Principal > Traumatisme

Douleur avant la menstruation

Tout le contenu iLive est examiné par des experts médicaux pour s'assurer qu'il est aussi précis et factuel que possible.

Nous avons des directives strictes pour la sélection des sources d'informations et nous ne relions que des sites Web réputés, des institutions de recherche universitaires et, si possible, des recherches médicales éprouvées. Veuillez noter que les chiffres entre parenthèses ([1], [2], etc.) sont des liens interactifs vers ces études.

Si vous pensez que l'un de nos contenus est inexact, obsolète ou douteux, sélectionnez-le et appuyez sur Ctrl + Entrée.

La douleur avant les règles d'intensité et de caractère variables inquiète la moitié de la population féminine. L'inconfort dans la poitrine, l'abdomen s'accompagne souvent d'un état dépressif ou nerveux, de nausées, de vomissements, d'une augmentation de la transpiration et d'éruptions cutanées sur le visage. Selon les données médicales, seulement 10% souffrent d'un syndrome douloureux prononcé.

Causes de la douleur avant la menstruation

Les douleurs prémenstruelles peuvent être causées par divers facteurs, parmi lesquels les caractéristiques individuelles du corps féminin et la pathologie.

Les causes de la douleur avant la menstruation sont les suivantes:

  • hormonal - 7 jours avant le début des règles, il y a des changements dans le fond hormonal. La deuxième partie du cycle est caractérisée par un excès d'œstrogène et une carence en progestérone;
  • «Intoxication hydrique» - les taux sanguins de mélatonine et de sérotonine augmentent avec l'activation du système rénine-angiotensine-aldostérone (contrôle la pression et le volume sanguin). De tels changements, ainsi que les niveaux d'œstrogènes sous l'influence de l'aldostérone, entraînent une accumulation d'eau et de sodium dans le corps;
  • Les troubles de la prostaglandine sont à l'origine de nombreux symptômes désagréables. Des modifications de l'activité cérébrale avec une augmentation de la prostaglandine E sont observées chez les patients atteints de schizophrénie;
  • violation du métabolisme des neuropeptides (sérotonine, dopamine, noradrénaline, etc.) - se produit au niveau du système nerveux central, a une relation avec les processus neuroendocriniens. Les médecins s'intéressent aux composés biologiquement actifs de la région intermédiaire de l'hypophyse. Il a été constaté que l'hormone mélanostimulante de l'hypophyse associée à la bêta-endorphine affecte l'humeur. L'endorphine, à son tour, augmente la teneur en prolactine, vasopressine et ralentit également l'effet de la prostaglandine E dans l'environnement intestinal, ce qui provoque des flatulences, de la constipation et un «déversement» des glandes mammaires.

La douleur avant la menstruation se développe à la suite d'un avortement, d'une manipulation des trompes de Fallope, d'une contraception inappropriée avec des médicaments contenant des hormones, de maladies infectieuses, d'une évolution pathologique de la grossesse.

Il existe une hypothèse sur la relation entre le syndrome douloureux accompagnant le début des règles et les dysfonctionnements thyroïdiens, les troubles psycho-émotionnels, les perturbations de la routine quotidienne habituelle, le manque de sommeil chronique.

Symptômes de douleur avant la menstruation

Le syndrome prémenstruel (SPM) est compris comme une communauté de pathologies qui apparaissent avant la menstruation et disparaissent avec l'apparition des saignements. Le syndrome est principalement causé par des dysfonctionnements du système nerveux central, des pathologies végétatives-vasculaires ou métaboliques-endocriniennes.

Le syndrome prémenstruel est caractérisé par: une irritation sans cause, une faiblesse et des étourdissements, des nausées, une dépression, des larmes, des manifestations de comportement agressif, des douleurs cardiaques, une gêne dans la poitrine et le bas du dos, un gonflement, des flatulences, un essoufflement. Certaines femmes ont un comportement inapproprié.

Les symptômes de la douleur avant la menstruation sont divisés en manifestations neuropsychiques, œdémateuses, céphalgiques et de crise..

La forme neuropsychiatrique est caractérisée par des états dépressifs, une irritabilité accrue, une agressivité, une faiblesse et des larmes..

La forme œdémateuse du syndrome prémenstruel comprend l'engorgement et l'augmentation mammaire. Le visage, les jambes et les doigts peuvent gonfler. Souvent, les femmes trouvent une réponse accrue aux odeurs, une augmentation de la transpiration, des ballonnements.

Les changements céphalgiques comprennent des maux de tête intenses et lancinants, irradiant souvent vers le contour des yeux. Il y a une douleur dans la région du cœur, des nausées, des vomissements, une transpiration abondante ou un engourdissement des membres.

La forme de crise du syndrome prémenstruel est caractérisée par des crises sympathico-surrénaliennes. Les signes du processus sont une augmentation de la pression, une sensation de pression dans la région de la poitrine, accompagnée de la peur de la mort et d'une augmentation du rythme cardiaque. La pathologie se manifeste plus souvent dans l'obscurité en raison du stress vécu, de la fatigue sévère, due à une maladie infectieuse. Souvent, la fin de la crise s'accompagne d'une miction active.

Selon la fréquence, la force et la durée des symptômes, on distingue une évolution légère ou sévère du syndrome prémenstruel. La forme légère ne présente pas plus de 4 symptômes, dont 1 à 2 sont prononcés (apparaissent dans 2 à 10 jours). Le syndrome sévère a de 5 à 12 conditions désagréables, et 2 à 5 d'entre elles sont les plus prononcées (trouvé maximum 14 / minimum 3 jours avant le début des saignements menstruels).

Douleur thoracique avant la menstruation

La plupart des beaux sexes connaissent la sensation d'engorgement, une augmentation de la sensibilité des glandes mammaires avant le début des règles. Le sein augmente de volume, les tissus de l'organe se densifient. Cela est dû au flux sanguin et au gonflement des glandes. Les changements de l'équilibre hormonal sont à l'origine de douleurs thoraciques pré-menstruelles.

Une sensibilité mammaire périodique ou mastodynie est un processus naturel. Les glandes mammaires sont des organes hormonodépendants. Produits par les ovaires, la progestérone et l'estradiol provoquent des changements mensuels dans les glandes. La deuxième partie du cycle se déroule sous l'influence de la progestérone, qui augmente la quantité de tissu glandulaire dans le sein (préparation à la grossesse et à l'allaitement), provoque son épaississement. Une légère douleur dans la région de la poitrine est normale.

La mastodynie est traitée en association avec d'autres symptômes - maux de tête, pics de tension artérielle, gonflement sévère des extrémités, troubles psycho-émotionnels, etc. L'effet complexe est prescrit en tenant compte de la gravité du syndrome douloureux, notamment:

  • l'adhésion à un régime sans sel tout en limitant les fluides et en excluant les produits qui provoquent le système nerveux (café, nombre d'épices, thé fort, boissons alcoolisées, chocolat, etc.);
  • une bonne routine de sommeil et de repos;
  • promenades obligatoires;
  • procédures de durcissement;
  • contrôle de l'activité physique;
  • influence par les méthodes de psychothérapie;
  • traitement médical.

Maux de tête avant la menstruation

Les réactions survenant dans le corps au niveau hormonal provoquent des maux de tête avant les règles. L'apparition de douleurs d'intensité variable avant et leur disparition après la menstruation est considérée comme un processus physiologique normal.

Les changements biochimiques dans le corps affectent la cyclicité des changements hormonaux. En conséquence, des douleurs dans la tête d'intensité variable apparaissent souvent, irradiant vers le globe oculaire, des troubles du sommeil, des étourdissements et des évanouissements se développent..

L'hormone œstrogène joue un rôle majeur dans l'augmentation de la sensibilité des femmes aux facteurs de stress, qui à leur tour provoquent le développement de migraines menstruelles. Le processus est particulièrement douloureux dans le contexte de troubles circulatoires, en règle générale, avec des vomissements, une sensibilité accrue à la lumière et au bruit. Des crises aiguës peuvent survenir avec des contraceptifs contenant des œstrogènes.

Comment reconnaître la douleur prémenstruelle?

Des douleurs dans le bas de l'abdomen, le bas du dos, des migraines insupportables, des douleurs dans les glandes mammaires sont la raison d'une intervention médicale.

Le diagnostic de la douleur avant la menstruation est effectué par la collecte des plaintes, un examen gynécologique, si nécessaire, soutenu par des études de laboratoire et instrumentales supplémentaires.

Prise d'anamnèse lors de la consultation préalable selon le patient:

  • la période de manifestation de la douleur et leur nature;
  • quand le syndrome douloureux a été noté pour la première fois;
  • des informations sur la présence d'une activité sexuelle et la réalisation de l'orgasme;
  • caractéristiques du cycle menstruel (durée, intervalle entre deux cycles, régularité);
  • la présence de douleur pendant les rapports sexuels;
  • problème d'infertilité;
  • le développement de maladies inflammatoires de la sphère génito-urinaire;
  • médicaments utilisés et méthodes de contraception.

L'examen par un gynécologue révèle:

  • troubles physiologiques dans les organes génitaux externes;
  • état de l'utérus, des appendices;
  • changements dans l'emplacement des organes génitaux internes;
  • maladies inflammatoires.
  • prélever des frottis pour la flore et effectuer des analyses par la méthode de réaction en chaîne par polymérase (PCR) pour détecter les infections «cachées»;
  • inoculation bactériologique afin de déterminer la sensibilité aux antibiotiques, uroseptiques;
  • vérifier les niveaux hormonaux dans la première et / ou la deuxième phase du cycle menstruel;
  • test sanguin biochimique, si nécessaire, le système d'hémostase (chargé d'arrêter le saignement en cas de lésion des vaisseaux sanguins et de maintenir le sang à l'état liquide);
  • tests de marqueurs oncologiques - reflètent le risque de cancer de la région génitale féminine.

Etude instrumentale de la douleur avant la menstruation:

  • Échographie des organes pelviens et de la poitrine;
  • mammographie - une méthode de radiographie est effectuée dans la première phase de la menstruation pour déterminer l'état du tissu mammaire.

Traiter la douleur avant la menstruation

Le traitement de la douleur avant la menstruation repose sur une approche intégrée et une sélection rigoureuse des médicaments, ainsi que sur la nomination d'une exposition non médicamenteuse sur une base individuelle.

Une attention particulière est accordée au fonctionnement du système nerveux central, car des perturbations dans son travail affectent la force du syndrome prémenstruel. L'équilibre nerveux du corps est atteint grâce au réflexe, à la psychothérapie, à la chiropratique viscérale et crânienne et à l'utilisation de techniques de thérapie orientale. Les tranquillisants stabilisants et les hypnotiques viennent à la rescousse, qui sont prescrits individuellement par le médecin dans chaque cas..

Le syndrome de la douleur est éliminé par des procédures physiothérapeutiques - courants, champs magnétiques, laser, ultrasons, etc. Ces méthodes de traitement sont sélectionnées en fonction de l'âge de la patiente, des caractéristiques de son corps et des maladies existantes.

L'inconfort dans la région des glandes mammaires diminue avec l'élimination des irritants externes - soutiens-gorge serrés et serrés. Des médicaments anti-inflammatoires du groupe non stéroïdien sont souvent utilisés: l'ibuprofène, le cétanol, l'indométacine, qui suppriment la synthèse des prostaglandines. Les substances homéopathiques - mastodinone et cyclodinone - ont fait leurs preuves. Vous devez retirer le café, le chocolat des aliments et surveiller la quantité de liquide consommée. Dans les cas graves, il est possible de prescrire des médicaments qui suppriment l'effet de l'hormone prolactine et des contraceptifs oraux combinés.

Le frovatriptan et le naratriptan sont utilisés pour soulager les migraines. Les médicaments n'agissent que sur la cause du mal de tête - les vaisseaux sanguins, sans exercer aucun effet sur les douleurs d'une autre étiologie. La posologie et l'évolution thérapeutique sont prescrites par le médecin en fonction des caractéristiques de la migraine. Certaines femmes, en massant le tissu conjonctif du bassin (environ 5 jours avant le début des règles), préviennent les maux de tête. Les médicaments antiépileptiques (tels que le topiramate) sont souvent utilisés pour traiter les migraines. L'association d'acide acétylsalicylique, de paracétamol et de caféine s'est avérée efficace dans la lutte contre les migraines prémenstruelles.

Le traitement optimal de la douleur avant la menstruation est une combinaison de médecine, de physiothérapie et de thérapie manuelle (massage gynécologique).

Prévention de la douleur avant la menstruation

La prévention de la douleur avant la menstruation comprend:

  • construire la routine quotidienne correcte (le rapport optimal entre le temps de travail et le repos);
  • sommeil complet;
  • la capacité de prévenir les conditions stressantes, l'absence de surcharge nerveuse;
  • choisir un mode de vie sain (ne pas fumer, avec peu d'alcool);
  • une diminution de la consommation de café, de thé fort (ils peuvent augmenter le syndrome douloureux);
  • surveillez votre propre poids (l'excès de poids affecte la manifestation de la douleur pendant la menstruation);
  • manger des légumes, des fruits;
  • fournir au corps les vitamines A, E, B;
  • enrichissement de l'alimentation en poisson, fruits de mer, huiles végétales, soja;
  • faire une activité physique régulière pour améliorer l'élasticité et tonifier les muscles;
  • des procédures aquatiques irremplaçables (baignade en mer, piscine, etc.).

La douleur avant la menstruation est malheureusement devenue la norme. Beaucoup de femmes le traversent docilement, sans remarquer la sonnerie d'alarme. Si la douleur devient insupportable, s'intensifie et ne s'arrête pas après la fin des règles, vous devez absolument consulter un spécialiste.

Tout fait mal avant la menstruation

Parfois, presque toutes les femmes ressentent de l'inconfort avant les règles. Il peut s'agir de douleurs thoraciques, de dépression, d'irritabilité, d'acné sur le visage. Contrairement à la croyance populaire, peu de femmes - moins de 10% - souffrent de douleurs très intenses avant la menstruation (le soi-disant syndrome prémenstruel), à cause desquelles elles peuvent perdre leur emploi, se séparer de leurs proches..

Causes de la douleur prémenstruelle: La douleur prémenstruelle est-elle due à un déséquilibre hormonal ou est-elle psychosociale? Il existe des preuves très convaincantes que la douleur avant la menstruation est associée aux hormones, car au cours de la semaine précédant la menstruation, le taux d'hormones féminines, d'œstrogène et de progestérone (excès d'œstrogène et manque de progestérone dans la deuxième phase du cycle menstruel) change et pendant la ménopause plus tôt chaque mois. les symptômes récurrents disparaissent - théorie hormonale.

La théorie de «l'intoxication hydrique» explique la cause de la douleur avant les changements mensuels du système rénine-angiotensine-aldostérone et les taux élevés de sérotonine. L'activation du système rénine-angiotensine augmente le taux de sérotonine et de mélatonine. Les œstrogènes peuvent également provoquer une rétention de sodium et d'eau dans le corps en augmentant la production d'aldostérone.

La théorie des troubles des prostaglandines explique bon nombre des différents symptômes du syndrome prémenstruel par des modifications de l'équilibre de la prostaglandine E1. Augmentation de l'expression de la prostaglandine E, observée dans la schizophrénie en raison de modifications des processus d'excitation cérébrale.

Le rôle principal dans la pathogenèse de la douleur avant la menstruation est attribué à une violation du métabolisme des neuropeptides (sérotonine, dopamine, opioïdes, noradrénaline, etc.) dans le système nerveux central et les processus neuroendocriniens périphériques associés. Ces dernières années, une grande attention a été portée aux peptides du lobe intermédiaire de l'hypophyse, en particulier à l'hormone mélanostimulante de l'hypophyse..

Cette hormone, lorsqu'elle interagit avec la bêta-endorphine, peut contribuer aux changements d'humeur. Les endorphines augmentent les taux de prolactine et de vasopressine et inhibent l'action de la prostaglandine E dans les intestins, entraînant un engorgement mammaire, de la constipation et des ballonnements.

L'impulsion de l'apparition de la douleur avant la menstruation peut être l'avortement, la ligature des trompes de Fallope, l'échec de la contraception hormonale, les maladies infectieuses, la grossesse anormale et l'accouchement. Tous ces événements qui se produisent dans la vie de presque toutes les femmes peuvent conduire à la même «panne» - une diminution du niveau de progestérone naturelle, qui est produite par les ovaires dans la seconde moitié du cycle menstruel..

Plusieurs chercheurs ont étudié le lien possible entre la douleur prémenstruelle et le dysfonctionnement thyroïdien, la détresse émotionnelle saisonnière et les troubles du rythme circadien, qui sont traités avec une lumière vive à haute dose et à spectre complet. Mais jusqu'à présent, la cause de la douleur avant la menstruation reste aussi mystérieuse qu'en 1931, lorsque l'obstétricien-gynécologue Robert Frank, MD, utilisa pour la première fois le terme «syndrome prémenstruel» pour décrire la perturbation cyclique de l'état psychologique dont souffraient ses patientes..

Le syndrome prémenstruel (SPM) est un ensemble de symptômes pathologiques qui surviennent quelques jours avant la menstruation et disparaissent dans les premiers jours de la menstruation. Le syndrome prémenstruel se manifeste principalement par des troubles du système nerveux central, des troubles végétatifs-vasculaires et métaboliques-endocriniens.

Les symptômes du syndrome prémenstruel comprennent l'irritabilité, la dépression, les larmes, l'agressivité, les maux de tête, les étourdissements, les nausées, les vomissements, les douleurs cardiaques, la tachycardie, l'engorgement mammaire, l'œdème, les flatulences, la soif, l'essoufflement et la fièvre. Les manifestations neuropsychiques du syndrome prémenstruel se traduisent non seulement par des plaintes, mais également par un comportement inapproprié des patients.

En fonction de la prédominance de certains symptômes, on distingue les formes neuropsychiques, œdémateuses, céphalgiques et de crise du syndrome prémenstruel.

1. Dans le tableau clinique de la forme neuropsychique du syndrome prémenstruel, l'irritabilité ou la dépression prévaut (chez les jeunes femmes, la dépression prévaut plus souvent et l'agressivité est notée à l'adolescence), ainsi que la faiblesse, les larmes..

2. La forme œdémateuse du syndrome prémenstruel se manifeste par un engorgement prononcé et une douleur des glandes mammaires, un gonflement du visage, des jambes, des doigts et des ballonnements. De nombreuses femmes atteintes de forme œdémateuse transpirent, sont plus sensibles aux odeurs.

3. La forme céphalgique du syndrome prémenstruel se manifeste cliniquement par une céphalée lancinante intense irradiant le globe oculaire. Les maux de tête sont accompagnés de nausées, de vomissements, la pression artérielle ne change pas. Un tiers des patients atteints de la forme céphalgique du syndrome prémenstruel souffrent de dépression, de douleurs au cœur, de transpiration et d'engourdissement des mains..

4. La forme de crise du syndrome prémenstruel s'accompagne de crises sympathico-surrénaliennes. La crise commence par une augmentation de la pression artérielle, il y a une sensation de pression derrière le sternum, la peur de la mort, des palpitations. Les crises surviennent généralement le soir ou la nuit et peuvent être déclenchées par le stress, la fatigue ou une maladie infectieuse. Les crises se terminent souvent par des mictions abondantes.

En fonction du nombre, de la durée et de l'intensité des symptômes, on distingue le syndrome prémenstruel léger et sévère. Avec le syndrome prémenstruel léger, 3-4 symptômes sont observés, 1-2 d'entre eux sont significativement prononcés. Les symptômes apparaissent 2 à 10 jours avant le début de vos règles. Avec le syndrome prémenstruel sévère, 5 à 12 symptômes surviennent 3 à 14 jours avant la menstruation, et 2 à 5 d'entre eux sont prononcés.

Avez-vous mal avant vos règles? Voulez-vous connaître des informations plus détaillées ou avez-vous besoin d'une inspection? Vous pouvez prendre rendez-vous avec le médecin du laboratoire Euro, toujours à votre service! Les meilleurs médecins vous examineront, examineront les signes extérieurs et aideront à identifier la maladie par les symptômes, vous conseilleront et vous fourniront l'assistance nécessaire. Vous pouvez également appeler un médecin à domicile. Clinic Euro Lab est ouvert pour vous 24 heures sur 24.

Comment contacter la clinique:
Le numéro de téléphone de notre clinique à Kiev: (+38 044) 206-20-00 (multicanal). Le secrétaire de la clinique sélectionnera un jour et une heure convenables pour vous de visiter le médecin. Notre emplacement et nos directions sont répertoriés ici. Regardez plus en détail tous les services de la clinique sur sa page personnelle.

Si vous avez déjà effectué des recherches, assurez-vous de prendre leurs résultats pour une consultation avec un médecin. Si la recherche n'a pas été effectuée, nous ferons tout le nécessaire dans notre clinique ou avec nos collègues d'autres cliniques.

Votre corps vous fait-il mal avant vos règles? Vous devez faire très attention à votre santé en général. Les gens ne prêtent pas suffisamment attention aux symptômes des maladies et ne réalisent pas que ces maladies peuvent mettre leur vie en danger. Il existe de nombreuses maladies qui au début ne se manifestent pas dans notre corps, mais à la fin, il s'avère que, malheureusement, il est trop tard pour les traiter. Chaque maladie a ses propres signes spécifiques, des manifestations externes caractéristiques - les soi-disant symptômes de la maladie. L'identification des symptômes est la première étape du diagnostic des maladies en général. Pour ce faire, il vous suffit d'être examiné par un médecin plusieurs fois par an afin non seulement de prévenir une maladie terrible, mais aussi de maintenir un esprit sain dans le corps et dans l'ensemble du corps..

Si vous souhaitez poser une question à un médecin - utilisez la section de la consultation en ligne, vous y trouverez peut-être des réponses à vos questions et lirez des conseils pour prendre soin de vous. Si vous êtes intéressé par les critiques de cliniques et de médecins, essayez de trouver les informations dont vous avez besoin sur le forum. Inscrivez-vous également sur le portail médical d'Euro lab pour être constamment mis à jour avec les dernières nouvelles et mises à jour d'informations sur le site, qui seront automatiquement envoyées à votre courrier..

La carte des symptômes est uniquement à des fins éducatives. Ne vous soignez pas; pour toutes questions concernant la définition de la maladie et les méthodes de traitement, contactez votre médecin. EUROLAB n'est pas responsable des conséquences causées par l'utilisation des informations publiées sur le portail.

Il est rare de trouver une femme qui se sent à l'aise à la veille des jours critiques. Chacune a ressenti de la douleur avant la menstruation au moins une fois dans sa vie. En fonction de l'état de santé et des caractéristiques individuelles de l'organisme, l'inconfort dans le bas-ventre se manifeste par des perturbations hormonales, des changements cycliques dans les organes génitaux internes, un syndrome prémenstruel et des maladies latentes. Le fait de s'inquiéter des symptômes indésirables dépend de leur nature et de leur intensité. La présence de spasmes sévères, de règles douloureuses sévères, peut être le signe d'une condition dangereuse et est toujours une raison pour un examen médical approfondi.

La ligne entre la norme et la pathologie avec le développement de symptômes de douleur avant et pendant le cycle menstruel est assez mince. Le concept de «douleur intense» pour chaque femme a sa propre signification. Pour les femmes avec des seuils de douleur bas et élevés, la même sensation provoque des réponses différentes. Les premiers tombent littéralement des pieds à cause d'une douleur insupportable, ce qui pour les seconds semble assez supportable. Pour cette raison, la simple description des symptômes de la douleur cause des difficultés pour les médecins, il est nécessaire d'enregistrer d'autres caractéristiques..

Il existe de nombreuses raisons qui aggravent l'état de santé avant la menstruation:

  • Syndrome prémenstruel (SPM). C'est une erreur de croire que les signes de l'approche de la menstruation apparaissent dans un à deux jours. Ils surviennent souvent une semaine ou plus tôt. Manifestations typiques pour la majorité: douleur douloureuse ou persistante dans le bas de l'abdomen, accompagnée de symptômes autonomes ou neurologiques. Le SPM est médicalement normal tant qu'il provoque des symptômes de faible intensité et n'interfère pas avec la routine normale.
  • Hypothermie. L'habitude de porter des vêtements et des chaussures légers et hors saison, une exposition prolongée au froid entraînent souvent un vasospasme ultérieur dans la région pelvienne et des douleurs avant le début des règles..
  • Activité physique épuisante. Le travail difficile, le sport ou la levée de poids avant vos règles entraînent presque toujours de la douleur.
  • Activité physique insuffisante. L'habitude de rester assis au même endroit pendant une longue période, l'aversion pour la marche et la marche provoquent des troubles circulatoires et une congestion dans la région pelvienne, qui est l'un des facteurs provoquant des douleurs..
  • Pathologie du tractus gastro-intestinal. Syndrome du côlon irritable, dysbiose, colite avant l'aggravation des règles, ballonnements, flatulences, apparition de coliques.
  • Obésité. Un excès de tissu adipeux interne dans la cavité abdominale entraîne une modification des niveaux hormonaux, augmente la congestion sanguine dans les organes génitaux, qui se manifeste par une douleur avant la menstruation.
  • Dispositifs intra-utérins. Ces contraceptifs présentent de nombreux inconvénients, notamment des manifestations fréquentes d'algodisménorrhée..
  • Troubles gynécologiques. Une des conditions courantes qui causent des douleurs avant les jours critiques est l'endométriose - la prolifération de l'épithélium tapissant la cavité utérine à l'extérieur de celle-ci. La déviation du dos de l'organe ou son sous-développement physique conduit invariablement à des douleurs avant le début du cycle.
  • Complications après une intervention chirurgicale sur les organes pelviens ou après un accouchement difficile. Les cicatrices et autres modifications tissulaires destructrices provoquent souvent des douleurs acycliques et prémenstruelles.
  • Inflammation et douleur dans les reins. De nombreuses formes de néphrite sont aggravées à la veille des règles..

La question de savoir si le ventre d'une femme en bonne santé peut faire mal avant la menstruation suscite de nombreuses discussions dans les cercles médicaux. La plupart sont d'avis que les douleurs physiologiques sont toujours de faible intensité, de nature vague et ne doivent pas être perçues comme des coups de couteau, des coupures ou des tirants..

Quelles maladies il y a de la douleur avant la menstruation

Les douleurs pathologiques avant le début des menstruations ne sont pas toujours secondaires, elles peuvent survenir immédiatement après la formation du cycle. Dans ces cas, ils parlent de troubles de santé congénitaux. Trouver la vraie raison de la détérioration du bien-être des adolescents et des jeunes filles n'est pas facile, surtout si l'examen externe et les tests de laboratoire généraux n'indiquent pas la présence de violations.

Maladies courantes dans lesquelles une douleur primaire avant la menstruation est possible:

  • activité endocrinienne insuffisante des ovaires, des glandes surrénales, de l'hypophyse;
  • dysplasie du tissu conjonctif.

Dans de telles conditions, la douleur commence à se développer une semaine ou plus avant le cycle prévu, un syndrome prémenstruel sévère avec de nombreux symptômes somatiques et nerveux est probable:

  • étourdissements, maux de tête, migraines;
  • les pics de tension artérielle;
  • transpiration abondante;
  • engourdissement des doigts;
  • violation de la thermorégulation;
  • tachycardie;
  • gonflement général;
  • l'apparition de kilos en trop;
  • indigestion.

Souvent les os et tout le corps font mal, la peau pâlit ou rougit, il y a des douleurs de traction d'intensité modérée ou sévère dans l'abdomen.

Dans l'endométriose, un signe typique, en plus des symptômes douloureux, est la nature spécifique de la décharge: ils commencent et se terminent par des caillots brun foncé, indiquant la présence de cellules endométriales en dehors de la cavité utérine.

Il est très dangereux si des déchirures ou des crampes aiguës peu de temps avant la menstruation apparaissent soudainement. Cela peut indiquer des fibromes progressifs, une grossesse extra-utérine ou un début de fausse couche..

Les adhérences dans la région pelvienne, la salpingo-ovariite, le kyste provoquent des douleurs ovariennes sévères dans presque tous les cas de morbidité. Souvent, l'algoménorrhée s'accompagne de violations du cycle menstruel lui-même - des retards dans le début des menstruations de plusieurs jours à deux semaines ou plus.

De nombreuses infections sexuellement transmissibles sont cachées et, dans les cas avancés, elles affectent l'utérus et les appendices. Quelques jours avant le début des règles, sous l'influence d'un changement hormonal, l'agent pathogène est activé, provoquant un certain nombre de symptômes négatifs: démangeaisons et gonflement sévères des organes génitaux externes, sensation de brûlure, inconfort physique, présence de décharge étrange - des douleurs abdominales peuvent également apparaître pour ces raisons.

Maladies non liées à la gynécologie, dans lesquelles une douleur intense apparaît pendant la période prémenstruelle:

  • appendicite aiguë ou chronique;
  • obstruction intestinale;
  • varices du petit bassin;
  • pierre sortant de la vessie ou de l'uretère.

Si ces pathologies sont associées au SPM, une douleur dans la cavité abdominale peut être confondue avec de fortes contractions de l'utérus avant la menstruation.

Pour déterminer pourquoi l'estomac fait mal avant la menstruation, il est nécessaire de subir un examen détaillé. En règle générale, cela commence par une anamnèse. Le médecin interroge le patient, découvrant à quelle période les signes négatifs sont apparus, ainsi que:

  • la douleur survient régulièrement ou occasionnellement, quelle est leur nature;
  • y a-t-il d'autres symptômes?
  • si le patient utilise une barrière et d'autres formes de contraception;
  • y a-t-il des problèmes dans la vie sexuelle, si oui, quoi;
  • si des maladies inflammatoires ou infectieuses ont déjà été détectées, s'il y a eu des grossesses, des avortements, des accouchements.

Pour les études de laboratoire générales et biochimiques, l'urine, le sang, le grattage de la membrane muqueuse du vagin et du col de l'utérus sont nécessaires. La culture bactérienne, ELISA, PCR peuvent être nécessaires s'il y a des raisons de soupçonner que la douleur abdominale basse est le résultat d'une infection.

Pour clarifier les pathologies possibles des organes internes pour toute nature de symptômes, une échographie est prescrite. Le médecin évalue l'emplacement et la forme de l'utérus, l'état de l'endomètre, des ovaires, la perméabilité des trompes de Fallope, révèle des signes d'inflammation ou de changements. Dans les cas difficiles, une laparoscopie diagnostique est réalisée.

S'il y a des raisons de croire que la douleur qui survient est la conséquence de maladies et de douleurs intestinales, une coloscopie ou une IRM est réalisée.

Pour déterminer le seuil de douleur, la sensibilité du système nerveux de la femme dans le pli cutané peut être testée à l'aide d'un algésimètre..

Dans certains cas, le diagnostic peut prendre plusieurs mois..

Douleur avant la menstruation

Le syndrome prémenstruel habituel en l'absence de toute maladie ne provoque pas de douleur prononcée. L'inconfort caractéristique de cette période est une sensation de tension ou floue, n'ayant pas de localisation claire, serrant dans le bas de l'abdomen. Les signes n'augmentent pas pendant le mouvement ou dans une certaine position, peuvent être accompagnés d'une légère faiblesse musculaire, de changements d'humeur et de somnolence. Une augmentation de la sensibilité du mamelon est possible. Les symptômes peuvent apparaître un jour ou plusieurs jours avant la menstruation, tous les mois au cours de la même période.

Le SPM pathologiquement courant se manifeste de différentes manières et fait partie de l'algoménorrhée. Les douleurs sévères apparaissent souvent non seulement avant les menstruations, mais bien avant elles, ainsi qu'au milieu du cycle. Les sensations ont un caractère de crampes ou de douleurs, couvrent toute la cavité abdominale, donnent au bas du dos, à l'anus, aux fesses, au haut des cuisses. La douleur réagit mal à la prise d'analgésiques. Les douleurs prémenstruelles peuvent être accompagnées de symptômes désagréables: troubles gastro-intestinaux, nausées, crampes des membres inférieurs.

Une douleur coupante atroce à un moment donné, vous obligeant à vous plier en deux ou à chercher une position appropriée, n'est jamais une conséquence du syndrome prémenstruel. Cela peut être un signe d'appendicite, de colique rénale, de kystes rompus, de fibromes, de trompes de Fallope.

Vous pouvez prendre n'importe quel médicament uniquement en étant sûr de la cause de la douleur qui survient, c'est-à-dire après avoir passé le diagnostic. Sinon, vous risquez d'aggraver votre condition physique..

Avec les troubles existants des fonctions endocriniennes, les maladies des ovaires, de la glande thyroïde, un traitement hormonal substitutif est généralement prescrit et l'apport de vitamines des groupes B, A, E, d'acide ascorbique à des doses thérapeutiques. Il peut s'agir d'injections ou de complexes vitaminiques et minéraux et de compléments alimentaires spéciaux.

Les maladies inflammatoires de la sphère génito-urinaire nécessitent un traitement antibiotique. Si la cause de la douleur de nature coupante ou spasmodique aiguë est une maladie systémique ou intestinale, on ne peut pas se passer de restaurer le fonctionnement normal des organes malades à l'aide de médicaments spéciaux.

Avec un syndrome prémenstruel sévère, un ensemble de mesures est nécessaire pour aider à corriger la violation de l'écoulement du sang menstruel, à prévenir le gonflement de la région génitale et à éliminer les symptômes. Pour cela, un cours de physiothérapie est prescrit: électrophorèse, irradiation ultraviolette et laser. Ils utilisent des analgésiques, des antispasmodiques, avec lesquels vous pouvez vous débarrasser des crises de douleur sévères. Parmi les recommandations: exercices thérapeutiques, massage, phytothérapie. Bien soulager les douleurs prémenstruelles et soulager les autres symptômes des décoctions PMS de sauge, renouée, racine de potentille, achillée millefeuille, bourse de berger.

La natation, la danse, le ski, l'activité physique aérobie ont un excellent effet thérapeutique..

La douleur avant la menstruation est une raison pour contacter un établissement médical, surtout si le symptôme est intermittent. Le premier médecin à consulter est un gynécologue. Sur la base des résultats de l'examen, des plaintes présentées et des analyses reçues, une consultation avec un endocrinologue, un neuropathologiste, un psychothérapeute sera nécessaire, car le plus souvent les douleurs abdominales avant les règles sont de nature hormonodépendante ou neurogène. Lors de l'examen, le patient peut être référé à un ostéopathe, chirurgien, gastro-entérologue, généticien.

Une douleur très intense avant le début des règles n'est pas la norme, mais indique la présence de troubles hormonaux, d'anomalies génétiques, de malformations du développement physiologique du système reproducteur ou de maladies latentes. Pour vous débarrasser des tourments et éviter de graves complications, vous devez réagir à temps à tout changement de votre bien-être habituel et demander l'aide de spécialistes..

Symptômes de douleur avant la menstruation

Le syndrome prémenstruel (SPM) est compris comme une communauté de pathologies qui apparaissent avant la menstruation et disparaissent avec l'apparition des saignements. Le syndrome est principalement causé par des dysfonctionnements du système nerveux central, des pathologies végétatives-vasculaires ou métaboliques-endocriniennes.

Le syndrome prémenstruel est caractérisé par: une irritation sans cause, une faiblesse et des étourdissements, des nausées, une dépression, des larmes, des manifestations de comportement agressif, des douleurs cardiaques, une gêne dans la poitrine et le bas du dos, un gonflement, des flatulences, un essoufflement. Certaines femmes ont un comportement inapproprié.

Les symptômes de la douleur avant la menstruation sont divisés en manifestations neuropsychiques, œdémateuses, céphalgiques et de crise..

La forme neuropsychiatrique est caractérisée par des états dépressifs, une irritabilité accrue, une agressivité, une faiblesse et des larmes..

La forme œdémateuse du syndrome prémenstruel comprend l'engorgement et l'augmentation mammaire. Le visage, les jambes et les doigts peuvent gonfler. Souvent, les femmes trouvent une réponse accrue aux odeurs, une augmentation de la transpiration, des ballonnements.

Les changements céphalgiques comprennent des maux de tête intenses et lancinants, irradiant souvent vers le contour des yeux. Il y a une douleur dans la région du cœur, des nausées, des vomissements, une transpiration abondante ou un engourdissement des membres.

La forme de crise du syndrome prémenstruel est caractérisée par des crises sympathico-surrénaliennes. Les signes du processus sont une augmentation de la pression, une sensation de pression dans la région de la poitrine, accompagnée de la peur de la mort et d'une augmentation du rythme cardiaque. La pathologie se manifeste plus souvent dans l'obscurité en raison du stress vécu, de la fatigue sévère, due à une maladie infectieuse. Souvent, la fin de la crise s'accompagne d'une miction active.

Selon la fréquence, la force et la durée des symptômes, on distingue une évolution légère ou sévère du syndrome prémenstruel. La forme légère ne présente pas plus de 4 symptômes, dont 1 à 2 sont prononcés (apparaissent dans 2 à 10 jours). Le syndrome sévère a de 5 à 12 conditions désagréables, et 2 à 5 d'entre elles sont les plus prononcées (trouvé maximum 14 / minimum 3 jours avant le début des saignements menstruels).

La plupart des beaux sexes connaissent la sensation d'engorgement, une augmentation de la sensibilité des glandes mammaires avant le début des règles. Le sein augmente de volume, les tissus de l'organe se densifient. Cela est dû au flux sanguin et au gonflement des glandes. Les changements de l'équilibre hormonal sont à l'origine de douleurs thoraciques pré-menstruelles.

Une sensibilité mammaire périodique ou mastodynie est un processus naturel. Les glandes mammaires sont des organes hormonodépendants. Produits par les ovaires, la progestérone et l'estradiol provoquent des changements mensuels dans les glandes. La deuxième partie du cycle se déroule sous l'influence de la progestérone, qui augmente la quantité de tissu glandulaire dans le sein (préparation à la grossesse et à l'allaitement), provoque son épaississement. Une légère douleur dans la région de la poitrine est normale.

La mastodynie est traitée en association avec d'autres symptômes - maux de tête, pics de tension artérielle, gonflement sévère des extrémités, troubles psycho-émotionnels, etc. L'effet complexe est prescrit en tenant compte de la gravité du syndrome douloureux, notamment:

  • l'adhésion à un régime sans sel tout en limitant les fluides et en excluant les produits qui provoquent le système nerveux (café, nombre d'épices, thé fort, boissons alcoolisées, chocolat, etc.);
  • une bonne routine de sommeil et de repos;
  • promenades obligatoires;
  • procédures de durcissement;
  • contrôle de l'activité physique;
  • influence par les méthodes de psychothérapie;
  • traitement médical.

Les réactions survenant dans le corps au niveau hormonal provoquent des maux de tête avant les règles. L'apparition de douleurs d'intensité variable avant et leur disparition après la menstruation est considérée comme un processus physiologique normal.

Les changements biochimiques dans le corps affectent la cyclicité des changements hormonaux. En conséquence, des douleurs dans la tête d'intensité variable apparaissent souvent, irradiant vers le globe oculaire, des troubles du sommeil, des étourdissements et des évanouissements se développent..

L'hormone œstrogène joue un rôle majeur dans l'augmentation de la sensibilité des femmes aux facteurs de stress, qui à leur tour provoquent le développement de migraines menstruelles. Le processus est particulièrement douloureux dans le contexte de troubles circulatoires, en règle générale, avec des vomissements, une sensibilité accrue à la lumière et au bruit. Des crises aiguës peuvent survenir avec des contraceptifs contenant des œstrogènes.

Causes et méthodes d'élimination des maux de tête avant la menstruation

Le syndrome prémenstruel et les jours critiques peuvent causer un inconfort important chez les femmes. Lorsque les compagnons habituels de la menstruation sont accompagnés de symptômes supplémentaires, les choses empirent encore. Si un mal de tête apparaît pendant la menstruation, ne paniquez pas et précipitez-vous pour prendre des analgésiques. Souvent, la manifestation se produit dans le contexte d'un changement de l'arrière-plan émotionnel d'une femme. Les larmes, la détérioration de l'humeur, l'anxiété entraînent un stress excessif et le développement d'une céphalalgie. Si les techniques de relaxation et les sédatifs naturels ne fonctionnent pas, cela vaut la peine de consulter un médecin. L'apparition systématique d'un symptôme peut indiquer la présence de problèmes cachés dans le corps..

  1. Pourquoi ma tête me fait-elle mal avant la menstruation?
  2. Sensibilité à la migraine
  3. Les maladies vasculaires
  4. Éclats hormonaux
  5. Anémie
  6. Prendre des contraceptifs
  7. Équilibre eau-sel
  8. Problèmes intestinaux
  9. Comment soulager les douleurs menstruelles
  10. Pilules contre les maux de tête menstruels
  11. Traitement avec des remèdes populaires

Pourquoi ma tête me fait-elle mal avant la menstruation?

La céphalalgie pendant ou avant la menstruation peut être un symptôme indépendant, mais le plus souvent, elle se révèle être seulement l'une d'un groupe de manifestations.

Selon les caractéristiques individuelles, le mal de tête s'accompagne de nausées, de crampes abdominales, d'irritabilité, d'œdème et d'une légère augmentation de la température. Cela est dû à des changements hormonaux dans le corps. Ils conduisent à un changement dans le déroulement habituel d'un certain nombre de processus. Chez certaines femmes, le tableau clinique est le plus prononcé avant la menstruation, mais parfois des symptômes apparaissent après la fin des règles..

Sensibilité à la migraine

La maladie neurologique est de nature vasculaire - la céphalalgie résulte d'un rétrécissement pathologique et d'une expansion des canaux sanguins. Certaines femmes ont une prédisposition à la maladie, mais généralement elle ne se manifeste d'aucune façon. Ou la symptomatologie est floue et ne diffère pas en luminosité. Quelques jours avant le début des menstruations, les pics d'hormones augmentent la gravité des changements vasculaires. Le résultat est une céphalalgie sévère associée à des nausées, des étourdissements, une réaction violente aux sons et aux odeurs.

Souvent, toutes les sensations inconfortables disparaissent d'elles-mêmes immédiatement après le début des règles ou à la fin. Le traitement d'un tel mal de tête pendant la menstruation est sélectionné individuellement. Il peut s'agir de prendre des produits chimiques et des médicaments naturels, en utilisant des techniques de physiothérapie.

Les maladies vasculaires

Si vous avez des maux de tête sévères et des nausées avant vos règles, vous devez consulter un médecin et vous assurer que vos vaisseaux sanguins sont sains..

Les jours critiques, le débit sanguin augmente, ce qui entraîne une augmentation significative de la charge sur les canaux. Si les parois des formations ne sont pas assez élastiques, trop perméables ou si leur ton est réduit, elles n'ont pas le temps de s'adapter aux changements. Le résultat est une céphalalgie pressante ou spastique. Le traitement symptomatique dans ce cas ne donne pas l'effet souhaité. Seule une thérapie systématique visant à combattre la source du problème donnera un résultat durable et prononcé..

Les pics hormonaux

Souvent, les crises de maux de tête avec SPM sont le résultat d'un processus naturel - la préparation du corps d'une femme à la grossesse. Il s'accompagne de la libération de grands volumes de progestérone.

Lorsque la conception ne se produit pas, la quantité d'hormone dans le sang diminue fortement, provoquant une céphalalgie. Le plus souvent, il est douloureux et obsessionnel, mais pas trop prononcé. Si les poussées hormonales ne causent pas d'inconfort important, il vaut mieux simplement les endurer. Sinon, vous devriez contacter votre gynécologue qui vous conseillera sur les meilleures façons d'atténuer la maladie. Vous ne devez pas expérimenter vous-même les analgésiques et les antispasmodiques.

Anémie

Une diminution du taux d'hémoglobine et une diminution du nombre de globules rouges dans le plasma sanguin et les jours ordinaires s'accompagnent d'une diminution de la pression artérielle, des étourdissements, des céphalalgies, de la faiblesse, de la fatigue.

Les saignements pendant la menstruation aggravent la situation, exacerbant le tableau clinique. Le cerveau commence à subir une forte carence en oxygène. Une femme dans un tel contexte a de graves maux de tête, les symptômes énumérés ci-dessus sont observés et son appétit disparaît. La situation peut être améliorée en marchant à l'air frais, en se nourrissant correctement et en prenant des complexes minéraux avec du fer et de la vitamine B12. Même si le problème ne se manifeste que pendant la période de menstruation, il vaut mieux ne pas l'ignorer, mais suivre un traitement.

Prendre des contraceptifs

Un déséquilibre hormonal dans le corps féminin peut être provoqué artificiellement. Dans 99% des cas, les actions des dames elles-mêmes sont à blâmer. Ils commencent à prendre des médicaments hormonaux sans consulter leur médecin. Le plus souvent, des problèmes découlent de l'utilisation de contraceptifs hormonaux. Contrairement à la croyance populaire, ces produits doivent être sélectionnés individuellement, en tenant compte de l'âge et de l'état général de la personne. Si une femme utilisant cette méthode de contraception a mal à la tête pendant ses règles, elle devrait consulter un gynécologue. De telles expériences sont lourdes de graves problèmes pour le corps, allant jusqu'à l'échec des processus métaboliques et des accidents vasculaires cérébraux..

Équilibre eau-sel

La menstruation s'accompagne d'un déséquilibre hydrique. Une augmentation des taux de progestérone provoque un gonflement des tissus. Le liquide dans le corps est retenu, le poids corporel augmente. Même le cerveau gonfle en raison d'une augmentation du volume de LCR en circulation. La pression sur le crâne augmente, une céphalalgie apparaît.

La douleur après les règles ou pendant celles-ci ne se produira pas si vous suivez ces règles:

  • refus de boire de grands volumes de liquide;
  • exclusion temporaire du menu des viandes fumées, conserves, cornichons et marinades;
  • réduire la quantité de sel dans l'alimentation;
  • boire des boissons naturelles diurétiques (thé aux airelles ou aux canneberges).

L'acceptation des diurétiques pharmaceutiques doit être convenue avec le médecin. L'utilisation indépendante de ces fonds entraîne des chutes de tension artérielle et une aggravation de la situation. L'utilisation systématique de produits menace l'insuffisance rénale.

Problèmes intestinaux

Les femmes, dont le corps est obstrué par des scories, ont souvent mal à la tête pendant les règles. Leurs intestins n'ont pas le temps de traiter le contenu et d'éliminer les produits de décomposition. Pendant la période de menstruation, une charge supplémentaire tombe sur le corps. Ensuite, la membrane muqueuse du tube digestif commence à absorber des substances nocives. Ils pénètrent dans la circulation sanguine et provoquent l'apparition de symptômes d'intoxication légère. Le mal de tête dans de tels cas est douloureux, constant, accompagné de vertiges, de faiblesse et d'une détérioration générale du bien-être. Prendre des analgésiques obstrue encore plus les intestins. Pour éviter une telle douleur, il est nécessaire de se désintoxiquer avec des régimes ou des médicaments spéciaux..

Comment soulager les douleurs menstruelles

Si le syndrome de céphalée prémenstruelle se produit encore et encore, vous devriez consulter un gynécologue. Le spécialiste évaluera les caractéristiques de la situation et sélectionnera la meilleure option pour faire face au problème.

Souvent, il suffit de changer le régime de la journée, l'utilisation de compresses froides, de longues promenades au grand air.

La correction du régime donne un bon effet. Le menu exclut le café, le chocolat et les boissons alcoolisées, les produits semi-finis et tout produit contenant des conservateurs ou des colorants. Il est également préférable de s'abstenir de fumer avec un tel problème..

Pilules contre les maux de tête menstruels

Le traitement médicamenteux de la maladie doit être convenu avec le médecin. L'exception concerne les situations où il n'est pas possible de consulter un spécialiste et que la douleur est si intense qu'il est impossible de la supporter.

En guise d'aide ponctuelle, vous pouvez essayer de prendre ces pilules:

  • "Nurofen" - le résultat doit apparaître au plus tard une demi-heure et durer 6-8 heures;
  • "Ketanov" est l'un des remèdes les plus efficaces qui soulage la céphalalgie en 15-20 minutes pendant 6-8 heures et même plus;
  • "Citramon" - le remède ne peut être pris qu'au début d'une crise douloureuse, puis l'effet viendra dans quelques minutes et durera environ 6 heures;
  • «Imet» est un médicament pour les douleurs légères à modérées. Il peut être pris jusqu'à 3 jours, en gardant au moins 4-5 heures entre les approches..

Avant de prendre le produit, vous devez lire attentivement les instructions et suivre strictement ses points. Il est strictement interdit de dépasser la posologie ou d'augmenter la fréquence de prise de médicaments. Si vous ne parvenez pas à vous débarrasser du mal de tête avec la première pilule, il vaut mieux appeler une ambulance.

Traitement avec des remèdes populaires

Si votre mal de tête pré-menstruel n'est pas un problème chronique, vous pouvez essayer des remèdes naturels pour cela. En tant que thérapie systématique, ces approches ne sont pas pertinentes. Ils ne sont pas non plus capables de soulager une céphalalgie sévère.

Méthodes pour se débarrasser des maux de tête menstruels:

  • froid - une serviette humide peut être placée sur le front ou à l'arrière de la tête, en fonction de l'emplacement du symptôme. Si l'estomac fait mal, mais qu'il n'y a pas de crampes, il est recommandé d'appuyer en plus sur un coussin chauffant avec de l'eau froide sur l'estomac;
  • aromathérapie - l'inhalation d'huiles essentielles et l'exécution de massages avec elles peuvent soulager la condition en quelques minutes. Mieux encore, l'eucalyptus, la menthe, le romarin et la lavande font face à une telle douleur;
  • écorces de citron - il suffit d'appliquer des produits frais sur les tempes avec le côté clair et de frotter légèrement la peau avec eux pendant 3-5 minutes. Les éléments secs doivent d'abord être trempés dans de l'eau tiède.

Avant ou pendant les jours critiques, vous ne devez pas utiliser de bains chauds ni de compresses chauffantes. De telles approches peuvent vraiment apporter un soulagement notable rapidement, mais l'effet ne durera que quelques minutes. Alors la situation ne fera qu'empirer.

Des études récentes menées par des scientifiques ont montré que l'apparition de signes de SPM est une sorte de signal du corps sur la présence de problèmes. Même si le symptôme de ce syndrome avant la menstruation est exclusivement un mal de tête, il est préférable de vérifier votre état de santé avec un médecin. Souvent, ces manifestations sont les seules avec un certain nombre de pathologies cachées..

Le bas-ventre fait mal avant la menstruation: les principales causes de la douleur

La menstruation est un processus naturel dans le corps, caractérisé par le fonctionnement normal du système reproducteur de la femme. Cependant, chaque femme éprouve une intensité et une durée différentes de la douleur avant la menstruation. La douleur dans le bas de l'abdomen peut être insignifiante, ou elle peut causer un inconfort sévère, ce qui ne permet pas à une femme d'exercer pleinement une activité.

Les principales causes de la douleur

Les causes des douleurs abdominales basses peuvent être différentes. Seul un spécialiste qualifié peut prescrire les examens nécessaires pour connaître les raisons exactes.

Si une semaine avant la menstruation ou immédiatement avant son apparition, le bas-ventre fait mal ou fait très mal ou de manière insupportable, vous ne devez pas reporter une visite chez le médecin. Cela est justifié par le fait que la douleur est un signe assez fréquent que quelque chose ne va pas dans le corps d'une femme..

Un traitement opportun et la mise en œuvre des recommandations du gynécologue éviteront les complications possibles et préserveront la fonction de reproduction.

Cet article traite des causes les plus courantes de douleur avant la menstruation..

Algoménorrhée comme cause la plus fréquente de règles douloureuses

L'algoménorrhée est un trouble gynécologique courant caractérisé par un dysfonctionnement menstruel et des menstruations douloureuses. L'algoménorrhée survient chez presque une femme sur deux.

Cette violation se manifeste par des douleurs périodiques dans le bas de l'abdomen avant le début des règles. Les douleurs abdominales basses peuvent varier en intensité et en durée. La femme a le sentiment que les douleurs couvrent les intestins. L'algoménorrhée commence dans la plupart des cas une semaine avant le début des règles et peut se poursuivre tout au long du cycle menstruel. La nature de la douleur caractéristique de l'algoménorrhée peut être décrite comme des crampes, des tiraillements, des douleurs.

Distinguer l'algoménorrhée primaire et secondaire:

    L'algoménorrhée primaire survient à la suite d'une violation de l'écoulement du sang menstruel et des contractions spasmodiques de l'utérus. La question de savoir pourquoi l'algoménorrhée primaire apparaît peut être répondue comme suit: position incorrecte de l'utérus (par exemple, sa déviation postérieure), maladies endocriniennes, contraception intra-utérine (spirales, etc.), augmentation de la quantité de prostaglandines.

En plus des sensations douloureuses dans le bas de l'abdomen, une femme peut ressentir une faiblesse, des nausées, des maux de tête et une humeur dépressive. En règle générale, l'intensité de la douleur dans l'algoménorrhée affecte négativement les performances, le bien-être et l'humeur d'une femme.

À cet égard, il est important de savoir pourquoi l'algoménorrhée se produit. Les raisons de l'apparition de cette violation de la fonction menstruelle sont différentes. Dans la très grande majorité des cas, l'algoménorrhée est une maladie concomitante qui survient dans d'autres maladies gynécologiques, telles que l'endométrite, les processus inflammatoires dans la cavité utérine, l'inflammation des appendices utérins, les maladies infectieuses de la sphère urogénitale.

Le traitement doit être dirigé contre la cause sous-jacente. Après cela, il sera possible de réduire les manifestations de l'algoménorrhée..

Douleurs abdominales à la veille des règles: autres raisons de l'apparition

Sinon, pourquoi peut-il y avoir de la douleur dans le bas-ventre, sera discuté plus tard. Si une semaine avant le début de la menstruation, le bas-ventre tire et fait mal, cela indique que quelque chose ne va pas avec le corps.

Les causes les plus courantes, en plus de l'algoménorrhée, entraînant des douleurs avant la menstruation:

  • Phase lutéale insuffisante en raison de faibles taux de progestérone.

Dans ce cas, le bas-ventre fait constamment mal, l'estomac semble éclater, il peut y avoir des adhérences dans la cavité utérine et dans les intestins.

  • Diminution des niveaux d'endorphine.

Avant la menstruation, la quantité de progestérone et d'œstrogène dans le corps d'une femme est fortement réduite, ce qui entraîne également une diminution du niveau d'endorphines. Un tel saut hormonal ne peut pas passer inaperçu par le corps. C'est la réponse à la question de savoir pourquoi, avant les jours critiques, les femmes remarquent des douleurs dans le bas-ventre, une hypertrophie et une douleur des glandes mammaires, de la mélancolie ou de l'irritabilité, et dans certains cas même un trouble intestinal..

  • Syndrome prémenstruel.

Le SPM est considéré comme une autre raison la plus courante pour laquelle la douleur peut survenir avant le début des jours critiques. Contrairement à la croyance populaire selon laquelle le syndrome prémenstruel affecte principalement l'état émotionnel des femmes, ce n'est pas le cas. Le SPM affecte une zone d'influence beaucoup plus large: l'appétit de la femme augmente, des ballonnements et un dysfonctionnement intestinal sont observés, et l'estomac tire. Une femme peut ressentir des maux de tête, un essoufflement, une augmentation de la pression artérielle, de la somnolence.

  • Blessures, opérations dans la région pelvienne.

Dans ce cas, l'estomac tire, la douleur dans le bas-ventre est caractérisée par un caractère spasmodique. Il peut y avoir des crampes intestinales.

  • Processus inflammatoires.

La douleur avant la menstruation peut être le résultat de processus inflammatoires dans les organes pelviens, résultant d'une hypothermie ou de maladies infectieuses. Les sensations douloureuses sont localisées dans le bas de l'abdomen. L'estomac peut être très douloureux, avec des crampes et des crampes.

Chez les femmes présentant des irrégularités menstruelles, l'ovulation peut survenir trop tard, même avant le début attendu des règles. Par conséquent, le bas de l'abdomen peut faire mal en raison d'une ovulation tardive..

  • Problèmes intestinaux.

Dans certains cas, les femmes ne peuvent pas identifier correctement la localisation de la douleur. Il est souvent difficile de savoir si votre estomac ou vos intestins vous font mal. Par conséquent, il est important de connaître les différences entre la douleur avant la menstruation et la douleur dans les intestins..

La douleur prémenstruelle est caractérisée par des sensations douloureuses, tiraillantes et douloureuses dans le bas de l'abdomen. Le bas-ventre fait mal tout le temps ou périodiquement (différemment pour toutes les femmes).

Lorsque les intestins souffrent, les douleurs sont pour la plupart spasmodiques. Avec des douleurs dans les intestins, l'abdomen peut gonfler, gronder, une formation de gaz est notée.

Douleur avant la menstruation et retard

Parfois, les femmes sont confrontées à une situation où l'estomac fait mal avant le début des jours critiques, mais il n'y a pas de règles. Ce retard peut être dû aux raisons suivantes:

Tout d'abord, vous devez déterminer la présence ou l'absence de grossesse. Si la grossesse est confirmée, le bas-ventre peut tirer en raison de l'augmentation du tonus de l'utérus. Dans tous les cas, il ne sera pas superflu de consulter un médecin, car les douleurs dans le bas-ventre et le tonus de l'utérus pendant la grossesse peuvent se transformer en menace de fausse couche.

S'il n'y a pas de grossesse, le bas-ventre peut faire mal avant les règles en raison d'un dysfonctionnement ovarien, d'une inflammation des appendices utérins, d'une douleur ovulatoire en violation du cycle menstruel.

Douleur acyclique avant la menstruation

Avant la menstruation, l'estomac peut faire mal en raison d'une stase sanguine ou de varices dans la région pelvienne, avec cystite, lithiase urinaire. Ces douleurs sont appelées acycliques et ne sont pas associées au cycle menstruel..

La douleur acyclique est généralement de courte durée et irrégulière. Ils sont souvent associés à des problèmes non pas en gynécologie, mais dans d'autres domaines. Néanmoins, il est important de faire la distinction entre le syndrome douloureux et d'établir ses causes, afin que, si nécessaire, subissez un traitement à temps.