Principal > Pression

Pourquoi les muscles du cou font-ils mal?

La douleur dans les muscles du cou indique un processus pathologique dans cette section. Cela peut être un pincement des racines vertébrales, de l'artère vertébrale ou de petits vaisseaux. Chaque pathologie s'accompagne de complications graves auxquelles le patient doit faire attention..

Souvent, les gens ressentent des sensations désagréables après des blessures, des luxations et dans les cas où le cou est constamment tendu. Cette pathologie est traitée par un thérapeute, un neurologue ou un orthopédiste local. Ces spécialistes mènent une étude instrumentale afin de déterminer le facteur étiologique, après quoi ils prescrivent un cours thérapeutique.

Facteurs provoquants

La question de savoir pourquoi les muscles du cou font mal et que faire dans ce cas ne peut être résolue que par le médecin traitant ou un spécialiste d'une clinique privée après un examen médical complet. Dans la plupart des cas, la cause de la douleur est des pathologies dégénératives de la colonne vertébrale. Ils présentent des symptômes caractéristiques: douleur prononcée, lumbago aigu dans le dos et engourdissement des membres. En plus des pathologies dégénératives diffuses, l'inconfort peut être causé par des maladies des organes internes, des maladies infectieuses et des problèmes cardiaques..

Ostéochondrose

L'ostéochondrose est une maladie courante du système musculo-squelettique, qui est enregistrée à la fois chez les personnes âgées et les jeunes. Il a un caractère dégénératif diffus, car il y a une destruction progressive du tissu cartilagineux des disques intervertébraux. Au fil du temps, ils perdent leur élasticité et les processus métaboliques sont perturbés. Cela provoque un déplacement des vertèbres et d'autres complications..

Les principaux facteurs étiologiques qui provoquent le développement de l'ostéochondrose cervicale sont:

  • obésité;
  • mode de vie sédentaire;
  • activité physique excessive;
  • métabolisme perturbé, en raison d'une alimentation épuisante, de la malnutrition et d'un apport alimentaire excessif;
  • changements d'âge.

Myosite

L'inflammation de la ceinture et des muscles trapèzes est assez courante chez les employés de bureau, les chauffeurs de taxi et les opérateurs. Ces spécialistes sont constamment à proximité de climatiseurs ou de courants d'air, il y a donc une forte probabilité d'inflammation du tissu musculaire du cou..

La myosite aiguë se manifeste par les symptômes suivants:

  • douleur intense sur les côtés droit et gauche, irradiant vers les épaules, les membres supérieurs et les omoplates;
  • douleur en appuyant sur la zone douloureuse;
  • courbures et courbures limitées du cou;
  • incapacité à rejeter la tête en arrière.

Dès qu'une personne a trouvé de tels symptômes en elle-même, elle doit se rendre à l'hôpital pour voir un neurologue. Ce spécialiste procède à un examen instrumental, après quoi il pose un diagnostic.

Hernie

Les hernies discales surviennent le plus souvent dans la région lombaire, qui porte la plus grande charge. Dans la région cervicale, ils sont également enregistrés chez les personnes qui sont souvent assises à leur bureau ou à leur smartphone. La maladie est caractérisée par une protrusion anormale du tissu cartilagineux à l'extérieur des vertèbres, ce qui crée une forte pression sur les racines nerveuses de la moelle épinière.

Ce processus s'accompagne des symptômes suivants:

  • syndrome douloureux prononcé à droite et à gauche du cou;
  • difficulté à bouger;
  • engourdissement et picotements de diverses parties du visage et des membres supérieurs;
  • gonflement des tissus mous.

Le traitement de la pathologie est effectué dans un hôpital sous la surveillance d'un médecin. La thérapie comprend la prise d'analgésiques, de chondroprotecteurs et de relaxants musculaires. Le patient doit se voir prescrire des procédures physiothérapeutiques et une thérapie par l'exercice (exercices de physiothérapie).

Maladies des organes internes

Si le tissu musculaire tire ou si le cou avant fait mal, cela peut indiquer des maladies de la glande thyroïde, des voies respiratoires supérieures et des poumons. Si vous soupçonnez une amygdalite, une pneumonie ou une bronchite, une personne doit consulter un médecin afin d'identifier la maladie à temps et de la guérir..

Les maladies des organes internes s'accompagnent de symptômes caractéristiques:

  • toux (sèche, humide, irritante);
  • douleur thoracique;
  • augmentation de la température corporelle;
  • malaise général;
  • enrouement et essoufflement.

La douleur s'aggrave avec la toux ou la respiration profonde. Une personne ne doit pas hésiter à aller chez le médecin, car le degré de complications est élevé.

Maladies du système cardiovasculaire

Si, après un entraînement ou un petit effort physique, les muscles du cou font mal, cela indique des problèmes avec le système cardiovasculaire. Le surpoids, un stress constant, une faible activité et des maladies vasculaires congénitales peuvent devenir les causes de ces problèmes..

Le syndrome douloureux est observé à plusieurs endroits à la fois: le cou, l'arrière de la tête et la poitrine. Elle s'accompagne d'essoufflement, de vertiges, de sueurs froides et de faiblesse dans tout le corps. Afin de diagnostiquer avec précision, vous avez besoin d'une consultation avec un cardiologue ou un thérapeute local qui effectuera toutes les recherches nécessaires.

Autres raisons

Dans d'autres cas, le surmenage et l'activité physique deviennent la cause de douleurs dans les muscles de la ceinture. Une position assise prolongée dans une position provoque une stagnation de la circulation sanguine et du flux lymphatique, ce qui provoque un spasme musculaire et un gonflement des tissus mous. Si l'arrière du cou commence à gonfler et que des douleurs apparaissent, cela indique une inflammation du trapèze.

Le muscle trapèze est responsable de la rotation de la tête, de l'extension de la colonne cervicale et du libre mouvement des omoplates. Son inflammation ne passe pas inaperçue. La température corporelle du patient augmente, l'état de santé s'aggrave et il y a une douleur intense lors de la palpation de la zone touchée.

Diagnostic des pathologies

Dans le cas où les muscles du cou et de la zone du col vous font mal, vous devez contacter l'un des spécialistes. Dans la plupart des cas, il s'agit d'un thérapeute local. C'est lui qui palpe la zone touchée et prescrit l'une des méthodes de recherche instrumentale.

Ces techniques comprennent:

  • l'échographie est une méthode de diagnostic sûre qui vous permet d'identifier les déformations de la colonne vertébrale, les modifications des glandes endocrines et les néoplasmes importants;
  • imagerie par résonance magnétique - une technique utilisée pour étudier les tissus mous, les petits vaisseaux et les nœuds nerveux autour de la colonne vertébrale;
  • tomodensitométrie - une technique qui vous permet d'évaluer l'état des formations osseuses de la colonne vertébrale, de la tête et de la poitrine;
  • La radiographie est une étude peu informative qui vous permet d'obtenir une image détaillée du tissu osseux.

Traitement

Le traitement de la douleur de la colonne cervicale nécessite une approche globale et qualifiée. Pour cela, il vaut mieux que le patient consulte un médecin. Après un diagnostic complet, le spécialiste prescrira un schéma thérapeutique pour le facteur étiologique. Avec l'augmentation de la tension, de la myosite et des spasmes musculaires, la thérapie consistera à prendre des médicaments et à faire de l'exercice.

Les groupes de médicaments les plus courants comprennent:

  • Les AINS (anti-inflammatoires non stéroïdiens), les analgésiques et les antipyrétiques sont des médicaments anti-inflammatoires, analgésiques et antipyrétiques qui sont prescrits pour l'inflammation des muscles du cou et le syndrome douloureux prononcé. Les médicaments sont prescrits par un médecin en fonction des contre-indications, des antécédents médicaux et de l'intolérance individuelle du patient. Dans la plupart des cas, les médicaments suivants sont prescrits: Nurofen, Ibuprom, Ketorolac, Nimesulide, Nalbufin et autres.
  • Relaxants musculaires - groupe de médicaments prescrits avec des mouvements limités, des spasmes des tissus mous et l'incapacité de tourner, d'incliner la tête. Les relaxants musculaires sont prescrits par un médecin et délivrés strictement sur ordonnance. Les plus courants sont: Midocalm, Sirdalud, Baclofen et autres.
  • Chondroprotecteurs - un groupe de médicaments comprenant le sulfate de chondroïtine, la glucosamine et d'autres substituts du cartilage. Ces composants restaurent la structure du cartilage, participent à la régénération des tissus articulaires et à la restauration des processus métaboliques. Les médicaments sont prescrits pour l'ostéochondrose, les hernies intervertébrales et d'autres pathologies des disques intervertébraux. Les médicaments de ce groupe comprennent: Structum, Dona, Piaskledin, Teraflex et autres.
  • Blocus de la novocaïne ou de la lidocaïne. L'injection d'anesthésiques locaux en combinaison avec des anti-inflammatoires stéroïdiens vous permet de vous débarrasser des symptômes désagréables pendant une longue période.

En plus des médicaments, le patient se voit prescrire une série d'exercices de gymnastique pour les muscles du cou: muscles antérieurs, postérieurs et latéraux. C'est le spécialiste traitant qui s'occupe de la sélection de l'activité physique et de l'exercice, car une personne peut nuire à sa santé en les choisissant elle-même. Des traitements de physiothérapie sont également prescrits par le médecin traitant pour accélérer le processus de guérison..

Le plus souvent, les procédures suivantes sont prescrites:

  • rayonnement ultrasonique;
  • impact magnétique;
  • électrophorèse avec la novocaïne;
  • thérapie manuelle;
  • acupuncture.

La prévention

Si les employés de bureau et autres professionnels, travaillant principalement en position assise, ont l'impression que leurs muscles sont surchargés ou spasmodiques, vous devez faire attention à votre santé. Dans de tels cas, il est recommandé de prendre des mesures préventives:

  • éviter les endroits où le climatiseur fonctionne;
  • éviter les courants d'air;
  • éviter l'hypothermie et porter des vêtements confortables adaptés à la saison;
  • traiter les rhumes, les infections virales respiratoires aiguës et d'autres maladies infectieuses à temps;
  • pendant le travail, effectuez de petits échauffements des muscles cervicaux;
  • pratiquer l'éducation physique ou la thérapie par l'exercice;
  • subir des examens médicaux réguliers.

Les mesures préventives doivent être suivies régulièrement, sinon leur efficacité est réduite. Il est préférable d'habituer l'enfant aux procédures et aux exercices d'eau à l'avance. Cela aidera à renforcer les mécanismes de défense de leur corps.

Les muscles du cou font mal sur le côté

Lorsque les muscles du cou font mal sur le côté, cela peut indiquer une entorse, une surcharge ou des effets traumatiques. Une douleur intense et soudaine peut être déclenchée par une forte inclinaison de la tête. Dans ce cas, la douleur irradie souvent vers les membres supérieurs, vers l'arrière de la tête, vers la poitrine. Des symptômes similaires sont souvent observés avec un lumbago cervical ou des spasmes aigus du tissu musculaire. Aux premiers symptômes, il est recommandé de s'abstenir de s'automédifier et de consulter un médecin.

Les raisons

Les principales causes de la douleur au cou peuvent être divisées en plusieurs groupes principaux:

  • maladies affectant la colonne vertébrale
  • fibromyalgie - douleur et sensation du tissu musculaire, des tendons, des surfaces articulaires
  • processus infectieux affectant diverses structures de la colonne vertébrale, y compris la région cervicale, ainsi que la muqueuse du cerveau
  • développement de processus inflammatoires dans le domaine du tissu musculaire
  • diminution de l'immunité, ce qui conduit au développement et à la progression de processus inflammatoires dans les tissus musculaires
  • violation du flux sanguin vers le cou
  • maladies des organes internes
  • lésions traumatiques de la colonne vertébrale, en particulier de la colonne cervicale
  • interventions chirurgicales dans la colonne cervicale
  • l'impact des maladies héréditaires du système musculo-squelettique
  • maladies du cerveau
  • tension musculaire excessive causée par des charges statiques ou dynamiques: utilisation prolongée de l'ordinateur, levage de poids

La maladie la plus courante qui cause des douleurs cervicales est l'ostéochondrose de la colonne cervicale. Il est souvent nécessaire de différencier l'ostéochondrose avec des hernies, des lésions traumatiques de la colonne vertébrale, une tuberculose de la colonne vertébrale, une syringomyélie.

Une attention particulière est portée aux symptômes qui accompagnent les douleurs cervicales:

  • augmentation de la transpiration, augmentation de la fréquence cardiaque, diminution des performances - une indication d'un dysfonctionnement thyroïdien
  • douleur en mangeant, éructations en position couchée - une indication d'un dysfonctionnement de l'œsophage
  • respiration sifflante, toux, douleur qui s'intensifie lors de l'inhalation d'air froid indique des dommages à la trachée et aux bronches
  • une augmentation du volume des muscles du cou avec leur faiblesse persistante peut être une indication de maladies héréditaires
  • des sensations douloureuses qui surviennent principalement le soir peuvent être une indication de la progression de l'athérosclérose des vaisseaux, des varices de l'œsophage, ainsi que des lésions vasculaires traumatiques

Si une douleur survient à l'avant du cou, cela peut indiquer des dommages à la glande thyroïde, au tractus gastro-intestinal et à la trachée. Les processus inflammatoires dans les organes environnants peuvent se propager au cou, provoquant douleur et inconfort.

Ostéochondrose de la colonne cervicale

L'ostéochondrose cervicale est un processus dégénératif-dystrophique qui affecte les disques intervertébraux. Les causes les plus courantes de déficience sont une activité physique insuffisante, la malnutrition, des dépôts de sel dans les vertèbres cervicales, des troubles métaboliques, des charges statiques prolongées (lorsque vous conduisez une voiture, vous êtes assis devant un ordinateur).

Le groupe à risque comprend les personnes qui ont récemment souffert d'hypothermie, de traumatisme rachidien, ainsi que les patients présentant un facteur héréditaire alourdi, des troubles hormonaux, des maladies d'origine auto-immune. En plus des sensations douloureuses dans les muscles latéraux, il y a des plaintes de maux de tête, de faiblesse générale, de fatigue accrue, de vertiges, de perte de conscience, de troubles sensoriels dans les extrémités.

La douleur se dégage dans les mains, s'intensifie avec l'activité physique, la toux, les éternuements. Tourner le cou peut provoquer un craquement caractéristique et une douleur accrue. Un processus pathologique progressif devient la cause d'acouphènes, d'une diminution de la vision, d'une déficience auditive, de douleurs à la poitrine.

Myosite

La myosite est une inflammation qui affecte les muscles du cou. Elle s'accompagne de douleur, de faiblesse et de mobilité limitée. Le processus inflammatoire peut être déclenché par des agents pathogènes infectieux (virus, bactéries), des parasites, des lésions traumatiques, une hypothermie, une tension musculaire excessive pendant l'activité physique, des maladies auto-immunes.

Les patients atteints de myosite se plaignent de douleurs tiraillantes dans le cou, qui augmentent avec l'activité physique. La maladie entraîne un épaississement des structures musculaires, la formation de petits nodules et une mobilité limitée. Les symptômes concomitants apparaissent sous forme de frissons, fièvre, transpiration abondante, fièvre, faiblesse générale, maux de tête.

Abcès rétropharyngé

Un abcès rétropharyngé survient chez les personnes qui ont subi un traumatisme de la région pharyngée. Avaler des arêtes de poisson, des aliments rugueux et des objets étrangers peut provoquer des blessures. Parfois, un traumatisme peut être provoqué par la gastroscopie, la bronchoscopie. Parfois, un abcès agit comme une complication grave du mal de gorge.

La maladie s'accompagne d'une augmentation de la température corporelle, d'une détérioration du bien-être général et de douleurs au cou. L'appétit s'aggrave, le sommeil est perturbé, l'efficacité diminue. Le mal de gorge augmente avec la déglutition, ce qui rend difficile d'avaler de la nourriture. Parfois, la douleur est si intense que le patient refuse de manger.

Lymphadénite

La lymphadénite est un processus inflammatoire qui affecte les ganglions lymphatiques. Les causes de la violation peuvent être d'origine infectieuse ou non infectieuse. La maladie s'accompagne de douleurs cervicales intenses et nécessite une intervention chirurgicale.

Dommages aux vaisseaux du cou

Les dommages aux vaisseaux du cou entraînent une diminution de l'apport sanguin en raison d'un affaiblissement ou d'un arrêt complet du flux sanguin. Il s'agit d'un trouble grave pouvant entraîner un accident vasculaire cérébral ischémique ou d'autres lésions cérébrales importantes. Des lésions vasculaires sont observées chez les personnes dont les antécédents sont alourdis par l'hypertension artérielle, le diabète sucré, l'athérosclérose cérébrale, le stress, le surpoids, l'hypodynamie.

Blessure traumatique

Le cou peut souvent faire mal avec des blessures traumatiques. Le groupe à risque comprend les athlètes professionnels, ainsi que les personnes qui ne respectent pas les règles de sécurité lors de la conduite d'une voiture, effectuant des activités potentiellement dangereuses. La douleur peut survenir lors d'une rotation brusque et infructueuse de la tête, ainsi qu'après un sommeil prolongé dans une position inconfortable.

Tumeurs des organes du cou

Les tumeurs du cou ont des localisations différentes et peuvent se développer dans la région du nasopharynx, du larynx, des cordes vocales. Dans la plupart des cas, il s'agit de carcinomes épidermoïdes, qui proviennent de cellules épithéliales tapissant les muqueuses de la zone touchée. Parfois, les néoplasmes commencent à se développer à partir des tissus d'autres organes: glandes salivaires, glande thyroïde. Une telle violation s'accompagne de douleurs au cou et nécessite un avis médical immédiat..

Pathologies cérébrales

Les pathologies cérébrales sont souvent identifiées comme la cause des douleurs musculaires latérales du cou. Il peut s'agir de divers néoplasmes, processus inflammatoires. Les maladies peuvent être provoquées par divers agents pathogènes: virus, bactéries, parasites qui pénètrent dans la membrane protectrice du cerveau. Les maladies du cerveau sont des troubles graves qui peuvent provoquer des complications dangereuses. Plus le patient demande de l'aide tôt, plus le pronostic est favorable..

Torticolis acquis

Le torticolis acquis est une pathologie congénitale qui survient dans le contexte d'une dystonie musculaire ou d'une position pathologique forcée prolongée d'un enfant lorsque le cou est en position de rotation. Les principales manifestations d'une telle violation incluent l'inclinaison de la tête uniquement vers le côté gauche ou droit (ce qui peut être difficile à remarquer immédiatement chez un nouveau-né), la présence de petites bosses sur le cou de l'enfant. L'enfant préfère souvent uniquement le sein gauche ou droit, regarde ce qui se passe par-dessus son épaule, sans tourner la tête. La principale méthode de thérapie est un cours de massages qui renforcent les muscles du cou..

Rester mal à l'aise

Souvent, la cause de la douleur dans les muscles du cou du côté est d'être dans une position inconfortable. Cela entraîne une altération du flux sanguin vers la colonne cervicale, une mobilité et une sensibilité altérées. Pour réduire la tension, vous devez prendre une position confortable et étirer les muscles de votre cou..

Complications possibles

Le manque d'assistance de qualité et en temps opportun est semé d'embûches. En fonction du facteur sous-jacent qui a causé la douleur, de telles complications peuvent survenir: protrusion - protrusion des disques intervertébraux à l'extérieur de la colonne vertébrale. Dans certains cas, les terminaisons nerveuses de la colonne cervicale sont endommagées, des ostéophytes sont observés - des croissances osseuses dans les vertèbres. Avec une complication aussi grave que la parésie ou la faiblesse des tissus musculaires, la tête pend sur le côté ou avance. Dans les cas graves, la circulation sanguine est perturbée, ce qui complique l'alimentation du cerveau.

Quel médecin contacter

Si le cou fait mal pendant une longue période, il est recommandé de consulter un neurologue, un traumatologue, un chirurgien, un ostéopathe. Le spécialiste procédera à un examen en face à face et prescrira un examen supplémentaire, si nécessaire. En fonction des résultats obtenus, la consultation de médecins de spécialités apparentées peut être nécessaire: gastro-entérologue, endocrinologue, oto-rhino-laryngologiste.

Diagnostique

Pour poser un diagnostic précis, le médecin procède à une enquête orale du patient: mode de vie, alimentation, exposition au stress physique et psycho-émotionnel, prédisposition héréditaire aux maladies de la colonne vertébrale. Le patient est également interrogé sur l'hypothermie récente, les infections bactériennes ou virales. Ensuite, le patient est examiné, la zone affectée du cou est palpée.

De plus, des études de laboratoire et instrumentales sont prescrites. Il était recommandé de faire un test sanguin général et biochimique, une IRM, un scanner, une échographie. Le spécialiste procède nécessairement à la palpation: appuie doucement sur les muscles du cou et des points spéciaux situés le long de la colonne vertébrale.

Traitement

Le régime de traitement est choisi par le médecin, en tenant compte de la condition sous-jacente qui a provoqué la douleur dans le cou. Une approche intégrée et un travail à long terme sont nécessaires pour réduire la douleur et restaurer la mobilité des vertèbres touchées. Pour obtenir le meilleur effet thérapeutique, vous devez suivre strictement les instructions du médecin traitant.

Dans les processus inflammatoires et les lésions traumatiques de la colonne cervicale, le médecin prescrit les médicaments suivants:

  • les anti-inflammatoires non stéroïdiens à base de diclofène, d'ibuprofène, de nimésulide, de kétorolac sous forme de comprimés, gélules, poudres pour administration orale;
  • onguents, crèmes, gels à base de composants anesthésiques pour des effets locaux sur la douleur et l'inflammation;
  • chondroprotecteurs à base de glucose, chondroïtine, acide hyaluronique, soufre pour réduire l'inflammation, la douleur et améliorer la nutrition des structures osseuses, du cartilage et des vertèbres.

De plus, un cours de massage de la zone du cou-collier est recommandé. La technique de massage du cou dans ce cas est basée sur des mouvements de frottement, de caresse, de pétrissage et de vibration. Il améliore la circulation sanguine, élimine et accélère le processus d'élimination des substances toxiques accumulées, soulage les spasmes, réduit la douleur. Un massage régulier est également une prévention de la progression et du développement d'autres maladies de la colonne cervicale..

La physiothérapie peut améliorer l'efficacité des médicaments et des massages. Les procédures d'électrophorèse avec des anesthésiques locaux (novocaïne, lidocaïne) sont souvent préférées pour réduire la douleur et les spasmes. La thérapie magnétique et l'échographie donnent de bons résultats. Le cours d'exercices de physiothérapie vous permet de renforcer le corset musculaire, de stimuler la nutrition des tissus musculaires pour restaurer la mobilité, de réduire l'inflammation et la douleur.

Vous pouvez faire de la thérapie par l'exercice à la maison et au bureau, après vous être familiarisé avec la technique d'exécution correcte. Il est recommandé d'effectuer régulièrement des tours de tête vers la gauche, la droite, le haut et le bas. La condition principale est la régularité de ces cours: 5 à 15 minutes chaque jour et pendant la journée de travail. Avec une évolution sévère du processus pathologique et l'inefficacité des mesures conservatrices, une intervention chirurgicale peut être nécessaire.

La prévention

Pour prévenir les douleurs dans le cou, il est recommandé de respecter les recommandations suivantes:

  • observer les mesures de sécurité lors de la pratique de sports potentiellement dangereux;
  • commencez toujours à vous entraîner en réchauffant les muscles du cou;
  • faites régulièrement des exercices de gymnastique spéciaux pour détendre les muscles du dos;
  • dès les premiers symptômes d'une violation, abstenez-vous de l'automédication et consultez un médecin.

La douleur au cou est un symptôme grave qui ne doit pas être ignoré. Aux premiers signes d'une violation, il est recommandé de s'abstenir de s'automédifier et de consulter un médecin. Une sélection indépendante et incorrecte des médicaments peut aggraver le tableau clinique et provoquer des complications. Plus le traitement du trouble commence tôt, plus le pronostic est favorable..

Tout est question de cou! Comment se débarrasser des maux de tête cervicogènes

Notre expert est l'animateur de programmes sur la chaîne de télévision "Docteur", orthopédiste, chiropraticien, rééducateur, médecin du sport Andrey Oros.

D'où vient la douleur?

Le plus souvent, des changements dans les trois segments supérieurs de la colonne cervicale sont à blâmer pour l'apparition de céphalées cervicogènes. Le fait est que cette zone est innervée à partir du système nerveux trijumeau, qui fournit également la sensibilité des tissus du visage, de la plupart des tissus mous de la voûte crânienne, des tissus et des muqueuses du nez et de la bouche, des dents, ainsi que des parties de la dure-mère, par conséquent, une irritation des récepteurs de la douleur dans la région intervertébrale articulations, ligaments, muscles irradient très souvent vers diverses zones de la tête.

Quelles sont les causes de la surmenage des muscles du cou?

La raison la plus courante est d'être dans une position inconfortable pendant une longue période. Cela se produit souvent lorsque vous travaillez devant un ordinateur, que vous voyagez en voiture ou dans les transports en commun, que vous dormez dans une position inconfortable. Et récemment, les médecins ont un nouveau terme - le soi-disant cou de smartphone. Lorsque vous tenez un téléphone devant vos yeux, lisez à partir d'une tablette ou simplement assis devant le téléviseur avec la tête penchée vers l'avant, les muscles de votre cou et vos disques intervertébraux sont soumis à un stress énorme. De plus, dans cette position, des muscles tendus et tendus peuvent irriter le gros nerf occipital, ce qui, outre l'irritation du nerf trijumeau, peut entraîner des maux de tête. Non seulement les terminaisons nerveuses, mais aussi l'artère vertébrale peuvent souffrir de pression musculaire. Dans ce cas, des symptômes désagréables tels que des vertiges, une démarche instable, des rampements rampants, une sensation d'engourdissement dans la moitié de la tête s'ajouteront aux maux de tête..

La deuxième raison de la tension des muscles du cou est le manque de sommeil. Il faut au moins 6 à 8 heures pour que les muscles se reposent. Et, comme mentionné ci-dessus, dormir sur un oreiller confortable et orthopédiquement correct est très important..

Des mouvements imprudents du cou peuvent également entraîner des maux de tête. Cela se produit particulièrement souvent lorsqu'une personne fait un mouvement brusque de la tête, sortant juste du lit..

Qui contacter

Les céphalées cervicogènes sont généralement traitées par des chiropraticiens. Ce sont ces spécialistes qui sont capables de détendre les muscles du cou et de ramener à leur place les vertèbres qui se sont déplacées en raison d'une surcharge. Dans le même temps, un bon médecin travaillera non seulement avec la zone à problème, mais aussi avec tout le corps: avec la colonne vertébrale thoracique, lombo-sacrée, les muscles de la région interscapulaire et la ceinture scapulaire, avec les pieds. En effet, même une subluxation de l'articulation de la cheville, obtenue chez les jeunes, peut avec le temps provoquer des spasmes musculaires et entraîner des maux de tête de la moitié opposée de la tête à l'articulation endommagée..

Cependant, avant de contacter un chiropraticien, vous devrez consulter un neurologue. Le fait est qu'il est très difficile de déterminer indépendamment ce qui a causé le mal de tête, par conséquent, on ne peut pas se passer de consulter un spécialiste. Si, au cours de l'examen, il s'avère que vos maux de tête sont causés par des problèmes de la colonne cervicale, votre médecin vous conseillera très probablement de consulter un chiropraticien..

Important!

Consultez immédiatement un médecin si:

  • Un mal de tête aigu survient soudainement.
  • Si la douleur est accompagnée d'étourdissements et d'instabilité dans la démarche.
  • Si, en plus de la douleur, vous avez de la fièvre et une éruption cutanée.
  • Si vous avez mal à la tête pendant la grossesse.

Comment vous aider?

Si la cause du mal de tête est vraiment causée par la tension des muscles du cou, vous pouvez soulager votre état à l'aide de la gymnastique. Vous pouvez le faire n'importe où, même au bureau, comme échauffement. Pour ce faire, laissez l'ordinateur et placez-vous près du mur, en appuyant vos talons, vos fesses, vos omoplates et l'arrière de votre tête contre lui, corrigeant votre posture. Étirez-vous vers le haut avec la couronne, comme si vous essayez de pousser le plafond vers le haut, puis détendez-vous. Faites 10 à 15 de ces mouvements. À propos, il est utile d'effectuer un tel échauffement toutes les 30 à 60 minutes de travail sur l'ordinateur. Après vous être échauffé, vous pouvez commencer à faire de l'exercice. Chacun d'entre eux ne doit être fait que trois à cinq fois, donc la gymnastique ne prendra pas longtemps..

Placez vos mains à l'arrière de votre tête. Appuyez l'arrière de votre tête sur vos mains sans bouger la tête. Sentez les muscles de votre colonne cervicale se contracter. Il est très important d'essayer de faire en sorte que la tension soit ressentie dans tout le cou, et pas seulement dans la zone des trois vertèbres supérieures sous l'os occipital. Fixez cette position pendant 5 à 10 secondes, puis détendez-vous.

Placez vos mains sur votre front et appuyez dessus de la même manière que lors du premier exercice..

Répétez la même chose avec vos paumes sur vos tempes: d'abord d'un côté, puis de l'autre.

Soulevez vos épaules le plus haut possible, comme si vous vouliez y attirer votre tête. Fixez cette position pendant 5 à 10 secondes, puis détendez-vous.

Abaissez vos épaules et vos omoplates, comme si vous essayez d'atteindre le sol avec vos paumes. Restez dans cette position pendant 5 à 10 secondes, détendez-vous.

Rassemblez vos omoplates pendant 5 à 10 secondes, puis détendez-vous.

Connectez vos mains derrière votre dos, en les serrant dans la serrure et en les plaçant dans le bas du dos. Ramenez vos bras en arrière en rapprochant vos omoplates. En même temps, déplacez votre menton vers l'avant parallèlement au sol. Expirez fort lorsque vous bougez la tête..

Tournez votre tête sur le côté à un angle de 45 degrés. Fixez la position et faites le même mouvement de la tête pendant l'expiration, comme dans l'exercice précédent. Répétez cet exercice dans l'autre sens.

Il est très important de faire tous les exercices en douceur, sans douleur - pour que chaque mouvement vous procure du plaisir. Inutile de vous efforcer de faire parfaitement tous les exercices du premier coup. Si vous aimez faire de l'exercice, vous pourrez à chaque fois augmenter l'amplitude des mouvements..

Pourquoi le cou fait-il mal et que faire à ce sujet

Il n'y a que trois signes que la douleur au cou est dangereuse.

Si votre cou pique, claque, pousse, a des crampes, vous pouvez expirer: avec une probabilité de 99%, rien de terrible ne vous arrive. Seulement 1% des douleurs au cou sont causées par Quand se soucier de la douleur au cou... et quand ne pas le faire! des raisons vraiment dérangeantes. Et le plus souvent, ces maladies dangereuses ne se manifestent pas trop..

Quand la douleur au cou est vraiment dangereuse

Parfois, la douleur au cou peut être le symptôme d'une maladie auto-immune, de tumeurs, d'une inflammation, d'un nerf pincé, de problèmes de vaisseaux sanguins ou d'une lésion de la moelle épinière. Vous pouvez supposer une maladie désagréable si vous observez trois signes importants à la fois..

  1. L'inconfort ou la douleur au cou persiste pendant au moins plusieurs jours.
  2. Les sensations désagréables s'accumulent.
  3. Vous avez au moins un facteur aggravant:
    • plus de 55 ans ou moins de 20 ans;
    • augmentation de la douleur lors du tapotement;
    • fièvre, nausée ou malaise général;
    • perte de poids;
    • maux de tête réguliers;
    • raideur dans les mouvements les plus simples;
    • engourdissement, picotements, faiblesse dans d'autres parties du corps - bras ou jambes.

Si les trois points coïncident, essayez de contacter un thérapeute dès que possible. Le médecin vous prescrira des tests et, éventuellement, vous dirigera vers des spécialistes restreints pour clarifier les raisons et poser un diagnostic.

Il existe une autre situation évidente où la douleur ne peut être laissée sans une attention immédiate: si vous êtes impliqué dans un accident, si vous tombez d'un vélo, d'un ski, d'un snowboard ou si vous êtes blessé d'une autre manière, une douleur aiguë au cou est survenue immédiatement après cela. Ici, vous pouvez contacter immédiatement la salle d'urgence ou le chirurgien.

Pourquoi le cou fait-il mal

Le cou est fin et flexible, et elle doit tenir une tête lourde, qui se tord également d'avant en arrière, perturbant l'équilibre. En général, il y a assez de tension. Mais dans certaines situations, la douleur au cou augmente la charge et la douleur apparaît. De plus, d'autres facteurs jouent souvent un rôle dans l'apparition de ce dernier..

Tension musculaire

Presque tous ceux qui passent beaucoup de temps devant un ordinateur ou un bureau le connaissent. Assis, nous nous penchons inconsciemment en avant, plaçant notre tête derrière la ceinture scapulaire. Pour le maintenir dans une telle position non physiologique, les muscles doivent sérieusement se fatiguer. Si cela dure des heures, le cou commence à faire mal.

Il y a une nuance supplémentaire: avec le temps, les muscles s'habituent à être dans la mauvaise position et il n'est plus si facile de les détendre. Cela signifie que les douleurs de tension deviennent régulières..

À propos, les muscles du cou surchargent même des choses apparemment inoffensives comme lire au lit ou l'habitude de serrer les dents..

Joints usés

Comme les autres articulations du corps, les articulations cervicales s'usent avec l'âge. Les entretoises entre eux - cartilage élastique qui fournissent l'absorption des chocs nécessaire sous les charges et les virages doux - deviennent plus minces et parfois même s'effondrent complètement.

En raison de l'amincissement du cartilage, les articulations se frottent les unes contre les autres pendant le mouvement. Cela provoque des raideurs et des douleurs..

Blessures par coup du lapin

Vous conduisez, par exemple, dans un minibus, et à un moment donné, il freine brusquement. Votre tête avance par inertie, puis se penche en arrière et avance de nouveau, sur votre poitrine.

La charge sur les muscles augmente, ils s'étirent brusquement et des micro déchirures apparaissent. Les podiatres appellent ce coup du lapin en raison du mouvement caractéristique du cou..

Inflammation musculaire

Je courais sans foulard en hiver ou je m'assis dans un courant d'air - et maintenant, mon cou soufflait. En termes médicaux, en raison de l'exposition au froid, les muscles se sont enflammés - la myosite a commencé..

Les muscles du cou peuvent également s'enflammer sur fond de maladies infectieuses: ARVI, grippe, amygdalite virale... Le plus souvent, la myosite n'est pas dangereuse et disparaît d'elle-même en quelques jours. Cependant, il est important de surveiller les symptômes énumérés dans le paragraphe «Lorsque la cervicalgie est vraiment dangereuse» afin de consulter un médecin à temps si nécessaire..

Inflammation des ganglions lymphatiques

À proprement parler, dans ce cas, ce n'est pas le cou lui-même qui fait mal, mais l'accumulation de cellules lymphatiques. Les ganglions lymphatiques enflés et douloureux sont un signe certain que le corps combat une infection des ganglions lymphatiques enflés concentrée dans le cou et la tête..

Le plus souvent, nous parlons de rhumes - grippe, SRAS, otites. Mais parfois, la cause de l'inflammation des ganglions lymphatiques dans la région du cou peut être «exotique». Par exemple, développer des caries dans l'une des dents, commencer la rougeole, des troubles immunitaires et même le VIH.

Seul un médecin qualifié peut établir la cause exacte, surveillez donc attentivement votre état afin de ne pas manquer les signes dangereux et consultez un spécialiste à temps.

Que faire si votre cou vous fait mal maintenant

La grande majorité des problèmes de cou sont associés soit à des douleurs de tension musculaire, soit à des articulations usées. Ces situations ne nécessitent pas de traitement particulier. L'inconfort disparaît généralement en quelques jours.

Pour soulager la douleur si elle ruine vraiment votre vie, les médecins recommandent Pourquoi mon cou me fait-il mal? Alors:

  1. Prenez un analgésique - aspirine, ibuprofène ou paracétamol.
  2. Placez un sac de glace ou de légumes surgelés enveloppé dans une serviette fine autour de votre cou pour aider à soulager les poches, le cas échéant. Vous pouvez utiliser du froid pendant les 2-3 premiers jours.
  3. Si l'inconfort n'a pas disparu après 2-3 jours, il est préférable de soulager la condition avec de la chaleur humide. Par exemple, prendre une douche chaude ou appliquer une serviette imbibée d'eau chaude sur votre cou.
  4. Faites de l'exercice pour étirer doucement les muscles de votre cou et améliorer la circulation. Veuillez noter que l'entraînement est interdit en cas de douleur aiguë ou de suspicion de maladie de la colonne cervicale - nerf pincé, hernie, etc. Vérifiez à nouveau vos sentiments avec le paragraphe «Quand la cervicalgie est vraiment dangereuse» et si vous avez le moindre doute, consultez votre médecin au plus vite.

Que faire pour éviter les douleurs au cou

Le moyen le plus efficace de traiter la douleur au cou est la prévention. Pour faciliter la vie de cette partie importante du corps, suivez ces consignes.

  1. Surveillez votre posture. En position debout ou assise, assurez-vous que vos épaules sont directement au-dessus de vos hanches et que vos oreilles sont au-dessus de vos épaules..
  2. Faites des pauses et réchauffez-vous. Si vous travaillez beaucoup à l'ordinateur ou si vous voyagez assis, levez-vous, bougez, étirez vos épaules et étirez votre cou à chaque occasion..
  3. Ajustez la hauteur de votre bureau et chaise, écran d'ordinateur et clavier. L'affichage doit être au niveau des yeux avec vos genoux juste en dessous de vos hanches. Clavier - allongez-vous sur la table pour pouvoir y travailler confortablement, en posant vos coudes sur les accoudoirs de la chaise.
  4. Ne prenez plus l'habitude de tenir votre téléphone entre votre oreille et votre épaule pendant que vous parlez. Si vos mains sont occupées, utilisez un casque ou un haut-parleur.
  5. Si vous fumez, voici une autre raison d'arrêter. Le tabagisme aggrave les vaisseaux sanguins et les tissus cartilagineux qui nourrissent les muscles. En conséquence, le risque de développer des douleurs au cou augmente..
  6. Ne portez pas de sacs à bandoulière lourds.
  7. Dormez avec votre tête et votre cou au niveau de votre corps pour réduire le stress sur votre colonne vertébrale. Idéalement, dormez sur le dos avec un petit traversin sous la nuque et un oreiller plat sous les hanches..
  8. Gardez un œil sur votre menu, même si rien ne fait mal pour le moment. Une alimentation équilibrée nourrira les muscles et prolongera la santé des articulations.
  9. Veillez à éviter les courants d'air et les blessures.
  10. Surveillez attentivement votre santé pendant la saison froide. Life hacker a déjà conseillé comment ne pas attraper la grippe.

Comment soulager les douleurs et tensions au cou

La douleur au cou peut tourmenter pour plusieurs raisons. Dans la plupart des cas, vous devez d'abord déterminer les causes de la douleur et de la tension musculaire afin de choisir le bon analgésique. Les médicaments et les remèdes populaires aident à soulager rapidement les douleurs au cou.

Structure du cou

Le cou comprend:

  • rachis cervical,
  • muscle,
  • ligaments,
  • larynx,
  • thyroïde.

Il y a sept vertèbres dans la colonne cervicale. Par rapport au reste de la colonne vertébrale, les vertèbres cervicales ne sont pas grandes. Constitué, comme tout le monde, du corps et des processus avec attache des muscles et des ligaments.

Entre les vertèbres - disques avec une partie externe dure, constituée de fibres fibreuses, et un noyau pulpeux interne doux, qui fournit à la colonne vertébrale une absorption des chocs.

Causes de la douleur au cou

Blessure traumatique

Il peut être obtenu en faisant du sport, en tombant la tête la première, lors d'un accident ou d'un accident de la route. Avec un freinage brusque lors d'un mouvement rapide de la colonne cervicale, un «symptôme de fouet» se produit, à la suite duquel des entorses et des muscles, des fractures par compression, un déplacement des disques cervicaux avec la formation de hernies sont possibles.

Trouble de la posture

Les facteurs prédisposants sont un travail prolongé dans une position monotone, le sommeil sur un oreiller inconfortable ou trop mou et un stress statique prolongé. En conséquence, une courbure apparaît, la tête commence à avancer par rapport au corps, les ligaments et les muscles du cou commencent à ressentir une tension accrue.

Ostéocondrite de la colonne vertébrale

Avec l'ostéochondrose, il y a une violation du trophisme du disque avec son aplatissement et des changements dans les tissus environnants. En conséquence, une diminution de la fonction d'amortissement et l'apparition de douleurs au cou.

La cause de l'ostéochondrose peut être la malnutrition, les blessures au dos, une activité physique accrue, une écologie défavorable, un stress chronique, un mode de vie inactif, de mauvaises habitudes. De plus, il existe une prédisposition génétique.

Avec l'ostéochondrose, des douleurs apparaissent dans le cou, les épaules, les bras, des étourdissements et des évanouissements. Altération de l'audition, de la vision, de la mémoire. "Syndrome de l'artère vertébrale" - mouches clignotantes devant les yeux, acouphènes. Coordination altérée et instabilité de la démarche.

Protrusion ou hernie du disque intervertébral

Il s'agit de la saillie du disque de la colonne vertébrale. Avec une hernie, l'anneau externe est détruit avec un déplacement de sa partie centrale dans n'importe quelle direction - latéralement, vers l'arrière ou vers l'avant.

La pathologie la plus difficile est le déplacement vers l'intérieur du noyau, qui peut entraîner une atteinte de la moelle épinière. Avec l'âge, l'ostéochondrose rachidienne peut également rejoindre la hernie. Tous les facteurs ci-dessus peuvent être à l'origine d'une hernie, ainsi que du port de sacs lourds, d'une scoliose, de pieds plats et de changements corporels liés à l'âge.

Les symptômes sont similaires à ceux de l'ostéochondrose, en plus de l'instabilité de la pression artérielle, de l'insomnie, de la faiblesse des mains et de l'engourdissement des doigts.

Cardiopathie ischémique - crise cardiaque, crise d'angor

Avec cette pathologie, des douleurs d'irradiation qui irradient vers le cou et des douleurs indépendantes dans le cou et la mâchoire inférieure sont possibles. En règle générale, ils sont associés à d'autres signes d'ischémie myocardique: peur de la mort, essoufflement, transpiration, nausées et vomissements.

Excroissances bénignes ou malignes

La tumeur croissante exerce une pression sur les racines nerveuses, provoquant des douleurs au cou et d'autres symptômes de compression de la moelle épinière. Les tumeurs bénignes (neurinome, hémangiome) ont le plus souvent une forme arrondie régulière et une bordure claire.

Les douleurs au cou sont légères. Fondamentalement, il y a un inconfort de la compression des tissus par une tumeur en croissance. Malins (lymphogranulomatose, sarcome, cancer de la thyroïde) n'ont pratiquement pas de frontières et métastasent dans les tissus adjacents.

La destruction des tissus provoque des sensations douloureuses et une détérioration de l'état général. La douleur à l'avant du cou survient avec des tumeurs de la cavité buccale, du larynx et de la glande thyroïde. En plus de la douleur, des difficultés à avaler, une altération de la phonation, un gonflement du visage et du cou se produisent.

Les tumeurs osseuses endommagent souvent la moelle épinière et les racines nerveuses, provoquant une paralysie.

Myosite cervicale

Apparaît après une hypothermie ou une fatigue musculaire prolongée. Elle se caractérise par l'apparition de douleurs aiguës lors du déplacement. Une douleur peut survenir à la fois avec une inflammation des muscles superficiels (sternocléidomastoïdien) et en profondeur autour de la colonne vertébrale, impliquée dans les mouvements du cou.

À la palpation, une hypertonicité musculaire et, parfois, des nodules durs et douloureux peuvent être déterminés. La myosite chronique entraîne une perturbation de l'apport sanguin, un trophisme et le remplacement des cellules musculaires (myocytes) par du tissu conjonctif.

Cela provoque une douleur et une faiblesse dans les muscles du cou, une violation du travail symétrique des muscles sur les côtés de la colonne vertébrale avec l'apparition d'un torticolis: l'incapacité de garder la tête strictement en position verticale.

Autres maladies qui causent des douleurs au cou

Spondylolisthésis: une vertèbre "glisse" de l'autre avec pincement du disque.

Maladie de Bechterew - spondylarthrite ankylosante.

Méningite. L'hypertonicité et la raideur des muscles du cou provoquent de graves douleurs dorsales dans le cou lorsque vous essayez d'incliner la tête.

Comment soulager la douleur au cou avec des médicaments

La première étape consiste à déterminer la cause possible de la douleur au cou. Dans tous les cas, limitez votre mobilité. En cas de blessure, assurer l'immobilisation de la section endommagée et amener le patient au centre de traumatologie.

Si vous avez des antécédents de maladie coronarienne, appelez une ambulance et arrêtez la douleur avec l'administration sublinguale de nitroglycérine ou de Validol, essayez de calmer le patient.

S'il y a une possibilité de méningite - s'il y a eu contact avec une personne malade - appelez également une ambulance. Mais dans tous les cas - pour arrêter la douleur par vous-même. Ne chauffez pas le point sensible!

Pour soulager la douleur en peu de temps, les médicaments efficaces sont:

  • Sedalgin,
  • Dexalgin,
  • Solpadein.

Ketanov a également un fort effet analgésique - il agit presque de la même manière que la morphine. Vous pouvez donner un analgésique non narcotique plutôt puissant Neurodolon et Nise, qui a un minimum d'effets secondaires.

Un bon effet est noté de la prise d'anti-inflammatoires non stéroïdiens - acide acétique:

  • Indométacine,
  • Tryptophane.

Ils réduisent également la raideur matinale et ont un effet antiplaquettaire - ils empêchent le «collage» des globules rouges..

Les dérivés d'acide propionique aident également à réduire la douleur:

  • Voltaren,
  • Ketaprofène,
  • Brufen.

Ils sont peu toxiques, bien absorbés par le tractus gastro-intestinal avec une ampleur d'action suffisante..

Les suppositoires sont une option pour remplacer les préparations de comprimés. Voltaren en capsules a également un effet accéléré - il est absorbé le plus rapidement possible en raison de la teneur en liquide dans sa composition.

  • Aspirine,
  • Le salicylate de méthyle,
  • Salicylate de sodium.

Les préparations combinées contenant de l'aspirine - Citramon ont également un bon effet..

Outre l'effet analgésique, ils ont également un effet anticoagulant, ce qui lui permet d'être largement utilisé pour la prévention de la thrombose en présence de maladies cardiovasculaires concomitantes (coronaropathie, varices des membres inférieurs).

Vous pouvez prendre des dérivés de pyrazolone:

  • Analgin,
  • Butadion,
  • Réopirine.

L'action des médicaments de ce groupe est égale à la force des salicylates, et parfois plus forte (Butadion).

Les contre-indications à la prise de tous les médicaments ci-dessus sont l'ulcère peptique, la gastrite, la grossesse, l'intolérance individuelle et la pathologie du système de coagulation.

Si votre cou, vos épaules et vos bras vous font mal

Lors de la jonction de la douleur dans les épaules et les bras, les gels sont efficaces:

  • Gel de Lioton,
  • Bystrumgel,
  • Voltaren Emulgel.

Ce sont des agents bien absorbés, anti-œdémateux et totalement non tachants. Le gel Amelotex contient le méloxicam anti-inflammatoire non stéroïdien, qui a un minimum d'effets secondaires.

Soulager la douleur et la tension du cou avec des spasmes musculaires

Pour soulager les spasmes musculaires existants, en association avec des analgésiques, il est bon de donner des relaxants musculaires:

  • Sirdalud,
  • Mydocalm,
  • Katadolon-forte, qui a également un effet analgésique.

Ce dernier médicament est utilisé en cas d'urgence et, également, en cas de contre-indication à la prise d'autres analgésiques non narcotiques.

Remèdes externes pour les douleurs sévères de la colonne cervicale

Pour soulager les douleurs cervicales liées à l'ostéochondrose cervicale ou à d'autres maladies, la thérapie locale ne sera pas superflue - l'utilisation de divers frottements et compresses. Pour le broyage, des onguents chauffants peuvent être utilisés:

  • Finalgon,
  • Capsicam,
  • Apizartron avec venin d'abeille,
  • Vipratox et Viprosal - avec un serpent.

Après avoir utilisé ces caoutchoucs, enveloppez votre cou avec une écharpe chaude, évitez d'avoir de l'eau.

Médicaments «rafraîchissants» - Menovazin et DIP Relief ont également un bon effet qui, en raison de la teneur en ibuprofène et du lévomenthol rafraîchissant, a un effet complexe.

Emplâtres - Nanoplast forte et Zb Pain Relief, qui contiennent exclusivement des substances naturelles, ont également un effet analgésique..

Les onguents combinés Héparine et Dolobène soulagent la douleur et augmentent le métabolisme dans la partie endommagée.

Pour les compresses, des préparations toutes faites sont utilisées - bile médicale pure.

Dimexide avec Novocaine a un bon effet dans un rapport de 3 à 5.

L'utilisation de vasodilatateurs (papavérine, drotavérine, euphylline) peut éliminer le «syndrome de l'artère vertébrale».

Sédatifs - tous disponibles: Valériane, Agripaume, Afobazol, Corvalol.

Comment soulager les douleurs au cou avec des remèdes populaires

Attachez une feuille de chou frisé ou de bardane entière à votre cou.

Mélangez 50 ml de jus de racine de raifort avec la même quantité de vodka. Frottez ou appliquez des compresses.

Utilisez du kérosène préalablement décanté et passé à travers du charbon actif comme agent chauffant pour le broyage.

Faire un gâteau au miel avec du miel et de la farine, appliquer sur un point sensible.

Utilisez du miel entier pour moudre, vous pouvez - en deux avec du jus d'aloès.

Un mélange obtenu en mélangeant à parts égales de jus de radis, de miel et de vodka, utilisé pour le broyage.

Pour les compresses sur la région du cou, utilisez une infusion de camomille ou de calendula. Broyer la racine de raifort, ajouter un peu d'eau, appliquer sur la plaie.

Ajoutez du piment, de l'ammoniaque ou du miel à la bile médicinale. Utiliser pour les compresses.

Traitement des douleurs musculaires du cou: diagnostic, méthodes de traitement

En seulement 24 à 36 séances, en fonction de l'intensité du traitement et des stades de développement de la maladie, vous vous débarrasserez de la douleur dans les muscles du cou, pourrez normaliser le sommeil et vivre une vie bien remplie.

Il est important de comprendre

Lors du traitement des douleurs musculaires du cou, il est nécessaire de sélectionner un ensemble individuel d'exercices thérapeutiques, d'étudier la technique de leur mise en œuvre et d'exclure les exercices pour les contre-indications.

Avec ce symptôme, il est important d'assister régulièrement à des séances de traitement, de suivre un traitement complet dans un centre spécialisé et, à l'avenir, vous devez maintenir votre santé de manière préventive par vous-même..

Assistance d'urgence

Presque chaque personne éprouve périodiquement des douleurs au cou..

Cette partie du squelette est très vulnérable en raison de sa structure particulière et de sa faiblesse musculaire..

Par conséquent, toute influence externe négative ou problème circulatoire peut entraîner des douleurs au cou..

De plus, cela ne se produit pas nécessairement après des blessures ou chez les personnes âgées..

La cause de l'inconfort peut être un long séjour dans la même position avec une tête inclinée, un travail sédentaire, une activité physique intense ou une hypothermie.

Par conséquent, de nombreuses personnes remarquent que les muscles de leur cou font mal. Que faire dans ce cas, il est préférable de demander à un spécialiste, car l'automédication peut entraîner de graves complications.

Diagnostic des douleurs musculaires au cou

Les douleurs musculaires sont généralement dues à une tension physique. Il peut s'agir de faire du sport, de soulever des poids ou de travailler longtemps à l'ordinateur..

Même dormir sur un oreiller inconfortable peut entraîner des spasmes musculaires douloureux. Habituellement, ces douleurs disparaissent rapidement et ne reviennent pas si une personne change de mode de vie..

Mais la cause des spasmes peut aussi être des pathologies graves:

  • myosite;
  • syndrome myofascial;
  • ostéochondrose de la colonne cervicale;
  • disques intervertébraux herniés;
  • spondylarthrite ankylosante;
  • les tumeurs;
  • maladies des organes internes ou du larynx.

Pour vous débarrasser complètement de ces douleurs, vous devez déterminer ce qui les provoque. Le traitement doit être basé sur la cause du spasme musculaire.

Par conséquent, le médecin recueille tout d'abord une anamnèse. Il découvre si le patient a subi des blessures, s'il existe des maladies chroniques ou des pathologies de la colonne vertébrale.

Il est également nécessaire de déterminer après quoi la douleur est apparue. Peut-être que cela a été causé par l'activité physique, le stress ou l'hypothermie.

Méthodes de recherche communes

Lors du diagnostic de sensations douloureuses dans le cou, en plus de parler avec le patient et d'un examen externe, un examen est obligatoire.

Il aide à confirmer le diagnostic préliminaire et à déterminer quels processus pathologiques se produisent dans cette zone..

La radiographie révèle la destruction du tissu osseux des vertèbres, la présence d'ostéophytes, le rétrécissement de la fente intervertébrale. Mais ces changements sont invisibles aux stades initiaux des pathologies..

Par conséquent, les méthodes suivantes sont le plus souvent prescrites:

  • L'IRM est la méthode la plus informative, car elle peut être utilisée pour évaluer l'état non seulement du tissu osseux, mais également des disques, des vaisseaux sanguins et des muscles;
  • parfois, une tomodensitométrie est également effectuée pour clarifier les changements pathologiques de la colonne vertébrale;
  • Une échographie est nécessaire pour examiner l'état des vaisseaux sanguins et des ganglions lymphatiques;
  • Un ECG est prescrit si vous soupçonnez une angine de poitrine, qui peut également causer des douleurs au cou;
  • des tests sanguins aident à déterminer la présence d'inflammation ou d'infections dans le corps.

Traitements de la douleur à long terme

Habituellement, si une personne a une douleur intense dans les muscles du cou, elle consulte immédiatement un médecin. Après tout, une telle condition provoque non seulement une gêne, mais perturbe le mode de vie habituel du patient.

Mais certains ignorent la douleur douloureuse, essayant d'y faire face à l'aide de compresses ou de médicaments contre la douleur.

Cela ne peut pas être fait, car un traitement inapproprié non seulement n'aidera pas, mais peut entraîner le développement d'un syndrome de douleur chronique.

La douleur à long terme réduit considérablement les performances du patient. En outre, ils indiquent la présence de processus pathologiques pouvant entraîner des conséquences désagréables..

En effet, dans le cou il y a de nombreux vaisseaux sanguins qui alimentent le cerveau et des terminaisons nerveuses qui vont vers de nombreux organes.

L'absence de traitement approprié peut entraîner une circulation cérébrale altérée, un engourdissement des mains et même une paralysie..

Par conséquent, si les muscles du cou font mal, le traitement doit commencer immédiatement. Les médecins prescrivent toujours une thérapie complexe visant non seulement à soulager la douleur, mais également à éliminer sa cause.

Thérapie médicamenteuse

La méthode la plus efficace pour soulager la douleur est l'utilisation de médicaments..

Les analgésiques ou les AINS, par exemple, "Diclofenac", "Ibuprofen", "Ketanov", "Analgin", aident bien. Pour les douleurs aiguës sévères, les glucocorticoïdes peuvent être utilisés sous forme de comprimés ou d'injections.

De plus, des antispasmodiques et des relaxants musculaires sont prescrits, par exemple «Spazgan», «Midocalm», «Sirdalud».

Pour la douleur chronique, des vitamines, des antioxydants, des chondroprotecteurs, des vasodilatateurs sont également utilisés.

Trental, Mexidol, Milgamma, Neuromultivit sont souvent utilisés dans des traitements complexes..

Si la douleur est prolongée, interférant avec le sommeil normal, des hypnotiques, des tranquillisants et même des antidépresseurs sont parfois prescrits.

Traitement chirurgical

La chirurgie des douleurs cervicales est rarement utilisée, uniquement en dernier recours.

Lorsque le traitement conservateur n'aide pas, la douleur est sévère et des complications neurologiques surviennent, ce qui signifie que le nerf est pincé. Pour le libérer et une intervention chirurgicale est nécessaire.

Méthodes orthopédiques

Le traitement des douleurs musculaires du cou n'est pas complet sans l'utilisation d'appareils orthopédiques. Pour les pathologies graves, des corsets rigides sont utilisés.

Mais le plus souvent, pour les douleurs causées par des spasmes musculaires, un collier Shants est prescrit. Il soulage le stress sur les muscles et les vertèbres, étire un peu la colonne vertébrale, libérant les racines nerveuses pincées.

Réflexologie

La stimulation de points spécifiques biologiquement actifs sur le corps peut rapidement soulager l'enflure et la douleur dans le cou. Vous pouvez agir sur eux avec vos doigts - il s'agit d'une acupression ou d'aiguilles spéciales.

Cette méthode s'appelle l'acupuncture. Un faible courant électrique peut être passé à travers les aiguilles pour améliorer l'action..

Thérapie par ultrasons

Souvent, diverses procédures de physiothérapie sont prescrites pour le traitement de telles pathologies. La thérapie par ultrasons est la plus efficace pour les douleurs au cou.

L'action des ondes ultrasonores a un léger effet de massage. Il améliore la circulation sanguine et les processus métaboliques dans les tissus..

Une méthode plus efficace est la phonophorèse - l'introduction de médicaments par ultrasons.

Massage thérapeutique, ostéopathie, chiropratique

Lorsque la douleur aiguë disparaît, le patient reçoit une thérapie réparatrice..

Tout d'abord, c'est un massage. Il est nécessaire pour améliorer la circulation sanguine dans le cou, soulager les tensions et les spasmes musculaires et restaurer la mobilité des articulations.

Un massage correctement effectué améliore la circulation cérébrale, normalise le sommeil et l'état général du patient.

Vous pouvez également faire appel à un spécialiste ostéopathique qui agit sur les points biologiquement actifs du patient, ou à un chiropraticien pour éliminer la subluxation vertébrale..

Exposition laser de bas niveau (thérapie LLL)

L'une des méthodes modernes efficaces pour la douleur au cou est une thérapie au laser spéciale.

Les zones douloureuses sont exposées à des faisceaux lumineux de spectres infrarouges et ultraviolets. Il aide à soulager les crampes, à réduire l'inflammation et à soulager la douleur.

Physiothérapie

Après l'arrêt de la douleur, des exercices de physiothérapie sont prescrits. Il est nécessaire pour renforcer le corset musculaire et améliorer la mobilité de la colonne vertébrale..

Habituellement, une série d'exercices est prescrite individuellement, en tenant compte de l'âge du patient, de l'activité physique et de la cause des sensations douloureuses.

POURQUOI CELA EST NÉCESSAIRE
TRAITEMENT COMPLEXE?

Lors du traitement de la douleur cervicale, la plus grande erreur consiste à essayer de se débarrasser des symptômes avec des analgésiques inutiles. Ces médicaments - comprimés, pommades et gels - ne font qu'atténuer la douleur, mais le processus inflammatoire se poursuit. Par conséquent, une approche intégrée est extrêmement importante..

OBTENEZ UNE CONSULTATION SPÉCIALISTE GRATUITE

Kinésithérapie pour les douleurs musculaires du cou

Les méthodes de kinésithérapie peuvent être utilisées pour traiter et prévenir les douleurs cervicales. Dans notre Centre, une approche individuelle est appliquée à ces patients. On leur prescrit un traitement complexe.

Un programme de formation spécial utilisant des simulateurs spéciaux sous la direction d'un instructeur expérimenté aidera à arrêter les processus pathologiques dans la colonne vertébrale et à renforcer le corset musculaire.

Nos centres sont situés à Zelenograd, Tver, Dubna et Klin. Toute personne ayant déjà souffert de spasmes musculaires et de douleurs au cou doit nous contacter.

ADRESSE DU MÉDECIN EN CHEF:

Souvent, lors de l'examen d'un patient, les médecins ne prêtent attention qu'aux os, aux ligaments et aux articulations. Dans le même temps, rien n'est dit sur les muscles, dont la fonction de contraction joue un rôle important dans la vie humaine. L'affaiblissement des muscles entraîne un amincissement, une déformation des os.

Malheureusement, les thérapies courantes ne font qu'exacerber la situation, entraînant une douleur encore plus intense, une atrophie musculaire et une détérioration de la qualité de vie des patients..

Un traitement efficace ne peut être imaginé sans récupération musculaire. Une méthode unique de kinésithérapie consiste en un effet thérapeutique, qui implique, tout d'abord, une activité musculaire lors de la mise en œuvre systématique d'un ensemble d'exercices sur des simulateurs spéciaux.

Tous les exercices sont effectués par des patients assis ou couchés, il n'y a donc pas de charge inutile sur les articulations et le système circulatoire, et nos instructeurs-méthodologistes corrigent la technique des mouvements et observent l'exactitude des actions..

Rappelez-vous que les maladies de la colonne vertébrale et des articulations ne sont pas encore une phrase, si le patient le souhaite et la bonne approche du traitement, tout peut être corrigé!

Narovatkina Julia Konstantinovna

Comment se déroule le traitement?

Vous consultez un médecin

La consultation initiale se fait sur rendez-vous.

Consultation médicale: prise d'anamnèse, diagnostic myofascial, diagnostic fonctionnel.

Comment cela se passe?

Prendre l'anamnèse - analyser la maladie, identifier les limites et les contre-indications, expliquer les principes de la kinésithérapie, les caractéristiques de la période de récupération.

Le diagnostic myofascial est une méthode de diagnostic manuel, dans laquelle le médecin évalue l'amplitude des mouvements des articulations, détermine les phoques douloureux, l'œdème, l'hypo- ou l'hypertonicité des muscles et d'autres changements.

Diagnostics fonctionnels (réalisés dans la salle de rééducation) - le médecin explique comment effectuer certains exercices sur l'équipement et observe: comment le patient les effectue, avec quelle amplitude de mouvement il peut travailler, quels mouvements provoquent de la douleur, avec quel poids le patient peut travailler, comment il réagit système vasculaire. Les domaines problématiques sont identifiés. Les données sont entrées dans la carte. Les accents sont placés.

Sur la base des résultats de l'examen initial par un médecin et du diagnostic fonctionnel, un programme de traitement individuel préliminaire est établi.

Il est conseillé d'avoir avec vous:

pour la douleur dans la colonne vertébrale - IRM ou CT (imagerie par résonance magnétique ou tomodensitométrie) de la zone à problème;

pour la douleur dans les articulations - rayons X;

en présence de maladies concomitantes - extraits des antécédents médicaux ou de la carte ambulatoire;

vêtements et chaussures confortables (de sport)

Commencer les cours avec un instructeur

Au début du cycle de traitement, le médecin et le patient établissent un plan de traitement, qui comprend la date et l'heure de la séance de traitement, des visites de suivi chez le médecin (généralement 2-3 fois par semaine).

La base du processus de traitement est constituée de séances de traitement en salle de rééducation sur simulateurs et de séances en salle de sport..

Les simulateurs de rééducation vous permettent de doser avec précision la charge sur des groupes musculaires individuels, fournissant un mode adéquat d'influences physiques. Le programme de traitement est établi par le médecin individuellement pour chaque patient, en tenant compte des caractéristiques de l'organisme. Le contrôle est effectué par des moniteurs qualifiés. À toutes les étapes de la récupération, il est important d'observer la technique de mouvement et de respiration corrects, de connaître vos normes de poids lorsque vous travaillez sur des simulateurs, de respecter le schéma thérapeutique prescrit et de suivre les recommandations des spécialistes.

Les séances de gymnastique articulaire aident à restaurer la coordination visuelle, à améliorer la mobilité des articulations et l'élasticité (flexibilité) de la colonne vertébrale et constituent un excellent système préventif pour une utilisation indépendante..

Chaque cycle de traitement comprend 12 séances. Chaque leçon est encadrée par un moniteur. La durée d'une séance de traitement est de 40 minutes à 1,5 heure. Le moniteur élabore un programme tenant compte des comorbidités et de l'état du patient le jour du cours. Enseigne la technique d'exécution des exercices et surveille l'exactitude de l'exécution. Toutes les 6 leçons, une deuxième consultation avec un médecin est effectuée, des modifications et des ajouts sont apportés au programme, en fonction de la dynamique.

Écrire une critique élogieuse

Combien de cycles avez-vous besoin de parcourir? - individuellement pour tout le monde

- depuis combien de temps avez-vous ce problème (stade de la maladie)

- comment votre corps est-il préparé à l'activité physique (faites-vous de la gymnastique, tout type de sport)... -

quel résultat voulez-vous obtenir.

Si la maladie est à un stade initial et que le corps est préparé, un cycle de traitement suffit. (par exemple, les jeunes de 20 à 30 ans qui font du sport. Nous concentrons leur attention sur la technique des exercices, de la respiration, des étirements, les «mauvais» exercices nuisibles aux zones à problèmes sont exclus. Ces patients sont formés, acquièrent la compétence de «soigner» ", Recevoir des recommandations en cas d'exacerbation et continuer à le faire eux-mêmes).

Si le problème est long, vous ne faites pas de gymnastique, il y a des maladies concomitantes, alors une autre période sera nécessaire

- soulager l'exacerbation? - un ou deux cycles suffisent,

- marcher sans arrêt (monter les escaliers),

- penchez-vous, effectuez certains travaux sans effort

- être immobile pendant longtemps en voyage (en avion, en voiture...)

améliorer? soutien? ne pas empirer?

trois cycles de traitement ou plus peuvent être nécessaires...

Chaque organisme est individuel et le programme pour chaque patient est individuel.