Principal > Pression

Pourquoi l'oreille, la tête et le cou font-ils mal?

La douleur au cou est une plainte très courante. Chaque seconde, au moins 10 personnes dans le monde ressentent une telle douleur et réfléchissent à comment y faire face. Et vous devez vous en débarrasser uniquement en éliminant la raison pour laquelle il est survenu.

La cause la plus fréquente de douleurs cervicales est la perte d'élasticité des disques intervertébraux - ostéochondrose. Elle est suivie de l'arthrose - une lésion du cartilage non pas dans l'articulation principale entre les vertèbres cervicales, mais dans les articulations latérales, stabilisant la colonne vertébrale en position statique et pendant le mouvement. Cela peut être avec une lésion vertébrale ou indiquer le développement de processus auto-immunes.

La cervicalgie (syndrome douloureux localisé dans le cou) est également caractéristique des pathologies des tissus situés directement à l'intérieur de cette structure. Il peut également survenir dans des maladies du cœur, des vaisseaux sanguins et de certains organes internes..

Qu'est-ce qui peut faire mal au cou

Le cou est une structure qui a les limites suivantes:

  • d'en haut - une ligne longeant le bord inférieur de la mâchoire inférieure, enveloppant les apophyses mastoïdiennes (derrière l'oreille) par le bas, atteignant la protubérance occipitale;
  • d'en haut - une ligne passant le long de l'encoche sur la poignée du sternum (elle correspond à l'encoche entre les muscles de la partie cervicale inférieure), le long du bord supérieur de la clavicule. Il n'atteint pas l'articulation de l'épaule, se retourne, et rencontre la même ligne de l'autre côté dans la région de la vertèbre cervicale VII.

Le cou n'est pas un organe, mais une partie du corps; une structure à plusieurs composants contenant divers organes vitaux. Ils sont regroupés autour de la colonne vertébrale - une structure osseuse composée d'éléments individuels, des vertèbres. La colonne vertébrale abrite l'organe principal du cou - la moelle épinière. C'est par lui que passent les signaux du corps, des membres et de tous les organes internes; c'est lui qui est le coordinateur entre le cerveau émettant des commandes et les organes exécutants.

La colonne cervicale est la plus mobile: elle permet de tourner la tête, de la rejeter en arrière et de l'incliner sur les côtés et vers l'avant. Dans le même temps, la moelle épinière située dans son canal est l'endroit le plus vulnérable: il y a des centres ici, lorsqu'elle est endommagée, elle paralyse les 4 membres à la fois et les muscles qui assurent la respiration sont désactivés. Par conséquent, si, en plus de la douleur dans le cou, des symptômes tels qu'une faiblesse d'une ou deux mains, des difficultés respiratoires, des étourdissements ou un syndrome douloureux apparaissent à la suite d'une blessure à la colonne cervicale, le diagnostic ne doit pas être effectué sur Internet, mais dans le cabinet d'un neurologue..

En plus de la colonne vertébrale et contenue dans la moelle épinière dans le cou, il existe d'autres structures qui peuvent causer de la douleur. Il:

  • Muscles situés de chaque côté de la colonne vertébrale. Ils sont divisés en profond et superficiel. Les premiers tiennent la tête et le cou dans une certaine position, participent à son mouvement. Ces derniers déplacent le cartilage du larynx, la mâchoire inférieure, aident les muscles profonds à tourner la tête dans le bon sens, protègent les faisceaux neurovasculaires nécessaires pour assurer le fonctionnement du cerveau, des organes du cou et de la cavité thoracique.
  • Fascia - feuilles de tissu conjonctif qui «enveloppent» des groupes musculaires individuels. Ils divisent le cou en espaces anatomiques séparés et sont nécessaires pour empêcher la propagation du processus inflammatoire et encore plus purulent d'une zone à une autre. Entre le fascia, il y a des espaces cellulaires qui remplissent des fonctions d'amortissement. En cas de plaie infectieuse pénétrante ou d'inflammation purulente de l'une des structures se trouvant à l'intérieur, elles peuvent devenir la source qui conduira le pus soit vers les zones voisines, soit vers la poitrine..
  • Faisceaux nerveux. Dans la région cervicale, il existe de nombreux nerfs qui vont à la fois séparément et constituent des plexus individuels. Voici donc les branches des nerfs sympathiques et parasympathiques, qui régulent le tonus des vaisseaux, affectant la fréquence cardiaque, la respiration et le diamètre des bronches. Des nerfs vagues appariés courent le long des surfaces cervicales latérales, fournissant une innervation motrice, sensorielle et parasympathique des organes de la fosse crânienne postérieure à la majeure partie de l'intestin. Passer dans la région cervicale et les nerfs allant au diaphragme - le muscle principal qui assure la respiration.
  • Vaisseaux sanguins. Les gros vaisseaux passent le long des surfaces latérales du cou - les artères carotides et les veines jugulaires. Les premiers transportent le sang vers le cerveau et alimentent également les organes du cou. La tâche des veines jugulaires est d'emporter le sang enrichi en dioxyde de carbone des mêmes organes.
  • Le pharynx est un canal qui relie la cavité buccale à la «fourche», dont une partie donne naissance à l'œsophage, l'autre au larynx.
  • Le larynx est un organe tubulaire du système respiratoire qui contient les cordes vocales. Situé au niveau de 4-7 vertèbres cervicales, puis passe dans la trachée.
  • Thyroïde. Il s'agit d'un organe endocrinien, qui est le principal régulateur du métabolisme humain; se trouve devant le larynx et est entouré d'une capsule. Sur sa face postérieure, à l'extérieur de la capsule, se trouvent plusieurs glandes parathyroïdes (plus souvent 4), responsables de l'équilibre des sels de calcium et de phosphore entre le sang et le tissu osseux..
  • La trachée est un organe respiratoire, constitué de demi-anneaux cartilagineux, reliés à l'arrière par du tissu conjonctif. C'est une continuation du larynx; à son extrémité dans la cavité thoracique, il est divisé en 2 bronches principales.
  • Œsophage. Ce "tube" musculaire est l'organe du système digestif. Il provient de l'oropharynx et, passant derrière le larynx et la trachée, se poursuit dans la poitrine, puis la cavité abdominale, passant dans l'estomac.
  • Système lymphatique du cou. Il est composé de ganglions lymphatiques superficiels et profonds qui collectent la lymphe des tissus superficiels et profonds du cou, respectivement. Après avoir passé les «filtres» des ganglions lymphatiques, sur la gauche, la lymphe s'écoule dans le canal lymphatique thoracique - un grand vaisseau qui recueille la lymphe de tous les organes du corps. La partie cervicale de ce conduit, étant une continuation du conduit thoracique, forme un arc au niveau de 5-7 vertèbres cervicales, prend la lymphe des organes du cou, puis s'écoule dans l'angle veineux gauche - un endroit dans la région inférieure du cou, où la veine jugulaire externe et la veine sous-clavière se confondent. Sur la droite, la lymphe s'écoule dans le canal lymphatique droit pas si grand.

Anatomiquement, le cou est divisé en les zones suivantes:

  1. Antérieur, dont les bords latéraux sont les bords de la glande thyroïde.
  2. Latéral, limité par les bords de la glande thyroïde à l'avant et des lignes conditionnelles tracées le long des bords postérieurs des processus mastoïdes de l'os temporal.
  3. Retour - entre les frontières des régions latérales.
  4. La zone des muscles sternocléidomastoïdiens - droite et gauche, partant du processus mastoïde, traversant le cou en diagonale, se fixant à la jonction entre le sternum et la clavicule.

Chez les personnes, la surface avant du cou est généralement appelée la gorge, car c'est ici que se trouvent le pharynx, le larynx avec la trachée et l'œsophage - ce que l'on appelle la «trachée» et l'œsophage. Par conséquent, en cas de douleur dans cette zone, la personne dit généralement «mal de gorge» ou «mal de gorge». Si le syndrome de la douleur est localisé dans la région du cou sous ou derrière l'oreille, cela s'appelle déjà une douleur au cou. Dans cet article, nous verrons pourquoi les douleurs au cou apparaissent..

Un peu de terminologie

Pour un symptôme tel que la douleur dans le cou, il existe un nom médical spécial - cervicalgie (de «col de l'utérus» - cou, «algos» - douleur). Si une telle douleur irradie vers le bras, on l'appelle cervicobrachialgie (de «brachium» - épaule), si dans la région de la tête - cervicocranialgie («crâne» est un crâne).

Si le symptôme ne peut pas être appelé «douleur», il y a plutôt un lumbago, c'est cervicago. Cela se produit lorsque l'un des nerfs est pressé avec un mouvement brusque ou maladroit de la tête ou lorsque le cou est dans une position inconfortable pendant une longue période. Cervicago est une douleur intense qui oblige une personne à s'asseoir pendant plusieurs minutes dans une position forcée. Donne un tel lumbago dans le bras, la tête, la colonne thoracique.

Dans cet article, nous examinerons les causes de la cervicalgie..

Le cou fait mal aux oreilles

Les sensations désagréables qui se produisent dans n'importe quelle partie du corps indiquent généralement clairement des maladies probables. Clarifier l'emplacement de la douleur aide le médecin à poser le bon diagnostic. Mais si la douleur au cou irradie vers l'oreille, ses causes peuvent être très diverses - des problèmes de colonne vertébrale aux maladies dentaires..

p, citation de bloc 2,0,0,0,0 ->

  • Les raisons
  • Parotidite
  • Otite
  • Lymphadénite
  • Problèmes dentaires
  • Bouchon d'oreille
  • La névralgie du trijumeau
  • Sinusite
  • Douleur dans l'oreille avec ostéchondrose
  • Diagnostique
  • Traitement

Les raisons

Les causes de la douleur au cou peuvent être grossièrement divisées en plusieurs groupes:

p, blockquote 3,0,0,0,0 ->

  • Problèmes de colonne vertébrale.
  • Maladies du système nerveux périphérique.
  • Tout processus inflammatoire dans les oreilles.
  • Maladies dentaires.

Si une personne a une douleur derrière l'oreille et une raideur de la nuque, la raison peut être une hypothermie banale du corps et une légère inflammation des muscles cervicaux. Le plus important dans une telle situation est de prévenir le développement du rhume. Ils peuvent facilement être compliqués par une pharyngite, une amygdalite ou une laryngite. Les sensations douloureuses sous l'oreille dans le cou et les maux de tête avec les maladies ORL sont considérés comme un symptôme courant.

p, blockquote 4,0,0,0,0 ->

Les personnes à risque sont sujettes à une pression artérielle élevée - hypertension. Lors d'une attaque, le cou peut facilement blesser et dégager les oreilles. En outre, une personne se plaint de vertiges, d'assombrissement des yeux, d'acouphènes.

p, blockquote 5,0,0,0,0 ->

Souvent, le cou fait mal avec des maladies oto-rhino-laryngologiques infectieuses et avancées. Certaines raisons doivent être examinées plus en détail afin que vous sachiez ce que vous pouvez faire lorsqu'elles surviennent..

p, blockquote 6,0,0,0,0 ->

Parotidite

p, blockquote 7,0,0,0,0 ->

La parotidite épidémique est une maladie infectieuse aiguë. Elle est caractérisée par des lésions des organes glandulaires: le pancréas et les glandes salivaires, les testicules chez les patients de sexe masculin. Symptômes des oreillons:

p, blockquote 8,0,0,0,0 ->

  • Muscles et maux de tête.
  • Inflammation des ganglions lymphatiques sous-maxillaires.
  • Température.

Lorsque vous appuyez sur les ganglions lymphatiques, le syndrome douloureux augmente, l'inconfort est transmis au cou.

p, citation de bloc 9,0,0,0,0 ->

p, blockquote 10,0,1,0,0 ->

L'otite moyenne est un processus inflammatoire dans l'oreille externe, moyenne ou interne, qui se caractérise par des symptômes vifs. Le patient tire dans l'oreille et tire dans le cou, l'épaule ou la mâchoire inférieure. La température augmente, une décharge purulente est observée. Souvent, avec une inflammation des oreilles, le cou fait mal chez les personnes sensibles aux maladies persistantes des organes ORL..

p, citation de bloc 11,0,0,0,0 ->

La maladie se développe souvent comme une complication d'un rhume non traité.

p, blockquote 12,0,0,0,0 ->

Lymphadénite

p, blockquote 13,0,0,0,0 ->

La lymphadénite, ou lymphadénopathie, est une hypertrophie des ganglions lymphatiques, qui provoque une douleur à l'endroit de leur emplacement. Des sensations désagréables dans le cou surviennent avec le développement d'un processus pathologique dans les ganglions lymphatiques sous-maxillaires.

p, blockquote 14,0,0,0,0 ->

Une transpiration excessive, une fièvre déraisonnable, un mal de gorge peuvent être présents comme symptômes concomitants. La lymphadénite est souvent le signe de maladies infectieuses, auto-immunes et oncologiques. Par conséquent, il est nécessaire de consulter un médecin dès que possible pour effectuer les tests nécessaires et clarifier le diagnostic..

p, blockquote 15,0,0,0,0 ->

Problèmes dentaires

p, blockquote 16,0,0,0,0 ->

La douleur au cou survient souvent avec des maladies dentaires avancées. Le développement de la carie s'accompagne d'un processus inflammatoire dans les tissus internes de la dent - la pulpite. La dent réagit aux aliments chauds et froids, une douleur lancinante peut irradier vers le cou, les oreilles ou la région temporale.

p, blockquote 17,0,0,0,0 ->

Même l'inflammation habituelle des gencives - la gingivite - peut provoquer une gêne. Si vous ne vous rendez pas chez le dentiste à temps, il y aura un risque de développer du phlegmon ou un abcès - une accumulation de pus dans la région maxillo-faciale. Cela est probable lorsqu'une dent de sagesse éclate, parodontite au stade aigu.

p, citation de bloc 18,0,0,0,0 ->

Bouchon d'oreille

p, blockquote 19,0,0,0,0 ->

En cas de violation des règles d'hygiène et de nettoyage intempestif des oreilles, le soufre commence à s'y accumuler. Sa quantité augmente chaque jour, un bouchon de soufre se forme. L'oreille commence à s'enflammer, l'audition se détériore.

p, blockquote 20,0,0,0,0 ->

Le processus inflammatoire se manifeste par une douleur à l'oreille. Si le bouchon est très volumineux, une gêne peut également se produire au niveau du cou. Il n'est pas recommandé d'essayer de se débarrasser de la prise vous-même, il y a un risque d'endommager le tympan. Il existe des moyens spéciaux pour dissoudre le soufre, ils doivent être prescrits par un spécialiste.

p, blockquote 21,1,0,0,0 ->

La névralgie du trijumeau

p, blockquote 22,0,0,0,0 ->

La névralgie du trijumeau se caractérise par des douleurs lancinantes d'un côté ou de l'autre du visage et du cou. En moyenne, une crise de douleur dure 10 à 15 secondes.

p, blockquote 23,0,0,0,0 ->

Une névralgie du nerf facial peut également se développer. Lors d'une attaque, la salivation augmente, la peau devient rouge, les muscles du visage se contractent convulsivement.

p, citation de bloc 24,0,0,0,0 ->

Sinusite

p, citation de bloc 25,0,0,0,0 ->

Si le cou et l'oreille ne font mal que d'un seul côté, il peut s'agir d'une sinusite - une inflammation des sinus paranasaux. Avec la sinusite, l'apparition d'autres symptômes est également notée: forte fièvre, écoulement purulent du nez. Avec une pression sur l'arête du nez ou des mouvements brusques de la tête, une douleur sourde se produit dans la région frontale.

p, citation 26,0,0,0,0 ->

Douleur dans l'oreille avec ostéchondrose

p, blockquote 27,0,0,0,0 ->

Avec le développement de l'ostéochondrose, des changements dans les vertèbres dans la région cervicale de la colonne vertébrale provoquent une sensation de raideur et de tension musculaire. Il lui est difficile de tourner la tête vers la droite et vers la gauche, son cou lui fait mal quand il est dans la même position depuis longtemps.

p, blockquote 28,0,0,0,0 ->

Si, avec des problèmes de colonne vertébrale, le cou fait mal et le donne à l'oreille, cela signifie que les terminaisons nerveuses des racines vertébrales sont enfreintes.

p, blockquote 29,0,0,0,0 ->

Avec l'ostéochondrose de la colonne cervicale, des vertiges peuvent survenir, accompagnés de nausées, d'acouphènes et de maux de tête sévères. Le haut du dos fait également mal. Si vous ne prescrivez pas de traitement approprié, des hernies intervertébrales et une radiculite se développeront..

p, blockquote 30,0,0,0,0 ->

Diagnostique

p, blockquote 31,0,0,1,0 ->

Pour prescrire un traitement, vous devez établir correctement la cause de la douleur. Cela vaut la peine de commencer par une visite chez un thérapeute. Il procédera à un examen, recueillera l'anamnèse et recommandera le spécialiste à contacter ensuite. En outre, le thérapeute peut donner des recommandations sur la façon d'être avec une augmentation et ce qu'il faut faire avec une pression réduite - au cas où une douleur surviendrait en raison de modifications des paramètres artériels.

p, blockquote 32,0,0,0,0 ->

En cas de plaintes d'inconfort dans le nasopharynx, d'écoulement nasal persistant et de douleurs dans les oreilles, vous devez être examiné par un oto-rhino-laryngologiste. Pour exclure les pathologies dentaires, vous devrez consulter un dentiste.

p, citation 33,0,0,0,0 ->

Si la lymphadénite devenait la cause de la douleur au cou, un examen complet de tout le corps sera nécessaire, en fonction des résultats de la thérapie choisie..

p, blockquote 34,0,0,0,0 ->

Pour un diagnostic précis de la douleur intense dans la colonne cervicale, une tomodensitométrie ou une imagerie par résonance magnétique peut être prescrite. Pour les problèmes de dos, il est recommandé de consulter plusieurs spécialistes: traumatologue, vertébrologue, physiothérapeute.

p, citation de bloc 35,0,0,0,0 ->

Traitement

p, blockquote 36,0,0,0,0 ->

Le traitement du processus inflammatoire dans les oreilles est effectué par un oto-rhino-laryngologiste. Pour le traitement de l'otite moyenne dans l'oreille, le médecin peut prescrire des gouttes auriculaires spéciales, un échauffement, une physiothérapie. Le schéma thérapeutique spécifique dépend de la gravité de la maladie. Lorsqu'il se déclenche à l'intérieur de l'oreille, la douleur est profonde et les antibiotiques ne peuvent être évités. La question de la prise de médicaments doit être abordée de manière responsable, car la complication la plus grave de l'otite moyenne est la perte auditive.

p, blockquote 37,0,0,0,0 ->

Le traitement de l'hypertension consiste à maintenir un mode de vie sain, à maintenir une nutrition adéquate et à prendre des médicaments pour normaliser la tension artérielle.

p, blockquote 38,0,0,0,0 ->

Dans les cas où des maladies de la colonne vertébrale sont diagnostiquées, le traitement doit être complet. Vous aurez besoin d'analgésiques et de médicaments anti-inflammatoires. Les massages thérapeutiques et les exercices de fitness sont d'une grande importance. Il est très important de ralentir considérablement ou d'arrêter complètement les processus destructeurs dans les vertèbres..

p, blockquote 39,0,0,0,0 ->

Si la lymphadénite devient la cause de la douleur au cou, un examen complet de tout le corps sera nécessaire, en fonction des résultats de la thérapie choisie. Il est nécessaire de vérifier une personne pour un certain nombre de maladies infectieuses et auto-immunes.

p, blockquote 40,0,0,0,0 ->

Des anticonvulsivants et une thérapie physique sont prescrits pour traiter la névralgie. Un bon effet est apporté par des procédures telles que l'irradiation avec des rayons infrarouges, des bains de paraffine, l'électrophorèse. Si la douleur lors des crises est très prononcée, des analgésiques seront nécessaires.

p, blockquote 41,0,0,0,0 -> p, blockquote 42,0,0,0,1 ->

Pour éviter les rechutes, vous devez toujours suivre les règles d'hygiène personnelle et suivre les traitements prescrits pour le rhume.

Date de publication: 14.05.2018

Neurologue, réflexologue, diagnosticien fonctionnel

33 ans d'expérience, la catégorie la plus élevée

Compétences professionnelles: Diagnostic et traitement du système nerveux périphérique, maladies vasculaires et dégénératives du système nerveux central, traitement des maux de tête, soulagement des syndromes douloureux.

Pourquoi ça fait mal sous l'oreille sur le cou du côté gauche ou droit

La douleur derrière l'oreille dans le cou du côté gauche se produit plusieurs fois plus souvent que du côté droit. Cela est dû aux maladies caractéristiques de cette région. Ils sont souvent accompagnés de signes rayonnants sur l'épaule gauche, la clavicule. De nombreux patients ressentent une sensation de brûlure, une tension musculaire sévère. Certains de ces symptômes sont associés à des processus inflammatoires aigus, d'autres indiquent l'évolution de maladies chroniques..

Causes possibles de la douleur au cou gauche

Parmi les raisons courantes pour lesquelles il fait mal derrière l'oreille et les symptômes sont donnés au cou, on distingue les pathologies du système musculo-squelettique:

  • Ostéochondrose. Le symptôme est typique des troubles de la colonne cervicale. En raison de la destruction des disques mous entre les vertèbres, les vaisseaux et les terminaisons nerveuses sont comprimés. Peut être accompagné d'une diminution du tonus musculaire des membres supérieurs et d'une déficience visuelle.
  • L'arthrose. Conduit à la destruction du tissu osseux et des disques élastiques. Les symptômes sont similaires à ceux de l'ostéochondrose. Il se développe plus souvent chez les personnes de plus de 40 à 50 ans.
  • Spondylose. Elle s'accompagne de la croissance du tissu osseux, ce qui conduit à un rétrécissement du canal rachidien. Comme pour la chondrose, elle s'accompagne d'une compression des vaisseaux sanguins et des terminaisons nerveuses. Provoque des spasmes musculaires, une inflammation. Avec un cours prolongé, une privation d'oxygène est observée. Cela conduit à une exacerbation des symptômes neurologiques..
  • Hernie intervertébrale. Formé dans la plupart des cas dans le contexte d'une ostéochondrose avancée. Parfois, ils se développent à la suite de l'usure naturelle des disques et des vertèbres. Conduit à la compression des tissus mous, des nerfs et des vaisseaux sanguins.
  • Rétrécissement du canal rachidien. Il survient à la suite de facteurs naturels ou de processus dégénératifs dans la colonne vertébrale. Entraîne un engourdissement, des picotements dans le cou, une inflammation musculaire.

Cependant, la douleur dans le cou derrière l'oreille peut apparaître non seulement à partir de pathologies de la colonne vertébrale et des articulations..

Maladies de l'oreille

Les maux de tête aigus irradiant vers le cou et derrière l'oreille sont souvent associés à des pathologies du système auditif:

  • Otite. Inflammation interne affectant la section externe, moyenne et profonde. Il se déroule souvent avec une douleur intense dans les oreilles, les yeux et le cou. La température augmente, une décharge purulente est possible.
  • Mastoïdite. Inflammation de l'os mastoïde. Situé derrière l'oreille, se développe dans le contexte d'une infection de la section médiane. En plus de la douleur et du pus, il s'accompagne d'un gonflement, d'une hyperémie.
  • Labyrinthite. Inflammation de l'oreille interne avec nausées, vomissements, acouphènes et maux de tête sévères. Dans ce cas, il arrive que le cou fasse mal derrière l'oreille à droite, pas seulement à gauche.
  • La maladie de Ménière. Trouble de l'oreille interne dans lequel le volume d'endolymphe augmente. Dans le contexte de la pathologie, la pression augmente, ce qui entraîne des vomissements, des vertiges, une surdité.

Une autre maladie tout aussi courante est l'infection fongique de la partie externe de l'oreille. Entraîne une déficience auditive, un gonflement, des démangeaisons, une congestion du canal. Il est provoqué par des antibiotiques sous forme de gouttes pour les oreilles, ainsi que par un contact fréquent avec de l'eau infectée.

Chez certains patients, un symptôme similaire est observé avec la névralgie du trijumeau et la sinusite. Dans ces cas, le cou fait mal sous l'oreille lorsqu'il est pressé, ce qui est associé à un fin entrelacement de nerfs dans le visage. Avec la névralgie, l'attaque dure jusqu'à 20 secondes. Avec la sinusite, les sinus font souvent mal.

Causes rares

Parfois, les diagnostics visant à identifier les conditions décrites ci-dessus ne fonctionnent pas. Ensuite, les médecins peuvent suspecter d'autres maladies:

  • Méningite. Plus souvent, inflammation infectieuse des méninges, qui est sévère. La douleur en pathologie est insupportable, souvent les patients perdent connaissance. Mais tout peut commencer par des signes bénins - douleur dans la tête, derrière les oreilles, courbatures, température.
  • Lymphadénite. Maladie des ganglions lymphatiques due à une infection. Il peut procéder à la formation de foyers purulents. Si les ganglions parotidiens sont touchés, la douleur irradie vers l'oreille. La zone gonfle, sa température change.
  • Maladies dentaires. Avec les caries à long terme, la pulpite, la croissance des dents de sagesse, des symptômes peuvent être donnés à la région de l'oreille. Cela est dû à la pénétration de l'inflammation dans les tissus profonds..
  • Arthrite de l'articulation temporo-mandibulaire. Lorsque ce segment est affecté, une douleur modérée survient dans la région parotidienne, limitation de la mobilité articulaire. Les symptômes s'aggravent souvent avec la mastication.

Dans les cas graves de migraine, la céphalalgie devient diffuse, unilatérale. Il y a souvent une douleur, passant dans le cou, dans le contexte d'une sensibilité générale aux sons intenses, à la lumière vive. Peut s'étendre aux zones temporale, occipitale et pariétale.

La nature des sensations douloureuses

Par les particularités de la douleur, vous pouvez comprendre quel type de maladie se cache derrière ces symptômes:

  • Tir - il faut soupçonner la pathologie de l'oreille interne - inflammation, infection. Elle s'accompagne de congestion et de déficience auditive. Des maladies dentaires et des troubles neurologiques peuvent également être causés.
  • Pulsation - apparaît avec une névralgie du trijumeau sur fond d'hypothermie ou de blessure. S'accompagne de sensations de brûlure et de picotements.
  • Lorsqu'il est pressé, il indique une inflammation provoquant un gonflement des tissus. Une telle douleur est caractéristique de l'otite moyenne, de la lymphadénite et des maladies des sinus maxillaires..

Il est impossible de poser un diagnostic précis basé sur les seuls symptômes, une consultation médicale est requise.

Procédures de diagnostic

Pour identifier les causes de la douleur au cou, vous devez contacter un neurologue. Si le médecin soupçonne que le symptôme provoque une maladie de l'oreille, il orientera le patient vers un oto-rhino-laryngologiste. Des tests de laboratoire seront prescrits, ainsi qu'un examen instrumental.

Selon la suspicion, l'IRM, l'échographie des vaisseaux du cerveau et du cou, des rayons X sont utilisés. Des méthodes spécifiques sont également utilisées: électroencéphalogramme, audiométrie pour identifier les problèmes d'audition, otoscopie pour éliminer l'excès de cérumen dans les oreilles.

Méthodes de gestion de la douleur

La tactique de la thérapie dépend principalement du stade de la maladie et des caractéristiques de son évolution. Dans la plupart des cas, des AINS sont utilisés - des médicaments non stéroïdiens qui soulagent la douleur et l'inflammation. Cependant, il est interdit de les utiliser constamment, sans se laisser guider par le témoignage d'un médecin. Cela peut entraîner des effets secondaires et une mauvaise santé..

Le but du traitement est d'empêcher la progression de la maladie et, si possible, de l'inverser. Par conséquent, des procédures physiothérapeutiques sont utilisées pour soulager l'inflammation, les infections, améliorer la circulation sanguine et éliminer les spasmes: électrophorèse, traitement thermique et laser, lumière infrarouge et ondes sonores. L'acupuncture est utilisée, ce qui est particulièrement efficace pour les pathologies du système musculo-squelettique dans le cou.

Dans certains cas, un traitement antibiotique est prescrit - pour les infections et les processus purulents. Une intervention chirurgicale est nécessaire pour retirer les abcès. Des vitamines et des suppléments minéraux sont également utilisés. Si vous soupçonnez des maladies de l'oreille, les cours de la piscine sont complètement exclus.

Méthodes de prévention

Il n'y a pas de moyens spécifiques pour prévenir les douleurs auriculaires, mais pour lutter contre les maladies qui les provoquent, il est important de respecter un mode de vie sain: bougez plus et soyez à l'extérieur, retirez le cérumen à temps, surveillez la santé de vos dents et ne pas trop refroidir. Il est également important d'éviter le stress, de manger et de se reposer correctement et de dormir suffisamment..

Douleur sous l'oreille et dans le cou: ce que cela signifie et que faire?

La douleur qui survient simultanément dans le cou et l'oreille peut être associée à diverses pathologies, et pas nécessairement à celles liées aux organes ORL. La cause peut être des processus inflammatoires se produisant dans les oreilles, les sinus, les dents, les ganglions lymphatiques, les muscles et des changements pathologiques dans les tissus de la colonne vertébrale.

Photo 1. La cause des douleurs au cou et aux oreilles peut être de nombreuses maladies. Source: Flickr (Cursos gratuit).

Pourquoi mon oreille et mon cou me font-ils mal?

La douleur peut être causée par diverses conditions qui ne sont pas toujours faciles à diagnostiquer en raison de la similitude des symptômes dans de nombreuses conditions, surtout si elles ne sont pas très prononcées, alors que la cause peut être associée à l'ostéochondrose et à la névralgie du trijumeau, à la sinusite et à la mastoïdite, cela peut être une conséquence de bouchons d'oreille et d'otite moyenne ou être une manifestation d'oreillons ou de lymphadénite.

Chacune de ces maladies présente des symptômes supplémentaires qui doivent être pris en compte lors du diagnostic. Non seulement l'élimination de la douleur dépend de la précision du diagnostic, mais le diagnostic correct est également important pour éviter les complications..

Maladies musculaires du cou

Les processus inflammatoires dans les muscles squelettiques peuvent être exprimés par des conditions pathologiques, dans lesquelles la douleur dans l'occiput et le cou est l'un des principaux symptômes.

  • La myosite, dans laquelle un et plusieurs muscles peuvent être affectés, se traduit par la formation de nodules dans le tissu musculaire. La densification des tissus entraîne une compression des cellules nerveuses, ce qui provoque des douleurs. Le mouvement est limité, les muscles peuvent gonfler et se contracter. La douleur conduit au développement d'une faiblesse musculaire, moins souvent à une atrophie musculaire. Si le cou est atteint, un essoufflement et des difficultés à avaler peuvent survenir. La maladie peut survenir comme une complication de la grippe, des ARVI, ou devenir un effet secondaire des particularités de l'activité professionnelle.

Remarque! La myosite survient souvent chez les conducteurs, les pianistes, les violonistes et les personnes dont le travail est associé à une exposition prolongée à la même position.

  • Myogélose - une violation de la circulation sanguine dans les muscles provoque un épaississement du tissu musculaire, dans lequel la protéine musculaire prend une forme de gel, l'élasticité des muscles est perturbée, ils spasmes. La myogélose survient à la suite d'une hypothermie, d'un stress prolongé, d'un traumatisme, d'une mauvaise posture, due à de lourdes charges prolongées. Une condition dans laquelle les muscles de l'épaule et du cou sont affectés provoque des douleurs dans la région du cou et altère la mobilité de l'épaule. Parfois, ils sont une conséquence d'une myosite ou sont des symptômes de troubles myopathiques débutants.

Ostéochondrose

Les problèmes de colonne cervicale sont très courants, et non seulement les personnes âgées, mais aussi les jeunes en souffrent. Sous l'influence de modifications du tissu cartilagineux et de la déformation du cartilage intervertébral et des vertèbres, les terminaisons nerveuses sont pincées, ce qui entraîne une affection douloureuse lorsque la douleur est de nature locale et irradie vers le cou ou l'arrière de la tête.

La maladie a tendance à progresser et à s'intensifier au moindre mouvement.

Remarque! Un inconfort mineur dans le cou et l'oreille peut se transformer en douleur débilitante persistante. Souvent, la condition est accompagnée de vertiges, d'un manque de coordination et d'une diminution de la sensibilité des membres.

La douleur à l'oreille peut irradier vers le cou, irradiant parfois vers les dents ou affectant toute la moitié de la tête, dans laquelle le foyer d'inflammation de l'oreille moyenne est localisé. Les otites moyennes purulentes sont accompagnées de fièvre, d'écoulement de l'oreille. L'otite moyenne nécessite une attention médicale immédiate, un traitement retardé peut entraîner une chronicité du processus et une perte auditive.

Sinusite

L'inflammation des sinus est souvent caractérisée par une douleur qui affecte l'oreille (en raison de la proximité anatomique des organes auditifs et nasaux) ainsi que l'arrière de la tête et du cou. La condition peut être accompagnée d'une congestion nasale d'un côté, d'une légère augmentation de la température, du mucus des sinus.

Bouchon de soufre

Une surabondance d'une substance qui se forme à la suite de la sécrétion des glandes de l'oreille, qui en quantité normale aide à protéger l'oreille contre les infections, conduit au fait que lorsque l'eau pénètre, le bouchon de soufre gonfle, ce qui entraîne une sensation de congestion de l'oreille, une perte auditive et une douleur qui s'étend au-delà au niveau de l'oreille, mais aussi au cou et à l'arrière de la tête.

Remarque! Seul un médecin peut retirer un bouchon d'oreille, il est strictement interdit de le faire soi-même, notamment à l'aide de moyens improvisés. L'automédication peut entraîner une inflammation et aggraver la condition.

Lymphadénite

La douleur unilatérale, qui affecte le cou et l'oreille, est caractéristique de l'inflammation des ganglions lymphatiques, qui indique souvent des processus inflammatoires cachés dans le corps. Les ganglions lymphatiques sont une sorte de barrières conçues pour protéger le corps humain des germes et des bactéries. Lorsque le système immunitaire est incapable de faire face à l'infection et que la charge sur les ganglions lymphatiques augmente, le processus inflammatoire dans les ganglions lymphatiques est la réponse immunitaire du corps à une infection ou à d'autres processus pathologiques - oncologie, métastases, introduction d'un corps étranger dans le corps humain.

Autres raisons

Une douleur unilatérale peut survenir avec diverses conditions associées à des processus inflammatoires qui affectent les terminaisons nerveuses. De tels symptômes peuvent apparaître:

  • pour les problèmes dentaires,
  • oreillons,
  • névralgie,
  • hypertension artérielle,
  • méningite,
  • encéphalite,
  • migraine.

Symptômes

Le principal symptôme qui unit toutes ces conditions est la douleur dans la région de l'oreille et du cou. En fonction du diagnostic, d'autres symptômes apparaissent, qui, cependant, se chevauchent souvent dans différents processus pathologiques. Cela est dû au fait que beaucoup d'entre eux affectent les terminaisons nerveuses de la colonne vertébrale, perturbant la circulation sanguine et l'approvisionnement du cerveau. Par conséquent, ils sont souvent accompagnés de vertiges, d'instabilité, de troubles de la coordination, de nausées et de vomissements. Les processus inflammatoires sont caractérisés par une augmentation de la température et une violation de l'écoulement du mucus.

Les oreillons, communément appelés oreillons, se manifestent par un gonflement, peuvent être d'un côté ou des deux. La douleur s'aggrave lorsque vous appuyez sur la zone du cou sous l'oreille, et lorsque vous mâchez et avalez.

Névralgie du nerf facial, accompagnée d'expressions faciales altérées, douleur lancinante.

L'inflammation des sinus maxillaires est généralement caractérisée par une douleur accrue lors de l'inclinaison et une congestion nasale d'un côté.

Avec l'hypertension artérielle, il y a une augmentation persistante de la pression artérielle.

Méthodes de diagnostic

Il est souvent difficile de déterminer la maladie uniquement par des signes externes, un examen plus détaillé est donc nécessaire. La condition nécessite une approche intégrée dans les méthodes de diagnostic, qui comprend la collecte de l'anamnèse et l'examen par un médecin, ainsi que des tests de laboratoire et des images aux rayons X pour clarifier le diagnostic, ainsi que des études spéciales, y compris l'électromyographie, l'IRM et la tomodensitométrie..

Traitement homéopathique

Le traitement par la médecine alternative a un effet plus durable que les analgésiques. En règle générale, l'homéopathie est utilisée lorsque toutes les méthodes médicales se sont déjà avérées impuissantes..

Le traitement homéopathique symptomatique est utilisé pour soulager les symptômes et ensuite continuer avec des remèdes constitutionnels appropriés pour chaque patient. Les préparations sont sélectionnées individuellement, en tenant compte des données externes, des symptômes et des réactions du patient aux stimuli, à la fois psychologiques et physiologiques.

Les médicaments symptomatiques sont de nature plus générale et conviennent à différents patients présentant des symptômes similaires.

Photo 2. Un médecin homéopathe aidera à comprendre le choix du médicament. Source: Flickr (BOIRON RUSSIE).

Pour éliminer la douleur dans l'oreille et le cou, les produits suivants sont utilisés comme thérapie homéopathique d'urgence:

  • Aconit est indiqué pour les douleurs auriculaires causées par une infection. Le patient ressent une douleur lancinante, qui se manifeste plus clairement en entrant dans une pièce chaude à cause du gel, le patient a soif, de la fièvre est notée.
  • Agaricus (Agaricus) est prescrit pour la douleur névralgique, lorsqu'il semble que des aiguilles de glace s'enfoncent dans le cou et l'oreille.
  • Verbascum (Verbascuv) - douleur qui irradie vers l'oreille, paroxystique, qui apparaît souvent le matin ou l'après-midi.
  • Hina (Chine) - douleur lancinante dans le cou, sensation comme si la tête explose.
  • Pulsatilla - indiqué pour le traitement des otites, la douleur s'accompagne d'irritabilité et de larmoiement.
  • Silicea (Silicea) est utilisé pour la faiblesse des muscles du cou, la raideur.
  • Aurum aide à soulager les douleurs musculaires dans la région de la tête et du cou.

La prévention

Des mesures préventives sont associées à l'activité physique disponible, renforçant le corset musculaire.

Afin de se protéger des infections, il est important d'augmenter les défenses immunitaires de l'organisme, non seulement en utilisant des méthodes de durcissement, mais aussi en utilisant des remèdes homéopathiques qui stimulent parfaitement le système immunitaire, rétablissant l'équilibre de tous les systèmes du corps..

Un mode de vie actif, une bonne nutrition contribue également à renforcer le tissu osseux, un entraînement intelligent rend les muscles forts.

Cou, tête et oreilles blessés

Si votre cou vous fait mal, votre oreille et votre aiguille vous font mal, alors, selon toute vraisemblance, vous avez un syndrome de douleur myofasciale dans le muscle du cou. Et la douleur irradie dans l'oreille et la tête.

Je vais expliquer brièvement l'essence de cette maladie:

Il existe de nombreux muscles de notre corps dans lesquels apparaissent des points de déclenchement. Ce sont de tels sceaux musculaires, lorsque vous appuyez dessus, la douleur irradie à l'endroit où ça fait mal.

Exemple. Votre oreille vous fait mal, vous tire même une balle dans l'oreille Mais il n'y a pas de température. Et le médecin ORL dit que tout est en ordre. Et ça fait vraiment mal.

Et puis vous commencez à chercher vous-même la raison. Et trouvez dans la zone du collier (muscle trapèze) un tel nodule sur lequel vous avez appuyé et reproduit une douleur dans l'oreille - cela s'appelle myofascial.

Comment traiter une oreille douloureuse?

  • Massage à détente myofasciale.
  • Muscle PIR (relaxation post-isométrique).
  • Kinésithérapie.
  • Blocage des points de déclenchement.

Et l'oreille doit être laissée seule, c'est génial. Et vous n'avez pas besoin d'un oto-rhino-laryngologiste dans ce cas.

Aucun avis publié

Diplômé en 1998. Université d'État de Transnistrie nommée d'après T.G. Shevchenko, spécialité "Médecine générale"

stage dans la spécialité "Thérapie" - 1998 - 1999.

résidence clinique dans la spécialité "Thérapie" - 2000-2002.

2002 - 2005 - Institut régional de gestion de Moscou, Balashikha. Qualification «avocat» dans la spécialité «Jurisprudence».

"Bloc psychologique et pédagogique", 2000 - 2001.

formation avancée en thérapie - en 2008, 2013.

formation avancée à l'Université d'État de Kaluga du nom de K.E. Tsiolkovsky "dans le cadre du programme" Technologies modernes de l'éducation "en 2011.

recyclage professionnel dans le cadre du programme "Endocrinologie" - en 2011 - 2012.

recyclage professionnel dans le cadre du programme «Organisation des soins de santé et de la santé publique» - 2012 - 2013.

Certificats de spécialiste:

"Organisation des soins de santé et de la santé publique"

Formation en neurochirurgie pour adultes en 1998, 2006 et 2011. Spécialisation en neurochirurgie pédiatrique en 2000. Spécialisation en chirurgie et traitement des maladies de la colonne vertébrale en 2006. En 2008, il a complété une spécialisation étroite "Thérapie par injection locale des syndromes douloureux" (Conduite de blocages). Participe annuellement à des conférences scientifiques russes et européennes sur la neurochirurgie et les problèmes de douleur.

Membre de l'Association russe pour la gestion interventionnelle de la douleur.

En 2011, il a terminé la spécialisation primaire «Organisation des soins de santé et de santé publique» et une formation à l'École supérieure de médecine «Organisation des travaux d'un centre médical». Depuis 2012, il mène une pratique chirurgicale à la clinique d'orthospine de Moscou. En 2014, il a suivi la formation «Méthodes mini-invasives de traitement chirurgical des maladies de la colonne vertébrale». En 2017, il a complété une spécialisation dans la technique de réalisation d'ultrasons des blocages médicamenteux contrôlés.

2008 - diplômé de l'Université de médecine d'État russe, Moscou

2009 - diplômé d'un stage dans la spécialité «thérapie», hôpital municipal n ° 2 «Pine Grove», Kaluga

2013 - recyclage primaire dans la spécialité «gastro-entérologie», Institut des hautes études médicales de Moscou, Moscou

2015 Stage en psychiatrie, Université de l'Amitié des Peuples de Russie, Moscou

2016 Recyclage primaire dans la spécialité «psychothérapie», Institut de recherche en psychiatrie, Moscou

2020 - formation avancée dans la spécialité "psychiatrie", "Institut des technologies innovantes", Orenburg

2016 - a soutenu sa thèse pour le diplôme de candidat en sciences

De 2012 à 2016, Chercheur, Laboratoire de psychologie clinique, Centre scientifique et pratique clinique de Moscou (TsNIIG), Moscou

De 2016 à 2019 - psychothérapeute, Institut de santé psychosomatique de Moscou, Moscou

Lieu de travail principal: KSU im. K.E. Tsiolkovsky, professeur agrégé du Département de médecine interne, Kaluga

Université médicale d'État de Ryazan. I.P. Pavlova, Ryazan

Diplômé en 2016, spécialité "Médecine Générale"

En 2017, il a effectué un stage en psychiatrie à Ryazan.

2018 - FDPO dans la spécialité "Psychothérapie".

2019 - 101ème cours en analyse transactionnelle.

Le domaine des intérêts scientifiques et pratiques est principalement axé sur l'arthroscopie et diverses méthodes de traitement mini-invasif des blessures et des maladies des articulations..

Diplômé de l'Université médicale d'État de Smolensk en 1995.

1996-1998 - résidence, puis en 1999-2001. étude de troisième cycle au Département de chirurgie hospitalière n ° 1 de l'Université de médecine d'État de Russie (RNIMU du nom de N.I. Pirogov), Moscou.

2001-2013 a travaillé comme assistant, professeur agrégé du département de chirurgie hospitalière n ° 1 de l'Université de médecine d'État russe (RNIMU du nom de N.I. Pirogov), à Moscou. En même temps, elle a travaillé comme chirurgien à l'hôpital clinique de la ville n ° 15 nommé d'après O.M. Filatova, Moscou.

De 2013 à nos jours, médecin - chirurgien de l'hôpital clinique régional de Kaluga

De 2013 à 2019 - Médecin-chef adjoint de l'hôpital clinique régional de Kaluga.

De 2013 à aujourd'hui - Chef du département de chirurgie, Faculté de médecine, Institut des sciences naturelles, KSU du nom de K., E. Tsiolkovsky.

En 2001, elle a soutenu la thèse de sa candidate, en 2011, elle a soutenu sa thèse de doctorat en chirurgie. Thèmes de mémoire liés à la gastro-entérologie.

Docteur en sciences médicales, professeur. a plus de 70 publications dans divers domaines de la chirurgie et de la médecine.

Participant régulier et conférencier à des conférences russes et internationales.

Membre de 3 sociétés médicales russes.

Stages effectués dans les principales cliniques russes et étrangères.

Possède des certificats valides en chirurgie, chirurgie plastique et reconstructive, organisation de soins de santé.

Diplômé de l'Académie médicale d'État de Yaroslavl en 2009.

Résidence réussie en orthopédie traumatologique sur la base du Département de traumatologie et d'orthopédie de l'YSMA sous la direction du professeur Vyacheslav Vasilyevich Klyuchevsky de 2009 à 2011.

Études de troisième cycle extra-muros terminées au Département de traumatologie et d'orthopédie de l'YSMA sous la direction du professeur Vyacheslav Vasilievich Klyuchevsky de 2011 à 2015.

Il a travaillé comme traumatologue dans le service des blessures multiples et concomitantes à l'hôpital d'urgence clinique nommé d'après N.V. Solovyov, Yaroslavl depuis 2011.

Depuis mars 2020, elle travaille à la Kaluga Pain Clinic.

Cycle de certification 2015 dans la spécialité orthopédie traumatologique sur la base du YSMU, Département de Traumatologie, Orthopédie et VPH.

2016 formation avancée sur le programme professionnel "Organisation des soins médicaux pour les victimes de blessures combinées et combinées" sur la base de l'Académie de médecine russe de l'enseignement supérieur, Moscou

2018 formation avancée "Approches dans le traitement des fractures des os pelvien et acétabulaire", Graz, Autriche

2018 Organisation d'une formation sur la base du service des blessures multiples et concomitantes de l'hôpital d'urgence clinique du nom N.V. Solovyov sur le thème «traitement des fractures des os pelviens». Pendant les travaux, 16 cadets de différentes régions de Russie ont suivi le cours.

A servi de conférencier lors de conférences panrusses avec une participation internationale "Trauma 2018", "Eurasian Orthopedic Forum 2019" avec un rapport "Traitement des fractures de basse énergie des os pelviens chez les patients âgés et séniles".

Diplômé de la Smolensk State Medical Academy en 2013.
2013-2014 stage en thérapie.
Depuis 2014, elle travaille comme thérapeute au KBSMP à Smolensk.
En 2014, recyclage professionnel dans la spécialité «Diagnostic fonctionnel».
En 2015, recyclage professionnel dans la spécialité «Cardiologie».

Formé en résidence clinique en endocrinologie jusqu'en 2001.

En 2004, il a complété une spécialisation dans le traitement du «pied diabétique». Participé à de nombreux congrès russes et internationaux.

En 2004, le congrès international d'endocrinologie. En 2018 - a participé au 8e Congrès des endocrinologues de Russie.

En 2019, il a participé à la conférence internationale KURSOR (traitement moderne du diabète de type 2).

En 2000, elle est diplômée avec distinction de la Smolensk State Medical Academy, spécialisée en médecine générale.

2000-2001 - stage sur la base de l'hôpital régional de Kaluga, à la fin, il a reçu le titre d'obstétricien-gynécologue

En 2013, il a reçu la plus haute catégorie de docteur dans la spécialité «Gynécologie».

2002 - SSGU, "Endoscopie en gynécologie"

2002 - FGBU "Centre national de recherche médicale en obstétrique, gynécologie et périnatalogie du nom de l'académicien V.I.Kulakov" du Ministère de la santé de la Fédération de Russie, Moscou "Maladies du col de l'utérus et du vagin"

2006 - Smolensk State Medical Academy, formation avancée "Obstétrique et Gynécologie"

2011 - Smolensk State Medical Academy, formation avancée "Obstétrique et Gynécologie"

2012- NSMU "Santé reproductive des filles et des adolescents"

2014 - formation aux États-Unis en Pennsylvanie, Pittsburgh dans le cadre du programme "Monde ouvert" au "Magee womens Hospital"

2014 - Clinique Suisse, Moscou "Surmonter les difficultés techniques des interventions endoscopiques"

2015 - Moscou "Traitement du prolapsus génital à l'aide d'un pessaire urogynécologique"

2015 - Moscou "Avortement médicamenteux"

2016 - NSMU, formation avancée "Obstétrique et Gynécologie"

2017 - SSMU «Endocrinologie gynécologique»

Diplômé avec mention du Smolensk State Medical Institute avec un diplôme en médecine générale en 1986..

Diplômé en 2008 de la Tver State Medical Academy avec un diplôme en médecine générale.

En 2009 stage dans la spécialité "Traumatologie"

2009-2011 résidence en traumatologie et orthopédie.

2011-2013 A travaillé comme traumatologue-orthopédiste à l'hôpital clinique régional de médecine d'urgence de Kaluga nommé d'après K. N. Shevchenko.

Diplômé avec mention de la Smolensk State Medical Academy en 2004.

2004-2006. - Résidence en anesthésiologie et réanimation (SGMA).

2006 à 2015 travaillé à l'hôpital régional de Kaluga.

Diplômé en 2011 de l'Académie de médecine d'État de Yaroslavl avec un diplôme en médecine générale. Résidence achevée dans la spécialité «Chirurgie maxillo-faciale» à l'Académie médicale de l'État de Yaroslavl en 2013.

Il a terminé sa formation en 2016 à la First State Medical University de Moscou. LEUR. Sechenov avec un diplôme en chirurgie esthétique de la tête et du cou.

Formation continue dans la spécialité "Chirurgie maxillo-faciale" à l '"Académie médicale russe de formation médicale continue du Ministère de la santé de la Fédération de Russie".

Diplômé en 2000 de la Smolensk State Medical Academy avec un diplôme en médecine générale.

En 2001, il est diplômé de la Smolensk State Medical Academy, spécialisée en "Chirurgie", en même temps il a suivi un cours sur les endoprothèses à l'Institut d'État de Novokuznetsk pour l'amélioration des médecins.

En 2005, il a reçu une catégorie de qualification dans la spécialité de neurochirurgie. Une formation en neurochirurgie et chirurgie des blessures associées a eu lieu en 2006, 2008, 2011.

En 2012, il a reçu la catégorie de qualification la plus élevée dans la spécialité de neurochirurgie.

En 1996, il est diplômé de l'Université de médecine d'État russe (Université de médecine d'État russe du nom de N.I. Pirogov)

Formation en résidence clinique de 1996 à 1998 au département de chirurgie de la faculté de l'Université de médecine d'État russe.

De 1998 à 2001 - Études cliniques de troisième cycle au Département de chirurgie de la faculté, Université de médecine d'État de Russie.

En 2001, il a soutenu sa thèse de doctorat en chirurgie. Sujet: "Diagnostic et traitement des troubles chroniques de la circulation mésentérique dans la dyslipoprotéinémie".

De 2001 à nos jours, il a travaillé à l'hôpital clinique régional de Kaluga en tant que chirurgien.

En 1995, il est diplômé de la Smolensk State Medical Academy avec un diplôme en médecine générale.

En 1996, il est diplômé d'un stage dans la spécialité "Chirurgie".

En 2014, il a étudié à la North-Western State Medical University, nommée d'après I.I. Mechnikov, spécialité "Chirurgie".

En 2014, il a terminé une formation à l'Académie d'État russe de l'enseignement supérieur du ministère de la Santé de la Fédération de Russie dans la spécialité «Coloproctologie».

En 2003, il a passé l'amélioration thématique à FUMB et EP du ministère de la Santé de la Fédération de Russie "Ultrasound diagnostics"

En 2005, il a passé l'amélioration thématique à l'Institute for Advanced Studies FUM "Problèmes d'actualité du diagnostic prénatal complexe (échographie Doppler en obstétrique)"

En 2010, il a passé l'amélioration thématique à l'Université médicale d'État de Roszdrav "Diagnostic par ultrasons des maladies cérébrovasculaires"

En 2013, il a passé l'amélioration thématique à l'Université de médecine d'État de Novossibirsk "Diagnostic par ultrasons"

En 2014, il a passé l'amélioration thématique à l'Université médicale d'État de Novossibirsk "Diagnostic échographique complexe du système vasculaire"

En 2015, il a passé l'amélioration thématique à l'Académie d'État russe de l'enseignement supérieur sur le thème "Diagnostic prénatal (prénatal) des troubles du développement de l'enfant".

En 2018, il a réussi l'amélioration thématique à l'Université de médecine d'État de Novossibirsk "Diagnostic par ultrasons"

En 1987, elle est diplômée avec distinction de l'Institut médical d'État de Yaroslavl, spécialisée en médecine générale.

2011-2015 - Établissement d'enseignement supérieur budgétaire public de l'enseignement professionnel supérieur "Université de médecine de l'État du Nord-Ouest nommée d'après II Mechnikov", Ministère de la santé de la Fédération de Russie.

Spécialiste ostéopathique certifié.

De 1991 à 2011 - chef du service au First City Hospital de Kostroma.

De 2014 à aujourd'hui, il a travaillé comme ostéopathe à Kostroma.

2015 - participation à la conférence "Questions organisationnelles et juridiques de la formation de spécialistes en ostéopathie et de la prise en charge ostéopathique de la population".

2015 - Participation au colloque "Ostéopathie et santé infantile".

2016 - a réussi un programme de formation professionnelle supplémentaire à l'Institut d'ostéopathie ChOU DPO, Saint-Pétersbourg dans le cadre du programme "Introduction à l'ostéopathie périnatale".

2017 - a terminé un programme de formation professionnelle supplémentaire à l'Institut d'ostéopathie de Saint-Pétersbourg, selon le programme de l'auteur des docteurs en ostéopathie Michel Cicotti et Caroline Grossi (France) "Diagnostic ostéopathique et correction des dysfonctionnements somatiques chez les femmes enceintes et les nouveau-nés".

Chaque année depuis 2014, il se forme à la direction biodynamique en ostéopathie à la James Gellows School (USA).

1991-1997 - Université de médecine d'État russe, Moscou, faculté de médecine, spécialité - médecine générale.

1997-1999 - Académie de médecine russe de l'enseignement supérieur, Moscou, résidence clinique en oto-rhino-laryngologie.

1999-2002 - RMA PO, études de troisième cycle, Département d'oto-rhino-laryngologie.

2006 - RMA PO, développement professionnel, cycle de certification.

2011 - RMA PO, développement professionnel, spécialisation en endoscopie nasale.

2013 - Laser Academy of Sciences, Kaluga, cours de médecine laser.

2016 –NSMU, Novosibirsk, formation avancée en oto-rhino-laryngologie, cycle de certification.

1998-2000 - oto-rhino-laryngologiste, hôpital clinique de la ville n ° 59, Moscou.

2000-2002 - oto-rhino-laryngologiste, hôpital clinique de la ville n ° 71, Moscou.

2000-2002 - oto-rhino-laryngologiste, Polyclinique n ° 6, Moscou.

2006-2011 - oto-rhino-laryngologiste, institution d'État de l'entreprise d'État n ° 153 SVAO, Moscou.

2011-2017 - Otorhinolaryngologiste à la Clinique de médecine familiale +, Kaluga

Depuis 2017 - oto-rhino-laryngologiste à Kaluga PAIN Clinic LLC.

En 2008, il a obtenu une spécialisation en massage médical à l'établissement d'enseignement public de la région de Yaroslavl au Centre d'études avancées. Il a travaillé avec différentes catégories de patients. Réalisation de séances de massage médical chez des enfants présentant un dysfonctionnement du système musculo-squelettique et du système nerveux, chez des patients traumatologiques et neurochirurgicaux. La même année, formation avancée en massage manuel anticellulite et soins SPA.

En 2012, une amélioration thématique sur la base de l'Académie de médecine russe de l'enseignement supérieur sur le thème des troubles extrapyramidaux. Clinique, diagnostic et traitement.

En 2014, il a complété une spécialisation étroite sur le thème Thérapie locale par injection des syndromes douloureux (blocage).

En 2015 spécialisation Kinesio Taping (taping fonctionnel)

En 2016, il a suivi un cours de certification dans la spécialité Neurologie à l'Académie de médecine russe de l'enseignement supérieur..

En 2016, il a terminé sa formation dans la spécialité «Réhabilitation» à l'Université de médecine de Novossibirsk.

Possède également un certificat dans la spécialité Thérapie manuelle.

Assiste régulièrement à des conférences, conventions et congrès neurologiques.

1969 - diplômé du premier institut médical de Leningrad nommé d'après l'académicien I.P. Pavlova.

1969-1970 - stage en chirurgie

Jusqu'en 1973 - chirurgien à l'hôpital nodal St. Babaevo, région de Vologda

1973-1975 - Résidence clinique dans la spécialité de chirurgie au First Leningrad Medical Institute du nom de l'académicien I.P. Pavlova

1975-1977 - chirurgien de l'hôpital départemental du nom de K.E. Tsiolkovsky, Kaluga

1977-2017 - Dispensaire régional d'oncologie de Kaluga - chirurgien de l'abdomen, depuis 1988 - service thoracique.

1987-2010 - Médecin en chef adjoint aux affaires médicales.

Depuis 1997 - la catégorie de qualification la plus élevée.

2008 - décerné le titre honorifique de "Docteur émérite de la Fédération de Russie".

En 2007-2009. - formation en résidence clinique dans la spécialité «thérapie».

2009 - recyclage professionnel dans la spécialité "diagnostic par ultrasons".

En 2009-2012. - des études de troisième cycle à temps plein à l'Université d'État de Novgorod.

En 2013, il a soutenu sa thèse de doctorat au V.I. S. M. Kirov, Saint-Pétersbourg (directeur - académicien de l'Académie des sciences de Russie, docteur en sciences médicales, professeur, recteur de NovSU Weber V.R.). Thème de la thèse: "Remodelage du cœur avec différentes variantes de gestion du stress autonome chez les patients souffrant d'hypertension artérielle et dans une expérience chez l'animal".

En 2014 - recyclage professionnel dans la spécialité "Cardiologie".

En 2015 - décerné la première catégorie de qualification dans la spécialité «diagnostic par ultrasons».

En 2015 - formation avancée sur la base de l'institution budgétaire fédérale "Complexe de recherche et de production cardiologique russe" du ministère de la Santé de la Fédération de Russie, Moscou (dans le cadre du programme professionnel supplémentaire "échocardiographie de stress"), également en 2015 - formation avancée sur la base de l'institution scientifique budgétaire de l'État fédéral "Centre scientifique chirurgie cardiovasculaire eux. A. N. Bakuleva "(selon le programme professionnel supplémentaire" Doppler transcrânien et balayage duplex des vaisseaux de la tête et du cou ").