Principal > Hématome

Est-il nocif de faire une IRM pour le corps humain

Dans l'industrie médicale moderne, de nouveaux médicaments et des méthodes améliorées précises et sûres de diagnostic de laboratoire et instrumentales apparaissent chaque jour. L'un d'eux est considéré comme l'IRM - une méthode permettant d'obtenir une image des tissus et des organes internes d'une personne en utilisant un rayonnement résonnant d'énergie électromagnétique. La tomographie du corps humain a prouvé son efficacité plus d'une fois, mais à ce jour, le débat sur la question de savoir si l'IRM est nocive pour la santé ne se résorbe pas..

Dans notre article, nous voulons vous en dire plus sur cette méthode de diagnostic et, avec les lecteurs, déterminer si les préoccupations concernant la sécurité de l'imagerie par résonance magnétique sont vraiment justifiées..

Quelle est la particularité de l'IRM?

Avec l'aide de cette nouvelle méthode de diagnostic, il est possible d'examiner les organes du patient qui ne peuvent pas être examinés à l'aide d'autres méthodes instrumentales. Le plus souvent, l'IRM est réalisée pour:

  • diagnostic des néoplasmes;
  • évaluer l'état de la colonne vertébrale;
  • surveillance de l'activité fonctionnelle de la moelle épinière et du cerveau.

Avant le développement d'une technique de tomographie par résonance utilisant le phénomène de la réponse magnétique des noyaux d'atomes d'hydrogène dans un champ électrique externe, des méthodes de détection des maladies aux rayons X et aux ultrasons étaient utilisées pour diagnostiquer les processus pathologiques..

Et si les patients doutent encore de la nocivité de l'IRM, dans le cas de la radiographie, la réponse est claire: un effet négatif significatif de l'équipement à rayons X sur le corps de la personne malade a été prouvé. Et dans la plupart des cas, l'échographie n'est pas informative. Bien que le préjudice causé par la procédure d'examen soit minime, ses données finales dépendent directement de l'état de l'équipement et des qualifications du spécialiste..

La tomographie est basée sur l'exposition du patient aux ondes magnétiques émises par l'équipement de diagnostic. Le champ magnétique fait vibrer (résonner) les atomes d'hydrogène contenus dans les cellules des organes. Pendant la procédure, le patient est placé dans une installation spéciale, la durée du diagnostic peut prendre 10 minutes ou plus. Le temps dépend de la gravité de l'état pathologique.

Dans quelles conditions le préjudice de la recherche n'est pas pris en compte?

La méthode de tomographie est la principale technologie de diagnostic:

  • formations ressemblant à des tumeurs;
  • anomalies du développement des organes;
  • blessures de la moelle épinière;
  • anévrisme vasculaire;
  • pathologies du principal organe endocrinien - l'hypophyse (glande pituitaire), située dans la partie inférieure de la tête;
  • accident vasculaire cérébral;
  • démence progressive;
  • sclérose en plaques.

Le diagnostic IRM est largement utilisé pour détecter les processus pathologiques dans les tissus osseux et articulaires. Cette technique est indispensable pour examiner les patients présentant:

  • arthrite;
  • disques intervertébraux herniés;
  • sténose du canal rachidien;
  • blessures articulaires;
  • processus infectieux et inflammatoires dans les os;
  • déplacement des structures de la colonne vertébrale - spondylolisthésis.

L'étude de l'état des organes internes à l'aide de l'imagerie par résonance magnétique vous permet de détecter les processus pathologiques et tumoraux dans ces organes:

  • poumons;
  • reins et voies urinaires;
  • la glande prostatique;
  • testicules;
  • foie;
  • pancréas;
  • rate;
  • l'utérus et ses appendices;
  • glandes mammaires.

La liste des avantages l'emporte-t-elle sur les méfaits de l'IRM?

Malgré les doutes des patients quant à savoir si l'IRM est nocive pour l'organisme ou non, personne ne refuse volontairement de subir un examen diagnostique. Après tout, tout le monde sait que la tomographie vous permet d'identifier et d'établir avec précision et sans douleur la gravité de divers processus pathologiques.

L'équipement tomographique n'affecte pas le corps humain - le champ de résonance magnétique n'est pas plus dangereux que le rayonnement des appareils ménagers et des téléphones portables. De plus, le patient ne prend pas de décision indépendante lors du diagnostic - seul un médecin qualifié donne une référence pour examen pour certaines indications. Ce type d'examen n'est pas contre-indiqué même pour les enfants..

Pour créer des ondes magnétiques de la direction et de la fréquence souhaitées, le patient est placé dans un tomographe - un dispositif de diagnostic spécial sous la forme d'une sorte de tunnel, qui garantit la position la plus immobile du corps. Dans ce cas, une personne est exposée à un rayonnement magnétique, l'image des tissus et des organes est traitée par des programmes spéciaux et affichée sur un écran d'ordinateur.

Est-il sûr de réaliser une tomographie avec contraste?

L'IRM est considérée comme une technique d'examen non invasive, mais dans certains cas, un agent de contraste est nécessaire pour améliorer la clarté de l'image. Une telle étude n'est réalisée que lorsque les données finales de la méthode standard d'évaluation de l'état du patient sont insuffisantes. Pour le diagnostic, des médicaments modernes sont utilisés qui sont totalement sans danger pour la santé humaine et vous permettent d'améliorer la visualisation des moindres détails.

Très souvent, une IRM avec un agent de contraste peut être nécessaire pour diagnostiquer avec précision les pathologies cérébrales et détecter les plus petites néoplasmes. Cette procédure de diagnostic diffère de la technique traditionnelle par l'introduction d'agents spéciaux dans le corps humain qui améliorent la magnétisation des tissus. Il est réalisé sous la supervision d'un anesthésiste. Cela est dû au fait que la réponse du corps du patient à l'agent de contraste peut être différente.

L'étude est attribuée dans les cas suivants:

  • diagnostic et clarification de l'origine des néoplasmes dans le cerveau;
  • suspicion d'adénome (tumeur bénigne) de l'hypophyse;
  • coups sévères;
  • maladies infectieuses du système nerveux, qui se produisent avec des signes pathologiques prononcés;
  • détection de métastases de formations ressemblant à des tumeurs malignes.

Très souvent, les patients qui se voient prescrire une IRM avec contraste posent les questions suivantes:

  • quel médicament est utilisé pour le diagnostic;
  • est-ce nocif pour la santé?
  • Combien de temps dure la procédure.

Le patient reçoit une injection d'un médicament à base de sels de l'élément chimique soluble Gadolinium (gadolinium) - un métal qui peut s'accumuler dans les zones de circulation sanguine accrue. Habituellement, une augmentation du flux sanguin est observée dans les tumeurs caractérisées par une croissance rapide.

Quand est-il dangereux de diagnostiquer?

Bien que le rayonnement de résonance magnétique n'ait pas d'effet négatif sur la santé humaine, il existe certaines contre-indications relatives et absolues à sa mise en œuvre. Cette technique de diagnostic n'est pas recommandée pour les femmes qui attendent la naissance d'un bébé au cours du premier trimestre - c'est au cours des premiers mois que se forment les organes les plus importants du fœtus.

Il serait préférable de reporter l'étude au deuxième ou au troisième trimestre. Cependant, si l'IRM est nécessaire pour diagnostiquer les pathologies de l'enfant, il ne vaut pas la peine de reporter l'examen. Les contre-indications absolues sont la présence dans le corps du patient de particules métalliques contenues dans:

  • stimulants artificiels de la fonction des organes internes;
  • implants dans les os (plaques, fils, articulations artificielles);
  • couronnes dentaires;
  • fragments non enlevés avec des blessures reçues.

Le métal peut réagir aux effets des ondes magnétiques - dans ce cas, la procédure de diagnostic est dangereuse pour la vie humaine. Une contre-indication relative est que le patient souffre de claustrophobie, un trouble psychopathologique associé à une peur de l'espace confiné. La tâche principale du candidat est d'être en position stationnaire dans le tunnel de l'équipement de diagnostic pendant une longue période - la précision du résultat du diagnostic en dépend.

Si l'état mental d'une personne ne permet pas un examen complet, le médecin traitant décide si une tomographie magnétique est nécessaire. L'IRM peut être remplacée par une autre méthode de recherche instrumentale ou la procédure peut être réalisée après consultation d'un psychothérapeute qui tentera de convaincre le patient de l'importance du diagnostic.

Les examens des patients qui ont dû subir une tomographie magnétique sont pour la plupart positifs. Les gens ne ressentent aucun inconfort ni inconfort particulier. En outre, presque tous les patients notent la grande précision des données finales de la procédure de diagnostic - cette méthode est la principale pour établir un diagnostic précis. La sécurité de l'IRM pour la santé humaine est confirmée par de nombreux tests, après lesquels des tests de laboratoire ont été effectués.

L'examen tomographique peut être effectué autant de fois qu'il sera nécessaire pour surveiller l'état du patient. Cela ne nuira pas à son corps. De nombreux lecteurs peuvent se poser la question: "Si l'IRM est si informative et sans danger pour la santé, pourquoi les méthodes échographiques et radiologiques sont-elles encore utilisées en médecine?" Premièrement, chaque technique de diagnostic a ses propres indications pour sa nomination, et deuxièmement, tous les établissements médicaux ne disposent pas de l'équipement coûteux correspondant pour la tomographie..

La procédure d'IRM est-elle nocive?

L'IRM est un type d'examen souvent utilisé pour diagnostiquer des maladies du cerveau, de l'abdomen et d'autres organes. Il est utilisé depuis plus de vingt ans. Cette méthode est devenue très populaire et, dans de nombreux cas, pratiquement irremplaçable. Il lui est difficile de trouver une alternative valable.

Avant de se rendre à la clinique ou au centre de diagnostic, certains patients se posent une question: "L'IRM est-elle nocive et à quelle fréquence cette procédure peut-elle être pratiquée?".

Principe d'opération

Pour savoir s'il est dangereux de faire une IRM, vous devez comprendre le principe du tomographe. L'appareil utilise le phénomène de résonance magnétique nucléaire. Lors du diagnostic, un puissant champ magnétique est généré à l'intérieur de l'appareil. Il affecte les atomes d'hydrogène présents dans le corps de chacun de nous. Ils commencent à osciller en réponse aux radiations.

Ce sont ces vibrations d'hydrogène qui permettent de construire une image à partir de laquelle l'état des organes et des systèmes internes est visible. Le rayonnement est complètement absent ici. C'est la différence fondamentale entre l'IRM et la radiographie. Ce sont les radiations qui ont un effet négatif sur les organes humains, et à fortes doses, elles sont extrêmement dangereuses.

La procédure est supervisée par un opérateur et un médecin.

L'IRM est-elle dangereuse? Malgré la relative sécurité, l'IRM n'est réalisée que sur recommandation d'un médecin, et il devrait y avoir des indications strictes à ce sujet. S'il existe des méthodes de diagnostic pouvant remplacer l'IRM, le médecin peut les utiliser. Il existe différents objectifs et types d'examens utilisant l'IRM. La mesure dans laquelle il convient de l'utiliser doit être décidée par un spécialiste..

Curieusement, aucune des études n'a révélé de conséquences dangereuses de l'IRM. Certains patients ont simplement peur d'un espace confiné, ou ils ont peur d'un bruit incompréhensible de l'installation. Il a été prouvé qu'il n'y a pas de rayonnement avec l'IRM, car, contrairement aux rayons X, on parle d'un champ magnétique. Le mal de l'IRM n'a pas de preuves scientifiques, bien que le changement temporaire de la fréquence de vibration des molécules d'hydrogène sur les cellules et les tissus à long terme n'ait pas été étudié.

Avec l'aide de l'IRM, vous pouvez voir presque tous les organes et systèmes d'une personne. Souvent, c'est la tomographie qui permet de diagnostiquer avec précision. S'il y a des indications pour cette procédure, il ne faut pas en avoir peur, d'autant plus qu'elle peut sauver une vie.

Comment est

Le patient est placé sur une table spéciale située à côté d'un scanner puissant. Le scanner se déplace progressivement le long de la table ou vice versa. Un ordinateur doté d'un programme spécial envoie des données sur l'état d'un organe particulier ou de l'ensemble du système. Le médecin peut les voir visuellement, et même en trois dimensions. En moyenne, le diagnostic prend environ une demi-heure, selon l'organe examiné (la cavité abdominale est scannée le plus longtemps et peut prendre une heure).

En conséquence, le médecin recevra des images détaillées des organes et des systèmes dans plusieurs plans. Cette méthode aidera à poser un diagnostic précis et à identifier la pathologie à un stade précoce. La numérisation fournit les informations les plus complètes sur l'organe examiné.

Une épingle de fer ou un autre corps étranger en métal est une contre-indication à la tomographie.

À quel point est-ce nocif

L'IRM est-elle donc mauvaise pour votre santé? Comme nous l'avons déjà mentionné, lors de l'imagerie par résonance magnétique, seul un champ électromagnétique puissant affecte le corps du patient, ce qui en effraie beaucoup. Cependant, les scientifiques n'ont pas établi le fait qu'ils ont endommagé le corps humain pendant l'IRM.

Le fait que les scientifiques n'aient pas trouvé quelque chose ne signifie pas que ce n'est pas le cas..

Parfois, pendant la procédure, les patients se sentent mal, mais la raison en est non pas une radiation, mais un espace fermé. La caméra IRM est très petite, certains patients ont très peur d'être dans un espace clos aussi confiné pendant une demi-heure, et même sans bouger.

Si une personne a trop peur, elle doit en informer le médecin avant le début du diagnostic. Pour les patients qui ont trop peur d'une procédure inconnue ou qui sont intimidés par l'espace limité, il existe les options suivantes:

  1. Numérisez pas dans une machine fermée, mais dans une machine ouverte. Il existe également de telles méthodes, et récemment elles sont de plus en plus utilisées..
  2. Pendant la procédure, vous ne pouvez pas vous allonger sur le dos, mais sur le ventre. Beaucoup de gens aiment davantage cette position..
  3. Il est permis de ne pas mettre un oreiller spécial sous votre tête. Pour donner plus d'air au patient, un ventilateur spécial peut être activé.
  4. Il faut se rappeler que le sujet dispose d'un bouton de panique spécial. En cas de problème, la procédure peut être interrompue immédiatement.
  5. Si le patient est claustrophobe, il peut lui être conseillé de prendre un sédatif avant l'IRM.

Comment le cerveau se comporte

L'IRM est-elle nocive pour la santé humaine si le cerveau est scanné? Cet organe, comme tout autre, ne doit pas être irradié pour quelque raison que ce soit, bien que les radiations des tours de téléphonie cellulaire et Internet sans fil soient presque partout autour de nous..

Les examens IRM du cerveau ne sont effectués que s'il existe des indications strictes:

  • mal de tête constamment;
  • étourdissements réguliers;
  • suspicion de développement d'une tumeur dans le cerveau;
  • déficience cérébrale.

Alors, est-ce dangereux de faire une IRM du cerveau? Les tissus peuvent-ils être irradiés dans ce cas? Si c'est sûr, quand y a-t-il un risque? Y a-t-il des complications? Tenez compte des caractéristiques de la procédure lors de l'examen du cerveau.

Le patient est placé sur une plate-forme spéciale qui se déplace en continu. Dans ce cas, le cerveau est affecté par un champ électromagnétique puissant. L'équipement est alimenté en données - la réaction des noyaux d'hydrogène après une puissante impulsion électromagnétique. Comme le montrent des études détaillées, aucun dommage n'est causé au cerveau ou à d'autres organes. Les avantages d'une telle recherche sont des centaines de fois plus élevés que les risques potentiels. Vous ne devez vous attendre à aucun effet secondaire. Mais l'effet est tout simplement colossal. Vous pouvez voir le corps humain de l'intérieur en détails et en différentes projections.

Parfois, un agent de contraste spécial peut être utilisé. C'est cela qui conduit parfois à un impact négatif. Par conséquent, le personnel avant d'effectuer la procédure doit nécessairement demander au patient à quelles substances il est allergique. S'il y a une réaction négative à l'agent de contraste qui sera injecté pour la procédure, il est remplacé par un analogue.

Les contre-indications à l'IRM du cerveau peuvent être:

  • insuffisance rénale;
  • la présence de stimulateurs cardiaques;
  • implants d'oreille moyenne;
  • d'autres corps étrangers métalliques (fragments, couronnes de fer, fils métalliques, etc.) sont présents dans le corps. Une exception peut être les implants avec des éléments en titane;
  • le patient souffre de claustrophobie sévère. Ce n'est pas une contre-indication absolue à la procédure. Seule une préparation préliminaire est requise. Avec une utilisation appropriée des sédatifs, ces patients peuvent rester dans l'appareil jusqu'à 40 minutes;
  • maladie mentale. Il existe un certain nombre de maladies mentales qui peuvent constituer un obstacle à la recherche..

De nombreuses études visent à déterminer si l'IRM est nocive pour le corps et, en particulier, pour le cerveau. Aucun d'entre eux ne pouvait prouver au moins un danger potentiel de la procédure. Par conséquent, il est généralement admis que l'IRM peut être réalisée aussi souvent que nécessaire pour le diagnostic..

La santé du patient ne sera en aucun cas affectée. Il n'y aura aucune influence néfaste. Dans ce cas, les patients de tout âge peuvent être examinés et même immédiatement après l'opération..

En milieu hospitalier, un médecin peut prescrire une IRM à un patient assez souvent - plusieurs fois par mois.

Le personnel hospitalier doit expliquer au patient l'essence de la procédure avant de la démarrer: les étapes de la procédure,.

L'IRM peut être remplacée par d'autres méthodes d'examen, mais l'efficacité et la précision en souffriront. Le tomographe est très informatif et a la capacité d'amplifier le rayonnement électromagnétique.

Quand il est nommé

L'IRM est prescrite lorsqu'il existe des indications spécifiques. Le désir du patient seul ne suffit pas et cela doit être fait exclusivement par le médecin. Les indications de la tomographie peuvent être:

  • soupçons qu'une hernie rachidienne est apparue;
  • soupçons que le patient développe une tumeur, une mastopathie, des fibromes, etc..

Parfois, un agent de contraste peut être utilisé pour mieux voir les vaisseaux et les organes. Avec une administration appropriée et un dosage correct, ce n'est pas dangereux.

IRM et rayons X - ce qui est plus sûr

Ces méthodes de diagnostic matériel sont parmi les plus populaires. Il est à noter que:

  1. Avec les rayons X, le patient est exposé à un flux d'ions. Il a une faible puissance, donc une session de radiographie ne peut pas faire de mal. La dose de rayonnement est trop faible.
  2. La spécificité de la radiographie est que les doses de rayonnement reçues sont ajoutées. Il ne peut pas être appliqué plusieurs fois sur une courte période de temps. Les doses s'accumulent et avec un examen répété, l'effet négatif augmente. Il n'est pas souhaitable de répéter la radiographie plusieurs fois sur une courte période de temps. L'impact négatif de la dose précédente n'a tout simplement pas le temps de s'épuiser. Au fil du temps, les tissus sont restaurés et si l'effet ionisant est répété fréquemment, les cellules et les tissus peuvent être endommagés.
  3. La radiographie est contre-indiquée dans certaines pathologies et grossesse. Les radiations peuvent être mortelles pour le fœtus.
  4. Les rayons X sont également indésirables lors de l'allaitement. Une mère qui allaite doit être examinée par d'autres méthodes.

Certains patients identifient l'imagerie par résonance magnétique et les rayons X. Ce n'est pas vrai. Les deux méthodes, bien que matérielles, sont basées sur des processus physiques complètement différents. Avec l'IRM, la santé n'est pas menacée par des effets nocifs même avec une procédure répétée, et elle n'a absolument aucun rayonnement ionisant.

Les enfants peuvent subir des examens IRM fréquemment. Les parents s'inquiètent souvent de la nécessité d'exposer leur bébé à un puissant champ électromagnétique. Ceux qui ne comprennent pas comment fonctionne l'appareil sont particulièrement inquiets.

Pour avoir une IRM, il doit y avoir une indication clinique stricte. Il s'agit d'une procédure unique qui vous permettra de poser un diagnostic précis. Il peut également être prescrit pour clarifier l'efficacité du traitement..

L'IRM est sans danger pour les bébés, mais ils peuvent parfois avoir besoin d'une anesthésie. Nous parlons de jeunes enfants qui ne peuvent tout simplement pas rester physiquement immobiles pendant toute la procédure..

Une anesthésie peut être nécessaire si:

  • le bébé est trop mobile;
  • il ne veut pas mentir dans une position;
  • l'enfant a peur ou ne veut pas être examiné.

Pour les enfants plus âgés, l'IRM est réalisée sans anesthésie. L'essentiel est d'expliquer l'essence de la procédure et à quel point il est important de la réaliser. Des bouchons d'oreille peuvent être utilisés pour éviter que l'enfant ne soit effrayé par le son. Ils ne laisseront pas le bruit affecter l'état psychologique. L'effet de l'appareil sur les sens sera minime.

Production

L'IRM est classée comme une méthode de diagnostic matériel relativement sûre. Il est utilisé pour les adultes et les enfants. Afin de ne pas nuire à la santé, la procédure ne doit être effectuée que sur recommandation d'un médecin..

L'IRM est-elle nocive pour la santé humaine?

L'imagerie par résonance magnétique (IRM) est une méthode de diagnostic de diverses maladies en scannant le cerveau ou la colonne vertébrale. Pour l'examen, le phénomène de résonance magnétique nucléaire est utilisé (la réponse des noyaux d'hydrogène est mesurée). L'IRM est nocive pour la santé, voyons dans quels cas elle doit être réalisée et dans lesquels il vaut mieux s'abstenir de la procédure.

La méthode de tomographie a été fondée en 1973 par le professeur Paul Roterbur. Peter Mansfield a amélioré cette méthode de diagnostic. Les deux inventeurs ont reçu le prix Nobel de médecine en 2003.

Comment se déroule l'étude

L'IRM est une méthode de diagnostic moderne, son utilisation généralisée a commencé relativement récemment. Le patient est placé sur le canapé de l'appareil et déplacé dans un champ de forte influence magnétique. Les tissus internes renvoient des signaux de différentes longueurs, ils vous permettent de former une image numérique en temps réel.

La technologie vous permet de créer des images 3D volumétriques d'organes internes. Dans les cliniques modernes, la tomographie est utilisée pour contrôler l'exactitude du traitement et pour prendre des mesures opérationnelles pour le rétablissement du patient. Les médecins négligent souvent la question de savoir si l'IRM est nocive, pour eux l'essentiel est de guérir le patient de la maladie sous-jacente. Nous vous proposons de comprendre plus en détail s'il est nocif de faire une IRM.

Impact négatif

Les méfaits de l'IRM font souvent que les patients refusent de se soumettre à des examens, mais y a-t-il un effet négatif dans la méthode? Un champ magnétique intense oblige les inventeurs à fabriquer des appareils résistants aux radiofréquences. Cependant, les interactions électromagnétiques sont en fait absolument inoffensives pour le corps humain..

Tomographie cérébrale

Souvent, les médecins prescrivent une tomographie pour diagnostiquer les symptômes suivants:

  • Maux de tête fréquents.
  • Vertiges.
  • Tumeurs d'origine inconnue.

Les dommages causés par l'IRM du cerveau peuvent survenir si vous ne suivez pas des règles simples. Comme les autres procédures, cette méthode a ses propres contre-indications:

  • Stimulateur cardiaque installé.
  • Ferromagnets ou autres implants électroniques dans l'oreille moyenne.
  • Implants métalliques.
  • Appareil de distraction par compression installé.

Les conséquences d'une IRM peuvent être très graves si vous avez des tatouages ​​sur votre corps. Dans la plupart des cas, cela ne s'applique pas aux conceptions de tatouage modernes, principalement celles qui ont été faites il y a plus de 20 ans. À l'époque, l'encre utilisant des enzymes métalliques était souvent utilisée. Si vous essayez de subir une tomographie avec un tel tatouage, le mal d'une IRM peut être différent: du toucher léger à une douleur très forte.

Certains patients n'ont pas pu terminer l'étude en raison d'une douleur insupportable. Même s'il n'y a pas de douleur perceptible, dans de tels cas, la qualité des images se détériore considérablement. Si vous êtes sûr que vos tatouages ​​contiennent des composants métalliques, vous pouvez remplacer la méthode de diagnostic par un scanner ou une échographie.

Tomographie de la colonne vertébrale

La question de savoir s'il est nocif de faire une IRM de la colonne vertébrale ne vaut pas la peine, un tel examen n'est pratiquement pas différent des études sur le cerveau. Cette méthode de diagnostic peut être prescrite pour les lésions de la colonne vertébrale, les tumeurs malignes suspectées, les hernies possibles, les névralgies intercostales, etc..

Pour que le diagnostic soit aussi efficace que possible, vous devez d'abord consulter un médecin. Le spécialiste déterminera si vous avez des contre-indications telles que:

  • Poids limite (pas plus de 100 kg).
  • Peur des espaces clos.
  • Présence d'implants métalliques ou électriques.

Si vous avez des contre-indications au diagnostic IRM, le médecin vous conseillera de choisir une méthode de diagnostic plus appropriée. Il convient de considérer qu'une consultation préliminaire permettra d'économiser de l'argent: l'examen d'une section de la colonne vertébrale coûte de 3000 à 5000 roubles. Coût de l'examen de la colonne vertébrale dans son ensemble: de 8000 à 12000 roubles.

Grossesse et tomographie

Ces méthodes de diagnostic ne sont pas recommandées au cours des 12 premières semaines de grossesse. Au cours des 3 premiers mois, le fœtus commence à former les organes internes les plus importants, la moindre interférence dans l'activité d'un organisme fragile peut aboutir à un échec. Un corps fragile se prête à une forte influence, par conséquent, le risque de préjudice causé par l'IRM augmente.

Cependant, dans les semaines de grossesse suivantes, l'imagerie par résonance magnétique est largement utilisée pour diagnostiquer la santé du fœtus. L'IRM n'a plus d'effet sur le corps et la méthode devient sûre. Dans les premières semaines de la naissance d'un enfant, la tomographie n'est autorisée que si une pathologie est suspectée.

À quelle fréquence pouvez-vous faire

N'insistez pas pour des examens très fréquents de la tête ou de la colonne vertébrale. Dans la plupart des cas, cette méthode de diagnostic est utilisée pour un patient pas plus d'une fois en 6 mois. En règle générale, cela se produit beaucoup moins souvent, car les diagnostics sont prescrits pour des affections pas trop rapides. Cependant, vous ne devez pas refuser d'effectuer souvent la procédure prescrite par un médecin - l'IRM n'est pas nocive pour la santé.

Le seul inconvénient ici peut être le coût élevé de la méthode. Les médecins impurs peuvent prescrire une tomographie trop souvent, vous devez alors contacter un autre spécialiste. Avec une hydrocéphalie obstructive ou un processus dyscirculatoire, la tomographie est prescrite une fois tous les 3-4 ans, des rendez-vous plus fréquents peuvent éveiller les soupçons.

Tomographie améliorée par contraste

Le plus souvent, l'IRM de contraste est prescrite aux patients atteints de cancer. Les effets de l'IRM avec contraste sont des réactions allergiques, mais ils sont généralement très légers et guérissent rapidement. A partir des méthodes de diagnostic par tomographie, je ne prescris le contraste que dans 20% des cas. La raison de cette méthode est appelée tumeurs, chirurgie, analyse vasculaire.

L'IRM de contraste peut être prescrite comme examen supplémentaire après une tomographie conventionnelle

Résultat

Ne vous inquiétez pas de savoir si l'IRM est nocive pour votre santé si vous n'avez pas de contre-indications - le diagnostic par cette méthode est absolument sûr. La prévention et le diagnostic rapide des processus dégénératifs vous permettent d'identifier les affections graves à temps. Utilisez les technologies de la médecine moderne et ne vous inquiétez pas des dangers de l'IRM.

Influence de l'IRM sur le corps humain

L'imagerie par résonance magnétique (IRM) est l'une des jeunes méthodes de diagnostic des pathologies graves. Malgré le contenu élevé d'informations et la sécurité de l'examen, de nombreux patients doutent encore avant de subir une analyse. L'IRM est-elle nocive? La pertinence de cette question demeure à ce jour..

  1. Y a-t-il un risque
  2. Feuille de restriction
  3. Est-il possible de diagnostiquer les enfants et les femmes enceintes
  4. IRM avec contraste
  5. Quelles peuvent être les conséquences de l'utilisation du contraste
  6. À quelle fréquence une IRM peut-elle être pratiquée?
  7. IRM et TDM: caractéristiques comparatives en termes de sécurité
  8. Vidéo

Y a-t-il un risque

L'IRM est basée sur le champ magnétique qui prévaut dans le tomographe. Les organes et tissus du corps humain sont partiellement assemblés à partir de molécules d'hydrogène, qui réagissent aux effets des ondes magnétiques. Cette réaction est enregistrée par l'appareil sous forme d'images, qui sont ensuite soumises à une analyse médicale..

De nombreuses personnes peuvent décider que la tomographie magnétique, basée sur le principe d'un scan informatique, est nocive pour la santé humaine. Cependant, le rayonnement pendant le diagnostic IRM n'a rien à voir avec l'exposition aux rayons X pendant la tomodensitométrie et n'a donc pas d'effet indésirable sur le corps..


L'IRM peut être nocive pour ceux pour qui ce type d'examen est contre-indiqué.

Feuille de restriction

L'imagerie par résonance magnétique, comme les autres techniques de diagnostic, présente un certain nombre de contre-indications absolues:

  • la présence d'implants métalliques, d'objets étrangers, d'un stimulateur cardiaque, d'un appareil auditif, etc. dans le corps de la personne examinée;
  • maladie mentale, dont le développement se traduit par l'incapacité du patient à maintenir l'immobilité à l'intérieur du tomographe;
  • état d'intoxication alcoolique ou médicamenteuse.

En plus des absolus, il existe également des contre-indications relatives à l'IRM:

  • maladies du système cardiovasculaire (en fonction de la gravité de la pathologie et de l'état du patient);
  • peur des espaces confinés (un tomographe de type ouvert est utilisé comme alternative).

Par ailleurs, il vaut la peine d’aborder la question de la possibilité d’examiner les enfants et les femmes enceintes.

Est-il possible de diagnostiquer les enfants et les femmes enceintes

L'irradiation avec le diagnostic IRM est nulle, mais les spécialistes essaient de ne pas prescrire une telle procédure aux enfants. L'examen est rarement utilisé: pour confirmer le diagnostic et suivre l'efficacité de l'évolution thérapeutique.

Pourquoi les diagnostics IRM sont-ils si rarement applicables dans le cas des enfants, en particulier des petits? Les bruits spécifiques de l'équipement, les espaces confinés, les environnements inconnus peuvent effrayer un tout-petit et perturber la recherche. Dans de tels cas, les médecins recommandent d'utiliser l'anesthésie..

Le préjudice en IRM du cerveau, de la colonne vertébrale, des organes pelviens et d'autres structures anatomiques en l'absence de contraste est minime, cependant, dans le cas des femmes enceintes, l'IRM est contre-indiquée au 1er trimestre.

À ce stade, la formation de tous les systèmes organiques de l'enfant à naître a lieu, le degré d'influence du champ magnétique sur ces phénomènes n'a pas été complètement étudié, par conséquent, l'IRM au cours des 14 premières semaines de grossesse est interdite (l'examen n'est autorisé que s'il existe un soupçon de pathologie fœtale grave).

Au cours du trimestre 2.3, il est possible de subir un diagnostic, mais sans l'utilisation d'un agent de contraste, car il peut nuire au corps de l'enfant.

Après le 1er trimestre de la grossesse, une IRM est souvent réalisée pour évaluer l'état du fœtus. L'examen se déroule sans nuire à la future mère et à l'enfant.

IRM avec contraste

L'utilisation d'un agent de contraste est souvent indiquée dans le cadre de la tomographie magnétique. L'essence de la technique consiste en l'introduction préalable d'un colorant chez le patient. Cette approche permet une étude détaillée des organes et des tissus, est applicable dans le diagnostic des vaisseaux sanguins, des tumeurs, des maladies de la colonne vertébrale, etc..

En ce qui concerne l'IRM avec contraste, la liste des contre-indications de la tomographie s'allonge. Les restrictions supplémentaires incluent:

  • sensibilité accrue au contraste;
  • insuffisance rénale;
  • la période de gestation (toute la période) et l'allaitement;
  • myélome multiple;
  • processus pathologiques dans les poumons;
  • transplantation hépatique récente.

Y a-t-il des dommages causés par l'IRM avec contraste? La substance utilisée dans le processus de tomographie est à base de sels de gadolinium, qui se caractérisent par un faible indice de toxicité, ce qui signifie qu'ils sont sans danger pour la santé.

Quelles peuvent être les conséquences de l'utilisation du contraste

Lors de l'utilisation d'un composant de contraste dans le processus de diagnostic IRM, la probabilité d'une réaction allergique ne peut être exclue. Sur la base de données statistiques, on peut soutenir que ces cas ne représentent que 0,01% du nombre total d'examens IRM..

Pour exclure même la probabilité minimale de développer une allergie à un agent de contraste, le patient doit subir un test d'allergie. Si aucune réaction allergique n'est détectée au cours de l'intervention, le risque d'apparition après tomographie magnétique est nul..

Parmi les symptômes alarmants lors du test d'allergie:

  • rougeur, gonflement des tissus dans la zone d'injection du composant;
  • légère démangeaison;
  • abaisser la tension artérielle;
  • vertiges;
  • larmoiement, inconfort dans les organes de la vision;
  • éternuements;
  • toux;
  • dyspnée.
Test d'allergie

L'apparition de tels symptômes est la raison du refus de contraste dans le processus de diagnostic IRM..

Si un patient appartenant à un groupe de personnes présentant des contre-indications au diagnostic subit une IRM avec contraste, une détérioration du bien-être du patient et un ralentissement de la dynamique thérapeutique, le développement d'un choc anaphylactique et d'autres effets secondaires sont probables.

À quelle fréquence une IRM peut-elle être pratiquée?

Étant donné que l'IRM ne parle pas de l'effet des rayonnements sur le corps du patient, l'examen est effectué aussi souvent que les circonstances cliniques l'exigent. Le patient devra prendre une référence du médecin traitant avant l'étude. Dans certains centres médicaux, vous pouvez subir un diagnostic IRM sans référence médicale.

La tomographie magnétique est souvent prescrite à des fins préventives. L'examen est effectué après la chirurgie pour évaluer les résultats du traitement.

Souvent, les experts décident de procéder à l'examen plusieurs fois. Parfois, l'IRM est effectuée deux fois par jour. Quel devrait être l'intervalle de temps minimum entre les diagnostics suivants d'affilée? Avec une IRM traditionnelle, vous n'avez pas du tout à faire de pause. Comme pour la tomographie magnétique avec utilisation de contraste interne, dans ce cas, l'examen est effectué à un intervalle d'au moins 3 jours.

Le seul inconvénient de l'utilisation fréquente de la méthode peut être le coût de l'enquête. Des rendez-vous trop fréquents de tomographie magnétique alertent à juste titre les patients.

IRM et TDM: caractéristiques comparatives en termes de sécurité

En tomodensitométrie, les rayons X servent de base à l'étude, ce qui est nocif pour la santé du patient. En conséquence, le diagnostic CT doit être effectué sous la stricte supervision d'un spécialiste, en tenant compte des examens précédents.

La méthode de diagnostic (TDM) la plus nocive

Lorsqu'il subit un scanner, le corps humain reçoit une dose de rayonnement qui peut dépasser le rayonnement annuel de plusieurs fois. Pour réduire au minimum l'exposition aux rayonnements, des tomographes d'une nouvelle génération sont aujourd'hui utilisés dans la pratique..

Quant à l'imagerie par résonance magnétique, il n'y a pas de place pour les rayons X dans l'arsenal de ses instruments, donc cette technique est plus sûre et peut être réalisée sans référence médicale.

L'effet indésirable du diagnostic IRM sur le corps de la personne examinée est extrêmement exagéré. Si nous comparons cette méthode de diagnostic avec des études alternatives, nous pouvons affirmer avec certitude qu'elle est la plus sûre pour la santé du patient..

En effet, lors de l'examen, le patient n'est pas exposé aux rayonnements ionisants, et le champ magnétique ne nuit pas au cerveau et aux autres structures anatomiques du corps humain.

La méthode de diagnostic la plus sûre (IRM)

Cette méthode de diagnostic aidera les spécialistes si les résultats de la tomodensitométrie et de la radiographie sont inefficaces. La précision des diagnostics IRM dépasse la probabilité de complications.

L'étude est réalisée pour les petits enfants (sous anesthésie), les femmes enceintes (au 2ème, 3ème trimestre de grossesse). Le nombre de sessions autorisées est illimité.

Cependant, cette méthode ne peut pas être qualifiée de meilleure parmi les analogues (tomodensitométrie, radiographie), car lors du choix d'une méthode, il est nécessaire de prendre en compte le degré de contenu de l'information, l'exactitude et l'aspect pratique de l'examen..

Pourquoi l'IRM est dangereuse et comment les substances toxiques sont déposées

L'imagerie par résonance magnétique (IRM) est une analyse qui permet à votre médecin de voir des images détaillées de vos organes et tissus. L'appareil d'IRM utilise un grand aimant, des ondes radio et un ordinateur pour prendre des images en coupe détaillées des organes et des tissus internes.

Bref examen

  • Les scans IRM améliorés utilisent un agent de contraste ou un colorant pour améliorer la clarté des images résultantes. Une enquête récente a révélé que 58% des radiologues n'informent pas les patients de la découverte de dépôts de produits de contraste toxiques
  • L'excuse la plus fréquemment citée pour exclure toute référence aux dépôts de gadolinium dans le rapport de radiologie est d'éviter les «préoccupations inutiles des patients» concernant la toxicité.
  • Le gadolinium, un métal lourd toxique, est l'agent de contraste de choix dans environ un tiers des cas. Pour réduire la toxicité, il est administré avec un agent chélatant. Des études montrent que jusqu'à 25% du gadolinium administré n'est pas excrété du corps, et chez certains patients des dépôts sont encore observés pendant une longue période de temps.
  • Dans un article de 2016, des chercheurs suggèrent de traiter les dépôts de gadolinium dans le corps comme une nouvelle catégorie de maladie, la «maladie des dépôts de gadolinium».
  • Les patients à haut risque de dépôts de gadolinium comprennent ceux qui nécessitent des doses multiples à vie, les femmes enceintes, les enfants et les patients souffrant de maladies inflammatoires. Réduisez au minimum le nombre d'IRM à contraste élevé réalisées si possible, surtout lorsqu'elles sont proches dans le temps.

Le scanner ressemble à un tube avec une table sur laquelle vous entrez dans le tunnel de la machine de collecte de données. Contrairement aux tomodensitomètres ou aux rayons X, qui utilisent des rayonnements ionisants, qui sont connus pour endommager l'ADN, l'IRM utilise des champs magnétiques.

Les images IRM donnent aux médecins les meilleures informations sur les pathologies, les tumeurs, les kystes et les problèmes spécifiques du cœur, du foie, de l'utérus, des reins et d'autres organes..

Dans certains cas, votre médecin peut souhaiter améliorer l'IRM à l'aide d'un agent de contraste ou d'un colorant pour améliorer la clarté des images. La plupart des radiologues n'informent pas les patients lorsque des dépôts de produits de contraste toxiques sont découverts, selon une récente enquête internationale..

Directives de la FDA pour le gadolinium

Le gadolinium est l'agent de contraste préféré dans environ un tiers des cas. Il est injecté dans votre corps, vous permettant de voir plus de détails dans les images IRM. Cependant, il est coûteux car il s'agit d'un métal lourd hautement toxique..

Pour réduire la toxicité, il est administré avec un agent chélateur. Cependant, des études montrent que jusqu'à 25% du gadolinium administré aux patients n'est pas excrété et que, dans certains cas, les dépôts sont encore détectables sur une longue période..

En 2015, la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis a commencé à enquêter sur les effets potentiels sur la santé des dépôts de gadolinium dans le cerveau et a publié des directives sur l'utilisation d'agents de contraste à base de gadolinium (GBCA) pour réduire tout risque potentiel..

Deux ans plus tard, l'agence a publié une mise à jour indiquant que «la rétention de gadolinium n'est pas directement liée à des effets indésirables sur la santé chez les patients ayant une fonction rénale normale» et que les avantages du GBCA l'emportent sur les risques potentiels. Cependant, l'agence a exigé l'adoption de nouveaux avertissements de classe et de certaines mesures de sécurité. Dans une déclaration du 19 décembre 2017, la FDA a déclaré:

«… Après un examen plus approfondi avec le Comité consultatif sur les dispositifs d'imagerie médicale, nous devrons alerter les prestataires de soins de santé et les patients de la rétention de gadolinium après une IRM GBCA, et prendre plusieurs mesures qui peuvent aider à minimiser les problèmes.

Celles-ci incluent l'exigence d'un nouveau Guide de Médication Patient, qui contient des informations éducatives que chaque patient devra lire avant de recevoir un GBCA. Nous demandons également aux fabricants de GBCA de mener des études sur l'homme et l'animal pour évaluer davantage la sécurité de ces produits de contraste...

Les prestataires de soins de santé doivent tenir compte des caractéristiques de rétention de chaque agent lors de la sélection d'un GBCA pour les patients pouvant présenter un risque plus élevé de rétention de gadolinium.

Ces patients comprennent ceux qui nécessitent de multiples doses à vie, les femmes enceintes, les enfants et les patients souffrant d'états inflammatoires. Réduisez le nombre d'imagerie GBCA lorsque cela est possible, en particulier avec des IRM rapprochées. ".

Les patients doivent demander à lire eux-mêmes le guide des médicaments

Cependant, alors que les centres d'IRM sont tenus de fournir des conseils sur le traitement au gadolinium, les patients hospitalisés pour la première fois sous IRM améliorée n'ont pas besoin de recevoir de conseils à moins que le patient ne le demande spécifiquement. Un détail plutôt ennuyeux mentionné dans la mise à jour de la FDA du 16 mai 2018 est le suivant:

«Un professionnel de la santé qui décide qu'il n'est pas dans le meilleur intérêt d'un patient de recevoir un guide de médication en raison de sérieuses inquiétudes quant aux conséquences peut se retirer de la procédure, peut décider de ne pas fournir l'information..

En d'autres termes, s'ils pensent que vous pouvez dire non à la procédure parce que vous vous inquiétez de la toxicité des métaux lourds, le professionnel de la santé est autorisé à simplement cacher les informations de sécurité. Ce guide ne doit être fourni que si vous le demandez spécifiquement..

Alors que la FDA a décidé de ne restreindre l'utilisation d'aucun GBCA, le comité de pharmacovigilance et d'évaluation des risques de l'Agence pharmaceutique européenne a recommandé l'utilisation de quatre agents de contraste linéaires au gadolinium, qui se sont révélés moins stables (et donc plus susceptibles de s'accumuler dans le cerveau et de causer des problèmes). avec rein) que le GBCA macrocyclique.

La plupart des radiologues cachent les dépôts de gadolinium trouvés

Une constatation tout aussi inquiétante est que 58% des radiographes cachent des dépôts de gadolinium aux patients lorsqu'ils sont découverts sur les scans. Selon Health Imaging, l'excuse la plus fréquemment citée pour exclure toute mention de dépôts de gadolinium du rapport de radiologie est d'éviter «des inquiétudes inutiles pour les patients»..

Cependant, cela empêche également les patients de prendre des mesures pour protéger leur santé, ce qui peut être très important s'ils subissent les effets de la toxicité du gadolinium et n'en ont pas encore réalisé les causes..

Jusqu'à présent, le GBCA était considéré comme le plus à risque chez les personnes atteintes d'insuffisance rénale sévère chez lesquelles l'exposition était associée à une fibrose systémique néphrogénique (NSF), une maladie débilitante impliquant une fibrose progressive de la peau et du tissu sous-cutané. Pour éviter cela, les patients atteints d'insuffisance rénale doivent recevoir des formes plus stables de chélate de gadolinium..

Cependant, le fait que le gadolinium puisse s'accumuler dans le cerveau (et dans tout le corps) même si vous n'avez pas de problèmes rénaux peut comporter des dangers importants, jusqu'ici méconnus. Par exemple, l'utilisation de GBCA a été associée à une hypersensibilité dans deux zones du cerveau (le denté et le globus pallidus), dont les effets sont encore inconnus..

Une intensité accrue dans le denté a déjà été associée à la sclérose en plaques et, selon des études plus récentes, elle pourrait en fait être le résultat du grand nombre d'IRM améliorées que les patients atteints de SEP reçoivent habituellement. Pendant ce temps, l'hyperintensité du globus pallidus a été associée à un dysfonctionnement hépatique..

Les chercheurs proposent une nouvelle catégorie de maladies dues au gadolinium

Dans un article de 2016, «Gadolinium chez l'homme: une famille de troubles», les chercheurs suggèrent en fait que les dépôts de GBCA dans le corps devraient être considérés comme une nouvelle catégorie de maladie. Ils écrivent:

«Début 2014, une étude de Kanda et al. A décrit le développement d'une intensité de signal élevée dans le tissu cérébral dans des images pondérées en T-2 de patients ayant une fonction rénale normale après une administration répétée de GBCA...

Cela a surpris de nombreux radiologues, car beaucoup pensaient que le dépôt de gadolinium ne pouvait pas se produire chez les patients dont la fonction rénale était normale. Ce dépôt conduit à une augmentation de l'intensité du signal dans les images pondérées en T1 non amplifiées dans différentes régions du cerveau, principalement dans le denté et le globus pallidus..

Au meilleur de nos connaissances, ni les dépôts osseux signalés pour la première fois par Gibby et al., Ni les dépôts cérébraux signalés pour la première fois par Kanda et al n'étaient associés à la maladie reconnue. Nous proposons d'appeler ces stocks «l'état de stockage du gadolinium».

Parallèlement à une autre ligne d'enquête, des groupes de défense des patients ont été formés, dans lesquels le développement de maladies graves après l'introduction du GBCA a été signalé en ligne..

Certains patients ont signalé une présence persistante de gadolinium dans le corps, comme en témoigne une élévation prolongée des taux urinaires. Ils présentent tous une variété de symptômes, y compris des douleurs dans le tronc et les membres, où un épaississement et une décoloration de la peau ont également été observés..

Ces caractéristiques physiques sont similaires, mais moins sévères que celles rapportées dans NSF. Notre enquête préliminaire nous a convaincus que ce phénomène est une véritable maladie, que nous proposons d’appeler "maladie des dépôts de gadolinium".

Les chercheurs notent en outre d'autres signes et symptômes courants de la «maladie des dépôts de gadolinium» tels que des maux de tête persistants, des douleurs dans les os, les articulations, les tendons et les ligaments (souvent décrits comme des picotements, des picotements ou des brûlures), une sensation d'oppression dans les mains et les pieds, un brouillard cérébral et épaississement des tissus mous qui "semble cliniquement quelque peu spongieux ou caoutchouteux sans la dureté et la rougeur observées avec NSF".

Les Norris affirment avoir dépensé près de 2 millions de dollars pour rétablir la santé de Gena, avec peu d'aide. Même la thérapie par chélation a eu un succès limité.

La toxicité des métaux lourds est un danger courant aujourd'hui

Les métaux lourds sont répandus dans l'environnement à cause de la pollution industrielle, agricole, médicale et technique. La toxicité des métaux lourds a un potentiel documenté d'effets graves sur la santé, y compris des dommages aux reins, aux nerfs, aux systèmes cardiovasculaire, squelettique et endocrinien.

Les métaux lourds les plus couramment associés à l'empoisonnement sont l'arsenic, le plomb, le mercure et le cadmium, qui sont également les plus courants dans la pollution de l'environnement. Les symptômes d'intoxication aux métaux lourds varient en fonction des systèmes d'organes touchés.

Les scientifiques ont découvert que les métaux lourds augmentent également le stress oxydatif secondaire à la formation de radicaux libres. Les tests de toxicité des métaux lourds comprennent l'analyse du sang, de l'urine, des cheveux et des ongles pour une exposition cumulative. La désintoxication peut être difficile et doit être effectuée avec les soins appropriés.

Considérez la nécessité d'une IRM de contraste

Le principal à retenir est d'éviter d'utiliser des IRM avec contraste à moins que cela ne soit absolument nécessaire. Souvent, les médecins ne prescrivent ces tests que pour se protéger d'un point de vue juridique..

Si tel est votre cas, ignorez simplement le test de contraste. Si nécessaire, consultez d'autres médecins qui peuvent vous donner d'autres conseils.

Ceci est particulièrement important si vous avez une maladie comme la SP dans laquelle plusieurs IRM sont effectuées. Rappelez-vous également que plusieurs IRM avec contraste seront particulièrement dangereuses si elles sont effectuées de près.

Si vous avez besoin d'une IRM, n'ayez pas peur de chercher une option moins chère

Bien que je vous recommande toujours de faire preuve de prudence lorsque vous utilisez des procédures de diagnostic médical, il y a des moments où il est approprié et bénéfique d'effectuer un test spécifique..

Ce que beaucoup ne réalisent pas, c'est que les frais pour les procédures peuvent varier considérablement selon l'endroit où elles sont effectuées. Les hôpitaux sont généralement l'option la plus coûteuse pour les diagnostics et les procédures ambulatoires, parfois de loin..

Les centres de diagnostic sélectionnés sont des lieux alternatifs pour des services tels que les laboratoires, les rayons X et les IRM, souvent à une fraction du coût facturé par les hôpitaux. Les centres d'imagerie privés ne sont affiliés à aucun hôpital en particulier et sont généralement ouverts du lundi au vendredi pendant les heures de bureau, contrairement aux centres de radiologie hospitaliers qui nécessitent une présence du personnel 24/7.

Les hôpitaux facturent souvent des frais plus élevés pour leurs services afin de compenser le coût de fonctionnement 24 heures sur 24. Les hôpitaux peuvent également facturer des frais exorbitants pour les diagnostics de haute technologie, tels que l'IRM, afin de subventionner d'autres services mal payés. En outre, les hôpitaux sont autorisés à facturer à Medicare et à d'autres assureurs tiers des «frais de service», ce qui entraîne une nouvelle inflation des prix..

Donc, si vous trouvez que vous avez besoin d'une IRM, n'ayez pas peur de chercher une option moins chère. Avec quelques appels téléphoniques aux centres de diagnostic de votre région, vous pouvez économiser jusqu'à 85% du montant facturé par l'hôpital pour le même service.

  • 3037 vues

Matériaux associés

Et en voici un autre:

"Le père des relations publiques" Edward Bernays et la théorie du contrôle sans structure

Peut-être que si le "père des relations publiques" Edward Bernays, après avoir obtenu un diplôme en agriculture de l'Université Cornell, commençait à exercer une profession, la situation agricole et alimentaire dans le monde serait différente aujourd'hui. Mais Bernays est allé à Broadway en tant qu'agents de presse.

En 1913, un ami se tourna vers lui avec une demande impossible - promouvoir une pièce sur les prostituées sans nuire à la réputation de l'auteur et du théâtre. Bernays est venu du côté même d'où les troubles étaient attendus: il a créé une organisation publique - le fonds de lutte contre les maladies vénériennes, qui a loué "Tainted Goods" (c'est le titre de la pièce) comme un travail instructif. Le public et les critiques ont été satisfaits, et les Bernays inspirés ont confirmé sa supposition; même les "produits avariés" réussiront s'ils sont approuvés par une autorité externe.

Comment choisissons-nous généralement quelque chose parmi la variété que le marché moderne nous offre? L'un met l'accent sur l'individualité. l'autre est utile, le troisième est conseillé par des experts, Toutes ces raisons ont été utilisées il y a 100 ans par Edward Bernays, manipulant les masses et façonnant nos attitudes d'aujourd'hui.

"CECI EST UN ART!"

En 1915, Bernays entreprend une tournée américaine du ballet de Diaghilev. En Europe, les Russes n'étaient pas attendus - la guerre y avait déjà commencé, et aux États-Unis, ils ne savaient presque rien du ballet, en particulier du ballet masculin. Comment expliquer à une nation qu'un danseur de ballet n'est pas la même chose qu'un pervers? Et comment lui faire aimer cet art? Bernays a commencé par des articles de journaux sur les danseurs, les compositeurs et les costumes étonnants, puis a lancé une discussion sur la question de savoir si les gens ont honte d'être gracieux, ce qui a intéressé les fabricants de vêtements. Les nouveaux modèles d'impression de ballet se sont avérés être populaires et rapidement épuisés. Au moment où la troupe est arrivée, l'excitation était impensable, les billets pour les spectacles étaient épuisés bien avant la tournée. Les Russes ont connu un énorme succès et les Américains ont adoré le ballet.

Pour Bernays, cette promotion a apporté de la popularité et des clients sérieux. Son prochain projet a été un travail au sein de la Commission de l'information du public, CPI (Comité de l'information du public) sous la direction de l'éditeur George Creel. Appliquer les principes de la publicité. L'IPC a façonné l'opinion publique avant l'entrée des États-Unis dans la Première Guerre mondiale. Le comité Bernays était entouré de personnalités brillantes - journalistes, militants des droits de l'homme - dont la propagande a convaincu même les immigrants les plus récents qui ne parlaient pas encore anglais de se porter volontaires dans l'armée américaine..

L'expérience de l'IPC a incité Bernays à réfléchir à l'application de nouvelles connaissances en temps de paix. Seul le terme pour de telles activités avait besoin d'un autre, sans associations militaires - par exemple, relations publiques, «relations publiques». Bernays n'était pas un pionnier ici, le concept a été formé il y a longtemps, et pendant que Bernays recevait sa formation agricole, des professionnels travaillaient déjà aux États-Unis. Mais ils avaient une approche différente. Par exemple, Ivy Lee, qui travaillait pour John Rockefeller, pensait que les entreprises devraient présenter des informations honnêtes: «Mon activité n'est pas de faire de la publicité, mais sincèrement et franchement, au nom des milieux d'affaires et des organisations publiques, de fournir à la presse et au public des informations opportunes et précises sur le valeur pour le public ». Bernays a suivi son propre chemin: il s'est rendu compte que les valeurs peuvent être déterminées par les désirs.

Il était le neveu de Sigmund Freud

Ici, je dois dire que Bernays était mieux ancré que ses collègues en ce qui concerne les sentiments et les désirs humains. Il était le neveu de Sigmund Freud (même un «deux fois»: sa mère était la sœur de Freud et son père était le frère de la femme de Freud). Edward est né à Vienne de tout le marchand Louis Bernays, qui a déménagé sa famille aux États-Unis bien avant la persécution nazie. À New York, il s'est «levé» en vendant du grain, ce qui explique probablement pourquoi il a envoyé son fils au Cornell Agricultural College.

Bien sûr, Edward savait sur quoi son oncle travaillait. De plus, il l'a personnellement «emmené» aux États-Unis: il a aidé à publier une traduction anglaise - «Lectures on Introduction to Psychoanalysis», offrant à l'auteur une bonne rémunération, ses idées - sa popularité et lui-même - une forte association avec le célèbre psychanalyste. L'image du «médecin» est devenue encore plus harmonieuse lorsque Bernays a publié plusieurs de ses ouvrages: «Cristalliser l'opinion publique», «Propagande» et «Construire le consentement». Mais si Freud essayait de "parler" le subconscient, alors Bernays le "parlait".

"JE VEUX ET FUME, JE SUIS UN HOMME LIBRE"

Le fabricant de cigarettes Lucky Strike (la même cigarette que Redrick fume à Roadside Picnic) à la fin des années 1920 a demandé à Bernays d'élargir son public cible: dans une société où les femmes ne peuvent pas fumer en public, il n'y a rien à rêver d'augmenter les ventes de tabac. Bernays a d'abord fait appel aux bienfaits du tabagisme! pour la figure. «Le moyen le plus sûr de réduire l'excès de nutrition est les fruits, le café et les cigarettes. Le fruit durcit les gencives et nettoie les dents: le café stimule la salivation dans la bouche et la lave; et enfin, la cigarette désinfecte la bouche et calme le système nerveux, - le médecin George Buhan a confirmé cette idée. Mais tout le monde ne voulait pas risquer sa réputation pour une figure, et Bernays a utilisé une image plus inquiétante: la liberté. Le mouvement féministe prend de l'ampleur, le thème de l'égalité des droits politiques est pertinent. Bernays l'a ramassé pas n'importe où, mais à la parade de Pâques à New York. Il a demandé à plusieurs mannequins et actrices de se joindre au cortège, et à un certain moment de fumer magnifiquement. Les journalistes étaient en alerte; ils ont été avertis qu’un groupe de militants présents à l’événement allumerait des «torches de la liberté». Un précédent a été créé: les idoles de millions de personnes fumaient sans hésitation, personnifiant la liberté et l'indépendance. Les tabous sur le tabagisme dans les lieux publics se sont effondrés, les producteurs de tabac calculaient leurs bénéfices, l'émancipation a fait un pas vers l'égalité des sexes.

"DEVRAIT ÊTRE PLUS TOLÉRANT"

Le problème de la tolérance était un vrai problème à l'époque de Bernays. «Negro» - cela semblait respectueux, avant que l'interdiction de la discrimination raciale ne soit toujours bien vivante, la conférence NAACP (National Association for the Advancement of Coloured People) était donc un événement extrêmement important et risqué. En 1920, le fondateur de l'association, Arthur Spingarn, a demandé à Edward Bernays de mener une campagne publicitaire pour la convention pour montrer qu'Atlanta se battait pour les droits de l'homme. Le combat était pour l'abolition des tribunaux de lynchage, le droit pour les noirs de voter aux élections et de recevoir une éducation sur un pied d'égalité avec les blancs. Bernays a été aidé par Doris Fleischman, sa collègue et fiancée: Edward a travaillé avec la presse, Doris a travaillé avec ceux au pouvoir. Les politiciens ont hésité, les opposants radicaux à l'égalité des droits menacés, Bernays a calmement élaboré un plan de couverture médiatique. Les journaux ont parlé de l'importance des personnes de couleur pour le développement économique du Sud, de la tolérance des dirigeants du Sud envers les personnes de couleur et de la manière dont ils sont soutenus par les dirigeants du Nord. Ces publications ont été les premières de l'histoire à mettre en lumière les activités politiques et sociales de la population noire. La conférence s'est déroulée sans incident. Martin Luther King est né à moins de 9 ans.

"LE SAVON PREND SOIN DE MA PEAU"

Bernays a dirigé Procter and Gamble pendant 30 ans, de la publicité de produits conventionnelle à la programmation nationale. Promouvant des développements innovants, il a mené des recherches, organisé des «régates de savon pour les marins et des« journées de bain »pour les monuments de New York; des célébrités ont admis au public qu'elles utilisaient du« savon liquide non désodorisé »(il n'y en avait qu'un sur le marché, le choix de l'acheteur était donc évident Parlant de chercheurs populaires, les journalistes ont rapporté que "de la glycérine était ajoutée à l'eau froide pour les moteurs" (d'une certaine marque, bien sûr).

"MÊME" DES ÉTOILES "POUR LUI!"

Le président Calvin Coolidge (dont le règne est appelé «les années folles» et dont le nom est également immortalisé dans le terme biologique «effet Coolidge») L'aide de Bernays était nécessaire pour à peu près la même raison que ses citoyens noirs, le chef de l'Etat a dû être relancé dans les yeux électeurs qui le considéraient maussade et grincheux. Ils ont organisé un petit-déjeuner avec le président, après avoir appelé un bohème populaire pour lui montrer sa sympathie. Les "Stars" sont arrivées à la Maison Blanche du bateau au bal: en train de nuit, après les représentations du soir. La Première Dame a désamorcé l'atmosphère, les invités ont aidé (Al Johnson a chanté la chanson «Support Coolidge» sur la pelouse), le président, comme l'a rappelé Bernays, «était complètement engourdi et rien ne pouvait bouger son visage mortel. Cependant, le petit-déjeuner à la première personne a impressionné les Américains. Les journaux ont écrit que «le président souriait», ce qui signifie que la personne est toujours en vie, elle mange aussi des gâteaux et aime les films!

«AU SENS DE PAS DE TÉLÉVISION? QUELLES SONT LES NOUVELLES? "

Il est difficile d'imaginer que la radio a longtemps été le divertissement des pauvres. Et vendre des récepteurs aux couches inférieures économes est un moyen sûr de faire faillite, surtout si vous êtes nouveau sur le marché. Par exemple, la société Filco ne produisait la radio que depuis 1926, et avant cela, elle se livrait aux lampes et batteries à arc au carbone. Le chef de l'entreprise a engagé Bernays pour augmenter les ventes de radios et élargir l'audience. Plus précisément, l'inclusion de personnes plus solvables. Le plan de Bernays a commencé avec le développement de récepteurs de haute qualité - aucun avant Philco. Le principal problème était la reproduction, et un concert de la diva de l'opéra Lucrezia Bori a été organisé pour démontrer le nouveau son. Tout était diffusé sur de nouvelles radios qui sonnaient comme une voix vivante.

La radiodiffusion nationale s'est développée dans son ensemble. L'importance de la radio comme source d'information a été promue, la demande de bonne musique a été créée, des émissions de radio et des programmes éducatifs sont apparus. La radio a été installée dans les bibliothèques, des clubs de musique ont été ouverts dans le pays. Philco a ouvert le Radio Institute for Audio Arts, qui s'est rapidement développé indépendamment. Pour la classe supérieure, Bernays a organisé une exposition de fête au Rockefeller Plaza: en équipant les salons de radios avec l'aide de designers, il a encouragé les riches à faire de la radio une partie de leur maison comme instrument de musique..

En 1936, il commença à promouvoir la radio en tant que «porte-parole de la liberté d'expression», qui fut ensuite transférée avec succès à la politique nationale de la télévision. Et la télévision a été présentée à la presse à l'usine Philco. Les journalistes ont sagement convenu que cette nouveauté changera l'avenir.

"JE FAIS CONFIANCE UNIQUEMENT AUX SPÉCIALISTES"

Dans les années 1990, Bernays, déjà un vieil homme, a participé à une émission de télévision, et l'animateur lui a demandé: "Dr Bernays, de quoi avez-vous affaire?", Auquel Bernays a répondu: "De quoi j'ai vraiment affaire "C'est l'idée que les gens me croiront davantage si vous m'appelez médecin." C'était l'une de ses techniques de manipulation préférées: «Si vous pouvez influencer les dirigeants, vous influencez automatiquement le groupe dans lequel ils ont autorité.» Grâce aux «dirigeants», les Américains (et le monde entier) ont commencé à manger des œufs et du bacon au petit-déjeuner. vendant du bacon, Bernays a interrogé 5 000 médecins et 4 500 d'entre eux lui ont conseillé de prendre un copieux petit-déjeuner..

Augmentant la popularité des magazines féminins, Bernays les a embellis avec des images de stars de cinéma. C'est lui qui a commencé à vendre des vêtements, à habiller des célébrités dans des marques annoncées lors d'événements sociaux. Il a été le premier à mettre en corrélation la voiture avec la sexualité masculine. Il a organisé les premiers défilés de mode dans les grands magasins, mettant des mots dans la bouche des mondains sur la personnalité qui doit être véhiculée à travers un costume..

Et il a également poussé aux masses l'idée qu'il était nécessaire d'acheter des actions et d'obtenir des prêts de la banque. En fait, ces «spéculations», qui ont nourri les désirs humains les plus courants, ont façonné non seulement la culture moderne de consommation et de commercialisation de la culture, mais aussi la perception moderne du monde..