Principal > Hématome

Traitement efficace de la migraine pendant la grossesse

La migraine est une forme de mal de tête, qui se caractérise par une occurrence périodique, une localisation sur un côté de la tête et une durée de 2 à 72 heures. La migraine pendant la grossesse affecte considérablement le bien-être d'une femme. Une difficulté particulière à arrêter les crises est associée à la prise sélective de médicaments sans danger pour le fœtus..

Les statistiques montrent qu'environ 33% des femmes enceintes souffrent de paroxysmes migraineux. La prédisposition au développement du syndrome céphalgique chez la femme est associée à des changements hormonaux qui se produisent pendant la menstruation, la gestation, l'allaitement, la ménopause. La migraine et la grossesse pour de nombreuses patientes sont des concepts interdépendants.

Caractéristiques de la migraine chez la femme enceinte

La migraine chez la femme enceinte survient avec une aura et sans signaux caractéristiques antérieurs. Les attaques sont généralement accompagnées de nausées, moins souvent de vomissements, d'hypersensibilité aux stimuli externes - lumière vive, sons forts, bruits, odeurs. Les crises de migraine sans aura ont tendance à diminuer en fréquence et en durée à l'approche du travail..

D'autre part, la migraine avec aura se caractérise par une évolution stable pendant la grossesse, ce qui permet de tirer des conclusions sur la nécessité d'un traitement. Habituellement, au deuxième trimestre, il y a une tendance positive - l'intensité et la durée des paroxysmes diminuent. Au troisième trimestre, principalement la fréquence des crises, la force et la gravité de la douleur continuent de diminuer.

Dans le même temps, les troubles concomitants se manifestent moins - photophobie, sensibilité accrue aux stimuli sonores et aromatiques. L'amélioration du bien-être au cours du trimestre II-III est notée dans 50 à 80% des cas.

Raisons dans différents trimestres

Au cours du premier trimestre, le taux d'œstrogène, qui est le neuromodulateur le plus important, diminue dans le corps de la femme enceinte. La progestérone est activement produite, ce qui affaiblit l'action des œstrogènes, ce qui provoque des crises de migraine. À partir de 10-12 semaines, le niveau d'oestrogène se normalise, ce qui a un effet positif sur la dynamique de régression du syndrome céphalgique..

Le troisième trimestre est caractérisé par des taux d'œstrogènes constamment élevés, ce qui conduit à la disparition des sensations douloureuses chez la plupart des patients. L'œstrogène est impliqué dans la régulation du système opiatergique (analgésique, douleur suppressive), la production de mélatonine, affecte le niveau de prolactine, prostaglandine, neurotransmetteurs, dont la sérotonine, la catécholamine, l'endorphine.

Avec une diminution du niveau d'oestrogène, la sensibilité des récepteurs des neurones de l'hypothalamus et du ganglion trijumeau augmente. Dans le même temps, il y a une augmentation de la sensibilité des éléments du système circulatoire du cerveau à la sérotonine, qui a un effet vasoactif - elle stimule l'activité contractile des parois vasculaires. En conséquence, une perception accrue des sensations douloureuses se développe. Autres causes de migraine pendant la grossesse:

  • Prédisposition héréditaire.
  • Dysfonctionnement hépatique.
  • Hypotension.

Pour savoir comment traiter les migraines pendant la grossesse, il est important de subir un examen diagnostique et d'identifier les éventuels échecs dans le travail des organes et des systèmes internes. Facteurs provoquant une attaque:

  • Phénomènes atmosphériques, changements climatiques.
  • Stress physique et mental.
  • L'utilisation de certains aliments riches en additifs alimentaires et en psychostimulants naturels, notamment le chocolat, le thé fort, le café, le vin, les boissons telles que «Coca-Cola» et «Pepsi-Cola».

Les hormones sexuelles jouent un rôle déterminant dans la pathogenèse du syndrome céphalgique chez la femme. Les paroxysmes sont généralement associés aux phases du cycle menstruel. Pendant la grossesse, des changements complexes se produisent dans le corps, y compris des changements de l'équilibre hormonal.

Les principaux symptômes

Les maux de tête systématiques sont le symptôme le plus courant et le plus important, avec une plainte concernant les femmes enceintes qui consultent le médecin. En moyenne, une femme enceinte sur 5 souffre de sensations douloureuses au niveau de la tête. Dans 30% des cas, les crises sont difficiles et prolongées avec des symptômes concomitants prononcés, il est difficile d'arrêter. Une sensibilité aux paroxysmes migraineux avant la grossesse a été notée en moyenne chez 80% des patientes. L'apparition de douleurs pour la première fois pendant la gestation est observée en moyenne chez 16,5% des patientes. Symptômes:

  1. La nature lancinante de la douleur.
  2. Les attaques surviennent après avoir mangé certains aliments ou à la suite de facteurs provoquants.
  3. Les sensations douloureuses s'intensifient après un effort physique.
  4. La douleur augmente en intensité en raison de la lumière vive, du bruit fort ou des odeurs désagréables.
  5. L'attaque s'accompagne de nausées, moins souvent de vomissements.
  6. Trouble de la fonction visuelle sous la forme de l'apparition d'objets étrangers (points, éblouissement) dans le champ de vision.

Rarement, une crise de migraine peut être accompagnée d'engourdissement des membres et de troubles de la parole.

Spécificité du traitement

Le médecin traitant vous expliquera comment soulager la douleur migraineuse pendant la grossesse. Recommandations générales pour prévenir les crises de migraine:

  • Mode de vie sain.
  • Rejet des mauvaises habitudes.
  • Réduire l'utilisation de thé fort, de café, de boissons contenant des substances psychoactives.
  • Repas fréquents.
  • Repos et sommeil adéquats pendant au moins 8 heures.
  • Évitez l'hypothermie, les situations stressantes, le surmenage physique.

L'utilisation de médicaments pour le traitement des migraines pendant la grossesse nécessite une attention particulière. Le danger des agents pharmacologiques réside dans leur capacité à pénétrer la barrière placentaire. En conséquence, les composés chimiques peuvent affecter le développement du fœtus, provoquant diverses anomalies et troubles.

Le taux d'élimination des substances potentiellement nocives du corps du fœtus est ralenti, les cellules de l'embryon à croissance intensive sont sensibles aux influences extérieures, ce qui augmente la probabilité de développement de pathologies. La prise incontrôlée de pilules contre la migraine pendant la grossesse peut entraîner une perturbation de la formation des tissus fœtaux et un retard subséquent de l'enfant né dans le développement mental et physique..

La prise de médicaments vraisemblablement incontrôlée par les femmes enceintes est devenue la cause de conditions pathologiques et d'anomalies congénitales chez un enfant dans 1 à 3% des cas. Traitements alternatifs de la migraine chez la femme enceinte:

  1. Psychothérapie.
  2. Massage et thérapie manuelle, ostéopathie.
  3. Techniques de relaxation, aromathérapie.
  4. Yoga, exercices de respiration.
  5. Physiothérapie.
  6. Acupuncture.

Seul un médecin peut prescrire la prise de médicaments anesthésiques, en tenant compte de l'état du patient et de la période gestationnelle. Il n'est pas recommandé de prendre plusieurs types de médicaments en même temps..

Thérapie médicamenteuse

Pour traiter efficacement les migraines pendant la grossesse, vous devez comprendre les raisons de l'apparition des crises, puis il sera clair comment arrêter les sensations douloureuses. Selon la classification de l'organisation FDA (USA), qui traite de la sécurité sanitaire des produits pharmaceutiques manufacturés, il existe 5 catégories de médicaments présentant divers degrés de danger pour le fœtus. Catégories de danger des médicaments pour la migraine pendant la grossesse:

  1. A (pas de risque).
  2. B (risque non prouvé, non confirmé).
  3. C (le risque est possible, non exclu).
  4. D (risque confirmé, risque élevé).
  5. X (contre-indiqué pendant la grossesse).

Le paracétamol est un analgésique populaire de catégorie B, le citramon et l'aspirine (acide acétylsalicylique) sont de catégorie C, le diclofénac et le diazépam sont de catégorie D, le phénobarbital et la carbamazépine sont de catégorie X.

Le traitement de la migraine en début de grossesse est plus souvent effectué avec des médicaments du groupe B (ibuprofène, paracétamol, caféine, métoclopramide, sulfate de magnésium, morphine), moins souvent avec des médicaments du groupe C (sumriptan, naproxène, indométacine, prednisolone). Il faut se rappeler que l'utilisation de médicaments d'un groupe anti-inflammatoire non stéroïdien (naproxène, indométacine, prednisolone, ibuprofène) et d'aspirine au troisième trimestre augmente le risque d'effets négatifs sur le fœtus et le corps de la mère, ce qui est considéré comme caractéristique des médicaments de catégorie D.

Par exemple, la prise d'aspirine au troisième trimestre peut provoquer un allongement de la période précédant le début du travail, une suppression de la contractilité des muscles de l'utérus, une augmentation de l'intensité des saignements chez le fœtus et la mère, une réduction de la taille du canal de Botallov (chez le fœtus, il relie l'aorte spinale et le tronc pulmonaire).

Massage

Si une migraine commence pendant la grossesse, il est recommandé de faire de l'acupression ou un massage classique, ce qui aidera à se débarrasser rapidement et en toute sécurité des sensations douloureuses. Le massage classique est effectué dans la zone du col cervical en utilisant les techniques suivantes: pincement, caresse, légère compression, frottement. En conséquence, la circulation sanguine et l'apport sanguin aux tissus cérébraux sont améliorés..

La pratique de l'acupression stimule les points biologiquement actifs, qui à leur tour régulent l'activité des organes et des systèmes. Pour vous débarrasser des migraines pendant la grossesse, vous devez appuyer constamment pendant 1 à 2 minutes sur des points tels que:

  • sur l'arête du nez entre les sourcils;
  • légèrement au-dessus des sourcils au point le plus élevé de l'arcade sourcilière;
  • au-dessus du point le plus élevé de l'arcade sourcilière sur une ligne divisant horizontalement le front en deux;
  • près des coins extérieurs des yeux.

À la fin de la procédure, avec les doigts des deux mains, tracez des lignes imaginaires le long de la tête vers l'arrière de la tête. Ensuite, avec les côtes de vos paumes, tapotez légèrement sur la colonne cervicale.

Recettes de médecine traditionnelle

Le thé à base de plantes médicinales soulage bien les maux de tête. Des décoctions apaisantes et des infusions avec un léger effet analgésique sont préparées à partir de feuilles de menthe, de mélisse, d'agripaume, de thé d'ivane, de cônes de houblon et de racine de valériane. Avant de prendre des médicaments à base d'herbes médicinales pendant la gestation, vous devriez consulter votre médecin.

La prévention

Pour traiter efficacement les migraines pendant la grossesse, il est nécessaire de respecter des principes tels que l'exclusion des maladies pouvant provoquer un syndrome céphalgique et d'utiliser principalement des méthodes thérapeutiques non médicamenteuses. L'identification des facteurs déclenchants (provocateurs) et leur exclusion aidera à soulager la douleur causée par les migraines pendant la grossesse, qui survient comme un symptôme secondaire de troubles du corps.

Le soulagement des crises de migraine pendant la gestation est effectué principalement par des moyens non médicamenteux. Si nécessaire, le médecin prescrit des produits pharmaceutiques présentant le risque le plus faible d'affecter le développement du fœtus.

Quelles sont les causes et comment traiter les migraines pendant la grossesse?

La migraine est une douleur intense d'un côté de la tête causée par des spasmes vasculaires. L'attaque est accompagnée de nausées, de photophobie, de vertiges, de faiblesse et la douleur est localisée soit dans la partie temporale, soit dans le lobe frontal, à l'arrière de la tête.

Une caractéristique est une puissante douleur unilatérale pulsée, qui ne peut pas être soulagée par les analgésiques conventionnels..

C'est pendant la grossesse que les femmes sont plus susceptibles de souffrir de migraines, ce qui peut être le surmenage, les changements hormonaux dans le corps, les pathologies vasculaires, le stress..

Quelles sont les causes des crises chez la femme enceinte, comment et comment traiter la migraine pendant la grossesse? Plus à ce sujet plus tard.

Causes d'apparition, différences par rapport à la toxicose

La migraine est une maladie chronique héréditaire qui apparaît souvent pour la première fois pendant la grossesse.

Cela se produit en raison de changements hormonaux et physiologiques naturels, et plusieurs facteurs peuvent provoquer une attaque à la fois. Ceux-ci inclus:

  • manque de promenades au grand air;
  • traumatisme et dystonie vasculaire;
  • tabagisme actif ou passif;
  • nutrition irrégulière et inadéquate;
  • hypertension;
  • situations stressantes prolongées;
  • dormir plus de 8 à 9 heures par jour ou insomnie.

En outre, même des aliments familiers tels que le chocolat, le thé ou le café fort, les arachides frites, les bananes, les oranges et les citrons peuvent provoquer une crise de migraine chez les femmes enceintes..

Il est important de pouvoir distinguer une crise de migraine d'un mal de tête courant. Les médecins conseillent de prêter attention à plusieurs signes qui précèdent le paroxysme. Tous ont le nom général «aura» et se traduisent par une forte altération de la perception auditive et visuelle, des troubles de la parole, l'apparition de points noirs devant les yeux.

Un mal de tête commun commence toujours soudainement, sans signaux précédents, couvre toute la tête.

Avec la migraine, la douleur est localisée strictement à un moment donné, l'attaque dure longtemps, de quelques heures à 2-3 jours, accompagnée de nausées sévères et de vomissements atroces. C'est pour cette raison que les femmes confondent souvent migraines et toxicose, en particulier dans les premiers stades..

L'apparition de tels symptômes nécessite une visite immédiate chez un médecin, car les remèdes classiques contre les maux de tête dans ce cas n'aideront pas..

Quel est le danger?

Les crises de douleur lancinante pendant la grossesse présentent un certain danger pour le corps d'une femme et d'un enfant..

Le problème principal est d'ignorer les symptômes ou un traitement incorrect. La mauvaise santé de la femme enceinte affecte également l'enfant, il souffre également de manifestations négatives de douleur.

De plus, la grossesse est une raison pour refuser de prendre toutes sortes de médicaments qui peuvent avoir un effet négatif sur le fœtus. Et presque tous les médicaments contre la migraine peuvent provoquer des malformations..

Que peut-on confondre avec?

Les femmes qui souffrent de crises de migraine risquent souvent de développer une prééclampsie. C'est le nom du développement sévère de la toxicose tardive (gestose), qui s'accompagne toujours d'un gonflement sévère, d'une hypertension, de maux de tête atroces, d'un son et d'une photophobie, de vertiges.

Elle peut évoluer en éclampsie, se terminant souvent par des convulsions et la mort, tant pour la femme que pour l'enfant..

La migraine peut facilement être confondue avec la prééclampsie en raison de la similitude des symptômes. Pendant ce temps, ces deux conditions peuvent conduire au développement d'un AVC ischémique..

Il est très important de différencier la migraine de la pré-éclampsie à temps pour éviter des conséquences dangereuses. Par conséquent, pour de telles manifestations, vous devez contacter votre médecin pour un diagnostic et un traitement..

Symptômes et signes chez les femmes enceintes

La plupart du temps, les crises de migraine accompagnent une femme pendant le premier trimestre, mais il y a des cas où la pathologie s'est manifestée plus tard.

Si une migraine a été observée avant la grossesse, elle se manifestera avec un degré de probabilité élevé avec une vigueur renouvelée dès les premiers mois, en s'affaiblissant progressivement. Dans les derniers stades, la migraine est rare, uniquement avec des pathologies concomitantes, la gestose.

Le développement d'une attaque passe par trois phases principales:

  1. Une demi-heure à une heure avant le début du paroxysme, la femme éprouve une faiblesse, une léthargie et une somnolence inexplicables. L'humeur se détériore, la tempe ou l'arrière de la tête commence progressivement à faire mal.
  2. Ensuite, il y a une forte poussée de douleur pulsée, de transpiration, de pâleur de la peau, de nausées, d'intolérance à la lumière vive et au bruit.

Gonflement du visage, engourdissement des membres, troubles de l'audition et de la vision, des vomissements peuvent se développer.

  • L'attaque peut se terminer brutalement, laissant une sensation de faiblesse, d'épuisement. Un long cours est lourd de développement d'hypoxie, d'apparition de convulsions et de déshydratation..
  • Une douleur intense ne peut être tolérée et, si nécessaire, vous devez consulter d'urgence un médecin. Cette condition est dangereuse en raison d'un dysfonctionnement du système cardiovasculaire de l'enfant, entraînant une hypoxie et une altération de l'apport sanguin au cerveau..

    Quels médicaments ne devraient pas être pris et pourquoi?

    En aucun cas, vous ne devez prendre des médicaments habituels tels que Analgin, Tempalgin, Spazmalgon, Citramon, Baralgin et Askofen. Ils traversent le placenta et ont un effet toxique sur le fœtus à tout stade de la grossesse.

    Certains médicaments non stéroïdiens (Aspirine, Naproxène, Ibufène) sont approuvés pour une utilisation strictement au cours du deuxième trimestre. Au début du terme, ils provoquent des pathologies fœtales et à la fin - le développement de saignements.

    Il est strictement interdit de prendre des médicaments anti-migraineux spécialement formulés pendant la grossesse..

    Tous ces médicaments sont classiquement divisés en 2 groupes: à base d'ergot (Diidergot) et ceux qui suppriment la production de sérotonine (Naratriptan, Sumatriptan).

    À propos, le dernier médicament peut être prescrit à n'importe quel stade de la grossesse, mais uniquement en cas de besoin urgent, pour un retrait unique d'une crise grave. De plus, anticonvulsivants efficaces, les antidépresseurs sont strictement interdits à tout stade de la gestation..

    Comment soulager la douleur?

    Le remède contre la migraine le plus sûr qui puisse soulager la douleur à tout stade de la grossesse est le paracétamol, qui n'a pas d'effet négatif sur le fœtus. Cela inclut également les médicaments basés sur celui-ci, par exemple Panadol Extra, Efferalgan.

    Malheureusement, ils ont tous une faible efficacité et n'aideront pas avec une attaque forte. Si nécessaire, le médecin peut conseiller Citramon, mais il est interdit de le boire en début de gestation..

    Caractéristiques du traitement aux stades précoces et tardifs

    Les inhibiteurs de la MAO sont absolument contre-indiqués pour les femmes enceintes, mais les antidépresseurs tels que l'Amitriptyline peuvent être utilisés pour des raisons de santé, mais uniquement sous surveillance médicale..

    En ce qui concerne les bêtabloquants, seuls l'aténolol ou le métoprolol sont considérés comme approuvés. Le vérapamil, l'amlodipine (inhibiteurs calciques) ne peuvent être pris qu'au deuxième trimestre.

    Certains médecins recommandent l'aspirine à des doses minimales, mais seulement si elle est efficace, et seulement au cours du 1-2 trimestre.

    Il est souvent conseillé de prendre des antiémétiques éprouvés tels que le métoclopramide et la chlorpromazine et des antispasmodiques (No-Shpa), mais aussi jusqu'au 3ème trimestre.

    La doxylomine et la pyridoxine pour la migraine ne peuvent être utilisées que par intermittence pendant la grossesse en raison de réactions indésirables fréquentes.

    Comment se débarrasser sans médicament?

    Les remèdes populaires sûrs sont considérés comme une bonne alternative aux médicaments..

    Ils n'ont pas d'effet négatif sur le fœtus, peuvent être utilisés à tout moment, mais toujours avant utilisation, vous devez consulter un médecin afin de ne pas provoquer d'allergies et d'autres effets négatifs sur le corps d'une femme enceinte..

    Les bains de pieds de contraste ont fait leurs preuves dans la lutte contre les migraines, lorsqu'une femme abaisse alternativement ses jambes dans de l'eau chaude ou froide.

    Quelle boisson?

    Vous pouvez essayer de boire du thé à la menthe aromatique, préparé dans un verre d'eau bouillante et 1 c. feuilles de menthe séchées. Le mélange est placé dans un thermos, laissé infuser pendant environ une heure et bu trois fois par jour pendant un demi-verre, avant les repas.

    Une excellente boisson qui soulage une attaque est préparée à partir d'un verre de cornouiller et d'un litre d'eau. Il suffit de faire cuire une compote ordinaire et de la boire tout au long de la journée.

    Compresser les recettes

    Pour les migraines, une compresse de feuilles de chou appliquée sur le front et les tempes a fait ses preuves. Pour ce faire, les feuilles doivent être aspergées d'eau bouillante, refroidies légèrement, froissées et appliquées sur le point sensible..

    La compresse d'absinthe, préparée en infusion régulière, a le même effet. Dans un litre d'eau bouillante, infuser quelques cuillères à soupe d'absinthe sèche, insister, filtrer, humidifier une serviette dans l'infusion et appliquer sur le front.

    Un autre moyen éprouvé de soulager la douleur est d'appliquer des tranches de citron sur vos tempes, de faire tremper une serviette dans de l'eau chaude et de les tirer fermement sur votre tête, en appuyant les tranches de citron sur votre tête..

    Lors du choix des méthodes traditionnelles, il est important de prendre des précautions afin de ne pas nuire au corps. Certaines personnes peuvent être allergiques aux agrumes ou à l'absinthe, et les feuilles de chou peuvent provoquer des irritations et des éruptions cutanées. Avant d'utiliser de tels fonds, il est préférable de consulter un médecin..

    Aromathérapie aux huiles essentielles

    Une compresse à l'huile essentielle d'eucalyptus aidera à lutter contre les migraines. Pour un litre d'eau, il suffit de déposer 4 gouttes d'huile, d'humidifier une serviette dedans et de mettre sur le front.

    N'oubliez pas qu'un arôme piquant ne convient pas à tout le monde et qu'au lieu de soulager les symptômes, vous ne pouvez qu'aggraver la situation..

    Certains experts conseillent d'inhaler les vapeurs d'un mélange préparé à partir de parties égales d'ammoniaque et d'alcool de camphre, mais c'est aussi individuel.

    Un oreiller rempli de feuilles sèches de cerisier, myrrhe, eucalyptus et laurier soulage bien une attaque. Il suffit de s'allonger et de se blottir contre lui avec la partie douloureuse de la tête..

    Que faire pour éviter les crises?

    Les crises de migraine ne peuvent pas être complètement évitées, mais les crises de migraine peuvent être réduites et leur progression plus facile..

    Les mesures de prévention sont simples, d'autant plus que tout cela est déjà très utile pendant la grossesse:

    • nutrition complète et régulière;
    • inclusion dans le régime alimentaire d'une grande quantité de fruits et légumes frais;
    • respect du régime de consommation d'alcool;
    • rejet des mauvaises habitudes;
    • ventilation régulière de la pièce;
    • activité physique douce, gymnastique.

    Des promenades régulières dans le parc ou la forêt et une nuit complète de repos (8-9 heures) aideront à réduire le risque de migraines. Si nécessaire, il convient de compléter le menu avec des complexes de vitamines, que le médecin devrait conseiller.

    Pour minimiser le risque de paroxysmes pendant la grossesse, non seulement le respect de toutes les prescriptions du médecin aidera, mais aussi une attitude prudente envers votre santé. Une femme doit se préparer à l'avance à la conception, planifier correctement une grossesse et traiter toutes les maladies chroniques en temps opportun. Il faut éviter les chocs nerveux et le stress, mener une vie saine.

    Migraine au début et à la fin de la grossesse: que peut-on et comment traiter?

    Chaque femme rêve du cours physiologique de la grossesse, lorsque le bonheur de l'attente de la maternité n'est éclipsé par rien. Malheureusement, au moment de la conception, de nombreuses femmes ont déjà un bagage suffisant de maladies chroniques qui peuvent rendre le processus de porter un enfant à naître plus difficile. La migraine ne fait pas exception à cet égard..

    Les migraines pendant la grossesse sont représentées par deux options:

    • La femme souffrait de cette pathologie avant la conception (soit 80% des patients);
    • La maladie est survenue pour la première fois dans le contexte de la gestation (selon diverses sources, elle est de 2 à 15%). Dans ce cas, le mal de tête doit être différencié de la forme secondaire de céphalalgie..

    L'hémicranie ne fait pas partie de la liste des maladies qui servent d'indication à l'interruption de grossesse, mais son traitement pendant cette période entraîne certaines difficultés. Comment se débarrasser des migraines? Cette question reste ouverte à ce jour..

    Causes courantes de la maladie

    Les hormones, l'hémicranie, la grossesse ont un lien direct. Ceci est confirmé par diverses données:

    • Les fluctuations hormonales cycliques dans le corps d'une femme déterminent de nombreux syndromes douloureux, y compris la céphalalgie;
    • La ménarche, la menstruation, la grossesse, l'allaitement, la ménopause sont des périodes caractérisées par des changements dans les taux de stéroïdes sexuels. C'est pendant ces périodes que les crises de maux de tête se métamorphosent;
    • Le développement du syndrome de la douleur est lié à l'utilisation de contraceptifs oraux, à l'hormonothérapie ménopausique;
    • L'hémicranie pendant la grossesse est sujette au «paradoxe des œstrogènes». L'évolution de la maladie, son tableau clinique tout au long de la période gestationnelle est déterminée par les fluctuations du taux d'œstrogènes en fonction du trimestre.

    Dans la pathogenèse de cette nosologie, l'estriol, l'estrone, l'estradiol jouent un rôle de premier plan. C'est comme suit:

    • Régulation du système opioïde endogène;
    • Augmentation des niveaux de prostaglandine;
    • Modifications de la quantité de neurotransmetteurs (catécholamines, sérotonine, endorphines);
    • Augmentation de la sensibilité du champ des récepteurs du trijumeau;
    • Augmentation de la perception de la douleur;
    • Renforcer l'effet de la sérotonine sur le cerveau et ses vaisseaux.

    Déclencheurs classiques du paroxysme migraineux:

    • Contexte psycho-émotionnel instable, en raison de la formation dominante de la grossesse;
    • Provocateurs alimentaires (produits fabriqués en usine contenant une grande quantité de conservateurs, d'épices, de colorants; aliments à haute teneur en tyramine);
    • Réaction d'hypersensibilité;
    • Épuisement des forces de réserve du corps (travail fastidieux, surmenage du système nerveux);
    • Changements météorologiques;
    • Polypharmacie;
    • Prise de poids excessive pendant la gestation;
    • Antécédents de lésions cérébrales traumatiques;
    • Pression artérielle basse ou élevée, prééclampsie.

    Symptômes

    Les migraines chez la femme enceinte pendant la gestation peuvent se développer selon différents scénarios:

    • L'apparition de la maladie pour la première fois;
    • Transformation et pondération de l'aura existante;
    • Aggravation de l'évolution de la maladie chez les patients qui l'ont traitée;
    • Maintenir les crises douloureuses au même niveau;
    • Changements dans la nature de la douleur migraineuse.
    • Réduction du processus pathologique.

    Le tableau clinique de la migraine chez les femmes enceintes n'est pas très différent de celui des femmes non enceintes. Il existe deux formes les plus typiques de la maladie: simple sans aura et classique avec aura..

    La forme simple est caractérisée par la présence d'un mal de tête typique (palpitant, affectant la moitié de la tête, aggravé par une activité physique normale) et le classique - migraine céphalalgie avec des symptômes neurologiques réversibles. Les difficultés de diagnostic ne surviennent que dans le contingent de femmes enceintes chez lesquelles cette condition survient pour la première fois. Ce sont eux qui doivent nécessairement exclure les causes du mal de tête qui survient une seconde fois. Les patients expérimentés ne confondront pas les symptômes d'une crise de migraine avec quoi que ce soit.

    Dans les premiers stades de la grossesse, à savoir au cours du premier trimestre (avant 12 semaines de gestation), le taux d'œstrogène diminue. Par conséquent, la fréquence, la force des paroxysmes augmente. La femme se plaint d'une détérioration de son état de santé. Ce n'est qu'au deuxième trimestre que la concentration de stéroïdes sexuels commence à augmenter, atteignant un maximum au troisième trimestre. L'état de la femme enceinte s'améliore. Elle commence à souffrir moins de migraines jusqu'à ce qu'elles disparaissent en fin de grossesse. Il a été remarqué que les femmes se débarrassaient des migraines pendant la grossesse. C'est la variante la plus favorable de l'évolution de la maladie. Quelqu'un a une hémicranie pour la première fois. Ensuite, cela arrive souvent avec une aura et est malin. Les patients s'inquiètent des maux de tête sévères persistants.

    Migraine avec aura

    Les migraines avec aura pendant la grossesse sont difficiles. L'aura est caractérisée par une durée plus longue (près d'une heure), elle est complexe dans ses manifestations et peut provoquer de graves étourdissements. Pour elle, la présence de changements sensoriels, les troubles de la parole sont spécifiques. La femme enceinte à ce moment éprouve diverses paresthésies, elle s'inquiète des sensations d'engourdissement dans les membres. Il lui est difficile de prononcer des mots. Parfois, la phase de céphalalgie peut tomber de l'attaque, lorsque la période de récupération commence immédiatement après l'aura..

    Danger pour l'enfant à naître

    La maladie n'a aucun effet embryotoxique et tératogène sur le fœtus. La croissance et le développement de l'enfant ne sont pas altérés et correspondent à l'âge gestationnel. L'exception est l'hypertension artérielle, la prééclampsie. Si la condition est causée par ces conditions pathologiques, le fœtus peut alors commencer à ressentir une hypoxie intra-utérine en raison du développement d'une insuffisance placentaire. Ensuite, la question de la prolongation de la grossesse sera tranchée par un gynécologue après consultation.

    Les médicaments antimigraineux peuvent causer des dommages importants au fœtus. Par conséquent, des médicaments sûrs doivent être choisis pour contrôler les crises. Certains groupes de médicaments peuvent être prescrits aux femmes enceintes uniquement pour des raisons de santé..

    Caractéristiques du traitement

    Avec la migraine, toute thérapie prescrite est soumise aux principes suivants:

    • Il est nécessaire de prendre en compte les particularités du schéma posologique du médicament et de mettre en œuvre une approche personnalisée lors de la prise des comprimés.
    • Ne prescrivez pas de fortes doses de médicaments.
    • Minimisez la durée du traitement. Dès qu'il soulage la douleur, annulez-le immédiatement.
    • S'en tenir à la monothérapie (si possible).
    • Au premier trimestre, utilisez plus souvent des remèdes populaires pour les migraines.

    Lors d'une crise de migraine pendant la grossesse, ce qu'une femme peut faire pour la soulager:

    • Techniques de relaxation: aromathérapie, yoga, méditation, biofeedback, psychothérapie, thérapie cognitivo-comportementale;
    • Massage et thérapie manuelle: acupression, massage relaxant général, travail de la colonne vertébrale;
    • Procédures physiques: acupuncture, stimulation électrique transcrânienne, acupression.
    • Traitement des migraines chez la femme enceinte avec des remèdes populaires: une compresse avec une feuille de chou, application d'un objet froid sur une zone palpitante, une décoction de graines d'aneth, une promenade au grand air).

    Les médecins traitant les migraines pendant la grossesse doivent suivre les indications et les principes de la pharmacothérapie:

    • N'utilisez pas de médicament combiné;
    • Limitez-vous à un médicament;
    • Consultez toujours un neurologue;
    • Utilisez le médicament autorisé:
    • I trimestre - analgésiques habituels et autres médicaments (paracétamol, ibuprofène, caféine, sulfate de magnésium);
    • Trimestre II - paracétamol, ibuprofène, caféine, sulfate de magnésium, métoclopramide;
    • Troisième trimestre - paracétamol, caféine et préparations de morphine.
    • Tous les autres médicaments (triptans, antidépresseurs, médicaments anti-migraineux combinés) sont classés dans la catégorie «C» (risque possible lors de la prise) ou «D» (risque prouvé lors de la prise).

    La prévention de la migraine chez la femme enceinte est réalisée selon les principes suivants:

    • Dormez à l'air frais;
    • Activité physique dosée (marche, exercices de physiothérapie);
    • Conformité à la charge en eau;
    • Éviter les endroits bondés;
    • Ne voyagez pas si le déménagement est associé à un changement climatique brutal;
    • Hygiène des aliments sains;
    • Refus de bronzer, visiter les plages;
    • Thérapie de sédation de routine;
    • Médicaments préventifs strictement selon les indications (les plus préférés: sulfate de magnésium, vitamine B2, fluoxétine).

    Dans tous les cas douteux, les femmes enceintes doivent consulter un médecin.

    Pourquoi un mal de tête pendant la grossesse? Causes, traitement et prévention de la douleur

    Migraine menstruelle: comment traiter et causes de la migraine menstruelle avant et pendant la menstruation

    Étourdissements à 31 semaines et plus tard pendant la grossesse

    Dizzy pendant la grossesse au deuxième trimestre: causes et traitement

    Vertige en début de grossesse: causes, prévention, traitement

    Comment et quoi traiter la migraine pendant la grossesse

    Les migraines pendant la grossesse ont tendance à s'atténuer. Mais c'est peut-être l'inverse - il existe des cas connus de détérioration. Comment faire face à un mal de tête sévère, soulager les crises pendant cette période, sans se soucier des dommages potentiels à l'enfant?

    Pourquoi les migraines apparaissent pendant la grossesse

    Pour certaines femmes qui n'ont jamais souffert de la maladie, la grossesse peut devenir un déclencheur, si la maladie est présente, elle peut s'aggraver. Les raisons de l'apparition ou de l'exacerbation des migraines pendant la grossesse sont des changements dans les taux d'hormones. De même, les changements hormonaux doivent également être remerciés pour le recul des crises de migraine chez une femme enceinte. Tout dépend de la réponse individuelle du corps à de tels changements..

    Bien que la grossesse ne soit pas la période la plus facile pour les femmes, dans les 9 mois, la plupart des femmes peuvent se reposer des crises de migraine douloureuses. Cet état de soulagement peut continuer même pendant l'allaitement, lorsque la femme a déjà donné naissance à un bébé, jusqu'à ce que les taux d'hormones reviennent à la normale; la migraine revient avec les hormones.

    Symptômes

    La plupart du temps, la migraine chez la femme enceinte est associée à une aura, c'est-à-dire à des signes qui surviennent une heure avant le mal de tête. Dans 20% des cas, les symptômes surviennent dans le cortex cérébral. Même avant l'apparition d'un mal de tête, des troubles visuels apparaissent, parfois il y a une sensation de scintillement dans le champ de vision. Des picotements, des engourdissements, une altération de la capacité motrice de la moitié du corps sont possibles. Il existe d'autres symptômes pendant la grossesse (migraine basilaire):

    • déséquilibre;
    • détérioration de la prononciation;
    • mauvaise coordination des mouvements;
    • vision double.

    Les vomissements et les nausées sont fréquents dans tous les types de migraines..

    Dates précoces

    Les femmes souffrant de migraines avec aura sont plus susceptibles d'avoir des crises même pendant la grossesse. De plus, si la première crise de migraine survient pendant cette période, il s'agit généralement d'une migraine avec une aura.

    Important! Il est nécessaire de subir des examens, car il existe un risque de présence d'une autre maladie, qui se manifeste de la même manière que la migraine avec aura.

    La maladie se manifeste de manière plus expressive dans les premiers stades de la grossesse - dans les premières semaines. Après 3 mois, un plus grand pourcentage de femmes va mieux. Dans d'autres cas, la migraine reste inchangée ou, malheureusement, s'aggrave même..

    Dates tardives

    La plupart des études et tests cliniques confirment que dans 70% des cas, l'état s'améliore pendant la grossesse, en particulier au 2ème (83%) et au 3ème (87%) trimestres. On pense que cela est dû aux niveaux d'œstrogènes persistants pendant cette période. Cependant, on ne peut pas supposer que le mécanisme d'amélioration est si simple. Pendant la gestation, de nombreux changements se produisent dans le corps qui contribuent à l'amélioration (augmentation du taux d'endorphine, modification de la tolérance au glucose).

    3 trimestre

    À ce stade, les migraines peuvent être déclenchées par divers facteurs. Par conséquent, les femmes enceintes doivent éviter toute influence externe, telle que:

    • sons forts;
    • lumière vive ou clignotante;
    • odeurs fortes.

    Au cours du 3ème trimestre, une femme est sensible à la plupart des déclencheurs.

    La migraine est-elle dangereuse pour un enfant à naître

    Les signes, les symptômes et le traitement eux-mêmes (corrects) n'affectent pas directement l'embryon et le fœtus, mais affectent la qualité de vie d'une femme enceinte, peuvent nuire à son mode de vie sain, ce qui est important pour le développement réussi de l'enfant. En cas de douleur persistante, un traitement est prescrit.

    Traitement inapproprié, l'utilisation de certains médicaments peut être nocive.

    Soulagement des maux de tête

    Étant donné qu'un certain nombre de médicaments sont interdits aux femmes enceintes souffrant de migraines, il est possible de se tourner vers la médecine alternative - changements nutritionnels, acupuncture, utilisation d'herbes, etc..

    Les médicaments comprennent des préparations de paracétamol, qui, cependant, sont peu utiles pour la douleur migraineuse.

    Une option pour traiter la maladie est le magnésium, qui se trouve dans un certain nombre d'aliments, tels que:

    • noix;
    • Noisette;
    • amande;
    • flocons d'avoine;
    • Abricots secs;
    • pain de grains entiers.

    Lorsqu'il s'agit de ce qu'il faut faire pour prévenir et soulager les crises, le repos et l'absence de stress, considérés comme un déclencheur de crises, sont importants. Des compresses froides et des exercices appropriés (comme le yoga) peuvent aider à combattre les migraines.

    Caractéristiques de la thérapie

    Pour les maux de tête, vous pouvez utiliser des médicaments qui ne nuisent pas au fœtus:

    • au premier trimestre (1-3 mois) - préparations contenant du paracétamol et de l'acide acétylsalicylique;
    • au deuxième trimestre (3-6 mois) - médicaments contenant du paracétamol et de l'acide acétylsalicylique;
    • au troisième trimestre (6-9 mois) - médicaments contenant du paracétamol; Les AINS (ibuprofène, naproxène, diclofénac) sont contre-indiqués pendant cette période.

    Important! Avant de prendre une pilule contre les maux de tête de grossesse, consultez votre médecin sur l'ingrédient actif approprié et la posologie du médicament.

    Traitement de la migraine pendant la grossesse avec des médicaments

    En règle générale, pour des raisons éthiques, les médicaments ne sont pas testés chez les femmes enceintes et allaitantes, par conséquent, les données sur l'utilisation de médicaments pendant cette période sont faibles, ce qui explique pourquoi certains médicaments ne sont pas recommandés.

    Les recommandations suivantes sont répertoriées conformément à la littérature spécialisée, ne servent que de lignes directrices pour la sélection de groupes individuels de médicaments! Le traitement de la migraine chez la femme enceinte est effectué exclusivement sous la surveillance d'un médecin!

    Antipyrétiques et analgésiques non spécifiques

    L'acide acétylsalicylique. Lorsqu'il est utilisé pendant la grossesse en 1-2 trimestres, selon un grand nombre de femmes, le médicament ne pose pas de problèmes. Une seule réception est considérée comme possible. Cependant, il ne peut être exclu que l'exposition au médicament puisse augmenter le risque de fausse couche. L'acide acétylsalicylique ne doit pas être utilisé au cours du 3ème trimestre en raison du risque de saignement, de prolongation du travail. Comme d'autres inhibiteurs de la prostaglandine, le médicament peut entraîner une fermeture prématurée du canal artériel fœtal.

    AINS. Il n'y a pas de données sur l'utilisation de ce groupe, il n'est donc pas recommandé. Seul l'ibuprofène a des données similaires avec l'acide acétylsalicylique, à une dose Lire aussi: code de classification de la migraine CIM-10

    Paracétamol. Analgésique de 1ère ligne pour décider comment se débarrasser des migraines pendant la grossesse. Un traitement à court terme avec des doses thérapeutiques est considéré comme sûr.

    Non-shpa. Propriétés et recommandations similaires au paracétamol. De plus, dans le cas de l'hypothèse d'une naissance difficile, les pilules aideront à faciliter le processus de travail.

    Médicaments anti-migraineux spécifiques

    Médicaments anti-migraineux acceptables pour le traitement de la migraine chez la femme enceinte:

    • Paracétamol + caféine + codéine;
    • Ibuprofène (au 2ème trimestre);
    • Triptans - seul le sumatriptan est recommandé (Imigran, Sumira, Rosemig).

    Anticonvulsivants et antidépresseurs

    • Gabapentine - si le bénéfice pour le patient l'emporte (au 1er trimestre en association avec l'acide folique - pour la prévention des malformations congénitales).
    • tricyclique (amitriptyline);
    • ISRS sélectif.

    Les antidépresseurs ne sont pas recommandés pendant 1 à 2 semaines avant l'accouchement.

    β-bloquants et CCB

    Les bêtabloquants peuvent nuire au fœtus (diminution du flux sanguin placentaire, retard de croissance), mais avec des contrôles échographiques réguliers, ce risque est détecté en temps opportun. Le bénéfice de la prise du médicament chez la mère l'emporte de loin sur le risque pour le fœtus; la grossesse est une raison pour arrêter d'utiliser les bêtabloquants. L'aténolol et le métoprolol peuvent être utilisés en toute sécurité à une date ultérieure (médicaments de 2e ligne).

    Le métoprolol (50 mg / jour) et l'amitriptyline (jusqu'à 150 mg / jour) peuvent être utilisés en toute sécurité pour prévenir les crises de migraine fréquentes.

    Les inhibiteurs calciques sont considérés comme sûrs à moins que le sulfate de magnésium ne soit utilisé en concomitance, lorsqu'une synergie potentielle pourrait entraîner une hypotension sévère.

    Massage et thérapie manuelle

    Vous pouvez soulager une crise de migraine avec un massage. Si le mal de tête est provoqué par des problèmes de colonne cervicale, il est recommandé de consulter un médecin, d'organiser un traitement de rééducation ou un massage.

    Seul un spécialiste devrait traiter les migraines par la chiropratique!

    Recettes de médecine traditionnelle

    Les crises de maux de tête pendant la grossesse, comme les migraines après l'accouchement, peuvent être soulagées en utilisant des conseils populaires..

    Compresses froides

    Il est préférable d'appliquer une compresse froide en position couchée sur le dos. Il est idéal d'être dans une pièce calme et sombre..

    Réhydratation

    Un mal de tête avertit parfois d'un manque de liquide dans le corps. Dans ce cas, la réhydratation est la meilleure solution. Le liquide idéal est l'eau minérale ou pure, les thés aux fruits.

    Satisfaire la faim

    "Je bois suffisamment, je prends des mesures préventives, mais les attaques se reproduisent..." Si vous connaissez cette situation, le problème peut être la faim. Un mal de tête est un avertissement pour reconstituer l'énergie. Pour les femmes sujettes aux migraines, en particulier pendant la grossesse, il est important de se concentrer sur une alimentation régulière.

    Élimine le stress

    Certaines femmes ne craignent pas les facteurs de stress même lorsqu'elles attendent un bébé. Si la cause des maux de tête est un stress à long terme, il faut y remédier. Le yoga est une bonne aide dans ces situations..

    Dormez suffisamment

    Le manque de sommeil est une autre cause de convulsions. Une bonne hygiène du sommeil est essentielle.

    La prévention

    Le traitement à long terme ou prophylactique de la migraine pendant la grossesse (dès le début ou même avant la conception) doit être interrompu. Il est également important d'être prudent avec l'utilisation de diverses tisanes ou médicaments généralement considérés comme inoffensifs. Leur influence n'est pas souvent étudiée, donc ils peuvent faire du mal au lieu d'aider. Les mesures préventives les plus efficaces comprennent l'acupuncture, le yoga, les massages et les techniques de relaxation. Il est bon de les conduire à l'avance avant qu'une attaque ne se produise.

    Migraine pendant la grossesse

    Maux de tête lancinants unilatéraux dans les tempes, troublants dans l'occiput. La migraine pendant la grossesse chez la femme est particulièrement inconfortable lorsque les jours joyeux d'attente de l'enfant sont remplacés par de la nervosité, du ressentiment, de l'irritation. Comment se débarrasser des migraines pendant la grossesse? Médicaments approuvés, traitements alternatifs, remèdes populaires. Telles sont les questions auxquelles nous tenterons de répondre dans cet article..

    1. Qu'est-ce que la migraine
    2. Phases d'une attaque
    3. Symptômes
    4. Le principal
    5. Les raisons
    6. Causes courantes
    7. Dans les premiers stades
    8. À une date ultérieure
    9. Qu'est-ce que la migraine avec aura
    10. Influence du fœtus
    11. Quand consulter un médecin pour un diagnostic
    12. Caractéristiques du traitement
    13. Traitement médical
    14. Massage et thérapie manuelle
    15. Conseils populaires
    16. La prévention
    17. Vidéo utile: prévention de la migraine pendant la grossesse. comment traiter en toute sécurité

    Qu'est-ce que la migraine

    La migraine est un type de mal de tête. Il se manifeste par des convulsions, principalement à un moment donné, accompagnées de vertiges, d'une exacerbation de la sensibilité aux arômes, d'un bruit violent, d'une lumière vive.

    La migraine est considérée comme une maladie chronique. Les maux de tête sévères sont épisodiques mais récurrents.

    Chez les femmes enceintes, la douleur survient généralement dans le contexte de changements hormonaux. Bien qu'ils puissent être le résultat de maladies internes graves (sinusite, méningite, glaucome, tumeur cérébrale).

    La migraine commence à se manifester lorsque des conditions favorables sont créées: choc nerveux, fatigue chronique, surchauffe au soleil.

    Référence! Des épisodes fréquents de convulsions et de vomissements peuvent entraîner un épuisement et une déshydratation du corps féminin, une interruption du développement fœtal et une fausse couche en cas d'hypoxie cérébrale avec manque d'oxygène.

    Phases d'une attaque

    Une crise de migraine se développe par étapes, il y a 3 phases:

    • Phase 1 - l'apparition de la léthargie, de la somnolence, de la détérioration de l'humeur, des sensations d'éclatement dans la tête, augmentant en 2-6 minutes;
    • Phase 2 - augmentation de la douleur avec pulsation dans les tempes, peau pâle, gonflement des paupières;
    • Phase 3 - passant avec des symptômes en déclin. Bien que l'épuisement, la somnolence ne quitte pas les femmes.

    La migraine va vers un affaiblissement du corps, une instabilité avant les complications, lorsque des convulsions, une déshydratation, une hypoxie cérébrale sont possibles.

    Symptômes

    La douleur dans la région de la tête du type de battements intenses, de picotements, de sensation de compression est le principal symptôme de la migraine avec localisation dans la partie frontotemporale. De plus, il peut être modifié, passant à l'arrière de la tête, la tête.

    La durée du syndrome douloureux avec périodes de soulagement varie jusqu'à 3 heures voire plusieurs jours.

    La fréquence est différente. Certaines femmes ne subissent qu'une ou deux crises pendant toute leur grossesse, d'autres jusqu'à 4 fois par semaine.

    Symptômes distinctifs de la migraine d'autres types de maux de tête:

    • douleur lancinante qui ne répond pas aux analgésiques;
    • syndrome unilatéral localisé en un point de la tempe, occiput;
    • salivation;
    • approches de la nausée avec une activité physique accrue, soulever des objets lourds.

    Le principal

    Le principal symptôme est le syndrome douloureux du type de pulsation intense. Dans la partie fronto-temporale, il commence à taper, picotement. Il y a une sensation de compression.

    La douleur peut migrer au-dessus de la tête vers l'arrière de la tête et changer le site d'attaque en attaque.

    • douleur sauvage dans une partie de la tête pendant l'activité physique;
    • vomissement;
    • sensibilité accrue à la lumière, aux odeurs, aux sons;
    • diminution de la vision;
    • l'apparition d'effets 3D sautants;
    • les pics de tension artérielle.

    Les raisons

    Les scientifiques n'ont pas établi les facteurs provoquant le développement de la maladie.

    Selon de nombreuses observations, dans la plupart des cas, les migraines surviennent chez les femmes âgées de 18 à 30 ans. Jusqu'à 20% des cas surviennent pendant la grossesse.

    • état altéré hormonal;
    • vulnérabilité du système nerveux à divers stimuli;
    • augmentation du volume sanguin et du stress sur les reins, affectant négativement le système cardiovasculaire.

    La migraine peut être une conséquence d'une météorologie élevée, d'une carence en liquide, d'un manque de repos nocturne, d'un changement brusque de la routine quotidienne, de réactions à des stimuli externes (musique forte, arômes de fleurs, étouffement dans la pièce), d'une diminution de la glycémie chez la femme.

    • la dystonie vasculaire;
    • surmenage chronique;
    • stress sévère;
    • sommeil prolongé ou vice versa, insomnie;
    • passer beaucoup de temps devant l'ordinateur;
    • la pollution de l'air;
    • fumeur;
    • intoxication générale sur fond d'empoisonnement;
    • pancréatite;
    • maladie du foie;
    • Diabète;
    • glaucome;
    • sinusite;
    • méningite;
    • tumeur au cerveau.

    Les scientifiques pensent que la principale cause de migraine est une prédisposition héréditaire et passe par la lignée féminine. La future mère souffrira sûrement de maux de tête si sa mère avait déjà eu une maladie similaire.

    Causes courantes

    De nombreuses femmes au début de la grossesse commencent à souffrir de migraines, bien qu'elles ne connaissaient pas ce phénomène auparavant..

    • Déséquilibre hormonal;
    • gonflement des tissus, lorsqu'une charge spéciale est imposée aux reins avec le début de la grossesse et que l'organe cesse d'éliminer complètement le liquide vers l'extérieur;
    • allergie alimentaire (viandes fumées, fromages, chocolat, café);
    • stress, scandales familiaux, névroses;
    • surmenage;
    • mauvaises habitudes;
    • trop manger;
    • un traumatisme crânien;
    • les pics de tension artérielle;
    • abus de drogue;
    • les changements météorologiques;
    • le jeûne de courte durée, auquel les femmes ont parfois recours pour se débarrasser des poches;
    • manque de liquide dans le corps.

    Dans les premiers stades

    Avec le début de la grossesse, des changements cardinaux commencent à se produire dans le corps féminin..

    Causes des migraines en début de grossesse:

    • surpoids;
    • charge sur la colonne vertébrale;
    • hypertension;
    • prééclampsie;
    • poussées d'hormones (progestérone, œstrogène);
    • imposant une double charge sur le système nerveux et cardiaque.

    Il arrive que les migraines inquiètent les femmes avant la grossesse. Au cours de la période de naissance d'un enfant, il est devenu intense, provoqué par divers facteurs: un ancien traumatisme crânien, un surmenage chronique, un manque de sommeil, un stress, une écoute prolongée de la télévision.

    À une date ultérieure

    Au cours du 2-3ème trimestre, le fœtus se développe vigoureusement.

    • charge sur l'artère vertébrale et la colonne vertébrale;
    • sensibilité excessive, labilité des femmes;
    • dépendance climatique.

    Qu'est-ce que la migraine avec aura

    La migraine avec aura est une crise qui commence par un engourdissement, des picotements dans les doigts, une irritation, de l'anxiété, des éclairs de mouches devant les yeux. Peu à peu, les femmes commencent à vomir, se roule une boule dans la gorge, la fréquence cardiaque augmente.

    Aura - facteurs précurseurs de la prochaine crise de migraine: irritabilité, stress, perte de force, faim, perte d'appétit.

    Moins souvent, mais une attaque chez la femme enceinte commence sans aura avec l'apparition d'une douleur palpitante dans la tempe, augmentant.

    Tout d'abord, il y a la sensation d'un marteau frappant la tête. Peu à peu, il y a de la lourdeur, des nausées avec le passage aux vomissements. Les cercles colorés ou les mouches commencent à clignoter devant les yeux.

    La douleur augmente en allumant la lumière, en tournant et en inclinant la tête avec une manifestation comme un lumbago derrière l'oreille, sous les yeux.

    Les symptômes apparaissent de 5 minutes à 1 heure. Avant l'apparition d'un mal de tête, il y a:

    • modification de la perception sonore;
    • hallucinations;
    • l'apparition du brouillard, des effets 3D sous les yeux.

    Les symptômes de migraine avec aura sont plus fréquents chez les femmes en début de grossesse. Plus près du deuxième trimestre, ils diminuent ou disparaissent complètement.

    Influence du fœtus

    La migraine n'affecte pas directement le fœtus, mais épuise le corps de la femme enceinte. En prévision de la prochaine attaque, de nombreuses femmes commencent une véritable hystérie, une expérience d'un sentiment de peur.

    Selon les gynécologues, la migraine altère indirectement la circulation sanguine dans le placenta, par conséquent, elle peut potentiellement provoquer une hypoxie du cerveau, une défaillance des fonctions du système cardiovasculaire chez le fœtus.

    Référence! La migraine et la grossesse ne sont pas compatibles. Les crises constantes peuvent affecter négativement le développement du fœtus..

    Les femmes enceintes ne doivent pas tolérer les maux de tête épisodiques. Il est important de les éliminer en temps opportun, voire d'accepter un traitement.

    Quand consulter un médecin pour un diagnostic

    Symptômes qui ne peuvent être ignorés et doivent consulter de toute urgence un médecin:

    • coups de bélier;
    • augmentation de la température;
    • spasmes des muscles cervicaux;
    • photophobie;
    • douleur diffuse avec un changement de caractère en battements violents, bilatéraux;
    • l'apparition de la première crise au cours du 2-3 trimestre;
    • douleurs soudaines atteignant leur intensité maximale en seulement 1 minute.

    Ces types de douleur atypiques doivent être examinés. La migraine affecte grandement le bien-être des femmes. Les navires commencent à se contracter brusquement. Les nutriments et l'oxygène cessent de s'écouler complètement vers les miettes en croissance.

    La migraine est dangereuse avec des complications. Des crises douloureuses prolongées provoquent le développement de troubles neurologiques, un accident vasculaire cérébral migraineux, une paralysie du nerf facial.

    Caractéristiques du traitement

    Les médicaments interdits ne doivent pas être utilisés chez les femmes enceintes. Certaines recommandations peuvent aider à se débarrasser des maux de tête:

    • éviter le manque constant de sommeil, le surmenage sévère;
    • refuser de prendre des épices, des agrumes, du chocolat en grande quantité;
    • buvez suffisamment de liquide;
    • éviter d'influencer le corps éviter les changements climatiques brusques, les changements climatiques.

    Traitement médical

    Pour les femmes enceintes, de nombreux produits chimiques médicinaux sont interdits. Mais est-il possible d'éliminer un mal de tête sans pilules?

    Les médicaments anti-migraineux pendant la grossesse ne feront pas beaucoup de mal: Panadol, acétaminophène, paracétamol, s'ils sont pris en petites quantités (pas plus de 2 g par jour).

    Au deuxième trimestre, il est permis d'utiliser de petites doses d'aspirine, d'ibuprofène, de naproxène. Bien que ces médicaments soient inacceptables pour une prise en 1 à 2 trimestres. Ils sont capables de provoquer une naissance prématurée..

    Il est strictement interdit aux femmes de prendre des médicaments: Spazmalgon, Citramon, Tempalgin, Baralgin, Analgin.

    Vous devez être extrêmement prudent avec les autres médicaments et assurez-vous de consulter votre médecin au préalable..

    Massage et thérapie manuelle

    Si la migraine pendant la grossesse vous inquiète: que faire? La relaxation, le yoga, la gymnastique spéciale, la méditation, l'aromathérapie (si vous n'êtes pas allergique aux huiles essentielles) aide bien contre les maux de tête.

    Le citron, le romarin, l'eucalyptus, les huiles de basilic (vapeur) soulagent parfaitement les tensions musculaires internes, améliorent la circulation sanguine dans les vaisseaux sanguins et détendent le corps.

    Que faire si une migraine sévère éclate pendant la grossesse? Le massage est efficace pour le cou, les points douloureux de la tête, s'il est effectué par un spécialiste. Bien que vous puissiez apprendre les bases pour diriger les femmes seules à la maison.

    L'acupuncture en plaçant des aiguilles, une méthode approuvée au premier trimestre. Cependant, les femmes devraient d'abord demander conseil à un neurologue et à un gynécologue..

    La procédure, lorsqu'elle est appliquée correctement, se traduit par un soulagement rapide car les aiguilles bloquent l'influx nerveux pendant qu'elles traversent des voies douloureuses.

    S'il n'y a pas de contre-indications, la méthode vous permet de restaurer les fonctions altérées du système vasculaire, d'obtenir une rémission stable, de refuser aux femmes de prendre des analgésiques nocifs.

    Conseils populaires

    De nombreuses mères ont peur des aiguilles, par exemple lors de l'acupuncture et préfèrent traiter les migraines pendant la grossesse avec des remèdes populaires:

    • baume "Star" avec un effet rafraîchissant;
    • feuille de chou avec attachement à la zone malade;
    • graines d'aneth (décoction) pour le soulagement de la douleur en brassant 1 cuillère à soupe. 1 verre d'eau bouillante;
    • thé à la lavande, 10 inflorescences pour 1 tasse d'eau bouillante.

    La gymnastique respiratoire à effectuer dans un endroit ventilé aide bien, le thé chaud et sucré à augmenter la glycémie.

    La prévention

    Pour réduire la fréquence, l'intensité des crises de migraine, ce qui signifie que les futures mères doivent suivre des mesures préventives simples:

    • aérez la pièce avant de vous coucher;
    • dormir 8-9 heures;
    • marcher davantage au grand air, marcher;
    • éviter la déshydratation, boire jusqu'à 2 litres de liquide par jour (si la maladie rénale ne vous dérange pas);
    • ne visitez pas les lieux publics bruyants pendant la grossesse;
    • ne voyagez pas dans d'autres pays avec un climat complètement différent;
    • exclure les épices chaudes, les boissons alcoolisées, le chocolat noir de l'alimentation;
    • mangez plus souvent, mais en petites portions;
    • éviter l'hypothermie, la surchauffe au soleil;
    • boire des décoctions et des thés apaisants (remèdes populaires contre les migraines pendant la grossesse), pour qu'il n'y ait pas de peur, d'anxiété à propos d'un possible mal de tête.

    Il est toujours possible de corriger et de convenir des mesures préventives en tenant compte de l'état avec le gynécologue. C'est avec une approche individuelle du problème qu'il est possible d'obtenir un soulagement de l'évolution de la grossesse, de réduire le nombre d'attaques.

    Si une migraine a dépassé de manière inattendue pendant la grossesse, il est important que chaque femme sache comment la traiter afin d'accélérer la libération et de ne pas nuire au bébé en pleine croissance..