Principal > Complications

Pathologies et maladies du cerveau: signes et symptômes de maladies

Le fonctionnement de tous les systèmes du corps est sous le contrôle du cerveau. Tout échec dans l'organisation de cet organe affecte instantanément le bien-être d'une personne. Cela est dû à la présence de connexions synoptiques entre les neurones de cette partie du système nerveux central et les tissus corporels, à l'aide desquels «l'analyseur principal» surveille le travail de chaque organe séparément et assure simultanément l'interaction de tous les systèmes du corps. Par conséquent, toute perturbation de l'organisation du système nerveux entraîne un dysfonctionnement de tout l'organisme..

Le plus souvent, les troubles du système nerveux central sont causés par des pathologies et des maladies du cerveau, qui conduisent à la destruction organique de la substance cérébrale, car en conséquence, la connexion entre l'organe et les centres nerveux du cerveau responsables de son activité est interrompue.

Que sont les maladies cérébrales

Dans le groupe des maladies caractérisées par la destruction de la substance cérébrale, des processus infectieux et oncologiques peuvent être attribués. Cette liste comprend également des pathologies dans la structure de l'organe, des anomalies de développement et des blessures mécaniques, car sous leur influence, une violation partielle de la circulation cérébrale peut se développer ou l'enrichissement du cerveau en oxygène peut s'arrêter complètement..

Toutes les maladies du système nerveux central peuvent être divisées en 2 grands groupes: congénitales et acquises. Les premiers sont généralement diagnostiqués immédiatement après la naissance de l'enfant ou après un certain temps, car ils provoquent des écarts évidents. Ceux-ci incluent l'hydrocéphalie et le retard de croissance intra-utérin.

Chez l'adulte, on retrouve le plus souvent des maladies acquises, comme la méningite, la maladie de Parkinson, etc..

Liste des maladies et leurs caractéristiques

L'activité de l'ensemble du système nerveux central vise à contrôler le corps. Par exemple, tout mouvement avec une main ou une vague de celui-ci est sous le contrôle du cerveau, qu'il ait été conçu ou soit arrivé spontanément, au niveau d'un réflexe.

À la suite du travail de cet organe, une personne peut parler, penser, analyser et mémoriser des informations. Par conséquent, toute violation de l'organisation du cerveau est caractérisée par le développement de certains symptômes..

Les spécialistes distinguent plusieurs groupes de maladies caractéristiques du système nerveux central:

  • Oncologique. Ils peuvent être à la fois malins et bénins. Ceux-ci comprennent, par exemple, les glioblastomes et les angiomes.
  • Infectieux. Développé sous l'influence de l'agent pathogène: neurosyphilis, méningite.
  • Lésion cérébrale traumatique: ecchymoses, coups, commotions cérébrales.
  • Maladies vasculaires génétiquement modifiées: anévrismes, accident vasculaire cérébral hémorragique, dystonie végétative-vasculaire.
  • Maladies auto-immunes: sclérose en plaques.
  • Maladies parasitaires: échinococcose, toxoplasmose, rage.
  • Pathologies héréditaires: maladie de Recklinghausen.

Bien que le mécanisme de développement de nombreuses maladies du cerveau soit mal compris, les méthodes de diagnostic modernes permettent de les identifier à un stade précoce de développement. Dans ce cas, l'essentiel pour le malade est de ne pas rater une telle opportunité: après tout, sa vie dépend souvent de la rapidité avec laquelle le traitement est commencé..

Les maladies cérébrales les plus courantes sont:

  • Encéphalopathie. Elle se caractérise par la destruction systématique de la matière cérébrale. Se développe dans un contexte d'échec du métabolisme intercellulaire. Des changements encéphalopathiques dans les structures du système nerveux central peuvent apparaître dans le contexte de processus inflammatoires, d'exposition à l'alcool, de substances toxiques, de pathologies vasculaires.
  • Démence sénile de type Alzheimer (maladie d'Alzheimer). Désigne les maladies neurodégénératives. Le plus souvent survient après 65 ans. À la suite du processus pathologique, une mort lente des cellules cérébrales se produit, ce qui conduit au développement des symptômes et manifestations correspondants de la maladie: démence et altération de la fonction motrice.
  • Anévrismes du système vasculaire du cerveau et de l'aorte. Ils se réfèrent à des pathologies de la structure des structures du système circulatoire du corps: sous l'influence de facteurs défavorables, par exemple en raison de poussées de pression artérielle et d'un affaiblissement du tissu musculaire, la paroi du vaisseau sanguin se stratifie et, à sa place, un renflement se forme sous la forme d'un sac rempli de sang - un anévrisme, qui peut ensuite éclater.
  • AVC hémorragique ou accident vasculaire cérébral aigu. Il se développe dans le contexte de dommages mécaniques à l'intégrité des vaisseaux sanguins du cerveau, à la suite desquels des saignements se produisent. L'hématome qui en résulte serre et déplace les structures de la moelle épinière, ce qui les fait gonfler.
  • La maladie de Parkinson. Désigne les maladies neurologiques chroniques. Fait généralement ses débuts après 65 ans. Caractérisé par un dysfonctionnement progressif de la substance noire.
  • Dystonie végétovasculaire. Il se développe dans le contexte d'un dysfonctionnement du système nerveux autonome. Elle se caractérise par une dérégulation du tonus des parois des vaisseaux sanguins de la tête.
  • Maladies oncologiques. Parfois, des tumeurs se forment dans les structures du cerveau. Ils peuvent être malins ou bénins, à croissance lente et agressifs. Mais dans tous les cas, leur présence conduit au développement de conséquences négatives: augmentation de l'ICP, œdème cérébral, etc..
  • Épilepsie. Il peut être acquis, c'est-à-dire se développer à la suite d'un TBI, ou congénital. Le patient lors d'une exacerbation (crise) ne peut pas contrôler ses actions, et son cerveau refuse de fonctionner correctement: de la mousse apparaît de la bouche, des convulsions, un essoufflement, un plissement de la langue se produit.

Causes et symptômes

Tout peut provoquer le développement de maladies cérébrales: infection, TBI, perturbations génétiques, retard dans le développement des structures du système nerveux central, exposition à des substances toxiques, alcool, exposition aux radiations, mauvaise alimentation, pratique de sports traumatisants et négligence des règles d'hygiène de base, comme en cas de blessure organisme avec des parasites.

Mais malgré cela, toutes les maladies du système nerveux central présentent des signes communs de dommages, qui se manifestent par des symptômes neurologiques spécifiques:

  1. attaques de maux de tête qui ne s'arrêtent pas avec des médicaments;
  2. un changement brutal des habitudes de comportement et de goût;
  3. problèmes de mémorisation et de reproduction des informations;
  4. l'oubli;
  5. déficience auditive, vision;
  6. troubles de la coordination des mouvements, tremblements des membres;
  7. muscle hyper- ou hypotonique;
  8. engourdissement d'une partie du corps;
  9. évanouissement;
  10. convulsions;
  11. rejetant la tête.

Les signes neurologiques caractéristiques d'une maladie spécifique dépendent de l'emplacement de la lésion et de sa taille.Par conséquent, pour clarifier le diagnostic, un examen complet de la tête et de ses structures doit être effectué.

Comment réduire vos risques de maladie cérébrale

Il n'existe pas de mesures préventives uniformes pour empêcher le développement de maladies des structures du système nerveux central. Cependant, il existe un certain nombre de règles, à la suite desquelles le risque de leur survenue est réduit..

Ceux-ci comprennent les éléments suivants:

  1. examens médicaux périodiques par un neurologue;
  2. protection de la tête pendant la saison froide (aide à éviter l'inflammation);
  3. respect des règles de sécurité lors de l'exécution d'un travail traumatisant, de la conduite d'une voiture;
  4. correction du métabolisme lipidique chez les patients atteints d'athérosclérose artérielle et de syndrome métabolique.

Malheureusement, pour le moment, les spécialistes ne peuvent pas prévenir les maladies génétiques du cerveau..

9 types de maux de tête qui cachent des problèmes de santé

Les gars, nous mettons notre cœur et notre âme dans Bright Side. Merci pour ça,
que vous découvrez cette beauté. Merci pour l'inspiration et la chair de poule.
Rejoignez-nous sur Facebook et VKontakte

L'Organisation mondiale de la santé affirme qu'entre 50 et 75% de la population adulte mondiale souffre de maux de tête. Beaucoup ne font pas attention à elle. La douleur est différente: plus ou moins intense, pulsante, pressante, aiguë ou sourde, et son foyer peut être localisé dans différentes parties de la tête. Cela peut être une maladie indépendante ou l'un des symptômes - alors cela s'appelle secondaire.

Sympa a découvert de quoi peut parler un mal de tête secondaire et quand contacter immédiatement un spécialiste..

1. Encéphalite

Avec l'encéphalite, des processus inflammatoires se développent dans le cerveau. Nous avons l'habitude de penser que cette maladie survient uniquement en raison d'une morsure de tique, ce qui signifie qu'il suffit de suivre les règles de sécurité pendant la saison chaude: se faire vacciner et faire attention en forêt. Cependant, tout n'est pas tout à fait ainsi.

L'agent causal de l'encéphalite peut être, par exemple, les virus de l'herpès, certains types de microbes et même la vaccination (dans de rares cas). La maladie a tout un groupe de symptômes: réactions inflammatoires générales du corps, focales (en fonction de la zone touchée du cerveau) et cérébrales. Vous devez être prudent si vous avez remarqué des signes de chaque groupe, par exemple, avec un mal de tête, de la fièvre, des troubles du tractus gastro-intestinal, une violation du tonus musculaire et de la sensibilité.

2. Effets de la tyramine

La tyramine est une toxine qui peut déclencher des migraines. On le trouve dans des aliments tels que les bananes, le bacon, le jambon, les avocats et les fromages odorants. Aimez-vous vous régaler de gorgonzola, gruyère ou roquefort, et souffrez en même temps souvent de migraines? Ces aliments peuvent aggraver votre douleur. Essayez de réduire la quantité dans votre alimentation et surveillez les changements.

Les maladies du cerveau peuvent être facilement ignorées ou mal comprises

Le cerveau est le centre de contrôle du corps, responsable de l'intelligence, de la parole, du mouvement et de la régulation des organes. Un cerveau sain est rapide et efficace. Presque tout ce que nous faisons, disons et pensons est contrôlé par notre cerveau, de sorte que ses dommages peuvent affecter tous les aspects de la vie..

Les troubles cérébraux sont souvent appelés incapacités latentes car ils peuvent causer de graves problèmes de comportement et de réflexion. Dans de nombreux troubles cérébraux, il n'y a souvent pas de changement physique visible - les problèmes peuvent donc être facilement ignorés ou mal compris. Même un traumatisme de contact avec le cerveau peut ne pas laisser de cicatrices visibles pour indiquer où se trouvait la blessure..

Les lésions cérébrales peuvent affecter de nombreuses choses:

  • Mémoire,
  • attitude,
  • et même de la personnalité.
  • Parfois, même les membres de la famille qui considèrent leur parent paresseux ou difficile à communiquer ne savent pas que cela est causé par un trouble cérébral.

Divers facteurs entraînent un dysfonctionnement du cerveau:

  • la maladie est la cause la plus fréquente de lésion fonctionnelle,
  • lésion cérébrale traumatique - à la suite d'un coup, pousser,
  • anomalies génétiques.

Changements dans les processus cérébraux

Un trouble cérébral n'est pas une déficience intellectuelle.

  • L'intelligence n'est généralement pas affectée,
  • bien qu'il y ait généralement des changements cognitifs tels que
    • problèmes de mémoire,
    • concentration et
    • Attention.
  • Ce n'est pas non plus une maladie mentale, même si elle peut augmenter les risques de troubles mentaux tels que la dépression et l'anxiété..

Un trouble cérébral survient lorsqu'il y a des dommages ou une anomalie dans le cerveau après la naissance pour une raison quelconque, telle que:

  • Chutes, accidents, voies de fait, commotions cérébrales et autres blessures
  • Accident vasculaire cérébral et autres maladies vasculaires
  • Hypoxie - manque d'oxygène (par exemple, après une noyade)
  • Maladie d'Alzheimer et autres démences
  • Maladies dégénératives (p. Ex., Démence, maladie de Parkinson)
  • la maladie de Parkinson
  • Alcool et autres drogues
  • Tumeurs du cerveau
  • Épilepsie
  • Infections et maladies (comme la méningite).

Les problèmes cérébraux peuvent toucher n'importe qui, mais malheureusement ils affectent souvent les personnes les plus vulnérables de la société, telles que les sans-abri et les survivants de violence domestique..

Impact de la déficience cérébrale

Les effets à long terme pour chaque personne seront différents et varieront en fonction du type de trouble cérébral. Par exemple, des troubles tels que la maladie de Parkinson et la sclérose en plaques laisseront notre cognition (comme notre capacité à penser) intactes, mais auront un effet dramatique sur la capacité du corps à contrôler les mouvements..

D'autres troubles entraîneront plus d'effets cognitifs, tels que:

  • Problèmes de mémoire
  • Fatigue et mauvaise concentration
  • Manque d'initiative et de motivation
  • Irritabilité, colère et facilement agité
  • Comportement inapproprié
  • Estime de soi, dépendance et manque de compréhension
  • Réponses lentes et mauvaises compétences sociales
  • Mauvaise résolution de problèmes
  • Dépression et manque de contrôle émotionnel
  • Comportement impulsif.

Les effets physiques peuvent varier considérablement d'un trouble à l'autre. Certains des plus courants sont:

  • Troubles du mouvement et paralysie
  • Perte de goût et d'odeur
  • Vertiges et problèmes d'équilibre
  • Épilepsie et convulsions
  • Maux de tête
  • Problèmes oculaires et auditifs
  • La douleur chronique.

Types de maladies cérébrales

Maladie traumatique
La maladie cérébrale traumatique est causée soit par un coup à la tête, soit par une tête qui est forcée d'avancer ou de reculer rapidement.

Le tissu cérébral peut être affecté par:

  • Pause,
  • élongation,
  • pénétration,
  • il peut être meurtri ou enflé.
  • Des saignements peuvent survenir.
  • accidents de la route,
  • attaques,
  • tomber,
  • accidents sportifs,
  • violence domestique et
  • secouer les petits enfants.

Les effets peuvent être temporaires ou permanents et vont de blessures légères, comme être momentanément étourdi en jouant au football, à des blessures très graves pouvant entraîner une perte de conscience à long terme..

En plus de la lésion cérébrale causée par le traumatisme initial, il existe des effets secondaires qui peuvent résulter de saignements, de contusions, d'un manque d'oxygène et d'une augmentation de la pression à l'intérieur du crâne..

Dans ce cas, une personne peut avoir:

  • nausées, jusqu'à vomissements
  • difficulté à prononcer des mots et à faire une phrase
  • problèmes de mémoire
  • saignement d'oreille
  • perte de sensibilité
  • paralysie.

Manque d'oxygène - lésion cérébrale hypoxique.
L'hypoxie survient chez les personnes qui se noient presque et dans les tentatives de suicide infructueuses telles que la pendaison ou l'intoxication au monoxyde de carbone. Il en résulte généralement de graves lésions cérébrales car de grandes zones du cerveau sont touchées..

Tumeurs du cerveau.
Les tumeurs cérébrales peuvent être à la fois malignes et bénignes. Elles perturbent le fonctionnement normal des cellules saines ou entraînent leur mort. Les causes sous-jacentes des tumeurs cérébrales sont inconnues. Ils peuvent survenir chez des personnes de tout âge, apparaître dans la tête elle-même ou l'atteindre lorsqu'elle se développe à partir d'autres organes. Certaines tumeurs peuvent être dues à une infection.

Les symptômes dépendront de la taille et de l'emplacement de la tumeur, la plus courante -

  • maux de tête, étourdissements,
  • nausées Vomissements,
  • engourdissement des membres,
  • changements de parole, de vision, d'audition,
  • problèmes de coordination.

Conditions neurodégénératives.
Certaines maladies entraînent une altération de la conduction ou la mort des nerfs. Ce sont des maladies très complexes..

  • Dans la sclérose en plaques, le revêtement de certaines cellules nerveuses est détruit, qui meurent par conséquent. La cause exacte de ceci est inconnue et il n'y a pas de remède, bien qu'il existe des traitements qui peuvent réduire les symptômes..
  • La maladie de Parkinson est associée à la perte de cellules neuronales dans diverses parties du cerveau. En conséquence, la personne devient moins capable de diriger ou de contrôler ses mouvements. La cause exacte de la maladie de Parkinson est inconnue et le vieillissement est le seul facteur de risque. Les effets de la maladie comprennent la lenteur des mouvements, la raideur musculaire, les tremblements et les problèmes d'équilibre.
  • La maladie d'Alzheimer représente environ deux cas de démence sur trois. Les causes sont mal comprises, mais les gènes jouent un rôle important et il n'y a pas de remède. Les plaques et la confusion dans le cerveau se développent généralement plus tard dans la vie et entraînent des problèmes de mémoire à court terme, de désorientation, de sautes d'humeur et de problèmes de comportement. L'espérance de vie est de trois à neuf ans après le diagnostic.

AVC et autres maladies vasculaires.
Un accident vasculaire cérébral survient lorsque l'apport sanguin au cerveau est perturbé. Les artères du cerveau se bloquent, se cassent ou saignent, ce qui empêche l'oxygène et les nutriments d'atteindre les cellules cérébrales. Lorsque ce manque d'approvisionnement en sang se produit dans le cœur, cela s'appelle une crise cardiaque, dans le cerveau, un accident vasculaire cérébral. Les effets varient considérablement, selon la zone touchée, car différentes parties du cerveau sont responsables de la pensée, de la compréhension, du mouvement et de nos sentiments. L'effet d'impact détermine également le degré de carence sanguine.

Les infections.
Les infections peuvent endommager le cerveau et même entraîner la mort très rapidement, c'est pourquoi une attention médicale urgente est ici importante..

Les substances infectieuses peuvent provoquer la mort cellulaire en appliquant une pression si le cerveau gonfle (encéphalite) ou si le tissu entourant le cerveau gonfle (méningite), ou peuvent tuer les cellules par infection directe. Les infections virales peuvent entraîner des dommages indirects qui peuvent se manifester par des troubles de fatigue tels que le syndrome de fatigue chronique.

  • La méningite est une inflammation des membranes protectrices qui recouvrent le cerveau et la moelle épinière, entraînant une forte fièvre, des maux de tête, une sensibilité à la lumière, de la confusion et parfois des convulsions. Les causes les plus courantes de méningite sont les virus, les bactéries, les champignons et les protozoaires.
  • L'encéphalite est une tumeur cérébrale causée par des virus ou des bactéries qui peuvent être introduits dans le corps par des piqûres d'insectes, des aliments contaminés ou d'autres infections et maladies existantes. Les symptômes comprennent une démarche instable, une somnolence, une confusion, de la fièvre, des maux de tête, une photosensibilité, des convulsions, une paralysie et une altération de la cognition.

Encéphalopathie.
Diverses raisons peuvent conduire à une altération du fonctionnement du cerveau, qui se traduit par une confusion et une perte de mémoire, mais les plus courantes sont l'intoxication alcoolique, chimique, traumatique, hypoxique, hépatique..

L'encéphalopathie est aiguë et chronique. Les dommages au cerveau et la capacité de l'aider dépendent de sa forme..

Épilepsie.
L'épilepsie implique de courts épisodes répétitifs d'activité électrique anormale dans le cerveau entraînant des convulsions et une perte de conscience incontrôlées, ou simplement une perte de conscience à court terme. La cause exacte est inconnue, mais la plupart des crises récurrentes peuvent être évitées avec des médicaments. Bien que l'épilepsie soit en soi un trouble cérébral, elle peut également être causée par d'autres troubles, tels que des lésions cérébrales traumatiques.

Diagnostique

Les tests neurologiques comprennent des tests de vision, d'audition et d'équilibre. Si une anomalie est suspectée, le médecin prescrira une imagerie diagnostique du cerveau à l'aide d'une tomodensitométrie, d'une imagerie par résonance magnétique ou d'une tomographie par émission de positons..

Avec l'introduction active de la composante technologique des soins de santé dans notre vie, aujourd'hui, ce n'est pas un problème de trouver une IRM du cerveau à Saint-Pétersbourg.Les adresses et les prix peuvent être trouvés sur Internet pour toutes les grandes villes de Russie.

Une autre étude possible est une ponction, pour examiner le liquide dans le cerveau et la moelle épinière. Il est prescrit lors de la recherche d'un saignement ou d'une infection..

La possibilité de guérison dépend du diagnostic correct, de l'équipement médical et de la ressource réparatrice de l'organisme lui-même. Le traitement de certaines maladies cérébrales n'est pas encore possible, mais les mesures prises peuvent aider le patient à conserver son indépendance..

Neurologie: symptômes cérébraux généraux de lésions cérébrales

Le cerveau régule et coordonne le travail de tous les organes et systèmes du corps humain, assure leur connexion, les unissant en un seul tout. Le cerveau est composé de neurones qui génèrent des impulsions électriques via des connexions synaptiques. C'est ainsi que l'activité du corps humain est contrôlée. Le cerveau assure le traitement des informations sensorielles, qui sont transmises par les sens, contrôle les mouvements, est responsable de l'attention et de la mémoire, de la coordination, perçoit et génère la parole. Grâce au cerveau, une personne a la capacité de penser.

Cependant, en raison de maladies, le travail du cerveau est perturbé et entraîne ainsi un dysfonctionnement du travail d'autres organes et systèmes. La maladie, du nom du neurologue qui en a décrit les premiers symptômes, est devenue assez courante et, hélas, incurable..

Que sont les maladies cérébrales

Il s'agit d'un vaste groupe de maladies, principalement associées à des lésions du système nerveux central, bien que les processus cancéreux, les anomalies dans le développement du cerveau et ses blessures puissent également être attribués à cette catégorie de maladies. Les affections de cet organe sont également fréquentes chez les hommes et les femmes, les adultes et les enfants. Seules certaines maladies sont typiques d'un certain âge. Certains d'entre eux sont diagnostiqués même pendant la période néonatale, par exemple, une hydrocéphalie ou un retard de croissance intra-utérin. Les pathologies acquises sont plus souvent diagnostiquées dans la population adulte..

Problèmes cérébro-vasculaires à un jeune âge

Dystonie végéto-vasculaire

Les violations dans le travail de l'ANS, exactement comme les troubles hormonaux, peuvent provoquer un rétrécissement des vaisseaux de la tête, dont le motif peut être une bagatelle apparemment insignifiante. Cette condition a de nombreux noms (dystonie neurocirculatoire, dystonie végétative-vasculaire, dysfonctionnement végétatif, etc.), apparaît même dans l'enfance ou l'adolescence, a généralement une prédisposition héréditaire et accompagne une personne tout au long de sa vie. La paroi vasculaire elle-même en souffre peu, mais les symptômes d'inconfort au niveau de la tête peuvent être importants, car les vaisseaux ne sont pas capables de s'adapter rapidement, ce qui se reflète dans l'état de santé. Une baisse ou une augmentation de la pression artérielle, une augmentation de la fréquence cardiaque, des nausées, des vomissements peuvent provoquer une réaction des vaisseaux de la tête, dont le rétrécissement sera accompagné des symptômes énumérés, des étourdissements, de la transpiration et parfois des évanouissements. Cercle vicieux.
Le traitement du dysfonctionnement autonome est à long terme et dans la plupart des cas symptomatique. En raison du fait que le système nerveux central initie souvent un autre paroxysme (crise, crise), l'aide d'un psychologue et la nomination de tranquillisants et d'antidépresseurs sont souhaitables. Une grande attention est accordée au régime de travail, de repos et de nutrition. Pour la dystonie végétative-vasculaire, le traitement avec des remèdes populaires est très approprié.

Migraine

Ou migraine (hémicranie) - une lésion paroxystique des vaisseaux artériels de la tête. La maladie a également une prédisposition héréditaire et se caractérise par l'expansion des artères extracrâniennes (vasodilatation) et le spasme simultané des petits vaisseaux (vasoconstriction) qui alimentent le cerveau. Naturellement, ce phénomène provoque de graves maux de tête, qui peuvent être très difficiles à gérer, car les antispasmodiques habituels prescrits pour soulager les spasmes des vaisseaux de la tête ne aideront pas seulement ici, mais aggraveront également la situation..

Ceci est un exemple de migraine classique, mais il existe d'autres formes:

  • Migraine associée, caractérisée par des manifestations focales résultant d'une ischémie ou d'un œdème en phase de vasoconstriction;
  • Migraine de l'artère principale, caractérisée par des signes d'insuffisance vertébrobasilaire;
  • Migraine irrégulière (dysphrénique) chez les enfants, avec des symptômes vifs et accompagnée d'un comportement irrationnel et d'une agressivité;
  • Migraine post-traumatique, dont le facteur provoquant est une lésion cérébrale traumatique;
  • Types rares de migraines: syndrome d'Alice au pays des merveilles, cervicogénie, état migraineux.

En règle générale, une migraine est traitée par un neurologue, qui examine d'abord le patient, établit son type, puis prescrit des médicaments pour soulager la souffrance d'une personne.

Liste des maladies

Le travail quotidien du cerveau est la coordination et le contrôle des mouvements, la génération de la parole, la concentration de l'attention, la mémorisation des faits, etc. Cet organe contrôle le travail de tout l'organisme, par conséquent, avec ses maladies, une variété de symptômes apparaissent, bien que le principal soit le mal de tête. En fonction de la source de développement, les maladies cérébrales sont réparties dans les groupes suivants:

  • néoplasmes - méningiome, gliome;
  • infections - tuberculome, neurosyphilis, méningite;
  • blessures - blessures par balle, coups, contusions;
  • pathologies vasculaires - accident vasculaire cérébral, dystonie vasculaire;
  • maladies immunitaires - sclérose en plaques;
  • invasions parasitaires - cysticercose;
  • pathologies héréditaires - maladie de Recklinghausen.

De nombreuses maladies ne sont pas encore entièrement comprises, bien qu'elles puissent être détectées à un stade précoce grâce aux méthodes de diagnostic modernes. Les maladies cérébrales les plus courantes sont les suivantes:

  • Encéphalopathie. Elle peut être congénitale ou acquise. Dans ce dernier cas, les modifications dystrophiques du tissu cérébral sont associées à des infections, des traumatismes, de l'alcoolisme, des maladies vasculaires.
  • La maladie d'Alzheimer. Causé par des dommages au cortex cérébral, ce qui entraîne des troubles neuropsychologiques et une altération flagrante de l'intelligence.
  • Anévrisme de l'aorte et des vaisseaux cérébraux. Il se forme à la suite de leur expansion, grâce à laquelle un sac rempli de sang se forme. Il peut se rompre et provoquer des saignements dans la cavité crânienne..
  • Accident vasculaire cérébral. Il s'agit d'une violation de la circulation cérébrale associée à une pression artérielle élevée, un blocage des vaisseaux sanguins par des plaques athéroscléreuses, une anémie aplasique ou d'autres maladies du sang.
  • La maladie de Parkinson. Il s'agit d'une lésion sélective des neurones cérébraux qui affecte les personnes âgées de 60 à 65 ans..
  • Dystonie végétovasculaire. Associé à un apport sanguin altéré au cerveau et au rétrécissement de la lumière des vaisseaux sanguins.
  • Démence. Une autre maladie fréquente chez les personnes âgées. Chez les jeunes, il survient lors d'un traumatisme crânien (TCC) ou d'un AVC. La maladie est une diminution des performances mentales.
  • Tumeurs. Ils sont bénins et malins. La prolifération du tissu cérébral entraîne une augmentation de la pression intracrânienne.
  • Épilepsie. Chez la plupart des patients, il est congénital, mais il peut se développer après un TBI. La maladie se manifeste par une crise dans laquelle une personne tombe avec un grand cri. Le patient a de la mousse à la bouche, une respiration rauque, des convulsions se développent.

De la naissance ou des circonstances?

Anévrisme. Vous pouvez naître avec ou l'acquérir dans le processus de la vie. La protrusion pathologique et les modifications de la paroi menacent de rupture du vaisseau et d'hémorragie, qui, en règle générale, est fatale si le vaisseau est grand. Si l'anévrisme est diagnostiqué en temps opportun et opéré avant la rupture de la paroi artérielle, on peut espérer une issue favorable. L'essence du problème est que l'anévrisme ne donne pas toujours des symptômes prononcés (troubles de l'audition, de la vision, de la parole, des maux de tête paroxystiques, etc.), il peut donc se développer inaperçu et ne sera trouvé que sur la table du pathologiste, en tant que cause du décès d'un jeune homme.

La malformation artérioveineuse est souvent congénitale et survient lorsque le sang circulant dans les artères ne passe pas par le lit capillaire (il est simplement absent), mais est évacué directement dans les veines. Cette pathologie, comme l'anévrisme, est aussi souvent la cause de décès en cas d'AVC hémorragique. La maladie peut ne pas se manifester pendant une longue période et les conséquences d'une telle structure anatomique peuvent être les plus graves. Traitement des malformations artério-veineuses - opératoire.

Les complications graves des modifications pathologiques des vaisseaux sanguins sont les accidents vasculaires cérébraux ischémiques (infarctus cérébral) et hémorragiques (hémorragie), qui non seulement entraînent une invalidité, mais constituent souvent une menace directe pour la vie du patient..

De nombreux troubles sont causés par une insuffisance vertébrobasilaire (VBI) et, par conséquent, une violation du flux sanguin normal dans les vaisseaux du cerveau. La cause la plus importante de VBI est considérée comme une ostéochondrose de la colonne cervicale, qui commence à se développer assez tôt (à partir de 30 ans) et est souvent associée à des activités professionnelles. Le processus athéroscléreux et l'hypertension artérielle contribuent au rétrécissement de l'artère basilaire. Bien sûr, la restauration du flux sanguin dans une artère aussi importante pour la tête doit commencer par l'élimination des conditions préalables à la survenue d'un VBI, c'est-à-dire pour traiter les maladies qui entraînent une compression du vaisseau ou une diminution de sa lumière.

Les raisons

Un certain nombre de maladies cérébrales sont héréditaires et ne peuvent donc pas être traitées. Les anomalies génétiques sont transmises d'un père ou d'une mère à un enfant de sexe masculin. Pour cette raison, si l'un des époux a une maladie cérébrale, il lui est conseillé soit de ne pas avoir d'enfants, soit de ne donner naissance qu'à une fille. Le reste des pathologies de cet organe peut se développer sous l'influence des facteurs de risque suivants:

  • les maladies infectieuses telles que la rage ou le VIH;
  • des pathologies spécifiques telles que la syphilis, le SIDA;
  • vascularite;
  • blessures au cou ou à la tête;
  • hypertension;
  • athérosclérose des artères;
  • actions des rayonnements radioactifs et électromagnétiques;
  • tabagisme, abus d'alcool;
  • malnutrition, malnutrition;
  • exposition aux produits chimiques;
  • l'usage de drogues.

Anévrisme

Un anévrisme cérébral est une petite dilatation de la lumière du vaisseau. Il apparaît à la suite d'une violation de l'élasticité de sa paroi. Elle ne se montre d'aucune façon jusqu'à ce que sa rupture se produise. Dans ce cas, les symptômes sont similaires à ceux de l'AVC hémorragique:

  • l'apparition de nausées avec vomissements;
  • perte de conscience;
  • étourdissements fréquents;
  • augmentation de la transpiration;
  • incapacité à percevoir la parole et à parler;
  • incapacité à contrôler la miction et les selles;
  • assombrissement des yeux;
  • engourdissement sévère des membres ou du visage.

Le traitement de l'anévrisme consiste en une ablation chirurgicale de la zone endommagée du vaisseau.

Symptômes

Le tableau clinique est déterminé par le type et l'emplacement des lésions cérébrales. Un symptôme courant de dommages à cet organe est le mal de tête. Il a un caractère différent: aigu ou douloureux, serrant ou éclatant, continu ou temporaire. La présence d'une maladie cérébrale peut également être suspectée par les signes de la liste suivante:

  • convulsions;
  • évanouissement;
  • changement d'odeur;
  • difficulté de concentration;
  • déficience auditive, vision;
  • gonflement;
  • problèmes de mémoire;
  • sautes d'humeur;
  • faiblesse musculaire;
  • déviations de comportement;
  • tonus musculaire occipital;
  • perte d'appétit;
  • engourdissement des membres;
  • nausées matinales;
  • violation de l'équilibre et de la coordination;
  • difficulté à se concentrer.

Encéphalopathie alcoolique

C'est l'une des variétés de psychoses alcooliques. La maladie se développe en raison de l'abus régulier de boissons alcoolisées, ce qui entraîne la mort des neurones - les cellules du cerveau. L'encéphalopathie alcoolique est caractérisée par de nombreux symptômes différents, mais les principaux sont des troubles mentaux, tels que:

  • problèmes de sommeil sous forme de cauchemars, somnolence diurne, cauchemars;
  • perte de mémoire, détérioration de l'intelligence;
  • irritabilité;
  • changements dans le fond émotionnel sous forme de crises de rage;
  • hallucinations;
  • anxiété.

Dans le contexte de ces symptômes, un trouble digestif est observé, qui s'accompagne de nausées, de vomissements, de diarrhée et de malaise. Le patient a une aversion pour les aliments riches en protéines et en graisses, et une diminution générale de l'appétit. Parmi les signes neurologiques et cardialgiques chez les patients atteints d'encéphalopathie alcoolique, les symptômes suivants sont observés:

  • convulsions;
  • tremblement sévère des membres;
  • paralysie de n'importe quelle partie du corps;
  • raideur des mouvements;
  • augmentation de la transpiration;
  • frissons;
  • tachycardie.

La maladie d'Alzheimer

Cette pathologie est une forme de démence, dans laquelle se développent des changements cardinaux dans le caractère d'une personne. La maladie est une maladie neurodégénérative incurable qui peut entraîner une dégradation complète de la personnalité. Parmi tous les types de démence sénile, la maladie d'Alzheimer vient en premier. Cela fonctionne différemment pour chaque personne. La pathologie se développe progressivement, sur 10 à 13 ans, et non à un moment donné. Au stade initial, le patient peut même ne pas être conscient de sa situation..

  • Médecine pour les vaisseaux cérébraux - un examen des médicaments avec une description
  • Types d'AVC - ischémiques, hémorragiques, spinaux, facteurs de risque et mécanisme de développement, conséquences
  • Encéphalopathie hypertensive - signes et manifestations, traitement médicamenteux et alternatif, pronostic

La maladie d'Alzheimer peut être suspectée par une désorientation dans l'espace, lorsqu'une personne âgée peut oublier le chemin familier vers le magasin ou même vers son domicile. Les caractéristiques communes incluent également:

  • distraction, oubli;
  • difficulté à comprendre les phrases dites par l'interlocuteur;
  • diminution de la vitalité;
  • agitation mentale;
  • perte d'intérêt pour les événements environnants;
  • irritabilité, agressivité non motivée, instabilité de l'humeur;

Les scientifiques s'interrogent toujours sur la cause de cette maladie. Les facteurs de risque sont l'âge de plus de 65 ans, le sexe féminin et la prédisposition génétique. Au dernier stade, la maladie provoque les symptômes suivants:

  • perte de compétences quotidiennes;
  • le mouvement est difficile, une personne peut même ne pas se lever et bouger;
  • amnésie - le patient ne reconnaît pas les membres de la famille;
  • miction spontanée;
  • trouble de la parole qui devient incompréhensible.

Accident vasculaire cérébral

Cette maladie est la conséquence d'une violation de l'apport sanguin au cerveau, qui endommage ses tissus. Aujourd'hui, les accidents vasculaires cérébraux sont fréquents à tous les âges et peuvent donc même survenir chez les personnes de moins de 30 ans. Les facteurs de risque de développement de cette maladie sont l'athérosclérose vasculaire et l'hypertension. Selon la nature du cours, un AVC est:

  • Ischémique. Dans ce cas, on observe une privation d'oxygène, qui se forme à partir de la suspension ou de l'arrêt complet du flux sanguin dans une partie distincte du cerveau. Un tel accident vasculaire cérébral se produit plus souvent dans un rêve, accompagné d'un engourdissement de la main, de la joue, de troubles de la parole, d'un grondement croissant dans les oreilles, de la léthargie, de la nausée.
  • Hémorragique. Il s'agit d'une hémorragie cérébrale due à un vaisseau sanguin rompu en présence d'un stress sévère ou d'un stress émotionnel. L'AVC hémorragique provoque une paralysie des membres d'un côté du corps, des troubles de la parole, une passivité à l'environnement, des évanouissements, des vomissements.

Dystonie végétovasculaire

En médecine, l'abréviation VVD signifie dystonie vasculaire végétative. Ce diagnostic est encore controversé, car il comprend un grand nombre de symptômes différents et n'a pas de cause spécifique. Environ 80% de la population adulte et 25% des enfants souffrent de VSD. Chez les femmes, cela se produit plus souvent en raison d'une plus grande émotivité. Les causes de la dystonie vasculaire végétative sont les facteurs suivants:

  • le tabagisme, l'alcool;
  • changement climatique;
  • hérédité;
  • lésion cérébrale traumatique;
  • ostéochondrose cervicale;
  • troubles hormonaux;
  • une mauvaise nutrition;
  • stress psycho-émotionnel.

Les symptômes de la dystonie végétative-vasculaire sont extrêmement divers. Les symptômes de la maladie se manifestent dans presque tous les systèmes corporels.

  • les pics de tension artérielle;
  • sensibilité aux changements météorologiques;
  • maux de tête;
  • la nausée;
  • difficultés d'adaptation à l'activité physique;
  • manque d'oxygène, essayant d'inhaler plus d'air;
  • chagrin;
  • attaques de panique, phobies, dépression, méfiance;
  • arythmie;
  • sautes d'humeur;
  • vertiges;
  • insomnie, faiblesse, fatigue;
  • violations de la thermorégulation, transpiration accrue, bouffées de chaleur;
  • hypocondrie.

Démence

C'est le nom de la démence acquise, qui s'accompagne d'une diminution persistante de l'activité mentale avec la perte des connaissances et des compétences pratiques précédemment acquises. Cette pathologie du cerveau est typique des personnes âgées. Outre la perte de compétences existantes, les patients ont des difficultés à assimiler de nouvelles informations. La démence peut être associée à la maladie d'Alzheimer ou à la maladie de Parkinson. À un stade précoce, la pathologie se manifeste par les symptômes suivants:

  • détérioration de l'humeur;
  • agression;
  • apathie pour tout.

À l'avenir, la maladie entraîne des troubles de la parole, des pertes de mémoire, des hallucinations. Une personne à ce stade de la maladie est sûre que tout est en ordre avec elle, se précipite constamment pour aller quelque part, confond les côtés droit et gauche, ne peut pas nommer d'objets. Le patient peut arrêter de se laver et de prendre soin de lui-même. La démence sévère se manifeste comme suit:

  • il est difficile pour le patient de reconnaître ses proches;
  • il y a une perte complète d'orientation dans le temps et dans l'espace;
  • une personne a besoin de soins constants, car elle ne peut pas manger elle-même et effectuer des procédures d'hygiène simples.

Une tumeur cérébrale

Cette pathologie est la plus dangereuse parmi les maladies du cerveau. À un stade précoce, les tumeurs sont difficiles à diagnostiquer. En général, ils représentent une prolifération pathologique de cellules mutées, provoquée par une élévation de la pression intracrânienne. Les signes caractéristiques d'une tumeur sont les symptômes suivants:

  • attaques de maux de tête le matin;
  • déviations psychiques;
  • saisies;
  • vomissement;
  • parésie d'un membre.

Si la tumeur est localisée dans la partie frontale de la tête, le patient a une nervosité accrue et une agression déraisonnable. De plus, il a des troubles mentaux. Les tumeurs dans la région temporale sont accompagnées d'attaques de panique, de dépression, de troubles de la mémoire. Le patient a une démarche ivre, des problèmes de vision, des troubles de l'élocution.

Et pour les plus de 40 ans

Hypertension

L'hypertension artérielle (AH, hypertension) est très souvent à l'origine d'un rétrécissement des petits vaisseaux (artérioles). Dans une crise hypertensive, une variété de symptômes qui accompagnent l'hypertension artérielle: maux de tête, étourdissements, nausées, vomissements et autres manifestations. Les raisons sont aussi variées que les symptômes: athérosclérose, troubles endocriniens, prédisposition héréditaire, stress, mauvaises habitudes.

Les patients souffrant d'hypertension artérielle prennent généralement un tas de médicaments, mais il vaut mieux ne pas être indépendant ici, car cette maladie nécessite une sélection individuelle du médicament et de sa dose optimale. Trouver «votre» médicament n'est pas toujours possible la première fois, il faut parfois en essayer beaucoup d'autres.

L'athérosclérose

L'athérosclérose des vaisseaux de la tête ne se limite pas au cerveau, car des plaques de cholestérol se déposent dans toutes les artères et artérioles du corps. En raison de modifications morphologiques de la paroi vasculaire, la capacité d'adaptation des vaisseaux artériels est altérée, ce qui entraîne parfois de graves complications sous forme d'accident vasculaire cérébral aigu. Un AVC ischémique ou hémorragique peut résulter de modifications athéroscléreuses et d'hypertension artérielle.

La formation d'une insuffisance chronique de l'apport sanguin cérébral est influencée par les maladies occlusives des branches de l'arc aortique. Les artères brachiocéphaliques extracrâniennes (extracrâniennes) affectées par l'athérosclérose (carotide, vertébrale sous-clavière) transportant le sang vers le cerveau peuvent fournir non seulement des nutriments, mais également des morceaux de plaque athéroscléreuse (emboles), de plaquettes et d'agrégats érythrocytaires. Un accident vasculaire cérébral ischémique peut être attendu à la suite de lésions des grandes artères..

La principale raison des modifications athéroscléreuses des parois artérielles est principalement appelée cholestérol, qui est très riche dans l'alimentation quotidienne d'une personne moderne. Le cholestérol est le fléau de notre temps, mais il a un "goût" merveilleux, donc nous l'aimons beaucoup. Et jour après jour, nous le déposons sur les parois de nos vaisseaux, fermant leur lumière et transformant la route fluide du mouvement du sang, transportant les nutriments vers le cerveau en un chemin épineux..

L'athérosclérose, en modifiant les parois des vaisseaux du cerveau, change en même temps le caractère d'une personne, le niveau de son intellect et ses capacités. Une hypoxie chronique en violation du flux sanguin pendant de nombreuses années ne doit pas nécessairement entraîner un micro-AVC, une crise cardiaque ou une hémorragie, mais une privation constante d'oxygène formera des signes d'encéphalopathie chez une personne, à partir de laquelle la démence vasculaire (démence) est à portée de main.

Avec les changements athéroscléreux, les conseils de la médecine traditionnelle sont très utiles. Dans les cas graves, les patients se voient prescrire des lipostatines, qui sont utilisées pendant une longue période. Ils ne pourront pas lutter contre les changements irréversibles dans les vaisseaux, mais ils empêcheront le développement ultérieur du processus athérosclérotique.

Les yeux sont le miroir de la santé du cerveau

Est-il difficile de regarder dans la tête et de voir ce qui se passe avec les vaisseaux? À l'œil nu, bien sûr, c'est problématique, mais à l'aide d'un ophtalmoscope, un médecin des maladies oculaires peut tout visualiser et tout dire. Comme le disent les ophtalmologistes: «L'œil est le cerveau extérieur», les neurologues et les cardiologues conviennent également que les yeux sont le miroir de la santé. Sur le fond, des vaisseaux excessivement tortueux sont clairement tracés, indiquant une pression artérielle basse ou rétrécie et débordante de sang, artères caractéristiques de la dystonie végétative-vasculaire de type hypertensif ou de l'hypertension artérielle. En règle générale, les patients hypertendus, ayant consulté un ophtalmologiste, ont son diagnostic: angiopathie hypertensive de la rétine. Autrement dit, les vaisseaux du fond reflètent des changements qui se produisent non seulement dans les yeux, mais dans tout le corps: athérosclérose des vaisseaux rétiniens - athérosclérose des vaisseaux cérébraux - athérosclérose de tous les vaisseaux artériels.

Diagnostique

Les lésions cérébrales sont très dangereuses et nécessitent donc une aide qualifiée de médecins. Les médecins doivent être consultés immédiatement pour les symptômes suivants:

  • conscience confuse;
  • mal de tête soudain et aigu;
  • blessures graves au crâne;
  • apparition inattendue de discours traînant, engourdissement des membres, léthargie;
  • incapacité à se concentrer;
  • crise convulsive avec perte de conscience;
  • vision floue soudaine.

Sur la base de ces symptômes, le médecin peut suspecter un dysfonctionnement du cerveau. Après avoir examiné le patient et recueilli l'anamnèse, le spécialiste prescrira les procédures suivantes:

  1. Analyse sanguine générale. Révèle la rapidité de la sédimentation érythrocytaire, la quantité d'hémoglobine, qui aide à confirmer la présence d'anomalies dans le corps.
  2. Imagerie par ordinateur et par résonance magnétique. Ces procédures enregistrent les moindres changements dans la zone d'intérêt: traumatismes, anomalies structurelles, tumeurs, anomalies du développement, hémorragies, anévrismes.
  3. Électroencéphalographie. Cette méthode de recherche permet d'obtenir des informations sur le travail du cerveau, l'état des fibres nerveuses et le système circulatoire..
  4. Radiographie du crâne.
  5. Angiographie. Cette procédure est à la fois invasive et douloureuse. Un agent de contraste est injecté dans l'artère fémorale. Cela aide à étudier les vaisseaux du cerveau en fonction du degré et de la séquence de leur remplissage. L'angiographie aide à clarifier et à confirmer un anévrisme ou une malformation.
  6. Ponction vertébrale. Indiqué pour les lésions infectieuses du système nerveux.
  7. Biopsie cérébrale. La procédure est nécessaire si un cancer est suspecté. Aide à identifier les néoplasmes malins.

Encéphalopathie alcoolique

Cette maladie appartient au groupe des psychoses alcooliques, le développement se produit en raison de la consommation fréquente d'alcool. La maladie entraîne des lésions cérébrales dues à la mort de cellules (neurones).

La maladie se manifeste par deux facteurs: mental et neurologique.

  • Mental. Une personne a une diminution de la mémoire, de l'attention et de l'intelligence. Il y a un changement fréquent de personnalité, le contexte émotionnel change (irritabilité, accès de rage).
  • Pathologique. L'encéphalopathie alcoolique se manifeste par des troubles du mouvement, des changements de sensibilité. En outre, des convulsions et des convulsions fréquentes se produisent, une paralysie de n'importe quelle partie du corps est possible.

Cette maladie est traitée avec des soins intensifs. Au stade initial du développement, il suffit d'abandonner l'alcool et le patient peut récupérer. À un stade avancé, le processus de traitement est assez long, tandis que les symptômes peuvent persister même si l'alcool est arrêté.

Traitement

Les maladies du cerveau sont particulièrement difficiles à traiter. Pour prendre une décision sur un schéma thérapeutique, les médecins convoquent souvent une consultation, et pour certaines procédures ou une opération, ils demandent même la permission au patient lui-même ou à ses proches. Si la maladie est de nature bactérienne, le traitement consiste à prendre ou à administrer par voie intraveineuse des antibiotiques, des anti-inflammatoires, des vitamines. Le schéma thérapeutique dépend directement de la maladie. Les principales pathologies du cerveau ont les principes de traitement suivants:

  1. La maladie d'Alzheimer. C'est une maladie incurable, donc la thérapie contre elle ne permet que d'arrêter la mort des cellules cérébrales chez les personnes âgées. Pour cela, le patient se voit prescrire des médicaments spéciaux qui ralentissent le processus de mort neuronale..
  2. Accident vasculaire cérébral. Le traitement de cette maladie vise à restaurer la circulation sanguine et à enrichir le cerveau en oxygène. Pour cela, des médicaments sont prescrits qui normalisent le travail du système cardiovasculaire et stimulent le bon fonctionnement des centres cérébraux..
  3. Dystonie végétovasculaire. Un patient avec un tel diagnostic se voit montrer un mode de vie sain, une alimentation, une activité physique adéquate, de la physiothérapie et des procédures d'eau. Des médicaments, des tranquillisants, des phytopréparations, des antidépresseurs sont prescrits.
  4. Une tumeur au cerveau. Elle est principalement traitée par chirurgie. Si l'opération ne peut pas être effectuée, le patient se voit prescrire une chimiothérapie et une radiothérapie. La méthode de traitement spécifique est déterminée par l'âge du patient, le type de tumeur et sa localisation. Certains patients doivent subir les trois types de ces procédures.
  5. Épilepsie. Nécessite un apport à vie d'anticonvulsivants, une conformité alimentaire et un mode de stress physique et mental.
  6. Leucémie aiguë. Avec une telle maladie, les médecins s'efforcent d'obtenir une rémission par le patient. Pour cela, une greffe de moelle osseuse est réalisée. Dans la leucémie chronique, seule la pharmacothérapie qui soutient le corps est efficace.

Épilepsie

Cette maladie est caractérisée par un trouble du cerveau, qui entraîne souvent une perte de conscience, des convulsions et des changements dans la personnalité du patient. La maladie survient en raison d'un travail bioélectrique inapproprié du cerveau, qui peut apparaître à la fois dans une partie distincte du cerveau et sur l'ensemble du cerveau.

La cause de la maladie peut être une lésion cérébrale traumatique ou une ischémie, qui survient chez les patients plus âgés. La raison pour laquelle l'épilepsie peut survenir chez un enfant n'a pas encore été établie, en médecine elle est définie comme primaire. Souvent, l'épilepsie peut survenir chez ceux qui abusent souvent d'alcool.

Les crises épileptiques peuvent être divisées en types suivants:

  • Généralisée (couvrant deux hémisphères du cerveau à la fois);
  • Local (couvrant un hémisphère du cerveau).

Chez les adultes et les enfants, il existe divers symptômes d'épilepsie, qui peuvent être divisés en 2 types:

  • Une grosse crise (chez les adultes);
  • Petite crise (chez les enfants).

On observe les symptômes de la première phase d'une crise chez l'adulte, perte de conscience, arrêt respiratoire, qui peut durer de 5 à 30 secondes.

Ceci est suivi d'une deuxième phase (clonique), lorsque le patient a du mal à respirer. À ce moment, une personne commence à se mordre la langue, un écoulement incontrôlé d'urine et de matières fécales commence. Après une crise, le patient est somnolent en raison d'une sensation de fatigue intense.

Les symptômes des enfants se manifestent par une nette déconnexion de la conscience de l'enfant. En quelques secondes, l'enfant ne contacte pas les autres, ne parle pas et ne peut pas répondre aux questions. Après la crise, l'enfant revient à la normale, mais ne se souvient pas, des dernières secondes.

Athérosclérose cérébrale

La maladie est une violation du fonctionnement des vaisseaux du cerveau. La raison en est que des dépôts graisseux se forment dans les lumières des vaisseaux. Le tissu conjonctif peut également bloquer le vaisseau. Ces néoplasmes sont appelés «plaques athéroscléreuses». Ils contribuent à l'apparition de caillots sanguins, qui obstruent complètement le vaisseau. La maladie affecte les artères principales et moyennes du cerveau.

Peu à peu, les zones du cerveau qui ne reçoivent pas d'oxygène commencent à mourir. Les personnes de plus de 45 ans sont plus sensibles à cette maladie. Des facteurs tels que l'obésité, le diabète, l'hérédité et l'hypertension provoquent une violation.