentation et surveillez les changements.

Qu'est-ce qu'un mal de tête errant et comment le traiter

Un diagnostic précis des causes de la douleur à la tête errante peut être difficile dans certains cas. Cela est particulièrement vrai pour les conditions où la nature de la douleur est atypique et sa source n'est pas évidente..

Symptômes

Il est conseillé à une personne souffrant de maux de tête errants de prêter attention à un certain nombre de caractéristiques. Les plus importants sont les suivants:

  • la nature du mal de tête est la céphalalgie (douleur sourde, aiguë et lancinante);
  • aspects temporels des crises (maux de tête prolongés et à court terme, à quelle partie de la journée se produisent);
  • les facteurs associés aux attaques (météo, stress, etc.);
  • présence ou absence de symptômes neurologiques (faiblesse, raideur musculaire, etc.).

Ces facteurs aident à déterminer le type de mal de tête, par conséquent, prescrire un traitement approprié..

Les raisons

Il existe plusieurs théories sur le développement de la céphalalgie. Certains experts pensent que les causes sont une irritation des nocicepteurs (récepteurs de la douleur) due au stress, à une tension musculaire accrue et à une dilatation des vaisseaux sanguins. D'autres études indiquent des changements pathologiques de la neurotransmission, en particulier en cas d'altération de l'équilibre sérotoninergique.

Les causes les plus graves d'un mal de tête errant sont:

  • saignement spontané dans le liquide céphalo-rachidien (saignement sous-arachnoïdien);
  • traumatisme postural dans l'infarctus cérébral;
  • inflammation du cerveau;
  • abcès cérébral (inflammation focale);
  • thrombose cérébrale;
  • tumeurs cérébrales ou augmentation de la pression intracrânienne pour d'autres raisons.

En plus des conditions graves mentionnées, un certain nombre d'autres conditions peuvent accompagner des douleurs dans diverses parties de la tête:

  • Souvent, la douleur dans différentes parties de la tête est cervicogène, résultant d'un blocage de la colonne cervicale.
  • La céphalalgie errante accompagne les maladies infectieuses courantes, les viroses; le plus fréquent dans la sinusite.
  • La douleur ponctuelle est une manifestation de la névralgie faciale, de l'arthrose de l'articulation de la mâchoire. Ils sont également associés à une mauvaise correction de la vue, au glaucome..
  • La céphalalgie errante peut être présente avec des troubles métaboliques tels que l'hypoglycémie, le manque d'oxygène, l'hypertension, l'intoxication au monoxyde de carbone, la dialyse, etc..
  • Les maux de tête à différents endroits sont également causés par certains médicaments ou, au contraire, apparaissent après l'arrêt de la prise d'un certain médicament.
  • La douleur avec la gueule de bois provient d'un sevrage alcoolique aigu.
  • La douleur dans diverses parties de la tête peut être purement mentale..

Diagnostique

L'origine de la douleur affectant différentes zones peut être difficile à identifier. La localisation en constante évolution empêche la détermination de la localisation de la lésion.

Prendre une histoire du patient est essentiel pour faire un diagnostic. Il comprend des données sur la fréquence d'apparition (tous les jours, toutes les une à deux semaines), la localisation approximative, la nature de la crise, la durée, les facteurs déclenchants, les symptômes concomitants.

L'examen physique comprend une évaluation des fonctions vitales, de l'état général du système cardiovasculaire du patient, un examen détaillé de la tête, du cou (en particulier, les cavités nasales, la colonne cervicale, le fond d'œil).

Lors d'un examen neurologique complet, le médecin attire l'attention sur l'état de conscience et le comportement du patient (y compris l'expérience de la douleur), les nerfs crâniens, les fonctions motrices, les réflexes, les sensations, la coordination, la marche.

Important! Des examens supplémentaires utilisés dans le diagnostic de la céphalalgie vague sont prescrits individuellement, en fonction du diagnostic primaire..

Les tests de laboratoire comprennent:

  • test sanguin;
  • étude de la concentration d'ions dans le sérum;
  • détermination de l'urée, de la créatinine, des enzymes hépatiques, de la TSH, de la sédimentation érythrocytaire;
  • Tests VIH.

Les techniques d'imagerie (TDM, IRM) sont recommandées dans les cas suivants:

  • maux de tête non compatibles avec une migraine, une tension ou une céphalalgie en grappes;
  • la présence de déficits neurologiques, de crises d'épilepsie;
  • changement significatif dans la nature de la douleur errante.

Dans certains cas, des recherches supplémentaires sont recommandées, telles que:

  • Radiographie des sinus;
  • mesure de la pression intraoculaire;
  • visualisation de la colonne cervicale;
  • ponction lombaire;
  • angiographie cérébrale.

Parfois, la collaboration de plusieurs spécialistes est nécessaire pour poser le bon diagnostic:

  • ophtalmologiste (surtout si les yeux sont blessés ou une déficience visuelle est présente);
  • oto-rhino-laryngologiste;
  • rhumatologue;
  • un thérapeute en réadaptation;
  • un psychiatre (une céphalalgie errante peut indiquer la présence de problèmes mentaux).

Traitement

Le traitement dépend du type de douleur. Les analgésiques ou les analgésiques puissants sont principalement utilisés.

D'autres méthodes thérapeutiques comprennent:

  • Oxygénothérapie;
  • traiter une maladie qui cause des maux de tête errants (p. ex. hypertension);
  • relaxation;
  • prendre des vitamines, des minéraux;
  • activité physique (en particulier aérobic);
  • changer les habitudes alimentaires.

Les stratégies de traitement sont choisies en fonction du type de céphalée, de la fréquence, de la durée, de l'intensité de la crise, de la tolérance à la douleur, de la qualité de vie (restrictions au travail, à l'école), de l'âge et des souhaits du patient. Le traitement doit toujours commencer par des procédures non pharmacologiques et, uniquement si elles sont inefficaces, passer à un traitement.

La prévention

La méthode de prévention la plus simple, la plus rapide et la plus fiable est la médication. Mais cela ne résout pas le problème spécifique. La prise de médicaments peut nuire à votre santé. Par conséquent, la principale étape dans la prévention de la céphalalgie est une prévention appropriée..

Il est également important d'avoir une alimentation équilibrée, une alimentation régulière. Il est recommandé de consommer suffisamment de minéraux, de nutriments et de vitamines. Le corps a besoin de magnésium, qui est une bonne prévention des maux de tête. L'abondance de fruits et légumes frais dans l'alimentation est également importante. Si vous souffrez de migraines ou de maux de tête fréquents, vous devez limiter votre consommation de café, de fromages, d'aliments frits, de bonbons, etc..

Important! Les recommandations nutritionnelles, les calculs de l'apport en nutriments peuvent être trouvés dans divers tableaux, des images dans les documents pertinents des nutritionnistes.

Un sommeil suffisant, 7 heures par jour, est également une prévention efficace. Le manque de sommeil et l'excès de sommeil affectent négativement la santé et provoquent une céphalalgie. N'oubliez pas suffisamment de mouvement, étant à l'air frais. Essayez d'éviter le stress si possible.

Que signale la douleur lancinante dans la tête et comment la soulager

La douleur pulsatile dans la tête est logiquement liée à l'état du système vasculaire. Supposer que les battements dans la tête proviennent de causes externes relève du domaine de la fantaisie.

Si vous écoutez attentivement la fréquence des pulsations lorsque la douleur survient, vous pouvez immédiatement la relier à la fréquence des battements cardiaques. Et en effet. Les maux de tête pulsés sont une conséquence de violations du tonus des parois des vaisseaux sanguins.

Ces violations peuvent ne pas être permanentes et être liées à certains événements et situations. À des fins préventives, il serait bon de surveiller attentivement les conditions possibles d'apparition de la douleur.

Par exemple, une jambe qui était autrefois cassée commence à faire mal à l'approche de la pluie. Qu'est-ce qui peut précéder un mal de tête palpitant? Ou dans quelles conditions cela peut-il provoquer? La pleine conscience vous permettra de déterminer les conditions d'apparition de la douleur chez vous et vous dira ce qu'il faut faire pour la prévenir.

Douleur pulsante dans la tête - qu'est-ce que c'est

Les maux de tête sont l'un des troubles du système nerveux les plus courants dans le monde. Selon les statistiques médicales officielles, plus de 75% de la population adulte souffre de maux de tête récurrents..

Les types de maux de tête les plus courants comprennent les maux de tête lancinants et les céphalées de tension monotones..

Une douleur lancinante dans la tête se manifeste par l'apparition de pulsations, de tremblements ou de coups dans la tête. Le plus souvent, des battements dans la tête sont ressentis dans les tempes, les yeux et la région occipitale.

En termes d'intensité, la douleur lancinante dans la tête peut être légère, modérée ou intense. Des maux de tête lancinants intenses peuvent être accompagnés de nausées, de vomissements, d'éclairs de mouches devant les yeux et d'apparition d'acouphènes.

Douleurs pulsatiles dans la tête - causes

Une douleur à la tête lancinante peut être causée par plusieurs raisons. Lors du diagnostic, il est nécessaire de prendre en compte la gravité de la pulsation, sa durée, sa fréquence d'apparition, sa localisation, sa combinaison avec la douleur et d'autres symptômes..

La sensation de "pouls dans les oreilles" peut être observée dans le contexte d'une augmentation de la pression, de la fatigue, d'une dystonie neurocirculatoire, en présence de bouchons de soufre dans les oreilles. Le plus souvent, une telle pulsation dans la tête est notée lorsqu'une personne se couche (cette pulsation se produit chez la plupart des patients atteints de dystonie neurocirculatoire). Après un certain temps en position couchée, le son de "pulsation" dans les oreilles s'arrête généralement.

Des pulsations dans la tête sans douleur, associées à une faiblesse, des étourdissements et de l'anxiété, peuvent survenir avec une tachycardie sévère sur fond de peur et de stress. Dans le même temps, une telle pulsation passe rapidement d'elle-même si le patient se calme ou se repose un peu..

Aussi souvent les asthéniques et les personnes ayant une excitabilité accrue du système nerveux se plaignent d'avoir «quelque chose qui vibre dans la tête». Une telle pulsation est généralement associée à la fatigue, au manque de sommeil et au stress mental, elle n'est pas associée à la douleur, aux troubles du rythme cardiaque, à la vision trouble, aux pics de pression. Le plus souvent, ces patients, en plus des pulsations dans la tête, s'inquiètent des acouphènes, de l'anxiété accrue, de l'insomnie.

Cependant, lors de la visite initiale, ces patients doivent encore être examinés pour exclure des problèmes cardiaques et vasculaires..

Des pulsations constantes dans la tête peuvent être observées avec l'athérosclérose des vaisseaux du cou et des vaisseaux cérébraux, les anévrismes vasculaires, ainsi qu'avec l'ostéochondrose cervicale.

Compte tenu des options pour un mal de tête pulsatoire, nous pouvons arriver à la conclusion que la fréquence des pulsations est directement liée à la fréquence du pouls, c'est-à-dire à la fréquence du système cardiovasculaire.

Pour référence. On dit qu'un mal de tête lancinant est de nature vasculaire. Le mécanisme de son apparition est associé à un étirement excessif des vaisseaux sanguins avec le processus volumétrique ultérieur de circulation sanguine à travers eux..

De plus, la localisation de la douleur dans la tête dépend de la zone vasculaire dans laquelle il y a un problème de tonus. Dans tous les cas, l'apparition de ce type de douleur nécessite une attention à l'état des vaisseaux sanguins..

Raisons de l'apparition

Des pulsations dans la tête accompagnées d'un syndrome douloureux modéré ou léger peuvent être observées:

  • lorsque le temps ou la pression atmosphérique change chez les patients météorologiques;
  • après un stress émotionnel ou physique;
  • chez les patients atteints de dystonie neurocirculatoire;
  • avec fatigue, surmenage et manque de sommeil;
  • dans le contexte de l'abus de boissons caféinées;
  • avec un travail sédentaire et une tension constante des muscles de la région cervico-épaule;
  • sur fond d'insomnie.

Pour référence. Une telle pulsation dans la tête est souvent associée à de la nervosité, de l'irritabilité, un léger tremblement des mains, des nausées, une tachycardie..

Douleur lancinante fréquente dans la tête

Une douleur lancinante fréquente dans la tête et le cou est le plus souvent associée à une ostéochondrose progressive de la colonne cervico-thoracique.

De telles douleurs peuvent être combinées avec une tension dans la nuque et la ceinture scapulaire, des tremblements des mains, aggravés après un travail prolongé, des spasmes musculaires dans le cou, des craquements et des cliquetis dans le cou en tournant la tête, de la fatigue lors d'un travail sédentaire.

Pour référence. Avec le développement d'une hernie intervertébrale, le déplacement des vertèbres, le pincement d'un nerf (sciatique cervicale) ou la myosite cervicale - douleurs aiguës et brûlantes, associées à une limitation prononcée de la mobilité du cou et une tension prononcée des muscles cervicaux.

Douleur lancinante sévère dans la tête

Un mal de tête lancinant dans un côté de la tête peut être associé à une crise de migraine. Dans ce cas, un mal de tête pulsatile est généralement associé à une sensibilité accrue à la lumière et aux sons, des nausées, des vomissements, des douleurs oculaires, de la nervosité, une sensibilité cutanée accrue..

Lire aussi sur le sujet

Une sensation de pulsation à l'arrière de la tête et des yeux est souvent observée chez les patients hypertendus dans un contexte de pression accrue. En plus des maux de tête lancinants, il peut y avoir des vomissements et des nausées, des "mouches" clignotantes devant les yeux, une faiblesse sévère, de l'anxiété, des tremblements des extrémités, de l'irritabilité, une pâleur ou rougeur du visage, une hémorragie dans la sclérotique (rougeur des yeux), l'apparition de saignements de nez.

Une douleur pulsatile dans la tête, associée à une perte de conscience, des expressions faciales altérées, une perte de sensibilité de la moitié du visage ou des extrémités, un engourdissement de la langue, des troubles de la parole, une léthargie peuvent survenir lors d'un accident vasculaire cérébral ou d'un accident ischémique transitoire.

Pour référence. Si le patient a une névralgie du trijumeau, une douleur pulsatile est localisée dans la projection des branches du nerf trijumeau (pommette, région orbitaire, mâchoire, oreille). Douleurs brûlantes, douleurs vives et lancinantes.

Dans le contexte d'un fort syndrome douloureux, il est possible de «tordre» le visage (en raison d'un spasme prononcé des muscles faciaux du côté affecté).

Lors d'une crise de névralgie, les patients se figent le plus souvent dans une position, ont peur de bouger, pour ne pas provoquer une nouvelle crise de douleur. Moins fréquemment, ils commencent à se frotter la joue et la tempe..

En outre, un mal de tête pulsatile peut être observé avec une violation de la fonction de sécrétion d'hormones de la glande thyroïde. Dans ce cas, le mal de tête peut être associé à de graves tremblements des membres, à l'apparition de goitre et d'yeux "bombés", à une prise ou une perte de poids, à une perte de sourcils, à une mauvaise tolérance au froid ou à la chaleur, à des sautes d'humeur fréquentes, à une augmentation de la méfiance et des larmes..

Douleur lancinante avec tumeurs

En présence d'une tumeur au cerveau, les maux de tête sourds et monotones sont plus caractéristiques. La douleur pulsatile est rare.

D'autres symptômes dépendent de l'emplacement et de la taille de la tumeur.

Dans le contexte de la douleur, il peut y avoir:

  • vertiges,
  • la nausée,
  • vomissements récurrents,
  • bruit dans les oreilles,
  • douleur dans les yeux,
  • déficience visuelle,
  • troubles de l'élocution et coordination des mouvements.

On note également souvent une perte de poids générale, une faiblesse, une température corporelle constante de basse température, une diminution de l'appétit..

Mal aux dents

Les problèmes dentaires peuvent également provoquer des douleurs lancinantes dans la tête:

  • malocclusion;
  • la présence de kystes basaux;
  • caries sévères;
  • parodontite;
  • pulpite;
  • périostite (flux).

Pour référence. Dans ce cas, la douleur d'une dent douloureuse peut, après un certain temps, se propager à la moitié de la tête et du visage. Vous pouvez également développer un spasme des muscles de la mâchoire, ce qui vous empêche d'ouvrir et de fermer la bouche normalement..

Douleurs pulsatiles dans la tête avec névroses

Les névroses et les troubles dépressifs sont une cause assez fréquente de douleur lancinante dans la tête..

Pour référence. Les maux de tête chez ces patients sont associés à un surmenage, un surmenage, un stress, une réaction trop émotionnelle à tout événement.

En plus des maux de tête lancinants, de la nervosité générale ou de l'apathie, des sautes d'humeur fréquentes, des larmes, une diminution des performances (peut alterner avec des accès d'activité «fébrile»), le retrait, le manque d'intérêt pour ce qui se passe autour, l'indifférence à sa propre apparence, des accès constants d'apitoiement sur soi, augmenté irritabilité et méfiance.

De plus, des maux de tête lancinants sont souvent observés chez les hypocondriaques et les individus suspects et impressionnables..

Maux de tête PMS

Les femmes ont souvent des maux de tête lancinants avant la menstruation et / ou le premier jour de la menstruation.