Principal > Pression

Mal à l'estomac et nausées - symptômes et traitement associés

Les vomissements, les selles dérangées et les douleurs abdominales sont des symptômes désagréables qui peuvent accompagner l'évolution de nombreuses maladies. Si les symptômes s'aggravent avec le temps, vous devez appeler une ambulance, car l'automédication peut provoquer des complications..

Facteurs provoquants

Les vomissements et les douleurs abdominales indiquent qu'un processus infectieux et inflammatoire se déroule dans le corps. En règle générale, de tels signes indiquent que les composants toxiques sont éliminés du corps. Les causes de la pathologie peuvent être très diverses:

Dommages au foie

La maladie peut provoquer des nausées, des douleurs à l'estomac, des vomissements, de la diarrhée. La douleur commence sous les côtes, dans la vésicule biliaire et aussi dans le pancréas. Compte tenu du tableau clinique flou, il est extrêmement problématique de déterminer la douleur hépatique..

Appendicite

Inflammation de l'appendice du caecum - l'appendice. Cette pathologie est très dangereuse. L'appendicite commence par une douleur sourde et douloureuse, un manque d'appétit, de la fièvre. Au fil du temps, les sensations douloureuses s'intensifient. Localisation de la douleur - bas de l'abdomen.

Violation d'une hernie

Manifesté par des douleurs abdominales et des vomissements. Le syndrome de la douleur remplit toute la cavité abdominale, ce qui complique grandement le diagnostic. Signes secondaires: augmentation de la production de gaz, nausées et constipation.

Avec un ulcère, il y a des nausées sévères, des brûlures d'estomac, des éructations, de la diarrhée ou de la constipation, un réflexe de vomissement et de fortes douleurs abdominales. Les sensations douloureuses peuvent être vives, douloureuses et poignardées.

Intoxication alimentaire

Ce facteur provoquant est reconnu comme le plus courant. En cas d'empoisonnement, des vomissements, des douleurs à l'estomac, de la diarrhée et de la fièvre sont observés.

Grossesse

Lorsqu'une femme est enceinte, elle présente souvent des symptômes tels que maux de tête, nausées, réflexe nauséeux, douleur à l'abdomen.

En plus des facteurs de provocation énumérés, des symptômes tels que des douleurs abdominales et des vomissements surviennent dans les cas suivants:

  • menstruation;
  • processus inflammatoires gynécologiques;
  • troubles du tractus gastro-intestinal;
  • dysfonctionnement des intestins, du côlon;
  • pathologie du système génito-urinaire;
  • facteur psychologique;
  • maladies sexuellement transmissibles;
  • intolérance individuelle à certaines substances.

Si l'état s'aggrave et que les symptômes s'aggravent, consultez un médecin.

Lorsque vous avez besoin de l'aide d'un médecin

S'il y a une douleur aiguë et persistante dans l'abdomen, accompagnée de vomissements et de nausées, pendant plusieurs heures, assurez-vous d'appeler une ambulance. De nombreuses maladies accompagnées de symptômes similaires nécessitent une hospitalisation urgente voire une intervention chirurgicale. Vous devez être particulièrement prudent face à ces symptômes lorsqu'il s'agit d'un enfant. Étant donné que l'immunité des enfants n'est pas aussi forte que celle des adultes, les maladies sont beaucoup plus difficiles à porter pour eux. Pour cette raison, vous devez immédiatement appeler une ambulance si de tels signes sont détectés..

En cas de douleur dans l'abdomen, il est strictement interdit d'utiliser des coussins chauffants, divers objets chauffants, afin de ne pas intensifier le processus inflammatoire, l'intoxication de tout le corps. Vous n'avez pas besoin de boire des analgésiques en attendant le médecin, afin de ne pas lubrifier les symptômes. Sinon, il sera difficile pour le médecin de poser le bon diagnostic. S'il est impossible de supporter l'inconfort, vous pouvez prendre No-Shpu, car ce médicament est considéré comme le plus sûr.

En aucun cas, vous ne devez frotter le point sensible. Sinon, une rupture interne ou la libération de toxines dans toute la cavité abdominale peut se produire. Il est interdit de masser l'abdomen - cela peut entraîner un abcès.

Comment aider un enfant

Les douleurs à l'estomac d'un bébé, accompagnées de vomissements ou de diarrhée, peuvent signaler diverses affections. La première chose que les parents doivent faire est d'appeler une ambulance. De tels symptômes nécessitent un examen supplémentaire, qui ne peut être effectué que par des médecins..

Avant l'arrivée du médecin, mettez l'enfant sur le lit, donnez-lui un peu d'eau tiède à boire. Il est recommandé de boire par petites gorgées, car de grandes gorgées provoquent un réflexe nauséeux. Il est interdit de manger, de boire des analgésiques et d'autres médicaments, afin de ne pas brouiller l'image globale de la pathologie.

Il est très risqué d'arrêter le syndrome d'appendicite, car vous pouvez manquer le moment où une intervention chirurgicale est nécessaire. S'il y a une augmentation de la température corporelle jusqu'à 39-40 degrés, il est nécessaire de donner des médicaments antipyrétiques. Vous ne pouvez pas couvrir l'enfant avec une couverture chaude à ce moment, le réchauffer et le masser.

Assurez-vous que le niveau de la tête est plus élevé que le niveau de l'abdomen. Si l'inconfort devient insupportable, vous pouvez donner à l'enfant No-Shpu. Assurez-vous d'en informer votre médecin..

En aucun cas, ne rincez pas l'estomac et ne donnez pas de lavement, car le foyer de la maladie peut se trouver ailleurs, et de tels événements ne feront qu'aggraver la situation dangereuse..

N'oubliez pas qu'il est très important de prêter attention à des détails tels que la localisation de la douleur, la nature des symptômes, la durée des sensations désagréables, les facteurs de provocation. Tous ces détails doivent être communiqués au médecin afin qu'il puisse déterminer le diagnostic correct. Suivez exactement les instructions de votre médecin. N'arrêtez pas le traitement lorsque les symptômes disparaissent, amenez-le à la fin pour éliminer les facteurs provoquants.

Nausées et maux d'estomac: ce que cela peut être, causes et traitement

Douleurs abdominales et nausées

Le syndrome douloureux est souvent le signe de divers types de troubles du travail des organes internes, mais il peut également se produire dans le processus de restructuration globale du corps, dans lequel il existe également une sensation de nausée (par exemple, grossesse). À cet égard, la douleur peut être divisée en:

  • physiologique;
  • pathologique.

Pour la génération de douleur physiologique, les nocicepteurs sont responsables - des neurones afférents situés dans les organes internes et la peau, répondant aux stimuli thermiques, chimiques et mécaniques. La douleur pathologique est directement liée à divers processus inflammatoires, infectieux et néoplasiques, elle peut également être une conséquence du développement de maladies graves et de la perturbation du travail d'un ou plusieurs systèmes corporels à la fois.

  • Afin de comprendre pourquoi la douleur dans la région de l'estomac se produit, le médecin doit recueillir des antécédents primaires. Le patient doit essayer de décrire la nature de la douleur aussi précisément que possible et, si possible, indiquer le lieu de sa localisation. Si les douleurs abdominales s'accompagnent de nausées, il est également nécessaire d'en informer le médecin, car il s'agit d'un symptôme caractéristique important de certaines maladies..
  • Après un examen physique, le patient peut devoir subir un diagnostic différentiel ou un type d'examen distinct (si une pathologie spécifique est suspectée).

Diagnostique

Sur la base d'une seule symptomatologie, il est impossible d'identifier les raisons pour lesquelles l'estomac fait mal et vomit en même temps. Il en découle que l'établissement du bon diagnostic nécessite une approche intégrée et comprend:

  • une enquête détaillée sur le patient - joue un rôle important, car les informations sur la nature et l'intensité de la manifestation de symptômes concomitants, par exemple, brûlures d'estomac, fièvre, faiblesse et trouble des selles, peuvent dans certains cas indiquer une ou une autre maladie;
  • familiarisation du clinicien avec les antécédents médicaux et l'anamnèse du patient;
  • effectuer un examen physique approfondi;
  • études en laboratoire du sang, de l'urine et des matières fécales;
  • Échographie des organes abdominaux;
  • FEGDS - pour étudier la surface interne de l'œsophage, de l'estomac et du duodénum;
  • Radiographie, parfois vous devrez peut-être utiliser un agent de contraste;
  • IRM - pour obtenir une structure plus détaillée des organes internes.

Ce n'est qu'après avoir étudié les résultats de tous les examens que le gastro-entérologue décidera de ce qu'il faut faire pour éliminer les symptômes chez un patient particulier..

Causes physiologiques

L'une des causes les plus courantes de sensations douloureuses dans la région épigastrique est la consommation excessive d'aliments gras et frits. Ainsi, avec une lourde charge sur le foie ou une absorption incomplète des aliments consommés, des nausées prolongées peuvent également survenir. D'autres raisons physiologiques comprennent:

  • grossesse;
  • surmenage nerveux;
  • dérangement du tractus gastro-intestinal à la suite de l'utilisation de boissons alcoolisées, d'aliments avariés;
  • la réaction du corps à un certain type de médicament;
  • fatigue physique sévère en combinaison avec d'autres facteurs.

Des crampes, accompagnées de nausées, sont souvent observées chez les femmes atteintes d'un syndrome prémenstruel sévère ou directement pendant les saignements menstruels en raison d'une contraction intense du tissu musculaire lisse, de modifications des niveaux hormonaux et de pertes abondantes. En outre, la cause des manifestations pathologiques est souvent une grossesse extra-utérine, qui constitue une menace pour la santé de la femme et nécessite une intervention médicale urgente..

Maladies entraînant des douleurs abdominales et des nausées

Il existe de nombreuses maladies dans lesquelles les douleurs à l'estomac peuvent être accompagnées de nausées et d'autres symptômes pathologiques. Ceux-ci inclus:

Gastrite

Au cours de l'évolution chronique ou aiguë de la maladie, il existe des sensations douloureuses sourdes ou douloureuses prolongées dans l'épigastre, en particulier avec une gastrite avec une acidité accrue de l'estomac. Ces symptômes sont rarement observés avec une faible concentration d'acide chlorhydrique, mais ils peuvent être remplacés par une sensation de lourdeur et de nausées résultant d'une digestion incomplète ou prolongée des aliments..

Cholécystite

Une des causes les plus courantes de douleurs abdominales et de nausées est l'inflammation de la vésicule biliaire. Des sensations désagréables surviennent au moment de manger, le patient se plaint de:

  • ballonnements;
  • lourdeur dans l'estomac;
  • brûlures d'estomac;
  • la faiblesse.

La cholécystite est souvent accompagnée de fièvre et de vomissements..

Salmonellose

Les signes d'intoxication alimentaire aiguë apparaissent 1 à 2 heures après avoir mangé des aliments contaminés. Une personne ressent de fortes douleurs à l'estomac, des vomissements et des vomissements, la température corporelle augmente.

Il est très dangereux de traiter une intoxication alimentaire grave à la maison, car il est impossible de prédire leur issue, il est donc nécessaire d'appeler une ambulance.

Pancréatite

Avec cette maladie, une personne souffre de douleurs aiguës dans l'abdomen, accompagnées de nausées, de diarrhée et de vomissements immédiatement après avoir mangé. Un symptôme caractéristique de la pancréatite est également une bouche sèche et un revêtement jaune sur la langue..

Que faire pour soulager la condition

Malgré le fait que l'automédication est contre-indiquée jusqu'à ce qu'un diagnostic précis soit posé, une personne peut essayer indépendamment de soulager son état. Les règles sont simples, elles ne feront aucun mal:

  • le stress excessif doit être évité et pendant un certain temps, cessez de pratiquer tout sport;
  • de courtes promenades et des activités de plein air sont recommandées;
  • les aliments doivent être consommés en petites portions et le nombre de repas doit être augmenté à 5 à 6 fois par jour. Dans ces cas, la nausée à jeun ne se produira pas;
  • dans toutes les pièces où se trouve une personne, il est souhaitable de créer un microclimat confortable - pour ventiler les pièces;
  • les aliments trop chauds ou trop froids ne doivent pas être consommés, leur température doit être proche de la température ambiante;
  • vous pouvez boire de l'eau minérale alcaline, mais vous ne devez pas en abuser, car en grande quantité, elle peut affecter considérablement l'équilibre acido-basique dans l'estomac.

Si toutes ces mesures n'ont pas aidé à atténuer ou même à éteindre les sensations douloureuses, vous devez consulter un spécialiste.

Quand vous ne devriez pas attendre et vous soigner vous-même

Tous les cas ne nécessitent pas une intervention médicale, cependant, le patient doit évaluer de manière réaliste la situation, en observant le développement du tableau clinique. Et si les moyens disponibles ne donnent pas un effet positif et que l'état se détériore rapidement, il est nécessaire d'appeler une ambulance. Ces situations comprennent:

  • vomissements incessants ou fréquents mélangés à du sang;
  • diarrhée, entraînant une déshydratation sévère;
  • selles noires de consistance liquide ou filandreuse;
  • douleur insupportable, entraînant une conscience floue et un handicap;
  • forte fièvre, non arrêtée par les médicaments antipyrétiques;
  • sensations douloureuses qui apparaissent en mangeant.

En particulier, vous devez examiner attentivement la situation si des douleurs aiguës à l'estomac sont survenues chez une femme enceinte, car un retard peut entraîner de graves complications et la perte du fœtus..

Dans un état critique, la prise incontrôlée d'analgésiques et d'autres médicaments est fortement déconseillée, car cela ne peut qu'aggraver l'évolution de la maladie et entraîner des conséquences irréversibles..

Médicaments contre la douleur

Le spécialiste spécialisé prescrira l'examen nécessaire. Il déterminera quelle pathologie a contribué à l'apparition de crampes d'estomac, de nausées, de vomissements. Ensuite, il prescrira des médicaments.

Des sensations douloureuses soulagent ces médicaments:

  1. Non-shpa. Le médicament est utilisé pour la gastroduodénite, l'ulcère gastrique et l'ulcère duodénal, la cholélithiase. Les indications d'utilisation sont la cholécystite, la colite et certaines autres maladies..
  2. Ibuprofène. Les capsules ont un effet analgésique et anti-inflammatoire.
  3. Papaverine. Un médicament qui a un effet antispasmodique et hypotenseur.

Pour les maladies de l'estomac, Omeprazole, De-Nol, Almagel, Maalox sont utilisés. L'ulcère gastroduodénal est traité par Fosfalugel, Vicain, Gaviscon.

Ces médicaments régulent l'acidité. Ils contiennent des ingrédients anti-inflammatoires et des antibiotiques.

L'inflammation du pancréas est traitée avec des préparations enzymatiques. Ceux-ci incluent Festal, Pancreatin, Creon, Mezim, Pangrol.

Ces médicaments soulagent les éructations, la lourdeur, la constipation. Ils restaurent la motilité de l'estomac, des intestins.

Médicaments

Dans certains cas, l'utilisation de médicaments pour soulager la douleur et éliminer les nausées n'est pas interdite, mais uniquement si les médicaments sélectionnés sont délivrés sans ordonnance d'un médecin (et les instructions d'utilisation doivent être strictement suivies). Cela s'applique aux cas avec un tableau clinique inexprimé, mais si, après le soulagement de la douleur, il revient, vous devez toujours consulter un spécialiste, car l'élimination du spasme douloureux n'a rien à voir avec le traitement de la cause principale de son apparition. De plus, la suppression constante des symptômes peut causer des dommages irréparables à la santé, car cela provoque une accélération du processus pathologique en raison de l'absence de facteurs interférents..

Recettes folkloriques

Avec une douleur irrégulière et modérée, vous pouvez utiliser diverses recettes de médecine traditionnelle pour la préparation de médicaments à base d'ingrédients à base de plantes, qui ne nuiront pas à votre santé et aideront à soulager les spasmes ou à calmer la muqueuse de l'estomac. Voici quelques recettes utiles pour des décoctions et infusions maison simples:

Ingrédient principalMéthode de cuissonRègle d'utilisation
CarviVersez deux cuillères à soupe de graines de carvi dans une casserole et versez 4 verres d'eau, puis faites bouillir sur le feu pendant 5 minutes. Filtrer le bouillon.Le produit doit être bu par petites gorgées de 1/3 tasse, de préférence le matin après le réveil.
Riz, mielVersez un demi-verre de riz lavé dans un litre d'eau bouillante et laissez le feu pendant 15 minutes. Le riz fini est retiré du récipient et le miel est ajouté à l'eau de riz restante au goût.L'eau de riz tiède se boit une fois par jour, un verre pour soulager les douleurs à l'estomac.
Menthe poivréePrenez de la menthe fraîche, coupez-la en gros morceaux dans une tasse, puis versez de l'eau bouillante sur la plante et laissez infuser pendant environ 15 minutes.La boisson obtenue peut être bu 2 à 3 fois par jour, 200 ml. Le remède est bon pour les nausées et les douleurs sourdes dans l'abdomen.
Pommes de terre, miel, citronFiltrez les pommes de terre râpées pour obtenir environ 50 ml de jus, puis diluez-les avec 70 à 90 ml d'eau bouillie. 2 cuillères à café sont ajoutées au liquide résultant. jus de citron et 1 c. mon chéri.Le produit doit être consommé à jeun par petites gorgées de ½ tasse.
FenouilUne cuillère à café de matières premières sèches est versée avec de l'eau bouillante et infusée pendant 9 minutes.Le thé au fenouil se consomme trois fois par jour dans un verre.

Les fonds ci-dessus aident à faire face aux manifestations de diverses maladies chroniques du tractus gastro-intestinal, soulagent les nausées et ont un effet bénéfique sur le corps dans son ensemble, mais ils ne peuvent pas remplacer un traitement à part entière dans des conditions stationnaires..

Traitement

Après le diagnostic, le traitement suit. Avec des nausées, des douleurs, ils utilisent la médecine traditionnelle, les méthodes folkloriques, changent leur alimentation.

Médicament

La prescription des médicaments est effectuée par un spécialiste. Ne recommandez pas l'automédication, la prise d'analgésiques. La médecine anesthésique n'élimine pas le problème, mais ne fait que l'aggraver, complique grandement le diagnostic ultérieur..

Après avoir diagnostiqué le patient et effectué des procédures supplémentaires, le médecin prescrit des médicaments appartenant à différentes catégories. Selon la maladie, certains médicaments sont prescrits..

Ranitidine, Phosphalugel sont prescrits pour réguler l'acidité de l'estomac. Surtout prescrit en présence d'ulcères, d'autres maladies gastro-entérologiques. Les antispasmodiques comprennent No-shpu, Papazol - ils aident à détendre les muscles de l'estomac.

Les préparations enzymatiques comme Mezim, Festal aideront à éliminer l'insuffisance sécrétoire, à démarrer l'estomac. Ils sont utilisés comme remède contre la constipation, les flatulences. Il est possible d'améliorer la motilité intestinale et gastrique à l'aide de Motilium, Motilak. Essentiale aidera les femmes en période de toxicose avec No-shpa.

En cas d'intoxication alimentaire, du charbon actif est pris. Peut être donné à un enfant. Le calcul de la dose est basé sur le poids corporel.

Façons folkloriques

Les méthodes de médecine alternative peuvent être utilisées pour les nausées, les intoxications légères. Avant d'utiliser la méthode, vous devriez consulter un spécialiste.

Avec des nausées et des vomissements, provoqués par une intoxication, vous devez rincer l'estomac. Pour ce faire, vous devez boire une solution faible avec du permanganate de potassium, provoquer des vomissements. Si le champ de cet ensemble symptomatique s'est arrêté: le patient est devenu sans nausée, sans douleur, il faut rétablir l'équilibre hydrique.

Les décoctions de calendula, de camomille, de menthe aident à soulager les nausées. L'eau avec du citron et du miel est considérée comme efficace. Je bois aussi du thé au gingembre, du bouillon de rose musquée.

Vous n'avez pas besoin d'utiliser vous-même d'infusions alcoolisées, de décoctions de plantain, de graines de lin, d'absinthe. L'automédication peut aggraver les symptômes! Il vaut la peine de refuser l'automédication pendant la grossesse.

Les douleurs abdominales et les vomissements sont un symptôme de la maladie

Articles d'experts médicaux

  • Les raisons
  • Symptômes
  • Complications et conséquences
  • Diagnostique
  • Diagnostic différentiel
  • La prévention
  • Prévoir

Il semble que tout le monde soit familier avec des sensations douloureuses dans la région abdominale, accompagnées de vomissements productifs. Ces manifestations sont observées dans le tableau clinique des maladies de nombreux organes, principalement situées dans la cavité abdominale et prenant la part la plus directe dans le processus de digestion. Les douleurs abdominales et les vomissements manifestent également des changements pathologiques dans les organes situés près de la région abdominale, ou ces manifestations peuvent ne pas être liées du tout à des troubles organiques.

Souvent, avec de tels symptômes, une attention médicale immédiate est nécessaire - les douleurs abdominales et les vomissements font partie du complexe de symptômes «abdomen aigu». Essayons de comprendre comment agir lorsque ce genre d'inconfort vous est arrivé ou à un de vos proches.

Causes des douleurs abdominales et des vomissements

Lorsqu'ils parlent de douleur dans l'abdomen, ils désignent généralement les sensations émanant des organes internes situés directement dans l'abdomen, et non la douleur de la peau ou de la couche musculaire en dessous. Les vomissements, en revanche, signifient, dans la plupart des cas, le désir du corps de se nettoyer, de se débarrasser du contenu qui irrite les parois de l'estomac. L'apparition du mouvement antiperistaltique (inverse au cours normal de l'alimentation) commence lorsque l'intensité de l'irritation a dépassé le seuil admissible.

Les douleurs abdominales et les vomissements peuvent provoquer des processus inflammatoires de genèse infectieuse et non infectieuse, une déformation importante (étirement) ou une ischémie de presque tous les organes de la région abdominale ou de l'espace rétropéritonéal.

Facteurs de risque d'apparition de tels symptômes - maladies virales, infections bactériennes (intoxication alimentaire), réactions allergiques, appendicite, diverticulite, hépatite, pancréatite, néphrite, gastrite aiguë, exacerbation de l'ulcère gastroduodénal, effets toxiques de substances toxiques, présence de parasites et autres.

La douleur lors de l'étirement des organes digestifs, les processus ischémiques dans leur membrane apparaissent sous l'influence de facteurs tels que le blocage ou la compression de la lumière par des formations calculeuses, des néoplasmes, des volvulus. Plus l'obstruction se développe près de l'estomac, plus les vomissements sont forts et plus les vomissements sont intenses.

Des douleurs abdominales et des vomissements peuvent également apparaître avec une maladie mystérieuse - le syndrome du côlon irritable, lorsque le patient présente ces symptômes et qu'il n'y a pas de troubles organiques.

Les maladies gynécologiques au stade aigu peuvent être accompagnées non seulement de douleur, mais également de vomissements, provoqués par un syndrome douloureux.

Parfois, l'apparition de tels symptômes s'accompagne de névroses et d'autres troubles du système nerveux, par exemple une réaction aiguë à des chocs violents, des stimuli désagréables, des situations stressantes. Tout d'abord, les nausées, les vomissements et les douleurs associés aux vomissements provoquent des réactions vasovagales, lorsque la cause immédiate est une perturbation temporaire de l'apport sanguin au cerveau causée par un dysfonctionnement du muscle cardiaque dû à une stimulation intense des fibres sensorielles du nerf vague. L'irritation du nerf phrénique est également un stimulant pour l'apparition du réflexe nauséeux..

Des douleurs abdominales et des vomissements peuvent survenir chez un diabétique en raison d'une altération du métabolisme du glucose ou d'une gastroparésie.

Une douleur irradiant dans la région abdominale associée à des vomissements est parfois présente dans le tableau clinique de l'infarctus du myocarde, de la pneumonie ou de la bronchite.

Ces symptômes sont souvent observés lors d'un traitement avec certains médicaments (corticostéroïdes, cytostatiques, anti-inflammatoires non stéroïdiens), sous radiothérapie, conditions septiques.

Symptômes

Les conditions pathologiques, lorsque les premiers signes de mauvaise santé se manifestent par des douleurs abdominales et des vomissements, nécessitent presque toujours un examen immédiat du patient, car de telles manifestations sont observées dans de nombreuses maladies. Certains d'entre eux sont liés au syndrome de «l'abdomen aigu» et, bien que n'étant pas rares, nécessitent néanmoins des mesures urgentes pour sauver la vie du patient..

Lorsqu'un adulte a mal à l'estomac et vomit, il est nécessaire de déterminer les autres symptômes supplémentaires dont la personne se plaint. Très souvent, cette condition se produit avec une intoxication alimentaire. La présence de vomissements indique que le corps tente de se débarrasser du contenu de l'estomac, ce qui provoque une irritation de ses parois. En cas d'empoisonnement avec des aliments de mauvaise qualité ou des substances toxiques, des vomissements surviennent assez souvent, en plus de ces symptômes, de la fièvre, des grondements dans la région intestinale et des diarrhées fréquentes sont caractéristiques.

Des douleurs abdominales, des vomissements et de la fièvre apparus soudainement peuvent indiquer le développement d'une appendicite aiguë. En règle générale, les vomissements chez les adultes présentant une inflammation du caecum ne se reproduisent pas plus de deux fois au début d'une crise, puis une autre symptomatologie prévaut - un déplacement de la douleur dans le quadrant inférieur de l'abdomen à droite, de la fièvre, un manque d'appétit. L'un des signes importants est la difficulté à faire passer le gaz, la douleur est ressentie en permanence, elle peut être de force modérée, son intensité peut augmenter, avec le développement de la suppuration, elle peut acquérir un caractère paroxystique.

La complication la plus courante de l'appendicite aiguë est la perforation de l'appendice enflammé du caecum et le développement d'une péritonite. L'inflammation du péritoine se caractérise par le développement de symptômes généraux - faiblesse, augmentation du rythme cardiaque, hyperthermie, hypotension, en plus, il y a des douleurs abdominales sévères, une accumulation de gaz qui n'ont pas trouvé de sortie, une tension des muscles péritonéaux et des vomissements de bile. L'intoxication se développe et l'inflammation se propage, capturant de plus en plus d'espace. Le patient perd de plus en plus de force, les traits de son visage s'aiguisent, la sueur sur le front, la conscience confuse, les moments d'excitation alternent avec une léthargie périodique et même des évanouissements. Les douleurs abdominales et les vomissements sont constants. Toute inflammation avancée des organes péritonéaux et rétropéritonéaux est compliquée par une péritonite. Dans la plupart des cas, il n'apparaît pas soudainement. Le patient doit avoir déjà ressenti une gêne dans la région abdominale. Ces patients ont besoin de soins chirurgicaux d'urgence..

La pancréatite aiguë s'accompagne d'une triade de symptômes principaux - douleur à la ceinture, irradiation vers le cou et l'épaule, vomissements et ballonnements. La température varie d'indicateurs au-dessus de la fièvre légère à une perte de force, les fluctuations sont fréquentes, épuisantes.

Une cholécystite aiguë et une néphrite aiguë, des coliques rénales se produisent également avec des symptômes tels que des douleurs abdominales et des vomissements. Les mêmes symptômes peuvent être accompagnés d'une grossesse extra-utérine perturbée, l'apoplexie du kyste ovarien. Les vomissements surviennent souvent en réaction à une douleur intense. Dans de tels cas, la douleur ne se libère pas, les vomissements se répètent et l'état du patient se détériore rapidement. Dans de tels cas, une attention médicale urgente est nécessaire..

La présence d'une température élevée est le signe d'un processus aigu, cependant, vous ne devez pas vous détendre si la température corporelle du patient est normale ou même une panne est observée.

Les douleurs abdominales, les vomissements, la température ne sont pas dans la plupart des cas en présence de problèmes gynécologiques liés au syndrome de l'abdomen aigu - une grossesse extra-utérine perturbée, une apoplexie ovarienne ou une torsion de la jambe de son kyste. Les maladies inflammatoires des organes péritonéaux ne sont pas accompagnées chez tous les patients d'une augmentation de la température, au moins dans leurs stades initiaux, mais si dans l'hépatite virale, la rapidité de la recherche de l'aide n'affecte pas grandement l'issue de la maladie, alors en cas de pancréatite aiguë, d'appendicite, de volvulus ou de grossesse extra-utérine, la rapidité de l'intervention médicale l'intervention affecte considérablement le volume de la chirurgie, le traitement postopératoire et le pronostic de la maladie.

La condition décrite par le patient comme "maux d'estomac, nausées, faiblesse" peut simplement disparaître d'elle-même et, en même temps, être présente avec de nombreuses pathologies de divers organes. Si de tels symptômes ont été ressentis pendant une longue période, perturbés périodiquement, il convient de contacter un gastro-entérologue, car ils peuvent indiquer la présence d'une gastrite, d'un ulcère peptique, d'un syndrome du côlon irritable; chez le gynécologue, si la douleur est localisée au-dessus du pubis, du côté dans le bas de l'abdomen et est donnée à la région lombaire; à un néphrologue ou à un urologue. Si l'estomac vous fait mal et soudainement, puis que des nausées et des malaises apparaissent, vous ne devez pas attendre longtemps pour de nouveaux développements. Mieux vaut voir un médecin, surtout s'il n'y a pas d'amélioration.

Les douleurs abdominales, la diarrhée et les vomissements dans la plupart des épisodes de maladies avec de tels symptômes sont accompagnés d'infections intestinales, d'intoxication alimentaire. L'apparition de tels symptômes est généralement associée à l'ingestion d'agents pathogènes par voie orale dans le canal digestif - bactéries, virus, parasites qui provoquent une inflammation de sa membrane muqueuse dans certaines zones - l'estomac, le duodénum, ​​le petit ou le gros intestin. Les signes supplémentaires qui indiquent une infection intestinale sont une faiblesse, des maux de tête, des grondements dans la zone sous le nombril et des ballonnements. La température peut être différente - de normale ou subfébrile à très élevée, de plus, certaines infections présentent des symptômes spécifiques qui aident à diagnostiquer la maladie. Les vomissements accompagnés d'infections intestinales apportent généralement un soulagement temporaire au patient, son apparition précède généralement la diarrhée ou ces symptômes apparaissent simultanément. C'est la présence de diarrhée qui suggère une infection de l'intestin, cependant, un examen est nécessaire, car, par exemple, avec le syndrome du côlon irritable, tous ces symptômes peuvent être présents, mais l'infection et les pathologies organiques ne sont pas détectées.

Les douleurs abdominales sans diarrhée ni vomissements sont plus caractéristiques des déchirures, des entorses, des torsions ou des compressions des organes péritonéaux et de l'espace extra-péritonéal. La douleur elle-même parle de trouble, son intensité est un signal pour un diagnostic urgent. La localisation peut dire à quel endroit rechercher une pathologie, cependant, la douleur abdominale elle-même n'est pas le seul signe diagnostique d'une maladie.

Diarrhée, vomissements, fièvre et douleurs abdominales - si les symptômes sont décrits en fonction de leur importance, il est fort probable que le patient ait mangé des aliments de mauvaise qualité ou contracté une infection intestinale. Avec une combinaison de vomissements fréquents et de diarrhée, des pertes prononcées hydroélectrolytiques représentent un grand danger, jusqu'à un résultat mortel. Il existe une trentaine d'infections intestinales courantes, dont beaucoup sont des intoxications alimentaires. En fonction de la masse de l'invasion, du type d'agent pathogène et de l'immunité du patient, certains d'entre eux sont plus faciles, par exemple, les douleurs abdominales et la diarrhée sans fièvre peuvent disparaître d'elles-mêmes pendant la journée. Souvent, ils sont accompagnés de symptômes graves avec des signes d'intoxication générale - perte de force, maux de tête, fièvre. Une forte fièvre (39-40 ℃), des douleurs abdominales et de la diarrhée associées à des nausées et des vomissements sont également présents dans les intoxications alimentaires sévères.

La présence des symptômes ci-dessus ne peut pas être exclue dans l'appendicite aiguë, la diverticulite, la pancréatite et l'hépatite. Bien que la diarrhée dans ce cas ne soit pas un symptôme typique. Pour les maladies inflammatoires, les pathologies ischémiques et les obstructions d'organes creux, les nausées, les vomissements et les douleurs abdominales sont plus caractéristiques. De plus, le principal symptôme est la douleur, et des nausées et des vomissements, en particulier dans les premiers stades du développement de la maladie, apparaissent en raison d'un syndrome douloureux sévère..

Des vomissements, des douleurs abdominales et des frissons peuvent survenir à la suite d'une intoxication alimentaire et d'une exacerbation de gastrite ou de cholécystite. Dans ce cas, l'inflammation gynécologique, l'appendicite aiguë et l'hépatite ne peuvent être exclues. Les frissons peuvent être accompagnés de fièvre, de fièvre, de transpiration et de tremblements des membres peuvent être des manifestations de faiblesse extrême à la suite d'une intoxication ou d'une douleur intense, par exemple, lorsque l'ovaire ou la trompe de Fallope se rompt lors d'une grossesse extra-utérine. Les mêmes manifestations peuvent être hystériques, se manifestant par des conséquences d'un stress sévère ou d'un surmenage..

Les douleurs abdominales et les vomissements de bile rappellent tout d'abord la possibilité de pathologies hépatiques chroniques, de reflux biliaire, de calculs dans la vésicule biliaire ou ses canaux. Dans de tels cas, des coliques biliaires sont observées après la consommation d'aliments non diététiques (produits de pâte gras, épicés, frits, fraîchement sortis du four), après des festins avec des libations abondantes. De plus, de telles crises sont généralement observées périodiquement après des excès gastronomiques. Dans ce cas, assurez-vous de consulter un gastro-entérologue et d'être examiné..

L'apparition soudaine de tels symptômes peut être un signe de pancréatite aiguë, d'obstruction de l'intestin grêle, d'appendicite aiguë et d'hépatite, de lésions du système nerveux central. Des vomissements de bile sont également observés avec une péritonite..

Vous devez faire attention à la nature de la douleur. Une douleur sévère et aiguë dans l'abdomen et des vomissements indiquent principalement un développement aigu du processus - inflammatoire ou destructeur. Bien que le concept d'intensité de la douleur soit très individuel. Tout le monde perçoit la douleur à un niveau qui lui est accessible, il existe de nombreux cas où des personnes souffrant d'appendicite aiguë sont venues voir un médecin à pied, ne considérant pas leur douleur assez forte.

Des douleurs abdominales sévères et des vomissements peuvent être psychogènes. Ils sont, en règle générale, renversés, sans localisation spécifique, les vomissements sont précédés de nausées. Ces symptômes s'accompagnent d'une excitation fébrile ou, au contraire, d'une dépression..

Les douleurs abdominales coupantes et les vomissements sont le plus souvent un symptôme alarmant; les crampes ou coliques occasionnelles sont rarement de cette nature. Ils indiquent souvent des conditions d'un «abdomen aigu» nécessitant des soins chirurgicaux d'urgence - appendicite, péritonite, pancréatite, ulcère perforation, grossesse extra-utérine altérée.

Avec les exacerbations de la gastrite, les conséquences de manger des aliments inappropriés peuvent également être des douleurs coupantes dans l'abdomen et des vomissements, précédés de nausées, de brûlures d'estomac, d'éructations..

Les douleurs avec cholécystite, invasions parasitaires, inflammation sévère des organes pelviens, infections intestinales peuvent être de même nature..

La localisation de la douleur aidera à deviner quel organe est soumis à l'examen. Pour les maladies du foie, de la vésicule biliaire, des intestins du côté droit, de l'appendice normalement situé (en bas à droite), du rein droit ou des organes génitaux appariés (la douleur irradie souvent vers le bas du dos), des douleurs abdominales à droite et des vomissements sont caractéristiques. Légèrement à gauche de la ligne centrale au niveau du bord inférieur de l'estomac, le pancréas fait mal (souvent la douleur est de nature ceinture). Dans le milieu gauche et le bas de l'abdomen, les douleurs associées à des problèmes dans les intestins, le rein gauche et les appendices sont localisées. L'abdomen au-dessus du pubis fait mal pendant les processus dans l'utérus et la vessie, les intestins inférieurs. Avec une localisation anormale de l'appendice, la localisation de la douleur peut être différente.

Des douleurs abdominales et des vomissements de sang indiquent des saignements. Plus souvent - gastrique ou intestinal, parfois des vaisseaux du pharynx ou de l'œsophage. Des impuretés sanguines importantes sont caractéristiques des ulcères hémorragiques. Avec la cirrhose du foie, des saignements se produisent à partir des vaisseaux dilatés de l'œsophage. La gastrite érosive peut se manifester par des vomissements avec des stries sanglantes. Lors de phénomènes hémorragiques dans le tube digestif, il y a généralement des selles noires ou des zones noires.

Les maux de tête, les vomissements et les douleurs abdominales peuvent être des compagnons de migraine, d'hypertension (en particulier avec des lésions rénales principalement), de tumeurs et des conséquences d'un traumatisme cérébral. Avec tout dommage d'organe, une telle combinaison de symptômes avec une hyperthermie est possible, ce qui provoque souvent des maux de tête.

Les vomissements et les douleurs dans le dos et l'abdomen sont souvent le signe d'une pancréatite aiguë. La douleur rénale est donnée dans le dos. La douleur dans les processus inflammatoires des organes génitaux chez les patients de tout sexe est souvent localisée dans le dos et le bas de l'abdomen, le piégeage d'une hernie inguinale et une localisation atypique de l'appendice, les néoplasmes peuvent se manifester par une douleur de cette localisation.

Les douleurs abdominales basses et les vomissements sont des signes caractéristiques d'une maladie inflammatoire de l'intestin - alors que le patient a la diarrhée et des grondements dans l'abdomen. Une douleur intense dans le bas-ventre et des vomissements dus au syndrome douloureux sont possibles dans les maladies aiguës des organes pelviens, l'appendicite (à droite), la diverticulite (à gauche).

Le moment des vomissements est un critère diagnostique. L'apparition des vomissements le matin suggère son étiologie alcoolique, sans nausée préalable, des vomissements soudains le matin peuvent indiquer des maladies cérébrales.

La douleur dans l'abdomen et les vomissements après avoir mangé surviennent le plus souvent avec la gastrite et l'ulcère gastroduodénal, en fin d'après-midi, des vomissements surviennent dans des maladies qui contribuent à perturber le processus de passage de la masse alimentaire dans le tube digestif.

L'odeur du vomi peut également être un indice de son origine. Une odeur aigre indique une production excessive d'acide chlorhydrique, une odeur pourrie indique une indigestion et une odeur fécale indique une obstruction partielle ou complète. En cas d'empoisonnement par des substances chimiques, le vomi émettra une odeur correspondante. Avec le développement de l'insuffisance rénale, le vomi a une odeur d'ammoniaque prononcée, le vomi d'un diabétique a l'odeur de l'acétone.

Séparément, nous nous concentrerons sur les femmes enceintes, pour lesquelles les sensations douloureuses dans l'abdomen et les vomissements, en règle générale, le matin sont tout à fait normaux dans les premiers mois de la grossesse. Cependant, si les douleurs abdominales sont suffisamment intenses et que les vomissements sont fréquents, il est au minimum nécessaire d'en informer le gynécologue menant la grossesse. De plus, la grossesse peut devenir une impulsion pour une exacerbation des maladies chroniques; les femmes enceintes ne sont pas non plus à l'abri des catastrophes organiques dans la cavité abdominale..

Nausées, vomissements, douleurs abdominales: premiers soins, causes et traitement

Que faire en cas de nausées, de vomissements, de douleurs abdominales? Si ces symptômes apparaissent, il est important de consulter un médecin en temps opportun, car un tel phénomène peut indiquer qu'une pathologie grave se développe. Dans le processus de contraction musculaire, une douleur de nature aiguë ou douloureuse se développe souvent. Les crampes abdominales sont souvent troublantes en raison d'un effort prolongé. Quelles sont les causes les plus courantes de crampes et de douleurs dans le péritoine? Dans certains cas, la présence d'un tel symptôme indique qu'une maladie dangereuse se développe. Un examen médical approfondi doit être effectué.

Pourquoi l'estomac fait-il mal?

Quelles sont les raisons des nausées, des vomissements, des douleurs abdominales? Souvent, le blâme est l'inflammation de l'appendice, l'apparition d'une obstruction intestinale, la survenue de coliques rénales, la violation de hernies, l'exacerbation des adhérences. Toutes ces pathologies doivent être traitées à temps, sinon elles peuvent provoquer le développement de complications graves. Si pendant la période d'accouchement il y a une douleur dans l'abdomen, il est important de se rendre immédiatement à l'hôpital. Pas dans toutes les situations, cela indique que le travail prématuré a commencé. Parfois, des sensations douloureuses pendant la grossesse se développent en raison de l'apparition d'une cystite et d'une pyélonéphrite. Avec la cholécystite, les spasmes sévères provoquent une gêne pour le patient. En raison de la violation du mouvement de la bile, le bien-être général du patient s'aggrave. Si dans le processus de développement de la maladie de calculs biliaires des spasmes se produisent, il est nécessaire de procéder à une opération chirurgicale.

Comment déterminer la présence de coliques intestinales?

Lorsque des coliques intestinales apparaissent, des douleurs abdominales, des nausées et des vomissements peuvent survenir. Quelle est la différence entre cette condition et diverses maladies qui provoquent l'apparition d'un symptôme désagréable?

  • Avec les coliques intestinales, la douleur n'est pas constante.
  • Il n'y a pas de protrusion ressemblant à une tumeur.
  • Lors du pressage, la douleur disparaît.
  • Le ventre est doux.
  • Si la température corporelle a augmenté, elle ne dépasse pas la valeur subfébrile.
  • Les coliques surviennent souvent dans le contexte de la diarrhée ou de la constipation..

Pendant le syndrome prémenstruel, il peut y avoir une gêne abdominale chez la femme. Parfois, une douleur dans la région pelvienne indique qu'une maladie inflammatoire chronique se développe ou que des néoplasmes d'étiologies diverses sont apparus. Ce n'est qu'après un diagnostic approfondi que le médecin pourra déterminer la cause des nausées, des vomissements, des douleurs abdominales.

Dans quelles conditions est-il important de se rendre immédiatement à l'hôpital?

Vous devez contacter immédiatement le personnel médical si:

  • lorsque la douleur survient, la diarrhée apparaît et la température corporelle augmente;
  • il y a des crampes abdominales et des vomissements;
  • il y a des saignements vaginaux;
  • le travail du système respiratoire est perturbé;
  • une douleur spasmodique irradie vers l'épaule, le cou et la poitrine;
  • il y a du sang dans le vomi;
  • douleur abdominale sévère, nausée;
  • augmentation du processus de transpiration;
  • la présence d'écoulement sanglant dans les selles;
  • le patient ne peut pas vider la vessie pendant une longue période.

S'il n'y a pas de symptômes de complications, une douleur mineure peut être éliminée à la maison à l'aide de médicaments.

Qu'est-ce qui peut aider?

Lors de l'utilisation de "Spazmalgon", "No-shpy", "Papaverine", "Trigan", "Baralgin", "Ibuprofen" ou "Nise", les sensations douloureuses peuvent être éliminées. Si des douleurs abdominales surviennent en raison d'une cholécystite chronique ou d'une pyélonéphrite, vous pouvez améliorer la condition avec un coussin chauffant régulier, qui est appliqué sur la zone à problème. Il est interdit de faire des procédures d'échauffement pendant les menstruations - les spasmes passeront, mais les saignements peuvent augmenter. Pour éliminer l'inconfort au niveau de l'abdomen et de l'estomac associé à une erreur de nutrition, vous pouvez utiliser le régime recommandé. Vous devez exclure les aliments qui irritent la muqueuse gastrique et provoquent l'apparition de brûlures d'estomac (aliments frits, gras et épicés, produits sucrés et à base de farine).

Spasme abdominal neurogène

Il survient chez les enfants et les adultes. Si vous ne pouvez pas éviter une situation stressante, vous devez prendre un médicament qui calme le système nerveux et soulage la diarrhée neurogène. Seul le médecin traitant doit prescrire des médicaments.

Déterminer la présence de la maladie à la maison

Un diagnostic fiable ne peut être posé par le médecin traitant qu'après un examen médical approfondi du patient. Si vous ressentez des crampes ou des douleurs abdominales, des nausées, de la diarrhée, des vomissements, de la fièvre et de la faiblesse, vous devriez consulter un médecin, car ces symptômes sont fréquents avec la grippe intestinale et les intoxications alimentaires. Que faire dans une telle situation? Il est important de ne pas prendre de médicaments pour vomir. Pour éviter la déshydratation du corps, vous devriez boire plus d'eau purifiée. Après quelques jours, un bouillon léger est autorisé.

Avec la grippe intestinale, le système digestif est perturbé. Il y a des nausées, des vomissements, des étourdissements, des douleurs abdominales. Dans des cas fréquents, cette condition pathologique disparaît après 5 jours. Lorsque les symptômes s'aggravent, un médecin doit être appelé. Si tous ces signes se produisent dans le contexte de problèmes de vision, de respiration, cela peut indiquer que la personne est gravement empoisonnée. Dans de telles conditions, il est important d'appeler immédiatement une ambulance..

Foie enflammé

Si le foie est enflammé ou si un cancer se développe, une personne ressent souvent une douleur insupportable dans la partie supérieure de l'abdomen. Une forte faiblesse apparaît, la température corporelle augmente. Si la couleur de l'urine et des selles a changé, cela peut indiquer le développement de complications de santé graves. Il est nécessaire de faire attention à la couleur du blanc des yeux, s'ils jaunissent - ce n'est pas un bon signe. Dans ces conditions, il est important d'appeler immédiatement un médecin..

L'automédication est interdite. Seul un professionnel de la santé qualifié devrait prescrire des médicaments qui aideront à améliorer la santé globale du patient. L'utilisation de comprimés non prescrits par un spécialiste provoque souvent le développement de complications graves.

Avec une maladie rénale, une personne s'inquiète souvent de douleurs intenses dans l'abdomen et le bas du dos. Dans de telles conditions, une rétention urinaire est observée. L'urine devient de couleur foncée, devient trouble ou sanglante.

Colique rénale

En cas de colique rénale, de nausées et de vomissements, le processus de transpiration s'accélère.Dans de telles conditions, il est important de prendre des analgésiques. Vous devez également demander de toute urgence l'aide d'un spécialiste qualifié..

Ulcère gastroduodénal

Avec un ulcère peptique, des douleurs abdominales sévères, des nausées, de la diarrhée, un écoulement purulent dans les selles, une augmentation significative de la température corporelle et une perte de poids se produisent. Dans de telles conditions, il est nécessaire de se rendre d'urgence à l'hôpital. Les aliments qui irritent la muqueuse intestinale doivent être exclus du régime. La diarrhée provoque souvent une déshydratation. Dans ces conditions, de graves problèmes de santé peuvent survenir. Il est interdit de prendre des anti-inflammatoires non stéroïdiens sans l'avis d'un médecin..

Intolérance au lactose et problèmes intestinaux

Avec l'intolérance au lactose, le patient a des sensations douloureuses et des crampes dans l'abdomen après avoir bu du lait. De plus, des ballonnements, de la diarrhée et des grondements apparaissent dans l'abdomen. Dans ces conditions, le lait de vache doit être remplacé par un autre produit (lait de soja, kéfir ou yogourt).

Si le patient a un gros intestin hypersensible, les symptômes suivants se produisent: douleur dans l'abdomen, diarrhée ou constipation, mucus dans les selles, ballonnements, nausées et fatigue. Dans de telles conditions, il est important de passer à une bonne nutrition et d'exclure les aliments gras, épicés et salés. Pour améliorer la digestion, vous devez manger souvent et en petites portions. Pendant le traitement, vous devez mener une vie saine et suivre les recommandations du médecin.

Si les parois du gros intestin sont enflammées, le patient ressent une gêne dans l'abdomen, qui augmente avec la pression. Parfois, il y a des nausées, des vomissements sans douleur abdominale, fièvre, diarrhée ou constipation. Il est important de ne pas prendre de laxatifs ou de faire un lavement. L'automédication peut provoquer le développement de complications.

Signes d'une hernie

Si une personne développe une hernie, les symptômes suivants apparaissent:

  • douleur dans l'abdomen, qui augmente avec le mouvement;
  • nodules surélevés sous la peau, l'aine ou le péritoine.

Dans de telles conditions, il faut éviter l'activité physique, ne pas forcer et ne pas soulever d'objets lourds..

Empoisonnement

Si l'estomac est enflammé, une faiblesse, des douleurs abdominales, des nausées, des vomissements ou de la diarrhée apparaissent, il n'y a pas d'appétit et des brûlures d'estomac se produisent. Vous devez savoir qu'à la maison, il est impossible de diagnostiquer et d'identifier avec précision la cause qui a déclenché l'inconfort dans l'abdomen. Il n'est pas recommandé de prendre des médicaments sans prescription médicale.

Comment déterminer la présence d'un empoisonnement? Les nausées, les vomissements et les douleurs abdominales indiquent souvent qu'une personne a été empoisonnée. Dans ces conditions, il est important d'appeler une ambulance et de ne pas se soigner soi-même. De nombreux experts disent que vous devez boire beaucoup de liquides en vomissant, tout comme avec des maux d'estomac, car cela aidera à prévenir la déshydratation. Il est nécessaire d'utiliser de l'eau propre, le café et les boissons sucrées gazeuses sont interdites. Cela ne fera que provoquer une autre attaque. Vous ne devez pas laver votre estomac à la maison avec des solutions préparées par vous-même. Vous pouvez améliorer le bien-être général avec du charbon actif..

En raison de l'utilisation d'aliments de mauvaise qualité ou avariés, une intoxication alimentaire peut survenir, qui se manifeste sous la forme des symptômes suivants: maux d'estomac, nausées, vomissements et frissons. L'empoisonnement est provoqué par des micro-organismes nocifs et des substances toxiques qui pénètrent dans le corps avec la nourriture. Dans de telles conditions, de graves complications de santé peuvent survenir - déshydratation ou dysfonctionnement de tout le corps..

Comment déterminer s'il s'agit d'un empoisonnement ou non? Si une personne ne se sent pas bien en raison de l'utilisation d'aliments de mauvaise qualité, le premier signe d'intoxication apparaîtra 1,5 à 3 heures après avoir mangé, si la raison réside dans l'utilisation d'un champignon ou d'une plante vénéneux - après 3 à 11 heures. Parmi les principaux symptômes figurent les nausées, les vomissements, la fièvre, les douleurs abdominales.

Signes d'intoxication aiguë:

  • mal de crâne;
  • augmentation de la température corporelle;
  • cardiopalmus;
  • faiblesse sévère;
  • la peau a acquis une teinte bleue.

Dans de telles conditions, il est important de demander immédiatement l'aide d'un spécialiste, sinon un résultat mortel est possible..

Premiers secours en cas d'empoisonnement

S'il y a des vomissements, des nausées, de la diarrhée, des douleurs abdominales, il est important d'aider la victime avant l'arrivée de l'ambulance. Il est nécessaire de nettoyer l'estomac du patient. Buvez suffisamment de liquides pour rester hydraté. Lors de la dernière attaque, le vomi doit être relativement propre, sans nourriture ni autres sécrétions. Lorsque le vomissement ne se produit pas, il doit être provoqué. Comme le montre la pratique médicale, le plus souvent, des nausées, des vomissements et des douleurs abdominales surviennent en raison d'un empoisonnement. Dans de telles conditions, vous devez vous rendre immédiatement à l'hôpital..

Avec l'aide de charbon actif, le bien-être du patient peut être amélioré. Un tel médicament aidera à éliminer les éléments toxiques du corps. Smecta aide également bien dans ce cas. Pour la déshydratation, vous devez prendre le médicament «Regidron», il peut être remplacé par une solution saline ou minérale sans gaz.

Notes au patient

Lors de l'analyse des symptômes apparus à un moment précis, il est impossible de déterminer avec précision la cause de la maladie. Seul un médecin peut poser un diagnostic basé sur un examen de laboratoire et instrumental du patient. Afin de ne pas nuire à votre santé, il est important de ne pas s'automédiquer et de suivre toutes les recommandations du médecin. La durée du traitement médicamenteux et la posologie doivent être déterminées par un spécialiste strictement qualifié. L'automédication provoque souvent le développement de complications de santé, pouvant aller jusqu'au décès. Si le patient a d'autres maladies, les symptômes de nausées, de vomissements, de douleurs abdominales indiquent que le processus est aggravé.