Principal > Traumatisme

Que faire si le côté gauche de votre tête vous fait mal

Une condition où la tête fait mal sur le côté gauche peut indiquer la présence de processus pathologiques ou de maladies. Le syndrome céphalgique est souvent causé par la fatigue physique, le stress, la surexcitation émotionnelle. Si la céphalalgie est associée à une maladie grave, des complications dangereuses pour la santé et la vie peuvent survenir.

Les principales causes de la douleur

Les maux de tête localisés sur le côté gauche de la tête sont un symptôme non spécifique de plus de 50 maladies. Les sensations douloureuses sont associées à une irritation des nerfs crâniens et des récepteurs de la douleur. Structures intracrâniennes, dont les dommages provoquent des douleurs dans la région de la tête:

  1. Vaisseaux sanguins.
  2. Les méninges (la zone des parois des sinus veineux).
  3. Nerfs crâniens.
  4. Racines nerveuses cervicales.
  5. Tissus mous recouvrant les os crâniens (peau, tendons, tissu musculaire).

D'une grande importance pour identifier les raisons pour lesquelles la tête fait mal du côté gauche, la nature des sensations douloureuses, les circonstances et le moment de leur survenue, la durée des crises sont d'une grande importance. Par la nature de la manifestation, le mal de tête, localisé dans la tête du côté gauche, est pulsatoire, tirant, douloureux, pressant, terne ou pointu.

Ostéochondrose

Si le côté gauche de la tête fait mal dans la zone occipitale et pariétale, cela peut indiquer le développement d'une ostéochondrose cervicale, qui est causée par des modifications dégénératives-dystrophiques des disques vertébraux. Les sensations douloureuses sont causées par une compression aiguë ou chronique (compression) des racines nerveuses par les structures osseuses de la colonne vertébrale.

La pathologie est souvent corrélée à une position corporelle incorrecte pendant une longue période - assis devant un écran d'ordinateur ou conduisant une voiture. Des facteurs contribuent au développement de la maladie: lieu de sommeil inconfortable, mode de vie sédentaire, mauvaise posture, prédisposition génétique. Chez les patients âgés, l'ostéochondrose est souvent associée à des pathologies telles que l'arthrose ou la spondylose.

Le syndrome de l'artère vertébrale est un signe typique d'ostéochondrose cervicale, qui se manifeste par une céphalée sévère et lancinante, souvent localisée dans les parties inférieures (occipitales) du côté gauche ou droit de la tête. Des sensations douloureuses peuvent irradier vers les zones temporale et pariétale.

Le syndrome survient à la suite d'une compression de l'artère, ce qui entraîne l'arrêt du flux sanguin. Symptômes supplémentaires à surveiller: étourdissements, vision floue, matité, acouphènes, évanouissements à court terme. Une faiblesse générale, une fatigue accrue, un engourdissement des membres sont souvent observés.

Migraine

Si le côté gauche de la tête fait périodiquement mal, il peut s'agir d'une migraine. La céphalalgie de ce type survient avec une fréquence de 120 cas pour 1000 personnes. La céphalalgie migraineuse est caractérisée par des pulsations dans la moitié de la tête (droite ou gauche). L'attaque s'accompagne souvent de nausées, d'une sensibilité accrue aux stimuli lumineux et sonores. Après l'attaque, le patient devient léthargique et somnolent. La durée du paroxysme est de 4 à 72 heures. Facteurs provoquants:

  • Manque, excès de sommeil.
  • Des situations stressantes.
  • Surmenage physique.
  • Manger certains aliments (aliments gras, noix, chocolat).

Les troubles du travail du système antinociceptif (altération de la production de neurotransmetteurs, principalement des peptides opioïdes) jouent un rôle majeur dans la pathogenèse. Les substances nociceptives excitent les fibres du nerf trijumeau, ce qui provoque des sensations douloureuses. En réponse, les processus périvasculaires (vaisseaux environnants) du nerf trijumeau produisent des substances vasoactives, ce qui conduit à une expansion rapide de la lumière vasculaire.

En conséquence, la perméabilité des parois des vaisseaux augmente, ce qui conduit à la libération de substances nociceptives (sérotonine, prostaglandine, histamine), qui pénètrent dans le lit vasculaire. L'histamine provoque la constriction des grosses artères et artérioles, tout en provoquant l'expansion des petits capillaires. Pris ensemble, le mécanisme décrit active le système trigéminovasculaire, qui se compose de fibres sensorielles qui innervent de manière dense les vaisseaux cérébraux.

Dans l'enfance, les crises de migraine sont associées à l'hyperactivité, à la labilité émotionnelle (sautes d'humeur fréquentes), à la fatigue, au déficit d'attention et à la recherche de leadership. En grandissant, chez les garçons, les paroxysmes régressent progressivement, chez les filles - ils s'intensifient, ce qui est en corrélation avec les changements des niveaux hormonaux, l'apparition de la menstruation. Symptômes de migraine abdominale - pâleur de la peau, vomissements, diarrhée, douleur lancinante dans l'abdomen.

Lésion cérébrale traumatique

Les dommages mécaniques aux structures osseuses, aux tissus mous de la tête et aux tissus cérébraux sont l'une des raisons pour lesquelles le côté gauche du crâne fait très mal. Selon la classification mondiale, les céphalées post-traumatiques sont généralement considérées comme des sensations douloureuses dans la région du crâne, qui apparaissent dans les 14 jours suivant le moment de la blessure..

Les formes aiguës durent généralement 8 semaines, chroniques - plus de 8 semaines. Dans la formation des sensations douloureuses, le système nerveux central et les qualités émotionnelles-volitives du patient jouent un rôle de premier plan. L'intensité et la durée de la céphalalgie ne dépendent souvent pas de la gravité de la blessure..

Dans la structure de la céphalalgie post-traumatique, plusieurs types de douleur sont distingués - tension (associée à un stress sévère) et manifestations de type migraineux. Symptômes concomitants: labilité émotionnelle, détérioration de la capacité de travail, dysfonctionnements du système nerveux autonome, troubles du sommeil, signes de neurasthénie et dépression névrotique.

Tumeur au cerveau

Pour savoir pourquoi l'hémisphère gauche du crâne fait mal, il est nécessaire d'exclure la présence de processus pathologiques volumétriques à l'intérieur de la tête, principalement des foyers d'hémorragie et de tumeurs. Il convient de prêter attention aux symptômes qui l'accompagnent, qui indiquent le développement du processus tumoral:

  • Trouble progressif de la parole.
  • Perte de coordination motrice.
  • Assombrissement de la conscience, évanouissement.
  • Hallucinations auditives, visuelles, olfactives.

Sensations douloureuses avec une tumeur localisée dans les tissus cérébraux - pression, intensité moyenne ou élevée, s'intensifiant le matin après le réveil. La douleur dans la tête est chronique et ne se prête pas à un soulagement avec les anesthésiques traditionnels. L'attaque s'aggrave avec la toux, l'effort physique, la flexion rapide de la tête ou du torse.

Accident vasculaire cérébral

La cause d'un mal de tête aigu dans le côté gauche de la tête peut être une perturbation aiguë du flux sanguin cérébral - un accident vasculaire cérébral ischémique ou hémorragique. Dans le premier cas, des troubles circulatoires se produisent en raison du blocage du vaisseau cérébral, dans le second - en raison de dommages à l'intégrité de la paroi vasculaire et de la pénétration de sang dans la moelle épinière.

Chez les patients ayant subi un AVC ischémique, le mal de tête, en tant que symptôme, est détecté dans 60% des cas. L'intensité des sensations douloureuses varie considérablement - d'une douleur intense à une douleur moins intense et légère. L'apparition du syndrome céphalgique est en corrélation avec la localisation du foyer ischémique:

  • Avec la thrombose de l'artère carotide, la céphalalgie est détectée dans 31% des cas.
  • Avec embolie (blocage) de l'artère cérébrale moyenne - dans 21% des cas.
  • Avec thrombose des éléments vasculaires dans le système vertébrobasilaire - dans 44% des cas.

La tête entière fait rarement mal. Chez certains patients, la céphalalgie se développe derrière le crâne, chez d'autres à l'avant. La douleur est bilatérale dans 60% des cas, unilatérale (du côté du foyer ischémique) - dans 33% des cas. La localisation de la céphalalgie dépend de l'emplacement du processus ischémique:

  • Avec des lésions des artères du bassin vertébrobasilaire - la douleur apparaît constamment dans la région occipitale-cervicale gauche ou droite et dans les zones derrière l'oreille.
  • Avec des lésions vasculaires dans le bassin de l'artère carotide, la douleur survient dans les zones frontale-orbitale et temporopariétale.
  • Avec des dommages à l'artère cérébrale moyenne - la douleur se forme dans la partie frontale-orbitale supérieure du crâne dans un hémisphère de la tête.

L'intensité du syndrome céphalgique est en corrélation avec la taille de la zone de lésion cérébrale ischémique. Des sensations douloureuses dans la région de la tête peuvent précéder un accident vasculaire cérébral, survenir lors d'une perturbation aiguë du flux sanguin cérébral ou après. La nature de la douleur - sourde (35%), aiguë (20%), pressante (30%), pulsante (8%), brûlante (4%).

Rhumes

S'il n'est pas clair de quoi le côté gauche de la tête fait mal, vous devez faire attention aux symptômes qui l'accompagnent. Souvent, le syndrome céphalgique est associé à l'apparition d'une infection virale respiratoire (grippe, ARVI). Ensuite, avec des sensations douloureuses dans la région du crâne, des signes apparaissent:

  • Phénomènes catarrhales (congestion nasale, souvent avec écoulement muqueux des voies nasales, mal de gorge, gonflement, hyperémie de la muqueuse nasopharyngée).
  • Une légère augmentation de la température corporelle (jusqu'à 38 ° C).
  • Yeux larmoyants, rougeur des yeux.
  • Détérioration du bien-être général.

Dans ce cas, les sensations douloureuses disparaissent après la guérison. Pour faire face rapidement à une crise de céphalalgie aiguë, des médicaments tels que Coldrex, Fervex, Teraflu, destinés au traitement symptomatique du rhume, aideront.

Autres raisons

Les principaux types de céphalalgie résultent d'un stress physique et nerveux. Les formes secondaires sont en corrélation avec des traumatismes crâniens et cervicaux, des pathologies vasculaires, des processus infectieux, une hémostase altérée (autorégulation - préservation de l'état liquide du sang, arrêt des saignements en cas de lésion de la paroi vasculaire). Perturbations du travail du système vasculaire, pouvant provoquer une affection en cas de douleurs vives dans la tête du côté gauche:

  1. Maladie cérébrovasculaire de type ischémique, évoluant sous forme aiguë.
  2. Hématome intracrânien.
  3. Hémorragie dans l'espace sous-arachnoïdien.
  4. Malformations vasculaires.
  5. Artérite cérébrale (inflammation des parois artérielles) et vascularite (inflammation des parois artérielles avec des dommages consécutifs à leur intégrité).
  6. Thrombose veineuse, lésions thrombotiques des artères vertébrales et carotides.
  7. Hypertension artérielle.

Les raisons pour lesquelles le côté gauche du crâne fait mal peuvent être associées au développement de processus pathologiques volumétriques (hémorragies, tumeurs) ou à des lésions des structures de la tête - sinus paranasaux, dents, yeux, oreilles. D'autres raisons incluent l'intoxication (chronique, aiguë), les processus infectieux et inflammatoires de toute localisation et étiologie, l'hypotension artérielle.

Diagnostique

La prise d'anamnèse est la principale méthode de diagnostic pour identifier les causes de la maladie lorsque l'hémisphère gauche du cerveau fait mal. Le médecin précise l'intensité et la nature des sensations, l'heure d'apparition, la durée et la fréquence des crises, la localisation exacte, la présence de facteurs provoquants et des symptômes associés.

Des études instrumentales au format IRM, CT, échographie aideront à identifier les pathologies des structures internes de la tête, du cou et d'autres parties du corps. Une étude au format EEG (électroencéphalographie) permet de différencier un accident vasculaire cérébral d'une crise d'épilepsie. L'analyse du sang, de l'urine, du liquide céphalo-rachidien est effectuée afin d'identifier les processus infectieux, le statut hormonal et d'autres indicateurs importants caractérisant l'état de santé.

Méthodes de traitement

Que faire si le côté gauche de la tête fait mal, le médecin traitant le dira, en fonction des résultats d'un examen diagnostique. Le traitement des conditions lorsque des maux de tête sévères sont observés dans l'hémisphère gauche de la tête est effectué en tenant compte des facteurs étiologiques. Pour éliminer le type secondaire de syndrome céphalgique, la cause des troubles est identifiée et la maladie primaire est traitée.

Des formes primaires non associées à des pathologies graves surviennent dans 80% des cas. Le plus souvent, ils indiquent un surmenage physique, une surcharge mentale (stress), l'apparition d'une maladie virale respiratoire. Pour éliminer les sensations douloureuses du type primaire, des méthodes sont utilisées:

  1. Prendre un anesthésique (No-Shpa, Citramon, Ibuprofène).
  2. Aérer la pièce pour apporter de l'air frais.
  3. Marcher dans la rue (parc, jardin).
  4. Massage classique ou par acupression de la zone occipitale de la tête, du cou et des épaules.
  5. Boire du lait chaud avec du miel ajouté.
  6. Boire du thé noir avec des épices (clou de girofle, cannelle), du citron, du miel ou du sucre.
  7. Douche contrastante et rafraîchissante.
  8. Bain chaud additionné d'huiles aromatiques (bois de santal et lavande, romarin et menthe, bois de rose, marjolaine), qui ont un effet anesthésiant, relaxant et calmant.

Les produits pharmaceutiques et autres traitements sont prescrits par un médecin. Les pathologies telles que les accidents vasculaires cérébraux, les tumeurs cérébrales, les lésions cérébrales traumatiques nécessitent un traitement médicamenteux et une sélection individuelle de médicaments.

Si des sensations douloureuses surviennent souvent dans la moitié gauche du crâne, il est préférable de consulter un médecin et de subir un examen diagnostique. Les diagnostics aideront à identifier les causes des violations afin de traiter efficacement la pathologie qui provoque les crises de céphalalgie.

Causes des maux de tête dans l'hémisphère gauche

Le mal de tête, ou céphalalgie, est l'un des symptômes non spécifiques (caractéristiques de nombreuses maladies), représentant un syndrome douloureux au niveau du cou et de la tête. Une cause commune est une violation du tonus vasculaire. Il faut se rappeler que ce n'est pas le cerveau ou ses parties qui font mal (il n'y a pas de récepteurs de la douleur), mais les tissus mous situés dans le crâne: le périoste, les méninges, les cornets, les nerfs, les artères et les veines.

Types de douleur

Distinguer les maux de tête primaires et secondaires. Chacun d'eux a sa propre sous-espèce..

La céphalalgie primaire est comprise comme une condition lorsque le mal de tête est une maladie indépendante et n'est pas causé par un autre processus douloureux dans le corps. Avec le temps, les principales douleurs sont:

  1. apparition occasionnelle occasionnelle, d'une durée généralement de 30 minutes à 2-3 heures;
  2. chronique - périodique, survenant à un certain moment de la journée et durant plusieurs jours.

Parmi les maux de tête primaires, la migraine est le principal complexe de symptômes dans lequel une douleur lancinante apparaît dans la tête du côté gauche. Cette maladie est caractérisée par des crises épisodiques de douleur intense dans la tête, ainsi que des douleurs d'un côté du cou.

Une migraine survient généralement après une aura, une condition pré-douloureuse caractérisée par des sensations de picotements dans le bras, la jambe et l'abdomen. Il est difficile pour le patient de parler, il est difficile de penser et de se souvenir.

Le deuxième complexe de symptômes dans lequel il y a un mal de tête aigu dans l'hémisphère gauche est la céphalalgie en grappe. La condition, en plus de la douleur, est accompagnée d'une rougeur de la peau, de la transpiration et parfois un gonflement des tissus mous. Par nature, la maladie est régulière. Une attaque - un cluster - dure de 15 minutes à plusieurs heures. Avec la céphalalgie en grappe, tout le côté gauche du visage fait mal.

Les maux de tête secondaires sont une condition qui est survenue dans le contexte de maladies existantes et qui est le résultat de ces maladies. Par exemple, la céphalalgie dans le contexte d'une intoxication générale par pneumonie.

Une douleur dans la tête du côté gauche peut survenir avec une céphalée à ricochet. Cette condition se produit dans le contexte de la médication à long terme. Habituellement, ces médicaments appartiennent à des anti-inflammatoires non stéroïdiens, dont le patient souffre pendant 15 jours..

La douleur dans le côté gauche du front est l'un des signes de l'hypertension, dans laquelle la pression artérielle dépasse 140/90 pendant 4 semaines ou plus.

Les raisons

La céphalalgie est un symptôme non spécifique et les causes de la douleur dans l'hémisphère gauche de la tête se trouvent derrière de nombreuses conditions et défauts de mode de vie.

  1. Mauvaise posture assise. Par exemple, après s'être assis sur le côté sur une chaise toute la journée, des douleurs de tension sont apparues. La pathologie apparaît si vous vous asseyez souvent sur une table trop haute ou trop basse, ou à cause d'une chaise qui apporte de l'inconfort.
  2. Les spécificités de la profession. Cette raison est typique des personnes dont le travail est associé à des mouvements monotones ou à des informations monotones. Par exemple, les travailleurs de la production de convoyeurs qui effectuent des manipulations monotones en souffrent. Les enseignants qui répètent les mêmes leçons jour après jour peuvent également souffrir de céphalalgie, ce qui provoque des douleurs dans l'hémisphère gauche. La douleur dans la tête du côté gauche fait souffrir les gens, dont le travail est associé à un effort physique constant et intense.
  3. Météosensibilité. Les personnes dépendantes des conditions météorologiques souffrent de chutes de pression atmosphérique ou de température ambiante. Une douleur dans le côté gauche de l'arrière de la tête peut apparaître, par exemple, à la suite d'orages magnétiques au soleil. La céphalalgie souffre même lorsque la direction et la force du vent changent brusquement. Le mal de tête dans ce cas est associé à: troubles du sommeil, nausées et vomissements, vertiges, saignements de nez et malaise général.
  4. Épuisement neuropsychique. Typique pour les personnes dont le style de vie ou le travail est associé à un fort stress émotionnel. Ainsi, les médecins des services d'oncologie, les psychologues, les policiers souffrent de cet épuisement. Après un stress intense, le côté gauche du visage peut faire mal. La nature de la douleur est souvent palpitante et éclatante. Habituellement, l'inconfort s'intensifie le soir..
  5. Maladies courantes de la cavité buccale. Avec les maladies inflammatoires de la muqueuse buccale, des dents, de la mâchoire supérieure, l'irritation est transmise au nerf trijumeau, ce qui provoque une douleur à un point vers la gauche. Avec l'inflammation du nerf trijumeau, une douleur sourde est ressentie derrière l'oreille gauche et dans la région de la tempe.
  6. Lésion cérébrale traumatique. Après avoir subi une ecchymose ou une commotion cérébrale, au cours des deux premières semaines, le patient souffrira de douleur à un endroit où le coup s'est produit. Les patients se plaignent de douleurs pressantes et douloureuses. Les sensations désagréables peuvent se propager à toute la tête.
  7. Ostéochondrose. La maladie s'accompagne de douleurs au cou et aux épaules. Les artères et veines vertébrales sont comprimées, ce qui perturbe le flux artériel et la sortie du sang veineux. Si la circulation locale est altérée, l'arrière de la tête peut faire mal. Les patients se plaignent également d'une sensation de satiété dans la tête, de vertiges et de nausées. Avec l'ostéochondrose de la région cervicale ou thoracique, la force musculaire du membre diminue et la main gauche devient engourdie.
  8. Maladies infectieuses. Le principal syndrome des maladies infectieuses est l'intoxication, qui se manifeste principalement par la céphalalgie. Il s'agit généralement d'une douleur lancinante qui augmente avec l'augmentation de la température corporelle..
  9. Inflammation du cerveau et des méninges. Il se développe à la suite de graves maladies infectieuses. Habituellement, la céphalalgie s'étend sur toute la surface de la tête.
  10. Néoplasmes cérébraux. Manifesté par des nausées matinales, une perte de poids, une perte de conscience et des céphalalgies sévères.
  11. Hypertension essentielle: la tempe fait mal du côté gauche lorsqu'elle est pressée, étourdissements, palpitations cardiaques, rougeur de la peau du visage.

Maladies associées

La céphalalgie survient avec de telles maladies:

  • encéphalite - inflammation du tissu cérébral;
  • méningite - inflammation des méninges;
  • méningo-encéphalite;
  • trigéminite - inflammation du nerf trijumeau;
  • accident vasculaire cérébral - une violation aiguë de la circulation cérébrale;
  • tumeurs cérébrales;
  • hypertension intracrânienne - augmentation de la pression dans le crâne;
  • encéphalopathie discirculatoire - lésions cérébrales dans le contexte de troubles circulatoires progressifs;
  • myélite - inflammation de la moelle épinière
  • neurasthénie - trouble névrotique avec irritabilité accrue;
  • hémorragie sous-arachnoïdienne - présence de sang entre les méninges;
  • toute maladie infectieuse accompagnée d'un syndrome d'intoxication. Par exemple: grippe, hépatite, sida;
  • alcoolisme, toxicomanie;
  • troubles mentaux accompagnés d'un état psychotique, troubles émotionnels: épilepsie, schizophrénie, trouble bipolaire-affectif;
  • maladies névrotiques: dépression somatisée, dépression clinique, trouble hypocondriaque.

Quand voir un médecin

Un seul épisode de céphalalgie n'est pas terrible et ne constitue pas une indication médicale. Cependant, si le mal de tête est intermittent, s'il distrait des activités quotidiennes, perturbant l'adaptation sociale et les fonctions professionnelles, vous devez consulter un médecin.

Prenez rendez-vous avec un médecin si le mal de tête est associé à d'autres troubles: étourdissements, nausées, vomissements, vision trouble ou sommeil, avec fatigue rapide.

Outre la violation de la qualité de vie, une autre indication de consultation est l'insensibilité du mal de tête aux analgésiques. Par exemple, si la céphalalgie n'est pas soulagée par la prise de plusieurs comprimés d'ibuprofène ou de paracétamol.

Traitement et prévention

Le traitement des maux de tête en tant que symptôme est inutile, car la céphalalgie est essentiellement un symptôme de la maladie sous-jacente. Dans ce cas, vous devez le traiter. Le même mal de tête est arrêté en prenant des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) et des antispasmodiques:

  1. le paracétamol;
  2. ibuprofène;
  3. no-shpa;
  4. aspirine;
  5. méloxicam;
  6. célécoxib.

Il est important de se rappeler que les AINS ne doivent pas être pris plus de 7 jours - sinon, la probabilité de développer une gastrite et un ulcère gastroduodénal augmente.

  • alterner travail, travail et repos, sommeil;
  • exclure l'alcool du régime;
  • écoutez une musique agréable et légère;
  • prendre une douche de contraste;
  • activité physique modérée: jogging ou fitness;

Maux de tête au front

Chaque personne souffre périodiquement d'un mal de tête. La douleur occasionnelle n'est généralement pas préoccupante et est facilement soulagée par les analgésiques, mais pour un certain nombre de patients, cette pathologie devient partie intégrante de l'existence, altérant considérablement la qualité de vie..

Les maux de tête au front sont un phénomène assez courant dans tous les groupes d'âge de la population. Pour y faire face, vous devez aborder ce problème avec soin, écouter attentivement votre corps, essayer d'identifier les facteurs provoquant l'apparition de la douleur et assurez-vous de consulter un spécialiste..

Pourquoi la tête fait-elle mal au front

Le moyen le plus efficace de traiter les maux de tête est de savoir où ils se trouvent. Les causes des maux de tête peuvent être très différentes: du surmenage et du manque de sommeil banals aux lésions cérébrales graves.

Maladies dans lesquelles la tête fait mal au front:

Grippe, SRAS et autres infections virales - dans ce cas, le mal de tête est accompagné de frissons, de fièvre, de photophobie, de larmoiement, ainsi que d'un écoulement nasal et d'un mal de gorge. Un symptôme courant de la grippe est un mal de tête au front et aux yeux..

La frontite est une inflammation des sinus paranasaux frontaux. En règle générale, en plus du mal de tête au niveau du front en se penchant en avant, il y a une sensation de plénitude. En outre, cette maladie peut être accompagnée de fièvre, de malaise et d'écoulement nasal mucopurulent. La particularité de la maladie est que dans la plupart des cas, la tête fait constamment mal au front et aux sourcils.

Névralgie du trijumeau - avec cette maladie, la tête fait souvent mal au front à gauche ou à droite. La douleur est très atroce, vive et brûlante, a un caractère paroxystique et augmente avec le mouvement.

Tumeur cérébrale - la localisation de la tumeur dans les lobes frontaux peut être accompagnée d'une douleur au front d'intensité variable. De plus, les tumeurs cérébrales sont souvent accompagnées d'autres symptômes: étourdissements, nausées et vomissements, troubles mentaux, convulsions et déficience visuelle..

Migraine (hémicranie) - avec cette maladie, la douleur est le plus souvent localisée d'un côté et peut irradier vers les yeux, le cou et la mâchoire supérieure. Le syndrome douloureux s'accompagne souvent de nausées et de vomissements, d'étourdissements, d'irritabilité, d'une sensibilité accrue à la lumière, aux sons et aux odeurs. La migraine est caractérisée par un flux paroxystique, tandis que l'attaque peut durer de 5 à 10 minutes à plusieurs jours.

Blessures à la tête et conditions post-traumatiques - si la partie frontale de la tête est blessée, le syndrome douloureux sera plus prononcé dans cette zone. Les traumatismes crâniens sont souvent accompagnés de vertiges, de nausées et de vomissements.

Important! Même un traumatisme crânien mineur peut être très grave, vous devez donc consulter immédiatement un médecin, surtout si un enfant est blessé!

Maladies oculaires - les troubles visuels et autres pathologies ophtalmiques provoquent souvent des maux de tête au front et aux sourcils. Une surcharge visuelle et des maladies oculaires plus graves, telles que le glaucome, peuvent entraîner des douleurs..

Autres causes de douleur frontale

Intoxication - l'ingestion de substances toxiques peut également provoquer des maux de tête. D'autres symptômes d'empoisonnement dépendent directement de la substance toxique, il peut s'agir de nausées, de toux (lors de l'inhalation de fumée et de vapeurs de substances irritantes), de troubles neurologiques.

Surmenage - Vivre trop intensément peut provoquer un soi-disant «mal de tête de tension». Beaucoup connaissent la condition lorsque la tête fait mal au front et appuie sur les tempes après une dure journée de travail, surtout si elle était saturée de stress psycho-émotionnel important. Ce type de mal de tête survient souvent chez les écoliers et les étudiants, il est provoqué par une surcharge mentale, l'incertitude et la peur des tests et des examens, des classes et des publics étouffants.
Consommation d'alcool et de certains aliments - les maux de tête les plus souvent provoqués:

  • aliments à forte teneur en sel - l'excès de sel provoque une rétention d'eau dans les tissus, ce qui entraîne une augmentation de la pression sanguine et intracrânienne;
  • viandes fumées - contiennent également une grande quantité de sel;
  • aliments contenant l'exhausteur de goût «glutamate monosodique» - en plus des produits habituels du supermarché, cette substance se retrouve dans certaines variétés de poisson cru (informations pour les amateurs de cuisine japonaise et chinoise);
  • certains types de fromages (en particulier les fromages affinés, par exemple le parmesan) - contiennent de la tyramine, une substance qui augmente la tension artérielle;
  • vinaigre - principalement utilisé dans la conservation à domicile, qui contient une quantité considérable de sel, qui conduit ensemble à un œdème;
  • chocolat, café - contiennent de la caféine et provoquent des pics de tension artérielle;
  • tout produit contenant de l'histamine ou provoquant des réactions allergiques (vin rouge, certaines bières, agrumes, etc.).

Il est à noter que souvent des maux de tête au front dus à la faim, alors essayez de manger régulièrement.

Un mal de tête au front: quel médecin contacter?

Le plus souvent, avec un mal de tête de toute origine et localisation, ils se tournent vers un neurologue. Un rendez-vous avec un médecin consiste en une enquête détaillée sur les causes probables et la nature de la douleur, la nomination d'un examen supplémentaire et la sélection de médicaments pouvant réduire ou arrêter la douleur.

Les études suivantes sont le plus souvent attribuées:

  • CT ou IRM du cerveau - ces types de recherche sont particulièrement pertinents dans le diagnostic des blessures et des tumeurs cérébrales.
  • Échographie Doppler et balayage duplex des vaisseaux cérébraux - ces études aideront à identifier les troubles de la circulation cérébrale qui accompagnent souvent les migraines et d'autres types de maux de tête.
  • Surveillance quotidienne de la pression artérielle (MAPA) - ce type de diagnostic aidera à déterminer la dépendance de l'apparition de maux de tête sur les fluctuations de la pression artérielle.

Éliminer la cause d'un mal de tête dans la zone frontale peut être non seulement un neurologue, mais aussi d'autres spécialistes spécialisés.

Otorhinolaryngologist - ce spécialiste doit être consulté pour les symptômes suivants:

  • mal de tête dans la région des sourcils;
  • augmentation de la douleur en penchant la tête en avant;
  • écoulement nasal;
  • augmentation de la température corporelle.

Tous ces signes indiquent le développement possible d'une sinusite frontale - inflammation des sinus frontaux. Cette maladie est dangereuse pour ses complications, jusqu'au développement de la méningite. Un médecin ORL peut confirmer ou infirmer le diagnostic après une série d'études de laboratoire et instrumentales (radiographie des sinus paranasaux, imagerie par résonance calculée ou magnétique).

Ophtalmologiste (oculiste) - les symptômes suivants peuvent être une raison de consulter ce médecin:

  • douleur qui s'est d'abord produite dans le contour des yeux, puis s'est étendue à la région frontale;.
  • détérioration de la vision;
  • brouillard et vole devant les yeux.

Lorsque de telles manifestations apparaissent, vous devez consulter un ophtalmologiste et subir un examen ophtalmologique détaillé (échographie des globes oculaires, mesure de la pression intraoculaire, examen du fond, etc.).

Un médecin généraliste vous aidera à faire face aux maux de tête causés par la grippe et d'autres infections virales. En outre, ce spécialiste vous aidera en cas de mal de tête au front et à l'arrière de la tête, qui se produit avec une pression artérielle élevée ou basse..

Que faire avec un mal de tête au front?

La réponse à cette question est évidente: rechercher la cause de la douleur et être traitée. Pour aider le médecin à diagnostiquer, il est nécessaire d'écouter votre corps et de décrire avec précision la nature, la fréquence, l'emplacement exact de la douleur et les facteurs. qui provoquent son apparition. Plus tôt une maladie est détectée, plus vite vous pouvez vous en débarrasser et, dans certains cas, éviter des maladies potentiellement mortelles..

Les méthodes de traitement des maux de tête sont assez variées et peuvent inclure:

  • traitement médical;
  • changements de style de vie (bon repos, normalisation du sommeil, élimination des facteurs de stress);
  • acupression (peut être effectuée à la fois indépendamment et avec l'aide d'un spécialiste);
  • acupuncture.

Pour les tumeurs cérébrales, une intervention chirurgicale peut être prescrite.

Comment réduire la douleur sans pilules

Tout d'abord, il est nécessaire d'éliminer les facteurs qui provoquent l'apparition du mal de tête. Dans certains cas, il suffit de s'allonger un moment en silence, d'atténuer les lumières et de boire une tisane au miel. Parfois, le sommeil, même un sommeil court, peut aider à faire face à la douleur..

Si la tête fait mal au front et appuie sur les yeux, vous devez minimiser la charge visuelle, vérifier votre vue et changer de lunettes ou de lentilles de contact (si votre vision s'est détériorée).

L'acupression est un bon effet pour les maux de tête au niveau du front. Les points les plus efficaces sont situés à la base du crâne (au centre et sur les côtés à l'intérieur des grands muscles verticaux du cou) et sur l'arête du nez (dans la dépression entre les sourcils). Vous pouvez améliorer l'effet du massage avec des huiles essentielles, la seule chose à laquelle vous devez faire attention avec les huiles pour migraines, car une odeur intense ne peut qu'aggraver la condition..

Un «mal de tête de tension» nécessite un changement dans votre routine quotidienne. Cela peut exiger de changer d'emploi, d'établissements d'enseignement et de réduire la charge de travail parascolaire d'un enfant ou d'un adolescent. Vous devrez également réduire considérablement le temps passé devant la télévision et l'ordinateur, surtout avant de vous coucher. Un enthousiasme excessif pour les gadgets provoque souvent un mal de tête - à cause des petits écrans, la vision est particulièrement tendue.

Très utile pour les maux de tête d'étiologies diverses, les promenades au grand air, le massage de la zone du col cervical, la balnéothérapie.

Comment se débarrasser d'un mal de tête au niveau du front?

La toute première chose qui vient à l'esprit avec ce problème est de prendre une pilule, car le choix des analgésiques, également vendus sans ordonnance, est extrêmement large. Néanmoins, l'automédication n'en vaut pas la peine, il est beaucoup plus efficace d'aller chez le médecin, de découvrir la cause de la douleur et d'obtenir un rendez-vous en tenant compte de toutes les caractéristiques de votre corps.

Vous devez savoir que les analgésiques sont loin d'être inoffensifs et ont une liste impressionnante d'effets secondaires. Même le paracétamol habituel a un effet néfaste sur le foie, et d'autres anti-inflammatoires non stéroïdiens privent la défense naturelle de la membrane muqueuse de l'estomac et du duodénum, ​​ce qui conduit à une gastroduodénite et des lésions ulcéreuses.

Les principaux groupes de médicaments utilisés si la tête fait mal au front, aux tempes, aux yeux et à l'arrière de la tête:

  • les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) - font un excellent travail avec les "céphalées de tension", les douleurs épisodiques;
  • médicaments du groupe triptan - efficaces dans le traitement de la migraine;
  • analgésiques et antispasmodiques - utilisés pour la grippe et les infections virales respiratoires aiguës, les formes légères de migraine;
  • anticonvulsivants - utilisés pour la névralgie du trijumeau, la migraine.

Si la tête fait mal au front et se sent malade, il est permis de prendre un antiémétique. Afin de ne pas vous blesser, vous devez vous assurer que la nausée n'est pas causée par une intoxication.

Prévention des maux de tête

Afin de minimiser la fréquence des crises de maux de tête, un certain nombre de recommandations doivent être suivies:

  • fournir un repos et un sommeil adéquats;
  • planifiez vos heures de travail afin qu'il n'y ait pas de surcharge;
  • réduire le temps d'utilisation des gadgets et de rester à l'ordinateur
  • éviter la fatigue oculaire;
  • exclure du régime les aliments qui provoquent des crises de maux de tête (boissons alcoolisées, café, fromage, chocolat).

Si la tête au niveau du front fait constamment mal ou si la douleur est très intense, vous devez immédiatement consulter un médecin et suivre toutes ses instructions..

Maux de tête au front et aux yeux: comment faire face

Chaque jour, des milliers de personnes souffrent de terribles maux de tête. Quelqu'un a des crises épisodiques et quelqu'un doit faire face à des maux de tête réguliers, qui sont également accompagnés de vomissements, de nausées et d'autres symptômes désagréables. De l'impuissance et de l'irritation, beaucoup de gens pensent qu'il est tout simplement irréaliste de vaincre la douleur dans la tête. Est ce que c'est vraiment? Bien sûr que non. Il y a une sortie. Et ce n'est pas seulement une question de consommation de drogues. Il existe de nombreuses activités, des façons dont vous pouvez oublier le mal de tête pour toujours. Le plus important est de ne pas retarder la recherche d'une solution. Attendre que la douleur disparaisse d'elle-même est au moins une erreur..

Le plus souvent, des maux de tête au front et aux yeux surviennent après des crises émotionnelles. Beaucoup de gens en font l'expérience le soir lorsque la journée de travail se termine. En règle générale, la cause de cette maladie est un surmenage banal. Ce n'est un secret pour personne que plus de 90% de toutes les informations que les gens reçoivent à l'aide de la vue. Pas étonnant qu'un organe sensoriel aussi important se fatigue. Une personne plonge dans l'environnement qui l'entoure, elle examine, étudie, analyse quelque chose en permanence. Si les yeux sont principalement concentrés sur une chose, ils subissent une charge incroyablement forte et une douleur dans la zone de l'orbite oculaire apparaît..

Parfois, un mal de tête peut devenir si aigu et si grave qu'il paralyse littéralement une personne. Dans ce cas, il éprouve de l'inconfort en essayant d'ouvrir les yeux, il est irrité par le bruit dans sa tête, ses tempes commencent à pulser intensément. La première chose que vous voulez faire dans une telle situation est de prendre un médicament qui vous soulagerait instantanément de la douleur atroce et écrasante. Mais cela ne vaut pas la peine de le faire tant que vous n'identifiez pas la véritable cause de votre mal de tête. En effet, souvent avec des actions irréfléchies, une prise incontrôlée de médicaments, vous ne pouvez que vous faire du mal, aggravant un état déjà mauvais.

Causes et symptômes des maux de tête au front et aux yeux

Dès qu'il y a une douleur au front, elle va souvent directement aux yeux. Ou parfois, tout se passe dans l'autre sens: d'abord, les globes oculaires se resserrent, puis la douleur se déplace vers la région frontale. Une question raisonnable: pourquoi cela se produit-il? Pourquoi le mal de tête apparaît-il sur le front et les yeux? Quelles sont les raisons de cette condition? Tout médecin peut dire qu'en réalité, les maux de tête sont le symptôme d'une grande variété de maladies. Les raisons de son apparition sont incroyablement nombreuses. Les principales causes de maux de tête sont les suivantes:

• glaucome;
• migraine;
• myopie;
• hypertension artérielle;
• un traumatisme crânien;
• surmenage, fatigue;
• douleur en grappe;
• infections virales.

Fatigue mentale, surmenage banal - ce sont peut-être les toutes premières et évidentes raisons. En envoyant des signaux douloureux, le corps semble indiquer qu'il est temps de se reposer. Cela vaut la peine de l'écouter. Toutes les mesures doivent être prises en temps opportun et, mieux encore, la prévention doit être entreprise. Donc, si vous avez un léger mal de tête dû à une lourde charge de travail (vous ressentez des battements, des tremblements dans la tête), prenez le temps de vous reposer, de vous détendre, de prendre quelques respirations profondes ou de sortir à l'air frais, donnez à vos yeux la possibilité de passer aux autres " paysages ". En règle générale, un tel mal de tête peut être traité sans la participation d'un médecin, mais vous ne devez pas l'ignorer..

Un fait très intéressant est connu: parfois, un mal de tête au niveau du front peut survenir en raison du fait que vous mangez des aliments malsains. Êtes-vous surpris? Et ça l'est vraiment. Nous ne parlons pas seulement de produits contenant de la caféine (chocolat, thé, café), mais aussi de restauration rapide, de noix, de fromages, de produits semi-finis à base de viande. Et bien sûr, n'oubliez pas l'alcool, les cigarettes. Ils n'ont pas encore rendu une seule personne en bonne santé.

Très souvent, des maux de tête aigus au front ou aux yeux surviennent en raison du fait qu'une personne est malade avec quelque chose. De nombreuses maladies entraînent un syndrome douloureux sévère:
• Migraine. Lorsque des maux de tête sont ressentis au niveau du front et des yeux d'un côté, cela peut être un symptôme de migraine. Ses crises ne commencent pas brusquement, mais progressivement: d'abord les tempes pulsent, puis la douleur se fait sentir dans le cerveau. Les migraines peuvent durer de quelques minutes à trois jours.
• Hypertension. L'hypertension artérielle est l'une des causes des maux de tête. Vous ne pouvez pas vous passer de médicaments ici. Si vous souffrez d'hypertension, vous devez toujours avoir un tensiomètre à portée de main. Le médecin vous prescrira le traitement nécessaire après avoir passé une série d'examens nécessaires.
• Commotion cérébrale. Les maux de tête après un AVC sont un symptôme évident d'une commotion cérébrale. Dans ce cas, vous devez immédiatement consulter un médecin..
• Maladies des yeux. Les maux de tête peuvent être causés par la myopie, car cette maladie exerce une pression sur les organes de la vision. Que faire dans ce cas? Vous devez contacter un optométriste et commander des lunettes qui amélioreront la situation.
• Le glaucome (à angle ouvert, à angle fermé) est une autre maladie qui cause des maux de tête. Dans ce cas, les yeux réagissent douloureusement à la lumière et des nausées peuvent apparaître. S'il n'est pas traité, le glaucome peut entraîner une perte complète de la vision. Dans ce cas, il est obligatoire de contacter un médecin..
• Maladies dangereuses - tumeur cérébrale, syndrome de Horton, VSD, névralgie du trijumeau, encéphalite, accident vasculaire cérébral, artérite temporale. Ils sont presque toujours accompagnés de maux de tête sévères. Plus tôt vous reconnaissez la maladie et commencez à la traiter, plus vous avez de chances de réussir votre guérison..
• Infections et virus. Grippe, rhume, sinusite, sinusite peuvent être accompagnés d'un mal de tête au front. Un danger particulier est la méningite - une infection du cerveau, accompagnée de vertiges, de nausées, de faiblesse et d'une augmentation de la température corporelle. Dans ce cas, un examen complet est nécessaire, il est surtout nécessaire si les maux de tête ont été précédés d'une hypothermie sévère du corps. À quoi conduit une méningite non traitée? À mort. N'oubliez pas cela lorsque vous commencez à douter de la nécessité de consulter un médecin ou non..

Il est important de souligner que dans certains cas, l'exposition au soleil ou à des vents violents peut provoquer des maux de tête au front. Parfois, des sensations douloureuses peuvent être causées par une sécheresse oculaire, un traumatisme dû à une tache. Les meilleures recommandations sont l'hygiène personnelle, porter des lunettes de soleil du soleil.

Si les écoliers, les élèves, les étudiants ont mal à la tête au niveau du front, les enfants doivent avoir le temps de se reposer. Un stress d'étude excessif est nocif pour tout le monde. Pendant la période de contrôle, les examens, le cerveau doit traiter beaucoup d'informations, et pendant cette période, il est recommandé d'être à l'air frais le plus souvent possible, de faire des pauses fréquentes..

Quelle que soit la cause du mal de tête, vous ne devez pas le laisser sans surveillance. Ne pensez pas à la façon d'arrêter rapidement le syndrome douloureux, il vaut mieux commencer à éliminer la véritable cause de la douleur, commencer à traiter la maladie qui a causé cette maladie.

Maux de tête au front: traitement à domicile

Que faire en cas de mal de tête au front? Comme indiqué précédemment, vous devez comprendre la nature de cette douleur et pas seulement gérer les symptômes..

• Si la douleur est intense et que vous devez encore endurer avant de consulter un médecin, vous pouvez prendre des mesures d'urgence pour réduire le syndrome douloureux:
• Prenez un bain chaud avec une décoction de camomille (la méthode ne doit pas être pratiquée à des températures élevées).
• Faites une pause pour travailler à l'ordinateur, regarder la télévision. Ensuite, la douleur causée par le surmenage passera.
• Essayez un massage de la tête.
• Détendez-vous, buvez du thé à la mélisse, du lait chaud avec du miel.

Dans le même cas, lorsque vous avez souvent des maux de tête, vous devez absolument demander l'aide d'un médecin. Après tout, un mal de tête incessant aigu ou sévère peut indiquer la présence de maladies graves, le développement d'une pathologie dangereuse. Après avoir noyé la douleur avec des pilules une ou deux fois, vous ne pouvez que faire du mal. Mieux vaut faire confiance à un spécialiste. Il procédera à un examen détaillé à grande échelle, déterminera le diagnostic et prescrira le traitement approprié.

Maux de tête au front - traitements et causes probables

Causes des maux de tête au front

Les maux de tête au front sont très courants. Son personnage peut être différent. Les sensations de douleur peuvent être vives et sourdes, éclatantes et serrées. Si vous comprenez à quoi est associé le syndrome douloureux, vous pouvez prendre des mesures pour soulager la céphalalgie. Mais si, malgré tout, la douleur ne disparaît pas, vous devez consulter un médecin. Des douleurs régulières devraient également alerter.

Fluctuations de la pression artérielle

Les fluctuations de la pression artérielle sont une cause très fréquente de douleur au front. Dans le même temps, une pression artérielle élevée et basse peut provoquer un tel inconfort. La nature de la douleur est pressante, l'intensité est moyenne ou forte.

Avec une pression artérielle très élevée, les symptômes supplémentaires sont:

  • vertiges;
  • Impulsion rapide;
  • transpiration excessive;
  • la nausée.

Avec une diminution significative de la pression artérielle, une faiblesse générale et une somnolence sont observées. Il y a des acouphènes et des «mouches» apparaissent devant les yeux. Les sensations de douleur augmentent en position couchée.

Migraine

La migraine se caractérise par l'apparition d'une douleur unilatérale au niveau du front. Il est pressant ou palpitant dans la nature. L'inconfort peut être si fort qu'il y a dans le fond des étourdissements, des nausées et des vomissements, et parfois une perte d'orientation dans l'espace.

La migraine est une pathologie primaire chronique dont les causes ne sont pas entièrement comprises. Mais en même temps, une personne peut déterminer elle-même les déclencheurs - des facteurs qui provoquent l'apparition d'un mal de tête sévère et essayer d'éviter tout contact avec eux.

Augmentation de la pression intracrânienne

Une augmentation de la pression intracrânienne entraîne toujours une douleur intense au front. Un signe supplémentaire caractéristique de cette pathologie est l'apparition d'une sensation de pression dans le contour des yeux. Dans les cas graves, il y a une détérioration de la fonction visuelle.

Les maux de tête, provoqués par une augmentation de la pression intracrânienne, ne peuvent pas être soulagés avec des analgésiques. Il augmente avec tout changement de position de la tête, ainsi qu'avec la toux et les éternuements. Si le syndrome se manifeste le soir, la douleur ne fait que s'intensifier le matin.

Maladies infectieuses et chroniques

Presque toutes les maladies infectieuses et chroniques entraînent des maux de tête. Maux de tête au front avec grippe, méningite, mal de gorge, sinusite, sinusite frontale, sinusite et autres maladies.

Toute infection virale entraîne une détérioration générale du bien-être. La faiblesse musculaire est généralement un symptôme supplémentaire. Dans le contexte d'une infection virale, la température corporelle augmente souvent. Les analgésiques peuvent généralement aider..

Cluster, ou bundle, douleur

Les douleurs en grappes sont paroxystiques par nature. Leur particularité est qu'ils apparaissent soudainement et sont si forts que les gens ont des pensées suicidaires. De telles sensations de douleur se produisent généralement d'un côté du front et sont de nature à court terme. Les attaques durent rarement plus d'un quart d'heure.

Comme dans le cas de la migraine, la nature de la douleur en grappe n'est pas entièrement comprise, mais en même temps, chaque personne souffrant de cette pathologie peut déterminer elle-même les déclencheurs. Parfois, le syndrome douloureux provoque le tabagisme, un certain type d'aliments ou un changement des conditions météorologiques.

Circulation sanguine altérée dans les vaisseaux du cerveau

Les pathologies vasculaires peuvent également provoquer des douleurs au front. En raison de l'apparition de problèmes avec les vaisseaux sanguins, des perturbations de la circulation sanguine se produisent, ce qui provoque une gêne. Maux de tête au front avec encéphalopathie discirculatoire, qui se caractérise par une détérioration lentement progressive de la circulation cérébrale. Les causes de la pathologie sont l'athérosclérose, l'hypertension artérielle, le diabète sucré, etc..

La douleur peut être de nature différente, mais le principal symptôme supplémentaire est une gêne accrue en cas de surmenage.

Histoire du traumatisme crânien

Il y a un mal de tête au front également dû à des antécédents de traumatisme cérébral. Toute commotion cérébrale ou traumatisme cérébral peut avoir des conséquences négatives qui dureront longtemps..

La contusion cérébrale est considérée comme particulièrement dangereuse. Cette pathologie s'accompagne de vertiges et de nausées pendant une longue période. Un symptôme supplémentaire est l'apparition de problèmes de fonction visuelle. De plus, il peut y avoir un engourdissement dans les membres..

Les tumeurs

Des maux de tête constants au front surviennent lorsqu'il y a des néoplasmes dans le cerveau.

Ça peut être:

Tumeurs de l'os frontal.

Tumeurs cérébrales localisées dans la partie frontale.

Néoplasmes vasculaires dans la partie frontale du cerveau.

Tumeurs des sinus et orbites paranasaux.

Symptômes supplémentaires - troubles de la coordination, de la parole, des crises d'épilepsie. Dans le même temps, l'inconfort ne peut pas être éliminé même avec les analgésiques les plus puissants. Une caractéristique est une augmentation du syndrome douloureux au fil du temps.

Maladies des yeux et du nasopharynx

Maux de tête au front avec développement de pathologies oculaires et de maladies du nasopharynx.

Les principales maladies oculaires qui provoquent le syndrome douloureux:

  • augmentation de la pression intraoculaire (glaucome);
  • thrombose des vaisseaux du globe oculaire;
  • toute maladie inflammatoire (kératite, iritis, iridocyclite, etc.).

De plus, un inconfort sévère peut survenir dans un contexte de fatigue oculaire, par exemple lors d'un travail prolongé sans interruption derrière un écran d'ordinateur..

Perturbation hormonale dans le corps

Chez la femme, un déséquilibre hormonal peut provoquer un mal de tête au front. Par exemple, l'inconfort survient souvent chez les femmes les jours critiques. Habituellement, un tel mal de tête est associé à des manifestations psycho-émotionnelles: irritabilité accrue, nervosité, tendance à la dépression..

De plus, il y a une sensation de faiblesse et de somnolence. Il est assez difficile de soulager un mal de tête avec des perturbations hormonales. Seuls les médicaments hormonaux spéciaux peuvent stabiliser la maladie.

Symptômes

Les symptômes d'un mal de tête au niveau du front peuvent être différents. Dans chaque cas, des signes spécifiques peuvent indiquer le développement d'une certaine pathologie..

Maux de tête au front et aux tempes

Si la région temporale et frontale fait mal d'un côté, cela indique une migraine ou un syndrome de douleur en grappe.

Autres conditions associées à ces symptômes: / p>

  • Artérite temporale, caractérisée par une inflammation des parois vasculaires situées dans la région temporale.
  • La névralgie du trijumeau.
  • Violation de la circulation cérébrale, qui peut être un signe avant-coureur d'un accident vasculaire cérébral.
  • Déséquilibre hormonal.
  • Hypertension intracrânienne.

La partie frontale de la tête fait mal et presse

Un mal de tête pressant dans le front peut survenir pour diverses raisons. Le plus souvent, cela est associé aux pathologies suivantes:

  • sinusite frontale, survenant sous forme aiguë ou chronique;
  • augmentation de la pression intracrânienne;
  • hypertension;
  • processus inflammatoires dans la partie frontale du cerveau;
  • encéphalite;
  • intoxication générale du corps en cas d'empoisonnement, infection par une infection virale et bactérienne.

Maux de tête au front et aux yeux

Habituellement, lorsque la tête fait mal au front et aux yeux, elle est associée, dans la plupart des cas, à une blessure au globe oculaire ou à des objets étrangers pénétrant dans l'œil..

Les maladies suivantes provoquent également des douleurs:

Myopie, hypermétropie ou astigmatisme en raison d'un mauvais choix de lunettes ou de lentilles optiques.

Conditions inflammatoires telles que l'iridocyclite.

De plus, ce symptôme peut être le signe d'autres pathologies:

  • front meurtri;
  • névroses;
  • la névralgie du trijumeau.

La partie frontale de la tête fait mal et se sent malade

Lorsque la tête fait très mal dans la partie frontale et a la nausée, c'est une raison de consulter d'urgence un médecin. Ce symptôme indique très souvent la présence de problèmes avec le système nerveux central..

Parfois, les nausées associées à des maux de tête peuvent avoir des causes physiologiques:

  • déséquilibre hormonal chez la femme pendant le cycle menstruel ou la grossesse;
  • changement de pression atmosphérique - chez les météorologistes;
  • des situations stressantes.

La nausée peut être provoquée par un syndrome douloureux intense qui survient:

  • avec migraine;
  • avec des pathologies vasculaires;
  • avec une augmentation de la pression intracrânienne;
  • en cas d'intoxication du corps sur fond d'empoisonnement ou d'infection.

Diagnostic des causes de la douleur dans la partie frontale de la tête

Pour diagnostiquer une douleur intense dans la partie frontale, des études matérielles sont utilisées:

L'échographie Doppler vous permet d'obtenir des données sur l'état de la circulation sanguine. Grâce à cette méthode, il est possible d'identifier les pathologies vasculaires au stade initial..

L'électroencéphalographie permet d'évaluer l'activité de différentes parties du cerveau. Cela garantit la détection de l'épilepsie, les retards dans le développement mental et de la parole, l'identification des conséquences à long terme du traumatisme.

La tomodensitométrie permet de scanner toutes les parties du cerveau à l'aide de rayons X afin d'identifier des pathologies de nature différente.

L'imagerie par résonance magnétique est basée sur l'utilisation du rayonnement électromagnétique. Cette méthode est très informative dans la localisation du foyer pathologique dans les tissus mous, y compris dans le tissu de la moelle épinière..

Que faire si un enfant a mal à la tête au front

Si votre enfant a souvent mal au front, vous devez consulter un médecin dès que possible. Le traitement ne doit être effectué que sur la base d'un diagnostic établi.

La douleur aiguë nécessite un appel d'ambulance, car elle peut être un symptôme:

  • Méningite.
  • Encéphalite.
  • Autres neuroinfections.
  • Commotion cérébrale ou ecchymose au cerveau.

Mais tout aussi souvent, les enfants ressentent de la douleur pour des raisons physiologiques, à savoir en raison de:

  • surmenage. En règle générale, les écoliers y sont exposés en raison de la lourde charge de travail du programme scolaire;
  • la privation d'oxygène. Cela se produit lorsque l'enfant passe la plupart du temps à l'intérieur;
  • alimentation déséquilibrée. Les aliments contenant une grande quantité d'exhausteurs de goût et d'arômes chimiques en sont également la cause..

Dans ces cas, vous devez normaliser le mode de vie de l'enfant, réviser sa charge, laisser plus de temps pour les promenades et les jeux..

Comment réduire la douleur

Il existe différentes façons de soulager les maux de tête au front. Mais il est très important de ne le faire qu'après que la raison de l'inconfort soit claire..

Médicaments contre la douleur

Une large gamme de médicaments peut être utilisée pour soulager la douleur. Si la tête fait mal dans la région frontale dans le contexte d'une infection virale et d'une augmentation de la température corporelle, les antipyrétiques et les AINS sont un remède efficace. En particulier, Nurofen a fait ses preuves. Il peut également stabiliser une pression artérielle basse et soulager la douleur migraineuse. Le paracétamol est également considéré comme efficace..

Lorsque les douleurs sont paroxystiques, les antispasmodiques peuvent soulager les spasmes. Ceux-ci incluent No-shpa (drotaverine), Spazmalgon.

Parmi les analgésiques, il vaut mieux privilégier les médicaments combinés qui ont un minimum d'effets secondaires. Les plus célèbres d'entre eux sont Pentalgin et Solpadein.

Tout médicament peut être pris occasionnellement conformément aux instructions d'utilisation. Si les maux de tête réapparaissent souvent, un médecin doit prescrire les remèdes pour leur élimination en fonction du diagnostic.

Méthodes traditionnelles

Les remèdes populaires sont plus sûrs que les médicaments. Si la douleur est causée par un surmenage, vous devez essayer de trouver du temps pour vous reposer. Un léger massage de la tête et des exercices spéciaux pour soulager la douleur amélioreront votre bien-être. Une séance d'aromathérapie avec des huiles essentielles de lavande, d'eucalyptus, de bois de cèdre ou de menthe poivrée peut aider à engourdir la douleur. Vous pouvez faire une compresse aux tempes à partir d'un mélange d'huiles végétales et essentielles.

Le gingembre est un bon remède contre les maux de tête de tension. La racine doit être hachée et brassée avec du thé noir. Il existe de nombreuses recettes de médecine traditionnelle pour les maux de tête. Mais dans chaque cas spécifique, une personne doit sélectionner les méthodes de traitement de manière indépendante, en se concentrant sur les caractéristiques individuelles de son propre corps..