Principal > Traumatisme

Causes et méthodes d'élimination des maux de tête avant la menstruation

Le syndrome prémenstruel et les jours critiques peuvent causer un inconfort important chez les femmes. Lorsque les compagnons habituels de la menstruation sont accompagnés de symptômes supplémentaires, les choses empirent encore. Si un mal de tête apparaît pendant la menstruation, ne paniquez pas et précipitez-vous pour prendre des analgésiques. Souvent, la manifestation se produit dans le contexte d'un changement de l'arrière-plan émotionnel d'une femme. Les larmes, la détérioration de l'humeur, l'anxiété entraînent un stress excessif et le développement d'une céphalalgie. Si les techniques de relaxation et les sédatifs naturels ne fonctionnent pas, cela vaut la peine de consulter un médecin. L'apparition systématique d'un symptôme peut indiquer la présence de problèmes cachés dans le corps..

  1. Pourquoi ma tête me fait-elle mal avant la menstruation?
  2. Sensibilité à la migraine
  3. Les maladies vasculaires
  4. Les pics hormonaux
  5. Anémie
  6. Prendre des contraceptifs
  7. Équilibre eau-sel
  8. Problèmes intestinaux
  9. Comment soulager les douleurs menstruelles
  10. Pilules contre les maux de tête menstruels
  11. Traitement avec des remèdes populaires

Pourquoi ma tête me fait-elle mal avant la menstruation?

La céphalalgie pendant ou avant la menstruation peut être un symptôme indépendant, mais le plus souvent, elle se révèle être seulement l'une d'un groupe de manifestations.

Selon les caractéristiques individuelles, le mal de tête s'accompagne de nausées, de crampes abdominales, d'irritabilité, d'œdème et d'une légère augmentation de la température. Cela est dû à des changements hormonaux dans le corps. Ils conduisent à un changement dans le déroulement habituel d'un certain nombre de processus. Chez certaines femmes, le tableau clinique est le plus prononcé avant la menstruation, mais parfois des symptômes apparaissent après la fin des règles..

Sensibilité à la migraine

La maladie neurologique est de nature vasculaire - la céphalalgie résulte d'un rétrécissement pathologique et d'une expansion des canaux sanguins. Certaines femmes ont une prédisposition à la maladie, mais généralement elle ne se manifeste d'aucune façon. Ou la symptomatologie est floue et ne diffère pas en luminosité. Quelques jours avant le début des menstruations, les pics d'hormones augmentent la gravité des changements vasculaires. Le résultat est une céphalalgie sévère associée à des nausées, des étourdissements, une réaction violente aux sons et aux odeurs.

Souvent, toutes les sensations inconfortables disparaissent d'elles-mêmes immédiatement après le début des règles ou à la fin. Le traitement d'un tel mal de tête pendant la menstruation est sélectionné individuellement. Il peut s'agir de prendre des produits chimiques et des médicaments naturels, en utilisant des techniques de physiothérapie.

Les maladies vasculaires

Si vous avez des maux de tête sévères et des nausées avant vos règles, vous devez consulter un médecin et vous assurer que vos vaisseaux sanguins sont sains..

Les jours critiques, le débit sanguin augmente, ce qui entraîne une augmentation significative de la charge sur les canaux. Si les parois des formations ne sont pas assez élastiques, trop perméables ou si leur ton est réduit, elles n'ont pas le temps de s'adapter aux changements. Le résultat est une céphalalgie pressante ou spastique. Le traitement symptomatique dans ce cas ne donne pas l'effet souhaité. Seule une thérapie systématique visant à combattre la source du problème donnera un résultat durable et prononcé..

Les pics hormonaux

Souvent, les crises de maux de tête avec SPM sont le résultat d'un processus naturel - la préparation du corps d'une femme à la grossesse. Il s'accompagne de la libération de grands volumes de progestérone.

Lorsque la conception ne se produit pas, la quantité d'hormone dans le sang diminue fortement, provoquant une céphalalgie. Le plus souvent, il est douloureux et obsessionnel, mais pas trop prononcé. Si les poussées hormonales ne causent pas d'inconfort important, il vaut mieux simplement les endurer. Sinon, vous devriez contacter votre gynécologue qui vous conseillera sur les meilleures façons d'atténuer la maladie. Vous ne devez pas expérimenter vous-même les analgésiques et les antispasmodiques.

Anémie

Une diminution du taux d'hémoglobine et une diminution du nombre de globules rouges dans le plasma sanguin et les jours ordinaires s'accompagnent d'une diminution de la pression artérielle, des étourdissements, des céphalalgies, de la faiblesse, de la fatigue.

Les saignements pendant la menstruation aggravent la situation, exacerbant le tableau clinique. Le cerveau commence à subir une forte carence en oxygène. Une femme dans un tel contexte a de graves maux de tête, les symptômes énumérés ci-dessus sont observés et son appétit disparaît. La situation peut être améliorée en marchant à l'air frais, en se nourrissant correctement et en prenant des complexes minéraux avec du fer et de la vitamine B12. Même si le problème ne se manifeste que pendant la période de menstruation, il vaut mieux ne pas l'ignorer, mais suivre un traitement.

Prendre des contraceptifs

Un déséquilibre hormonal dans le corps féminin peut être provoqué artificiellement. Dans 99% des cas, les actions des dames elles-mêmes sont à blâmer. Ils commencent à prendre des médicaments hormonaux sans consulter leur médecin. Le plus souvent, des problèmes découlent de l'utilisation de contraceptifs hormonaux. Contrairement à la croyance populaire, ces produits doivent être sélectionnés individuellement, en tenant compte de l'âge et de l'état général de la personne. Si une femme utilisant cette méthode de contraception a mal à la tête pendant ses règles, elle devrait consulter un gynécologue. De telles expériences sont lourdes de graves problèmes pour le corps, allant jusqu'à l'échec des processus métaboliques et des accidents vasculaires cérébraux..

Équilibre eau-sel

La menstruation s'accompagne d'un déséquilibre hydrique. Une augmentation des taux de progestérone provoque un gonflement des tissus. Le liquide dans le corps est retenu, le poids corporel augmente. Même le cerveau gonfle en raison d'une augmentation du volume de LCR en circulation. La pression sur le crâne augmente, une céphalalgie apparaît.

La douleur après les règles ou pendant celles-ci ne se produira pas si vous suivez ces règles:

  • refus de boire de grands volumes de liquide;
  • exclusion temporaire du menu des viandes fumées, conserves, cornichons et marinades;
  • réduire la quantité de sel dans l'alimentation;
  • boire des boissons naturelles diurétiques (thé aux airelles ou aux canneberges).

L'acceptation des diurétiques pharmaceutiques doit être convenue avec le médecin. L'utilisation indépendante de ces fonds entraîne des chutes de tension artérielle et une aggravation de la situation. L'utilisation systématique de produits menace l'insuffisance rénale.

Problèmes intestinaux

Les femmes, dont le corps est obstrué par des scories, ont souvent mal à la tête pendant les règles. Leurs intestins n'ont pas le temps de traiter le contenu et d'éliminer les produits de décomposition. Pendant la période de menstruation, une charge supplémentaire tombe sur le corps. Ensuite, la membrane muqueuse du tube digestif commence à absorber des substances nocives. Ils pénètrent dans la circulation sanguine et provoquent l'apparition de symptômes d'intoxication légère. Le mal de tête dans de tels cas est douloureux, constant, accompagné de vertiges, de faiblesse et d'une détérioration générale du bien-être. Prendre des analgésiques obstrue encore plus les intestins. Pour éviter une telle douleur, il est nécessaire de se désintoxiquer avec des régimes ou des médicaments spéciaux..

Comment soulager les douleurs menstruelles

Si le syndrome de céphalée prémenstruelle se produit encore et encore, vous devriez consulter un gynécologue. Le spécialiste évaluera les caractéristiques de la situation et sélectionnera la meilleure option pour faire face au problème.

Souvent, il suffit de changer le régime de la journée, l'utilisation de compresses froides, de longues promenades au grand air.

La correction du régime donne un bon effet. Le menu exclut le café, le chocolat et les boissons alcoolisées, les produits semi-finis et tout produit contenant des conservateurs ou des colorants. Il est également préférable de s'abstenir de fumer avec un tel problème..

Pilules contre les maux de tête menstruels

Le traitement médicamenteux de la maladie doit être convenu avec le médecin. L'exception concerne les situations où il n'est pas possible de consulter un spécialiste et que la douleur est si intense qu'il est impossible de la supporter.

En guise d'aide ponctuelle, vous pouvez essayer de prendre ces pilules:

  • "Nurofen" - le résultat doit apparaître au plus tard une demi-heure et durer 6-8 heures;
  • "Ketanov" est l'un des remèdes les plus efficaces qui soulage la céphalalgie en 15-20 minutes pendant 6-8 heures et même plus;
  • "Citramon" - le remède ne peut être pris qu'au début d'une crise douloureuse, puis l'effet viendra dans quelques minutes et durera environ 6 heures;
  • «Imet» est un médicament pour les douleurs légères à modérées. Il peut être pris jusqu'à 3 jours, en gardant au moins 4-5 heures entre les approches..

Avant de prendre le produit, vous devez lire attentivement les instructions et suivre strictement ses points. Il est strictement interdit de dépasser la posologie ou d'augmenter la fréquence de prise de médicaments. Si vous ne parvenez pas à vous débarrasser du mal de tête avec la première pilule, il vaut mieux appeler une ambulance.

Traitement avec des remèdes populaires

Si votre mal de tête pré-menstruel n'est pas un problème chronique, vous pouvez essayer des remèdes naturels pour cela. En tant que thérapie systématique, ces approches ne sont pas pertinentes. Ils ne sont pas non plus capables de soulager une céphalalgie sévère.

Méthodes pour se débarrasser des maux de tête menstruels:

  • froid - une serviette humide peut être placée sur le front ou à l'arrière de la tête, en fonction de l'emplacement du symptôme. Si l'estomac fait mal, mais qu'il n'y a pas de crampes, il est recommandé d'appuyer en plus sur un coussin chauffant avec de l'eau froide sur l'estomac;
  • aromathérapie - l'inhalation d'huiles essentielles et l'exécution de massages avec elles peuvent soulager la condition en quelques minutes. Mieux encore, l'eucalyptus, la menthe, le romarin et la lavande font face à une telle douleur;
  • écorces de citron - il suffit d'appliquer des produits frais sur les tempes avec le côté clair et de frotter légèrement la peau avec eux pendant 3-5 minutes. Les éléments secs doivent d'abord être trempés dans de l'eau tiède.

Avant ou pendant les jours critiques, vous ne devez pas utiliser de bains chauds ni de compresses chauffantes. De telles approches peuvent vraiment apporter un soulagement notable rapidement, mais l'effet ne durera que quelques minutes. Alors la situation ne fera qu'empirer.

Des études récentes menées par des scientifiques ont montré que l'apparition de signes de SPM est une sorte de signal du corps sur la présence de problèmes. Même si le symptôme de ce syndrome avant la menstruation est exclusivement un mal de tête, il est préférable de vérifier votre état de santé avec un médecin. Souvent, ces manifestations sont les seules avec un certain nombre de pathologies cachées..

Pourquoi la douleur avant la menstruation?

Symptômes de douleur avant la menstruation

Le syndrome prémenstruel (SPM) est compris comme une communauté de pathologies qui apparaissent avant la menstruation et disparaissent avec l'apparition des saignements. Le syndrome est principalement causé par des dysfonctionnements du système nerveux central, des pathologies végétatives-vasculaires ou métaboliques-endocriniennes.

Le syndrome prémenstruel est caractérisé par: une irritation sans cause, une faiblesse et des étourdissements, des nausées, une dépression, des larmes, des manifestations de comportement agressif, des douleurs cardiaques, une gêne dans la poitrine et le bas du dos, un gonflement, des flatulences, un essoufflement. Certaines femmes ont un comportement inapproprié.

Les symptômes de la douleur avant la menstruation sont divisés en manifestations neuropsychiques, œdémateuses, céphalgiques et de crise..

La forme neuropsychiatrique est caractérisée par des états dépressifs, une irritabilité accrue, une agressivité, une faiblesse et des larmes..

La forme œdémateuse du syndrome prémenstruel comprend l'engorgement et l'augmentation mammaire. Le visage, les jambes et les doigts peuvent gonfler. Souvent, les femmes trouvent une réponse accrue aux odeurs, une augmentation de la transpiration, des ballonnements.

Les changements céphalgiques comprennent des maux de tête intenses et lancinants, irradiant souvent vers le contour des yeux. Il y a une douleur dans la région du cœur, des nausées, des vomissements, une transpiration abondante ou un engourdissement des membres.

La forme de crise du syndrome prémenstruel est caractérisée par des crises sympathico-surrénaliennes. Les signes du processus sont une augmentation de la pression, une sensation de pression dans la région de la poitrine, accompagnée de la peur de la mort et d'une augmentation du rythme cardiaque. La pathologie se manifeste plus souvent dans l'obscurité en raison du stress vécu, de la fatigue sévère, due à une maladie infectieuse. Souvent, la fin de la crise s'accompagne d'une miction active.

Selon la fréquence, la force et la durée des symptômes, on distingue une évolution légère ou sévère du syndrome prémenstruel. La forme légère ne présente pas plus de 4 symptômes, dont 1 à 2 sont prononcés (apparaissent dans 2 à 10 jours). Le syndrome sévère a de 5 à 12 conditions désagréables, et 2 à 5 d'entre elles sont les plus prononcées (trouvé maximum 14 / minimum 3 jours avant le début des saignements menstruels).

La plupart des beaux sexes connaissent la sensation d'engorgement, une augmentation de la sensibilité des glandes mammaires avant le début des règles. Le sein augmente de volume, les tissus de l'organe se densifient. Cela est dû au flux sanguin et au gonflement des glandes. Les changements de l'équilibre hormonal sont à l'origine de douleurs thoraciques pré-menstruelles.

Une sensibilité mammaire périodique ou mastodynie est un processus naturel. Les glandes mammaires sont des organes hormonodépendants. Produits par les ovaires, la progestérone et l'estradiol provoquent des changements mensuels dans les glandes. La deuxième partie du cycle se déroule sous l'influence de la progestérone, qui augmente la quantité de tissu glandulaire dans le sein (préparation à la grossesse et à l'allaitement), provoque son épaississement. Une légère douleur dans la région de la poitrine est normale.

La mastodynie est traitée en association avec d'autres symptômes - maux de tête, pics de tension artérielle, gonflement sévère des extrémités, troubles psycho-émotionnels, etc. L'effet complexe est prescrit en tenant compte de la gravité du syndrome douloureux, notamment:

Les réactions survenant dans le corps au niveau hormonal provoquent des maux de tête avant les règles. L'apparition de douleurs d'intensité variable avant et leur disparition après la menstruation est considérée comme un processus physiologique normal.

Les changements biochimiques dans le corps affectent la cyclicité des changements hormonaux. En conséquence, des douleurs dans la tête d'intensité variable apparaissent souvent, irradiant vers le globe oculaire, des troubles du sommeil, des étourdissements et des évanouissements se développent..

L'hormone œstrogène joue un rôle majeur dans l'augmentation de la sensibilité des femmes aux facteurs de stress, qui à leur tour provoquent le développement de migraines menstruelles. Le processus est particulièrement douloureux dans le contexte de troubles circulatoires, en règle générale, avec des vomissements, une sensibilité accrue à la lumière et au bruit. Des crises aiguës peuvent survenir avec des contraceptifs contenant des œstrogènes.

Il est rare de trouver une femme qui se sent à l'aise à la veille des jours critiques. Chacune a ressenti de la douleur avant la menstruation au moins une fois dans sa vie. En fonction de l'état de santé et des caractéristiques individuelles de l'organisme, l'inconfort dans le bas-ventre se manifeste par des perturbations hormonales, des changements cycliques dans les organes génitaux internes, un syndrome prémenstruel et des maladies latentes. Le fait de s'inquiéter des symptômes indésirables dépend de leur nature et de leur intensité. La présence de spasmes sévères, de règles douloureuses sévères, peut être le signe d'une condition dangereuse et est toujours une raison pour un examen médical approfondi.

La ligne entre la norme et la pathologie avec le développement de symptômes de douleur avant et pendant le cycle menstruel est assez mince. Le concept de «douleur intense» pour chaque femme a sa propre signification. Pour les femmes avec des seuils de douleur bas et élevés, la même sensation provoque des réponses différentes. Les premiers tombent littéralement des pieds à cause d'une douleur insupportable, ce qui pour les seconds semble assez supportable. Pour cette raison, la simple description des symptômes de la douleur cause des difficultés pour les médecins, il est nécessaire d'enregistrer d'autres caractéristiques..

Il existe de nombreuses raisons qui aggravent l'état de santé avant la menstruation:

  • Syndrome prémenstruel (SPM). C'est une erreur de croire que les signes de l'approche de la menstruation apparaissent dans un à deux jours. Ils surviennent souvent une semaine ou plus tôt. Manifestations typiques pour la majorité: douleur douloureuse ou persistante dans le bas de l'abdomen, accompagnée de symptômes autonomes ou neurologiques. Le SPM est médicalement normal tant qu'il provoque des symptômes de faible intensité et n'interfère pas avec la routine normale.
  • Hypothermie. L'habitude de porter des vêtements et des chaussures légers et hors saison, une exposition prolongée au froid entraînent souvent un vasospasme ultérieur dans la région pelvienne et des douleurs avant le début des règles..
  • Activité physique épuisante. Le travail difficile, le sport ou la levée de poids avant vos règles entraînent presque toujours de la douleur.
  • Activité physique insuffisante. L'habitude de rester assis au même endroit pendant une longue période, l'aversion pour la marche et la marche provoquent des troubles circulatoires et une congestion dans la région pelvienne, qui est l'un des facteurs provoquant des douleurs..
  • Pathologie du tractus gastro-intestinal. Syndrome du côlon irritable, dysbiose, colite avant l'aggravation des règles, ballonnements, flatulences, apparition de coliques.
  • Obésité. Un excès de tissu adipeux interne dans la cavité abdominale entraîne une modification des niveaux hormonaux, augmente la congestion sanguine dans les organes génitaux, qui se manifeste par une douleur avant la menstruation.
  • Dispositifs intra-utérins. Ces contraceptifs présentent de nombreux inconvénients, notamment des manifestations fréquentes d'algodisménorrhée..
  • Troubles gynécologiques. Une des conditions courantes qui causent des douleurs avant les jours critiques est l'endométriose - la prolifération de l'épithélium tapissant la cavité utérine à l'extérieur de celle-ci. La déviation du dos de l'organe ou son sous-développement physique conduit invariablement à des douleurs avant le début du cycle.
  • Complications après une intervention chirurgicale sur les organes pelviens ou après un accouchement difficile. Les cicatrices et autres modifications tissulaires destructrices provoquent souvent des douleurs acycliques et prémenstruelles.
  • Inflammation et douleur dans les reins. De nombreuses formes de néphrite sont aggravées à la veille des règles..

La question de savoir si le ventre d'une femme en bonne santé peut faire mal avant la menstruation suscite de nombreuses discussions dans les cercles médicaux. La plupart sont d'avis que les douleurs physiologiques sont toujours de faible intensité, de nature vague et ne doivent pas être perçues comme des coups de couteau, des coupures ou des tirants..

Quelles maladies il y a de la douleur avant la menstruation

Les douleurs pathologiques avant le début des menstruations ne sont pas toujours secondaires, elles peuvent survenir immédiatement après la formation du cycle. Dans ces cas, ils parlent de troubles de santé congénitaux. Trouver la vraie raison de la détérioration du bien-être des adolescents et des jeunes filles n'est pas facile, surtout si l'examen externe et les tests de laboratoire généraux n'indiquent pas la présence de violations.

Maladies courantes dans lesquelles une douleur primaire avant la menstruation est possible:

  • activité endocrinienne insuffisante des ovaires, des glandes surrénales, de l'hypophyse;
  • dysplasie du tissu conjonctif.

Dans de telles conditions, la douleur commence à se développer une semaine ou plus avant le cycle prévu, un syndrome prémenstruel sévère avec de nombreux symptômes somatiques et nerveux est probable:

  • étourdissements, maux de tête, migraines;
  • les pics de tension artérielle;
  • transpiration abondante;
  • engourdissement des doigts;
  • violation de la thermorégulation;
  • tachycardie;
  • gonflement général;
  • l'apparition de kilos en trop;
  • indigestion.

Souvent les os et tout le corps font mal, la peau pâlit ou rougit, il y a des douleurs de traction d'intensité modérée ou sévère dans l'abdomen.

Dans l'endométriose, un signe typique, en plus des symptômes douloureux, est la nature spécifique de la décharge: ils commencent et se terminent par des caillots brun foncé, indiquant la présence de cellules endométriales en dehors de la cavité utérine.

Il est très dangereux si des déchirures ou des crampes aiguës peu de temps avant la menstruation apparaissent soudainement. Cela peut indiquer des fibromes progressifs, une grossesse extra-utérine ou un début de fausse couche..

Les adhérences dans la région pelvienne, la salpingo-ovariite, le kyste provoquent des douleurs ovariennes sévères dans presque tous les cas de morbidité. Souvent, l'algoménorrhée s'accompagne de violations du cycle menstruel lui-même - des retards dans le début des menstruations de plusieurs jours à deux semaines ou plus.

De nombreuses infections sexuellement transmissibles sont cachées et, dans les cas avancés, elles affectent l'utérus et les appendices. Quelques jours avant le début des règles, sous l'influence d'un changement hormonal, l'agent pathogène est activé, provoquant un certain nombre de symptômes négatifs: démangeaisons et gonflement sévères des organes génitaux externes, sensation de brûlure, inconfort physique, présence de décharge étrange - des douleurs abdominales peuvent également apparaître pour ces raisons.

Maladies non liées à la gynécologie, dans lesquelles une douleur intense apparaît pendant la période prémenstruelle:

  • appendicite aiguë ou chronique;
  • obstruction intestinale;
  • varices du petit bassin;
  • pierre sortant de la vessie ou de l'uretère.

Si ces pathologies sont associées au SPM, une douleur dans la cavité abdominale peut être confondue avec de fortes contractions de l'utérus avant la menstruation.

Pour déterminer pourquoi l'estomac fait mal avant la menstruation, il est nécessaire de subir un examen détaillé. En règle générale, cela commence par une anamnèse. Le médecin interroge le patient, découvrant à quelle période les signes négatifs sont apparus, ainsi que:

  • la douleur survient régulièrement ou occasionnellement, quelle est leur nature;
  • y a-t-il d'autres symptômes?
  • si le patient utilise une barrière et d'autres formes de contraception;
  • y a-t-il des problèmes dans la vie sexuelle, si oui, quoi;
  • si des maladies inflammatoires ou infectieuses ont déjà été détectées, s'il y a eu des grossesses, des avortements, des accouchements.

Pour les études de laboratoire générales et biochimiques, l'urine, le sang, le grattage de la membrane muqueuse du vagin et du col de l'utérus sont nécessaires. La culture bactérienne, ELISA, PCR peuvent être nécessaires s'il y a des raisons de soupçonner que la douleur abdominale basse est le résultat d'une infection.

Pour clarifier les pathologies possibles des organes internes pour toute nature de symptômes, une échographie est prescrite. Le médecin évalue l'emplacement et la forme de l'utérus, l'état de l'endomètre, des ovaires, la perméabilité des trompes de Fallope, révèle des signes d'inflammation ou de changements. Dans les cas difficiles, une laparoscopie diagnostique est réalisée.

S'il y a des raisons de croire que la douleur qui survient est la conséquence de maladies et de douleurs intestinales, une coloscopie ou une IRM est réalisée.

Pour déterminer le seuil de douleur, la sensibilité du système nerveux de la femme dans le pli cutané peut être testée à l'aide d'un algésimètre..

Dans certains cas, le diagnostic peut prendre plusieurs mois..

Douleur avant la menstruation

Le syndrome prémenstruel habituel en l'absence de toute maladie ne provoque pas de douleur prononcée. L'inconfort caractéristique de cette période est une sensation de tension ou floue, n'ayant pas de localisation claire, serrant dans le bas de l'abdomen. Les signes n'augmentent pas pendant le mouvement ou dans une certaine position, peuvent être accompagnés d'une légère faiblesse musculaire, de changements d'humeur et de somnolence. Une augmentation de la sensibilité du mamelon est possible. Les symptômes peuvent apparaître un jour ou plusieurs jours avant la menstruation, tous les mois au cours de la même période.

Le SPM pathologiquement courant se manifeste de différentes manières et fait partie de l'algoménorrhée. Les douleurs sévères apparaissent souvent non seulement avant les menstruations, mais bien avant elles, ainsi qu'au milieu du cycle. Les sensations ont un caractère de crampes ou de douleurs, couvrent toute la cavité abdominale, donnent au bas du dos, à l'anus, aux fesses, au haut des cuisses. La douleur réagit mal à la prise d'analgésiques. Les douleurs prémenstruelles peuvent être accompagnées de symptômes désagréables: troubles gastro-intestinaux, nausées, crampes des membres inférieurs.

Une douleur coupante atroce à un moment donné, vous obligeant à vous plier en deux ou à chercher une position appropriée, n'est jamais une conséquence du syndrome prémenstruel. Cela peut être un signe d'appendicite, de colique rénale, de kystes rompus, de fibromes, de trompes de Fallope.

Vous pouvez prendre n'importe quel médicament uniquement en étant sûr de la cause de la douleur qui survient, c'est-à-dire après avoir passé le diagnostic. Sinon, vous risquez d'aggraver votre condition physique..

Avec les troubles existants des fonctions endocriniennes, les maladies des ovaires, de la glande thyroïde, un traitement hormonal substitutif est généralement prescrit et l'apport de vitamines des groupes B, A, E, d'acide ascorbique à des doses thérapeutiques. Il peut s'agir d'injections ou de complexes vitaminiques et minéraux et de compléments alimentaires spéciaux.

Les maladies inflammatoires de la sphère génito-urinaire nécessitent un traitement antibiotique. Si la cause de la douleur de nature coupante ou spasmodique aiguë est une maladie systémique ou intestinale, on ne peut pas se passer de restaurer le fonctionnement normal des organes malades à l'aide de médicaments spéciaux.

Avec un syndrome prémenstruel sévère, un ensemble de mesures est nécessaire pour aider à corriger la violation de l'écoulement du sang menstruel, à prévenir le gonflement de la région génitale et à éliminer les symptômes. Pour cela, un cours de physiothérapie est prescrit: électrophorèse, irradiation ultraviolette et laser. Ils utilisent des analgésiques, des antispasmodiques, avec lesquels vous pouvez vous débarrasser des crises de douleur sévères. Parmi les recommandations: exercices thérapeutiques, massage, phytothérapie. Bien soulager les douleurs prémenstruelles et soulager les autres symptômes des décoctions PMS de sauge, renouée, racine de potentille, achillée millefeuille, bourse de berger.

La natation, la danse, le ski, l'activité physique aérobie ont un excellent effet thérapeutique..

La douleur avant la menstruation est une raison pour contacter un établissement médical, surtout si le symptôme est intermittent. Le premier médecin à consulter est un gynécologue. Sur la base des résultats de l'examen, des plaintes présentées et des analyses reçues, une consultation avec un endocrinologue, un neuropathologiste, un psychothérapeute sera nécessaire, car le plus souvent les douleurs abdominales avant les règles sont de nature hormonodépendante ou neurogène. Lors de l'examen, le patient peut être référé à un ostéopathe, chirurgien, gastro-entérologue, généticien.

Une douleur très intense avant le début des règles n'est pas la norme, mais indique la présence de troubles hormonaux, d'anomalies génétiques, de malformations du développement physiologique du système reproducteur ou de maladies latentes. Pour vous débarrasser des tourments et éviter de graves complications, vous devez réagir à temps à tout changement de votre bien-être habituel et demander l'aide de spécialistes..

La menstruation est un processus naturel dans le corps, caractérisé par le fonctionnement normal du système reproducteur de la femme. Cependant, chaque femme éprouve une intensité et une durée différentes de la douleur avant la menstruation. La douleur dans le bas de l'abdomen peut être insignifiante, ou elle peut causer un inconfort sévère, ce qui ne permet pas à une femme d'exercer pleinement une activité.

  • Une douleur légère et à court terme n'est le plus souvent pas considérée comme une pathologie, et l'état général et le bien-être d'une femme peuvent être décrits comme normaux.
  • Mais si les douleurs deviennent constantes, de nature croissante et ne permettent pas à une femme de faire ses choses habituelles, il vaut la peine de contacter un spécialiste pour identifier les causes de la douleur avant l'approche des jours critiques..

Les causes des douleurs abdominales basses peuvent être différentes. Seul un spécialiste qualifié peut prescrire les examens nécessaires pour connaître les raisons exactes.

Si une semaine avant la menstruation ou immédiatement avant son apparition, le bas-ventre fait mal ou fait très mal ou de manière insupportable, vous ne devez pas reporter une visite chez le médecin. Cela est justifié par le fait que la douleur est un signe assez fréquent que quelque chose ne va pas dans le corps d'une femme..

Un traitement opportun et la mise en œuvre des recommandations du gynécologue éviteront les complications possibles et préserveront la fonction de reproduction.

Cet article traite des causes les plus courantes de douleur avant la menstruation..

L'algoménorrhée est un trouble gynécologique courant caractérisé par un dysfonctionnement menstruel et des menstruations douloureuses. L'algoménorrhée survient chez presque une femme sur deux.

Cette violation se manifeste par des douleurs périodiques dans le bas de l'abdomen avant le début des règles. Les douleurs abdominales basses peuvent varier en intensité et en durée. La femme a le sentiment que les douleurs couvrent les intestins. L'algoménorrhée commence dans la plupart des cas une semaine avant le début des règles et peut se poursuivre tout au long du cycle menstruel. La nature de la douleur caractéristique de l'algoménorrhée peut être décrite comme des crampes, des tiraillements, des douleurs.

Distinguer l'algoménorrhée primaire et secondaire:

  1. L'algoménorrhée primaire survient à la suite d'une violation de l'écoulement du sang menstruel et des contractions spasmodiques de l'utérus. La question de savoir pourquoi l'algoménorrhée primaire apparaît peut être répondue comme suit: position incorrecte de l'utérus (par exemple, sa déviation postérieure), maladies endocriniennes, contraception intra-utérine (spirales, etc.), augmentation de la quantité de prostaglandines.
  2. Une algoménorrhée secondaire apparaît souvent en raison de processus inflammatoires dans les organes pelviens ou après des opérations gynécologiques (y compris des avortements). Avec l'algoménorrhée secondaire, il peut y avoir une augmentation de la température, des maux de dos, des ballonnements.

En plus des sensations douloureuses dans le bas de l'abdomen, une femme peut ressentir une faiblesse, des nausées, des maux de tête et une humeur dépressive. En règle générale, l'intensité de la douleur dans l'algoménorrhée affecte négativement les performances, le bien-être et l'humeur d'une femme.

À cet égard, il est important de savoir pourquoi l'algoménorrhée se produit. Les raisons de l'apparition de cette violation de la fonction menstruelle sont différentes. Dans la très grande majorité des cas, l'algoménorrhée est une maladie concomitante qui survient dans d'autres maladies gynécologiques, telles que l'endométrite, les processus inflammatoires dans la cavité utérine, l'inflammation des appendices utérins, les maladies infectieuses de la sphère urogénitale.

Le traitement doit être dirigé contre la cause sous-jacente. Après cela, il sera possible de réduire les manifestations de l'algoménorrhée..

Sinon, pourquoi peut-il y avoir de la douleur dans le bas-ventre, sera discuté plus tard. Si une semaine avant le début de la menstruation, le bas-ventre tire et fait mal, cela indique que quelque chose ne va pas avec le corps.

Les causes les plus courantes, en plus de l'algoménorrhée, entraînant des douleurs avant la menstruation:

  • Phase lutéale insuffisante en raison de faibles taux de progestérone.

Dans ce cas, le bas-ventre fait constamment mal, l'estomac semble éclater, il peut y avoir des adhérences dans la cavité utérine et dans les intestins.

  • Diminution des niveaux d'endorphine.

Avant la menstruation, la quantité de progestérone et d'œstrogène dans le corps d'une femme est fortement réduite, ce qui entraîne également une diminution du niveau d'endorphines. Un tel saut hormonal ne peut pas passer inaperçu par le corps. C'est la réponse à la question de savoir pourquoi, avant les jours critiques, les femmes remarquent des douleurs dans le bas-ventre, une hypertrophie et une douleur des glandes mammaires, de la mélancolie ou de l'irritabilité, et dans certains cas même un trouble intestinal..

  • Syndrome prémenstruel.

Le SPM est considéré comme une autre raison la plus courante pour laquelle la douleur peut survenir avant le début des jours critiques. Contrairement à la croyance populaire selon laquelle le syndrome prémenstruel affecte principalement l'état émotionnel des femmes, ce n'est pas le cas. Le SPM affecte une zone d'influence beaucoup plus large: l'appétit de la femme augmente, des ballonnements et un dysfonctionnement intestinal sont observés, et l'estomac tire. Une femme peut ressentir des maux de tête, un essoufflement, une augmentation de la pression artérielle, de la somnolence.

  • Blessures, opérations dans la région pelvienne.

Dans ce cas, l'estomac tire, la douleur dans le bas-ventre est caractérisée par un caractère spasmodique. Il peut y avoir des crampes intestinales.

  • Processus inflammatoires.

La douleur avant la menstruation peut être le résultat de processus inflammatoires dans les organes pelviens, résultant d'une hypothermie ou de maladies infectieuses. Les sensations douloureuses sont localisées dans le bas de l'abdomen. L'estomac peut être très douloureux, avec des crampes et des crampes.

  • Ovulation tardive.

Chez les femmes présentant des irrégularités menstruelles, l'ovulation peut survenir trop tard, même avant le début attendu des règles. Par conséquent, le bas de l'abdomen peut faire mal en raison d'une ovulation tardive..

  • Problèmes intestinaux.

Dans certains cas, les femmes ne peuvent pas identifier correctement la localisation de la douleur. Il est souvent difficile de savoir si votre estomac ou vos intestins vous font mal. Par conséquent, il est important de connaître les différences entre la douleur avant la menstruation et la douleur dans les intestins..

La douleur prémenstruelle est caractérisée par des sensations douloureuses, tiraillantes et douloureuses dans le bas de l'abdomen. Le bas-ventre fait mal tout le temps ou périodiquement (différemment pour toutes les femmes).

Lorsque les intestins souffrent, les douleurs sont pour la plupart spasmodiques. Avec des douleurs dans les intestins, l'abdomen peut gonfler, gronder, une formation de gaz est notée.

Parfois, les femmes sont confrontées à une situation où l'estomac fait mal avant le début des jours critiques, mais il n'y a pas de règles. Ce retard peut être dû aux raisons suivantes:

  • violation du cycle menstruel;
  • dysfonctionnement ovarien;
  • inflammation des appendices ou de la cavité utérine;
  • déséquilibre hormonal;
  • grossesse.

Tout d'abord, vous devez déterminer la présence ou l'absence de grossesse. Si la grossesse est confirmée, le bas-ventre peut tirer en raison de l'augmentation du tonus de l'utérus. Dans tous les cas, il ne sera pas superflu de consulter un médecin, car les douleurs dans le bas-ventre et le tonus de l'utérus pendant la grossesse peuvent se transformer en menace de fausse couche.

S'il n'y a pas de grossesse, le bas-ventre peut faire mal avant les règles en raison d'un dysfonctionnement ovarien, d'une inflammation des appendices utérins, d'une douleur ovulatoire en violation du cycle menstruel.

Avant la menstruation, l'estomac peut faire mal en raison d'une stase sanguine ou de varices dans la région pelvienne, avec cystite, lithiase urinaire. Ces douleurs sont appelées acycliques et ne sont pas associées au cycle menstruel..

La douleur acyclique est généralement de courte durée et irrégulière. Ils sont souvent associés à des problèmes non pas en gynécologie, mais dans d'autres domaines. Néanmoins, il est important de faire la distinction entre le syndrome douloureux et d'établir ses causes, afin que, si nécessaire, subissez un traitement à temps.

Quelques jours avant la menstruation, non seulement l'estomac peut faire mal, mais aussi la région lombaire,

. Il est normal que la douleur s'atténue lorsque vos règles commencent. Cet effet est appelé syndrome prémenstruel et beaucoup le traitent comme une triste réalité. Cependant, il existe des raisons plus graves pour lesquelles l'estomac fait mal avant les règles..

Syndrome prémenstruel

Le syndrome prémenstruel apparaît en raison d'une poussée d'hormones qui se produit lors de la préparation du corps féminin aux règles. Après tout, il doit rejeter les couches actives de la muqueuse utérine, c'est-à-dire l'endomètre.

Si la douleur apparaît un jour maximum avant le début des règles et est accompagnée pendant 2 jours après le début, cette condition est appelée dysménorrhée..

Au syndrome prémenstruel, en plus des douleurs abdominales, des symptômes d'accompagnement sont parfois ajoutés:

  • irritabilité accrue;
  • veulent souvent pleurer;
  • fatiguabilité rapide;
  • tiraillements, mais mineurs.

Le SPM se manifeste également par une augmentation de l'appétit, des troubles émotionnels, des ballonnements et des problèmes intestinaux. Des maux de tête, de la somnolence, une hypertension artérielle peuvent apparaître.

Les sensations ne sont pas prononcées, il y a des symptômes d'accompagnement:

  • la nausée;
  • état dépressif;
  • mal de crâne.

Cela se produit lorsqu'il y a un dispositif intra-utérin ou lorsque l'utérus est dans la mauvaise position. Il peut également apparaître lors de processus inflammatoires dans les organes pelviens et après des opérations (avortement, etc.).

Assez souvent, l'algoménorrhée agit comme un symptôme d'autres pathologies gynécologiques, par exemple, inflammation de la cavité utérine et des appendices, endométrite, maladies de l'appareil génito-urinaire.

Annexite, inflammation des appendices et autres pathologies gynécologiques. Dans ce cas, la douleur dans l'abdomen est vive, la température corporelle augmente, le cycle est perturbé et pendant les rapports sexuels, la femme ressent une forte sensation d'inconfort. Ceci est causé par l'hypothermie, une infection par des bactéries telles que la chlamydia, le gonocoque.

L'endométriose, c'est-à-dire une croissance excessive de l'épithélium. La douleur se manifeste non seulement dans l'abdomen. Le dos et les jambes font également mal. Les sensations grandissent dans la nature, tandis que l'écoulement de sang est très abondant.

L'infection urogénitale se caractérise, en plus des douleurs abdominales, par les symptômes suivants:

  • mal de crâne;
  • température corporelle élevée;
  • brûlure, démangeaisons dans les organes génitaux;
  • l'apparition d'une odeur désagréable;
  • décharge inhabituelle.

Il peut s'agir d'une infection par des bactéries telles que l'herpès, la gonorrhée, la mycoplasmose, la trichomonase, etc..

Les fibromes sont également la cause de douleurs dans l'abdomen avant les menstruations. Symptômes concomitants: saignements abondants, violation du calendrier (retards ou, au contraire, règles précoces).

Avec une douleur de nature spasmodique, la cause peut être

problèmes intestinaux. De plus, il peut apparaître:

  • constipation;
  • la diarrhée;
  • la nausée;
  • vomissement.

L'abaissement du taux d'endorphines provoque non seulement des douleurs dans le bas de l'abdomen, mais également dans la poitrine. Cela est dû à un déséquilibre hormonal, ce qui est tout à fait naturel avant la menstruation..

L'appendicite est également accompagnée de douleurs abdominales. Signes supplémentaires:

  • nausée et vomissements;
  • la diarrhée;
  • augmentation de la température.

La douleur peut être localisée à un endroit ou errer dans tout l'abdomen. En savoir plus sur les autres causes de douleurs abdominales ici.

Si vous êtes accompagné de douleurs abdominales constantes et sévères, il est inconfortable pour vous d'être dans n'importe quelle position, vous ne pouvez pas vous tenir debout, vous allonger, vous asseoir - contactez immédiatement votre gynécologue! Peut-être développez-vous l'une des pathologies ci-dessus. Et aussi de tels signes peuvent indiquer une grossesse extra-utérine..

Assurez-vous de consulter un médecin même si la douleur ne disparaît pas d'elle-même. Vous devez prendre des analgésiques puissants pour vous en débarrasser. Si vous ne faites pas attention à ces symptômes, cela peut entraîner le développement d'anomalies pathologiques graves, pouvant aller jusqu'à l'infertilité et la mort..

Il y a aussi une telle douleur dans le bas-ventre et la menstruation ne se produit pas. Dans ce cas, les douleurs tirent dans la nature, elles ne sont pas différentes des sensations qui accompagnent une femme chaque mois. Et les raisons peuvent être les suivantes:

  • Le syndrome de la douleur ovulatoire est l'une des causes les plus inoffensives. Apparaît 10 à 15 jours avant l'heure estimée de la menstruation. Localisé principalement d'un côté de l'abdomen. Cela est dû à l'emplacement de l'œuf. Pourquoi la douleur d'ovulation se produit-elle? Il s'avère que pendant cette période, le follicule se rompt, à la suite de quoi un léger saignement s'ouvre, irritant la paroi abdominale. Ce n'est absolument pas dangereux, car c'est une caractéristique du corps féminin..
  • Grossesse. Pendant la grossesse au premier trimestre, le tonus de l'utérus de la femme augmente. Il s'agit d'une condition inhabituelle, par conséquent, ce processus se manifeste par un syndrome douloureux, comme avec les menstruations. Dans ce cas, vous devez contacter immédiatement un gynécologue, car cela peut indiquer un avortement spontané ou une grossesse extra-utérine. Dans le second cas, le syndrome douloureux irradie dans le rectum. La femme est malade, des vomissements s'ouvre, des étourdissements, jusqu'à une perte de connaissance. Vous devez être très prudent, car des saignements internes peuvent s'ouvrir.
  • Les douleurs acycliques durent longtemps, mais sans crampes et sans début de menstruation. Ils surviennent dans le contexte de varices dans les organes pelviens, avec congestion, adhérences et endométriose. Autres causes du syndrome de douleur acyclique: arthrose, lithiase urinaire, cystite, fibromes utérins, etc..

Traitement: comment soulager les spasmes

Pour connaître la cause de la douleur, vous devez contacter votre gynécologue, qui vous prescrira une échographie des organes pelviens. Et si nécessaire - et d'autres organes internes. Vous passerez certainement des analyses générales d'urine et de sang. Dans certains cas, d'autres méthodes de diagnostic matériel peuvent être attribuées:

  • CT;
  • IRM;
  • laparoscopie;
  • hystéroscopie, etc..

Le traitement est toujours déterminé après un examen approfondi et l'identification des causes de la douleur avant la menstruation. La thérapie est prescrite en fonction de l'étiologie, des caractéristiques de l'évolution de la maladie et du corps de la femme. Si la cause est un processus inflammatoire dans l'utérus, le traitement approprié est prescrit..

S'il n'y a pas de motif sérieux de préoccupation, mais que la douleur est présente, un traitement médicamenteux est utilisé, qui comprend l'utilisation de médicaments de divers groupes.

  • «Papavérine» sous forme de comprimés et de suppositoires rectaux. Contre-indications: insuffisance hépatique, problèmes cardiaques, glaucome.
  • "No-shpa" est basé sur la drotavérine et est disponible sous forme de comprimés. Contre-indications: lactation, intolérance au lactose, maladie cardiaque, maladie rénale, maladie du foie. Analogues: "Unispaz", "Spakovin".
  • "Halidor" se compose de bencyclane, a une propriété supplémentaire - sédatif.
  • «Buscopan» a un ingrédient actif de bromure de butyle hyoscine. Produit sous forme de comprimés et de suppositoires rectaux.
  • Le "Paracetamol" habituel sous forme de comprimés, suppositoires, suspensions. Contre-indications: maladies rénales et hépatiques, intoxication alcoolique. Il a également des analogues: "Acetaminophen", "Lupocet", "Panadol", "Febriset", etc..
  • «Ibuprofène»: comprimés, suppositoires rectaux, gélules, suspension. Contre-indications: asthme, manifestations ulcéreuses dans le tractus gastro-intestinal, pathologie rénale et hépatique. Analogues: "Ibuklin", "Brustan", "Khairumat", "Next", "Sedalgin", etc..
  • «Diclofénac» sous forme de suppositoires, comprimés et gélules. Contre-indications: ulcères et inflammation du tractus gastro-intestinal, asthme. Médicaments similaires: «Naklofen», «Voltaren», «Rapten», «Diklovit», «Sanfinak», «Revmavek».
  • Les comprimés de naproxène ne peuvent être pris plus de deux fois par jour. Contre-indications: ulcères, lactation, asthme. Analogues: «Pronaxen», «Naproxena», «Nalgezin», «Apronax».
  • Comprimés et capsules "Ketoprofen". Contre-indications: ulcères gastro-intestinaux, hémophilie, maladies du foie et des reins. Analogues: "Flamax", "Ketonal", "Dexalgin".
  • L'exercice renforce le système musculaire des organes pelviens. Par conséquent, des exercices fréquents, en particulier pendant le syndrome prémenstruel, aident à prévenir la douleur..
  • Un coussin chauffant chaud sur le ventre ou le dos aidera à soulager la douleur..
  • Massage dans la région lombaire, le dos, l'abdomen et les jambes.
  • Donnez à votre corps un repos convenable, dormez plus.
  • Consommez beaucoup de vitamines juste avant le début de vos règles.
  • Prenez un bain chaud, détendez-vous. Vous pouvez ajouter des huiles essentielles et des décoctions à base de plantes à l'eau.
  • Si vous avez mal, n'utilisez pas de tampons hygiéniques, préférez les serviettes hygiéniques.
  • Essayez l'acupuncture. Pour ce faire, vous devez visiter un professionnel certifié. Lorsqu'il est exposé aux aiguilles les plus fines sur certains points, vous pouvez vous débarrasser des douleurs abdominales avant les menstruations.

Pour éliminer les douleurs abdominales avant la menstruation, vous pouvez utiliser une gymnastique simple. La vidéo présente une série d'exercices qui aideront à se débarrasser de la douleur:

  • Décoction à base de plantes: bourse de berger, renouée, gui blanc, racine de valériane. Prenez tous les composants dans des proportions égales. Pour 1 verre d'eau bouillante, 1 cuillère à soupe de la collection suffit. Boire 200 ml deux fois par jour.
  • Prenez dans le même rapport racine de Potentilla, achillée millefeuille, sac de berger (25 grammes chacun). Ajouter l'écorce de chêne (10 g). Versez de l'eau bouillante (200 ml). Boire deux fois par jour.
  • Teinture. Dans un rapport 1: 2: 1, prenez la racine de valériane, les fleurs de camomille et les feuilles de menthe. Infuser et laisser reposer une demi-heure. Prendre trois fois par jour pendant 2 cuillères à soupe. cuillères, toujours après un repas.
  • Achetez une teinture de calendula dans une pharmacie, mélangez-la avec de l'eau selon la recette indiquée dans les instructions. Utiliser pour la douche.
  • Fraise des bois sous forme de feuilles sèches. Au 1 st. l. prenez 400 ml d'eau. Insistez 7 à 8 heures. Boire 0,5 tasse par jour.
  • Hachez les cônes de houblon. Au 2 st. l. herbes, prenez 2 tasses d'eau bouillante. Versez les cônes dans un thermos, remplissez d'eau. Insistez 2-3 heures. Assurez-vous de forcer. Boire une fois par jour le soir, 0,5 tasse.
  • L'herbe d'Elecampane aide beaucoup. Il est considéré comme polyvalent et efficace. Vous devez prendre la partie racine à raison de 1 cuillère à soupe. l. Versez 300 ml d'eau bouillante et laissez mijoter à feu doux pendant 15 minutes. Ensuite, laissez infuser 4 heures. Boire 1 cuillère à soupe. l. trois fois par jour.

Détendez-vous avec bienfaits, menez une vie active, faites du sport, du yoga, du fitness, de la gymnastique et surtout de la natation. Mais ne vous surchargez pas physiquement..

Si vous n'avez pas encore accouché, n'utilisez en aucun cas un dispositif intra-utérin comme contraceptif. Cela provoque non seulement des douleurs abdominales avant la menstruation, mais également des processus irréversibles dans les organes pelviens..

Reposez-vous et dormez beaucoup. Évitez les situations stressantes et passez plus de temps à l'extérieur. Débarrassez-vous des maladies existantes en temps opportun.

Mange bien. Choisissez des fruits et légumes frais pour saturer votre corps de nutriments et de vitamines.

Les douleurs abdominales prémenstruelles ne sont le plus souvent qu'une partie du syndrome prémenstruel. Pour l'atténuer, il suffit d'être plus souvent au grand air, de bien manger et de s'exercer modérément physiquement. Mais si des symptômes supplémentaires apparaissent, il est préférable de subir un examen afin d'identifier la maladie à temps..

Causes et traitement des douleurs abdominales basses avant la menstruation

Les douleurs menstruelles dans l'abdomen sont un phénomène courant qui afflige de nombreuses femmes. Les contractions des muscles utérins sont la cause la plus courante d'inconfort, mais il existe des exceptions à la règle lorsque l'inconfort devient le symptôme d'une maladie grave. Si la douleur dans le bas-ventre avant la menstruation s'intensifie et que l'état s'aggrave de mois en mois, vous devez consulter un spécialiste et découvrir la cause des spasmes..

L'apparition des douleurs menstruelles

Pendant plusieurs jours du cycle, les femmes ressentent souvent des douleurs menstruelles dans le bas de l'abdomen, qui peuvent être tiraillantes ou douloureuses dans la nature. Dans la plupart des cas, il s'agit d'un phénomène naturel qui peut s'accompagner d'un œdème et d'une prise de poids. Cela est dû au fait que le fond hormonal change et que l'hormone progestérone est activement produite.

En plus des sensations désagréables, les filles peuvent ressentir un appétit accru et observer une détérioration de l'humeur. La menstruation aggrave considérablement l'état général. De nos jours, un mécanisme de protection est activé dans le corps féminin, qui est responsable de la libération des sécrétions sanguines et les contrôle à l'aide de spasmes..

Ce processus s'appelle la libération de prostaglandines, des substances qui aident les vaisseaux sanguins à spasmes et empêchent le sang de circuler en continu. En fait, les douleurs menstruelles protègent le corps d'une femme contre les pertes de sang importantes. Pour cela, les filles doivent payer avec un inconfort..

Vous pouvez expliquer pourquoi le bas-ventre fait mal pendant la menstruation de différentes manières:

  1. Chez les filles nullipares, le symptôme menstruel apparaît peu de temps avant l'apparition du saignement et persiste pendant toute sa durée. Le plus souvent, l'inconfort disparaît après l'accouchement..
  2. Il y a une courbure de l'utérus, plexus nerveux trop sensible, qui ressent une pression avant la menstruation et pendant toute la période. Les filles ressentent une douleur douloureuse dans la région pubienne, qui est donnée à la région lombaire.
  3. Après un travail physique dans les premiers jours de la menstruation, une douleur sourde et intense survient souvent, qui persiste tout au long de la journée.
  4. Certaines femmes ressentent des douleurs lors des saignements, qui sont paroxystiques. Il est nécessaire de consulter un gynécologue pour obtenir des conseils et comprendre les causes du symptôme.

Une douleur aiguë pendant la menstruation peut être le signe d'une maladie: violation des organes reproducteurs, inflammation, infection. Assez souvent, le syndrome douloureux descend dans les jambes, donne au bas du dos, il peut également être accompagné de nausées, de faiblesse générale du corps et de diarrhée.

Provoquer des maladies

Une douleur intense pendant la menstruation peut être un symptôme de maladies graves. Dans une telle situation, vous ne devriez pas attendre l'aide d'analgésiques, et si c'est le cas, ce ne sera que temporaire. Pour établir un diagnostic et prescrire un traitement, vous devez immédiatement contacter un spécialiste. Les maladies suivantes peuvent être à l'origine de la douleur:

  1. Cystite. Pathologie du système urinaire, dont les symptômes sont particulièrement prononcés pendant la menstruation. En règle générale, la douleur apparaît non seulement dans la région pubienne, mais s'étend également à la région lombaire. Vous pouvez également remarquer une augmentation de la température corporelle. Si de tels signes apparaissent, il vaut la peine de contacter un urologue. Cela aidera à éviter la transition de la maladie vers une forme chronique..
  2. L'endométriose Les jours de saignement, cette maladie provoque une douleur intense et un écoulement inhabituellement abondant, souvent brun. Vous pouvez également ressentir une douleur au dos. Au cours de la maladie, les retards sont caractéristiques, des nausées, des vomissements, des problèmes d'intestins et du système urinaire apparaissent. Si vous présentez de tels signes, vous devez immédiatement consulter un gynécologue.
  3. Inflammation des appendices. La raison pour laquelle l'estomac fait mal avant la menstruation peut être une hypothermie du corps féminin ou une infection par une infection sexuellement transmissible. Le malaise s'accompagne d'une douleur douloureuse ou tiraillante, semblable à une douleur prémenstruelle. Il y a une gêne dans le vagin, une gêne lors de la miction, la température corporelle augmente et des nausées sont possibles. Le flux menstruel est faible ou, au contraire, abondant. Pour établir un diagnostic précis, vous devez subir un examen complet.
  4. Kyste. Les symptômes des néoplasmes sont des douleurs insupportables avant la menstruation et pendant toute leur durée. Elle peut être constante ou périodique sous forme de crises. La zone où se produit l'inconfort deviendra le site du kyste. Il peut être reconnu bien avant le début des règles. En règle générale, cela se manifeste par des sensations douloureuses pendant les rapports sexuels, la miction. Il y a aussi une augmentation de l'abdomen à l'endroit de l'éducation. Vous pouvez poser un diagnostic une fois le diagnostic échographique terminé. Pour le traitement des kystes, des médicaments hormonaux sont prescrits et, avec de grands volumes, ils sont éliminés par chirurgie.
  5. Myome de l'utérus. Avec cette maladie, des sensations désagréables accompagnent la femme tout au long du saignement menstruel. Cela explique pourquoi le bas-ventre fait mal après la menstruation. Au fil du temps, la douleur s'intensifie, se propageant non seulement à l'abdomen, mais également au bas du dos, se propageant dans tout le dos. Les seins deviennent plus sensibles. Avec le myome, l'écoulement devient brunâtre et des caillots sanguins sont possibles. Pour détecter la maladie, il est nécessaire d'être examiné à l'aide d'un appareil à ultrasons, de faire un test de biopsie et de subir un certain nombre de tests de laboratoire. Les fibromes sont traités avec une cure de médicaments hormonaux, mais dans des cas particuliers, une opération chirurgicale est prescrite.

Autres circonstances

En plus des maladies, la douleur pendant la menstruation peut être causée par un certain nombre d'autres raisons. Il s'agit peut-être d'avortements récents, de troubles thyroïdiens, d'un manque de magnésium ou de potassium dans le corps, d'un seuil de douleur bas et d'un mode de vie sédentaire. Déterminer ce qui cause l'inconfort nécessite des soins médicaux.

Il existe un certain nombre de signes, lors de la détection desquels il est nécessaire de demander d'urgence l'avis d'un gynécologue:

  • un symptôme caractérisant les processus inflammatoires se produisant dans le corps: une augmentation de la température corporelle, une transpiration excessive, des pertes vaginales avec une odeur désagréable;
  • saignements menstruels très abondants, accompagnés d'une diminution déraisonnable du poids corporel;
  • démangeaisons et brûlures du vagin pendant la menstruation ou lors de la miction.

Comment se débarrasser de l'inconfort

Les jours de saignement menstruel peuvent être plus confortables. Pour ce faire, vous devrez prendre des médicaments qui deviendront une sorte de bloqueurs de prostaglandines. Les médicaments les plus courants sont:

  • Aspirine;
  • Ibuprofène;
  • Voltaren;
  • Nurofen;
  • Paracétamol;
  • Non-shpa.

Ils sont capables non seulement de réduire la douleur, mais également de soulager l'inflammation. Si la fille a une prédisposition aux saignements ou à une mauvaise coagulation sanguine, l'utilisation de ces médicaments est strictement interdite..

Il vaut la peine d'éviter l'utilisation de médicaments pour les personnes souffrant d'hypertension, car ils contribuent à la vasoconstriction et à l'augmentation de la pression artérielle. Il vaut également la peine d'abandonner les analgésiques pour les femmes souffrant de maladies intestinales et d'ulcères d'estomac. En cas de douleur intense, il convient de contacter un spécialiste qui vous prescrira un médicament en tenant compte de toutes les caractéristiques physiologiques du corps.

Si l'estomac fait mal avant la menstruation et que vous ne souhaitez pas prendre de médicaments, des tisanes et diverses infusions peuvent les remplacer. Ils sont vendus librement dans les pharmacies. Lors du choix d'une collection, vous devez faire attention à la composition. Le thé doit contenir des herbes analgésiques, anti-inflammatoires et apaisantes. Ceux-ci inclus:

  • Millepertuis;
  • camomille;
  • agripaume;
  • calendula;
  • Marguerite.

Par rapport à d'autres herbes médicinales, ce sont les plus efficaces. Il est nécessaire de commencer à prendre un bouillon médicinal quelques jours avant le début des règles..

Pour une douleur intense dans le bas de l'abdomen, un coussin chauffant chaud peut aider. Il est capable de détendre les muscles et de réduire considérablement l'inconfort. Il est important de s'assurer que la chaleur émanant de l'appareil est aussi confortable que possible. Cela peut également être une prévention de la douleur..

Les contraceptifs peuvent sauver une femme souffrant de troubles hormonaux de sentiments désagréables. Il est strictement interdit de prescrire et d'acheter des médicaments par vous-même..

Seul un spécialiste peut prescrire un remède après un examen visuel et un diagnostic. Les médicaments hormonaux sont prescrits purement individuellement.

Les douleurs abdominales basses pendant la menstruation sont un phénomène naturel et légitime. Il est nécessaire de demander l'aide de spécialistes en cas de sensations aiguës sévères, insupportables, pouvant être le symptôme de maladies graves ou d'infections génitales.