Principal > Complications

Conséquences et complications de la méningite

La méningite est une maladie infectieuse caractérisée par une inflammation des membranes molles du cerveau ou de la moelle épinière. Jusqu'au milieu du 20e siècle, la méningite se terminait dans la plupart des cas par la mort ou une invalidité grave du patient..

  • informations générales
  • Conséquences indésirables après une méningite
  • Hydrocéphalie
  • Crises d'épilepsie
  • Perte auditive neurosensorielle

La méningite peut se développer comme une maladie indépendante ou comme une complication d'une autre infection

La médecine moderne a les moyens de traiter cette pathologie.Par conséquent, avec un diagnostic rapide et une mise en route rapide du traitement médicamenteux, le risque de décès et de complications est minimisé. Dans le cas où le premier jour après le début de la maladie, le patient n'a pas reçu les médicaments appropriés, l'évolution de la maladie est considérablement aggravée et des conséquences désagréables de la méningite peuvent subsister..

informations générales

Selon le mécanisme de survenue, la méningite est divisée en primaire et secondaire. On dit que la méningite primaire survient lorsque la maladie commence directement par des lésions des méninges. Le secondaire est la conséquence de toute autre pathologie, lorsque l'infection pénètre dans le système nerveux à partir du foyer principal de diverses manières. La méningite tuberculeuse est isolée - ses symptômes cliniques se développent lentement, sur plusieurs semaines ou mois.

La forme la plus dangereuse de la maladie est la méningite réactive en raison du taux de développement élevé et de la fugacité du tableau clinique..

En peu de temps, des foyers purulents se forment à la surface du cerveau, ce qui conduit à la mort. Une issue favorable n'est possible que si dans les premières heures suivant le début de la maladie, le diagnostic correct a été posé et un traitement approprié a été instauré.

La méningite purulente chez l'adulte et l'enfant se traduit par le développement de syndromes cérébraux et méningés, qui s'accompagnent de symptômes d'infection et d'une réaction inflammatoire du liquide céphalo-rachidien. Les premiers symptômes de la méningite purulente sont similaires à ceux de la grippe, qui, après quelques heures, sont complétés par un mal de tête sévère, des vomissements sévères, une altération de la conscience, une tension dans les muscles du cou et des douleurs en essayant de tirer les jambes jusqu'à l'estomac..

Dans les conditions d'un traitement opportun et adéquat, le pronostic est bon - dans la plupart des cas, la maladie est complètement guérie sans laisser de conséquences négatives. Des conséquences graves de la méningite se développent si les soins médicaux n'ont pas été fournis à temps ou si le patient a des antécédents de maladies concomitantes graves. Les complications sont plus fréquentes chez les enfants que chez les adultes.

Conséquences indésirables après avoir souffert de méningite

En moyenne, les conséquences après la méningite sont observées chez 10 à 30% des patients qui ont eu cette maladie, la plupart sont des enfants d'âge préscolaire et des adultes de plus de 60 ans. Les complications neurologiques après la méningite sont divisées en précoces et tardives..

Les premiers comprennent:

  • Augmentation de la pression intracrânienne.
  • Crises d'épilepsie.
  • Thrombose du réseau veineux ou artériel.
  • Épanchement sous-dural - accumulation de liquide sous la dure-mère.
  • Hydrocéphalie (hydropisie cérébrale).
  • Lésions nerveuses crâniennes.

Les principaux symptômes et conséquences de la méningite

Les complications tardives comprennent:

  • Effets résiduels du déficit neurologique focal.
  • Épilepsie.
  • Démence.
  • Perte auditive neurosensorielle.

En plus des symptômes neurologiques, la méningite peut être compliquée par d'autres lésions systémiques, telles que septicémie, endocardite, pneumonie, EP (embolie pulmonaire), arthrite purulente.

Hydrocéphalie

La conséquence négative sous forme d'hydrocéphalie est plus typique chez les enfants que chez les adultes. Chez les nouveau-nés qui ont eu une méningite, l'hydrocéphalie survient dans environ 30% des cas. Dans la plupart des cas, l'accumulation de liquide céphalo-rachidien est associée à une altération de l'absorption du liquide céphalo-rachidien, moins souvent - avec un blocage des conduits et une incapacité de sortie normale.

Crises d'épilepsie

Des convulsions sont observées chez 30 à 50% des patients atteints de méningite, la majorité étant des enfants. Dans la plupart des cas, les premières crises se développent dès 3 à 4 jours après le début de la maladie, après quoi le risque de développer des crises primaires diminue. Souvent, les crises d'épilepsie sont le premier symptôme de l'inflammation des méninges, se transformant parfois en état de mal épileptique (une condition dans laquelle les crises se succèdent). Lors de l'examen du cerveau à l'aide de l'EEG (électroencéphalogramme), on peut noter la formation de foyers épileptiques ou une activité épileptique généralisée.

La méningite peut être un arrière-plan pour le développement de l'épilepsie

La principale cause d'épilepsie après la méningite est considérée comme une ischémie cérébrale due à un apport sanguin insuffisant.

Moins fréquemment, les crises sont associées à une forte fièvre, de faibles taux de sodium, une pression intracrânienne élevée ou des effets toxiques de produits inflammatoires ou de toxines bactériennes..

Perte auditive neurosensorielle

La déficience auditive après une méningite est assez rare (5 à 10%). Les premiers signes de perte auditive sont observés dès les premiers jours de la maladie, tandis que le rétablissement prend environ 2 semaines. Dans certains cas, une récupération auditive complète ne se produit pas - une telle complication est associée à de graves dommages irréversibles de l'appareil cochléaire de l'oreille et du nerf cochléaire vestibulaire. La méningite à pneumocoque est le plus souvent compliquée par une perte auditive, en particulier avec des crises d'épilepsie fréquentes.

La méningite est une maladie grave qui nécessite une hospitalisation urgente pour éviter des conséquences graves. Les symptômes suspects ne doivent pas être négligés - un retard peut coûter la vie.

Conséquences de la méningite, nature des complications et méthodes de guérison d'une maladie

Les principales maladies du cerveauMéningite Conséquences de la méningite, la nature des complications et les méthodes de guérison de la maladie

La méningite est une maladie grave dans laquelle la muqueuse du cerveau et de la moelle épinière est affectée. La maladie se caractérise par des complications dangereuses accompagnées de changements pathologiques dans presque tous les organes et systèmes du corps humain..

Informations générales sur la maladie

La forme la plus dangereuse de la maladie est la méningite réactive, dans laquelle le taux de développement des processus inflammatoires est assez élevé. Sur les membranes du cerveau, des foyers purulents se forment rapidement, ce qui peut entraîner la mort. Des conséquences dangereuses peuvent être évitées si le traitement est commencé à temps, pour lequel dans les premières heures de la maladie, il est nécessaire d'établir un diagnostic clinique précis.

Une forme purulente de méningite se développe à la suite de lésions corporelles causées par des agents bactériens. La maladie se manifeste par un certain nombre de symptômes caractéristiques qui ont un tableau clinique d'une lésion infectieuse et de modifications inflammatoires du liquide céphalo-rachidien..

Les premières manifestations de la maladie sont similaires à celles de la grippe. Quelques heures plus tard, ces symptômes sont accompagnés de maux de tête aigus et de vomissements. De plus, le patient présente un trouble de la conscience et une raideur de la nuque..

Une issue favorable de la maladie n'est possible qu'avec un traitement rapide. Dans la plupart des cas, les patients sont guéris sans conséquences graves. Des violations graves du travail de divers organes et systèmes sont observées en présence de pathologies concomitantes et en cas de recherche tardive d'une aide médicale.

La nature des complications

Les structures nerveuses sont sujettes à des troubles fonctionnels et organiques. Les patients présentent une détérioration de la vision et de l'audition, des migraines et une dystonie végétative-vasculaire. Elle est causée par des dommages aux membranes du cerveau et des nerfs crâniens..

Après le processus infectieux

Les processus infectieux se propagent au cerveau et à la moelle épinière. Cela s'accompagne du développement d'une méningo-encéphalite et de lésions des racines vertébrales. Ces troubles provoquent une sciatique et une névralgie. Avec l'accumulation de liquide céphalo-rachidien, les enfants peuvent être exposés à l'hydrocéphalie, ainsi qu'à une diminution de l'acuité visuelle et de l'audition.

Les personnes atteintes d'une maladie d'étiologie infectieuse souffrent de migraines et d'une augmentation de la pression intracrânienne depuis longtemps. À l'âge adulte, les conséquences de la méningite sont dangereuses par le développement du glaucome.

Après la forme bactérienne

Les lésions bactériennes des méninges sont le plus souvent causées par Pseudomonas aeruginosa, les méningocoques et les pneumocoques. Parmi les conséquences de la méningite bactérienne, les plus courantes sont l'hydrocéphalie, la parésie, la paralysie.

La complication la plus dangereuse de cette forme de maladie est le choc toxique infectieux. Il se développe à la suite de l'empoisonnement du corps par les déchets de bactéries, qui provoquent une inflammation des méninges. Cette condition est dangereusement mortelle quelques heures après le début de la phase active des processus pathologiques.

Conséquences de la maladie

Les conséquences de la méningite dépendent de l'âge du patient et des caractéristiques de l'évolution de la maladie. Des complications particulièrement dangereuses sont observées chez les nourrissons et les jeunes enfants atteints de formes purulentes de la maladie..

Chez les nourrissons

La maladie chez les nouveau-nés et les nourrissons est dangereuse car elle s'accompagne d'une augmentation de la pression intracrânienne. Il y a aussi une raideur des muscles du cou, des dommages aux fibres nerveuses responsables des muscles du visage. Avec la forme bactérienne de la méningite, une grande quantité de pus peut s'accumuler dans le crâne, comprimant les structures du cerveau. En conséquence, les gaines de myéline sont endommagées et de nombreuses fonctions vitales sont perdues..

Chez les enfants

Les conséquences de la maladie chez les enfants dépendent du type de méningite subi. Dans le cas où la maladie a évolué sous une forme purulente, parmi les conséquences figurent la déficience de l'audition, de la vision et des fonctions cognitives altérées..

Avec la formation d'adhérences dues à des processus infectieux, il y a une violation de la sécrétion et de la circulation du liquide céphalo-rachidien, ce qui est dangereux par le développement de l'hydrocéphalie. Ces enfants succombent souvent à des évanouissements et à des convulsions, allant jusqu'au coma..

La forme séreuse de la maladie est moins dangereuse que la forme purulente. Les lésions de la base du cerveau se caractérisent par une diminution de l'acuité visuelle allant jusqu'à la cécité complète et le développement d'un strabisme. En l'absence de traitement adéquat, des lésions des structures du cerveau sont notées, se manifestant par une leucomalacie périventriculaire.

Les crises d'épilepsie sont un résultat courant de la méningite. Parmi les conséquences de la forme réactive de la maladie, les plus dangereuses sont les violations du travail du cœur et des vaisseaux sanguins, ainsi que le développement d'une insuffisance rénale aiguë..

Chez les adultes

Dans la plupart des cas, les personnes qui ont souffert de la maladie sont confrontées à des maux de tête qui surviennent lorsque le temps change ou en raison d'un surmenage. Moins fréquemment, les conséquences sont associées à des troubles de la concentration et des fonctions cognitives.

En fonction de l'étiologie du développement des processus inflammatoires dans les méninges, le développement de troubles associés au travail des organes internes est possible. Après avoir souffert d'une méningite sévère, des problèmes de travail du cœur, des vaisseaux sanguins et des reins peuvent survenir. Le plus souvent, ces troubles se manifestent sous la forme de péricardite, de vascularite, de phlébite et d'insuffisance rénale chronique..

Récupération d'une méningite antérieure

Les patients qui ont souffert de cette maladie ont besoin de soins particuliers basés sur le respect d'une certaine routine quotidienne, une alimentation équilibrée et la mise en œuvre d'une activité physique modérée. La quantité optimale est de 5 à 6 fois par jour. Le régime alimentaire d'une personne doit être équilibré et inclure des aliments riches en protéines, graisses, glucides et vitamines faciles à digérer.

Après avoir terminé le traitement hospitalier, le patient peut être référé pour une thérapie ambulatoire ou suivre un cours de rééducation dans des institutions spécialisées. L'ensemble des mesures correctives comprend:

  • ajuster le régime alimentaire;
  • correction de la drogue;
  • psychothérapie;
  • diverses méthodes de réinsertion sociale et professionnelle.

En outre, le médecin peut prescrire un cours de procédures de physiothérapie. Ils sont nécessaires pour normaliser l'état d'une personne malade et corriger le travail de divers organes et systèmes. Après la méningite, le plus couramment utilisé:

  • électrophorèse;
  • traitement au laser et aux ondes de choc;
  • thérapie magnétique;
  • réflexologie;
  • homéopathie;
  • traitements de boue et d'eau.

Les conséquences de la méningite transférée ne sont pas dangereuses pour la santé humaine si le traitement est commencé à temps. En cas de complications, la période de récupération peut durer de plusieurs semaines à plusieurs mois. La rééducation du patient dépend du soutien des autres, ainsi que de lui-même.

Conséquences de la méningite chez les enfants

La méningite purulente des enfants chez les adultes est une véritable horreur. Les conséquences de son développement chez un bébé peuvent être très différentes, y compris l'invalidité et la mort. La rapidité de sa détection est d'une grande importance dans une telle maladie. Par conséquent, l'issue de tout traitement dépend des parents..

Classification

La méningite purulente est une inflammation des méninges avec formation de pus. Il peut agir comme une maladie indépendante ou être une manifestation symptomatique d'une autre pathologie. Le plus souvent, les enfants en souffrent, mais les adultes peuvent également être infectés..

La maladie est classée par la nature de l'inflammation en types séreux et purulents. Le premier est caractérisé par la prédominance des lymphocytes dans le liquide céphalo-rachidien. Le second s'accompagne d'un nombre accru de neutrophiles, ce qui crée un exsudat purulent dans le liquide cérébral..

La deuxième classification détermine la prévalence de l'inflammation elle-même. La méningite peut être généralisée. Dans ce cas, il se propage dans tout le cerveau. Le type limité est également distingué. Il diffère en affectant des domaines spécifiques. Par exemple, un hémisphère ou juste la base du cerveau.

Selon le taux de développement, la méningite est divisée en: fulminante, aiguë, subaiguë, chronique. Dans certains cas, ils peuvent même différer dans la symptomatologie. Les plus courants sont les types aigus et subaiguës. Ils se caractérisent par le développement rapide de la maladie en quelques jours. Les conséquences de cette méningite chez les enfants peuvent être très dangereuses..

En outre, la maladie est classée selon sa cause profonde. Les médecins distinguent deux types: bactérien et viral. Ils se produisent à peu près à la même fréquence et ne diffèrent pas par la nature de la manifestation..

Il existe 4 degrés de gravité de la maladie: légère, modérée, sévère, extrêmement sévère.

Les raisons

Le plus souvent, les enfants dont le système immunitaire est affaibli font face à la maladie, qui ne mangent pas correctement, souffrent de maladies chroniques et sont régulièrement stressés. Les nouveau-nés, les bébés prématurés ou ceux qui ont vécu un accouchement difficile et tous les bébés au cours des premières années de la vie sont également à risque. La probabilité d'une maladie est particulièrement élevée dans les cas où une personne a souffert d'une maladie purulente, a des problèmes avec le système nerveux ou n'a pas été vaccinée contre les infections et les virus..

La principale raison du développement de la méningite est considérée comme l'ingestion d'un agent pathogène nocif sous la forme d'un virus ou d'une bactérie. Il peut s'agir d'entérovirus, de Coxsackie, de poliomyélite, de pneumocoques, de staphylocoques, etc. La maladie est classée contagieuse et peut être transmise à tout le monde. Par conséquent, les enfants atteints de méningite doivent être en contact avec un nombre minimum de personnes..

Les principales voies de transmission et d'infection:

  • aéroporté;
  • contact et ménage;
  • oral-fécal;
  • morsures d'insectes et de rongeurs;
  • boire de l'eau contaminée;
  • effectuer une opération chirurgicale;
  • processus de travail.

Parfois, la cause de la méningite purulente chez les enfants est un traumatisme crânien grave. Dans de tels cas, l'agent pathogène nocif pénètre dans le cerveau à l'aide de pus qui coule par le nez ou les oreilles..

Symptômes

Dans la méningite aiguë, les symptômes se développent assez rapidement. Mais le plus souvent, la période d'incubation est de 2 à 10 jours. Dans certains cas, sa durée peut légèrement augmenter. À ce stade, il n'y a pas de manifestations spéciales de la maladie. Par conséquent, il est difficile de le reconnaître à un stade précoce et des symptômes évidents commencent à apparaître plus tard..

  • mal de crâne;
  • haute température;
  • photophobie;
  • nausées ou vomissements;
  • faiblesse du corps;
  • somnolence;
  • confusion de conscience;
  • pâleur de la peau;
  • éruption cutanée sur la peau;
  • les muscles du cou raides;
  • saisies.

Il est beaucoup plus difficile d'identifier la méningite chez les jeunes enfants de moins de 1 an. Au début, le bébé peut ne montrer aucun signe de problème, mais bientôt au moins certains d'entre eux devraient apparaître. De plus, avec la méningite purulente, les symptômes chez les enfants de moins d'un an peuvent être complétés par la flexion des membres, les crachats, la diarrhée, le refus d'allaiter, le refus de contacter la mère, les yeux vides et les pleurs constants..

Prévisions et conséquences

La méningite bactérienne est mortelle chez environ 10% des patients. Avec un type d'inflammation infectieuse, le taux de mortalité ne dépasse pas 1%. Dans les deux cas, environ 30% des patients font face à des complications graves pendant le traitement et à des conséquences diverses des mois après la guérison. Le plus souvent, le pronostic est favorable.

La conséquence la plus courante de la maladie est le syndrome asthénique. Ses manifestations sont un malaise général, un manque de force physique, ainsi qu'une mauvaise humeur du patient. Il peut généralement être surmonté en un an ou moins..

Complications et conséquences possibles:

  • maux de tête persistants;
  • sensations douloureuses dans tout le corps;
  • les déficiences intellectuelles;
  • dysfonctionnements du système nerveux;
  • diminution de la vision ou de l'audition jusqu'à la cécité avec surdité;
  • paralysie des membres ou du corps;
  • crises épileptiques ou convulsives;
  • hydrocéphalie;
  • insuffisance rénale;
  • AVC ischémique;
  • trouble des conduites.

Toutes les conséquences de la méningite purulente chez un enfant peuvent être surmontées à l'aide de médicaments. Avec la bonne approche, presque tous les enfants retrouvent une vie pleine et ne rencontrent aucune difficulté..

Si un enfant se remet d'une méningite, il n'y a aucune garantie qu'il ne se reproduira pas..

Diagnostique

L'enquête est à la base du diagnostic primaire de la méningite infantile. Le médecin spécialiste des maladies infectieuses pose toutes les questions nécessaires, examine l'historique de la maladie et détermine ses causes profondes. Parallèlement à cela, le patient se voit prescrire une procédure importante - une ponction lombaire. Cette méthode d'examen est douloureuse et désagréable. L'enfant est couché sur le côté, une grande aiguille est insérée dans la moelle épinière, puis du liquide est prélevé. Il fournira de nombreuses informations utiles sur la maladie. Cette méthode de diagnostic est également complétée par un certain nombre d'autres.

  • tests sanguins et urinaires généraux;
  • chimie sanguine;
  • test sanguin pour l'équilibre acido-basique;
  • évaluation du système de coagulation;
  • culture bactériologique du mucus du nasopharynx;
  • examen bactériologique du liquide céphalo-rachidien et du sang;
  • examen des matières fécales et des IgM pour les virus;
  • IRM, TDM ou radiographie du cerveau.

De plus, d'autres méthodes de diagnostic peuvent être attribuées au patient. Par exemple, un ECG. Il peut être nécessaire en cas de suspicion de méningite à pneumocoque. De plus, certaines des principales études peuvent être annulées faute de besoin.

Traitement

Si vous avez le moindre soupçon de développement d'une méningite chez un enfant, vous devez immédiatement appeler une ambulance. Cette maladie nécessite une hospitalisation obligatoire, où les médecins seront en mesure de surveiller pleinement l'état du patient et de surveiller la prise de médicaments. Le patient peut rester à l'hôpital pendant un mois ou plus jusqu'à ce que tous les risques soient minimisés.

Pour traiter la méningite purulente, vous devrez prendre un certain nombre de médicaments:

  • anti-inflammatoire - pour abaisser la température corporelle;
  • antibiotiques à large spectre - contre un pathogène bactérien;
  • antiviral - contre un pathogène viral;
  • anticonvulsivants - pour supprimer les crises;
  • glucocorticostéroïdes - pour soulager l'inflammation.

Souvent, les patients nécessitent une réduction de la toxicité. Cela nécessite un traitement supplémentaire avec des diurétiques. Au cours d'un tel traitement, il est important de surveiller la quantité d'urine excrétée et la pression veineuse..

Si la méningite est survenue à la suite du développement d'une autre maladie, elle devra également faire l'objet d'une attention particulière. Il doit être traité immédiatement, sinon aucun résultat de la lutte contre l'inflammation ne peut être obtenu.

Si la condition est grave, l'enfant peut avoir besoin d'une ventilation artificielle.

Réhabilitation

Les enfants qui ont eu une méningite nécessitent une rééducation obligatoire. Il aide à restaurer toutes les fonctions importantes du corps et assure l'adaptation sociale d'un jeune enfant après une maladie. Habituellement, la rééducation est réalisée sous la supervision d'un neuropathologiste dans un centre spécialisé, mais un certain nombre de techniques sont applicables à domicile.

Ce qui est inclus dans la rééducation:

  • régime - les aliments bouillis ou cuits avec une quantité minimale de matières grasses sont préférables, les repas hachés sont souhaitables, toute malbouffe est interdite;
  • physiothérapie - massage régulier, magnétothérapie et autres techniques de restauration détendent et stimulent efficacement les muscles désirés;
  • Thérapie par l'exercice - les cours ne peuvent être dispensés que par un spécialiste, ils viseront à restaurer toutes les compétences physiques;
  • l'ergothérapie est l'adaptation domestique d'un enfant, en tenant compte de toutes les restrictions, elle aide également à apprendre à un enfant à profiter de la vie et à se sentir comme une personne à part entière;
  • thérapie cognitive - la méthode comprend la restauration de la mémoire, la stimulation de la pensée logique et l'augmentation de la pleine conscience.

Chaque jour doit s'écouler selon un horaire donné, alors qu'il est conseillé de passer plus de temps avec l'enfant dans la rue. Mais il convient de considérer qu'une exposition prolongée au soleil est contre-indiquée..

Les conséquences de la méningite chez les enfants peuvent être très désagréables et dangereuses. La seule façon de les éviter et de sauver l'enfance de votre enfant est de prendre des médicaments modernes avec une rééducation appropriée. Le temps de récupération général de cette maladie peut être de plusieurs mois, voire plusieurs années. Mais ne vous inquiétez pas, car petit à petit, le bébé retrouvera une vie bien remplie..

Méningite

La méningite est une maladie infectieuse aiguë associée à une inflammation des méninges, qui peut être bactérienne ou virale.

Au cours des dernières décennies, l'incidence de la méningite chez les adultes et les enfants a considérablement augmenté. La méningite est plus fréquente chez les enfants que chez les adultes. De plus, la méningite chez les enfants est plus sévère. Plus l'enfant est jeune, plus il risque de mourir.

Formes de méningite

En raison de la survenue de la méningite, ils sont divisés en méningite infectieuse, infectieuse-allergique (séreuse, grippale, tuberculeuse, herpétique), traumatique et fongique.

La localisation distingue:

  • panméningite - lorsque toutes les méninges sont touchées;
  • pachyméningite - lorsque la dure-mère est touchée;
  • leptoméningite - lorsque la pie-mère et l'arachnoïde sont touchées.

Par origine, la méningite peut être primaire et secondaire.

Si, pendant l'infection, les méninges sont immédiatement endommagées, elles parlent du développement d'une méningite primaire.

En cas de méningite secondaire sur fond de maladie sous-jacente (leptospirose, oreillons, otite moyenne, sinusite frontale, ostéomyélite des os du crâne, abcès pulmonaire, furonculose), l'infection se propage et les méninges sont endommagées.

Méningite primaire - méningite neurovirale purulente.

Méningite secondaire - tuberculeuse, grippale, syphilitique.

Par la nature du cours, il y a: méningite aiguë, subaiguë, chronique et fulminante ou réactive.

La méningite réactive est la forme la plus dangereuse de cette infection, car elle se développe dans les 24 à 48 heures..

Par la nature du liquide céphalo-rachidien, méningite purulente, hémorragique, séreuse, mixte.

Par la méthode d'infection, la méningite peut être:

  • hématogène;
  • lymphogène;
  • périneural;
  • contact.

Causes et symptômes de la méningite

La méningite est causée par de nombreux microorganismes pathogènes, en particulier:

  • les méningocoques;
  • pneumocoques;
  • Haemophilus influenzae de type b;
  • mycobactéries tuberculeuses;
  • Escherichia coli;
  • bactéries streptococciques du groupe B;
  • les amibes;
  • virus.

La méningite est transmise par des gouttelettes en suspension dans l'air, mais tout le monde ne souffre pas de méningite.

La méningite chez les adultes et les enfants se caractérise par une apparition aiguë. Les premiers symptômes de la méningite sont similaires à ceux de la grippe ou d'un rhume sévère. La température du patient monte (au-dessus de 39 °), il se sent faible, douleurs articulaires et musculaires, pas d'appétit.

Des symptômes spécifiques de la méningite apparaissent dans les prochaines heures ou jours.

Les signes caractéristiques de la méningite sont:

  • mal de tête, qui est diffus, c'est-à-dire que toute la tête fait mal. La douleur augmente progressivement et devient éclatante. Au bout d'un moment, cela devient insupportable. De plus, des nausées et des vomissements se joignent au mal de tête. Le renforcement d'un mal de tête avec méningite se produit lorsque la position du corps change, du bruit, des sons forts;
  • éruption cutanée (signe caractéristique de la méningite à méningocoque). Dans les formes bénignes de méningite, l'éruption cutanée ressemble à de petites éruptions cutanées ponctuelles de couleur cerise foncée. Avec la méningite à méningocoque, l'éruption disparaît 3 à 4 jours après la maladie. Dans la méningite sévère, l'éruption cutanée apparaît sous forme de grandes plaques et ecchymoses et disparaît dans les 10 jours;
  • vomissements répétés qui n'apportent pas de soulagement;
  • confusion de conscience;
  • strabisme (dans le contexte de la méningite, les nerfs crâniens peuvent parfois être affectés);
  • symptômes méningés: tension des muscles du cou, douleur intense lorsque vous essayez de redresser les genoux ou d'incliner la tête vers la poitrine.

Avec la méningite chez les enfants de moins d'un an, en plus des signes de méningite ci-dessus, il y a:

  • régurgitation et vomissements;
  • la diarrhée;
  • convulsions;
  • apathie, somnolence, agitation et pleurs constants;
  • pulsation et bombement de la grande fontanelle.

La méningite tuberculeuse, contrairement aux autres types de méningite, se développe sur plusieurs semaines. Le premier symptôme de ce type de méningite est un mal de tête qui se développe chaque jour et devient insupportable, contre lequel se produisent des vomissements, une détérioration de l'état général et une confusion.

Diagnostic de la méningite

Pour diagnostiquer la méningite, les procédures suivantes sont nécessaires:

  • études du liquide céphalo-rachidien, qui est prélevé à l'aide d'une ponction lombaire pour la couleur et la transparence, la composition quantitative et qualitative des cellules, la présence de microflore, la quantité de glucose et de protéines, permettant d'identifier les signes caractéristiques de la méningite;
  • examen du fond d'œil;
  • Radiographie du crâne;
  • électroencéphalographie;
  • imagerie par résonance magnétique nucléaire et tomographie par ordinateur du cerveau.

S'il existe une combinaison des trois signes de méningite suivants, un diagnostic de méningite est posé:

  • signes d'intoxication;
  • symptômes spécifiques de la méningite;
  • changements caractéristiques du liquide céphalo-rachidien.

Dans le cas d'une méningite réactive, il se peut qu'il n'y ait pas de temps pour tous les tests. Le diagnostic est fait après avoir trouvé des bactéries cocciques dans le liquide céphalo-rachidien.

Traitement de la méningite

Les patients atteints de méningite sont soumis à une hospitalisation urgente. Plus tôt un traitement adéquat est commencé, plus le patient aura de meilleures chances de guérison complète. Il est particulièrement important de commencer immédiatement les soins intensifs pour la méningite réactive, sinon la maladie sera mortelle.

Le traitement de la méningite chez l'adulte et l'enfant s'effectue dans plusieurs directions:

Le traitement principal est l'antibiothérapie. Les antibiotiques sont généralement administrés pendant 10 jours. Avec la méningite purulente, l'antibiothérapie doit être d'une durée plus longue. En règle générale, les antibiotiques de la série des pénicillines ou les céphalosporines sont utilisés pour la méningite si les microbes qui ont causé la méningite sont résistants aux pénicillines.

En cas d'œdème cérébral et pour sa prévention, des diurétiques sont utilisés.

Des solutions cristalloïdes et colloïdales sont utilisées pour la désintoxication.

Après la fin du traitement hospitalier, le patient continue le traitement à domicile. La question de la capacité de travail et de la fréquentation de la maternelle est tranchée sur une base individuelle.

Conséquences de la méningite

En tant que tel, les conséquences de la méningite ne devraient pas être. Après une maladie, une personne revient à son état habituel - les organes et les systèmes du corps ne souffrent pas. Mais parfois, les conséquences de la méningite peuvent être assez graves. Le patient peut perdre la vue ou l'ouïe, un retard de développement peut survenir. La méningite purulente peut provoquer une parésie et une paralysie persistantes, une encéphalite et une hydropisie cérébrale.

Les conséquences les plus graves de la méningite sont le coma et la mort. Mais ces complications sont rares - dans 1 à 2% des cas. La méningite ne se reproduit généralement pas.

Prévention de la méningite

La mesure préventive la plus efficace est la vaccination des adultes et des enfants contre les agents pathogènes de la méningite. Le vaccin est administré aux enfants en plusieurs parties: à l'âge de 3, 4, 5, 6 mois, suivi d'une revaccination à l'âge d'un an.

La vaccination contre le méningocoque est administrée aux enfants à l'âge de 2 ans.

L'une des mesures préventives importantes est le traitement opportun et adéquat des maladies qui peuvent conduire au développement de la méningite..

La méningite est une maladie dangereuse qui ne reste pas sans conséquences

La méningite est une maladie très grave qui provoque une inflammation de la muqueuse du cerveau, à la fois du cerveau et de la moelle épinière. Cette maladie est le résultat de la présence de microbes pathogènes dans le corps..

Une personne suspectée de méningite est immédiatement hospitalisée car il existe un risque de mort rapide. La méningite la plus dangereuse concerne les personnes ayant une faible immunité et des blessures à la tête, ainsi que des traumatismes à la rate..

Dans les cliniques, les patients atteints de méningite sont traités avec des antibiotiques à large spectre, car le traitement doit être commencé immédiatement et il n'y a souvent pas le temps d'identifier la cause et l'antibiotique agissant sur elle..

La méningite est classée comme primaire et secondaire. La méningite primaire est définie comme une maladie causée par une infection directe. Il y a des cas où l'infection se produit dans diverses parties du corps et pénètre alors seulement dans la cavité crânienne, une telle méningite est appelée secondaire. La méningite secondaire n'est pas considérée comme contagieuse.

Les professionnels de la santé classent la méningite comme aiguë, chronique et récurrente. La méningite aiguë est la forme la plus dangereuse de cette maladie. Le taux de mortalité en pourcentage du nombre total de cas ne diminue pas, malgré les progrès de la pharmacie. Cette statistique est particulièrement intéressante chez les jeunes enfants..

La méningite est-elle contagieuse? Cela ne fait aucun doute. Elle est causée par les agents pathogènes les plus agressifs pour le système nerveux central. Ces agents pathogènes sont partout et se transmettent facilement entre les personnes, le plus souvent par des gouttelettes en suspension dans l'air. Les personnes en bonne santé peuvent également être porteuses de cette infection..

Lors des épidémies de méningite, qui surviennent chaque année, la probabilité de contracter est élevée. La mère d'un enfant atteint de méningite peut être infectée par une couche tachée.

Toutes les personnes infectées par l'entérovirus de la méningite ne tombent pas gravement malades. La plupart des personnes infectées ont un malaise, comme avec les infections respiratoires aiguës.

La période d'incubation de cette maladie est d'une semaine, après quoi la température corporelle augmente fortement. Le plus grand nombre de maladies survient pendant les périodes de transition: début du printemps et fin de l'automne.

Des épidémies de méningite peuvent survenir dans les casernes ou les auberges en raison des mauvaises conditions de vie et de la surpopulation. Des maladies massives de méningite dans les jardins d'enfants sont possibles si les exigences sanitaires ne sont pas respectées.

Nous avons déjà découvert que la méningite est très dangereuse. Comment l'obtenir en milieu urbain? Le plus souvent, l'infection se produit par des gouttelettes en suspension dans l'air, avec des éternuements et de la toux. L'infection est possible par des mains sales et par l'utilisation d'aliments mal transformés thermiquement. Une méningite sexuellement transmissible se produit, cela se réfère généralement à une méningite virale.

Infection possible à travers la peau du patient, couverte de foyers pustuleux. Des cas d'infection du nouveau-né par la mère à travers le placenta pendant le développement intra-utérin ou lors du passage par le canal génital sont probables.

Les personnes dont le système immunitaire est endommagé peuvent être affectées par la méningite fongique. Dans ce cas, on soupçonne généralement que la personne est séropositive..

Le respect des exigences d'hygiène est un obstacle fiable à la contraction de la méningite. Vous devez être prudent lorsque vous nagez dans des réservoirs naturels, vous ne pouvez pas avaler d'eau en nageant. Piscine Attention requise.

Un contrôle rigoureux des dates de péremption des produits consommés permet de se protéger contre cette maladie.

Pour une personne sur dix, les méningocoques vivent dans le nasopharynx, alors qu'il ne souffre pas de méningite, mais peut en infecter d'autres. Il n'est pas facile pour les microbes de pénétrer dans le système nerveux et, par conséquent, avec le grand potentiel de contracter la méningite, les gens ne tombent pas malades..

La méningite est transmise par des gouttelettes en suspension dans l'air et est à l'origine d'épidémies. La méningococcie ressemble initialement à une maladie respiratoire courante, en particulier chez les enfants, c'est pourquoi des épidémies de méningite surviennent dans les jardins d'enfants. Les travailleurs de la santé inattentifs perdent du temps et doivent faire face à une épidémie déjà formée.

Toutes les formes de méningite ne sont pas évidentes dès le début, ce qui rend le diagnostic difficile. Il est extrêmement important d'hospitaliser à temps un patient suspecté de méningite.

La méningite primaire survient le plus souvent par une infection aérienne, mais peut être transmise par contact à travers des objets contaminés et des mains sales.

Le plus souvent, les enfants, les jeunes et les personnes âgées très âgées sont malades. Par temps chaud, de petits plans d'eau sont infectés par une infection à entérovirus et deviennent dangereux en relation avec la méningite.

Lors d'une épidémie de méningite, il est nécessaire de limiter le séjour dans les lieux bondés, notamment les enfants. Le strict respect des règles d'hygiène personnelle est essentiel pour prévenir les maladies. Un traitement soigneux des aliments est nécessaire, les fruits et légumes crus doivent être arrosés d'eau bouillante. Le port d'un masque médical n'est pas superflu.

La méningite après chirurgie cérébrale survient en cas de non-respect des exigences aseptiques, en tant que complication d'une intervention neurochirurgicale. Elle est appelée méningite purulente, généralement d'origine méningococcique. L'infection se propage à la muqueuse du cerveau.

La méningite, qui est survenue comme une complication de la chirurgie cérébrale, est rarement légère, le plus souvent sévère ou modérée. Il peut se dérouler sous une forme ultra-rapide, avec la formation rapide d'un œdème cérébral, une perte de conscience et une altération des fonctions vitales. Une telle méningite entraîne rapidement une perturbation du système nerveux crânien et le développement de troubles vasculaires. Le diagnostic d'une telle méningite n'est pas difficile pour les neurologues.

Il est traité avec des antibiotiques de la série des céphalosporines et des associations avec la kanamycine et la gentamicine. Le patient a besoin de diurétiques pour réduire l'œdème cérébral, ainsi que de glucocorticostéroïdes. Un patient sur dix meurt d'une telle complication de la chirurgie cérébrale.

Les symptômes de la méningite chez les enfants sont très graves et dans 8 cas sur 10, ils ont des conséquences graves. Il est très dangereux pour les bébés prématurés et les enfants dont l'immunité est affaiblie après des maladies virales. Souvent, les symptômes initiaux sont confondus avec le rhume, tandis que chaque heure de diagnostic précoce coûte cher. Chez les enfants, la méningite se développe rapidement et violemment, le deuxième jour de la maladie, la peau devient hypersensible à la lumière, ce qui ne peut être confondu avec rien. Il y a de très forts maux de tête avant que la perte de conscience, les convulsions, l'ouïe et la vision disparaissent. La gravité des conséquences de la méningite dépend de la rapidité du diagnostic et du début du traitement.

Les conséquences de la méningite transférée se traduisent par une détérioration de l'activité intellectuelle et un retard du développement psychomoteur de l'enfant. Un tel bébé ne peut pas être au soleil. La période de récupération pour un enfant qui a eu une méningite dure au moins un an. Étant donné que l'immunité du patient est altérée, un strict respect constant des exigences d'hygiène est nécessaire.

La méningite chez les enfants affaiblis est souvent mortelle. Il n'y a pas de guérison complète de la méningite, avec des conséquences mineures ou graves tout au long de la vie.

Les symptômes de la méningite chez l'adulte sont les mêmes pour toutes ses espèces. Le principal symptôme est un mal de tête sévère, qui n'est pas soulagé par les analgésiques. Une fièvre très élevée, une faiblesse, des douleurs musculaires, une photophobie, une perte de conscience, des vomissements sont tous les symptômes de la méningite. Plus tard, il y a une raideur des muscles occipitaux et des crampes..

La méningococcie ressemble souvent à un rhume au début. La méningite est traitée avec des doses de choc d'antibiotiques et d'antiviraux, des anti-inflammatoires tels que Tempalgin, Nimestil et des diurétiques qui réduisent l'œdème cérébral. La désintoxication est très importante, qui est effectuée par l'introduction goutte à goutte de divers sorbants et sels..

Un diagnostic et une mise en route rapides du traitement jouent un rôle important dans le développement de la maladie. Les complications graves ne peuvent être évitées qu'avec un diagnostic rapide de méningite. Si la maladie est négligée, les conséquences peuvent être très graves: de l'épilepsie à une diminution de l'intelligence, dans laquelle une personne ne peut plus s'adapter socialement..

La méningite tuberculeuse est généralement une méningite secondaire. La plupart des personnes atteintes de méningite tuberculeuse ont ou ont déjà eu la tuberculose.

Il existe un agent causal bovin de la tuberculose, qui est caractéristique des résidents ruraux et un agent causal aviaire de la tuberculose, qui est caractéristique de l'infection par le VIH..

La tuberculose pénètre dans le cerveau par le sang et forme de petites formations tuberculeuses dans le cerveau et ses membranes, ou dans les os de la colonne vertébrale et du crâne. Ces formations provoquent une inflammation de la muqueuse du cerveau et de ses artères..

Les symptômes de la méningite tuberculeuse augmentent progressivement sur deux mois. La température est rarement élevée, elle est souvent sous-fibrille.

Dans la période suivante de développement de la méningite tuberculeuse dans les deux semaines, les symptômes augmentent fortement, le mal de tête s'intensifie, la température augmente, la somnolence, la photophobie et d'autres syndromes mengals apparaissent. La méningite tuberculeuse donne un symptôme caractéristique - un abdomen scaphoïde. Les adultes et les personnes âgées sont plus susceptibles d'en souffrir. Peut résulter d'un traumatisme au crâne. Dans le pire des cas, les patients meurent des suites d'une paralysie du centre respiratoire.

De nos jours, la méningite tuberculeuse pure est rare, il s'agit le plus souvent d'une lésion articulaire avec tuberculose et champignons.

La méningite purulente est une maladie très dangereuse qui se développe rapidement. La cause de la méningite purulente est une infection qui est entrée dans le cerveau à partir d'un autre organe: le nasopharynx, les organes digestifs et même les dents atteintes de caries.

Le plus souvent, il s'agit de méningocoques, de staphylocoques ou de streptocoques. Les personnes les plus souvent atteintes de méningite purulente sont les toxicomanes, les alcooliques et les personnes ayant subi un stress prolongé, ainsi que les personnes en profonde dépression..

Les symptômes de la méningite purulente sont une augmentation de la pression intracrânienne, ce qui donne un mal de tête aigu, une faiblesse, une vision floue, un saut de température, des douleurs musculaires et une éruption cutanée sévère, ce qui est très dangereux pour une éventuelle intoxication sanguine.

La méningite purulente est extrêmement dangereuse pour les enfants, en particulier pour les bébés prématurés et ceux avec une blessure à la naissance. Les enfants meurent d'une méningite purulente dans les 12 heures.

La méningite purulente est diagnostiquée en examinant le liquide céphalo-rachidien. Ils le traitent avec des antibiotiques, des corticostéroïdes et des diurétiques. Les antibiotiques pénicilline sont généralement utilisés. La méningite purulente entraîne souvent de graves complications, en particulier chez les enfants..

En règle générale, cela se produit comme une complication d'une blessure au crâne et après des interventions neurochirurgicales.

La méningite séreuse est une maladie inflammatoire aiguë qui peut être causée à la fois par des bactéries, des virus et des champignons. Mais le plus souvent, ce sont des virus. C'est une maladie infantile, les adultes ont rarement une méningite séreuse.

Les symptômes de cette méningite sont les mêmes que ceux des autres types de méningite. La différence est l'apparition brutale et aiguë de l'évolution de la maladie tout en maintenant une pleine conscience. La méningite séreuse a généralement une issue favorable et la durée de la maladie est beaucoup plus courte que les autres types de méningite. Le traitement est habituel: des antiviraux, des analgésiques et des antipyrétiques sont utilisés.

La méningite séreuse est généralement causée par des entérovirus. C'est possible en tant que complication de la rougeole, de la syphilis et de la tuberculose. La méningite séreuse survient souvent chez les personnes séropositives.

La méningite séreuse est caractérisée par une masse séreuse qui conduit à un œdème cérébral. La pression intracrânienne augmente, mais les cellules cérébrales ne meurent pas, donc la méningite séreuse n'est pas considérée comme un type dangereux de cette maladie.

La période d'incubation est courte, seulement trois jours. Le plus souvent, des épidémies de méningite séreuse surviennent en été chez les enfants qui se sont baignés dans un plan d'eau contaminé.

La fièvre est un symptôme puissant de méningite séreuse et de maux de tête sévères qui ne peuvent être soulagés par des analgésiques. L'augmentation de la faiblesse et du syndrome d'intoxication se produit rapidement.

Les médecins inexpérimentés confondent la méningite séreuse avec l'encéphalite à tiques, car leurs symptômes sont très similaires.

La méningite virale est une maladie causée par des entérovirus. Elle peut être secondaire, survenant comme une complication après les oreillons ou la varicelle, ainsi que la rougeole ou la rubéole. Le plus grand risque de cette méningite est chez les bébés prématurés, leur mortalité est élevée.

Les personnes qui ont une blessure à la tête, à la rate ou au dos risquent également de contracter une méningite virale. Les personnes dont le système immunitaire est affaibli sont à risque de contracter cette maladie.

Dans la méningite virale, la saisonnalité de la maladie est prononcée. En été, le nombre de maladies augmente considérablement. Cela est dû au fait de nager dans des étangs contaminés et d'autres plans d'eau stagnante, en mangeant beaucoup de fruits mal lavés.

Les symptômes de la méningite virale apparaissent rapidement et rapidement. La température augmente rapidement, une intoxication générale du corps et des symptômes de lésions du système nerveux se manifestent. Les enfants perdent connaissance après les premières heures de la maladie.

Les symptômes réels de la méningite commencent à apparaître le lendemain de la maladie. La pression intracrânienne augmente, il y a un mal de tête aigu et des vomissements, une intolérance aux sons forts.

Chez l'adulte, le pronostic de la méningite virale est bon. Les conséquences de la léthargie et de la faiblesse durent plusieurs mois..

La méningite réactive est le type de méningite le plus dangereux. Au moindre retard dans la fourniture des soins médicaux, la personne entre dans le coma et meurt de la formation de nombreux abcès dans le cerveau. Seulement la moitié des personnes atteintes de méningite réactive sont guéries, mais elles souffrent également de complications survenues.

Toute forme de méningite s'accompagne d'une augmentation de la température. La méningite n'existe pas sans température. Les principaux médicaments pour le traitement de la méningite réactive sont des antibiotiques, ils sont injectés dans le canal de la moelle épinière, c'est le traitement le plus efficace. Des diurétiques, divers sorbants et préparations vitaminées sont également utilisés.

Parmi les conséquences de la méningite, les plus fréquentes sont les escarres incurables, la paralysie, la détérioration intellectuelle, le strabisme et la cécité sont possibles..

Les conséquences de la méningite réactive sont irréversibles.

La manifestation des conséquences dépend de la rapidité du diagnostic. Une guérison complète n'est possible qu'aux premiers stades de la maladie..

Auparavant, la méningite primitive était courante. Avec le développement de la pharmacie, la situation a changé, la méningite secondaire est maintenant plus courante, en tant que complication d'un autre processus pathologique dans le corps.

La méningite réactive est un type de méningite fulminante qui tue une personne en 10 heures en l'absence de soins médicaux qualifiés.

La méningite méningococcique est la forme clinique pure de cette infection. Elle se caractérise par des symptômes vifs dès le début de la maladie et des manifestations typiques de symptômes cérébraux et de symptômes inhérents à la méningite.

Les méningocoques sont sensibles aux facteurs externes et à la variabilité. Les sources d'infection par cette forme de méningite sont à la fois des porteurs de bactéries saines et des patients atteints de cette infection. Le principal type de transmission des méningocoques se fait par voie aérienne. Il n'est pas transmis par contact en raison de son instabilité dans l'environnement extérieur..

La méningite à méningocoque a des cycles d'incidence de pointe qui se produisent tous les 10 ans.

Très forte sensibilité au méningocoque chez les jeunes enfants. La méningite purulente à méningocoque affecte la muqueuse du cerveau, puis la substance même du cerveau et de la moelle épinière.

L'intoxication du corps lors du développement de cette infection est si grande qu'un enfant malade peut mourir avant l'apparition des symptômes de la méningite. La maladie commence rapidement, les mères indiquent souvent au médecin l'heure du début de la maladie. En plus des maux de tête sévères, une personne souffre de vomissements répétés, ce qui ne soulage pas l'état du patient. Des convulsions apparaissent rapidement, des lésions douloureuses des articulations sont possibles, un œdème cérébral s'installe, ce qui est difficile à combattre.

La méningite, dont les conséquences sont très graves, est considérée comme une maladie dangereuse. Ils hantent une personne pour le reste de sa vie. Troubles inévitables du système nerveux tels que vision trouble et cécité, perte auditive ou surdité, migraines sévères.

Les enfants qui ont eu une méningite présentent des retards de développement et un retard intellectuel. L'hydrocéphalie survient chez les jeunes enfants. Ceux qui ont eu une méningite souffrent constamment de maux de tête. Le glaucome peut survenir chez les personnes âgées. Il y a des conséquences sous forme de parésie faciale ou de paralysie des membres.

Les centres de faim ou de soif peuvent être affectés. Une telle personne ne veut pas manger, elle doit manger selon un horaire. Le centre des sensations tactiles peut être affecté, une telle personne ne ressent rien avec sa peau.

La méningite peut provoquer une septicémie dont le rétablissement prend des années. Développement possible d'une insuffisance rénale.

Même une méningite légère a des conséquences. Une personne souffre de migraines, elle a des perturbations hormonales. Il n'y a pas de méningite sans conséquences.

De nombreuses espèces souffrent de méningite. Comment cette maladie est-elle traitée? Tous les types de méningite sont traités différemment. La nécessité d'une hospitalisation urgente dans un hôpital de maladies infectieuses est commune à tous. Le traitement de la méningite nécessite une antibiothérapie associée à une désintoxication. Des diurétiques sont nécessaires pour réduire la pression intracrânienne et des corticostéroïdes pour réduire l'œdème cérébral. Ces patients reçoivent un traitement antihistaminique et reçoivent des anticonvulsivants..

Le choix du bon antibiotique est essentiel. Ils doivent être administrés le plus tôt possible, sans attendre les résultats des analyses du liquide céphalo-rachidien et les résultats des analyses bactériologiques. Tous les antibiotiques sont administrés à un patient atteint de méningite à des doses maximales, sans les réduire lorsque l'état du patient s'améliore. Les méningites méningococciques et pneumococciques sont traitées par ampicilline. La méningite à staphylocoques est traitée avec de la céporine et de l'ampicilline. La méningite tuberculeuse est traitée avec de la streptomycine et de la rifampicine.

La méningite virale n'est pas traitée avec des antibiotiques. Ces patients se voient prescrire des immunomodulateurs et des médicaments hormonaux en association avec des antipyrétiques.

Avec l'évolution fugace d'une maladie telle que la méningite, des soins d'urgence sont nécessaires dans les premières heures. L'administration intraveineuse de diurétiques et d'aminophylline avec diphenhydramine, une injection intramusculaire d'analgine pour soulager les maux de tête et l'administration d'un antiémétique et d'anticonvulsivants seront nécessaires. Des agents abaissant le cœur et la tension artérielle sont également nécessaires..

Pour réduire l'agitation psychomotrice qui en résulte, il est nécessaire d'introduire des tranquillisants.

En milieu urbain, tous les patients suspectés de méningite sont hospitalisés dans un hôpital de maladies infectieuses.

Dans les zones rurales, où il n'y a pas d'hôpitaux de maladies infectieuses, le patient est hospitalisé dans le service neurologique.

Dans le service d'admission, le patient subit une ponction lombaire. L'inhalation d'interféron pour la méningite virale est également une mesure d'urgence. Dans tous les cas, les soins d'urgence sont effectués en déplacement lors du transport d'un patient vers un hôpital.

La prévention de la méningite vous aidera à éviter de contracter la maladie. En cas de contact avec un patient atteint de méningite, après son hospitalisation, un nettoyage général des locaux et un respect scrupuleux des règles d'hygiène sont nécessaires.

Si une épidémie de méningite survient dans votre région, évitez les zones surpeuplées, portez un masque médical et lavez-vous soigneusement les mains lorsque vous rentrez chez vous..

Il est nécessaire de traiter en temps opportun toutes les maladies du nasopharynx et des caries dentaires. Vous devez surveiller ponctuellement l'hygiène de l'espace de vie.

Lorsque vous voyagez dans les pays du sud, en particulier en Afrique, où la méningite fongique est courante, des médicaments antifongiques tels que le fluconazole doivent être pris, en évitant tout contact avec les animaux et les insectes..

Afin de prévenir la méningite, il est nécessaire de surveiller la santé, de renforcer le système immunitaire, de faire du sport, de se reposer raisonnablement, d'adhérer à une alimentation riche en fruits et légumes frais.

Les enfants sont vaccinés avec le vaccin antiméningococcique.

La rééducation après une maladie appelée méningite est d'une grande importance pour la vie ultérieure du patient. La condition pour un rétablissement complet est la mise en œuvre d'un ensemble de mesures de rééducation et une observation dispensaire constante de la personne en convalescence..

La thérapie de rééducation commence pendant la période de récupération précoce dans un hôpital pour maladies infectieuses, puis se poursuit dans le service de réadaptation. Il se compose de procédures physiologiques et d'un régime spécial.

Ensuite, la personne est inscrite au dispensaire dans la polyclinique, où la personne récupérée est observée par un neurologue. Pendant les trois premiers mois, le neurologue examine un tel patient sur une base mensuelle obligatoire, puis trimestrielle pendant un an, puis une fois tous les six mois. La durée de l'observation dispensaire est de deux ans. Une telle supervision de spécialistes aide à retrouver une vie normale et à réduire les conséquences de la méningite transférée..