Principal > Pression

Maux de tête par derrière: causes et types de pathologie, traitement de la douleur

Le principal Maux de tête et migraines Douleur à l'arrière de la tête Maux de tête par derrière: causes et types de pathologies, traitement de la douleur

Avoir des douleurs à l'arrière de la tête est un problème qui ne doit pas être sous-estimé. Les causes des sensations désagréables peuvent résider dans des maladies et des conditions pathogènes. Le syndrome de la douleur est souvent accompagné de nausées, de vomissements, d'hypersensibilité aux facteurs externes. Pour éviter le développement de complications dangereuses, il est nécessaire d'avoir une idée de l'étiologie des processus pathologiques, de leurs types, ainsi que des méthodes modernes de diagnostic, de traitement et de prévention..

Causes des maux de tête au dos

Dans la plupart des cas, une gêne à l'arrière de la tête se développe en raison d'une fatigue chronique. De plus, la pathologie peut être observée en présence d'un certain nombre de facteurs, dont les principaux sont:

  • spasme ou expansion de la lumière des vaisseaux cérébraux;
  • intoxication des méninges par diverses substances chimiques et toxiques;
  • augmentation de la pression sanguine ou intracrânienne;
  • dommages au corps par des agents d'étiologie virale et bactérienne;
  • surmenage des fibres musculaires;
  • Troubles métaboliques;
  • stress fréquent, dépression, stress émotionnel;
  • déshydratation;
  • chaleur et insolation;
  • blessure au crâne.

Parmi les facteurs de provocation, les plus courants sont l'augmentation de la pression artérielle, l'insomnie et l'augmentation de la météorosensibilité..

De plus, le tabagisme et la consommation fréquente d'alcool peuvent entraîner des douleurs à l'arrière de la tête..

Maladies possibles

Les causes de la douleur à l'arrière de la tête comprennent également des maladies pouvant entraîner le développement d'un syndrome pathologique. Parmi eux, les plus courants sont:

  • maladies de la colonne cervicale;
  • pathologie du cerveau, du cervelet, du pons, des reins et des glandes surrénales;
  • maladies accompagnées d'une augmentation des indicateurs de pression intracrânienne;
  • lésions de l'appareil musculaire du cou;
  • troubles de la régulation du tonus des vaisseaux sanguins;
  • arthrose, arthrite;
  • myosite;
  • myogélose;
  • spondylose, spondylarthrite;
  • migraine;
  • névralgie du nerf occipital;
  • déséquilibres hormonaux;
  • troubles du travail du système musculo-squelettique.

L'hypertension est l'une des causes les plus courantes du développement de la pathologie. Elle s'accompagne de nausées, de vomissements possibles, de fièvre, d'hyperémie de la peau du visage et de douleurs à la gauche du sternum. Cette maladie est le plus souvent notée en présence des facteurs suivants:

  • plus de 45 ans;
  • surpoids;
  • usage systématique de boissons alcoolisées;
  • antécédents d'accident vasculaire cérébral ou de crise cardiaque.

L'ostéochondrose de la colonne cervicale est la deuxième cause la plus courante de douleur à l'arrière de la tête. La maladie est caractérisée par une malnutrition du disque intervertébral, à la suite de laquelle il est effacé, et son composant amortisseur est déplacé avec une autre sortie dans la lumière du canal rachidien. À la place du disque aminci, se forment des ostéophytes capables de violer ou d'endommager les structures nerveuses qui alimentent les tissus de la tête et du cou..

La migraine cervicale est une condition dans laquelle les vertèbres compriment les nerfs près de l'artère vertébrale.

La spondylose cervicale est une pathologie dans laquelle il y a un amincissement des parties latérales et antérieures de la colonne vertébrale. En plus de la douleur à l'arrière de la tête, la maladie se manifeste par une mobilité réduite dans le cou, un syndrome douloureux accru lors de l'inclinaison et de la rotation de la tête, ainsi que des problèmes de sommeil..

La spondylarthrite se développe à la suite de lésions des vertèbres cervicales par des agents bactériens. En conséquence, la colonne vertébrale succombe à des processus de déformation, dans lesquels le faisceau neurovasculaire est comprimé. La maladie se manifeste par un engourdissement local de la peau, une augmentation de la température corporelle, une faiblesse générale, ainsi que des difficultés dans les mouvements du cou.

De plus, la cause de l'inconfort dans la région occipitale peut être un syndrome de lésion du système artériel vertébrobasilaire. Ceci s'accompagne d'un certain nombre de symptômes cliniques, notamment:

  • mal de tête de derrière vers la gauche ou la droite;
  • perte de champs visuels;
  • strabisme;
  • anisocorie;
  • asymétrie du visage;
  • troubles de la coordination des mouvements;
  • étourdissements fréquents;
  • dysphagie;
  • nausées Vomissements;
  • augmentation de la transpiration.

La myogélose peut également entraîner des douleurs à l'arrière de la tête. Parmi les facteurs provoquant le développement de la maladie, les plus courants sont:

  • brouillons;
  • stress;
  • dormir dans une position inconfortable;
  • mode de vie passif.

La maladie s'accompagne de douleurs au cou et à l'arrière de la tête, qui irradient vers le dos et la ceinture scapulaire supérieure. De plus, les patients peuvent souvent avoir des étourdissements..

La myosite est une inflammation des fibres musculaires du cou, qui dans la plupart des cas est bilatérale. La maladie est diagnostiquée sur la base de la douleur résultant du mouvement de la tête et s'étendant à l'arrière de la tête et de la ceinture scapulaire supérieure.

La névralgie du nerf occipital survient lorsque les fibres de cette structure sont endommagées. Cela peut entraîner de l'arthrose, la goutte, une tension constante des muscles cervicaux, des néoplasmes bénins et malins, des maladies inflammatoires des tissus mous du cou et de la tête, diverses blessures, ainsi que le diabète sucré insulino-dépendant.

La douleur associée à la névralgie ressemble à des chocs infligés aux orbites, à la mâchoire inférieure, au cou et aux oreilles. Les patients décrivent cela comme un syndrome de douleur sévère et lancinante. Il peut survenir d'un côté ou des deux côtés et s'intensifier lors des mouvements du cou.

Une augmentation de la pression intracrânienne se développe avec une hypoxie, un traumatisme cranio-cérébral, une altération du débit veineux, des formations bénignes et malignes, une méningite, une pression artérielle basse, une hydrocéphalie et une hémorragie sous-arachnoïdienne. En plus de la douleur à l'arrière de la tête, les symptômes de la pathologie sont:

  • nausées, vomissements possibles;
  • transpiration excessive;
  • hyperesthésie aux facteurs externes;
  • palpitations;
  • faiblesse, fatigue;
  • météosensibilité;
  • irritabilité, nervosité.

Les maladies de l'articulation temporo-mandibulaire s'accompagnent également de la présence de douleurs à l'arrière de la tête. Habituellement, la douleur est unilatérale, irradiant vers l'oreille ou la couronne. Ils commencent le jour et s'intensifient le soir. Dans ce cas, dans la zone de l'articulation touchée, un clic ou un craquement peut être ressenti.

Variétés de maux de tête à l'arrière de la tête

Le syndrome de la douleur dans l'occiput est divisé en 6 types, qui dépendent de la cause du développement des troubles. Ceux-ci incluent les types de pathologie suivants:

  • vasomoteur;
  • vasculaire;
  • infectieux toxique;
  • maux de tête de tension;
  • neurologique;
  • liquorodynamique.

La douleur vasomotrice est souvent associée à une tension musculaire. La douleur est généralement d'intensité légère à modérée. Les patients notent une sensation de tiraillement de la tête, des muscles du cou raides. Ce type de pathologie est dans la plupart des cas causé par un stress émotionnel et des troubles mentaux..

Des douleurs vasculaires à l'arrière de la tête sont observées en raison de spasmes constants ou d'un rétrécissement des vaisseaux cérébraux. Le syndrome douloureux s'accompagne d'une pulsation caractéristique et d'une sensation de compression. Cette forme de maladie est notée avec des migraines, un épuisement du corps ou une dystonie végétative. En raison de la violation du tonus vasculaire, il y a une violation de l'apport d'oxygène au tissu cérébral, ce qui contribue au développement de l'hypoxie.

La forme infectieuse-toxique de la maladie est caractérisée par une intensité progressive. Dans les premiers stades, le syndrome douloureux est localisé dans une zone limitée, mais au fil du temps, il se propage à toute la tête. Son développement est dû à l'influence négative d'agents pathogènes d'étiologie bactérienne ou virale, ainsi qu'à l'empoisonnement du corps.

Les douleurs de tension sont notées avec une surcharge physique ou émotionnelle. Ils s'accompagnent d'une sensation de compression de la tête, de pulsations et d'irradiation aux structures voisines..

La douleur neurologique est la réponse des nerfs enflammés à des facteurs externes. Les patients se plaignent d'un syndrome douloureux intense de localisation limitée. Ils ont également un lumbago dans les orbites, les mâchoires, les oreilles lorsqu'ils effectuent des mouvements, éternuent, toussent ou mangent..

Une diminution ou une augmentation du niveau de liquide céphalo-rachidien entraîne des douleurs à l'arrière de la tête. Les kystes, l'hydrocéphalie, le débit veineux altéré, les néoplasmes oncologiques, ainsi que les pathologies des méninges sont à l'origine du développement de la douleur dans le LCR..

Diagnostique

Si vous ressentez une gêne à l'arrière de la tête, il est important de savoir pourquoi la tête vous fait mal par derrière. À cette fin, le médecin peut prescrire un certain nombre de méthodes de diagnostic instrumentales et de laboratoire, parmi lesquelles, dans ce cas, les plus efficaces sont:

  • test sanguin général et biochimique;
  • analyse clinique de l'urine;
  • Échographie Doppler des vaisseaux de la tête et du cou;
  • Radiographie de la cavité crânienne et de l'articulation temporo-mandibulaire;
  • imagerie par résonance magnétique et calculée.

Traitement

Pour éliminer la douleur à l'arrière de la tête, des méthodes de traitement conservatrices sont utilisées. Ceux-ci inclus:

  • traitement médical;
  • portant un collier Shants;
  • médecine douce.

Drogues

L'utilisation de médicaments vous permet d'influencer la cause de la douleur, ainsi que de réduire la gravité de la douleur lors des crises. A cet effet, le médecin traitant peut prescrire:

  1. Médicaments anti-inflammatoires. Parmi eux, les plus efficaces sont l'ibuprofène, le célécoxib, le kétoprofène, la dexaméthasone, la prednisolone.
  2. Médicaments antibactériens. Pour le traitement des processus infectieux, l'azithromycine, la tétracycline, le céfuroxime, la doxycycline sont utilisés.
  3. Relaxants musculaires. S'il est nécessaire de soulager les spasmes des fibres musculaires du cou, utilisez Baclofen, Midocalm, Sirdalud.
  4. Chondroprotecteurs. Ce groupe de remèdes est efficace en présence de problèmes de colonne vertébrale, dont les structures pincent les fibres nerveuses. Dans ce cas, il est recommandé d'utiliser Chondroïtine, Alflutop et Teraflex.
  5. Anti-douleurs. Le soulagement de la douleur aiguë est assuré par Dexalgin, Ketanov, Amidopyrine ou Sulindak.

Collier Shants, à quoi ça sert?

L'utilisation de ce dispositif permet de réduire considérablement la charge sur l'appareil musculaire du cou. En conséquence, la douleur à l'arrière de la tête est arrêtée. Souvent, les médecins prescrivent le port d'un collier Shants après une intervention chirurgicale ou des blessures de la colonne cervicale. Il est capable de corriger la posture et de fixer solidement le cou dans la position souhaitée.

ethnoscience

Les recettes de médecine alternative sont utilisées en conjonction avec la prise de médicaments et uniquement après autorisation du médecin traitant. Les traitements les plus efficaces contre la douleur occipitale sont:

  1. Huile de lavande. Pour préparer le produit, vous devez dissoudre 1 cuillère à café d'huile dans 3 tasses d'eau bouillante. L'inhalation doit être effectuée pendant au moins 15 minutes. Il peut également être utilisé pour masser les tempes avec de la mélisse.
  2. Vinaigre de pomme. Ce remède possède un certain nombre de propriétés médicinales dans le traitement des douleurs occipitales. Pour préparer le médicament, vous devez mélanger 2 cuillères à soupe de vinaigre dans 200 ml d'eau et boire le mélange. Cette manipulation réduira considérablement l'intensité des maux de tête et normalisera également l'état général du corps..

Prévention des maux de tête

Pour prévenir le développement de douleurs dans l'occiput ou réduire le nombre de crises, il est nécessaire de respecter certaines mesures préventives qui affectent les facteurs qui contribuent à l'apparition de processus pathogènes. Parmi eux se trouvent:

  • dormir sur un oreiller orthopédique;
  • évitement de l'hypothermie, du stress, des efforts physiques intenses;
  • garder un style de vie actif
  • passer du temps libre à l'air frais;
  • régime équilibré;
  • charge régulière;
  • yoga, méditation;
  • des pauses de 10 minutes toutes les heures de travail à l'ordinateur;
  • contrôler les niveaux de pression artérielle;
  • massage du cou et de la ceinture scapulaire supérieure.

Si vous avez mal à la tête par derrière, vous devez consulter un spécialiste spécialisé. Un diagnostic rapide permet de détecter la cause du développement de processus pathologiques et de prescrire les tactiques de traitement les plus efficaces, ce qui évitera le développement de complications dangereuses et préservera également la santé du patient.

Pourquoi l'hémisphère droit de la tête fait-il mal?

La douleur dans l'hémisphère droit du cerveau est un symptôme non spécifique commun de nombreuses maladies, ce qui est le signe d'une violation du tonus vasculaire du cerveau et de la moelle épinière. La céphalalgie peut se manifester comme une maladie indépendante (migraine, céphalée de tension) et comme l'un des symptômes d'un syndrome, par exemple, une intoxication.

La physiopathologie des maux de tête est l'expansion ou le rétrécissement brutal des vaisseaux sanguins. Un changement temporaire du diamètre d'une artère ou d'une veine irrite mécaniquement les terminaisons nerveuses des tissus mous du crâne (méninges), ce qui entraîne des douleurs.

Il ne faut pas oublier qu'il n'y a pas de récepteurs sensibles de la douleur dans le tissu cérébral lui-même, donc le cerveau ne peut pas tomber malade. Les sensations désagréables sont localisées dans les structures du crâne, cependant, l'emplacement de la douleur est évalué subjectivement par une personne comme si le cerveau lui-même faisait mal.

Les raisons

Pourquoi l'hémisphère droit de la tête peut-il faire mal? Causes de la céphalalgie:

  1. Stress prolongé: stress au travail, la période avant les examens, travailler avec beaucoup d'informations.
  2. Troubles du sommeil: mauvais sommeil, manque de repos, sommeil superficiel, cauchemars, consommation d'alcool avant de se coucher.
  3. Mauvaise posture, posture inconfortable au travail, lieu de travail inconfortable.
  4. Mauvaise nutrition, violation du régime prescrit, consommation fréquente d'alcool.
  5. Fatigue oculaire lourde, travail constant devant le moniteur sans interruption ni gymnastique pour les yeux.
  6. Une douleur dans la tête du côté droit peut apparaître dans le contexte d'une hypoglycémie pendant le jeûne; teneur élevée en dioxyde de carbone lors d'un séjour dans une pièce étouffante; saturation insuffisante en oxygène du cerveau.
  7. Troubles névrotiques: trouble anxieux généralisé, crises de panique, trouble obsessionnel-compulsif.
  8. Dépression clinique majeure, dépression somatisée.
  9. Hypertension ou pression artérielle basse.
  10. Augmentation de la température corporelle.
  11. Déséquilibre hormonal: perturbation du cycle menstruel, maladie thyroïdienne.
  12. La douleur dans la tête derrière l'oreille à droite peut être due à des maladies bactériennes du système nerveux: avec méningite ou encéphalite.
  13. Pour les maladies infectieuses courantes: grippe, choléra, coqueluche, hépatite, paludisme, tuberculose.

Types de douleur

La céphalalgie se manifeste par les types suivants:

  • Douleur de tension. Une personne perçoit ce type de douleur comme une pression sur la tête des deux côtés et d'un côté. Subjectivement, il semble que les yeux et le front tentent de s'échapper de la tête. Habituellement, une crise de tension douloureuse dure jusqu'à une demi-heure..
  • La migraine est une douleur lancinante dans la tête du côté droit, cependant, la localisation de la douleur migraineuse n'est pas un symptôme déterminant. La céphalalgie se propage aux yeux, à la bouche, à la mâchoire et au cou. Une crise de migraine peut durer plusieurs heures.
  • Douleur de cluster. Ce type se caractérise par une douleur brûlante et lancinante d'un côté du visage. Il est perçu comme un mal de tête aigu dans l'hémisphère droit. Elle s'accompagne de rougeurs et de transpiration du côté des sensations douloureuses. Les douleurs en grappes sont associées à la congestion nasale et au larmoiement. Le type de cluster de céphalalgie se manifeste par des crises qui durent de 15 minutes à plusieurs heures.
  • Une douleur à l'arrière de la tête à droite peut apparaître après avoir bu du café. Une grande quantité de caféine affecte le tonus des vaisseaux sanguins dans le cerveau - cela provoque des douleurs. La céphalalgie peut également se manifester par une annulation brutale de la boisson. Par exemple, si une personne boit constamment du café et ne boit pas un jour, elle risque d'avoir des maux de tête..
  • Un mal de tête à l'arrière de la tête à droite est l'un des symptômes de l'hypertension ou de l'hypertension artérielle. Le plus souvent, la céphalalgie avec hypertension se manifeste par une douleur lancinante. Les sensations désagréables sont accompagnées d'engourdissements, de vision floue, de faibles performances et de saignements de nez.
  • Douleur ricochet. Ce type de céphalalgie apparaît après l'utilisation de médicaments comme un effet secondaire. Paradoxale: des sensations douloureuses peuvent survenir lors de l'utilisation prolongée d'analgésiques. Le moyen de sortir de la situation est d'annuler le médicament, ce qui provoque un effet secondaire.
  • Douleurs sourdes et douloureuses. Il y a des néoplasmes dans le cerveau. La tumeur comprime mécaniquement des parties du cerveau et du crâne, touchant ainsi les terminaisons nerveuses, ce qui entraîne de la douleur. Habituellement, une telle céphalée apparaît le matin et s'accompagne de vomissements..
  • Le syndrome de Kosten. Certaines maladies infectieuses et rhumatismales entraînent des lésions de l'articulation maxillo-faciale, qui s'accompagnent de douleurs à droite. Fait également mal: oreille, sinus, langue.

Quand voir un médecin

Un épisode ponctuel de maux de tête n'est pas une indication pour une consultation médicale. Une attaque de céphalalgie ne nuit pas et n'entraîne pas de conséquences négatives. Il est important pour une personne de garder une trace de la chronologie des maux de tête: de garder une trace de la fréquence des épisodes et de leur durée. La céphalalgie périodique et prolongée est l'une des indications pour se référer à un thérapeute. Facteurs pour lesquels vous devriez absolument consulter un médecin:

  1. Maux de tête pour la première fois.
  2. La présence d'un accident vasculaire cérébral et de blessures à la tête dans la biographie.
  3. Maladies des yeux. Par exemple, le glaucome.
  4. Maladies des organes ORL (oreille, gorge et nez). L'inflammation de ces organes peut se propager au cerveau.

Traitement et prévention

La céphalalgie est traitée de la manière suivante:

  • Médicaments. Ce sont des analgésiques appartenant au groupe des anti-inflammatoires non stéroïdiens. En cas de douleur intense, des hormones et des médicaments sont utilisés.
  • Massage.
  • Acupuncture.
  • Physiothérapie.

L'objectif principal de la prévention est d'éviter les situations dans lesquelles surviennent des maux de tête: médicaments, stress au travail, bruit fort ou lumière parasite pendant le sommeil. La prévention non spécifique comprend: une alimentation équilibrée, un sommeil suffisant, la prise de vitamines, l'écoute de musique légère.

Douleur à l'arrière de la tête à droite

Si la tête fait souvent mal par derrière à l'arrière de la tête à droite, c'est une raison de consulter un médecin. Les causes des sensations douloureuses peuvent être associées à des pathologies graves qui, si elles progressent, peuvent nuire considérablement à la santé. Une consultation avec un neurologue est nécessaire si le mal de tête à l'arrière de la tête dans le dos à droite augmente après un effort physique, apparaît immédiatement après le réveil le matin, même si le corps reste immobile.

Caractéristiques de la douleur

Les sensations douloureuses avec localisation dans la zone occipitale surviennent souvent en raison de facteurs provoquants (sommeil insuffisant, surmenage, traumatisme) ou peuvent être un symptôme de pathologie. Souvent, la douleur du côté droit de l'occiput s'accompagne de symptômes neurologiques caractéristiques:

  • Acouphènes, problèmes d'audition d'étiologie neurosensorielle.
  • Attaques de nausées, entraînant souvent des vomissements.
  • Engourdissement, crampes, spasmes dans la région des membres.
  • Vertiges, états transitoires de confusion.
  • Perte de coordination motrice.

Les symptômes neurologiques sont toujours un signe de dommages aux structures du système nerveux. Les caractéristiques des sensations douloureuses peuvent indirectement indiquer la cause de l'événement. Types de douleur avec localisation à l'arrière de la tête à droite:

  1. Pulsation avec une intensité croissante. Se produit généralement en raison de l'hypertension artérielle.
  2. Augmentation des sensations douloureuses après des mouvements de tête ou une activité physique générale. Se produit souvent dans le contexte de maladies des tissus musculaires.
  3. Attaques récurrentes de douleur spontanée et aiguë du côté droit de la tête dans l'occiput, suivies d'une décoloration. Indique indirectement une pathologie telle que le syndrome de Barre-Lieu, également connu sous le nom de migraine cervicale.
  4. Céphalée sévère dans l'occiput à droite, irradiant vers la région frontale, temporale, pariétale. Typique du syndrome de l'artère vertébrale (altération de la circulation sanguine dans le système circulatoire situé à l'intérieur de la colonne vertébrale, compression des racines nerveuses qui courent dans la région de l'artère vertébrale).

Si les crises de céphalalgie se répètent, il est nécessaire de subir un examen et d'établir la cause des violations. Sinon, sans traitement, la maladie progressera, détériorant considérablement la qualité de la vie humaine..

Causes d'occurrence

Plus de 35% du sang atteint le cerveau par les artères vertébrales, qui à l'arrière du cou passent à travers des trous dans les vertèbres. Le tissu osseux environnant des vertèbres protège les artères des dommages. D'autre part, une telle disposition contribue à la compression des éléments du flux sanguin dans les maladies de la colonne vertébrale, accompagnée d'une déformation, d'un changement de forme des vertèbres, de l'apparition d'ostéophytes et de la prolifération du tissu cartilagineux..

Ces changements destructeurs sont causés par des maladies telles que l'ostéochondrose, le déplacement des vertèbres à la suite d'un traumatisme, une hernie dans la région du disque intervertébral. En conséquence, le syndrome de l'artère vertébrale se développe. C'est pourquoi la tête fait mal à l'arrière de la tête à droite et il existe des troubles tels qu'une fatigue accrue, l'asthénie, une détérioration des capacités cognitives, un dysfonctionnement visuel, rarement des troubles de la parole. Les raisons de l'état pathologique lorsque l'arrière de la tête fait mal du côté droit:

  1. Maladies dégénératives de la colonne cervicale (ostéochondrose, hernie au niveau des disques intervertébraux).
  2. Blessures à la colonne cervicale.
  3. Maladies infectieuses (méningite, encéphalite).
  4. Troubles du tissu musculaire.
  5. Augmentation des valeurs de pression intracrânienne.
  6. Névralgie (inflammation des nerfs).

Si la tête fait mal à l'arrière de la tête à droite, l'inconfort est souvent associé à une hypertension artérielle à long terme. Si les foyers d'ischémie et les vaisseaux rétrécis se trouvent dans la zone occipitale, une augmentation des valeurs de la pression artérielle s'accompagne de sensations douloureuses dans cette localisation. L'hypertension artérielle est caractérisée par des problèmes tels que des acouphènes, des étourdissements et des objets étrangers dans le champ de vision. La condition dans laquelle la partie droite de l'arrière de la tête fait mal peut être provoquée par des facteurs:

  • Stress physique et mental, situations stressantes fréquentes.
  • Pas assez ou trop de sommeil.
  • Alimentation malsaine et déséquilibrée, caractérisée par une carence en nutriments.
  • Mode de vie sédentaire.
  • Mauvaises habitudes (alcool, tabac).

Une position inconfortable du cou chez les femmes qui portent constamment des chaussures à talons hauts peut provoquer un syndrome céphalgique. Si les cas où la tête fait mal à l'arrière de la tête à droite sont isolés et non associés à une maladie, des mesures simples aideront à éliminer l'inconfort - porter des chaussures confortables, une routine quotidienne correcte et un mode de vie sain. Souvent, des épisodes où la partie occipitale droite de la tête fait régulièrement mal indiquent des dysfonctionnements graves du corps..

L'ostéochondrose cervicale est caractérisée par une déformation des vertèbres, accompagnée d'une compression des vaisseaux sanguins et des terminaisons nerveuses. En conséquence, il y a une violation du flux sanguin, il y a une douleur éclatante et lancinante derrière l'oreille droite à l'arrière de la tête, caractéristique d'un état où les valeurs de la pression artérielle augmentent fortement.

La myogélose est une violation du flux sanguin dans les tissus musculaires, se produisant dans le contexte d'une perte d'élasticité et de douceur des fibres musculaires. Il se développe à la suite d'une fatigue musculaire chronique. Les processus de contraction et de relaxation musculaires s'accompagnent de la destruction et de la restauration ultérieure des structures protéiques. Avec un stress intense et prolongé sur les muscles, le tissu protéique n'est pas complètement restauré.

En conséquence, diverses violations de l'ordre physiologique et physico-chimique se produisent, ce qui entraîne une modification de l'excitabilité et de la labilité normales des muscles. Certaines des fibres musculaires sont dans un état de pessimum - inhibition de l'activité du tissu nerveux et musculaire, qui se développe à la suite d'une stimulation nerveuse intense et fréquente.

L'autre partie est dans un état limite de perte de sensibilité qui se produit en réponse à une forte irritation externe. Le processus pathologique est appelé parabiose. À la suite d'une dégénérescence hyaline partielle, les muscles individuels sont en état de contracture (tendus, inactifs).

La myogélose est caractérisée par l'apparition de phoques persistants et douloureux dans les tissus musculaires. La maladie entraîne une diminution de l'élasticité musculaire, une limitation, une raideur des mouvements. Une douleur persistante à l'arrière de la tête du côté droit de la tête indique des troubles graves et le développement possible d'une myofibrose, dans laquelle le tissu musculaire est remplacé par du tissu conjonctif..

Migraine cervicale

Si l'hémisphère droit de la tête fait mal, la raison peut être la violation du flux sanguin dans cette zone. La migraine cervicale ou syndrome de Barre-Lieu est une forme de syndrome de l'artère vertébrale. Manifesté par des sensations douloureuses atroces associées à la compression des terminaisons nerveuses entourant les artères vertébrales sous la forme de plexus sympathiques.

Dans ce cas, l'arrière de la tête fait périodiquement mal à droite ou à gauche derrière l'oreille, paroxystique. Autres manifestations de la pathologie: assombrissement des yeux, rétrécissement des champs visuels, opacification transitoire de la conscience, nausées, crises de panique, dépression. Les sensations douloureuses et l'apparition d'autres effets secondaires sont plus souvent associées à des mouvements brusques du cou, une inclinaison rapide de la tête, un long séjour dans une position inconfortable.

Myosite

Processus inflammatoires se produisant dans les muscles squelettiques en raison d'une exposition à des microorganismes pathogènes ou sans étiologie infectieuse. Les principales causes d'un ordre non infectieux: surcharge physique, hypothermie, microtraumatismes. L'inflammation des muscles sans l'implication de l'agent pathogène est caractéristique des athlètes professionnels.

Les facteurs de provocation sont souvent des foyers d'infection localisés dans d'autres parties du corps - grippe, infections respiratoires aiguës, maladies infectieuses chroniques des reins, du foie, du cœur et d'autres organes internes. Dans les premiers stades de la myosite, l'arrière de la tête fait mal à droite après une activité physique.

La progression de la maladie entraîne une augmentation de la force et de la durée des sensations douloureuses, qui souvent ne disparaissent pas même au repos. La pathologie est caractérisée par des manifestations: perte d'élasticité et de souplesse du tissu musculaire, dureté, courbatures, raideur des mouvements, détérioration du bien-être général.

Pression intracrânienne

Une des causes de douleur intense dans la partie occipitale droite de la tête est une augmentation des valeurs de pression intracrânienne. L'hypertension cérébrale survient dans le contexte d'un rétrécissement, d'une obstruction (blocage) des canaux par lesquels le liquide céphalo-rachidien est drainé. Les maladies infectieuses (méningite, encéphalite), hydrocéphalie, accident vasculaire cérébral, tumeurs, blessures au niveau de la tête peuvent provoquer une augmentation des indicateurs de pression intracrânienne. Il convient de prêter attention aux symptômes: somnolence, dysfonctionnement visuel, trouble de l'attention, troubles de la pensée et de la mémoire.

Névralgie

Si la tête fait mal dans le dos juste en dessous, la cause est souvent associée à une névralgie qui a affecté le nerf occipital. La maladie se manifeste par une douleur vive et lancinante localisée à l'arrière de la tête du côté droit ou gauche. Les principales causes d'occurrence: hypothermie, séjour prolongé dans une position inconfortable.

Diagnostique

Pour savoir exactement pourquoi l'arrière de votre tête fait mal du côté droit de votre tête, vous devez prendre rendez-vous avec un neurologue. Après un examen visuel, une anamnèse, une vérification des réactions et des réflexes, l'état neurologique du patient est déterminé et les causes probables de maux de tête avec localisation dans la partie occipitale de la tête à droite sont nommées. Pour clarifier le diagnostic, un examen instrumental est prescrit:

  1. IRM, TDM. Permet de détecter les conditions pathologiques (rétrécissement, compression des canaux), qui ont provoqué une violation de l'écoulement du liquide céphalo-rachidien. Avec l'aide de l'étude, des pathologies cérébrales - tumeurs, foyers d'hémorragie, signes de lésions infectieuses ou ischémiques de la moelle épinière sont révélées.
  2. Rhéoencéphalographie. Étude du système circulatoire du cerveau, de la vitesse du flux sanguin, des caractéristiques de l'apport sanguin aux zones de la tête.
  3. Électromyographie. Montre la nature et l'intensité de l'activité bioélectrique dans le tissu musculaire.
  4. Échographie Doppler. Étude de la circulation sanguine dans la région de l'occiput et du cou.

Les lectures de pression intracrânienne sont mesurées à l'aide d'une procédure de ponction lombaire ou de ventriculostomie. Certaines difficultés de diagnostic différentiel apparaissent en raison du grand nombre de structures étudiées (disques intervertébraux, artères, méninges, tissu musculaire, ligaments) et des mécanismes responsables du développement de la céphalalgie.

Méthodes de traitement

Le traitement de la douleur avec localisation dans la partie occipitale droite de la tête est prescrit après identification des causes de la pathologie. En tenant compte du type de maladie, des médicaments des groupes suivants sont prescrits:

  • Analgésiques, antipyrétiques.
  • Anti-inflammatoire non stéroïdien.
  • Relaxants musculaires (réduire le tonus musculaire, éliminer les spasmes musculaires).
  • Ostéoprotecteurs (restaurent le tissu osseux, inhibent les modifications dégénératives des structures osseuses de la colonne vertébrale).
  • Nootropique (stimule le métabolisme cellulaire dans le tissu nerveux).

Si la douleur est associée à une lésion infectieuse, des médicaments antibactériens sont indiqués. Pour les maladies du tissu musculaire et du système musculo-squelettique, en plus de la pharmacothérapie, de la physiothérapie, du massage dans la zone du col cervical, des procédures de restauration de l'eau sont présentées.

La prévention

Il sera possible d'éviter le développement d'un syndrome céphalgique en adhérant aux recommandations des médecins. Actions préventives:

  1. Prévention de l'hypothermie.
  2. Activité physique dosée sans augmentation excessive de la charge.
  3. Utilisation d'un matelas orthopédique et d'un oreiller confortable pour dormir.
  4. Régime avec peu de graisses animales, aliments frits, trop salés.
  5. Une nuit complète de repos d'au moins 8 heures.

Un traitement correct en temps opportun des maladies qui ont provoqué des sensations douloureuses aidera à se débarrasser des symptômes désagréables.

Des sensations douloureuses régulièrement récurrentes dans la zone occipitale de droite indiquent différentes pathologies. Un diagnostic approfondi aidera à identifier les causes des violations, un traitement correct empêchera la progression de la maladie.

10 causes de douleur dans la tête du côté droit

Chaque personne a parfois mal à la tête. Pour certains, la douleur survient occasionnellement, pour d'autres, elle est fréquente. Et la première chose qu'une personne fait est de prendre des analgésiques. Mais la douleur est différente. Et la raison n'est pas toujours la même. Mais si le côté droit de la tête fait mal, c'est le premier signe que vous devez consulter un médecin.

Contenu
  1. Les raisons
    1. Migraine
    2. Ostéochondrose cervicale
    3. Maux de tête de cluster
    4. Tumeur
    5. Saignement intracrânien
    6. Blessure
    7. Commotion cérébrale
    8. Syndrome de Kosten
    9. Maladies de la cavité buccale
    10. Amygdalite
  2. Que faire
  3. La prévention

Les raisons

Il existe plusieurs causes principales de la maladie.

Migraine

Cette maladie s'accompagne de douleurs lancinantes très sévères, qui se manifestent par des crises. Les attaques durent plusieurs jours plusieurs fois par an. Pendant 3-4 jours, la douleur ne s'arrête pas et des vomissements peuvent survenir. Il y a souvent une douleur coupante dans les yeux dans laquelle une lumière vive agit comme un irritant.

Lorsque la douleur devient insupportable, le patient veut être en silence. À l'avenir, il risque de perdre connaissance. Les crises de douleur sont si graves que les médicaments cessent de fonctionner et arrêtent la douleur.

À l'heure actuelle, un traitement complexe est prescrit, composé de groupes:

  • Analgésiques.
  • Anticonvulsivants.
  • Bloqueurs de canaux calciques.
  • Les antidépresseurs.

Cet ensemble de médicaments ne guérit pas le patient, mais ne réduit que légèrement les sensations.

Ostéochondrose cervicale

Les personnes qui, par la nature de leur emploi, sont constamment en position assise et ont une mauvaise alimentation, ont un risque élevé de développer une ostéochondrose cervicale. Cette maladie touche les personnes de plus de 35 ans. Dans ce cas, les disques intervertébraux du cou sont affectés. Et tout cela se traduit par des spasmes musculaires et des troubles circulatoires, à la suite desquels la tête fait mal du côté droit.

Sur ce sujet
    • Mal de crâne

17 façons de soulager les maux de tête sans pilules

  • Natalia Sergeevna Pershina
  • 29 mars 2019.

La douleur devient aiguë et se propage aux globes oculaires. Les symptômes de la maladie sont exprimés en:

  • Acouphène.
  • Vertiges.
  • Douleur ou sensation de brûlure dans le cou.

Si le médecin a diagnostiqué une ostéochondrose, les analgésiques ne seront pas efficaces. Vous pouvez traiter la maladie avec un massage, en utilisant des onguents et des crèmes chauffants. Il est également préférable de s'allonger lors d'une attaque..

Maux de tête de cluster

Le mal de tête du côté droit dans cette situation affecte dans la plupart des cas les hommes. Et cela se manifeste par une douleur coupante soudaine et seulement d'un côté. Les symptômes de cette maladie sont identifiés comme suit:

  • La pression artérielle augmente.
  • Une douleur pressante apparaît dans les yeux.
  • Nez coincé.
  • Une larme roule constamment dans l'œil droit.

Cette maladie n'a pas encore été étudiée en médecine, afin de soulager un mal de tête, il faut laisser une personne seule et de préférence dans une pièce sombre. Lorsqu'une personne n'est ennuyée par rien, la douleur diminue progressivement..

Tumeur

Dans ce cas, une personne développe les symptômes suivants:

  • Des vertiges surviennent.
  • Parfois, des nausées et des vomissements surviennent.
  • Parfois, des crises d'épilepsie se produisent.

La taille de la tumeur n'affecte en aucun cas la douleur à la tête. Dans ce cas, le mal de tête survient tôt le matin et pendant la journée, il ne fait qu'empirer. Tout d'abord, une personne malade perd du poids, des convulsions apparaissent parfois.

Saignement intracrânien

Le saignement se produit dans deux cas:

  • À la rupture du vaisseau.
  • Avec blessure à la tête.
Sur ce sujet
    • Mal de crâne

11 causes de maux de tête dans la tempe gauche

  • Natalia Sergeevna Pershina
  • 4 juin 2018.

Dans ce cas, un hématome se développe sous le crâne et si le saignement ne s'arrête pas, l'hématome se développera. Et en conséquence, il y a:

  • il y a une léthargie du patient;
  • les pensées commencent à devenir confuses;
  • un discours incohérent apparaît;
  • il y a des nausées et des vomissements;
  • la douleur survient dans les tempes du côté droit.

Une IRM ou une radiographie de la tête peut détecter le problème. Afin de guérir une personne, une opération est prescrite. Et le plus vite sera le mieux.

Blessure

Si la douleur est localisée du côté droit et que le sommeil est perturbé, cela peut être dû à une ancienne blessure. La blessure elle-même peut être fermée ou ouverte. Un traumatisme fermé peut résulter d'un coup sur la tête avec un objet contondant. Parfois, ces blessures sont complètement invisibles. Les causes des blessures peuvent être:

  • tout accident à la fois dans un accident et à la maison ou au travail;
  • la chute;
  • attaques lors de combats, vols.

Après une blessure, le patient développe un hématome ou une petite ecchymose. Si la blessure est pénétrante, des saignements se produisent, la température corporelle peut augmenter, une opacification de la conscience se produit, un regard errant, la conscience est perdue. Dans ce cas, vous devez appeler de toute urgence une ambulance..

Commotion cérébrale

Parfois, la douleur peut être due à une blessure mineure à la tête qui a entraîné une commotion cérébrale. Dans de tels cas, une perte de mémoire peut apparaître, la conscience devient trouble, la coordination des mouvements est altérée. De plus, il y a des vomissements sans cause..

Si la commotion cérébrale est légère, les symptômes disparaissent dans les 24 heures. Si la commotion cérébrale est sévère, les symptômes disparaîtront après quelques jours. Dans ce cas, le patient doit s'allonger et essayer de moins bouger. De plus, des analgésiques sont prescrits.

Syndrome de Kosten

Si la tête fait mal derrière l'oreille à droite, la douleur se propage au nez et se poursuit dans la mâchoire, c'est un signe direct du syndrome de Kosten. Dans ce cas, l'articulation temporo-mandibulaire est affectée. Augmentation de la salivation, de la douleur et de la sensation de brûlure.

Maladies de la cavité buccale

Une mauvaise dent peut en être la cause. La douleur est aiguë, mais elle disparaît après la guérison ou le retrait de la dent.

Amygdalite

Des maux de tête peuvent survenir en raison d'une inflammation des amygdales. La douleur peut apparaître à la fois sur le site de l'inflammation et dans la tête..

Que faire

Tout d'abord, pour tout mal de tête, vous devez vous reposer, tandis que la pièce doit être ventilée et propre. Vous devriez essayer de vous allonger en silence, sans aucun irritant. Dans le même temps, essayez de ne pas utiliser de parfums à forte odeur..

La prochaine étape pour soulager les maux de tête est l'utilisation de médicaments. Tels que Analgin, No-Shpa, paracétamol, acide acétylsalicylique. Mais avant de boire des pilules, vous devez d'abord étudier les instructions d'utilisation, et, en particulier, la posologie et les intervalles entre les doses autorisées..

Mais s'il y a des douleurs dans le côté droit de la tête, tout d'abord, vous devez subir un examen complet afin d'exclure tout néoplasme sous le crâne. Et alors seulement procéder au traitement médicamenteux.

Sur ce sujet
    • Mal de crâne

Tout sur les symptômes du vasospasme cérébral

  • Natalia Sergeevna Pershina
  • 26 mars 2018.

En plus des médicaments, les maux de tête peuvent être soulagés grâce à l'aromathérapie. Il est très bon de remplacer les thés et le café par des infusions aux herbes. Les thés à la menthe, mélisse, camomille apaisent et soulagent très bien la douleur.

Le massage par acupression aide à soulager les maux de tête, ce que vous pouvez faire vous-même. Pour ce faire, vous devez vous asseoir sur une chaise, vous détendre puis vous masser la tête. Tout d'abord, faites attention à l'endroit où la douleur est la plus intense.

Passez ensuite au front, aux tempes et à toute la tête. Les mouvements doivent être légers et durer une vingtaine de minutes. Le soulagement devrait venir bientôt. N'oubliez pas que le massage ne peut pas être fait en cas de blessure..

Si votre tête vous fait très mal et s'accompagne de nausées ou même de vomissements, vous devez consulter d'urgence un médecin, car cela peut être le signe d'un accident vasculaire cérébral ou d'une hémorragie. Parfois, une telle douleur suggère qu'une intervention chirurgicale est nécessaire..

La prévention

Les mesures de prévention des maux de tête doivent être mises en œuvre de manière globale. Tout d'abord, vous devez mener une vie saine. En aucun cas, vous ne devez oublier la routine quotidienne correcte. Le sommeil doit être sain et durable, vous ne devez pas trop travailler. Il est nécessaire de se promener souvent au grand air. Il est préférable de marcher dans des endroits où poussent les conifères.

De plus, vous devez bien manger. Le régime doit contenir beaucoup de légumes et de fruits..

C'est très bien de changer ses habitudes. Tout d'abord, refusez de voyager en ascenseur ou en transports en commun. Il est préférable de faire de la randonnée. Si possible, vous devez aller à la piscine.

Pourquoi il y a de la douleur à l'arrière de la tête à droite et comment la traiter

Les maux de tête sont connus de nombreuses personnes. S'il n'est pas constant, mais se produit sporadiquement, ce phénomène peut être considéré comme normal..

Mais lorsque l'arrière de la tête du côté droit fait souvent mal, vous devez rechercher les raisons de l'apparition de sensations douloureuses. Ils peuvent signaler de graves problèmes..

Symptômes

Si la tête fait mal à droite à l'arrière de la tête, cela devrait alerter, des symptômes accompagnant la maladie peuvent apparaître.
Fondamentalement, ils sont typiques des pathologies accompagnées d'un mal de tête:

  • s'assombrit dans les yeux, bourdonne dans les oreilles;
  • nausées, jusqu'à vomissements;
  • les membres commencent à s'engourdir;
  • étourdissements et perte de coordination dans l'espace.

Tous ces signes peuvent être les signes avant-coureurs d'une hémorragie cérébrale imminente..

Lorsque la tête fait mal à l'arrière de la tête, cette condition est également différente sous forme d'écoulement. La douleur survient:

  • paroxystique;
  • palpitant;
  • augmentant avec un changement de position de la tête.

Mais généralement, la douleur du côté droit à l'arrière de la tête est caractérisée par des sensations de pression.
En fonction de la raison qui détermine pourquoi l'arrière de la tête fait mal du côté droit, le médecin prescrit un traitement.

Causes du syndrome douloureux

La douleur dans la partie occipitale de la tête à droite signale généralement un processus inflammatoire de ce côté. Sur la droite, l'arrière de la tête fait mal dans ces conditions:

  • Névrite du nerf occipital, situé sur le côté droit de la tête. Se produit d'une hypothermie ou d'une posture inconfortable prolongée.
  • Dommages aux vaisseaux de l'artère vertébrale passant à droite le long du canal rachidien. Sensations douloureuses paroxystiques. Sentiments d'un personnage de tir. La pression occipitale est observée entre les crises.
  • Myélogélose du muscle trapèze à droite. Ces phoques dans les muscles du cou entraînent une douleur intense à l'arrière de la tête..
  • Spondylose cervicale. Avec cette pathologie, les processus vertébraux latéraux commencent à se développer sur le côté. La maladie se développe principalement chez les personnes âgées physiquement inactives. Le syndrome de la douleur est présent 24 heures sur 24.
  • Pression intracrânienne. Avec cette pathologie, la douleur peut être localisée dans n'importe quelle partie de la tête. Est accompagné de nausées.
  • Kyste épidermique. Une bosse dure à l'arrière de la tête est souvent un kyste. Il doit être supprimé de toute urgence. Sensations douloureuses épuisantes.
  • Spasme vasculaire. Il y a une sensation de tiraillement et la région occipitale est engourdie.
  • La douleur dans la partie occipitale de la tête à droite se produit également avec la migraine, mais avec des signes supplémentaires qui se manifestent par un bourdonnement dans l'oreille ou une piqûre dans l'œil droit.
  • Si la région occipitale de la tête fait mal en présence d'une dystonie vasculaire, avec le temps, la douleur changera d'emplacement et se concentrera dans la zone de la tempe droite.
  • Si la nausée se produit avec une douleur occipitale, la personne souffre d'hypertension ou de commotion cérébrale.
  • Il est impossible d'exclure les blessures, qui provoquent assez souvent des douleurs du côté droit dans la région occipitale.

Il existe de nombreuses causes de symptômes de douleur à l'arrière de la tête. Ce sont à la fois des pathologies graves et un mode de vie incorrect. Pour éviter l'apparition de telles conditions, il est nécessaire d'ajuster le régime quotidien, de revoir le régime alimentaire et de faire du sport..

Méthodes de diagnostic

Si l'arrière de la tête fait mal à droite, vous devez immédiatement contacter un neurologue. Après avoir entendu les plaintes et procédé à un examen visuel, le médecin ordonne un examen approfondi.

  1. Vous devez faire un don de sang et d'urine pour analyse.
  2. Le cholestérol doit être vérifié.
  3. Il est conseillé d'effectuer une surveillance quotidienne de la pression.
  4. Radiographie. Vous permet d'examiner en profondeur la colonne cervicale. La radiographie révèle des fissures dans l'os occipital, la formation de tumeurs et une courbure indésirable de la colonne cervicale.
  5. Etude des vaisseaux du cerveau et du cou. Cela mesure l'intensité du flux sanguin. Il est prescrit pour exclure les migraines et une pression intracrânienne élevée.
  6. CT scan. Cela ressemble à une radiographie, mais les images sont prises dans différentes projections et les données sont traitées sur un ordinateur. Cela permet de mieux voir les structures anatomiques. Pour les douleurs occipitales, ce test est effectué si une tumeur est suspectée.
  7. IRM. Non effectué s'il y a des objets métalliques dans le corps. Déconseillé aux personnes ayant des problèmes de santé mentale ou aux femmes enceintes. L'étude est très informative et est réalisée si d'autres méthodes n'ont pas identifié la cause du syndrome douloureux.
  8. 8. Neuromyographie. L'étude clarifie le diagnostic.

Si les sensations douloureuses sont provoquées par des facteurs externes et non par des maladies, elles disparaissent souvent d'elles-mêmes.

Comment traiter

La formation des tactiques de traitement est influencée par la cause de l'apparition de la douleur dans la partie occipitale à droite. Ce n'est qu'en éliminant la source du syndrome douloureux que l'on peut espérer un résultat de traitement positif.

Le problème doit être éliminé au premier stade de la maladie, sinon l'intensité de la douleur à l'arrière de la tête augmentera. Fondamentalement, les types de thérapie suivants sont prescrits:

  1. Anti-douleurs. Si la douleur à l'arrière de la tête à droite est causée par un processus inflammatoire, prenez Diclofenac, Nurofen et Nimesil.
  2. Médicaments nootropes. Améliore le fonctionnement du système nerveux et restaure les fibres nerveuses Phenotropil ou Piracetam.
  3. Relaxants musculaires. Le tonus musculaire est normalisé par Mydocalm et Tizarlud.
  4. Agents chauffants. Ils soulagent l'inflammation causée par la névrite ou la myosite.
  5. Massage classique. Effectué si le mal de tête à l'arrière de la tête est causé par une ostéochondrose cervicale. La colonne cervicale étant instable, seules les épaules sont massées..
  6. Ostéopathie crânienne. Normalise l'écoulement du liquide céphalo-rachidien dans l'hypertension intracrânienne et soulage le stress des parois des vaisseaux sanguins.
  7. Physiothérapie. Les procédures soulagent avec succès l'inflammation aiguë. Il existe des moyens modernes: l'électrophorèse, le laser et la magnétothérapie.
  8. Acupression. Soulage les sensations douloureuses et détend les muscles de la région cervicale.

Un traitement complet utilisant ces techniques est effectué après un examen approfondi. L'automédication ne soulagera pas la maladie, mais augmentera considérablement le risque que la pathologie devienne chronique.

Certaines maladies nécessitent une intervention chirurgicale. Cela se produit rarement lorsqu'il est nécessaire d'éliminer un néoplasme malin..

Remèdes populaires

S'il n'est pas possible de prendre des médicaments, vous pouvez recourir à des méthodes alternatives. Avec leur aide, il est tout à fait possible d'affaiblir le syndrome douloureux ou même d'éliminer complètement la douleur..

  1. Compresses avec feuille de chou à l'arrière de la tête.
  2. Thé au tilleul ou à la sauge.
  3. Frotter de l'huile de lavande sur le côté droit de l'arrière de la tête.
  4. Compresses chaudes aux lobes d'oreille.
  5. Décoction de millepertuis.
  6. Infusion de mère et de belle-mère.

Il convient de préciser que ces méthodes aideront si une personne a déjà été diagnostiquée. Mais en général, l'efficacité des recettes folkloriques est relativement faible. Il est peu probable que les herbes médicinales aident à la méningite ou aux crises de migraine.

La prévention

Pour éviter une douleur du côté droit à l'arrière de la tête, vous devez constamment et correctement suivre les recommandations pour prévenir la douleur. Ils sont élémentaires:

  • Les surtensions doivent être évitées, mais les charges ne doivent pas être complètement abandonnées..
  • Évitez la présence de courants d'air et d'hypothermie soudaine.
  • Il est conseillé d'acheter un matelas orthopédique.
  • Évitez de fumer.

De telles mesures préventives minimiseront la manifestation de douleur du côté droit dans la région occipitale..
Lorsqu'on s'inquiète du côté droit de la tête à l'arrière de la tête, ce n'est pas seulement du stress ou une mauvaise posture pendant le sommeil..

Il s'agit souvent d'une pathologie grave qui nécessite un traitement urgent. Si l'arrière de la tête commence à faire mal constamment, vous ne devez pas noyer le syndrome douloureux avec des analgésiques, mais il est préférable de commencer un traitement adéquat..

Mal de tête au dos sur le côté droit

La douleur à la tête dans le dos à droite, constante ou de forte intensité, nécessite un diagnostic et un traitement rapides. Périodiquement, il peut survenir chez une personne en bonne santé, en raison de tensions physiques ou nerveuses, de fatigue et de troubles du sommeil. Cependant, s'il se manifeste constamment dans une zone, il peut s'agir du premier symptôme de maladies dangereuses des systèmes nerveux et cardiovasculaire, la colonne cervicale. À l'Institut clinique du cerveau, vous pouvez subir un examen complet et établir la cause de la douleur, ainsi que recevoir des prescriptions compétentes pour son traitement.

Causes de la douleur dans la tête vers la droite

Il existe des causes physiologiques et pathologiques de maux de tête dans le dos du côté droit. Le premier groupe comprend l'état du corps dans lequel ce symptôme peut se manifester chez une personne en bonne santé. Ceux-ci incluent la tension nerveuse, la position inconfortable prolongée, la fatigue physique, l'abus de café et de boissons alcoolisées. Dans ce cas, le repos est recommandé, vous pouvez prendre un analgésique en vente libre.

Un mal de tête doit être alarmant s'il s'accompagne d'une altération de la coordination des mouvements, de nausées et de vomissements, d'une diminution de la sensibilité de la main, de convulsions ou d'acouphènes. De par la nature des sensations douloureuses, vous pouvez déterminer au préalable la cause de leur apparition:

  • douleur lancinante à l'arrière du côté droit de la tête qui augmente rapidement - signe d'une augmentation de la pression artérielle;
  • exacerbation de la douleur après les mouvements de la tête, l'exercice ou l'effort physique - peut indiquer des maladies musculaires;
  • crises aiguës de douleur unilatérale douloureuse et pressante - l'un des symptômes caractéristiques de la migraine;
  • douleur sévère, qui commence dans une certaine zone et se propage au reste des zones - un signe de troubles circulatoires associés à une compression ou un blocage des artères vertébrales.

À l'Institut clinique du cerveau, vous pouvez obtenir des conseils détaillés sur les causes des maux de tête, ainsi qu'un diagnostic complet. Il est impossible de déterminer à la maison pourquoi une tête fait mal..

Migraine

Une douleur aiguë unilatérale qui survient régulièrement sans cause exacte est un symptôme caractéristique de la migraine cervicale. La maladie est également appelée syndrome de Barre-Lieu et peut être une manifestation du syndrome de l'artère vertébrale. La migraine est associée à des troubles vasculaires et à l'apparition de zones exposées à l'hypoxie - manque d'oxygène.

La maladie peut survenir soudainement, mais dans certains cas, un complexe de signes supplémentaires apparaît avant l'attaque. Ceux-ci sont appelés aura de migraine et comprennent les troubles suivants:

  • diminution de la sensibilité des membres supérieurs;
  • aggravation de la réaction à la lumière, larmoiement;
  • l'apparition de cernes dans le champ de vision;
  • déficience auditive et visuelle.

La crise migraineuse dure en moyenne plusieurs heures. Ses manifestations bénignes sont éliminées avec des analgésiques, en cas d'évolution sévère de la maladie, le médecin prescrit des médicaments spécifiques pour le traitement des migraines.

Modifications de la pression intracrânienne

Une augmentation ou une diminution de la pression artérielle (hypertension et hypotension) est l'une des causes les plus courantes de maux de tête chroniques. L'hypertension survient dans les maladies vasculaires, l'athérosclérose, la dérégulation du tonus des parois artérielles. Le mal de tête lié à la pression s'étend aux tempes et à l'occiput. Il est vif, palpitant, s'intensifie rapidement.

L'hypotension est une condition tout aussi dangereuse, qui est dangereuse en raison d'un apport sanguin insuffisant au cerveau et d'un risque accru d'AVC. Une diminution de la pression artérielle se manifeste par les symptômes suivants:

  • tachycardie, pouls rapide;
  • pâleur des muqueuses et de la peau;
  • faiblesse, somnolence;
  • mal de tête pressant, souvent unilatéral.

Avec des augmentations et des diminutions fréquentes de la pression artérielle, il est recommandé de subir un examen complet et d'établir la cause de ces troubles. Dans les formes chroniques, il est recommandé de maintenir la condition grâce à l'utilisation systémique de médicaments spécifiques..

Douleur dans la tête derrière le côté droit avec névralgie

Si la tête fait mal dans le dos droit, cela peut être un symptôme caractéristique de la névralgie. Ce terme fait référence à la douleur qui survient à la suite d'une inflammation, de dommages mécaniques ou d'un nerf pincé. Il est aigu, intense, souvent unilatéral, se manifeste sous la forme d'un lumbago. Le type le plus courant est la névralgie faciale. Il est divisé en 3 branches qui innervent les mâchoires supérieures et inférieures, la peau du visage et des muscles, ainsi que certaines méninges.

La cause de la névralgie peut être une hypothermie du nerf, des maladies de la colonne vertébrale, des chutes et une position inconfortable prolongée. Le mal de tête avec lésions du nerf est très vif, lancinant, mais l'attaque principale ne dure pas plus de quelques minutes. Les analgésiques peuvent aider à la maison, mais certains patients peuvent également avoir besoin de blocs nerveux avec des composants anti-inflammatoires et des anesthésiques locaux..

Maladies de la colonne cervicale

La colonne cervicale est la zone la plus mobile. Voici les nerfs et les vaisseaux qui transportent les impulsions sanguines et nerveuses vers le cerveau. Normalement, ils sont protégés par des fragments osseux, mais dans certaines maladies, ils sont exposés mécaniquement au tissu osseux et à d'autres formations.

  1. L'ostéochondrose est une maladie chronique des disques intervertébraux dans laquelle ils s'affaiblissent. Elle est associée à des pathologies métaboliques et à une altération de la circulation sanguine dans le cartilage, ainsi qu'à des changements liés à l'âge. La douleur au cou irradie vers la tête et s'intensifie avec ses mouvements.
  2. Le déplacement des vertèbres est une condition dangereuse dans laquelle la configuration normale de la colonne vertébrale est perturbée. Cela se produit à la suite de blessures, de chutes et d'une faiblesse du système musculaire. Pour restaurer la position normale des vertèbres, vous aurez besoin de l'aide d'un médecin.
  3. La protrusion et la hernie des disques intervertébraux sont une affection qui s'accompagne de douleurs aiguës au cou et à la tête. L'inconfort augmente avec les mouvements de la tête et lorsqu'elle tourne vers la gauche ou vers la droite. Au début, la saillie est une légère saillie du cartilage intervertébral sur le côté, puis sa taille augmente. Une hernie est une étape terminale, caractérisée par la rupture de la membrane fibreuse externe et la libération du contenu à l'extérieur. Dans les premiers stades, il est possible d'arrêter le développement ultérieur de la maladie.
  4. Les néoplasmes, les excroissances osseuses, les adhérences des vertèbres voisines sont une autre raison de piégeage mécanique des nerfs et des vaisseaux sanguins. Le traitement est différent pour chaque patient et peut inclure des techniques de soutien ou une chirurgie.

Les maux de tête au cou sont accompagnés de symptômes supplémentaires qui indiquent la cause sous-jacente. Le diagnostic est posé sur la base du tableau clinique et des résultats d'examen (échographie, radiographie, IRM).

Blessures et leurs conséquences

Les lésions cérébrales traumatiques provoquent des maux de tête même après une longue période. L'augmentation de la pression intracrânienne et artérielle, l'apparition de zones d'ischémie et de migraine sont des conséquences distinctes des ecchymoses et des chutes. L'exercice, les changements de température de l'air et de pression atmosphérique, des ecchymoses répétées à la tête peuvent provoquer une attaque.

Les maladies musculaires

La myosite est une inflammation musculaire de toute origine. Il peut être infectieux ou se développer sans la participation de micro-organismes. Les principales causes de myosite sont l'activité physique, l'exposition au froid ou les micro-déchirures des fibres musculaires. Ils peuvent également se développer comme une complication de maladies respiratoires virales, de maladies infectieuses des reins et du foie. Les douleurs musculaires sont constantes, tiraillantes, aggravées pendant le mouvement et en appuyant sur la zone touchée.

Les maladies musculaires inflammatoires nécessitent un traitement rapide. Dans les cas avancés, les tissus musculaires deviennent plus denses et perdent leur élasticité, une raideur des mouvements et des douleurs chroniques sont observées.

Méthodes de diagnostic

Si le côté droit de la tête dans le dos fait régulièrement mal, vous devriez consulter un médecin et subir un diagnostic pour déterminer la cause de ce symptôme. La première étape est la collecte de données d'anamnèse, au cours desquelles le médecin découvre la nature des sensations douloureuses, le moment et les conditions de leur manifestation et vérifie les réflexes. En outre, un programme individuel est sélectionné, qui comprendra des examens instrumentaux supplémentaires:

  • la radiographie est le premier moyen d'évaluer l'intégrité de la colonne cervicale en cas de suspicion de pathologie dans cette zone;
  • IRM, CT - les méthodes les plus précises et les plus informatives d'examen du cerveau, qui vous permettent d'obtenir une image tridimensionnelle précise et de détecter toute violation;
  • Échographie Doppler - une étude du flux sanguin dans le cou et la tête, afin de déterminer la zone d'ischémie cérébrale;
  • électromyographie - une technique pour évaluer l'activité électrique du tissu musculaire dans certaines zones.

Si nécessaire, des mesures diagnostiques sont prises pour mesurer la pression intracrânienne. La seule technique qui permet de déterminer avec précision cette valeur est une ponction lombaire, mais cette procédure est invasive et douloureuse. Premièrement, des méthodes indirectes de changement sont utilisées, y compris une évaluation du fond.

Traitement des maux de tête

L'Institut clinique du cerveau a développé des programmes complets de traitement des maux de tête. Ils sont adaptés individuellement pour chaque patient, en fonction du diagnostic exact, de l'âge de la personne et d'autres caractéristiques. L'ensemble des mesures thérapeutiques peut inclure les techniques suivantes:

  • traitement médicamenteux - consiste à prendre des analgésiques, des anti-inflammatoires, des moyens spécifiques pour détendre les muscles (relaxants musculaires), des antibiotiques;
  • physiothérapie - un ensemble de techniques pour améliorer la circulation sanguine et l'innervation de certaines zones en utilisant le courant électrique, le rayonnement magnétique, les procédures thermiques et autres;
  • blocs nerveux - injections d'anti-inflammatoires hormonaux en association avec des analgésiques locaux;
  • méthodes chirurgicales - sont prescrites pour l'élimination des néoplasmes, des hernies de la colonne cervicale, ainsi que pour le traitement des lésions cérébrales traumatiques.

L'Institut Clinique du Cerveau propose des traitements ambulatoires et hospitaliers. Il existe toutes les conditions nécessaires pour un diagnostic complet et un traitement efficace des différents types de maux de tête. Le centre est équipé d'équipements modernes et travaille avec la participation de spécialistes d'un profil étroit et large. Ici, vous pouvez obtenir des conseils compétents, ainsi que passer tous les examens prescrits.