Principal > Pression

Maux de tête en inclinant la tête: causes et traitement

Les maux de tête sont le symptôme d'un grand nombre de maladies, qui ont un caractère différent. Qu'est-ce qui cause la douleur lors de l'inclinaison de la tête et comment identifier la pathologie qui a causé l'inconfort.

Pourquoi la tête fait-elle mal?

Il n'y a personne qui ne sache pas ce qu'est un mal de tête. Pour certains, cela arrive extrêmement rarement, certains en souffrent constamment. Parfois, la douleur survient ou s'aggrave lorsque vous essayez de plier la tête ou de vous lever. Pourquoi avez-vous mal à la tête lorsque vous inclinez la tête? Découvrons-le dans cet article.

Types de douleur

Le mal de tête survient:

  • primaire;
  • secondaire.

En cas de douleur primaire, un examen détaillé n'indique aucun écart de santé du patient. Les douleurs secondaires sont symptomatiques et indiquent:

  • pathologie des organes internes;
  • dommages au corps avec des toxines;
  • blessures à la tête et au cou;
  • pathologie des processus métaboliques;
  • effets secondaires de certains médicaments.

Pourquoi la tête fait-elle mal en se penchant? Plus à ce sujet plus tard.

  • stupide;
  • douloureux;
  • pressant;
  • palpitant;
  • paroxystique;
  • constant;
  • périodique;
  • résultant de mouvements.

Le médecin, interrogeant le patient, fait attention aux circonstances et au type de douleur. Cela vous permet de diagnostiquer la pathologie qui en est la cause..

Quelles sont les causes des maux de tête en se penchant?

Si vous avez mal à la tête lorsque vous inclinez la tête, vous pouvez avoir les raisons suivantes:

  • sinusite (sinusite);
  • ARI et ARVI;
  • grippe;
  • migraine cervicale;
  • surcharge nerveuse;
  • néoplasmes dans le cerveau;
  • violation de la pression intracrânienne;
  • anémie;
  • hypertension et problèmes cardiaques;
  • maladies de la colonne cervicale;
  • phoques dans les muscles du cou;
  • pathologie vasculaire.

La douleur survient en conséquence:

  • abus d'alcool et de drogues;
  • utilisation incorrecte de substances médicinales;
  • position inconfortable prolongée.

Il arrive qu'en se penchant il y ait un mal de tête dans les tempes.

Symptômes supplémentaires

Les symptômes complémentaires et concomitants seront:

  • plaintes d'acouphènes;
  • fièvre et forte fièvre;
  • vertiges;
  • plaintes de troubles de la mémoire.

Dans un contexte de maux de tête constants, il est extrêmement important de ne pas reporter la visite chez le médecin.
Cela aidera à identifier et à traiter des maladies assez graves en temps opportun. Le médecin traitant engage des spécialistes d'un profil plus étroit pour la consultation - un cardiologue, un chirurgien, un neurologue, surtout si la tête fait mal lorsque la tête est inclinée.

Comme en témoigne la nature de la douleur?

  • survenir;
  • intensifier.

Lorsque la tête fait mal en se penchant, le diagnostic principal sera:

  • sinusite (sinusite);
  • migraine;
  • hypertension.

Si la douleur s'aggrave avec une inclinaison de la tête, sa cause première est:

  • Avec des maux de tête périodiques avec une sensation de pression et de compression sur toute la surface de la tête, avec une pression prononcée dans le front et les orbites, avec une intensification en se penchant - tension nerveuse constante, stress et insomnie causés par eux.
  • Douleur dans une partie de la tête qui dure plus de trois heures, accompagnée de faiblesse, de nausées, de sensibilité à la lumière vive, augmentant fortement en se penchant, peut être provoquée par la peur, la peur, les odeurs saturées.
  • Migraine, qui est causée par des troubles de la circulation cérébrale, une pathologie cérébrale.
  • Les douleurs rares (grappes) sont les plus fréquentes chez les hommes, ont un caractère palpitant dans une certaine partie de la tête, augmentent fortement en se penchant, accompagnées d'un afflux de sang sur le visage, séparation des larmes. Durée - plusieurs heures. La raison n'est pas entièrement connue, mais le plus souvent elle est provoquée par l'abus d'alcool, la déshydratation.
  • La douleur est constante, sévère, fortement aggravée en se penchant. Elle s'accompagne d'un manque d'appétit, de troubles du sommeil, d'une humeur dépressive. L'artérite temporale affecte les personnes de plus de 50 ans, est causée par une inflammation des vaisseaux.
  • Une douleur aiguë ponctuelle dans l'une des parties de la tête, aggravée par les tours, accompagnée d'une altération de la parole et de la coordination - saignement intracrânien après une blessure ou en raison d'une pathologie des vaisseaux cérébraux.

Nous avons examiné comment une tête fait mal en inclinant la tête. Souvent, une personne s'inquiète des conditions suivantes:

  • Maux de tête sévères durant plus d'un jour.
  • Douleur la plus intense et soudaine.
  • Maux de tête sévères persistants après 50 ans.
  • Maux de tête avec anomalies visuelles, troubles de la parole, faiblesse des bras ou des jambes (hémorragie cérébrale).
  • Mal de tête sévère avec fièvre élevée, vomissements, engourdissement des muscles du cou (peut indiquer une lésion cérébrale infectieuse).
  • Douleur perceptible dans les orbites, complétée par un mal de tête sévère.

Avec de tels symptômes, il est nécessaire de consulter d'urgence un médecin ou d'appeler une aide médicale d'urgence..

Causes de la douleur au front

Parfois, le front d'une personne fait mal. Ces sensations augmentent en se penchant en avant et
sont considérés comme l'un des symptômes spécifiques de la frontaleite. La cause est l'accumulation de mucus dans les sinus frontaux. Le mucus épais visqueux appuie sur les parois externes des sinus, qui ont un grand nombre de terminaisons nerveuses. La douleur au front est plus perceptible le matin, moins le soir.

Cette symptomatologie est causée par le débordement des sinus avec du pus pendant la nuit et, en se levant, la masse appuie sur la paroi du sinus frontal. Tout au long de la journée, un fluide pathologique s'écoule à travers les ouvertures naturelles et la douleur diminue progressivement. Dans certains cas, lorsque le pus ne peut pas s'écouler, le mal de tête devient très sévère..
Les symptômes sont souvent associés à un inconfort de l'orbite oculaire, à une réaction à la lumière vive et à des troubles olfactifs.

La douleur au front et au nez est causée par une infection et une inflammation de l'os ethmoïde et des sinus (ethmoïdite et sphénoïdite). Une autre cause d'inconfort en se penchant sur le front et le nez est la sinusite (sinusite). L'évolution de ces maladies est plus compliquée - la pathologie s'étend aux zones de la mâchoire..

Causes de la douleur dans la sinusite

La sinusite est une inflammation qui affecte les sinus paranasaux de la mâchoire supérieure (sinus maxillaires). Des lésions inflammatoires surviennent avec les ARVI, la grippe, la rhinite. La maladie peut être provoquée par:

  • caractéristiques anatomiques du nez;
  • polypes dans les voies nasales;
  • un nez qui coule de nature allergique;
  • hypothermie constante;
  • natation ou plongée;
  • tumeurs faciales.

L'inflammation est causée par des bactéries, des virus et des champignons. Avec la sinusite, comme avec la sinusite frontale, la douleur et l'inconfort sont déclenchés par l'accumulation de mucus dans les sinus et la pression sur les récepteurs de la douleur. La douleur matinale est causée par l'accumulation d'une masse critique de mucus et de pus pendant la nuit..

Symptômes supplémentaires

Les symptômes supplémentaires de la sinusite sont:

  • Écoulement nasal épais et purulent (peut être absent, blanc ou clair).
  • Un nez bouché, qui peut faire s'écouler le pus de vos sinus.
  • Augmentation de la température corporelle à 39 degrés Celsius. Avec la sinusite chronique, la température peut ne pas être.
  • La douleur des sinus est souvent confondue avec la migraine. La douleur migraineuse, comme pour la sinusite, augmente si la tête est inclinée vers l'avant. Leurs facteurs de provocation sont le bruit, la lumière, l'odeur. Une personne migraineuse est malade. Et parfois dans ce cas, la tête fait mal en se penchant en arrière.
  • Le processus inflammatoire avec la sinusite provoque un malaise général, empoisonnant le corps avec des produits de désintégration. Après avoir éliminé les symptômes de la maladie, le mal de tête disparaît.

Manifestation de maux de tête et de sinusite:

  • Sensation de pression et de douleur dans une partie spécifique du visage (orbites).
  • Douleur en sondant le visage.
  • Une forte augmentation de la douleur lors de la flexion ou du mouvement de la tête.
  • Une forte augmentation de la douleur en quittant la pièce dans le froid ou vice versa.
  • Les maux de tête typiques surviennent avec ou immédiatement après un rhume.

ORL dirige le patient pour les rayons X, la tomodensitométrie. En cas de suspicion d'une cause allergique de sinusite, un test allergène sera effectué. Le plus souvent, avec une telle pathologie, le front fait mal..

Drogues

Pour éliminer la douleur, le médecin prescrit:

  • traitement avec des antibiotiques et des corticostéroïdes (béclométhasone, fluticasone);
  • antihistaminiques ("Diphenhydramine", "Clemastine", "Loratidin");
  • lavage des sinus et sprays nasaux ("Afrin", "Neo Synéphrine");
  • procédures de physiothérapie;
  • soulagement des crises d'asthme (avec sinusite allergique).

Pour faciliter l'évolution de la maladie et soulager les maux de tête, utilisez:

  • hydratant nasal;
  • inhalation de vapeur;
  • massage des zones les plus douloureuses.

À moins qu'un médecin n'ait prescrit des produits nasaux, ils ne doivent pas être utilisés pendant plus de trois jours. Un bon effet pour fluidifier le mucus, son écoulement et soulager les maux de tête lorsque vous vous penchez est donné par Sinupret, qui contient des ingrédients à base de plantes. Des analgésiques en vente libre tels que le Tylenol ou l'ibuprofène peuvent être utilisés pour soulager les maux de tête. Cependant, vous ne devez pas prendre de médicaments de manière incontrôlable sans consulter votre médecin..

Migraine

Le mal de tête est souvent un symptôme de migraine. Dans certains cas, l'arrière de la tête fait mal lorsque la tête est inclinée vers le bas. Il existe plusieurs types de maladies qui ont une caractéristique commune: la douleur est très forte, la durée de l'attaque peut aller jusqu'à deux jours, elle ne peut pas être éliminée avec des analgésiques ordinaires. La raison de l'exacerbation de la douleur lors de l'inclinaison sera un changement de pression auquel les vaisseaux du patient ne peuvent pas répondre correctement. La douleur peut être ressentie dans:

  • zones du front et des yeux;
  • couronne et temples;
  • assez rare - occiput.
  • donner à l'oreille et à la zone de la mâchoire inférieure.

La douleur dans le contour des yeux confond les patients, les faisant assumer une sinusite. Les causes de la migraine ne sont pas entièrement comprises. Il peut être provoqué par des couleurs vives, des sons, des odeurs fortes. Pour soulager la douleur, vous devez vous allonger dans une pièce fraîche, sombre et bien ventilée, isolée des bruits parasites.

Pour le traitement de la migraine, le patient doit respecter:

  • un régime quotidien avec une nuit de sommeil adéquate;
  • principes d'une alimentation saine.

Pour éviter les crises, vous devez:

  • observer le régime de consommation d'alcool;
  • prenez des sédatifs;
  • utiliser des analgésiques appropriés (triptans).

Les médicaments qui soulagent la douleur migraineuse sont des médicaments sur ordonnance et sont prescrits par un médecin. Souvent, les gens se plaignent d'avoir mal à la tête à gauche lorsqu'ils se penchent.

Maux de tête dus aux changements de pression

Une cause assez courante de maux de tête en se penchant est un changement de pression, artérielle ou intracrânienne. Si le patient est diagnostiqué avec une diminution constante de la pression, les vaisseaux ne peuvent pas faire face au flux sanguin lorsqu'ils sont inclinés vers le bas. Une pression accrue et un vasospasme provoquent une crise de douleur. Ce type de mal de tête est fréquent chez les femmes pendant la grossesse et les changements hormonaux. Il est le plus vivement ressenti dans la zone des tempes ou de la couronne, assez rarement - dans la zone du front et de l'arrière de la tête..

Avec une pression intracrânienne réduite, le mécanisme de survenue de la douleur est identique à celui décrit. Parfois, des vertiges surviennent lorsque la tête est inclinée vers le bas.
Des analgésiques en vente libre sont utilisés pour soulager ce type de maux de tête. Mais il faut comprendre que l'élimination complète de la douleur de ce type n'est possible que lors du traitement de la cause à l'origine de la pathologie.

Recommandations générales pour ceux qui souffrent de telles douleurs:

  • respect du régime quotidien avec un bon sommeil;
  • activité physique suffisante, promenades obligatoires au grand air;
  • respect du régime de consommation (au moins 2 litres d'eau propre par jour) et de la prise alimentaire;
  • élimination du stress et du stress mental prolongé;
  • traitement des principales maladies qui affaiblissent le corps.

Avec une pression accrue, le patient se plaint d'une douleur sourde à l'arrière de la tête, aggravée par l'inclinaison de la tête ou le déplacement. Avec une inclinaison profonde de la tête, il y a une pulsation dans la partie pariétale ou occiput. En parallèle, il y a un teint rouge, un essoufflement, des vertiges, des nausées, une faiblesse sévère. Avec une diminution de la pression avec l'un des médicaments prescrits par le médecin, la douleur disparaît. De plus, vous pouvez prendre l'analgésique recommandé par le médecin. Lorsque la tête fait mal au front en se penchant, il vaut mieux ne pas s'automédiquer, mais consulter immédiatement un médecin.

Traitement médicamenteux pour les maux de tête

Le mal de tête est un symptôme d'une maladie. La condition inconfortable ne peut être éliminée qu'en supprimant la cause première.
Le médecin, lors du choix d'un traitement médicamenteux, prend en compte non seulement la maladie sous-jacente, mais également les maladies connexes, ainsi que l'état individuel et les caractéristiques du corps du patient.

  • Les analgésiques sont utilisés pour soulager les symptômes de la douleur, généralement des antispasmodiques et des analgésiques. Les triptans sont utilisés pour soulager les crises de migraine.
  • Les antispasmodiques éliminent la vasoconstriction, détendent leurs parois et soulagent ainsi la douleur pulsatile.
  • Des anti-inflammatoires sont prescrits pour la sinusite.
  • Les médicaments antihypertenseurs soulagent la pression en soulageant les maux de tête.
  • Les hormones et les antihistaminiques aident à soulager les réactions allergiques et les crises d'asthme, soulagent les maux de tête.

Production

Tous les médicaments, en particulier les médicaments sans ordonnance, doivent être utilisés strictement selon les instructions. Si la douleur persiste pendant plus de trois jours et que son intensité ne diminue pas, vous devez immédiatement consulter un médecin.

Que faire si vous avez mal à la tête lorsque vous bougez, tournez, penchez-vous vers le bas et vers l'avant

La douleur lors de l'inclinaison et de la rotation de la tête est très courante et chez presque toutes les personnes. Heureusement, il ne cache aucun danger en soi et au fil du temps il passe tout seul. Cependant, au lieu d'attendre passivement la guérison, de nombreuses personnes préfèrent consulter un ostéopathe qui éliminera ce symptôme désagréable rapidement, efficacement et sans douleur..

Causes des maux de tête

Presque toujours, les maux de tête en se penchant sont associés à un spasme des muscles du cou et des épaules. La zone du cou et des épaules est l'une des plus problématiques pour les personnes travaillant dans le domaine de la santé mentale, les employés de bureau, les gestionnaires, les programmeurs et même les personnes dont le travail est lié à l'activité physique - chargeuses, excavatrices, etc..

Comme vous le savez, la zone des épaules, des omoplates et du cou est une accumulation de plusieurs dizaines de muscles différents, dont la plupart sont petits. Avec des mouvements imprudents, une hypothermie ou une stagnation, leur spasme se produit, ce qui est connu pour provoquer une douleur intense (rappelez-vous le spasme des muscles des jambes dans la piscine). Et comme tous les mouvements de la tête se produisent en raison des muscles du cou et des omoplates, leur spasme provoque naturellement une douleur avec tout mouvement de celui-ci.

Ainsi, par exemple, une douleur lors de la rotation de la tête peut indiquer un spasme de la partie antérieure du muscle trapèze, le releveur de l'omoplate, le muscle claviculaire-mastoïde. Douleur lors de l'inclinaison de la tête sur le côté - spasme des parties antérieures du trapèze, muscles profonds du cou, platysma. La douleur lors de l'inclinaison de la tête en arrière peut indiquer des problèmes avec les muscles scapulaire-hyoïde, digastrique et autres attachés à l'os hyoïde. La douleur lors de la flexion de la tête se produit avec un dysfonctionnement de presque tous les muscles du haut du dos et des épaules.

Comment un ostéopathe peut vous aider?

Il ne «craquera pas» et n'insérera pas les vertèbres «en place». Pour soulager la douleur au cou, un ostéopathe doit travailler sur un muscle tendu en utilisant des techniques MET pour éliminer rapidement et efficacement les spasmes et les douleurs lors des mouvements de la tête. Pour une récupération rapide, vous pouvez prendre rendez-vous avec les médecins Malyutin A.G...

Douleur lors de l'inclinaison de la tête

La douleur à la tête inclinable est la survenue d'une douleur lorsqu'une personne incline la tête dans différentes directions. Il est à noter que la douleur peut être localisée à différents endroits. Dans presque tous les cas, la symptomatologie se développe dans le contexte d'une maladie existante ou en développement. Une manifestation clinique similaire se produit chez des personnes de tout âge et de tout sexe..

Le syndrome douloureux dans la très grande majorité des cas est le premier symptôme contre lequel se développent d'autres signes cliniques. Les symptômes varieront en fonction du facteur causal..

Malgré le fait que la douleur lors de l'inclinaison de la tête est un symptôme assez spécifique, il est impossible de poser un diagnostic correct sur la base d'un tel symptôme. C'est pour cette raison que des diagnostics sont nécessaires pour établir la source..

Le traitement, ainsi que les symptômes, différeront en fonction de la cause du symptôme sous-jacent..

Étiologie

Un grand nombre de facteurs prédisposants peuvent causer de la douleur lors de l'inclinaison de la tête, qui différera selon l'endroit où la douleur est envoyée..

Ainsi, les douleurs au cou lorsque la tête est inclinée vers l'avant ou sur les côtés peuvent être causées par:

  • étirement des muscles cervicaux;
  • spondylose - se forme dans le contexte de changements dégénératifs des vertèbres cervicales. Il y a souvent l'apparition d'ostéophytes, qui sont des excroissances d'os le long de leurs bords;
  • syndrome de douleur discogène - se développe en raison de troubles structurels d'un ou de plusieurs disques vertébraux;
  • subluxation des articulations facettaires, situées sur les bords des disques intervertébraux et entraînant le plus souvent une douleur dans le cou lors des mouvements de la tête;
  • blessures au cou, après quoi se produit la formation de phoques qui interfèrent avec le mouvement;
  • calcification anormale;
  • myélopathie spondylogénique;
  • radiculopathie du cou.

La douleur dans la tête lors de la flexion vers l'avant ou vers l'arrière, ainsi que vers la gauche ou la droite, peut être causée par:

  • migraine;
  • néoplasmes malins ou bénins dans le nez;
  • spondylose ou ostéochondrose cervicale;
  • hypertension artérielle - ce facteur peut provoquer des maux de tête lorsque la tête est inclinée vers le bas;
  • sinusite;
  • barotraumatisme - cette raison conduit le plus souvent à l'apparition de douleurs au front.

L'apparition de douleurs à l'arrière de la tête lors de l'inclinaison de la tête est souvent influencée par:

  • lésions de la colonne cervicale avec des pathologies telles que la spondylarthrite, les subluxations et les entorses;
  • la spondylose cervicale;
  • durcissement musculaire de la colonne cervicale;
  • hypertension;
  • séjour prolongé dans une position inconfortable.

Raisons pour lesquelles lorsque la tête est inclinée vers l'arrière, le front ou la tempe fait mal:

  • blessures dans cette zone - en plus des fractures, des écorchures, des ecchymoses et des blessures, cela devrait également inclure une commotion cérébrale;
  • l'évolution des processus inflammatoires - dans cette catégorie de facteurs étiologiques, on trouve la grippe, le paludisme, l'encéphalite et la méningite;
  • dysfonctionnement du système cardiovasculaire;
  • maladies du système nerveux - migraine, névroses et névralgie du trijumeau.

La flexion de la tête peut être causée par:

Des causes similaires entraînent également des douleurs lombaires lorsque la tête est inclinée vers l'avant ou vers d'autres côtés..

La douleur à l'oreille lors de l'inclinaison de la tête survient le plus souvent dans le contexte de:

  • hypertension;
  • otite moyenne;
  • la formation de bouchons de soufre;
  • inflammation du nerf trijumeau;
  • une grande variété de maux affectant la colonne cervicale.

Il convient de noter que la douleur peut survenir à la fois dans un conduit auditif et dans les deux oreilles..

La douleur dans l'arête du nez peut être causée par:

  • sinusite ou sinusite;
  • la névralgie du trijumeau;
  • traumatisme.

Si, pendant qu'une personne essaie de se pencher, une douleur thoracique survient, cela peut être dû à une névralgie intercostale, mieux connue sous le nom de «thoracalgie».

La douleur dans le coccyx lors de l'inclinaison de la tête peut être causée par des raisons similaires à la sensation de douleur dans la région lombaire. Cependant, des facteurs supplémentaires sont considérés comme:

Les maux de dents lors du déplacement de la tête sont très fréquents en raison de l'éruption des dents de sagesse.

Symptômes

La nature de la douleur différera en fonction de la maladie qui a déclenché l'expression d'un tel symptôme. La douleur lors de l'inclinaison de la tête peut être vive ou douloureuse, poignard ou forte, paroxystique ou constante. Une augmentation de l'intensité de la douleur peut être influencée par un grand nombre de facteurs, allant de l'influence de situations stressantes à la consommation de certains aliments. De plus, ils peuvent survenir quelle que soit l'heure de la journée..

Très souvent, les maux de dos dans le cou, comme pour toute autre localisation, peuvent être accompagnés de:

  • une sensation d'inconfort, de pression et de pulsation;
  • une augmentation de la température corporelle;
  • gonflement;
  • violation de la fréquence cardiaque;
  • baisse de la pression artérielle;
  • essoufflement;
  • hyperthermie;
  • fatigue et faiblesse du corps;
  • mouvement limité;
  • sonneries et acouphènes;
  • diminution de l'acuité visuelle et de l'audition;
  • la nausée.

Les patients doivent tenir compte du fait que toute manifestation clinique peut être de nature individuelle..

Diagnostique

Établir la source de l'apparition de la douleur dans les zones occipitales, ainsi que dans le bas du dos, le dos, l'oreillette et toute autre localisation lors de l'inclinaison de la tête nécessite une approche intégrée.

Il en découle que les mesures de diagnostic comprendront:

  • une enquête détaillée du patient - pour dresser un tableau symptomatique complet, pour connaître le moment d'apparition et l'intensité d'expression du symptôme principal ou des signes supplémentaires;
  • étude par le clinicien des antécédents médicaux et de l'anamnèse du patient;
  • examen objectif - pour clarifier la localisation de la douleur avec une tête inclinée;
  • tests de laboratoire de sang et d'urine - pour contrôler le fonctionnement des organes et des systèmes internes, ainsi que pour identifier les signes d'un processus inflammatoire, infectieux ou de tout autre processus pathologique;
  • examens instrumentaux du patient, parmi lesquels l'échographie, la radiographie et la tomodensitométrie sont au premier plan.

Une fois que le thérapeute a étudié tous les résultats de l'examen, il orientera le patient pour consultation vers un spécialiste plus étroit, par exemple un médecin ORL, un cardiologue, un gastro-entérologue, un orthopédiste et d'autres médecins. Après familiarisation avec les données de l'examen primaire, des examens de laboratoire et instrumentaux supplémentaires peuvent être attribués.

Traitement

La thérapie principale visera à éliminer la cause de la douleur lors de l'inclinaison de la tête. Le traitement conservateur peut inclure:

  • prendre des médicaments;
  • thérapie diététique;
  • procédures de physiothérapie;
  • massage thérapeutique ou thérapie par l'exercice;
  • utilisation de la médecine alternative.

La question de l'intervention chirurgicale est tranchée individuellement pour chaque patient..

La prévention

Il n'y a pas de mesures préventives spécifiques pour prévenir l'apparition du symptôme principal. Cela est dû au fait que la douleur lors de l'inclinaison de la tête n'est qu'un signe clinique et non une pathologie distincte..

Les gens n'ont besoin que de mener une vie saine et active, de consulter un médecin lorsque des symptômes alarmants apparaissent et de subir un examen médical préventif complet plusieurs fois par an.

Pourquoi ta tête te fait mal quand tu te penches?

Tout le monde avait mal à la tête en se penchant. Pour certains, il est ponctuel, léger et n'apporte pas d'inconfort tangible. Certaines personnes éprouvent une douleur atroce et enivrante qui se reproduit chaque semaine..

Parfois, une douleur éclatante intense lorsque vous penchez la tête vers le bas indique une tumeur au cerveau. Pour éviter le développement de complications dangereuses, en cas de douleur, vous devriez consulter un médecin.

Pourquoi ma tête me fait-elle mal en me penchant??

Hypertension artérielle, fatigue, crise de migraine, maladies de la colonne vertébrale ne sont pas toutes des conditions qui conduisent à l'apparition d'un symptôme douloureux. Cependant, le mal de tête de flexion n'apparaît pas avec chaque condition, même si le cerveau est impliqué. Un symptôme douloureux ponctuel (non pathologique) se produit sous l'influence des facteurs externes suivants:

  • mauvaise qualité du sommeil;
  • fatigue physique ou intellectuelle;
  • inactivité;
  • surmenage nerveux;
  • manque d'oxygène;
  • météosensibilité;
  • psycho - surexcitation émotionnelle;
  • manque de vitamines et d'oligo-éléments dans le corps;
  • utilisation incontrôlée de médicaments (effets secondaires);
  • présence de dépendances.

En plus des facteurs externes énumérés, il existe plusieurs conditions pathologiques et maladies au cours desquelles ce symptôme se manifeste. Le syndrome pathologique est modérément persistant ou survient soudainement et de manière aiguë. Dans le même temps, une personne ressent un malaise général, se fatigue rapidement. Dans certains cas, la température corporelle atteint des niveaux subfébriles. L'inconfort dans la tête survient avec les maladies suivantes:

  • pathologie du cœur, des vaisseaux sanguins;
  • échecs neurologiques;
  • virus, infections;
  • du froid;
  • migraine;
  • sinusite, sinusite;
  • hypertension;
  • maladies causées par des allergènes.

Migraine

90% des personnes souffrant de maux de tête réguliers reçoivent un diagnostic de migraines. Dans ce cas, un côté de la tête en souffre: visage, tempe, mâchoire inférieure, œil, oreille. Durée du syndrome de 2 à 48 heures.

Lorsque vous vous penchez, des sons durs, des couleurs vives, des odeurs fortes, la tête fait plus mal et la nausée apparaît. Les sensations désagréables sont affaiblies si vous vous protégez des irritants, allongez-vous dans une pièce sombre et bien ventilée, isolée des sons.

Sinusite

Il se développe après une rhinite de courte durée, des rhumes non traités, des maux de gorge, une grippe, une courbure de la cloison nasale. Les sinus maxillaires deviennent enflammés et gonflés, ce qui entraîne une violation de l'écoulement des sécrétions. En conséquence, le mucus s'accumule dans le nez, la partie frontale de la tête, les micro-organismes se multiplient de manière intensive.

Cela fait mal d'incliner la tête, car pendant que le mucus s'écoule, appuie intensément sur les terminaisons nerveuses du nez. En plus de la douleur aiguë dans la partie frontale de la tête, irradiant dans le nez, sous la pommette, dans la mâchoire supérieure, des douleurs nasales et des maux de dents apparaissent. Les principaux symptômes de la sinusite:

  • une sensation de plénitude d'un côté du nez, dans la partie frontale de la tête;
  • congestion nasale;
  • douleur aiguë dans la tête immédiatement après le réveil le matin.

Dans la forme aiguë, la température monte à 38 C, la sortie de mucus est perturbée, les sinus maxillaires gonflent. En raison d'un œdème sévère, le pus s'accumule dans le crâne, ce qui provoque une douleur aiguë d'un caractère de contraction. Le secret est épais, de couleur vert sale ou marron. Ignorer le problème conduit au développement de la sinusite frontale, de la méningite, de la pneumonie.

Hypertension

Avec une augmentation persistante de la pression artérielle, tout mouvement de la tête provoque une gêne. Une douleur sourde et prolongée à l'arrière de la tête augmente, se propage dans toute la tête, devient pulsatile ou éclatante. Il y a une faiblesse, un essoufflement, des vertiges, le visage devient rouge. Ignorer le problème entraîne des crises cardiaques, des accidents vasculaires cérébraux.

Ostéochondrose des vertèbres cervicales

Avec la défaite des disques intervertébraux, des tissus adjacents de la colonne vertébrale, les maux de tête sont épisodiques, chroniques ou systématiques à long terme. La fonctionnalité des nerfs et des vaisseaux sanguins diminue, ce qui perturbe la nutrition du cerveau.

Cou, région occipitale blessée en baissant la tête. Ça palpite dans ma tête, ça donne du whisky. L'après-midi, après un effort physique ou un séjour prolongé dans une position, l'inconfort augmente. En bougeant la tête, une raideur se fait sentir, un craquement se fait entendre.

Douleur de tension

Douleur sourde et douloureuse lors de la flexion de la tête, provoquée par une surcharge psycho-émotionnelle, des pathologies du système nerveux, etc. Le syndrome du «cerceau» comprime toute la tête, se propage aux muscles du visage, du cou et des organes de la vision. Sont divisés en:

  1. Maux de tête épisodiques - durent d'une demi-heure à 7 jours.
  2. Chronique - dure de plusieurs heures à 15 jours ou plus, tous les mois.

Caractéristiques du diagnostic de douleur dans la tête lors de la baisse de la tête

Si un enfant ou un adulte a mal à la tête en se penchant, un médecin ORL examine le patient pour diagnostiquer ou exclure la présence d'une sinusite. Si le diagnostic n'est pas confirmé, les mesures de diagnostic suivantes sont prescrites:

  1. ECG.
  2. Tomographie cérébrale.
  3. Radiographie de la colonne vertébrale, du nez, de la partie frontale.
  4. Analyse du sang, de l'urine.
  5. Tests d'allergie cutanée.

En fonction des résultats de la recherche, le thérapeute nomme une consultation d'un neurologue, cardiologue, allergologue ou traumatologue.

Traitement

Le traitement des maux de tête vise à éliminer la cause du symptôme douloureux qui s'aggrave lorsque la tête est inclinée. Après avoir examiné le diagnostic, le médecin sélectionne les médicaments en tenant compte de l'état du patient, de la présence de maladies chroniques. Groupes principaux:

  • Les analgésiques procurent un soulagement lors d'une crise de migraine. À combiner avec des antispasmodiques pour améliorer l'effet.
  • Triptans - soulage efficacement l'inconfort lié à la migraine.
  • Les antispasmodiques éliminent les spasmes vasculaires qui provoquent des pulsations brûlantes dans la tête.
  • Les AINS sont souvent prescrits pour la sinusite, lorsque la douleur survient lorsque la tête est inclinée vers le bas.
  • Les antihistaminiques soulagent les réactions allergiques.
  • Les corticostéroïdes sont prescrits pour la rhinite allergique prolongée.

Médicaments abaissant la pression artérielle

Pour obtenir un effet maximal, un traitement complexe est prescrit. Pour réduire les maux de tête, les patients subissent: des séances de massage thérapeutique, d'acupuncture, de thérapie par l'exercice.

Une tumeur maligne opérable est traitée par chirurgie.

Lorsque des soins médicaux immédiats sont nécessaires:

  1. Douleur atroce dans la tête, aggravée pendant la journée.
  2. Le syndrome douloureux s'accompagne de:
  • vertiges;
  • troubles de la coordination des mouvements;
  • faiblesse générale;
  • confusion.
  1. Nausées, vomissements, forte fièvre.
  2. Douleur constante dans la tête avec crises aiguës.

Pourquoi l'arrière de la tête fait-il mal du côté gauche?

Maux de tête en mouvement: causes, prévention, traitement

Pourquoi un enfant de 13 ans a-t-il souvent mal à la tête??

Douleur ponctuelle dans la tête à gauche ou à droite: causes et traitement

Maux de tête en se penchant

Le mal de tête en se baissant est un symptôme désagréable courant. Ce problème est confronté à tous.

Le groupe à risque est composé de personnes âgées atteintes d'une maladie infectieuse chronique.

  • Pourquoi la tête fait-elle mal en se penchant
  • Que faire en cas de douleur
  • Quel médecin contacter
  • Quels examens sont habituellement prescrits
  • Médicaments et pilules sûrs
  • Groupes de médicaments efficaces pour les crises de douleur épisodiques
  • Traitement de l'évolution chronique de la maladie
  • On traite le malaise avec des moyens improvisés à la maison
  • Ce que peut conduire à ignorer un mal de tête

Pourquoi la tête fait-elle mal en se penchant

Le syndrome de la douleur est causé par des facteurs externes et internes.

Externes comprennent:

  • Stress;
  • manque de sommeil ou sommeil excessif;
  • Mode de vie sédentaire ou travail sédentaire;
  • Surcharge physique ou mentale du corps.

La douleur dans la tête est accompagnée de symptômes concomitants et parle d'une maladie grave.

  1. Si un mal de tête est ressenti lors de l'inclinaison, qui s'accompagne d'une douleur à la droite ou à la gauche du nez ou dans la région des sourcils, et qu'il y a un nez qui coule, cela indique une sinusite. Cause - complication après une maladie respiratoire aiguë, telle qu'une pharyngite.
  2. La douleur qui commence après le réveil, augmente en se penchant, donne au nez, à la mâchoire supérieure, aux dents, parle de sinusite. Nez, mâchoire supérieure, dents douloureuses. Le nez est bouché, faible, la température est portée à 38 ° C. Peut être le résultat d'un septum nasal dévié, d'un long nez qui coule, de complications de la grippe.
  3. La moitié droite ou gauche de la tête fait mal, l'œil est aqueux et s'enfonce. Nausées, se transformant parfois en vomissements. Ceci est une migraine. La sensation douloureuse est forte, mais disparaît en 2 jours.
  4. Douleur pressante dans l'occiput, pire en se penchant. Ils sont accompagnés de vertiges, de faiblesse, de transpiration. La raison est l'hypertension artérielle.
  5. Tumeur. La douleur survient le matin, l'inclinaison augmente la sensation. Accompagné de malaise général, faiblesse, instabilité émotionnelle, dépression.
  6. Si des poches apparaissent sous les yeux, le visage gonfle, les yeux sont larmoyants, un nez qui coule persistant, des symptômes sont apparus en raison d'allergies.
  7. Des pulsations dans les tempes, des douleurs à l'arrière de la tête, des vertiges. Cela parle d'ostéochondrose.
  8. Un accident vasculaire cérébral peut causer de graves maux de tête. Les symptômes l'indiquent - opacification de la conscience, assombrissement des yeux, vomissements, sensation de désorientation.

Que faire en cas de douleur

Céphalée de tension. S'il est causé par des facteurs externes, il suffit de se débarrasser de ces facteurs pour l'éliminer. Avec un mode de vie sédentaire, l'exercice quotidien, la marche, le jogging sont recommandés.

Si la raison en est un manque de sommeil chronique, vous devez dormir suffisamment pour que le corps se repose. Les personnes stressées doivent apprendre à s'en abstraire.

Pour le traitement, des exercices thérapeutiques conviennent, qui soulageront les spasmes des muscles du cou et de la nuque. Massage apaisant léger recommandé.

Migraine. Les triptans soulagent efficacement le syndrome douloureux: sumatriptan, amigrénine. Les médicaments ne sont pas destinés à un usage permanent. Vous devez prendre avant ou pendant une attaque. Les symptômes de la migraine peuvent être soulagés en éliminant les irritants tels que les sons durs, les odeurs et les lumières vives. Le repos et une serviette humide sur le front sont bénéfiques.

Ostéochondrose. Le symptôme est éliminé par thérapie manuelle, massage doux, exercices thérapeutiques. Dans le contexte de problèmes avec la colonne cervicale, l'applicateur Kuznetsov ou Lyapko aidera.

Augmentation de la pression artérielle ou intracrânienne. Médicaments qui réduisent la pression artérielle, bloqueurs adrénergiques sélectifs, sédatifs. La tête fera moins mal.

Sinusite. Si la cause est une maladie inflammatoire non traitée, vous devez suivre un traitement anti-inflammatoire complexe. Si la cause est un septum nasal dévié, une intervention chirurgicale est nécessaire pour aligner le septum.

Sinusite. Avec la sinusite, vous pouvez réchauffer les sinus avec un sac de sel ou de son. La collection anti-inflammatoire aidera à soulager ou à réduire le processus inflammatoire. La tête fait constamment mal, ça empire le soir. La condition est stabilisée si vous mettez des chaussettes en coton humides chaudes le soir et des chaussettes en laine sur le dessus.

Le traitement sera efficace s'il est réalisé en association. Les médicaments comprennent:

  • Anti-douleurs;
  • Anti-spasmes;
  • Anti-inflammatoire;
  • Antihistaminiques;
  • Bloqueurs adrénergiques;
  • Médicaments contre la migraine.

En plus des médicaments, les procédures thérapeutiques aideront à soulager la sensation de douleur qui s'intensifie lorsque vous vous penchez. En fonction du diagnostic, il s'agira de: inhalations, aromathérapie, massage, exercices de physiothérapie, physiothérapie, bains thérapeutiques.

Quel médecin contacter

Souvent, après un effort physique ou une tension mentale, les gens se sentent plus mal. La nature de la douleur peut être variée. Possible compression, pression, pulsation, douleur dans un côté de la tête.

La douleur à l'effort est souvent de nature fonctionnelle. Ils peuvent survenir pour de nombreuses raisons:

  • Changements de température et de pression atmosphérique;
  • Stress pendant l'activité physique;
  • Chaleur et étouffement dans la pièce;
  • La déshydratation est souvent la cause de maux de tête;
  • Nourriture abondante avant l'exercice;
  • Les personnes en surpoids souffrent souvent d'hypoxie pendant l'exercice.

La probabilité de maladie est plus élevée chez les personnes ayant une spécialité: programmeur, comptable, conducteur, qui passent de nombreuses heures devant l'ordinateur ou sollicitent constamment les muscles des yeux et du cou.

Le premier rendez-vous doit être pris par un thérapeute. Il procédera à un examen général, mesurera la tension artérielle, rédigera des instructions pour les tests et référera à des spécialistes restreints..

En cas d'inconfort dans la région de la tête et du cou, il est bon d'avoir un tensiomètre à domicile, avec lequel vous pouvez suivre les pics de pression dans différentes situations de la vie. L'augmentation de la pression artérielle après l'exercice peut souvent causer de la douleur..

Le médecin oriente un oto-rhino-laryngologiste pour exclure une otite moyenne chronique, une sinusite ou une inflammation des sinus maxillaires (sinusite).

Le médecin peut donner une référence à l'optométriste pour identifier les modifications du fond d'œil et les éventuels défauts visuels.

La plupart des causes d'inconfort dans la tête sont associées à des symptômes neurologiques, par conséquent, un neurologue est impliqué dans le traitement de maladies accompagnées de douleurs dans le syndrome de la tête.

Quels examens sont habituellement prescrits

Lors d'un rendez-vous chez un neurologue, un examen physique du patient est effectué: les principaux réflexes neurologiques sont vérifiés, les muscles du cou sont examinés.

Le médecin prescrit une référence pour des tests: test sanguin général, test sanguin biochimique, sang pour le sucre.

Un test sanguin général avec une augmentation de l'ESR ou une teneur accrue en leucocytes indique une inflammation dans le corps.

Une glycémie basse est souvent accompagnée de céphalalgie, d'étourdissements et de faiblesse.

Le médecin peut prescrire une référence pour des tests supplémentaires:

  1. Gaz du sang artériel - peut révéler une hypoxie cérébrale.
  2. Test sanguin pour les hormones - détermine divers écarts dans l'hypothalamus.

Un neurologue peut donner des instructions sur une ou plusieurs méthodes de diagnostic:

  1. Imagerie par résonance magnétique (IRM) - la présence de divers néoplasmes (tumeurs et kystes), les anévrismes est exclue. Les images montrent clairement des anomalies post-traumatiques, des anomalies neurodégénératives, des modifications des vaisseaux affectés par l'athérosclérose.
  2. La tomodensitométrie (TDM) est la méthode la plus informative pour examiner le cerveau. Il donne une idée claire des changements pathologiques du crâne et du cerveau, de la pathologie du tissu osseux, des vaisseaux sanguins et des structures cérébrales. Fournit des informations sur les conséquences d'une lésion cérébrale traumatique. L'inconvénient de cette méthode est considéré comme une dose de rayonnement importante pendant l'étude..
  3. Électroencéphalographie - donne une idée de la présence de changements pathologiques dans les vaisseaux sanguins, d'une altération de la circulation cérébrale.
  4. L'échographie Doppler (échographie des vaisseaux de la tête et du cou) - montre la présence de plaques athéroscléreuses dans les artères; rétrécissement et tortuosité des artères, conduisant à une hypoxie cérébrale; résistance vasculaire périphérique.
  5. Rhéoencéphalographie (REG) - donne une idée du tonus et du remplissage sanguin des vaisseaux sanguins. Avec l'aide du REG diagnostiqué: hypertension, athérosclérose, dystonie végétative-vasculaire.
  6. IRM de la colonne cervicale - la présence d'une ostéochondrose cervicale peut provoquer des douleurs dans la région de la tête et du cou, aggravées en tournant la tête.
  7. Rhéovasographie des vaisseaux cérébraux (RVG) - montre la qualité du flux sanguin à travers les grands vaisseaux, évalue la circulation sanguine collatérale.
  8. Les radiographies seront moins connues. La photo ne montre que les structures osseuses du crâne, les tissus mous ne sont pas visibles.

Il n'y a pas lieu de paniquer lors de la prescription d'un examen aussi sérieux. Le médecin exclut les pathologies sévères rares et recherche les causes du processus douloureux.

Sur la base des études menées, si aucune lésion organique grave n'est détectée, la cause de la maladie est généralement diagnostiquée. Elle se développe à la suite de: spasmes vasculaires, hypoxie cérébrale, hypertonicité des vaisseaux cérébraux, troubles hormonaux, dystonie végétative-vasculaire ou ostéochondrose provoquée par un stress physique ou psycho-émotionnel.

Médicaments et pilules sûrs

Lors de la planification d'une visite chez le médecin, le patient doit être prêt à répondre aux questions, à quelle fréquence le syndrome douloureux survient et quelle est son intensité. Cela aidera le médecin à développer les bonnes tactiques de traitement..

Groupes de médicaments efficaces pour les crises de douleur épisodiques

Médicaments pour le traitement de la pathologie - anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS). Ils ont un effet analgésique, soulagent l'inflammation, éliminent l'enflure.

  • Ibuprofène 400 mg par jour;
  • Kétoprofène 100 mg / s;
  • Naproxen-500 mg / s;
  • Méloxicam-7,5-15 mg / s;
  • Célécoxib-200 mg / s.

La plupart des AINS ont un effet secondaire négatif: avec une utilisation prolongée, ils affectent négativement les organes du tractus gastro-intestinal, jusqu'au développement d'une gastrite médicamenteuse.

Médicaments Le méloxicam et le célécoxib sont des médicaments de nouvelle génération qui n'ont pas d'effet négatif sur le tractus gastro-intestinal. Les inconvénients de l'utilisation de ces médicaments comprennent un prix relativement élevé..

Les analgésiques sont souvent utilisés à la maison pour soulager une crise. Ils ne guérissent pas la maladie, mais soulagent seulement la douleur. Les médicaments de ce groupe conviennent pour le soulagement des crises épisodiques, mais leur utilisation systématique conduit à la survenue d'un syndrome abusif..

Avec une crise de douleur, vous pouvez prendre Paracetamol-100 mg, Citramon, Analgin-500 mg ou Mig 200-400 mg.

Si l'examen révèle l'apparition d'une céphalalgie après l'exercice en raison d'une augmentation de la pression artérielle, le médecin vous prescrira des médicaments prescrits à un stade précoce du développement de l'hypertension. Ceux-ci incluent: vasodilatateurs, inhibiteurs de l'ECA, diurétiques, inhibiteurs calciques.

L'auto-administration d'antihypertenseurs est inacceptable. L'automédication entraîne des conséquences désastreuses.

Avec la tension musculaire, dans le cadre d'un traitement complexe, des médicaments du groupe des relaxants musculaires sont utilisés. Ils détendent les muscles spasmodiques de la tête et du cou, soulagent les douleurs de nature spasmodique et aident à rétablir la circulation sanguine.

  • Mydocalm-150-450 mg par jour;
  • Sirdalud (Tizanidine) -4 mg / s;
  • Baclofène-15 mg / s.

Dans le cadre d'un traitement complexe, des médicaments nootropes sont souvent prescrits: Phenibut, Nootropil, Glycine. Les nootropiques ont un effet activateur sur la fonction cérébrale, augmentent sa résistance aux facteurs dommageables. Les médicaments améliorent la circulation cérébrale, éliminent les conséquences des lésions cérébrales traumatiques.

Les sédatifs associés à des médicaments basiques entraînent une relaxation musculaire et une diminution du tonus vasculaire. La prise de tranquillisants peut aider à soulager la douleur, mais ce type de médicament entraîne rapidement une dépendance aux drogues avec sevrage.

Sédatifs non addictifs: Afobazol, Atarax; teintures alcoolisées de valériane, agripaume, racine de Maryina.

Pour les crises sévères, une association de médicaments est utilisée: Sirdalud 2 mg + Aspirine 500 mg ou Analgin 250 mg + sédatif.

L'utilisation de complexes de vitamines du groupe B. a fait ses preuves. Les vitamines B1, B6, B12 ont un effet bénéfique sur le système nerveux central, restaurent la structure des tissus nerveux. Des complexes de vitamines sont souvent prescrits: Neuromultivite, Milgamma, Neurovitan.

Si les crises de douleur sont répétées plus de 10 fois par mois, un traitement par ibuprofène à une dose de 400 mg par jour pendant 2-3 semaines est prescrit et un traitement par des myorelaxants pendant 2-4 semaines..

Il n'existe pas de schéma unique pour soulager le syndrome douloureux. Selon la raison, chaque patient a besoin d'une sélection individuelle de médicaments.

Traitement de l'évolution chronique de la maladie

Parfois, la céphalalgie devient chronique. Les douleurs tourmentent chaque jour, en continu, avec des degrés d'intensité variables.

Le plus souvent, l'amitriptyline 10-100 mg / s est prescrite, la dose est augmentée progressivement. Le médicament soulage bien la douleur, mais a de nombreux effets secondaires négatifs, crée une dépendance.

En alternative, des inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine sont prescrits: Fluoxetine, Paroxetine, Sertraline. La durée du traitement est d'au moins 2 mois. Ces médicaments sont moins toxiques.

En plus de prescrire un traitement médicamenteux, le médecin recommandera un massage, un cours de physiothérapie ou d'acupuncture.

On traite le malaise avec des moyens improvisés à la maison

Si une crise de douleur sévère a été prise par surprise et qu'il n'y a aucun moyen d'obtenir l'aide d'un médecin, les mesures suivantes vous aideront:

  • Sommeil court, tête légèrement relevée;
  • Reposez-vous dans une position détendue avec des morceaux de glace attachés aux tempes, enveloppés dans un foulard;
  • Compresse sur la tête, en particulier au niveau des tempes, en utilisant la pulpe d'un citron râpé;
  • Massage léger de la nuque pour détendre les muscles;
  • Thé sucré chaud au citron;
  • Inhalation d'huiles essentielles de menthe, lavande, citron, basilic, clou de girofle, sauge, eucalyptus; vous pouvez déposer quelques gouttes sur votre front et vos tempes;
  • Bain tiède (pas chaud) aux extraits d'herbes apaisantes ou aux huiles essentielles;
  • Bains de pieds à 40 degrés pendant 15 minutes.

Garder un mode de vie sain aide à se débarrasser des douleurs de tension pour toujours sans l'aide de médicaments:

  1. Un sommeil profond d'au moins 7 heures avec la fenêtre ouverte. Il est conseillé de faire une promenade le soir avant de se coucher..
  2. La douche de contraste quotidienne renforce les vaisseaux sanguins, les rend plus résistants au stress.
  3. Maintenir l'équilibre de l'eau. Il est recommandé de boire au moins 2 litres de liquide par jour, hors soupes et boissons.
  4. Une nutrition correcte, équilibrée et riche en vitamines.
  5. Boire de grandes quantités d'alcool et fumer conduit à un vasospasme.
  6. Évitez la surcharge physique et mentale et le stress.
  7. Faites des pauses toutes les heures en travaillant à l'ordinateur; des exercices pour les yeux et les muscles de la colonne cervicale sont utiles.
  8. Exercice modéré régulier et mode de vie actif.

Ce que peut conduire à ignorer un mal de tête

La douleur qui survient lors d'un effort physique et mental apporte un inconfort notable, mais n'est pas insupportable. Les étourdissements et les nausées sont souvent absents. Beaucoup de gens essaient de faire face à ce problème par eux-mêmes sans consulter un médecin..

Le manque de traitement régulier et systématique conduit au développement de la maladie. La douleur sera plus longue et plus intense. La maladie prend une forme chronique.

Des pics de pression périodiques sans ajustement du mode de vie et l'utilisation d'un traitement médicamenteux entraînent le développement d'une hypertension persistante.

Les troubles fonctionnels provoqués par des troubles végétatifs-vasculaires, sans traitement, se transforment progressivement en maladies organiques. Les jeunes souffrant de dystonie végétative-vasculaire, de spasmes vasculaires cérébraux dès l'adolescence, contractent beaucoup plus souvent des maladies à l'âge adulte: hypertension, glaucome, athérosclérose.

La maladie ne doit pas être tolérée, elle peut être traitée. Un examen compétent et une prescription correcte de médicaments associés à un mode de vie sain aideront à faire face à cette maladie désagréable.

Maux de tête en se penchant

Articles d'experts médicaux

  • Code CIM-10
  • Les raisons
  • Facteurs de risque
  • Symptômes
  • Diagnostique
  • Ce qui doit être examiné?
  • Comment examiner?
  • Traitement
  • Qui contacter?
  • Traitement supplémentaire
  • Médicaments

La cause la plus fréquente de maux de tête lors de l'inclinaison est la sinusite (également appelée sinusite). Avec cette maladie, la tête fait mal dans la zone des orbites, les pommettes, les joues, les dents peuvent faire mal, et cette douleur est aggravée précisément en se penchant. Comment reconnaître la cause d'un mal de tête de flexion et comment le traiter?

Code CIM-10

Causes des maux de tête en se penchant

Le nez est le premier à rencontrer des microbes pathogènes qui pénètrent depuis l'environnement, par conséquent, des processus inflammatoires s'y développent assez souvent. Il y a des «batailles» locales d'immunité avec la flore pathogène, et le système immunitaire perd souvent.

La sinusite (sinusite) est un nom commun pour l'inflammation des sinus paranasaux. Plus précisément, inflammation du sinus maxillaire (sinusite), sinus frontal (sinus frontal), sinus ethmoïde, sinus sphénoïde (sphénoïdite). La dernière maladie - la sphénoïdite - est extrêmement rare. Et toutes ces maladies sont caractérisées par un symptôme commun - un mal de tête sévère en se penchant.

Comment distinguer la sinusite de la migraine?

Si vous avez mal à la tête lorsque vous vous penchez, vous devez trouver la véritable cause du mal de tête. Une étude récente a révélé que sur 100 personnes qui pensaient avoir des maux de tête dus à une sinusite, près de 90% souffraient en fait de maux de tête dus à des migraines..

Avec les migraines, les maux de tête peuvent également s'aggraver lorsque vous vous penchez en avant et ils peuvent également être accompagnés d'un nez bouché. Mais les migraines sont susceptibles d'être aggravées par le bruit ou la lumière et peuvent être accompagnées de nausées..

Pourquoi y a-t-il une telle confusion?

Premièrement, les symptômes de différents types de maux de tête ont beaucoup en commun. Deuxièmement, les maux de tête se manifestent dans de nombreuses maladies, telles que le rhume. Compte tenu de cette confusion, il est important d'établir un diagnostic correct. Pourquoi? Traiter correctement les céphalées de sinusite peut ne pas fonctionner pour une autre maladie - et vice versa. Sans un diagnostic correct, les médecins ne peuvent pas soulager votre douleur..

Pourquoi la sinusite survient-elle??

Un mal de tête sinusal en se penchant peut être causé par une surcharge des sinus et une inflammation appelée sinusite ou sinusite. La sinusite, à son tour, est causée par des infections respiratoires telles que le rhume ou la grippe, les allergies ou le rhume des foins.

Les microbes pathogènes pénètrent dans les sinus et le corps ne peut pas résister à l'infection. Raisons - diminution de l'immunité, hypothermie, allergies, activité élevée des microbes pathogènes.

Une personne ne peut pas respirer par le nez avec une sinusite. Les causes possibles sont l'inflammation et le gonflement de la membrane muqueuse de la gorge et un septum nasal dévié. Le sinus est isolé de la cavité nasale, mais il contient beaucoup de mucus, qui remplit progressivement les sinus et est constamment sécrété. Cela crée des conditions idéales pour la croissance microbienne..

Dans les sinus, il y a un processus d'inflammation, des produits de désintégration (pus) sont libérés. Comme il n'y a pas de sortie du sinus nasal, les produits de désintégration y sont sous pression et sont intensément absorbés dans la circulation sanguine, empoisonnant tout le corps. De plus, une pression excessive irrite la paroi des sinus du nez. D'où les symptômes caractéristiques, en particulier, des maux de tête sévères lorsque la tête est inclinée..

Les maux de tête dus à la sinusite inquiètent souvent une femme pendant la grossesse. Il existe de nombreuses herbes et médicaments que les femmes enceintes et allaitantes ne devraient pas utiliser. Consultez un professionnel de la santé avant d'utiliser des herbes ou des suppléments si vous êtes enceinte ou si vous allaitez.

Le mécanisme des maux de tête avec sinusite

Des sinus sains permettent au mucus de s'écouler et à l'air de circuler dans les voies nasales. Lorsque les sinus deviennent enflammés, ces zones sont bloquées et le mucus ne peut pas s'écouler. Lorsque les sinus sont bloqués, ils deviennent un endroit idéal pour les bactéries, les virus et les champignons pour s'y installer et se développer plus rapidement..

Facteurs de risque

  1. Allergies - en particulier rhume des foins - ou asthme
  2. Polypes nasaux ou tumeurs dans le passage nasal, éperons des os nasaux, tumeurs nasales ou faciales, septum nasal dévié ou fente palatine
  3. Grimper ou voler à haute altitude
  4. Baignade ou plongée fréquente

Penchez-vous sur les symptômes de maux de tête

La douleur à la tête avec sinusite est le plus souvent profonde, lancinante, elle se concentre à l'avant de la tête et du visage.

Les maux de tête de sinus (sinusite) commencent souvent dès que vous vous levez le matin, ils peuvent s'aggraver l'après-midi. Les céphalées sinusales peuvent être difficiles à diagnostiquer car ses symptômes sont similaires aux céphalées de tension et aux migraines..

Les céphalées de sinusite ont tendance à provoquer ces symptômes

  • Pression et douleur dans une zone spécifique du visage ou de la tête (comme l'orbite oculaire)
  • Le visage est sensible au toucher
  • La douleur augmente avec les mouvements brusques de la tête et la flexion en avant
  • Douleur plus forte et plus vive le matin car le mucus s'accumule dans les sinus tout au long de la nuit
  • Les changements soudains de température lorsqu'une personne sort dans le froid d'une pièce chaude exacerbent la douleur
  • Les maux de tête commencent souvent pendant ou immédiatement après un rhume

D'autres symptômes peuvent être associés à une inflammation des sinus:

  • Mal de gorge post-nasal (pharyngite).
  • Écoulement nasal jaune ou vert.
  • Voies nasales rouges et enflées (congestion nasale).
  • Fièvre, frissons - légers à modérés.
  • Sentiment général de faiblesse, de faiblesse.
  • Fatigue.

Diagnostic de maux de tête en se penchant

Votre médecin vous posera des questions pour faire la distinction entre la sinusite et les migraines et les céphalées de tension. Si vous avez récemment eu un rhume, des crises d'allergie ou des symptômes de sinus et en parler, votre médecin pourra poser un diagnostic définitif..

Un spécialiste ORL examinera généralement attentivement le nez pour vérifier la congestion et la décharge des sinus. Le médecin appuiera également sur différentes parties de votre visage pour tester la sensibilité. Votre médecin peut utiliser un éclairage dans vos sinus pour vérifier l'inflammation, et si aucune lumière ne passe à travers, vos sinus peuvent être obstrués par du mucus..

Si votre médecin soupçonne que vous avez une sinusite chronique, vous devrez peut-être des radiographies, une tomodensitométrie (TDM) ou une imagerie par résonance magnétique (IRM). Si votre médecin soupçonne une allergie pouvant être à l'origine de votre sinusite, vous devrez peut-être faire un test d'allergie. Vous pourriez avoir besoin d'une référence supplémentaire à un spécialiste connu sous le nom de médecin ORL ou oto-rhino-laryngologiste. Ce spécialiste peut effectuer une endoscopie nasale en utilisant une zone de fibre optique pour voir clairement l'état des sinus.

Précautions

Vous devriez vous rendre aux urgences ou appeler une ambulance si vous rencontrez la condition suivante

  • Céphalée soudaine et sévère qui persiste ou s'aggrave pendant 24 heures
  • Mal de tête soudain et intense, qui peut être décrit comme "votre pire douleur" même si vous avez toujours été sujet aux maux de tête
  • Maux de tête chroniques ou sévères qui commencent après 50 ans
  • Maux de tête accompagnés de perte de mémoire, de confusion, de perte d'équilibre, de changements dans la parole ou la vision, une perte de force, un engourdissement ou des picotements dans l'un des membres
  • Maux de tête accompagnés de fièvre, de raideur de la nuque, de nausées et de vomissements (cela peut indiquer une méningite)
  • Maux de tête sévères dans un œil accompagnés de rougeurs oculaires (peuvent indiquer un glaucome aigu)