Principal > Hématome

Commotion cérébrale

Le terme «contusion» en traduction du latin signifie «contusion». Une définition plus précise de la contusion est: des dommages généraux au corps humain dus à un fort impact mécanique (eau, bruit d'une vague d'air, heurtant l'eau ou la terre, etc.), qui ne s'accompagne pas toujours de dommages aux tissus et aux organes. Ce phénomène se caractérise par une perte de conscience de courtes périodes de temps à un coma prolongé. Les symptômes caractéristiques de la contusion sont l'amnésie, les étourdissements, la perte de conscience, les maux de tête, les troubles auditifs et visuels. Après une commotion cérébrale grave, une personne peut perdre l'audition et la vision, ainsi que tomber dans un coma prolongé avec des fonctions corporelles altérées. En règle générale, le type de pathologie dépend de l'organe endommagé: contusion cérébrale, contusion oculaire, etc..

Les conséquences de la contusion peuvent être variées: de la perte temporaire de la vision, de l'audition et de la parole avec un rétablissement partiel ou complet supplémentaire aux troubles mentaux les plus graves.

Causes de la contusion

Ce phénomène peut être le résultat de graves contusions avec de puissants changements de pression atmosphérique, une forte onde de souffle, des vibrations, etc..

Une contusion peut être le résultat d'une chute d'une grande hauteur, d'un corps heurtant une surface plane de l'eau, d'un blocage avec des matériaux lourds denses.

Symptômes de commotion cérébrale

Il est difficile pour beaucoup d'imaginer comment une personne peut subir une blessure générale au corps. Le fait est que lorsqu'il est exposé à une puissante onde de souffle, l'air entre en contact avec le corps avec une force énorme. Malgré le fait que cette impulsion soit uniforme, chaque organe y réagit différemment. Le plus souvent, le cerveau et le système nerveux sont endommagés, ce qui entraîne de graves conséquences de contusion.

Avec une forme légère d'exposition, une personne peut perdre connaissance. Cette condition peut durer plusieurs secondes ou plusieurs heures, après quoi toutes les fonctions corporelles sont entièrement restaurées. En fait, il n'y a pas d'autres symptômes avec une telle contusion. Si l'impact est trop intense, la personne peut mourir sur place. Les conséquences d'une contusion sévère peuvent être exprimées à la fois par la symptomatologie correspondante et par des troubles respiratoires, le travail du système cardiovasculaire. Parfois, il y a un arrêt complet de la respiration après une contusion et la mort. Dans la plupart des cas, des troubles corporels de gravité modérée à élevée sont associés à des fractures osseuses, des ruptures et des ecchymoses des organes internes et des commotions cérébrales..

Contusion cérébrale

Les contusions cérébrales sont particulièrement dangereuses pour les personnes, car des troubles généraux tels que la perte de conscience, des troubles circulatoires et respiratoires et des lésions du tissu cérébral se développent souvent..

La contusion du gyri central antérieur et postérieur dans l'hémisphère gauche entraîne des troubles sensoriels, une paralysie et divers troubles. Si le côté gauche temporal ou frontal est affecté, la parole peut être altérée. Une contusion cérébrale est souvent accompagnée d'hémorragies et de compression du tissu cérébral par le sang s'écoulant des vaisseaux du cerveau.

Une personne ressent les signes de la défaite même au moment d'une commotion cérébrale ou d'une blessure. Il y a aussi des saignements du nez et des oreilles, la surdité. Dans la plupart des cas, une telle défaillance est réversible, mais on ne sait pas exactement quand les fonctions corporelles importantes seront restaurées..

Souvent, les patients se plaignent de stress mental aigu et prolongé, de maux de tête et d'étourdissements, d'agressivité et d'irritabilité. Dans certains cas, des troubles autonomes subsistent, en particulier, somnolence, transpiration accrue, palpitations cardiaques, rougeur de la tête, cyanose des mains et quelques autres.

Contusion oculaire

Les contusions oculaires sont de deux types:

  • Lignes droites - un coup sur le globe oculaire avec un gros objet, par exemple une balle, un poing, une puce lors de la coupe du bois;
  • Indirecte - commotion cérébrale lors d'une chute.

Le degré de dommage est influencé par la force et la direction de l'impact, la masse et la vitesse de l'objet blessant. En conséquence, après une contusion, une petite hémorragie dans l'épaisseur de l'œil peut survenir et, dans les blessures graves, il existe un risque élevé de rupture et de destruction du globe oculaire..

Un coup violent à l'œil conduit au fait que toutes les structures de l'organe sont déplacées vers l'arrière. Le globe oculaire lui-même est une structure fermée qui est remplie d'un contenu liquide incompressible. Un tel déplacement lors d'une contusion provoque un étirement identique de la capsule fibreuse de l'œil en largeur.

Traitement des contusions

Après l'apparition de l'état de commotion cérébrale, il est nécessaire de faire tout son possible pour assurer les fonctions vitales de la personne inconsciente. Par exemple, en frappant l'eau, l'inconscience peut rapidement se noyer et se noyer, donc dans ce cas, nous ne parlons pas tant du traitement d'une contusion, mais plutôt des premiers secours dans une situation similaire.

La victime doit être mise sur le dos face vers le haut, écouter sa respiration. Si ce dernier est violé, la respiration artificielle doit être effectuée de toute urgence. Avant cela, assurez-vous qu'aucun objet ou substance étrangère ne s'est accumulé dans la bouche et le nez de la personne, par exemple de l'eau, du sable ou de la terre. Si les dents sont bien serrées, vous devez les desserrer à l'aide d'un objet improvisé - un couteau, un bâton, etc. Ensuite, vous devez nettoyer le nasopharynx de la saleté, d'abord avec votre doigt, puis avec un chiffon propre et une serviette en papier. Après cela, vous pouvez commencer la respiration artificielle «bouche à bouche». En aucun cas, vous ne devez faire de massage cardiaque à travers la poitrine de manière indépendante, car avec des blessures aux organes internes, il y a une forte probabilité d'aggraver la situation.

Si la commotion cérébrale n'est pas grave, la victime reprend rapidement ses esprits et se rétablit. Le traitement des commotions cérébrales consiste à corriger et éliminer les conséquences d'une commotion cérébrale.

En cas de paralysie et de parésie, des exercices de physiothérapie sont prescrits au patient, et si la parole est affectée, des séances d'orthophonie.

Pendant la période aiguë immédiatement après les traumatismes en cas de commotion cérébrale à la tête, il est nécessaire d'appliquer du froid sur la tête et de fournir au patient un repos complet. En présence de saignement, une personne a besoin de soins médicaux urgents, en particulier pour arrêter le saignement et l'hospitalisation pour blessures graves.

Après un tel stress, sous réserve de la récupération du corps, il est préférable pour le patient d'abandonner le travail, de rester longtemps dans des pièces exiguës et bruyantes, d'éviter les conditions de températures élevées..

Les bains aux aiguilles de pin, au houblon, à la mélisse, à la racine de pivoine et à la valériane ont un effet bénéfique.

Contusion cérébrale et ses conséquences

Une contusion cérébrale est un type de lésion cérébrale traumatique causée à la suite de l'impact indirect sur le corps d'une onde de choc ou de la pression de masses lourdes. Chez la victime, cette condition se traduit par un trouble du fonctionnement du système nerveux, qui se manifeste par l'apparition de troubles neurologiques: perte de mémoire, muet, perte auditive et dans le pire des cas - coma..

En l'absence de la bonne approche lors de la fourniture des premiers soins, une contusion cérébrale peut entraîner une invalidité ou même la mort d'une personne..

Qu'est-ce qu'une contusion cérébrale

Littéralement, le terme "Сontusio" est traduit du latin par une ecchymose. Cependant, ces deux concepts ne sont pas équivalents, car une commotion cérébrale est une conséquence de l'impact sur la tête de la victime d'une certaine énergie, telle qu'une onde de choc, tandis qu'une ecchymose ou une commotion cérébrale est la conséquence d'un choc à la tête sur une surface dure..

La principale caractéristique de ce type de lésion cérébrale est la formation de multiples foyers de lésions du tissu nerveux, ce qui conduit finalement à un dysfonctionnement partiel ou général des organes. Cela se traduit par la perte de conscience ou le coma de la victime.

Après avoir repris ses esprits, d'autres conséquences de la désorganisation des structures du système nerveux central se développent: muet, surdité partielle, trouble de la conscience, psychose ou amnésie..

Qu'est-ce qui provoque de tels changements dans le travail du système nerveux central? Comme vous le savez, sous l'influence d'une onde de choc dans le crâne, les structures du cerveau sont déplacées et endommagées. De plus, il y a d'abord la principale zone de lésion de la moelle, qui est située directement dans la zone d'impact, puis le cerveau, se déplaçant par derrière, frappe l'os du crâne, formant une zone de contre-frappe..

Ainsi, plusieurs foyers de contusion se forment à la fois, comme en témoignent de multiples troubles du travail du système nerveux central. Par exemple, si le foyer des dommages à la substance cérébrale est situé dans les zones temporales de la section terminale, la victime a des problèmes d'élocution, si elle est localisée sur la rainure centrale antérieure ou postérieure de l'hémisphère gauche, une paralysie se développe et une perte de sensibilité se produit..

Avec des dommages au corps calleux, des anomalies mentales se développent.

Variétés de contusion

La contusion crânienne fait référence aux principales séquelles d'un traumatisme crânien résultant d'une exposition directe à une onde de choc.

Le résultat de l'explosion de munitions ou de substances explosives est la libération d'une grande quantité d'énergie en un court laps de temps. Sous son influence, plusieurs zones mobiles avec des pressions différentes se forment dans l'atmosphère à la fois: dans l'épicentre de l'explosion, il y a une zone d'air comprimé, et derrière elle se trouve une zone de vide, dans laquelle la pression est bien inférieure à la pression atmosphérique..

Si une personne se trouve à proximité immédiate d'une explosion, son corps est exposé à de brusques changements de pression, de température et de densité de l'environnement, ce qui a un effet négatif sur la condition physique des organes internes du corps, les conséquences des complications de l'explosion comprennent une contusion dans le cerveau, ce qui est connu pour être menace de diverses complications dans l'organisation du système nerveux central.

Les experts distinguent plusieurs degrés de contusion cérébrale humaine, caractérisés par certaines anomalies cérébrales:

  1. Je suis diplômé, facile. Une perte de conscience à court terme peut survenir immédiatement après une blessure. Après le réveil de la victime, des maux de tête, des étourdissements, des bourdonnements dans les oreilles, une augmentation de la fréquence cardiaque et une augmentation de la pression artérielle sont notés. Après quelques jours, généralement 1 à 3 jours, ces symptômes disparaissent sans conséquences graves, cependant, afin d'éviter une détérioration de la situation, le patient reste sous observation pendant un certain temps.
  2. II degré, moyen. Elle se caractérise par une perte de conscience plus prolongée, des maux de tête sévères, une altération de la thermorégulation du corps, l'apparition de convulsions, des saignements d'oreille et de nez et une respiration rapide. Souvent, la victime ne se souvient pas des événements qui ont précédé le choc des obus. Toutes ces manifestations de traumatisme peuvent apparaître et disparaître en plusieurs semaines, compliquant considérablement la vie de la victime. La restauration ultérieure du corps peut être complète ou partielle..
  3. III degré, sévère. Il y a une perturbation grave du fonctionnement des structures sous-corticales du cerveau et de l'ensemble du système nerveux. La victime a une perte de conscience prolongée (plus de 3 semaines) allant jusqu'à coma, convulsions, amnésie, perte d'audition, vision. Un tel patient a besoin de maintenir les systèmes de survie. Avec une combinaison réussie de circonstances, l'invalidité survient, dans le pire des cas - la mort.

Symptômes de commotion cérébrale

La classification internationale CIM 10 classe la contusion cérébrale comme une lésion intracrânienne et est localisée en fonction du type de lésion de la substance cérébrale sous le code S06.3 "Lésion cérébrale focale" ou S06.2 "Lésion cérébrale diffuse".

Comme mentionné précédemment, chaque degré de contusion chez une victime est caractérisé par l'apparition de certains symptômes d'une violation du système nerveux central, causée par l'apparition de plusieurs foyers de destruction de la substance cérébrale.

Certaines des conséquences les plus courantes de ce type de blessure sont:

  • Degré de lumière:
  1. perte de conscience à court terme (jusqu'à 10 minutes), maux de tête prolongés;
  2. vertiges;
  3. nausées Vomissements;
  4. bruit dans les oreilles;
  5. augmentation de la fréquence cardiaque, de la respiration, de la pression artérielle;
  6. opacification de la conscience;
  7. hypertonie musculaire;
  8. "Un voile devant les yeux";
  9. diminution des performances des organes du toucher.
  • Degré moyen:
  1. perte de conscience pendant une longue période (pendant 10 minutes ou plus);
  2. amnésie rétrograde;
  3. maux de tête sévères;
  4. saignement du nez et des oreilles;
  5. vertiges;
  6. changements de conscience, jusqu'au développement de la psychose;
  7. vomissement;
  8. augmentation de la pression artérielle, respiration lourde, augmentation de la fréquence cardiaque.
  • Degré sévère:
  1. coma ou perte de conscience prolongée pendant une période allant jusqu'à 3 semaines;
  2. perturbation du fonctionnement des systèmes de survie, en raison de dommages aux structures de la formation réticulaire;
  3. les troubles mentaux;
  4. paralysie;
  5. tachycardie sévère;
  6. crises d'épilepsie;
  7. hémorragies dans le cerveau et l'espace sous-arachnoïdien.

Souvent, même lors d'une légère commotion cérébrale, la victime peut changer ses habitudes comportementales et son caractère ne change pas pour le mieux, ce qui est perceptible par les autres.

Par conséquent, pour éviter le développement de complications, ces patients doivent rester sous la surveillance de spécialistes..

Conséquences d'une commotion cérébrale

Parfois, les conséquences graves d'une contusion cérébrale n'apparaissent pas en même temps, mais après un certain temps - parfois plusieurs jours voire plusieurs mois après la blessure.

Les gens autour de vous remarquent généralement des changements de caractère et d'habitudes comportementales. Le patient lui-même commence à ressentir de graves maux de tête, des vertiges, un essoufflement, ne tolère pas les sons forts, un bégaiement peut apparaître.

Cela est dû au fait que lors de la récupération du cerveau, les connexions interneuronales perdues commencent à se reconstruire de manière intensive, ce qui affecte la psyché de la victime..

Des crises d'épilepsie, des crises d'épilepsie peuvent également survenir, des sautes d'humeur fréquentes et une instabilité émotionnelle sont notées. Par conséquent, les parents et amis doivent être patients et utiliser toutes les fourches pour la réadaptation précoce de la victime..

Traitement des contusions

Une contusion de toute gravité nécessite un traitement. De plus, la fourniture correcte des premiers soins à la victime immédiatement après l'accident joue un rôle important dans la restauration du corps..

Avant l'arrivée de l'ambulance, les mesures suivantes doivent être prises:

  • tournez la victime sur le côté, retirez le vomi de la cavité buccale avec un bandage ou simplement avec votre doigt;
  • si nécessaire, pratiquer la respiration artificielle de l'une des manières, tandis que le massage cardiaque indirect est contre-indiqué, car il existe une possibilité d'aggraver les dommages aux organes internes;
  • si possible, appliquez une compresse froide sur la tête.

Les soins médicaux de suivi doivent être fournis par des spécialistes. À son arrivée à l'établissement médical, le médecin traitant procède à un examen à temps plein de la victime et découvre les circonstances de la commotion cérébrale.

En outre, pour déterminer l'ampleur de la blessure, la victime est envoyée pour une radiographie (s'il y a un soupçon de dommages aux os du crâne), une IRM ou une tomodensitométrie du cerveau - pour déterminer l'emplacement et l'échelle des foyers de contusion du cerveau et des hémorragies (le cas échéant).

Il est à noter qu'à l'avenir, tout au long du traitement, la victime sera répétée des études cérébrales similaires pour évaluer la restauration des structures du SNC..

Les blessures résultant d'une contusion entraînant des conséquences graves et des problèmes neurologiques, le patient a besoin d'un traitement médical visant à rétablir une activité cérébrale normale.

En outre, le traitement est effectué de manière symptomatique: pour les maux de tête - antispasmodiques, avec augmentation de la température - antipyrétiques, antiémétiques, avec gonflement de la substance cérébrale - diurétiques.

À la fin du traitement ambulatoire, le patient aura une longue période de récupération, au cours de laquelle lui et ses proches doivent surveiller son état et noter tous les changements dans la psyché.

Une bonne nutrition, le rejet des mauvaises habitudes et des exercices thérapeutiques aideront à accélérer la rééducation. Dans toutes les mesures de traitement, l'état de la victime doit être évalué par un psychiatre et un psychologue..

Causes d'apparition, méthodes de diagnostic et traitement de la contusion

Les commotions cérébrales sont des conséquences fréquentes de situations extrêmes. Ils peuvent être obtenus en temps de guerre, lors de tremblements de terre, d'accidents de transport, de chute de grande hauteur. Qu'est-ce qu'une contusion? Selon les livres de référence médicale, il s'agit d'une ecchymose. Le verbe latin contundere signifie "frapper, écraser".

Si les blessures mécaniques ordinaires laissent des marques sur le corps, après la contusion, les blessures externes sont insignifiantes ou absentes. Au lieu de cela, il existe un certain nombre d'anomalies dans le système nerveux..

Possibles fractures osseuses, ruptures ou déformations des organes internes, entraînant une perturbation des fonctions vitales.

Causes de la pathologie et ses types

Les dommages décrits sont le plus souvent le résultat d'un puissant effet externe sur le corps humain..

  • onde de souffle (provenant d'une explosion souterraine ou sous-marine);
  • glissements de terrain (pierre, terre ou sable);
  • collisions routières.

Cependant, un traumatisme peut également être provoqué par des perturbations du fonctionnement du corps:

  • inflammation du cerveau;
  • augmentation de la pression intracrânienne;
  • déséquilibre biochimique.

En fonction de l'ampleur des dommages, on distingue les contusions générales et locales. Le diagnostic le plus grave est la contusion cérébrale. Elle se caractérise non seulement par des lésions du tissu cérébral, mais également par une perturbation du travail de tout l'organisme..

Image clinique

La contusion cérébrale est plus prononcée, plus le coup que le patient a reçu est intense. La perte de conscience est un symptôme obligatoire de cette pathologie. Une personne inconsciente peut durer de quelques minutes à plusieurs semaines..

En cas de contusion légère, le patient s'inquiète de:

  • vertiges;
  • manque de coordination;
  • douleur atroce dans la tête;
  • nausées, vomissements (indépendamment de la prise alimentaire);
  • amnésie partielle (les gens ont généralement du mal à se souvenir ou ne peuvent pas du tout se souvenir des détails de ce qui leur est arrivé);
  • augmentation de la pression;
  • respiration difficile;
  • cardiopalmus;
  • saignement du nez ou des oreilles.

Ces symptômes de commotion cérébrale ressemblent à une commotion cérébrale. Mais la durée du traitement et les conséquences dans ce cas ne peuvent être prédites..

Signes de contusion modérée:

  • des pertes de mémoire importantes (les personnes choquées oublient les événements de leur vie à la veille de la catastrophe);
    maux de tête débilitants;
  • violations de la perception tactile et de l'odorat, se manifestant par une diminution de la sensibilité des récepteurs de la peau et du nez;
  • violation du fonctionnement des organes et systèmes les plus importants.

Les manifestations de contusion sévère menacent non seulement la santé, mais également la vie du patient:

  • coma pouvant durer jusqu'à plusieurs semaines;
  • dysfonctionnements du système digestif, génito-urinaire, arythmie, tachy- et bradycardie à la suite d'un dysfonctionnement des organes internes dû à la blessure;
  • divers troubles mentaux;
  • tics, crises d'épilepsie;
  • hémorragie dans le cerveau;
  • troubles de la motilité, qui peuvent se manifester par une paralysie, une parésie;
  • sourd-muet.

Contusion du globe oculaire

La contusion cérébrale est souvent compliquée par des lésions du globe oculaire.

Une légère contusion s'accompagne de:

  • hémorragies dans la rétine, sa matité;
  • œdème cornéen;
  • diminution de l'acuité visuelle.

Dans les cas de post-contusion plus graves, on observe les éléments suivants:

  • cécité;
  • destruction de la cornée;
  • destruction du muscle oculaire qui contrôle l'expansion et la contraction de la pupille;
  • paramètres de pression oculaire anormaux;
  • dommages à la membrane fibreuse;
  • hypertrophie de l'œil.

Conséquences possibles

Les complications après une contusion dérangent souvent la victime pendant plus d'un an. Le syndrome post-commotion cérébrale rappelle le choc subi par les problèmes suivants:

  • bégaiement;
  • douleur dans la tête;
  • perturbation de l'appareil vestibulaire;
  • essoufflement;
  • hypo- ou hypertension;
  • irritabilité accrue;
  • anxiété, dépression, phobies.

Les conséquences de la commotion cérébrale se manifestent sous n'importe quelle forme. Le plus souvent, les patients se plaignent de troubles mentaux associés à l'impact choquant du traumatisme qu'ils ont subi..

Si une commotion cérébrale a été reçue lors de la participation à un conflit militaire, ses conséquences peuvent être dépression, pensées obsessionnelles, cauchemars, agressivité. Les hémorragies sont lourdes de développement ultérieur de l'épilepsie, de l'œdème cérébral et même de sa mort.

Les dommages aux tissus des parties du cerveau où se trouvent les centres d'autorégulation du corps sont particulièrement dangereux. Le résultat mortel dans ce cas se produit instantanément.

Si l'occiput est blessé, des problèmes de vision sont probables. Les dommages au lobe temporal entraînent un affaiblissement ou une perte d'audition, les ecchymoses pariétales entraînent une altération du sens du toucher.

L'asthénie chronique devient souvent une conséquence d'une contusion cérébrale. Elle se manifeste par une somnolence permanente, une fatigue, une léthargie. Souvent, ces manifestations sont associées à de la nervosité, des larmes, une incapacité à se concentrer.

Au fil du temps, un syndrome hystérique peut se développer avec des explosions émotionnelles violentes, le développement de l'égocentrisme, un désir de choc, des crises d'hypocondrie et de méfiance. Ces personnalités tressaillent constamment face aux sons forts et ont peur des endroits qui ressemblent à la zone de la catastrophe..

Premiers secours

Avec une commotion cérébrale, la victime doit être hospitalisée immédiatement. Avant l'arrivée des médecins, afin de maintenir la vitalité du corps, il est nécessaire de fournir avec compétence à la victime une aide d'urgence.

La tâche principale est de fournir un accès aérien et un repos complet. Cela prévoit la séquence d'actions suivante:

  1. Allongez la victime sur le dos, vérifiez si elle respire.
  2. S'il n'y a pas de respiration, cela signifie qu'une ventilation artificielle des poumons doit être effectuée. Pré-libérez votre bouche et votre nez pour une pénétration d'air sans entrave (ils peuvent être obstrués par de la poussière, du sable). Les dents serrées doivent être desserrées à l'aide d'un objet dur (crayon, règle, cuillère).
  3. Lorsque la personne secourue respire seule, tournez la tête d'un côté: cela est nécessaire au cas où elle commencerait à vomir - dans la position de son côté, elle ne s'étouffera pas.
  4. Il peut être nécessaire d'arrêter le saignement du nez ou de l'oreille. Retirez le sang séché avec un coton-tige imbibé de peroxyde d'hydrogène et placez un chiffon froid et humide sur l'arête du nez ou l'oreillette.

Le massage cardiaque indirect doit être écarté: il est possible que la victime ait des côtes cassées, un poumon déchiré ou d'autres blessures internes.

Méthodes de guérison

Le traitement de la contusion dans un établissement médical implique un ensemble de mesures:

  1. Thérapie médicamenteuse. Le médecin traitant - un neurologue ou un traumatologue - prescrit des médicaments en fonction du type et de la gravité de la blessure. Les principaux efforts visent à normaliser l'équilibre hydrique, à éliminer le syndrome douloureux, à supprimer le réflexe nauséeux, à résoudre les problèmes neurologiques et à combattre l'inflammation..
  2. Intervention chirurgicale. L'opération est indiquée pour la normalisation de la pression intracrânienne, avec des hémorragies, une violation de l'intégrité du crâne. Dans ces cas, le patient ne peut pas être traité uniquement avec des méthodes conservatrices..
  3. Séances psychothérapeutiques. Élimination des manifestations neurasthéniques, dépression, peurs pathologiques.
  4. Traitements de physiothérapie visant à restaurer la motricité.
  5. Exercices d'orthophonie pour aider à faire face aux absences ou aux troubles de la parole.

Pendant la rééducation, il est recommandé au patient de faire des massages, des soins spa, des bains apaisants. Le soutien familial, un microclimat favorable au travail et l'absence de bruit et d'agitation sont très importants en ce moment. La participation de la famille et des amis est essentielle pour un rétablissement réussi.

Conséquences d'une commotion cérébrale: qu'est-ce que c'est, comment une personne est-elle dangereuse 30 ans plus tard, qui l'a reçue après une explosion dans une guerre, psychisme et comment la soutenir

Les commotions cérébrales sont des conséquences fréquentes de situations extrêmes. Ils peuvent être obtenus en temps de guerre, lors de tremblements de terre, d'accidents de transport, de chute de grande hauteur. Qu'est-ce qu'une contusion? Selon les livres de référence médicale, il s'agit d'une ecchymose. Le verbe latin contundere signifie "frapper, écraser".

Si les blessures mécaniques ordinaires laissent des marques sur le corps, après la contusion, les blessures externes sont insignifiantes ou absentes. Au lieu de cela, il existe un certain nombre d'anomalies dans le système nerveux..

Possibles fractures osseuses, ruptures ou déformations des organes internes, entraînant une perturbation des fonctions vitales.

Causes de la pathologie et ses types

Les dommages décrits sont le plus souvent le résultat d'un puissant effet externe sur le corps humain..

  • onde de souffle (provenant d'une explosion souterraine ou sous-marine);
  • glissements de terrain (pierre, terre ou sable);
  • collisions routières.

Cependant, un traumatisme peut également être provoqué par des perturbations du fonctionnement du corps:

  • inflammation du cerveau;
  • augmentation de la pression intracrânienne;
  • déséquilibre biochimique.

En fonction de l'ampleur des dommages, on distingue les contusions générales et locales. Le diagnostic le plus grave est la contusion cérébrale. Elle se caractérise non seulement par des lésions du tissu cérébral, mais également par une perturbation du travail de tout l'organisme..

Image clinique

La contusion cérébrale est plus prononcée, plus le coup que le patient a reçu est intense. La perte de conscience est un symptôme obligatoire de cette pathologie. Une personne inconsciente peut durer de quelques minutes à plusieurs semaines..

En cas de contusion légère, le patient s'inquiète de:

  • vertiges;
  • manque de coordination;
  • douleur atroce dans la tête;
  • nausées, vomissements (indépendamment de la prise alimentaire);
  • amnésie partielle (les gens ont généralement du mal à se souvenir ou ne peuvent pas du tout se souvenir des détails de ce qui leur est arrivé);
  • augmentation de la pression;
  • respiration difficile;
  • cardiopalmus;
  • saignement du nez ou des oreilles.

Ces symptômes de commotion cérébrale ressemblent à une commotion cérébrale. Mais la durée du traitement et les conséquences dans ce cas ne peuvent être prédites..

Signes de contusion modérée:

  • des pertes de mémoire importantes (les personnes choquées oublient les événements de leur vie à la veille de la catastrophe);
    maux de tête débilitants;
  • violations de la perception tactile et de l'odorat, se manifestant par une diminution de la sensibilité des récepteurs de la peau et du nez;
  • violation du fonctionnement des organes et systèmes les plus importants.

Les manifestations de contusion sévère menacent non seulement la santé, mais également la vie du patient:

  • coma pouvant durer jusqu'à plusieurs semaines;
  • dysfonctionnements du système digestif, génito-urinaire, arythmie, tachy- et bradycardie à la suite d'un dysfonctionnement des organes internes dû à la blessure;
  • divers troubles mentaux;
  • tics, crises d'épilepsie;
  • hémorragie dans le cerveau;
  • troubles de la motilité, qui peuvent se manifester par une paralysie, une parésie;
  • sourd-muet.

Contusion du globe oculaire

  • La contusion cérébrale est souvent compliquée par des lésions du globe oculaire.
  • Une légère contusion s'accompagne de:
  • hémorragies dans la rétine, sa matité;
  • œdème cornéen;
  • diminution de l'acuité visuelle.

Dans les cas de post-contusion plus graves, on observe les éléments suivants:

  • cécité;
  • destruction de la cornée;
  • destruction du muscle oculaire qui contrôle l'expansion et la contraction de la pupille;
  • paramètres de pression oculaire anormaux;
  • dommages à la membrane fibreuse;
  • hypertrophie de l'œil.

Conséquences possibles

Les complications après une contusion dérangent souvent la victime pendant plus d'un an. Le syndrome post-commotion cérébrale rappelle le choc subi par les problèmes suivants:

  • bégaiement;
  • douleur dans la tête;
  • perturbation de l'appareil vestibulaire;
  • essoufflement;
  • hypo- ou hypertension;
  • irritabilité accrue;
  • anxiété, dépression, phobies.

Les conséquences de la commotion cérébrale se manifestent sous n'importe quelle forme. Le plus souvent, les patients se plaignent de troubles mentaux associés à l'impact choquant du traumatisme qu'ils ont subi..

Si une commotion cérébrale a été reçue lors de la participation à un conflit militaire, ses conséquences peuvent être dépression, pensées obsessionnelles, cauchemars, agressivité. Les hémorragies sont lourdes de développement ultérieur de l'épilepsie, de l'œdème cérébral et même de sa mort.

Les dommages aux tissus des parties du cerveau où se trouvent les centres d'autorégulation du corps sont particulièrement dangereux. Le résultat mortel dans ce cas se produit instantanément.

Si l'occiput est blessé, des problèmes de vision sont probables. Les dommages au lobe temporal entraînent un affaiblissement ou une perte d'audition, les ecchymoses pariétales entraînent une altération du sens du toucher.

L'asthénie chronique devient souvent une conséquence d'une contusion cérébrale. Elle se manifeste par une somnolence permanente, une fatigue, une léthargie. Souvent, ces manifestations sont associées à de la nervosité, des larmes, une incapacité à se concentrer.

Au fil du temps, un syndrome hystérique peut se développer avec des explosions émotionnelles violentes, le développement de l'égocentrisme, un désir de choc, des crises d'hypocondrie et de méfiance. Ces personnalités tressaillent constamment face aux sons forts et ont peur des endroits qui ressemblent à la zone de la catastrophe..

Premiers secours

Avec une commotion cérébrale, la victime doit être hospitalisée immédiatement. Avant l'arrivée des médecins, afin de maintenir la vitalité du corps, il est nécessaire de fournir avec compétence à la victime une aide d'urgence.

La tâche principale est de fournir un accès aérien et un repos complet. Cela prévoit la séquence d'actions suivante:

  1. Allongez la victime sur le dos, vérifiez si elle respire.
  2. S'il n'y a pas de respiration, cela signifie qu'une ventilation artificielle des poumons doit être effectuée. Pré-libérez votre bouche et votre nez pour une pénétration d'air sans entrave (ils peuvent être obstrués par de la poussière, du sable). Les dents serrées doivent être desserrées à l'aide d'un objet dur (crayon, règle, cuillère).
  3. Lorsque la personne secourue respire seule, tournez la tête d'un côté: cela est nécessaire au cas où elle commencerait à vomir - dans la position de son côté, elle ne s'étouffera pas.
  4. Il peut être nécessaire d'arrêter le saignement du nez ou de l'oreille. Retirez le sang séché avec un coton-tige imbibé de peroxyde d'hydrogène et placez un chiffon froid et humide sur l'arête du nez ou l'oreillette.

Le massage cardiaque indirect doit être écarté: il est possible que la victime ait des côtes cassées, un poumon déchiré ou d'autres blessures internes.

Méthodes de guérison

Le traitement de la contusion dans un établissement médical implique un ensemble de mesures:

  1. Thérapie médicamenteuse. Le médecin traitant - un neurologue ou un traumatologue - prescrit des médicaments en fonction du type et de la gravité de la blessure. Les principaux efforts visent à normaliser l'équilibre hydrique, à éliminer le syndrome douloureux, à supprimer le réflexe nauséeux, à résoudre les problèmes neurologiques et à combattre l'inflammation..
  2. Intervention chirurgicale. L'opération est indiquée pour la normalisation de la pression intracrânienne, avec des hémorragies, une violation de l'intégrité du crâne. Dans ces cas, le patient ne peut pas être traité uniquement avec des méthodes conservatrices..
  3. Séances psychothérapeutiques. Élimination des manifestations neurasthéniques, dépression, peurs pathologiques.
  4. Traitements de physiothérapie visant à restaurer la motricité.
  5. Exercices d'orthophonie pour aider à faire face aux absences ou aux troubles de la parole.

Pendant la rééducation, il est recommandé au patient de faire des massages, des soins spa, des bains apaisants. Le soutien familial, un microclimat favorable au travail et l'absence de bruit et d'agitation sont très importants en ce moment. La participation de la famille et des amis est essentielle pour un rétablissement réussi.

Qu'est-ce qu'une contusion cérébrale: causes, traitement et conséquences

Une contusion du cerveau survient en cas de dommage mécanique et de traumatisme à la tête et conduit à un trouble temporaire et local de son travail.

La contusion peut être diagnostiquée dans l'hémisphère droit ou gauche de la tête, dans le tronc cérébral, ou dans le cervelet, ou dans plusieurs zones du cerveau en même temps.

Qu'est-ce qui est à la racine du problème?

Parlant des raisons qui mènent à une commotion cérébrale, les médecins attribuent les facteurs suivants:

  • traumatisme crânien - ecchymose, coup, commotion cérébrale, chute, etc.
  • à court terme, une forte augmentation de la pression à l'intérieur du crâne;
  • inflammation du cerveau - matière grise ou sa membrane;
  • échec des processus biochimiques et indicateurs du liquide céphalo-rachidien.

Trois degrés de contusion - trois groupes de symptômes

En fonction de la gravité de la contusion elle-même, la contusion du cerveau peut être classiquement divisée en les catégories suivantes:

  1. Contusion légère - dans ce cas, les dommages au cerveau et à sa membrane sont insignifiants et, par conséquent, la symptomatologie n'a pas de caractère prononcé, elle se déroule rapidement, s'éliminant sans intervention médicale spéciale après 2-3 jours. Ce degré de contusion n'a pas de conséquences négatives à l'avenir et ne nécessite pour la plupart pas de traitement spécial, mais uniquement un contrôle de la santé du patient par les médecins..
  2. Le degré moyen de déficience - dans ce cas, le patient peut perdre conscience pendant une période allant d'une demi-heure à plusieurs heures, des vomissements et des nausées dérangent également le patient, il développe une agression ou une certaine léthargie, des problèmes de respiration et de rythme cardiaque. Le cours de cette étape peut durer de plusieurs jours à un mois et demi - après cette période, le travail perturbé du cerveau est progressivement restauré, à un rythme lent. Le rétablissement d'un patient peut être complet ou partiel - tout dépend de la partie du cerveau affectée, une personne nécessite un traitement approprié et une surveillance régulière de l'état de santé par des médecins pendant 6 à 12 mois.
  3. Degré sévère - dans ce cas, le patient peut ne pas reprendre conscience après une blessure à la tête de plusieurs heures à 2-3 semaines. Dans ce cas, il y a une perturbation significative du travail de nombreux organes et systèmes, et pas seulement le cerveau, des troubles mentaux et des anomalies neurologiques se produisent. Parfois, le patient peut mourir sans reprendre conscience après un traumatisme crânien, et s'il le fait, il peut être frappé par de graves conséquences sous forme de paralysie et de troubles psycho-émotionnels..

Groupes de symptômes

Pour désigner les symptômes inhérents à la contusion cérébrale, il faut comprendre que cela dépend du degré de blessure diagnostiqué dans un cas particulier..

Compte tenu de la division de la contusion en gravité, chacun d'eux est marqué de ses propres symptômes, qui ont l'une ou l'autre intensité:

  1. La symptomatologie inhérente à une contusion légère est marquée par une perte de conscience à court terme - un maximum de 8 à 10 minutes, des crises de maux de tête et des nausées, des vomissements et des étourdissements. En outre, le patient peut être dérangé par une perte de mémoire temporaire, lorsque le patient ne se souvient pas exactement de la façon dont il s'est blessé, du développement d'une tachycardie et d'une bradycardie, d'une augmentation de la pression artérielle.
  2. Les symptômes inhérents à un trouble de gravité modérée se manifestent sous la forme d'une perte de mémoire prononcée, de crises de maux de tête et d'étourdissements sévères, ainsi que d'un dysfonctionnement des organes et systèmes vitaux, chancelant lors de la marche et un échec de la sensibilité des extrémités.
  3. Parlant des symptômes caractérisant une contusion cérébrale sévère, il convient de noter que dans ce cas, le patient perd connaissance pendant une période de plusieurs heures à 2-3 semaines, il est diagnostiqué avec un dysfonctionnement de tous les systèmes et organes, qui s'accompagne du développement d'une tachycardie, de troubles psychosomatiques, le développement temporaire de la paralysie des bras et des jambes. En outre, le patient peut être atteint d'épilepsie et un échec de la parole et de l'audition peut être diagnostiqué, une hémorragie à grande échelle sera détectée et des issues fatales sont fréquentes..

Soins de santé

Chaque patient qui a subi un traumatisme crânien, une contusion d'un degré ou d'un autre, est placé dans un établissement médical - un service de neurologie ou de traumatologie. Après l'examen à l'aide de l'IRM et de la tomodensitométrie, examen aux rayons X - le médecin prescrit un traitement en fonction des résultats obtenus.

  • Lors du diagnostic d'une contusion légère et d'une gravité modérée des lésions cérébrales, les médecins prescrivent le plus souvent un traitement traditionnel et conservateur - ce sont des nootropiques et des neuroprotecteurs, des antihistaminiques sont prescrits et tout le corps est déshydraté..
  • En outre, en tenant compte de l'historique de l'évolution de la maladie et des plaintes du patient, des analgésiques, des composés antiémétiques qui soulagent la température corporelle et des anticonvulsivants peuvent être prescrits.
  • Si le patient a subi une blessure grave à la tête et reçoit un diagnostic de commotion cérébrale grave, le traitement est effectué dans l'unité de soins intensifs.
  • Si nécessaire, le patient est connecté à un ventilateur, et après stabilisation du travail des organes internes, une intervention chirurgicale peut être effectuée, qui est effectuée afin de décompresser la pression dans le crâne et le cerveau, afin que les saignements internes puissent s'arrêter et les tissus de matière grise morts et endommagés peuvent être enlevés.
  • Après une intervention médicale et chirurgicale, le patient peut se voir prescrire des exercices de physiothérapie et des cours avec un orthophoniste, respect obligatoire du repos complet et de la prise de vitamines, normalisation de son état psychologique.
  • Premiers secours en cas de contusion:

Conséquences de la contusion reportée

Les conséquences d'une contusion cérébrale peuvent se manifester sous forme de maux de tête et d'essoufflement, de peur des bruits forts et forts, de lumière, de bégaiement. Des troubles psychologiques peuvent également se développer.

Dans tous les cas, quelle que soit la gravité de la blessure, la contusion sera accompagnée de fractures et de fissures, d'une commotion cérébrale, ainsi que de ruptures internes d'organes et de systèmes, leurs ecchymoses - le foie, les reins, la rate sont particulièrement touchés.

En ce qui concerne les mesures préventives visant à prévenir le développement de contusions, les médecins recommandent dans la vie quotidienne de respecter strictement les règles de sécurité personnelle, les règles de comportement dans les endroits à danger accru, où une influence mécanique sur le corps humain est possible.

En temps de guerre, il ne sera guère possible de se protéger d'un éventuel choc d'obus. Dans tous les cas, lorsque les premiers symptômes d'une décision apparaissent, vous devez immédiatement consulter un médecin et subir un examen approprié..

Contusion cérébrale: signes, conséquences, traitement

La contusion est un type d'état pathologique du corps qui se développe à la suite d'un effet mécanique soudain sur le corps. Habituellement, les dommages sont associés à l'impact d'une onde de souffle. Une onde de souffle d'air est générée à partir de l'éclatement d'un projectile ou d'une explosion. Une transformation rapide des substances se produit, ce qui conduit à la libération d'un puissant flux d'énergie.

L'un des principaux signes de dommages aux structures cérébrales est la perte de conscience. Une personne victime d'une forte frappe aérienne peut perdre conscience (tomber dans le coma) pendant une longue période - plusieurs jours ou mois.

Les conséquences de la contusion se manifestent plus souvent par des troubles neurologiques - perte de mémoire, troubles de l'élocution, fonction visuelle, auditive. Une pathologie sévère conduit souvent au développement de troubles mentaux importants.

Qu'est-ce qu'une contusion cérébrale

Pour comprendre ce qu'est une contusion et comprendre ses conséquences, il est nécessaire de prendre en compte la similitude de la pathologie avec une lésion cérébrale traumatique de type fermé..

Une contusion de la tête se produit en raison d'un déplacement, d'une compression, d'une déformation des structures cérébrales. Les symptômes et troubles qui accompagnent la pathologie dépendent de la localisation de la lésion..

La commotion cérébrale est un phénomène courant dans la guerre, qui est associée à un risque élevé de blessure, en particulier, la contusion de la moelle.

Le terme s'est répandu après la Première Guerre mondiale. Risque élevé de telles blessures chez les athlètes professionnels.

Une contusion affectant le cerveau provoque une condition telle que le stress, qui affecte les réflexes neurologiques et les sensations psycho-émotionnelles.

Un patient atteint d'une forme bénigne de pathologie éprouve un sentiment de vulnérabilité et d'impuissance, de panique, de peur, perd la capacité de raisonner de manière sensée et significative.

Les troubles mentaux affectent négativement la vie de famille des patients qui nécessitent une surveillance constante et des soins de la part de leurs proches. Les blessures subies pendant la guerre et associées à l'impact de l'onde de souffle affectent négativement la santé mentale, même plusieurs années après l'événement..

Les personnes qui ont subi une contusion de la moelle épinière s'inquiètent des nausées, de l'insomnie, des maux de tête qui surviennent pour une raison inconnue, de la perte de mémoire, de l'incapacité de se concentrer.

Dans la pratique médicale, le phénomène est appelé syndrome post-traumatique..

Pour ces patients qui ont pris part aux hostilités en Afghanistan et en Irak, le centre médical DVBIC (Centre pour la protection des vétérans atteints de lésions cérébrales) a été ouvert aux États-Unis..

Variétés de pathologie

La commotion cérébrale dans la pathogenèse signifie exposer les organes internes à l'influence des forces d'inertie qui se produisent à l'intérieur du corps sous l'influence de facteurs externes. En conséquence, des changements organiques se produisent dans les tissus. Distinguer le type de pathologie générale et sévère.

Dans le premier cas, des violations se forment en raison de la défaite de grandes zones du corps et de la tête. Une contusion sévère s'accompagne de dommages importants, de déchirures et de déplacements d'organes internes. Selon la gravité, il existe: forme légère, modérée et sévère.

La pathologie de 2 et 3 degrés de gravité se manifeste par des dysfonctionnements dans le travail de tous les organes et systèmes.

Symptômes de commotion cérébrale

Les signes d'une commotion cérébrale sont similaires à ceux d'une commotion cérébrale. Une personne peut avoir des saignements du nez et des oreilles, et la fonction auditive et vocale se détériore fortement. Avec un traitement correct et rapide, les troubles sont réversibles. Le temps de récupération peut varier.

  1. Maux de tête, étourdissements qui s'aggravent lorsque vous tournez la tête.
  2. Nausées, épisodes de vomissements.
  3. Amnésie rétrograde et antérograde.
  4. Trouble de la fonction visuelle et vocale.
  5. Déficience auditive qui se développe à la suite d'un barotraumatisme - dommages aux organes résultant de la différence de pression à l'intérieur du corps et dans l'environnement externe.
  6. Augmentation de la sensibilité au bruit, aux sons forts.

Avec une différence d'amplitude entre la pression externe et interne due à une explosion, les dommages aux organes auditifs dans l'armée se manifestent souvent par une rupture de la membrane, une diminution de l'acuité auditive et des dysfonctionnements de l'appareil vestibulaire. Les organes internes du haut du corps sont endommagés par la compression entre la colonne vertébrale, les os du thorax et le diaphragme.

Les conséquences d'une contusion peuvent durer longtemps et se traduisent par une fatigue accrue, une irritabilité, des crises d'épilepsie, une insomnie et une mauvaise santé. Chez les personnes qui ont subi une contusion de tissu cérébral, la tolérance à l'alcool s'aggrave. La dose requise pour l'intoxication est considérablement réduite.

Méthodes de diagnostic

L'examen est effectué à l'aide de méthodes instrumentales - CT, IRM, EEG. De plus, des tests sanguins et des échantillons de ponction lombaire sont effectués. Le degré des troubles neurologiques est déterminé à l'aide de tests spéciaux. Niveau de trouble de conscience - échelle de Glasgow.

Traitement des contusions

Lors du choix des méthodes de traitement, le degré de lésion tissulaire est pris en compte. Habituellement, le traitement est conservateur, il consiste à prendre des médicaments. De plus, en cas de parésie et de paralysie, des exercices de physiothérapie, de massage et de physiothérapie sont prescrits. Les témoins oculaires peuvent fournir les premiers soins pour les ecchymoses et les contusions à la tête. Qu'est-ce qui devrait être fait:

  1. Offrir à la victime un état de repos physique et psychologique. Le patient est placé sur le côté pour empêcher l'entrée de vomi dans le système respiratoire..
  2. Vérifiez le libre accès à l'oxygène. Si nécessaire, défaire les boutons du haut de la chemise, desserrer la cravate.
  3. En cas de saignement d'une plaie ouverte, appliquez un pansement.
  4. Appelle une ambulance.

Les soins médicaux en milieu hospitalier comprennent des mesures pour prévenir le développement d'un œdème cérébral et d'autres complications. Dans le traitement de la pathologie, des antidépresseurs, des sédatifs, des analgésiques, des médicaments nootropes sont utilisés. Les séances de psychothérapie sont l'une des méthodes de traitement efficaces dans les derniers stades..

Conséquences d'une contusion affectant le cerveau

Les conséquences d'une contusion affectant le cerveau se manifestent par toute pathologie associée à des lésions des cellules et des structures nerveuses.

En cas de lésions diffuses des zones de la moelle épinière, il existe un trouble de la fonction respiratoire, une altération du flux sanguin, une perte de conscience.

Les symptômes diffèrent en fonction de l'emplacement des foyers de contusion - zones qui ont subi des effets pathologiques et une destruction.

Les troubles neurologiques sont caractérisés par un développement progressif. L'absence de traitement ou une thérapie inappropriée conduisent à leur aggravation. L'état des patients diagnostiqués avec une névrite traumatique affectant le nerf auditif s'aggrave, ce qui peut entraîner une perte totale d'audition. Une situation similaire se produit lorsque le nerf optique et les zones des structures corticales sont endommagés..

Si le foyer est situé dans la zone du gyrus central situé dans l'hémisphère gauche, le développement d'une parésie et d'une paralysie est possible.

La localisation du foyer dans la zone du lobe frontal ou temporal s'accompagne généralement d'une perte d'élocution incomplète ou complète.

À la suite d'une commotion cérébrale à la tête, une telle hémorragie interne peut se traduire par une compression mécanique de la moelle épinière par le sang accumulé..

Parmi les troubles végétatifs rencontrés par une personne choquée, il convient de noter un phénomène tel qu'une teinte bleuâtre de la peau des mains, caractéristique d'une violation du flux sanguin. D'autres signes de pathologie - tachycardie, transpiration accrue, sensation de fatigue, somnolence, persistent longtemps à partir du moment de l'effet néfaste sur le cerveau.

Les conséquences du choc des obus ont un impact négatif sur la santé humaine et la qualité de vie. En raison de lésions du tissu cérébral et des syndromes neurologiques qui en résultent, les relations avec les membres de la famille se détériorent.

Une personne ne peut souvent pas trouver ou perdre un emploi et éprouve un inconfort psychologique et physique en raison de symptômes désagréables et douloureux. Une thérapie opportune peut soulager l'état du patient.

Contusion cérébrale et ses conséquences

Une contusion cérébrale est un type de lésion cérébrale traumatique causée à la suite de l'impact indirect sur le corps d'une onde de choc ou de la pression de masses lourdes. Chez la victime, cette condition se traduit par un trouble du fonctionnement du système nerveux, qui se manifeste par l'apparition de troubles neurologiques: perte de mémoire, muet, perte auditive et dans le pire des cas - coma..

En l'absence de la bonne approche lors de la fourniture des premiers soins, une contusion cérébrale peut entraîner une invalidité ou même la mort d'une personne..

Qu'est-ce qu'une contusion cérébrale

Littéralement, le terme "Сontusio" est traduit du latin par une ecchymose. Cependant, ces deux concepts ne sont pas équivalents, car une commotion cérébrale est une conséquence de l'impact sur la tête de la victime d'une certaine énergie, telle qu'une onde de choc, tandis qu'une ecchymose ou une commotion cérébrale est la conséquence d'un choc à la tête sur une surface dure..

La principale caractéristique de ce type de lésion cérébrale est la formation de multiples foyers de lésions du tissu nerveux, ce qui conduit finalement à un dysfonctionnement partiel ou général des organes. Cela se traduit par la perte de conscience ou le coma de la victime.

Après avoir repris ses esprits, d'autres conséquences de la désorganisation des structures du système nerveux central se développent: muet, surdité partielle, trouble de la conscience, psychose ou amnésie..

Qu'est-ce qui provoque de tels changements dans le travail du système nerveux central? Comme vous le savez, sous l'influence d'une onde de choc dans le crâne, les structures du cerveau sont déplacées et endommagées. De plus, il y a d'abord la principale zone de lésion de la moelle, qui est située directement dans la zone d'impact, puis le cerveau, se déplaçant par derrière, frappe l'os du crâne, formant une zone de contre-frappe..

Ainsi, plusieurs foyers de contusion se forment à la fois, comme en témoignent de multiples troubles du travail du système nerveux central..

Par exemple, si le foyer des dommages à la substance cérébrale est situé dans les zones temporales de la section terminale, la victime a des problèmes d'élocution, si elle est localisée sur la rainure centrale antérieure ou postérieure de l'hémisphère gauche, une paralysie se développe et une perte de sensibilité se produit..

Avec des dommages au corps calleux, des anomalies mentales se développent.

Variétés de contusion

La contusion crânienne fait référence aux principales séquelles d'un traumatisme crânien résultant d'une exposition directe à une onde de choc.

Le résultat de l'explosion de munitions ou de substances explosives est la libération d'une grande quantité d'énergie en un court laps de temps. Sous son influence, plusieurs zones mobiles avec des pressions différentes se forment dans l'atmosphère à la fois: dans l'épicentre de l'explosion, il y a une zone d'air comprimé, et derrière elle se trouve une zone de vide, dans laquelle la pression est bien inférieure à la pression atmosphérique..

Si une personne se trouve à proximité immédiate d'une explosion, son corps est exposé à de brusques changements de pression, de température et de densité de l'environnement, ce qui a un effet négatif sur la condition physique des organes internes du corps, les conséquences des complications de l'explosion comprennent une contusion dans le cerveau, ce qui est connu pour être menace de diverses complications dans l'organisation du système nerveux central.

Les experts distinguent plusieurs degrés de contusion cérébrale humaine, caractérisés par certaines anomalies cérébrales:

  1. Je suis diplômé, facile. Une perte de conscience à court terme peut survenir immédiatement après une blessure. Après le réveil de la victime, des maux de tête, des étourdissements, des bourdonnements dans les oreilles, une augmentation de la fréquence cardiaque et une augmentation de la pression artérielle sont notés. Après quelques jours, généralement 1 à 3 jours, ces symptômes disparaissent sans conséquences graves, cependant, afin d'éviter une détérioration de la situation, le patient reste sous observation pendant un certain temps.
  2. II degré, moyen. Elle se caractérise par une perte de conscience plus prolongée, des maux de tête sévères, une altération de la thermorégulation du corps, l'apparition de convulsions, des saignements d'oreille et de nez et une respiration rapide. Souvent, la victime ne se souvient pas des événements qui ont précédé le choc des obus. Toutes ces manifestations de traumatisme peuvent apparaître et disparaître en plusieurs semaines, compliquant considérablement la vie de la victime. La restauration ultérieure du corps peut être complète ou partielle..
  3. III degré, sévère. Il y a une perturbation grave du fonctionnement des structures sous-corticales du cerveau et de l'ensemble du système nerveux. La victime a une perte de conscience prolongée (plus de 3 semaines) allant jusqu'à coma, convulsions, amnésie, perte d'audition, vision. Un tel patient a besoin de maintenir les systèmes de survie. Avec une combinaison réussie de circonstances, l'invalidité survient, dans le pire des cas - la mort.

Symptômes de commotion cérébrale

La classification internationale CIM 10 classe la contusion cérébrale comme une lésion intracrânienne et est localisée en fonction du type de lésion de la substance cérébrale sous le code S06.3 "Lésion cérébrale focale" ou S06.2 "Lésion cérébrale diffuse".

Comme mentionné précédemment, chaque degré de contusion chez une victime est caractérisé par l'apparition de certains symptômes d'une violation du système nerveux central, causée par l'apparition de plusieurs foyers de destruction de la substance cérébrale.

Certaines des conséquences les plus courantes de ce type de blessure sont:

  1. perte de conscience à court terme (jusqu'à 10 minutes), maux de tête prolongés;
  2. vertiges;
  3. nausées Vomissements;
  4. bruit dans les oreilles;
  5. augmentation de la fréquence cardiaque, de la respiration, de la pression artérielle;
  6. opacification de la conscience;
  7. hypertonie musculaire;
  8. "Un voile devant les yeux";
  9. diminution des performances des organes du toucher.
  1. perte de conscience pendant une longue période (pendant 10 minutes ou plus);
  2. amnésie rétrograde;
  3. maux de tête sévères;
  4. saignement du nez et des oreilles;
  5. vertiges;
  6. changements de conscience, jusqu'au développement de la psychose;
  7. vomissement;
  8. augmentation de la pression artérielle, respiration lourde, augmentation de la fréquence cardiaque.
  1. coma ou perte de conscience prolongée pendant une période allant jusqu'à 3 semaines;
  2. perturbation du fonctionnement des systèmes de survie, en raison de dommages aux structures de la formation réticulaire;
  3. les troubles mentaux;
  4. paralysie;
  5. tachycardie sévère;
  6. crises d'épilepsie;
  7. hémorragies dans le cerveau et l'espace sous-arachnoïdien.

Souvent, même lors d'une légère commotion cérébrale, la victime peut changer ses habitudes comportementales et son caractère ne change pas pour le mieux, ce qui est perceptible par les autres.

Par conséquent, pour éviter le développement de complications, ces patients doivent rester sous la surveillance de spécialistes..

Conséquences d'une commotion cérébrale

Parfois, les conséquences graves d'une contusion cérébrale n'apparaissent pas en même temps, mais après un certain temps - parfois plusieurs jours voire plusieurs mois après la blessure.

Les gens autour de vous remarquent généralement des changements de caractère et d'habitudes comportementales. Le patient lui-même commence à ressentir de graves maux de tête, des vertiges, un essoufflement, ne tolère pas les sons forts, un bégaiement peut apparaître.

Cela est dû au fait que lors de la récupération du cerveau, les connexions interneuronales perdues commencent à se reconstruire de manière intensive, ce qui affecte la psyché de la victime..

Des crises d'épilepsie, des crises d'épilepsie peuvent également survenir, des sautes d'humeur fréquentes et une instabilité émotionnelle sont notées. Par conséquent, les parents et amis doivent être patients et utiliser toutes les fourches pour la réadaptation précoce de la victime..

Traitement des contusions

Une contusion de toute gravité nécessite un traitement. De plus, la fourniture correcte des premiers soins à la victime immédiatement après l'accident joue un rôle important dans la restauration du corps..

Avant l'arrivée de l'ambulance, les mesures suivantes doivent être prises:

  • tournez la victime sur le côté, retirez le vomi de la cavité buccale avec un bandage ou simplement avec votre doigt;
  • si nécessaire, pratiquer la respiration artificielle de l'une des manières, tandis que le massage cardiaque indirect est contre-indiqué, car il existe une possibilité d'aggraver les dommages aux organes internes;
  • si possible, appliquez une compresse froide sur la tête.

Les soins médicaux de suivi doivent être fournis par des spécialistes. À son arrivée à l'établissement médical, le médecin traitant procède à un examen à temps plein de la victime et découvre les circonstances de la commotion cérébrale.

  • En outre, pour déterminer l'ampleur de la blessure, la victime est envoyée pour une radiographie (s'il y a un soupçon de dommages aux os du crâne), une IRM ou une tomodensitométrie du cerveau - pour déterminer l'emplacement et l'échelle des foyers de contusion du cerveau et des hémorragies (le cas échéant).
  • Il est à noter qu'à l'avenir, tout au long du traitement, la victime sera répétée des études cérébrales similaires pour évaluer la restauration des structures du SNC..
  • Les blessures résultant d'une contusion entraînant des conséquences graves et des problèmes neurologiques, le patient a besoin d'un traitement médical visant à rétablir une activité cérébrale normale.
  • En outre, le traitement est effectué de manière symptomatique: pour les maux de tête - antispasmodiques, avec augmentation de la température - antipyrétiques, antiémétiques, avec gonflement de la substance cérébrale - diurétiques.
  • À la fin du traitement ambulatoire, le patient aura une longue période de récupération, au cours de laquelle lui et ses proches doivent surveiller son état et noter tous les changements dans la psyché.

Une bonne nutrition, le rejet des mauvaises habitudes et des exercices thérapeutiques aideront à accélérer la rééducation. Dans toutes les mesures de traitement, l'état de la victime doit être évalué par un psychiatre et un psychologue..

Contusion cérébrale: causes, traitement, conséquences - Votre propre médecin

La contusion est l'un des types de dommages à l'ensemble du corps ou à ses parties, qui apparaît à la suite de l'impact soudain d'une onde de souffle, des impacts lors d'une chute. Dans les cas graves, une contusion étendue s'accompagne de lésions (rupture) des organes internes.

La contusion est classée selon la gravité et la localisation de la lésion. Elle s'accompagne d'un certain nombre de symptômes, dont le principal est la perte de conscience..

Au fil du temps, ses conséquences apparaissent, qui apportent des sensations douloureuses et un inconfort psycho-émotionnel à la personne touchée.

Variétés de contusion

En fonction de la force de l'effet mécanique, on distingue deux types de contusion:

  1. Contusion générale (légère) - est le résultat d'une blessure traumatique étendue à tout le corps ou à la plupart de ses parties. La cause de la contusion générale peut être une chute d'une hauteur au sol, un impact sur l'eau ou une surface dure, une pression sur le corps de masses lourdes résultant de blocages. Les symptômes concomitants d'une contusion légère sont une perte de conscience et de mémoire, des étourdissements sévères.
  2. Une contusion sévère est une contusion grave du corps, aggravée par des lésions graves des tissus et des organes internes (rupture du foie ou de la rate, fractures osseuses, hémorragies cérébrales). En conséquence, le travail des principaux systèmes et organes vitaux est perturbé, ce qui entraîne des conséquences imprévisibles..

En fonction de la localisation du foyer, les blessures traumatiques suivantes sont distinguées:

  1. Contusion oculaire - se produit en raison d'effets mécaniques directs ou indirects sur les organes de la vision. Dans le premier cas, une ecchymose apparaît d'un coup porté à l'organe visuel, dans le second - comme facteur aggravant sur fond de contusion générale.
  2. La contusion cérébrale est une blessure grave à la tête qui provoque des troubles pathologiques du cerveau. En conséquence, une personne peut être handicapée ou mourir..

De plus, les contusions cérébrales et oculaires sont classées en fonction de la gravité des symptômes qui apparaissent. En fonction de la gravité de la blessure, les spécialistes diagnostiquent une contusion légère, modérée ou sévère.

Les signes de contusion cérébrale sont pathologiques et l'intensité de leur manifestation dépend de la gravité de la contusion.

Avec une contusion cérébrale légère, le patient a:

  • évanouissement à court terme (jusqu'à 10 minutes);
  • Maux de tête "sifflants", accompagnés de vertiges;
  • une crise de nausée et de vomissements intenses;
  • perte de mémoire en partie de la blessure subie;
  • pouls et palpitations rapides;
  • augmentation de la pression artérielle.

En cas de blessure modérée, les symptômes décrits sont complétés par d'autres signes pathologiques:

  • amnésie, affectant non seulement l'incident avec le traumatisme, mais aussi les événements qui l'ont précédé;
  • maux de tête atroces;
  • diminution de la sensibilité de la peau et de l'odorat;
  • dysfonctionnement de systèmes vitaux importants.

Une contusion sévère a des symptômes plus prononcés et potentiellement mortels:

  • perte de conscience de plusieurs jours à 3 semaines, coma;
  • perturbations dans le fonctionnement des systèmes et des organes internes en raison de leurs dommages mécaniques;
  • troubles neuropsychiatriques;
  • tachycardie;
  • crises d'épilepsie;
  • violation des fonctions visuelles, de la parole;
  • engourdissement temporaire des membres;
  • hémorragies abondantes dans le tissu cérébral.

La contusion cérébrale s'accompagne assez souvent d'une contusion oculaire, dont les symptômes sont également des manifestations pathologiques:

  • léger - opacité rétinienne, diminution de la vision, œdème cornéen, érosion;
  • degré moyen - hémorragies dans le tissu des organes visuels, diminution de la vision jusqu'à sa perte, lésions profondes de la cornée avec érosions, rupture du muscle oculaire, responsable de la modification de la taille de la pupille;
  • sévère - une diminution ou une augmentation prononcée de la pression oculaire, une rupture de la sclérotique (membrane protéique), un œdème et une hypertrophie prononcée de l'œil.

En cas de signes prononcés de contusion, le patient doit bénéficier d'une assistance prioritaire et immédiatement conduit dans un établissement médical pour diagnostiquer le degré de blessure et prescrire un traitement.

Conséquences d'une commotion cérébrale

En fonction de la localisation des tissus affectés dans la phase aiguë de la contusion, le patient doit se voir prescrire un traitement efficace pour réduire la probabilité de conséquences futures. Cependant, cela ne peut pas être évité dans tous les cas..

Les conséquences d'une commotion cérébrale résultant d'une exposition à une onde de choc apparaissent dans la plupart des cas des mois après l'incident. Les symptômes suivants commencent à déranger le patient à intervalles réguliers:

  • douleur intense à la tête;
  • essoufflement, tachycardie;
  • intolérance aux sons forts;
  • vertiges;
  • trouble de la parole pendant l'excitation (bégaiement).

Pendant cette période, les récepteurs et les neurones des parties endommagées du cerveau commencent à se rétablir, ce qui provoque un certain nombre de signes supplémentaires de nature psychogène chez une personne en état de choc:

  • hystérie;
  • crises d'épilepsie;
  • transpiration abondante;
  • sensibilité émotionnelle, se manifestant par des états dépressifs, des larmes, de la fatigue, un sentiment d'inutilité et des sautes d'humeur fréquentes.

Après une commotion cérébrale, il est difficile pour une personne de bien percevoir les difficultés de la vie, avec de fréquentes crises de colère, elle tente d'attirer l'attention de ses proches.

En l'absence de traitement, ces conditions prennent un caractère prolongé, après quoi elles deviennent chroniques. Pour éviter que cela ne se produise, il est nécessaire de subir périodiquement un traitement, y compris une pharmacothérapie et un ensemble de procédures de santé..

Traitement des contusions

Une personne qui a subi un choc d'obus doit être hospitalisée d'urgence. Selon la gravité de la lésion cérébrale, le patient peut se voir prescrire les types de traitement suivants:

  • compresse froide sur la tête;
  • paix et tranquillité pendant la phase aiguë;
  • soulagement des saignements, le cas échéant;
  • thérapie médicamenteuse avec introduction d'antibiotiques, d'anti-inflammatoires, de médicaments vasculaires, de vitamines;
  • chirurgie pour des conditions potentiellement mortelles;
  • physiothérapie;
  • immunothérapie;
  • aide d'un psychologue et psychothérapeute;
  • classes pour restaurer la parole en cas de violation.

Pendant la période de récupération, le patient se voit prescrire un traitement de sanatorium, des séances de massage, des bains apaisants avec des extraits d'aiguilles de pin, d'agripaume, de valériane. Après une commotion cérébrale, il n'est pas souhaitable qu'une personne soit au soleil, dans des pièces étouffantes. Il existe également des restrictions sur le lieu de travail dans les endroits bruyants..

Les raisons

Qu'est-ce qu'une commotion cérébrale et quel type de blessure est-elle causée? Les principales causes de commotion cérébrale comprennent des ecchymoses graves, des coups sévères à la tête, qui ont provoqué une commotion cérébrale. Des personnes sont blessées dans une bagarre, un accident, des impacts en tombant d'une hauteur.

La contusion peut être facilitée par:

  • Hypertension artérielle. Dans ce cas, les navires soumis à un stress constant sont particulièrement vulnérables et vulnérables. Un coup violent, par exemple, associé à la chute d'objets lourds sur la tête peut provoquer des saignements internes, ce qui est extrêmement dangereux pour la vie et la santé de la victime.
  • Onde de souffle. Les soldats servant dans les points chauds connaissent ce phénomène. De plus, une ecchymose ou une contusion de la tête dans de tels cas peut être obtenue sans traumatisme mécanique du crâne..
  • Une onde sonore puissante provenant d'une explosion ou d'un coup de canon d'artillerie. Il crée une impulsion sonore qui désactive le système tactile humain. En conséquence, la victime perd connaissance, déstabilise temporairement.

Vous pouvez obtenir une contusion avec de fortes vibrations, des changements soudains de la pression atmosphérique, une violation de la composition du liquide céphalo-rachidien causée par des maladies cérébrales graves.

Les experts divisent les lésions tissulaires et organiques résultant d'une contusion selon la gravité suivante:

  1. Poids léger. Elle se caractérise par des étourdissements, une perte de conscience, une céphalalgie, un bruit d'oreille, des palpitations et une forte augmentation de la pression. Tous les symptômes désagréables disparaissent souvent dans un proche avenir sans conséquences graves pour la victime..
  2. Moyenne. On observe des maux de tête sévères, une altération des échanges thermiques, des convulsions, des saignements du nez ou des oreilles, une respiration intense dépassant les besoins en oxygène du corps, une perte de mémoire rétrograde. Dans de tels cas, les symptômes durent plusieurs semaines et entraînent souvent un dysfonctionnement du travail d'organes et de systèmes importants du patient..
  3. Lourd. Ici, vous pouvez observer des écarts tels que: perte de conscience prolongée (jusqu'à tomber dans le coma), convulsions, troubles des fonctions corporelles (miction involontaire, problèmes de rythme cardiaque), amnésie partielle ou complète, perte de la vision, audition.

Symptômes

Afin de traiter adéquatement la contusion, en plus d'évaluer sa gravité, les organes les plus touchés par le traumatisme sont identifiés. Il y a une contusion de la tête, des yeux, de l'oreille (acoustique), de la colonne vertébrale, du cœur.

Chacune de ces blessures a des symptômes spécifiques. Une contusion (ou contusion) du cerveau se développe lorsqu'elle touche la base interne du crâne.

  • Les vaisseaux sanguins éclatent, une hémorragie se produit, le tissu gonfle et serre les structures adjacentes.
  • Selon la gravité de la contusion crânienne, il y a:
  • Perte de conscience.
  • Se sentir avant de vomir.
  • Céphalalgie aiguë.
  • Tourner la tête.
  • Paralysie des membres.
  • Perte de mémoire temporaire.
  • Hypertonicité musculaire.
  • Des convulsions.
  • Troubles de la parole.
  • Hypotonicité des muscles occipitaux.

Conséquences d'un choc d'obus

Si nous parlons des conséquences qui peuvent se développer après une commotion cérébrale, et quand elles apparaissent, la gravité de la blessure doit être prise en compte. Par exemple, les premiers effets résultant d'une onde de souffle apparaissent plusieurs mois après l'incident. Fondamentalement, la victime commence à déranger:

  • Attaques de maux de tête sévères.
  • Essoufflement, arythmie.
  • Peur du bruit.
  • Augmentation fréquente de la pression.
  • Vertiges.
  • Logonévrose (bégaiement).

À ce moment, les récepteurs des structures cérébrales endommagées sont restaurés, ce qui provoque des signes supplémentaires de genèse psychogène:

  • Attaques d'hystérie.
  • Saisies.
  • Pensées obsessionnelles.
  • Augmentation de la transpiration.
  • Larmes.
  • Nervosité.
  • Irritabilité et agressivité déraisonnables.
  • Changements d'humeur brusques.

Après une commotion cérébrale, il est difficile pour la victime de faire face aux problèmes de la vie, son caractère change, ce que les proches ne peuvent manquer de remarquer. Si vous ne commencez pas le traitement, cette condition passera au stade chronique. Pour éviter l'apparition de complications, vous devez périodiquement suivre une thérapie spéciale et des cours de santé..

Méthodes de diagnostic

Pour clarifier le diagnostic d'une éventuelle contusion cérébrale, le médecin:

  • Découvre les causes du traumatisme.
  • Recueillir l'anamnèse.
  • Interroge les témoins de l'incident (si le patient est inconscient).
  • Procède à un examen général et évalue le travail des organes et systèmes importants.

Ces actions sont effectuées sur le site de la blessure ou après l'accouchement de la personne à l'hôpital..

À l'avenir, les méthodes de diagnostic suivantes seront utilisées:

  • Radiographie, révélant des violations de l'intégrité des os du crâne (un traumatisme crânien grave est une indication obligatoire pour cet examen).
  • L'électroencéphalographie, qui permet d'étudier le cerveau en enregistrant son activité bioélectrique.
  • La tomodensitométrie ou l'imagerie par résonance magnétique aidera à déterminer avec précision la gravité et la localisation des blessures, même dans les structures profondes du cerveau.

Après avoir établi l'étendue des dommages et identifié une hémorragie possible, le spécialiste prescrit un traitement approprié. Il convient de noter que pendant la période de thérapie et de rééducation, le patient devra périodiquement être examiné afin que le processus de récupération puisse être suivi en dynamique.

Traitement

Les dommages au cerveau résultant d'une commotion cérébrale, d'une commotion cérébrale ou d'une contusion à la tête entraînent des conséquences graves et entraînent des problèmes neurologiques. Par conséquent, la thérapie principale vise à restaurer la fonction cérébrale..

  • Analgésiques et antispasmodiques: Spazmalgon, Baralgin, Andipal.
  • Antipyrétique: Nurofène, Paracétamol, Ibuprofène.
  • Antiémétiques: Métoclopramide, Metukal, Perinorm.
  • Nootropiques: Noofen, Cytimax.
  • Diurétiques: furosémide.

Il est recommandé d'utiliser des compresses fraîches le premier jour après la contusion pour soulager l'inflammation. Si nécessaire, une intervention chirurgicale est effectuée.

Dans le processus de rééducation, le patient doit surveiller sa santé, bien manger et éliminer complètement la consommation d'alcool. On lui prescrit un traitement de sanatorium, des cours de gymnastique thérapeutique, des bains apaisants aux herbes, des massages, une thérapie à l'ozone. Un psychiatre ou un psychologue communique avec la victime, cela évitera la dépression..

Premiers secours

Si la contusion s'accompagne de dommages aux tissus et aux organes, la personne blessée a besoin d'une assistance compétente. Pour soulager la condition de la victime, alors que l'équipe médicale n'est pas arrivée, l'assistance en cas de commotion cérébrale est fournie comme suit:

  • Poser la victime face visible sur une surface plane.
  • Desserrez les dents et nettoyez la bouche de la saleté possible.
  • En cas de vomissement, tenez la tête d'un côté pour que la personne ne s'étouffe pas en vomissant.
  • Vérifiez la respiration. Si c'est difficile, respiration bouche-à-bouche.
  • Le massage cardiaque dans de tels cas ne peut pas être effectué, car la contusion chez la plupart des gens est caractérisée par des lésions des tissus de tout le corps, en particulier de la poitrine. La pression peut aggraver les choses.
  • En cas de saignement du nez ou des oreilles, enroulez un morceau de tissu et essayez de l'arrêter..

La commotion cérébrale, même à un stade léger, laisse une empreinte sur la santé mentale et physique d'une personne. Par conséquent, il est important de rechercher une aide médicale qualifiée en temps opportun, de ne pas refuser le traitement et de suivre toutes les recommandations des médecins..

(1 5,00

Commotion cérébrale des conséquences - Tout sur les maux de tête

  • Une contusion du cerveau survient en cas de dommage mécanique et de traumatisme à la tête et conduit à un trouble temporaire et local de son travail.
  • La contusion peut être diagnostiquée dans l'hémisphère droit ou gauche de la tête, dans le tronc cérébral, ou dans le cervelet, ou dans plusieurs zones du cerveau en même temps.
  • Une contusion cérébrale est causée par un traumatisme au cerveau dû à une blessure à tout le corps causée par un impact mécanique, comme une onde de choc ou un impact à la surface de l'eau.
  • Il peut être exprimé par des symptômes tels qu'une perte de conscience temporaire, atteignant parfois le coma, des maux de tête, des étourdissements et d'autres tels que:
  • Nausée et vomissements.
  • Perte temporaire de la vision et de l'audition.
  • Problèmes respiratoires: essoufflement, suffocation, hyperventilation.
  • Saignement de la cavité nasale et des oreilles.
  • Perte de coordination.
  • Ralentissement du moteur.
  • Troubles vestibulaires.

Une personne qui a subi un choc d'obus doit être hospitalisée d'urgence. Selon la gravité de la lésion cérébrale, le patient peut se voir prescrire les types de traitement suivants:

  • compresse froide sur la tête;
  • paix et tranquillité pendant la phase aiguë;
  • soulagement des saignements, le cas échéant;
  • thérapie médicamenteuse avec introduction d'antibiotiques, d'anti-inflammatoires, de médicaments vasculaires, de vitamines;
  • chirurgie pour des conditions potentiellement mortelles;
  • physiothérapie;
  • immunothérapie;
  • aide d'un psychologue et psychothérapeute;
  • classes pour restaurer la parole en cas de violation.

Pendant la période de récupération, le patient se voit prescrire un traitement de sanatorium, des séances de massage, des bains apaisants avec des extraits d'aiguilles de pin, d'agripaume, de valériane. Après une commotion cérébrale, il n'est pas souhaitable qu'une personne soit au soleil, dans des pièces étouffantes. Il existe également des restrictions sur le lieu de travail dans les endroits bruyants..

Symptômes d'une tumeur cérébrale Symptômes d'une tumeur cérébrale chez l'enfant Combien de temps vit-on avec une tumeur cérébrale Traitement d'une tumeur cérébrale

Chirurgie pour enlever une tumeur au cerveau

Viktor le 04/11/2016 à 04:54

Ma femme est une ancienne participante à la guerre en Afghanistan. Elle a été grièvement blessée. Lorsqu'un véhicule de combat d'infanterie a éclaté sur une mine, la tour qui l'accompagnait a été démolie, littéralement à 20 mètres, car elle se trouvait au sommet. Tout l'équipage est mort, et elle a été emmenée à la morgue, ils ont pensé qu'elle était également morte. Mais la nuit, elle a repris conscience et a survécu. Puis traitement, quelques sanatoriums, etc..

Cela fait 28 ans depuis. La vie de famille n'est pas facile. Les agressions fréquentes, les coups de couteau de cuisine lors d'une tentative d'attaque, les chemises déchirées et égratignées sur le visage sont innombrables, les attaques dans une crise de psychoses nerveuses. Critique constante adressée à moi, mécontentement de la vie quotidienne. Après des psychoses, il se met à pleurer, parfois il ne peut plus parler clairement après ça.

Anonyme le 10/07/2017 à 21:04

Victor, mon mari a la même histoire: Afghanistan, commotion cérébrale grave, avec perte d'élocution. Puis il s'est presque complètement rétabli. Mais pas les attaques d'agression déraisonnable. Puis il s'excuse beaucoup.

Elle ne veut pas entendre parler du traitement. C'est un homme en bonne santé et nous voulons le rendre fou. J'essaye juste "d'éteindre" l'attaque. Et si je ne peux pas le supporter, j'attends que ça se termine.