Principal > Hématome

Douleur lancinante à la tête - causes et traitement

Le mal de tête a une nature, une forme, une localisation différentes et, connaissant ces données, le médecin est en mesure de déterminer les causes possibles de son apparition. Lors du rendez-vous, le médecin vous posera certainement des questions sur la douleur. Une forme de douleur est lancinante. Il faut comprendre qu'une telle manifestation n'est pas une maladie. Ceci est un symptôme clair d'une autre maladie..

Causes des battements de tête et de la douleur

La sensation même de pulsation dans différentes zones de la tête se produit lors de changements mécaniques et réglementaires dans les vaisseaux. Lorsqu'ils sont remplis de sang, ils cessent de répondre correctement, au début ils se contractent trop, puis se détendent, ce qui crée une sensation de "pouls". Les spasmes vasculaires empêchent le sang de circuler au bon endroit et, lorsque vous vous détendez, trop de sang coule. De tels changements indiquent généralement des troubles de la partie végétative-vasculaire du système nerveux central. La localisation de la douleur lancinante dans la tête est différente et indique différentes maladies..

Aux temples

Un mal de tête dans les tempes et les yeux de nature palpitante indique parfois des dioptries ou des lunettes mal sélectionnées. Pour cette raison, l'appareil visuel humain est constamment dans un état tendu. Il provoque une douleur dans le contour des yeux, qui apparaît généralement après la première moitié de la journée. Si la tempe gauche fait mal après avoir éternué ou toussé (immédiatement) - cela indique une hypertension artérielle, qui ne peut être ignorée.

Si une douleur dans le lobe temporal survient après une blessure à la tête (même légère), cela indique la présence d'une commotion cérébrale. Avec une nature pulsante constante de la douleur, la suspicion repose sur le développement d'une encéphalite, d'une méningite ou d'une affection pré-AVC. Avec de tels symptômes, l'intervention d'un spécialiste (ostéopathe) ne peut pas être supprimée, car les maladies peuvent entraîner une issue fatale.

  • Ce que vous pouvez manger après l'exercice pour perdre du poids
  • Paiement forfaitaire aux pensionnés
  • À quoi sert la vitamine E dans les capsules? Avantages de la vitamine E pour les femmes et les hommes

Une douleur dans la tempe gauche et le contour des yeux peut indiquer la présence d'une migraine, d'un glaucome ou d'un dysfonctionnement autonome. Avec une migraine, la tête fait très mal pendant plusieurs heures ou jours, plus. Les changements de conditions météorologiques, la surcharge physique ou émotionnelle peuvent provoquer une attaque. Le glaucome a une origine différente, mais il n'est plus lié à des maux de tête, mais à des problèmes oculaires.

Sur le côté droit de la tête

Une douleur lancinante sur le côté droit de la tête indique généralement une migraine. Une caractéristique obligatoire de cette maladie est l'alternance des côtés de la douleur (d'abord la droite, puis la gauche). Si la douleur n'est pas vive, d'intensité modérée uniquement à gauche ou à droite, cela indique le développement possible d'un processus pathologique étendu, par exemple:

  • abcès cérébral;
  • hémorragie après une blessure;
  • invasion parasitaire;
  • tumeurs.

À l'arrière de la tête

Si les sensations douloureuses s'étendent au lobe pariétal (couronne) et à l'arrière de la tête, cela indique un certain nombre de maladies possibles qui provoquent des douleurs lancinantes dans la tête. Parfois, cela indique le développement d'une tumeur au cerveau. Il est de coutume de diviser les maladies possibles, lorsque l'arrière de la tête fait mal, dans les groupes suivants:

  • spasmes vasculaires;
  • hypertension;
  • dystonie végétative;
  • hypertension intracrânienne.
  • migraine;
  • névroses de stress;
  • inflammation du nerf occipital.

Maladies du cou (colonne cervicale):

  • myogélose;
  • migraine cervicale;
  • la spondylose;
  • ostéochondrose;
  • myosite;
  • douleurs de tension (professionnel).

La liste semble intimidante, mais une douleur lancinante dans la région occipitale n'indique pas nécessairement des pathologies dangereuses. Parfois, une douleur aiguë et soudaine peut survenir dans de tels cas:

  • en fumant;
  • en buvant du café ou en refusant brusquement de boire;
  • avec la mauvaise position pendant le sommeil;
  • à la mauvaise position pendant la journée de travail;
  • après avoir dormi sur une surface dure.

Sur le côté gauche de la tête

  • Signes de grossesse
  • Tarte de sable aux pommes - comment cuisiner, photos et vidéos. Recettes délicieuses de sablés
  • Comment utiliser un correcteur de visage

Les sensations désagréables sur le côté gauche de la tête peuvent être causées par diverses raisons. La douleur peut être localisée dans le dos à gauche, dans la région temporale, sur tout le côté gauche, parfois elle devient irradiante dans l'oreille (parfois elle se pose). Une douleur lancinante dans la tête du côté gauche se produit pour les raisons suivantes:

  • les infections;
  • migraine;
  • accident vasculaire cérébral;
  • ostéochondrose;
  • blessure à la tête;
  • météosensibilité;
  • tension musculaire;
  • une tumeur au cerveau.

Comment ma tête me fait mal

Lors d'un rendez-vous chez le médecin, une personne sera interrogée sur la nature et l'emplacement du mal de tête. Plus il est possible de le décrire avec précision, plus il sera facile pour un médecin de diagnostiquer ou de prescrire des tests de clarification. Cela affecte les méthodes qui aideront à se débarrasser de la douleur. Il existe deux types de douleur à traiter: primaire et secondaire. La première est considérée comme une maladie indépendante, par exemple la migraine, les douleurs de tension. Le second est le symptôme d'une autre maladie. Une description précise des sensations aidera à déterminer pourquoi votre tête vous fait mal..

Avec migraine

  1. La douleur lancinante associée à cette condition survient généralement après le sommeil. Elle est décrite à plusieurs reprises comme légère ou intolérable..
  2. Localisé d'un côté: au front, tempe droite ou gauche, couronne.
  3. Durée - de quelques heures à plusieurs jours. Il y a une sensation de nausée, de vomissements.
  4. Les sensations douloureuses provoquent du bruit, une lumière vive.

Sous pression

  1. La douleur pulsatile se produit avec une surcharge émotionnelle, des changements climatiques.
  2. S'accompagne de nausées, de vertiges, de pics de tension artérielle.
  3. Des troubles névrotiques peuvent survenir.

Augmenté

  1. Avec une pression accrue, il y a un mal de tête éclatant dans le dos (région occipitale), qui augmente avec la flexion.
  2. Il s'accompagne de fièvre, de bruit dans la tête, de vertiges, de "vole" devant les yeux.
  3. Pendant le mouvement, la personne chancelle, elle ressent des douleurs au cœur et des nausées.

Abaissé

  1. La nature lancinante de la douleur due à la basse pression est rare. Le plus souvent c'est écrasant, stupide.
  2. Une caractéristique de la dystonie est qu'elle n'atteint pas une sévérité douloureuse brillante.
  3. Provoque de la douleur, une activité mentale, un sommeil prolongé (pendant la journée), une activité physique.
  4. Aucune localisation claire n'est observée. Des sensations désagréables peuvent apparaître dans la zone pariétale, frontale ou occipitale. S'accompagne de nausées, de bâillements ou de vomissements.

Médicaments pour un mal de tête lancinant

Les médicaments dans de telles situations ne sont conçus que pour calmer l'inconfort qui sont des signes d'autres maladies. En cas d'affections chroniques, assurez-vous de consulter un spécialiste. Seul un médecin est en mesure de déterminer la cause de l'apparition de la douleur, de prescrire un traitement individuel. Pour éliminer la douleur, des médicaments contenant de l'ibuprofène sont utilisés:

  • «Paracétamol»;
  • Naproxen;
  • Ibuprofène;
  • «Aspirine», etc..

En règle générale, un comprimé d'un tel remède suffit à une personne pour réduire ou se débarrasser de l'inconfort. Si cela ne se produit pas, cela devrait indiquer qu'il est temps d'aller à un rendez-vous avec un spécialiste et de découvrir la cause des maux de tête. Ils deviennent souvent un symptôme de maladies plus graves qui doivent être traitées rapidement avec des médicaments..

Pilules haute pression

Pour vous débarrasser de la douleur liée à l'hypertension artérielle, vous devez la réduire à l'aide de médicaments. Ils doivent être prescrits par le médecin traitant après examen et la nomination de tests de clarification. Il est particulièrement important de ne pas s'automédiquer pendant la grossesse. Parmi les médicaments, les groupes de médicaments suivants se distinguent selon le principe d'action:

  • bloqueurs de canaux calciques;
  • antispasmodiques;
  • les diurétiques;
  • Inhibiteurs de l'ECA;
  • sartans;
  • les nitrates;
  • analgésiques.

Comment soulager une migraine

  1. Une personne souffrant de crises de migraine doit connaître la règle des trois «T»: l'obscurité, le silence, la chaleur. Il est recommandé de fermer dans une pièce sombre et de se coucher sous une couverture. Cela rendra la douleur plus facile à supporter. Un contraste ou une douche chaude peut vous aider..
  2. Vous pouvez soulager les symptômes de la maladie en utilisant des analgésiques: Aspirine, Acétamnophène, Citramon, Ibuprofène.
  3. Si les médicaments précédents n'ont pas donné le résultat souhaité, des médicaments plus puissants sont prescrits: bêtabloquants, «Amitriptyline» (antidépresseur), «Topiramate» (anticonvulsivant), inhibiteurs calciques.

Pulsation à l'arrière de la tête - causes et traitement de la douleur

Une douleur lancinante à l'arrière de la tête apparaît chez les personnes en bonne santé et les adultes sans raison apparente. Selon les statistiques, les sensations douloureuses sont causées par les effets de l'environnement extérieur, le stress et disparaissent avec la cause.

Les autres causes de douleur sont:

  • lésion cérébrale traumatique;
  • déficience visuelle;
  • maladies des organes ORL.

Dans ces cas, une visite chez le médecin est nécessaire pour effectuer un diagnostic précis de la maladie..

Il existe de nombreux types de pulsations à l'arrière de la tête: elles peuvent être dans différentes parties de la tête, être émoussées ou brusques, simples et répétitives. Chacun des cas signale un problème dans le corps..

Pourquoi y a-t-il une douleur lancinante à l'arrière de la tête?

Les pulsations à l'arrière de la tête sont un symptôme de diverses maladies. Les causes sont différentes: du surmenage aux blessures graves. Parmi les provocateurs fréquents de sensations de douleur pulsatile, on distingue:

  • la spondylose cervicale;
  • stress;
  • myogélose;
  • hypertension artérielle;
  • migraine;
  • syndrome vertébrobasilaire;
  • fatigue physique et mentale;
  • tension et excitation;
  • maladie chronique et blessure;
  • névralgie du nerf occipital;
  • maladies de l'articulation temporo-mandibulaire.

Spondylose cervicale

La spondylose est une maladie chronique de la colonne cervicale, caractérisée par la prolifération du tissu osseux des vertèbres cervicales. La cause de la maladie est l'hypothermie, les troubles métaboliques, la surcharge et les lésions de la colonne vertébrale.

Une céphalalgie pulsée sévère dans ce cas n'est qu'un des symptômes, qui s'accompagne d'acouphènes, de craquements en bougeant, de vertiges.

Stress

Mal de tête à l'arrière de la tête? C'est une conséquence de situations stressantes prolongées. Le stress affecte le corps humain de différentes manières - en fonction de la résistance, de l'état général et des situations de vie spécifiques.

Parmi les causes de stress, on note:

  • problèmes à la maison, dans la famille;
  • difficultés au travail avec les collègues et les patrons;
  • insatisfaction personnelle avec la vie;
  • manque de motivation.

Les maux de tête peuvent également être causés par un stress chronique, une dépression et d'autres maladies neurologiques graves..

Myogélose

La myogélose affecte les personnes qui mènent une vie sédentaire et sédentaire. Le manque d'activité physique, une mauvaise posture, l'hypothermie et le fait d'être dans un courant d'air, ainsi qu'un stress intense, entraînent une myogélose ou, comme on l'appelle, une compaction des muscles cervicaux.

Si vous ressentez de telles sensations, consultez immédiatement un médecin, faites une série d'exercices et contrôlez les mouvements brusques de la tête.

Hypertension artérielle

L'hypertension artérielle, ou hypertension, provoque une gêne à la tête désagréable, des sifflements ou des acouphènes. Des douleurs pulsatiles surviennent alors précisément dans la partie occipitale de la tête, parfois accompagnées de douleurs dans les tempes, à l'arrière de la tête et du cou.

Une douleur aiguë et vive alterne avec une pulsation sourde, qui est éliminée en éliminant la cause principale, à savoir la normalisation des indicateurs de pression. Pour les syndromes douloureux prolongés, assurez-vous de consulter un médecin pour un diagnostic précis..

La migraine peut être l'une des raisons

Un mal de tête à l'arrière de la tête est la cause d'une migraine dans cette partie de la tête - une crise de migraine cervicale. Les facteurs d'occurrence sont différents, la maladie s'accompagne de vomissements, de nausées, de troubles du système digestif.

Les migraines, les vertiges se prêtent sans problème au traitement médicamenteux. Avant de le démarrer, une consultation et un diagnostic complets d'un spécialiste sont nécessaires..

Syndrome vertébrobasilaire

La douleur à l'arrière de la tête et des tempes est due au syndrome vertébrobasilaire - une violation du flux sanguin dans les artères vertébrales. Le cerveau ne reçoit pas suffisamment de sang, raison pour laquelle une maladie grave telle qu'un accident vasculaire cérébral se développe. Les symptômes supplémentaires sont:

  • la nausée;
  • vomissement;
  • Vision floue;
  • vertiges;
  • assombrissement des yeux.

Coups dus à la spondylose cervicale

Seul un médecin est capable de détecter la spondylose cervicale, par conséquent, un diagnostic initial est nécessaire pour poser un diagnostic approprié. Parmi les principales méthodes, on trouve la radiographie, la tomodensitométrie, l'IRM.

La spondylose cervicale et la céphalalgie qui l'accompagne ne sont pas le point final, mais seulement les causes profondes du développement ultérieur de diverses maladies. Un diagnostic rapide vous évitera les conséquences indésirables de la maladie.

Fatigue physique et mentale, surmenage

Un mal de tête lancinant est caractéristique de la fatigue mentale, physique et du surmenage. Lors d'un effort physique, les sensations douloureuses dans la partie occipitale de la tête à droite s'accompagnent de douleurs sur le côté gauche de la tête, dans les oreilles.

Le surmenage et la fatigue mentale entraînent une céphalalgie dans les régions temporales, du côté gauche de l'occiput. Les sensations désagréables apparaissent rarement le matin, le plus souvent elles sont observées le soir. Sont accompagnés de nausées et de vomissements.

Il n'est pas difficile d'éliminer l'inconfort dans la tête - normaliser la routine quotidienne, la nutrition, se reposer davantage à l'air frais.

Douleurs de tension et d'excitation

Avec un stress physique et mental excessif et une excitation aiguë, une douleur pulsatile apparaît à l'arrière de la tête, le plus souvent du côté gauche. Rarement, ces causes sont indolores, parfois frappant dans d'autres parties de la tête.

Les médecins conseillent la méditation: déconnectez-vous des problèmes du quotidien pendant quelques minutes, supprimez les tensions et essayez de moins vous inquiéter. La surcharge et l'excitation entraînent des maux de tête aigus et des problèmes du système nerveux central.

Maladie chronique et blessure

La douleur lancinante dans la tête est causée par une maladie chronique et une blessure. Après une blessure, seul le médecin pourra dire avec précision pourquoi il palpite à l'arrière de la tête, du côté droit ou derrière l'oreille.

Un indicateur de traumatisme comme cause profonde du syndrome douloureux est une tumeur, une masse. Parmi les maladies chroniques, l'ostéochondrose de la colonne cervicale, le dysfonctionnement des vaisseaux cérébraux ou d'autres types d'affections chroniques sont un facteur dans l'apparition d'un symptôme désagréable..

Névralgie occipitale

Que faire si une douleur est ressentie à l'arrière de la tête à gauche? Les manifestations de pulsation à l'arrière de la tête signalent une maladie telle que la névralgie du nerf occipital. La principale cause de la maladie est l'irritation ou la compression des racines nerveuses dans la zone occipitale.

Lorsque de telles sensations apparaissent dans la tête, il est nécessaire de consulter un médecin, car les conséquences d'un diagnostic intempestif sont fatales.

Balles dues à une maladie de l'articulation temporo-mandibulaire

L'articulation temporo-mandibulaire est constamment utilisée par une personne lorsqu'elle parle, bâille, mastique, par conséquent, les maladies dans cette partie provoquent un inconfort considérable.


Les sensations douloureuses de la tête sont les raisons notamment de cette maladie. Avec eux, le stress, l'activité physique, les troubles endocriniens sont émis. L'arrière de la tête fait mal - c'est l'une des affections de la maladie de l'articulation temporo-mandibulaire.

Diagnostic de la maladie

Indépendamment de l'état du patient, le diagnostic de la maladie est la partie la plus importante et la plus importante du traitement. La nature des symptômes dont les patients se plaignent sous-tend un diagnostic correct..

Parmi les médecins, passez par:

  • ophtalmologiste;
  • thérapeute;
  • neurologue;
  • oto-rhino-laryngologiste;
  • faire des tests sanguins et urinaires généraux.

Dans ce cas, une IRM ou une radiographie peut être prescrite. Informez votre médecin si vous ressentez une douleur à l'arrière de la tête du côté droit ou du côté gauche de votre tête - les symptômes et le traitement spécifiques sont étroitement liés.

Traitement s'il est impossible de dormir

Au cours des processus se produisant lors d'une crise aiguë de mal de tête, certains médicaments sont pris, qui pendant un certain temps, réduisent ou éliminent encore la douleur. Dans ce cas, la douleur disparaît et vous passerez la nuit en paix..

Comme premiers soins, prenez:

Spazmalgon1-2 comprimés 2-3 fois par jour
No-Shpa1-2 comprimés 2-3 fois par jour
AspirinePour le syndrome douloureux, la dose quotidienne maximale est de 6 comprimés
Amlipin1 comprimé une fois par jour
Kordafen1 comprimé trois fois par jour

Ne pas abuser de l'automédication - une consultation rapide avec un médecin est la garantie d'un soulagement rapide de la maladie.

Remèdes populaires

La douleur dans le côté droit de la tête, sur le côté gauche ou dans la zone de l'oreille est souvent traitée avec des remèdes populaires. Il n'est pas sûr d'éliminer les symptômes sur une base régulière: il est nécessaire de prendre en compte la pression à laquelle les douleurs apparaissent, battantes ou proches de la pulsation.

Cependant, avec le syndrome aigu, les remèdes populaires offrent un bon service:

  1. Préparez des compresses d'herbes de pissenlit, appliquez sur votre front et allez vous coucher.
  2. L'auto-massage est une autre méthode populaire..
  3. La feuille de chou fraîche aide: fixer le dos avec un bandage ou un mouchoir.
  4. Le thé à base de sauge, de menthe ou de tilleul aidera à soulager la douleur à l'arrière de la tête.

Prévention du syndrome douloureux

Les mesures préventives sont efficaces lorsqu'elles sont prises régulièrement. Parmi ceux-ci sont:

  1. Mener un mode de vie sain.
  2. Nutrition adéquat.
  3. Exercice régulier.
  4. Des habitudes de sommeil appropriées.
  5. Promenades en plein air.
  6. Suivi de la pression artérielle.
  7. Utilisation d'un matelas et d'un oreiller orthopédiques.

Si la céphalalgie et l'inconfort au niveau de la tête sont des invités fréquents, tenez un journal avant une visite systématique chez le médecin. Enregistrez-y toutes les sensations, leur caractère, leur durée, leur force, peignez tout en détail. Lorsque le médecin enregistre et lit ensuite des notes sur la nature du mal de tête, on peut supposer les maux dont souffre le patient..

Que dit la douleur lancinante dans la tête et comment la soulager

Qu'est-ce que la douleur lancinante dans la tête

La céphalalgie peut se manifester de différentes manières. Mais un mal de tête lancinant est l'une des options les plus désagréables. Cela nuit considérablement à la qualité de vie. De plus, il s'agit souvent d'un symptôme dangereux indiquant le développement de pathologies graves..

De par sa nature, un mal de tête palpitant peut être:

  • faible, à peine perceptible. En règle générale, un tel symptôme est associé à une légère détérioration du bien-être pour diverses raisons;
  • à court terme, mais pointu. Parfois, de telles sensations douloureuses surviennent après avoir bu des boissons contenant de la caféine dans un contexte d'hypertension artérielle;
  • durable, épuisant, différant par différentes intensités. En règle générale, dans ce cas, la douleur est associée à un surmenage sévère ou à la présence de maladies concomitantes..

Des pulsations douloureuses peuvent être ressenties dans différentes parties de la tête. Étant donné que la cause évidente de ce syndrome douloureux est des problèmes de vaisseaux sanguins, la douleur peut être donnée à n'importe quelle zone du crâne.

Causes de la douleur

La douleur pulsatoire dans la tête peut avoir une localisation différente, ce qui indique le développement d'une certaine pathologie. Les lésions cérébrales traumatiques, l'augmentation de la pression intracrânienne, l'amygdalite, la sinusite et diverses maladies infectieuses peuvent provoquer des sensations douloureuses caractéristiques.

Maux de tête lancinants au front

Une douleur lancinante dans un côté du front, plus près de la tempe, est caractéristique des migraines. De plus, des pulsations douloureuses se produisent dans le contexte du développement d'ARVI ou de la grippe..

Les pulsations dans la zone du front manifestent également des céphalées en grappe. Ils se caractérisent par une intensité accrue et sont toujours très douloureux pour le patient..

Un mal de tête lancinant est souvent associé à une excitabilité accrue. Cela se produit dans le contexte de la neurasthénie, de la méfiance accrue et des névroses.

Douleur lancinante dans le côté gauche de la tête

Une douleur lancinante dans le côté gauche de la tête indique le plus souvent un stress émotionnel. Cela peut survenir dans un contexte de stress. Le fait est que c'est l'hémisphère gauche qui est responsable de l'activité intellectuelle et analytique..

La cause de la douleur lancinante dans la tête du côté gauche est aussi souvent l'ostéochondrose. Dans cette pathologie, des vertèbres cervicales déformées pressent les artères vertébrales, ce qui altère l'apport sanguin au cerveau. Dans le contexte d'une malnutrition du cerveau, un mal de tête palpitant survient. Des pulsations douloureuses du côté gauche se produisent lorsque les artères localisées du côté gauche sont comprimées.

Des attaques de douleur lancinante dans le front du côté gauche indiquent une pathologie possible de l'œil gauche. De plus, la douleur du côté gauche peut être associée à la présence d'une tumeur dans l'hémisphère gauche. Les nausées et les vomissements sont généralement des symptômes supplémentaires..

Douleur lancinante dans la tête du côté droit

Une migraine peut commencer par l'apparition d'une douleur lancinante non seulement du côté gauche de la tête, mais également du côté droit.

En outre, un tel symptôme peut être associé aux pathologies suivantes:

ostéochondrose cervicale, lorsque les vaisseaux sont pincés du côté droit. La pathologie s'accompagne de vertiges, d'acouphènes et d'inconfort dans le cou;

céphalée en grappe, qui affecte principalement les hommes. Sur fond de douleur, la pression artérielle peut augmenter, des yeux larmoyants et une congestion nasale peuvent apparaître;

néoplasme dans le cerveau. Dans ce cas, le syndrome douloureux s'accompagne de vertiges, de nausées et de vomissements..

Douleur à l'arrière de la tête

Une douleur lancinante à l'arrière de la tête peut être causée par diverses raisons.

Avec une douleur prolongée sévère, le développement des pathologies suivantes peut être suspecté:

  • Ostéochondrose cervicale.
  • Migraine cervicale.
  • Blessures aux vertèbres cervicales.
  • Accident vasculaire cérébral.
  • Dystonie végéto-vasculaire.
  • Néoplasmes dans les tissus cérébraux.
  • Hypertension.

L'augmentation de la pression intracrânienne est une pathologie très dangereuse. Cela peut avoir des effets néfastes sur les tissus cérébraux et causer des dommages neurologiques..

La douleur lancinante peut être prolongée. Dans ce contexte, l'irritabilité se développe et les performances se détériorent. Les symptômes s'aggravent lorsque vous travaillez dans des pièces étouffantes, avec un stress physique et nerveux accru.

Palpitant dans ma tête sans douleur

Les pulsations dans la tête sans douleur sont un symptôme dangereux et ne peuvent être ignorées. Tout d'abord, cela peut indiquer un anévrisme. Une telle maladie se caractérise par un amincissement de la paroi de l'un ou l'autre vaisseau du cerveau, à la suite de quoi son expansion se produit. Cette pathologie peut être asymptomatique pendant de nombreuses années. Parfois, il peut se manifester comme une pulsation indolore.

Des pulsations dans la tête sans douleur peuvent se manifester et d'autres maladies:

  • athérosclérose des artères cérébrales;
  • hypertension artérielle;
  • maladie du rein;
  • maladies des organes de la vision;
  • une tumeur cérébrale;
  • dystonie végétative-vasculaire.

Parfois, des pulsations sans douleur peuvent survenir avec un fort stress émotionnel. Dans ce cas, la circulation sanguine augmente et des spasmes vasculaires se produisent dans le contexte d'un flux sanguin accéléré. Cela provoque des battements dans la tête..

Diagnostic des symptômes et des maladies

Si la douleur lancinante dans la tête persiste pendant une longue période et n'est en aucun cas associée à une fatigue ou une surcharge nerveuse, alors vous devez absolument subir un diagnostic afin d'établir la cause du symptôme. Habituellement, des méthodes instrumentales modernes sont utilisées pour le diagnostic, mais avant cela, le médecin tiendra nécessairement une conversation avec le patient sur la présence de maladies chroniques, les opérations antérieures et les traumatismes psychologiques, le mode de vie, les conditions de vie, etc..

Sur la base de l'analyse des informations reçues, les types de diagnostic matériel suivants peuvent être attribués:

  • Imagerie par résonance magnétique. Il vous permet d'obtenir une image en couches du cerveau et de détecter les tumeurs, les kystes, les anévrismes.
  • CT scan. Elle est réalisée afin de détecter le blocage des vaisseaux sanguins par des plaques de cholestérol. Habituellement, il est nécessaire en présence de pathologies cardiovasculaires..
  • Ultrason. Cette étude vous permet d'analyser l'état des vaisseaux du cou et de la tête.
  • Électroencéphalographie. Fournit un aperçu de l'activité bioélectrique du cerveau.

Comment soulager une douleur lancinante aiguë et aiguë

Un mal de tête lancinant provoque toujours un inconfort considérable. Par conséquent, il n'est pas recommandé de l'endurer. Si la douleur est apparue brusquement dans un contexte de surmenage, de tension nerveuse, d'ARVI ou de grippe, elle est alors autorisée à réduire indépendamment son intensité à l'aide d'analgésiques.

Les types de médicaments suivants sont considérés comme efficaces:

  • médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens. Ceux-ci comprennent Citramon, Ibuprofen, Paracetamol, Pentalgin, etc.;
  • antispasmodiques. Les plus connus sont des médicaments tels que No-shpa, Spazmalgon, Spazgan. Ces comprimés peuvent soulager rapidement les spasmes vasculaires, ce qui peut réduire la douleur;
  • médicaments anti-migraineux. Ceux-ci incluent Sumatriptan, Imigran, Zomig. Avec leur aide, vous pouvez soulager la douleur lancinante des migraines..

Avant de prendre des analgésiques, vous devez lire attentivement les instructions d'utilisation. Il ne faut pas oublier qu'une surdose de ces médicaments est inacceptable..

Les méthodes folkloriques sont efficaces pour soulager les douleurs lancinantes dans la tête. En cas de surmenage et de sensation de fatigue, pouvant s'accompagner de maux de tête lancinants, il est recommandé de préparer une boisson forte à partir de feuilles de thé noir et vert. Il est recommandé d'ajouter un brin de menthe dans la tasse. Après cela, une telle boisson peut être bu chaude. La douleur lancinante dans la tête diminuera ou disparaîtra dans environ un quart d'heure.

Les teintures à base de plantes alcoolisées peuvent aider à soulager la douleur lorsqu'elles sont utilisées comme compresses. Il est nécessaire de verser 100 ml de vodka ou d'alcool dans 3 cuillères à soupe de la collection, qui comprend, en proportions égales, des feuilles de menthe poivrée, de la mélisse et des fruits de coriandre hachés. Le mélange doit être infusé pendant plusieurs jours dans un flacon hermétiquement fermé. Après cela, ajoutez-y 20 ml d'eau et conservez-le au réfrigérateur. Si un mal de tête pulsatile survient, des compresses doivent être appliquées sur la localisation de la douleur.

Les huiles essentielles, utilisées en aromathérapie, aident à soulager la douleur. Si les douleurs lancinantes dans la tête apparaissent souvent comme une réaction à des situations stressantes, les guérisseurs traditionnels recommandent d'inclure le miel dans l'alimentation en l'absence d'allergies..

Si la douleur lancinante dans la tête ne diminue pas après la prise d'analgésiques ou l'utilisation de remèdes populaires, vous devez consulter un médecin. Il est très important de le faire le plus rapidement possible dans les cas où la douleur lancinante dans la tête s'accompagne de symptômes supplémentaires. Dans de tels cas, le traitement ne peut être prescrit qu'après examen..

Traitement et prévention

Si, au cours du diagnostic, des maladies graves ont été découvertes dans lesquelles une douleur lancinante dans la tête n'est qu'un symptôme, un traitement complet est nécessaire pour éliminer la cause profonde de la douleur. Pour cela, différents types de massage ou d'acupuncture peuvent être utilisés. Si la douleur est associée à des troubles psycho-émotionnels, l'hypnose peut être utilisée comme mesure thérapeutique..

Si une tumeur a été découverte lors du diagnostic, un traitement chirurgical est indiqué. Avec l'utilisation de technologies et d'équipements médicaux modernes, dans la plupart des cas, le pronostic est positif. En présence de petits néoplasmes, un cyber-couteau et un laser sont utilisés. Dans les cas difficiles, la chirurgie est associée à la radiothérapie ou à la chimiothérapie.

Pour éviter l'apparition de maux de tête lancinants, le régime quotidien doit être normalisé. Il faut éviter le surmenage et la surcharge nerveuse, les situations stressantes. Marcher dans le parc avant le coucher est bénéfique pour la prévention. Vous devez dormir dans un endroit bien ventilé dans un endroit confortable pour dormir. Il est également important de surveiller la qualité des aliments. Le régime doit être complet, riche en fruits et légumes. Les collations rapides et la restauration rapide doivent être évitées.

Douleur lancinante à l'arrière de la tête

Une douleur lancinante à l'arrière de la tête est rarement déraisonnable. Presque toujours, son apparition est facilitée par un certain nombre de facteurs défavorables ou de pathologies se développant dans le corps. Dans le premier cas, les sensations douloureuses résultent directement de l'influence de ces facteurs et disparaissent immédiatement après leur élimination. Dans le second cas, la douleur se manifeste régulièrement, son intensité augmente avec le temps, ce qui crée un inconfort moral et physique chez la personne au quotidien..

Douleurs pulsatiles à l'arrière de la tête: causes

Les causes de la douleur lancinante dans la région occipitale peuvent être grossièrement divisées en deux catégories. La première catégorie comprend les facteurs qui provoquent l'apparition d'une pulsation passagère à court terme, à savoir:

    surmenage émotionnel ou physique; hypothermie; souffert de stress ou d'excitation intense; changement de temps; changement climatique; être dans un endroit bruyant; mouvements brusques après avoir été stationnaire; manger des aliments saturés de nitrite et de glutamate de sodium; rapports sexuels - pulsation à court terme à l'arrière de la tête causée par une surexcitation et une augmentation de la pression artérielle en conséquence.

Les raisons de la deuxième catégorie sont plus graves, car elles sont pathologiques. Les plus courants sont:

    maladies et conditions qui provoquent une altération du flux sanguin - maladies vasculaires, hématomes volumétriques, tumeurs intracrâniennes, déformation des vertèbres cervicales (ostéochondrose, myogélose); migraine cervicale - se produit dans le contexte de l'ostéochondrose chronique, une douleur lancinante est localisée dans le côté droit ou gauche de l'occiput; dystonie vasculaire végétative - la pulsation apparaît avec un léger changement de la pression artérielle, à la fois vers le haut et vers le bas. Un provocateur de ce processus peut être un changement des conditions météorologiques, de l'activité physique, de l'excitation et du stress; hypertension artérielle - une pulsation d'intensité variable se produit en raison d'une augmentation de la pression artérielle et d'une difficulté à sortir par les vaisseaux veineux; névralgie du nerf occipital - pulsations intenses et douleurs lancinantes causées par une inflammation des racines nerveuses localisées à l'arrière de la tête; syndrome de l'artère vertébrale - une douleur occipitale lancinante et des étourdissements prolongés apparaissent en raison d'une altération du flux sanguin dans les artères vertébrales; maladies virales et infectieuses - ARVI, grippe, otite moyenne, méningite, encéphalite; hémorragie cérébrale, accident vasculaire cérébral.

Chacune des pathologies décrites peut être identifiée par la fréquence d'apparition de la douleur pulsatile et des symptômes associés..

Les symptômes de la douleur

La nature des symptômes de la douleur lancinante dépend de la cause de son apparition. La douleur peut se manifester par une pulsation constante ou paroxystique, modérée ou sévère, sourde, forte ou forte. Il vaut la peine de se méfier et de consulter un médecin si elle:

    devient permanent; apparaît pendant l'activité physique et dure jusqu'à plusieurs jours; augmente le matin, quelle que soit l'activité physique; soucis même pendant le sommeil; est apparu soudainement, alors que l'intensité de la crise de douleur augmente rapidement.

La preuve d'une pathologie se développant dans le corps est l'apparition d'une douleur pulsatile associée aux symptômes suivants:

    bruit dans la tête et sensation d'oreille bouchée; nausées Vomissements; faiblesse, vertiges, assombrissement des yeux; engourdissement des membres pendant l'attaque et quelque temps après; diminution des fonctions de coordination, concentration de l'attention.

Il n'est pas recommandé d'ignorer l'apparition des symptômes décrits, car leur manifestation peut être le signe de maladies qui affectent négativement l'activité cérébrale et le fonctionnement du corps dans son ensemble..

Variétés de douleur lancinante et maladies possibles

Par la nature de la pulsation, le degré de sa gravité, la fréquence de manifestation, ainsi que les signes qui l'accompagnent, il est possible dans le processus de diagnostic de déterminer la cause de son développement, d'établir le diagnostic le plus précis et de prescrire un traitement efficace.

  1. Douleur pulsée à l'arrière de la tête à droite - indique assez souvent une inflammation du côté droit causée par le développement d'une ostéochondrose cervicale, d'une myogélose, d'une névralgie ou de processus infectieux aigus. Les sensations douloureuses à droite sont également caractéristiques des crises d'hypertension artérielle, de dystonie vasculaire végétative.
  2. Douleur pulsée à l'arrière de la tête à gauche - les raisons du développement de la douleur sont les mêmes que dans le paragraphe précédent, seul le processus inflammatoire affecte le côté gauche de l'arrière de la tête.
  3. Une douleur lancinante sévère à l'arrière de la tête - se manifeste par des processus inflammatoires prononcés se produisant dans cette zone. Ceux-ci incluent la névralgie, les infections des structures cérébrales (encéphalite, méningite), les virus, les rhumes et les maladies de l'oreille.
  4. Douleur lancinante aiguë à l'arrière de la tête - peut être le premier symptôme de l'apparition d'une crise de migraine cervicale, moins souvent elle peut signaler une rupture de l'un des vaisseaux cérébraux et le développement d'un accident vasculaire cérébral en conséquence.
  5. Douleur lancinante aiguë à l'arrière de la tête - une pulsation intense associée à un lumbago et des perforations est observée avec une inflammation aiguë des racines nerveuses occipitales, ainsi qu'avec des processus purulents se produisant à l'arrière de la tête, de l'oreille ou de la mâchoire inférieure.
  6. Une douleur lancinante sourde à l'arrière de la tête est le signe de nombreuses pathologies associées à la déformation des vertèbres de la colonne cervicale et à l'obstruction de la circulation sanguine dans les vaisseaux spinaux. Ainsi, une pulsation sourde se produit avec une ostéochondrose cervicale, un syndrome de l'artère vertébrale, la présence d'hématomes ou de diverses tumeurs, une hypertension artérielle et intracrânienne modérée. Une douleur occipitale sourde peut également apparaître sous l'influence du stress, de l'alcool, de l'effort physique.
  7. Douleurs pulsatiles à l'arrière de la tête et nausées - l'apparition des deux symptômes est caractéristique de l'hypertension artérielle, des crises de migraine cervicale, de la croissance de tumeurs intracrâniennes de diverses natures, des conséquences des effets traumatiques, de la dystonie vasculaire végétative.

Diagnostique

La douleur occipitale pulsante peut être le signe d'une variété de maladies aiguës et chroniques.Par conséquent, afin de poser le bon diagnostic, le médecin doit procéder à un examen détaillé du patient, écouter attentivement ses plaintes et lui prescrire un examen complet. L'examen initial est effectué par un thérapeute ou un neurologue. Avec des pulsations régulièrement dérangeantes à l'arrière de la tête, il peut prescrire les méthodes de diagnostic suivantes au patient:

    consultation de spécialistes spécialisés: cardiologue, ORL, neurochirurgien, vertébrologue, oncologue ou traumatologue en cas de blessure; surveillance de la pression artérielle pour une analyse ultérieure des indicateurs pendant une certaine période de temps; analyses de laboratoire d'urine et de sang; études de l'état des vertèbres cervicales et des structures cérébrales sur une radiographie, une IRM ou un scanner; Échographie ou électroencéphalogramme des vaisseaux cérébraux.

Sur la base des résultats de l'étude, le médecin détermine la cause de la douleur et la nature de la pathologie, après quoi il pose un diagnostic et prescrit le traitement approprié au patient.

Traitement des douleurs lancinantes à l'arrière de la tête

La méthode et la durée du traitement sont prescrites par le médecin en fonction des pathologies identifiées lors du diagnostic. Si l'apparition de pulsations n'est pas associée à la croissance de tumeurs intracrâniennes, le patient se voit prescrire un traitement médicamenteux composé d'un ou plusieurs médicaments:

    Analgésiques et comprimés anti-inflammatoires - pour soulager l'inflammation et la douleur. Relaxants musculaires - pour détendre les muscles de la région cervicale et de l'arrière de la tête. Médicaments vasoconstricteurs ou vasodilatateurs pour restaurer le tonus et la perméabilité des vaisseaux cérébraux. Vitamines "B" - pour améliorer l'activité cérébrale pendant le traitement.

Si la pulsation à l'arrière de la tête est provoquée par des processus inflammatoires, le patient, associé à des médicaments, se voit prescrire des procédures de physiothérapie - massages chauffants, électrophorèse, traitement UHF, magnétothérapie, exercices de physiothérapie, acupuncture ou séances manuelles.

À domicile, un traitement de soutien avec des remèdes populaires ne peut être effectué que pour les maladies chroniques et sous réserve d'un accord avec un médecin. Les remèdes suivants aideront à soulager la douleur lancinante dans de tels cas:

    une feuille de chou attachée au site de pulsation; prendre du jus de viorne avec du miel avant les repas pour la douleur causée par l'épuisement nerveux; racine de raifort râpée appliquée en compresse sur la zone à problèmes.

Décrivez-nous votre problème, partagez votre expérience de vie dans le traitement d'une maladie ou demandez conseil! Parlez-nous de vous ici même sur le site. Votre problème ne passera pas inaperçu et votre expérience aidera quelqu'un! Écrivez >>

Avec la référence opportune aux médecins, l'identification de la cause de la pulsation et le traitement approprié, l'intensité et la fréquence des sensations douloureuses diminuent, ce qui a un effet bénéfique sur la santé et le moral en général..

Les informations sur le site sont créées pour ceux qui ont besoin d'un spécialiste qualifié, sans perturber le rythme habituel de leur propre vie.

Maux de tête lancinants dans l'occiput: causes et traitement

Le mal de tête (céphalalgie) est un phénomène courant, 80 à 90% des personnes en souffrent 1 à 2 fois par an. Dans 99% des cas, la céphalalgie est un symptôme indépendant, dans 1% - une conséquence de maladies vasculaires, neurologiques ou musculaires.

La douleur pulsatoire dans l'occiput est notée par les patients comme aiguë et modérée, de fond ou paroxystique, limitée ou impliquant d'autres parties de la tête. Se produit sous forme de monosymptome ou s'accompagne d'autres troubles.

Causes de l'apparition de pulsations à l'arrière de la tête

Les causes de la céphalalgie pulsée:

  • Vasculaire.
    Il y a un mal de tête lancinant dans l'occiput dû à un spasme ou une dilatation des artères, un tonus veineux paresseux, un épaississement du sang, entraînant un ralentissement du flux sanguin, une carence en oxygène.
  • Tension musculaire.
    Le flux d'impulsions des synapses neuromusculaires donne un signal de douleur anormal.
  • Liquorodynamique.
    Le déplacement des structures cérébrales, l'obstruction de l'écoulement du liquide céphalo-rachidien provoquent une douleur à l'arrière de la tête.
  • Neurologique.
    L'impact sur le nerf conduit à la douleur.
  • Psychologique.
    Diagnostiquer en dernier, en excluant les mécanismes précédents de pulsation.
  • Mixte.
    Se produit lorsque les mécanismes ci-dessus sont combinés.

De plus, un mal de tête lancinant à l'arrière de la tête peut déranger le patient avec une intoxication (grippe, SRAS, autres infections).

Hypertension artérielle

La pression artérielle normale est considérée comme un niveau ne dépassant pas 140/90 mm Hg. Avec une augmentation de la pression artérielle, les récepteurs de la douleur dans la paroi interne des artères sont irrités.

Souvent, une personne éprouve d'abord une douleur pulsatile et, lors de la mesure de la pression artérielle, elle note un excès des indicateurs habituels. Les patients avec une pression artérielle initialement basse (hypotension) sont plus susceptibles de réagir avec la douleur. Ils peuvent remarquer une douleur même lorsque la tension artérielle fluctue entre 10 et 20 mm par rapport à la normale.

Les patients hypertendus expérimentés, adaptés à des valeurs de tension artérielle relativement élevées, peuvent ne pas remarquer l'excès d'indicateurs jusqu'à 200/110 mm Hg critique. Cela pose un risque de survenue d'accidents vasculaires cérébraux sans précurseurs..

La douleur pulsatile dans l'hypertension s'accompagne d'un changement dans la qualité de la vision - rétrécissement des champs de vision, perte des zones de vision, "mouches" clignotantes. Plus inquiet du matin et du soir.

L'athérosclérose

Les plaques sclérotiques provoquent des pulsations douloureuses à l'arrière de la tête à la fois par elles-mêmes, irritant les récepteurs des vaisseaux de l'intima (la paroi interne des artères) et conduisant à un rétrécissement de leur lumière.

Une céphalalgie pulsée dans l'athérosclérose se produit en raison d'un remplissage sanguin accru des plexus vasculaires intracrâniens.

Néoplasmes dans le cerveau

Les formations volumétriques modifient l'interposition normale des structures cérébrales, elles peuvent presser les départements adjacents. Une augmentation du volume total de la moelle épinière entraîne une hypertension du liquide céphalo-rachidien.

La douleur pulsatoire devient constante, les symptômes focaux se rejoignent (perte de zones de champs visuels, parésie et paralysie du côté affecté, etc.).

Migraine cervicale

Il apparaît à la suite de la compression de l'une des artères le long de la colonne vertébrale dans la région des vertèbres cervicales. Si elle palpite à l'arrière de la tête à droite, l'artère vertébrale droite a souffert, si à gauche, la gauche, respectivement. Tension physique, stress, toucher le cuir chevelu, se gratter peuvent provoquer une attaque.

La migraine et les pulsations dans la tête affectent rarement la seconde moitié de la tête, elles peuvent irradier vers la tempe et la région frontale du côté affecté.

Les crises de migraine sont accompagnées de vertiges avec des tours de tête brusques, un assombrissement des yeux et des nausées. Les vomissements, qui surviennent dans les cas extrêmes, n'apportent pas de soulagement au patient.

Dystonie végéto-vasculaire

La pathologie est associée à une violation de la régulation normale du tonus vasculaire.

La céphalalgie pulsée dans l'occiput s'accompagne de faiblesse, de léthargie, de somnolence, de vertiges, des vomissements sont possibles. La douleur peut concerner les régions temporales et pariétales, le front.

Augmentation de la pression intracrânienne

Le syndrome d'hypertension intracrânienne est caractéristique de:

  • les tumeurs;
  • lésion cérébrale traumatique;
  • coups;
  • maladies inflammatoires du cerveau (méningite, encéphalite).

Pour les céphalalgies avec hypertension intracrânienne, l'apparition du matin est caractéristique. Cela est dû à l'obstruction naturelle de l'écoulement veineux en position horizontale du patient pendant le sommeil. La douleur est intense, lancinante ou pressante, ce qui peut provoquer des nausées et des vomissements, qui n'apportent pas de soulagement.

Dans les maladies inflammatoires et non inflammatoires du cerveau et de ses membranes, un mal de tête pulsatile ou pressant est un signe précoce et souvent le seul d'une maladie naissante (tumeur, abcès, hémorragie, méningite, arachnoïdite, encéphalite).

Névrose

Selon les statistiques, 60% des patients atteints de névroses se plaignent de maux de tête. Des étourdissements, des nausées et des vomissements sont notés, accompagnés de douleurs à l'arrière de la tête et du cou.

Il est caractéristique des névroses que la douleur s'accompagne d'une anxiété et d'une peur prononcées. Les patients ont peur de devenir fous ou d'avoir un accident vasculaire cérébral.

La douleur est constante, s'affaiblit périodiquement, puis s'intensifie. Plus prononcé le matin et le soir. Peut être unilatéral, bilatéral, mais plus souvent à l'arrière de la tête et de la colonne cervicale.

Névralgie

Le plus souvent, la douleur dans la névralgie occipitale est paroxystique, provoquée par les mouvements de la tête, la toux ou les éternuements. Peut rayonner (donner) à l'omoplate, au cou, au visage.

Les manifestations de pulsation à l'arrière de la tête font que le patient tient sa tête immobile, l'inclinant d'un côté ou l'inclinant vers l'arrière, créant une sensation de faux torticolis.

Entre les attaques, la douleur s'atténue, mais ne disparaît pas du tout, se rappelant d'elle-même avec des sensations douloureuses sourdes.

Ostéochondrose cervicale

L'ostéochondrose cervicale se caractérise par une première douleur lancinante unilatérale à l'arrière de la tête - à droite ou à gauche, qui se propage ensuite des deux côtés, capturant la région de la couronne et du front. Elle s'accompagne de sensations douloureuses «radiculaires» au niveau du cou et de la ceinture scapulaire.

Se produit souvent après une position forcée prolongée de la tête (dormir sur un oreiller inconfortable, travailler en position forcée).

Une douleur lancinante sévère à l'arrière de la tête est typique des blessures de la colonne cervicale (boxeurs, plongeurs, blessés dans un accident). Il s'accompagne de douleurs dans le cou lors du déplacement de la tête, la donne au bras. Le patient note une sonnerie croissante constante dans l'oreille du côté affecté.

Myogélose

La myogélose est une induration douloureuse dans un muscle. Le nom officiel est le syndrome de la douleur myofasciale. Effort physique prolongé, position forcée de la tête, hypothermie, stress, etc...

Les douleurs musculaires s'accompagnent de douleurs lancinantes à l'arrière de la tête, d'acouphènes. Mobilité limitée du cou et des épaules, le patient s'inquiète des étourdissements et des nausées.

Spondylose

La spondylose cervicale - des changements dégénératifs de la colonne cervicale - conduit à une compression des artères vertébrales et des racines nerveuses. La douleur est de nature mixte, vasculaire-névralgique. S'accompagne de modifications des champs visuels, d'acouphènes.

Diagnostique

Tous les patients qui ressentent une douleur à l'arrière de la tête doivent subir un examen complet par un thérapeute, un neuropathologiste et un ophtalmologiste. Les maux de tête «innocents» peuvent être le premier et le seul symptôme de maladies aussi redoutables que les tumeurs, les accidents vasculaires cérébraux, la méningite et l’encéphalite.

Les experts mèneront un examen complet, comprenant:

  • surveillance de la pression artérielle;
  • paramètres cliniques généraux du sang et de l'urine;
  • biochimie du sang;
  • test sanguin pour le cholestérol;
  • IRM ou tomodensitométrie du cerveau;
  • angiographie - selon les indications.

Si des écarts dans les résultats de l'examen sont détectés, la recherche diagnostique se poursuivra en fonction de la cause de la céphalalgie.

Traitement

Le traitement de la douleur lancinante à l'arrière de la tête peut être une fois «à la maison», sans consulter un médecin. Tout analgésique ou antispasmodique (analgine, citramone, spazmalgon, nimésulide, ibuprofène, etc.) aidera à soulager la maladie..

L'utilisation régulière d'analgésiques sans essayer de trouver la cause de la douleur lancinante à l'arrière de la tête peut entraîner la progression de la maladie et de l'invalidité à l'avenir.

Soins d'urgence

Si un mal de tête pulsatile s'accompagne d'une perte ou d'une perte d'une partie du champ de vision, d'un trouble de l'élocution, de mouvements du bras ou de la jambe, d'une perte ou d'une opacification de la conscience, appelez une ambulance.

Si ces symptômes sont de courte durée et sont passés après avoir pris des médicaments, vous devez toujours consulter un médecin immédiatement..

Après avoir diagnostiqué et prescrit des médicaments, votre médecin vous recommandera des mesures supplémentaires que vous pouvez prendre pour soulager les symptômes et prévenir l'aggravation. Cela peut être: massage, natation, exercices physiques (gymnastique de rattrapage), acupuncture, etc...

Quelle que soit la cause de la douleur lancinante à l'arrière de la tête, cela nécessite une détection et un traitement rapides.

Maux de tête lancinants dans les tempes: maladies et traitement

Pourquoi l'arrière de la tête fait-il mal du côté gauche?

Pourquoi un mal de tête après l'orgasme: causes et traitement de la céphalalgie coïtale

Migraine cervicale: causes, diagnostic, symptômes et traitement

Comment traiter la migraine chez l'homme et les raisons de son apparition

L'arrière de la tête fait mal et palpite - quelles maladies cela se produit et comment le traiter correctement

Il n'y a guère de personne qui n'ait pas eu de maux de tête: à long terme ou à court terme, monotone ou pointu. La douleur lancinante à l'arrière de la tête est particulièrement alerte. Cela reflète des conditions complètement différentes - du surmenage ordinaire à la manifestation de maladies graves..

Par conséquent, la prise de médicaments incontrôlée dans cette situation n'est pas la meilleure solution. Seul un spécialiste de profil étroit - un neurologue, sinon un neuropathologiste, déterminera la source principale de la pathologie, prescrira le traitement nécessaire.

Causes de la douleur

Habituellement, une douleur lancinante à l'arrière de la tête est associée à une fatigue physique, une tension nerveuse, un changement de temps, du bruit, une surexcitation pendant les rapports sexuels, des aliments contenant du nitrite de sodium. Ces sensations douloureuses à court terme surviennent le plus souvent avec une augmentation de la pression artérielle..

Une activité physique intense, un stress fréquent contribuent à une augmentation du pouls, un rétrécissement des artères. Le tonus vasculaire augmente, le sang passe à travers les vaisseaux sous pression, donc une douleur pulsatile apparaît.

Séjour prolongé dans une position, l'inactivité provoque des tensions à l'arrière de la tête en raison de spasmes musculaires, provoquant une douleur, qui couvre également le front, les tempes.

La même ondulation est causée par:

  • hématomes formés à la suite d'un traumatisme cranio-cérébral;
  • tumeurs cérébrales;
  • accident vasculaire cérébral;
  • maladies infectieuses virales (ARVI, grippe, otite moyenne, méningite, encéphalite);
  • maladies du système vasculaire;
  • déplacement des vertèbres cervicales.

La localisation de la céphalée lancinante permet de déterminer ses principales causes.

Une douleur à l'arrière de la tête à gauche indique des maladies localisées dans la moitié gauche du corps:

  • ostéochondrose;
  • artériosclérose;
  • l'athérosclérose;
  • myogélose (induration dans les muscles du cou);
  • myosite - inflammation aiguë des muscles de la ceinture cervico-scapulaire;
  • névralgie de la colonne cervicale, causée par un nerf occipital pincé;
  • syndrome de l'artère vertébrale, exprimé par une altération de la circulation sanguine dans les artères de la colonne vertébrale.

La douleur qui palpite dans l'occiput à droite est d'une origine similaire et l'inflammation recouvre la partie correspondante de l'occiput. Les mêmes symptômes sont observés lors des crises d'hypertension artérielle, de dystonie végétative.

L'intensité des douleurs lancinantes des deux côtés de l'occiput dépend en grande partie du degré de lésion des disques vertébraux. De plus, au début, la douleur est ressentie dans la région cervicale en raison de spasmes des vaisseaux du cou, puis elle apparaît dans une, et dans certains cas les deux parties de l'occiput à la fois.

La nature de la douleur

La pulsation douloureuse dans la région occipitale dans les manifestations est associée au type de maladie qui la provoque: elle peut être constante ou paroxystique, légère ou insupportable.

Une douleur lancinante sévère à l'arrière de la tête accompagne la névralgie, l'encéphalite, la méningite; il est typique de la grippe, ARVI.

Une douleur aiguë et paroxystique à l'arrière de la tête se fait sentir par une migraine cervicale causée par un nerf pincé.

De plus, la vision du patient est souvent altérée. Le même schéma de symptômes est observé en raison de la rupture de l'anévrisme de la partie inélastique du vaisseau cérébral, conduisant à un accident vasculaire cérébral. Une douleur aiguë à l'arrière de la tête, irradiant vers l'oreille et la mâchoire, est caractéristique des rhumes, des inflammations, des maladies neurologiques.

La névralgie du nerf occipital donne lieu à une douleur de tir unilatérale et bilatérale due à des racines nerveuses pincées enflammées. Il s'accompagne d'un engourdissement de l'arrière de la tête et des mains. Ces sensations douloureuses aiguës sont générées par des processus purulents dans la région occipitale, mandibulaire et de l'oreille.

Une douleur sourde à droite et à gauche peut apparaître en raison d'une déformation de la colonne cervicale, d'une obstruction du flux sanguin à travers les vaisseaux de la moelle épinière.

La violation des artères vertébrales, à travers lesquelles environ 35% du sang s'écoule vers le cerveau, provoque une douleur paroxystique ou constante, accompagnée de bruit dans la tête, les oreilles et des étourdissements. De tels symptômes sont inhérents aux maladies suivantes:

  • ostéochondrose cervicale;
  • syndrome de l'artère vertébrale;
  • hématomes et néoplasmes du cerveau.

Des sensations similaires sont provoquées par le stress, l'alcool, une activité physique excessive.

L'hypertension artérielle est caractérisée par des battements douloureux à l'arrière de la tête, parfois pressants, éclatants. Les sensations douloureuses s'intensifient matin et soir, et se calment pendant la journée. Symptômes concomitants: étourdissements, palpitations cardiaques, "mouches" clignotantes devant les yeux.

Une augmentation de la pression intracrânienne indique souvent la présence d'hématomes, de kystes et de tumeurs cérébrales. Cela conduit à de la somnolence, des nausées, des vomissements, des douleurs au cou, des battements douloureux dans la partie occipitale et temporale de la tête. Des symptômes du même genre sont caractéristiques de la dystonie vasculaire végétative..

Méthodes de diagnostic de base

Grâce à ses propres observations lors de l'examen et à l'anamnèse compilée en fonction des plaintes du patient, le médecin établit un diagnostic préalable, en tenant compte de la présence ou de l'absence des signes ci-dessus de douleurs pulsatiles.

Un diagnostic précis de la maladie est impossible sans l'utilisation de méthodes de recherche, notamment:

  • imagerie par résonance magnétique de la tête et de la colonne cervicale;
  • angiographie par résonance magnétique ou rhéoencéphalographie, qui détermine l'état des vaisseaux;
  • dopplerographie échographique du système vasculaire.

Pour un diagnostic précis, vous devez déterminer l'acuité visuelle, examiner le fond d'œil, mesurer la pression intraoculaire, effectuer une craniographie et des tests de laboratoire qui révèlent les indicateurs ESR, le niveau de leucocytes, d'urée, de créatinine, d'électrolytes dans le sang, la présence de protéines dans l'urine.

Traitement des douleurs lancinantes à l'arrière de la tête

Connaissant les raisons de la douleur lancinante à l'arrière de la tête, le médecin peut prescrire le traitement nécessaire pour les maladies, dont la plupart sont soumises à un traitement médicamenteux, à l'exception des tumeurs nécessitant une intervention chirurgicale..

La douleur dans l'occiput, qui survient en raison d'une tension musculaire, est éliminée à l'aide d'analgésiques qui soulagent les symptômes de la douleur, des médicaments qui améliorent la circulation sanguine dans le cerveau.

Un remède pour le traitement des maux de tête dans la région occipitale causés par l'hypertension artérielle est des médicaments qui normalisent la pression artérielle. Il est nécessaire de choisir le bon médicament, car l'hypertension est causée par de nombreux facteurs: l'âge du patient, les maladies concomitantes, le mode de vie.

Une exacerbation de la douleur associée à une atteinte des artères vertébrales est guérie avec des médicaments anti-inflammatoires, antispasmodiques, analgésiques, des onguents qui réchauffent et soulagent la douleur. Dans ce cas, le patient doit rester au lit..

Les méthodes qui complètent la pharmacothérapie aideront à améliorer le bien-être:

  • massage effectué par un spécialiste;
  • exercices physiques correctement sélectionnés qui développent les muscles et les ligaments de la zone à problèmes, améliorent la circulation sanguine;
  • physiothérapie, y compris ultrasons, laser, électrophorèse, magnétothérapie;
  • thérapie manuelle;
  • thérapie par la boue;
  • acupuncture.

En cas de déformation de la colonne vertébrale et d'hypertension artérielle, le massage n'est pas recommandé, en particulier lors d'une exacerbation.

Prévention et quelques recommandations

L'apparition d'une douleur lancinante à l'arrière de la tête indique que vous devez modifier votre mode de vie habituel. Les sensations de douleur désagréables peuvent être éliminées par les mesures suivantes:

  • alimentation rationnelle, enrichie en vitamines et minéraux, à l'exclusion des aliments gras, salés, fumés, épicés, du thé fort, du café, des boissons alcoolisées;
  • sommeil d'au moins 8 heures;
  • lit dur, de préférence un matelas orthopédique, oreillers;
  • activité physique et sports normalisés;
  • surveillance régulière de la pression, ce qui vous permet de prendre les médicaments prescrits par votre médecin à temps et d'éviter les complications;
  • changement de position pendant le travail sédentaire, courtes pauses pour les exercices qui éliminent la congestion musculaire;
  • séjour régulier au grand air.

Les règles énumérées ci-dessus sont des facteurs importants permettant de se débarrasser d'un mal de tête à l'arrière de la tête. Si cela devient constant, douloureux, vous ne devez pas vous soigner vous-même. L'accès rapide à un médecin, le traitement commencé à temps est la clé d'une vie saine et heureuse sans douleur.