Principal > Complications

Pourquoi l'hémisphère droit de la tête fait-il mal?

La douleur dans l'hémisphère droit du cerveau est un symptôme non spécifique commun de nombreuses maladies, ce qui est le signe d'une violation du tonus vasculaire du cerveau et de la moelle épinière. La céphalalgie peut se manifester comme une maladie indépendante (migraine, céphalée de tension) et comme l'un des symptômes d'un syndrome, par exemple, une intoxication.

La physiopathologie des maux de tête est l'expansion ou le rétrécissement brutal des vaisseaux sanguins. Un changement temporaire du diamètre d'une artère ou d'une veine irrite mécaniquement les terminaisons nerveuses des tissus mous du crâne (méninges), ce qui entraîne des douleurs.

Il ne faut pas oublier qu'il n'y a pas de récepteurs sensibles de la douleur dans le tissu cérébral lui-même, donc le cerveau ne peut pas tomber malade. Les sensations désagréables sont localisées dans les structures du crâne, cependant, l'emplacement de la douleur est évalué subjectivement par une personne comme si le cerveau lui-même faisait mal.

Les raisons

Pourquoi l'hémisphère droit de la tête peut-il faire mal? Causes de la céphalalgie:

  1. Stress prolongé: stress au travail, la période avant les examens, travailler avec beaucoup d'informations.
  2. Troubles du sommeil: mauvais sommeil, manque de repos, sommeil superficiel, cauchemars, consommation d'alcool avant de se coucher.
  3. Mauvaise posture, posture inconfortable au travail, lieu de travail inconfortable.
  4. Mauvaise nutrition, violation du régime prescrit, consommation fréquente d'alcool.
  5. Fatigue oculaire lourde, travail constant devant le moniteur sans interruption ni gymnastique pour les yeux.
  6. Une douleur dans la tête du côté droit peut apparaître dans le contexte d'une hypoglycémie pendant le jeûne; teneur élevée en dioxyde de carbone lors d'un séjour dans une pièce étouffante; saturation insuffisante en oxygène du cerveau.
  7. Troubles névrotiques: trouble anxieux généralisé, crises de panique, trouble obsessionnel-compulsif.
  8. Dépression clinique majeure, dépression somatisée.
  9. Hypertension ou pression artérielle basse.
  10. Augmentation de la température corporelle.
  11. Déséquilibre hormonal: perturbation du cycle menstruel, maladie thyroïdienne.
  12. La douleur dans la tête derrière l'oreille à droite peut être due à des maladies bactériennes du système nerveux: avec méningite ou encéphalite.
  13. Pour les maladies infectieuses courantes: grippe, choléra, coqueluche, hépatite, paludisme, tuberculose.

Types de douleur

La céphalalgie se manifeste par les types suivants:

  • Douleur de tension. Une personne perçoit ce type de douleur comme une pression sur la tête des deux côtés et d'un côté. Subjectivement, il semble que les yeux et le front tentent de s'échapper de la tête. Habituellement, une crise de tension douloureuse dure jusqu'à une demi-heure..
  • La migraine est une douleur lancinante dans la tête du côté droit, cependant, la localisation de la douleur migraineuse n'est pas un symptôme déterminant. La céphalalgie se propage aux yeux, à la bouche, à la mâchoire et au cou. Une crise de migraine peut durer plusieurs heures.
  • Douleur de cluster. Ce type se caractérise par une douleur brûlante et lancinante d'un côté du visage. Il est perçu comme un mal de tête aigu dans l'hémisphère droit. Elle s'accompagne de rougeurs et de transpiration du côté des sensations douloureuses. Les douleurs en grappes sont associées à la congestion nasale et au larmoiement. Le type de cluster de céphalalgie se manifeste par des crises qui durent de 15 minutes à plusieurs heures.
  • Une douleur à l'arrière de la tête à droite peut apparaître après avoir bu du café. Une grande quantité de caféine affecte le tonus des vaisseaux sanguins dans le cerveau - cela provoque des douleurs. La céphalalgie peut également se manifester par une annulation brutale de la boisson. Par exemple, si une personne boit constamment du café et ne boit pas un jour, elle risque d'avoir des maux de tête..
  • Un mal de tête à l'arrière de la tête à droite est l'un des symptômes de l'hypertension ou de l'hypertension artérielle. Le plus souvent, la céphalalgie avec hypertension se manifeste par une douleur lancinante. Les sensations désagréables sont accompagnées d'engourdissements, de vision floue, de faibles performances et de saignements de nez.
  • Douleur ricochet. Ce type de céphalalgie apparaît après l'utilisation de médicaments comme un effet secondaire. Paradoxale: des sensations douloureuses peuvent survenir lors de l'utilisation prolongée d'analgésiques. Le moyen de sortir de la situation est d'annuler le médicament, ce qui provoque un effet secondaire.
  • Douleurs sourdes et douloureuses. Il y a des néoplasmes dans le cerveau. La tumeur comprime mécaniquement des parties du cerveau et du crâne, touchant ainsi les terminaisons nerveuses, ce qui entraîne de la douleur. Habituellement, une telle céphalée apparaît le matin et s'accompagne de vomissements..
  • Le syndrome de Kosten. Certaines maladies infectieuses et rhumatismales entraînent des lésions de l'articulation maxillo-faciale, qui s'accompagnent de douleurs à droite. Fait également mal: oreille, sinus, langue.

Quand voir un médecin

Un épisode ponctuel de maux de tête n'est pas une indication pour une consultation médicale. Une attaque de céphalalgie ne nuit pas et n'entraîne pas de conséquences négatives. Il est important pour une personne de garder une trace de la chronologie des maux de tête: de garder une trace de la fréquence des épisodes et de leur durée. La céphalalgie périodique et prolongée est l'une des indications pour se référer à un thérapeute. Facteurs pour lesquels vous devriez absolument consulter un médecin:

  1. Maux de tête pour la première fois.
  2. La présence d'un accident vasculaire cérébral et de blessures à la tête dans la biographie.
  3. Maladies des yeux. Par exemple, le glaucome.
  4. Maladies des organes ORL (oreille, gorge et nez). L'inflammation de ces organes peut se propager au cerveau.

Traitement et prévention

La céphalalgie est traitée de la manière suivante:

  • Médicaments. Ce sont des analgésiques appartenant au groupe des anti-inflammatoires non stéroïdiens. En cas de douleur intense, des hormones et des médicaments sont utilisés.
  • Massage.
  • Acupuncture.
  • Physiothérapie.

L'objectif principal de la prévention est d'éviter les situations dans lesquelles surviennent des maux de tête: médicaments, stress au travail, bruit fort ou lumière parasite pendant le sommeil. La prévention non spécifique comprend: une alimentation équilibrée, un sommeil suffisant, la prise de vitamines, l'écoute de musique légère.

Maux de tête sur le côté droit de la tête

Le plus grand groupe de patients (environ 75%) qui ont des douleurs du côté droit de la tête ont une céphalalgie primaire. Elle survient d'elle-même, aucune autre maladie n'est impliquée dans son étiologie. La maladie la plus courante est la migraine, mais la plus courante est la céphalée de tension (due à un stress mental excessif).

Pourquoi le côté droit de la tête fait-il mal?

Il y a plusieurs raisons pour lesquelles le côté droit de la tête fait mal. Parmi eux sont à la fois relativement mineurs (froids) et graves, susceptibles de provoquer de graves conséquences..

Migraine

La migraine est une maladie héréditaire associée à une prédisposition génétique qui présente des symptômes spécifiques qui n'apparaissent pas avec d'autres types de maux de tête.

La douleur pulsatile dans la tête du côté droit ou du côté gauche est localisée dans le contour des yeux, derrière l'œil (pressions sur les yeux), dans la tempe, sur le front. Dans ces endroits, la douleur commence généralement, après quoi elle se propage dans toute la tête. La douleur migraineuse est sévère, lancinante, accompagnée d'un certain nombre de symptômes:

  • anxiété générale;
  • la nausée;
  • hypersensibilité à la lumière, au bruit, aux odeurs.

Méningite

La méningite est une maladie infectieuse qui provoque une inflammation des méninges (méninges). Le cerveau et la moelle épinière affectés par la méningite gonflent, l'apport d'oxygène et de nutriments aux tissus nerveux diminue.

Important! En l'absence de traitement rapide de la méningite, des lésions cérébrales se produisent.

L'inflammation se traduit par de la fièvre, un mal de tête aigu dans l'hémisphère droit ou dans le droit. Caractéristique - raideur du cou.

  • douleur dans les muscles et les articulations;
  • picotements des doigts;
  • vomissement;
  • sensibilité à la lumière;
  • confusion, troubles de la conscience;
  • discours confus;
  • abaisser le seuil de la douleur;
  • herpès autour de la bouche.

Saignement intracrânien

Cette condition peut être aiguë, survenant souvent après une blessure à la tête, et chronique, lorsqu'un hématome dans le cerveau se développe, se manifestant plus tard.

Un symptôme typique est une vive douleur à la tête. Le saignement intracrânien est également causé par une artère rompue, auquel cas les manifestations sont représentées par une douleur insupportable dans l'hémisphère droit de la tête ou dans la gauche.

Pression intracrânienne

La douleur dans l'hémisphère droit de la tête est le symptôme le plus courant de l'augmentation de la pression intracrânienne. Avec l'hypertension intracrânienne lente, l'apparition et le développement de l'intensité des maux de tête sont progressifs. Au contraire, avec une hémorragie parenchymateuse, un lumbago douloureux dans la tête est immédiat, avec un blocage aigu du liquide céphalo-rachidien se développe en quelques heures.

La douleur augmente avec l'augmentation de la pression dans l'espace intracrânien: en se penchant, en toussant, en défécation, etc. Typiquement, augmentation des céphalées après le sommeil. La céphalée d'hypertension intracrânienne répond mal aux analgésiques.

Hémicranie paroxystique chronique

L'hémicranie paroxystique est une maladie rare dans laquelle la nature et l'emplacement de la douleur (battements de tête), les symptômes végétatifs sont similaires aux manifestations de la céphalalgie en grappe. Mais les attaques sont plus courtes et plus fréquentes. Les attaques sont caractérisées par de fortes douleurs unilatérales sévères situées soit orbitale, supraorbitaire, soit dans la région temporale, au-dessus de l'oreille, derrière l'oreille.

Le mal de tête dure 2 à 30 minutes, commence brusquement et se termine soudainement. La fréquence des attaques est élevée, avec une moyenne de plus de 10 attaques par jour. La maladie affecte souvent les femmes.

Environ 80% des patients atteints de la maladie sont chroniques, les 20% restants sont épisodiques.

Maux de tête de cluster

Ce type de céphalalgie est caractérisé par des crises de céphalées unilatérales dans lesquelles le côté droit de la tête et l'œil droit ou le côté gauche sont douloureux. Chez 15 à 20% des patients, les côtés alternent lors d'une crise. Durée de l'attaque - 15-180 minutes.

C'est probablement l'une des conditions les plus douloureuses connues des gens. La céphalée en grappe a un début brutal et une fin soudaine, accompagnée d'un ou plusieurs des symptômes autonomes suivants du côté ipsilatéral:

  • larmoiement;
  • irritation de la conjonctive;
  • gonflement de la muqueuse nasale;
  • sécrétion du nez;
  • ptosis, myosis;
  • gonflement des paupières;
  • hyperhidrose faciale.

Tumeurs du cerveau

La douleur du côté droit de la tête est le premier signe d'une tumeur cérébrale dans environ 1/5 des cas. Mais souvent peu d'attention est accordée à ces douleurs, car elles sont chroniques et peu fortes.

Important! Même pour un médecin expérimenté, il peut être difficile de faire la différence entre les maux de tête courants et les tumeurs cérébrales..

La douleur a tendance à s'aggraver avec le temps, souvent présente le matin au réveil, peut varier indépendamment de la taille de la tumeur ou du taux de croissance.

Une petite tumeur à croissance rapide peut provoquer des crises similaires de céphalalgie comme une grosse tumeur à croissance lente.

Lésion cérébrale traumatique

Les lésions cérébrales ont diverses causes, la plus courante étant un coup ou une chute. Le TBI se manifeste par une perte de conscience à court terme, une douleur lancinante dans la tête, une perte de mémoire pendant la période de blessure.

Le saignement entraîne une compression du cerveau, suivie d'un hématome qui supprime le tissu cérébral.

Les symptômes d'une lésion cérébrale traumatique plus grave comprennent:

  • discours incompréhensible;
  • violations de la coordination des mouvements;
  • troubles visuels, auditifs, sensoriels;
  • anxiété;
  • confusion;
  • comportement inhabituel;
  • liquide clair ou sanglant du nez ou des oreilles;
  • maux de tête de piqûres sévères (peuvent irradier dans les oreilles)
  • vomissement;
  • changements dans la taille des pupilles, leur asymétrie;
  • gonflement de la plaie, ecchymose, déformation de la tête, présence de fragments osseux dans la plaie;
  • ecchymose autour des yeux.

Commotion cérébrale

Une commotion cérébrale est un trouble du cerveau qui provoque une perte de conscience à court terme et une amnésie rétrograde.

  • mal de crâne;
  • déficience visuelle;
  • vertiges;
  • la nausée;
  • perte d'équilibre;
  • confusion;
  • acouphène;
  • violation de la concentration;
  • amnésie.

La douleur et les picotements dans la tête, présents depuis longtemps ou constamment, sont inhabituels, sont la raison de consulter un médecin.

Syndrome de Kosten

Il s'agit d'une douleur faciale associée à un dysfonctionnement de la mâchoire. Le syndrome est assez courant. Fait intéressant, les changements structurels dans l'articulation de la mâchoire sont rares. En revanche, cette population est caractérisée par une résistance réduite au stress et aux tendances de somatisation..

Le syndrome de Kosten est caractérisé par une douleur sourde, lancinante ou aiguë, localisée principalement pré et postauriculaire, s'étendant à l'arrière de la tête et du cou. La douleur peut être temporaire ou permanente. Des douleurs à l'oreille et à la tête surviennent et / ou s'aggravent lorsque la mâchoire bouge, comme ouvrir la bouche, bâiller largement ou mâcher. Un craquement est souvent entendu lors de la mastication. Le mouvement de la mâchoire et la capacité d'ouvrir la bouche sont limités. Les dysfonctionnements de l'articulation de la mâchoire sont souvent causés par le bruxisme, la malocclusion, la malocclusion.

  • mal de tête qui se développe temporairement en relation avec une maladie de l'articulation de la mâchoire, s'améliore ou s'aggrave dans le contexte du développement de la maladie;
  • la douleur est le résultat d'un mouvement actif / passif ou d'une pression sur l'articulation de la mâchoire et les muscles masticateurs dans son environnement;
  • si elle tire dans la tête du côté droit, la douleur pointe vers le côté de l'articulation touchée.

Amygdalite

L'amygdalite est une inflammation aiguë affectant les amygdales, qui deviennent enflées, recouvertes d'un revêtement blanc et deviennent très douloureuses.

Symptômes de l'amygdalite (mal de gorge):

  • fièvre;
  • fatigue;
  • muscle, maux de tête (irradie souvent vers l'œil);
  • gorge irritée;
  • gonflement des amygdales et problèmes associés à la déglutition (jusqu'à l'incapacité d'avaler des aliments solides);
  • enrouement;
  • toux.
  • le patient est malade, des vomissements apparaissent souvent;
  • inquiet de l'obstruction et de l'écoulement nasal;
  • les ganglions lymphatiques font souvent mal et grossissent;
  • gonflement des glandes à l'avant du cou.

La gorge et les amygdales avec angine sont rouges, sur les amygdales il y a souvent des foyers purulents - des revêtements ou des taches blancs. Dans des cas exceptionnels, la fièvre est absente ou, au contraire, augmente avant même l'apparition du mal de gorge et des difficultés à avaler.

Que faire si vous avez mal à la tête à droite

Le repos et une serviette humide sur votre front sont quelques-uns des moyens les plus simples mais efficaces de soulager les maux de tête du côté droit. Un massage doux des tempes et de l'arrière de la tête peut également aider..

Les analgésiques en vente libre les plus recommandés par les médecins peuvent aider à soulager les crises de céphalées de tension:

  • Acide acétylsalicylique (aspirine);
  • Ibuprofène (Nurofen, Ibalgin, Brufen);
  • Paracétamol (Paralen, Panadol).

Mais en cas de crise de migraine, ces médicaments n'aideront que temporairement ou n'aideront pas du tout. Le traitement approprié pour la migraine est l'utilisation de médicaments dès le premier signe d'une aura ou d'une crise de douleur. Les médicaments antimigraineux sont conçus pour supprimer l'attaque elle-même et tous les symptômes qui l'accompagnent (vomissements, nausées, etc.) le plus rapidement possible. Dans le même temps, ils devraient avoir des effets secondaires minimes, bien agir en cas d'utilisation à long terme..

Des progrès significatifs ont été fournis par la découverte d'un nouveau type de médicament, les triptans. Aujourd'hui, ils constituent le groupe thérapeutique le plus efficace et constituent la base du traitement de la migraine. Les triptans sont disponibles sous forme de comprimés, d'injections sous-cutanées, de sprays nasaux.

Diagnostique

Souvent, un entretien détaillé avec le patient, identifiant les circonstances de l'apparition et l'évolution de ses problèmes, suffit au médecin pour poser le bon diagnostic. Les maladies spécifiques ont une évolution caractéristique, des facteurs causaux, la fréquence d'apparition des principaux symptômes, leur durée, la présence de signes d'accompagnement. Par exemple, la douleur dans la tête lors du souffle est différente de la céphalalgie qui accompagne l'hypertension intracrânienne. Les attaques de douleur sur le dessus de la tête indiquent un problème différent de sa manifestation sur le côté droit. Par conséquent, il est important de se souvenir de tous les détails sur le mal de tête inquiétant..

Après l'entretien initial, le médecin procédera à un examen physique, en se concentrant sur la région du cou et de la tête, sans oublier les autres parties du corps pouvant provoquer une céphalalgie..

S'il n'a pas été possible de poser un diagnostic lors de l'entretien initial et de l'examen de base, le patient est référé pour une recherche spécialisée. Ceux-ci inclus:

  • Image radiographique de la colonne vertébrale;
  • CT;
  • IRM;
  • EEG;
  • Ultrason;
  • ponction lombaire.

Important! Ci-dessus, une liste complète des examens. Le patient ne subit que ceux d'entre eux que le médecin recommande sur la base de l'examen de base.

Traitement

Le résultat des examens et des diagnostics est la nomination d'un traitement pour des problèmes de santé spécifiques. Le patient peut quitter le cabinet du médecin avec une prescription ou «seulement» avec des recommandations sur le changement de mode de vie, en se concentrant sur une bonne nutrition, en abandonnant les mauvaises habitudes.

Comme pour la plupart des maladies, les maux de tête nécessitent un ajustement du régime. Ceci, avec la psychothérapie et les techniques de relaxation, peut réduire considérablement le nombre d'attaques..

Un traitement médicamenteux aigu est prescrit en fonction du type spécifique de céphalalgie. La posologie et la durée du médicament doivent être strictement limitées pour éviter l'abus de drogues. Le risque de céphalées d'origine médicamenteuse est plus faible pour les dihydteramines et les triptans que pour les analgésiques, les opioïdes et l'ergotamine.

Dès que possible, il est recommandé de commencer un traitement préventif avec une augmentation progressive de la posologie du médicament. Mais il convient de garder à l'esprit que l'effet du traitement préventif se manifeste dans les 3-6 semaines après le début. Lors du choix des médicaments, la préférence est donnée à la monothérapie.

La prévention

Faites attention au stress pour prévenir la douleur du côté droit de votre tête. Il attend l'homme moderne partout, à tout moment. Essayez de l'éviter, essayez de résoudre immédiatement les situations de conflit.

Pensez également aux effets de la nutrition. De nombreux aliments contiennent des substances qui provoquent des crises de migraine. Ceux-ci comprennent principalement le chocolat et les fromages affinés. Essayez de manger régulièrement. Limitez la quantité d'alcool consommée, en particulier le vin rouge, ce qui peut affecter négativement la fréquence des attaques! Cesser de fumer aidera non seulement à prévenir les maux de tête, mais améliorera également l'état général du corps..

N'oubliez pas l'importance du sommeil. Il a été constaté que non seulement le manque de sommeil, mais aussi l'excès de sommeil sont étroitement associés au développement de la céphalalgie. Le temps de sommeil idéal est de 6,5 heures par jour (pour les adultes).

Et surtout, ne prenez pas de médicaments sans consulter votre médecin. L'abus de médicaments peut créer une dépendance, se soigner bien pire que les maux de tête.

Tir de douleur dans la tête du côté droit: causes et traitement

Le principal Maux de tête et migraines Maux de tête Douleur lancinante dans la tête du côté droit: causes et traitement

La douleur lancinante dans la tête est un symptôme qui survient souvent chez les patients présentant divers processus pathologiques. Il est impossible de considérer cette manifestation comme une maladie distincte. Par conséquent, si un symptôme survient, vous devriez consulter un médecin et subir un examen. Cela permettra un diagnostic et un traitement approprié..

La nature des sensations et leur localisation

Les céphalées de tir sont des épisodes paroxystiques de sensations désagréables qui peuvent être localisées à la fois sur le côté gauche et sur le côté droit de la tête. La douleur peut être donnée à d'autres zones - cou, épaules, orbites.

Le plus souvent, le symptôme est aigu, survient soudainement ou est provoqué par divers stimuli externes. Cependant, la douleur peut aussi être chronique. Cette condition se manifeste par des crises prolongées de 10 heures ou plus, dans lesquelles l'inconfort dans la tête persiste en permanence et aggrave considérablement la qualité de vie du patient..

Raisons principales

Les causes les plus courantes de maux de tête de tir incluent:

  1. Névrite et névralgie - lésions nerveuses, qui se manifestent par de vives douleurs lancinantes. Leur apparition est basée sur la compression des terminaisons nerveuses et des racines, ce qui entraîne une forte détérioration de l'état du patient.
  2. Les pathologies de la colonne vertébrale (ostéochondrose, hernies vertébrales) sont des conditions accompagnées d'un clampage des artères qui fournissent du sang et des nutriments au tissu cérébral. Dans le contexte de ce processus, une ischémie d'organe se produit, qui se manifeste par une douleur à la tête..
  3. L'arthrite de l'articulation temporo-mandibulaire est une autre lésion de la structure osseuse, qui provoque également des troubles circulatoires dans le cerveau et contribue à l'apparition du syndrome douloureux.
  4. La commotion cérébrale est une affection caractérisée par une céphalée lancinante associée à des nausées, des vomissements et d'autres signes de lésions du système nerveux.
  5. La migraine est un type particulier de trouble qui est plus fréquent chez les femmes. Cette condition se manifeste par un mal de tête unilatéral aigu qui dure plusieurs heures, voire plusieurs jours..
  6. Les otites moyennes sont des maladies courantes qui provoquent une inflammation de l'oreille interne et moyenne. L'un des symptômes de cette pathologie est une douleur intense dans le conduit auditif, qui tire dans la tête..
  7. Lésions dentaires - pulpite et autres maladies graves qui provoquent une douleur intense. Dans le même temps, les sensations peuvent être localisées non seulement dans la zone de la dent modifiée, mais également irradier vers la tête, ce qui rend difficile le diagnostic de la maladie.

Les maux de tête lancinants surviennent beaucoup moins souvent en raison de lésions plus graves de la tête et du système nerveux. Parmi eux figurent les pathologies vasculaires (accidents vasculaires cérébraux et accidents ischémiques transitoires), ainsi que les kystes et les néoplasmes dans le tissu cérébral..

Symptômes associés

En plus de tirer des maux de tête, le patient peut éprouver d'autres symptômes caractéristiques, selon le spectre desquels les médecins supposent le diagnostic du patient..

Les manifestations non spécifiques incluent un engourdissement des extrémités, indiquant la pathologie du système nerveux périphérique. La présence de troubles articulaires de la colonne vertébrale est indiquée par une douleur intense dans le cou, associée à un resserrement en tournant la tête. Parfois, les patients peuvent avoir une mobilité réduite dans la colonne cervicale, tout mouvement est impossible en raison de la contracture et de l'arthrite.

En présence d'une inflammation périphérique, le patient développe des symptômes correspondants. Si la cause du développement du tableau clinique est une otite moyenne, il s'agira d'une perte auditive et d'une douleur intense dans le conduit auditif. Dans le cas de pulpite et d'autres maladies dentaires, le patient développe de graves maux de dents, d'autres symptômes sont une sensibilité accrue aux effets thermiques, des saignements des gencives, etc..

Avec des pathologies plus graves du cerveau (tumeurs, kystes, blessures), les maux de tête s'accompagnent d'une forte détérioration de l'état du système nerveux, qui peut se manifester par les symptômes suivants:

  1. Symptômes oculaires (nystagmus, strabisme, paralysie du regard);
  2. Violation des expressions faciales, spasme des muscles à mâcher;
  3. Convulsions;
  4. Parésie et paralysie des membres;
  5. Troubles respiratoires;
  6. Diminution de la coordination des mouvements, changements de démarche, incapacité à bouger les muscles avec précision.

Les violations énumérées indiquent de graves dommages au système nerveux. Lorsqu'elles apparaissent, il est nécessaire d'hospitaliser d'urgence le patient afin d'arrêter la maladie avant le développement de complications irréversibles sévères.

Diagnostique

Le premier rendez-vous d'un patient souffrant de maux de tête est effectué par un médecin généraliste. Il demande au visiteur quand la douleur est apparue, à quelle fréquence les épisodes se produisent, où les sensations désagréables sont localisées et où elles sont données. Le patient doit se souvenir de ce qui déclenche ou aggrave les symptômes. Ceci est important pour établir la nature de la douleur..

Après l'examen initial et l'examen, le thérapeute décide des autres tactiques de prise en charge du patient. S'il y a des signes de dommages au système nerveux, le patient est référé à un neurologue qui effectue des tests supplémentaires. Si le patient a une douleur lancinante à la tête causée par une otite moyenne, une pulpite et d'autres troubles extérieurs au système nerveux, il est alors référé à des spécialistes spécialisés (oto-rhino-laryngologiste ou dentiste).

L'examen d'un patient par un neurologue commence par la vérification des réflexes, l'évaluation de la sensibilité, l'identification des symptômes oculaires. Le spécialiste recueille des données sur l'état du patient et prescrit des tests supplémentaires - IRM du cerveau, liquide céphalo-rachidien, radiographie de la colonne vertébrale, études des vaisseaux du cou et de la tête.

Sur la base des résultats de l'examen, un diagnostic clinique complet est établi, conformément auquel un traitement ultérieur sera effectué.

Premiers secours

Si un mal de tête soudain survient chez un patient, vous pouvez soulager une attaque par quelques méthodes simples:

  1. Appliquez une compresse chaude sur la tête - cela réduira la gravité de la névralgie;
  2. Prendre des analgésiques - les analgésiques conventionnels soulagent généralement les épisodes de migraine, les douleurs de tension et d'autres crises légères;
  3. Massage d'acupression de la région occipitale et du cou - très efficace en présence de migraine cervicale et de pathologies rachidiennes.

Il est important de comprendre que toutes ces manipulations ne font que soulager les symptômes de la maladie sans affecter la cause de son apparition. En cas de douleur fréquente, le patient doit absolument consulter un médecin pour un traitement spécialisé..

Traitement

En fonction de l'origine de la douleur lancinante, différentes méthodes peuvent être utilisées pour la traiter, chacune ayant ses propres indications. Il est recommandé d'utiliser une thérapie complexe, qui a un effet polyvalent sur la maladie, en réduisant son activité et en prévenant l'apparition de nouveaux épisodes douloureux..

Drogues

Le plus souvent, les analgésiques classiques sont utilisés pour soulager le syndrome douloureux, parmi lesquels Ketorol, Ketanov, Dexalgin, Indomethacin sont les plus efficaces. Le choix du médicament est effectué par le médecin en fonction des caractéristiques de l'état du patient et de la présence de maladies concomitantes.

Une autre méthode de soulagement de la douleur médicamenteuse est le blocage, qui consiste à administrer des anesthésiques locaux par voie sous-cutanée pour soulager la douleur. Cette méthode est souvent utilisée pour éliminer la névralgie. Pour sa mise en œuvre, des médicaments tels que la novocaïne, la lidocaïne, l'anestezine sont utilisés. Les injections sont effectuées à des points douloureux spécifiques - généralement sous l'articulation de la mâchoire, derrière l'oreille ou près de l'arcade sourcilière.

Pour améliorer l'état du système nerveux, des médicaments supplémentaires sont prescrits pour augmenter l'adaptation du patient et restaurer l'activité cérébrale. Ceux-ci comprennent les nootropiques, les adaptogènes, les vitamines B. Les médicaments de ce type sont considérés comme une méthode supplémentaire de traitement médicamenteux..

Physiothérapie

Une méthode efficace de traitement des maux de tête est la physiothérapie, qui implique l'exposition de la peau et des tissus sous-jacents à des facteurs physiques. Ce traitement est particulièrement indiqué en présence de pathologies de la colonne vertébrale. Dans ce cas, les procédures suivantes peuvent être prescrites:

  1. Exposition aux ultrasons;
  2. Thérapie avec des courants à haute fréquence;
  3. Thérapie au laser;
  4. Traitement magnétique;
  5. Ion - et électrophorèse.

Les procédures physiothérapeutiques visent à rétablir la circulation sanguine normale dans les tissus. Cela stimule le flux d'oxygène et de nutriments dans les cellules, soulageant ainsi le gonflement et l'inflammation, réduisant l'activité du processus de douleur et commençant un processus de régénération actif. La physiothérapie peut être considérée comme une méthode de traitement supplémentaire qui, associée à des médicaments, permet au patient de récupérer rapidement..

Physiothérapie

La gymnastique thérapeutique, comme la physiothérapie, est indiquée pour les pathologies de la colonne vertébrale, ainsi que pour la migraine cervicale. La mise en œuvre régulière d'ensembles spéciaux d'exercices permet aux patients de soulager rapidement les maux de tête et d'arrêter d'autres symptômes désagréables. De plus, l'utilisation d'exercices de physiothérapie vous permet de ralentir la progression du processus pathologique et de restaurer la mobilité normale de la colonne vertébrale..

Par conséquent, si une douleur intense apparaît pendant l'exercice, la gymnastique doit être arrêtée, après quoi il vaut la peine de consulter votre médecin à ce sujet..

Massage

Une méthode supplémentaire pour soulager les maux de tête est le massage. Cela peut être soit un effet à part entière sur toute la colonne vertébrale, soit des procédures locales dans la région du cou. Les patients sont invités à s'inscrire à un massage thérapeutique spécial, qui est effectué par des spécialistes spécialisés. Leur travail vous permet de soulager les spasmes des muscles paravertébraux, de réduire la probabilité de développement de contractures et d'améliorer la circulation sanguine locale. Tout cela contribue à réduire la gravité de la douleur..

En plus des procédures de massage classiques, les patients se voient également proposer des procédures spéciales d'eau - une douche circulaire, qui a un fort effet presseur sur les tissus. Son utilisation s'accompagne également d'une amélioration rapide de l'état du patient. La manipulation est particulièrement indiquée pour les patients qui doivent être prudents lors du massage de la colonne vertébrale (par exemple, en présence de hernies). Cette technique se distingue par un effet plus doux sur les tissus de la région paravertébrale..

Un massage professionnel doit être combiné avec un auto-massage. À la maison, il est conseillé aux patients de pétrir indépendamment la zone du col et la partie occipitale de la tête. L'auto-massage lors d'une crise de maux de tête est l'une des méthodes les plus rapides pour la soulager. Le flux sanguin vers le site de la procédure assure la normalisation de la circulation sanguine dans le cerveau, ce qui affecte en fait la cause de la douleur.

Conclusion

Ainsi, les maux de tête lancinants sont un symptôme important qui peut indiquer une gamme de pathologies différentes. Si un inconfort et une douleur constants apparaissent, le patient doit consulter un thérapeute ou un neurologue. Cela vous permettra d'identifier rapidement le facteur qui a déclenché l'apparition de symptômes désagréables, afin que les médecins puissent prescrire un traitement efficace..

Pourquoi l'hémisphère droit de la tête fait-il mal?

Tout le monde pourrait faire face au sentiment que l'hémisphère droit de la tête fait mal. Les maux de tête surviennent chez tout le monde, indépendamment de l'âge et du sexe.

Une telle condition peut causer un grand nombre d'inconvénients et, généralement, sera un signal alarmant que de graves troubles se sont produits à l'intérieur du corps..

Un accent particulier doit être mis sur l'emplacement de l'inconfort, car dans de nombreuses situations, ce n'est pas toute la tête qui fait mal, mais seulement l'une de ses parties..

Après avoir identifié la localisation de l'inconfort, il est possible d'établir les causes de leur apparition beaucoup plus rapidement et de les éliminer.

  1. Pourquoi l'hémisphère droit de la tête fait-il mal?
  2. Les raisons
  3. Migraine
  4. Ostéochondrose cervicale
  5. Mal de tête en grappe
  6. Tumeur
  7. Saignement intracrânien
  8. Commotion cérébrale
  9. Amygdalite
  10. Glaucome
  11. Que faire si le côté droit de votre tête vous fait mal
  12. La prévention
  13. Vidéo utile

Pourquoi l'hémisphère droit de la tête fait-il mal?

Si un mal de tête apparaît sur le côté droit, le patient essaie rarement de découvrir son origine.

Habituellement, tout se limite à l'utilisation d'anesthésiques, et dans certains cas, il souffre simplement lorsque ce phénomène disparaît de lui-même.

Cependant, certaines attaques sont extrêmement épuisantes, conduisant à un état de fatigue pendant plusieurs jours..

Diverses causes et processus pathologiques deviennent la raison de la formation de maux de tête..

Par exemple, une gêne dans l'hémisphère droit de la tête dans de nombreuses situations peut indiquer la présence d'une maladie telle que la migraine..

Les raisons

Pour savoir pourquoi des sensations désagréables apparaissent dans l'hémisphère droit de la tête, il est nécessaire de procéder à un diagnostic approprié..

Les causes des maux de tête ont leurs propres caractéristiques. La douleur pulsatile, qui ne se produit qu'à droite, dérange: généralement, l'inconfort est fort, associé à des sensations de coupure dans les yeux, de larmoiement.

Ces maladies sont causées par une variété de raisons et de facteurs externes..

Migraine

La cause la plus courante de la formation de maux de tête droits est la migraine. Des maux de tête intenses et insupportables sont principalement associés à:

  • hypersensibilité à la lumière;
  • sensations coupantes dans les yeux;
  • la nausée;
  • dans certains cas, peur du bruit et de l'inconscience.

Les femmes sont beaucoup plus susceptibles de développer une maladie héréditaire.

La prédisposition directement génétique sera le principal facteur de survenue d'une telle maladie..

De plus, la migraine apparaît en raison d'un déséquilibre des substances impliquées dans la transmission de l'influx nerveux dans le cerveau au niveau cellulaire..

Pour le moment, le processus de formation de la maladie n'a pas été entièrement étudié. Cependant, de nombreuses années de recherche soutiennent l'opinion selon laquelle les migraines apparaissent chez les personnes âgées de 20 à 40 ans..

Ostéochondrose cervicale

La maladie survient chez ceux qui ne suivent pas leur propre régime alimentaire et mènent une vie passive.

Le plus souvent, la maladie est observée chez les patients âgés de 40 ans et plus. Par conséquent, un compagnon constant d'une telle maladie sera la migraine du côté droit de la tête, qui se développe pendant le mouvement des globes oculaires.

De plus, les patients notent les symptômes suivants:

  • acouphène;
  • la tête tourne constamment;
  • sensation de brûlure dans la colonne cervicale.

Si une ostéochondrose cervicale est présente, la douleur dans la tête est pratiquement irrémédiable au moyen d'analgésiques.

Il est nécessaire de traiter la maladie elle-même, en utilisant les services d'un massothérapeute et des crèmes chauffantes, des compresses.

Mal de tête en grappe

Ce mal de tête est plus fréquent chez les hommes. Pendant les crises, on observe ce qui suit:

  • augmentation de la pression artérielle;
  • sensation de pression et de ballonnements dans les yeux;
  • les vaisseaux sanguins éclatent sur les protéines;
  • nez encombré;
  • déchirure sur le côté endommagé de la tête.

La thérapie principale est le sommeil et le repos dans un endroit ventilé, car les médicaments ne peuvent pas l'éliminer..

La plupart des attaques apparaissent au printemps et en automne et durent environ 15 minutes avec une épisodicité 4 à 5 fois par jour.

Tumeur

Un mal de tête aigu à droite, apparu à la suite d'une tumeur, est associé à:

  • vertiges;
  • nausée et réflexe nauséeux;
  • épilepsie.

La taille de l'accumulation n'affecte en aucun cas le développement de l'inconfort. La plupart du temps, le côté droit de la tête fait mal en commençant tôt le matin et pendant la journée, il devient plus intense.

Le stress peut augmenter l'inconfort.

Saignement intracrânien

Une telle pathologie est le résultat d'une blessure ou peut être une caractéristique congénitale.

La formation de saignements à partir des vaisseaux rompus de la tête provoque une augmentation de la taille de l'hématome.

En raison de l'augmentation de l'ICP apparaît:

  • léthargie;
  • conscience confuse;
  • troubles de la parole;
  • nausée et réflexe nauséeux.

L'apparition de maux de tête aigus et soudains se forme en fonction de la dynamique croissante.

Commotion cérébrale

La maladie suggère une forme bénigne de traumatisme crânien, au cours de laquelle il n'y a pas de fracture.

Tout d'abord, on note l'apparition des symptômes suivants:

  • douleur sourde de caractère palpitant dans la partie temporale de la tête droite;
  • acouphène;
  • vertiges;
  • malaise;
  • nausée et réflexe nauséeux.

Dans le processus d'une légère commotion cérébrale, ces signes disparaîtront après 3-4 heures, dans les situations difficiles, la douleur restera pendant 2 jours.

Le patient doit adhérer au repos au lit, car pendant l'activité physique, l'état de santé s'aggravera.

Afin de réduire la douleur, il est recommandé d'appliquer de la glace sur l'hémisphère blessé.

Amygdalite

L'inflammation des sinus ou des amygdales est souvent un précurseur des maux de tête..

L'inconfort est localisé et englobe toute la tête. Pendant la période des processus inflammatoires, les terminaisons nerveuses seront irritées par un effet toxique, en rapport avec lequel une douleur vive et aiguë apparaît.

Glaucome

Pendant le glaucome, la pression intraoculaire augmente, ce qui affecte la formation d'un mal de tête sévère, car la pupille se dilate, l'inconfort deviendra plus fort.

Les sensations douloureuses sont concentrées au niveau du front et des tempes du côté droit de la tête.

Il s'ensuit que lorsque la tête fait mal à droite, vous devez consulter un spécialiste dès que possible, afin d'exclure la probabilité d'une maladie dangereuse ou le début d'un traitement immédiat.

Que faire si le côté droit de votre tête vous fait mal

Pour éliminer l'inconfort, vous devez éliminer la cause de cette symptomatologie. La migraine est mal traitée, mais la polythérapie peut aider à réduire la douleur.

Le spécialiste prescrit un traitement directement, en fonction des résultats du diagnostic. Pour soulager la douleur aiguë dans la tête, le traitement doit être débuté au stade initial..

Pour se débarrasser de ces sensations, des analgésiques puissants sont utilisés. Mais ils n'aident que pendant une courte période..

Après un certain temps, le corps perd la capacité de percevoir les analgésiques, ce qui entraîne une gêne accrue.

Par conséquent, les experts recommandent de combiner certains médicaments pour le traitement des migraines..

La prévention

Pour éviter l'apparition de maux de tête aigus à droite, vous devez suivre certaines règles:

  1. Vivre une vie active. Activités sportives, promenades au grand air, ajustez la routine quotidienne. Il est impératif de faire des pauses pendant le travail - cela permettra d'éviter le surmenage, qui provoque souvent une gêne.
  2. Cours de yoga. Il aide à normaliser l'équilibre dans le corps, protège contre le stress et maintient la forme physique..
  3. Conformité aux aliments diététiques. Il est nécessaire de retirer ou de réduire la consommation de produits alimentaires salés, fumés, épicés, frits. Les experts recommandent de manger beaucoup de légumes et de fruits, les jus sont extrêmement utiles.
  4. Régime de consommation abondant.
  5. Dans le processus d'apparition de précurseurs de la migraine, vous devez manger un agrume - une orange ou une mandarine. Ces produits ont un effet positif sur le corps et aident à prévenir une attaque..

Les sensations douloureuses dans l'hémisphère droit de la tête sont des symptômes de maladies plutôt dangereuses.

Lorsque des douleurs dans le côté droit de la tête sont notées quotidiennement, il est nécessaire de contacter un neurologue pour des recommandations et des diagnostics.

Pour éviter la formation de conséquences dangereuses, il est extrêmement important de consulter un spécialiste à temps.

Une étude approfondie permet d'identifier les causes de cette affection et de choisir un traitement efficace.

Pourquoi l'hémisphère droit de la tête fait mal: diagnostic, traitement et prévention

La douleur dans l'hémisphère droit de la tête ne se produit pas sans raison. Ce sont des symptômes de diverses maladies et problèmes dans le corps. Afin de comprendre ce que notre corps signale, vous devez déterminer ce qui cause la douleur..

Causes d'occurrence

  • Douleur de tension. Douleurs de compression des deux côtés et un. Se sentir comme si les yeux et le front rampaient. Dure jusqu'à 30 minutes.
  • Migraine. Il est d'un caractère palpitant intense. Il peut être localisé sur n'importe quelle partie de la tête. Il est accompagné dans les muscles maxillo-faciaux et une réponse vive à la lumière vive et aux sons. Durée de plusieurs heures à deux jours. Femmes à risque. Cas fréquents de prédisposition génétique.
  • Grappe. C'est brûlant et perçant. Il s'accompagne de rougeurs et de sueur du côté droit, de congestion nasale et de larmoiement. Augmentation de la pression artérielle, les vaisseaux sanguins éclatent sur les protéines. Durée 15 minutes, 4-5 fois par jour. Les hommes sont plus susceptibles d'avoir de tels maux de tête..
  • À l'arrière de la tête. Peut être le résultat de la consommation de grandes quantités de caféine. La même situation se développe avec une nette suppression du café de l'alimentation.
  • Avec une augmentation de la pression artérielle ou de l'hypertension, une douleur lancinante à l'arrière de la tête de l'hémisphère droit est caractéristique. S'accompagne d'engourdissements, de saignements de nez, de vertiges.
  • Ricochet. Le plus souvent causé par des médicaments, avec des effets secondaires.
  • Terne et douloureux. Il se caractérise par une manifestation matinale accompagnée de vomissements. Se produit pendant les processus tumoraux dans le cerveau.
  • Saignement intracrânien. Cela peut être à la fois une conséquence d'un traumatisme et une caractéristique congénitale. Il s'accompagne de léthargie, de troubles de la parole, de nausées et de vomissements, de confusion. Elle se caractérise par une augmentation progressive du syndrome douloureux.
  • Commotion cérébrale. Avec une blessure légère à la tête, une douleur sourde pulsant dans la partie temporale de l'hémisphère droit peut survenir. Elle s'accompagne de bourdonnements d'oreilles, de vertiges, de faiblesse générale du corps, de nausées et de réflexes de vomissements. L'activité physique entraîne une détérioration de l'état général. La durée du syndrome douloureux dépend du degré de commotion cérébrale. Avec une forme légère, les symptômes disparaissent après 2-3 heures, dans les cas plus graves, ils peuvent être présents jusqu'à 2 jours.
  • Amygdalite. Douleur lancinante aiguë. Il apparaît sous forme de foyers ou dans toute la tête.
  • Sinusite. La douleur augmente en se penchant en avant. Donne sur le côté droit du visage. Accompagné de faiblesse, de faiblesse, de fièvre.
  • Pression intracrânienne. L'un des symptômes est une douleur dans l'hémisphère droit de la tête. Ils s'intensifient lors de la flexion, de la toux. La manifestation après le sommeil est caractéristique. Ne disparaît pas après avoir pris des analgésiques.
  • Glaucome. Elle est caractérisée par une douleur au front et au lobe temporal droit. Lorsque les pupilles se dilatent, cela s'intensifie.
  • Ostéochondrose. Il s'accompagne de douleurs dans l'œil droit, de bruit dans l'oreille, de vertiges, de sensation de brûlure dans le cou. Lorsque les yeux bougent, les symptômes augmentent..
  • Processus inflammatoires dans l'œil droit. La douleur est principalement dans l'orbite oculaire. Il se manifeste avec une photophobie, une vision floue, un larmoiement. Peu à peu, le syndrome douloureux se propage à toute la tête.
  • Dysfonctionnement de l'articulation de la mâchoire inférieure. Cela peut être dû à des rhumatismes ou au syndrome de Kosten. Le visage devient asymétrique, la langue brûle, sèche dans la bouche, la bave coule constamment. La douleur irradie dans les yeux, les oreilles et les sinus.
  • Hémicranie paroxystique chronique Une maladie rare avec douleur lancinante. Similaire à la douleur en grappe, mais plus fréquente et plus courte.

Traitement et diagnostic

Des crises uniques de maux de tête dans l'hémisphère droit ne nuisent pas à la santé humaine et ne peuvent pas avoir de conséquences négatives pour le corps. Mais une douleur récurrente est une indication pour voir un médecin..

Une visite immédiate obligatoire chez le médecin est requise en cas d'accident vasculaire cérébral et de lésion cérébrale traumatique dans l'histoire, de maladie oculaire et de maladies des organes ORL.

Que faire en cas de maladie

Vous devez d'abord consulter un thérapeute. Après un examen général, le médecin prescrit des tests sanguins et urinaires généraux et un test sanguin pour déterminer le taux de sucre. Mesurera votre tension artérielle. Ensuite, le patient est envoyé à des spécialistes de spécialités étroites..

Un examen par un oto-rhino-laryngologiste est nécessaire. Il vous permet d'identifier ou d'exclure les maladies respiratoires chroniques.

Un examen ophtalmologique est nécessaire pour identifier les modifications du fond d'œil et les problèmes de vision possibles.

Souvent, la douleur dans l'hémisphère droit de la tête est expliquée par des maladies neurologiques, à cet égard, le thérapeute orientera le patient vers un neurologue pour clarifier le diagnostic et éventuellement un traitement ultérieur.

Un neurologue vérifie les fonctions réflexes et examine les muscles du cou.

Si nécessaire, ils peuvent envoyer pour recherche:

  1. Imagerie par résonance magnétique - exclut la présence de tumeurs et de kystes, ainsi que les anévrismes et l'ostéochondrose.
  2. Tomodensitométrie - Vous permet de voir les changements pathologiques dans le crâne et le cerveau, la pathologie du tissu osseux, des vaisseaux sanguins et des structures cérébrales.
  3. Électroencéphalographie - vous permet d'identifier les changements dans les vaisseaux sanguins, les troubles de la circulation cérébrale.
  4. Échographie des vaisseaux de la tête et du cou - Permet d'identifier les plaques athéroscléreuses, le rétrécissement et la déformation des artères, qui entraînent une hypoxie cérébrale.
  5. Rhéoencéphalographie - vous permet d'identifier l'hypertension, l'athérosclérose, la dystonie végétative.
  6. Rhéovasographie des vaisseaux cérébraux - révèle la qualité du flux sanguin dans les principaux vaisseaux, évalue la circulation sanguine collatérale.
  7. radiographie.

Un tel examen prolongé vous permet d'exclure des pathologies rares et d'identifier un foyer douloureux.

Pour le traitement des maux de tête dans l'hémisphère droit, la physiothérapie, le massage, l'acupuncture, ainsi que des médicaments anti-inflammatoires analgésiques sont utilisés.

Premiers secours

Pour soulager le mal de tête du côté droit, il est nécessaire de fournir de l'air frais. Lumière tamisée, absence de bruit vif, les odeurs aident à soulager l'état du patient.

Le massage par acupression peut aider. Elle est réalisée du foyer de la douleur à la partie temporale et frontale de la tête. Pour les blessures à la tête, le massage est contre-indiqué, car il peut aggraver la condition.

Le sommeil est très important. Boire des sédatifs à base de plantes comme l'agripaume et la valériane est recommandé. Il est nécessaire de limiter l'utilisation du café fort et de le remplacer par des tisanes. Le retrait brusque du café peut entraîner une douleur supplémentaire dans le côté droit de la tête.

Dans des cas isolés de crises de céphalées, des antispasmodiques peuvent être utilisés: ibuprofène, kétoprofène, naproxène, mélaxicam. L'utilisation à long terme d'analgésiques doit être surveillée par un médecin. Nécessairement avec les instructions et les effets secondaires des médicaments, une prise incontrôlée peut aggraver la condition.

Lorsque la pression change, sa stabilisation est nécessaire.

Mesures préventives

Toutes les causes et maladies entraînant des douleurs dans le côté droit de la tête, acquises. Pour éviter le problème, vous devez respecter les recommandations suivantes:

  • Normaliser le sommeil.
  • Vivre une vie active. Promenez-vous au grand air, gardez la forme.
  • Évitez le stress et le surmenage de nature physique et mentale.
  • Établissez une alimentation appropriée.
  • Observez le régime de consommation d'alcool.

Pourquoi le côté droit de la tête fait-il mal?

La condition où le côté droit de la tête fait mal est un symptôme courant qui indique des troubles du fonctionnement des organes et des systèmes. La douleur dans la région de la tête est une réaction défensive qui indique une maladie ou un danger pour le corps, par exemple en cas de traumatisme crânien. La prévalence de la pathologie est de 90% de la population. Dans un contexte de céphalalgie, 20% des patients notent une diminution de la capacité de travail. Une douleur à la tête sévère peut déclencher une dépression.

Caractéristique

La douleur dans la tête du côté droit est une sensation désagréable et oppressante qui peut être de nature différente (pulsante, chronique ou paroxystique, aiguë, douloureuse ou sourde). Une sensation inconfortable, parfois intolérable, survient à la suite d'une irritation des structures du système nerveux.

La céphalalgie est un symptôme de plus de 50 maladies. Distinguer les formes primaires et secondaires. Dans le premier cas, la douleur et les symptômes qui y sont corrélés sont à la base du tableau clinique. Dans le second cas, les sensations douloureuses sont dues à la pathologie primaire. Ensuite, la céphalalgie est l'un des nombreux symptômes..

Par exemple, la migraine, qui se manifeste souvent par une douleur lancinante dans le côté droit de la tête, est référée aux formes primaires. Les formes secondaires comprennent la douleur survenant après une blessure, due à des processus inflammatoires, infectieux ou tumoraux.

Les sensations douloureuses sont souvent corrélées aux conditions météorologiques - elles s'intensifient avec des changements soudains de la pression atmosphérique ou une augmentation de l'humidité de l'air. Chez la femme, une augmentation des sensations douloureuses est associée à des cycles hormonaux, ce qui s'explique par un changement des indicateurs de seuil de douleur.

Causes d'occurrence

Les raisons pour lesquelles l'hémisphère droit de la tête fait mal sont variées. Les sensations douloureuses surviennent à la suite de processus pathologiques affectant le tissu cérébral, les méninges, le système circulatoire cérébral, les tissus mous et les os crâniens. Les causes de maux de tête sévères de type secondaire, localisés sur le côté droit de la tête, sont associées à des maladies.

Des sensations douloureuses apparaissent à la suite d'une irritation des récepteurs de la douleur, situés à l'intérieur du crâne ou à l'extérieur du crâne. Les fibres nerveuses qui transmettent les impulsions de douleur des récepteurs du système nociceptif aux régions corticales du cerveau sont présentes principalement dans le nerf trijumeau. Dans une moindre mesure, ils sont représentés dans la structure des terminaisons nerveuses glossopharyngiennes et vagues.

L'effet irritant est mécanique (déplacement, compression, tension des structures intracrâniennes due à la formation d'un foyer pathologique), thermique (à la suite d'une augmentation de la température corporelle, à la suite d'un chauffage ou d'un refroidissement excessif de la tête), chimique (en raison d'une intoxication alimentaire, d'une intoxication par des produits chimiques et pharmaceutiques).

Les causes courantes des formes secondaires sont les processus inflammatoires (infections du SNC, grippe, SRAS) et hypoxiques-ischémiques (crises cardiaques, accidents vasculaires cérébraux), ainsi qu'une augmentation du volume cérébral due à un œdème cérébral. L'hémisphère droit du cerveau fait mal s'il y a étirement, expansion excessive de la lumière des artères cérébrales, mouvement ou étirement des veines intracrâniennes.

Les raisons pour lesquelles le côté droit de la tête fait mal peuvent être associées à un œdème de la moelle épinière de type local ou généralisé. L'œdème cérébral se développe à la suite de la glomérulonéphrite (une maladie auto-immune caractérisée par des lésions des glomérules rénaux dus à un processus inflammatoire), du syndrome néphrotique (une affection caractérisée par une hypoprotéinémie - une diminution anormale de la concentration en protéines, une hypoalbuminémie - une diminution de la concentration d'albumine, une hyperlipidémie - une augmentation de la concentration de cholestérol), d'autres types.

Des sensations douloureuses dans la région de la tête apparaissent en raison de processus de compression ou inflammatoires affectant les nerfs crâniens, ainsi que d'une irritation des nocicepteurs (récepteurs de la douleur), qui se trouvent dans la peau et les tissus mous de la tête. La douleur apparaît sur fond d'encéphalite, d'abcès, d'hémorragie, de tumeurs localisées dans la moelle épinière. Le saignement intracrânien survient à la suite d'un traumatisme, d'une violation de l'intégrité de la paroi vasculaire ou de la rupture d'un anévrisme.

Troubles cérébro-vasculaires

Un mal de tête aigu dans l'hémisphère droit de la tête peut apparaître en raison de lésions des vaisseaux cérébraux. La migraine est la principale forme de douleur dans la région de la tête, souvent accompagnée de crises de nausées et de troubles autonomes (transpiration accrue, palpitations cardiaques, respiration rapide et superficielle). La prévalence de la migraine est d'environ 12% de la population.

L'apparition de crises de migraine est associée à des facteurs de provocation - stress physique et mental, étouffement, consommation d'alcool. La pathogenèse est basée sur une prédisposition génétique à une altération de la régulation neurohumorale du tonus de la paroi vasculaire.

La raison pour laquelle tout le côté droit de la tête fait mal avec la migraine est associée au processus initial de rétrécissement de la lumière vasculaire (vasoconstriction) et au processus ultérieur d'expansion de la lumière vasculaire (vasodilatation). Dans ce cas, des foyers locaux d'ischémie cérébrale (selon les données de neuroimagerie), un déséquilibre des hormones (selon les résultats d'un test sanguin), y compris les œstrogènes et la sérotonine, sont souvent détectés.

Avec une migraine, la tête fait mal du côté droit par le haut. Les sensations douloureuses sont de nature pulsatile, intensifiées par l'activité physique. Les attaques se produisent une à trois fois par mois. Si les sensations douloureuses dans le crâne continuent constamment, tous les jours, la pathologie n'est pas une migraine.

L'hypotension (une diminution de la pression artérielle) et l'athérosclérose cérébrale sont des causes courantes de douleur dans le dos du côté droit de la tête. Avec l'hypotension artérielle, les sensations douloureuses diminuent lorsque le patient est en décubitus dorsal et s'intensifient lorsqu'il tente de se lever et de se tenir debout.

Avec les lésions athéroscléreuses des artères cérébrales, un rétrécissement persistant de la lumière vasculaire se produit. En conséquence, une hypoxie (déficit en oxygène) et une ischémie cérébrale se développent. Dans l'athérosclérose, la douleur est permanente, de faible intensité, souvent perçue comme une sensation de lourdeur au niveau de la tête.

Dans l'hypertension (augmentation de la pression artérielle), les sensations douloureuses sont caractérisées par un éclatement, réparties sur toute la moitié du crâne. Une crise hypertensive qui se développe dans un contexte d'hypertension artérielle, accompagnée d'une douleur aiguë et sévère dans la région de la tête.

Tension musculaire

Un mal de tête ponctuel sur le côté droit de la tête peut survenir en raison d'une tension musculaire dans le cou et le crâne. Les facteurs provoquants sont une activité physique excessive, le stress. Les sensations douloureuses sont constantes, de faible intensité, localisées au niveau du front, de la nuque, de la nuque.

Les patients se plaignent d'une sensation de lourdeur, présente au front et à l'arrière de la tête. Les sensations désagréables s'intensifient si le patient fixe sa tête dans une position pendant une longue période, par exemple lors de l'écriture, de la lecture, tout en travaillant sur un ordinateur. La douleur diminue après avoir détendu les muscles, effectué des exercices d'échauffement, changé la position du corps.

Hémorragie sous-arachnoïdienne

Un mal de tête aigu et aigu à l'arrière droit de la tête est souvent associé à une hémorragie intracrânienne. Le plus souvent, un foyer hémorragique survient à la suite de la rupture d'un anévrisme (un vaisseau sanguin pathologiquement dilaté - une anomalie congénitale dans la formation du système circulatoire). Une douleur soudaine et aiguë apparaît généralement au moment de l'effort physique, irradiant vers le cou et le dos.

La défaite des branches des nerfs crâniens

La douleur dans la partie droite de la tête est souvent associée à des lésions des nerfs crâniens ou des noyaux du système autonome. La principale cause de douleur est la névralgie qui affecte les nerfs trijumeau ou occipital. L'emplacement exact de la douleur dépend de l'emplacement de la branche nerveuse endommagée. Caractéristique des sensations douloureuses - extrêmement intenses, douloureuses, soudaines, aiguës, paroxystiques (se produisent sous la forme d'attaques à court terme).

Pour ce type de douleur, la présence de zones de déclenchement est typique - zones du visage et de la tête, se touchant, ce qui déclenche le mécanisme de développement d'une attaque. La présence d'un composant végétatif est obligatoire - larmoiement, blanchiment ou hyperémie de la peau du visage, salivation, écoulement muqueux des voies nasales, transpiration accrue dans les zones locales de la peau. En parallèle, une hyperkinésie est souvent observée - une contraction involontaire des muscles faciaux.

Dans la névralgie impliquant le nerf occipital, les causes des troubles comprennent les spasmes musculaires persistants, les blessures de la colonne cervicale et l'hypothermie du cou. Des douleurs soudaines et aiguës d'un personnage tireur apparaissent lorsque la tête est tournée ou lorsque le cou ou la couronne du crâne est touché. Les procédures d'hygiène (shampooing, peignage des cheveux) peuvent provoquer une attaque.

Sinusite

Le processus inflammatoire dans les sinus paranasaux s'accompagne de douleurs dans différentes parties du crâne. Avec la sinusite frontale (le foyer pathologique est dans les sinus frontaux), les sensations douloureuses sont localisées dans la région du front. Avec la sinusite (le foyer pathologique est dans les sinus maxillaires), les sensations douloureuses sont localisées dans la région de la mâchoire supérieure. La douleur augmente si le patient incline la tête, bouge intensément, court.

Symptômes associés

Pour savoir pourquoi la tête fait mal du côté droit, il est important de prêter attention aux symptômes d'accompagnement qui aident à déterminer la cause - pour suspecter et identifier la maladie. Avec la migraine dans le tableau clinique, il existe des symptômes:

  1. Changements de perception (renforcer ou atténuer la réaction aux stimuli externes - lumière, son, stimuli olfactifs).
  2. Irritabilité, désir de prendre sa retraite.
  3. Déficience visuelle.
  4. Paresthésie (engourdissement, picotements, brûlures) des extrémités.
  5. Faiblesse musculaire.
  6. Vertiges, troubles de la coordination motrice.

Après une crise de migraine, il y a une dépression, une myalgie (sensations douloureuses dans la zone musculaire), une asthénisation mentale (fatigue, affaiblissement, perte de capacité à un stress mental prolongé). En cas d'hypotension artérielle, le tableau clinique est complété par des signes:

  • Vertiges, syndrome asthénique (faiblesse, fatigue accrue).
  • Bruit, bourdonnement dans les oreilles.
  • Pouls faible et rare.
  • Blanchiment de la peau.
  • Assombrissement de la conscience, évanouissement.
  • Trouble de thermorégulation.
  • Augmentation de la transpiration.

Avec l'athérosclérose, les signes suivants sont observés: altération de la mémoire et de l'activité mentale, diminution des performances, troubles du sommeil, troubles du comportement et mentaux. Parfois, les sensations douloureuses dans la région de la tête s'accompagnent d'une dysarthrie (trouble de la parole), d'une altération de la fonction de déglutition, de réactions d'automatisme oral.

Une crise hypertensive s'accompagne d'un assombrissement des yeux, de nausées sévères, de vomissements répétés, de confusion, d'étourdissements, de perte d'orientation dans le temps et dans l'espace. En parallèle, il y a des signes: augmentation de la pression artérielle, tremblements dans le corps, paresthésie, syndrome convulsif, parésie, paralysie.

En cas d'hémorragie sous-arachnoïdienne, les sensations douloureuses dans la région crânienne s'accompagnent de tachycardie (augmentation de la fréquence cardiaque), de nausées, de vomissements, d'agitation psychomotrice et d'une augmentation de la température corporelle comprise entre 37 et 38 ° C. Dans les cas graves, une dépression de conscience se produit, un coma se développe.

Les symptômes concomitants de la sinusite comprennent la congestion nasale, la détérioration de l'odorat, l'écoulement muqueux des voies nasales et l'augmentation de la température corporelle. La radiographie ou la tomographie montre des zones d'assombrissement dans la zone des sinus paranasaux.

Diagnostique

Pour savoir pourquoi le côté droit de la tête fait mal, vous devez subir un examen diagnostique. Le diagnostic est effectué en tenant compte des symptômes d'accompagnement qui permettent de suspecter la maladie. Méthodes de recherche instrumentale:

  1. TDM, IRM.
  2. Électromyographie.
  3. Électrocardiographie.
  4. radiographie.
  5. Ophtalmoscopie.
  6. Ultrason.

Un test sanguin montre la concentration de glucose et de fractions lipidiques, la présence de marqueurs indiquant un processus tumoral infectieux, une réaction auto-immune. Les consultations d'un neurologue, d'un oto-rhino-laryngologiste, d'un ophtalmologiste, d'un cardiologue sont présentées. Sur la base des résultats de l'examen diagnostique, le médecin prescrira un traitement.

Traitement

Que faire si le côté droit de la tête fait mal, votre médecin vous le dira. Le programme de thérapie est sélectionné en tenant compte des raisons qui ont provoqué la violation. Le traitement de la migraine est effectué avec des médicaments du groupe des triptans (agonistes des récepteurs de la sérotonine), qui bloquent le processus de vasodilatation des vaisseaux qui se trouvent dans la coquille dure. Le groupe des triptans comprend les médicaments Sumatriptan, Zolmitriptan, Eletriptan, qui ne sont efficaces que contre les crises de migraine.

Le traitement de l'hypotension artérielle comprend des mesures de routine (normalisation du sommeil nocturne, alimentation équilibrée, activité physique dosée régulièrement, procédures de durcissement, promenades à l'air frais), prise de médicaments nootropes, vitamines, médicaments à base d'éleuthérocoque, gingembre, radiola rose. Pour le traitement de l'athérosclérose, des correcteurs du flux sanguin cérébral (Cavinton, Picamilon) et des statines (Simvastatine, Atorvastatine) sont utilisés - des médicaments qui abaissent la concentration de cholestérol dans le sang.

En cas de symptômes d'hémorragie sous-arachnoïdienne ou de perturbation du flux sanguin cérébral sous forme aiguë, des soins médicaux d'urgence sont nécessaires. Pour le traitement de la névralgie, des antiépileptiques, des anticonvulsivants (carbamazépine, dépakine), des anti-inflammatoires non stéroïdiens, des antidépresseurs (fluoxitine, amitriptyline) sont utilisés.

Des procédures physiothérapeutiques sont présentées (électrophorèse, thérapie UHF, irradiation IR, phonophorèse). Le traitement de la sinusite, des infections du système nerveux central, de la grippe, du SRAS implique la nomination de médicaments antibactériens, antiviraux, ainsi que de médicaments ayant des effets immunomodulateurs.

Si la tête fait mal du côté droit, un examen diagnostique est nécessaire, ce qui aidera à découvrir les causes des sensations douloureuses..