Principal > Pression

L'enfant a mal à la tête et vomit

Avec la manifestation de vomissements et de maux de tête chez un enfant en même temps, leur relation est assumée. Ils surviennent avec une pression intracrânienne accrue. Les cellules cérébrales répondent à la stimulation des récepteurs émétiques. Les symptômes sont caractéristiques de nombreuses maladies d'étiologies diverses. En cas de vomissements et de maux de tête, une augmentation de la température corporelle peut survenir.

Un enfant qui sait parler décrit des nausées ou des maux de tête. C'est plus difficile avec les enfants de moins d'un an. Chez les nourrissons, les vomissements et les régurgitations abondantes sont souvent confondus. Les adultes remarquent que le bébé tombe malade le matin ou le soir. Le patient se plaint de sensations douloureuses dans la tête avec des crises, peut vomir immédiatement après avoir mangé ou avant de manger, la nausée est répétée une ou plusieurs fois. De plus, une somnolence est observée, le bébé a l'air fatigué, des plaintes d'acouphènes, des clignements de yeux font mal, le sommeil est perturbé, le front devient chaud au toucher ou de la sueur apparaît. Le patient refuse de manger.

Lors de la visite d'un médecin, il est nécessaire de décrire en détail les symptômes afin que le médecin puisse poser un diagnostic précis..

Les raisons

  1. Lésion cérébrale traumatique.
  2. Système nerveux infecté.
  3. Toxines excessives dans le corps.
  4. Maladies cérébrales d'origine oncologique.
  5. Migraine.
  6. Dysfonctionnement rénal.
  7. Refus conscient de manger.
  8. Une glycémie élevée.

Maux de tête récurrents avec vomissements - soins médicaux urgents.

Manifestations

La présence d'une infection dans le corps s'accompagne souvent d'une inflammation des membranes cérébrales. Le résultat est une mauvaise circulation. L'enfant commence à se sentir malade, il se plaint d'un mal de tête. Les maladies courantes sont la méningite et l'encéphalite. Les centres émétiques sont irrités par le processus inflammatoire, à cause de cela, le patient a la nausée. Les vomissements deviennent une conséquence d'un mal de tête avec une infection par méningo-encéphalite. Une forte tension musculaire est ressentie à l'arrière de la tête. Les sensations désagréables deviennent intenses. Il devient plus difficile de les endurer. Le médecin examine le patient immédiatement. Hospitalisation affichée.

Diverses souches de grippe provoquent une augmentation de la pression intracrânienne. En plus des symptômes énumérés, une température corporelle élevée, un mal de gorge, une rhinite, une faiblesse générale s'ajoutent, les pupilles sont plus sensibles à la lumière.

Avant le début de la phase ictérique de l'hépatite A, de telles manifestations sont possibles. Une envie fréquente d'aller aux toilettes s'ajoute. Le symptôme est désagréable. Apparaît jaunissement de la peau et du blanc des yeux.

La maladie qui provoque des vomissements est la coqueluche. Le corps est empoisonné par les déchets de micro-organismes. La tête commence à faire mal. La faiblesse est causée par la capacité de la coqueluche à affecter le fonctionnement du pancréas. En particulier, la libération d'insuline.

La giardiase se caractérise par des maux de tête, des vomissements désagréables de bile. Peut apparaître fréquemment. En présence d'une maladie concomitante, la giardiase peut se dérouler sans vomissements.

Les lésions cérébrales peuvent être causées par de nombreuses causes. Ils sont souvent diagnostiqués chez les enfants et les adolescents. Les étourdissements et les vomissements sont causés par une circulation altérée du liquide céphalo-rachidien. Les blessures sont divisées en ouvert et fermé. L'une des manifestations est la perte de conscience. Il peut y avoir un liquide clair dans le nez et les oreilles. C'est la liqueur. Des cercles cyanotiques sous les yeux sont ajoutés sous forme de lunettes. L'écoulement de vomi n'améliore pas l'état de l'enfant. Peut causer une aggravation. Le risque de déshydratation augmente. Le patient perd son orientation dans l'espace. Augmente la sensibilité aux sons et à la lumière vive. Des convulsions surviennent parfois. Dans la petite enfance, toute chute doit être accompagnée d'un appel d'ambulance et de soins médicaux immédiats. Les processus qui peuvent être pathologiques doivent être évités. Le diagnostic doit être posé ou confirmé par un médecin. L'autodiagnostic et l'utilisation de médicaments sont contre-indiqués.

Une migraine est décrite comme un mal de tête palpitant sévère qui cause une gêne à la personne. Moins fréquent chez les enfants. Surtout à l'adolescence. Les vaisseaux sanguins sévèrement dilatés entraînent des douleurs dans la tête. L'allergie est ajoutée, le tonus vasculaire du système nerveux est perturbé. La migraine en tant que maladie concomitante peut se manifester par des problèmes du tractus gastro-intestinal. La tête fait mal d'un côté. Les manifestations persistent avec des vomissements. Des acouphènes, un malaise général et des pupilles dilatées peuvent être les signes avant-coureurs des crises de migraine. Chez un adolescent, la migraine peut être associée à des changements hormonaux dans le corps. Avec les migraines, les remèdes habituels contre les maux de tête ne fonctionnent pas..

En cas d'empoisonnement, l'enfant se plaint de nausées, de maux de tête. Les raisons sont des toxines dans le corps. En cas d'intoxication au monoxyde de carbone, une privation aiguë d'oxygène se produit. Le cerveau répond à l'envie de rincer le contenu de l'estomac. Les intoxications alimentaires sont courantes. La diarrhée s'ajoute aux symptômes énumérés. Le corps se débarrasse des substances toxiques. Des boissons doivent être données fréquemment pour rester hydraté. En cas d'intoxication alimentaire, le travail du tractus gastro-intestinal est perturbé. L'échange d'eau est interrompu. Pour le stabiliser, il faut consommer de l'eau.

Lorsqu'un enfant reçoit un diagnostic de dysfonctionnement rénal, les symptômes comprennent des vomissements et des maux de tête. Le corps est incapable d'excréter l'excès de liquide. Les toxines s'accumulent. Un œdème sévère peut survenir avec des nausées. La maladie peut évoluer sans fièvre. Le patient ressent de la douleur et une sensation de brûlure en urinant. L'infection des voies urinaires avec le mauvais traitement a augmenté.

Les maux de tête et les vomissements peuvent être des manifestations de détresse émotionnelle intense chez les enfants et les adolescents. Le système nerveux est labile. La réaction du corps aux facteurs de stress ne se construit pas. La surcharge émotionnelle s'accompagne d'une augmentation de la température corporelle sans étymologie virale ou infectieuse. L'émergence de la psychosomatique est possible. L'élimination des facteurs de stress ou un repos adéquat soulagent les manifestations. Dans les formes sévères, les médicaments sont prescrits avec l'utilisation de sédatifs. La décision de prendre des médicaments est prise par le médecin.

Le dysfonctionnement du système cardiovasculaire se manifeste par les mêmes symptômes. Les troubles du rythme cardiaque sont souvent diagnostiqués chez les enfants. Il y a une poussée de croissance, tous les organes ne sont pas à temps. Le médecin décrit les symptômes caractéristiques de la dystonie végétative-vasculaire. Dans le contexte d'un malaise général, des sensations douloureuses dans la tête sont plus souvent enregistrées.

L'effet de l'acétone sur l'état des enfants

Si un mineur reçoit un diagnostic de diabète sucré de type 1, un syndrome de vomissement à l'acétone peut survenir. Le métabolisme du corps est perturbé. Le manque d'insuline favorise l'oxydation des graisses. La dégradation du glucose est ralentie. Le sang change de composition. Le niveau de corps cétoniques et d'acétone dans le corps augmente. Vomir est une tentative de se débarrasser d'une substance inutile. Un œdème du cerveau peut apparaître. Les corps d'acétone et de cétone affectent la structure des vaisseaux sanguins dans le cerveau. Le parent sentira la bouche du bébé. Après avoir vomi, l'enfant doit recevoir un verre par petites gorgées..

Les causes du syndrome:

  • Mauvaise nutrition du bébé.
  • Consommation excessive de bonbons.
  • Manque de certains aliments dans l'alimentation, comme le végétarisme.
  • Les parents religieux peuvent forcer leur enfant à jeûner.
  • Augmentation de la consommation d'aliments gras et frits.
  • L'accumulation de toxines dans le corps est le résultat d'un dysfonctionnement de l'un des systèmes.

Un test urinaire express aidera à déterminer la présence d'un excès d'acétone dans le corps. L'énergie du corps ne provient pas du glucose, mais du tissu adipeux. Un traitement incorrect entraîne de l'acétone. L'eau minérale sans gaz aidera à faire face. Avec de fréquentes répétitions de vomissements, une hospitalisation est nécessaire pour éliminer l'acétone du corps. Le médecin prescrira un régime avec des glucides facilement digestibles pour sortir le corps d'un état critique.

Maux de tête et vomissements chez un enfant

En raison de l'apparition d'un mal de tête, des vomissements et des nausées peuvent apparaître, et il arrive également que le réflexe nauséeux soit une réaction au même facteur qui provoque une douleur dans la tête. Par conséquent, dans certaines maladies, le principal symptôme est un mal de tête, et c'est à lui que vous devriez faire plus attention, et dans d'autres cas, il s'agit de nausées. La méthode d'élimination du symptôme dépendra également du facteur provoquant..

Le mal de tête commence en raison de la vasodilatation des vaisseaux cérébraux (GM) après un changement de tonus. Souvent, le symptôme apparaît chez l'adulte à la suite de fatigue, de troubles neurologiques ou autonomes. Les enfants peuvent également avoir des maux de tête après une journée bien remplie, des impressions fortes, en réaction à la météo..

Au début, l'enfant est émotionnellement excité, puis des mouches, des maux de tête et des nausées apparaissent dans les yeux. Les vomissements peuvent être causés par des pathologies organiques du cerveau et de ses membranes, une altération de la circulation cérébrale, des troubles émotionnels, et peuvent être causés par une irritation des récepteurs de l'estomac due à des maladies du système digestif et d'autres organes.

Parfois, les maux de tête et les vomissements d'un enfant ne sont pas un signe de pathologie organique, ce n'est qu'une réaction à une condition stressante ou à une surexcitation: l'enfant se calmera et tout passera. Dans d'autres cas, les vomissements sont le signe d'une maladie grave nécessitant un traitement.

Par les symptômes qui l'accompagnent, vous pouvez déterminer quelle est la cause de la pathologie. Mais comme les vomissements et les maux de tête chez les enfants surviennent avec de nombreuses maladies, il vaut la peine de contacter un médecin pour poser le bon diagnostic et prescrire un traitement..

Maladies du système digestif

Avec la pathologie des organes du tractus gastro-intestinal, la fonction motrice, sécrétoire ou d'absorption est perturbée. Des vomissements en tant que réaction défensive peuvent survenir avec gastrite, ulcère gastro-duodénal, sténose, tumeurs de l'intestin ou de l'estomac, pancréatite, duodénite, occlusion intestinale, appendicite.

La cause des vomissements est indiquée par le fait qu'il y a un soulagement après le nettoyage de l'estomac, sa fréquence et son abondance. Avec un cancer de l'estomac, une pancréatite, un «estomac irrité» après des vomissements, l'état de santé ne s'améliore pas. Avec la maladie de calculs biliaires, la cholécystite et les rétrécissements des voies biliaires, la douleur est plus intense avec des vomissements.

Selon les raisons, le contenu du vomi changera. Ainsi, avec des néoplasmes ou des vomissements avec des traînées de sang, avec une pancréatite et un reflux gastro-intestinal, il y a des vomissements abondants avec un mélange de mucus et de bile, avec une obstruction intestinale, des vomissements fécaux se produisent.

Le vomissement d'aliments non digérés après un repas ou un aliment mangé il y a 2 jours est un signe de sténose pylorique. Avec la gastrite hyperacide et l'ulcère gastro-duodénal, le vomi peut ne pas contenir de nourriture, mais uniquement du suc gastrique.

Les vomissements à jeun se produisent dans une gastrite chronique avec une acidité élevée, et s'ils apparaissent 10 à 15 minutes après avoir mangé, cela indique une gastrite ou des ulcères d'estomac, la libération du contenu de l'estomac 4 à 6 heures après un repas se produit en présence d'ulcères dans la région du pylore.

Si des vomissements apparaissent en raison d'une maladie des organes digestifs, ils sont souvent accompagnés de douleurs abdominales, de sécheresse de la bouche, de brûlures d'estomac, de maux de tête, de faiblesse, de vertiges, d'augmentation de la miction.

Le principal symptôme de l'inflammation de l'appendice est une douleur abdominale, initialement diffusée ou localisée dans la région ombilicale, puis ressentie dans l'hypochondre droit. L'inflammation est également indiquée par des vomissements (1 à 2 fois chez les enfants plus âgés et répétés chez les bébés), de la fièvre, des troubles des selles, des maux de tête, de la plaque sur la langue.

Dysfonctionnement hépatique

Le foie nettoie le sang provenant de l'intestin des endo- et exotoxines. Si l'organe ne résiste pas, des substances nocives pénètrent dans la circulation sanguine, ce qui affecte l'activité de tous les systèmes du corps..

En raison de la pénétration de substances toxiques dans le sang, un syndrome d'intoxication se développe, dans lequel le travail des systèmes endocrinien et nerveux, l'hématopoïèse, la circulation sanguine, la miction, la miction est perturbé et la réactivité immunologique diminue. De nombreux produits métaboliques sont toxiques et si la fonction hépatique est altérée, ils ne sont pas neutralisés. Cela signifie que vous n'avez pas besoin de manger ou de boire quoi que ce soit de toxique pour l'empoisonnement..

Le foie ne peut pas remplir pleinement sa fonction si ses tissus sont enflammés (hépatite), remplacés par du tissu fibreux (cirrhose) ou adipeux (hépatose) et ne sont pas alimentés en oxygène (crise cardiaque, ischémie). Avec les maladies du foie, une faiblesse, des maux de tête, des nausées se produisent, les performances diminuent, la peau jaunit et démange, l'urine devient sombre et les selles s'éclairent.

Migraine abdominale

La maladie inquiète souvent les enfants de 5 à 9 ans, mais elle peut également survenir à l'adolescence. La maladie se développe en raison de pathologies vasculaires, d'une diminution de la glycémie, de la malnutrition, du manque de sommeil, du stress, de troubles métaboliques ou du travail du système endocrinien.

Avec la pathologie, il y a une forte douleur spasmodique dans l'abdomen, qui peut être localisée dans le nombril ou renversée. Le spasme entraîne l'apparition de symptômes dyspeptiques: troubles des selles, formation de gaz, nausées.

Dans la plupart des cas, le mal de tête rejoint la douleur abdominale. L'enfant transpire beaucoup, il est pâle et léthargique et des taches claires peuvent apparaître sur la peau. L'attaque peut durer moins d'une heure ou plusieurs jours. Après une attaque, l'enfant récupère rapidement.

Avec cette pathologie, le traitement doit viser à traiter la migraine (les analgésiques non stéroïdiens, antiémétiques, sédatifs, anti-migraineux sont indiqués).

Intoxication alimentaire

Les intoxications alimentaires sont souvent la cause de maux de tête et de vomissements chez un enfant. Elle peut être déclenchée par l'utilisation d'eau, de nourriture, de substances toxiques (produits chimiques, plantes, médicaments) contaminées par des bactéries ou des virus. Les vomissements sont dus au fait qu'une substance toxique circule dans le sang qui irrite le centre de vomissement.

L'intoxication alimentaire chez les enfants est plus difficile que chez les adultes, car l'acidité du suc gastrique est encore faible, la microflore intestinale se forme, le poison est absorbé plus rapidement et se propage dans tout le corps en un laps de temps plus court. De plus, le foie n'a pas encore une capacité de désintoxication suffisante..

Il arrive également que lors de l'utilisation des mêmes produits, les adultes ne présentent pas de symptômes d'empoisonnement et l'enfant devient très malade. Quelle que soit la source de l'empoisonnement, la clinique des pathologies est très similaire.

Les symptômes apparaissent 2 à 6 heures après la consommation du produit, cependant, cette période peut être raccourcie à 30 minutes ou allongée à un jour. L'apparition de la maladie est caractérisée par une évolution aiguë. L'enfant se plaint de nausées, de douleurs vives dans l'abdomen (dans la région de l'estomac), de vomissements répétés, de diarrhée aqueuse avec du mucus et du sang (les selles peuvent être jusqu'à 10 fois par jour).

La fièvre débute presque simultanément avec les symptômes de la gastro-entérite (38–39 ⁰C). Le patient refuse de manger, il s'inquiète des muscles et des maux de tête. En raison de vomissements abondants et de la diarrhée, des symptômes de déshydratation apparaissent (peau sèche et pâle, traits du visage pointus).

En cas d'empoisonnement, un lavement, un lavage gastrique est indiqué, des entérosorbants sont prescrits (agents combinés, charbon actif, Smecta). Une fois déshydraté, il est nécessaire de donner beaucoup de liquides (thé sucré, solutions salines). Vous devez vous abstenir de manger pendant la journée. Après l'arrêt des vomissements, vous devez suivre un régime modéré (donner des soupes muqueuses, des compotes, du kéfir, du porridge liquide).

Mauvaise nutrition

Les nitrates contribuent à la vasoconstriction dans le cerveau. On les retrouve dans les viandes transformées (saucisses, saucisses). Ils n'ont aucun effet sur l'état de santé d'un adulte et un enfant, en particulier de moins de 5 ans, peut ressentir des maux de tête après une consommation excessive..

Divers compléments nutritionnels, tels que le nitrite ou le chlorure de sodium, peuvent également affecter votre bien-être. Un excès de rétinol (vitamine A) dans le corps affecte négativement l'état de l'enfant.Par conséquent, les complexes vitaminiques ne doivent pas être administrés sans ordonnance. Le mal de tête apparaît si l'enfant n'a pas d'horaire de repas.

Syndrome acétonémique

La maladie se développe en raison d'une augmentation de la quantité de corps cétoniques dans la circulation sanguine (acide acétoacétique, acétone, acide bêta-oxydé), qui se forment à la suite d'une violation du métabolisme des acides aminés et des graisses. La pathologie peut être primaire (apparaît comme une maladie indépendante) et secondaire, formée dans le contexte du diabète sucré, de la dysbiose, de la gastrite, de la maladie du glycogène, de la leucémie, des lésions hépatiques, de l'anémie hémolytique, de la famine.

Le déroulement du syndrome d'acétone secondaire dépend de l'évolution de la maladie sous-jacente. Le syndrome idiopathique (primaire) survient entre 1 et 13 ans. Il se développe en raison de la prédominance des acides gras et des acides aminés cétogènes dans l'alimentation et d'un manque de glucides. Les enfants qui manquent d'enzymes hépatiques impliquées dans les processus oxydatifs sont prédisposés à la maladie.

La maladie est caractérisée par des crises d'acétone. Ils peuvent se développer rapidement ou après les premiers signes (léthargie ou excitabilité, refus de manger, nausées, maux de tête comme une migraine). En cas de crise, des vomissements répétés se produisent en réponse à la consommation d'alcool ou de nourriture, des signes d'intoxication et de déshydratation apparaissent, l'excitation motrice est remplacée par de la somnolence et de la faiblesse.

Dans les cas graves, des convulsions et des symptômes méningés sont probables. En règle générale, les enfants ont des crampes dans l'abdomen, la température monte à 38,5 ° C et il y a une violation des selles. L'odeur de l'acétone vient du bébé et de ses sécrétions.

Pendant le traitement, une thérapie de soutien est effectuée entre les crises, destinée à retarder l'apparition d'une exacerbation (des multivitamines, des enzymes, des sédatifs, des hépatoprotecteurs sont prescrits). En cas de crise, une hospitalisation est nécessaire. Une place importante dans la prévention est prise par l'alimentation, la prévention des maladies infectieuses et du stress, les procédures de durcissement.

Autres causes de vomissements et de maux de tête

Des douleurs à la tête et des vomissements surviennent dans d'autres pathologies:

  • avec un traumatisme crânien. Dans l'enfance, la commotion cérébrale du GM peut survenir non seulement à la suite d'un coup à la tête ou lors d'une chute, mais aussi en raison d'un mouvement brusque de la tête (syndrome de «l'enfant secoué»), par exemple, lorsqu'un bébé est fortement bercé, sautant d'une hauteur à ses pieds. Chez les nourrissons, la conscience n'est pas perdue après une blessure, l'enfant crache beaucoup, des vomissements sont possibles, il pleure et montre l'anxiété, l'appétit et le sommeil sont perturbés. Chez les enfants plus âgés, après une commotion cérébrale, il y a une altération de la conscience à court terme, une pâleur de la peau et des sueurs froides. Avec TBI, l'enfant vomit. Une fois que la conscience s'est éclaircie, l'enfant se plaint de maux de tête et d'étourdissements, de faiblesse, de somnolence, de douleur dans les yeux, de bourdonnements dans les oreilles;
  • avec insolation. En raison de la surchauffe, des étourdissements, des maux de tête, des chutes de pression, des vomissements et une perte de conscience sont possibles;
  • avec une maladie infectieuse. Si une infection a pénétré, le corps y réagit avec une augmentation de la température corporelle et la fièvre peut provoquer un réflexe nauséeux. Avec la méningite, la membrane du GM devient enflammée. La maladie se manifeste par une éruption cutanée sur le corps, une forte fièvre, des maux de tête, des vomissements, des nausées, des tensions dans les muscles occipitaux;
  • avec une tumeur de GM. En plus de la douleur croissante dans la tête et des nausées, il y a un manque de coordination, une vision floue, l'enfant est passif, capricieux, pâle, ne mange pas.

Comment aider un enfant

Pour réduire la gravité des maux de tête et des nausées, qui apparaissent périodiquement, il est nécessaire de rechercher la cause sous-jacente de la maladie. Pour ce faire, vous devez consulter un pédiatre, un neuropathologiste, un cardiologue, ce qui dépend des symptômes qui l'accompagnent.

Un comprimé de glycine aide. Si des symptômes d'intoxication sont présents, des sorbants sont prescrits. Les médicaments antipyrétiques aideront à ramener la température corporelle à des niveaux normaux. Avec un mal de tête, l'enfant peut recevoir du paracétamol (Paracetamol Baby, Panadol Baby, Eferalgan), il soulagera le mal de tête et fera baisser la température.

Il n'y a pas de traitement spécial pour les vomissements; le traitement est dirigé contre la maladie sous-jacente. Les vomissements ne doivent être arrêtés avec des médicaments que s'ils sont persistants. Les antiémétiques doivent être prescrits par un médecin. L'ibuprofène (Ibunorm, Ibufen D, Nurofen pour les enfants) soulagera les maux de tête et les nausées. Tous les médicaments doivent être administrés à la posologie prescrite par le médecin ou prescrite dans les instructions..

Dès que l'enfant se plaint de maux de tête et de nausées, il doit être couché et doté d'une paix émotionnelle. Il est recommandé de donner un verre d'eau tiède à boire, ce qui aidera à soulager le vasospasme. Il n'est pas conseillé de laisser un petit enfant seul, car si le vomi pénètre dans les voies respiratoires, une asphyxie ou une pneumonie est possible.

Les causes des maux de tête et des vomissements chez un enfant sont variées et peuvent être causées par une pathologie du tractus gastro-intestinal, des infections, des maladies du cerveau et des vaisseaux sanguins. Dans certains cas, le bébé a un fort mal de tête dû au stress émotionnel, à la fatigue. Le corps réagit au stress par un mal de tête accompagné de vomissements. Consulter un médecin si les vomissements sont sévères..

Maux de tête et vomissements chez un enfant

Les maux de tête et les nausées sont l'un des symptômes les plus courants de la maladie. Souvent, les enfants présentent également de tels signes. Cependant, la plupart des experts estiment que de tels signes se produisent plus souvent chez des organismes déjà adultes..

En pratique, les bébés éprouvent également des symptômes similaires. De tels signes indiquent la présence de différents types de processus pathologiques. Ils peuvent apparaître à la naissance ou devenir acquis, provoqués par des stimuli externes. En plus de cela, ces symptômes peuvent indiquer la présence d'une maladie grave qui doit être traitée d'urgence. Un aspect important de ce sujet est la cause exacte des maux de tête et des vomissements, ainsi que la façon de traiter correctement un enfant..

Les médecins identifient différentes causes de maladies chez les bébés.

(Vidéo: "Toast. Maux de tête chez les enfants.")

  1. Causes des maux de tête et des vomissements chez un enfant
  2. Premiers secours en cas de douleur à la tête et de vomissements chez un bébé
  3. Traitement des maux de tête et des vomissements chez un enfant
  4. Médecine traditionnelle dans la lutte contre les maux de tête et les vomissements chez un enfant

Causes des maux de tête et des vomissements chez un enfant

Les vomissements, accompagnés de douleurs à la tête, sont des symptômes assez fréquents. Dans certains cas, de tels symptômes peuvent survenir avec une augmentation de la température corporelle, des troubles du travail du tractus gastro-intestinal. Cependant, les maux de tête et les douves sont souvent les seuls signes d'un processus. Afin d'identifier le facteur provoquant et de commencer le traitement à temps, il est nécessaire de consulter un spécialiste. Il existe un grand nombre de raisons pour lesquelles le bébé peut ressentir des vomissements et des douleurs à la tête. Les facteurs de provocation les plus courants sont:

  • Blessure au crâne à la tête. Cette raison est la plus courante, car les enfants sont constamment en mouvement, se comportent mal, tombent, ce qui entraîne des blessures..
  • L'apparition d'une commotion cérébrale n'est pas exclue. En plus des maux de tête et des vomissements, il y a une pâleur de la peau, l'enfant est en sueur froide, il y a des bruits parasites dans les oreilles et peut s'évanouir pendant une courte période.
  • Les maladies de l'estomac peuvent également donner des symptômes similaires. Les douleurs sont chaotiques et se produisent à différents endroits. Des signes tels qu'une transpiration excessive, une pâleur de la peau apparaissent également.
  • La cause génétique est la migraine abdominale. Les signes sont périodiques. Souvent non nocif pour le corps.
  • Les tumeurs de différents types, les kystes, les néoplasmes purulents provoquent des maux de tête, créant une pression sur les tissus et le système vasculaire. En raison du lieu de leur apparition, des signes supplémentaires caractéristiques apparaissent sous la forme d'une violation du fonctionnement des organes sensoriels, de la fonction motrice, d'hallucinations, etc..

Il est impératif de consulter des spécialistes tels qu'un neurologue et un neurochirurgien. Grâce à un traitement opportun et correct, vous pouvez arrêter le développement de la maladie et guérir l'enfant. Les écoliers font pas moins d'un adulte par jour - 6 heures à l'école en cours, devoirs, cours supplémentaires, cercles, loisirs, sports - tout cela demande beaucoup d'énergie, et les vomissements avec maux de tête peuvent être le signe d'un surmenage banal. De plus, des charges émotionnelles et physiques en grande quantité peuvent également aggraver l'état de tout enfant..

Divers troubles du travail dans les systèmes corporels sont une raison importante de l'apparition de tels symptômes:

  • Échec du système digestif - signifie l'apparition d'un ulcère.
  • La violation du système vasculaire provoque l'apparition d'une dystonie végétative-vasculaire, l'apparition de caillots sanguins dans les vaisseaux sanguins, une diminution de la lumière des artères.
  • La perturbation des organes sensoriels donne également lieu à l'apparition des symptômes en question. Avec une mauvaise vision, en particulier la myopie ou l'hypermétropie, l'enfant se fatigue les yeux pour mieux voir. Ce phénomène apparaît souvent chez les écoliers qui subissent un stress constant en grand nombre et qui grandissent rapidement..

Séparément, il convient de souligner une raison telle qu'une maladie infectieuse. Elle peut survenir quel que soit l'âge et s'exprimer sous forme de vomissements et de céphalalgie. Ils apparaissent en raison d'une augmentation de l'intoxication dans le corps quelques heures après l'infection. Un certain nombre de ces maladies comprennent la rougeole, l'amygdalite, la pneumonie et d'autres maladies. De plus, la température de l'enfant peut atteindre 40 degrés. En règle générale, avec l'aide d'un médicament antipyrétique, la température diminue et la douleur diminue. Une situation plutôt dangereuse avec hyperthermie, des maux de tête surviennent dans les parties temporale et frontale. Les vomissements sont un signe d'inflammation dans le cerveau..

Avec de telles maladies graves sous forme d'encéphalite ou de méningite, des frissons, une faiblesse musculaire et des crampes peuvent également survenir. Elle s'accompagne aussi souvent d'un choc toxique pouvant entraîner la mort. Les symptômes courants, selon le produit provoquant l'intoxication, sont:

  • Nausée avec réflexe nauséeux;
  • Frissons corporels, température basse ou élevée;
  • Se sentir fatigué, faible et somnolent;
  • Douleur dans la région de la tête;
  • Maux d'estomac.

Dans tous les cas, il est nécessaire de consulter un spécialiste en présence de tels symptômes. Cela aidera à déterminer s'il s'agit d'une intoxication alimentaire courante ou du développement d'un processus pathologique ou inflammatoire grave dans le corps..

Premiers secours en cas de douleur à la tête et de vomissements chez un bébé

Si le bébé présente des symptômes tels que des douleurs dans la région de la tête accompagnées de vomissements, vous devez d'abord:

  • Offrez au bébé calme et silence;
  • La pièce ne doit pas être éclairée brillamment;
  • Maintenez le repos au lit et laissez l'enfant dormir le plus longtemps possible.

Si l'enfant est un peu plus âgé, il peut recevoir du paracétamol ou de l'ibuprofène. Les jus de fruits secs ou l'eau minérale sont excellents pour les nausées. Si l'état de l'enfant s'aggrave, vous devez:

  • Placez l'enfant dans une position telle que la tête soit plus haute que le corps et inclinée sur le côté;
  • Les vêtements doivent être déboutonnés pour que l'air puisse calmement recouvrir le corps;
  • Rincez la bouche de votre bébé à l'eau tiède;
  • Appelle une ambulance.

Traitement des maux de tête et des vomissements chez un enfant

Pour comprendre pourquoi l'enfant a des douleurs dans la région de la tête et des vomissements, les experts procèdent à un examen complet du corps. Avant d'établir un diagnostic précis, la fréquence des crises, la nature de la douleur et d'autres paramètres sont pris en compte. Les procédures les plus courantes et les plus courantes comprennent:

  • Radiographie de la boîte crânienne;
  • IRM du cerveau;
  • Électroencéphalogramme;
  • Échographie Doppler du système vasculaire dans la région de la tête.

De plus, le médecin traitant peut envoyer pour examen à un oto-rhino-laryngologiste ou un ophtalmologiste. Si un enfant a des états dépressifs, il est nécessaire de consulter un psychothérapeute. Grâce aux analyses et aux résultats obtenus, le thérapeute peut choisir le traitement le plus approprié. Tout d'abord, l'enfant présentant les symptômes considérés doit recevoir du paracétamol, car l'acide acétylsalicylique et les médicaments qui en contiennent ont des conséquences négatives pour l'organisme encore immature et augmentent le risque de syndrome de Reye.

Conditionnellement, le traitement peut être divisé en plusieurs groupes de médicaments qui combattent les maux de tête et les vomissements chez un enfant. Les bêta-bloquants ont récemment commencé à être utilisés pour soulager la douleur à la tête. Cependant, il est encore nécessaire de prendre en compte l'état du système cardiovasculaire afin de ne pas exposer le corps à des perturbations dans le travail du cœur. Les experts recommandent de prendre de la dihydroergotamine. Sa posologie est progressivement augmentée sur une période de 2-3 mois. N'oubliez pas les manifestations possibles d'effets secondaires sous forme de nausées, d'allergies cutanées, etc. Dans le même temps, il est assez important de se rappeler que le médicament doit être sous la forme d'un suppositoire, surtout si l'enfant vomit.

Le traitement médicamenteux doit être initial et basique afin de faire face rapidement aux facteurs provoquants. Quelle que soit la situation, avec les médicaments, il est recommandé de s'engager en plus dans un entraînement Jacobsen autogène afin de détendre progressivement les muscles.

En cas d'urgence, l'enfant doit d'abord prendre:

  • Médicament contenant de l'analgine. Ces médicaments comprennent le paracétamol. Lisez attentivement les instructions avant de prendre.
  • L'acide acétylsalicylique ne peut être administré aux enfants que sous forme de comprimés «effervescents» qui se dissolvent. Dosage par jour: environ 4 comprimés. L'asthme, les maladies gastro-intestinales peuvent survenir sous la forme d'effets secondaires.
  • Dompéridone. Il aide à améliorer le fonctionnement du tractus gastro-intestinal, améliore le processus de résorption. Les effets secondaires comprennent des troubles de la coordination extrapyramidale.
  • Médicaments qui arrêtent les vomissements. Ceux-ci incluent Diemenhydrate. Suivez attentivement les instructions. Parmi les effets secondaires, seule augmentation de la fatigue.

(Vidéo: "Pourquoi l'enfant a-t-il souvent mal à la tête? Docteur Komarovsky | Question au médecin")

Si le traitement dure une période assez longue, il est recommandé de prendre les médicaments suivants:

  • Bêta-bloquant. Peut provoquer un rythme cardiaque irrégulier. Au début du rendez-vous, il vaut la peine de subir un examen pour le travail du système cardiovasculaire.
  • Préparations contenant de l'acide acétylsalicylique.
  • Un médicament efficace est la dihydroergotamine. Ses effets secondaires incluent une sensation de nausée, de vomissements, de parsthésie, d'allergies sous forme d'éruptions cutanées sur la peau..
  • Médicaments à effet anticonvulsivant. Ce groupe comprend la carbamazépine ou la phénytoïne.

Souvent, avec un traitement opportun et correct, l'enfant récupère rapidement.

Médecine traditionnelle dans la lutte contre les maux de tête et les vomissements chez un enfant

L'un des meilleurs moyens de soulager les maux de tête et les vomissements d'un enfant sans recourir à des médicaments est de prendre un bain de pieds chaud ou une douche de contraste. De plus, il est nécessaire de masser la tête, de la partie frontale à l'arrière de la tête, selon plusieurs approches. Plus loin de la couronne aux oreilles, de la couronne à l'arrière de la tête, atteignant la colonne cervicale.

Une compresse à l'avant ou à l'arrière de la tête est un excellent remède. Pour ce faire, vous devez utiliser une grande feuille de chou, de bardane, de lilas ordinaire à choisir. De plus, il est recommandé d'utiliser des décoctions et des teintures à base d'origan, de mélisse, de menthe, d'églantier, de plantain, d'ortie, de branches de romarin sauvage. Afin de préparer un bouillon médicinal, vous devez prendre quelques grandes cuillères d'herbes spécifiques et infuser avec de l'eau bouillante, puis prendre plusieurs grandes cuillères avant les repas.

L'un des remèdes les plus efficaces et les plus éprouvés pour ces symptômes est un mélange d'œufs frais et de lait bouilli. La solution doit être bu rapidement. Répéter l'utilisation pendant plusieurs jours.

Maux de tête et vomissements chez un enfant: causes, traitement et prévention

Les enfants sont impuissants sans les soins parentaux. Le bébé ne peut pas toujours parler des problèmes de santé survenus. Dans les situations où l'enfant a non seulement mal à la tête, mais aussi vomit, il est nécessaire d'être vigilant. Il est difficile de déterminer immédiatement si cette condition est causée par une maladie grave ou si les raisons ne sont pas si dangereuses.

Causes d'un mal de tête avec nausée

Le syndrome de la douleur chez les bébés survient pour diverses raisons. Les plus courants sont:

  • Céphalée de tension. Les raisons sont des conditions stressantes, un surmenage neuropsychique et physique. En plus de l'émotion, la surmenage musculaire a le même effet, associée à des postures inconfortables pendant une longue période, à une position infructueuse pendant le sommeil. Restriction des mouvements des muscles du visage, le cou perturbe la circulation sanguine, ce qui entraîne une hypoxie cérébrale, provoquant une céphalalgie.
  • Chaleur ou insolation. Les vomissements chez un enfant souffrant du syndrome de la douleur se produisent en raison d'une forte expansion des vaisseaux du corps, du cerveau. Le corps ne supporte pas la thermorégulation, comprend des mécanismes de protection.
  • Intoxication alimentaire. Un contrôle insuffisant de la nutrition d'un enfant conduit au fait que les bébés ne tirent pas dans la bouche ce qui est bénéfique. La condition est aiguë, mais avec une assistance opportune, elle passe sans conséquences.
  • Maladies infectieuses, infections virales. La céphalalgie associée à des nausées est caractéristique de la période fébrile de la maladie. Associé à la réponse du corps à une intoxication sévère.
  • Maladies somatiques en violation d'un régime alimentaire rationnel, gastrite, diabète sucré. Les vomissements s'accompagnent d'un léger syndrome douloureux.
  • Pathologies chirurgicales aiguës - inflammation de l'appendice, hernie, péritonite.

Maladies qui causent des douleurs et des vomissements chez les bébés

Un mal de tête et des vomissements qui surviennent chez un enfant indiquent souvent le développement d'une pathologie grave.

Migraine

Une condition pathologique avec douleur qui n'a pas de cause organique est appelée migraine. Selon les statistiques, les femmes sont plus susceptibles de souffrir. Elle se caractérise par l'apparition de douleurs lancinantes localisées d'un côté. Il s'écoule en plusieurs phases.

  • Prodromal. L'enfant est irritable, pleurnichant. Le régime de sommeil et de repos est perturbé, la perception douloureuse de la lumière et du bruit augmente.
  • Aura. L'enfant commence à voir différentes lignes, pointe devant lui, voit double dans ses yeux, sa vision est partiellement perdue. La parole devient lente, les mots sont difficiles à distinguer, les lettres sont confuses.
  • Douloureux. Apparaît une heure après la fin de l'aura. L'attaque peut durer jusqu'à plusieurs jours. Est accompagné de nausées.
  • Résolution. Après la disparition du syndrome douloureux, l'enfant s'endort.
  • Récupération. L'enfant reprend ses esprits en une journée, il y a une augmentation de la miction.

Polio

Une infection virale affectant les bébés. Le virion pénètre par les gouttelettes en suspension dans l'air, affectant le cerveau et la moelle épinière. Les nourrissons ont de graves maux de tête, des vomissements et de la fièvre. Les muscles du cou et du dos sont plus toniques. La température élevée dure environ trois jours. Les conséquences sont dangereuses - vingt-cinq pour cent des patients souffrent d'un handicap dû à une paralysie, une parésie. Si l'enfant est vacciné par âge, il n'y a pas lieu de craindre cette infection - le calendrier des vaccinations de routine commence à partir de trois mois.

Encéphalite

Inflammation du cerveau causée par des virus, des microbes. L'infection se produit par contact - avec une personne malade, par des piqûres d'insectes, par des gouttelettes en suspension dans l'air. Les symptômes de la lésion sont similaires pour tout le groupe de pathologies..

  • Céphalalgie éclatante.
  • Muscles, douleurs osseuses.
  • Vomissements qui ne soulagent pas.
  • Fièvre jusqu'à quarante degrés.
  • Syndrome convulsif.
  • Contractions musculaires involontaires.
  • Trouble musculaire provoquant strabisme, vision double, paupières tombantes.

L'état du bébé atteint de telles maladies est grave, accompagné de céphalalgie, de vomissements répétés.

Une tumeur cérébrale

Néoplasmes intracrâniens se développant à l'intérieur ou à l'extérieur du cerveau.

  • Douleur éclatante, survient après le sommeil, lors de la tension de la presse abdominale, de la flexion.
  • Diminution de la mémoire, de l'attention.
  • Troubles de la parole.
  • Perte de poids, perte d'appétit.
  • Vomissements récurrents.
  • Diminution de la coordination des mouvements.

Les néoplasmes ont tendance à se développer. La récupération indépendante du bébé est impossible, une assistance médicale est nécessaire.

Augmentation de la pression intracrânienne

L'augmentation de la pression intracrânienne est causée par diverses pathologies cérébrales. Le diagnostic est posé lors d'un examen échographique. Manifesté par des signes.

  • Anxiété le soir, la nuit.
  • Augmenter la taille du crâne.
  • Régurgitation abondante.
  • Réseau veineux élargi sous le cuir chevelu.
  • Ralentissement du développement.

Commotion cérébrale

Les blessures à la tête sont courantes chez le tout-petit actif. L'enfant peut ne pas se souvenir indépendamment du fait d'une chute, d'un coup. Le diagnostic est posé sur la base de la douleur, des vomissements répétés. Les symptômes comprennent une perte de conscience à court terme, une amnésie partielle.

Déshydratation

La perte de liquide sans reconstitution provoque un malaise, des vomissements, aggravant le tableau clinique. L'enfant pleure des larmes sèches, capricieuses, léthargiques. Au fil du temps, un tremblement des membres apparaît, un syndrome convulsif. Une déshydratation prolongée est fatale.

Maladies de l'estomac et de l'intestin

Les lésions du tractus gastro-intestinal surviennent après la pénétration de virus, bactéries, parasites.

Les infections

L'agent causal est la salmonelle, la shigella, l'escherichia. Accompagné de fièvre, de manifestations dyspeptiques, de symptômes d'intoxication.

Infections virales

Les agents responsables sont les rotavirus, les entérovirus, les norovirus. Apparition aiguë, se manifestant par de la fièvre, une intoxication sévère, des nausées, de la diarrhée. Ajout de signes de déshydratation, maux de tête.

Image clinique

En cas de maux de tête et de vomissements chez un petit enfant, le tableau clinique est déterminé par les symptômes qui l'accompagnent. La présence de diarrhée indique des dommages au tractus gastro-intestinal, des convulsions - à propos de la pathologie cérébrale, des larmes sèches - à propos de la déshydratation. Le diagnostic exact est établi par le pédiatre.

Premiers soins pour les maux de tête et les vomissements

  1. Fournir un accès gratuit à l'oxygène.
  2. Couchez le petit sur le côté pour éviter les régurgitations - étouffement avec du vomi.
  3. Essuyez avec un chiffon humide, appliquez une compresse froide sur le front.
  4. Appeler un médecin à domicile.
  5. Avant l'arrivée du médecin, buvez en fraction avec de l'eau bouillie ou de l'eau minérale plate.
  6. Pour soulager la douleur, l'hyperthermie, donnez Nurofen.

La prévention

La structure des événements est la suivante.

  • Régime quotidien strict avec activité physique obligatoire, promenades.
  • Vaccinations par âge.
  • Formation en hygiène, traitement thermique des aliments.
  • Régime.
  • Ambiance familiale et conviviale.

Quand avez-vous besoin de voir un médecin immédiatement??

L'enfant est soudainement devenu inactif, pâle, une température élevée a augmenté. Si vous avez des plaintes de douleur accompagnées de vomissements, appelez immédiatement une ambulance ou un pédiatre local.

La douleur est un signal du corps que des problèmes existent. Si le syndrome douloureux s'accompagne de vomissements, même un seul cas nécessite une surveillance médicale. La santé de l'enfant dépend de notre attention.

Maux de tête chez un enfant de 4 ans: causes, prévention, soins d'urgence

Maux de tête chez un enfant de 9 ans: causes, diagnostic, premiers soins

Maux de tête chez un enfant de 10 ans: causes, traitement, prévention

L'enfant a une température de 38-39, des maux de tête et des maux d'estomac: causes, diagnostic, traitement

Le front d'un enfant fait mal: causes, diagnostic, traitement

À quel point un mal de tête et des vomissements sont-ils dangereux chez un enfant? Que faire?

Un enfant en bonne santé est le plus grand bonheur des parents. Malheureusement, tous les enfants tombent parfois malades. La plupart des maladies infantiles sont faciles et sans conséquences. Cependant, il y a ceux dans lesquels des soins médicaux intempestifs peuvent coûter la vie à un petit patient. Par conséquent, les parents doivent bien connaître les symptômes dangereux afin d'agir clairement et correctement dans une situation critique..

  1. Les raisons pour lesquelles la tête fait mal
  2. Migraine
  3. Maladies virales
  4. Commotions cérébrales et traumatismes crâniens
  5. Tumeurs du cerveau
  6. Déshydratation
  7. Méningite
  8. Maladies de l'estomac et de l'intestin
  9. Encéphalite
  10. Empoisonnement
  11. Polio
  12. Comment fournir les premiers soins
  13. La prévention des maladies

Les raisons pour lesquelles la tête fait mal

Si un enfant a mal à la tête, cela peut alarmer les parents, cependant, seulement dans 20% des cas, selon les statistiques, cette maladie a des raisons graves.

Lorsque le vomissement rejoint le mal de tête, l'enfant doit être montré au médecin..

Peut-être que le bébé est simplement surchargé de travail ou qu'il marche au soleil depuis longtemps, mais il existe également des maladies très graves avec de tels symptômes..

Migraine

Non seulement les femmes en âge de procréer souffrent de migraines, mais parfois cette attaque est héréditaire et se manifeste chez un enfant. Si la puberté n'est pas encore arrivée, la migraine se manifeste quel que soit le sexe.

Référence. Il existe des données statistiques selon lesquelles environ 5% de la population infantile souffre de migraine..

La migraine est caractérisée par une douleur lancinante aiguë de l'un des hémisphères. Lors de la prochaine attaque, la tête peut faire mal de l'autre côté. La douleur est concentrée au niveau des tempes et du front. Lors d'une attaque, il est difficile pour un enfant de tolérer les sons et les odeurs durs, la lumière vive et peut également avoir des nausées. De plus, en cas de vomissements, le patient devient plus facile, parvient à s'endormir.

Maladies virales

Lorsque des infections virales (ARVI, grippe, etc.) sont affectées, une intoxication du corps se produit. En conséquence, des maux de tête et des vomissements surviennent. Les déchets d'agents pathogènes pénètrent dans la circulation sanguine de l'enfant et provoquent une détérioration de l'état de santé général. Dans le même temps, la température corporelle augmente généralement, l'appétit disparaît, l'enfant se sent faible et inconfortable. Dans ce cas, vous ne pouvez vous débarrasser des symptômes désagréables qu'en détruisant les agents pathogènes.

Commotions cérébrales et traumatismes crâniens

Les enfants, en raison de leur activité, ont souvent des blessures, y compris des blessures à la tête.

Il est clair que cela ne fonctionnera pas pour protéger le bébé de toutes les bosses et abrasions, mais s'il se cogne la tête, cela nécessite une certaine attention..

Si un enfant se cogne la tête et s'évanouit soudainement, une ambulance doit être appelée immédiatement.

Il se peut que des plaintes de mauvaise santé apparaissent quelques heures après la chute. Des maux de tête au site d'impact, des nausées et des vomissements, des acouphènes, des douleurs lors du déplacement des pupilles et un manque d'appétit peuvent tous être des signes d'une commotion cérébrale. L'enfant doit être examiné par un médecin.

Tumeurs du cerveau

La formation et la croissance de cellules anormales dans le cerveau est l'un des types d'oncologie les plus courants chez l'enfant (environ 15 à 20% de tous les cas). Un diagnostic opportun et un traitement correctement choisi sont la base d'un résultat favorable pour la vie d'un enfant..

Important. Même les tumeurs bénignes, en se développant, pressent le tissu cérébral, perturbant la circulation sanguine, ce qui entraîne de graves déficiences (problèmes d'audition, de vision, de coordination, de changements mentaux, etc.).

Il existe un certain nombre de fonctionnalités qui devraient alerter les parents:

  1. Des maux de tête périodiques surviennent la nuit et le matin;
  2. Les vomissements commencent soudainement, dans une fontaine;
  3. La coordination des mouvements est altérée, la démarche devient incertaine;
  4. La vision peut se détériorer;
  5. L'enfant devient nerveux, capricieux;
  6. Une perte de poids est observée.

L'un des symptômes ci-dessus est la raison d'une visite obligatoire chez le médecin et d'un examen plus approfondi.

Déshydratation

La carence en liquide dans le corps est une condition très dangereuse qui entraîne une perturbation des processus métaboliques.

Si des mesures appropriées ne sont pas prises, à un certain stade, les violations deviennent irréversibles et peuvent entraîner la mort..

Les signes suivants indiquent que l'enfant a commencé à se déshydrater:

  1. Mictions peu fréquentes, l'urine a une couleur sombre et une odeur piquante;
  2. Pleurer sans larmes;
  3. Sécheresse de la langue, de la bouche;
  4. Rétraction de la fontanelle chez les enfants de moins d'un an;
  5. Pas de transpiration;
  6. Léthargie, somnolence.

Dans une telle situation, vous devez agir de toute urgence sans attendre un médecin. Le médicament le plus célèbre pour la réhydratation - Rehydron, doit être dans l'armoire à pharmacie à domicile. Vous pouvez préparer la solution vous-même. Pour 1 litre d'eau bouillie, vous aurez besoin de:

  1. Une demi-cuillère à café de sel;
  2. Une demi-cuillère à café de bicarbonate de soude;
  3. 4 cuillères à soupe de sucre;
  4. 1/2 cuillère à café de chlorure de sodium.

Afin de ne pas provoquer davantage de vomissements, le bébé doit être arrosé en petites portions, mais très souvent. Dans les cas graves, utilisez un compte-gouttes.

Méningite

Inflammation de la muqueuse du cerveau - un diagnostic terrible.

Même si le traitement est commencé à temps, personne ne peut donner de garanties de guérison..

Cependant, la probabilité d'un résultat favorable sera beaucoup plus élevée que dans le cas d'un moment manqué..

Par conséquent, chaque parent doit connaître les symptômes caractéristiques de la méningite:

  1. L'enfant a un tel mal de tête qu'il a même peur de bouger pour ne pas le renforcer;
  2. L'enfant vomit constamment abondamment, mais son état ne s'améliore pas;
  3. Le tonus des muscles occipitaux est augmenté;
  4. Le bébé adopte une posture caractéristique: tête renversée en arrière et genoux repliés vers la poitrine;
  5. Au stade initial de la maladie, une éruption cutanée caractéristique apparaît déjà;
  6. Si la maladie progresse, il y a confusion..

Au moindre soupçon de méningite, des mesures doivent être prises rapidement. L'enfant doit être transporté d'urgence à l'hôpital pour un examen hospitalier et, si nécessaire, un traitement complet.

Maladies de l'estomac et de l'intestin

Si un enfant se plaint de douleurs abdominales, de ballonnements, de selles molles et de diarrhée, l'infection est plus probable dans le tractus gastro-intestinal. Dans ce cas, le patient peut également souffrir de maux de tête, de nausées et de vomissements. Souvent, dans de tels cas, la température corporelle augmente. Si vous ne fournissez pas de soins médicaux adéquats à temps, les conséquences peuvent être graves.

Encéphalite

Une autre des maladies extrêmement dangereuses dans lesquelles un enfant a mal à la tête et vomit est l'inflammation de la substance cérébrale. Cette condition dangereuse survient le plus souvent chez les enfants. La barrière hémato-encéphalique ne s'est pas encore formée dans leur corps et l'infection peut facilement pénétrer dans le cerveau.

Important! L'encéphalite peut se manifester comme une complication après une infection virale, la soi-disant encéphalite secondaire. Malgré le tableau clinique aigu, le résultat, dans ce cas, est presque toujours favorable..

Les symptômes suivants sont caractéristiques de l'encéphalite:

  1. Il y a une forte intoxication du corps, la température corporelle monte, parfois jusqu'à 41 ° C;
  2. Les maux de tête sévères ne sont pas soulagés par les analgésiques;
  3. Des vomissements fréquents se produisent sans troubles gastro-intestinaux, n'apportent pas de soulagement;
  4. La conscience est altérée, des hallucinations visuelles et auditives peuvent survenir;
  5. La coordination est altérée, des crises peuvent commencer.

Si l'enfant ne reçoit pas de soins médicaux en temps opportun, il peut tomber dans le coma. La principale méthode de diagnostic de l'encéphalite est la ponction lombaire, qui vous permet de déterminer les causes de la maladie et de commencer un traitement efficace..

Empoisonnement

Des maux de tête persistants et des vomissements abondants peuvent résulter d'une intoxication alimentaire ou d'une toxicité.

Une fois le poison entré dans le corps, le tableau clinique se développe rapidement:

  1. La nausée;
  2. Vomissement;
  3. Douleur abdominale;
  4. La température peut augmenter;
  5. L'appétit disparaît.

Le mal de tête apparaît comme une réponse du corps à l'action de substances toxiques. La caractéristique de cette condition est que les vomissements apportent un soulagement, donc le lavage gastrique est la meilleure méthode de premiers soins..

Polio

Une maladie infectieuse extrêmement grave et contagieuse qui touche les enfants de moins de 6 ans. En plus du fait que l'enfant a mal à la tête, la température augmente également, il y a mal de gorge, toux, sécrétion de mucus par le nez, faiblesse, léthargie. L'assistance médicale doit être fournie d'urgence et intégralement.

Référence. Le taux de mortalité par poliomyélite est de 14%. Les enfants survivants sont souvent handicapés.

Comment fournir les premiers soins

Les maux de tête associés à des vomissements sont des symptômes alarmants qui nécessitent un examen obligatoire par un médecin.

L'enfant doit être montré à un pédiatre qui, si nécessaire, le référera à un spécialiste étroit.

Si l'état du patient est grave, il est nécessaire d'appeler une ambulance.

Avant de fournir une assistance médicale, vous devez:

  1. Fournir au patient un repos au lit;
  2. Posez-le sur le côté pour qu'il ne s'étouffe pas avec du vomi;
  3. Boire abondamment en évitant la déshydratation;
  4. Fournir de l'air frais si possible;
  5. Élimine les lumières vives, les sons durs et autres irritants;
  6. À des températures élevées, donner un antipyrétique au paracétamol et / ou à l'ibuprofène pour les enfants;
  7. Si l'enfant est clairement empoisonné, un lavage gastrique doit être effectué le plus tôt possible afin que les substances toxiques n'aient pas le temps de pénétrer dans la circulation sanguine..

Ne donnez pas d'antibiotiques, d'analgésiques et d'anti-inflammatoires jusqu'à ce qu'un médecin soit consulté. Tant que le diagnostic n'a pas été clarifié, il faut également s'abstenir d'utiliser des remèdes populaires..

La prévention des maladies

Compte tenu de la gravité de ces symptômes, tout parent comprend que toutes les mesures possibles doivent être prises pour prévenir leurs causes..

Ce qui peut et doit être fait:

  1. Assurer une vaccination rapide contre la poliomyélite et les maladies virales qui sont dangereuses pour leurs complications (rougeole, rubéole, varicelle, grippe, etc.);
  2. Fournir à l'enfant des aliments sains et nutritifs;
  3. Protégez les enfants du contact avec des substances toxiques et, pour les enfants plus âgés, instruisez et expliquez le danger que des substances toxiques pénètrent dans le corps;
  4. Surveiller la routine quotidienne et l'activité de l'enfant afin d'éviter le surmenage, les blessures et autres problèmes;
  5. Maintenez un régime de boisson, évitez la déshydratation;
  6. Apprenez à un enfant à observer les règles et règlements d'hygiène personnelle, ce qui constituera une excellente prévention des maladies infectieuses.

Bien sûr, il est impossible d'éviter tous les troubles associés à la maladie des enfants. Mais les parents peuvent réduire le risque de situations dangereuses. Même en ne prenant que les mesures les plus nécessaires, vous pouvez sauver votre bébé de maladies graves.

Vous ne devez jamais négliger l'aide médicale et vous fier uniquement à votre propre expérience et connaissances. En cas de maladie d'un enfant, il vaut toujours mieux jouer la sécurité et le montrer à un spécialiste.