Principal > Complications

Rétrécissement des vaisseaux de la tête et du cou - symptômes, traitement

Une douleur aiguë, des étourdissements, des acouphènes, un oubli sont des symptômes d'une maladie telle que la sténose de la tête et du cou. En d'autres termes, leur rétrécissement, ce qui conduit à une perturbation de la circulation sanguine dans le cerveau.

Comment apparaît la maladie

La fonction principale du sang est de saturer les tissus et les organes en oxygène et en nutriments. Sa circulation passe par les veines et les artères. S'ils sont endommagés, déformés, obstrués, il y a une perte de tonus et un rétrécissement de la lumière. Dans ce cas, le flux sanguin vers le cerveau est limité, ce qui entraîne une détérioration de la mémoire, des sautes d'humeur et des maux de tête..

Les plaques athéroscléreuses qui se forment sur les parois des vaisseaux sanguins perturbent la circulation sanguine. Le mécanisme de leur formation est le suivant: lorsque des aliments gras ou épicés pénètrent dans le corps humain en grande quantité, cela conduit à une augmentation des LDL. Les parois des vaisseaux sanguins cessent d'être élastiques et sont blessées. Les zones endommagées sont remplies de particules de cholestérol et de plaquettes. Ainsi, une plaque est créée qui peut complètement obstruer le vaisseau..

Une maladie telle que la sténose du cou se développe après la contraction des artères carotides.

Étapes de développement de la sténose

La sténose peut être chronique ou aiguë. Dans ce dernier cas, l'absence de traitement peut entraîner la mort..

La sténose chronique prend des années à se former. Les premiers symptômes peuvent être des sensations douloureuses, des étourdissements, des oublis. Les conditions athéroscléreuses sont le résultat de nombreuses raisons qui s'accumulent avec le temps et forment une pathologie de nature chronique. Les principales étapes de la maladie sont:

  1. Léger - les symptômes peuvent être complètement absents. Ou exprimé en maux de tête, fatigue, sautes d'humeur.
  2. Moyenne - la vasoconstriction provoque un dysfonctionnement des systèmes urinaire, reproducteur et musculo-squelettique. Des changements deviennent perceptibles lors de la marche, des douleurs dans les membres et de fréquentes fausse envie d'uriner sont observées. Chez ces personnes, l'irritabilité augmente, des changements d'humeur déraisonnables se produisent. Si de tels symptômes apparaissent, vous ne devez pas reporter la visite chez le médecin.
  3. Sévère - dans un tel cas, les performances du cerveau sont perturbées. Tout mouvement est difficile, la coordination est perdue. La vision se détériore, la parole est confuse, la démence apparaît.

De nombreuses personnes n'évaluent la gravité de leur état qu'après que la maladie ne s'aggrave. Sans l'aide de spécialistes et d'un traitement adéquat, les conséquences peuvent être graves, telles qu'une crise cardiaque ou un accident vasculaire cérébral.

Les raisons du développement de la maladie

Les raisons pour lesquelles la maladie survient sont conditionnellement divisées en deux types:

  • Acquis
  • Héréditaire

Les premiers comprennent:

  • Maladies chroniques associées
  • Séjour fréquent dans des chambres étouffantes et bondées. À cause de quoi un manque aigu d'oxygène se forme
  • Manque de sommeil. Un adulte devrait avoir 7 à 8 heures de repos par jour.
  • Tabagisme. La nicotine provoque une vasoconstriction, lorsque cela se produit régulièrement, ils sont endommagés. De plus, en fumant une cigarette, une personne reçoit une dose de monoxyde de carbone, ce qui réduit l'absorption d'oxygène par l'organisme..
  • Non-respect du régime de température. Une surchauffe fréquente ou une hypothermie affecte négativement les vaisseaux.
  • Stress. Leur conséquence est des chutes de pression et la formation de microfissures dans les veines et les artères..
  • Athérosclérose, ostéochondrose. Les plaques de cholestérol, qui se déposent sur les vaisseaux, rétrécissent leur lumière.

Diagnostique

Il n'y a pas de limite d'âge pour cette maladie. Les adultes et les jeunes en souffrent. Pour suivre le traitement nécessaire, un diagnostic doit d'abord être effectué. Pour ce faire, un thérapeute, un cardiologue ou un neurologue doit identifier les anomalies et les effets du bruit dans l'artère carotide. Ensuite, les études suivantes sont attribuées:

  • L'échographie Doppler, qui détecte la présence de caillots sanguins ou de plaques, vérifie la lumière vasculaire et le taux de circulation sanguine.
  • Angiographie SK ou MR. Ces méthodes donnent une image complète de l'état du cerveau. Cela vous permet d'établir la cause des sensations douloureuses et d'exclure d'autres maladies.

Traitement

Le traitement de la vasoconstriction de la tête et du cou doit être complet. Pour ce faire, utilisez des médicaments, des aliments diététiques, des tisanes, une intervention chirurgicale.

La thérapie médicale consiste en l'utilisation de statines, de tranquillisants, d'antioxydants, de fibrates, de simvastines, d'antidépresseurs et de vasodilatateurs. Ces médicaments ont beaucoup de contre-indications et d'effets secondaires, leur utilisation doit donc être supervisée par un médecin..

Régime. Très souvent, c'est une mauvaise alimentation qui peut provoquer des maladies vasculaires. Par conséquent, le respect du régime entraînera le soutien et le renforcement du système circulatoire. Il est strictement interdit:

  • Les aliments gras
  • Fumeur
  • Épicé
  • Marinades
  • Fast food
  • Graisses animales
  • café
  • Chocolat
  • Mayonnaise

Chaque plat doit être préparé avec un minimum de sel. Enrichir le régime avec des céréales, des légumes frais, des fruits et des produits laitiers fermentés aidera à réduire le taux de LDL dans le sang, à stabiliser la tension artérielle.

Chirurgie. C'est la dernière étape et la plus radicale du traitement. Il est utilisé dans le cas où tout ce qui précède ne donne aucun résultat. Elle peut se dérouler selon trois méthodes:

  • Endartériectomie caratidienne, son essence est de disséquer le vaisseau endommagé et d'éliminer la plaque.
  • L'angioplastie est une technique mini-invasive qui vous permet d'élargir la lumière du vaisseau avec un cathéter et de pousser à travers la plaque de cholestérol.
  • Le placement du stent dans les zones rétrécies empêche le rétrécissement ultérieur du vaisseau. Mais cette méthode peut entraîner des complications chez les patients et est donc rarement utilisée..

Chaque étape donnée est spécifique à différents patients. Cela est dû à une réponse différente aux médicaments, à la cause de la maladie et aux caractéristiques physiologiques du corps. Par conséquent, le traitement est prescrit par un spécialiste sur une base individuelle..

La structure du système vasculaire de la tête et du cou, ses pathologies et son traitement

Le système vasculaire de la tête et du cou comprend des artères vitales qui fournissent du sang oxygéné au cerveau, aux muscles faciaux, aux structures buccales et aux yeux. L'approvisionnement en sang comprend également des veines qui renvoient le sang privé d'oxygène vers le cœur et les poumons. Le tissu cérébral est considéré comme métaboliquement actif car il utilise environ 20% de tout l'oxygène et du glucose que le corps reçoit quotidiennement. Toute violation du flux sanguin vers le cerveau entraîne très rapidement une diminution des fonctions mentales, une perte de conscience et une ischémie prolongée - jusqu'à la mort.

Les vaisseaux de la tête et du cou fournissant le sang au cerveau sont représentés par des structures appariées:

  • vertébrés gauche et droit;
  • artères carotides communes gauche et droite.

Les artères vertébrales traversent le foramen transversal des vertèbres cervicales. Dans leur parcours, ils font don de plusieurs branches méningées, musculaires et vertébrales pour diverses structures. Les vaisseaux pénètrent dans le crâne par le foramen magnum et se rejoignent à sa base. De là, ils fournissent du sang aux structures du cerveau postérieur, y compris le tronc cérébral, le cervelet et la moelle allongée. Ce sont les régions occipitales qui sont responsables des fonctions de respiration, de régulation de la circulation sanguine et du rythme cardiaque..

Les artères vertébrales s'étendent des artères sous-clavières, situées dans la poitrine sous les clavicules, où les muscles du cou sont attachés. Par conséquent, leur état dépend de la posture et de l'état de la colonne cervicale..

L'anatomie des vaisseaux du cou a des caractéristiques, car les artères carotides vertébrales et internes ne sont pas des formations séparées. Les vaisseaux sont connectés dans le cercle artériel cérébral, situé à la base du crâne. Le cercle de Willis garantit que le cerveau est alimenté en sang même si l'une des artères principales est bloquée.

Les artères carotides gauche et droite sont divisées en deux branches:

  • les artères carotides internes passent dans le crâne par des trous, où à la base du cerveau, elles se ramifient dans les artères cérébrales antérieures et moyennes gauche et droite, qui irriguent les sites correspondants;
  • l'artère carotide externe est divisée en artères thyroïdiennes supérieures, pharyngées ascendantes, linguales, faciales, occipitales, auriculaires postérieures, maxillaires et temporales superficielles, qui assurent le flux sanguin vers la peau, les muscles et les organes. La plupart d'entre eux fournissent de l'oxygène à la tête et au visage, mais seulement la thyroïde supérieure et les structures pharyngées ascendantes dans le cou.

Trois paires de grosses veines renvoient le sang des tissus de la tête et du cou vers le cœur. Les veines vertébrales descendent à travers le foramen transversal des vertèbres cervicales, fournissant un écoulement de la moelle épinière, des vertèbres et des muscles du cou. Les structures superficielles à l'extérieur du crâne sont drainées par les veines jugulaires externes. La sortie de sang du cerveau est soutenue par des sinus veineux dans la dure-mère, qui se combinent dans les veines jugulaires entre les os occipital et temporal. Les spasmes des muscles du cou peuvent perturber l'écoulement du sang veineux, provoquant des maux de tête.

Les principales pathologies des vaisseaux du cou et de la tête

L'apport sanguin au cerveau est soutenu par seulement deux paires d'artères principales. Les problèmes avec les vaisseaux du cou provoquent des accidents cérébrovasculaires - aigus et chroniques. Avec une diminution du flux sanguin, les cellules commencent à souffrir de manque d'oxygène et de troubles métaboliques. Les principales pathologies des vaisseaux du cou et de la tête comprennent:

  1. Les accidents vasculaires cérébraux ischémiques sont causés par un blocage des artères par un caillot sanguin ou une embolie. Le plus souvent, les artères carotides et vertébrales se chevauchent partiellement, mais un apport sanguin réduit entraîne une famine cellulaire, une altération de la conduction du signal et un dysfonctionnement des zones ischémiques. Les tissus complètement exsangués meurent en cinq minutes, mais une pénombre se forme autour d'eux - une zone avec un métabolisme énergétique altéré. Ces cellules restent actives pendant encore trois heures..
  2. L'AVC hémorragique est provoqué par l'hypertension, la rupture d'un anévrisme ou une malformation vasculaire et se produit comme une complication du traitement anticoagulant. L'hémorragie intracérébrale se produit directement dans le tissu cérébral avec la formation d'un caillot sanguin - hématome. En fonction de sa taille, le risque d'œdème cérébral et d'augmentation de la pression intracrânienne augmente.
  3. Les artères carotides sont le plus souvent bloquées par des accumulations de lipides et de cholestérol, conduisant à l'athérosclérose. Un blocage sévère de la lumière est appelé sténose carotidienne. Le rétrécissement des artères conduit à des crises ischémiques transitoires - micro-accidents vasculaires cérébraux.
  4. Un anévrisme cérébral est un affaiblissement de la paroi vasculaire, entraînant son gonflement. Habituellement, une saillie se développe sur le site de la ramification du vaisseau. Les anévrismes sont causés par des malformations congénitales, l'hypertension artérielle, l'athérosclérose et un traumatisme crânien.
  5. Les malformations artério-veineuses sont des enchevêtrements de vaisseaux anormaux ou mal formés (veines et artères) avec un taux de saignement accru. Des modifications des vaisseaux sanguins se produisent dans diverses parties du corps. Les artères du cerveau sont affectées au cours du développement embryonnaire ou après une lésion cérébrale traumatique. Les malformations peuvent comprimer le tissu cérébral et provoquer des convulsions et des maux de tête. Ils se rompent parfois, provoquant une hémorragie intracérébrale ou sous-arachnoïdienne.

Les anomalies de l'anneau vasculaire - le cercle de Willis - entraînent divers symptômes dus à l'apport sanguin asymétrique au cerveau. Parfois, en raison du sous-développement des artères, la formation devient incomplète. Les piscines alimentées par l'artère cérébrale postérieure et le cortex optique souffrent, des migraines se développent, de la fatigue apparaît.

Artères carotides

Les artères carotides sont le plus souvent touchées par l'athérosclérose, une maladie vasculaire progressive. La pathologie est caractérisée par l'accumulation de dépôts graisseux le long de la couche interne des artères, ce qui conduit à la formation de plaque. La plaque dentaire est constituée de cellules musculaires lisses, de corps gras, de cholestérol, de calcium et de déchets cellulaires. L'épaississement de la paroi rétrécit les artères et réduit le flux sanguin vers le cerveau.

La physiopathologie de l'athérosclérose va au-delà d'un modèle passif simplifié d'accumulation de cholestérol dans l'espace subintimal des artères. Les scientifiques se concentrent sur les mécanismes de l'inflammation et de la réponse immunitaire dans la formation et la déstabilisation des plaques. L'inflammation chronique est un symptôme courant de maladie cardiaque, quel que soit le taux de cholestérol sanguin. Le stress chronique est reconnu comme l'un des facteurs de risque cardiovasculaire les plus importants d'AVC.

Le niveau de neutrophiles et de monocytes augmente après une situation stressante. Le stress augmente la concentration de norépinéphrine dans le sang et cette hormone interagit avec les récepteurs des cellules souches de la moelle osseuse. En réponse à cela, l'activité des leucocytes - molécules inflammatoires.

Le stress est associé à une activation anormale des nerfs sympathiques et à une diminution du flux sanguin en raison de l'interaction des récepteurs α-adrénergiques. Le niveau de norépinéphrine est élevé chez les patients souffrant d'hypertension artérielle, qui est l'un des principaux facteurs de l'athérosclérose et des accidents vasculaires cérébraux.

Entre les triangles délimités par les muscles du cou, il y a une région sterno-mastoïdienne rectangulaire, où se trouve l'artère carotide commune et sa bifurcation dans l'extérieur et l'intérieur. L'état de l'artère carotide dépend de la tension du muscle sternocléidomastoïdien. Le muscle est submergé en réponse à la réponse au stress lorsqu'une personne passe à une respiration superficielle.

La maladie de l'artère carotide peut être asymptomatique et des dépôts de cholestérol sont détectés accidentellement lors de l'examen. Même une sténose sévère ne se manifeste pas toujours. Les crises ischémiques transitoires, à la suite de l'athérosclérose des artères carotides, se produisent avec l'ajout de facteurs - activité physique, stress. Une diminution temporaire du flux sanguin dure de quelques minutes à une heure et les signes disparaissent complètement après une journée. Les signes d'une attaque ischémique transitoire comprennent:

  • faiblesse soudaine d'un bras et d'une jambe d'un côté du corps;
  • paralysie d'un bras ou d'une jambe d'un côté du corps;
  • violation de la coordination du mouvement;
  • confusion, diminution de la concentration, étourdissements, évanouissements et maux de tête;
  • engourdissement ou perte de sensation dans la peau du visage, des mains ou des pieds;
  • diminution temporaire ou vision floue;
  • diminution de la clarté et de l'intelligibilité de la parole.

Les lésions cérébrales irréversibles sont rares après un accident ischémique transitoire. Les symptômes de maladies vasculaires de la tête et du cou apparaissent bien avant le problème principal avec les migraines, la douleur lors de la rotation de la tête, la tension à l'arrière de la tête.

Artères basilaires

Les deux artères vertébrales se rejoignent pour former l'artère basilaire. Les vaisseaux qui traversent les trous dans les processus transverses fournissent un flux sanguin vers l'arrière du cerveau. Ces zones du cerveau contrôlent la respiration, la fréquence cardiaque, la déglutition, la vision, le mouvement, la posture ou l'équilibre. Les impulsions du système nerveux reliant le système nerveux central et la périphérie voyagent à l'arrière du cerveau.

Les signes de troubles vasculaires du bassin basilaire sont les suivants:

  • problèmes de prononciation, troubles de l'élocution;
  • difficulté à avaler;
  • vision double ou perte de vision;
  • engourdissement ou picotements sur votre visage ou votre cuir chevelu;
  • chutes soudaines;
  • vertiges;
  • déficience de mémoire.

Avant de traiter les vaisseaux de la tête et du cou avec des médicaments, il convient d'exclure les causes structurelles - du côté de la posture, des problèmes dans les régions cervicales ou thoraciques.

D'autres facteurs autres que le tabagisme, l'hypertension, le diabète et le cholestérol peuvent affecter la perméabilité artérielle et la circulation sanguine. Le plus souvent, cela est associé à des problèmes de posture, des spasmes des petits muscles du cou, provoquant la rotation des vertèbres et le pincement de l'artère. La cause n'est pas toujours une ostéochondrose ou une hernie cervicale.

La connexion entre les vaisseaux du cerveau et la vision nécessite simplement une évaluation des artères vertébrales, ainsi que les raisons de leurs courbures - l'état des muscles du cou. Parfois, les particularités de l'emplacement des vaisseaux sont détectées chez l'enfant, puis vous devez faire attention à la posture. Habituellement, ces enfants ont une épaule plus haute que l'autre..

Méthodes de diagnostic de l'état des vaisseaux sanguins

Toutes les personnes qui souffrent souvent de stress, de maux de tête et de tension cervicale doivent vérifier les vaisseaux sanguins. Le médecin envoie un examen instrumental uniquement en cas de symptômes persistants: déficience visuelle, plaintes d'étourdissements et d'acouphènes, engourdissement des mains.

La plupart des problèmes vasculaires sont diagnostiqués à l'aide de techniques d'imagerie:

  1. L'angiographie cérébrale ou la radiographie avec contraste implique l'introduction d'une substance à l'aide d'un cathéter sous le contrôle d'un fluoroscope et des images radiographiques ultérieures.
  2. Le duplex carotidien est un examen échographique des artères, la détection des plaques, des caillots sanguins et l'évaluation du niveau de flux sanguin dans les artères carotides. Méthode de diagnostic non invasive et rapide.
  3. La tomodensitométrie permet de bien visualiser l'état du tissu osseux, du sang, du cerveau et est utilisée dans le diagnostic des accidents vasculaires cérébraux hémorragiques. L'angiographie CT vous permet d'évaluer l'état des vaisseaux du cerveau et du cou au lieu de l'angiographie invasive.
  4. L'examen échographique Doppler permet d'examiner les vaisseaux superficiels et profonds, les veines. L'échographie est utilisée pour évaluer les artères carotides.
  5. Un électroencéphalogramme consiste à placer des électrodes sur le cuir chevelu pour évaluer les ondes cérébrales dans différentes zones.
  6. Une ponction lombaire est un test de diagnostic invasif qui consiste à prélever un échantillon de liquide céphalo-rachidien de l'espace autour de la moelle épinière avec une longue aiguille. Utilisé lors de la détection des saignements causés par une hémorragie cérébrale.
  7. L'imagerie par résonance magnétique est l'acquisition d'une image tridimensionnelle des structures corporelles à l'aide de champs magnétiques et de la technologie informatique. L'IRM est généralement utilisée pour visualiser le tronc cérébral et les parties postérieures du cerveau, pour évaluer les crises ischémiques transitoires.
  8. Un angiogramme par résonance magnétique est un test non invasif qui évalue l'état des artères de la tête et du cou. La numérisation vise à détecter les anévrismes, la sténose et les plaques athéroscléreuses.

Si la cause des symptômes n'est pas identifiée, l'IRM montre la norme en ce qui concerne les vaisseaux et les vertèbres, puis le patient est envoyé pour traiter des maladies psychosomatiques. Un neurologue prescrit des antidépresseurs pour les adultes et de la valériane pour les enfants..

Parfois, ils sont envoyés pour un massage, qui doit être fait avec soin. Les muscles spasmodiques réagissent à la stimulation avec les mains par des contractions répétées, donc des rechutes sont possibles sous forme d'étourdissements, augmentation de la pression artérielle.

Méthodes de traitement de base

Le traitement des vaisseaux de la tête et du cou se fait généralement lorsqu'il y a des symptômes d'autres maladies: hypertension, athérosclérose. Un mode de vie sain peut réduire les risques associés à ces dysfonctionnements. L'exercice réduit la probabilité d'accident vasculaire cérébral de 25%, et une alimentation adéquate et l'arrêt du tabac de 25% supplémentaires. Vous devez restaurer la santé à partir de petites choses: marcher plus, bien manger, limiter l'alcool et arrêter de fumer.

Le principal moyen de prévention en médecine est la médication. Si une pression artérielle élevée est détectée, des antihypertenseurs sont prescrits. Même s'il y a des plaintes concernant la colonne cervicale, des pilules sont utilisées pour améliorer la circulation sanguine ou des relaxants musculaires pour réduire les spasmes.

Le traitement des vaisseaux de la tête et du cou avec des remèdes populaires repose sur l'utilisation de l'ail pour le nettoyage, des compresses de moutarde. Aucun effet sur les spasmes vasculaires médiés par des déséquilibres musculaires et des situations stressantes.

À la maison, la respiration diaphragmatique convient pour soulager les effets du stress - avec l'expansion des côtes sur les côtés lors de l'inhalation. Dans ce cas, les épaules ne doivent pas se relever. Une telle respiration soulage les muscles et le fascia du cou, détend les vaisseaux. Pour corriger le déséquilibre musculaire, il est préférable de contacter les ostéopathes, mais évitez la manipulation des vertèbres.

Symptômes et traitement des maladies vasculaires du cou et de la tête

Les raisons

Le plus souvent, les vaisseaux de la tête et du cou sont affectés en raison du développement de l'athérosclérose. C'est le nom d'une maladie dans laquelle du cholestérol «nocif» se dépose sur les parois des artères et des veines et des plaques athéroscléreuses se forment. Ils interfèrent avec le flux sanguin normal et la saturation des tissus et des organes en oxygène et en nutriments.

Distinguer l'athérosclérose non sténosante et sténosante. Dans le premier cas, des dépôts de cholestérol sont observés le long de la paroi du vaisseau, ce qui ne provoque pas son rétrécissement significatif. Avec le type sténosant de l'évolution de la maladie, les plaques athéroscléreuses se développent en largeur, provoquant non seulement une vasoconstriction, mais également une formation excessive de thrombus. Facteurs de risque de développement de l'athérosclérose et des maladies des artères et des veines:

  • Moyen et vieillesse (selon la pathologie spécifique).
  • Surpoids et obésité.
  • Inactivité physique - manque d'activité physique.
  • Tabagisme et abus d'alcool.
  • Une mauvaise alimentation avec des quantités excessives de graisses animales, un manque de protéines, etc..

Certaines autres maladies peuvent provoquer le dépôt de cholestérol sur les parois des vaisseaux sanguins: hypertension artérielle, notamment compliquée par des crises périodiques, diabète sucré, syndrome de dysfonctionnement autonome et troubles métaboliques. L'hérédité est également un facteur important..

Symptômes

Diverses pathologies des vaisseaux du cou et de la tête peuvent provoquer des symptômes complètement opposés. Par exemple, avec la même dystonie végétative-vasculaire, une personne peut souffrir d'hyperactivité et de nervosité ou, au contraire, de faiblesse, de somnolence et d'évanouissement. Par conséquent, seul un spécialiste qualifié peut poser le bon diagnostic et déterminer la cause de la maladie. Les principaux symptômes des pathologies des vaisseaux du cou et de la tête comprennent:

  • Vertiges et maux de tête.
  • Sensation de lourdeur ou de tiraillement dans la tête.
  • Sensations lancinantes dans les tempes.
  • Somnolence, fatigue ou vice versa, hyperactivité et irritabilité.
  • Intolérance à une activité physique, même faisable.
  • Évanouissement déraisonnable.
  • Sautes d'humeur.
  • Engourdissement dans les bras ou les jambes.
  • Perte de vue.
  • Oubli, problèmes de mémoire et d'attention, et dans le futur - avec réflexion.
  • Changement de démarche pour mélanger ou hacher.
  • Dysfonctionnement grave du cerveau, à la suite duquel le patient ne peut pas coordonner ses mouvements, sa défécation et sa miction.
  • Démence progressive.

Les signes de maladies vasculaires de la tête et du cou sont classés par ordre d'apparition. Au début, une personne peut ne pas être dérangée par aucun symptôme, elle se sent bien et ne remarque pas de sauts de tension artérielle ou de manque d'oxygène dans le cerveau. Cependant, avec le temps, la maladie progresse et s'aggrave rapidement..

Diagnostique

Il existe de nombreuses méthodes modernes de détection des pathologies vasculaires. Cependant, il est nécessaire de commencer par une consultation avec un cardiologue et un neurologue. Les spécialistes écoutent le cœur, évaluent l'état du système nerveux et enregistrent les paramètres respiratoires.

Si nécessaire, des méthodes d'examen complémentaires sont également prescrites: examen Doppler, angiographie, IRM, TDM, échographie des vaisseaux sanguins et du cœur, etc. Rappelez-vous que les pathologies vasculaires sont souvent accompagnées de lésions cardiaques, un diagnostic complet est donc nécessaire.

Traitement

Le succès du traitement des maladies vasculaires doit commencer par le régime alimentaire et le mode de vie du patient. Prenez soin de la bonne alimentation équilibrée. Il est préférable de réduire ou d'éliminer complètement les matières grasses, frites, fumées, trop salées ou poivrées. Premièrement, ces repas provoquent une accumulation de graisse dans le corps, ce qui peut conduire à l'obésité. Deuxièmement, une alimentation déséquilibrée est dangereuse en raison du développement rapide de l'athérosclérose et d'autres pathologies qui provoquent des changements dans les vaisseaux..

Remplacez les viandes grasses par des viandes bouillies ou cuites à la vapeur et mangez plus souvent du poisson maigre et des fruits de mer. Excluez également l'eau gazeuse et réduisez la quantité de sel consommée au minimum - cela crée une charge supplémentaire sur le cœur et les vaisseaux sanguins, retient l'eau dans le corps. Les fruits et légumes frais sont considérés comme utiles pour les récipients, en particulier ceux qui sont riches en sélénium: oignons, ail, brocoli, légumineuses, noix, etc..

Une activité physique réalisable ne nuira pas: exercices de physiothérapie, gymnastique légère, natation, marche de course. Ils renforcent le muscle cardiaque et améliorent le bien-être humain. De plus, faire du sport vous aidera à perdre du poids..

Si nous parlons de traitement médicamenteux, les statines et les fibrates sont des médicaments importants - ils abaissent le taux de cholestérol, empêchent la re-formation des plaques athéroscléreuses et régulent généralement le métabolisme des lipides. Des antioxydants sont prescrits. Ces médicaments ralentissent le vieillissement et la mort des cellules des systèmes nerveux et cardiovasculaire, empêchant ainsi le développement de leurs pathologies.

Il peut être nécessaire de prendre des anticoagulants - des médicaments qui empêchent le sang de coaguler. L'utilisation de ces fonds vous aidera à vous protéger des caillots sanguins excessifs et des blocages vasculaires. Aux mêmes fins, des antiagrégants plaquettaires sont utilisés..

En tant que thérapie de soutien, des complexes vitaminiques et des préparations à haute teneur en minéraux utiles (calcium, ferrum, etc.) sont prescrits. Certains patients nécessitent des traitements de physiothérapie supplémentaires.

N'oubliez pas que seul un médecin qualifié peut correctement réfléchir aux mesures thérapeutiques. Ne vous soignez pas, c'est dangereux pour votre santé!

Qui guérit les vaisseaux de la tête et du cou

Qui guérit les vaisseaux de la tête et du cou

Symptômes et traitement des maladies vasculaires du cou et de la tête

Le plus souvent, les vaisseaux de la tête et du cou sont affectés en raison du développement de l'athérosclérose. C'est le nom d'une maladie dans laquelle du cholestérol «nocif» se dépose sur les parois des artères et des veines et des plaques athéroscléreuses se forment. Ils interfèrent avec le flux sanguin normal et la saturation des tissus et des organes en oxygène et en nutriments.

Distinguer l'athérosclérose non sténosante et sténosante. Dans le premier cas, des dépôts de cholestérol sont observés le long de la paroi du vaisseau, ce qui ne provoque pas son rétrécissement significatif. Avec le type sténosant de l'évolution de la maladie, les plaques athéroscléreuses se développent en largeur, provoquant non seulement une vasoconstriction, mais également une formation excessive de thrombus. Facteurs de risque de développement de l'athérosclérose et des maladies des artères et des veines:

  • Moyen et vieillesse (selon la pathologie spécifique).
  • Surpoids et obésité.
  • Inactivité physique - manque d'activité physique.
  • Tabagisme et abus d'alcool.
  • Une mauvaise alimentation avec des quantités excessives de graisses animales, un manque de protéines, etc..

Certaines autres maladies peuvent provoquer le dépôt de cholestérol sur les parois des vaisseaux sanguins: hypertension artérielle, notamment compliquée par des crises périodiques, diabète sucré, syndrome de dysfonctionnement autonome et troubles métaboliques. L'hérédité est également un facteur important..

Diverses pathologies des vaisseaux du cou et de la tête peuvent provoquer des symptômes complètement opposés. Par exemple, avec la même dystonie végétative-vasculaire, une personne peut souffrir d'hyperactivité et de nervosité ou, au contraire, de faiblesse, de somnolence et d'évanouissement. Par conséquent, seul un spécialiste qualifié peut poser le bon diagnostic et déterminer la cause de la maladie. Les principaux symptômes des pathologies des vaisseaux du cou et de la tête comprennent:

Vertiges et maux de tête.
Sensation de lourdeur ou de tiraillement dans la tête.
Sensations lancinantes dans les tempes.
Somnolence, fatigue ou vice versa, hyperactivité et irritabilité.
Intolérance à une activité physique, même faisable.
Évanouissement déraisonnable.
Sautes d'humeur.
Engourdissement dans les bras ou les jambes.
Perte de vue.
Oubli, problèmes de mémoire et d'attention, et dans le futur - avec réflexion.
Changement de démarche pour mélanger ou hacher.
Dysfonctionnement grave du cerveau, à la suite duquel le patient ne peut pas coordonner ses mouvements, sa défécation et sa miction.
Démence progressive.

Les signes de maladies vasculaires de la tête et du cou sont classés par ordre d'apparition. Au début, une personne peut ne pas être dérangée par aucun symptôme, elle se sent bien et ne remarque pas de sauts de tension artérielle ou de manque d'oxygène dans le cerveau. Cependant, avec le temps, la maladie progresse et s'aggrave rapidement..

Comment le diagnostic est confirmé

La principale méthode de diagnostic du rétrécissement des artères carotides et basilaires est l'angiographie CT. Cette méthode vous permet d'étudier une image volumétrique des vaisseaux sanguins étudiés et d'évaluer la force et les caractéristiques du flux sanguin. Contrairement à l'angiographie conventionnelle, la tomodensitométrie élimine le risque de complications des interventions chirurgicales associées à l'introduction du produit de contraste (avec l'angiographie CT, la solution est injectée dans la veine fémorale). Les contre-indications importantes de cette étude sont l'allergie à l'iode et aux médicaments contenant de l'iode, une obésité élevée, une grossesse, une tachycardie sévère ou une autre maladie cardiaque. L'utilisation de l'angiographie CT est contre-indiquée dans le diabète sucré décompensé, ainsi que dans l'insuffisance rénale ou cardiaque aiguë.

En présence de telles contre-indications, l'angiographie CT peut être remplacée par les types de diagnostic suivants (plus souvent en combinaison):

  • Échographie des vaisseaux du cou et de la tête (à l'aide de l'échographie Doppler);
  • imagerie par résonance magnétique;
  • détermination du taux de cholestérol dans le sang et étude de l'équilibre lipidique du sang;
  • étude instrumentale du pouls artériel (utilisé assez rarement).

Échographie des vaisseaux du cou

Un ECG est également utilisé pour identifier les facteurs de provocation et évaluer le travail du muscle cardiaque..

Méthodes de diagnostic de l'état des vaisseaux sanguins

Toutes les personnes qui souffrent souvent de stress, de maux de tête et de tension cervicale doivent vérifier les vaisseaux sanguins. Le médecin envoie un examen instrumental uniquement en cas de symptômes persistants: déficience visuelle, plaintes d'étourdissements et d'acouphènes, engourdissement des mains.

La plupart des problèmes vasculaires sont diagnostiqués à l'aide de techniques d'imagerie:

  1. L'angiographie cérébrale ou la radiographie avec contraste implique l'introduction d'une substance à l'aide d'un cathéter sous le contrôle d'un fluoroscope et des images radiographiques ultérieures.
  2. Le duplex carotidien est un examen échographique des artères, la détection des plaques, des caillots sanguins et l'évaluation du niveau de flux sanguin dans les artères carotides. Méthode de diagnostic non invasive et rapide.
  3. La tomodensitométrie permet de bien visualiser l'état du tissu osseux, du sang, du cerveau et est utilisée dans le diagnostic des accidents vasculaires cérébraux hémorragiques. L'angiographie CT vous permet d'évaluer l'état des vaisseaux du cerveau et du cou au lieu de l'angiographie invasive.
  4. L'examen échographique Doppler permet d'examiner les vaisseaux superficiels et profonds, les veines. L'échographie est utilisée pour évaluer les artères carotides.
  5. Un électroencéphalogramme consiste à placer des électrodes sur le cuir chevelu pour évaluer les ondes cérébrales dans différentes zones.
  6. Une ponction lombaire est un test de diagnostic invasif qui consiste à prélever un échantillon de liquide céphalo-rachidien de l'espace autour de la moelle épinière avec une longue aiguille. Utilisé lors de la détection des saignements causés par une hémorragie cérébrale.
  7. L'imagerie par résonance magnétique est l'acquisition d'une image tridimensionnelle des structures corporelles à l'aide de champs magnétiques et de la technologie informatique. L'IRM est généralement utilisée pour visualiser le tronc cérébral et les parties postérieures du cerveau, pour évaluer les crises ischémiques transitoires.
  8. Un angiogramme par résonance magnétique est un test non invasif qui évalue l'état des artères de la tête et du cou. La numérisation vise à détecter les anévrismes, la sténose et les plaques athéroscléreuses.

Si la cause des symptômes n'est pas identifiée, l'IRM montre la norme en ce qui concerne les vaisseaux et les vertèbres, puis le patient est envoyé pour traiter des maladies psychosomatiques. Un neurologue prescrit des antidépresseurs pour les adultes et de la valériane pour les enfants..

Parfois, ils sont envoyés pour un massage, qui doit être fait avec soin. Les muscles spasmodiques réagissent à la stimulation avec les mains par des contractions répétées, donc des rechutes sont possibles sous forme d'étourdissements, augmentation de la pression artérielle

Mesures de prévention

Afin d'éviter les spasmes des vaisseaux du cou et du cerveau, il est nécessaire:

  • Contrôler les émotions, surveiller l'état du système nerveux, éviter la surmenage.
  • Abandonnez complètement les mauvaises habitudes, passez au moins 2 heures en plein air chaque jour, observez la routine quotidienne, tempérez, n'oubliez pas la relaxation.
  • Établissez un rythme de sommeil - le corps doit se reposer au moins 8 heures par jour.
  • Ajustez la nutrition: abandonnez les aliments nocifs, privilégiez les légumes crus, les fruits, les baies, les herbes (en particulier le persil), l'ail, les carottes, le chou, à partir de boissons - thé vert. Tous les produits énumérés aideront les navires à maintenir leur élasticité..
  • L'utilisation de thé noir, de café, d'aliments gras et fumés n'est pas autorisée. Les cornichons et les aliments épicés doivent être consommés en quantités limitées.
  • Des méthodes de trempe telles que prendre une douche de contraste, verser d'abord de l'eau froide sur les pieds puis avec de l'eau froide aideront à renforcer le système vasculaire.

Ainsi, si un spasme des vaisseaux cervicaux se produit, vous pouvez essayer de vous aider vous-même, mais seulement pour atténuer temporairement la maladie. Dans les conditions causées par des troubles graves du corps, seul un médecin doit être engagé dans un diagnostic plus approfondi et la nomination d'un traitement adéquat..

Diagnostique

Si des symptômes de sténose des veines (artères) de la tête et du cou apparaissent, vous devriez consulter un neurologue. Les méthodes de recherche modernes utilisées en médecine permettent de diagnostiquer une sténose même mineure des vaisseaux de la tête et du cou. Les méthodes de détection des problèmes avec les veines et les artères qui transportent le sang vers le cerveau comprennent:

  1. Examen échographique: permet d'évaluer les vaisseaux de la tête et du cou tant à l'extérieur qu'à l'intérieur du crâne. L'étude elle-même ne cause aucune gêne ou douleur au patient.
  2. Balayage recto-verso: un mode de balayage par ultrasons qui vous permet de voir non seulement les vaisseaux du cerveau, mais également les tissus qui les entourent. En outre, en utilisant cette procédure, vous pouvez évaluer les paramètres du flux sanguin..
  3. Angiographie: un agent de contraste est injecté dans le lit vasculaire humain, après quoi des images radiographiques des artères étudiées sont prises.
  4. Tomodensitométrie: un tomographe permet de voir une image couche par couche des structures du cerveau, ainsi que d'évaluer l'état de ses artères et veines. Les données sont traitées à l'aide de programmes spéciaux.
  5. Imagerie par résonance magnétique: grâce à cette méthode, il est possible de voir une image volumétrique des structures et des vaisseaux sanguins du cerveau.

Après avoir effectué toutes les recherches nécessaires et étudié les symptômes, le médecin diagnostique le patient et prescrit un traitement.

Une personne souffrant de sténose des vaisseaux de la tête et du cou a besoin d'une thérapie de soutien à vie. Le traitement vise à éliminer les symptômes de la sténose, ainsi que la maladie qui a provoqué un dysfonctionnement vasculaire. Si l'athérosclérose est devenue la cause d'une vasoconstriction, la personne est libérée:

  1. Statines (Aktalipid, Vasilip): médicaments qui abaissent le taux de cholestérol sanguin et détruisent les plaques athéroscléreuses.
  2. Au lieu de statines, des fibrates peuvent être prescrits, par exemple Miskleron.
  3. Médicaments vasodilatateurs: soulagent les spasmes, élargissant ainsi la lumière des veines et des artères.

Si la sténose des vaisseaux de la tête et du cou est causée par une ostéochondrose, il suffit de limiter le traitement en prenant des antispasmodiques, par exemple No-shpy et Papaverine. Avec l'hypertension, un traitement complexe est indiqué, visant à normaliser la pression et à améliorer le fonctionnement des vaisseaux sanguins. Pour soulager les symptômes, des tranquillisants (phénazépam) et des médicaments contre les maux de tête (ibuprofène) sont indiqués.

En outre, le traitement de la maladie comprend la prise de vitamines (C, A, E), de sélénium et de médicaments contenant de l'iode. Les personnes présentant une sténose des vaisseaux de la tête et du cou devraient être plus souvent à l'extérieur et faire de l'exercice modérément. Le régime alimentaire comprend des légumes, des fruits, des baies, des céréales, du poisson de mer, de la viande maigre et des produits laitiers, ainsi que des noix et des fruits secs. Il est recommandé de limiter les aliments riches en cholestérol et en matières grasses, la restauration rapide et les plats cuisinés. Ne vous laissez pas emporter par le café, l'alcool et les boissons énergisantes

Il est important de faire attention au durcissement: douche contrastée, arrosage à l'eau froide, etc.

Quant à la médecine traditionnelle, leur utilisation doit être préalablement convenue avec un médecin. Pour éliminer les problèmes avec les vaisseaux de la tête et du cou, des fonds sont utilisés, notamment:

Les personnes souffrant de vasospasme de la tête et du cou doivent être surveillées régulièrement par un neurologue et suivre ses recommandations..

Tout est si joliment peint, j'ai fait le tour d'un groupe de neurologues, j'ai subi une IRM de la tête du cou, fait une bride des vaisseaux du cou, eeg, bu un tas de médicaments, fait environ 30 gouttes, la bride a montré un rétrécissement de l'artère vertébrale droite, aucun médicament n'aide, les neurologues sont tous autour de charlatans qui sont des grands-mères sucer actuel, la médecine gratuite fume généralement de côté. en général, je ne sais même pas quoi faire, qui contacter! (((

essayer de boire des pilules trental m'a beaucoup aidé

Concernant le traitement qui serait une fois pour toutes, je ne le trouve pas non plus, mais je connais le secret, j'ai un rétrécissement des artères droite et gauche, je bois du picamilon (il dilate les vaisseaux sanguins) 1 tonne par jour, de l'aspirine 1 comprimé par jour (cela dilue les caillots sanguins) et je bois Millepertuis (et comme sédatif et bon pour les reins), pas de café, de chocolat, d'alcool et encore plus de cigarettes, ils contractent les vaisseaux sanguins et si je bois pendant 2 mois j'oublie, et pendant 2 ans la pression n'a jamais augmenté et il n'y a pas eu de crises convulsives

Traitement

Un diagnostic de sténose des vaisseaux du cerveau et du cou signifie que le patient aura besoin d'un traitement tout au long de sa vie. Le traitement doit viser à éliminer le tableau clinique du spasme, cause immédiate du dysfonctionnement vasculaire. Il est réalisé de plusieurs manières.

Médicaments

Le choix du médicament est déterminé par la cause du développement de la pathologie. Si le vasospasme a été causé par l'athérosclérose, le programme de traitement comprend les groupes de médicaments suivants:

  • les statines abaissent le taux de cholestérol, ont un effet destructeur sur les plaques athéroscléreuses;
  • les vasodilatateurs aident à soulager les spasmes en dilatant les lumières dans les artères et les veines.

Les patients présentant une sténose vasculaire diagnostiquée, qui s'est développée dans le contexte de l'ostéochondrose cervicale, peuvent être limités au traitement avec des antispasmodiques. Le traitement d'un spasme résultant de l'hypertension doit être complet. La thérapie doit normaliser la pression artérielle, améliorer le fonctionnement des vaisseaux sanguins.

Assurez-vous de prendre des vitamines, des médicaments contenant de l'iode, du sélénium. Un exercice modéré, des promenades régulières au grand air contribuent à la saturation du corps en oxygène. Les aliments contenant des graisses, le cholestérol doivent être exclus de l'alimentation..

Façons folkloriques

Aujourd'hui, la thérapie des pathologies vasculaires n'est pas effectuée uniquement avec des produits pharmaceutiques. Souvent, ils sont complétés par des infusions à base de plantes..

Le traitement et la prévention des pathologies des vaisseaux de la tête et du cou avec des remèdes populaires doivent d'abord être convenus avec le médecin traitant.

Pour renforcer les vaisseaux sanguins, l'utilisation de la teinture de racine d'élécampane est efficace. Ils en boivent plusieurs fois par jour, 30 gouttes dissoutes dans 0,5 verre d'eau. La salade de fruits secs aide à améliorer la circulation sanguine. Pour sa préparation, moudre les raisins secs, les figues, les pruneaux, les noix et les abricots secs dans des proportions égales. Le mélange est conservé au réfrigérateur dans un récipient hermétique. Il doit être consommé dans 1 cuillère à soupe. l.

Pour le traitement des vaisseaux sanguins en médecine traditionnelle, des teintures à base d'ail et de citron sont activement utilisées. Un exemple de recette. Épluchez 1 kg d'ail, passez dans un hachoir à viande. La masse résultante est transférée dans un pot de 3 litres. L'espace restant dans le récipient est rempli d'eau et fermé par un couvercle. Laisser infuser 10 jours dans un endroit frais et sombre, remuer de temps en temps. L'infusion obtenue est filtrée, diluée avec du jus obtenu à partir de 1 kg de citrons. Prenez 1 cuillère à soupe. l. Afin de ne pas endommager la muqueuse de l'estomac, il est préférable de le faire après avoir mangé..

Régime

Dans le traitement des pathologies des vaisseaux du cou et de la tête, ce n'est pas seulement la prise de médicaments qui compte. Une bonne nutrition aide à restaurer les fonctions perdues. Le régime alimentaire quotidien des patients est basé sur les règles suivantes:

  1. Exclusion complète des plats gras, épicés, fumés, marinés, restauration rapide.
  2. Consommation limitée de sucre raffiné, café, mayonnaise, pâte à levure, chocolat.
  3. La quantité de sel doit être réduite au minimum.
  4. Il est préférable d'utiliser de l'huile végétale pour cuisiner.

Les patients doivent manger beaucoup de fruits, légumes, baies et fruits de mer de saison. Des variétés de poissons faibles en gras, toutes sortes de céréales, herbes, miel, jus de fruits frais sont également présentées..

Si vous suivez strictement le régime recommandé par votre médecin, vous pouvez obtenir une diminution de la pression artérielle, des taux de cholestérol.

Méthodes chirurgicales

Si le patient est en retard à la recherche d'une aide médicale, les médicaments et le régime ne donnent pas l'effet thérapeutique souhaité. Par conséquent, il est décidé d'utiliser des méthodes radicales. Certains d'entre eux:

  1. Endartériectomie carotidienne. Il consiste à couper l'artère endommagée afin d'éliminer la plaque.
  2. Angioplastie. Un cathéter est inséré dans la cavité du vaisseau, ce qui élargit les zones à problèmes. Une pression accrue pousse le bouchon de cholestérol.
  3. Stenting. Les parois des artères sont renforcées par une armature métallique.

Symptômes de diverses maladies vasculaires de la tête et du cou

De nombreuses maladies vasculaires sont connues dans la pratique médicale. Chacun d'eux a son propre tableau clinique. Mais le diagnostic final n'est posé que par un spécialiste sur la base des résultats de l'examen. Signes communs à toutes les maladies:

  • attaques aiguës de vertiges, accompagnées d'une perte de coordination, d'évanouissements;
  • douleur localisée à l'arrière de la tête - le principal symptôme de la sténose;
  • un état de léthargie, une fatigabilité rapide ou, au contraire, une irritabilité accrue;
  • activité physique limitée;
  • problèmes de mémoire, de concentration, l'apparition de signes de démence;
  • sensation de lourdeur dans la tête.

Cause de préoccupation - ces signes sont observés régulièrement.

L'athérosclérose

La cause la plus fréquente de violations. La maladie se développe dans le contexte de la formation de plaques athéromateuses sur la surface interne des artères. S'il n'est pas traité, le tissu conjonctif se développe progressivement, ce qui rend difficile l'approvisionnement complet du cerveau en sang. Les signes d'athérosclérose sont le plus souvent observés chez les personnes de plus de 50 à 60 ans..

La condition se produit dans le contexte de la prise régulière d'aliments gras, de l'inactivité physique, de troubles métaboliques. Les mauvaises habitudes sont également importantes - fumer, boire de l'alcool.

Spasmes

La condition s'accompagne d'un rétrécissement de la lumière entre les parois des capillaires, des vaisseaux sanguins. Cela peut être observé dans le contexte de l'angiospasme - une contraction musculaire réflexe intense. La raison en est peut-être les conditions suivantes:

  • dystonie végétative-vasculaire;
  • troubles du travail du cœur;
  • dysfonctionnement des reins, de la glande thyroïde.

Les facteurs provoquants comprennent également une hypothermie régulière, un surmenage, un manque de sommeil. Parmi les pathologies congénitales pouvant provoquer une sténose, on trouve:

  • sous-développement des vaisseaux du cou;
  • formations osseuses sur les vertèbres.

Hypertension

La principale caractéristique est l'hypertension artérielle. La sténose apparaissant dans ce contexte conduit au fait que les vaisseaux perdent leurs qualités élastiques. La pathologie peut provoquer des spasmes, une paralysie, une diminution voire une perte de sensibilité des membres.

Le tableau clinique est extrêmement rare. Par conséquent, les patients hypertendus doivent mesurer régulièrement leur tension artérielle. Si trois fois les résultats peuvent dépasser la marque de 140 mm Hg. Art., Vous devriez consulter un médecin.

Hernie de la colonne cervicale

La condition s'accompagne d'une rupture de l'anneau fibreux du disque intervertébral et de la sortie du noyau. Le tableau clinique est formé par les phénomènes suivants:

  • douleur dans la colonne vertébrale supérieure, qui augmente avec un changement de position de la tête;
  • engourdissement, picotements dans les mains;
  • faiblesse musculaire;
  • maux de tête, troubles de la coordination.

Les symptômes de la hernie sont les plus frappants. Par conséquent, la détection de la pathologie se produit dans les premiers stades. Surtout par rapport à d'autres maladies vasculaires.

Ostéochondrose

Modifications dystrophiques des disques intervertébraux de la colonne cervicale. La lésion s'étend également aux vertèbres, aux tissus mous et cartilagineux. Peut conduire au développement d'une hernie, appelée protrusion intervertébrale en médecine.

L'ostéochondrose est causée par un certain nombre de facteurs. Par exemple, des blessures à la colonne cervicale, le manque d'activité physique. En outre, maintien prolongé du cou dans une position inconfortable, prédisposition héréditaire, stress mental prolongé.

Traitement: médicaments, chirurgie et recommandations

Le traitement médicamenteux de la sténose des artères carotides peut être assez efficace, mais seulement si l'évolution est simple et qu'il n'y a pas d'autres maladies.

Drogues

Selon le degré de rétrécissement, les médicaments suivants peuvent être inclus dans le schéma thérapeutique:

correcteurs de microcirculation ("Actovegin", "Trental");

  • médicaments neuroprotecteurs (Pantogam);
  • médicaments vasodilatateurs à action antihistaminique ("Cinnarizine");
  • statines pour corriger les taux de cholestérol et la charge en cholestérol («atorvastatine»).

Le traitement comprend également la correction de la maladie sous-jacente, dans le contexte de laquelle il y avait un rétrécissement des vaisseaux du cou et de la tête. Par exemple, avec l'ostéochondrose, des médicaments du groupe AINS, des chondroprotecteurs et des myorelaxants à action centrale sont également prescrits. En présence de hernies intervertébrales, comprimant les vaisseaux sanguins de la colonne cervicale, elles sont réduites (chirurgicalement).

AVC ischémique, hémorragie cérébrale

Lignes directrices cliniques

Pour atteindre et maintenir une dynamique positive, il est également important que le patient suive les recommandations cliniques des spécialistes du mode de vie et de l'alimentation. Il est nécessaire d'exclure du régime tous les produits contenant une grande quantité de graisses et de cancérogènes (viandes fumées, saindoux, saucisses, etc.)

ainsi que des boissons alcoolisées et des épices chaudes. Environ 30% de l'apport alimentaire quotidien devrait être constitué de légumes et de fruits. Le même groupe comprend les baies et les légumes verts: leur utilisation peut améliorer la viscosité et la fluidité du sang et enrichir l'alimentation en vitamines et minéraux nécessaires..

Si le patient souffre de dépendance au tabac, vous devez contacter un spécialiste qui vous prescrira une thérapie complexe et vous aidera à faire face à la dépendance.

Dans le même temps, il est important de comprendre que l'envie de fumer est très difficile à corriger, par conséquent, l'observation par un narcologue ne suffit pas: dans la plupart des cas, les patients ont également besoin de l'aide d'un psychologue ou d'un psychothérapeute.

Il faut arrêter de fumer

Les personnes obèses doivent contrôler leur poids corporel, car l'excès de poids est l'un des principaux facteurs de développement de l'athérosclérose et d'autres pathologies vasculaires.

Les directives cliniques pour le traitement de l'insuffisance vasculaire causée par une vasoconstriction pathologique du cou comprennent également les points suivants:

  • contrôle de l'état psycho-émotionnel;
  • assurer une activité physique adéquate, correspondant à l'âge et au degré de forme physique;
  • sélection d'accessoires de sommeil anatomiques;
  • promenades régulières (nécessaires pour prévenir l'hypoxie).

Les promenades régulières sont très importantes

En tant que l'une des principales mesures pour le traitement complexe de la sténose, les experts appellent également la gymnastique thérapeutique et récréative. Des complexes d'exercices spéciaux pour la colonne cervicale aident à éliminer les spasmes musculaires, à augmenter le flux sanguin et lymphatique dans les vaisseaux, à améliorer les processus métaboliques dans les disques intervertébraux du cou, en réduisant le risque de changements dystrophiques et de dégénérescence des vertèbres adjacentes.

Gymnastique pour la colonne cervicale

Chirurgie

L'une des méthodes de traitement les plus efficaces et sûres de la vasoconstriction de la colonne cervicale est le stenting. L'essence de l'opération est d'installer un stent métallique spécial sous la forme d'une plaque tubulaire allongée, qui dilate la lumière interne de l'artère affectée et restaure sa capacité. Le taux de récupération dépend des caractéristiques individuelles du patient et est d'environ 3 à 10 jours. Dans certains cas, le patient est renvoyé à la maison le lendemain avec des recommandations pour l'observance d'un régime d'épargne et une visite de suivi chez un chirurgien et un neurologue après 10 jours..

Vidéo - Sténose de l'artère carotide

Les vaisseaux sanguins du cou sont l'une des artères les plus importantes du corps humain, car ils transportent le sang directement vers le cerveau. La vasoconstriction de la colonne cervicale est une pathologie dangereuse, que les médecins reconnaissent comme l'un des principaux facteurs déterminant le risque d'AVC ischémique. Il est nécessaire de traiter la maladie au stade initial, lorsque l'efficacité de la correction médicamenteuse atteint 70 à 90%. En l'absence de dynamique positive dans les 6 mois, l'utilisation de méthodes chirurgicales est indiquée.

Choisissez parmi les meilleures cliniques en fonction des avis et du meilleur prix et prenez rendez-vous

Afficher toutes les cliniques à Moscou

Afficher tous les spécialistes de Moscou

Vaisseaux de la tête et du cou: symptômes, traitement de la maladie

Vous aurez besoin de lire: 7 minutes

Les maux de tête inattendus, les étourdissements et les acouphènes sont familiers à presque tous les adultes.

Dans le même temps, certaines personnes sont notées pour l'oubli, quand, par exemple, il est difficile de se souvenir d'une date importante, de l'endroit où les clés ont été laissées, etc..

Certains attribuent cela au surmenage, tandis que d'autres disent en plaisantant qu'ils souffrent de sclérose. Souvent, la cause de ces symptômes est une sténose des vaisseaux de la tête et du cou, causée par une circulation altérée..

Mécanisme d'occurrence

À travers les vaisseaux et les veines, le sang fournit de l'oxygène et des éléments utiles à tous les tissus et cellules, assurant l'activité vitale normale des organes.

La déformation, le scories, l'accumulation de plaques de cholestérol rétrécissent les artères qui alimentent les cellules cérébrales en sang. En conséquence, l'élasticité des parois et la perméabilité des vaisseaux sont perdues.

Avec des spasmes des vaisseaux de la tête, à la suite d'une contraction prolongée et active, l'espace entre leurs parois diminue. Chez les personnes sujettes à une forte augmentation ou diminution de la pression, une réaction hypertensive est notée à ce moment. Les plaques athéroscléreuses, qui entraînent une altération de la circulation sanguine dans les vaisseaux du cerveau, de la colonne thoracique et cervicale, se forment comme suit:

  • Avec une alimentation déséquilibrée avec une grande quantité d'aliments gras et épicés, le taux de mauvais cholestérol (LDL) augmente dans le sang.
  • Les parois vasculaires perdent leur souplesse naturelle, des microfissures apparaissent dessus, se remplissant de petites plaques de cholestérol.
  • Les plaquettes, petites plaquettes qui aident le sang à coaguler, adhèrent aux plaques formées. Un caillot sanguin se forme, entraînant un blocage complet du vaisseau.

La sténose du cou commence principalement par un rétrécissement de l'artère carotide gauche ou droite.

Stades de la maladie

Les maladies vasculaires du cou et du cerveau se résolvent généralement sous une forme chronique ou aiguë. Sans traitement approprié, la forme aiguë peut entraîner un accident vasculaire cérébral ischémique ou une hémorragie cérébrale, qui est généralement mortelle.

La forme chronique de sténose se développe progressivement. Tout d'abord, il y a une fatigue accrue, puis des maux de tête insupportables sont notés. Parfois, le patient éprouve des étourdissements et des oublis. L'athérosclérose vasculaire chronique peut se développer pendant plusieurs années.

Les experts divisent conditionnellement la maladie en trois étapes:

  1. La première étape est considérée comme facile. Il disparaît sans symptômes visibles, car une légère diminution des performances, des maux de tête et de l'irritabilité sont attribués par beaucoup à la fatigue, à un changement brusque de temps, au stress.
  2. La deuxième étape, lorsque les vaisseaux du cou et de la tête sont rétrécis, s'accompagne d'une perturbation du fonctionnement des systèmes génito-urinaire et musculo-squelettique. La démarche d'une personne change sensiblement (il commence à bouger, à passer finement par-dessus ses jambes en marchant). Les extrémités peuvent devenir engourdies, perturbées par une fausse envie d'uriner. Le patient devient excessivement irritable, son humeur change souvent, ce qui provoque des incompréhensions et des querelles sans fondement. L'apparition de ces symptômes est une raison sérieuse pour se rendre à l'hôpital.
  3. Avec le rétrécissement des vaisseaux de la tête au dernier stade, un dysfonctionnement du cerveau se manifeste clairement. Le patient perd la coordination, commence à bouger lentement, comme s'il sentait le chemin. Au fil du temps, une personne perd la capacité de se déplacer de manière autonome et de rester debout. La vision diminue rapidement, l'élocution devient trouble, des signes de démence apparaissent.