Principal > Hématome

Douleur au cou et à la tête: causes, symptômes, traitement

Si votre cou et votre tête vous font mal, une consultation rapide avec un médecin est la clé d'un rétablissement rapide. Déterminer la cause de la douleur aidera à choisir le bon traitement pour un patient individuel. Un complexe de procédures médicales, comprenant non seulement des médicaments, mais aussi de la physiothérapie, des massages, le port de produits orthopédiques, offre un traitement optimal en peu de temps.

Une sensation de douleur dans la tête, passant dans la colonne cervicale, peut apparaître de temps en temps à différents moments de la journée, ou accompagner tout au long de la journée. La plupart des gens essaient d'ignorer le mal de tête et sont sauvés par des analgésiques qui apportent un soulagement pendant de courtes périodes..

Si vous avez mal au cou et à la tête, vous devez faire très attention à un tel symptôme, qui peut être le signe d'une maladie. Seule la détermination de la cause exacte affecte directement l'élimination de la douleur dans la région de la tête et du cou.

Le mécanisme de la douleur dans la tête et le cou

Pourquoi le syndrome douloureux apparaît-il? L'une des causes les plus courantes de douleur est une violation de l'apport sanguin au cerveau, ce qui perturbe l'apport en nutriments et en oxygène. L'hypoxie qui en résulte est l'un des facteurs provoquant la douleur.

Un tronc nerveux pincé dans la colonne cervicale entraîne des douleurs neurologiques. La localisation de la douleur peut être à la fois les régions occipitales et temporales de la tête..

Le cou et la tête font mal le matin immédiatement après le sommeil en raison d'une violation de la libre circulation du sang en raison d'une mauvaise position pendant le repos nocturne. Une personne se réveille non reposée, mais avec une douleur intense qui affecte négativement sa santé et son humeur.

Une position statique prolongée au niveau de l'ordinateur, dans laquelle le corps avance légèrement et reste dans cette position, fournira une condition pathologique lorsque le cou et la tête font mal. Le fait est que si la tête est maintenue dans cette position pendant une longue période par rapport au corps, son poids augmente plusieurs fois, ce qui fournit une charge plus importante sur le cou, provoquant des douleurs de tension.

Maladies avec douleur dans le cou et la tête

  1. L'ostéochondrose cervicale est l'une des maladies dans lesquelles le cou et la tête font mal. Les processus destructeurs qui se produisent dans les disques de la colonne vertébrale entraînent des modifications irréversibles des vertèbres. En passant par plusieurs étapes, la pathologie aggrave la situation et le syndrome douloureux commence à se manifester avec une force plus prononcée. La perturbation du flux sanguin des grandes artères et la compression des terminaisons nerveuses par des disques intervertébraux déformés perturbe le trophisme cellulaire, entraînant l'apparition de migraines, de dystonie végétative-vasculaire. Dans le même temps, la partie postérieure du cou et la région occipitale de la tête font mal, moins souvent la douleur survient dans la moitié droite ou gauche de la tête, irradiant vers la région du col. En plus des maux de tête intenses, le patient développe des étourdissements, des nausées, une crépitation prononcée avec une rotation brusque de la tête et une diminution de l'acuité visuelle. L'apparition des symptômes ci-dessus est dangereuse; une consultation urgente d'un médecin expérimenté est nécessaire pour éviter l'aggravation de la maladie.
  2. La névralgie est la cause d'une augmentation des douleurs au cou et à la tête. Une inflammation des fibres nerveuses peut survenir lors d'infections, d'hypothermie, de tension dans la colonne cervicale lors d'un travail prolongé sur l'ordinateur. La plupart des personnes atteintes de névralgie sont celles dont les activités professionnelles sont liées à des activités professionnelles. Une caractéristique distinctive de cette pathologie est que le cou et la tête commencent à faire plus mal lorsqu'ils se tournent vers la gauche ou la droite et sont localisés dans la moitié de la tête.
  3. Les blessures à la tête et à la colonne cervicale entraînent des maux de tête, à la fois pendant le traitement et après la période de rééducation. Les blessures lors de chocs ou de chutes peuvent compromettre l'intégrité et la structure des vertèbres, ce qui a un impact négatif sur les centres vitaux.
  4. Le syndrome de Barre-Lieu se manifeste par une douleur sourde, alternant avec de fortes pulsations. Dans ce cas, le cou et la tête font mal dans la région cervico-occipitale, passant dans la région temporale droite ou gauche. Un autre nom de la pathologie est la migraine cervicale. La douleur survient en raison de la compression des troncs nerveux qui entourent l'artère vertébrale.
  5. La myogélose est une affection compliquée après une myosite, dans laquelle les muscles s'épaississent et provoquent des douleurs à la tête et au cou, tout en limitant considérablement les mouvements. Avec des douleurs dans la région occipitale, les fibres musculaires du cou et de la ceinture scapulaire sont affectées.
  6. Surmenage physique pendant l'exercice, un long séjour dans une position non naturelle, le stress statique entraîne des douleurs au cou et à la tête. Le site de localisation est principalement la région occipitale.
  7. Une augmentation de la pression intracrânienne perturbe les processus naturels associés à la physiologie du cerveau, qui se manifeste par un syndrome douloureux. L'hypertension artérielle provoque également des maux de tête..
  8. Les situations stressantes entraînent une forte explosion d'émotions négatives, ce qui provoque certainement ce symptôme.
  9. Le syndrome scalène se caractérise par des lésions des nerfs et des vaisseaux sanguins de la clavicule et de la poitrine. En même temps, ce ne sont pas les côtes qui font mal, mais le cou et la tête. La cause de l'apparition du processus pathologique est la courbure de la colonne vertébrale, une déformation congénitale.

Diagnostique

Si votre cou et votre tête vous font mal, vous devez être examiné par un médecin pour déterminer la nature de l'origine du syndrome douloureux. Le diagnostic correct est la garantie d'un traitement efficace. L'automédication peut non seulement ne pas apporter le résultat souhaité, mais également aggraver considérablement la situation..

La conduite d'une consultation médicale consiste en un examen visuel, une anamnèse et la prescription de méthodes d'examen complémentaires. Ce n'est qu'après avoir reçu tous les résultats que le médecin pourra évaluer objectivement l'état et la gravité du patient..

Quels examens le médecin prescrira si le cou et la tête font mal:

  • analyse en laboratoire du sang et de l'urine;
  • Examen aux rayons X du cou;
  • Imagerie par résonance magnétique.

Mesures curatives

Le traitement de la douleur dans la zone du col consiste à prescrire un ensemble de mesures thérapeutiques qui assureront l'élimination des symptômes et la cause de l'état pathologique. Lorsque vous prenez des médicaments et effectuez des procédures supplémentaires, vous devez suivre strictement les recommandations du médecin.

En quoi consiste le traitement? La pharmacothérapie est traditionnellement utilisée pour soulager les principaux symptômes, éliminer l'inflammation et d'autres manifestations de la maladie. La physiothérapie accélérera le processus de guérison. Les plus couramment utilisés sont les courants pulsés, la magnétothérapie en l'absence de contre-indications à ce type de traitement.

Les séances de massage aideront à induire un effet relaxant musculaire et à restaurer la force du mouvement dans la région du cou. Il convient de rappeler que le massage ne peut pas être effectué dans la période aiguë de la pathologie, en présence de maladies pustuleuses de la peau. Pour que l'effet du massage produise un effet maximal, après la séance de trois heures, l'attelle Shants doit être portée, ce qui procure un effet relaxant sur la région du cou..

L'utilisation d'un oreiller orthopédique la nuit garantira la bonne position de la colonne vertébrale et un flux sanguin optimal vers le cerveau. Pendant la journée, le port d'un bandage de dureté moyenne aidera à détendre le cou..

Thérapie manuelle, l'acupuncture supprime les conséquences désagréables après la maladie: augmente la circulation sanguine dans la zone cervico-occipitale, vous permet d'augmenter le volume de l'activité motrice.

Thérapie médicamenteuse

  1. Si le cou fait mal et que la tête fait mal, le médecin prescrit des médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens qui ont non seulement un effet anesthésique, mais également un effet anti-inflammatoire. Ces médicaments comprennent: le diclofénac, le kétoprofène, le méloxicam, l'ibuprofène et autres. Le choix d'un médicament spécifique doit être géré individuellement par le médecin traitant..
  2. L'effet négatif des AINS sur la membrane muqueuse du tractus gastro-intestinal incite le médecin à choisir d'autres analgésiques qui atténueront la douleur: Baralgin, Tempalgin.
  3. Les pommades et gels pour exposition locale procurent un effet thérapeutique directement sur le point sensible: Voltaren, Nise gel, Dolobene.
  4. Pour détendre les muscles, dont le spasme provoque une gêne, des médicaments du groupe des relaxants musculaires sont utilisés: Tizanidine, Baclofen, Midocalm.
  5. Les myorelaxants sont pris simultanément avec des agents vitaminiques, qui offriront la plus grande efficacité: Milgamma, Berocca, Neuromultivit.
  6. Le groupe de sédatifs, qui normalise l'activité du système nerveux, procure un effet relaxant et calmant général sur le corps dans son ensemble. Ces fonds comprennent Glycine, Afabozol, Grandaxin, Teraligen.

La prévention

Si vous avez mal au cou et à la tête, vous devez consulter un médecin qualifié et ne pas vous fier à l'opinion douteuse de voisins qui ont été aidés par tel ou tel médicament. Une visite opportune chez un médecin aidera à éviter les complications possibles liées à la négligence de la maladie.

Afin de prévenir l'apparition de douleurs au cou et à l'arrière de la tête, il est important de suivre les règles de prévention:

  • vivre une vie active;
  • manger sainement et varié avec une quantité suffisante de vitamines et de minéraux;
  • avec un travail prolongé à l'ordinateur, effectuez un échauffement régulier sous la forme d'une série d'exercices physiques;
  • utilisez un oreiller orthopédique la nuit et un collier Shants pendant la journée pour détendre les muscles du cou et de la ceinture scapulaire;
  • consultez un médecin pour des symptômes mineurs d'inconfort.

Raisons des douleurs à la tête et au cou, méthodes de diagnostic et de traitement

Principaux maux de tête et migraines Maux de cou Raisons de la douleur au cou et à la tête, méthodes de diagnostic et de traitement

La douleur à la tête et au cou est un symptôme de nombreuses maladies du corps humain. En l'absence de traitement opportun, ils peuvent devenir chroniques. Pour éviter leur développement, il est nécessaire d'avoir une idée de l'étiologie et du tableau clinique des processus pathologiques, ainsi que des règles pour fournir les premiers soins lors des crises de syndrome douloureux.

Raisons principales

Il existe de nombreux facteurs étiologiques qui provoquent des douleurs à la tête et au cou. Il est important d'établir la cause exacte de ces symptômes. Cela permettra de prescrire les tactiques thérapeutiques les plus efficaces..

Ostéochondrose cervicale

C'est l'une des maladies les plus courantes au cours de laquelle une gêne à la tête et au cou est notée. La pathologie s'accompagne de modifications caractéristiques du tissu cartilagineux entre les vertèbres.

Ces violations contribuent au rétrécissement de l'espace intervertébral. Il y a un pincement des terminaisons nerveuses, ce qui provoque l'apparition de douleur. La compression des vaisseaux sanguins entraîne une privation d'oxygène des cellules cérébrales, dans laquelle des maux de tête sont notés.

De plus, les symptômes suivants sont caractéristiques de l'ostéochondrose:

  • propagation de la douleur aux membres supérieurs, à la poitrine et à la ceinture scapulaire;
  • crunch caractéristique qui apparaît lors de l'inclinaison ou de la rotation de la tête;
  • raideur des mouvements;
  • faiblesse générale;
  • étourdissements fréquents;
  • troubles de la coordination des mouvements;
  • diminution de la sensibilité des membres distaux et du tonus des fibres musculaires.

Myogélose

Cette pathologie s'accompagne d'un épaississement des muscles du cou résultant d'une mauvaise posture, d'un stress constant ou d'un engourdissement systématique du dos. Le développement de la maladie est également favorisé par une surcharge physique régulière..

En cas de maladie, les patients ont des douleurs dans le cou et la région occipitale de la tête. Le tableau clinique s'accompagne d'étourdissements fréquents, de raideur des mouvements et d'apparition de douleurs lors des tours de tête.

Spondylose cervicale

Cette maladie survient le plus souvent chez les personnes de plus de 50 ans. Son essence réside dans la prolifération du tissu osseux dans la zone de jonction de la première vertèbre cervicale avec la seconde. En conséquence, il y a une diminution de la fonctionnalité de cette partie de la colonne vertébrale, ainsi que des processus destructeurs dans les vertèbres, ce qui contribue au développement du syndrome de la douleur cervicale.

La douleur irradie à l'arrière de la tête, des épaules, des oreilles et des yeux. Il s'accompagne d'un resserrement du cou lors des mouvements de tête. Les membres supérieurs sont sujets aux picotements et aux troubles du tonus musculaire. La probabilité de processus pathologiques augmente avec un effort physique intense, une hypothermie régulière ou la présence d'une inflammation dans les capsules articulaires.

Migraine cervicale

Cette pathologie se développe lorsqu'une personne souffre d'ostéochondrose, de lésions de la colonne vertébrale ou d'athérosclérose. En l'absence de traitement, des troubles de la circulation cérébrale se développent, ce qui affecte négativement la santé du patient.

La maladie peut entraîner des problèmes cognitifs, une parésie et une paralysie. De plus, la probabilité d'AVC ischémique augmente considérablement. Parmi les symptômes de la pathologie figurent:

  • la présence de douleurs lancinantes, pulsatiles et éclatantes dans la colonne cervicale avec irradiation dans la région de la tête;
  • la durée de la douleur varie de 5 à 10 minutes à 2 à 3 heures;
  • migraines, étourdissements;
  • symptômes gastriques.

Le dysfonctionnement du cerveau, ainsi que des douleurs régulières à la tête et au cou, réduisent les performances et l'activité sociale du patient. La maladie peut provoquer une psychose, une névrose et des états dépressifs.

Névralgie occipitale

Souvent, l'inconfort lié à la localisation à l'arrière de la tête et du cou indique des dommages aux fibres du nerf occipital. Les céphalalgies sont unilatérales ou chroniques. Ils apparaissent brusquement et s'intensifient en présence d'un éclairage intense..

Cette maladie survient chez les personnes inactives. En outre, la maladie affecte les patients présentant une inflammation des méninges, un diabète de type insulino-dépendant et des lésions traumatiques de la colonne vertébrale. Le risque de développer une pathologie augmente avec la surcharge émotionnelle, les troubles mentaux et l'hypothermie.

Polyarthrite rhumatoïde

Si une personne souffre de polyarthrite rhumatoïde, le syndrome douloureux a un caractère paroxystique. L'irradiation de la douleur se produit dans la poitrine, les membres supérieurs et le dos.

Méningite

Les processus inflammatoires affectant la muqueuse du cerveau sont le résultat de l'influence d'agents infectieux. Les patients ont une forte augmentation de la température, un syndrome douloureux intense, une cachexie, une léthargie et une excitabilité excessive..

Au fil du temps, les nausées et les vomissements rejoignent le tableau clinique de la maladie, qui n'apporte pas de soulagement. Un signe spécifique de méningite est un cou serré. Cela oblige le patient à adopter une posture forcée en rejetant la tête en arrière et en appuyant les jambes contre l'estomac. Souvent, une éruption cutanée caractéristique apparaît sur le corps du patient..

Tension nerveuse

Si le cou fait mal et donne à la tête, les causes de la douleur comprennent la surcharge émotionnelle, les troubles mentaux ou les états dépressifs. Ils contribuent au développement de troubles de la circulation sanguine dans le cerveau. Les sensations désagréables sont localisées dans la région de l'occiput, ont un caractère terne et douloureux avec des pulsations périodiques et un lumbago.

Traumatisme

Le syndrome douloureux est caractéristique des lésions des disques intervertébraux, des maladies articulaires et des entorses des fibres musculaires du cou. En conséquence, une personne est confrontée à un inconfort dans les vertèbres cervicales, qui peuvent irradier vers la tête.

Les douleurs sont solitaires ou persistantes. Leur gravité dépend de la taille et de l'emplacement des lésions tissulaires. De plus, les migraines sont caractéristiques de la période post-traumatique de lésion du crâne. Toutes les pathologies sont caractérisées par un certain nombre de signes similaires, y compris une gêne accrue après le sommeil, ainsi qu'un séjour prolongé en position statique.

Premiers secours pour les douleurs au cou et à la tête

En présence de processus pathologiques, les premiers secours consistent en les actions suivantes:

  1. Aérer la pièce. De faibles niveaux d'oxygène dans l'air peuvent déclencher des maux de tête.
  2. Massez le cou, la ceinture scapulaire et la nuque avec de légers mouvements de massage.
  3. Allongez-vous sur le dos et essayez de vous détendre. La surface doit être dure.

Si la douleur au cou et à la tête n'a pas disparu, il est nécessaire de contacter des spécialistes spécialisés. Des sensations douloureuses prolongées indiquent le développement de processus pathologiques nécessitant un traitement immédiat.

Diagnostique

Lors de la visite d'un établissement médical, le diagnostic de l'étiologie de la douleur au cou et à la tête commence par un examen initial. Ensuite, le médecin recueille une anamnèse et envoie pour consultation à des spécialistes de profil étroit.

La sélection des méthodes d'examen instrumentales et de laboratoire pour confirmer le diagnostic est basée sur les symptômes cliniques observés chez le patient. Pour examiner le patient, les éléments suivants sont prescrits:

  • analyses cliniques du sang et de l'urine;
  • Diagnostic radiographique des vertèbres cervicales;
  • examen échographique du cou et de la tête;
  • imagerie par résonance magnétique et tomodensitométrie.

Traitement

La détection précoce des processus pathologiques et la nomination d'un traitement adéquat réduisent la probabilité d'utiliser des méthodes thérapeutiques radicales. Le schéma des mesures thérapeutiques est basé sur la prise de médicaments, le massage, ainsi que diverses méthodes de physiothérapie.

Traitement médical

L'utilisation de médicaments symptomatiques soulage pendant un certain temps la douleur au cou et à la tête. Le traitement doit agir sur le facteur étiologique qui a conduit aux processus pathologiques. A cet effet, nommé:

  1. Antispasmodiques - No-Shpa, Baralgin.
  2. Anti-inflammatoires non stéroïdiens - ibuprofène, indométacine, nimésulide.
  3. Relaxants musculaires - Baclofène, Tizanidine, Sirdalud.
  4. Préparations vitaminées complexes - Milgamma, Neuromultivite.
  5. Chondroprotecteurs - Glucosamine, Chondroïtine, Biflex.
  6. Sédatifs - Glycine, teinture de valériane.

En l'absence du résultat souhaité, le médecin ajuste la posologie ou prescrit des médecines alternatives. L'automédication peut être nocive pour la santé.

Massage

Le massage est l'un des traitements les plus efficaces pour les maladies dans lesquelles des douleurs à la tête et au cou sont notées..

Pour un traitement plus efficace, vous devez suivre un cours de massage dispensé par un spécialiste qualifié. Dans certaines situations, il est permis d'utiliser des masseurs après consultation du médecin traitant..

Physiothérapie

La méthode de physiothérapie la plus courante pour les douleurs au cou et à la tête est la réflexologie. Son essence réside dans l'application du courant électrique avec des anesthésiques. En outre, pour le traitement des processus pathologiques, ils utilisent:

  • traitement au laser;
  • électrophorèse;
  • applications de paraffine;
  • thérapie magnétique.

La prévention

Pour éviter le développement de la douleur, ainsi que leur rechute, un certain nombre de mesures préventives doivent être suivies. Ceux-ci inclus:

  • maintenir un mode de vie sain;
  • passer du temps libre à l'air frais;
  • sommeil sain;
  • régime équilibré;
  • gymnastique thérapeutique.

Avec des charges statiques régulières, il est recommandé de se réchauffer toutes les demi-heures, de marcher davantage et d'éviter les situations stressantes. La quantité quotidienne d'eau que vous buvez doit être d'au moins 2 litres.

Si votre cou et votre tête vous font mal, vous devez consulter des spécialistes spécialisés. Ils diagnostiquent la cause des processus pathologiques, après quoi ils prescriront les tactiques de traitement les plus efficaces. Cela empêchera le développement de complications graves et préservera la santé du patient..

Comment se débarrasser des causes des douleurs à la tête et au cou

La douleur dans le cou et la tête est un phénomène assez courant qui peut être associé au développement de diverses maladies de la colonne vertébrale, du système vasculaire, des structures cérébrales et des os. Beaucoup de gens ignorent simplement ce symptôme, qui peut se manifester périodiquement. Dans le même temps, si des douleurs au cou et au dos surviennent systématiquement, il est fortement recommandé de contacter un établissement médical pour un diagnostic et un traitement complets..

Il est généralement admis que les maux de tête et les douleurs au cou surviennent généralement en raison d'un stress sévère, d'un stress nerveux et / ou physique et de la fatigue. En partie, c'est vraiment.

Des facteurs comme ceux-ci peuvent provoquer une légère traction dans le cou et le dos. Cependant, si un syndrome douloureux de ce type survient à partir de zéro, sans raison, il doit être pris au sérieux.

Le plus souvent, des douleurs au cou et à la tête surviennent chez ceux dont les activités professionnelles sont inextricablement liées au travail sédentaire (par exemple, à l'ordinateur). Le syndrome douloureux dans le contexte du développement de diverses pathologies peut survenir chez toutes les personnes, quels que soient le sexe, l'âge, le statut social, la région de résidence.

Les raisons

Si une personne a mal à la tête et au dos tout le temps, il est impératif de consulter un médecin. C'est la première chose à faire avec une douleur persistante. Comme déjà mentionné, il peut y avoir de nombreuses raisons à l'apparition d'un tel syndrome douloureux. Les plus courants sont:

  • Ostéochondrose. Souvent, des maux de tête (dans le dos, à l'arrière de la tête), ainsi que des douleurs dans le cou et le dos, surviennent dans le contexte du développement de l'ostéochondrose et de la chondrose d'un autre type. Le fait est qu'avec le développement de l'ostéochondrose, les processus osseux commencent progressivement à comprimer les artères. Lorsque cette zone est comprimée, une détérioration significative des processus d'irrigation sanguine des structures cérébrales se produit, ce qui entraîne immédiatement l'apparition d'un syndrome douloureux. La douleur est généralement située à l'arrière de la tête. En outre, dans le contexte d'une détérioration de l'apport sanguin chez les personnes, des étourdissements se produisent, des nausées et même des vomissements, une forme légère d'engourdissement des extrémités (cela peut parfois blesser les mains), de la fièvre (fièvre), une augmentation de la transpiration.
  • Névralgie. La douleur au cou et à la tête survient souvent avec le développement de divers troubles et troubles neurologiques. Ils sont pertinents pour les personnes qui mènent une vie sédentaire, couchée et sédentaire (par exemple, les employés de bureau, les personnes âgées, les étudiants qui passent beaucoup de temps devant l'ordinateur, etc.). Le développement du syndrome douloureux dans ce cas se produit pendant une longue période, si peu de gens réfléchissent à la façon de le traiter. Dans le même temps, pour le moment, la douleur peut ne pas apparaître du tout, «en attente» d'un facteur provoquant: rhumes, situations stressantes, méningite, hypothermie, etc. La douleur dans ce cas est généralement unilatérale, se manifestant sur le côté droit ou gauche de la tête.
  • Migraine cervicale. Une maladie de ce type présente des symptômes très caractéristiques: un syndrome de douleur aiguë prononcée dans la région temporale et occipitale (la douleur irradie souvent vers l'oreille à droite ou à gauche). Le développement de la migraine cervicale se produit en présence d'une blessure au cou, aux vertèbres cervicales, à la colonne vertébrale ou si une personne souffre d'athérosclérose (ou de maladies similaires). Une migraine cervicale peut évoluer, par conséquent, à mesure qu'elle se développe, le patient présente également d'autres symptômes, en plus des maux de tête et cervicaux: nausées, vomissements, étourdissements, douleurs dentaires, troubles auditifs et visuels, troubles du sommeil (insomnie). En présence d'athérosclérose ou de blessure au cou, la migraine cervicale se développe très souvent, vous ne devez donc pas commencer cette maladie.
  • Myogélose. Une pathologie rare, avec le développement de laquelle il y a un épaississement des muscles cervicaux. En raison de la compaction musculaire progressive dans la région du cou, la douleur commence à apparaître. Les raisons pouvant potentiellement provoquer l'apparition d'une myogléose sont: la scoliose (et autres formes de courbure de la colonne vertébrale), l'hypothermie, un séjour prolongé dans une position inconfortable et inconfortable. Très souvent, la myogléose entraîne des douleurs à la tête et au cou (près de la colonne vertébrale), ainsi que des étourdissements sévères. Si les facteurs de provocation sont absents pendant une longue période, la myogléose disparaît souvent d'elle-même. Avec cette pathologie, la thérapie la plus efficace est le massage.
  • Hypertension artérielle. De nombreuses personnes souffrant d'hypertension artérielle et / ou de pression intracrânienne (hypertension intracrânienne et hypertension) ont souvent de graves douleurs à la tête et au cou. Le malaise dans cette catégorie de patients survient immédiatement après l'augmentation de la pression. Avec l'hypertension intracrânienne, la douleur sera principalement concentrée dans la tête, irradiant légèrement vers le cou (et même dans ce cas pas chez tous les patients). Dans le cas de l'hypertension, la pression augmentera presque toujours en raison des manifestations de l'athérosclérose. Ce phénomène se manifestera par une douleur à l'arrière de la tête (généralement le matin ou l'après-midi).
  • La prolifération des ostéophytes. Avec le développement de cette pathologie chez les adultes et les enfants, des processus de dégénérescence des tissus ligamentaires sont observés, qui sont convertis en tissu osseux. De ce fait, une douleur intense est provoquée, généralement localisée à l'arrière de la tête et dans la région de la ceinture scapulaire, dans le haut des bras. Habituellement, les personnes qui mènent une vie sédentaire souffrent de cette maladie..
  • Tension musculaire. Dans un contexte de tension musculaire prolongée et de surmenage ponctuel (par exemple, lorsque vous portez des poids lourds, soulevez quelque chose de lourd, assis devant un ordinateur pendant une longue période, avec une mauvaise exécution d'exercices sportifs, etc.), de nombreuses personnes auront des douleurs au cou et la donneront à la tête. Dans un premier temps, le syndrome douloureux est localisé dans le cou et la région occipitale, mais après cela, il peut (en théorie) atteindre n'importe quelle zone du cerveau (front, tempes, etc.). Les sensations de douleur résultant de la tension musculaire sont généralement caractérisées par leur modération, leur tolérance, mais s'il y a une pression sur les muscles, la douleur s'intensifiera et pulsera.

Si le cou et la tête font mal et que rien ne se passe lorsque le corps est en position statique, les raisons du développement du syndrome douloureux peuvent être légèrement différentes. En principe, il existe également de nombreux facteurs susceptibles de provoquer une douleur qui survient en tournant la tête, il est donc difficile de dire exactement pourquoi la douleur survient. En plus des maladies de la colonne vertébrale, de l'hypertension artérielle et de la tension musculaire, le syndrome douloureux lors de la rotation de la tête peut être causé par:

  • Stress (persistant et / ou prolongé). Si une personne est constamment dans un état de stress, cela conduira certainement à une surcharge des muscles du cou, de la ceinture scapulaire, ce qui peut provoquer un spasme. L'acide lactique commence à s'accumuler en grande quantité dans les muscles du cou dans un contexte de stress. Cela devient la principale raison de l'apparition d'une douleur modérée et non exprimée, qui peut être intensifiée précisément en tournant la tête. Dans ce cas, la crête peut craquer un peu et il peut être très difficile pour une personne de tourner la tête elle-même. Le syndrome de la douleur disparaît généralement tout seul, dès qu'une personne «sort» d'un état de stress. Recommandations dans ce cas - consulter un psychologue, éviter les situations stressantes. Du point de vue de la psychosomatique, les maux de tête sont le plus souvent causés précisément par le stress.
  • Réflexion de douleur. Dans certains cas, une douleur qui ne survient que lorsque la tête est tournée peut indiquer la présence d'une pathologie de certains organes et systèmes internes. Par exemple, la douleur au cou est l'un des symptômes les plus courants associés aux maladies des systèmes cardiovasculaire et digestif. De plus, la douleur en tournant la tête peut être causée par un cancer du système respiratoire. Par conséquent, il est extrêmement important de consulter un spécialiste et de subir un examen si une douleur au cou semble survenir sans raison apparente..
  • Syndrome musculaire d'échelle. Avec le développement de ce syndrome, la compression des vaisseaux sanguins et des nerfs se produit dans la région de la clavicule et des côtes. Cela conduit à l'apparition d'une douleur assez intense, qui peut s'intensifier juste lorsque la tête est tournée. Dans ce cas, si le syndrome douloureux est extrêmement prononcé, la personne commence à se plaindre d'une fatigue rapide, d'une faiblesse. Le syndrome scalène est une conséquence d'une mauvaise posture ou de maladies génétiques des vertèbres cervicales et de la colonne vertébrale en général.

Pendant la grossesse

Les femmes enceintes se plaignent très souvent de maux de tête, ainsi que de douleurs dans le cou, le dos (la colonne vertébrale inférieure est sujette à des douleurs). Le processus de porter un fœtus (en particulier pendant le deuxième ou le troisième trimestre) pour de nombreuses femmes enceintes devient un véritable défi: la charge sur les muscles et la colonne vertébrale, et les régions cervicales augmente considérablement. Tout cela conduit finalement au fait qu'il commence à faire beaucoup de mal dans la région du cou, en le donnant à la partie occipitale et temporale de la tête.

En présence de douleurs intenses, il est nécessaire de consulter des médecins qui peuvent vous conseiller sur la prise de certains médicaments sans danger pour le fœtus ou sur des procédures de physiothérapie, ainsi que sur le régime quotidien et la nutrition..

Presque tous les syndromes douloureux (ainsi qu'un certain nombre de maladies caractéristiques de la grossesse) disparaissent immédiatement après la naissance d'un enfant. Dans ce cas, il est extrêmement important de déterminer si les douleurs à la tête et au cou qui sont survenues sont le résultat d'une grossesse ou du développement d'une certaine pathologie (il est extrêmement indésirable de tomber malade en portant un enfant). Si la douleur est causée par le développement d'une maladie, son traitement peut être reporté jusqu'au moment de la naissance de l'enfant.

Diagnostique

Compte tenu du fait que les douleurs à la tête et au cou sont des symptômes de nombreuses maladies et troubles, il est pratiquement impossible de diagnostiquer la maladie par vous-même. Pour poser un diagnostic précis, vous devez consulter un médecin qui peut diriger une personne vers les examens nécessaires et la livraison de certains tests.

Les méthodes de diagnostic suivantes sont couramment utilisées:

  • Tomodensitométrie
  • Imagerie par résonance magnétique.
  • Radiographie de la colonne cervicale et de la colonne vertébrale.

S'il s'avère qu'il n'y a pas de maladie de la colonne vertébrale (par exemple, il n'y a pas d'ostéochondrose), la personne est alors référée à des médecins hautement spécialisés (en fonction des symptômes manifestés, en plus des douleurs à la tête et au cou).

Aide rapide

Si des maux de tête au cou sont apparus pour la première fois, vous pouvez essayer de vous en débarrasser. Pour ce faire, il est recommandé de procéder comme suit:

  • Vous devez vérifier la pièce pour faciliter la respiration, car les maux de tête à la maison ou au travail surviennent très souvent en raison d'un manque d'oxygène et de l'inhalation d'air moisi. Aussi, ne vous asseyez pas ou ne restez pas debout dans un courant d'air pendant une longue période. Dans ce cas, il peut souffler dans le dos, commencer à "tirer" sur la colonne vertébrale, ce qui entraînera finalement de graves maux de tête.
  • Un massage est requis. Il est recommandé de masser soigneusement le cou, les épaules, la zone occipitale. Le massage peut être fait indépendamment ou en demandant à quelqu'un. Pertinent pour les hommes et les femmes.
  • Vous pouvez vous allonger sur le dos (de préférence sur une surface plane et dure), essayer de vous détendre et ne pas penser à la douleur.
  • Si des douleurs au cou et à la tête sont apparues immédiatement après le stress, vous devez vous calmer, chasser les mauvaises pensées de vous-même, faire quelque chose de positif et apporter plaisir et satisfaction..

Ces recommandations sont excellentes si le syndrome douloureux a été causé par le développement d'une myogléose ou par des situations stressantes. Dans les cas où la douleur se forme en raison de certaines maladies, il est nécessaire de prendre des mesures pour éliminer les symptômes de ces pathologies particulières (par exemple, prendre certains médicaments pour l'ostéochondrose ou les maladies cardiovasculaires).

Traitement

Si une personne commence à avoir mal à la tête au cou, la première chose qu'elle fait est de se souvenir du nom des analgésiques appropriés, qui aujourd'hui abonde simplement le marché pharmaceutique moderne. En outre, notre population utilise activement des remèdes populaires pour soulager les maux de tête..

Dans les situations où le syndrome douloureux n'apparaît pas souvent, n'est pas systématique, n'est causé par aucune maladie des organes internes, de la colonne vertébrale, alors les médicaments anti-inflammatoires et analgésiques ayant un effet médicamenteux modéré sur le corps sont bons..

Il existe plusieurs médicaments qui peuvent être identifiés qui ont un assez bon effet thérapeutique, mais qui présentent certaines contre-indications et effets secondaires:

  • Ibuprofène.
  • Diclofénac.
  • Méloxicam.
  • Kétoprofène.

Les médicaments avec un effet modéré et un nombre minimum de contre-indications et d'effets secondaires comprennent: Diacerein, Aceclofenc, Celecoxib.

  • Si le syndrome douloureux est fort, intolérable, il est recommandé de prendre des médicaments puissants. Ce sont: Prégabaline, Carbamazépine, Flupirtine.
  • Si la douleur est causée par une tension musculaire, l'utilisation de médicaments spécifiques est recommandée. Par exemple: baclofène, tizanidine, tolpérisone. Ces médicaments soulageront les spasmes musculaires qui compriment les racines nerveuses de la moelle épinière, qui causent souvent des douleurs dans la région occipitale de la tête et du cou..
  • Si la douleur survient en raison de troubles végétatifs, des correcteurs végétatifs doivent être utilisés, ainsi que des produits ayant un léger effet sédatif. Les correcteurs végétatifs les plus courants et les plus efficaces sont: Afobazol, Teraligen, Grandaxin (les médicaments de ce type sont généralement vendus uniquement sur ordonnance), dont l'effet médicinal est extrêmement élevé.

De nombreux médecins pour les douleurs au cou et à la tête, qui sont causées par certaines pathologies vasculaires et métaboliques, prescrivent des médicaments combinés: Berocca, Neuromultivit, Milgamma, Mexidol, Pentoxifylline, acide thioctique, etc..

Massage

Pour les douleurs au cou et à la tête, le massage est l'un des traitements les plus bénéfiques. Il s'agit d'une technique médicale sûre, agréable et vraiment utile, à l'aide de laquelle vous pouvez vous débarrasser pendant longtemps de l'inconfort au niveau du cou et de la tête..

Un massothérapeute professionnel, agissant avec compétence sur la peau, les muscles, les zones réflexes, a un effet anti-inflammatoire, analgésique et relaxant prononcé. Il existe un grand nombre de types de massage. Les principales contre-indications aux procédures de massage sont: la présence d'une croissance cancéreuse, une pathologie cutanée, des maladies inflammatoires au stade aigu du développement.

Thérapie manuelle

Si la douleur dans le cou et la tête est causée par le syndrome de l'artère vertébrale ou par le développement des conséquences d'un traumatisme à la colonne cervicale, elles peuvent être éliminées par des techniques de thérapie manuelle. Avec l'aide de la thérapie manuelle, vous pouvez augmenter considérablement le nombre de mouvements de la colonne vertébrale, aider à améliorer l'apport sanguin artériel au cerveau et empêcher la compression des artères pendant les mouvements du corps..

Si le syndrome de l'artère vertébrale et les conséquences d'un traumatisme entraînent de graves maux de tête et d'autres symptômes et manifestations désagréables, un traitement chirurgical est indiqué (une opération est réalisée sous anesthésie locale ou anesthésie complète).

Le principal défi pour les patients est de trouver un bon chiropraticien. Aujourd'hui, de nombreux médecins non qualifiés offrent une assistance dans le domaine de la thérapie manuelle.Par conséquent, avant de subir des procédures, il est recommandé de lire les avis sur un spécialiste..

Physiothérapie

Avec l'aide de la physiothérapie, vous pouvez avoir un effet thérapeutique complexe sur le corps. Le traitement de ce type peut impliquer l'utilisation de diverses techniques: courants électriques, injection de médicaments, procédures par ultrasons, effets magnétiques sur le corps, etc..

Tout cela permettra d'avoir un effet bénéfique sur la tête et le cou, contribuant à l'élimination de la douleur..

Vous ne devez pas assister seul à des procédures de physiothérapie sans une prescription médicale appropriée. Il est nécessaire de choisir la méthode de réalisation de la physiothérapie avec autant de compétence que possible, afin de prendre en compte la présence de toutes les contre-indications. Cela peut être aidé par un physiothérapeute, qui est disponible dans presque toutes les cliniques ou hôpitaux..

La prévention

Aussi étrange que cela puisse paraître, la meilleure prévention des douleurs à la tête et au cou est simplement de surveiller votre santé. Il est nécessaire chaque année de subir un examen médical, de consulter un médecin si vous avez des symptômes persistants, de faire des exercices de physiothérapie et de suivre en temps opportun un traitement pour diverses maladies - tout cela empêchera le développement d'un syndrome douloureux non seulement dans le cou ou la tête, mais également dans d'autres parties du corps.

Si la cause de la douleur est l'ostéochondrose, il est nécessaire de se rendre systématiquement dans la salle de massage, de subir des procédures physiothérapeutiques prescrites par le médecin et de prendre des médicaments chondroprotecteurs. Cela améliorera considérablement la nutrition des tissus, aura un effet stimulant sur le flux sanguin et réduira les risques de diverses pathologies inflammatoires..

Ne surchargez pas votre colonne vertébrale et vos muscles lorsque vous vous entraînez dans la salle de sport. Des charges excessives causeront invariablement des douleurs dans la colonne vertébrale, le cou, la tête.

Maux de tête au cou

La céphalée cervicale est localisée dans les régions occipitales et cervicales et est causée par des modifications des structures de la tête ou du cou.

La cause la plus fréquente d'un tel mal de tête est l'ostéochondrose cervicale. Dans des cas plus rares, des maux de tête cervicaux sont dus à un traumatisme, une inflammation et d'autres maladies..

Ce type de mal de tête peut être unilatéral, terne, poignardant, tirant ou éclatant. Il peut être accompagné d'étourdissements, d'acouphènes, de paresthésies.

Le but du traitement des maux de tête cervicaux est de soulager la douleur et d'éliminer les causes sous-jacentes..

Causes des maux de tête au cou

Un mal de tête au cou peut résulter de:

  • Modifications dégénératives de la colonne vertébrale. Les causes les plus fréquentes de céphalées cervicales sont la hernie discale, l'ostéochondrose, l'arthrose de la colonne cervicale;
  • Blessures au cou. Les blessures aux ligaments, aux muscles, aux articulations, aux tendons, aux disques et aux nerfs de la partie supérieure du cou peuvent causer des maux de tête cervicaux chroniques;
  • Activité physique;
  • Processus inflammatoires dans le nasopharynx;
  • Mouvements nets du cou. À la suite de tels mouvements, des déchirures du tissu conjonctif qui entoure les articulations des articulations peuvent survenir;
  • Long séjour dans une position;
  • Hypothermie;
  • Maladies infectieuses telles que la méningite
  • Tumeurs et abcès du cerveau localisés dans la région occipitale, tumeurs de la colonne cervicale, maladie de Paget.

Types et symptômes de maux de tête cervicaux

La céphalée cervicale est divisée en:

  • Céphalée de tension, caractérisée par l'apparition de spasmes musculaires dans la nuque et le cou dus à l'excitation, au stress et à d'autres surcharges émotionnelles. Le plus souvent, un tel mal de tête se présente comme une attaque légère et ne dure pas plus d'un jour..
  • Céphalée vasculaire. Il survient avec l'hypertension, le syndrome de l'artère vertébrale et se manifeste par une douleur pressante, lancinante ou éclatante à l'arrière de la tête et du cou. Les sensations douloureuses surviennent plus souvent le matin.
  • Migraine cervicale. Ses symptômes sont un mal de tête aigu à l'arrière de la tête, qui irradie vers la tempe et les yeux. La douleur est brûlante, intense, accompagnée d'une sensibilité élevée et d'une douleur cutanée. La douleur augmente avec les mouvements de la tête. Ces symptômes peuvent s'accompagner de troubles visuels sous forme de diminution de son acuité, de brouillard devant les yeux, de perte des champs visuels, de crampes dans les yeux; troubles de l'audition et de l'équilibre;
  • Névralgie du nerf occipital. Elle est associée au maintien du muscle du cou dans un état raide et une tension constante. En tournant la tête, la douleur augmente plusieurs fois;
  • Myogélose. Elle se caractérise par un durcissement douloureux des muscles du cou. La douleur irradie presque toujours à l'arrière de la tête. Dans ce cas, le patient peut se sentir étourdi, la mobilité du cou est limitée;
  • Spondylose cervicale. Elle se caractérise par la formation d'ostéophytes au niveau des articulations des vertèbres. La douleur est persistante et pire en tournant la tête.

Une attention particulière doit être portée aux maux de tête avec ostéochondrose cervicale.

L'ostéochondrose cervicale est une maladie qui affecte les disques intervertébraux de la colonne cervicale. Actuellement, il est devenu très jeune et est diagnostiqué à un âge assez jeune. Les maux de tête dans l'ostéochondrose cervicale sont causés par la compression des processus osseux de l'artère vertébrale. Dans ce cas, le patient ressent une douleur éclatante, qui augmente avec les mouvements de la tête et des globes oculaires. Dans certains cas, la douleur peut être accompagnée de nausées et de vomissements, de faiblesse dans tout le corps. La céphalée accompagnant l'ostéochondrose cervicale est terne et constante. En plus des maux de tête, une personne peut ressentir des douleurs dans l'avant-bras, sous l'omoplate, dans la région du cœur. Cela peut provoquer des picotements ou des engourdissements dans la main..

Diagnostic de la céphalée cervicale

Afin de diagnostiquer les causes des céphalées cervicales, le médecin utilise les résultats d'une enquête auprès des patients, des données d'anamnèse, qui peuvent indiquer la présence de diverses maladies ou blessures de la colonne cervicale. Les tests sont effectués avec pressage de la veine vertébrale.

Le patient est également affecté à effectuer:

  • Radiographie de la colonne cervicale. Cette méthode permet de confirmer les changements évidents dans la structure des vertèbres cervicales et d'identifier les causes possibles de ces changements;
  • Imagerie par résonance magnétique ou tomodensitométrie du cou. Cette méthode vous permet d'analyser la structure du disque intervertébral, des vertèbres, du canal à travers lequel l'artère vertébrale passe en couches;
  • Échographie Doppler. Aide à étudier le flux sanguin à travers l'artère vertébrale aux endroits de son emplacement en dehors du canal osseux;
  • Rhéoencéphalographie. Vous permet d'évaluer le flux sanguin cérébral en général.

Traitement des maux de tête cervicaux

Le choix du traitement des céphalées cervicales dépend de la cause qui les a provoquées.

Si la douleur est prononcée, l'objectif des mesures thérapeutiques, en plus d'éliminer la cause de la céphalalgie, sera de réduire le syndrome de la douleur et de soulager l'état du patient. À ces fins, les patients se voient prescrire des médicaments anti-inflammatoires qui ont un effet analgésique; antispasmodiques, médicaments à effet relaxant musculaire modéré (midocalm, carbamazépine), ainsi que médicaments contre les étourdissements - phénibut, bétastine; médicaments anti-migraineux (comme le sumatriptan).

Si un mal de tête cervical est causé par un syndrome hypertensif, son traitement est réduit à une diminution de la pression intracrânienne à l'aide de médicaments déshydratants à effet diurétique, ainsi que de médicaments qui normalisent l'écoulement veineux..

Pour les céphalées cervicales causées par la compression des branches des nerfs vertébraux et occipitaux, un traitement avec des médicaments anti-inflammatoires est utilisé.

Le traitement des maux de tête cervicaux causés par l'ostéochondrose repose sur l'utilisation de médicaments, la physiothérapie, des exercices de physiothérapie.

Dans ce cas, la pharmacothérapie repose sur l'utilisation de fonds:

  • Réduire la tension musculaire;
  • Amélioration de la circulation cérébrale;
  • Soulager la douleur et réduire l'inflammation;

En outre, les éléments suivants sont prescrits: vitamines B, niacine, calcium, magnésium, préparations de phosphore.

Comme mesures physiothérapeutiques, ils utilisent: bains thérapeutiques, magnétothérapie, applications de paraffine, électrophorèse, massage, acupuncture.

Dans certains cas, une intervention chirurgicale peut être prescrite aux patients souffrant de céphalées cervicales afin d'éliminer le déplacement des vertèbres, de les stabiliser, d'éliminer les excroissances cartilagineuses et osseuses.

Ainsi, un mal de tête cervical est un état pathologique qui réduit considérablement la qualité de vie du patient et peut indiquer la présence de maladies assez graves. Par conséquent, avant de prendre indépendamment des analgésiques qui n'apportent qu'un soulagement temporaire, il est impératif de consulter un médecin et de subir un examen approprié pour déterminer les causes de ce type de maux de tête..

Maux de tête et douleurs au cou

La douleur au cou dans la tête est une condition dangereuse qui nécessite un diagnostic et un traitement rapides. Ils surviennent avec divers troubles de la colonne cervicale et entraînent une détérioration de l'apport sanguin au cerveau. Les symptômes ressemblent à une migraine, mais les sensations douloureuses ne se concentrent pas seulement dans la tête, mais se propagent également au cou. Les spécialistes de l'Institut clinique du cerveau aideront à déterminer la cause de la douleur et de l'inconfort, sélectionneront un programme individuel pour le diagnostic et le traitement de la maladie. De plus, vous pouvez obtenir ici des conseils détaillés sur la façon de prévenir les maux de tête cervicaux et d'oublier l'inconfort constant.

Causes des maux de tête et des douleurs au cou

La douleur dans la tête et la colonne cervicale est un symptôme de divers troubles qui nécessitent un régime de traitement individuel. Il est important de déterminer correctement la cause afin d'éliminer non seulement les symptômes, mais également les facteurs qui sous-tendent l'apparition de sensations douloureuses. Le plus simple est la tension musculaire. Le spasme provoque une compression des vaisseaux sanguins et des nerfs qui se déplacent vers le cerveau. Ainsi, la douleur survient souvent pour les raisons suivantes:

  • séjour prolongé dans une position inconfortable;
  • mobilité insuffisante de la colonne cervicale (lorsque vous travaillez sur un ordinateur);
  • utiliser des oreillers trop volumineux ou difficiles à adapter à la position du cou et de la tête pendant le sommeil;
  • porter des sacs lourds sur une épaule est une cause fréquente de tension musculaire asymétrique et de maux de tête chez les femmes;
  • conséquences des blessures, des entorses des muscles et des ligaments.

Tension musculaire, à cause de laquelle le dos, le cou et la tête font mal - c'est la raison pour laquelle vous pouvez vous battre seul. Pour cela, les médecins de l'Institut clinique du cerveau recommandent des exercices spéciaux pour se détendre et augmenter l'élasticité musculaire. Il doit être effectué régulièrement à la maison, ainsi que se débarrasser de tous les facteurs qui ont provoqué des maux de tête..

Douleurs cervicales de la tête et ostéochondrose

L'ostéochondrose est l'une des raisons courantes pour lesquelles la tête et le cou font constamment mal. La maladie est basée sur des processus dystrophiques dans les disques intervertébraux, dans lesquels ils deviennent minces et peu élastiques. Cela conduit à une diminution de la clairance entre les segments osseux adjacents, à la compression des racines nerveuses et des vaisseaux sanguins. Avec l'ostéochondrose, les maux de tête cervicaux sont typiques - ils commencent dans la colonne cervicale, irradient vers la tête, le dos et les bras. En outre, la maladie se manifeste par d'autres symptômes typiques:

  • crunch en bougeant la tête;
  • raideur dans la région cervicale, son manque de mobilité;
  • fatigue chronique, diminution de la concentration;
  • engourdissement des doigts et des mains;
  • signes supplémentaires: acouphènes, troubles auditifs et visuels, douleurs périodiques dans la région du cœur.

L'ostéochondrose cervicale est une maladie chronique qui peut se manifester à la fois chez les personnes âgées et chez les jeunes. Ses principales causes comprennent la courbure de la colonne vertébrale, une mauvaise posture pendant le sommeil ou le travail à l'ordinateur, des blessures et un stress excessif, ainsi que le surpoids et ne pas faire d'exercice. Une mauvaise nutrition, la consommation de grandes quantités de sel, de boissons gazeuses et d'aliments gras peuvent également provoquer le développement de la maladie..

Spondylose de la colonne cervicale

La spondylose est une maladie chronique dangereuse dans laquelle il y a une prolifération de tissu osseux à la jonction des vertèbres cervicales. Les vertèbres 1 et 2 sont plus souvent touchées, car elles sont moins mobiles. La plupart des patients sont des hommes et des femmes de plus de 50 ans. Les disques vertébraux perdent leur élasticité avec le temps et s'amincissent. La croissance des ostéophytes (excroissances osseuses) est une réaction compensatoire du corps à une diminution de l'écart entre les segments adjacents, ainsi qu'une conséquence de troubles métaboliques. La spondylose peut également se développer chez les jeunes en raison de traumatismes et de maladies inflammatoires telles que l'arthrite ou la bursite.

Avec la spondylose, la tête fait mal, l'inconfort et la diminution de la mobilité se font sentir dans la colonne cervicale. Le plus souvent, la douleur est concentrée à l'arrière de la tête, des épaules, se propage aux oreilles et aux yeux. Lors du déplacement de la tête, un craquement caractéristique se fait entendre et le rayon de ses spires est limité. En raison de la compression des nerfs et des vaisseaux sanguins, il y a une sensation d'engourdissement et de picotements dans les doigts et les mains.

Protrusions et hernies

Des disques cartilagineux sont situés entre les vertèbres cervicales, qui amortissent le mouvement et protègent les segments osseux. Ils forment également une couche supplémentaire, grâce à laquelle les vaisseaux sanguins et les nerfs passent librement à travers des trous spéciaux dans les vertèbres et ne sont pas pincés. Dans la mauvaise position, le déplacement des vertèbres individuelles, la pression sur le cartilage devient inégale, à la suite de quoi les disques commencent à faire saillie d'un côté. Ce phénomène s'appelle la protrusion et il y a plusieurs étapes:

  • le premier est une légère saillie du disque (jusqu'à 3 mm);
  • la seconde - instabilité du cartilage intervertébral et sa saillie de plus de 3 mm;
  • le dernier stade est une hernie intervertébrale, qui s'accompagne d'une rupture de la membrane fibreuse du cartilage et de la libération de son contenu gélatineux.

Dans les premiers stades, le patient a un mal de tête sévère et une douleur au cou, il y a un mouvement limité dans une certaine direction. Une douleur neurologique aiguë (lumbago) est également observée lorsque les racines nerveuses sont pincées. Il se déroule dans une position confortable dans laquelle l'apport sanguin et l'innervation sont rétablis. De plus, la douleur devient constante, ne dépend pas de l'heure de la journée et de l'activité physique. Des symptômes supplémentaires associés à une altération de la circulation sanguine dans les vaisseaux apparaissent également: pics de pression intracrânienne, étourdissements, perte d'audition et de vision.

Il est important de comprendre pourquoi le cou et la tête font mal, au premier stade de la protrusion. La colonne vertébrale peut être restaurée sans chirurgie si vous utilisez des appareils orthopédiques spéciaux, consacrez du temps à la gymnastique et assistez à des séances de massage thérapeutique. Les hernies intervertébrales de la colonne cervicale sont dangereuses en cas d'hypoxie - un apport insuffisant d'oxygène au cerveau. De plus, le rétrécissement de la lumière entre les vertèbres et la détérioration de l'amortissement du cartilage conduisent à la formation d'ostéophytes. Ce sont des excroissances osseuses entre les segments adjacents qui réduisent leur mobilité et entraînent des maux de tête persistants.

Migraine cervicale

Une migraine cervicale est une condition dans laquelle le patient a de graves douleurs à la tête et au cou. Tous les troubles de la colonne cervicale, y compris l'ostéochondrose, l'athérosclérose, les traumatismes et la courbure, peuvent en devenir la cause. Toutes ces maladies entraînent une compression des vaisseaux sanguins et une ischémie (manque d'oxygène) des cellules cérébrales. Le plus souvent, le patient a des douleurs au cou et à une partie de la tête: l'arrière de la tête ou les lobes temporaux. Les douleurs sont vives, vives, surviennent sans raison apparente et peuvent durer de quelques minutes à plusieurs heures voire plusieurs jours. En outre, les migraines peuvent être identifiées par des symptômes supplémentaires:

  • douleur lancinante dans le cou qui monte et se propage à l'arrière de la tête;
  • vertiges et évanouissements;
  • douleur abdominale, indigestion.

Les migraines causées par des troubles circulatoires de la colonne cervicale sont très dangereuses. Si vous n'arrêtez pas leur cause et leurs manifestations, elles peuvent entraîner une privation d'oxygène des cellules cérébrales. C'est l'hypoxie qui est la principale cause d'AVC ischémique. De plus, des maux de tête persistants entraînent une socialisation altérée et divers troubles nerveux..

Névralgie occipitale

La névralgie occipitale est un complexe de symptômes qui surviennent lorsque les nerfs occipitaux sont enflammés ou pincés. Ils prennent naissance au niveau des 1,2 et 3e vertèbres cervicales et remontent. Si le cou et la tête vous font mal, la cause peut être neurologique. La douleur est aiguë, survient spontanément, elle est vive et brûlante. Au moment de sa manifestation, tous les mouvements sont difficiles, mais il passe rapidement ou devient moins intense. Le plus souvent, il est localisé dans la région occipitale, dans la zone d'innervation nerveuse. Il provoque également des signes caractéristiques:

  • douleur dans les yeux, en particulier à la lumière vive;
  • engourdissement et picotements dans la région occipitale;
  • vertiges;
  • la nausée.

La névralgie n'est pas une maladie, mais une manifestation d'un certain nombre de troubles. La douleur survient lorsqu'un nerf est mécaniquement endommagé ou pincé, ainsi que lorsqu'il est enflammé. La cause peut être une lésion de la colonne vertébrale, un déplacement des vertèbres ou une saillie, ainsi que des néoplasmes dans le cou. L'hypothermie, une activité physique intense ou une position assise prolongée peuvent provoquer une crise de névralgie.

Blessures et leurs conséquences

Il y a souvent des cas dans lesquels le cou et la tête sont douloureux en raison de blessures et d'un effort prolongé. Ils peuvent déranger le patient même longtemps après la blessure, si des cicatrices et des cicatrices persistent pendant le processus de récupération. Un entraînement intense s'accompagne de micro déchirures dans les muscles, les ligaments et les tendons, accompagnées de maux de tête chroniques. Si vous ne faites pas attention à une rééducation appropriée, un affaiblissement de la couche musculaire se produit - cela pose un danger supplémentaire pour la colonne vertébrale. Parmi les blessures accompagnées de maux de tête, il y a:

  • fractures des corps et processus des vertèbres;
  • déplacement des vertèbres;
  • entorses et déchirures des ligaments, des muscles et des tendons.

La principale raison pour laquelle les sensations douloureuses dans la région du cou et de la tête persistent après des blessures est le non-respect du régime de rééducation. Une forte augmentation de la charge entraîne une rupture supplémentaire du tissu musculaire, en particulier après une immobilisation prolongée (immobilisation). En outre, la force et l'élasticité des ligaments diminuent, dont la restauration peut prendre jusqu'à 6 à 12 mois..

L'athérosclérose

Une autre raison pour laquelle un patient peut avoir des douleurs au cou, aux bras, à la tête et à la ceinture scapulaire est la pathologie vasculaire. L'athérosclérose est une maladie artérielle chronique dans laquelle certains types de lipoprotéines et de cholestérol se déposent sur la paroi interne. Elle survient en raison de troubles métaboliques des graisses et des glucides et progresse progressivement. Les parois des vaisseaux sanguins deviennent fragiles et risquent de se blesser, en particulier en cas d'hypertension. En eux, il y a une prolifération de tissu conjonctif et de sels, ce qui conduit à un rétrécissement de leur lumière et à une difficulté dans le mouvement du fluide. Dans les cas avancés, une obstruction complète (blocage) des artères est possible.

Avec l'athérosclérose des vaisseaux de la colonne cervicale, le flux sanguin vers le cerveau s'aggrave. Cela s'accompagne de douleurs aiguës, de troubles de l'audition et de la vision, ainsi que de nausées et de vertiges. Malgré le fait que la maladie se manifeste plus souvent chez les personnes âgées, elle peut également être diagnostiquée chez les patients plus jeunes. Les raisons de son développement peuvent être:

  • mauvaise alimentation, consommation excessive de graisses animales, viandes fumées, aliments salés et marinés;
  • perturbation du système endocrinien, dans laquelle la capacité du corps à absorber les graisses diminue;
  • le diabète sucré, l'hypertension artérielle et d'autres maladies chroniques;
  • en surpoids;
  • mode de vie sédentaire;
  • tabagisme et autres mauvaises habitudes.

La céphalée d'athérosclérose n'est pas le principal danger. La perturbation de la nutrition et de l'apport sanguin au cerveau entraîne son ischémie chronique. Un effort intense, un stress ou une exacerbation de la maladie peuvent provoquer un accident vasculaire cérébral. Pour le traitement de l'athérosclérose, des groupes spécifiques de médicaments sont prescrits qui permettent de normaliser le métabolisme lipidique et d'accélérer l'excrétion du cholestérol. De plus, il est important de s'en tenir à un régime avec un minimum de graisse et d'abandonner les mauvaises habitudes..

Myogélose

La douleur dans la colonne cervicale et les maux de tête sont étroitement liés. La myogélose est un épaississement du tissu musculaire qui provoque une compression des vaisseaux sanguins et des nerfs. Cette condition diffère de la simple fatigue musculaire après l'effort ou le sport et constitue un grand danger pour le patient. Un tel joint provoque un mal de tête aigu, et peut également provoquer une courbure de la colonne vertébrale en raison du séjour constant en position forcée..

Pour éliminer les spasmes, les analgésiques et les anti-inflammatoires, des médicaments du groupe des relaxants musculaires sont utilisés. Il est également recommandé de suivre un cours de massage et de physiothérapie, de prendre des bains tous les jours et de faire des compresses de sel sur la zone touchée. Les exercices thérapeutiques aideront à restaurer l'élasticité musculaire et à restaurer la mobilité de la colonne cervicale..

Douleur à la tête du cou - méthodes de diagnostic

Pour traiter les maux de tête cervicaux, il est important de subir un examen complet et de déterminer sa cause exacte. L'Institut Clinique du Cerveau dispose de toutes les conditions pour un diagnostic précis et confortable de la douleur, ainsi que de la base technique nécessaire. Les spécialistes sélectionneront un programme individuel au cours duquel il sera possible d'établir la maladie et son stade. Pour les douleurs qui couvrent la tête et le cou, les techniques suivantes peuvent être informatives:

  • analyse du sang et de l'urine - l'analyse détectera les processus inflammatoires, ainsi que divers troubles métaboliques;
  • La radiographie est le premier moyen de détecter les lésions de la colonne vertébrale, les néoplasmes, les courbures et autres pathologies;
  • l'examen échographique des vaisseaux de la tête et du cou est une méthode de diagnostic importante, grâce à laquelle il est possible d'évaluer le degré d'irrigation sanguine du cerveau;
  • tomodensitométrie ou imagerie par résonance magnétique - techniques plus informatives et précises qui ne sont prescrites que lorsque cela est nécessaire, y compris en cas de visualisation insuffisante de la zone à problème sur les images radiographiques.

Les médecins de l'Institut clinique du cerveau proposent uniquement les méthodes d'examen nécessaires pour obtenir un tableau clinique complet de la maladie. Notre centre n'utilise pas de schémas standardisés, mais des programmes développés individuellement pour chaque patient. La présence d'une base technique moderne vous permet de poser un diagnostic précis en un minimum de temps.

Méthodes de traitement

Pour les patients souffrant de douleurs à la tête et au cou, le traitement est prescrit individuellement. Le programme peut comprendre plusieurs étapes pour traiter la cause et les symptômes qui causent une gêne dans la vie quotidienne. À l'Institut clinique du cerveau, il y a la possibilité d'un traitement hospitalier pour les patients qui ont besoin d'une surveillance constante de spécialistes ou qui subissent un cours d'interventions au centre. Cependant, dans la plupart des cas, ce besoin n'est pas nécessaire..

Traitement médical

Une étape importante du traitement des céphalées cervicales est un traitement médicamenteux bien choisi. Pour chaque patient, des médicaments sont sélectionnés qui affecteront la cause de la maladie et atténueront ses symptômes. Le cours peut comprendre des médicaments de différents groupes, notamment:

  • antispasmodiques - agents qui éliminent les spasmes vasculaires et rétablissent l'apport sanguin normal aux tissus cérébraux;
  • médicaments anti-inflammatoires non hormonaux - ils sont prescrits à la fois sous forme de comprimés et sous forme de pommades à usage externe;
  • relaxants musculaires - médicaments spécifiques qui provoquent une relaxation des muscles squelettiques lors de spasmes;
  • chondroprotecteurs - préparations pour la nutrition et la restauration du tissu cartilagineux;
  • complexes de vitamines.

Il est important de ne pas s'automédiquer et de choisir soi-même ses médicaments pour les maux de tête. Chacun des médicaments est efficace lorsqu'il est pris pour certaines indications et lorsqu'il est correctement combiné avec d'autres médicaments. Les médecins de l'Institut clinique du cerveau sont des spécialistes avec de nombreuses années d'expérience, ils vous aideront donc à choisir le régime médicamenteux le plus efficace et le plus sûr..

Physiothérapie et massage

L'une des techniques supplémentaires les plus efficaces prescrites pour les maux de tête est le massage. Les séances doivent être menées par un spécialiste expérimenté en massage thérapeutique, et pour l'effet souhaité, un cours de procédures sera nécessaire. Les techniques sont attribuées individuellement. Dans certains cas, le médecin peut recommander des techniques d'auto-massage ainsi que des masseurs à usage domestique..

L'effet positif est également obtenu par des procédures de physiothérapie. Ils sont effectués pour accélérer le métabolisme et la circulation sanguine locale en utilisant divers irritants. Dans la région du cou, des méthodes telles que la thérapie au laser, l'électrophorèse, la magnétothérapie et les traitements à la cire de paraffine sont utilisées.

Chirurgie

Une opération est une technique qui n'est utilisée que lorsqu'elle est strictement nécessaire. Il est effectué si le traitement conservateur ne donne pas de résultats et que la maladie présente un danger pour la vie du patient. Une intervention chirurgicale peut être nécessaire pour des blessures et une mauvaise union des fractures, avec des hernies, un déplacement des vertèbres et d'autres pathologies qui ont tendance à progresser. Au cours de l'opération, tous les fragments osseux (ostéophytes) susceptibles de blesser les tissus environnants sont retirés. De plus, vous devrez peut-être immobiliser les vertèbres adjacentes ou remplacer les articulations par des implants.

Méthodes de prévention

La prévention en temps opportun est le moyen le plus simple d'éviter les maladies chroniques et les maux de tête au cou. Les médecins recommandent plusieurs étapes pour garder votre colonne vertébrale, vos vaisseaux sanguins et vos nerfs en bonne santé:

  • une bonne nutrition avec une consommation minimale d'aliments gras et frits, de boissons gazeuses;
  • arrêter de fumer et de boire de l'alcool;
  • activité physique, sports amateurs réguliers;
  • repos quotidien et bon sommeil.

L'Institut clinique du cerveau est un centre où vous pouvez obtenir des conseils détaillés sur les maux de tête chez les adultes et les enfants. En outre, les médecins prescriront des programmes de diagnostic et de traitement individuels qui aideront à se débarrasser de la douleur et de l'inconfort..