Principal > Pression

Pourquoi l'hémisphère droit de la tête fait-il mal?

La douleur dans l'hémisphère droit du cerveau est un symptôme non spécifique commun de nombreuses maladies, ce qui est le signe d'une violation du tonus vasculaire du cerveau et de la moelle épinière. La céphalalgie peut se manifester comme une maladie indépendante (migraine, céphalée de tension) et comme l'un des symptômes d'un syndrome, par exemple, une intoxication.

La physiopathologie des maux de tête est l'expansion ou le rétrécissement brutal des vaisseaux sanguins. Un changement temporaire du diamètre d'une artère ou d'une veine irrite mécaniquement les terminaisons nerveuses des tissus mous du crâne (méninges), ce qui entraîne des douleurs.

Il ne faut pas oublier qu'il n'y a pas de récepteurs sensibles de la douleur dans le tissu cérébral lui-même, donc le cerveau ne peut pas tomber malade. Les sensations désagréables sont localisées dans les structures du crâne, cependant, l'emplacement de la douleur est évalué subjectivement par une personne comme si le cerveau lui-même faisait mal.

Les raisons

Pourquoi l'hémisphère droit de la tête peut-il faire mal? Causes de la céphalalgie:

  1. Stress prolongé: stress au travail, la période avant les examens, travailler avec beaucoup d'informations.
  2. Troubles du sommeil: mauvais sommeil, manque de repos, sommeil superficiel, cauchemars, consommation d'alcool avant de se coucher.
  3. Mauvaise posture, posture inconfortable au travail, lieu de travail inconfortable.
  4. Mauvaise nutrition, violation du régime prescrit, consommation fréquente d'alcool.
  5. Fatigue oculaire lourde, travail constant devant le moniteur sans interruption ni gymnastique pour les yeux.
  6. Une douleur dans la tête du côté droit peut apparaître dans le contexte d'une hypoglycémie pendant le jeûne; teneur élevée en dioxyde de carbone lors d'un séjour dans une pièce étouffante; saturation insuffisante en oxygène du cerveau.
  7. Troubles névrotiques: trouble anxieux généralisé, crises de panique, trouble obsessionnel-compulsif.
  8. Dépression clinique majeure, dépression somatisée.
  9. Hypertension ou pression artérielle basse.
  10. Augmentation de la température corporelle.
  11. Déséquilibre hormonal: perturbation du cycle menstruel, maladie thyroïdienne.
  12. La douleur dans la tête derrière l'oreille à droite peut être due à des maladies bactériennes du système nerveux: avec méningite ou encéphalite.
  13. Pour les maladies infectieuses courantes: grippe, choléra, coqueluche, hépatite, paludisme, tuberculose.

Types de douleur

La céphalalgie se manifeste par les types suivants:

  • Douleur de tension. Une personne perçoit ce type de douleur comme une pression sur la tête des deux côtés et d'un côté. Subjectivement, il semble que les yeux et le front tentent de s'échapper de la tête. Habituellement, une crise de tension douloureuse dure jusqu'à une demi-heure..
  • La migraine est une douleur lancinante dans la tête du côté droit, cependant, la localisation de la douleur migraineuse n'est pas un symptôme déterminant. La céphalalgie se propage aux yeux, à la bouche, à la mâchoire et au cou. Une crise de migraine peut durer plusieurs heures.
  • Douleur de cluster. Ce type se caractérise par une douleur brûlante et lancinante d'un côté du visage. Il est perçu comme un mal de tête aigu dans l'hémisphère droit. Elle s'accompagne de rougeurs et de transpiration du côté des sensations douloureuses. Les douleurs en grappes sont associées à la congestion nasale et au larmoiement. Le type de cluster de céphalalgie se manifeste par des crises qui durent de 15 minutes à plusieurs heures.
  • Une douleur à l'arrière de la tête à droite peut apparaître après avoir bu du café. Une grande quantité de caféine affecte le tonus des vaisseaux sanguins dans le cerveau - cela provoque des douleurs. La céphalalgie peut également se manifester par une annulation brutale de la boisson. Par exemple, si une personne boit constamment du café et ne boit pas un jour, elle risque d'avoir des maux de tête..
  • Un mal de tête à l'arrière de la tête à droite est l'un des symptômes de l'hypertension ou de l'hypertension artérielle. Le plus souvent, la céphalalgie avec hypertension se manifeste par une douleur lancinante. Les sensations désagréables sont accompagnées d'engourdissements, de vision floue, de faibles performances et de saignements de nez.
  • Douleur ricochet. Ce type de céphalalgie apparaît après l'utilisation de médicaments comme un effet secondaire. Paradoxale: des sensations douloureuses peuvent survenir lors de l'utilisation prolongée d'analgésiques. Le moyen de sortir de la situation est d'annuler le médicament, ce qui provoque un effet secondaire.
  • Douleurs sourdes et douloureuses. Il y a des néoplasmes dans le cerveau. La tumeur comprime mécaniquement des parties du cerveau et du crâne, touchant ainsi les terminaisons nerveuses, ce qui entraîne de la douleur. Habituellement, une telle céphalée apparaît le matin et s'accompagne de vomissements..
  • Le syndrome de Kosten. Certaines maladies infectieuses et rhumatismales entraînent des lésions de l'articulation maxillo-faciale, qui s'accompagnent de douleurs à droite. Fait également mal: oreille, sinus, langue.

Quand voir un médecin

Un épisode ponctuel de maux de tête n'est pas une indication pour une consultation médicale. Une attaque de céphalalgie ne nuit pas et n'entraîne pas de conséquences négatives. Il est important pour une personne de garder une trace de la chronologie des maux de tête: de garder une trace de la fréquence des épisodes et de leur durée. La céphalalgie périodique et prolongée est l'une des indications pour se référer à un thérapeute. Facteurs pour lesquels vous devriez absolument consulter un médecin:

  1. Maux de tête pour la première fois.
  2. La présence d'un accident vasculaire cérébral et de blessures à la tête dans la biographie.
  3. Maladies des yeux. Par exemple, le glaucome.
  4. Maladies des organes ORL (oreille, gorge et nez). L'inflammation de ces organes peut se propager au cerveau.

Traitement et prévention

La céphalalgie est traitée de la manière suivante:

  • Médicaments. Ce sont des analgésiques appartenant au groupe des anti-inflammatoires non stéroïdiens. En cas de douleur intense, des hormones et des médicaments sont utilisés.
  • Massage.
  • Acupuncture.
  • Physiothérapie.

L'objectif principal de la prévention est d'éviter les situations dans lesquelles surviennent des maux de tête: médicaments, stress au travail, bruit fort ou lumière parasite pendant le sommeil. La prévention non spécifique comprend: une alimentation équilibrée, un sommeil suffisant, la prise de vitamines, l'écoute de musique légère.

Pourquoi le côté droit de la tête fait-il mal?

La condition où le côté droit de la tête fait mal est un symptôme courant qui indique des troubles du fonctionnement des organes et des systèmes. La douleur dans la région de la tête est une réaction défensive qui indique une maladie ou un danger pour le corps, par exemple en cas de traumatisme crânien. La prévalence de la pathologie est de 90% de la population. Dans un contexte de céphalalgie, 20% des patients notent une diminution de la capacité de travail. Une douleur à la tête sévère peut déclencher une dépression.

Caractéristique

La douleur dans la tête du côté droit est une sensation désagréable et oppressante qui peut être de nature différente (pulsante, chronique ou paroxystique, aiguë, douloureuse ou sourde). Une sensation inconfortable, parfois intolérable, survient à la suite d'une irritation des structures du système nerveux.

La céphalalgie est un symptôme de plus de 50 maladies. Distinguer les formes primaires et secondaires. Dans le premier cas, la douleur et les symptômes qui y sont corrélés sont à la base du tableau clinique. Dans le second cas, les sensations douloureuses sont dues à la pathologie primaire. Ensuite, la céphalalgie est l'un des nombreux symptômes..

Par exemple, la migraine, qui se manifeste souvent par une douleur lancinante dans le côté droit de la tête, est référée aux formes primaires. Les formes secondaires comprennent la douleur survenant après une blessure, due à des processus inflammatoires, infectieux ou tumoraux.

Les sensations douloureuses sont souvent corrélées aux conditions météorologiques - elles s'intensifient avec des changements soudains de la pression atmosphérique ou une augmentation de l'humidité de l'air. Chez la femme, une augmentation des sensations douloureuses est associée à des cycles hormonaux, ce qui s'explique par un changement des indicateurs de seuil de douleur.

Causes d'occurrence

Les raisons pour lesquelles l'hémisphère droit de la tête fait mal sont variées. Les sensations douloureuses surviennent à la suite de processus pathologiques affectant le tissu cérébral, les méninges, le système circulatoire cérébral, les tissus mous et les os crâniens. Les causes de maux de tête sévères de type secondaire, localisés sur le côté droit de la tête, sont associées à des maladies.

Des sensations douloureuses apparaissent à la suite d'une irritation des récepteurs de la douleur, situés à l'intérieur du crâne ou à l'extérieur du crâne. Les fibres nerveuses qui transmettent les impulsions de douleur des récepteurs du système nociceptif aux régions corticales du cerveau sont présentes principalement dans le nerf trijumeau. Dans une moindre mesure, ils sont représentés dans la structure des terminaisons nerveuses glossopharyngiennes et vagues.

L'effet irritant est mécanique (déplacement, compression, tension des structures intracrâniennes due à la formation d'un foyer pathologique), thermique (à la suite d'une augmentation de la température corporelle, à la suite d'un chauffage ou d'un refroidissement excessif de la tête), chimique (en raison d'une intoxication alimentaire, d'une intoxication par des produits chimiques et pharmaceutiques).

Les causes courantes des formes secondaires sont les processus inflammatoires (infections du SNC, grippe, SRAS) et hypoxiques-ischémiques (crises cardiaques, accidents vasculaires cérébraux), ainsi qu'une augmentation du volume cérébral due à un œdème cérébral. L'hémisphère droit du cerveau fait mal s'il y a étirement, expansion excessive de la lumière des artères cérébrales, mouvement ou étirement des veines intracrâniennes.

Les raisons pour lesquelles le côté droit de la tête fait mal peuvent être associées à un œdème de la moelle épinière de type local ou généralisé. L'œdème cérébral se développe à la suite de la glomérulonéphrite (une maladie auto-immune caractérisée par des lésions des glomérules rénaux dus à un processus inflammatoire), du syndrome néphrotique (une affection caractérisée par une hypoprotéinémie - une diminution anormale de la concentration en protéines, une hypoalbuminémie - une diminution de la concentration d'albumine, une hyperlipidémie - une augmentation de la concentration de cholestérol), d'autres types.

Des sensations douloureuses dans la région de la tête apparaissent en raison de processus de compression ou inflammatoires affectant les nerfs crâniens, ainsi que d'une irritation des nocicepteurs (récepteurs de la douleur), qui se trouvent dans la peau et les tissus mous de la tête. La douleur apparaît sur fond d'encéphalite, d'abcès, d'hémorragie, de tumeurs localisées dans la moelle épinière. Le saignement intracrânien survient à la suite d'un traumatisme, d'une violation de l'intégrité de la paroi vasculaire ou de la rupture d'un anévrisme.

Troubles cérébro-vasculaires

Un mal de tête aigu dans l'hémisphère droit de la tête peut apparaître en raison de lésions des vaisseaux cérébraux. La migraine est la principale forme de douleur dans la région de la tête, souvent accompagnée de crises de nausées et de troubles autonomes (transpiration accrue, palpitations cardiaques, respiration rapide et superficielle). La prévalence de la migraine est d'environ 12% de la population.

L'apparition de crises de migraine est associée à des facteurs de provocation - stress physique et mental, étouffement, consommation d'alcool. La pathogenèse est basée sur une prédisposition génétique à une altération de la régulation neurohumorale du tonus de la paroi vasculaire.

La raison pour laquelle tout le côté droit de la tête fait mal avec la migraine est associée au processus initial de rétrécissement de la lumière vasculaire (vasoconstriction) et au processus ultérieur d'expansion de la lumière vasculaire (vasodilatation). Dans ce cas, des foyers locaux d'ischémie cérébrale (selon les données de neuroimagerie), un déséquilibre des hormones (selon les résultats d'un test sanguin), y compris les œstrogènes et la sérotonine, sont souvent détectés.

Avec une migraine, la tête fait mal du côté droit par le haut. Les sensations douloureuses sont de nature pulsatile, intensifiées par l'activité physique. Les attaques se produisent une à trois fois par mois. Si les sensations douloureuses dans le crâne continuent constamment, tous les jours, la pathologie n'est pas une migraine.

L'hypotension (une diminution de la pression artérielle) et l'athérosclérose cérébrale sont des causes courantes de douleur dans le dos du côté droit de la tête. Avec l'hypotension artérielle, les sensations douloureuses diminuent lorsque le patient est en décubitus dorsal et s'intensifient lorsqu'il tente de se lever et de se tenir debout.

Avec les lésions athéroscléreuses des artères cérébrales, un rétrécissement persistant de la lumière vasculaire se produit. En conséquence, une hypoxie (déficit en oxygène) et une ischémie cérébrale se développent. Dans l'athérosclérose, la douleur est permanente, de faible intensité, souvent perçue comme une sensation de lourdeur au niveau de la tête.

Dans l'hypertension (augmentation de la pression artérielle), les sensations douloureuses sont caractérisées par un éclatement, réparties sur toute la moitié du crâne. Une crise hypertensive qui se développe dans un contexte d'hypertension artérielle, accompagnée d'une douleur aiguë et sévère dans la région de la tête.

Tension musculaire

Un mal de tête ponctuel sur le côté droit de la tête peut survenir en raison d'une tension musculaire dans le cou et le crâne. Les facteurs provoquants sont une activité physique excessive, le stress. Les sensations douloureuses sont constantes, de faible intensité, localisées au niveau du front, de la nuque, de la nuque.

Les patients se plaignent d'une sensation de lourdeur, présente au front et à l'arrière de la tête. Les sensations désagréables s'intensifient si le patient fixe sa tête dans une position pendant une longue période, par exemple lors de l'écriture, de la lecture, tout en travaillant sur un ordinateur. La douleur diminue après avoir détendu les muscles, effectué des exercices d'échauffement, changé la position du corps.

Hémorragie sous-arachnoïdienne

Un mal de tête aigu et aigu à l'arrière droit de la tête est souvent associé à une hémorragie intracrânienne. Le plus souvent, un foyer hémorragique survient à la suite de la rupture d'un anévrisme (un vaisseau sanguin pathologiquement dilaté - une anomalie congénitale dans la formation du système circulatoire). Une douleur soudaine et aiguë apparaît généralement au moment de l'effort physique, irradiant vers le cou et le dos.

La défaite des branches des nerfs crâniens

La douleur dans la partie droite de la tête est souvent associée à des lésions des nerfs crâniens ou des noyaux du système autonome. La principale cause de douleur est la névralgie qui affecte les nerfs trijumeau ou occipital. L'emplacement exact de la douleur dépend de l'emplacement de la branche nerveuse endommagée. Caractéristique des sensations douloureuses - extrêmement intenses, douloureuses, soudaines, aiguës, paroxystiques (se produisent sous la forme d'attaques à court terme).

Pour ce type de douleur, la présence de zones de déclenchement est typique - zones du visage et de la tête, se touchant, ce qui déclenche le mécanisme de développement d'une attaque. La présence d'un composant végétatif est obligatoire - larmoiement, blanchiment ou hyperémie de la peau du visage, salivation, écoulement muqueux des voies nasales, transpiration accrue dans les zones locales de la peau. En parallèle, une hyperkinésie est souvent observée - une contraction involontaire des muscles faciaux.

Dans la névralgie impliquant le nerf occipital, les causes des troubles comprennent les spasmes musculaires persistants, les blessures de la colonne cervicale et l'hypothermie du cou. Des douleurs soudaines et aiguës d'un personnage tireur apparaissent lorsque la tête est tournée ou lorsque le cou ou la couronne du crâne est touché. Les procédures d'hygiène (shampooing, peignage des cheveux) peuvent provoquer une attaque.

Sinusite

Le processus inflammatoire dans les sinus paranasaux s'accompagne de douleurs dans différentes parties du crâne. Avec la sinusite frontale (le foyer pathologique est dans les sinus frontaux), les sensations douloureuses sont localisées dans la région du front. Avec la sinusite (le foyer pathologique est dans les sinus maxillaires), les sensations douloureuses sont localisées dans la région de la mâchoire supérieure. La douleur augmente si le patient incline la tête, bouge intensément, court.

Symptômes associés

Pour savoir pourquoi la tête fait mal du côté droit, il est important de prêter attention aux symptômes d'accompagnement qui aident à déterminer la cause - pour suspecter et identifier la maladie. Avec la migraine dans le tableau clinique, il existe des symptômes:

  1. Changements de perception (renforcer ou atténuer la réaction aux stimuli externes - lumière, son, stimuli olfactifs).
  2. Irritabilité, désir de prendre sa retraite.
  3. Déficience visuelle.
  4. Paresthésie (engourdissement, picotements, brûlures) des extrémités.
  5. Faiblesse musculaire.
  6. Vertiges, troubles de la coordination motrice.

Après une crise de migraine, il y a une dépression, une myalgie (sensations douloureuses dans la zone musculaire), une asthénisation mentale (fatigue, affaiblissement, perte de capacité à un stress mental prolongé). En cas d'hypotension artérielle, le tableau clinique est complété par des signes:

  • Vertiges, syndrome asthénique (faiblesse, fatigue accrue).
  • Bruit, bourdonnement dans les oreilles.
  • Pouls faible et rare.
  • Blanchiment de la peau.
  • Assombrissement de la conscience, évanouissement.
  • Trouble de thermorégulation.
  • Augmentation de la transpiration.

Avec l'athérosclérose, les signes suivants sont observés: altération de la mémoire et de l'activité mentale, diminution des performances, troubles du sommeil, troubles du comportement et mentaux. Parfois, les sensations douloureuses dans la région de la tête s'accompagnent d'une dysarthrie (trouble de la parole), d'une altération de la fonction de déglutition, de réactions d'automatisme oral.

Une crise hypertensive s'accompagne d'un assombrissement des yeux, de nausées sévères, de vomissements répétés, de confusion, d'étourdissements, de perte d'orientation dans le temps et dans l'espace. En parallèle, il y a des signes: augmentation de la pression artérielle, tremblements dans le corps, paresthésie, syndrome convulsif, parésie, paralysie.

En cas d'hémorragie sous-arachnoïdienne, les sensations douloureuses dans la région crânienne s'accompagnent de tachycardie (augmentation de la fréquence cardiaque), de nausées, de vomissements, d'agitation psychomotrice et d'une augmentation de la température corporelle comprise entre 37 et 38 ° C. Dans les cas graves, une dépression de conscience se produit, un coma se développe.

Les symptômes concomitants de la sinusite comprennent la congestion nasale, la détérioration de l'odorat, l'écoulement muqueux des voies nasales et l'augmentation de la température corporelle. La radiographie ou la tomographie montre des zones d'assombrissement dans la zone des sinus paranasaux.

Diagnostique

Pour savoir pourquoi le côté droit de la tête fait mal, vous devez subir un examen diagnostique. Le diagnostic est effectué en tenant compte des symptômes d'accompagnement qui permettent de suspecter la maladie. Méthodes de recherche instrumentale:

  1. TDM, IRM.
  2. Électromyographie.
  3. Électrocardiographie.
  4. radiographie.
  5. Ophtalmoscopie.
  6. Ultrason.

Un test sanguin montre la concentration de glucose et de fractions lipidiques, la présence de marqueurs indiquant un processus tumoral infectieux, une réaction auto-immune. Les consultations d'un neurologue, d'un oto-rhino-laryngologiste, d'un ophtalmologiste, d'un cardiologue sont présentées. Sur la base des résultats de l'examen diagnostique, le médecin prescrira un traitement.

Traitement

Que faire si le côté droit de la tête fait mal, votre médecin vous le dira. Le programme de thérapie est sélectionné en tenant compte des raisons qui ont provoqué la violation. Le traitement de la migraine est effectué avec des médicaments du groupe des triptans (agonistes des récepteurs de la sérotonine), qui bloquent le processus de vasodilatation des vaisseaux qui se trouvent dans la coquille dure. Le groupe des triptans comprend les médicaments Sumatriptan, Zolmitriptan, Eletriptan, qui ne sont efficaces que contre les crises de migraine.

Le traitement de l'hypotension artérielle comprend des mesures de routine (normalisation du sommeil nocturne, alimentation équilibrée, activité physique dosée régulièrement, procédures de durcissement, promenades à l'air frais), prise de médicaments nootropes, vitamines, médicaments à base d'éleuthérocoque, gingembre, radiola rose. Pour le traitement de l'athérosclérose, des correcteurs du flux sanguin cérébral (Cavinton, Picamilon) et des statines (Simvastatine, Atorvastatine) sont utilisés - des médicaments qui abaissent la concentration de cholestérol dans le sang.

En cas de symptômes d'hémorragie sous-arachnoïdienne ou de perturbation du flux sanguin cérébral sous forme aiguë, des soins médicaux d'urgence sont nécessaires. Pour le traitement de la névralgie, des antiépileptiques, des anticonvulsivants (carbamazépine, dépakine), des anti-inflammatoires non stéroïdiens, des antidépresseurs (fluoxitine, amitriptyline) sont utilisés.

Des procédures physiothérapeutiques sont présentées (électrophorèse, thérapie UHF, irradiation IR, phonophorèse). Le traitement de la sinusite, des infections du système nerveux central, de la grippe, du SRAS implique la nomination de médicaments antibactériens, antiviraux, ainsi que de médicaments ayant des effets immunomodulateurs.

Si la tête fait mal du côté droit, un examen diagnostique est nécessaire, ce qui aidera à découvrir les causes des sensations douloureuses..

Pourquoi un mal de tête aigu est-il apparu dans l'hémisphère droit?

Les maux de tête sont un problème dont des millions de personnes dans le monde se plaignent régulièrement. De plus, de telles douleurs peuvent se manifester de manière complètement différente, elles peuvent être localisées d'un côté ou seulement d'une petite partie de celui-ci. Les maux de tête sévères ont de nombreuses causes, à la fois très graves et dangereuses, et ne nécessitant pas de traitement particulièrement difficile.

Aujourd'hui, nous allons nous concentrer sur un mal de tête aigu dans l'hémisphère droit. Quand un mal de tête nous dérange constamment d'un côté - à droite, cela nous inquiète plus que lorsque les douleurs n'ont pas une localisation claire ou ne changent pas d'emplacement en se déplaçant d'une attaque à l'autre. Ces symptômes sont généralement assez complexes dans leur traitement et dans la gravité des conséquences de la maladie, qui ne peuvent être guéries sans consulter un médecin, d'autant plus opportun. C'est pourquoi cet article n'indiquera pas spécifiquement les noms des médicaments qui sont généralement prescrits par un médecin spécialisé afin d'éviter l'auto-prescription et l'automédication..

Un certain nombre de maladies dangereuses peuvent provoquer des maux de tête dans l'hémisphère droit!

Quelles maladies peuvent causer des douleurs dans l'hémisphère droit??

  1. Douleur de cluster. De telles douleurs dans presque tous les cas ne sont localisées que sur un côté de la tête (chacun a son propre chemin, quelqu'un à droite, quelqu'un à gauche).

Symptômes et caractéristiques:

  • Caractère de série (d'où le nom, car un cluster est traduit de l'anglais en tant que cluster, c'est-à-dire une union d'éléments similaires ou identiques). Une personne peut subir plusieurs crises par jour pendant assez longtemps (jusqu'à plusieurs mois). Après la fin d'une série d'attaques, elles disparaissent pendant des mois, et parfois il y a des cas où le patient obtient un «répit» pendant plusieurs années, puis les attaques reviennent.
  • Céphalée aiguë et aiguë d'une durée de quinze minutes à une heure. Avec une telle force de douleur dans la tête et compte tenu de sa fréquence, il n'est pas surprenant qu'il y ait des cas de suicide chez ces patients (d'autant plus qu'un traitement efficace n'a pas encore été développé).
  • Nature saisonnière de la maladie - les attaques surviennent le plus souvent au printemps ou à l'automne.
  • L'attaque s'accompagne de symptômes supplémentaires tels que rougeur du visage (due au sang qui coule à la tête), congestion nasale, larmoiement, il existe des cas de vision trouble, de tachycardie, de rétrécissement de la pupille, de rougeur de l'œil.
  • Les hommes sont six fois plus susceptibles de ressentir de la douleur. La maladie n'apparaît qu'après la puberté (généralement vers l'âge de trente ans). Les maux de tête en grappe à droite ou à gauche ne dérangent pas les plus de cinquante ans.
  • La seule cause de la maladie en grappe est l'horloge biologique d'une personne et ses perturbations (vols, charges accrues qui changent le rythme de vie).

La recherche d'un traitement efficace est en cours, mais il est très difficile de surmonter de telles douleurs. Le traitement médical n'a lieu que sous la surveillance d'un médecin. De nombreux patients sont aidés par l'activité physique (un certain ensemble d'exercices) ou la respiration d'oxygène à travers un masque (l'oxygène supplémentaire fourni à la tête facilite l'attaque, mais ne soulage pas).

  1. Migraine. Cette maladie est également appelée la maladie des aristocrates, car pour la plupart, les intellectuels en sont malades et vous ne trouverez pratiquement pas de personne effectuant un travail manuel avec des plaintes de migraine..

Symptômes et caractéristiques:

  • Douleur lancinante sévère qui se développe d'un côté (rarement, il y a des cas de douleur dans les deux hémisphères).
  • Avec l'effort physique, la douleur augmente.
  • Lors d'une crise de migraine, une personne peut être hypersensible à la lumière vive et aux sons forts (l'intolérance aux odeurs est rare), des nausées apparaissent, qui peuvent se transformer en vomissements, après quoi un soulagement se produit généralement.

Contrairement aux céphalées en grappes, les femmes sont trois fois plus susceptibles de tomber malades que les hommes. La migraine est un trouble héréditaire qui commence généralement à l'adolescence.

  • Stress et tension nerveuse.
  • Changement de temps.
  • Trouble du sommeil.
  • Consommer certains aliments et boissons alcoolisées.
  1. Hémicranie paroxystique. Une maladie très similaire à la maladie en grappes, qui est le plus souvent diagnostiquée chez la femme (huit fois plus souvent que chez l'homme). Les symptômes sont similaires à l'exception de la durée et de la fréquence des crises (avec l'hémicranie, la douleur peut être jusqu'à dix fois plus fréquente, mais plus courte dans le temps).

Les raisons du développement de l'hémicranie paroxystique n'ont pas encore été établies..

Le traitement de l'hémicranie se produit aujourd'hui avec un seul médicament, qui est pris pendant une période assez longue..

  1. Glaucome. Une crise aiguë de glaucome est très similaire à une crise de migraine ou à une crise hypertensive. En raison d'une assistance inappropriée, une personne peut avoir des complications de la maladie, pouvant aller jusqu'à une perte de vision.
  • Augmentation de la pression intraoculaire.
  • Mal de tête sévère qui commence dans la région intraoculaire et s'étend à toute la moitié de la tête.
  • Les douleurs ont tendance à s'aggraver.
  • Une aréole arc-en-ciel apparaît autour des objets.
  • Tendance héréditaire au glaucome.
  • Les complications tardives de la grossesse peuvent entraîner un glaucome congénital.
  • En raison de la structure différente de la chambre antérieure, les femmes souffrent de glaucome trois fois plus souvent que les hommes. La même caractéristique a l'identité raciale - les personnes d'origine asiatique sont plusieurs fois plus susceptibles de contracter une telle maladie..
  • Utilisation de stéroïdes.
  • L'uvéite est un processus inflammatoire qui affecte la choroïde de l'œil, ou plutôt le tractus uvéal.
  • Glaucome opéré tardivement de l'œil droit (dans ce cas, si le glaucome se développe également à droite).
  • Blessure à l'œil.
  1. Lésion cérébrale traumatique. Si le mal de tête est apparu après une ecchymose ou un coup à la tête, il s'agit probablement d'un symptôme de TBI. De plus, dans ce cas, peu importe que la douleur soit apparue du côté avec lequel le coup était ou non (par exemple, il y a eu un coup à la tête de la gauche et la tête fait mal à la droite). Cela peut être la preuve du fonctionnement du mécanisme de contre-impact. Les causes des blessures cranio-cérébrales sont des coups de tête de gravité variable résultant d'accidents de la route, de chutes, de compétitions sportives, d'incidents criminels, etc..
  • Perte de conscience.
  • Nausée et vomissements.
  • Vertiges sévères.
  • Saisies.
  • Perte de mémoire.

Dans de rares cas, selon le lieu de l'impact, la parole, la démarche, la vision, des troubles du toucher peuvent survenir (perte de sensibilité dans une partie du corps ou même la moitié du corps).

  1. Ostéochondrose de la colonne cervicale. Très souvent, l'ostéochondrose est la cause du mal de tête du côté droit. La maladie se développe activement chez les personnes âgées de vingt à quarante ans..
  • Maux de tête sévères.
  • Étourdissements et perte de conscience avec mouvements brusques.
  • Faiblesse et fatigue accrue.
  • Douleur sévère au cou.
  • Coordination altérée.
  • Mauvaise nutrition et, par conséquent, troubles métaboliques.
  • Mauvaise posture et mode de vie sédentaire.
  • Travail long sur un ordinateur ou un équipement de construction.
  • Prédisposition héréditaire.
  1. Hémorragie. Il existe de nombreux types d'hémorragies et, par conséquent, elles présentent toutes des caractéristiques distinctives dans leurs symptômes. Les symptômes les plus courants sont:
  • Mal de tête aigu.
  • Vomissement.
  • Saisies.
  • Dépression de la conscience.
  • Troubles respiratoires.
  • Déficience visuelle et autres symptômes.
  • Blessure à la tête.
  • Augmentation de la pression artérielle.
  • Anévrismes.
  • Blocage des veines.
  • Apport sanguin insuffisant au cerveau.
  • Anomalies congénitales de la tête.
  • Prendre des anticoagulants.
  1. Tumeurs cérébrales. Des maux de tête constants à un certain endroit peuvent être les premiers signes d'une tumeur à la tête. Dans ce cas, un diagnostic précoce de la maladie devient vital, car le traitement débuté au premier stade donne un excellent résultat..
  • Maux de tête sévères, tels que du côté droit, qui s'aggravent lors de la toux, des éternuements, de l'effort.
  • Étourdissements de longue durée dans toutes les positions du corps.
  • Nausées et même vomissements.
  • Déficience auditive et visuelle.
  • Perte de poids, faiblesse.

La science médicale n'a pas encore été en mesure d'identifier les causes exactes et sans ambiguïté des tumeurs cérébrales, mais il existe un certain nombre de facteurs qui peuvent provoquer le développement de cette maladie:

  • Prédisposition héréditaire.
  • Irradiation.
  • L'effet de certains produits chimiques.
  • Blessure à la tête.

Comme vous pouvez le voir, une grande variété de maladies peut être à l'origine d'un mal de tête aigu à droite ou à gauche de la tête. Mais surtout, si vous vous inquiétez des douleurs dans la tête, et plus encore si elles sont clairement localisées dans une certaine zone (par exemple, la bonne), alors c'est une raison de contacter un spécialiste. Après tout, toute maladie est plus facile à guérir jusqu'à ce qu'elle soit commencée, et vous ne pouvez pas endurer la douleur ou vous soigner vous-même.

Pourquoi l'hémisphère droit de la tête fait-il mal?

Tout le monde pourrait faire face au sentiment que l'hémisphère droit de la tête fait mal. Les maux de tête surviennent chez tout le monde, indépendamment de l'âge et du sexe.

Une telle condition peut causer un grand nombre d'inconvénients et, généralement, sera un signal alarmant que de graves troubles se sont produits à l'intérieur du corps..

Un accent particulier doit être mis sur l'emplacement de l'inconfort, car dans de nombreuses situations, ce n'est pas toute la tête qui fait mal, mais seulement l'une de ses parties..

Après avoir identifié la localisation de l'inconfort, il est possible d'établir les causes de leur apparition beaucoup plus rapidement et de les éliminer.

  1. Pourquoi l'hémisphère droit de la tête fait-il mal?
  2. Les raisons
  3. Migraine
  4. Ostéochondrose cervicale
  5. Mal de tête en grappe
  6. Tumeur
  7. Saignement intracrânien
  8. Commotion cérébrale
  9. Amygdalite
  10. Glaucome
  11. Que faire si le côté droit de votre tête vous fait mal
  12. La prévention
  13. Vidéo utile

Pourquoi l'hémisphère droit de la tête fait-il mal?

Si un mal de tête apparaît sur le côté droit, le patient essaie rarement de découvrir son origine.

Habituellement, tout se limite à l'utilisation d'anesthésiques, et dans certains cas, il souffre simplement lorsque ce phénomène disparaît de lui-même.

Cependant, certaines attaques sont extrêmement épuisantes, conduisant à un état de fatigue pendant plusieurs jours..

Diverses causes et processus pathologiques deviennent la raison de la formation de maux de tête..

Par exemple, une gêne dans l'hémisphère droit de la tête dans de nombreuses situations peut indiquer la présence d'une maladie telle que la migraine..

Les raisons

Pour savoir pourquoi des sensations désagréables apparaissent dans l'hémisphère droit de la tête, il est nécessaire de procéder à un diagnostic approprié..

Les causes des maux de tête ont leurs propres caractéristiques. La douleur pulsatile, qui ne se produit qu'à droite, dérange: généralement, l'inconfort est fort, associé à des sensations de coupure dans les yeux, de larmoiement.

Ces maladies sont causées par une variété de raisons et de facteurs externes..

Migraine

La cause la plus courante de la formation de maux de tête droits est la migraine. Des maux de tête intenses et insupportables sont principalement associés à:

  • hypersensibilité à la lumière;
  • sensations coupantes dans les yeux;
  • la nausée;
  • dans certains cas, peur du bruit et de l'inconscience.

Les femmes sont beaucoup plus susceptibles de développer une maladie héréditaire.

La prédisposition directement génétique sera le principal facteur de survenue d'une telle maladie..

De plus, la migraine apparaît en raison d'un déséquilibre des substances impliquées dans la transmission de l'influx nerveux dans le cerveau au niveau cellulaire..

Pour le moment, le processus de formation de la maladie n'a pas été entièrement étudié. Cependant, de nombreuses années de recherche soutiennent l'opinion selon laquelle les migraines apparaissent chez les personnes âgées de 20 à 40 ans..

Ostéochondrose cervicale

La maladie survient chez ceux qui ne suivent pas leur propre régime alimentaire et mènent une vie passive.

Le plus souvent, la maladie est observée chez les patients âgés de 40 ans et plus. Par conséquent, un compagnon constant d'une telle maladie sera la migraine du côté droit de la tête, qui se développe pendant le mouvement des globes oculaires.

De plus, les patients notent les symptômes suivants:

  • acouphène;
  • la tête tourne constamment;
  • sensation de brûlure dans la colonne cervicale.

Si une ostéochondrose cervicale est présente, la douleur dans la tête est pratiquement irrémédiable au moyen d'analgésiques.

Il est nécessaire de traiter la maladie elle-même, en utilisant les services d'un massothérapeute et des crèmes chauffantes, des compresses.

Mal de tête en grappe

Ce mal de tête est plus fréquent chez les hommes. Pendant les crises, on observe ce qui suit:

  • augmentation de la pression artérielle;
  • sensation de pression et de ballonnements dans les yeux;
  • les vaisseaux sanguins éclatent sur les protéines;
  • nez encombré;
  • déchirure sur le côté endommagé de la tête.

La thérapie principale est le sommeil et le repos dans un endroit ventilé, car les médicaments ne peuvent pas l'éliminer..

La plupart des attaques apparaissent au printemps et en automne et durent environ 15 minutes avec une épisodicité 4 à 5 fois par jour.

Tumeur

Un mal de tête aigu à droite, apparu à la suite d'une tumeur, est associé à:

  • vertiges;
  • nausée et réflexe nauséeux;
  • épilepsie.

La taille de l'accumulation n'affecte en aucun cas le développement de l'inconfort. La plupart du temps, le côté droit de la tête fait mal en commençant tôt le matin et pendant la journée, il devient plus intense.

Le stress peut augmenter l'inconfort.

Saignement intracrânien

Une telle pathologie est le résultat d'une blessure ou peut être une caractéristique congénitale.

La formation de saignements à partir des vaisseaux rompus de la tête provoque une augmentation de la taille de l'hématome.

En raison de l'augmentation de l'ICP apparaît:

  • léthargie;
  • conscience confuse;
  • troubles de la parole;
  • nausée et réflexe nauséeux.

L'apparition de maux de tête aigus et soudains se forme en fonction de la dynamique croissante.

Commotion cérébrale

La maladie suggère une forme bénigne de traumatisme crânien, au cours de laquelle il n'y a pas de fracture.

Tout d'abord, on note l'apparition des symptômes suivants:

  • douleur sourde de caractère palpitant dans la partie temporale de la tête droite;
  • acouphène;
  • vertiges;
  • malaise;
  • nausée et réflexe nauséeux.

Dans le processus d'une légère commotion cérébrale, ces signes disparaîtront après 3-4 heures, dans les situations difficiles, la douleur restera pendant 2 jours.

Le patient doit adhérer au repos au lit, car pendant l'activité physique, l'état de santé s'aggravera.

Afin de réduire la douleur, il est recommandé d'appliquer de la glace sur l'hémisphère blessé.

Amygdalite

L'inflammation des sinus ou des amygdales est souvent un précurseur des maux de tête..

L'inconfort est localisé et englobe toute la tête. Pendant la période des processus inflammatoires, les terminaisons nerveuses seront irritées par un effet toxique, en rapport avec lequel une douleur vive et aiguë apparaît.

Glaucome

Pendant le glaucome, la pression intraoculaire augmente, ce qui affecte la formation d'un mal de tête sévère, car la pupille se dilate, l'inconfort deviendra plus fort.

Les sensations douloureuses sont concentrées au niveau du front et des tempes du côté droit de la tête.

Il s'ensuit que lorsque la tête fait mal à droite, vous devez consulter un spécialiste dès que possible, afin d'exclure la probabilité d'une maladie dangereuse ou le début d'un traitement immédiat.

Que faire si le côté droit de votre tête vous fait mal

Pour éliminer l'inconfort, vous devez éliminer la cause de cette symptomatologie. La migraine est mal traitée, mais la polythérapie peut aider à réduire la douleur.

Le spécialiste prescrit un traitement directement, en fonction des résultats du diagnostic. Pour soulager la douleur aiguë dans la tête, le traitement doit être débuté au stade initial..

Pour se débarrasser de ces sensations, des analgésiques puissants sont utilisés. Mais ils n'aident que pendant une courte période..

Après un certain temps, le corps perd la capacité de percevoir les analgésiques, ce qui entraîne une gêne accrue.

Par conséquent, les experts recommandent de combiner certains médicaments pour le traitement des migraines..

La prévention

Pour éviter l'apparition de maux de tête aigus à droite, vous devez suivre certaines règles:

  1. Vivre une vie active. Activités sportives, promenades au grand air, ajustez la routine quotidienne. Il est impératif de faire des pauses pendant le travail - cela permettra d'éviter le surmenage, qui provoque souvent une gêne.
  2. Cours de yoga. Il aide à normaliser l'équilibre dans le corps, protège contre le stress et maintient la forme physique..
  3. Conformité aux aliments diététiques. Il est nécessaire de retirer ou de réduire la consommation de produits alimentaires salés, fumés, épicés, frits. Les experts recommandent de manger beaucoup de légumes et de fruits, les jus sont extrêmement utiles.
  4. Régime de consommation abondant.
  5. Dans le processus d'apparition de précurseurs de la migraine, vous devez manger un agrume - une orange ou une mandarine. Ces produits ont un effet positif sur le corps et aident à prévenir une attaque..

Les sensations douloureuses dans l'hémisphère droit de la tête sont des symptômes de maladies plutôt dangereuses.

Lorsque des douleurs dans le côté droit de la tête sont notées quotidiennement, il est nécessaire de contacter un neurologue pour des recommandations et des diagnostics.

Pour éviter la formation de conséquences dangereuses, il est extrêmement important de consulter un spécialiste à temps.

Une étude approfondie permet d'identifier les causes de cette affection et de choisir un traitement efficace.

L'hémisphère droit de la tête fait mal

L'hémisphère droit de la tête fait mal, car le corps envoie un signal sur les maladies, la surcharge nerveuse, la fatigue.

Des personnes d'âges différents souffrent de telles conditions. Quelqu'un ne fait pas attention à un tel symptôme, tandis que d'autres vont chez le médecin.

Il vaut mieux agir, ne pas tolérer, mais chercher de l'aide médicale.

Depuis combien de temps souffrez-vous de ce syndrome douloureux??

  • Plusieurs jours (25%, 627 voix)

Total des votants: 2508

  • Pourquoi l'hémisphère droit de la tête fait-il mal?
  • Qu'est-ce qui cause une douleur sourde
  • Que faire si le côté droit de votre tête vous fait mal
  • Quel médecin contacter
  • Quels examens sont habituellement prescrits
  • Médicaments et pilules sûrs
  • Groupes de médicaments efficaces pour les crises de douleur épisodiques
  • Traitement de l'évolution chronique de la maladie
  • Contre-indications d'utilisation
  • Association dangereuse avec d'autres médicaments

Pourquoi l'hémisphère droit de la tête fait-il mal?

La manifestation de ces symptômes est différente. Certaines personnes peuvent ressentir une douleur d'intensité et de durée variables. L'apparition constante d'un signal de douleur dans le côté droit de la tête devrait alerter, mais il n'est pas nécessaire de recourir à l'auto-traitement.

Ceci est un signal des maladies suivantes:

  1. Ostéochondrose des vertèbres cervicales. Syndrome douloureux de la tête à droite de nature différente, la localisation est un compagnon constant de cette maladie. Une attaque peut survenir à partir de n'importe quel mouvement, même le plus léger - elle peut résonner dans l'œil droit, l'oreille.
  2. Migraine. Ce sont des crises de douleur périodiques localisées dans une partie du crâne. Ils sont longs (à partir de 3 heures), douloureux, épuisants. Il y a une migraine sur fond d'exposition à la lumière vive, aux odeurs piquantes et à la fumée de cigarette. La plupart des jeunes de 25 à 35 ans souffrent de migraine, elle passe avec l'âge.
  3. Glaucome. Le glaucome est caractérisé par une augmentation de la pression intraoculaire. La douleur sur son fond survient soudainement, accompagnée d'un trouble de la conscience, de l'apparition de cercles devant les yeux. Dans les cas graves de la maladie, elle s'accompagne d'une vision réduite, de vomissements, de nausées..
  4. Saignement intracrânien. Ils surviennent dans le contexte de dommages aux vaisseaux du crâne avec la formation d'un hématome, qui appuie sur le cerveau. Symptômes: maux de tête soudains et croissants, manque de coordination, conscience trouble ou perte de conscience. Les causes courantes de ces conditions sont les traumatismes crâniens, les anévrismes vasculaires..
  5. Néoplasmes. Avec les tumeurs, la douleur est permanente - les analgésiques sont impuissants ici. Ils peuvent être forts, lancinants, double vision, faiblesse musculaire. Se sentent plus fortement avec des mouvements brusques, de la toux, des éternuements.
  6. Syndrome de cluster. Douleur intense qui survient soudainement, une ou plusieurs fois par jour. Répété après une certaine période de temps. La population masculine est plus sujette aux crises que la femme.
  7. Après une lésion cérébrale traumatique. Des symptômes douloureux du côté droit peuvent survenir après une ecchymose, une commotion cérébrale ou une blessure - il est douloureux, palpitant. Il est accompagné de léthargie, peut augmenter ou apparaître quelque temps après une blessure.

Qu'est-ce qui cause une douleur sourde

Les patients présentant des néoplasmes à la tête (bénins, malins) souffrent de douleurs sourdes et éclatantes. Elle peut être inversement proportionnelle à la taille de la formation, elle ne se produit pas sur le site de la tumeur. Le côté droit peut faire mal et le gonflement du côté gauche.

Avec la pathologie de la colonne cervicale dans l'hémisphère droit de la tête est terne. Il peut s'intensifier en tournant la tête, en le touchant.

Que faire si le côté droit de votre tête vous fait mal

Pour soulager une attaque, le repos est nécessaire, de préférence à l'air frais. Vous devez ouvrir toutes les fenêtres, ventiler la maison. Lumière tamisée, absence de bruit dur, les odeurs aident à bloquer une attaque.

Si vous avez souvent mal à la tête, ayez un analgésique dans votre armoire à pharmacie. La durée de leur admission n'est prescrite que par un médecin, cela dépend de la cause du syndrome, qui ne peut être découverte que dans un établissement médical.

Quel médecin contacter

Souvent, après un effort physique ou une tension mentale, les gens se sentent plus mal. La nature de la douleur peut être variée. Possible compression, pression, pulsation, douleur dans un côté de la tête.

La douleur à l'effort est souvent de nature fonctionnelle. Ils peuvent survenir pour de nombreuses raisons:

  • Changements de température et de pression atmosphérique;
  • Stress pendant l'activité physique;
  • Chaleur et étouffement dans la pièce;
  • La déshydratation est souvent la cause de maux de tête;
  • Nourriture abondante avant l'exercice;
  • Les personnes en surpoids souffrent souvent d'hypoxie pendant l'exercice.

La probabilité de maladie est plus élevée chez les personnes ayant une spécialité: programmeur, comptable, conducteur, qui passent de nombreuses heures devant l'ordinateur ou sollicitent constamment les muscles des yeux et du cou.

Le premier rendez-vous doit être pris par un thérapeute. Il procédera à un examen général, mesurera la tension artérielle, rédigera des instructions pour les tests et référera à des spécialistes restreints..

En cas d'inconfort dans la région de la tête et du cou, il est bon d'avoir un tensiomètre à domicile, avec lequel vous pouvez suivre les pics de pression dans différentes situations de la vie. L'augmentation de la pression artérielle après l'exercice peut souvent causer de la douleur..

Le médecin oriente un oto-rhino-laryngologiste pour exclure une otite moyenne chronique, une sinusite ou une inflammation des sinus maxillaires (sinusite).

Le médecin peut donner une référence à l'optométriste pour identifier les modifications du fond d'œil et les éventuels défauts visuels.

La plupart des causes d'inconfort dans la tête sont associées à des symptômes neurologiques, par conséquent, un neurologue est impliqué dans le traitement de maladies accompagnées de douleurs dans le syndrome de la tête.

Quels examens sont habituellement prescrits

Lors d'un rendez-vous chez un neurologue, un examen physique du patient est effectué: les principaux réflexes neurologiques sont vérifiés, les muscles du cou sont examinés.

Le médecin prescrit une référence pour des tests: test sanguin général, test sanguin biochimique, sang pour le sucre.

Un test sanguin général avec une augmentation de l'ESR ou une teneur accrue en leucocytes indique une inflammation dans le corps.

Une glycémie basse est souvent accompagnée de céphalalgie, d'étourdissements et de faiblesse.

Le médecin peut prescrire une référence pour des tests supplémentaires:

  1. Gaz du sang artériel - peut révéler une hypoxie cérébrale.
  2. Test sanguin pour les hormones - détermine divers écarts dans l'hypothalamus.

Un neurologue peut donner des instructions sur une ou plusieurs méthodes de diagnostic:

  1. Imagerie par résonance magnétique (IRM) - la présence de divers néoplasmes (tumeurs et kystes), les anévrismes est exclue. Les images montrent clairement des anomalies post-traumatiques, des anomalies neurodégénératives, des modifications des vaisseaux affectés par l'athérosclérose.
  2. La tomodensitométrie (TDM) est la méthode la plus informative pour examiner le cerveau. Il donne une idée claire des changements pathologiques du crâne et du cerveau, de la pathologie du tissu osseux, des vaisseaux sanguins et des structures cérébrales. Fournit des informations sur les conséquences d'une lésion cérébrale traumatique. L'inconvénient de cette méthode est considéré comme une dose de rayonnement importante pendant l'étude..
  3. Électroencéphalographie - donne une idée de la présence de changements pathologiques dans les vaisseaux sanguins, d'une altération de la circulation cérébrale.
  4. L'échographie Doppler (échographie des vaisseaux de la tête et du cou) - montre la présence de plaques athéroscléreuses dans les artères; rétrécissement et tortuosité des artères, conduisant à une hypoxie cérébrale; résistance vasculaire périphérique.
  5. Rhéoencéphalographie (REG) - donne une idée du tonus et du remplissage sanguin des vaisseaux sanguins. Avec l'aide du REG diagnostiqué: hypertension, athérosclérose, dystonie végétative-vasculaire.
  6. IRM de la colonne cervicale - la présence d'une ostéochondrose cervicale peut provoquer des douleurs dans la région de la tête et du cou, aggravées en tournant la tête.
  7. Rhéovasographie des vaisseaux cérébraux (RVG) - montre la qualité du flux sanguin à travers les grands vaisseaux, évalue la circulation sanguine collatérale.
  8. Les radiographies seront moins connues. La photo ne montre que les structures osseuses du crâne, les tissus mous ne sont pas visibles.

Il n'y a pas lieu de paniquer lors de la prescription d'un examen aussi sérieux. Le médecin exclut les pathologies sévères rares et recherche les causes du processus douloureux.

Sur la base des études menées, si aucune lésion organique grave n'est détectée, la cause de la maladie est généralement diagnostiquée. Elle se développe à la suite de: spasmes vasculaires, hypoxie cérébrale, hypertonicité des vaisseaux cérébraux, troubles hormonaux, dystonie végétative-vasculaire ou ostéochondrose provoquée par un stress physique ou psycho-émotionnel.

Médicaments et pilules sûrs

Lors de la planification d'une visite chez le médecin, le patient doit être prêt à répondre aux questions, à quelle fréquence le syndrome douloureux survient et quelle est son intensité. Cela aidera le médecin à développer les bonnes tactiques de traitement..

Groupes de médicaments efficaces pour les crises de douleur épisodiques

Les médicaments pour le traitement de cette pathologie sont des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS). Ils ont un effet analgésique, soulagent l'inflammation, éliminent l'enflure.

  • Ibuprofène 400 mg par jour;
  • Kétoprofène 100 mg / s;
  • Naproxen-500 mg / s;
  • Méloxicam-7,5-15 mg / s;
  • Célécoxib-200 mg / s.

La plupart des AINS ont un effet secondaire négatif: avec une utilisation prolongée, ils affectent négativement les organes du tractus gastro-intestinal, jusqu'au développement d'une gastrite médicamenteuse.

Médicaments Le méloxicam et le célécoxib sont des médicaments de nouvelle génération qui n'ont pas d'effet négatif sur le tractus gastro-intestinal. Les inconvénients de l'utilisation de ces médicaments comprennent le coût relativement élevé..

Les analgésiques sont souvent utilisés à la maison pour soulager une crise. Ils ne guérissent pas la maladie, mais soulagent seulement la douleur. Les médicaments de ce groupe conviennent pour le soulagement des crises épisodiques, mais leur utilisation systématique conduit à la survenue d'un syndrome abusif..

Avec une crise de douleur, vous pouvez prendre Paracetamol-100 mg, Citramon, Analgin-500 mg ou Mig 200-400 mg.

Si l'examen révèle l'apparition d'une céphalalgie après l'exercice en raison d'une augmentation de la pression artérielle, le médecin vous prescrira des médicaments prescrits à un stade précoce du développement de l'hypertension. Ceux-ci incluent: vasodilatateurs, inhibiteurs de l'ECA, diurétiques, inhibiteurs calciques.

L'auto-administration d'antihypertenseurs est inacceptable. L'automédication entraîne des conséquences désastreuses.

Avec la tension musculaire, dans le cadre d'un traitement complexe, des médicaments du groupe des relaxants musculaires sont utilisés. Ils détendent les muscles spasmodiques de la tête et du cou, soulagent les douleurs de nature spasmodique et aident à rétablir la circulation sanguine.

  • Mydocalm-150-450 mg par jour;
  • Sirdalud (Tizanidine) -4 mg / s;
  • Baclofène-15 mg / s.

Dans le cadre d'un traitement complexe, des médicaments nootropes sont souvent prescrits: Phenibut, Nootropil, Glycine. Les nootropiques ont un effet activateur sur la fonction cérébrale, augmentent sa résistance aux facteurs dommageables. Les médicaments améliorent la circulation cérébrale, éliminent les conséquences des lésions cérébrales traumatiques.

Les sédatifs associés à des médicaments basiques entraînent une relaxation musculaire et une diminution du tonus vasculaire. La prise de tranquillisants peut aider à soulager la douleur, mais ce type de médicament entraîne rapidement une dépendance aux drogues avec sevrage.

Sédatifs non addictifs: Afobazol, Atarax; teintures alcoolisées de valériane, agripaume, racine de Maryina.

Pour les crises sévères, une association de médicaments est utilisée: Sirdalud 2 mg + Aspirine 500 mg ou Analgin 250 mg + sédatif.

L'utilisation de complexes de vitamines du groupe B. a fait ses preuves. Les vitamines B1, B6, B12 ont un effet bénéfique sur le système nerveux central, restaurent la structure des tissus nerveux. Des complexes de vitamines sont souvent prescrits: Neuromultivite, Milgamma, Neurovitan.

Si les crises de douleur sont répétées plus de 10 fois par mois, un traitement par ibuprofène à une dose de 400 mg par jour pendant 2-3 semaines est prescrit et un traitement par des myorelaxants pendant 2-4 semaines..

Il n'existe pas de schéma unique pour soulager le syndrome douloureux. Selon la raison, chaque patient a besoin d'une sélection individuelle de médicaments.

Traitement de l'évolution chronique de la maladie

Parfois, la céphalalgie devient chronique. Les douleurs tourmentent chaque jour, en continu, avec des degrés d'intensité variables.

Le plus souvent, l'amitriptyline 10-100 mg / s est prescrite, la dose est augmentée progressivement. Le médicament soulage bien la douleur, mais a de nombreux effets secondaires négatifs, crée une dépendance.

En alternative, des inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine sont prescrits: Fluoxetine, Paroxetine, Sertraline. La durée du traitement est d'au moins 2 mois. Ces médicaments sont moins toxiques.

En plus de prescrire un traitement médicamenteux, le médecin recommandera un massage, un cours de physiothérapie ou d'acupuncture.

Contre-indications d'utilisation

Tous les médicaments ont à la fois des indications d'utilisation et des contre-indications. Les instructions qui leur sont attachées indiquent les effets secondaires possibles résultant de leur consommation, cas dans lesquels leur consommation n'est pas recommandée.

Contre-indications courantes et souvent notées à l'utilisation d'analgésiques:

  1. Intolérance individuelle au médicament, aux composants du médicament.
  2. Grossesse, période de lactation. Cela est dû à la grande capacité des médicaments à pénétrer dans le placenta, à être sécrétés avec du lait, ce qui nuit à la vie du fœtus ou du nouveau-né. Dans les cas extrêmes, lorsqu'il est impossible de se débarrasser d'une douleur prolongée d'une autre manière, il est possible d'utiliser Paracetamol.
  3. Ulcère, lésions érosives du système digestif.
  4. Hépatite.
  5. Manifestations dermatologiques.
  6. Maladies du système cardiovasculaire.
  7. L'asthme bronchique.
  8. Violation de l'hématopoïèse.
  9. Allergie.
  10. Perturbation du foie, des reins. L'utilisation de médicaments n'est recommandée que sous la supervision directe d'un médecin..
  11. Enfance.

L'acide acétylsalicylique n'est pas utilisé avant l'âge de 14 ans en raison du risque de syndrome de Reye. C'est une forme d'insuffisance hépatique aiguë retrouvée en pédiatrie..

Les anti-inflammatoires non stéroïdiens se distinguent par une longue liste de contre-indications à leur utilisation, en particulier dans les maladies inflammatoires du tractus gastro-intestinal. L'exception est le paracétamol. Il agit avec parcimonie sur l'organisme sans bloquer la synthèse des prostaglandines dans les tissus périphériques.

L'utilisation fréquente d'analgésiques est contre-indiquée pour toutes les catégories de personnes.

Un médicament à long terme entraînera:

  • Renforcement, augmentation de la fréquence des crises de douleur, migraine;
  • L'excroissance de la douleur dans une forme chronique;
  • Développement de pathologies du système digestif;
  • Provoquer une réaction allergique;
  • Violation du foie, des reins.

Association dangereuse avec d'autres médicaments

La prise simultanée de plusieurs médicaments peut provoquer une réaction indésirable du corps: affaiblir l'effet du médicament, augmenter excessivement son effet, provoquer des effets secondaires, voire parfois entraîner la mort. Cela devrait être pris au sérieux par les personnes souffrant de maladies chroniques..

Une combinaison des médicaments suivants n'est pas recommandée:

  1. AINS et aspirine cardiaque. Ces médicaments se font concurrence dans le corps pour la même enzyme. Leur utilisation combinée réduit l'efficacité de l'aspirine. Les deux médicaments ont des effets secondaires sur la muqueuse de l'estomac, ce qui augmente le risque d'ulcères et de saignements d'estomac..
  2. AINS et warfarine. Provoquant un effet secondaire sous la forme d'une diminution de la coagulation sanguine, les AINS, en interaction avec la warfarine, augmentent le risque de développer des saignements dangereux.
  3. Analgésiques et sédatifs. L'utilisation simultanée de ces médicaments augmente leurs effets toxiques sur le corps, ce qui entraîne une surdose. En conséquence - une diminution de la fréquence de la respiration et des contractions cardiaques, parfois à un niveau fatal.
  4. Analgésiques et antidépresseurs. L'effet combiné de ces médicaments provoque la formation de saignements gastriques et intestinaux. Symptômes associés: anxiété, augmentation de la température corporelle, augmentation de la respiration et du rythme cardiaque.
  5. Sédatifs puissants, phénazépam et antibiotiques. Le groupe des antibiotiques est le plus dangereux dans son interaction avec d'autres médicaments. Cela est dû aux effets secondaires négatifs graves qui peuvent survenir avec leur utilisation..

Les analgésiques doivent être abordés avec soin et minutie. Éliminer l'utilisation systématique de médicaments sans les recommandations du médecin disponibles à cet effet, ne pas combiner les médicaments avec d'autres médicaments afin d'éviter les effets secondaires.

Ne prescrivez pas vous-même un traitement sans consulter au préalable un spécialiste. Le respect de ces règles vous permettra de vous débarrasser de la douleur sans conséquences négatives et dangereuses pour le corps..