Principal > Hématome

Douleur dans la tête avec ostéochondrose cervicale

La douleur physiologique est un mécanisme de défense inhérent à tout être vivant. Le signal de douleur reflète une lésion des tissus organiques ou le déclenchement d'un état pathologique. Cependant, parfois, la gravité de la sensation désagréable vous fait non seulement prêter attention à l'organe. Dans de tels cas, la douleur pénètre dans la structure du processus douloureux, causant des dommages au corps..

La céphalalgie, ou mal de tête, est un symptôme non spécifique caractéristique de nombreuses pathologies et maladies. Les maux de tête se réfèrent généralement à des douleurs dans la région de la tête et du cou. En termes scientifiques et médicaux, le mal de tête est un syndrome céphalgique indépendant..

Le syndrome des céphalées reflète un état douloureux du corps à divers degrés: il apparaît à la fois dans des conditions pathologiques légères (manque de sommeil) et dans des dysfonctionnements grossiers, par exemple avec une tumeur au cerveau.

Les gens croient à tort: ​​si la tête fait mal, le cerveau fait mal. C'est une fausse déclaration: il n'y a pas de nocicepteurs (récepteurs de la douleur) dans le cerveau, donc la matière grise et blanche ne peut pas blesser. La céphalalgie est une douleur dans les membranes du cerveau, provoquée, le plus souvent, par des troubles vasculaires.

Le fait est que le tonus des vaisseaux cérébraux affecte mécaniquement les membranes. Si le tonus diminue et que les vaisseaux se dilatent, ils appuient sur les méninges. Si le tonus monte, le réseau vasculaire «recouvre» les membranes du cerveau en les serrant.

Tout sauf le cerveau fait mal au crâne: nerfs, artères, tissus mous, muscles et fascia, muqueuses.

Il est important de se rappeler que la céphalalgie ne peut être tolérée et doit être éliminée au premier signe de celle-ci. La douleur dans la tête crée un cercle vicieux. Les sensations désagréables provoquent une poussée d'adrénaline dans le sang, ce qui provoque des spasmes des vaisseaux. Un spasme sévère des artères provoque des douleurs. Un cercle vicieux se forme. Autrement dit, la céphalalgie qui en résulte est la cause d'une céphalalgie plus grave..

Les raisons

En médecine, il est extrêmement difficile d'établir la cause des maux de tête, c'est pourquoi ils sont le plus souvent traités. Cependant, pour comprendre l'origine de la céphalalgie, vous devez vous familiariser avec ses causes. Le mal de tête est fondamentalement divisé en primaire et secondaire en relation avec la maladie sous-jacente..

Un mal de tête primaire est un mal qui n'a pas de cause évidente et qui ne survient pas à la suite d'une maladie sous-jacente. Dans ce cas, la céphalalgie agit comme un syndrome presque indépendant sans signes supplémentaires. Cela comprend la migraine, la névralgie du trijumeau, les céphalées en grappe, les céphalées de tension.

La douleur secondaire survient en raison de pathologies de la tête, du cou et d'autres parties du corps, par exemple en cas d'ostéochondrose de la colonne cervicale. C'est-à-dire que lorsqu'une pathologie, par exemple une tumeur, provoque un mal de tête, cette céphalalgie est appelée secondaire (en relation avec le néoplasme). Causes de la douleur secondaire:

  1. Traumatisme crânien: douleur post-traumatique, coup du lapin, hémorragie cérébrale traumatique.
  2. Altération du flux sanguin dans le cerveau: accident vasculaire cérébral ou accident ischémique transitoire, néoplasmes vasculaires, inflammation des artères, thromboembolie, infarctus cérébral.
  3. Modifications de la pression intracrânienne: excès de liquide céphalo-rachidien, petite quantité de liquide céphalo-rachidien, inflammation cérébrale non infectieuse, tumeur intracrânienne, crise épileptique.
  4. Consommation de substances ou sevrage brutal: oxyde nitrique, phosphodiestérase, monoxyde de carbone, alcool, cocaïne, haschich, antibiotiques, analgésiques. La douleur survient lorsque la caféine, les hormones sexuelles féminines, les opiacés et la testostérone sont retirés.
  5. Infection: méningite et encéphalite d'origine bactérienne et virale, inflammation purulente, intoxication systémique causée par des virus et des bactéries, SIDA et VIH, avec une élévation rapide de la température corporelle.
  6. Violation des processus physiologiques internes: séjour prolongé en montagne, plongée, maux de tête sévères lors d'un effort physique.
  7. Pathologies spécifiques: phéochromocytome (tumeur de la glande surrénale), crise hypertensive, hypertension artérielle, éclampsie, déficit ou excès d'hormones thyroïdiennes, famine du corps.
  8. Maladie cardiaque: cardiopathie ischémique, insuffisance cardiaque.
  9. Pathologies du système musculo-squelettique: hernie et tumeur de la moelle épinière, arthrose, modifications dégénératives des vertèbres. Comment les symptômes de la douleur liée à l'ostéochondrose apparaissent dans la région du cœur et des omoplates.
  10. Maladies des organes du crâne: glaucome, otite moyenne, pharyngite, inflammation de la muqueuse nasale, maladies dentaires.
  11. Troubles mentaux: dépression somatisée, états psychotiques.

Comme vous pouvez le voir, les maux de tête accompagnent presque toutes les maladies du corps..

Types de douleur

Il existe les types de maux de tête suivants:

Céphalée de tension

La douleur provient de la couronne, de l'occiput ou de la région pariétale de la tête. Cette céphalalgie prend également naissance dans toutes les autres zones du crâne où se trouvent des muscles: yeux, bouche, front, joues, cou, à l'arrière de la tête. La céphalalgie de type tension représente jusqu'à 90% de tous les cas de maux de tête.

Le tableau clinique de la pathologie. La douleur pressante prédomine parmi les symptômes. Souvent, les patients décrivent leurs sentiments comme si un casque serré était mis sur leur tête, ce qui comprime progressivement le crâne. Ce signe est appelé le "casque neurasthénique". La douleur compressive, en règle générale, est symétrique, apparaît uniformément et également des deux côtés. Intensité: légère à moyenne, moins souvent forte. La céphalalgie de tension est également indiquée par une douleur brûlante..

La variante de tension apparaît souvent comme une conséquence d'états mentaux borderline: trouble anxieux, dépression, névroses. De plus, les céphalées de tension sont favorisées par:

  • hypoglycémie;
  • manque de sommeil;
  • violation des niveaux hormonaux;
  • stress;
  • alimentation pauvre et irrégulière;
  • stress neuro-émotionnel lors des examens, accouchements, discours, rencontres avec les autorités.

Le type de tension a un cours épisodique. La durée moyenne d'une attaque atteint 4-5 heures.

Migraine

La maladie est causée par un trouble du flux sanguin vers le cerveau et ses membranes.

Il existe deux options pour l'évolution de la migraine:

  1. Premièrement: migraine avec aura. L'aura est une affection pré-douloureuse caractérisée par du brouillard dans les yeux, des hallucinations auditives et visuelles, des étourdissements et une stupeur avant l'épisode.
  2. Deuxième option: migraine sans aura. Ce sont des crises de maux de tête d'une durée moyenne de 10 heures. La pathologie se distingue des autres types de céphalées par la caractéristique principale: la douleur est présente d'un côté, par exemple dans la partie frontale gauche.

Comment cela se manifeste: les épisodes de migraine s'accompagnent de photophobie, d'irritabilité à tout son et d'aversion pour les odeurs. Dans les cas graves, des nausées, des vomissements, des étourdissements, de la somnolence ou une agitation soudaine sont observés. La douleur lancinante constante est une autre caractéristique des migraines.

  • Syndrome de l'artère vertébrale ou migraine cervicale. Une douleur dans la tête et le cou apparaît en raison d'un trouble circulatoire dans les vaisseaux de la vertèbre. La douleur à la tête errante est le principal symptôme d'une migraine cervicale..
  • Migraine épileptique. Apparaît avant une crise d'épilepsie et se caractérise par le même tableau clinique.
  • Mal de tête en grappe.

Se produit soudainement et irrégulièrement. Parfois, la gravité de la douleur est si forte que les personnes atteintes tentent de se suicider pour se débarrasser des sensations désagréables.

La céphalalgie en grappe est caractérisée par des épisodes en série plusieurs fois par jour pendant plusieurs semaines ou plus. Une crise dure jusqu'à 15 minutes et s'accompagne d'une douleur aiguë intolérable. Les patients ont décrit se sentir comme si leurs yeux étaient percés avec une aiguille épaisse, longue et chaude..

L'attaque commence par un saut d'oreille, une douleur derrière l'oreille, puis une douleur ennuyeuse dans l'œil se développe. Le sang se précipite sur le visage puis devient rouge, la transpiration augmente. Habituellement, une attaque en grappes affecte un côté du visage, mais peut également se propager à toute la tête.

Certains patients rapportent que la douleur est vive et de courte durée, mais ces attaques mineures se répètent tout au long de l'épisode.

Mal de tête d'abus

Cela ressort de l'apport constant d'analgésiques. L'état pathologique est provoqué par l'utilisation excessive de médicaments visant à soulager les maux de tête. L'effet est cumulatif si le patient fume et boit du café en parallèle. La douleur douloureuse est le principal symptôme de l'abusus cephalalgia.

Dans le tableau clinique, une irritabilité, une faiblesse générale, un malaise et des troubles du sommeil sont également observés. L'état douloureux altère la concentration et la mémoire.

Douleur hypertensive

La pathologie éclate. Raison: augmentation de la pression intracrânienne due à des néoplasmes. Avec une céphalalgie hypertensive, une douleur vive peut apparaître en se levant, lorsque la pression à l'intérieur du crâne est redistribuée.

Habituellement, cette sous-espèce dépend de la position de la tête. Les crises épisodiques se transforment souvent en évolution chronique, avec une prédominance de douleur au vertex. Le complexe de la douleur hypertensive comprend des vomissements, des étourdissements et une vision trouble. La localisation de la douleur dépend directement du site de la tumeur. Donc, si le cancer est situé dans les lobes frontaux, le front fera mal; si dans la région des tempes - une céphalalgie du lobe temporal se développera.

Diagnostique

Pour découvrir l'origine de la douleur, un diagnostic complet est présenté avec la participation de spécialistes concernés. Participe au diagnostic:

  1. Thérapeute. Surveille la pression artérielle.
  2. Ophtalmologiste. Étude des troubles vasculaires du fond d'œil.
  3. Endocrinologue. Regardez la dynamique des niveaux hormonaux.
  4. Neurologue. Explore les troubles du système nerveux central.
  5. Psychiatre. Surveille l'état mental du patient.

Méthodes de recherche instrumentale:

  • Imagerie par résonance magnétique et calculée. Identifie un foyer possible de tumeur.
  • Ponction lombaire. Révèle les changements dans le liquide céphalo-rachidien.
  • Électroencéphalogramme.

Traitement

Le traitement médical implique l'utilisation d'anti-inflammatoires non stéroïdiens. Quelles pilules contre les maux de tête apportent un soulagement:

  1. Paracétamol.
  2. Kétoprofène.
  3. Kétorolac.
  4. Diclofénac.

Analgin aide également à soulager les maux de tête, cependant, avant d'utiliser, vous devez lire les instructions d'utilisation: le médicament a de nombreuses conséquences et avertissements. Il faut savoir qu'en médecine occidentale, l'analgine est interdite et n'est utilisée que par les équipes ambulanciers.

La prévention

Vous pouvez éviter la céphalalgie en respectant les recommandations suivantes:

  • Dormez suffisamment.
  • Éviter le stress.
  • Manger une alimentation équilibrée.
  • Hygiène mentale: pensée positive.
  • Examens annuels prévus.

Qu'est-ce qu'un mal de tête errant et comment le traiter

Un diagnostic précis des causes de la douleur à la tête errante peut être difficile dans certains cas. Cela est particulièrement vrai pour les conditions où la nature de la douleur est atypique et sa source n'est pas évidente..

Symptômes

Il est conseillé à une personne souffrant de maux de tête errants de prêter attention à un certain nombre de caractéristiques. Les plus importants sont les suivants:

  • la nature du mal de tête est la céphalalgie (douleur sourde, aiguë et lancinante);
  • aspects temporels des crises (maux de tête prolongés et à court terme, à quelle partie de la journée se produisent);
  • les facteurs associés aux attaques (météo, stress, etc.);
  • présence ou absence de symptômes neurologiques (faiblesse, raideur musculaire, etc.).

Ces facteurs aident à déterminer le type de mal de tête, par conséquent, prescrire un traitement approprié..

Les raisons

Il existe plusieurs théories sur le développement de la céphalalgie. Certains experts pensent que les causes sont une irritation des nocicepteurs (récepteurs de la douleur) due au stress, à une tension musculaire accrue et à une dilatation des vaisseaux sanguins. D'autres études indiquent des changements pathologiques de la neurotransmission, en particulier en cas d'altération de l'équilibre sérotoninergique.

Les causes les plus graves d'un mal de tête errant sont:

  • saignement spontané dans le liquide céphalo-rachidien (saignement sous-arachnoïdien);
  • traumatisme postural dans l'infarctus cérébral;
  • inflammation du cerveau;
  • abcès cérébral (inflammation focale);
  • thrombose cérébrale;
  • tumeurs cérébrales ou augmentation de la pression intracrânienne pour d'autres raisons.

En plus des conditions graves mentionnées, un certain nombre d'autres conditions peuvent accompagner des douleurs dans diverses parties de la tête:

  • Souvent, la douleur dans différentes parties de la tête est cervicogène, résultant d'un blocage de la colonne cervicale.
  • La céphalalgie errante accompagne les maladies infectieuses courantes, les viroses; le plus fréquent dans la sinusite.
  • La douleur ponctuelle est une manifestation de la névralgie faciale, de l'arthrose de l'articulation de la mâchoire. Ils sont également associés à une mauvaise correction de la vue, au glaucome..
  • La céphalalgie errante peut être présente avec des troubles métaboliques tels que l'hypoglycémie, le manque d'oxygène, l'hypertension, l'intoxication au monoxyde de carbone, la dialyse, etc..
  • Les maux de tête à différents endroits sont également causés par certains médicaments ou, au contraire, apparaissent après l'arrêt de la prise d'un certain médicament.
  • La douleur avec la gueule de bois provient d'un sevrage alcoolique aigu.
  • La douleur dans diverses parties de la tête peut être purement mentale..

Diagnostique

L'origine de la douleur affectant différentes zones peut être difficile à identifier. La localisation en constante évolution empêche la détermination de la localisation de la lésion.

Prendre une histoire du patient est essentiel pour faire un diagnostic. Il comprend des données sur la fréquence d'apparition (tous les jours, toutes les une à deux semaines), la localisation approximative, la nature de la crise, la durée, les facteurs déclenchants, les symptômes concomitants.

L'examen physique comprend une évaluation des fonctions vitales, de l'état général du système cardiovasculaire du patient, un examen détaillé de la tête, du cou (en particulier, les cavités nasales, la colonne cervicale, le fond d'œil).

Lors d'un examen neurologique complet, le médecin attire l'attention sur l'état de conscience et le comportement du patient (y compris l'expérience de la douleur), les nerfs crâniens, les fonctions motrices, les réflexes, les sensations, la coordination, la marche.

Important! Des examens supplémentaires utilisés dans le diagnostic de la céphalalgie vague sont prescrits individuellement, en fonction du diagnostic primaire..

Les tests de laboratoire comprennent:

  • test sanguin;
  • étude de la concentration d'ions dans le sérum;
  • détermination de l'urée, de la créatinine, des enzymes hépatiques, de la TSH, de la sédimentation érythrocytaire;
  • Tests VIH.

Les techniques d'imagerie (TDM, IRM) sont recommandées dans les cas suivants:

  • maux de tête non compatibles avec une migraine, une tension ou une céphalalgie en grappes;
  • la présence de déficits neurologiques, de crises d'épilepsie;
  • changement significatif dans la nature de la douleur errante.

Dans certains cas, des recherches supplémentaires sont recommandées, telles que:

  • Radiographie des sinus;
  • mesure de la pression intraoculaire;
  • visualisation de la colonne cervicale;
  • ponction lombaire;
  • angiographie cérébrale.

Parfois, la collaboration de plusieurs spécialistes est nécessaire pour poser le bon diagnostic:

  • ophtalmologiste (surtout si les yeux sont blessés ou une déficience visuelle est présente);
  • oto-rhino-laryngologiste;
  • rhumatologue;
  • un thérapeute en réadaptation;
  • un psychiatre (une céphalalgie errante peut indiquer la présence de problèmes mentaux).

Traitement

Le traitement dépend du type de douleur. Les analgésiques ou les analgésiques puissants sont principalement utilisés.

D'autres méthodes thérapeutiques comprennent:

  • Oxygénothérapie;
  • traiter une maladie qui cause des maux de tête errants (p. ex. hypertension);
  • relaxation;
  • prendre des vitamines, des minéraux;
  • activité physique (en particulier aérobic);
  • changer les habitudes alimentaires.

Les stratégies de traitement sont choisies en fonction du type de céphalée, de la fréquence, de la durée, de l'intensité de la crise, de la tolérance à la douleur, de la qualité de vie (restrictions au travail, à l'école), de l'âge et des souhaits du patient. Le traitement doit toujours commencer par des procédures non pharmacologiques et, uniquement si elles sont inefficaces, passer à un traitement.

La prévention

La méthode de prévention la plus simple, la plus rapide et la plus fiable est la médication. Mais cela ne résout pas le problème spécifique. La prise de médicaments peut nuire à votre santé. Par conséquent, la principale étape dans la prévention de la céphalalgie est une prévention appropriée..

Il est également important d'avoir une alimentation équilibrée, une alimentation régulière. Il est recommandé de consommer suffisamment de minéraux, de nutriments et de vitamines. Le corps a besoin de magnésium, qui est une bonne prévention des maux de tête. L'abondance de fruits et légumes frais dans l'alimentation est également importante. Si vous souffrez de migraines ou de maux de tête fréquents, vous devez limiter votre consommation de café, de fromages, d'aliments frits, de bonbons, etc..

Important! Les recommandations nutritionnelles, les calculs de l'apport en nutriments peuvent être trouvés dans divers tableaux, des images dans les documents pertinents des nutritionnistes.

Un sommeil suffisant, 7 heures par jour, est également une prévention efficace. Le manque de sommeil et l'excès de sommeil affectent négativement la santé et provoquent une céphalalgie. N'oubliez pas suffisamment de mouvement, étant à l'air frais. Essayez d'éviter le stress si possible.

Caractéristiques d'un mal de tête errant

Les sensations douloureuses dans la tête sont variées et peuvent être localisées dans différentes parties de la tête. Un mal de tête errant est une douleur qui ne peut pas être clairement localisée. Les symptômes de la douleur peuvent survenir du côté gauche de la tête, au centre, et peuvent être administrés à l'arrière de la tête.

  • 1 Symptômes
  • 2 raisons
  • 3 Diagnostics
  • 4 Traitement
  • 5 Mesures préventives
  • 6. Conclusion

Symptômes

Chaque patient, après avoir consulté un médecin avec une plainte de douleurs errantes dans la tête, décrit ses sentiments différemment:

  • la douleur survient à l'arrière de la tête, se déplaçant progressivement vers le front et les tempes;
  • les sensations de douleur apparaissent d'abord dans la région cervicale, se déplacent vers le dos et capturent toute la surface de la tête;
  • la douleur avec un cerceau serré lie tout le crâne, donne aux tempes.

Souvent, les symptômes associés sont:

  • vertiges;
  • la faiblesse;
  • acouphènes, déficience visuelle;
  • frissons, engourdissement des membres;
  • augmentation de la température;
  • une augmentation progressive de la douleur.

Les raisons

Les causes d'un mal de tête errant peuvent être cachées dans diverses maladies: pathologie du système circulatoire, troubles du tractus gastro-intestinal, anomalies du système vasculaire. Ces symptômes douloureux peuvent survenir avec un traitement médicamenteux prolongé ou entraîner le développement de maladies graves..

Les médecins distinguent trois raisons principales de cette condition:

  1. Migraine cervicale ou syndrome de l'artère vertébrale. Les sensations douloureuses ressemblent aux syndromes migraineux, apparaissent en raison de troubles circulatoires dans les artères de la colonne vertébrale. Les facteurs provoquants sont les plaques athéroscléreuses, la structure vasculaire anormale, les spasmes des muscles cervicaux, l'ostéochondrose du cou. Les spasmes dans les vaisseaux sanguins conduisent au fait que la douleur dans la tête à différents endroits peut être permanente. Et c'est une raison pour voir un médecin. Signes qui déterminent une migraine du cou:
    • les symptômes de la douleur sont paroxystiques;
    • douleur, débilitante, avec une sensation lancinante et brûlante;
    • les spasmes peuvent atteindre le contour des yeux, l'arête du nez, jusqu'au centre de la tête;
    • un bourdonnement dans les oreilles est ressenti;
    • en basculant, les attaques deviennent plus intenses;
    • des vertiges peuvent survenir, dans les cas graves - perte de conscience.

  • Néoplasmes cérébraux: les tumeurs de la tête sont graves et difficiles à traiter. Si vous soupçonnez l'apparition de néoplasmes, vous devriez consulter un spécialiste et subir un diagnostic. Une visite opportune à l'hôpital aidera à guérir la maladie à un stade précoce et à empêcher sa propagation. Quels symptômes peuvent indiquer la présence de formations ressemblant à une tumeur dans la tête?
    • le mal de tête errant est ressenti principalement le matin;
    • la douleur éclate;
    • les syndromes douloureux augmentent avec la flexion de la tête, la tension de la cavité abdominale;
    • la respiration peut être difficile;
    • les vomissements peuvent "jaillir";
    • il y a un engourdissement des membres, des frissons;
    • l'attaque a tendance à augmenter;
    • conscience altérée, la parole devient illisible, la démarche devient chancelante.
  • Conditions post-traumatiques. Après avoir subi des blessures, des ecchymoses ou des commotions cérébrales, les maux de tête surviennent souvent à différents endroits. Le plus souvent, la douleur commence à l'arrière de la tête, se déplaçant progressivement vers la partie frontale et la zone du visage, capturant le menton et les gencives. La nature des syndromes est ondulée, en croissance et donne à une personne des sensations douloureuses insupportables. Les symptômes associés sont:
    • la faiblesse;
    • augmentation de la température corporelle;
    • somnolence;
    • la nausée;
    • bâillonnement.

    Nous avons écrit sur les causes et le traitement des maux de tête et de la somnolence plus tôt dans cet article..

    Diagnostique

    Les douleurs errantes nécessitent un diagnostic médical obligatoire pour la présence de maladies cérébrales graves. Lors de l'examen, le médecin prescrit des examens obligatoires:

    • imagerie par résonance magnétique du cerveau;
    • échoencéphalographie;
    • tomodensitométrie des vaisseaux cérébraux;
    • échographie doppler;
    • électroencéphalographie;
    • craniographie.

    La thérapie est prescrite conformément au diagnostic établi.

    Traitement

    Le traitement de la douleur vagabonde dans la tête dépend du type et de la gravité de la maladie et des facteurs de provocation, par exemple l'âge du patient.

    Dans le traitement des manifestations aiguës, des analgésiques sont utilisés:

    • anti-inflammatoires non stéroïdiens: ibuprofène, paracétamol;
    • sédatifs: valériane, glycine;
    • médicaments combinés: solpadéine, pentalgin, imet;
    • gabapentines: neurontin;
    • relaxants musculaires: myocaïne, sibazone;
    • venotoniques: diosmine, venarus;
    • diurétiques: veroshpiron;
    • Vitamines B;
    • valproate: acide valproïque;
    • fonds vasculaires.

    Des méthodes de physiothérapie sont également utilisées:

    • darsonvalisation par courant d'impulsion de la surface du crâne et de la zone cervicale;
    • électrophorèse;
    • acupuncture;
    • thérapie manuelle;
    • l'hydrothérapie;
    • traitement de Spa.

    Mesures préventives

    Les personnes sujettes à des sensations d'errance dans la tête sont interdites:

    • prendre des boissons alcoolisées;
    • fumeur;
    • boire du café et des boissons contenant de la caféine, du thé fort;
    • surmenage, faire de l'exercice physique excessif;
    • se soigner soi-même, prendre des médicaments sans consulter un spécialiste, négliger le traitement prescrit;
    • manger des aliments qui contiennent des arômes et des conservateurs.

    Nous avons écrit sur la façon dont le tabagisme affecte l'état d'une personne plus tôt dans cet article. Vous pouvez également trouver cet article sur la connexion qui exécute des maux de tête utile..

    Le patient a besoin:

    • promenades fréquentes au grand air;
    • respect de la routine quotidienne;
    • dormir au moins 8 heures par jour:
    • alimentation équilibrée.

    Conclusion

    Toute personne souffrant de douleurs à la tête veut s'en débarrasser une fois pour toutes. De temps en temps, des symptômes de douleur surviennent chez presque tout le monde et peuvent être le résultat de facteurs externes. Les sensations d'errance dans différentes parties de la tête et leur nature constante méritent une attention médicale étroite: elles peuvent masquer des maladies potentiellement mortelles.

    Causes, traitement et prévention des maux de tête sévères

    Les raisons pour lesquelles un mal de tête peut être sévère

    Les causes des maux de tête sévères peuvent varier. Mais en même temps, on peut affirmer sans équivoque qu'avec un tel symptôme, s'il n'est pas possible de réduire ou de supprimer le syndrome de la douleur avec des analgésiques ou des remèdes populaires, il est nécessaire de consulter un médecin.

    Toutes les maladies infectieuses peuvent provoquer de graves maux de tête. En particulier, la grippe ou ARVI commence toujours par une crise de maux de tête sévères, et alors seulement d'autres symptômes apparaissent. La céphalalgie s'accompagne de sinusite, d'amygdalite, de sinusite.

    Un mal de tête sévère accompagne une crise de migraine. Sa particularité est que la douleur est localisée dans une moitié de la tête. Dans le contexte de la pathologie, des nausées et des vomissements se produisent souvent. Une photophobie peut survenir, ainsi qu'une aversion pour les sons forts et les odeurs fortes.

    Une douleur intense, qui survient périodiquement, mais en même temps augmente constamment, peut indiquer des pathologies du cerveau. Ceux-ci peuvent être des néoplasmes, des anévrismes, des kystes, diverses anomalies vasculaires..

    D'autres pathologies peuvent également entraîner de graves maux de tête:

    • Ostéochondrose.
    • Maladies oculaires.
    • Maladies dentaires.
    • Blessures à la tête et à la colonne vertébrale.
    • Processus inflammatoires.
    • Maladies endocriniennes.
    • Troubles hormonaux.

    Très souvent, les situations stressantes deviennent la cause de graves maux de tête. Les facteurs provoquants sont l'insomnie, la malnutrition, l'hypotension, une activité physique élevée.

    La nature des maux de tête sévères

    Un mal de tête sévère peut se manifester de différentes manières. Elle peut être:

    • tranchant. Dans ce cas, les sensations douloureuses apparaissent soudainement et sont localisées à un endroit précis de la tête. Très souvent, ce type de douleur peut devenir progressif;
    • douloureux. Il se produit souvent avec une surcharge, ainsi qu'en présence de maladies concomitantes;
    • tranchant. Une telle douleur, si elle augmente, est très dangereuse, car elle peut indiquer un accident vasculaire cérébral, une pathologie vasculaire grave, un traumatisme crânien;
    • stupide. Une telle céphalalgie se concentre sur les processus défavorables qui se produisent dans le corps. Et même s'ils ne constituent pas une menace sérieuse, ils doivent être diagnostiqués et éliminés;
    • éclatement. Ce type de douleur peut être causé par diverses pathologies, mais dans la plupart des cas, il est associé à des problèmes vasculaires;
    • palpitant. Cette douleur est le plus souvent causée par diverses causes quotidiennes, telles que l'insomnie, le surmenage, le stress. Mais cela peut également indiquer le développement de diverses pathologies vasculaires..

    Symptômes

    Des sensations douloureuses peuvent apparaître dans diverses parties de la tête. La localisation aidera le médecin à poser un diagnostic plus précis et à prescrire correctement une étude matérielle pour le clarifier.

    Douleur à l'arrière de la tête

    Une douleur intense à l'arrière de la tête indique souvent le développement d'un processus pathologique dans la colonne cervicale. Habituellement, une telle douleur est un symptôme de l'ostéochondrose..

    De plus, des douleurs à l'arrière de la tête peuvent être le résultat de telles maladies:

    Hypertension. Une douleur éclatante sévère indique une crise hypertensive. Très souvent, des sensations douloureuses sont prononcées le matin. Dans un contexte de détérioration, le pouls augmente et une faiblesse se produit.

    Pression intracrânienne élevée. Un symptôme supplémentaire est une douleur accrue causée par des lumières vives et des sons forts. Le mal de tête dans ce cas peut être accompagné de vomissements..

    La myosite cervicale est une inflammation du tissu musculaire du cou. La maladie peut être causée par une hypothermie, un séjour prolongé dans une position inconfortable. La douleur dans ce cas peut être sourde, mais s'intensifier en tournant la tête..

    Myogélose. Cette pathologie est caractérisée par la formation de sceaux musculaires dans la partie cervicale. Ce sont eux qui exercent une pression sur les terminaisons nerveuses et provoquent de graves maux de tête à l'arrière de la tête. L'apparition périodique de vertiges sévères est caractéristique..

    Névralgie. Ces maux de tête sont généralement associés à une hypothermie. De telles douleurs sont très vives et vives, il est difficile de les supporter. Tout mouvement du cou aggrave la condition..

    Anomalies vasculaires. Un mal de tête à l'arrière de la tête se produit souvent avec un vasospasme pour diverses raisons. Cette douleur augmente considérablement avec le stress..

    Maux de tête sévères au front

    Une douleur frontale sévère peut survenir pour diverses raisons:

    • Un traumatisme crânien. La céphalalgie de cette localisation se produit dans le contexte d'un front meurtri et d'une commotion cérébrale. Dans le premier cas, un hématome sous-cutané apparaît souvent, dans le second cas, des symptômes supplémentaires sont des nausées et des vomissements..
    • Maladies infectieuses. La douleur au front et aux yeux se produit dans le contexte du développement de la sinusite, de la sinusite frontale, de la méningite, de la grippe et d'autres maladies infectieuses. Le syndrome douloureux est le plus sévère le matin. Elle s'accompagne de malaise général, de faiblesse et de fièvre. Avec la méningite, une douleur intense peut entraîner une perte de conscience et le développement de divers symptômes neurologiques..
    • Pathologies du système cardiovasculaire, qui entraînent des modifications de la pression intracrânienne. Quand il monte, des douleurs pulsatiles, des étourdissements se produisent, le pouls s'accélère, des nausées et des vomissements apparaissent. Une diminution de la pression se caractérise par l'apparition de douleurs aux ceintures, affectant non seulement le front, mais également les tempes et l'arrière de la tête. Il y a souvent une forte faiblesse et un état d'étourdissement est enregistré..
    • Maladies du système nerveux - migraine, céphalée en grappe, névralgie du trijumeau.
    • Pathologies oculaires. La cause la plus courante de douleur dans ce cas est le glaucome. Mais parfois, une douleur intense peut être causée par une fatigue oculaire..
    • Processus tumoraux. Une caractéristique est que dans ce cas, de graves maux de tête surviennent lorsque le néoplasme atteint une grande taille..

    Maux de tête, nausées et vomissements

    Très souvent, les maux de tête sévères sont accompagnés de nausées et de vomissements. Tout d'abord, une combinaison de ces signes est caractéristique de la migraine. Le malaise peut persister pendant plusieurs jours.

    De plus, une combinaison de maux de tête sévères, de nausées et de vomissements peut indiquer d'autres pathologies:

    • Hypertension.
    • Augmentation de la pression intracrânienne.
    • Intoxication alimentaire.
    • Lésion cérébrale traumatique.
    • Tumeurs du cerveau.
    • Méningite.

    Douleur très intense dans les tempes

    Les maux de tête dans les tempes peuvent être principalement associés à des migraines. Un trait caractéristique est la localisation de la douleur d'un côté. Les céphalées en grappes sont également le plus souvent localisées dans la région temporelle..

    Un mal de tête très sévère dans les tempes, de nature lancinante, peut également être le signe d'autres maladies:

    • angiodystonie de nature cérébrale, caractérisée par une violation du tonus des parois des vaisseaux sanguins. Il s'accompagne d'un engourdissement à court terme des doigts, de vertiges et de faiblesse;
    • pression intracrânienne élevée. Il s'agit d'une pathologie dangereuse qui entraîne des perturbations dans le travail de certaines parties du cerveau;
    • l'athérosclérose. Avec un rétrécissement de la lumière des vaisseaux cérébraux dans le contexte d'une douleur intense et périodique dans les tempes, des troubles de la mémoire, une irritabilité non motivée et de la fatigue sont notés.

    Maux de tête pendant la grossesse

    Les maux de tête pendant la gestation chez les femmes surviennent très souvent. Leur principale raison est les changements hormonaux. Habituellement, une légère douleur intermittente au cours du premier trimestre est considérée comme normale. Et les douleurs d'intensité accrue sont souvent causées par une pression artérielle basse. Mais déjà au deuxième et au troisième trimestre, la situation change et de graves maux de tête peuvent provoquer une hypertension artérielle.

    Pendant la grossesse, une femme devient plus vulnérable à l'influence négative de divers facteurs externes. Par conséquent, même un changement de temps peut provoquer son grave mal de tête. La céphalalgie se produit souvent à partir d'odeurs piquantes, de sons forts, d'une lumière vive et d'autres stimuli externes. Pour minimiser les risques de maux de tête sévères, pendant la grossesse, il est nécessaire de surveiller le mode de vie et l'alimentation, d'éviter les efforts physiques intenses et le stress.

    Maux de tête et autres symptômes

    Le symptôme le plus courant qui accompagne un mal de tête sévère est le vertige. Ceci est généralement associé à une céphalalgie secondaire, qui se produit dans le contexte du développement d'un accident vasculaire cérébral, de l'ostéochondrose, de la méningite, de l'athérosclérose des vaisseaux cérébraux.

    Très souvent, avec un mal de tête sévère, une faiblesse générale se produit. Ce symptôme est caractéristique de la céphalalgie primaire et secondaire. Par conséquent, lors du diagnostic, ce n'est pas indicatif..

    Une augmentation de la température accompagnée d'un mal de tête sévère indique le développement d'un processus infectieux et inflammatoire dans le corps humain. L'évanouissement est un symptôme supplémentaire dangereux. Il survient souvent avec un accident vasculaire cérébral, une méningite, une crise hypertensive, une insuffisance cardiaque et d'autres maladies graves.

    Diagnostique

    Si le mal de tête survient fréquemment ou n'est pas soulagé à l'aide d'analgésiques, il est impératif de procéder à un diagnostic afin d'en établir la cause. Ce n'est qu'alors qu'un traitement peut être prescrit..

    En règle générale, le diagnostic est effectué à l'aide d'études matérielles modernes. Mais au préalable, le neurologue clarifie nécessairement les informations sur la nature des sensations de douleur et leur durée. Il est nécessaire de subir un examen par des spécialistes de différentes directions, par exemple un oto-rhino-laryngologiste, un dentiste, un ophtalmologiste, etc. Pour détecter les infections, les tests de laboratoire nécessaires sont effectués.

    Les principales méthodes de recherche matérielle qui vous permettent d'évaluer l'état du cerveau:

    Électroencéphalographie. Avec son aide, les principales fonctions du cerveau sont évaluées, des anomalies vasculaires sont détectées et des signes indirects de présence de néoplasmes et d'hématomes sont détectés..

    Radiographie. Grâce à lui, vous pouvez détecter un traumatisme cranio-cérébral, une hydrocéphalie, une sinusite.

    Imagerie par résonance magnétique. Il est conçu pour détecter les tumeurs, les accidents cérébrovasculaires et autres maladies.

    CT scan. Il vous permet de détecter les tumeurs, les kystes, les anévrismes, les traces d'hémorragie, les modifications de la structure des tissus et des vaisseaux cérébraux.

    Électromyographie. Avec son aide, les maladies du système neuromusculaire sont diagnostiquées, des lésions nerveuses sont détectées.

    Diagnostic par ultrasons. Il permet d'identifier l'athérosclérose, les anomalies vasculaires, les anévrismes.

    Comment se débarrasser d'un mal de tête sévère

    Si le mal de tête est causé par un surmenage ou un stress, essayez de vous reposer suffisamment. Mais, pour qu'un mal de tête sévère n'interfère pas avec cela, il est recommandé de prendre un anesthésique ou d'utiliser l'une des méthodes traditionnelles. Le massage de la région temporale, de l'arête du nez et de l'arrière de la tête est efficace contre les maux de tête. Il favorise la relaxation, et si après cela la douleur a commencé à diminuer, l'anesthésie peut être abandonnée.

    Vous pouvez utiliser d'autres méthodes folkloriques bien connues pour soulager les maux de tête..

    Pour les maux de tête sévères, vous pouvez essayer:

    • Appliquez une feuille de chou fraîche sur le dessus de la tête et sur les tempes, elle doit être changée en séchant.
    • Appliquer des cercles de betteraves fraîches sur les oreilles.
    • Appliquez des quartiers de citron sur les tempes.

    En règle générale, ces méthodes aident à soulager les maux de tête en pas plus de 20 minutes. Mais, si cela ne s'est pas produit et que les analgésiques n'ont pas aidé, il est préférable de consulter un médecin pour le diagnostic et la prescription du traitement.

    Pilules de maux de tête sévères

    Les médicaments suivants peuvent aider à soulager les maux de tête sévères:

    • médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens. Ce type de médicament aide non seulement à soulager la douleur, mais aussi l'inflammation. Les médicaments de ce groupe comprennent l'ibuprofène, le nimésulide, le Movalis, l'indométacine, etc.
    • analgésiques qui ont des propriétés analgésiques et antipyrétiques - Paracétamol et Analgin;
    • antispasmodiques pour soulager les maux de tête causés par un vasospasme. Ce sont Spazmalgon, Spazgan, No-shpa;
    • les antidépresseurs qui peuvent combattre avec succès la douleur due au stress. Ils sont également prescrits pour soulager le syndrome dépressif, qui est souvent la cause de la céphalalgie..

    Remèdes populaires pour les maux de tête

    Les remèdes populaires très demandés pour soulager rapidement les maux de tête sont les huiles essentielles de lavande, de menthe, de citron ou de camomille. Vous pouvez utiliser un produit ou mélanger différentes huiles essentielles dans la même proportion. Une goutte du produit doit être frottée pendant plusieurs minutes dans les zones temporales, ainsi que dans la zone du nez. Pour soulager les maux de tête, vous pouvez faire des compresses avec des huiles essentielles, les ajouter au bain, respirer les vapeurs à l'aide d'une lampe aromatique.

    Pour soulager les maux de tête causés par une pression artérielle basse, vous devez boire du thé fort, du café et également manger un morceau de chocolat noir. Un verre d'eau salée aidera à stabiliser la condition. Si les maux de tête surviennent souvent, le miel doit être inclus dans le régime alimentaire, s'il n'y a pas d'allergie à ce produit naturel.

    La prévention

    Les méthodes traditionnelles peuvent non seulement soulager les maux de tête sévères, mais aussi les prévenir. Tout d'abord, après un stress émotionnel ou un effort physique intense, vous devez absolument prendre un bain chaud, qui détendra et apaisera. Vous pouvez prendre une douche de contraste.

    Soulager le stress et aider à prévenir les herbes médicinales des maux de tête de tension.

    Il est nécessaire de préparer du thé à partir des combinaisons suivantes de plantes médicinales:

    • Menthe, origan et millepertuis.
    • Renouée et calendula.
    • Tilleuls, orties et renouée.
    • Busserole, aubépine, valériane et agripaume.

    Pour éviter les maux de tête, vous devez mener une vie saine et faire du sport. Bien manger est très important. Cette approche améliorera les défenses de l'organisme et résistera avec succès aux effets négatifs du stress..

    9 types de maux de tête qui cachent des problèmes de santé

    Les gars, nous mettons notre cœur et notre âme dans Bright Side. Merci pour ça,
    que vous découvrez cette beauté. Merci pour l'inspiration et la chair de poule.
    Rejoignez-nous sur Facebook et VKontakte

    L'Organisation mondiale de la santé affirme qu'entre 50 et 75% de la population adulte mondiale souffre de maux de tête. Beaucoup ne font pas attention à elle. La douleur est différente: plus ou moins intense, pulsante, pressante, aiguë ou sourde, et son foyer peut être localisé dans différentes parties de la tête. Cela peut être une maladie indépendante ou l'un des symptômes - alors cela s'appelle secondaire.

    Sympa a découvert de quoi peut parler un mal de tête secondaire et quand contacter immédiatement un spécialiste..

    1. Encéphalite

    Avec l'encéphalite, des processus inflammatoires se développent dans le cerveau. Nous avons l'habitude de penser que cette maladie survient uniquement en raison d'une morsure de tique, ce qui signifie qu'il suffit de suivre les règles de sécurité pendant la saison chaude: se faire vacciner et faire attention en forêt. Cependant, tout n'est pas tout à fait ainsi.

    L'agent causal de l'encéphalite peut être, par exemple, les virus de l'herpès, certains types de microbes et même la vaccination (dans de rares cas). La maladie a tout un groupe de symptômes: réactions inflammatoires générales du corps, focales (en fonction de la zone touchée du cerveau) et cérébrales. Vous devez être prudent si vous avez remarqué des signes de chaque groupe, par exemple, avec un mal de tête, de la fièvre, des troubles du tractus gastro-intestinal, une violation du tonus musculaire et de la sensibilité.

    2. Effets de la tyramine

    La tyramine est une toxine qui peut déclencher des migraines. On le trouve dans des aliments tels que les bananes, le bacon, le jambon, les avocats et les fromages odorants. Aimez-vous vous régaler de gorgonzola, gruyère ou roquefort, et souffrez en même temps souvent de migraines? Ces aliments peuvent aggraver votre douleur. Essayez de réduire la quantité dans votre alimentation et surveillez les changements.

    10 causes de maux de tête: pourquoi vous avez mal à la tête?

    Traitement des maux de tête: massage et exercice à domicile

    Ilya Burlakovsky médecin, biohacker, auteur de la méthode de déblocage de l'articulation atlanto-axiale

    Même le plus petit mal de tête gâche considérablement la qualité de vie. Que dire de la douleur qui ne permet pas de travailler pleinement, d'effectuer des activités ménagères, ou même simplement de sortir du lit. Si vous êtes fatigué de prendre des pilules «de la tête», il est temps de comprendre les causes du mal de tête et, peut-être, de vous aider vous-même - à l'aide de massages et d'exercices.

    Pour une personne moderne, un mal de tête est devenu une situation de routine pour laquelle il ne sert à rien de perdre du temps et il est plus facile de laver l'inconfort avec des pilules. En fait, comme toute douleur, un mal de tête signale des problèmes dans le corps - il est primaire et secondaire lorsqu'il accompagne une autre maladie..

    Il y a beaucoup plus de raisons de maux de tête que celles dont nous parlerons. Pour poser un diagnostic précis, vous devez comprendre l'emplacement, la nature, la durée de la douleur, être testé et examiné par un médecin. Pour certains types de maux de tête, vous pouvez vous aider: nous proposons des exercices efficaces qui vous aideront à vous entraîner régulièrement.

    Alors découvrons pourquoi tu as mal à la tête?

    Céphalée de tension

    Une douleur sourde et monotone couvre la tête des deux côtés, comme un cerceau. Si cette douleur vous hante plus de 15 jours par mois, elle est déjà considérée comme chronique. "Casque névrotique" - ce type de mal de tête est également appelé - dépasse plus souvent les personnes qui souffrent souvent de stress, de stress émotionnel et de surmenage.

    Les muscles du cou tendus pendant une longue période provoquent également cette douleur, de sorte que les employés de bureau qui sont assis devant l'ordinateur et au téléphone toute la journée portent toujours Citramon avec eux. À propos, avec une utilisation fréquente, les analgésiques provoqueront un mal de tête abusif, vous saviez?

    Que faire? Préparez du thé à la camomille, jouez de la musique apaisante, remplissez la pièce de parfums agréables, respirez profondément et essayez ces exercices.

    1. Ouvrez vos paumes, appuyez sur vos tempes du bout des doigts. Masser par petits mouvements circulaires.
    1. Arrondissez la paume en forme de crabe. Saisissez les tempes et les lobes frontaux du crâne avec vos doigts. Masser avec une légère pression.
    1. Saisissez les tempes avec une paume ouverte et appuyez pour changer l'intensité.

    Dystonie végéto-vasculaire

    La douleur palpite dans les tempes, l'état général est cassé, le visage semble enflé, comme si vous aviez bu toute la nuit. La douleur peut couvrir deux parties de la tête à la fois, irradiant vers l'arrière de la tête, le front, les tempes, les globes oculaires. Le plus souvent, la tête avec VSD fait mal le matin ou la nuit.

    Souvent, une telle douleur dépasse au moment d'un changement de temps, chez les femmes, elle est interconnectée avec le cycle menstruel. Peut-être que vos vaisseaux sont spasmodiques ou que votre tension artérielle augmente brusquement - avec VSD, le mal de tête est secondaire et sert le plus souvent de signe d'un dysfonctionnement du système nerveux central et autonome.

    Que faire? Éliminez la caféine de votre alimentation, allez nager, appliquez une compresse humide et apprenez les procédures complexes.

    1. Avec les coussinets des doigts tendus, appuyez avec des mouvements horizontaux sur les muscles du cou au niveau de la racine des cheveux
    1. Connectez votre index et votre majeur. Massez par le bas avec de courts mouvements circulaires au point où les os du crâne commencent à se sentir. Pour le trouver, inclinez la tête en arrière - il sera quelque part sur la ligne de pliage.
    1. Connectez votre index et votre majeur. Massez par le haut avec de courts mouvements circulaires au point où les os du crâne commencent à se sentir. Pour le trouver, inclinez la tête en arrière - il sera quelque part sur la ligne de pliage.
    1. Placez vos doigts sur les muscles du cou qui encerclent la ligne de la colonne vertébrale. Appuyez du bout des doigts avec un mouvement de préhension, variant l'intensité.

    Ostéochondrose de la colonne cervicale

    Le mal de tête avec ostéochondrose vient soudainement à l'arrière de la tête, puis se propage à tout le crâne. Les symptômes d'accompagnement typiques sont un engourdissement et des picotements dans les doigts, des étourdissements, une détérioration des organes sensoriels, des spasmes palpables dans le cou. Dans le processus de maladies de la colonne cervicale, la circulation sanguine est perturbée, les nerfs et les artères sont pincés en raison du déplacement des vertèbres.

    Pour 90% des propriétaires de téléphones et de gadgets, le libellé «smartphone» cou est pertinent, car à la fin de la journée de travail, les spasmes de la colonne cervicale avec ce mode de vie sont tout simplement inévitables.


    Montage d'Atlanta avec un stylet médical

    Que faire? L'amélioration de toute la colonne vertébrale est la seule option correcte pour le traitement de l'ostéochondrose. Commencez par visiter un chiropraticien qui peut corriger la première vertèbre cervicale (atlas), ou au moins s'étirer le matin.

    Crise de migraine

    Cette maladie ne laisse tout simplement aucune chance à une vie épanouie. Les jours de crises de migraine, une personne est absolument handicapée, car la douleur insupportable strictement dans la moitié de la tête renverse littéralement. Il s'agit souvent d'une maladie héréditaire, plus typique chez les femmes. Les médecins associent cette pathologie à une altération du métabolisme de la sérotonine - une substance impliquée dans la transmission de l'influx nerveux.

    Une crise de migraine dure de 4 heures à 3 jours, elle peut être prédite par des signes typiques - des éclairs brillants commencent à sauter devant les yeux, le champ de vision se rétrécit et s'assombrit, l'image double.

    Le traitement de la migraine est strictement prescrit par le médecin, aucune auto-médication n'aidera ici, car différents médicaments sont utilisés à différents stades de la migraine.

    Que faire? Dès que vous commencez à ressentir les symptômes imminents, prévoyez du temps à l'avance pour attendre la fin de la tempête - éclairage modéré, repos au lit, bain chaud. Conçu de manière fiable pour aider au massage dur des doigts, de l'arrière de la tête et des pilules.

    1. Avec le poing de votre main gauche, saisissez le poing de votre droite. Placez votre pouce droit sur le dessus. Serrez bien vos poings ensemble pendant une minute, puis changez de main.
    1. Avec l'index et le pouce, serrez le muscle qui ajoute le pouce de l'autre main. Alterner les paumes.
    1. Utilisez votre pouce et votre index pour masser le bout des doigts de votre autre main. N'hésitez pas à changer de main et de pression.
    1. Avec tous les doigts de la main (sauf le pouce), saisissez les doigts de l'autre main, formant un demi-poing. Les pouces des deux mains sont pressés contre la paume. Appuyez avec des mouvements pulsés.
    1. Tirez les doigts vers l'arrière, à l'exception du pouce, en étirant les muscles du poignet jusqu'à ce que cela devienne douloureux. Changer de main.
    1. Mettez le majeur derrière l'annulaire, tirez en arrière. Changer de main.
    1. Avec votre pouce et votre index, massez les phalanges moyennes des doigts de l'autre main. N'hésitez pas à changer de main et de pression.
    1. Tirez vos doigts en arrière à tour de rôle. Maintenez l'étirement légèrement au point de tension inférieur. Changez de main comme vous vous sentez.
    1. Massez les phalanges inférieures des doigts de l'autre main avec le pouce et l'index. N'hésitez pas à changer de main et de pression.
    1. Utilisez votre pouce et votre index pour masser le point central de la paume de votre autre main. N'hésitez pas à changer de main et de pression.

    Augmentation de la pression intracrânienne

    Des douleurs de pression et d'éclatement sont souvent observées après la naissance ou une lésion cérébrale traumatique. Sans expérience, il peut être confondu avec une crise de migraine - également une intolérance à la lumière vive, des nausées, une vision floue.

    En raison de la pression accrue à l'intérieur du crâne, la douleur est très forte sur toute la surface de la tête, irradiant parfois vers la zone autour des yeux. La douleur due à l'ICP s'accumule progressivement, pas du jour au lendemain. Rattrape le plus souvent le matin, accompagné de vomissements, œdème, diminution de la libido.

    Que faire? L'électrophorèse et l'acupuncture doivent être effectuées par un spécialiste qualifié, et vous pouvez vous aider à la maison avec des exercices simples: la tête s'incline de haut en bas, à droite et à gauche.

    Maladie virale ou bactérienne

    Le mal de tête dans ce cas est un symptôme secondaire, et l'intensité varie d'une douleur lente dans les ARVI à une douleur aiguë et pulsatile dans la méningite. Le dernier exemple, d'ailleurs, est une raison d'hospitalisation urgente.

    Dans les cas bénins, la tête disparaît rapidement lorsque vous récupérez ou prenez des antipyrétiques. Si vous attrapez une infection, en plus des maux de tête, il y aura de la fièvre et des frissons - le corps se bat de toutes ses forces contre les «envahisseurs» étrangers.

    Des maux de tête accompagnés de symptômes neurologiques accompagnent la menningite, la pneumonie, le paludisme et la typhoïde.

    Que faire? L'exercice pour se débarrasser d'un tel mal de tête ne fonctionnera pas, il est nécessaire de traiter la maladie primaire.

    Inflammation des sinus

    Les maux de tête causés par une inflammation dans la région des sinus s'accompagnent d'une congestion nasale et d'un écoulement nasal. Il est profond et constant, selon les sentiments du patient, se situe dans la région maxillaire, paranasale ou paranasale. Gonflement du visage, crampes sur le front et les pommettes, avec des mouvements brusques, le mal de tête s'intensifie - ce sont tous des signes d'inflammation des sinus.

    Les maux de tête sinusaux disparaissent avec la maladie sous-jacente - allergie, infection ou néoplasme.

    Que faire? Pour un diagnostic précis, ainsi qu'une méthode de traitement - consultez un médecin.

    La névralgie du trijumeau

    Vous reconnaissez cette douleur comme un éclair court mais atroce qui se produit tout d'un coup n'importe où sur le visage. L'intervalle d'attaque est de 10 secondes à 2 minutes, et aucune pilule n'aidera - il vous suffit d'attendre. Les muscles du visage peuvent se contracter de manière convulsive et incontrôlable, et les points douloureux peuvent migrer d'attaque en attaque.

    C'est ainsi que le nerf trijumeau est affecté par des caries, une stomatite et même une malocclusion. Personne n'est à l'abri de telles attaques. La douleur va du bas de la mâchoire, dans le cou et le menton, si la branche de la mâchoire inférieure est touchée et si elle irradie vers le nez, la mâchoire supérieure l'est également..

    La douleur la plus intense survient lorsque le contour des yeux est également impliqué, ainsi que les tempes, le front et les sourcils.

    Que faire? Allez chez le médecin de toute urgence, car les causes de la maladie peuvent être très différentes - maladies dentaires, métabolisme compromis, anévrismes cérébraux, etc..

    Mal de tête en grappe

    C'est la douleur même qui rend les gens prêts à se suicider - c'est tellement insupportablement douloureux. On dirait le processus de perçage de l'œil de l'intérieur. La douleur en grappes est concentrée en un seul point du visage, le plus souvent le front ou les yeux. Elle s'accompagne d'une rougeur des yeux, d'une congestion nasale, d'une transpiration accrue. Les attaques de 15 minutes à 2 heures se produisent en série - 2 à 3 fois par jour pendant des semaines ou des mois, puis reculent pendant plusieurs années. Les exacerbations se produisent en demi-saison et, selon les statistiques, les hommes sont plus susceptibles de souffrir.

    Que faire? Menez un mode de vie sain, suivez une thérapie comportementale et prenez des pilules après en avoir parlé avec votre médecin.

    Aiguille de caféine

    Nous avons déjà évoqué le mal de tête abusif, qui survient lorsque les pilules habituelles sont abandonnées. La même chose arrive au corps lorsque vous renoncez à toute autre «drogue» - café, soda ou thé. Le corps réagit à un refus brutal d'un tel dopage avec des maux de tête lancinants dans les zones temporales, une faiblesse, une irritation, une distraction, de l'anxiété, de la peur, des troubles du sommeil et des nausées.

    Que faire? Essayez la phytothérapie et la kinésiothérapie avec une alimentation équilibrée avec l'élimination des aliments nocifs..

    Pour des questions médicales, assurez-vous de consulter un médecin à l'avance