Principal > Traumatisme

Que faire avec un mal de tête dans la tempe droite

Si la douleur dans la tempe droite est troublante, vous ne devez pas prendre immédiatement des analgésiques. Pour commencer, il vaut la peine de découvrir l'origine d'une telle condition. Une douleur vive peut indiquer la présence d'un processus pathologique chez le patient. La pulsation se propage assez souvent au-delà de la zone dans laquelle l'inconfort est apparu. Si la tempe droite appuie fortement et que la douleur est intense, vous devez consulter un médecin.

Les principales caractéristiques du syndrome

La plupart des patients, s'ils ressentent une gêne dans la région des tempes, prennent immédiatement des analgésiques. Ce qu'il faut faire est strictement interdit, car tous les syndromes douloureux ont leur propre caractère. En outre, une douleur lancinante dans la tempe à droite peut indiquer la présence d'une certaine pathologie, pour le traitement de laquelle les analgésiques ne peuvent pas être utilisés..

Par exemple, l'une de ces maladies est la migraine. Dans laquelle la douleur dans la tempe droite est donnée à l'oreille ou à l'œil, qui est la principale symptomatologie de cette maladie. Mais il existe également des stimuli externes qui provoquent cette condition. Ceux-ci inclus:

  • stress constant;
  • insolation;
  • l'abus d'alcool;
  • prendre un certain groupe de médicaments;
  • manque d'oxygène (par exemple, pièce bouchée);
  • menstruation, etc..

Un régime strict peut également provoquer des maux de tête dans les tempes droite ou gauche. Le jeûne, qui dure plus de 24 heures, a un effet négatif sur le corps humain, aggravant sa santé. Par conséquent, les personnes souffrant de diverses maladies ne doivent pas se laisser emporter par un régime sans consulter au préalable un médecin..

Variétés de syndrome douloureux

Chez les médecins, cette pathologie est divisée en 5 catégories principales:

  • la réponse du patient au stress;
  • un saut brutal de la pression intracrânienne;
  • migraine;
  • spasme des artères du cerveau;
  • processus inflammatoire de la matière molle de la dent.
Types de syndromeCaractéristique
Ondulation dans la tempe droite
Tir de douleur intense du côté droit
  • névrose du nerf ternaire;
  • artérite temporale.

Le patient souffre d'insomnie, de faiblesse, d'impuissance, des spasmes peuvent se propager à la mâchoire, au visage, à la région occipitale et aux yeux. La douleur augmente même avec un léger effet sur la région temporale.

Syndrome douloureux dans le templeL'inconfort est psychogène et s'accompagne d'une fatigue, d'une irritabilité et d'une anxiété accrues. Une douleur douloureuse peut également indiquer une augmentation de la pression intracrânienne..
Douleur sourde et douloureuse
  • choc émotionnel;
  • lésion cérébrale traumatique (TBI).

Si la tête fait mal pendant plusieurs jours, les médecins l'attribuent à des syndromes non spécifiques ou psychogènes.

Presser une pulsation intense près du temple
  • ostéochondrose de la colonne cervicale;
  • arthrose.

La maladie perturbe la circulation sanguine dans le cerveau de l'artère droite, ce qui entraîne des pathologies vasculaires, une perturbation des terminaisons nerveuses.

Pour déterminer les causes de l'inconfort, vous devez consulter un médecin et subir un examen (prise de sang générale et biochimique, IRM, ECG du cerveau, consultation d'un neurologue).

L'origine du syndrome douloureux

La douleur dans la tempe droite peut être de nature différente et dépend de la cause du processus pathologique.

La maladie à l'origine du syndromeCaractéristiques, symptômes
L'athéroscléroseLes plaques de cholestérol sont la principale cause de douleur lorsque la tempe est exposée du côté droit de la tête. La pathologie affecte l'activité cérébrale, la mémoire. L'état émotionnel du patient change brusquement, le niveau intellectuel diminue.

Les patients souffrant d'hypertension artérielle, de diabète, de maladies rénales sont sensibles à cette maladie.

Angiodystonie cérébraleLa douleur dans la tempe droite et le contour des yeux est due à une violation de l'élasticité des artères cérébrales. Des symptômes concomitants sont également présents:

  • insomnie;
  • vertiges;
  • chutes de pression soudaines;
  • faiblesse, fatigue accrue;
  • perte de sensibilité des doigts;
  • diminution de l'activité cérébrale.
HypertensionLa pathologie est souvent observée chez les personnes âgées. Les causes du syndrome sont la tension mentale, le changement des conditions météorologiques, la fatigue.

En présence d'une maladie, la douleur est pressante..

Artérite temporaleL'apparition de pulsations lorsque vous appuyez sur le côté droit de la tête près de la région temporale et des yeux s'explique par le processus inflammatoire des membranes vasculaires (un sceau est ressenti près de la tempe lors de la palpation). Les patients après 50 ans sont le plus souvent touchés par cette maladie, en raison de maladies respiratoires antérieures. Les personnes atteintes d'artérite présentent également d'autres symptômes:

  1. faiblesse constante, malaise;
  2. mauvais sommeil, température.

Les attaques fortement exprimées sont de nature pulsatile, exacerbées plus près de la nuit. Le patient serre la mâchoire de douleur et grince des dents.

La douleur systématique dans la tempe droite, comme la maladie elle-même, est le plus souvent accompagnée de

  • perte de clarté de la vision;
  • inflammation oculaire chronique.

L'artérite peut entraîner une perte complète de la vision. Par conséquent, si le côté droit de la tête dans la zone du temple fait constamment mal, vous devez consulter d'urgence un thérapeute pour prescrire un traitement adéquat. La thérapie pathologique comprend les médicaments, les procédures de physiothérapie. Dans les derniers stades de la maladie, la chirurgie est indiquée..

MigraineSouvent, la tempe droite fait mal pendant la ménopause, la menstruation, le syndrome apparaît pour la première fois pendant la puberté dans le contexte de changements hormonaux.

La migraine est une pathologie qui ne se produit que sur un seul côté de la tête. L'attaque est vive, intense. Il y a une sensibilité accrue au bruit, à la nourriture, aux odeurs. La douleur est donnée à l'orbite, à la tempe, des vomissements et des nausées apparaissent, l'orientation est perdue. Les attaques peuvent durer 2 heures ou plusieurs jours.

Les sensations douloureuses peuvent être causées par:

  • surmenage;
  • insomnie;
  • mauvaise alimentation.

Une pathologie chronique est souvent observée avec un traitement prolongé et inapproprié avec des analgésiques, un abus de boissons au café.

Troubles végétatifsLa maladie peut altérer la fonction de tout organe humain. Le développement du processus pathologique affecte négativement le travail de divers systèmes vitaux du patient. Souvent, l'hypertension accompagnée de troubles autonomes provoque une douleur intense dans la partie temporale droite de la tête chez les jeunes patients.
Syndrome de clusterLes hommes de grande taille, les gros fumeurs sont principalement sensibles à de telles pathologies. Les attaques sont systématiques. Le syndrome peut être observé pendant un mois, puis disparaître brusquement et après un certain temps, vous rappeler à nouveau (après deux ou trois ans).

Pose essentiellement une oreille, puis des douleurs apparaissent dans la région temporale et les yeux. La pathologie s'accompagne d'un afflux de sang sur la peau du visage et d'un larmoiement accru. L'inconfort disparaît avec l'arrivée de l'automne ou du printemps.

Névrose du trijumeauLa névralgie est un syndrome douloureux qui n'affecte qu'une partie du visage. La maladie chez les femmes est observée beaucoup moins souvent que dans la forte moitié de l'humanité. La névrose du côté gauche survient dans seulement 30% des cas. Principalement observé - inflammation du côté droit du nerf trijumeau.

La destruction des fibres des terminaisons nerveuses dans la névralgie s'accompagne de vives attaques de tir dans la partie temporale de la tête. L'inconfort s'accompagne d'une douleur à court terme, qui ne dure pas plus de quelques minutes et peut se former avec une exposition à la lumière de la tempe. Les muscles du patient du côté droit du visage sont tendus. Lors d'une attaque, il y a une douleur vive et des battements dans les joues, le nez et le front droits.

Arthrose cervicaleCette pathologie contribue à la destruction des disques intervertébraux cartilagineux, ce qui peut endommager les vaisseaux qui alimentent le cerveau humain. Dans ce cas, la tête fait mal du côté d'où l'artère est endommagée. L'arthrose est une maladie dangereuse qui peut entraîner une invalidité du patient.

Les facteurs suivants peuvent provoquer l'apparition d'une pathologie:

  • en surpoids;
  • pied plat;
  • stress physique systématique;
  • manque d'activité.

Très souvent, les causes de l'apparition de sensations douloureuses dans la région temporale ou près des yeux sont cachées dans les aliments, qui comprennent le glutamate monosodique. La pathologie s'accompagne d'essoufflement, de transpiration accrue, de tension des muscles du visage et de la mâchoire.

Méthode de traitement du syndrome

Avant de procéder à la thérapie de la pathologie, il est nécessaire de savoir pourquoi la tête fait mal et palpite dans les tempes. Un effet ponctuel aidera à réduire les symptômes. Pour ce faire, le patient doit appuyer 10 fois sur la région temporale du bout des doigts. Une lotion froide donnera le même effet, éliminant parfaitement les spasmes musculaires..

Un repos sain est indispensable dans le traitement de la pathologie. Sa carence peut entraîner une léthargie constante, une affection douloureuse, qui ne peut être éliminée avec des médicaments seuls. Par conséquent, si le patient s'inquiète systématiquement de la douleur dans la tempe droite, il est nécessaire d'établir un régime de repos et de sommeil, car cela est extrêmement important en présence d'un tel syndrome..

Il a été démontré que les médicaments suivants éliminent la douleur:

  1. Ibuprofène.
  2. Médecine "Aspirine".
  3. "Tempalgin".
  4. Le médicament "Paracetamol".

Il est nécessaire de prendre des médicaments lorsque des sensations douloureuses apparaissent comme prescrit par un médecin ou selon les recommandations contenues dans les instructions. En aucun cas, une pulsation intolérable ne doit être tolérée - cela peut entraîner une augmentation de l'intensité de la pathologie et une nervosité accrue. Il vaut mieux se faire tester le plus tôt possible et découvrir les causes de l'inconfort.

Mesures de prévention de base

Activité physique et plein air, les cours de yoga aideront à surmonter la douleur. Le manque d'habitudes négatives et un mode de vie correct auront également un effet positif sur la santé. Pour le syndrome périodique à court terme, l'aromathérapie convient. Mais certaines odeurs, au contraire, peuvent intensifier l'intensité des maux de tête. Avant de prendre des procédures à l'eau, vous devez vous assurer qu'il n'y a pas de réaction allergique à l'un ou l'autre composant.

L'impact sur tout le corps, et en particulier sur la région du cou et du col, aidera à se débarrasser des migraines. La durée du reste est d'environ 8 heures. Pour le sommeil, il est conseillé d'utiliser un traitement orthopédique et un oreiller prophylactique.

Une sensation constante d'inconfort dans la partie temporale de la tête peut être la manifestation d'une pathologie assez dangereuse. Il n'est en aucun cas possible de s'automédiquer, sans un examen approprié, car il est d'abord nécessaire d'identifier les causes du syndrome douloureux et d'éliminer la présence d'une maladie grave.

Causes, diagnostic et traitement de la douleur dans la tempe droite

Le principal Maux de tête et migraines Douleur dans la tempe Causes, diagnostic et traitement de la douleur dans la tempe droite

Causes de la douleur dans la tempe droite

Des sensations désagréables ou une gêne dans cette zone indiquent un problème de santé organique ou fonctionnel. Par conséquent, il est impossible d'être imprudent et d'ignorer ce syndrome..

La douleur dans la région temporale est appelée céphalalgie. Le plus souvent, les patients s'inquiètent de l'inconfort à droite. Cela est probablement dû aux particularités du flux sanguin vers la tête et le cou..

Il existe de nombreuses causes de maux de tête dans le temple. Parmi eux se trouvent des maladies de différents groupes et systèmes.

  1. Crise d'hypertension.
  2. Accident ischémique transitoire.
  3. Crise vestibulaire.
  4. Violation aiguë de la circulation cérébrale.
  5. Artérite temporale ou maladie de Horton.
  6. Névrite du trijumeau.
  7. Otite.
  8. Parodontite.
  9. Abcès paratonsillaire.
  10. Lymphadénite de la région cervicale.
  11. Migraine.
  12. Athérosclérose des vaisseaux cérébraux.

Le stress émotionnel, le stress, la fatigue chronique, les troubles du sommeil (dyssomnie) peuvent également être considérés comme des facteurs de risque..

Types de douleur dans la tempe droite

Les sensations désagréables dans la région temporale de la tête sont de nature complètement hétérogène. Leurs caractéristiques cliniques peuvent aider à déterminer la cause suspectée et le diagnostic..
Allouer en aval:

  • Douleur aiguë;
  • Douleur chronique (plus de 2 semaines).

Une caractéristique plus importante de la céphalalgie est précisément la caractéristique clinique de la douleur. Basé uniquement sur les plaintes et les données historiques.

  1. Douloureux.
  2. Stupide.
  3. Oppressif.
  4. Palpitant.
  5. Grappe.

La céphalalgie de la bonne région temporale nécessite la consultation d'un neurologue ou d'un thérapeute.

Douloureux

Ce type de douleur est le plus courant. Le cours est chronique. La cause la plus courante d'inconfort dans la région temporale à droite, le plus souvent due à une surcharge neuro-émotionnelle.

Le patient se plaint de douleurs douloureuses. Cette sensation peut l'accompagner tout au long de la journée, de la semaine. Dans le même temps, la faiblesse, la fatigue, la diminution de l'attention et l'efficacité sont également préoccupées..

Palpitant

Une douleur intermittente dans la tempe est un symptôme indiquant que la cause est une altération du tonus vasculaire. Le patient a une sensation de secousses rythmiques brusques dans les tempes. Les périodes de soulagement de la douleur sont très courtes.
Ces symptômes "scintillants" sont typiques des maladies suivantes:

  1. Hypertension artérielle;
  2. Ischémie cardiaque;
  3. Angine de poitrine vasospastique;
  4. Fibrillation auriculaire ou fibrillation auriculaire;
  5. Tachycardie paroxystique supraventriculaire ou ventriculaire;
  6. Athérosclérose des vaisseaux du cou;
  7. Maladies oblitérantes des artères vertébrales;

Une douleur pulsatile est possible avec une vascularite systémique. Un exemple frappant est l'artérite à cellules géantes ou la maladie de Horton. Le traitement nécessite la nomination de corticostéroïdes ou de cytostatiques par un rhumatologue. La douleur soulage les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) ou les antispasmodiques.
La douleur lancinante dans la tempe droite est contrôlée au moyen d'une baisse de la pression artérielle. La thérapie antispasmodique est également utile. Les AINS dans cette situation peuvent aggraver le syndrome douloureux et provoquer une augmentation encore plus importante de la pression artérielle..

Oppressif

La sensation de pression dans la zone du temple, à la fois à droite et à gauche, est une manifestation non spécifique. Cela peut indiquer à la fois la présence d'une pathologie organique grave et un épuisement fonctionnel ou une surcharge du système nerveux..
Lorsqu'il appuie fortement sur le côté droit de la tempe, la cause réside souvent dans l'inflammation de l'articulation temporo-mandibulaire. Elle est causée par l'arthrose ou l'arthrite. La maladie progresse lentement, de sorte que le syndrome douloureux augmente lentement. Irradiation de la douleur - oreille et région parotidienne.

Tournage

Le patient éprouve les sensations les plus vives et les plus désagréables dans cette situation même. Le patient ressent chaque impulsion douloureuse comme un "lumbago", qui rappelle celui de la sciatique. Ce type de douleur est caractérisé par la monotonie, le manque de périodicité. La cause est une névrite du nerf facial ou trijumeau. Parfois, le substrat organique est une inflammation de l'oreille ou de la région parotide, ainsi que de la glande salivaire parotide (oreillons). Avec une lymphadénite du cou, un abcès paratonsillaire, une ostéomyélite, une parodontite, la douleur sera également tirante, déchirante. Parfois, les analgésiques ordinaires n'aident pas, ils recourent à toute une gamme de méthodes, y compris les stupéfiants.

Stupide

Un type commun de douleur dans la tempe droite. Possible dans le cadre d'une encéphalopathie post-traumatique. La montée en pression peut également en être la cause. Ceci est particulièrement fréquent chez les patients âgés lorsque les symptômes scintillants sont effacés..

Premiers secours pour la douleur dans la tempe droite

Fournissez de l'air frais pour vous aider. Surtout lorsque vous restez longtemps dans une pièce étouffante, ce qui devient assez souvent la cause d'une céphalalgie de la région temporale droite.
Avec une pression accrue, son niveau doit être réduit de manière adéquate, pas plus de 30% par rapport à l'original. Pour ce faire, utilisez des médicaments à action courte mais rapide:

  1. Corinfar, Nifédipine.
  2. Moxonidine.
  3. Erinith.
  4. Amlodipine.
  5. Captopril ou Capoten.

Le syndrome de la douleur nécessite la nomination d'anti-inflammatoires non stéroïdiens. En présence de douleurs neuropathiques aiguës (névrite du nerf facial ou trijumeau), des anticonvulsivants sont prescrits. Vous devez appeler une ambulance.

Diagnostique

Lorsqu'un patient présentant le problème décrit obtient un rendez-vous avec un médecin, il est important d'identifier en temps opportun le syndrome et la cause qui l'a causé. Faites attention aux données de l'anamnèse de la vie et de la maladie. Les informations qui seront nécessaires pour former l'hypothèse clinique correcte et le diagnostic ne doivent pas être cachées au médecin:

  • Le moment où les premiers symptômes apparaissent;
  • Dans le contexte duquel il y avait de la douleur dans la tempe droite;
  • Quels symptômes accompagnaient la maladie émergente;
  • Dans le contexte de la prise de médicaments, c'est devenu plus facile;
  • Fréquence, fréquence d'apparition de la douleur dans la région temporale droite de la tête;
  • Cas de telles manifestations chez des parents proches, leurs maladies.

Directement à la réception, le médecin thérapeute ou neurologue examine tous les systèmes et organes du patient. Une attention particulière est portée à l'état du cœur et du système nerveux. Selon les normes reconnues, il est nécessaire de mesurer la pression artérielle (chez la femme enceinte - des deux mains), pour identifier la glycémie.
Le point le plus important est l'état neurologique. Pour cela, la force musculaire, les réflexes tendineux et l'état des nerfs crâniens sont examinés. Pour déterminer le niveau de lésion du système nerveux central ou périphérique, des tests de coordination sont effectués. Il est important de ne pas manquer les manifestations initiales de l'accident vasculaire cérébral, y compris la crise ischémique transitoire..
À partir des méthodes de diagnostic instrumentales, les procédures suivantes sont attribuées:

  1. Électroencéphalographie.
  2. Rhéoencéphalographie.
  3. Tomographie (IRM, CT).
  4. Examen échographique des vaisseaux du cou.

Les techniques de laboratoire comprennent la détermination des paramètres biochimiques sanguins, si nécessaire - tests immunologiques (cytomégalovirus, toxoplasme).

Méthodes de traitement

Il existe une approche étiologique et symptomatique du traitement. Avec une céphalalgie, en particulier avec un syndrome douloureux sévère, vous devez aborder correctement l'anesthésie. Mais cela prend en compte les effets secondaires. L'approche étiologique implique l'effet de médicaments ou d'autres méthodes non médicamenteuses sur la cause qui a causé la douleur dans la région temporale de la tête.

Médicaments

Dans le but de soulager la douleur, plusieurs groupes de médicaments sont utilisés. Les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) sont les plus efficaces pour soulager la douleur. La meilleure option parmi les formes posologiques est les comprimés ou les sachets avec des poudres.
La fréquence d'admission et la durée dépendent de la maladie spécifique. Vous pouvez prendre les remèdes suivants:

  • Diclofenac et Diclofenac - retard (à action prolongée);
  • Nimesil, Nimika ou Nimulid;
  • Aertal;
  • Arcoxia, Celebrex;
  • Ibuklin.

Il est important de faire attention à la dose maximale quotidienne et unique afin d'éviter la survenue d'événements indésirables du tractus gastro-intestinal. S'il y a des antécédents d'ulcères ou d'érosions dans l'estomac, le duodénum, ​​les AINS ne doivent être pris que sous le couvert de médicaments antisécrétoires - Omez, Razo et autres analogues.
Il est dangereux de gérer en permanence avec des médicaments symptomatiques. Après tout, le risque de néphro- et hépatotoxicité (effets négatifs sur les fonctions des reins et du foie) augmente. De plus, le facteur causal doit être éliminé.
Antispasmodiques - un groupe de médicaments utilisés pour réduire l'augmentation du tonus vasculaire. Ceci est pertinent pour le dysfonctionnement autonome, la vasoconstriction réversible des vaisseaux cérébraux, ainsi que la douleur de type migraine. Les neurologues recommandent No-Shpu, Baralgin et d'autres moyens de ce groupe.
Il existe différents médicaments combinés qui combinent l'action des antispasmodiques et des anti-inflammatoires non stéroïdiens. Ce sont MIG, Next et bien d'autres.
Pour les douleurs de type migraine dans la tempe droite de la tête, les médicaments de la série triptan sont efficaces. Sur le marché pharmaceutique national, vous pouvez trouver des médicaments tels que le sumatriptan, le sumamigren et l'imigran. Ils ne peuvent être prescrits que par un neurologue et ces fonds ne sont délivrés que sur ordonnance..


La névrite du trijumeau nécessite la nomination d'hormones (Dexon, Prednisolone), ainsi que de médicaments à effet anticonvulsivant. Nous parlons de carbamazépine et de prégabaline. La posologie est également choisie par un neurologue. En cas d'AVC (perturbation aiguë de la circulation cérébrale), la douleur dans la région temporale droite est persistante à la fois dans la période aiguë et au moment de la période de récupération tardive. Dans le premier cas, le traitement est effectué dans un centre vasculaire avec des thrombolytiques, des antihypoxants et d'autres médicaments importants. Dans la période de récupération tardive, les nootropiques et les agents vasculaires aident.

Après une blessure, une céphalalgie persistante nécessite la prescription de médicaments neurométaboliques. Si nécessaire, des médicaments sont prescrits pour améliorer la circulation sanguine dans le tissu cérébral.

Remèdes populaires

Les médecins traitent la médecine non traditionnelle avec méfiance et n'y recourent que lorsque la cause du syndrome est connue et que l'effet de ces méthodes a été prouvé.

Mesures de prévention de base

Les recommandations sur le régime de travail et de repos sont données en premier lieu. Parfois, de courtes vacances sont nécessaires. La régulation du sommeil joue également un rôle important dans la prévention de la céphalalgie. Le manque de sommeil et l'hypersomnie peuvent provoquer des maux de tête..
Un autre aspect important de la prévention est la psychoprophylaxie. Le fait est que vous ne pouvez pas «garder en vous» une situation traumatique. Si nécessaire, vous pouvez contacter un psychologue familial, un psychothérapeute. Parce que la fixation sur ses propres problèmes conduit inévitablement à des névroses. Ceci est connu de la théorie des maladies psychosomatiques..
Pour les patients hypertendus, il est important de surveiller le niveau de pression artérielle. Ce sont ses balançoires qui provoquent des douleurs dans diverses zones de la tête, en particulier dans le lobe temporal. Dans l'athérosclérose, des antioxydants, des antihypoxants et des nootropiques sont utilisés dans les cours, parfois des agents vasculaires. Abaisser votre cholestérol est important.

Découvrez pourquoi la tête fait mal dans la zone du temple sur la droite

Une douleur à la tête périodique dans la région du temple à droite est un avertissement concernant la manifestation d'une maladie qui perturbe le tonus des vaisseaux du cerveau. La maladie se manifeste par un spasme artériel persistant ou une expansion du vaisseau veineux. Récemment, des experts ont noté un problème avec le système nerveux périphérique, c'est-à-dire qu'il existe des troubles des nerfs crâniens et spinaux.

Contenu
  1. Raisons de l'apparition
  2. Types
  3. Actions
  4. Actions préventives

Raisons de l'apparition

Dans la tempe droite, il peut vibrer de maladies virales, de rhumes. Souvent un mal de tête dans la tempe droite en buvant des boissons alcoolisées, en fumant, en cas d'intoxication alimentaire et de drogue.

Les filles se plaignent de douleurs lancinantes, conséquence de la libération d'hormones. Les femmes d'âge moyen le ressentent pendant la menstruation ou pendant les changements hormonaux dans le corps au début de la ménopause.

Les personnes âgées disent souvent que des sensations douloureuses dues aux conditions météorologiques ou au surmenage, et lorsqu'elles entendent le diagnostic, elles comprennent que tout est beaucoup plus compliqué et dangereux, car l'hypertension artérielle ou l'athérosclérose des vaisseaux sanguins dans le cerveau se manifeste..

Sur ce sujet
    • Mal de crâne

17 façons de soulager les maux de tête sans pilules

  • Natalia Sergeevna Pershina
  • 29 mars 2019.

Très souvent, les personnes qui sont assises devant un ordinateur pendant plus de 2 heures souffrent de sensations inconfortables dans la tempe droite. Les conditions de travail modernes dans de nombreuses organisations et entreprises fonctionnent selon un schéma informatisé. Assurez-vous de laisser le moniteur pendant 10 à 15 minutes toutes les 40 minutes.

L'exposition des yeux affecte l'apparition de sensations pulsatiles douloureuses dans la tempe droite. C'est pourquoi les experts interdisent aux enfants de rester à proximité d'un ordinateur pendant une longue période, en utilisant des tablettes et des téléphones portables. Pour cette raison, vous pouvez ajouter de la littérature de lecture en petits caractères ou sous un éclairage insuffisant..

La partie temporale droite de la tête fait mal après le sommeil lorsqu'une personne se repose dans une position inconfortable. Les médecins conseillent d'utiliser des matelas et des oreillers orthopédiques pour un sommeil adéquat et sain. Cela mènera non seulement à un bon repos, mais soulagera également les nerfs pincés dans les vertèbres cervicales..

Si l'oreiller est trop dur, il appuie sur la tête et vous fait vous sentir mal après avoir dormi. Vous devez absolument vous reposer dans une pièce ventilée, car le dioxyde de carbone peut aggraver la douleur dans la zone des tempes. Le sommeil doit durer au moins 7 heures, mais pas plus de 9.

Le traumatisme peut être une autre cause de maux de tête dans la tempe droite. Un coup ou une ecchymose reçu dans n'importe quelle partie de la tête donnera au temple.

Chaque corps humain a un mécanisme de travail individuel. Sur la base de la pratique, les spécialistes ont identifié cinq principaux types de douleur:

  1. Une douleur pulsatile indique une situation stressante. Cela pourrait également être un signe d'hypertension ou d'hypotension. Dans le cas où une personne a mal aux dents.
  2. Une douleur douloureuse indique une dépression nerveuse. Il accompagne le corps humain avec une forte irritabilité, anxiété.
  3. Les sensations de douleur de tir nécessitent des conseils spécialisés, car elles apparaissent dans le cas de la névralgie du trijumeau. Une telle maladie est de nature chronique et donne à une personne le sentiment d'être frappée par l'électricité. Il devient impossible de le transférer, car la sensation provoque un grand inconfort. Il est possible que la douleur soit transférée sur le côté droit de la tête et sur tout le visage.
  4. Une douleur sourde se produit avec un fort stress émotionnel et un surmenage.
  5. Le type de pression indique une violation de la circulation cérébrale. De telles sensations de douleur sont le résultat d'une ostéochondrose ou d'une ostéarthrose.

Lorsque le corps est attaqué par une douleur dans la partie temporale droite de la tête, les causes et la nature des sensations sont différentes. Vous ne devez pas vous engager dans un auto-diagnostic, contacter un spécialiste qui, après avoir effectué un examen, vous prescrira un traitement en fonction de ses résultats.

Actions

Si des sensations douloureuses de nature aiguë se produisent souvent, il est préférable de ne pas prendre d'analgésiques, mais d'aller voir un médecin.

Une telle manifestation peut indiquer de graves violations du fonctionnement des organes humains, surtout si elle se propage à d'autres parties du corps, par exemple, la dent, la mâchoire, les yeux. Si vous réagissez rapidement et allez dans un établissement médical, vous pouvez éviter un certain nombre de conséquences indésirables..

Lorsqu'un spécialiste développe un traitement, le principal biais n'est pas sur la maladie, mais sur la cause de son apparition, le médecin recherche la cause d'origine, afin non seulement d'éliminer la douleur, mais également de soulager son apparition à l'avenir..

Maux de tête sur le côté droit de la tête

En médecine, il existe plus de 30 types de maux de tête qui diffèrent par la durée, la fréquence, l'intensité et d'autres indicateurs. Nous associons souvent un mal de tête à une crise de migraine et prenons des analgésiques.

Mais si au début, les médicaments permettent d'éliminer la douleur, ils n'ont pas l'effet souhaité à l'avenir et la douleur devient insupportable. La douleur qui survient d'un seul côté devrait alerter, et lorsqu'une douleur aiguë et inattendue apparaît sur le côté droit de la tête, cela devrait être un signal pour une visite immédiate chez le médecin.

Causes du mal de tête de l'hémisphère droit

Migraine

La cause la plus fréquente de maux de tête du côté droit est la migraine. Un mal de tête lancinant et atroce est principalement accompagné de:

  • augmentation de la photosensibilité,
  • coupure dans le contour des yeux,
  • la nausée,
  • parfois peur du son et même perte de conscience.

En termes de pourcentage, la belle moitié de l'humanité est beaucoup plus sensible à l'apparition de migraines, qui peuvent être héritées. C'est l'hérédité qui est le principal facteur de l'apparition de cette maladie. De plus, des migraines peuvent apparaître dans votre vie en raison d'un déséquilibre des substances impliquées dans la transmission des signaux nerveux au cerveau au niveau cellulaire..

Malgré la dynamique constante du développement de la médecine, le processus d'apparition de la migraine n'a pas encore été entièrement compris. Mais des études à long terme ont confirmé le fait que la migraine attaque les personnes âgées de 20 à 40 ans..

Une caractéristique distinctive de la migraine est la douleur locale qui alterne lors des crises aiguës.

L'apparition de la migraine assombrit l'existence d'une personne malade, la rendant complètement handicapée. Cependant, l'industrie pharmaceutique ne reste pas immobile et il existe maintenant de nombreux médicaments de haute qualité qui peuvent être beaucoup plus faciles pour les patients à tolérer cette maladie..

Hémicranie paroxystique chronique

Il s'agit d'un type de migraine extrêmement douloureux et extrêmement sévère, dont les symptômes se manifestent presque quotidiennement par des douleurs brûlantes, aiguës, voire ennuyeuses dans les tempes et le front. Douleur si intense qu'elle affecte les globes oculaires.

Une rougeur de l'œil, une constriction de la pupille, un larmoiement et, dans certains cas, même un affaissement du globe oculaire sont visuellement observés.

Étant donné que cette maladie appartient à la migraine, elle apporte également une gêne sévère aux femmes. La seule différence est que les femmes qui ont atteint l'âge adulte sont sujettes à la maladie..

Ostéochondrose cervicale

La maladie dépasse les personnes qui ne surveillent pas leur alimentation et mènent une vie sédentaire, le plus souvent «sédentaire». La maladie survient principalement chez les personnes qui ont atteint l'âge de 40 ans et plus.

L'ostéochondrose cervicale affecte les disques entre les vertèbres de la colonne cervicale, en conséquence, la charge augmente, un spasme des muscles du cou se produit et la circulation sanguine est altérée.

Par conséquent, un compagnon constant de cette maladie est la migraine du côté droit ou gauche de la tête, qui augmente avec le mouvement des globes oculaires. En outre, les patients présentent des symptômes tels que:

  1. bruit dans les oreilles,
  2. étourdissements réguliers,
  3. sensation de brûlure dans le cou.

En présence d'ostéochondrose cervicale, les maux de tête sont presque impossibles à éliminer à l'aide d'analgésiques, vous devez traiter directement la maladie principale, en utilisant les services d'un massothérapeute et des médicaments tels que des crèmes chauffantes, des compresses.

Mal de tête en grappe

Si la migraine survient principalement chez les femmes, les céphalées en grappe préfèrent une forte moitié de l'humanité.

Une caractéristique distinctive est l'apparition soudaine, sans aucun signe antécédent, d'une douleur sauvage et coupante, focalisée exclusivement sur une partie de la tête.

Pendant les crises:

  • la pression artérielle augmente,
  • une sensation de processus de pression et d'éclatement est créée dans les yeux,
  • les vaisseaux d'écureuil éclatent,
  • une congestion nasale apparaît,
  • yeux larmoyants sur le côté affecté de la tête.

La principale méthode de traitement est la paix et la tranquillité dans une pièce sombre et bien ventilée, car elle ne peut pas être éliminée avec des médicaments. Selon certains rapports, les crises prévalent au printemps et à l'automne et durent environ 20 minutes avec une fréquence de plusieurs fois par jour.

Tumeur

Un mal de tête sur le côté droit de la tête causé par une tumeur s'accompagne de:

  1. vertiges,
  2. nausées et même vomissements,
  3. crises d'épilepsie.

La taille de la tumeur n'affecte en aucun cas la dynamique de la douleur, mais elle est également inversement proportionnelle à leur manifestation. Fondamentalement, le côté droit de la tête fait mal dès les premières heures du matin et pendant la journée, cela ne fait qu'empirer. L'augmentation de la douleur est fortement influencée par les situations stressantes.

La douleur est classée comme éclatement sourd, mais dans des cas isolés, comme une forte poussée.

S'il y a une tumeur au cerveau, le patient:

  • perdre du poids rapidement,
  • souffre de maux de tête atroces dans l'hémisphère droit,
  • souffre de crampes douloureuses.

Par conséquent, dans les cas où, pour une raison inconnue, la tête fait mal à droite, vous devez immédiatement vous rendre à la clinique.

Il est à noter que la présence d'un mal de tête sur le côté droit ne signifie pas du tout que des formations tumorales se trouvent de ce côté. Les tumeurs représentent un grave danger pour la vie humaine, mais aujourd'hui, il existe déjà différentes méthodes et technologies innovantes qui peuvent lutter efficacement contre la maladie.

Saignement intracrânien

Les saignements intracrâniens peuvent être le résultat d'une blessure ou être la conséquence d'une malformation congénitale des vaisseaux cérébraux. Le développement de saignements à partir d'un vaisseau éclatant de la tête provoque une augmentation de la taille de l'hématome.

En raison de l'augmentation de la pression à l'intérieur du crâne, il y a:

  • léthargie du patient,
  • la clarté de la pensée est perdue,
  • la parole est perturbée,
  • des nausées et des vomissements apparaissent.

L'apparition d'un mal de tête aigu et soudain se développe selon une dynamique croissante.

Pour éliminer une maladie grave, une intervention chirurgicale urgente est prescrite.

Commotion cérébrale

La maladie est une forme bénigne de lésion cérébrale traumatique dans laquelle il n'y a pas de fracture osseuse. Tout d'abord, l'apparition de signes tels que:

  • douleur sourde avec un caractère lancinant dans la tempe du côté droit de la tête,
  • bruit dans les oreilles,
  • vertiges,
  • la faiblesse,
  • nausée et vomissements.

Avec une secousse de gravité légère, les symptômes correspondants disparaîtront après quelques heures, dans les cas graves, la douleur persistera pendant quelques jours. Le patient doit se conformer au repos au lit, car avec divers mouvements, l'état s'aggrave et prendre également des analgésiques. Il est recommandé d'appliquer de la glace sur l'hémisphère blessé pour réduire la douleur..

Syndrome de Kosten

Dans de nombreux cas, le mal de tête est dirigé vers l'hémisphère droit, dans et autour de l'oreille, dans les sinus nasaux, ce qui s'intensifie lorsque la mâchoire bouge, car le syndrome de Kostensky est une maladie de l'articulation temporo-mandibulaire. Avec cette maladie, il y a une augmentation de la salivation et une sensation de brûlure dans la bouche..

L'un des signes indicatifs est l'incapacité d'ouvrir la bouche normalement. Dans ce cas, le traitement consiste en une prothèse et une correction d'occlusion.

Amygdalite

Souvent, l'inflammation des sinus ou des amygdales palatines devient un précurseur des maux de tête. La douleur peut être à la fois localisée et couvrir toutes les parties de la tête. En cas d'inflammation, les terminaisons nerveuses sont irritées par des effets toxicologiques, entraînant une douleur vive et fulgurante à l'arrière ou à l'avant de la tête.

Maladie de la cavité buccale

Si la douleur dans le côté droit de la tête ne disparaît pas et qu'il n'y a aucune raison visible, vous devriez vous rendre au cabinet dentaire.

La raison du mal de tête persistant réside peut-être dans les problèmes de la cavité buccale. Cela peut être une dent malsaine ou une mauvaise morsure..

La douleur est vive, vive et fulgurante, mais dans ce cas elle se prête bien aux médicaments. Après la disparition des problèmes buccaux, le mal de tête disparaîtra.

Glaucome

Avec le glaucome, la pression à l'intérieur de l'œil augmente, ce qui contribue à l'apparition d'un mal de tête aigu et intolérable, avec la dilatation de la pupille, les sensations de douleur deviennent plus intenses. La douleur est localisée dans la région frontotemporale, principalement dans l'hémisphère droit.

Ainsi, nous pouvons conclure que si le côté droit de la tête fait mal, vous devez consulter un médecin dès que possible afin d'exclure la possibilité d'une maladie grave ou de procéder à un traitement immédiat..

Il est également nécessaire de distinguer les maux de tête, par exemple les signes d'augmentation de la pression intracrânienne, car ils sont très similaires les uns aux autres..

Un traitement en temps opportun aidera à éviter les complications et à prévenir le développement ultérieur de maladies.

Douleur dans la tempe droite, ses causes et son traitement

Les maux de tête dans la tempe droite sont si courants que la plupart des gens ne font pas attention à la cause de leur apparition, ils se limitent donc à la prise d'analgésiques. En fait, il peut signaler des perturbations dans les systèmes vitaux, des processus inflammatoires dans la région temporale ou des maladies des structures cérébrales..

Les principales causes de douleur dans la tempe droite

La douleur temporelle du côté droit, qui prend un caractère prononcé et régulier, peut être un signe de perturbations dans le fonctionnement des structures cérébrales et des systèmes vitaux du corps. Les principales raisons de l'apparition de processus pathologiques et de douleur en tant que symptômes dans ce cas sont:

    Troubles du tissu cérébral et des os crâniens (hématomes, lésions crâniennes, abcès, tumeurs d'origines diverses). Inflammation ou destruction des processus nerveux (lésions du nerf trijumeau). Lésion infectieuse des méninges (méningite, encéphalite). Inflammation ou lésions des vaisseaux sanguins (artérite temporale, athérosclérose, spasmes provoquant des crises de migraine, hypertension ou hypotension). Dysfonctionnements hormonaux associés à la ménopause, aux règles ou à la grossesse chez la femme. Spasmes musculaires causés par le surmenage, la nervosité, le stress. Processus purulents inflammatoires qui se développent dans les organes réflexes et la région de la mâchoire (conjonctivite, sinusite, otite moyenne, maladies dentaires). Mauvais fonctionnement du système de liquide céphalo-rachidien et hypertension intracrânienne en conséquence. Influence des infections virales (ARVI, amygdalite, grippe).

Une douleur irrégulière dans la tempe droite peut être causée par des irritants externes:

    Posture inconfortable pendant le sommeil. Manque d'oxygène (mauvaise ventilation de la pièce, influence de facteurs naturels tels que la descente dans le sous-sol ou la montée en hauteur). Tempêtes magnétiques ou changements climatiques soudains. Aliments avec beaucoup d'épices.

Variétés de maux de tête dans la tempe droite

Le syndrome douloureux qui se développe dans la tempe du côté droit a différentes manifestations. Par la nature de la douleur, qu'elle soit douloureuse, lancinante ou pressante, on peut juger des raisons de son origine et se concentrer le plus rapidement possible sur le choix d'une méthode pour les éliminer.

Douleur lancinante dans la tempe droite

Il se produit avec un déséquilibre de la pression artérielle ou intracrânienne, des crises de migraine, provoquées par une surcharge nerveuse, une peur sévère, des situations stressantes. En outre, la cause de la douleur peut être une pulpite du côté droit - une inflammation des tissus dentaires ou des terminaisons nerveuses.

Douleur douloureuse dans la tempe droite

Un signe de troubles neuropsychiatriques apparaît sur fond d'irritabilité, d'anxiété, de faiblesse et de fatigue. Les sensations douloureuses de caractère pleurnichard peuvent être l'une des manifestations de l'hypertension intracrânienne.

Tir de douleur dans la tempe droite

Il se produit avec une artérite temporale ou une lésion du nerf trijumeau à droite. Dans le premier cas, le lumbago s'accompagne de faiblesse, de manque de sommeil, de fièvre, de douleurs dans l'artère temporale. Avec la défaite du nerf trijumeau, le lumbago dans la zone temporale est complété par des spasmes des nerfs faciaux et une douleur irradiant vers la mâchoire, les yeux, l'oreille, la joue.

Presser la douleur dans la tempe droite

Symptôme de troubles survenant dans les vertèbres cervicales. Avec des maladies telles que l'arthrose ou l'ostéochondrose, le travail du système qui alimente le cerveau en sang est entravé. Si l'artère vertébrale droite est affectée, des sensations douloureuses de nature pressante surviennent également du côté droit.

Douleur sourde dans la tempe droite

Ressemble à une douleur sourde. Elle est souvent attribuée au type de douleur psychogène, mais elle peut aussi être un symptôme de traumatisme au cerveau ou aux os du crâne. Une douleur ponctuelle à court terme peut survenir dans le contexte d'une explosion émotionnelle; le syndrome douloureux qui se manifeste régulièrement nécessite l'attention de spécialistes.

Traitement médical

Lors du développement d'un traitement avec des médicaments, le facteur fondamental est la cause de l'origine de la douleur dans la tempe, après l'élimination de laquelle l'inconfort dans la région temporale disparaît. Cependant, pour soulager la douleur à court terme causée par un surmenage, des conditions météorologiques défavorables ou pour atténuer la maladie au cours de pathologies graves, le patient peut se voir prescrire des analgésiques du groupe des analgésiques, non stéroïdiens, triptans, opioïdes ou narcotiques..

Les médicaments les plus courants et les plus abordables qui soulagent la douleur temporelle, en fonction de la cause de sa manifestation, sont:

    Citramon est pris au début du développement d'une attaque, la dose par jour ne dépasse pas 6 comprimés, la période d'administration ne dépasse pas 10 jours. Le médicament n'est pas recommandé pour les femmes enceintes, les mères allaitantes, ainsi que les personnes qui ont une coagulation sanguine altérée, ont une prédisposition ou des maladies du tractus gastro-intestinal, des systèmes rénal et hépatique. Spazmalgon - pris au besoin, pendant les crises de migraine, pas plus de 6 comprimés par jour. La durée du traitement médicamenteux peut aller jusqu'à 5 jours. Les comprimés doivent être pris avec précaution par les personnes souffrant d'insuffisance rénale, du système circulatoire ou d'allergies. Paracétamol - aide non seulement à soulager la douleur temporelle, mais également à abaisser la température, il est donc attribué aux virus et aux rhumes. Il est autorisé pour les femmes qui allaitent et les femmes enceintes, alors que sa dose ne peut dépasser 4 g par jour. Nurofen est un médicament analgésique et anti-inflammatoire efficace, approuvé pour les nourrissons, les femmes enceintes et allaitantes, mais il présente un certain nombre de contre-indications pour une utilisation dans les maladies des intestins, de l'estomac, du sang et des nerfs optiques. Les effets secondaires seront minimisés si la durée d'admission n'excède pas 3 jours et que le taux journalier est de 400 mg pour un adulte.

Pour soulager les crises intenses qui se développent à la suite de processus inflammatoires traumatiques ou aigus, le patient peut se voir prescrire l'un des médicaments abortifs puissants - sumatriptan, tramadol, butorphanol, morphine, fenamil. Ces médicaments soulagent la douleur dans les plus brefs délais, mais ils créent rapidement une dépendance, ils sont donc vendus sur ordonnance et la pertinence de leur consommation doit être déterminée par le médecin..

Méthodes traditionnelles de traitement

Lors de l'utilisation de méthodes folkloriques, il faut se rappeler que la douleur temporelle est un symptôme de pathologie ou d'anomalies dans le corps. Ce n'est qu'après un examen, une consultation avec un médecin et un diagnostic de la cause du syndrome douloureux que vous pouvez faire des compresses et prendre des herbes médicinales sous forme de thés, teintures, inhalations ou bains.

Les moyens efficaces et non contre-indiqués pour se débarrasser de la douleur temporelle sont:

    Thé vert au miel et jus de citron. Une cuillerée de miel et ¼ de jus de citron sont ajoutés à une tasse de thé chaud. Compresse acétique. Le vinaigre de cidre de pomme (1 cuillère à soupe) est dilué dans 1 litre d'eau à température ambiante. Un chiffon doux est humidifié dans la solution et appliqué sur la zone douloureuse. Compresse de feuilles de chou. Une feuille de chou frais est légèrement écrasée avec vos mains jusqu'à ce que le jus apparaisse et appliquée sur la zone douloureuse de la tempe. Massage du temple aux huiles essentielles. Quelques gouttes d'huile de romarin, de menthol, de lavande ou de citron sont doucement frottées dans la tempe douloureuse. Une combinaison de toutes ces huiles est possible. Massage de la tête avec un peigne à dents en bois ou en os. Grâce à un peignage soigneux et doux des cheveux, la circulation sanguine à travers les vaisseaux de la tête s'améliore et la douleur dans la région des tempes diminue.

Il est possible de soulager la douleur dans la tempe à l'aide d'un auto-massage ponctuel, cependant, cette technique doit être utilisée avec précaution par les personnes âgées et ne doit pas être utilisée par les enfants et les femmes enceintes à une date ultérieure. Pour la douleur du lobe temporal, un point sur la paume est utilisé, situé à la base de l'index et du pouce. Le point femelle est situé à droite, le point mâle à gauche. La membrane entre les bases de deux doigts est pressée des deux côtés jusqu'à ce que des sensations douloureuses apparaissent et agissent dessus dans un mouvement circulaire pendant plusieurs minutes.

Les tisanes et les décoctions de sureau, d'origan, de camomille et de mélisse soulagent la douleur dans les tempes en raison de l'effet cumulatif, vous devez donc les boire dans un certain laps de temps - d'une semaine à un mois. La recette de la composition et de la posologie d'utilisation dépend uniquement de la cause profonde de la douleur et doit être prescrite par le médecin sur une base individuelle. Sinon, une boisson apparemment utile peut provoquer des perturbations dans le travail d'autres organes de la vie..

La prévention

La douleur dans la tempe droite peut être évitée si vous connaissez la nature de son origine et prenez un certain nombre de mesures préventives:

    Équilibrez l'alimentation quotidienne: abandonnez les plats épicés, salés, assaisonnés et les fast-foods, incluez les céréales, les produits laitiers, les fruits, les légumes, les jus naturels dans le menu principal. Faites des exercices thérapeutiques quotidiens dont l'action vise à normaliser le travail du système circulatoire et du liquide céphalo-rachidien et à prévenir l'apparition de douleurs dans la tempe à droite. Incluez la marche, surtout le soir, et les siestes dans votre routine quotidienne. Prise périodique d'antihistaminiques ou d'antidépresseurs selon les directives d'un médecin si la douleur est causée par des allergènes saisonniers ou un stress prolongé. Séances de massage ou de physiothérapie visant à prévenir l'exacerbation d'une maladie telle que l'ostéochondrose, et la douleur dans la tempe à droite comme symptôme.

Décrivez-nous votre problème, partagez votre expérience de vie dans le traitement d'une maladie ou demandez conseil! Parlez-nous de vous ici même sur le site. Votre problème ne passera pas inaperçu et votre expérience aidera quelqu'un! Écrivez >>

La mise en œuvre de ces règles simples affectera positivement le travail de tout le corps et réduira le risque de douleur temporale du côté droit..

Les informations sur le site sont créées pour ceux qui ont besoin d'un spécialiste qualifié, sans perturber le rythme habituel de leur propre vie.

Pourquoi le côté droit de la tête fait-il mal?

La condition où le côté droit de la tête fait mal est un symptôme courant qui indique des troubles du fonctionnement des organes et des systèmes. La douleur dans la région de la tête est une réaction défensive qui indique une maladie ou un danger pour le corps, par exemple en cas de traumatisme crânien. La prévalence de la pathologie est de 90% de la population. Dans un contexte de céphalalgie, 20% des patients notent une diminution de la capacité de travail. Une douleur à la tête sévère peut déclencher une dépression.

Caractéristique

La douleur dans la tête du côté droit est une sensation désagréable et oppressante qui peut être de nature différente (pulsante, chronique ou paroxystique, aiguë, douloureuse ou sourde). Une sensation inconfortable, parfois intolérable, survient à la suite d'une irritation des structures du système nerveux.

La céphalalgie est un symptôme de plus de 50 maladies. Distinguer les formes primaires et secondaires. Dans le premier cas, la douleur et les symptômes qui y sont corrélés sont à la base du tableau clinique. Dans le second cas, les sensations douloureuses sont dues à la pathologie primaire. Ensuite, la céphalalgie est l'un des nombreux symptômes..

Par exemple, la migraine, qui se manifeste souvent par une douleur lancinante dans le côté droit de la tête, est référée aux formes primaires. Les formes secondaires comprennent la douleur survenant après une blessure, due à des processus inflammatoires, infectieux ou tumoraux.

Les sensations douloureuses sont souvent corrélées aux conditions météorologiques - elles s'intensifient avec des changements soudains de la pression atmosphérique ou une augmentation de l'humidité de l'air. Chez la femme, une augmentation des sensations douloureuses est associée à des cycles hormonaux, ce qui s'explique par un changement des indicateurs de seuil de douleur.

Causes d'occurrence

Les raisons pour lesquelles l'hémisphère droit de la tête fait mal sont variées. Les sensations douloureuses surviennent à la suite de processus pathologiques affectant le tissu cérébral, les méninges, le système circulatoire cérébral, les tissus mous et les os crâniens. Les causes de maux de tête sévères de type secondaire, localisés sur le côté droit de la tête, sont associées à des maladies.

Des sensations douloureuses apparaissent à la suite d'une irritation des récepteurs de la douleur, situés à l'intérieur du crâne ou à l'extérieur du crâne. Les fibres nerveuses qui transmettent les impulsions de douleur des récepteurs du système nociceptif aux régions corticales du cerveau sont présentes principalement dans le nerf trijumeau. Dans une moindre mesure, ils sont représentés dans la structure des terminaisons nerveuses glossopharyngiennes et vagues.

L'effet irritant est mécanique (déplacement, compression, tension des structures intracrâniennes due à la formation d'un foyer pathologique), thermique (à la suite d'une augmentation de la température corporelle, à la suite d'un chauffage ou d'un refroidissement excessif de la tête), chimique (en raison d'une intoxication alimentaire, d'une intoxication par des produits chimiques et pharmaceutiques).

Les causes courantes des formes secondaires sont les processus inflammatoires (infections du SNC, grippe, SRAS) et hypoxiques-ischémiques (crises cardiaques, accidents vasculaires cérébraux), ainsi qu'une augmentation du volume cérébral due à un œdème cérébral. L'hémisphère droit du cerveau fait mal s'il y a étirement, expansion excessive de la lumière des artères cérébrales, mouvement ou étirement des veines intracrâniennes.

Les raisons pour lesquelles le côté droit de la tête fait mal peuvent être associées à un œdème de la moelle épinière de type local ou généralisé. L'œdème cérébral se développe à la suite de la glomérulonéphrite (une maladie auto-immune caractérisée par des lésions des glomérules rénaux dus à un processus inflammatoire), du syndrome néphrotique (une affection caractérisée par une hypoprotéinémie - une diminution anormale de la concentration en protéines, une hypoalbuminémie - une diminution de la concentration d'albumine, une hyperlipidémie - une augmentation de la concentration de cholestérol), d'autres types.

Des sensations douloureuses dans la région de la tête apparaissent en raison de processus de compression ou inflammatoires affectant les nerfs crâniens, ainsi que d'une irritation des nocicepteurs (récepteurs de la douleur), qui se trouvent dans la peau et les tissus mous de la tête. La douleur apparaît sur fond d'encéphalite, d'abcès, d'hémorragie, de tumeurs localisées dans la moelle épinière. Le saignement intracrânien survient à la suite d'un traumatisme, d'une violation de l'intégrité de la paroi vasculaire ou de la rupture d'un anévrisme.

Troubles cérébro-vasculaires

Un mal de tête aigu dans l'hémisphère droit de la tête peut apparaître en raison de lésions des vaisseaux cérébraux. La migraine est la principale forme de douleur dans la région de la tête, souvent accompagnée de crises de nausées et de troubles autonomes (transpiration accrue, palpitations cardiaques, respiration rapide et superficielle). La prévalence de la migraine est d'environ 12% de la population.

L'apparition de crises de migraine est associée à des facteurs de provocation - stress physique et mental, étouffement, consommation d'alcool. La pathogenèse est basée sur une prédisposition génétique à une altération de la régulation neurohumorale du tonus de la paroi vasculaire.

La raison pour laquelle tout le côté droit de la tête fait mal avec la migraine est associée au processus initial de rétrécissement de la lumière vasculaire (vasoconstriction) et au processus ultérieur d'expansion de la lumière vasculaire (vasodilatation). Dans ce cas, des foyers locaux d'ischémie cérébrale (selon les données de neuroimagerie), un déséquilibre des hormones (selon les résultats d'un test sanguin), y compris les œstrogènes et la sérotonine, sont souvent détectés.

Avec une migraine, la tête fait mal du côté droit par le haut. Les sensations douloureuses sont de nature pulsatile, intensifiées par l'activité physique. Les attaques se produisent une à trois fois par mois. Si les sensations douloureuses dans le crâne continuent constamment, tous les jours, la pathologie n'est pas une migraine.

L'hypotension (une diminution de la pression artérielle) et l'athérosclérose cérébrale sont des causes courantes de douleur dans le dos du côté droit de la tête. Avec l'hypotension artérielle, les sensations douloureuses diminuent lorsque le patient est en décubitus dorsal et s'intensifient lorsqu'il tente de se lever et de se tenir debout.

Avec les lésions athéroscléreuses des artères cérébrales, un rétrécissement persistant de la lumière vasculaire se produit. En conséquence, une hypoxie (déficit en oxygène) et une ischémie cérébrale se développent. Dans l'athérosclérose, la douleur est permanente, de faible intensité, souvent perçue comme une sensation de lourdeur au niveau de la tête.

Dans l'hypertension (augmentation de la pression artérielle), les sensations douloureuses sont caractérisées par un éclatement, réparties sur toute la moitié du crâne. Une crise hypertensive qui se développe dans un contexte d'hypertension artérielle, accompagnée d'une douleur aiguë et sévère dans la région de la tête.

Tension musculaire

Un mal de tête ponctuel sur le côté droit de la tête peut survenir en raison d'une tension musculaire dans le cou et le crâne. Les facteurs provoquants sont une activité physique excessive, le stress. Les sensations douloureuses sont constantes, de faible intensité, localisées au niveau du front, de la nuque, de la nuque.

Les patients se plaignent d'une sensation de lourdeur, présente au front et à l'arrière de la tête. Les sensations désagréables s'intensifient si le patient fixe sa tête dans une position pendant une longue période, par exemple lors de l'écriture, de la lecture, tout en travaillant sur un ordinateur. La douleur diminue après avoir détendu les muscles, effectué des exercices d'échauffement, changé la position du corps.

Hémorragie sous-arachnoïdienne

Un mal de tête aigu et aigu à l'arrière droit de la tête est souvent associé à une hémorragie intracrânienne. Le plus souvent, un foyer hémorragique survient à la suite de la rupture d'un anévrisme (un vaisseau sanguin pathologiquement dilaté - une anomalie congénitale dans la formation du système circulatoire). Une douleur soudaine et aiguë apparaît généralement au moment de l'effort physique, irradiant vers le cou et le dos.

La défaite des branches des nerfs crâniens

La douleur dans la partie droite de la tête est souvent associée à des lésions des nerfs crâniens ou des noyaux du système autonome. La principale cause de douleur est la névralgie qui affecte les nerfs trijumeau ou occipital. L'emplacement exact de la douleur dépend de l'emplacement de la branche nerveuse endommagée. Caractéristique des sensations douloureuses - extrêmement intenses, douloureuses, soudaines, aiguës, paroxystiques (se produisent sous la forme d'attaques à court terme).

Pour ce type de douleur, la présence de zones de déclenchement est typique - zones du visage et de la tête, se touchant, ce qui déclenche le mécanisme de développement d'une attaque. La présence d'un composant végétatif est obligatoire - larmoiement, blanchiment ou hyperémie de la peau du visage, salivation, écoulement muqueux des voies nasales, transpiration accrue dans les zones locales de la peau. En parallèle, une hyperkinésie est souvent observée - une contraction involontaire des muscles faciaux.

Dans la névralgie impliquant le nerf occipital, les causes des troubles comprennent les spasmes musculaires persistants, les blessures de la colonne cervicale et l'hypothermie du cou. Des douleurs soudaines et aiguës d'un personnage tireur apparaissent lorsque la tête est tournée ou lorsque le cou ou la couronne du crâne est touché. Les procédures d'hygiène (shampooing, peignage des cheveux) peuvent provoquer une attaque.

Sinusite

Le processus inflammatoire dans les sinus paranasaux s'accompagne de douleurs dans différentes parties du crâne. Avec la sinusite frontale (le foyer pathologique est dans les sinus frontaux), les sensations douloureuses sont localisées dans la région du front. Avec la sinusite (le foyer pathologique est dans les sinus maxillaires), les sensations douloureuses sont localisées dans la région de la mâchoire supérieure. La douleur augmente si le patient incline la tête, bouge intensément, court.

Symptômes associés

Pour savoir pourquoi la tête fait mal du côté droit, il est important de prêter attention aux symptômes d'accompagnement qui aident à déterminer la cause - pour suspecter et identifier la maladie. Avec la migraine dans le tableau clinique, il existe des symptômes:

  1. Changements de perception (renforcer ou atténuer la réaction aux stimuli externes - lumière, son, stimuli olfactifs).
  2. Irritabilité, désir de prendre sa retraite.
  3. Déficience visuelle.
  4. Paresthésie (engourdissement, picotements, brûlures) des extrémités.
  5. Faiblesse musculaire.
  6. Vertiges, troubles de la coordination motrice.

Après une crise de migraine, il y a une dépression, une myalgie (sensations douloureuses dans la zone musculaire), une asthénisation mentale (fatigue, affaiblissement, perte de capacité à un stress mental prolongé). En cas d'hypotension artérielle, le tableau clinique est complété par des signes:

  • Vertiges, syndrome asthénique (faiblesse, fatigue accrue).
  • Bruit, bourdonnement dans les oreilles.
  • Pouls faible et rare.
  • Blanchiment de la peau.
  • Assombrissement de la conscience, évanouissement.
  • Trouble de thermorégulation.
  • Augmentation de la transpiration.

Avec l'athérosclérose, les signes suivants sont observés: altération de la mémoire et de l'activité mentale, diminution des performances, troubles du sommeil, troubles du comportement et mentaux. Parfois, les sensations douloureuses dans la région de la tête s'accompagnent d'une dysarthrie (trouble de la parole), d'une altération de la fonction de déglutition, de réactions d'automatisme oral.

Une crise hypertensive s'accompagne d'un assombrissement des yeux, de nausées sévères, de vomissements répétés, de confusion, d'étourdissements, de perte d'orientation dans le temps et dans l'espace. En parallèle, il y a des signes: augmentation de la pression artérielle, tremblements dans le corps, paresthésie, syndrome convulsif, parésie, paralysie.

En cas d'hémorragie sous-arachnoïdienne, les sensations douloureuses dans la région crânienne s'accompagnent de tachycardie (augmentation de la fréquence cardiaque), de nausées, de vomissements, d'agitation psychomotrice et d'une augmentation de la température corporelle comprise entre 37 et 38 ° C. Dans les cas graves, une dépression de conscience se produit, un coma se développe.

Les symptômes concomitants de la sinusite comprennent la congestion nasale, la détérioration de l'odorat, l'écoulement muqueux des voies nasales et l'augmentation de la température corporelle. La radiographie ou la tomographie montre des zones d'assombrissement dans la zone des sinus paranasaux.

Diagnostique

Pour savoir pourquoi le côté droit de la tête fait mal, vous devez subir un examen diagnostique. Le diagnostic est effectué en tenant compte des symptômes d'accompagnement qui permettent de suspecter la maladie. Méthodes de recherche instrumentale:

  1. TDM, IRM.
  2. Électromyographie.
  3. Électrocardiographie.
  4. radiographie.
  5. Ophtalmoscopie.
  6. Ultrason.

Un test sanguin montre la concentration de glucose et de fractions lipidiques, la présence de marqueurs indiquant un processus tumoral infectieux, une réaction auto-immune. Les consultations d'un neurologue, d'un oto-rhino-laryngologiste, d'un ophtalmologiste, d'un cardiologue sont présentées. Sur la base des résultats de l'examen diagnostique, le médecin prescrira un traitement.

Traitement

Que faire si le côté droit de la tête fait mal, votre médecin vous le dira. Le programme de thérapie est sélectionné en tenant compte des raisons qui ont provoqué la violation. Le traitement de la migraine est effectué avec des médicaments du groupe des triptans (agonistes des récepteurs de la sérotonine), qui bloquent le processus de vasodilatation des vaisseaux qui se trouvent dans la coquille dure. Le groupe des triptans comprend les médicaments Sumatriptan, Zolmitriptan, Eletriptan, qui ne sont efficaces que contre les crises de migraine.

Le traitement de l'hypotension artérielle comprend des mesures de routine (normalisation du sommeil nocturne, alimentation équilibrée, activité physique dosée régulièrement, procédures de durcissement, promenades à l'air frais), prise de médicaments nootropes, vitamines, médicaments à base d'éleuthérocoque, gingembre, radiola rose. Pour le traitement de l'athérosclérose, des correcteurs du flux sanguin cérébral (Cavinton, Picamilon) et des statines (Simvastatine, Atorvastatine) sont utilisés - des médicaments qui abaissent la concentration de cholestérol dans le sang.

En cas de symptômes d'hémorragie sous-arachnoïdienne ou de perturbation du flux sanguin cérébral sous forme aiguë, des soins médicaux d'urgence sont nécessaires. Pour le traitement de la névralgie, des antiépileptiques, des anticonvulsivants (carbamazépine, dépakine), des anti-inflammatoires non stéroïdiens, des antidépresseurs (fluoxitine, amitriptyline) sont utilisés.

Des procédures physiothérapeutiques sont présentées (électrophorèse, thérapie UHF, irradiation IR, phonophorèse). Le traitement de la sinusite, des infections du système nerveux central, de la grippe, du SRAS implique la nomination de médicaments antibactériens, antiviraux, ainsi que de médicaments ayant des effets immunomodulateurs.

Si la tête fait mal du côté droit, un examen diagnostique est nécessaire, ce qui aidera à découvrir les causes des sensations douloureuses..