Principal > Sclérose

Premiers symptômes de la maladie de Parkinson

La maladie chronique, qui touche principalement les personnes âgées, commence à progresser avec le temps. Les signes de la maladie de Parkinson sont difficiles à détecter dès le début. En accordant plus d'attention aux proches qui ont franchi la limite d'âge de la retraite, vous pouvez prolonger la période pendant laquelle ils seront en bonne santé.

Comment commence la maladie de Parkinson

Les premiers symptômes de la maladie de Parkinson peuvent apparaître bien avant la vieillesse. Si vous craignez que vous ou les membres de votre famille ayez une prédisposition à la maladie, vous devez être examiné dans un centre médical. Il convient de prêter attention lorsqu'un jeune homme âgé de 37 à 45 ans dort de manière agitée, change souvent de posture, pendant le repos, il y a une contraction involontaire des muscles, une inhibition de la pensée d'une personne auparavant érudite. Cela indique les premiers signes d'une maladie naissante, dont le diagnostic doit être identifié le plus tôt possible..

Stades de la maladie de Parkinson

Les établissements médicaux utilisent la classification des stades du parkinsonisme, qui a été dérivée il y a environ un demi-siècle. Après avoir subi quelques ajustements et améliorations, l'évolution de la maladie de Parkinson ressemble à ceci:

  • Première étape. Les premiers signes de la maladie apparaissent asymétriquement par rapport au corps, d'une part, ils sont insignifiants. Le patient n'attache pas d'importance à une certaine «désobéissance» des membres.
  • Deuxième étape. La maladie se propage aux deux moitiés du corps et aux membres. Extérieurement, il est imperceptible, le patient fait lui-même face au travail et peut se servir.
  • Troisième étape. Des difficultés surviennent périodiquement lors de l'exécution de tout travail. Le patient commence à se plaindre de la limitation de ses actions. Le mode de vie général reste le même.
  • Quatrième étape. La douleur et la perte de coordination sont pires. Le mouvement n'est possible qu'avec de l'aide.
  • Cinquième étape. Le patient est confiné au lit, en raison d'une invalidité complète, une activité motrice indépendante est impossible.

Les premiers signes de la maladie de Parkinson au stade prodromique de la maladie

En étant attentif aux personnes d'un âge avancé, vous pouvez remarquer les signes d'une maladie imminente qui se développe rapidement, progresse, entraîne la perte de la capacité de bouger et complète l'invalidité. Une réduction pour l'âge, une assistance médicale intempestive peut entraîner une détérioration transitoire de la santé. En écoutant attentivement les plaintes des personnes âgées, vous pouvez prolonger la période de leur vie bien remplie.

Perte partielle d'odeur

Dans 7 à 9 cas sur 10, les patients subissent une perte précoce de l'odorat ou une perte partielle de l'odorat. Le stade précoce de la maladie de Parkinson se caractérise par une perturbation du fonctionnement de certaines parties du cerveau qui affectent les bulbes olfactifs. Ce symptôme peut être retracé pendant plusieurs années avant l'apparition du tremblement des bras, des jambes et est un signe avant-coureur auquel il faut porter une attention particulière..

Légers tremblements des membres

Les symptômes de la maladie à un stade précoce sont considérés comme de légers tremblements des mains ou des doigts individuels, des contractions des muscles du pied d'une ou des deux jambes. Une caractéristique est les mouvements involontaires caractéristiques de deux ou trois doigts, ressemblant à un objet roulant. Plus le patient est excité ou dans un état de peur, de stress, plus le tremblement est perceptible. Une fois calmée, la personne ne ressent pas d'inconfort, le tremblement des membres disparaît. Le tremblement n'est pas observé pendant le sommeil.

Troubles de la mémoire et troubles de la parole

Les symptômes de la maladie peuvent se manifester par une parole indistincte calme, une perte d'intonation, une monotonie. En répétant ce qui a été dit, le patient commence à devenir nerveux, à bégayer, les phrases deviennent incohérentes et encore plus calmes. La mort des cellules cérébrales affecte activement la détérioration, puis la perte de mémoire et la démence. Une personne âgée cesse de reconnaître même ses proches, oublie les épisodes de sa propre vie. Pendant le discours, des mots individuels sont perdus, une perte du train de la pensée est notée.

Légère raideur musculaire

La mobilité musculaire raide est devenue l'un des principaux symptômes de la maladie de Parkinson. Le travail de tout muscle du corps humain est basé sur sa tension lors de la contraction, tandis que l'inverse doit être complètement détendu. Lorsqu'il y a un échec et un déséquilibre dans l'équilibre «travail - repos» de la musculature, alors les mouvements commencent à devenir difficiles, semblent extérieurement intermittents, le patient se fatigue rapidement. Une activité musculaire disproportionnée apporte une sensation de faiblesse, une fatigabilité rapide.

Comment la maladie se manifeste-t-elle à un stade précoce lors d'un déplacement

Il est facile d'identifier une personne souffrant de la maladie de Parkinson sévère par le mouvement. La démarche devient aléatoire, lente, prudente, par petits pas. Souvent, avec une maladie, une personne commence à se pencher, les épaules semblent tombantes, la tête s'incline vers l'avant. Un déséquilibre peut entraîner la chute du patient, il ne pourra pas se tenir debout tout seul.

Pendant le mouvement, il y a parfois un moment d'engourdissement. Le patient s'arrête, se fige sur place, est incapable de faire un seul pas, encore moins de courir. La position du corps devient instable, une instabilité apparaît, il peut facilement tomber. Il est difficile de faire des mouvements d'inclinaison, de soulever n'importe quel objet du sol. En décubitus dorsal, sans assistance, ne peut pas se tourner d'un côté ou s'asseoir, se lever.

Symptômes précoces caractéristiques au repos

Le patient peut être calculé par certains des symptômes qui apparaissent même à un stade précoce du développement de la maladie, même s'il est pour le moment sans mouvement actif. Un médecin expérimenté recherchera des signes mineurs indiquant que la maladie de Parkinson a commencé à faire effet dans le corps. Voici les symptômes de la pathologie, dont la manifestation indique le stade initial de la maladie:

  • Changez le ton de la voix. Une monotonie nasale de reproduction des sons apparaît. La parole devient plus silencieuse et moins intelligible à mesure que la maladie progresse.
  • L'écriture change, devient petite, illisible, avec des lettres "tremblantes".
  • Le sommeil est perturbé. Les cauchemars sont courants la nuit. Le sommeil est difficile, parfois agité. Augmentation de la somnolence pendant la journée.
  • La dépression déraisonnable, les sautes d'humeur sont des symptômes caractéristiques aux premiers stades de la maladie de Parkinson qui peuvent être corrigés avec des médicaments.
  • Les émotions prononcées de peur, d'incertitude, de peur deviennent souvent les compagnons constants d'une personne qui souffre d'une maladie.
  • Des dysfonctionnements musculaires, des spasmes sont observés non seulement dans les muscles lisses du corps, mais également dans les muscles du visage. La difficulté à mâcher, à avaler crée certains problèmes dans la vie quotidienne du patient. Extérieurement, le visage ressemble souvent à un masque figé avec des expressions faciales immobiles, l'absence de toute expression.
  • Les dysfonctionnements du système nerveux affectent l'état de la peau. Elle peut être excessivement grasse, notamment sur le visage et le cuir chevelu, ou au contraire très sèche. Le symptôme est traitable.
  • Le système génito-urinaire et le tractus gastro-intestinal sont souvent affectés. La constipation fréquente, l'incontinence urinaire font ressentir au patient une gêne, une insécurité constante, créent de nombreux problèmes quotidiens.
  • Le syndrome de lenteur des mouvements même réflexes (hypokinésie) rend difficile l'exécution indépendante des activités élémentaires de la vie - manger, se laver, s'habiller.

Vidéo

Une erreur a été détectée dans le texte?
Sélectionnez-le, appuyez sur Ctrl + Entrée et nous allons tout réparer!

Signes de la maladie de Parkinson chez les femmes

La maladie de Parkinson est une pathologie neurodégénérative du cerveau avec préférence sexuelle: elle survient moins souvent chez les femmes adultes et âgées que chez les hommes. Cependant, l'incidence réduite ne signifie pas que la maladie est si rare. Chaque année, le nombre de patients augmente et l'âge des premiers signes de la maladie de Parkinson chez la femme est passé de 50 à 60 ans à 35 à 40 ans. Cela est dû à l'accumulation de mutations génétiques, à la pollution de l'environnement et au fait que les femmes des dernières décennies, sur un pied d'égalité avec les hommes, travaillent dans des industries dangereuses..

Malgré le fait qu'une forte diminution du niveau du neurotransmetteur dopamine dans la substance noire du cerveau fait souffrir les deux sexes, chacun d'eux a ses propres caractéristiques des symptômes, de l'évolution et du traitement du parkinsonisme.

Causes de la maladie de Parkinson chez les femmes

Les scientifiques n'ont pas été en mesure d'établir exactement pourquoi le processus de production de dopamine est perturbé chez certaines personnes à un certain âge..

  • traumatisme crânien;
  • tumeurs cérébrales;
  • infections transférées, encéphalite;
  • pathologie vasculaire;
  • prendre des médicaments qui affectent le système nerveux central;
  • empoisonnement aux pesticides par contact constant;
  • empoisonnement avec des toxines;
  • sels de métaux lourds.

Un rôle important est joué par la prédisposition héréditaire. Si des parents proches (parents ou grands-mères, grands-pères) présentaient des symptômes, les chances de son développement chez les descendants augmentent considérablement.

Les raisons sont les mêmes pour les deux sexes, mais les femmes ont à la fois des avantages et des inconvénients. La production d'œstrogènes aide à maintenir le niveau requis de dopamine, de sorte que les femmes atteintes de la maladie de Parkinson sont moins fréquentes que les hommes, leur maladie se développe, en règle générale, plus lentement, après la ménopause. Cependant, il y a un revers de la médaille - les raisons qui provoquent le développement de la pathologie dans la belle moitié de l'humanité:

  • ménopause précoce;
  • 3 grossesses ou plus;
  • dysfonctionnement ovarien;
  • hystérectomie.

Signes initiaux

Les médecins réussissent rarement à poser le bon diagnostic lors de la première visite des femmes.

Les premiers signes de la maladie de Parkinson chez les femmes sont subtils et coïncident avec un certain nombre d'autres maladies.

Au stade initial, les patients présentent cinq plaintes typiques:

  1. Perturbation du tube digestif, constipation fréquente.
  2. Changement de voix sans raison apparente.
  3. Perte ou affaiblissement brutal de l'odorat.
  4. Développé slouch.
  5. Dépression sans raison apparente.

En plus de cela, commun à tous, un ensemble de signes frivoles à première vue, les femmes présentent trois symptômes particuliers de la maladie de Parkinson au stade initial:

  1. Sommeil réparateur perturbé. Changement actif de position pendant le sommeil, cris, mouvements brusques et incontrôlés des membres en état de sieste ou de sommeil profond.
  2. Douleur dans les épaules, la colonne vertébrale supérieure, survenant soudainement et sans raison.
  3. Augmentation de la transpiration, augmentation du gras de la peau, des cheveux. Une augmentation de la quantité de salive produite.

Les premiers signes de la maladie de Parkinson n'apparaissent pas complexes chez la femme adulte, le plus souvent progressivement remplacés par d'autres au fil du temps. Pour cette raison, le traitement est rarement possible de commencer à temps, avant le début du développement du complexe principal de la maladie..

Seuls les neurologues expérimentés sont capables de résumer les manifestations, de tirer les bonnes conclusions et de commencer le traitement du stade précoce de la maladie de Parkinson chez la femme..

Symptômes neurologiques de la maladie de Parkinson chez les femmes

La progression de la maladie conduit à une carence en dopamine allant jusqu'à 80% et à la manifestation de tout un complexe de symptômes caractéristiques de la maladie de Parkinson chez la femme à un stade précoce (1):

Des phénomènes et des troubles non évidents deviennent des signaux de la maladie de Parkinson.

Tremblement. Les tremblements dans les membres n'indiquent pas toujours un parkinsonisme, en particulier chez les personnes âgées. Cela peut survenir en raison d'une hypothermie, d'un effort physique excessif, d'une surstimulation émotionnelle. Cependant, si vos mains tremblent en état de repos complet, vous devriez consulter un médecin, car ce symptôme est caractéristique du parkinsonisme chez la femme.

Diminution du pouvoir de l'odorat, du goût. Le parfum préféré a une odeur plus faible et la nourriture doit être plus salée - tout cela est une raison de consulter un médecin.

Changement de bien-être pendant la menstruation. Une exacerbation des symptômes de la maladie de Parkinson pendant la menstruation peut être un signe du développement de la maladie chez les femmes de 35 à 45 ans. Dans le même temps, le cycle se perd souvent, devient irrégulier..

Un brusque changement d'écriture. Il devient incompréhensible, superficiel, maladroit. Avec l'âge et sans entraînement quotidien, l'écriture de chacun s'aggrave, en raison de l'affaiblissement de la capacité de motricité fine, de la perte de compétence, de la détérioration de la vision. Mais sous l'influence de ces facteurs, les changements sont progressifs. Et avec une maladie du système nerveux central - pointu.

Vertige en se levant soudainement. Si auparavant une telle condition n'était pas caractéristique pour une personne, cela indique des changements douloureux dans le corps..

Visage sédentaire. Absence de clignement des yeux, modifications de l'expression du visage en situation de repos. Dans les situations émotionnelles, les expressions faciales deviennent insuffisantes.

Diminuez le volume de la voix. De plus, il semble souvent à une personne que sa voix n'a pas changé et son entourage l'entend plus mal. Changements d'articulation. Si une personne commençait à ouvrir plus grand la bouche, essayez de prononcer les mots plus clairement, mais son discours n'est pas devenu plus intelligible - cela peut être l'un des premiers symptômes du développement du parkinsonisme.

Symptômes du système musculaire

Affalé soudain qui n'était pas courant auparavant. S'il n'y a pas eu de blessures récentes ou de surmenage physique de la colonne vertébrale supérieure, de la ceinture scapulaire, il est nécessaire de consulter un neurologue.

La raideur de la ceinture scapulaire, une douleur soudaine et constante dans le cou est une caractéristique particulièrement chez les femmes.

Raideur et raideur dans le mouvement des articulations, qui ne disparaissent pas après l'échauffement nécessaire. Souvent accompagné de sensations douloureuses dues à une arthrite se développant en parallèle.

Changement d'humeur, capacités intellectuelles. Les femmes sont caractérisées par une anxiété accrue, une tendance à la dépression, à l'auto-isolement. Peu à peu, avec le développement de la maladie de Parkinson, à un stade ultérieur chez la femme, ces symptômes deviennent plus prononcés. La capacité d'effectuer plusieurs tâches à la fois est perdue, la compétence pour construire des chaînes logiques, pour tirer des conclusions générales de cas particuliers est perdue.

Au fil du temps, sans le traitement nécessaire, tous ces symptômes s'intensifient. Ils compliquent la vie et rendent une personne impuissante. Pas même capable de fermer des boutons sur des vêtements sans le soutien de ses proches. Pour repousser au maximum ce moment, le traitement doit être instauré immédiatement dès l'apparition des premiers symptômes de la maladie de Parkinson chez la femme..

Traitement

Il est impossible d'arrêter complètement la diminution et de compenser la carence en neurotransmetteur dopamine. Cependant, la médecine moderne est capable de ralentir le développement de la maladie, de sauver presque complètement les femmes de l'influence négative des symptômes..

Seul un médecin qualifié peut décider comment traiter la maladie de Parkinson chez une femme en particulier. Et seulement après un diagnostic approfondi, en tenant compte de l'état, des maladies concomitantes, des projections. Pour le moment, il y a 3 domaines qui sont appliqués de manière complexe:

  1. Activité physique thérapeutique, gymnastique.
  2. Traitement médical.
  3. Chirurgie (utilisée uniquement avec le développement rapide de la maladie)

Chacune des méthodes ne donne le résultat souhaité que lorsqu'elle est appliquée de manière systémique. N'oubliez pas également la nécessité d'un soutien psychologique du patient, car les patients atteints de parkinsonisme souffrent souvent de troubles dépressifs.

Signes de la maladie de Parkinson

De nombreuses personnes ne connaissent la pathologie de Parkinson que comme la cause des tremblements des membres. Cependant, en plus de ce symptôme, la maladie présente de nombreux signes cliniques. Les trouver chez l'homme est la clé du diagnostic de la maladie..

Symptômes précliniques

Les premiers signes de la maladie de Parkinson, appelés précliniques, apparaissent 6 à 10 ans avant le début d'une période de symptômes sévères et passent souvent inaperçus. La présence de ces troubles est due à l'apparition de la mort des neurones qui forment le neurotransmetteur dopamine. Les symptômes prédisant le développement imminent de la pathologie sont les suivants:

  • détérioration déraisonnable de l'odorat;
  • trouble intestinal de type constipation;
  • le phénomène d'hypotension orthostatique (une forte baisse de pression en se levant d'une position couchée);
  • diminution de la fonction sexuelle chez les hommes;
  • conditions dépressives;
  • cauchemars vifs et crédibles, accompagnés de mouvements involontaires (lancers, tentatives de frapper quelqu'un, etc.).

Important! La reconnaissance précoce des symptômes contribue à un diagnostic rapide et à l'initiation du traitement, empêchant une transition rapide vers les stades sévères du trouble!

Les signes typiques de la maladie de Parkinson ne se développent que lorsque plus de la moitié des neurones qui produisent la dopamine meurent et que le neurotransmetteur lui-même reste 20 à 30% de la quantité d'origine.

Signes cliniques de la maladie de Parkinson

Pendant longtemps, les troubles du mouvement ont été considérés comme les seuls et premiers signes de l'apparition de la maladie de Parkinson. Cependant, l'étude du développement de la maladie a permis d'en apprendre davantage sur les symptômes précliniques, ainsi que sur d'autres manifestations de pathologie..

Symptômes moteurs

Les troubles du mouvement dans la maladie de Parkinson se manifestent d'abord sur une moitié du corps, passant à la seconde seulement après un temps de 2 à 5 ans. Cette caractéristique du développement des symptômes est l'une des plus importantes pour le diagnostic..

Bradykinésie

Ce symptôme implique un ralentissement des mouvements. Au début, le patient a du mal à effectuer de petites actions (par exemple, écrire ou boutonner des boutons). L'écriture d'une personne atteinte de la maladie de Parkinson commence à changer, devient plus petite et la parole - calme, s'estompe. Plus tard, il y a des problèmes avec l'alimentation et l'exécution des procédures d'hygiène.

Les principaux symptômes de la maladie de Parkinson
SymptômeExplication
HypokinésieFaible activité physique
Visage masquéRegard fixe, pauvreté des expressions faciales, clignements rares
Raideur musculaireAugmentation du tonus musculaire, tendance à geler dans toutes les positions
Symptôme du coussin d'airÉlévation prolongée de la tête de l'oreiller
BradykinésieLenteur des mouvements

Les personnes extérieures peuvent remarquer des signes moteurs de la maladie de Parkinson sous la forme de changements dans l'amplitude du balancement du bras pendant la marche. À l'avenir, la démarche de la personne elle-même change, ainsi que la parole et les expressions faciales (devient inexprimée).

Le développement de la pathologie conduit au fait qu'il devient difficile pour les patients de sortir du lit et de se retourner d'un côté à l'autre. La démarche acquiert des signes typiques de la maladie de Parkinson - des pas petits et irréguliers. Les patients peuvent également avoir des difficultés à continuer à marcher après un arrêt sous forme de «collant». Aux stades ultérieurs, on note l'apparition de la «posture suppliante»: flexion incomplète des bras et des jambes, inclinaison de la tête vers l'avant.

Tremblement

Selon les statistiques, chez 40% des patients, les premiers signes de la maladie de Parkinson commencent par des tremblements. Dans ce cas, le tremblement n'est noté qu'au repos, passant lors des mouvements. Un symptôme typique est l'asymétrie des tremblements de la main sous la forme de «comptage de pièces» ou de «roulement de pilule»..

Important! Le tremblement est le signe le plus connu de la maladie de Parkinson!

À l'avenir, un tremblement des jambes et de la mâchoire inférieure se manifeste. Séparément, il convient de noter un tremblement postural, qui est souvent observé plusieurs années avant les stades cliniques de la maladie de Parkinson sous forme de tremblement des membres supérieurs lorsque l'on tente de maintenir une posture.

Raideur musculaire

L'augmentation du tonus musculaire squelettique se manifeste sous la forme d'une raideur des mouvements. En essayant de déplacer les membres du patient, il y a une sensation de résistance au mouvement. Il comprend également le symptôme d'une «roue dentée» typique de la maladie de Parkinson, lorsque, sous l'action de la force de l'extérieur, un bras ou une jambe bouge par à-coups, donnant l'impression d'un engrenage au lieu d'une articulation d'un membre.

Troubles posturaux

Ce sont les premiers signes de la maladie de Parkinson chez l'adulte, caractérisée par des difficultés à maintenir l'équilibre. Par exemple, de tels symptômes peuvent être observés lorsque le patient marche, lorsque le corps commence à bouger davantage par inertie, ce qui est dangereux en tombant. Dans le même temps, une personne trébuche tout le temps, il est nécessaire d'utiliser des moyens spéciaux pour aider en marchant (par exemple, une canne).

Signes non moteurs de la maladie de Parkinson

En plus des troubles de la fonction motrice, une production insuffisante du neurotransmetteur dopamine conduit au développement de troubles dans d'autres domaines. Beaucoup de ces symptômes sont remarqués par les parents et amis du patient, leur reconnaissance joue donc un rôle important dans le diagnostic rapide de la maladie de Parkinson.

Déficience cognitive

Les dysfonctionnements cognitifs sont également caractéristiques de la maladie de Parkinson. Ils apparaissent sous la forme:

  • réduire la vitesse des réactions et la «léthargie» du patient;
  • fatigue rapide;
  • difficulté de concentration;
  • impossibilité d'assimiler de nouvelles informations;
  • avoir du mal à essayer de planifier quelque chose;
  • l'inertie du processus de pensée;
  • démence (démence) aux stades avancés de la maladie de Parkinson.

Ces symptômes avec l'évolution de la maladie deviennent de plus en plus nombreux et prononcés..

Déviations émotionnelles

Les signes de la maladie de Parkinson chez les personnes âgées peuvent être observés en raison de changements dans les traits de personnalité du patient. Ainsi, les proches doivent être alertés par des phénomènes tels que:

  • l'extinction des intérêts dans quelque chose;
  • état apathique;
  • dépression (perte de la capacité à recevoir du plaisir, perte d'appétit, apparition de pensées suicidaires);
  • anxiété, atteignant le développement d'attaques de panique.

La présence de plusieurs des signes ci-dessus chez une personne nécessite de contacter un spécialiste pour identifier les causes de ces changements.

Les troubles du sommeil

Chez les patients atteints de la maladie de Parkinson naissante, en plus de la manifestation de symptômes typiques, le sommeil en souffre également. Cela se manifeste sous la forme:

  • l'apparition du syndrome des «jambes sans repos», caractérisé par leurs contractions et leur inconfort en essayant de dormir;
  • apnée du sommeil (arrêt de la respiration pendant le sommeil);
  • La somnolence diurne;
  • insomnie;
  • cauchemars avec mouvements actifs.

Si vous avez des problèmes de sommeil, vous devriez consulter un médecin dès que possible, car un manque de repos peut aggraver la santé d'une personne.

Syndromes douloureux

L'augmentation constante du tonus musculaire entraîne des douleurs dans le cou et les épaules. De nombreux experts considèrent la douleur comme des signes précoces de la maladie de Parkinson, car le patient peut les remarquer avant même que les dysfonctionnements moteurs ne commencent. Cependant, ces phénomènes sont souvent similaires aux symptômes de l'ostéochondrose et l'identification de l'incohérence avec le vrai diagnostic ne se produit qu'après le traitement, ce qui n'a eu aucun effet positif..

Troubles de la fonction visuelle

Les patients atteints de la maladie de Parkinson ont des problèmes de vision. Les signes de cette pathologie de la part des organes visuels sont les suivants:

  • problèmes d'orientation au crépuscule;
  • difficulté à régler lors du changement d'éclairage;
  • détérioration de la sensibilité aux couleurs;
  • l'apparition chez une personne d'illusions d'optique.

Il est assez facile de remarquer de tels changements, mais rarement lorsque les gens associent ces troubles à la possibilité de développer la maladie de Parkinson.

Psychoses

En plus des troubles émotionnels, la psyché d'un patient atteint de la maladie de Parkinson peut être plus gravement affectée. Chez de nombreux patients, en particulier aux derniers stades du développement du processus pathologique, l'apparition d'hallucinations et de délires est notée. Cela est souvent dû à l'action des médicaments utilisés pour traiter la maladie, ce qui nécessite une diminution de la dose de médicaments administrés..

Troubles végétatifs

La maladie de Parkinson affecte tous les systèmes corporels. Les violations de la partie végétative du système nerveux humain peuvent se manifester sous la forme d'une production accrue de glandes sébacées (la peau et les cheveux du patient deviennent visuellement gras), l'apparition de pellicules, etc..

Troubles de l'autonomie dans la maladie de Parkinson de divers systèmes corporels
Système d'organesSignes de pathologie
Digestif
  • Augmentation ou diminution de la salivation;
  • trouble de la déglutition;
  • symptômes dyspeptiques (nausées, etc.);
  • constipation;
  • troubles de la défécation.
Système circulatoire
  • Hypotension orthostatique;
  • abaisser la tension artérielle après avoir mangé;
  • augmentation de la pression artérielle en position couchée;
  • palpitations.
Urinaire
  • La prédominance de la diurèse nocturne;
  • envie soudaine et incontrôlable d'uriner;
  • augmentation de la fréquence des mictions diurnes;
  • incontinence;
  • une augmentation de la durée de la miction;
  • se sentir tendu en urinant;
  • sensation de vidange incomplète.
Reproducteur
  • Diminution de la libido;
  • diminution de la fréquence des rapports sexuels;
  • manque d'orgasmes;
  • problèmes d'érection.
Respiratoire
  • Discours étouffé;
  • tremblement respiratoire;
  • respiration bruyante et sifflante;
  • dyspnée;
  • trouble réflexe de la toux.
Thermorégulation, trophisme cutané
  • Augmentation de la transpiration locale ou générale;
  • diminution de la transpiration dans le bas du corps;
  • mauvaise tolérance aux températures ambiantes élevées et basses;
  • kératinisation de la peau;
  • séborrhée et dermatite séborrhéique;
  • rosacée.

Signes à différentes étapes et formes

La maladie de Parkinson peut prendre plusieurs formes:

  1. Rigide-bradykinique. Ce type de trouble se caractérise principalement par une augmentation du tonus musculaire (en particulier des muscles fléchisseurs). La fréquence des formes actives de contractions motrices diminue jusqu'au point d'absence complète. Un signe typique est une position «penchée sur».
  2. Tremblante, rigide. Le principal symptôme est un tremblement des mains et des pieds, auquel s'ajoute plus tard une raideur dans les mouvements.
  3. Tremblant. Un signe de ce type de Parkinson est un tremblement des membres, de la langue et du menton. L'amplitude des fluctuations peut atteindre une valeur importante, mais à un rythme constant. En outre, une augmentation du tonus musculaire est presque toujours détectée..

Les spécialistes identifient plusieurs étapes dans le développement de la pathologie de Parkinson. Chacune des étapes a ses propres caractéristiques..

  1. Première étape. Les premiers symptômes de la maladie sont observés de manière asymétrique, davantage d'un côté du corps, et ne sont pas exprimés de manière significative. À ce stade, une personne ne fait pas attention aux changements sous forme de mouvements des membres altérés, les considérant comme temporaires et normaux.
  2. Deuxième étape. Les signes de la maladie de Parkinson sont répartis dans tout le corps. De côté, les violations semblent frivoles, car le patient est capable de faire face de manière indépendante aux affaires de routine et au travail.
  3. Troisième étape. Des difficultés commencent à apparaître avec l'exécution de certains types d'activités. Le patient s'inquiète des limitations apparues de la capacité de travail, cependant, l'activité vitale ne souffre pas de manière significative.
  4. Quatrième étape. Les signes de la maladie de Parkinson s'intensifient, des douleurs et de graves troubles de la coordination apparaissent. Le patient ne peut se déplacer qu'avec l'aide d'autres personnes..
  5. Cinquième étape. Le patient est alité et incapable de toute activité.

La progression progressive de la maladie de Parkinson conduit au fait qu'une personne devient complètement impuissante et a besoin de soins et de surveillance constants.

En outre, la maladie peut procéder avec un taux de transition différent d'un stade à un autre, ce qui permet de distinguer plusieurs types de taux de progression de la pathologie:

  • rapide - la transition vers les étapes suivantes est effectuée dans un délai maximum de deux ans;
  • modéré - le changement des stades de la pathologie prend de deux à cinq ans;
  • lent - la transition vers une étape ultérieure dure plus de cinq ans.

Le plus défavorable est la progression rapide de la maladie, car le début des stades sévères de la pathologie dans de tels cas survient en quelques années seulement, ne permettant pas un traitement efficace.

Maladie ponctuelle. Quels signes précoces indiqueront le parkinsonisme?

La maladie de Parkinson est généralement considérée comme une pathologie chez les personnes âgées. C'est vraiment plus fréquent chez les personnes âgées. Selon les statistiques, ceux qui ont franchi la barre à 60 ans en souffrent dans 55 cas pour 100 000 habitants, ceux qui ont plus de 85 ans souffrent encore plus d'un tel trouble nerveux. Dans le même temps, comme le notent les médecins, une telle maladie se manifeste par des signes non spécifiques bien avant le début du stade moteur, lorsque les mains commencent à trembler et que la raideur apparaît dans les mouvements. AiF.ru a demandé aux spécialistes ce qu'il fallait rechercher et comment prévenir le développement de la maladie de Parkinson..

Caractéristiques de la maladie

«Aujourd'hui, la maladie de Parkinson est l'une des maladies neurologiques les plus courantes et l'une des principales causes d'incapacité chez les personnes d'âge moyen et âgées. Moins de 50 ans, la maladie de Parkinson est rare », déclare Snezhana Milanova, Ph.D., médecin de la catégorie la plus élevée, neurologue de l'hôpital clinique régional de Belgorod du nom de St. Joasaph.

«Les principaux signes cliniques de la maladie de Parkinson, c'est-à-dire les symptômes qui permettent un diagnostic, sont la lenteur des mouvements plus un ou deux des trois répertoriés: rigidité musculaire (augmentation du tonus musculaire), tremblements au repos (par exemple, tremblements des membres lors de l'électricité statique), problèmes d'équilibre lors du changement position du corps ", - note Aigul Kamakinova, Ph.D. neurologue-parkinsologist, président de l'Organisation publique interrégionale des personnes handicapées pour aider les patients atteints de la maladie de Parkinson "Let's Overcome Together", un employé du département de neurologie de l'Université nationale russe de recherche médicale du nom N.I. Pirogova.

Les experts notent que la maladie est plus souvent diagnostiquée chez les hommes. Et il y a plusieurs explications à cela. «L'une des versions est la grande vulnérabilité des hommes, plus souvent exposés aux toxines. Une autre explication peut être l'effet des hormones sexuelles: les hormones féminines - les œstrogènes - ont un fort effet protecteur, et les androgènes sont plus toxiques pour les neurones dopaminergiques », explique Snezhana Milanova..

Premiers signes

«La maladie de Parkinson met du temps à se développer et peut passer inaperçue au début. Parmi les premiers, il existe un certain nombre de signes non moteurs, c'est-à-dire non liés à l'activité motrice. Ils peuvent apparaître 6 à 7 et parfois 10 à 15 ans avant les premiers symptômes cliniques moteurs. Les patients commencent à se plaindre de problèmes de santé complètement différents: fatigue, constipation, dépression, problèmes de vessie, altération de l'odorat, syndrome des jambes sans repos.

Vous ne devriez pas paniquer à propos de l'apparition de tels signes, car tout de même, les gens se tournent vers des spécialistes ayant de tels problèmes: avec constipation - chez un gastro-entérologue, avec dépression - chez un psychothérapeute, avec un trouble de la vessie - chez un urologue. Cependant, cela ne vaut pas la peine de retarder, souvent les patients nous sont amenés pour un rendez-vous alors qu'ils présentent déjà des symptômes plus vifs: lenteur des mouvements, problèmes de démarche, changement d'écriture et tremblement des mains au repos. Soit dit en passant, il vaut la peine de comprendre que les tremblements de la main ne sont pas du tout un symptôme obligatoire dans le parkinsonisme; il arrive que la pathologie se déroule sans cela du tout », note Snezhana Milanova.

Développement de la maladie

«Le parkinsonisme, à mesure qu'il se développe, commence à se manifester, en règle générale, d'un côté. Par exemple, la lenteur de la main droite. Dans ce cas, ils commencent à remarquer que l'homme a commencé à se raser plus lentement, le processus de brossage des dents devient plus long, il y a un ralentissement de la cuisson, il est plus difficile de boutonner les boutons. Et ici, vous devez voir un médecin le plus tôt possible », souligne Milanova.

«Les signes de la maladie de Parkinson sont généralement d'abord remarqués par les personnes qui l'entourent (parents, amis, collègues), et non par le patient lui-même. En plus de la lenteur, il faut faire attention à une diminution déraisonnable de l'humeur, à une tendance à la dépression chez une personne auparavant positive, à une perte de poids non associée à un régime alimentaire et à l'oncologie, à un mouvement asymétrique des bras lors de la marche, lorsqu'un bras est légèrement plié au niveau du coude et traîne en arrière lors du mouvement », ajoute Aigul Kamakinova.

Traitement

La maladie de Parkinson n'est actuellement pas guérie. Cependant, il est tout à fait possible de le garder sous contrôle: plus une personne consulte un médecin tôt, meilleurs sont les résultats..

«Lors de l'identification des symptômes d'une maladie, vous devriez consulter un neurologue, de préférence spécialisé dans le diagnostic et le traitement des maladies extrapyramidales (parkinsologist). Pour obtenir une consultation avec un tel spécialiste sur CHI (et cela est prévu par le programme CHI), vous devez obtenir une référence d'un neurologue à la polyclinique de votre lieu de résidence.

Aujourd'hui, il existe des médicaments qui peuvent éliminer assez efficacement les symptômes de la maladie: réduire la raideur, la lenteur, les tremblements. Parfois, dans les cas où un patient atteint de la maladie de Parkinson cherche un médecin aux premiers stades du développement de la maladie, tout en prenant des médicaments modernes, il est possible d'obtenir un effet tel que le patient semble pratiquement en bonne santé.

Il est également important de noter que les patients peuvent recevoir gratuitement certains médicaments pour le traitement de la maladie de Parkinson à la polyclinique locale, même sans recevoir de groupe de personnes handicapées », a déclaré Nadezhda Dudchenko, neurologue, parkinsologue au Centre clinique scientifique de gérontologie russe de l'Université nationale de recherche médicale de Russie. N.I. Pirogova.

«Il est important que les patients se présentent au rendez-vous à l'heure et ne pas attribuer les symptômes aux changements liés à l'âge. De plus, il est conseillé de consulter un spécialiste étroitement ciblé, car tous les médicaments ne sont pas indiqués dans des groupes d'âge différents. Ainsi, par exemple, si le parkinsonisme se manifeste soudainement à l'âge de 20, 30 ou 40 ans, il n'est pas nécessaire de prescrire des médicaments qui sont utilisés chez les 70 ans. Il est nécessaire de compter sur le traitement pendant de nombreuses années pour que la vie des patients soit confortable. Vous devez également comprendre que tout médicament a tendance à s'épuiser après quelques années, vous devez ajouter deux médicaments, les combiner, augmenter le dosage du médicament », explique Snezhana Milanova.

«Le diagnostic de la maladie de Parkinson ne signifie pas que le patient oubliera bientôt le nom du conjoint ou le chemin vers un magasin à proximité. Au début de la maladie, il n'y a généralement aucune altération significative des fonctions cognitives. Des troubles graves de la mémoire et de l'attention peuvent survenir chez environ la moitié des patients aux stades avancés de la maladie. Néanmoins, chez tous les patients présentant une déficience motrice, en particulier si la maladie de Parkinson est suspectée, le médecin doit nécessairement effectuer au moins une évaluation minimale de la mémoire, de l'attention et de la pensée spatiale. A l'accueil, un spécialiste des troubles du mouvement (parkinsologist) se renseignera certainement sur la présence de troubles du tractus gastro-intestinal, des systèmes cardiovasculaire et génito-urinaire, des troubles du sommeil et de l'éveil, etc. Il faut comprendre que la maladie de Parkinson est une maladie neurodégénérative caractérisée par un certain nombre de manifestations motrices et non motrices ", - note Nadezhda Dudchenko.

La prévention

Bien entendu, les problèmes de prévention de la pathologie, en particulier en présence de signes non spécifiques de la maladie à un stade précoce, sont extrêmement pertinents pour les jeunes. «J'ai ma propre observation, puisque je m'occupe de ce problème depuis 18 ans. Cette maladie touche des personnes très responsables et exigeantes, en particulier envers elles-mêmes, en règle générale, avec une grande intelligence, très anxieuses et agitées pour quelque raison que ce soit dans un contexte de calme extérieur. Ainsi, ces personnes se créent au quotidien des micro-stress chroniques, qui conduisent le cerveau à une usure prématurée des neurones. Par conséquent, il est impossible de parler de prévention spécifique, lorsque la cause de la maladie est inconnue », note Aigul Kamakinova.

«Mes recommandations pour la prévention sont le sport, l'exercice modéré (la natation, le jogging, la marche, la danse est très utile), la réduction de l'excès de poids, la lutte contre le stress, car de nombreux patients atteints de la maladie de Parkinson ont été déclenchés par le stress, la consommation de produits frais légumes et fruits. Boire une tasse de café naturel par jour est un facteur de protection. Il vaut la peine de boire plus d'eau: jusqu'à 2 litres par jour », déclare Snezhana Milanova.

«Une attention particulière doit être portée au sommeil la nuit. Relativement récemment, il a été constaté que ce n'est que pendant le sommeil qu'un système spécial fonctionne dans le cerveau qui assure l'élimination des produits métaboliques et des protéines toxiques, dont l'accumulation est à l'origine du développement d'un certain nombre de maladies neurodégénératives, notamment la maladie de Parkinson et la maladie d'Alzheimer. Actuellement, la recherche dans ce domaine est toujours en cours, mais je pense que bientôt, il sera possible de dire avec certitude qu'un sommeil sain est la prévention de la neurodégénérescence », ajoute Nadezhda Dudchenko..

En général, comme le disent les experts, si une personne est déjà malade, elle devra s'habituer à une routine quotidienne difficile. Snezhana Milanova souligne que le parkinsonisme est une maladie de régime qui nécessite un strict respect du calendrier: prendre des médicaments en même temps, manger en même temps, activité physique programmée. Par conséquent, il vaut la peine de prêter plus d'attention à vous-même dès le plus jeune âge, de passer à un mode de vie sain et sensé, et si vous avez des symptômes suspects, contactez tôt un spécialiste afin de maintenir votre santé et le niveau de confort de vie au niveau habituel..

Maladie de Parkinson: symptômes et signes

Qu'est-ce que la maladie de Parkinson?

La maladie est un processus chronique avec des lésions du tissu nerveux. En conséquence, une personne cesse de contrôler ses mouvements et devient handicapée. Le danger est que les symptômes et les signes de la maladie de Parkinson apparaissent lentement. Ils progressent régulièrement et entraînent la perte des fonctions sociales et professionnelles..

Le mécanisme de développement de la pathologie est associé à une violation de la production de dopamine

La dopamine est la même que la dopamine. L'activité dopaminergique est la formation dans le cerveau d'un sentiment de satisfaction, d'amour et d'affection, le maintien de la fonction cognitive.

Partie du système extrapyramidal, qui est situé dans la région du quadruple du mésencéphale.

Partie du système extrapyramidal, qui est situé dans la région du quadruple du mésencéphale.

En bref sur les manifestations de la maladie

Lorsque la maladie de Parkinson apparaît: les premiers symptômes et signes peuvent devenir visibles à l'âge de 55 à 60 ans. Mais dans le monde moderne, il y a une tendance à rajeunir la maladie.

La clinique commence par les manifestations suivantes:

  • lenteur des actions et des mouvements;
  • manque de coordination;
  • instabilité lors de la marche;
  • foulée plus courte.

Quelles fonctions sont violées?

Les symptômes de la maladie de Parkinson affectent tous les systèmes:

  • La fonction statodynamique en souffre (la démarche est perturbée, la marche ralentit);
  • La sphère mentale est perturbée (les patients souffrent de dépression, de sautes d'humeur, des pensées suicidaires apparaissent);
  • Avec la croissance de la clinique, la fonction d'auto-soins est perdue (tremblement

Tremblements involontaires de l'un des membres ou de la tête, du corps, du tronc.

Diminution de l'intelligence et développement de la démence

Une maladie dans laquelle il y a des processus dégénératifs de mémoire, de pensée, de perte persistante de personnalité. Par exemple, la démence dans la maladie d'Alzheimer.

Groupes à risque

La maladie affecte certaines catégories de personnes. Qui est à risque?

  • Les personnes âgées;
  • Les gens avec une hérédité accablée;
  • Patients après une infection virale du système nerveux;
  • Personnes après un AVC;
  • Patients atteints d'athérosclérose sévère des artères de la tête et du cou;
  • Patients après des opérations graves et des lésions cérébrales.

Le rôle de la carence en vitamine D dans le développement de la maladie et les effets des substances toxiques (alcool, monoxyde de carbone, pesticides, sels de métaux lourds) sont activement discutés.

Diverses formes de la maladie

Se lever pour une raison inconnue.

La maladie de Parkinson secondaire se forme dans le contexte de maladies cérébrales concomitantes:

  • Blessures;
  • Troubles vasculaires;
  • Prendre des médicaments, etc..

Formes atypiques

Inflammation du cerveau due à diverses causes.

Le précurseur de la dopamine. Dans l'organisme, il est métabolisé en cette substance et compense son déficit dans la maladie de Parkinson et le parkinsonisme.

Tremblements involontaires de l'un des membres ou de la tête, du corps, du tronc.

Tremblement essentiel

Les tremblements bénins ou familiaux sont souvent confondus avec le parkinsonisme. Dans ce cas, les mains, la tête, les doigts sont impliqués dans le tremblement. Tremblement

Tremblements involontaires de l'un des membres ou de la tête, du corps, du tronc.

Quelle est la différence entre la maladie de Parkinson et le parkinsonisme?

Le parkinsonisme est un complexe de symptômes. Il comprend une diminution de la mobilité musculaire (hypokinésie

Volume de rythme et nombre de mouvements insuffisants. Souvent trouvé dans le parkinsonisme.

La maladie de Parkinson est une maladie chronique. Il progresse lentement et se caractérise par des étapes. Elle se caractérise par des symptômes de parkinsonisme associés à des troubles des conduites (dépression, démence, psychose).

Pathogénèse

Il existe deux systèmes dopaminergiques dans le cerveau. "Substance noire

Partie du système extrapyramidal, qui est situé dans la région du quadruple du mésencéphale.

La partie du système nerveux qui régule le contrôle des mouvements, la posture et le tonus musculaire.

Le deuxième système dopaminergique - Mesolimbic

L'une des voies nerveuses du cerveau, basée sur le neurotransmetteur dopamine. Relie la zone tegmentale ventrale du mésencéphale et la substantia nigra avec les structures du système limbique.

Comment se déroule la maladie?

Le premier symptôme de la maladie est le tremblement. Il est typique des stades initiaux de la maladie. Le tremblement apparaît au repos. Il couvre un membre, puis le tronc ou la tête est impliqué.

Volume de rythme et nombre de mouvements insuffisants. Souvent trouvé dans le parkinsonisme.

Dans les derniers stades, des troubles posturaux se forment

Modifications associées à une rétention de posture altérée. L'instabilité posturale est caractérisée par une instabilité lors de la marche, des chutes et une incapacité à maintenir l'équilibre.

Détails des symptômes

Quatre signes cliniques dominent:

Volume de rythme et nombre de mouvements insuffisants. Souvent trouvé dans le parkinsonisme.

Modifications associées à une rétention de posture altérée. L'instabilité posturale est caractérisée par une instabilité lors de la marche, des chutes et une incapacité à maintenir l'équilibre.

Dans les étapes ultérieures, ils sont rejoints par:

Une maladie dans laquelle il y a des processus dégénératifs de mémoire, de pensée, de perte persistante de personnalité. Par exemple, la démence dans la maladie d'Alzheimer.

Les symptômes peuvent évoluer au fil des ans. Leur gravité dépend de la gravité de la maladie, de la réponse au traitement et de la mise en œuvre du complexe d'exercices de rééducation..

Le tremblement survient plus tôt que les autres manifestations. Un membre est impliqué dans le tremblement, plus tard deux, la tête et le tronc. Le tremblement est caractérisé par une fréquence de 4-6 Hz. Il ne se manifeste qu'au repos.

L'hypokinésie est une diminution du nombre de mouvements. Il est formé en raccourcissant le pas, en réduisant les expressions faciales, en "gelant". Bradykinésie

Ralentissement de l'activité motrice (diminution du rythme de marche, vitesse d'action). Signe clinique de parkinsonisme.

La raideur est une augmentation du tonus musculaire. Dans le même temps, les mouvements perdent leur douceur. L'écriture devient aiguisée, et avec la flexion et l'extension passives des membres, un "phénomène de roue dentée" est observé. Le membre semble «mordre» et ne peut pas être fléchi en douceur.

L'instabilité posturale se manifeste à la fin de la maladie. Le patient ne peut pas maintenir une posture, commencez à bouger. La stabilité est souvent perdue. Il en résulte des chutes et des blessures..

Le patient a des troubles de la miction, la voix disparaît, l'odorat s'aggrave. Les hommes souffrent de dysfonctionnement sexuel.

Le caractère du patient change. Il devient sensible, méfiant, apathique. La progression de la maladie conduit à la bradifrénie

Inhibition dans la sphère intellectuelle, incapacité à penser rapidement et rationnellement. L'un des symptômes de la démence.

La prise de médicaments pour la maladie de Parkinson aggrave le sentiment du patient. Les médicaments à base de lévodopa sont difficiles à tolérer. Ils provoquent une baisse de la pression artérielle, de la constipation et, dans certains cas, même des hallucinations..

Symptômes précoces de la maladie de Parkinson

La première manifestation de la maladie est le tremblement. Si un membre, la tête ou la langue tremble, vous devriez consulter un neurologue pour un examen plus approfondi..

La deuxième manifestation est la maladresse, la perte de dextérité lors du travail avec de petits objets et des détails. Il faut être vigilant si le travail habituel (boutons de fixation, vis de serrage) est devenu extrêmement difficile.

Caractéristiques d'âge de la maladie de Parkinson

Syndrome de Parkinson, souvent héréditaire, qui se manifeste à un âge précoce (10-20 ans).

Le parkinsonisme précoce est rare chez les personnes âgées de 25 à 45 ans. Habituellement, nous parlons de formes secondaires de la maladie. Ils se sont développés dans le contexte d'une pathologie cérébrale concomitante. Les patients d'âge moyen se plaignent souvent des effets secondaires de la prise de médicaments. Cela réduit l'observance - le désir du patient de suivre les recommandations du médecin.

À cet âge, des méthodes chirurgicales de traitement de la maladie sont recommandées. Les opérations neurochirurgicales réduisent considérablement les tremblements et rétablissent l'activité du patient. De plus, des symptômes de dépression et d'idées suicidaires sont souvent ajoutés chez les patients. Ils nécessitent une correction pharmacologique. L'aide d'un psychologue clinicien est requise.

Habituellement, la maladie apparaît après 55 à 60 ans. Mais dans le contexte de la pathologie vasculaire du cerveau, les premiers symptômes de la maladie de Parkinson peuvent être détectés entre 75 et 85 ans. Chez les personnes âgées, la progression du tableau clinique est lente. Les symptômes standard sont associés à la manifestation de changements séniles.

Caractéristiques de l'évolution de la maladie chez les hommes

  • Les hommes souffrent de la maladie de Parkinson, plus souvent que les femmes;
  • Les patients masculins tolèrent pire les troubles du mouvement;
  • Avec le développement de la maladie, le patient masculin devient agressif et irritable.

Caractéristiques de l'évolution de la maladie chez les femmes

  • Les premiers signes de la maladie peuvent apparaître sous forme de douleurs au cou ou à l'épaule;
  • La tension musculaire dans cette zone est prise pour la périarthrite.

Inflammation des tissus périarticulaires des grosses articulations (capsules, ligaments, muscles, tendons).

Maladie dégénérative-dystrophique (associée à un vieillissement accéléré) du disque intervertébral, qui concerne tout le segment moteur.

Les patientes sont plus susceptibles de souffrir de dépression et d'exprimer des pensées suicidaires.

Stades de la maladie de Parkinson selon Hen-Yar

L'ampleur de la gravité des symptômes cliniques est apparue en 1967. Elle a subi plus tard des modifications mineures..

  1. Étape zéro. Le patient ne présente aucun signe de maladie;
  2. Première étape. Le tableau clinique affecte un membre. Le plus souvent, la maladie se manifeste par des tremblements. Mais dans certains cas, il y a douleur, rigidité;
  3. 1.5 étape. Dans la période, le tableau clinique du membre passe au tronc;
  4. Deuxième étape. Des tremblements, une raideur ou une hypokinésie apparaissent des deux côtés. Les bras ou les jambes sont affectés symétriquement. Les muscles du tronc sont touchés. Mais le patient reste stable;
  5. 2.5 étape. Troubles posturaux d'apparition

Modifications associées à une rétention de posture altérée. L'instabilité posturale est caractérisée par une instabilité lors de la marche, des chutes et une incapacité à maintenir l'équilibre.

Diagnostic de la maladie

Les plaintes sont le point clé du diagnostic. Les critères diagnostiques sont un ensemble de signes par lesquels un diagnostic peut être posé. De plus, leur combinaison indique une pathologie, mais nécessite l'exclusion du parkinsonisme.

Les principaux indicateurs pour lesquels le diagnostic est posé sont l'hypokinésie + un des symptômes qui l'accompagnent (tremblements, rigidité, troubles posturaux

Modifications associées à une rétention de posture altérée. L'instabilité posturale est caractérisée par une instabilité lors de la marche, des chutes et une incapacité à maintenir l'équilibre.

Le précurseur de la dopamine. Dans l'organisme, il est métabolisé en cette substance et compense son déficit dans la maladie de Parkinson et le parkinsonisme.

Dans le diagnostic de la pathologie aux premiers stades, les phénomènes de réflexes posturaux aident..

  1. Le phénomène Westphal (avec dorsiflexion du pied, il maintient cette position pendant longtemps);
  2. Phénomène de Foix Thévenard (couché sur le ventre, le médecin plie le genou et relâche le membre, tandis que le bas de la jambe se détend lentement).

Méthode d'examen des organes et tissus internes utilisant le phénomène de résonance magnétique nucléaire.

La dopamine est la même que la dopamine. L'activité dopaminergique est la formation dans le cerveau d'un sentiment de satisfaction, d'amour et d'affection, le maintien de la fonction cognitive.

Diagnostic différentiel

Parfois, le parkinsonisme apparaît avec d'autres maladies. Ils peuvent être suspectés dans les cas suivants:

  • La maladie progresse rapidement;
  • Le patient ne répond pas au traitement standard;
  • Le patient a une pathologie neurologique concomitante.

Dans ce cas, la pathologie est appelée syndrome atypique de Parkinson ou Parkinson-plus

Un groupe de maladies neurodégénératives qui incluent les symptômes classiques de la maladie de Parkinson et certaines autres manifestations inhabituelles de celle-ci.

Étapes de diagnostic

Au premier stade, les troubles cérébelleux, vestibulaires et visuels doivent être exclus. Il doit y avoir un complexe de symptômes: hypokinèse + troubles de la posture ou tremblements ou raideur musculaire.

Dans la deuxième étape, le médecin surveille l'évolution de la maladie et recherche une pathologie pouvant imiter les symptômes du parkinsonisme. Le bénéfice de la maladie de Parkinson se traduit par une bonne réponse au traitement, une progression lente de la maladie. Critères d'exclusion du diagnostic:

  • Traumatisme cranio-cérébral répété, antécédents d'AVC répétés;
  • L'apparition de symptômes cérébelleux;
  • Développement rapide de la démence;
  • Détection d'une tumeur cérébrale ou d'une autre pathologie organique;
  • L'usage de drogues (neuroleptiques, psychotropes) avant la première attaque.

La troisième étape est la confirmation du diagnostic. Trois critères de la liste doivent être présents:

  • Tremblement de repos;
  • La maladie dure plus de 10 ans;
  • Les symptômes sont prononcés du côté où ils sont apparus pour la première fois;
  • Il y a une réponse à la réception de Levadopa;
  • Il est perceptible pendant 5 ans à compter du début de l'admission;
  • De nouveaux symptômes apparaissent à la clinique.

Olga Gladkaya

L'auteur des articles: la pratiquante Gladkaya Olga. En 2010, elle est diplômée de l'Université de médecine d'État du Bélarus avec un diplôme en médecine générale. 2013-2014 - cours de perfectionnement "Prise en charge des patients souffrant de maux de dos chroniques". Réalise l'accueil ambulatoire des patients atteints de pathologie neurologique et chirurgicale.