Principal > Hématome

Quatrième ventricule.

Le quatrième ventricule (IV), ventriculus quartus, non apparié, est une cavité qui s'est développée à partir de la cavité de la vessie cérébrale postérieure. Le quatrième ventricule communique au-dessus par l'aqueduc du cerveau avec la cavité du troisième ventricule, en dessous - avec la cavité de la moelle épinière, son canal central. De plus, la cavité ventriculaire à trois endroits communique avec l'espace sous-arachnoïdien.

Quatrième ventricule (IV), ventriculus quartus

Comme tous les ventricules du cerveau, le ventricule IV est rempli de liquide céphalo-rachidien. Il est entouré devant le pont et la moelle allongée, derrière et sur les côtés - par le cervelet..

La cavité du ventricule IV lui-même est délimitée par le toit du ventricule IV, à l'avant - par le bas, qui est la fosse rhomboïde.

La paroi postérieure, ou toit, du ventricule IV, tegmen ventriculi quarti, forme la voile cérébrale supérieure, velum medullare rostralis [superius], qui est délimitée latéralement par les deux pattes cérébelleuses supérieures et la voile cérébrale inférieure, velum medullare caudale [inferius], avec la base vasculaire Ventricule IV, tela choroidea ventriculi quarti, - un rudiment de la paroi postérieure de la vessie cérébrale primaire. Les côtés latéraux de la voile inférieure sont attachés aux bords médiaux des pédicules cérébelleux inférieurs. La base vasculaire et la voile inférieure sont parfois combinées sous le nom général "le toit de la fosse en forme de losange".

Le toit ressemble à une tente, et à la place de la transition des voiles supérieure et inférieure dans le ver cérébelleux, un angle est formé entre la langue du cervelet à l'avant et le nodule à l'arrière.

Aux premiers stades du développement embryonnaire, la base vasculaire du ventricule IV est fermée de tous les côtés. Ce n'est que plus tard qu'il perce, à la suite de quoi un certain nombre de trous sont formés, à travers lesquels la cavité du ventricule IV communique avec la cavité de l'espace sous-arachnoïdien.

Il y a trois trous de ce type: l'ouverture médiane du ventricule IV, apertura mediana ventriculi quarti, et deux ouvertures latérales du ventricule IV, aperturae laterales ventriculi quarti. L'ouverture médiane est plus grande que les latérales. Il est situé dans les parties inférieures du toit, légèrement au-dessus de la valve, et débouche dans la cavité de l'espace sous-arachnoïdien, dans la citerne cérébelleuse.

Le quatrième ventricule, ventriculus quartus, et la base vasculaire du ventricule IV, tela choroidea ventriculi quarti;

vue de dessus et de dos.

Les ouvertures latérales sont situées dans la région de la poche latérale du ventricule IV, recessus lateralis ventriculi quarti, atteignant un morceau de l'hémisphère cérébelleux et s'ouvrent dans la cavité de l'espace sous-arachnoïdien.

La base vasculaire du côté de la cavité ventriculaire a des protubérances villeuses, qui, avec le tissu conjonctif et les vaisseaux incarnés, forment le plexus choroïde du ventricule IV, plexus choroïdeus ventriculi quarti, recouvert du côté de la cavité ventriculaire avec épithélium.

Le plexus choroïde du ventricule IV devant le nodule cérébelleux est divisé en plexus vasculaire moyen, qui sous la forme de deux brins se trouve des deux côtés du plan médian et suit l'ouverture médiane de la couverture vasculaire, et deux latéraux, dirigés vers les poches latérales.

Lorsque le plexus choroïde est retiré, au site de son attachement aux parois latérales du ventricule IV, il reste une trace de déchirement sous la forme d'une bordure dentelée - une bande du ventricule IV, tenia ventriculi quarti. Derrière et au-dessus de la bande se trouve le pédicule cérébelleux inférieur, qui se dirige vers la moelle allongée; en arrière, il passe dans le tubercule du noyau mince et atteint le fond de la valve. En avant et sur le côté, le ruban est dirigé vers la zone de la poche latérale, qu'il borde, passe plus loin le long de la jambe du lambeau jusqu'au bord libre de la voile cérébrale inférieure et le long de celui-ci atteint le nodule. Ce dernier est abordé de la même manière par la bande du côté opposé. Ainsi, les rubans des deux côtés vont l'un dans l'autre..

Le bas du ventricule IV forme une fosse rhomboïde correspondant à son nom, fossa rhomboidea. Il est situé sur la face dorsale du pont et de la moelle allongée et est recouvert d'une fine couche de matière grise. Ontogénétiquement, la fosse rhomboïde est la formation de deux sections: sa partie supérieure est issue du cerveau postérieur et se situe entre les pédoncules cérébelleux antérieurs, ainsi que les poches latérales droite et gauche; la partie inférieure provient de la moelle allongée et est située entre les jambes cérébelleuses inférieures droite et gauche.

Fosse rhomboïde, fossa rhomboidea;

vue de dessus et de dos.

La fosse en forme de losange s'étend de l'aqueduc du cerveau à l'avant jusqu'à la moelle épinière à l'arrière. Ses angles aigus sont dirigés vers le mésencéphale - antérieur, vers la moelle épinière - postérieur et obtus - vers les poches latérales du ventricule IV.

Le sulcus médian, sulcus medianus, longe la longue diagonale de la fosse rhomboïde, qui passe en avant dans l'aqueduc du cerveau, situé là le long de son fond. Une courte diagonale court entre les deux poches latérales. Le sulcus médian divise la fosse en deux triangles - droit et gauche. La base de chaque triangle correspond à la rainure médiane et l'apex est dirigé vers la partie la plus large de la fosse rhomboïde - la poche latérale, localisée dans la région de la partie antérieure du pédicule cérébelleux inférieur. Une ligne tracée entre les deux jambes inférieures du cervelet divise la fosse rhomboïde en deux triangles de taille inégale - le haut et le bas.

De chaque côté du sulcus médian, il y a deux éminences médiales, eminentiae mediales. Ils sont particulièrement bien exprimés dans les régions antérieures de la fosse rhomboïde. Les noyaux moteurs des nerfs crâniens se situent dans l'épaisseur de ces élévations. À chaque éminence, dans sa partie postérieure, qui correspond aux parties postérieures du triangle supérieur, il y a un tubercule facial, colliculis facialus, formé par le genou du nerf facial.

L'éminence médiale et le tubercule facial sont délimités sur le côté latéral par une rainure de bordure, suclus limitans, une fosse rhomboïde. Dans les parties supérieures de la rainure de bordure, plus près du pédoncule cérébelleux supérieur, il y a une petite zone bleuâtre - un endroit bleuâtre, locus ceruleus; sa couleur dépend des cellules pigmentées se trouvant ici.

Derrière la place bleuâtre et à la surface latérale du tubercule facial, il y a une dépression peu profonde - la fosse supérieure, fovea rostralis (supérieure), qui est, pour ainsi dire, une extension de la rainure de la bordure. Dans les sections inférieures, la rainure de bordure passe dans la fosse inférieure, fovea caudalis (inférieure).

Derrière la partie inférieure du tubercule facial, dans la direction transversale, il y a une série de fibres minces et blanches - les rayures cérébrales du ventricule IV, stries medullares ventriculi quarti. Ils sont situés dans la partie intermédiaire de la fosse rhomboïde. Des bandes cérébrales apparaissent au niveau du champ vestibulaire, la zone vestibulaire, partent des cellules du noyau postérieur du nerf cochléaire et se dirigent vers le sulcus médian. Ils vont le long de la surface de la fosse rhomboïde horizontalement, traversant la rainure frontalière, le long du champ vestibulaire.

Au milieu du champ vestibulaire se trouve le triangle du nerf hyoïde, trigone n. hypoglosse, latéral et légèrement en dessous, sous la fosse inférieure, il y a une petite zone brun foncé - le triangle du nerf vague, trigonum n. vagi. Encore plus bas, il y a une zone parsemée de petites rainures, en arrière à laquelle la rainure médiane de la fosse rhomboïde passe dans le canal central de la moelle épinière. Cette zone est recouverte d'une valve - l'extrémité du bord inférieur du toit du ventricule IV, sous la valve il y a une entrée dans le canal central.

L'élévation étroite bordant le bord inférieur du triangle vague est désignée comme une corde indépendante, funiculus separans. Entre ce dernier et le tubercule du noyau mince, il y a une petite zone en forme de pétale - le champ le plus postérieur, la zone postrema. Ces deux structures sont recouvertes d'un épendyme épaissi spécialisé; ses cellules remplissent une fonction de chimiorécepteur.

Quatrième ventricule du cerveau

1. La paroi inférieure - le fond - une fosse rhomboïde formée par les surfaces dorsales du pons et de la moelle allongée et délimitée sur les côtés par les jambes du cervelet: au-dessus et à l'avant - par le haut, sur les côtés - par le milieu, par le bas et derrière - par le bas.

2. Le fond est divisé par les bandes cérébrales en parties supérieure et inférieure - la fosse crânienne et caudale. Les deux fosses ont un relief complexe, constitué d'une rainure médiane et de bordure, d'une éminence médiale et d'un monticule facial entre les rainures. Sur la périphérie de la fosse il y a une tache bleuâtre, un champ vestibulaire, des triangles X, XII paires.

3. Poches latérales - dans les coins latéraux du bas.

4. Les parois supérieure ou antérieure et inférieure ou postérieure du ventricule forment un toit à pignon en forme de tente, suspendu au-dessus de la fosse en forme de losange.

5. Le toit est composé du velum cérébral supérieur, des pattes cérébelleuses supérieures (paroi antérieure, supérieure), ainsi que du velum cérébral inférieur, du pédicule du lambeau et de la plaque épithéliale avec la base vasculaire (paroi postérieure, inférieure).

6. Plexus choroïde, situé à l'intérieur du ventricule.

7. Ouverture médiane non appariée - dans la paroi postérieure ou inférieure et deux ouvertures latérales: droite et gauche - dans la zone des poches latérales.

8. Toutes les ouvertures servent à la communication avec la citerne cérébelleuse de l'espace sous-arachnoïdien.

9. Au-dessus et devant, par le coin supérieur de la fosse rhomboïde, l'aqueduc du cerveau se jette dans le ventricule IV..

10. Le quatrième ventricule passant par le coin inférieur de la fosse rhomboïde, recouvert d'une valve, débouche dans le canal central de la moelle épinière.

Les noyaux des nerfs crâniens des paires V à XII inclus sont projetés sur la fosse rhomboïde selon les règles suivantes.

1. Tous les noyaux des nerfs crâniens des paires V à XII inclusivement sont projetés sur la surface rhombique de la fosse dans le sens de l'avant vers l'arrière..

2. Dans la partie crânienne de la fosse, les projections des noyaux des paires V-VIII sont situées dans la partie caudale de la fosse - paires IX-XII.

3. Les noyaux sensoriels occupent une position latérale et sont situés le long des pédicules cérébelleux, limitant la fosse le long des bords.

4. Les noyaux moteurs sont en position médiale et sont projetés sur l'éminence médiale et le monticule facial.

5. Les noyaux parasympathiques se trouvent dans la formation réticulaire et forment avec lui des centres vitaux pour le contrôle automatique de la respiration, de la circulation sanguine et de la déglutition..

Le liquide céphalo-rachidien (LCR) est formé par les cellules des plexus choroïdes des ventricules. Des ventricules latéraux droit et gauche, il pénètre dans le troisième ventricule par les ouvertures interventriculaires, qui est reliée au quatrième par une plomberie. De là, le liquide céphalo-rachidien passe dans le canal central de la moelle épinière..

Par l'ouverture médiane et deux ouvertures latérales, le ventricule IV communique avec l'espace sous-arachnoïdien du cerveau. Il contient la majeure partie du liquide céphalo-rachidien (80-100 ml) et dans les ventricules - une plus petite partie (40-50 ml). À partir de l'espace sous-arachnoïdien, le liquide céphalo-rachidien épuisé à travers les granulations arachnoïdiennes (pachyon) est libéré dans le sang des sinus de la dure-mère.

La liqueur est le deuxième milieu nutritif du cerveau, le premier est le sang. Il régule également la pression osmotique et agit comme un coussin hydraulique protecteur pour le cerveau..

Voies des types de sensibilité extéroceptifs (douleur, température, toucher et pression).
19 (V) Voies extéroceptives

Les fibres de projection nerveuse relient les organes de travail aux parties inférieures et supérieures du cerveau. Ascendant (sensible) - les voies extéroceptives commencent par les terminaisons nerveuses de la peau et des muqueuses des organes internes.

Voie spinothalamique latérale de la douleur et sensibilité à la température chevauche complètement dans la moelle épinière au niveau des axones des seconds neurones.

1. Les premiers neurones pseudo-unipolaires sont situés dans les nœuds spinaux. De longs processus le long des nerfs périphériques pénètrent dans la peau et les muqueuses, où ils forment des terminaisons nerveuses libres qui captent la douleur et les changements de température. En cas de brûlures profondes de la peau et des muqueuses, des informations douloureuses sont transmises par des terminaisons nerveuses qui ne sont pas libres, ce qui conduit au développement rapide d'un choc douloureux. Des processus courts s'exécutent dans les racines dorsales de la moelle épinière jusqu'au deuxième neurone, où se forment des synapses.

2. Les seconds neurones se trouvent dans le noyau propre de la corne dorsale de la moelle épinière. Les axones, après s'être déplacés du côté opposé (croix), sont dirigés vers le thalamus le long de la moelle latérale de la moelle épinière et le long de la partie dorsale du tronc cérébral, où, avec les fibres du tractus spinothalamique ventral, ils forment une anse vertébrale.

3. Les troisièmes neurones se trouvent dans le noyau dorsolatéral du thalamus. Les axones sous forme de fibres thalamocorticales traversent la jambe postérieure de la capsule interne jusqu'aux quatrièmes neurones corticaux qui sont situés dans le gyrus post-central et le lobe pariétal supérieur. À la sortie du pédicule postérieur, les fibres des voies spinothalamiques divergent, formant un rayonnement thalamique.

4. Les quatrièmes neurones - dans la plaque granulaire interne du gyrus post-central et du lobe pariétal supérieur.

Voie spinothalamique antérieure (ventrale) du toucher, pression, vibration traverse deux fois en partie dans la moelle épinière par les axones du second neurone, en partie dans la moelle épinière par les axones du second neurone du tractus bulbothalamique. Ce second crossover fait référence aux fibres de la boucle médiale.

1. 1er neurones, pseudo-unipolaires - dans les nœuds spinaux. Les axones de la peau et des muqueuses forment des terminaisons nerveuses lamellaires sous forme de corps tactiles.

2. 2ème neurones dans le noyau propre de la corne postérieure de la moelle épinière. Les axones vont dans la moelle épinière antérieure et une partie dans la partie postérieure - aux noyaux fins et en forme de coin de la moelle épinière oblongata.

3. Les axones de la moelle antérieure se coupent dans la moelle épinière, les axones de la moelle postérieure passent du côté opposé dans la moelle allongée avec les fibres de la boucle médiale.

4. A partir des axones arqués des cellules des noyaux minces et en forme de coin, une voie bulbothalamique émerge, représentée par des fibres arquées internes (boucle médiale) avec une croix dans la moelle allongée. Les fibres arquées externes vont au cervelet.

5.3 neurones - dans le noyau dorsolatéral du thalamus, les axones constituent les fibres thalamocorticales dans la jambe postérieure de la capsule interne.

6,4ème neurones - dans la couche granulaire interne du gyrus post-central et du lobule pariétal supérieur.

Fonctions du 4e ventricule du cerveau dans le corps humain

Le cerveau humain est tout à fait unique. Il remplit un grand nombre de fonctions, contrôlant absolument toutes les activités du corps humain. La structure complexe du cerveau n'est plus ou moins connue des seuls spécialistes. Les gens ordinaires ne savent même pas combien de composants différents forment leur «ordinateur biologique». Le résultat d'un dysfonctionnement d'un seul détail peut être de graves problèmes de santé, des réactions comportementales et l'état psycho-émotionnel d'une personne. L'une de ces parties est le 4e ventricule du cerveau.

Apparence et rôle

Chez les animaux anciens, le système nerveux primaire s'est formé - la vessie centrale et le tube neural. Au cours de l'évolution, la bulle centrale s'est scindée en trois. Chez l'homme, l'avant s'est transformé en hémisphères, le second en mésencéphale et l'arrière en moelle allongée et cervelet. En plus d'eux, sur la base de la troisième bulle, des cavités cérébrales internes ont été formées, les soi-disant ventricules: deux latéraux, troisième et quatrième.

Les ventricules latéraux (le gauche s'appelle le premier, le droit - le second) sont les plus grandes cavités du cerveau, contiennent du liquide céphalo-rachidien. Leurs parois sont formées par les structures adjacentes du cerveau, telles que les lobes frontaux, le corps calleux et les buttes visuelles. Leur dos continue dans le lobe occipital.

Le troisième ventricule est formé par le fornix du cerveau, l'intersection des nerfs optiques et «l'aqueduc» dans le quatrième ventricule.

4 ventricule formé à partir de la paroi postérieure de la troisième vessie. Il a la forme d'un parallélépipède à double courbure. La surface inférieure est formée de fibres spéciales de tissu nerveux qui relient le cervelet et le cerveau, et il existe également des voies allant de l'appareil vestibulaire (oreille interne) à la base et au cortex du cerveau..

Les parois latérales contiennent les noyaux des nerfs crâniens de la cinquième à la douzième paire, qui, à leur tour, sont responsables de:

  • sensibilité faciale et mastication (cinquième paire);
  • vision périphérique (sixième paire);
  • mouvement des muscles faciaux, expressions faciales, larmes, salivation (septième paire);
  • sensations gustatives (septième, neuvième et dixième paires);
  • audition, sens de l'équilibre, coordination des mouvements de tout le corps (huitième paire);
  • voix, son timbre, prononciation des sons (neuvième, dixième, onzième paires);
  • fréquence cardiaque, régulation, composition et quantité de sucs digestifs, capacité pulmonaire (dixième paire);
  • mouvements de la tête, du cou, de la ceinture scapulaire supérieure, du tonus musculaire de la poitrine (onzième paire);
  • travail linguistique (douzième paire).

La paroi supérieure du quatrième ventricule est formée sous la forme d'une tente. En fait, les fornices latéraux et supérieurs sont des éléments du cervelet, de ses membranes et voies, y compris les vaisseaux.

Les quatre ventricules régulent la pression intracrânienne et sont interconnectés par le système vasculaire et les canaux de connexion.

Structure

À l'intérieur du 4e ventricule est tapissé d'un tissu spécial, similaire à l'épithélium. Sa composition est régulée et contrôlée par des récepteurs spéciaux à très fine sensibilité chimique. Ses cellules effectuent l'interpénétration des éléments sanguins, des hormones et d'autres substances biologiquement actives entre le système circulatoire et le liquide céphalo-rachidien (liquide céphalo-rachidien). Il est à noter que le 4e ventricule est la zone de responsabilité du système immunitaire pour la protection contre la pénétration d'agents infectieux et parasitaires. Puisque le 4e ventricule est directement connecté à la membrane arachnoïdienne, qui couvre tout le cerveau et est en contact avec la choroïde, toute infection qui pénètre dans le 4e ventricule peut se propager à n'importe quelle partie du cortex cérébral ou à sa base par le troisième ventricule latéral.

Dysfonctionnement

Modifications liées à l'âge telles que l'athérosclérose cérébrale; les lésions vasculaires causées par des causes toxiques ou des maladies comme le diabète sucré, un dysfonctionnement de la glande thyroïde, peuvent entraîner la mort d'un grand nombre de capillaires vasculaires et leur remplacement par un tissu conjonctif en croissance. Ces excroissances sont des cicatrices, qui sont toujours plus grandes que la zone d'origine avant leur lésion. En conséquence, de grandes zones du cerveau seront affectées par une altération de l'apport sanguin et de la nutrition..

La superficie des vaisseaux affectés est toujours inférieure à celle des vaisseaux fonctionnant normalement. À cet égard, la vitesse et la qualité des processus métaboliques entre le sang et le liquide céphalo-rachidien sont réduites. Pour cette raison, les propriétés du liquide céphalo-rachidien changent, sa composition chimique et sa viscosité changent. Il s'épaissit, perturbe l'activité des voies nerveuses et exerce même une pression sur les zones du cerveau bordant le 4e ventricule. Une des variétés de ces conditions est l'hydrocéphalie ou l'hydropisie. Il se propage à toutes les zones de l'approvisionnement en liquide céphalo-rachidien, affectant ainsi le cortex, élargissant l'espace entre les sillons, exerçant un effet de pression sur eux. Dans le même temps, le volume de matière grise est considérablement réduit, les capacités de réflexion d'une personne sont perturbées. La dropsie, affectant les structures du mésencéphale, du cervelet et de la moelle allongée, est capable d'affecter les centres vitaux du système nerveux, tels que les zones respiratoires, vasculaires et autres de régulation des processus biologiques dans le corps, ce qui entraîne une menace immédiate pour la vie.

Tout d'abord, les troubles se manifestent au niveau local, ce qui est signalé par la symptomatologie des lésions de ces mêmes paires de nerfs crâniens du cinquième au douzième. Ce qui, en conséquence, se manifeste par des symptômes neurologiques locaux: une modification des expressions faciales, une vision périphérique altérée, une déficience auditive, une altération de la coordination des mouvements, des troubles de la parole, des anomalies du goût, des problèmes d'élocution, de sécrétion et de déglutition de salive. Les muscles de la ceinture scapulaire supérieure peuvent être altérés.

Les causes de l'hydropisie ne peuvent pas résider uniquement au niveau cellulaire. Il existe des maladies tumorales (primaires des tissus nerveux ou vasculaires, secondaires - métastases). Si une tumeur survient près des frontières du 4e ventricule, le résultat d'une augmentation de la taille sera un changement de forme, ce qui conduira à nouveau à la survenue d'une hydrocéphalie.

Méthodes d'examen du 4e ventricule

La méthode d'examen du 4e ventricule du cerveau, qui a la plus grande fiabilité, est l'imagerie par résonance magnétique (IRM). Dans la plupart des cas, elle doit être réalisée à l'aide d'un agent de contraste afin d'obtenir une image plus claire de l'état des vaisseaux, de la vitesse du flux sanguin et, indirectement, de la dynamique du liquide céphalo-rachidien..

La tomographie par émission de positrons, qui est une option plus sophistiquée pour le diagnostic par rayons X, gagne en popularité. Contrairement à l'IRM, la TEP prend moins de temps et est plus confortable pour le patient.

Il est également possible de prélever du liquide céphalo-rachidien pour analyse par ponction de la moelle épinière. Dans le liquide céphalo-rachidien, vous pouvez trouver divers changements dans sa composition: fractions protéiques, éléments cellulaires, marqueurs de diverses maladies et même signes d'infections.

D'un point de vue anatomique, le 4e ventricule du cerveau ne peut être considéré comme un organe séparé. Mais du point de vue de la signification fonctionnelle, de l'importance de son rôle dans le travail du système nerveux central, son activité occupe bien sûr l'une des positions les plus importantes..

Quatrième ventricule du cerveau

Articles d'experts médicaux

  • Ce qui doit être examiné?
  • Comment examiner?

Le quatrième ventricule (IV) (ventriculus quartus) est un dérivé de la cavité rhomboïde. La moelle allongée, le pons, le cervelet et l'isthme du cerveau rhomboïde participent à la formation des parois du ventricule IV. De forme, la cavité du ventricule IV ressemble à une tente dont le fond est en forme de losange (fosse en forme de losange) et est formé par les surfaces postérieures (dorsales) de la moelle allongée et du pont. La frontière entre la moelle allongée et le pont à la surface de la fosse rhomboïde est constituée des bandes cérébrales (ventricule IV) [stries médullaires (ventriculi quarti)]. Ils prennent naissance dans la zone des angles latéraux de la fosse rhomboïde, vont dans le sens transversal et plongent dans la rainure médiane.

Le toit du ventricule IV (tegmen ventriculi quarti) en forme de tente est suspendu au-dessus de la fosse rhomboïde. Les jambes supérieures du cervelet et la voile cérébrale supérieure tendues entre elles (velum medullare craniale, s. Superius) participent à la formation de la paroi antéropostérieure de la tente..

La paroi postérieure inférieure est plus complexe. Il est composé du velum cérébral inférieur (velum medullare caudate [inferius, s. Posterius]), qui est attaché aux pattes du lambeau sur les côtés. De l'intérieur vers la voile cérébrale inférieure, représentée par une fine plaque épithéliale (le reste de la paroi dorsale de la troisième vessie cérébrale - le cerveau rhomboïde), se trouve la base vasculaire du ventricule IV (tela choroidea ventriculi quarti). Ce dernier est formé en raison de l'invagination de la membrane molle du cerveau dans l'espace entre la surface inférieure du cervelet en haut et la voile cérébrale inférieure en bas..

La base vasculaire, recouverte du côté de la cavité du ventricule IV avec une plaque épithéliale, forme le plexus choroïde du ventricule IV (plexus choroidea ventriculi quarti). Dans la paroi inférieure postérieure du ventricule IV, il y a une ouverture médiane non appariée (apertura medidna ventriculi quarti; ouverture de Magendie). Dans les sections latérales, dans la zone des poches latérales du ventricule IV, il y a une ouverture latérale appariée (apertura lateralis ventriculi quarti; ouverture de Lushka). Les trois ouvertures relient la cavité du ventricule IV à l'espace sous-arachnoïdien du cerveau.

La fosse en forme de diamant (fossa rhomboidea) est une dépression en forme de losange dont le grand axe est dirigé le long du cerveau. Il est délimité latéralement dans sa partie supérieure par les jambes supérieures du cervelet, dans la partie inférieure - par les jambes inférieures du cervelet. Dans le coin inférieur postérieur de la fosse rhomboïde sous le bord inférieur du toit du ventricule IV, sous le loquet (obex), il y a une entrée dans le canal central de la moelle épinière. Dans le coin antéropostérieur, il y a une ouverture menant à l'aqueduc du mésencéphale, à travers laquelle la cavité du troisième ventricule communique avec le quatrième ventricule. Les angles latéraux de la fosse rhomboïde forment des poches latérales (recessus laterales). Dans le plan médian sur toute la surface de la fosse rhomboïde, de son coin supérieur au coin inférieur, une rainure médiane peu profonde (sulcus medianus) s'étend. Sur les côtés de cette rainure, il y a une éminence médiale appariée (eminentia medianus), délimitée sur le côté latéral par une rainure de bordure (sulcus limitans). Dans les parties supérieures de l'éminence, liées au pont, il y a un tubercule facial (colliculus facialis), correspondant au noyau du nerf abducens (paire VI) se trouvant à cet endroit dans l'épaisseur du cerveau et le genou du nerf facial se pliant autour de lui, dont le noyau est un peu plus profond et latéral. Les sections antérieures (crâniennes) de la rainure de bordure, s'approfondissant légèrement et se dilatant vers le haut (antérieurement), forment la fosse supérieure (crânienne) (fovea cranialis, s. Superior). L'extrémité postérieure (caudale, inférieure) de cette rainure se poursuit dans la fosse inférieure (caudale) (fovea caudalis, s. Inférieur).

Dans les parties antérieures (supérieures) de la fosse rhomboïde, légèrement à l'écart de l'éminence médiane, une petite zone est parfois visible sur les préparations cérébrales fraîches, qui diffère des autres par une couleur bleuâtre, en relation avec laquelle elle a été nommée le lieu bleuâtre (locus caeruleus). Dans les parties inférieures de la fosse rhomboïde, liées à la moelle allongée, l'éminence médiane se rétrécit progressivement, passant dans le triangle du nerf hypoglosse (trigonum nervi hypoglossi). Sur le côté se trouve le plus petit triangle du nerf vague (trigonum nervi vagi), au fond duquel se trouve le noyau autonome du nerf vague. Les noyaux du nerf cochléaire vestibulaire se trouvent dans les coins latéraux de la fosse rhomboïde. Cette zone est appelée champ vestibulaire (vestibulaire) (zone vestibulaire). De cette zone, les bandes cérébrales du ventricule IV proviennent.

Projection des noyaux des nerfs crâniens sur la fosse rhomboïde. La matière grise dans la zone de la fosse en forme de diamant se trouve sous la forme d'amas séparés, ou noyaux, qui sont séparés les uns des autres par de la matière blanche. Pour comprendre la topographie de la matière grise, il faut se rappeler que le tube neural dans la région de la moelle allongée et du pont s'ouvrait sur sa face postérieure (dorsale) et se dépliait de telle manière que ses parties postérieures devenaient les parties latérales de la fosse rhomboïde. Ainsi, les noyaux sensibles du cerveau rhomboïde, correspondant aux cornes postérieures de la moelle épinière, occupent une position latérale dans la fosse rhomboïde. Les noyaux moteurs, correspondant aux cornes antérieures de la moelle épinière, sont situés médialement dans la fosse rhomboïde. Dans la substance blanche entre les noyaux moteur et sensoriel de la fosse rhomboïde se trouvent les noyaux du système nerveux autonome (autonome).

Dans la matière grise de la moelle allongée et du pont (dans la fosse rhomboïde), se trouvent les noyaux des nerfs crâniens (paires V-XII). Dans la zone du triangle supérieur de la fosse rhomboïde se trouvent les noyaux des paires de nerfs crâniens V, VI, VII, VIII.

V paire, nerf trijumeau (n. Trigeminus), a 4 noyaux.

  1. Le noyau moteur du nerf trijumeau (nucleus motorius nervi trigeminalis) est situé dans les parties supérieures de la fosse rhomboïde, dans la région de la fosse supérieure (crânienne). Les processus des cellules de ce noyau forment la racine motrice du nerf trijumeau.
  2. Le noyau sensoriel, auquel s'adaptent les fibres de la racine sensorielle de ce nerf, se compose de 3 parties:
    • le noyau pontin du nerf trijumeau (nucleus pontinus nervi trigeminalis) se trouve latéralement et quelque peu en arrière du noyau moteur. La projection du noyau de pontage correspond à la tache bleuâtre;
    • le noyau (inférieur) du tractus rachidien du nerf trijumeau (nucleus spinalis [inferior] nervi trigiinalis) est, pour ainsi dire, une continuation du noyau précédent. Il a une forme allongée et s'étend sur toute la longueur de la moelle épinière, pénètre dans les segments supérieurs (I-V) de la moelle épinière;
    • le noyau de la voie du mésencéphale du nerf trijumeau (nucleus [tractus mesencephalici] nervi trigeminalis) est situé crânien (vers le haut) à partir du noyau moteur de ce nerf, à côté de l'aqueduc du mésencéphale.

Paire de VI, nerf abducens (n. Abducens), a un noyau moteur du nerf abducens (nucleus nervi abducentis), situé dans la boucle du genou du nerf facial, dans la profondeur du monticule facial.

VII paire, nerf facial (n. Facialis), a 3 noyaux.

  1. Le noyau du nerf facial (nucleus nervi facialis) est moteur, gros, se trouve assez profondément dans la formation réticulaire du pont, latéralement au tubercule du même nom (butte). Les processus des cellules de ce noyau forment la racine motrice. Ce dernier est dirigé dans l'épaisseur du cerveau, d'abord dans le sens dorsomédial, se plie autour du noyau de la paire VI du côté dorsal, formant le genou du nerf facial, puis va dans le sens ventrolatéral.
  2. Le noyau solitaire (nucleus solitarius), qui est commun aux paires de nerfs crâniens VII, IX, X, se trouve dans la profondeur de la fosse rhomboïde, est projeté latéralement par rapport au sillon frontal. Les cellules qui composent ce noyau se trouvent déjà dans la muqueuse du pont, légèrement proximale au niveau de l'emplacement des bandes cérébrales du 4e ventricule, et s'étendent sur toute la longueur des régions dorsales de la moelle allongée jusqu'au 1er segment cervical de la moelle épinière. Les cellules de ce noyau se retrouvent avec des fibres qui conduisent des impulsions de sensibilité au goût.
  3. Le noyau salivaire supérieur (nucleus salivatorius rostralis, s.superior) est végétatif (parasympathique), situé dans la formation réticulaire du pont, quelque peu superficiel (dorsal) et latéral au noyau moteur du nerf facial.

La paire VIII, nerf cochléaire vestibulaire (n. Vestibulocochlearis), comprend 2 groupes de noyaux: deux cochléaires (auditifs) et quatre vestibulaires (vestibulaires), qui se trouvent dans les parties latérales du pont et sont projetés dans la région du champ vestibulaire de la fosse rhomboïde.

  1. Noyau cochléaire antérieur (nucleus cochlearis ventralis, s. Anterior).
  2. Noyau cochléaire postérieur (nucleus cochlearis dorsalis, s. Postérieur). Sur les cellules de ces noyaux, les synapses se terminent par les processus des neurones du nœud cochléaire (nœud cochléaire cochléaire), qui forment la partie cochléaire du nerf. Ces noyaux se trouvent l'un ventral à l'autre et sur le côté des noyaux vestibulaires..

Les noyaux vestibulaires reçoivent des impulsions nerveuses provenant de zones sensibles (crêtes et taches ampullaires) du labyrinthe membraneux de l'oreille interne.

  1. Noyau vestibulaire médial (nucleus vestibularis, medialis; noyau de Schwalbe).
  2. Noyau vestibulaire latéral (nucleus vestibularis lateralis; noyau de Deiters).
  3. Noyau vestibulaire supérieur (nucleus vestibularis rostralis, s. Superior; spondylarthrite ankylosante).
  4. Noyau vestibulaire inférieur (nucleus vestibularis caudalis [inférieur]; noyau de Roller).

Les noyaux des quatre dernières paires de nerfs crâniens (IX, X, XI et XII) se trouvent dans le triangle inférieur de la fosse rhomboïde formée par la moelle épinière dorsale oblongate.

Paire IX, nerf glossopharyngien (n. Glossopharyngeus), a 3 noyaux, dont l'un (double, moteur) est commun aux paires IX et X de nerfs crâniens.

  1. Le double noyau (nucleus ambiguus), moteur, est situé dans la formation réticulaire, dans la moitié inférieure de la fosse rhomboïde, et est projeté dans la région de la fosse inférieure (caudale).
  2. Le noyau d'une voie solitaire (nucleus solitarius) est sensible, commun aux paires de nerfs crâniens VII, IX et X.
  3. Le noyau salivaire inférieur (nucleus salivatorius caudalis, s. Inférieur) est végétatif (parasympathique), situé dans la formation réticulaire de la moelle allongée entre le noyau de l'olivier inférieur et le double noyau.

Paire X, le nerf vague (n. Vagus) a 3 noyaux: moteur, sensoriel et autonome (parasympathique).

  1. Moteur à double noyau (nucleus ambiguus), commun aux paires de nerfs crâniens IX et X.
  2. Le noyau de la voie solitaire (nucleus solitarius) est sensible, commun aux paires de nerfs VII, IX et X.
  3. Le noyau postérieur du nerf vague (nucleus dorsalis nervi vagi) est parasympathique, se trouve superficiellement dans la région du triangle du nerf vague.

XI paire, nerf accessoire (n. Accessorius), a un noyau moteur du nerf accessoire (nucleus nervi accessorii). Il se situe dans l'épaisseur de la fosse rhomboïde, sous le double noyau, et se poursuit dans la matière grise de la moelle épinière dans les 5 à 6 segments supérieurs (entre les cornes postérieure et antérieure, plus près de la partie antérieure).

La paire XII, le nerf hypoglosse (n. Hypoglosse), a un noyau dans le coin inférieur de la fosse rhomboïde, dans la profondeur du triangle nerveux hypoglosse (nucleus nervi hypoglossi). Les processus de ses cellules sont impliqués dans l'innervation des muscles de la langue et, avec les nerfs partant du plexus cervical, dans l'innervation des muscles de la région antérieure du cou (muscles hyoïdes).

Quatrième ventricule du cerveau

  • Le quatrième ventricule du cerveau (latin ventriculus quartus) est l'un des ventricules du cerveau humain. Il s'étend de l'aqueduc du cerveau (aqueduc sylvien) à la valve (lat.obex) et contient du liquide céphalo-rachidien. À partir du quatrième ventricule, le liquide céphalo-rachidien pénètre dans l'espace sous-arachnoïdien par deux ouvertures latérales de Lyushka et une ouverture médiane de Magendie.

Le bas du quatrième ventricule a la forme d'un losange (un autre nom est «fosse rhomboïde»), formé par les surfaces postérieures des pons et de la moelle allongée. Le toit du quatrième ventricule pend au-dessus du fond sous la forme d'une tente.

Concepts associés

Les artères cérébrales postérieures appariées - gauche et droite - sont des artères qui irriguent l'arrière du cerveau humain (lobe pariétal du télencéphale) et font partie du cercle de Willis. L'artère cérébrale postérieure de chaque côté est située près de l'intersection de l'artère de communication postérieure correspondante avec l'artère principale. Chacune des deux artères cérébrales postérieures est reliée à l'artère cérébrale moyenne correspondante et à l'artère carotide interne correspondante via la partie postérieure correspondante.

Quatrième ventricule du cerveau

Le ventricule IV, ventriculus qudratus, est le reste de la cavité de la vessie cérébrale postérieure et est donc une cavité commune à toutes les parties du cerveau postérieur, concluant le cerveau rhomboïde, le rhombencéphale (moelle allongée, cervelet, pont et isthme). Le ventricule IV ressemble à une tente, dans laquelle le fond et le toit sont distingués.

Le fond, ou base, du ventricule a la forme d'un losange, comme s'il était enfoncé dans la surface postérieure de la moelle allongée et du pont. Par conséquent, on l'appelle une fosse rhomboïde, fossa rhomboidea. Dans le coin inférieur postérieur de la fosse rhomboïde, le canal central de la moelle épinière s'ouvre et dans l'angle antéropostérieur, le ventricule IV communique avec l'aqueduc. Les angles latéraux se terminent à l'aveugle sous la forme de deux poches, recessus laterales ventriculi quarti, se pliant ventralement autour des jambes inférieures du cervelet.

Le toit du ventricule IV, tegmen ventriculi quarti, a la forme d'une tente et est composé de deux voiles cérébrales: la supérieure, velum medulldre superius, tendue entre les jambes supérieures du cervelet, et la partie inférieure, velum medullare inferius, une formation appariée adjacente aux jambes du lambeau. La partie du toit entre les voiles est formée par la substance cérébelleuse..

La voile cérébrale inférieure est complétée par une feuille de la coque molle, tela choroidea ventriculi quarti, recouverte de l'intérieur d'une couche d'épithélium, lamina choroidea epithelialis, représentant le rudiment de la paroi postérieure de la vessie cérébrale postérieure (le plexus lui est associé - plexus choroidi quarti ventricule).

Tela choroidea ferme initialement complètement la cavité du ventricule, mais ensuite, en cours de développement, trois trous y apparaissent: un dans la zone du coin inférieur de la fosse rhomboïde, apertura mecliana ventriculi quarti (le plus grand), et deux dans la zone des poches latérales du ventricule, aperturae laterales ventriculi quarti. À travers ces ouvertures, le ventricule IV communique avec l'espace sous-arachnoïdien du cerveau, grâce auquel le liquide céphalo-rachidien s'écoule des ventricules cérébraux dans les espaces inter-coques.

En cas de rétrécissement ou de colmatage de ces trous dû à une inflammation des méninges (méningite), le liquide céphalo-rachidien qui s'accumule dans les ventricules cérébraux ne trouve pas de sortie dans l'espace sous-arachnoïdien et une hydropisie cérébrale se produit.

Quatrième ventricule du cerveau

Anatomie du quatrième ventricule humain - Information:

Le quatrième ventricule -

Le ventricule IV, ventriculus quartus, est le reste de la cavité de la vessie cérébrale postérieure et est donc une cavité commune pour toutes les parties du cerveau postérieur, concluant le cerveau rhomboïde, le rhombencéphale (moelle allongée, cervelet, pont et isthme). Le ventricule IV ressemble à une tente, dans laquelle le fond et le toit sont distingués.

Le fond, ou base, du ventricule a la forme d'un losange, comme s'il était enfoncé dans la surface postérieure de la moelle allongée et du pont. Par conséquent, on l'appelle une fosse rhomboïde, fossa rhomboidea. Dans le coin inférieur postérieur de la fosse rhomboïde, le canal central de la moelle épinière s'ouvre et dans l'angle antéropostérieur, le ventricule IV communique avec l'aqueduc. Les angles latéraux se terminent à l'aveugle sous la forme de deux poches, recessus laterales ventriculi quarti, se pliant ventralement autour des jambes inférieures du cervelet.

Le toit du ventricule IV, tegmen ventriculi quarti, a la forme d'une tente et est composé de deux voiles cérébrales: la partie supérieure, velum medullare superius, tendue entre les jambes supérieures du cervelet, et la partie inférieure, velum medullare inferius, une formation appariée adjacente aux pattes du lambeau. La partie du toit entre les voiles est formée par la substance cérébelleuse. La voile cérébrale inférieure est complétée par une feuille de la coque molle, tela choroidea ventriculi quarti, recouverte de l'intérieur d'une couche d'épithélium, lamina choroidea epithelialis, représentant le rudiment de la paroi postérieure de la vessie cérébrale postérieure (le plexus lui est associé - plexus choroidi quarti ventricule).

Tela choroidea ferme initialement complètement la cavité du ventricule, mais ensuite, en cours de développement, trois trous y apparaissent: un dans la zone du coin inférieur de la fosse rhomboïde, apertura mediana ventriculi quarti (le plus grand), et deux dans la zone des poches latérales du ventricule, aperturae laterales ventriculi quarti. À travers ces trous, le ventricule IV communique avec l'espace sous-arachnoïdien du cerveau, grâce auquel le liquide céphalo-rachidien s'écoule des ventricules cérébraux dans les espaces inter-cellules. En cas de rétrécissement ou de colmatage de ces trous dû à une inflammation des méninges (méningite), le liquide céphalo-rachidien qui s'accumule dans les ventricules cérébraux ne trouve pas de sortie dans l'espace sous-arachnoïdien et une hydropisie cérébrale se produit.

La fosse en forme de diamant, fossa rhomboidea, a quatre côtés, respectivement, en forme de losange - deux supérieurs et deux inférieurs. Les côtés supérieurs du losange sont délimités par les deux pédoncules cérébelleux supérieurs et les côtés inférieurs par les deux pédicules inférieurs. La rainure médiane, sulcus medianus, s'étend le long du losange, le long de la ligne médiane, du coin supérieur au coin inférieur, qui divise la fosse rhomboïde en moitiés droite et gauche. Sur les côtés du sillon, il y a une élévation appariée, eminentia medialis, due à l'accumulation de matière grise.

Vers le bas, l'eminentia medialis se rétrécit progressivement pour se transformer en triangle sur lequel est projeté le noyau du nerf hypoglosse, trigonum nervi hypoglossi. Latéralement à la partie inférieure de ce triangle se trouve un petit triangle, perceptible par sa couleur grise, trigonum nervi vagi, qui contient le noyau autonome du nerf vague, le nucleus dorsalis nervi vagi.

Au sommet, l'eminentia medialis a une élévation - le tubercule facial, colliculus facialis, en raison du passage de la racine du visage et de la projection du noyau des nerfs abducents. Dans la zone des coins latéraux, le champ vestibulaire, la zone vestibulaire, est situé des deux côtés, ici les noyaux de la paire VIII sont placés. Certaines des fibres qui en émergent traversent la fosse rhomboïde des angles latéraux au sillon médian sous la forme de rayures horizontales, stries medullares ventriculi quarti. Ces rayures divisent la fosse rhomboïde en moitiés supérieure et inférieure et correspondent à la frontière entre la moelle allongée et les pons. Topographie de la matière grise de la fosse rhomboïde.

La matière grise de la moelle épinière passe directement dans la matière grise du tronc cérébral et se propage en partie le long de la fosse rhomboïde et des parois de l'aqueduc, et se décompose en partie en noyaux séparés des nerfs crâniens ou des noyaux des faisceaux des voies. Pour comprendre l'emplacement de ces noyaux, il est nécessaire de prendre en compte, comme indiqué, que le tube neural fermé, lors du passage de la moelle épinière à la moelle épinière oblongate, s'est ouvert sur sa face postérieure et s'est transformé en une fosse en forme de diamant. En conséquence, les cornes postérieures de la matière grise de la moelle épinière, pour ainsi dire, se sont séparées sur les côtés. Les noyaux somatiques sensibles incrustés dans les cornes postérieures étaient situés latéralement dans la fosse rhomboïde, tandis que les noyaux somatiques-moteurs correspondant aux cornes antérieures restaient médiaux.

Quant aux noyaux autonomes noyés dans les cornes latérales de la moelle épinière, selon la position des cornes latérales entre les cornes postérieure et antérieure, lorsque le tube neural a été déployé, ces noyaux se trouvaient dans la fosse rhomboïde entre les noyaux somatique-sensible et somatique-moteur. En conséquence, dans la zone de la fosse rhomboïde, contrairement à la moelle épinière, les noyaux de la matière grise ne sont pas situés dans la direction antéropostérieure, mais se trouvent en rangées - médialement et latéralement. Ainsi, par exemple, les noyaux somatiques-moteurs des paires XII et VI se trouvent dans la rangée médiane, les noyaux végétatifs des paires X, IX, VII - dans la rangée du milieu et les noyaux somatiques sensibles de la paire VIII - latéralement.

Projection des noyaux des nerfs crâniens sur la fosse rhomboïde:

Paire XII - le nerf hypoglosse, n. Hypoglosse, a un seul noyau moteur, intégré dans la partie inférieure de la fosse rhomboïde, dans les profondeurs du trigone n. hypoglosse.

XI paire - nerf accessoire, n. accessorius, a deux noyaux (tous deux moteurs): l'un est posé dans la moelle épinière et est appelé noyau n. accessorii, l'autre est une continuation caudale des noyaux des paires de nerfs X et IX et s'appelle le noyau, ambiguus. Il se trouve dans la moelle épinière dorsolatéralement du noyau de l'olivier.

X paire - nerf vague, n. vagus a trois noyaux:

  1. noyau sensible, nucleus solitarius, situé à côté du noyau du nerf hypoglosse, dans les profondeurs du trigone n. vagi;
  2. noyau végétatif, nucleus dorsalis n. vagi, se trouve dans la même zone;
  3. noyau moteur, nucleus ambiguus (double), commun avec le noyau de la paire IX, intégré dans la formatio reticularis, plus profond que le noyau dorsalis.

IX paire - nerf glossopharyngien, n. glossopharyngeus contient également trois noyaux:

  1. le noyau sensible, nucleus solitarius, est latéral au noyau du nerf hypoglosse;
  2. noyau végétatif (sécrétoire), noyau salivateur inférieur, noyau salivaire inférieur; ses cellules sont dispersées dans la formatio reticularis de la moelle allongée entre n. ambiguus et noyau d'olive;
  3. noyau moteur, commun avec n.vagus et n.accessorius, nucleus ambiguus.

Paire VIII - nerf cochléaire vestibulaire, n. vestibulocochlearis, a de multiples noyaux faisant saillie sur les angles latéraux de la fosse rhomboïde, dans la zone vestibularis. Les noyaux sont divisés en deux groupes, correspondant aux deux parties du nerf. Une partie du nerf, pars cochlearis, est le nerf cochléaire, ou le nerf auditif lui-même, a deux noyaux: le postérieur, le noyau cochlearis dorsalis, et l'antérieur, le noyau cochlearis ventralis, situé latéralement et antérieur au précédent. Une autre partie du nerf, pars vestibularis, est le nerf vestibulaire, ou nerf gravitationnel, a quatre noyaux (noyaux vestibulaires):

  1. médial - l'essentiel;
  2. latéral;
  3. Haut;
  4. bas.

La présence de quatre noyaux chez l'homme reflète les premiers stades de la phylogenèse, lorsque les poissons disposaient de plusieurs appareils gravitationnels de perception séparés..

VII paire - nerf facial, n. facialis, a un noyau moteur situé dans la formatio reticularis partis dorsalis du pont. Les fibres nerveuses qui en partent sur leur chemin dans l'épaisseur du pont forment une boucle en saillie sur la fosse rhomboïde en forme de colliculus facialis.

Nerf intermédiaire, n. les intermédines, étroitement associées dans leur parcours au nerf facial, ont deux noyaux:

  1. végétatif (sécrétoire), noyau salivatorius supérieur (noyau salivaire supérieur), noyé dans la formatio reticularis du pont, dorsal au noyau du nerf facial;
  2. sensible, noyau solitaire. Paire VI - nerf abducens, n. abducens, a un noyau moteur intégré dans la boucle nerveuse faciale, donc le colliculus facialis à la surface de la fosse rhomboïde correspond à ce noyau.

Quatrième ventricule

Quatrième ventricule

Le quatrième ventricule (ventriculus quartus) provient de la cavité de la vessie rhomboïde de l'embryon, il est donc limité par la moelle allongée et le pont, qui forment le fond - la fosse rhomboïde, et le cervelet, qui fait partie du toit du ventricule (voir Atl.). Devant le ventricule IV à travers l'aqueduc du cerveau communique avec le ventricule III (diencéphale). La transition du canal central de la moelle épinière dans la cavité du quatrième ventricule se produit à la suite de l'ouverture du canal du côté dorsal. Cela conduit au fait que les parties gauche et droite de la plaque d'aile divergent sur les côtés et sont situées latéralement à la plaque principale, avec lesquelles elles forment le fond du quatrième ventricule..

La fosse en forme de diamant a une forme qui correspond à son nom. D'en bas et sur les côtés, il est délimité par les jambes inférieures du cervelet, d'en haut par ses jambes supérieures. Les angles latéraux de la fosse s'étendent dans les poches latérales, qui sont formées par les jambes supérieures, moyennes et inférieures du cervelet. Les coins supérieur et inférieur sont formés respectivement par les pédoncules cérébelleux supérieur et inférieur. Sur le fond de la fosse, d'un angle latéral à l'autre, passent les rayures du cerveau. La rainure médiane divise la fosse en deux parties symétriques. Dans la partie supérieure de la fosse, il y a une éminence médiale appariée, passant de dessous dans le tubercule facial. Un sillon de bordure leur est latéral. Entre la rainure de bordure et le pédoncule supérieur du cervelet, il y a un endroit bleuâtre, ainsi nommé en raison des petites quantités de pigment dans ses cellules. Dans la partie inférieure de la fosse, sur les côtés du sulcus médian, il y a des triangles des nerfs hypoglosse et vague.

Le toit du quatrième ventricule est formé à l'avant par le velum cérébral antérieur, qui est une plaque de matière blanche tendue entre les deux pattes supérieures du cervelet et son ver. À l'arrière, le toit est constitué d'une fine plaque épithéliale. Il s'agit d'une paroi sous-développée de la vessie cérébrale, appelée voile cérébrale postérieure (Fig.3.18).

Figure: 3.18. Tronc cérébral (vue de dessus):

1 - haut et
2 - colliculus inférieur;
3 - poignées du tertre inférieur;
4 - luette du ver cérébelleux;
5 - voile du cerveau antérieur;
6 - milieu, 12 - bas et 18 - jambes supérieures du cervelet (coupe);
7 - un morceau de cervelet;
8 - plexus choroïde;
9 - tubercules en forme de coin et 10 - minces;
11 - en forme de coin et 13 - poutres minces;
14 - sillon médian postérieur;
15 - ouverture médiane de la voile cérébrale postérieure (16);
17 - quatrième ventricule

Avec ce dernier, la choroïde est fermement connectée, envahissant en cours de développement dans le ventricule et y formant un plexus choroïde. Le velum cérébral postérieur est accroché latéralement aux jambes inférieures du cervelet, et d'en haut au cervelet; en touchant ce dernier, il se brise facilement, à la suite de quoi la cavité du ventricule est ouverte. Dans la voile arrière, il y a trois petits trous à travers lesquels le liquide céphalo-rachidien des cavités cérébrales passe dans les espaces intrathécaux du cerveau (dans la citerne cérébelleuse). La jonction des voiles cérébrales avant et arrière avec le vermis cérébelleux forme le sommet de la tente. À partir de la voile cérébrale antérieure à la surface du cerveau, les racines du plus mince des nerfs crâniens - le bloc (IV paire) (Fig.3.17) apparaissent, qui, ayant arrondi le tronc cérébral, atteint sa base.

Figure: 3.17. Tronc cérébral et partie des hémisphères cérébraux du côté et du bas

1 - île;
2 - bulbes olfactifs et 3 - chemin;
4 - l'intersection des nerfs optiques;
5 - pont;
6 - olive;
7 - colliculus inférieur et 11 - supérieur;
8 - butte optique;
9 - tronc cérébral;
10 - glande pinéale;
12 - corps géniculés médiaux et 13 - latéraux;
14 - tractus optique.
Les nerfs crâniens sont indiqués en chiffres romains.

La fosse en forme de losange est bordée d'épendyme, sous lequel se trouvent les noyaux des nerfs crâniens de V à XII entourés par la formation réticulaire. En raison de leur développement, les noyaux des nerfs crâniens sont posés dans la fosse rhomboïde comme suit.

La position médiane est occupée par les noyaux moteurs développés à partir de la plaque principale, dont les neurones sont homologues des motoneurones des cornes antérieures de la moelle épinière. L'endroit le plus latéral appartient aux noyaux de commutation, appelés noyaux sensoriels ou sensoriels, qui se sont développés à partir de la plaque alaire; ils sont formés de neurones intercalaires et sont des homologues des cornes postérieures de la moelle épinière. Les noyaux des structures caractéristiques de la tête provenant de l'appareil viscéral, tels que les noyaux moteurs des nerfs crâniens V et VII, sont disposés entre les nerfs moteur et de commutation. Dans la zone du sillon frontal, les noyaux du système nerveux autonome sont situés, homologues aux cornes latérales de la moelle épinière.

Sur le bord du tiers antérieur et moyen de la fosse rhomboïde, dans une petite dépression médiale à l'endroit bleuâtre, se trouve le noyau moteur du nerf trijumeau (V). Le noyau sensoriel supérieur de ce nerf se trouve latéralement au noyau moteur dans la région de l'éminence médiale. En haut de celui-ci, sur les côtés de la paroi de l'aqueduc du mésencéphale, s'étend le noyau de la voie mésencéphalique du nerf trijumeau, et vers le bas, le long de la moelle allongée et des cornes postérieures de la partie cervicale de la moelle épinière, le noyau de la voie vertébrale de ce nerf.

Non loin du milieu de la fosse rhomboïde dans le tubercule facial se trouve le noyau moteur du nerf abducens (VI). Le noyau moteur du nerf facial (VII) est situé dans la couverture du pont plus profondément et plus latéralement (voir Atl.). Le noyau sensoriel du tractus solitaire et le noyau salivaire supérieur autonome appartiennent également aux noyaux du nerf facial. La poche latérale de la fosse rhomboïde est occupée en grande partie par les noyaux du nerf vestibulaire cochléaire (paire VIII). Ceux-ci comprennent quatre noyaux vestibulaires et deux noyaux cochléaires. Les noyaux cochléaires sont plus latéraux. Des neurones du noyau cochléaire postérieur au sillon médian le long de la surface de la fosse rhomboïde, il existe des fibres qui forment des bandes cérébrales.

Les noyaux du nerf glossopharyngien (paire IX) se trouvent dans la moelle allongée un peu plus profondément que la surface. Ceux-ci incluent le double noyau moteur, le noyau sensoriel du tractus solitaire et le noyau salivaire inférieur autonome. Le noyau moteur contient également les motoneurones du nerf vague (paire X). Son noyau sensible est le noyau d'un chemin solitaire. Le noyau postérieur autonome du nerf vague a une communication bidirectionnelle avec les organes internes. Ces noyaux se trouvent dans la région du triangle du nerf vague. L'extrémité postérieure rétrécie de la fosse rhomboïde contient le noyau moteur du nerf hypoglosse (paire XII). Il se trouve dans le triangle du même nom.

Les noyaux de certains nerfs situés au bas du quatrième ventricule sont plus profonds que la surface et ne se trouvent pas dessus. Ce sont, par exemple, le noyau cochléaire ventral du nerf VIII, le double noyau des nerfs X et IX, le noyau d'une seule voie - le noyau sensible des nerfs VII, IX et X.

Dans les noyaux de commutation, les fibres afférentes prennent fin, faisant partie des nerfs crâniens de la peau du visage (V), de l'organe du goût (VII et IX), des organes de l'audition et de l'équilibre (VIII), des voies respiratoires, des poumons, du cœur, des vaisseaux sanguins et du tube digestif (X). Des cellules des noyaux moteurs faisant partie des nerfs crâniens, les fibres passent à la musculature du visage (nerfs V, VII), du cœur, des voies respiratoires et de presque tous les organes digestifs (X), de la langue (XII). Au bas de la fosse rhomboïde, des arcs réflexes sont fermés, le long desquels la régulation de la respiration, la digestion, la circulation sanguine, la position du corps, etc..

Jésus-Christ a annoncé: Je suis le Chemin, la Vérité et la Vie. Qui est-il vraiment ?

Quatrième ventricule du cerveau

Quatrième ventricule du cerveau

Le quatrième ventricule (ventriculus quartus) se développe à partir de la cavité du cerveau rhomboïde. Le haut communique avec le troisième ventricule à l'aide de l'aqueduc cérébral, et en dessous - avec le canal central de la moelle épinière, à travers l'ouverture médiane (apertura mediana ventriculi quarti), des ouvertures latérales appariées (aperturae laterales) du ventricule IV communiquent avec l'espace sous-arachnoïdien du cerveau (cistaris mediana cerebello)... Les ouvertures latérales du ventricule IV sont situées près du flocule cérébelleux dans les coins latéraux du toit de la fosse rhomboïde (Fig. 466). Le ventricule IV est rempli de liquide céphalo-rachidien et de plexus vasculaire. Se compose de parois supérieures et latérales; son fond est formé par une fosse en forme de losange. La paroi supérieure du ventricule IV est limitée par le velum cérébral supérieur, qui est attaché à la langue cérébelleuse (lingula cerebelli). Ici commence la voile cérébrale inférieure (velum medullare inferius), qui est une fine plaque épithéliale (Fig. 467). À côté se trouve la base vasculaire du ventricule IV (tela choroidea ventriculi quarti) - un pneu. La jonction des voiles cérébrales supérieure et inférieure forme le haut de la tente (fastigium). Le bord latéral du ventricule IV sont les jambes supérieures du cervelet.

466. Fosse rhomboïde et noyaux des nerfs crâniens. 1 - noyau n. oculomotorii; 2 - noyau n. trochleares; 3 - noyau tractus mésencéphalique! n. trigemini; 4 - n. motorius n. trigemini; 5 - noyau sensorius principalis n. trigemini; 6 - noyau n. abducentis; 7 - noyau n. facialis; 8 - noyau n. vestibularis; 9 - noyau cochleares; 10 - n. facialis; 11 - nuclé. salivatorii supérieur et inférieur; 12 - noyau n. hypoglosse; 13 - nuclé. ambiguus; 14 - n. tractus spinalis n. trigemini; 15 - n. tractus solitarii; 16 - n. accessorius; 17 - nuclé. dorsalis n. trigemini; 18 - nuclé. spinalis n. accessorii; 19 - tuberculum n. gracilis; 20 - tuberculum n. cuneati; 21 - trigone n. vagi; 22 - colliculus facialis; 23 - eminentia medialis; 24 - trigonum lemnisci; 25 - colliculus inférieur; 26 - colliculus supérieur

La fosse en forme de losange représente le bas du ventricule IV. Il se développe à partir de l'isthme du cerveau rhomboïde, postérieur et médullaire oblong. Il a des angles supérieurs, inférieurs et latéraux. La fosse rhomboïde est divisée par les stries médullaires, qui sont situées au milieu du bas de la fosse rhomboïde et s'étendent transversalement aux coins latéraux. Le coin supérieur de la fosse rhomboïde est délimité par les jambes supérieures du cervelet, la partie inférieure - par les jambes inférieures du cervelet, qui divergent sur les côtés à un angle de 50-85 °, et les angles latéraux - par les jambes inférieures et moyennes du cervelet.

467. Le cerveau en coupe sagittale. 1 - sulcus centralis; 2 - lobus paracentralis; 3 - précuneus; 4 - sulcus parietooccipitalis; 5 - cuneus; 6 - sulcus calcarinus; 7 - gyrus occipi totem poralis; 8 - corpus ananas; 9 - cervelet; 10 - bulbe rachidien; 11 - ventriculus quartus; 12 - pons; 13 - colliculi supérieur et inférieur; 14 - pédoncules cérébraux; 15 - aqueductus cerebri; 16 - hypophyse; 17 - chiasma opticum; 18 - commissura antérieure; 19 - Fornix

La fosse en forme de losange est divisée en deux parties symétriques par le sulcus médian (sulcus medianus). Dans le coin supérieur de la fosse, au-dessus des bandes cérébrales, qui ont une couleur plus claire, il y a une élévation médiale appariée (eminentia medialis). Sa partie inférieure se termine par un tubercule facial (colliculus facialis). Le tubercule facial est représenté par le renflement du nerf facial, qui à cet endroit se plie autour du noyau du nerf abducens (nucl. Abducens). Plus près de la surface ventrale du noyau du nerf abducent se trouve un seul chemin (nucl. Tr. Solitarius), le noyau parasympathique - le salivaire supérieur (nucl. Salivatorius superior), le noyau moteur (nucl. Motorius) du nerf facial (paire VII). L'éminence médiale contient le noyau moteur du nerf trijumeau (paire V).

Sur le côté et au-dessus de l'élévation médiale, il y a un endroit bleuâtre (locus ceruleus), où se trouvent le noyau sensible (nucl. Sensorius) et le trajet spinal du nerf trijumeau (tr. Spinalis n. Trygemini) (paire V).

Dans les coins latéraux de la fosse rhomboïde, il y a une zone vestibulaire (zone vestibulaire). Dans cette zone, il y a 4 noyaux du nerf vestibulaire (nucl.vestibulares): médial, latéral, supérieur, inférieur et deux noyaux du nerf auditif: le cochléaire antérieur (nucléocochléaire antérieur) et le cochléaire postérieur (nucléocochléaire postérieur) (paire VIII). Dans le coin inférieur de la fosse rhomboïde près du sulcus médian, il y a un triangle du nerf hyoïde (trigone n. Hypoglossi), sur lequel le noyau de ce nerf est projeté (paire XII). Latéralement au triangle du nerf hypoglosse se trouve un monticule triangulaire plus sombre (ala cinerea), qui est l'emplacement du noyau parasympathique du nerf vague (nucl.dorsalis n.vagi). Un peu plus haut, sur la ligne ala cinerea, se trouve un grand double noyau moteur (n. Ambiguus) appartenant aux paires IX et X de nerfs crâniens. Latéralement à ce noyau se trouve le noyau salivaire inférieur - parasympathique (nucl. Salivatorius inferior), d'où sort une partie des fibres du nerf lingopharyngé. A côté se trouve le noyau sensible des paires IX et X (nucl. Tr. Solitarii).

Ainsi, en résumant la topographie des noyaux du fond de la fosse rhomboïde, il faut noter que les noyaux moteurs sont situés plus près de la ligne médiane, les plus sensibles sont plus latéraux et les végétatifs sont répartis entre eux..

Troisième ventricule

La cavité du diencéphale est le troisième ventricule. C'est une fissure sagittale située dans le plan médian. Sa largeur est de 4 à 5 mm, la longueur dans la partie supérieure est d'environ 25 mm, la hauteur maximale est également de 25 mm. Derrière dans le troisième ventricule, l'aqueduc du cerveau s'ouvre. À travers les ouvertures interventriculaires, situées dans la partie antérieure des parois latérales du troisième ventricule, il y a communication avec les ventricules latéraux.

La paroi latérale du troisième ventricule est formée par les surfaces des buttes optiques et la région sous-thalamique elle-même (voir Fig. 3.16). Ils sont séparés par une rainure subthalamique. La majeure partie du bas du troisième ventricule est constituée de formations liées à l'hypothalamus, à savoir: la face dorsale du chiasme optique, le tubercule gris et la matière cérébrale entre les corps mastoïdes. Derrière eux se trouve la substance perforée postérieure du mésencéphale.

Au bas du troisième ventricule, il y a la dépression supraoptique et la dépression de l'entonnoir précédemment notées. La paroi postérieure du troisième ventricule est: la commissure postérieure du cerveau, située au-dessus de l'entrée de l'aqueduc du mésencéphale, et la base de la glande pinéale, dans laquelle est intégrée une petite cavité pinéale. La paroi dorsale (supérieure) du tube neural n'est conservée que sous la forme d'une couche de cellules épendymaires, qui sont recouvertes de l'extérieur d'une duplication de la choroïde, représentée par le plexus choroïde du troisième ventricule. La plaque épendymaire et la choroïde adhèrent fermement l'une à l'autre.

La paroi antérieure du troisième ventricule dans la partie supérieure est formée par des piliers du fornix, qui ont l'apparence de crêtes blanches situées les unes à côté des autres. Ils descendent. La commissure cérébrale antérieure est située en avant des piliers. En section transversale, l'adhérence a une forme arrondie d'un diamètre d'environ 4 mm. Sous la commissure antérieure du cerveau, la plaque terminale est étirée, qui atteint le bas du ventricule.

Derrière le pilier du fornix, entre celui-ci et le tubercule antérieur du thalamus, de chaque côté, il y a un foramen interventriculaire (foramen de Monroe). La partie supérieure de l'ouverture interventriculaire est occupée par le plexus choroïde, qui continue du troisième ventricule dans les ventricules latéraux. Plexus choroïde recouvert d'épendyme.

Quatrième ventricule

Le quatrième ventricule est la cavité du cerveau rhomboïde (voir Fig. 3.2). C'est une continuation du canal central de la moelle épinière. Le fond et le toit s'y distinguent..

Le bas du ventricule IV forme une fosse rhomboïde, qui a en réalité la forme d'un losange, délimitée par les pattes cérébelleuses supérieures et inférieures (voir Fig. 3.34). On y distingue deux moitiés: la partie inférieure (caudale) et la partie supérieure (rostrale), délimitées par les bandes cérébrales du ventricule IV. La moitié inférieure de la fosse rhomboïde est la surface dorsale de la moelle allongée, la moitié supérieure est la surface dorsale du pont.

Le long de la ligne médiane de la fosse rhomboïde, il y a une rainure médiane, des deux côtés de laquelle il y a une élévation médiale longitudinale. Latéralement, il est délimité par une rainure de bordure. Cette rainure est importante, car elle sert de frontière entre la projection des noyaux moteurs et sensoriels des nerfs crâniens: les noyaux moteurs sont projetés médialement, les noyaux sensoriels sont projetés latéralement à la rainure. L'élévation médiale dans le coin inférieur de la fosse rhomboïde est appelée le triangle nerveux hypoglosse. Également dans le coin inférieur de la fosse rhomboïde, latéralement au triangle du nerf hypoglosse, se trouve le triangle du nerf vague, dans lequel son noyau dorsal parasympathique autonome est projeté. Au-dessus des stries du cerveau, l'éminence médiale forme un épaississement notable, appelé tubercule facial, qui correspond à la projection du noyau du nerf abducens.

Dans la fosse rhomboïde, les noyaux de la formation réticulaire sont également projetés, en particulier, une place bleutée est distinguée dans sa partie supérieure-latérale, le long de la ligne médiane de la moelle allongée - le noyau de la suture médiane.

Le toit du ventricule IV comporte deux parties, dont le développement et la structure diffèrent. La partie antérieure du toit du ventricule IV est formée par une plaque de matière blanche - la voile cérébrale supérieure (antérieure), qui est tendue entre les jambes supérieures du cervelet. La partie postérieure du toit du ventricule IV est représentée par un velum cérébral inférieur apparié et une base vasculaire. Ce dernier est fusionné avec le bord libre de la voile cérébrale inférieure, avec les pédoncules cérébelleux inférieurs et les cordons postérieurs de la moelle épinière (voir Fig. 3.13). La voile cérébrale inférieure est tendue entre le nodule du ver, la patte de la ferraille et la ferraille, et occupe la partie latérale de la fosse rhomboïde. La base vasculaire du ventricule IV est une duplication de la pie-mère, entre les feuilles de laquelle se trouve un plexus choroïde. De l'intérieur, la base vasculaire est bordée d'une plaque épithéliale - ce sont les restes de l'épithélium épendymaire de la paroi dorsale atrophiée du tube neural dans la moelle allongée.

La cavité du ventricule IV en bas communique avec le canal central de la moelle épinière, au-dessus - avec l'aqueduc du mésencéphale. De plus, dans la zone des angles latéraux de la fosse rhomboïde, dans la base vasculaire du ventricule IV, il y a une communication avec l'espace intershell sous-arachnoïdien par une ouverture appariée, appelée ouverture latérale (ouverture de Lyushka). Un autre trou non apparié est situé dans le coin inférieur de la fosse rhomboïde - l'ouverture médiane (trou de Mozhandi). Par ces ouvertures, le liquide céphalo-rachidien entre du quatrième ventricule dans l'espace méso-membraneux sous-arachnoïdien du cerveau.