Principal > Traumatisme

Comment réduire la pression intracrânienne à la maison

Comment réduire la pression intracrânienne est une question importante qui intéresse les patients souffrant d'augmentations à la fois prolongées et à court terme de cet indicateur. Des écarts à court terme par rapport à la norme se trouvent chez les personnes en bonne santé, et ceux à long terme sont généralement causés par une sorte de maladie, le plus souvent - des maladies du cerveau. Une hypertension intracrânienne prolongée, même légère, peut altérer la qualité de vie.

Il convient de noter que la normalisation de la pression intracrânienne n'est pas la même chose que la guérison d'une maladie. Ce n'est qu'un soulagement temporaire de la condition. Afin d'obtenir un effet durable, un traitement étiotrope est nécessaire, c'est-à-dire l'élimination de la cause qui a provoqué l'hypertension. Comme nous parlons généralement de maladies assez graves, un médecin doit traiter l'hypertension intracrânienne..

Avec une légère augmentation de la pression intracrânienne, vous pouvez fournir les premiers soins à une personne à la maison, en utilisant des pilules ou des remèdes populaires précédemment prescrits. Ces méthodes n'aideront pas si l'hypertension est importante. Lorsqu'une personne se plaint d'un mal de tête intense qui se développe rapidement et s'accompagne de nausées, puis de vomissements, il est nécessaire d'appeler d'urgence une ambulance et de ne pas s'automédiquer.

Avec une tendance à l'hypertension intracrânienne, un bon repos est très important, en particulier une nuit de sommeil - au moins 8 heures de sommeil nocturne continu. Sans sa normalisation, le reste du traitement peut être inefficace ou n'avoir qu'un effet à court terme..

Comment soulager la pression intracrânienne avec des médicaments

Les agents abaissant la pression intracrânienne sont avant tout des diurétiques. Leur utilisation conduit à l'élimination du liquide du corps, réduisant ainsi la quantité de liquide céphalo-rachidien, grâce à laquelle la pression à l'intérieur du crâne diminue.

En outre, des médicaments peuvent être utilisés pour dilater les vaisseaux sanguins et favoriser l'écoulement du sang pendant la stase veineuse, les glucocorticostéroïdes (pour l'œdème cérébral), les substituts du plasma (pour améliorer la circulation sanguine), les antispasmodiques.

Tous ces fonds doivent être utilisés strictement selon la prescription du médecin, car ils ont des effets secondaires graves.

Comment réduire la pression intracrânienne à la maison

Et si vous ne voulez pas prendre de médicaments, quels remèdes peuvent les remplacer? Vous pouvez soulager le syndrome de la douleur avec une augmentation de la pression intracrânienne sans médicament avec massage. Le massage est effectué avec de légers mouvements de pression sur le cuir chevelu, des mouvements circulaires de caresses dans le cou, la clavicule, la nuque, les oreilles.

Parmi les méthodes de médecine traditionnelle, les plus populaires sont les décoctions et les infusions d'herbes médicinales qui ont un effet antispasmodique, vasodilatateur et analgésique léger..

  1. Infusion de branches de mûrier. 1 cuillère à soupe de jeunes branches est versée dans 1 litre d'eau bouillante et laissée mijoter pendant 3 heures. La perfusion est prise 1 à 2 fois par jour pour 1 verre et avant cela, elle est diluée avec de l'eau 1: 1. Cours recommandé - 1 mois.
  2. Décoction de bourgeons de peuplier. 5 cuillères à soupe de bourgeons secs sont versés dans 1 litre d'eau et bouillis pendant 10 minutes. Le bouillon est filtré et pris deux fois par jour (matin et soir) pour 1 verre.
  3. Inhalations de laurier. Préparez une forte décoction de feuilles de laurier, refroidissez-la un peu, versez dans une tasse et respirez la vapeur.
  4. Infusion de busserole, persil et origan. Mélangez les matières premières dans des proportions égales, versez de l'eau bouillante dessus et laissez reposer toute la nuit. La perfusion résultante se boit à jeun une fois par jour..
  5. Une décoction d'herbe de valériane (prêle, menthe poivrée, sauge). 1 cuillère à soupe d'herbe sèche est versée avec de l'eau, bouillie pendant plusieurs minutes, puis insistée pendant au moins une demi-heure. Boire 50 ml de bouillon 3 fois par jour pendant 1 mois, après quoi vous devriez faire une pause.
  6. Teinture de trèfle des prés. Les fleurs de trèfle sèches sont versées dans un petit pot jusqu'à la moitié et versées avec de l'alcool ou de la vodka vers le haut. La teinture est laissée pendant 2 semaines dans un endroit sombre et frais, puis filtrée. Prenez le remède ½ cuillère à café 2 fois par jour, après l'avoir dilué avec une cuillère à soupe d'eau.

Lorsqu'une personne se plaint d'un mal de tête intense qui se développe rapidement et s'accompagne de nausées, puis de vomissements, il est nécessaire d'appeler d'urgence une ambulance.

Aussi, pour réduire la pression intracrânienne à la maison, vous pouvez prendre des infusions de lavande, d'églantier, d'aubépine, qui ont un effet diurétique.

Tous les médicaments traditionnels doivent également être approuvés par le médecin traitant..

Ce qui aide à prévenir l'augmentation de la pression intracrânienne

Afin de prévenir le développement de l'hypertension intracrânienne, une activité physique modérée est indiquée (exercices de physiothérapie, marche rapide, natation, yoga, etc.).

Il est recommandé de limiter la quantité de liquide que vous buvez à 1,5 litre par jour. Le régime alimentaire est également important. Les aliments en conserve, les cornichons, les cornichons, les viandes fumées, les boissons toniques doivent être exclus de l'alimentation; limiter le sel de table. La base du régime devrait être la viande et le poisson faibles en gras, les baies et les fruits, le pain séché, les céréales, les produits laitiers et le lait aigre. Étant donné que l'hypertension intracrânienne se développe souvent chez les personnes obèses, il est nécessaire de normaliser le poids en abandonnant les aliments riches en calories et en réduisant l'apport calorique total..

Avec une tendance à l'hypertension intracrânienne, un bon repos est très important, en particulier une nuit de sommeil - au moins 8 heures de sommeil nocturne continu. Sans sa normalisation, le reste du traitement peut être inefficace ou n'avoir qu'un effet à court terme..

Signes d'augmentation de la pression intracrânienne

Chez les patients adultes, l'augmentation de la pression intracrânienne se manifeste par des maux de tête fréquents qui n'ont pas de localisation spécifique, aggravés par la toux, les éternuements, la flexion en avant, la rotation de la tête. En règle générale, les sensations de douleur les plus prononcées sont notées la nuit (plus souvent le matin).

Afin de prévenir le développement d'une hypertension intracrânienne, une activité physique modérée est indiquée..

Il y a des perturbations de la part de l'analyseur visuel (perte temporaire de la vision, diminution de la réponse à la lumière, vision trouble, éclairs lumineux), nausées et vomissements non associés à la prise alimentaire, augmentation de la transpiration, essoufflement, augmentation de la sensibilité de la peau, sautes d'humeur soudaines, irritabilité, léthargie, fatiguabilité rapide. Parfois, des maux de dos et des troubles du mouvement apparaissent.

Chez les enfants d'âge préscolaire et scolaire, l'hypertension intracrânienne se manifeste par de la somnolence, de l'apathie ou, au contraire, de l'irritabilité, de l'anxiété, des maux de tête, aggravés par la position couchée, le refus de manger, des nausées et des vomissements..

Chez les nouveau-nés et les nourrissons, l'hypertension crânienne peut se manifester par une tête élargie, un strabisme, un comportement agité, des cris forts sans raison apparente, des régurgitations ou des vomissements fréquents (indépendamment de l'alimentation).

Causes de l'hypertension intracrânienne

L'augmentation (ainsi que la diminution) de la pression à l'intérieur du crâne est une pathologie pouvant entraîner une hydrocéphalie, une méningite, une encéphalite, une otite moyenne, une bronchite, le paludisme, un traumatisme crânien, une intoxication, une obésité. De plus, cette condition survient chez les femmes pendant la grossesse - dans ce cas, un examen et un contrôle strict sont nécessaires, car cela peut être un signe de gestose.

Vidéo

Nous proposons de visionner une vidéo sur le thème de l'article.

Comment abaisser la pression intracrânienne à la maison

Considérez comment vous pouvez soulager la pression intracrânienne, ce qui peut être fait à la maison, les médicaments utilisés pour le traitement et la prévention, les caractéristiques de la thérapie avec une méthode conservatrice et chirurgicale.

Danger d'hypertension intracrânienne

La norme de pression intracrânienne chez les adultes est comprise entre 10 et 15 mm Hg, dépasser la limite de 25 unités est considérée comme dangereuse et 35 est critique. En ce qui concerne les enfants, il n'y a pas de consensus, les chiffres approximatifs de la norme sont de 3 à 7,5 mm Hg..

Le processus d'augmentation de l'ICP peut être progressif ou brutal. Dans le premier cas, le corps parvient à s'adapter, dans le second, si la pression intracrânienne n'est pas abaissée, il existe un risque de coma, d'accident vasculaire cérébral mortel. L'essentiel est la perturbation du cerveau en raison de sa mauvaise alimentation en sang. Une augmentation régulière de la pression intracrânienne entraîne des troubles de la mémoire, des maux de tête et une perte de concentration. Sans traitement, les troubles mentaux sont possibles. De plus, les éléments suivants sont formés:

  • perte de vision, d'audition;
  • dyspnée;
  • désorientation dans l'espace;
  • myalgie;
  • arythmies.

Infection possible avec le développement de la méningite.

Façons de réduire le PCI: aide à domicile, médicaments

Il existe de nombreuses façons de réduire la pression intracrânienne, mais l'automédication peut avoir les conséquences les plus tragiques. L'intervention chirurgicale implique la correction de la pathologie à différentes étapes du cours, mais il est plus sage de ne pas amener la matière à l'opération.

Aide à domicile

Un PCI élevé est toujours la conséquence d'une maladie grave, sa correction consiste donc à éliminer la cause profonde. Cependant, ce n'est pas toujours possible de le faire rapidement, vous devez donc vous battre contre la pathologie pendant des années, à la fois en permanence (menace de déplacement de structures cérébrales importantes) et à la maison. L'hypertension du LCR est traitée à l'aide d'un algorithme spécial d'actions:

  • limiter l'apport en sel dans l'alimentation (pas plus de 4 g / jour);
  • pas plus de 1,5 litre de liquide / jour;
  • apport périodique de diurétiques selon le schéma convenu avec le médecin: Diuver, Triampur, Lasix, Spironolactone, Veroshpiron;
  • évitez la lumière directe du soleil, prenez le soleil uniquement à l'ombre;
  • interdiction de visiter les saunas, bains, solarium;
  • bains uniquement avec de l'eau chaude;
  • bien aérer la pièce avant de se coucher, dormir dans une pièce fraîche avec des oreillers hauts sous la tête;
  • les sports associés à l'haltérophilie, les exercices d'endurance sont contre-indiqués;
  • il est nécessaire d'abandonner le transport aérien, les ascenseurs à grande vitesse;
  • un massage régulier de la région du cou est recommandé;
  • le régime doit nécessairement contenir des produits contenant du potassium: abricots secs, pruneaux, raisins secs, pommes de terre, citrouille, légumes verts;
  • rééducation obligatoire de l'hypertension, de l'épilepsie et d'autres troubles neurologiques concomitants;
  • Les nitrates en comprimés sont interdits, leurs analogues doivent être disponibles pour le soulagement des affections aiguës associées à une pathologie cardiovasculaire: bêtabloquants: Anaprilin, Betalok, Kogard, Obzidan, Aptin ou antagonistes du calcium: Norvask, Benidipin, ainsi que des agents de troisième (dernière) génération - Amlodipine, Lacidipine, Lekarnidipine.

À la maison, cela suffira à soulager une pression intracrânienne élevée et à la maintenir à un niveau normal..

Médicaments

Les médicaments ne sont utilisés que si le corps perd sa capacité à s'adapter à un PCI élevé, ce qui entraîne le développement de complications mortelles et se manifeste par des symptômes spécifiques:

  • migraine;
  • nausée constante;
  • perte temporaire de vision, d'audition;
  • évanouissement, perte de conscience;
  • fluctuations de la pression artérielle du maximum au minimum et vice versa;
  • diminution des performances.

Les maux de tête sont causés par les changements de temps, le stress, l'effort physique.

Une variété de médicaments sont utilisés pour réduire la pression intracrânienne. Les principaux sont:

Analgésiques - soulagent les maux de tête

Groupe pharmacologiqueNom des médicaments
Diurétiques - éliminer le LCR accumuléFurosémide, Lasix, Hypothiazide, Diacarbe, Mannitol
Bronchodilatateurs - augmente l'effet diurétiqueEufilline, Neoteopec A, Théophylline, Théophyllamine, Aerofillin
Nootropiques - soutiennent l'activité cérébrale, dilatent les vaisseaux sanguinsBilobil, Pantogam, Phénotropil, Cinnarizine, Actovegin

Agents vasoactifs (contre-indiqués pour la bradycardie, l'essoufflement, l'insuffisance rénale)

Nicergoline, Cavinton, Sermion

Citramon, Solpadein, Nurofen, Pentalgin, Ibuklin, Treximed

Acides aminés - Aide à soulager le cerveau

Glycine, cérébrolysine, citrulline
Inhibiteurs de l'ECA - réduire la pression artérielle, éliminer l'excès de liquide, mais ne pas combiner avec le furosémide

Captopril, Capoten

MultivitaminesNeurovitan, Neurobion, B-50

Les médicaments listés doivent se trouver dans l'armoire à pharmacie à domicile de chaque patient présentant une augmentation chronique de la pression intracrânienne..

Caractéristiques du traitement

Toute thérapie pour un PCI élevé est divisée en conservatrice et opératoire. De plus, il est différent chez les enfants et les adultes, en fonction de la cause de la pathologie, de la gravité de l'évolution, de l'état général du patient.

Thérapie conservatrice

Pour réduire la pression intracrânienne chronique élevée sans symptômes progressifs, les patients se voient prescrire des médicaments de divers groupes pharmacologiques. La base du traitement conservateur est les diurétiques, dont le choix est corrélé à la gravité de la pathologie. Les médicaments à action rapide sont considérés comme le mannitol et le mannitol - diurétiques osmotiques. Ils sont utilisés dans un hôpital, la dose varie de 0,5 à 1,5 g par kg de poids corporel. L'essence de leur action est d'augmenter l'osmolarité, c'est-à-dire la quantité de particules actives d'une substance médicinale dissoute dans le plasma sanguin. Cela stimule la libération de liquide céphalo-rachidien du cerveau dans la circulation sanguine. D'autres médicaments peuvent être ajoutés de façon permanente à la discrétion du médecin.

À la maison, ils utilisent Triampur, Veroshpiron, Spironolactone - des diurétiques qui éliminent l'excès de liquide. En outre, pour améliorer l'écoulement veineux, Troxevasin, Phlebodia, Antistax sont ajoutés, qui se combinent bien avec Euphyllin, des médicaments contenant de la caféine: Caffetin, Askofen, Caféine-benzoate. tous les médicaments sont convenus avec le médecin. C'est tout et c'est limité.

Intervention opératoire

L'absence d'effet avec un traitement conservateur ou une augmentation soudaine des symptômes nécessite des mesures d'urgence. Les opérations urgentes sont envisagées:

  • ponction ventriculaire avec installation de cathéters pour la sortie du liquide céphalo-rachidien;
  • la craniotomie de décompression est une mesure palliative qui crée un trou dans l'os temporal pour soulager la pression sur le cerveau (cas inopérables).

Les opérations planifiées pour réduire la pression intracrânienne comprennent tous les types de dérivation, ainsi que la création d'un écoulement artificiel de liquide céphalo-rachidien. Un shunt ou un dispositif spécial est inséré dans le crâne par une ouverture spéciale, il est équipé de valves qui régulent la sortie du liquide céphalo-rachidien. Le LCR est drainé à travers le cathéter dans la cavité abdominale, puis naturellement vers l'extérieur. L'intervention chirurgicale en cas de processus infectieux ou d'insuffisance cardiaque fonctionnelle est contre-indiquée.

Remèdes populaires

Le traitement à base de plantes est utilisé comme arrière-plan pour l'hypertension intracrânienne. Voici quelques-unes des recettes populaires:

  • 3 cuillères à soupe d'herbe de plantain sont versées avec un demi-litre d'eau, bouillies pendant une demi-heure, insister sur la même quantité, filtrées, prendre un quart de tasse de bouillon 4 fois / jour;
  • 2 grandes cuillères à soupe de bourgeons de bouleau par litre d'eau, faire bouillir pendant une demi-heure, laisser reposer une heure, filtrer, boire un demi-verre d'infusion trois fois par jour;
  • la tisane est préparée à partir de parties égales de menthe, d'agripaume, de valériane, d'aubépine, bu comme du thé ordinaire;
  • 2 verres de sève de bouleau par jour;
  • compresses sur le front à parts égales de camphre et d'alcool.

Il existe de nombreuses recettes folkloriques, mais aucune ne peut remplacer la thérapie traditionnelle. La gymnastique thérapeutique n'est pas moins populaire - une série d'exercices pour réduire la pression intracrânienne. Par exemple:

  • la tête s'incline dans différentes directions 20 fois;
  • rotation circulaire de la tête dans le sens horaire et antihoraire, multiplicité - 20;
  • écrire chaque lettre de l'alphabet avec votre nez, en tournant la tête après;
  • faire rouler les muscles du cou avec un rouleau à pâtisserie pendant 15 minutes;
  • se recroqueviller sur le sol en boule, puis atteindre les bras tendus vers le haut, la multiplicité de 3 fois, augmentant progressivement à 5.

Les méthodes non traditionnelles peuvent soulager l'état du patient, mais elles ne feront pas face à la maladie. Traitez les ICP élevés uniquement avec un spécialiste.

Comment abaisser la pression intracrânienne?

Une augmentation périodique ou régulière du niveau de pression intracrânienne s'accompagne de nombreux symptômes négatifs, qui indiquent le développement de processus pathologiques dans le corps. Une augmentation du volume de liquide céphalo-rachidien entraîne une compression des structures du cerveau, ce qui, en l'absence de traitement adéquat, entraîne de graves complications. Aujourd'hui, il existe un grand nombre de méthodes pour abaisser la pression crânienne élevée, utilisées à la fois chez les enfants et les adultes. Comment réduire la pression intracrânienne pour éliminer le risque de conséquences irréparables?

Quel médecin aidera à déterminer le niveau d'ICP?

Le niveau de pression crânienne est diagnostiqué pour la prophylaxie chez les patients présentant des pathologies pouvant entraîner une augmentation. De plus, la pression crânienne est mesurée lorsqu'elle est indiquée, c'est-à-dire lorsque certains symptômes sont présents..

Pour déterminer les indicateurs, vous devez contacter un neurologue et un ophtalmologiste. Le neurologue procédera dans un premier temps à un examen au cours duquel il évaluera les plaintes concernant les symptômes caractéristiques de la maladie. Après avoir évalué l'état, si nécessaire, le spécialiste prescrit des méthodes de diagnostic supplémentaires et une consultation avec d'autres spécialistes étroits. À l'examen par un ophtalmologiste, des signes d'augmentation de la pression intracrânienne peuvent être détectés:

  • vasodilatation de la rétine;
  • gonflement de la tête du nerf optique.

Comment diagnostiquer vous-même le problème?

Il est impossible de déterminer le niveau de pression cérébrale à la maison, car cette procédure nécessite un équipement spécial. Les valeurs normales pour un adulte sont de 100 à 150 mm. rt. Art., S'ils augmentent, la personne présente des symptômes négatifs. L'hypertension intracrânienne peut être identifiée indépendamment par les symptômes suivants:

  • attaques régulières de maux de tête;
  • nausées, vomissements non associés à la prise alimentaire;
  • faiblesse sans cause, fatigue;
  • diminution de la mémoire;
  • trouble de l'attention;
  • une attaque de vertige s'accompagne d'évanouissements;
  • diminution de l'acuité visuelle périphérique;
  • fortes fluctuations de la pression artérielle;
  • pouls faible.

La principale manifestation de la pathologie est des maux de tête intenses qui ne se prêtent pas à des médicaments. Le syndrome de la douleur éclate dans la nature et est localisé dans les régions frontale, occipitale et temporale.

Méthodes de base de réduction

La tâche principale du traitement de l'hypertension crânienne est de réduire la pression à l'aide de méthodes conservatrices, dont l'action est de restaurer la circulation cérébrale grâce à des médicaments, à une correction du mode de vie et à des exercices spéciaux..

Pour obtenir un effet optimal et à long terme, il est nécessaire d'éliminer les causes qui provoquent la maladie. En fonction du stade de la pathologie et de l'état du patient, le spécialiste choisit les tactiques de traitement et les mesures thérapeutiques. Le traitement peut être effectué à la fois stationnaire et à domicile.

Si l'augmentation s'est produite dans le contexte de néoplasmes cérébraux, la pression peut être réduite exclusivement par des méthodes chirurgicales lorsqu'il existe un risque élevé de complications. Pour cela, les types neurochirurgicaux suivants d'abaissement de l'ICP sont utilisés:

  • Chirurgie de dérivation (il y a une sortie de liquide céphalo-rachidien à travers un cathéter qui est inséré dans les ventricules du cerveau).
  • Craniotomie de décompression (ablation d'une partie de l'os du crâne pour soulager la compression du cerveau).
  • Ponction lombaire (excrétion de liquide céphalo-rachidien par un cathéter inséré entre les vertèbres lombaires).
  • Ponction ventriculaire (écoulement du liquide céphalo-rachidien par une ponction de la corne postérieure ou latérale du ventricule).

Traitement médical

Les tactiques de traitement dépendent de la cause qui a provoqué la croissance des indicateurs, ainsi que de la gravité de l'évolution de la maladie. Le traitement conservateur implique l'utilisation complexe de médicaments qui affectent tous les mécanismes pathologiques, de sorte que la prise d'un seul médicament n'aidera pas à se débarrasser de l'augmentation de la pression intracrânienne.

Un traitement médicamenteux est prescrit pour prévenir le développement de complications et lorsque les symptômes d'augmentation de la pression intracrânienne augmentent, à savoir:

  • céphalée paroxystique sévère;
  • trouble visuel;
  • nausées accompagnées de vomissements;
  • évanouissement;
  • faiblesse sévère;
  • baisse de la pression artérielle;
  • troubles du rythme cardiaque.

L'augmentation de la pression intracrânienne entraîne une violation des mécanismes d'adaptation aux stimuli externes, par conséquent, le moindre stress nerveux ou mental entraîne des maux de tête intenses.

La plupart des maladies qui provoquent une augmentation de la pression cérébrale chez un adulte sont bien traitées avec des médicaments, ce qui évite la chirurgie. Les patients se voient prescrire un traitement complexe avec des médicaments dont l'action vise à normaliser la circulation cérébrale et à activer les processus d'élimination de l'excès de liquide du corps.

Médicaments vasodilatateurs

L'effet thérapeutique de ce groupe de médicaments est d'élargir la lumière vasculaire, grâce à laquelle la pression diminue, la sortie de liquide céphalo-rachidien s'améliore et la circulation cérébrale est rétablie. Pour stabiliser rapidement les valeurs de la pression cérébrale, l'administration intramusculaire d'acide nicotinique est utilisée à une dose de 2 à 4 ml. L'expansion instantanée de la lumière des vaisseaux sanguins s'accompagne d'une rougeur de la peau avec une sensation de picotement caractéristique.

Pour éliminer l'hypertension cérébrale, vous pouvez utiliser les médicaments suivants:

  • Sermion (réduit la résistance vasculaire, améliore l'hémodynamique cérébrale).
  • Cavinton (favorise une meilleure sortie du liquide céphalo-rachidien, accélère les processus métaboliques dans le cerveau).
  • Cinnarizine (abaisse le tonus du muscle lisse vasculaire).

Corticostéroïdes

Avec une pression intracrânienne accrue, des corticostéroïdes sont prescrits, ce qui réduit la production de liquide céphalo-rachidien dans les ventricules du cerveau, réduisant ainsi son volume dans les cavités cérébrales. Ils sont indiqués pour une inflammation sévère et un risque élevé d'œdème cérébral..

Les représentants les plus utilisés du groupe:

  • Dexaméthasone (effet anti-inflammatoire, anti-allergique).
  • Prednisolone (inhibe le processus inflammatoire, a des propriétés antiallergiques).

Diurétiques

C'est le groupe de médicaments le plus populaire parmi les formes de comprimés pour abaisser le niveau de pression intracrânienne. Les diurétiques ont un effet diurétique prononcé, en raison duquel un excès de liquide est libéré, provoquant une augmentation du niveau de pression cérébrale. Ainsi, les médicaments suivants aideront à normaliser les indicateurs:

  • Le furosémide et le Lasix sont utilisés pour obtenir un effet thérapeutique rapide, éliminer activement le sodium du corps.
  • Diakarb. Augmente l'excrétion des ions potassium et sodium avec l'urine. L'utilisation du médicament à ICP élevé est associée à l'inhibition de l'enzyme anhydrase carbonique dans les ventricules du cerveau et à une diminution de la sécrétion de liquide céphalo-rachidien.
  • Glycérol. Un diurétique osmotique élimine l'excès de liquide de l'espace extracellulaire. Il est appliqué une fois, l'effet thérapeutique maximal est observé après 1,5 heure.

Médicaments contre la douleur

Des analgésiques peuvent être pris pour soulager la douleur intense causée par l'hypertension artérielle. Il est conseillé aux patients d'utiliser des agents combinés qui, parallèlement à l'effet analgésique, révèlent un effet anti-inflammatoire, empêchant l'apparition de migraines. Parmi eux se trouvent:

  • Ketonal. Supprime l'activité des médiateurs inflammatoires, réduit la douleur.
  • Nimesil. Révèle les effets analgésiques, antipyrétiques et anti-inflammatoires.
  • Treximed. Favorise l'expansion de la lumière des vaisseaux sanguins, élimine les manifestations douloureuses.

Méthodes traditionnelles de correction

Que doivent faire les patients pour auto-stabiliser l'ICP? Vous pouvez réduire le niveau de pression crânienne à la maison en utilisant des recettes folkloriques. Il est recommandé d'utiliser des herbes et des plantes aux propriétés sédatives et vasodilatatrices. Cependant, un traitement non conventionnel est utilisé pour l'hypertension intracrânienne chronique en rémission..

Les remèdes non conventionnels suivants aideront à réduire la pression intracrânienne:

  • Infusion de lavande. 1 cuillère à soupe. l. placer les matières premières sèches dans un récipient et verser 500 ml d'eau bouillante. Insister pendant une heure, puis retirer le liquide sédimentaire. Prendre 3 fois par jour pendant 1 cuillère à soupe. l. Cours thérapeutique - 3 semaines.
  • Une décoction de feuilles de laurier. Pour cuisiner, vous devez préparer plusieurs feuilles, qui sont versées sur 1,5 litre d'eau. Porter le mélange à ébullition, appliquer par inhalation. Cours - 14 jours.
  • Teinture de trèfle. Les fleurs sèches de la plante doivent être prises en une quantité égale à 0,5 litre de récipient. Remplissez d'alcool pour que le liquide recouvre les matières premières sèches. Résister pendant 2 semaines, puis filtrer, prendre la teinture 3 fois par jour, 1 c. Durée du cours - 30 jours.

Traitez l'hypertension intracrânienne avec un mélange à base de miel:

  1. Pour la préparation, vous devez prendre 150 ml de jus de citron frais, 350 gr. miel de fleur liquide et 2 gousses d'ail émincées.
  2. Bien mélanger les ingrédients.
  3. Insister sur le mélange dans un endroit sombre et frais pendant 10 jours.
  4. Prendre le matin, le soir 60 minutes après un repas à raison de 1 c..

Pour éliminer rapidement le mal de tête accompagnant une attaque hypertensive, utilisez de l'huile essentielle de lavande. Quelques gouttes du produit doivent être appliquées sur la région temporale et frottées avec de légers mouvements de massage pendant plusieurs minutes.

Exercices de gymnastique

Les exercices thérapeutiques pour l'hypertension intracrânienne peuvent devenir une alternative à certains médicaments au cours d'un traitement conservateur, ainsi qu'un agent prophylactique pour réduire les attaques de la maladie. En fonction de la cause et du stade du processus pathologique, le spécialiste sélectionne des méthodes qui ont des propriétés d'abaissement de la pression cérébrale et atténuent l'état des patients.

Un ensemble d'exercices de gymnastique spécialement développé vise à normaliser l'ICP, à arrêter une crise de douleur et à augmenter le volume de la circulation sanguine.

Les exercices les plus efficaces pour réduire la pression cérébrale élevée sont:

  • Nous effectuons des inclinaisons de tête alternées vers les côtés droit et gauche, en avant et en arrière, en tirant le menton vers la poitrine. Ensuite, nous effectuons une rotation lente de la tête dans une direction arbitraire. Les mouvements doivent être fluides, le nombre de répétitions d'éléments d'exercice - en moyenne 20 fois.
  • Faites une circonférence de la région occipitale inférieure avec les deux mains pour que les pouces soient situés sur les muscles du cou, au niveau du lobe de l'oreille. Ensuite, pendant 15 minutes, les doigts doivent être portés sur les muscles de haut en bas pour améliorer l'écoulement du liquide céphalo-rachidien. Après l'effort, la sévérité des zones temporale et occipitale diminue.
  • Saisissez un petit bâton rond à deux mains et placez-le derrière votre tête. Pendant 15 minutes avec une légère pression, nous conduisons le bâton le long des muscles du cou et de la région occipitale inférieure.

Méthodes externes de stabilisation ICP

En médecine alternative, il existe un large éventail de méthodes externes efficaces qui peuvent fournir les premiers soins en cas d'hypertension intracrânienne:

  • Bain de tilleul. Il est nécessaire de prendre des bains avec du bouillon de tilleul en position assise, donc pour cuisiner, vous devez prendre 4 verres de matières premières séchées pour 10 litres d'eau chaude.
  • Frotter les oreillettes avec de l'eau fraîche. La procédure est répétée plusieurs fois jusqu'à ce que vous vous sentiez mieux.
  • Bain de pieds à la moutarde. Placez 2 pansements à la moutarde dans de l'eau chaude, abaissez vos jambes et laissez reposer 15-20 minutes.

Pour stabiliser la condition, une thérapie cranio-sacrée est utilisée, qui consiste à influencer certains points situés dans la région temporale et occipitale. En raison de l'effet léger sur le crâne, l'ICP diminue et l'état de santé s'améliore.

Une pression intracrânienne élevée est une condition dangereuse, car elle peut entraîner le développement de complications urgentes, y compris la mort. Pour le stabiliser, il existe un grand nombre de médicaments et de remèdes populaires qui permettent d'éliminer les manifestations de la pathologie, mais ils n'affectent pas le principal facteur étiologique. Par conséquent, si des signes d'une maladie apparaissent, il est nécessaire de consulter un spécialiste pour un diagnostic et une sélection supplémentaire du schéma de traitement optimal..

Pression intracrânienne. Rétrogradez rapidement à la maison.

Malheureusement, très souvent, nous n'attachons pas beaucoup d'importance à un symptôme aussi commun à tout le monde qu'un mal de tête. Cependant, les maux de tête et la pression intracrânienne peuvent indiquer des maladies graves, il ne faut donc pas les ignorer..

Quelle est la pression intracrânienne

Qu'est-ce que la pression intracrânienne? ICP est un indicateur qui montre la pression du liquide céphalo-rachidien (LCR) sur le cerveau. Le LCR, à son tour, est un fluide formé à partir d'amas de petits vaisseaux sanguins dans le cerveau, qui s'écoule dans les soi-disant «ventricules» du cerveau. C'est la pression de ce fluide qui est communément appelée pression intracrânienne. Si la quantité de liquide céphalo-rachidien diminue, la pression diminue et, inversement, avec l'augmentation des volumes de liquide, la pression augmente. Chez une personne en bonne santé, dans la plupart des cas, la pression intracrânienne normale et l'écart par rapport à la norme peuvent être de deux types: augmentation ou diminution.

Signes et symptômes de la PCI: chez l'adulte, chez l'enfant, chez le nourrisson

Les symptômes suivants aident à identifier la pression intracrânienne chez les adultes:

  • maux de tête fréquents sans site de localisation spécifique. Souvent, la douleur ICP est aggravée en inclinant la tête vers l'avant, en se tournant sur les côtés, en éternuant ou en toussant. Dans de tels cas, la douleur est la plus intense le matin, lorsque le flux de liquide céphalo-rachidien vers le cerveau augmente;
  • gonflement du nerf optique;
  • déficience visuelle: cécité temporaire, «brouillard» devant les yeux, pupilles inégales, diminution de la réponse oculaire à la lumière;
  • vomissements, nausées, non associés à une intoxication et une intoxication;
  • épisodes fréquents de transpiration, essoufflement, sensibilité accrue de la peau;
  • dépression prolongée, sautes d'humeur fréquentes, irritabilité, léthargie, fatigue;
  • maux de dos fréquents;
  • altération de la conscience et trouble des fonctions motrices.

La pression intracrânienne chez les nourrissons (bébés) est particulièrement grave, qui se manifeste: une augmentation de la taille de la tête de l'enfant, un front bombé, un strabisme, un comportement agité, des régurgitations fréquentes, indépendamment de la prise alimentaire. En outre, les parents doivent être alertés par une violation des mouvements des globes oculaires, une fontanelle «gonflée», un cri monotone à long terme de l'enfant. L'identification intempestive du diagnostic conduira au fait que l'enfant peut prendre du retard dans son développement, apprendre plus tard à tenir sa tête, s'asseoir, marcher, parler, etc..

Chez les enfants d'âge primaire et scolaire, les symptômes de la pression intracrânienne sont:

  • augmentation de la fatigue et de l'anxiété;
  • maux de tête sévères;
  • nausée et vomissements;
  • strabisme, douleur dans les orbites et "flashs lumineux" devant les yeux;
  • apathie, somnolence, sensibilité accrue.

Causes de l'augmentation de la pression intracrânienne

Il convient de noter que l'augmentation de la pression intracrânienne peut être due à une quantité excessive de liquide céphalo-rachidien, qui exerce une pression sur le cerveau. Cependant, ce n'est pas une maladie indépendante et est causée par des maladies complètement différentes..

Certaines des principales raisons de l'augmentation du PCI sont:

  • pathologies congénitales;
  • divers types d'inflammation: méningite, encéphalite, hydrocéphalie;
  • violation des processus métaboliques, dans lesquels la quantité de liquide absorbé diminue;
  • une grande quantité de liquide en excès dans le corps, en raison de laquelle la quantité de liquide céphalo-rachidien augmente;
  • maladies infectieuses: bronchite, otite moyenne, gastro-entérite, paludisme;
  • hypoxie du cerveau à la suite de diverses blessures;
  • intoxication sévère de tout le corps;
  • excès de vitamine A;
  • surpoids.

De plus, la prise de certains médicaments hormonaux, comme par exemple la thyroxine, est une cause courante d’augmentation de la pression artérielle..

IMPORTANT! Normalement, la pression intracrânienne est d'environ 7,5 à 15 mm Hg. Une lecture au-dessus ou en dessous indique une anomalie. Une pression supérieure à 30 mm Hg entraîne un arrêt de la circulation sanguine et de l'activité cérébrale.

Comment vérifier la pression intracrânienne?

Donc, si vous pensez avoir des problèmes de pression intracrânienne, que faire? Tout d'abord, vous devez demander l'aide d'un neurologue et prendre des références pour des examens. Aujourd'hui, il existe plusieurs façons de mesurer l'ICP, et la plus précise d'entre elles est la ponction. Dans cette méthode, le médecin insère une aiguille dans le canal rachidien, qui est reliée à un manomètre qui indique le niveau de pression. La ponction est réalisée en milieu hospitalier, après une préparation minutieuse du patient.

Il est possible de déterminer approximativement la pression en utilisant l'imagerie par résonance magnétique, cependant, en raison du coût élevé des services, une telle procédure est rarement effectuée. Le plus souvent, l'ICP est déterminée en utilisant l'électroencéphalographie, qui évalue l'activité cérébrale bioélectrique. Des changements dans les indicateurs d'activité peuvent indiquer une violation de la pression intracrânienne.

Un examen par un ophtalmologiste, qui effectue une analyse approfondie du fond d'œil, aidera également à vérifier l'ICP. Si au cours d'un tel examen, un gonflement du nerf optique a été détecté, cela peut indiquer indirectement une augmentation de la pression. Dans ce cas, le médecin prescrira des procédures supplémentaires qui aideront à diagnostiquer l'ICP..

Comment réduire rapidement la pression intracrânienne à la maison

Comment réduire la pression intracrânienne? Les diurétiques vous aideront à réduire rapidement la pression intracrânienne à la maison: infusions d'aubépine, d'églantier, de trèfle des prés, de lavande, etc. Cependant, avant d'utiliser de telles méthodes, assurez-vous de consulter votre médecin..

Les remèdes naturels à la maison aideront à soulager l'ICP pendant un certain temps, mais ne guérissent pas la condition sous-jacente qui a causé le trouble de pression. Vous pouvez également améliorer la condition à l'aide d'un auto-massage de la tête. Pour ce faire, vous devez serrer la tête avec vos doigts afin que les pouces soient situés sur les points à l'arrière de la tête. En mouvements circulaires, il est nécessaire de pétrir ces points plusieurs minutes par jour. Caresser les muscles du cou aidera à faire face à la pression. Pour ce faire, vous devez tourner la tête en arrière et utiliser un petit bâton arrondi pour caresser les muscles du dos du cou de haut en bas. Ce massage doit être effectué pendant 10 à 15 minutes plusieurs fois par jour..

Médicaments et pilules pour ICP

L'un des principaux traitements du traitement ICP est certainement la médication..

IMPORTANT! Pour le traitement de la pression intracrânienne, les comprimés ne doivent être prescrits que par un médecin. L'automédication peut avoir des conséquences irréparables et parfois mortelles..

En règle générale, pour le traitement de la pression intracrânienne, les médecins prescrivent des diurétiques, tels que le furosémide, le veroshpiron, les spasmolytiques Tempalgin, No-shpa, Spazmalgon. Dans les cas extrêmes, si l'ICP a entraîné une déficience visuelle et des lésions du nerf optique, les médecins peuvent prescrire des corticostéroïdes - prednisolone, dexaméthasone.

Remèdes populaires pour abaisser la pression intracrânienne

Pour éliminer le mal de tête causé par la pression intracrânienne, la médecine traditionnelle aidera.

IMPORTANT! De telles méthodes sont exclusivement un moyen de soulager temporairement l'état du patient, ou une mesure supplémentaire au traitement médicamenteux traditionnel principal, et non pas comme un remède à part entière pour le traitement de l'ICP..

Ainsi, parmi les recettes de la médecine traditionnelle, les plus efficaces sont:
- infusions et décoctions aux herbes. Vous pouvez utiliser des herbes valériane, sauge, millepertuis, prêle, menthe, lavande. 1 cuillère à soupe. l. les herbes sèches sont versées avec de l'eau, bouillies pendant plusieurs minutes et le bouillon est infusé pendant au moins une demi-heure. Il est nécessaire de boire un tel remède dans un quart de verre trois fois par jour pendant un mois, puis de faire une pause;
- teintures alcoolisées. Un remède très populaire contre les maux de tête est l'alcool de trèfle. Versez jusqu'à la moitié des fleurs de trèfle sèches dans le pot, versez de la vodka ou de l'alcool sur le dessus. Vous devez insister sur le médicament pendant deux semaines dans un endroit sombre et frais. Ensuite, la teinture doit être filtrée et prise deux fois par jour pendant 1 cuillère à café, après dilution avec une petite quantité d'eau;
- eau d'ail. Pour se débarrasser de la douleur avec ICP, la recette suivante vous aidera: trois citrons, ainsi que la peau, doivent être broyés dans un hachoir à viande, ajoutez trois têtes d'ail hachées au mélange de citron. Mélangez bien tous les ingrédients, ajoutez 1,5 litre d'eau bouillie ordinaire et laissez reposer 24 heures. Buvez le médicament dans 1 cuillère à soupe. le matin avant le petit déjeuner pendant trois semaines.

Est-il possible de guérir rapidement un ICP élevé à la maison

La pression - artérielle ou intracrânienne - conduit souvent à des maux de tête. Si les choses sont plus faciles avec la pression artérielle, comment réduire rapidement la pression intracrânienne, les patients ne savent pas exactement.

La maladie présentée se manifeste non seulement par de graves maux de tête, mais également par un certain nombre de symptômes désagréables qui l'accompagnent.

Par conséquent, il est important de savoir comment soulager rapidement et efficacement la pression intracrânienne à la maison..

Pression intracrânienne (ICP) - qu'est-ce que c'est

La pression intracrânienne (par opposition à la pression artérielle) est la pression du liquide céphalo-rachidien sur le cerveau.

Le liquide céphalo-rachidien est un liquide céphalo-rachidien, un liquide formé par l'accumulation de petits vaisseaux dans le cerveau. Le LCR s'écoule dans les "ventricules" du cerveau.

S'il y en a beaucoup, la pression intracrânienne augmente. Avec une diminution de la quantité de liquide céphalo-rachidien, les indicateurs de pression artérielle diminuent et l'état de la personne s'améliore.

Signes et symptômes de l'ICP

Les symptômes de la maladie apparaissent dans la plupart des cas de la même manière..

Les enfants ou les personnes âgées peuvent avoir des caractéristiques distinctives non essentielles.

Chez les adultes

Avant de déterminer comment réduire la pression intracrânienne rapidement et à la maison, vous devez étudier les symptômes de la maladie. Il est à noter que les signes de manifestation diffèrent chez les hommes et les femmes..

Les femmes ayant une pression intracrânienne accrue se sentent mal, à savoir:

  • augmentation de la transpiration et de la salivation;
  • changement de fréquence cardiaque;
  • changements de pression artérielle;
  • étourdissements persistants dus à une pression artérielle élevée ou basse;
  • déficience auditive, douleur dans le cou;
  • problèmes de mémoire et d'élocution, diminution de la concentration;
  • détérioration temporaire de la vision (le développement d'une pathologie peut être diagnostiqué);
  • troubles du tractus gastro-intestinal;
  • gonflement du visage tôt le matin ou en fin d'après-midi;
  • fatigue rapide;
  • irritabilité excessive.

Chez les hommes, il n'y a pas beaucoup de symptômes qui en sont caractéristiques. Les points suivants sont mis en évidence ici:

  • essoufflement et autres changements dans la respiration (à la fois avec un léger effort physique et sans activité préalable);
  • problèmes de vision soudains - yeux flous ou flashs lorsque le corps se penche;
  • différences dans les indicateurs de pression artérielle;
  • irritabilité et agressivité;
  • diminution du tonus musculaire - le travail physique précédemment effectué dépasse la puissance de la pression intracrânienne;
  • douleur lancinante dans la tête (surtout le soir).

En conséquence, il est nécessaire d'utiliser des méthodes pour réduire la pression intracrânienne. Il est au préalable recommandé de consulter un médecin et de subir un diagnostic complet. Il est important de déterminer la cause des symptômes ci-dessus..

Chez les personnes âgées

Lorsqu'on leur demande comment réduire la pression intracrânienne à la maison, la plupart des personnes âgées répondent: «Nous abaissons la tension artérielle avec des médicaments». Tout est vrai, mais seulement s'il s'agit vraiment de pression intracrânienne.

Avec l'âge, le sang d'une personne devient plus épais et les personnes âgées confondent une augmentation des paramètres intracrâniens et artériels.

La pression intracrânienne dans la vieillesse augmente toujours, ce qui s'explique par le processus physiologique.

Il y a un affaiblissement du flux sanguin à l'intérieur du crâne (cela se manifeste par des maux de tête et d'autres symptômes énumérés ci-dessus pour les hommes et les femmes).

Un trait distinctif est le danger de subir une crise cardiaque ou un accident vasculaire cérébral. Tous les symptômes augmentent progressivement, c'est pourquoi le corps ne peut pas récupérer seul et rapidement.

En conséquence, une personne âgée est confrontée à des maux de tête, des nausées, des vomissements et une ischémie cérébrale en même temps.

Souvent, tout se termine par un état pré-AVC, lorsqu'une personne âgée peut remarquer des perturbations de l'activité motrice, des troubles de la parole, des troubles de la déglutition, une paralysie partielle ou complète.

Les raisons de l'hypertension artérielle chez les personnes âgées s'expliquent par les caractéristiques physiques du corps humain. Il sera impossible de changer quelque chose.

Mais pour éviter une augmentation rapide des indicateurs, il est nécessaire de se soumettre à des examens réguliers. Il est également important de respecter les recommandations de prévention, qui seront discutées ci-dessous..

Chez les enfants

Il est extrêmement difficile de se débarrasser de la pression intracrânienne qui dérange un enfant à la maison..

Ici, un seul problème se pose - comment comprendre qu'un bébé (par exemple, un nourrisson) s'inquiète des maux de tête dus à une accumulation excessive de liquide céphalo-rachidien.

Il est important de savoir ce qui cause exactement l'augmentation du PCI chez les enfants et quels sont les symptômes de la maladie.

Il est un peu plus facile de reconnaître la pression intracrânienne chez les nourrissons. La pathologie se développe souvent dans l'utérus. Il y a une violation de l'absorption de liquide, ce qui conduit à la formation de pathologies à la naissance d'un enfant, parmi lesquelles:

  • augmentation de la taille de la tête chez les nourrissons immédiatement après la naissance - un examen complet est effectué pour déterminer la pathologie, y compris l'échographie;
  • front bombé inhabituel;
  • strabisme;
  • comportement agité;
  • régurgitation fréquente qui se produit indépendamment de la prise de nourriture;
  • troubles du mouvement des globes oculaires;
  • fontanelle agrandie;
  • le cri d'un enfant - long et monotone.

Si les signes présentés sont trouvés, les parents doivent subir un examen complet avec l'enfant afin d'exclure le développement de toute pathologie.

Sur le fait des résultats obtenus, le médecin prescrira un traitement, indiquant les moyens les plus efficaces pour abaisser rapidement l'ICP.

Ces recommandations doivent être appliquées non seulement lorsque l'enfant est malade, mais en permanence.

Le manque de traitement en temps opportun entraîne un retard dans le développement de l'enfant - il commence à tenir sa tête plus tard que les autres enfants, à s'asseoir; il y a un retard dans le développement de la parole.

Pour les enfants d'âge préscolaire et les écoliers, les manifestations suivantes sont caractéristiques:

  • fatigue et anxiété - le comportement de l'enfant change souvent quelle que soit la situation;
  • maux de tête - si le bébé ne parle pas, il se frappera à la tête;
  • nausées et vomissements - non expliqués par les habitudes alimentaires;
  • douleur dans les orbites, obscurité ou cercles brillants devant les yeux, le strabisme se développe progressivement;
  • hypersensibilité, apathie, somnolence, infantilisme dans le comportement et désir de faire quelque chose.

Tous les médicaments doivent être pris avec une pression intracrânienne strictement avec l'autorisation d'un médecin. L'auto-traitement entraîne souvent des effets secondaires.

Comment rétrograder correctement

La façon de réduire la pression intracrânienne à la maison ne doit être déterminée que par un médecin.

Qu'il s'agisse de médicaments ou de médecine traditionnelle, tous les traitements se déroulent uniquement sous la surveillance étroite d'un médecin..

Il est important d'évaluer l'état du patient. Cela aidera à déterminer quoi faire avec la pression intracrânienne, comment supprimer l'ICP à la maison.

Méthodes traditionnelles

Lorsque la pathologie est détectée dans le corps humain, les médecins discutent principalement des méthodes de la médecine traditionnelle.

Dans la plupart des cas, un médicament est sélectionné pour le patient, ce qui réduit rapidement la pression intracrânienne, ce qui améliore considérablement l'état du patient.

Mais il existe d'autres méthodes pour traiter la pression crânienne à la maison et réduire la production de liquide cérébral..

Thérapie conservatrice

Pour réduire la production de LCR dans le liquide céphalo-rachidien dans la plupart des cas, les médecins vous recommandent de suivre les recommandations pour la prévention de l'ICP.

Mais avec une pression intracrânienne accrue, le patient se tourne vers l'utilisation de médicaments. Ceci est permis si vous savez exactement quoi prendre avec une forte augmentation des performances..

À l'heure actuelle, les experts prescrivent les médicaments suivants pour la pression intracrânienne:

  1. Les diurétiques sont des médicaments à base d'acétazolamide ou de furosémide. Ils vous permettent d'éliminer rapidement l'excès de liquide du corps de manière naturelle. En conséquence, le bien-être du patient s'améliore considérablement. De telles méthodes de thérapie ne peuvent pas être qualifiées de curatives, car ces médicaments ont un effet rapide et à court terme..
  2. Médicaments vasoactifs. Ces médicaments sont prescrits si nécessaire pour améliorer la circulation sanguine dans le cerveau. Une circulation stagnante ou mauvaise entraîne un manque d'approvisionnement normal en oxygène des cellules cérébrales. Cela se manifeste encore, par exemple, par des troubles de la mémoire. En ce qui concerne les enfants, stagnation et retards de développement. Pour éviter que cela ne se produise, il est nécessaire de prendre des médicaments vasoactifs à base de sulfate de magnésium pour la vasodilatation..
  3. Corticostéroïdes. Il est souvent recommandé comme médicament prophylactique. Aide à normaliser et à réduire la production de liquide céphalo-rachidien.
  4. Remèdes homéopathiques. Ils sont prescrits en fonction des problèmes d'accompagnement du patient, de la présence de mauvaises habitudes. Les médicaments ne doivent pas être jetés car ils aident à réduire l'intensité de la pression intracrânienne.
  5. Nootropiques. Nécessaire pour améliorer les fonctions cognitives et améliorer le métabolisme dans les neurones du cerveau. Cela favorise la sortie rapide du liquide céphalo-rachidien..
  6. Toutes préparations contenant des acides aminés. Ils aident au travail du cerveau lorsqu'une personne doit exercer une activité cérébrale active (que ce soit pour étudier ou travailler).

En tant que méthode de traitement, des analgésiques standard sont utilisés, ce qui peut éliminer l'inconfort qui l'accompagne.

Des moyens non conventionnels

Dans les questions de savoir comment guérir efficacement la pression intracrânienne à la maison, les méthodes de médecine alternative sont également distinguées. Ils ne seront pas en mesure de traiter les maladies dans des conditions d'urgence, mais la condition peut être améliorée.

Il est permis d'utiliser des décoctions et des infusions uniquement avec l'autorisation d'un médecin. La plupart des herbes utilisées dans la préparation de solutions ont des contre-indications, telles que les maladies cardiaques, l'hypertension et d'autres pathologies.

Dans ce cas, un diagnostic complet du patient est nécessaire..

Cette méthode de traitement ne conduit pas toujours à un résultat rapide, mais il est possible de lutter contre la pression intracrânienne de cette manière pendant longtemps..

Le résultat est un excellent traitement à domicile pour la pression intracrânienne, ainsi que la prévention, qui est efficace pour les personnes, par exemple, âgées.

Les infusions et teintures, les décoctions, les inhalations et les compresses, et même les exercices thérapeutiques aident à éliminer rapidement la pression intracrânienne ou à empêcher une augmentation des indicateurs. Et comment les utiliser, sera décrit plus tard..

Teintures

Le groupe comprend les teintures alcoolisées et les infusions sur l'eau. Les recettes suivantes sont parmi les plus efficaces:

  1. Infusion de lavande. Une cuillère à soupe de la solution broyée et pré-séchée est versée dans 0,5 litre d'eau bouillante. Laissez l'infusion pendant 1 heure pour la cuisson. Boire sous une forme tendue à chaque fois avant de manger une cuillère à soupe. Le traitement se poursuit pendant un mois. Ensuite, ils font une pause d'un moment similaire, puis continuent le traitement.
  2. Teinture de fleur de trèfle. Vous devez prendre un pot d'un litre et le remplir à moitié avec des fleurs de trèfle. Versez à ras bord avec de la vodka et laissez infuser 2 semaines dans un endroit sombre. Prendre trois fois par jour pour une cuillère à café pendant un mois.
  3. Infusion à base d'ail et de citron. Une tête d'ail et 2 citrons sont défilés dans un hachoir à viande et versés avec un litre d'eau, laissés pour une journée. Il est recommandé de boire pour le traitement 1/3 tasse avant le coucher, ce qui aide à lutter contre l'insomnie et la pression intracrânienne. Si vous buvez l'infusion le matin, une personne sera dérangée par la somnolence..

Utilisez des infusions et des teintures en fonction des caractéristiques du corps. S'il y a des risques de développer une réaction allergique, il vaut mieux abandonner le plan..

Décoctions à base de plantes

Les herbes aident à la pression intracrânienne, car elles contiennent des acides aminés et des tanins. La propriété antioxydante avec élimination rapide des toxines du corps a un effet positif sur l'équilibre hydrique.

En conséquence, le patient n'a pas à boire de diurétiques pour un soulagement rapide. Pour stabiliser leur état, les recettes suivantes pour préparer les décoctions sont utilisées:

  1. Décoction de bourgeons de peuplier noir. Les reins à raison d'une cuillère à soupe sont versés avec un verre d'eau et bouillis à feu doux pendant 15 minutes après ébullition. Boire un demi-verre avant les repas pendant 20 jours. Faites une pause de 20 jours et répétez le traitement.
  2. Une décoction de branches de mûrier. Les branches sont récoltées en été, séchées et broyées. 2 cuillères à soupe de cette collection doivent être versées avec un litre d'eau et bouillies. Après avoir maintenu pendant 20 minutes à feu doux et prendre sous forme filtrée dans un verre avant les repas plusieurs fois (pas plus de 3 fois) par jour.
  3. Décoction de lavande. Une cuillère à café de fleurs broyées et séchées est versée avec un verre d'eau bouillante, envoyée au poêle, bouillie et laissée infuser pendant une demi-heure. Prenez une cuillère à soupe la nuit pendant un mois.

Ces méthodes de traitement traditionnelles aident à éliminer rapidement l'excès de liquide du corps, y compris le liquide céphalo-rachidien.

Inhalation et compresses

Les médecins recommandent d'utiliser l'inhalation de feuilles de laurier pour réduire rapidement la pression intracrânienne. Pour ce faire, faites bouillir une décoction, versez 5 feuilles avec un litre d'eau.

Préparer un bouillon - cela signifie faire bouillir et laisser reposer à feu doux pendant 3-5 minutes.

L'aide fournie doit être utilisée une fois le bouillon partiellement refroidi. Utilisé de manière standard - ils se penchent sur la casserole, après avoir préalablement couvert leur tête avec une serviette ou une couverture, et respirent les vapeurs de la décoction pendant pas plus de 7 minutes.

L'état du patient peut être soulagé avec des compresses fabriquées conformément aux recettes suivantes:

  1. Compresse d'alcool avec de l'huile de camphre. 2 cuillères à soupe d'alcool sont mélangées à 50 ml d'huile. Tout est soigneusement mélangé et frotté sur le cuir chevelu. Il est préférable de le faire la nuit, en portant un bonnet en caoutchouc et en enveloppant votre tête dans un foulard. Le matin, nettoyez-le avec un shampooing. La maladie disparaîtra longtemps si le traitement est effectué pendant 10 nuits.
  2. Compresses de raifort et de radis. Mélangez deux ingrédients en quantités égales, après avoir frotté les légumes-racines sur une râpe fine. La quantité obtenue est étalée sur des cotons-tiges ou de la gaze et appliquée sur les mollets des jambes pendant 20 minutes. La compresse présentée aide à éliminer les maux de tête sévères.
  3. Compresse de menthe. Les compresses de menthe sont rapides à préparer et peuvent soulager les maux de tête en quelques minutes. Pour la cuisson, vous avez besoin de 6 cuillères à soupe de menthe hachée, versez 0,5 litre d'eau et faites bouillir à feu doux pendant 10 minutes. Ensuite, une gaze ou un foulard est plongé dans un bouillon légèrement refroidi, pressé et appliqué sur la tête.

Les remèdes ci-dessus aident à éliminer rapidement les maux de tête dus à la libération de la pression intracrânienne. Il est inapproprié de recourir à l'inhalation et aux compresses pour la prévention.

Exercices thérapeutiques et autres procédures

Il est nécessaire de fournir une liste d'exercices thérapeutiques qui aident à soulager rapidement et efficacement la douleur..

Dans ce cas, il est nécessaire d'abaisser le tonus vasculaire, pour lequel la partie supérieure du cou et de la tête sont massées du bout des doigts. D'autres procédures et méthodes aident également:

  • se frotter les mains et les pieds;
  • compresses froides sur le front;
  • arrêter de fumer et de boire du café, de l'alcool;
  • suivre un régime (il est interdit de manger des aliments épicés).

Quant à la gymnastique de rattrapage, elle doit être utilisée régulièrement pour éviter une augmentation des performances. Ainsi, les exercices suivants sont considérés comme efficaces:

  • la tête s'incline sur les côtés - il est nécessaire d'effectuer plusieurs fois au cours de la journée;
  • rotation de la tête - effectuée pendant la journée si possible (l'exercice est interdit en présence d'ostéochondrose cervicale);
  • masser avec un bâton (stylo ou crayon) - avec les deux mains, ils attrapent un objet, le mettent derrière la tête et le maintiennent de haut en bas dans la partie inférieure de l'arrière de la tête;
  • étirements - effectués le matin et le soir dans une position confortable pour le patient;
  • exercices de respiration - en position assise, inspirez profondément par le nez, retenez votre souffle puis expirez par la bouche en pliant vos lèvres avec un tube.

Lorsque vous effectuez des exercices simples, faites attention à l'état du patient. Ci-dessus, un ensemble d'exercices que chaque patient peut effectuer. Toute gymnastique ne prend pas plus de 5 minutes, mais vous devez la faire 3 à 4 fois par jour.

Réduction rapide de la pression à domicile (recommandations)

Dans les questions sur la façon de soulager rapidement un mal de tête, des méthodes sont utilisées pour soulager la pression intracrânienne en quelques minutes.

Les méthodes sont efficaces, mais ne doivent souvent pas être utilisées. Si une personne s'inquiète souvent des symptômes d'une augmentation des indicateurs, il est préférable de consulter un médecin.

En attendant, les moyens suivants pour éliminer rapidement la douleur sont autorisés:

  1. Réception d'aubépine. Toute autre teinture alcoolisée est autorisée - églantier, lavande, trèfle (et autres variétés). Il suffit de boire une cuillère à café de la teinture lors d'un mal de tête sévère.
  2. Prendre n'importe quel diurétique. Ici, le médicament est pris, acheté à la pharmacie ou préparé à la maison. Ainsi, le thé vert ordinaire a un effet diurétique. Mais cela peut ne pas donner de résultats rapides..
  3. Prendre des analgésiques. Il est recommandé de prendre un antispasmodique qui élimine le vasospasme, normalisant l'écoulement du sang et du liquide céphalo-rachidien.
  4. Auto-massage de la tête. Une acupression se fait en enveloppant la tête de vos propres mains. Massez les points du bout des doigts en changeant la position des mains toutes les minutes. Le massage est effectué pendant 5 minutes.

Pour l'utilisation de médicaments afin d'éliminer rapidement le problème, il est recommandé de consulter d'abord un médecin..

Prévention de la pression artérielle

En matière de réduction de la pression intracrânienne, il est impossible de se passer de prévention. Dans ce cas, seules les restrictions suivantes s'appliquent:

  • ne vous embêtez pas avec le stress physique et mental - distribuez-les;
  • manger équilibré - la nutrition contribue à l'élimination rapide des liquides du corps;
  • arrêt complet de l'alcool et du tabagisme - ces mauvaises habitudes entraînent un rétrécissement des vaisseaux de la tête, ce qui entraîne une stagnation du sang et une augmentation du liquide céphalo-rachidien;
  • promenades fréquentes au grand air;
  • entraînement régulier - cyclisme en plein air, natation;
  • refus de bronzer en été - il n'est pas recommandé de rester longtemps au soleil.

Il est important de suivre les recommandations présentées de manière globale, ce qui contribue à la prévention de l'augmentation de la pression intracrânienne.

conclusions

La violation de l'écoulement du liquide céphalo-rachidien peut entraîner les conséquences les plus dangereuses pour une personne (par exemple, cela conduit souvent à un accident vasculaire cérébral).

Pour éviter que cela ne se produise, il est important de savoir exactement comment et quelles méthodes pour réduire la pression intracrânienne à utiliser, pour abaisser les indicateurs rapidement et efficacement.

Tout ce qui est mentionné ci-dessus peut aider, mais ces méthodes doivent être utilisées en stricte conformité avec les instructions..