Principal > Traumatisme

Maladies des vaisseaux cérébraux: types, symptômes et traitement

Cet article décrit les maladies courantes et les conditions des vaisseaux cérébraux. Leurs symptômes, étiologie, traitement.

Le cerveau a besoin d'une plus grande quantité d'énergie pour fonctionner correctement. L'oxygène et les nutriments dans la circulation sanguine pénètrent dans les cellules nerveuses. Avec l'aide d'un bon apport sanguin aux grands vaisseaux, le cerveau peut fonctionner correctement pendant longtemps.

Deux artères carotides et deux artères vertébrales alimentent le cerveau, dont les branches se rejoignent et forment un cercle de Willis. Avec l'aide de ce système fermé, des réactions compensatoires se produisent.

Mais avec une compensation prolongée, les vaisseaux sont moins capables de remplir la fonction d'une autre artère. Dans ce contexte, une insuffisance circulatoire chronique se développe. Avec un manque immédiat de circulation sanguine, des conditions aiguës se développent.

Ces maladies surviennent à la fois jeunes et vieux..

Les maladies courantes des vaisseaux cérébraux comprennent:

  1. L'athérosclérose.
  2. Encéphalopathie.
  3. Accident vasculaire cérébral.
  4. Dystonie végétovasculaire.
  5. Anévrisme.

Vasospasme cérébral

Une condition caractérisée par un rétrécissement des parois des vaisseaux du cerveau s'appelle son spasme..

L'étiologie de cette condition est d'intenses contractions vasculaires à long terme. Le spasme entraîne une hémostase altérée.

Symptômes du vasospasme cérébral

  • Vertiges.
  • Brouillard devant les yeux.
  • Bruit dans les oreilles.
  • Maux de tête dans différentes parties de la tête (fréquents, à long terme, peuvent survenir lorsque les conditions météorologiques changent).
  • Nausées Vomissements.
  • Troubles de la parole.
  • Coordination altérée.
  • Déficience de mémoire.

Causes du vasospasme cérébral

  • Manque d'oxygène dans la pièce.
  • Mauvaises habitudes.
  • Ne pas se reposer et dormir suffisamment.
  • Surtension prolongée.
  • Maladies concomitantes (dystonie végétative-vasculaire, maladie cardiaque, perturbation des glandes endocrines, maladie rénale, néoplasmes cérébraux, ostéochondrose de la colonne cervicale).
  • Hypothermie de la tête.
  • Des situations stressantes.
  • Stress émotionnel (y compris les émotions positives).

Facteurs prédisposants

  • Situation écologique.
  • Conditions de travail et de vie.
  • Âge avancé.
  • Mauvaise nutrition, etc..

Traitement du vasospasme cérébral

  • Thérapie médicamenteuse:
  1. Médicaments nootropes pour améliorer la circulation cérébrale (piracétam, nootropine, cortexine, actovegin, microhydrine et autres).
  2. Médicaments vasodilatateurs (cinnarizine, bétahistine, bétaserc, vertran, vestibo, microzero, nimodipine, nicergoline, vazobral et autres).
  3. Médicaments antispasmodiques (papavérine et autres).
  4. Médicaments qui améliorent la consommation d'oxygène par les cellules (solcoséryl, cérébrolysine, néo-cérébron et autres).
  5. Sédatifs (extrait de valériane, darvilol, carditab, cardisé et autres).
  6. Médicaments à base de statine pour un état stable des vaisseaux sanguins (lipoford, atomax et autres).
  • Massage (tempes, front, nuque, avec ostéochondrose, massage avec pommades).
  • Physiothérapie.
  • Aromathérapie (jasmin, lavande, huile de menthe).
  • Phytothérapie (décoction de rose sauvage, feuilles de thym, agrimony, bigorneau).

Prévention du vasospasme douloureux

  • Nutrition adéquat.
  • Éviter le stress.
  • Mode de vie correct.
  • Activité physique.
  • Se débarrasser des mauvaises habitudes.
  • Traitement des maladies prédisposantes.

Constriction des vaisseaux sanguins dans le cerveau

Une condition dans laquelle la lumière des vaisseaux cérébraux est considérablement réduite est appelée rétrécissement.

Rétrécissement des symptômes

  • Au premier stade: léger mal de tête, fatigue, labilité émotionnelle, distraction, troubles de la mémoire.
  • Au deuxième stade: maux de tête fréquents et sévères, troubles de la coordination, insuffisance rénale, fatigue, instabilité de l'humeur.
  • Au troisième stade: altération grave de la coordination des mouvements, parfois paralysie, miction involontaire, dysfonctionnement des organes génitaux, troubles de la mémoire, démence.

Raisons restrictives

  • Absence de tension artérielle, en raison d'une diminution de l'élasticité des vaisseaux sanguins.
  • Athérosclérose (les plaques athéroscléreuses contribuent à la vasoconstriction ou à l'obstruction).
  • Ostéochondrose (sous l'action de disques intervertébraux déformés, la circulation sanguine est altérée).
  • Manque d'oxygène dans l'air.
  • Surmenage.
  • Stress.

Facteurs prédisposants

  • Mode de vie passif.
  • Faible activité physique.
  • Erreurs d'alimentation.
  • Manque de marcher et d'être à l'extérieur.
  • Âge avancé.

Traitement de la vasoconstriction

  • Le traitement médicamenteux est le même que pour le vasospasme, seuls les éléments suivants sont ajoutés:
  1. Analgésiques (amidopyrine, cétans, analgine et autres).
  2. Tranquillisants (pour normaliser la maladie - gédazépam, fénozépam et autres).
  3. Antidépresseurs (pour la dépression - imipramine, anafranil, pertofran, befol et autres).
  4. Thérapie vitaminique.
  • Traitement chirurgical:
  1. Angioplastie.
  2. Endartériectomie.
  • Massage, gymnastique de rattrapage.
  • Phytothérapie (décoction d'aubépine et de pommes de pin)

Prévention de la vasoconstriction dans le cerveau

  • Nutrition adéquat.
  • Activité physique.
  • Durcissement.
  • Traitement des maladies concomitantes.
  • Observez les habitudes de sommeil.
  • Éviter le stress.
  • Travailler et vivre dans des conditions favorables.

Athérosclérose cérébrale

Une maladie dangereuse qui affecte les vaisseaux du cerveau avec des plaques athéroscléreuses et conduit à des processus biochimiques de perturbation du cerveau est appelée athérosclérose cérébrale. Vous pouvez lire plus en détail sur ce qu'est l'athérosclérose cérébrale dans un article similaire.

Dans tous les systèmes, il existe des lésions des vaisseaux sanguins, mais le montant prédominant est la défaite des artères cérébrales. C'est une maladie de tout le corps.

Les artères élastiques et musculo-élastiques sont altérées. Sur la paroi interne (endothélium), les zones de dépôts de cholestérol (plaques) sont concentrées, conduisant à un rétrécissement progressif de la lumière vasculaire.

Causes de l'athérosclérose:

  • Processus pathologiques dans le foie (augmentation de la production de cholestérol).
  • Maladies accompagnantes.
  • Erreurs de régime (une grande quantité de viandes fumées, sel, sucreries).
  • Fumeur.
  • Consommation d'alcool.
  • Des situations stressantes.
  • Obésité.
  • Prédisposition héréditaire.
  • Vieillissement général du corps.
  • Plus de 45 ans.
  • Faible activité physique.
  • Perturbations hormonales (diabète sucré, ménopause et autres).
  • Hypertension artérielle (lorsque l'élasticité des parois artérielles diminue, la plaque se forme et s'accumule).
  • Les conditions de travail.
  • Situation écologique.

Symptômes de l'athérosclérose

  1. Altération progressive de la mémoire. Le patient peut ne pas remarquer sa diminution, car elle ne survient qu'après une surtension. Au fil du temps, la mémoire se détériore progressivement, au point de tomber en panne.
  2. Troubles mentaux avancés.
  3. Fatigue rapide pendant le travail mental.
  4. Altération de la concentration, le patient ne peut pas se concentrer sur le travail effectué pendant une longue période.
  5. Changements émotionnels. Ils ont souvent peur pour leur santé, ne sont pas sûrs de leurs propres capacités. Les crises de dépression sont fréquentes.
  6. Saisies.
  7. Respiration anormale. Se lever en raison de dommages à la moelle allongée.
  8. Perturbation régulière du sommeil et endormissement.
  9. Maux de tête, étourdissements après avoir changé de position corporelle.
  10. Sénestopathie. Manifesté par des sensations pathologiques dans la tête, les membres inférieurs, la chaleur dans la région occipitale.
  11. Discoordination et maladresse des mouvements.
  12. Divers troubles du corps lorsque certaines zones du cerveau sont touchées.
  13. Intolérance au son fort, à la lumière vive.

Dystonie vasculaire

Les troubles des modifications de la lumière des vaisseaux sanguins sont appelés dystonie des vaisseaux du cerveau. Il existe des types de dystonie vasculaire, dans lesquels la capacité d'augmenter rapidement le flux sanguin avec une charge croissante est altérée (type hypotonique) ou un spasme vasculaire se forme (type hypertensif).

Syndromes de maladie

  1. Cardiaque (se manifestant par une douleur au cœur);
  2. Tachycardie (palpitations ressenties);
  3. Bradycardique (plaintes de vertiges, d'engourdissement des membres, rythme cardiaque lent, troubles de la conscience, sommeil);
  4. Arythmie (fonction cardiaque arythmique, angine de poitrine).
  5. Troubles vasculaires périphériques;
  6. Crises végétatives.

Les raisons de la dystonie

  • Des situations stressantes;
  • Surmenage;
  • Situations émotionnelles excessives;
  • Conditions de travail et de vie;
  • Foyers d'infection chroniques;
  • Traumatisme cérébral;
  • Maladies endocriniennes;
  • Maladies ou conditions hormonales (grossesse, ménopause, puberté);
  • Fumeur;
  • De l'alcool;
  • Rayonnement radioactif;
  • Violations du régime de repos et de travail;
  • Activité physique forte ou faible;
  • Labilité climatique;
  • Hérédité;
  • Inexactitudes de régime.

Symptômes

  • Difficulté à respirer profondément ou à respirer profondément;
  • Sensations désagréables dans la poitrine, lourdeur;
  • Labilité de la température corporelle;
  • Tachycardie;
  • Douleur dans le cœur, s'estompant;
  • Violation de l'hémostase;
  • Violation du tractus gastro-intestinal (diarrhée, constipation, nausée);
  • Violation du système urinaire;
  • Fatiguabilité rapide;
  • Sautes d'humeur;
  • Mal de crâne;
  • Insomnie;
  • Bouffées de chaleur;
  • Gonflement;
  • Tendance aux réactions allergiques;
  • Membres tremblants;
  • Gel par temps chaud;
  • Anxiété.

Signes d'une attaque dangereuse et nécessitant une attention immédiate:

  • Peur de la nuit, sommeil;
  • Panique;
  • Tachycardie;
  • Peur de la lumière, du son.

Sténose vasculaire

Une condition pathologique dans laquelle elle conduit à un rétrécissement ou à une fermeture de la lumière des vaisseaux du cerveau. En conséquence, l'approvisionnement en sang d'une certaine partie du cerveau est perturbé..

Les raisons

  • L'athérosclérose;
  • Diabète;
  • Obésité;
  • Hypertension artérielle;
  • Hérédité;
  • Fumeur;
  • Erreurs d'alimentation.

Symptômes

  • Au stade initial du développement et à un cours lent, des troubles de la mémoire, une labilité émotionnelle, une coordination altérée se produisent.
  • Dans la deuxième étape, des maux de tête, des sautes d'humeur et des troubles du mouvement importants sont observés.
  • La troisième étape est caractérisée par des troubles du mouvement progressifs (le patient ne peut pas marcher en douceur, perd l'équilibre, trébuche), miction involontaire.
  • Avec un rétrécissement aigu des vaisseaux cérébraux, un accident vasculaire cérébral se développe, dont l'issue se termine souvent par la mort.

Anévrisme cérébral

La violation de la structure de la paroi du vaisseau, conduisant à l'expansion du vaisseau, s'appelle un anévrisme. La taille de l'anévrisme peut être petite (jusqu'à 2-3 mm) et énorme (plus de 25 mm).

Les raisons

  • Troubles congénitaux de la couche musculaire des parois vasculaires;
  • Dommages aux fibres de collagène;
  • Courbures et ramifications anormales
  • L'athérosclérose; navires;
  • Entrelacement de vaisseaux;
  • Violation de la membrane élastique;
  • Violation de l'hémodynamique;
  • Maladies infectieuses;
  • Embolie;
  • Un stress excessif;
  • Hypertension artérielle;
  • Fumeur;
  • De l'alcool;
  • Substances narcotiques;
  • Obésité;
  • Des situations stressantes;
  • Prendre des contraceptifs oraux;
  • Maladies concomitantes congénitales (polykystose rénale, coarctation de l'aorte et autres);
  • Prédisposition héréditaire;
  • Un traumatisme crânien;
  • Néoplasmes;
  • Effet radioactif sur le corps;
  • Processus inflammatoires.

Symptômes

  • Les premiers symptômes de l'apparition d'un anévrisme, une personne, en règle générale, ne se sent pas.
  • Attaques de maux de tête sévères dans une zone spécifique.
  • Violation de l'analyseur visuel (ptosis, pupille dilatée, strabisme, rétrécissement du champ visuel, distorsion du visible).
  • Déficience auditive (déclin unilatéral, acouphènes bruyants).
  • Engourdissement de la peau du visage.
  • Parésie du nerf facial.
  • Une condition dangereuse est un anévrisme rompu, entraînant la mort.

Ses signes:

  1. Vertiges;
  2. Forts maux de tête;
  3. Diminution de la pression artérielle;
  4. Avoir chaud;
  5. Signes cognitifs (mémoire altérée, apprentissage, lecture, écriture, pensée logique);
  6. Trouble du sommeil;
  7. Labilité de l'état émotionnel;
  8. Réaction lente, peur ou agressivité;
  9. Violation des processus de sélection;
  10. Muscles raides du cou;
  11. Nausées Vomissements;
  12. Grande faiblesse;
  13. Dysphagie;
  14. Perception altérée du monde;
  15. Coordination altérée;
  16. Paralysie, convulsions;
  17. Conscience altérée (jusqu'au coma).

La prévention

  1. Activité physique;
  2. Traitement des maladies concomitantes;
  3. Éviter le stress, trop manger, prendre des médicaments hormonaux.

Plaques sur les navires

La formation de plaques sur les vaisseaux est lente et progressive. Ils se développent lorsque des lipides sont déposés (des taches ou des rayures de cholestérol apparaissent sur les parois), une liposclérose (des dépôts de graisse conjonctive apparaissent sur les parois); athérocalcinose (le néoplasme devient dense sous l'influence des sels de calcium).

Traitement avec des remèdes populaires

La phytothérapie aide à renforcer la paroi vasculaire, en lui donnant de l'élasticité. Il est recommandé de prendre une infusion de camomille, de bourgeons de bouleau, d'immortelle et de millepertuis avec l'ajout de miel le soir et le matin avant les repas.

Également utilisé une teinture d'ail, un mélange d'ail au miel. Mais ces fonds doivent être utilisés en conjonction avec un traitement médicamenteux et après consultation d'un spécialiste.

Nos navires

Traitement et prévention des maladies vasculaires

Constriction des vaisseaux cérébraux: les principales causes et les symptômes caractéristiques, un traitement approprié

La vasoconstriction du cerveau est un trouble pathologique grave qui dépend entièrement des caractéristiques de l'organisme et nécessite une approche individuelle dans l'analyse des causes et des symptômes pour prescrire un traitement adéquat.

Mécanismes de pathologie

Une substance sans laquelle le plein fonctionnement du corps est impossible est le cholestérol. Il participe au métabolisme et à la construction de nouveaux tissus, et est une source d'antioxydants. Le cholestérol est produit par le foie et une partie importante de la substance provient des aliments. Il est divisé en lipoprotéines basse et haute densité.

La texture des lipoprotéines de haute densité ressemble à la cire - c'est une substance collante et visqueuse qui se dépose sur les parois de la face interne des vaisseaux sanguins. Peu à peu, les molécules de calcium sont attirées vers la substance, en raison des propriétés desquelles la plaque formée durcit.

Chaque jour, avec l'apport de lipoprotéines, de nouvelles couches se déposent sur la plaque de cholestérol, augmentant sa taille. La lumière du vaisseau diminue, ce qui entraîne une altération de la circulation sanguine, un amincissement des parois, une perte d'élasticité et de mobilité.

Une diminution de l'élasticité des artères entraîne l'apparition de microfissures et une complication du flux sanguin entraîne l'accumulation de composants sanguins dans celles-ci. Cela forme un thrombus - un caillot sanguin qui, en plus d'aggraver le trouble en développement, comporte un danger supplémentaire. Si un caillot de sang se rompt et pénètre dans la circulation générale, il peut obstruer tous les vaisseaux.

Les causes de la maladie

Le rétrécissement des vaisseaux cérébraux survient le plus souvent chez les personnes âgées, ce qui est facilité par une diminution de l'élasticité des parois artérielles et une altération de la circulation sanguine. Les jeunes, dont le mode de vie s'accompagne de surmenage, d'effort physique excessif et de stress psycho-émotionnel, sont également à risque. La maladie a trois causes.

L'athérosclérose

C'est la principale cause de la pathologie. La maladie est caractérisée par la formation de grandes quantités de plaques de cholestérol. Dans l'athérosclérose, les grosses artères sont touchées, le sang alimentant la tombe de la tête - la carotide interne et les vertèbres.

Les principales causes de l'athérosclérose:

  • apport incontrôlé de cholestérol à haute densité;
  • prédisposition héréditaire;
  • hypodynamie;
  • en surpoids;
  • consommation excessive d'alcool et de tabac;
  • manque de fibres végétales et de fruits de mer dans l'alimentation.

C'est une erreur de penser que l'athérosclérose est une maladie liée à l'âge. Les enfants sont également à risque. Les premiers symptômes chez un enfant peuvent apparaître avant l'âge de 10 ans et, entre 13 et 15 ans, des plaques de cholestérol commencent à se former. Les principales raisons en sont l'inactivité, une mauvaise alimentation et des maladies concomitantes..

Hypertension

Le rétrécissement des vaisseaux sanguins dans le cerveau a une autre raison, moins fréquente, mais tout aussi dangereuse. L'hypertension se caractérise par des pics de tension artérielle constants, ce qui entraîne inévitablement une perte d'élasticité et un amincissement des parois des vaisseaux. Cela crée un environnement favorable à la formation de caillots sanguins et de plaques lipidiques..

Ostéochondrose cervicale

La région du cou est saturée de vaisseaux sanguins qui alimentent le cerveau. Avec le développement de l'ostéochondrose du cou, une déformation du cartilage intervertébral se produit, ce qui serre ces artères. Premièrement, il y a un rétrécissement des vaisseaux de la colonne cervicale, qui perturbe inévitablement la circulation sanguine dans le cortex cérébral et conduit à une perte de fonctionnalité artérielle.

Un trouble pathologique peut survenir pour l'une de ces raisons. Dans de rares cas, il y a un développement complexe de trois maladies à la fois. Ce tableau clinique se caractérise par de graves complications entraînant une invalidité et la mort. Par conséquent, il est nécessaire de traiter chaque maladie séparément, aux premiers signes du développement d'une violation.

Stades de la maladie et symptômes caractéristiques

Il existe deux formes de la maladie:

  • Tranchant. Un rétrécissement brutal des vaisseaux sanguins se produit, ce qui est la cause d'un accident vasculaire cérébral. Fondamentalement, la forme chronique de la maladie entraîne une exacerbation. Dans ce cas, une ambulance est nécessaire, sans laquelle une issue fatale est possible..
  • Chronique. Elle se caractérise par une évolution à long terme de la maladie, aux symptômes de laquelle le patient s'adapte et ne ressent pas d'inconfort particulier. Cela conduit au fait que le patient ne sollicite une aide médicale qu'au dernier stade, lorsque les manifestations de la maladie réduisent considérablement la qualité de vie..

Première étape

La maladie débute par des troubles mineurs, dont les symptômes sont souvent perçus comme un surmenage, l'influence d'orages magnétiques ou de mauvais temps. Au fil du temps, le corps s'adapte à toutes les manifestations pathologiques et cesse de répondre de manière adéquate.

Pendant cette période, la mémoire à court terme diminue, la stabilité émotionnelle est perdue et un mal de tête périodique apparaît. Si le trouble qui en résulte n'est pas traité, la maladie passe progressivement à l'étape suivante.

Deuxième étape

Cette étape est caractérisée par une détérioration significative de l'état général et des symptômes plus prononcés. Maintenant, le patient est accompagné d'une migraine constante, de changements soudains d'humeur, qui se transforment en état dépressif. Le manque d'approvisionnement en sang complet provoque une perturbation de l'appareil vestibulaire, ce qui entraîne une violation de la coordination, dont le principal symptôme est une démarche incertaine et irrégulière.

Il y a une violation du système urinaire, qui se manifeste par une fausse envie d'uriner. Tout cela conduit à une diminution significative de l'efficacité et à l'instabilité du contexte émotionnel face aux situations de conflit avec les autres.

Troisième étape

Pendant cette période, il y a une perturbation grave de la coordination du patient, il perd constamment son équilibre et ne peut pratiquement pas se passer d'un accompagnateur. Dans de rares cas, il y a une défaillance complète du système musculo-squelettique. Les fonctions des organes pelviens sont altérées, la miction est complètement incontrôlable. Le patient oublie constamment tout, parle de manière incohérente avec une distorsion significative des mots, ce qui est évalué comme un signe de démence.

Dans de nombreux cas, le dernier stade de la maladie n'est plus traitable, de nombreux troubles des structures du cerveau deviennent irréversibles.

Les parents d'un enfant qui a souffert d'une vascularite, d'un traumatisme à la naissance ou d'une insuffisance congénitale du système circulatoire, d'une maladie cardiaque et rénale, doivent être particulièrement prudents. Les symptômes les plus courants dans l'enfance sont les nausées, les étourdissements et les maux de tête. Vous devez consulter un médecin et traiter immédiatement les maladies vasculaires, sinon des conséquences fatales du développement mental et physique de l'enfant peuvent survenir.

Diagnostique

Pour diagnostiquer une maladie dans certains cas, des symptômes externes et une analyse de l'anamnèse basée sur une enquête auprès des patients suffisent. Pour le diagnostic le plus précis, un examen complet est prescrit, ce qui vous permet de déterminer la zone touchée, d'identifier la cause et de prescrire le traitement approprié.

Le complexe diagnostique comprend:

  • Analyse des réflexes, évaluation de l'activité mentale, contrôle de l'appareil vestibulaire. De plus, une conversation a lieu avec les proches du patient, ce qui donne une évaluation complète du comportement du patient dans la vie quotidienne.
  • Échographie Doppler. Méthode d'examen par ultrasons utilisant un appareil spécial, à la suite de laquelle vous pouvez voir une image en trois dimensions de l'emplacement des vaisseaux sous n'importe quel angle. Cela vous permet de déterminer avec précision la localisation des caillots sanguins et des plaques de cholestérol, d'évaluer la perméabilité vasculaire et de déterminer la vitesse du flux sanguin.
  • Angiographie calculée. Avec cette méthode, vous pouvez voir des images détaillées de toutes les couches du cerveau. Cela permet l'examen le plus complet de toutes les artères alimentant le cerveau.

Si des violations sont constatées dans d'autres organes qui provoquent la maladie sous-jacente, un examen supplémentaire est prescrit. Ceci est un test sanguin, des examens échographiques, un ECG.

Traitement de la maladie

Après le diagnostic de vasoconstriction dans le cerveau, un traitement est prescrit en tenant compte de la cause de la pathologie. Le schéma de la thérapie complexe est déterminé par les médecins: thérapeute, cardiologue, neuropathologiste et dépend complètement du tableau clinique individuel..

Pharmacothérapie

Le traitement principal consiste à éliminer la cause principale - la formation de plaques de cholestérol, une baisse de la pression artérielle, l'élimination de l'ostéochondrose du cou.

  • Statines. Les médicaments de ce groupe réduisent la production de cholestérol par le foie et détruisent les plaques lipidiques. Médicaments utilisés: Mefakor, Mevakos, Aktalipid, Vasilip sous forme de comprimés.
  • Fibrates. Ils sont caractérisés par la dégradation du cholestérol à haute densité et une diminution du niveau de sa formation. Les médicaments les plus populaires disponibles sous forme de comprimés sont l'atomide et le clofibrate. Contre-indiqué en association avec des statines, malgré une pharmacodynamique similaire, sont prescrits en fonction de la cause de la violation.
  • Médicaments vasodilatateurs. Réduit le tonus des parois des vaisseaux sanguins, ce qui augmente leur lumière et aide à normaliser le flux sanguin. Les médicaments les plus testés sont la papavérine et l'euphylline. La nifédipine est prescrite aux patients souffrant d'hypertension artérielle.

Si la pathologie est causée par l'hypertension, le traitement principal est accompagné d'un ensemble de mesures thérapeutiques pour réguler la pression artérielle. Avec l'ostéochondrose du cou, les analgésiques sont utilisés pour soulager la douleur: Baralgin, Ketorol et Analgin en comprimés, chondroprotecteurs et anti-inflammatoires. Thérapie complémentaire avec massage du cou par acupression.

Parallèlement au traitement principal, une thérapie symptomatique et réparatrice est effectuée, qui comprend:

  • soulagement de la douleur accompagnant la migraine, les analgésiques sont utilisés sous forme de comprimés: Triptan, Acetaminophen, Kafergot;
  • prendre des antidépresseurs et des tranquillisants pour soulager la nervosité et l'irritabilité accrues;
  • la nomination de produits contenant de l'iode;
  • prendre des complexes de vitamines et de minéraux;
  • augmenter le niveau de lécithine dans le sang à l'aide de préparations complexes;
  • cure complète de vitamines A, C, E sous forme d'injections ou de comprimés.

Le traitement général de la maladie dure jusqu'à 45 jours. La thérapie complexe implique un certain régime alimentaire et le rejet des mauvaises habitudes, la régulation de l'activité physique à un niveau optimal.

Chirurgie

L'intervention chirurgicale est utilisée en l'absence de l'effet thérapeutique requis après la pharmacothérapie ou dans les cas graves lorsqu'un trouble pathologique menace la vie du patient.

Selon la cause de la maladie, la chirurgie peut être de deux types:

  • Endartériectomie carotidienne. Il est utilisé pour l'athérosclérose. Fonctionnement simple et rapide. Au cours de cette opération, le vaisseau est ouvert et la plaque lipidique est retirée de l'intérieur..
  • Angioplastie. Ce type d'opération est utilisé pour l'hypertension et l'ostéochondrose du cou. Pendant la chirurgie, un cathéter est inséré dans le vaisseau. Si absolument nécessaire, la lumière est fixée avec un cadre (stent), constitué de fils métalliques minces.

Les deux types de chirurgie se caractérisent par de courtes périodes de rééducation, des complications extrêmement rares et sont réalisées sous anesthésie locale. Dans presque tous les cas, ils donnent un résultat proche de 100%. Dans les cas très difficiles, un rétrécissement répété de la lumière vasculaire est possible après six mois. La violation est éliminée par des méthodes similaires..

Remèdes populaires

Avant d'utiliser un remède populaire, vous devez consulter votre médecin, déterminer conjointement la dose quotidienne et le cours du traitement.

En thérapie traditionnelle, comme en thérapie traditionnelle, le traitement vise à éliminer l'excès de cholestérol, à restaurer la circulation sanguine et à normaliser la pression artérielle. Ils ont un bon effet thérapeutique:

  • Ail. Une teinture est en cours de préparation, pour cela, de l'ail écrasé (50 g) est versé avec de l'alcool (250 ml). Il est infusé pendant 3 jours dans un endroit chaud. Prendre 10 gouttes, dissoudre dans une petite quantité d'eau tiède 3 fois par jour.
  • Fruit d'églantier. Les matières premières broyées sont remplies de pots de 2/3 litres et versées avec de l'alcool. Insister pendant au moins 14 jours dans un endroit sombre, en secouant de temps en temps. Prendre 20 gouttes par jour sur un morceau de sucre.
  • Pousses de pin. L'ingrédient broyé (1 cuillère à soupe) est versé avec de l'eau bouillante (250 ml) et conservé au bain-marie pendant 20 minutes. Après refroidissement et filtrage, il est ramené au volume d'origine. Le bouillon résultant est divisé en trois parties et pris pendant la journée..
  • Fruit d'aubépine. Les fruits écrasés (1 cuillère à soupe) sont versés avec de l'eau bouillante (250 ml) et cuits à la vapeur dans un bain-marie pendant 15 minutes. Laisser refroidir, filtrer et compléter à 250 ml. Le bouillon est pris dans 100 ml 3 fois par jour 30 minutes avant les repas.

Les remèdes populaires sont plus efficaces lorsqu'ils sont pris lorsque les premiers symptômes sont détectés et en tant que soutien supplémentaire pour le traitement principal..

Complications possibles

Si la maladie n'est pas traitée à temps, un léger rétrécissement des vaisseaux cérébraux au premier stade peut entraîner de graves conséquences:

  • AVC ischémique. Un vaisseau complètement ou partiellement occlus ne peut pas fournir aux cellules cérébrales la quantité optimale d'oxygène; cet état des vaisseaux conduit à un infarctus cérébral. À son tour, un accident vasculaire cérébral est caractérisé par une possible nécrose de certaines parties du cerveau et, en l'absence de soins médicaux en temps opportun, une issue fatale..
  • AVC hémorragique. L'amincissement et la diminution de l'élasticité des parois des vaisseaux, associés à une circulation sanguine altérée, augmentent le risque de rupture des artères et du sang entrant dans les cellules cérébrales.
  • Démence. Le manque d'approvisionnement adéquat en oxygène et en nutriments aux cellules du cerveau, qui sont transportées avec le sang, entraîne des troubles fonctionnels dans plusieurs de ses régions. Le plus souvent, la complication s'accompagne de symptômes caractéristiques: troubles de l'élocution et de la coordination, perte de mémoire et contrôle de ses actions..

Les patients souffrant de vasoconstriction doivent être exclus de l'alimentation des aliments gras, fumés et salés, abandonner le café au profit de la tisane. Le menu doit être saturé de fruits, légumes et fruits de mer. Il est nécessaire d'arrêter de fumer et de boire de l'alcool, d'organiser des promenades régulières dans les airs et d'introduire des exercices légers de gymnastique dans la routine quotidienne.

Vaisseaux cérébraux

La vasoconstriction du cerveau n'est pas une maladie, mais un symptôme qui accompagne plusieurs pathologies à la fois. Le plus souvent, au début, il se manifeste par des maux de tête et des pertes de mémoire. De nombreux patients confondent ces signes avec un surmenage et ne vont pas chez le médecin. Cependant, la progression des pathologies peut entraîner un accident vasculaire cérébral ou une démence. En présence de manifestations de vasoconstriction du cerveau, assurez-vous de consulter un médecin! Plus le traitement est commencé tôt, meilleur est le pronostic..

Prenez rendez-vous à la polyclinique d'Otradnoe à un moment qui vous convient! Des médecins expérimentés vous dirigeront vers la recherche et, sur la base de leurs résultats, détermineront les causes du rétrécissement des vaisseaux cérébraux dans votre cas. De plus, un plan de traitement individuel sera développé, grâce auquel vous pourrez éviter les complications et améliorer la qualité de vie..

Vaisseaux cérébraux

Nos cerveaux gèrent quotidiennement des charges énormes. Il a besoin de beaucoup de nutriments et d'oxygène pour fonctionner correctement. Ils sont délivrés au cerveau avec un flux sanguin dans 4 artères principales: 2 artères carotides et 2 artères vertébrales. Les branches des grands vaisseaux forment une sorte de cercle à la base du cerveau. Il s'appelle Willis 'd'après le scientifique Thomas Willis, qui en a présenté pour la première fois sa description au 17ème siècle. Ce cercle permet de compenser la circulation sanguine en cas d'endommagement d'un ou plusieurs grands vaisseaux. La capacité compensatrice de ce plexus est très élevée. Dans certains cas, même avec des processus pathologiques dans 3 des 4 artères principales, une personne peut ne ressentir qu'un léger inconfort.

Cependant, les possibilités de compensation ne sont pas infinies. Par conséquent, tôt ou tard, les lésions des vaisseaux cérébraux se manifesteront par des troubles visibles..

Au repos, le cerveau a besoin d'environ 15% du volume sanguin circulant dans tout le corps pour fonctionner correctement. Il reçoit environ 25% de l'oxygène inhalé par l'homme. Les vaisseaux cérébraux sont soumis à un stress énorme chaque jour. En même temps, dans un état sain, ils sont incroyablement élastiques. Cependant, avec une exposition régulière à des facteurs défavorables, ils peuvent se rétrécir, ce qui entraînera un manque d'oxygène et de nutriments dans les tissus cérébraux, ce qui affectera négativement son travail..

Référence! Un apport sanguin insuffisant au cerveau est appelé encéphalopathie discirculatoire..

Classification de la sténose cérébrale

En forme, le rétrécissement est:

  • Aiguë - cette condition peut entraîner un accident vasculaire cérébral ou la mort.
  • Chronique - se développe progressivement, lentement, une personne peut ne rien soupçonner des processus pathologiques pendant longtemps.

La vasoconstriction chronique comporte 3 stades de développement:

  • Au début, le patient éprouve des maux de tête mineurs, de la somnolence, une fatigue chronique, observe une distraction et un léger oubli.
  • Sur le second, des maux de tête sévères, des troubles de la marche, une diminution significative de la capacité de travail, des sautes d'humeur et des dysfonctionnements du système urinaire apparaissent.
  • Au troisième stade, la démence (démence) se développe - le patient perd son indépendance et sa capacité à s'auto-servir, il existe des problèmes évidents de coordination des mouvements, de miction involontaire.

Pourquoi une sténose cérébrale se produit-elle?

Les principales causes de vasoconstriction dans le cerveau sont:

  • L'athérosclérose.
  • Maladie hypertonique.
  • Ostéochondrose cervicale.

L'athérosclérose des vaisseaux cérébraux est un processus pathologique dans lequel des plaques de cholestérol se forment sur les parois des artères en raison d'une violation du métabolisme des lipides. Les plaques, en croissance, sont finalement remplacées par du tissu conjonctif. Cela rétrécit la lumière du vaisseau et réduit sa perméabilité. Les artères carotides sont les plus sensibles à l'athérosclérose. La plaque peut complètement bloquer la lumière du vaisseau.

L'hypertension est une pathologie chronique dans laquelle il existe une hypertension artérielle (augmentation de la pression), dans la plupart des cas pour des raisons inconnues. Jusqu'à 40% des personnes souffrent de cette maladie. Des chutes de pression régulières affectent l'élasticité des vaisseaux sanguins. Leur tissu change pathologiquement, les parois s'épaississent, des rétrécissements locaux apparaissent. Au fil du temps, la lumière du vaisseau est capable de se fermer complètement.

L'ostéochondrose de la colonne cervicale se manifeste par une déformation des disques intervertébraux. Ils sont capables de clamper les artères vertébrales qui transportent le sang vers le cerveau..

Le rétrécissement des vaisseaux cérébraux peut être observé chez les patients de tout âge, y compris les enfants. Les personnes à risque sont atteintes de maladies telles que:

  • Diabète.
  • Pathologies cardiovasculaires (troubles du rythme cardiaque, coronaropathie, etc.).
  • Hypercholestérolémie (taux de cholestérol élevé).

En outre, la possibilité de rétrécir les vaisseaux du cerveau augmente:

  • Fumeur.
  • L'abus d'alcool.
  • Mode de vie sédentaire.
  • Stress fréquent et stress émotionnel.
  • Surcharge mentale.
  • Rare exposition à l'air frais - en cas de manque d'oxygène, la pression artérielle peut augmenter.
  • Surpoids.
  • Prédisposition génétique aux maladies cardiovasculaires.

Symptômes de vasoconstriction dans le cerveau

Dans les premiers stades, le rétrécissement se manifeste par les symptômes suivants:

  • Diminution de la mémoire (surtout souvent dans de telles situations, les gens oublient les événements qui leur sont arrivés récemment).
  • Altération de la capacité d'apprentissage et de travail.
  • Vertiges.
  • Fatigue chronique.
  • Perte d'intérêt pour ce qui se passe.
  • États dépressifs.
  • Sautes d'humeur.
  • Instabilité émotionnelle.
  • Problèmes de concentration.
  • Troubles du sommeil: insomnie, troubles du sommeil.

Si le traitement est effectué à ce stade, les violations peuvent être éliminées et la qualité de vie du patient restaurée..

Avec la progression de la pathologie, on observe les éléments suivants:

  • Troubles de la parole.
  • Du bruit dans ma tête.
  • Perte d'audition.
  • Poignée de main.
  • Gêne de mouvement.
  • Changement de démarche.

Complications

Les vaisseaux du cerveau rétrécis à long terme peuvent provoquer le développement de:

  • Démence.
  • Accident vasculaire cérébral hémorragique - se manifestant par la rupture d'un vaisseau suivi d'une hémorragie cérébrale.
  • AVC ischémique - une violation de l'apport sanguin aux parties du cerveau en raison d'un blocage des vaisseaux sanguins.

Diagnostique

Le diagnostic de vasoconstriction dans le cerveau est effectué par un neurologue. Pour évaluer l'état des vaisseaux sanguins et le flux sanguin dans ceux-ci, les éléments suivants sont prescrits:

  • Échographie Doppler - vous permet d'étudier la vitesse du flux sanguin et d'identifier la vasoconstriction.
  • Angiographie - permet d'évaluer l'état des troncs nerveux des vaisseaux sanguins.
  • Balayage duplex - pour déterminer l'état des parois des vaisseaux sanguins, pour identifier les rétrécissements, les plaques athéroscléreuses et les caillots sanguins.
  • ECG.
  • Évaluation de l'état du fond d'œil - les cellules du fond d'œil sont associées aux neurones du cerveau, et des troubles vasculaires et des modifications des cellules nerveuses dans la région du fond d'œil peuvent indiquer des pathologies du cerveau.

Traitement

Il est nécessaire d'éliminer la cause de la vasoconstriction, car si cela n'est pas fait, la pathologie progressera. Le traitement de l'hypertension, de l'athérosclérose ou de l'ostéochondrose cervicale est effectué. Pour l'hypertension, nommez:

  • Antihypertenseurs (abaissement de la tension artérielle).
  • Agents antiplaquettaires - médicaments qui préviennent la formation de caillots sanguins.
  • Complexes de vitamines contenant des vitamines C, PP et B6.
  • Un régime avec un apport limité en sel.

Le traitement de l'athérosclérose implique:

  • Statines - abaisser le taux de cholestérol sanguin.
  • Régime alimentaire restreint en graisses animales.

Lorsque l'ostéochondrose cervicale est prescrite:

  • Porter un corset pour maintenir une bonne posture du dos et du cou.
  • Anti-douleurs.
  • Médicaments anti-inflammatoires.
  • Procédures de physiothérapie.
  • Massage.
  • Physiothérapie.

Un traitement symptomatique est également effectué. En fonction des troubles causés par la vasoconstriction, les éléments suivants peuvent être prescrits:

  • Médicaments qui améliorent les processus métaboliques dans le cerveau - avec perte de mémoire.
  • Médicaments qui renforcent les vaisseaux sanguins - pour les vertiges.
  • Exercices de massage et de physiothérapie - pour les troubles des fonctions motrices.
  • Antidépresseurs et sédatifs - pour la détresse émotionnelle et la dépression.

Pour prévenir les états multi-infarctus du cerveau, les patients prennent des anticoagulants - des médicaments qui réduisent la coagulation sanguine.

Si la circulation sanguine est altérée de plus de 50%, un traitement chirurgical - un stent peut être prescrit. Il s'agit d'une expansion à l'aide d'un stent - un cadre qui est placé dans la lumière du vaisseau. L'opération vous permet d'agrandir le vaisseau et de restaurer la circulation sanguine à l'intérieur.

Prévention de la vasoconstriction dans le cerveau

Il est assez difficile d'éviter complètement la possibilité d'une vasoconstriction dans le cerveau. Cependant, certaines mesures préventives réduiront considérablement le risque de développer une pathologie. Il est nécessaire:

  • Passez en revue votre alimentation.
  • Faites attention à une activité physique modérée pour éviter les processus stagnants.
  • Perdre du poids, le cas échéant.
  • Refuser des mauvaises habitudes.
  • Essayez d'être plus souvent au grand air en organisant des loisirs actifs.
  • Résistance au stress du train.

La révision du régime alimentaire implique:

  • L'inclusion des aliments les plus riches en nutriments: légumes et fruits frais, viande maigre, poisson, herbes.
  • Réduire l'utilisation de la malbouffe: viandes fumées, aliments gras, salés.

La prévention de la vasoconstriction dans le cerveau passe également par des contrôles médicaux réguliers. Si cela est fait annuellement, les changements peuvent être identifiés à un stade précoce, lorsqu'ils sont facilement corrigés..

Que se passe-t-il lorsque les vaisseaux du cerveau sont rétrécis, symptômes et traitement de la pathologie

À partir de cet article, vous apprendrez: ce qu'on appelle un rétrécissement des vaisseaux du cerveau, le traitement, les symptômes, les causes de la maladie. Le mécanisme de développement de la pathologie et des méthodes de diagnostic. Pronostic de rétablissement.

Auteur de l'article: Stoyanova Victoria, médecin de 2e catégorie, chef du laboratoire du centre de traitement et de diagnostic (2015-2016).

La sténose pathologique (rétrécissement) des capillaires, des veines et des artères qui irriguent le cerveau est appelée vasoconstriction.

Que se passe-t-il avec la pathologie? Sous l'influence de l'athérosclérose (formation de plaque de cholestérol, 60%), de l'hypertension artérielle (jusqu'à 30%) et d'autres pathologies (défauts de développement, ostéochondrose), la lumière des vaisseaux sanguins qui alimentent le cerveau en sang se rétrécit. La quantité de sang nécessaire au fonctionnement complet de l'organe est réduite, les violations entraînent l'apparition d'une ischémie tissulaire (manque d'oxygène), une modification de la structure des cellules, puis leur mort en masse (l'apparition de foyers de nécrose).

Les cellules nerveuses altérées ou mortes du cerveau ne sont pas capables de remplir leurs fonctions (conduisant une impulsion bioélectrique), par conséquent, la vasoconstriction se manifeste par de nombreux symptômes neurologiques (maux de tête, vertiges, insomnie).

La pathologie se développe lentement, dans les premiers stades, elle est presque asymptomatique. Si la cause de l'apparition de la sténose est éliminée à ce moment, la maladie peut être guérie en restaurant complètement la fonction cérébrale (dans 92% des cas).

La pathologie devient dangereuse aux stades où la vasoconstriction augmente de plus de 50%. Le patient développe des troubles cérébraux graves (diminution de la capacité à percevoir et analyser les informations, troubles des conduites, démence, troubles de la coordination des mouvements). Ils sont accompagnés de crises hypertensives, d'accidents vasculaires cérébraux (troubles aigus de la circulation cérébrale), qui conduisent rapidement à une perte complète du handicap physique et mental.

Le traitement des causes du rétrécissement des vaisseaux cérébraux aux premiers stades est effectué par un thérapeute, avec des symptômes neurologiques graves - par un neurologue ou un psychiatre, une correction chirurgicale est effectuée par des angioschirurgiens.

Le mécanisme de développement de la pathologie

Les causes les plus courantes de vasoconstriction dans le cerveau sont l'athérosclérose et l'hypertension:

  1. Avec l'athérosclérose, la quantité de «mauvais» cholestérol dans le sang du patient augmente, une plaque de cholestérol se forme dans la paroi du vaisseau et des protéines plasmatiques spécifiques (fibrine), qui se développent progressivement, augmentent en taille et au fil du temps sont capables de bloquer complètement la lumière du vaisseau et le flux sanguin.
  2. Dans l'hypertension, les petits vaisseaux et capillaires sont les premiers à en souffrir. Sous l'influence de la pression du flux sanguin sur les parois, un mécanisme de protection contre la rupture et les dommages est déclenché - d'abord, il y a une augmentation du tonus et un rétrécissement des capillaires et des artérioles, avec le temps, leurs parois s'épaississent, augmentant les couches vers l'intérieur, dans la lumière du vaisseau et réduisant le volume du flux sanguin.

À la suite de la sténose, une famine ischémique chronique (oxygène) se développe, ce qui entraîne une modification de la structure des tissus cérébraux dans le sous-cortex (centres de la parole, de la pensée, de l'audition, de la mémoire, du mouvement) et de la substance blanche («pont» reliant les départements):

  • les foyers de cellules non fonctionnelles sont petits (crise cardiaque asymptomatique "muette");
  • très minuscules, mais nombreux, forment de petits «trous», des défauts presque imperceptibles (tissu fin).

Les connexions entre ces parties du cerveau sont interrompues («déconnexion») et provoquent un groupe de troubles multiples - mémoire, parole, activité physique altérée, anomalies mentales du comportement, démence, capacité à analyser et à tirer des conclusions.

Causes et facteurs de risque

La cause principale, mais pas la seule, de la sténose est la formation de plaques de cholestérol dans l'athérosclérose (60%).

En plus de l'athérosclérose, une vasoconstriction du cerveau est déclenchéeLes déclencheurs et les facteurs de risque de la maladie sont de nombreuses pathologies et conditions.
Maladie hypertoniqueMaladie rénale (glomérulonéphrite, polykystique)
Cliquer sur la photo pour l'agrandir
OstéochondroseTumeur de la glande surrénale (phéochromocytome)
DiabèteMaladies de la glande pituitaire (maladie d'Itsenko-Cushing)
Cliquer sur la photo pour l'agrandir
Malformations de l'artère vertébralePrédisposition héréditaire (la raison de l'augmentation du cholestérol à 65%)
Dysplasie de la colonne cervicale (défauts de développement)Stress nerveux
Blessures cranio-cérébrales et vertébralesHypodynamie
Maladies systémiques auto-immunes (vascularite, collagénose)Obésité
Les arythmiesTabagisme (l'habitude provoque des troubles du métabolisme lipidique chez 47%)
Hypotension persistante (pression artérielle basse)Alcoolisme

Symptômes et stades de la maladie

Les symptômes de vasoconstriction cérébrale augmentent progressivement, au début la pathologie est asymptomatique ou avec des manifestations bénignes (bruit ou bourdonnement dans les oreilles, maux de tête et dépression émotionnelle sont possibles), sans compliquer la vie en aucune façon.

La pathologie progresse, ses étapes ultérieures se manifestent par des sautes d'humeur prononcées, une perte de concentration et de coordination des mouvements, des troubles de la mémoire. Toute activité mentale est improductive, provoque une fatigue rapide, allant jusqu'à une perte de conscience ou une somnolence soudaine. Les patients ne sont pas capables de percevoir et d'analyser les informations, ont du mal à exécuter des compétences élémentaires quotidiennes, ne peuvent pas se concentrer sur l'exécution d'une action. Le résultat peut être un handicap mental et physique complet..

Signes de vasoconstriction dans le cerveau à différents stades:

Stade de la pathologieSymptômes typiques
stade initialÉtat émotionnel déprimé, dépression, irritabilité

Somnolence et fatigue dues au stress mental

Troubles mineurs de la mémoire et de la concentration

Sonneries et acouphènes

Douleur dans le dos et dans d'autres organes, le symptôme est difficile à associer à la pathologie

Désir de nausées et de vomissements lors de la marche

Deuxième étapeDifficulté sévère à effectuer toute activité mentale

Perte de mémoire, perte de compétences, capacité à analyser les informations, troubles de la parole, obsession pour une phrase ou une action

Changements de comportement (agressivité non motivée, bavardage, méfiance, suspicion)

Altération grave de la coordination des mouvements (démarche «traînante», chutes soudaines)

Spasmes musculaires, crampes

Désir d'uriner et de déféquer

Troisième étapeConscience confuse (délire)

Manque de contrôle sur les fonctions physiologiques de base (selles involontaires, miction)

Perte totale de mémoire et de compétences personnelles

Perte totale de la capacité physique et mentale de travailler

La pathologie peut être compliquée à des changements dégénératifs irréversibles dans le cerveau (dégénérescence, atrophie tissulaire).

Les comorbidités et les facteurs de risque aggravent le pronostic:

  • dans le contexte de l'hypertension, l'apparition d'accidents ischémiques transitoires (mini-AVC), d'accidents ischémiques et de crises cardiaques (accident vasculaire cérébral aigu) est possible;
  • en association avec le diabète sucré, une augmentation du taux de glucose dans le sang est maintenue, éventuellement le développement d'un coma hyperglycémique.

Diagnostique

Les stades initiaux de la pathologie sont difficiles à diagnostiquer, les anomalies comportementales et autres symptômes d'ischémie (étourdissements, fatigue accrue) sont généralement attribués à un épuisement nerveux, une grande quantité de travail, une hypovitaminose.

Par conséquent, tous les patients du groupe à risque (hypertension, athérosclérose, diabète sucré, troubles du métabolisme lipidique) se voient proposer un examen par un neurologue une à deux fois par an, qui détermine le degré de troubles cérébraux par des tests spéciaux.

Pour diagnostiquer la vasoconstriction dans le cerveau et la cause de son apparition, le médecin traitant prescrit un ensemble d'études:

  1. Analyses sanguines (analyse clinique générale avec formule, pour la glycémie, les tests de la fonction rénale et hépatique, le profil lipidique pour les taux de cholestérol et de triglycérides, le coagulogramme).
  2. Échoencéphalogramme, radiographie, IRM du cerveau.
  3. Échographie Doppler, angiographie vasculaire CT.
  4. Ponction de liquide céphalo-rachidien.
  5. Programme quotidien de mesures de la pression artérielle dans le lit vasculaire.
  6. ECG.

De plus, vous avez besoin des conclusions d'un endocrinologue, d'un ophtalmologiste, d'un neuropathologiste et d'un cardiologue. Avec des symptômes sévères de démence et des écarts dans le comportement du patient, ils sont référés à un psychiatre pour consultation.

Méthodes de traitement

La sténose des vaisseaux cérébraux peut être complètement guérie si la cause est éliminée jusqu'à ce que les modifications du tissu nerveux deviennent irréversibles. Après un rétrécissement de la lumière de plus de 50%, la maladie progresse rapidement et les troubles s'intensifient. À ce stade, le point de vue du patient est la démence complète et le handicap.

Pour le traitement aux premiers stades du rétrécissement, un traitement médicamenteux est utilisé, dont le but:

  • améliorer le flux sanguin vers le cerveau;
  • pour compenser les déficiences de la circulation sanguine (améliorer la nutrition des tissus cérébraux);
  • éliminer la cause de la maladie et (ou) ses symptômes.

Le rétrécissement critique de la lumière des gros vaisseaux (plus de 70%) alimentant le cerveau (sténose de l'artère carotide) est éliminé par des méthodes chirurgicales.

Thérapie médicamenteuse

Groupe de médicamentsNomPour quoi sont-ils prescrits?
Bloqueurs de canaux calciquesNifédipineIls ont un effet vasodilatateur, améliorent la circulation cérébrale,
AngioprotecteursPentoxifylline
Bloqueurs alphaNicergoline
Agents antiplaquettairesDipyridamole, ticlopidine, acide acétylsalicyliqueEmpêche l'agglutination (adhérence) des plaquettes et l'apparition de caillots sanguins
NootropiquesThiocétam, PiracétamAméliorer le fonctionnement des cellules cérébrales dans des conditions ischémiques, prévenir leur mort
Les antidépresseursamitriptylineÉlimine l'anxiété, les larmes, l'agression, normalise l'état mental
StatinesLiprimar, LipostatNormaliser le taux de «mauvais» cholestérol, prévenir l'apparition de nouvelles plaques athéroscléreuses et une augmentation des plaques existantes
Inhibiteurs de l'ECACaptoprilDans le complexe, ils ont un effet vasodilatateur et diurétique, éliminent les symptômes de l'hypertension artérielle
Bêta-bloquantsTérazosine, prazosine
DiurétiquesVeroshpiron
Les vitaminesVitamines B, folates, acide ascorbique, rutinePromouvoir le renforcement et la restauration des parois vasculaires, fournir l'activité vitale des cellules cérébrales

Chirurgie

Le but du traitement chirurgical: normaliser la circulation sanguine, restaurer l'apport sanguin au cerveau, éliminer la privation d'oxygène des cellules et des tissus.

Quelles méthodes sont utilisées:

Nom de la procédureComment est
Endartériectomie carotidienneLa paroi du vaisseau est excisée sur le site de la sténose, la plaque de cholestérol est enlevée, l'incision est suturée.
ProthèsesLorsque la lumière est complètement bloquée, une partie du vaisseau avec la plaque de cholestérol est enlevée. Le site retiré est remplacé par une prothèse.
Stent carotidienUn cathéter avec un ballon à l'extrémité et un treillis métallique spécial (stent) est amené sur le site de sténose à travers le vaisseau.

Le ballon est dilaté, détruisant la plaque de cholestérol. Le cathéter est retiré, laissant un stent sur le site de la sténose, il est conçu pour maintenir la forme du vaisseau et assurer la prévention du rétrécissement à cet endroit.

Anastomose vasculaireÀ l'aide de prothèses, un chemin de dérivation pour le flux sanguin est créé, en contournant la zone avec sténose.
Angioplastie par ballonnetUn cathéter avec un ballonnet en expansion à l'extrémité est amené au site de sténose le long du lit du vaisseau. Sur le site de la sténose, il est dilaté plusieurs fois, «écrasant» la plaque athéroscléreuse et en la détruisant.

Toutes les opérations chirurgicales sont effectuées en milieu hospitalier, sous anesthésie générale, surveillance ECG et autres signes vitaux.

La prévention

La constriction des vaisseaux sanguins dans le cerveau peut être évitée par des mesures préventives en réduisant la quantité d'aliments gras (en particulier avec un taux de cholestérol élevé) ou en arrêtant de fumer (facteur de risque d'athérosclérose chez 47%).

Que pouvez vous faire d'autre:

  • contrôler la pression artérielle, les niveaux de glucose et de cholestérol;
  • manger correctement et pleinement et mener une vie saine (bon repos, sommeil sain);
  • limiter l'impact du stress;
  • éliminer l'hypodynamie;
  • arrête de boire de l'alcool.
Cliquer sur la photo pour l'agrandir

Les prévisions

La sténose des vaisseaux cérébraux est une pathologie complexe qui se développe pour de nombreuses raisons et facteurs de risque. Le mécanisme de déclenchement le plus courant est les troubles du métabolisme lipidique et l'athérosclérose (dans 60% des cas).

Il est possible de traiter la pathologie pendant des années, un traitement médicamenteux constant ou en cours arrête le développement de signes de rétrécissement et progressifs de démence. Si la maladie est prévenue dans les premiers stades, lorsque les changements ne sont pas devenus irréversibles, les fonctions cérébrales sont complètement restaurées.

Cependant, le plus souvent, les patients vont chez le médecin avec des modifications vasculaires sévères (rétrécissement de la lumière de plus de 50%) et des symptômes évidents de démence (perte de coordination, troubles du mouvement, perte de compétences, changements de comportement), à ce stade, il est très difficile de freiner la progression de la pathologie, cela conduit à incapacité mentale et physique complète (85%).

Le pronostic s'aggrave en association avec des crises hypertensives (sauts soudains de tension artérielle), des accidents vasculaires cérébraux et des crises cardiaques (accidents vasculaires cérébraux aigus), un diabète sucré avec des taux de glucose incontrôlés. Dans ce cas, les modifications irréversibles du tissu cérébral se développent deux fois plus vite..