Principal > Complications

Pression intracrânienne: symptômes et traitement, pilules et recettes alternatives

La principaleNeurologieHypertension Pression intracrânienne: symptômes et traitement, pilules et recettes alternatives

Le LCR dans le cerveau est renouvelé jusqu'à 7 fois par jour. Son volume constant est normalement d'environ 1 litre. Si, pour une raison quelconque, la circulation du liquide céphalo-rachidien est perturbée, cela commence à exercer une pression, provoquant une déformation et une atrophie du tissu cérébral. La pression intracrânienne peut changer tout au long de la journée, alors qu'une personne ne ressent pas d'inconfort, une condition pathologique est considérée lorsqu'elle devient persistante.

Symptômes d'une augmentation de la pression intracrânienne

La PCI peut survenir chez les adultes et les enfants; selon les données médicales, elle survient plus souvent chez les femmes. La pression crânienne normale chez un adulte peut atteindre 15 mm Hg, dans l'enfance elle est inférieure.

  • maux de tête fréquents, surtout le matin ou la nuit;
  • distraction, léthargie, somnolence;
  • sautes d'humeur;
  • mal au dos;
  • nausée et vomissements;
  • augmentation de la transpiration;
  • tachycardie;
  • détérioration de la vision (vision double, vision floue des objets, accès de cécité, diminution de la réaction à la lumière, apparition de brouillard devant les yeux);
  • ecchymoses et ecchymoses sous les yeux, modification de la forme du globe oculaire;
  • violation de la mobilité articulaire;

Les principaux signes de l'ICP sont une déficience visuelle et des maux de tête qui couvrent toute la zone, par opposition à la migraine, localisée d'un côté. La douleur augmente avec les virages, les mouvements brusques et n'est pas éliminée par la prise d'analgésiques. Chez les enfants, la condition peut se manifester:

  • augmentation visuelle de la taille de la tête;
  • mouvement oculaire involontaire;
  • une augmentation de la fontanelle;
  • convulsions;
  • saillie des vaisseaux sanguins sur la tête;
  • les parents pourront remarquer un retard de développement par rapport à leurs pairs;
  • le bébé régurgite souvent et prend peu de poids;
  • le comportement deviendra agité, léthargique et somnolent;
  • le regard de l'enfant sera dirigé non pas devant lui, mais vers le bas.

Si l'ICP apparaît à la suite de blessures à la tête, la personne sera affaiblie, la somnolence apparaîtra et des évanouissements sont possibles. L'apparition de tels symptômes peut indiquer d'autres maladies, cependant, cela devrait devenir une raison obligatoire pour contacter un médecin. L'hypertension est diagnostiquée par:

  1. Numération globulaire générale.
  2. IRM ou CT.
  3. Ponction lombaire.
  4. Examen de laboratoire du liquide céphalo-rachidien.

ICP est mesurée au moyen d'un cathéter et d'une connexion à des transducteurs ou par ponction lombaire.

Les raisons de l'augmentation de la pression

La cause de l'augmentation de la pression intracrânienne est une diminution de l'absorption, une stagnation ou une circulation accrue du liquide céphalo-rachidien. La condition est secondaire, elle est causée par les raisons suivantes:

  • dommages mécaniques au crâne et au cerveau;
  • inflammation (encéphalite, méningite);
  • obésité;
  • hypertension;
  • hyperthyroïdie;
  • dysfonctionnement des glandes surrénales;
  • pathologies hépatiques;
  • ostéochondrose de la colonne cervicale;
  • tumeurs sur la tête;
  • abcès, kystes, helminthiase, otite moyenne, bronchite, mastoïdite, paludisme, accident vasculaire cérébral;
  • prendre certains médicaments.

Les causes de l'ICP peuvent également inclure une prédisposition génétique. Chez les nourrissons, la maladie peut être provoquée par un traumatisme à la naissance, une hypoxie, une toxicose et une prématurité.

Comprimés pour abaisser la pression intracrânienne chez l'adulte

Le traitement de la pression intracrânienne dépend du degré et de la gravité de la maladie. La thérapie comprend: médicaments, physiothérapie, massage, acupuncture, thérapie par l'exercice, régimes, remèdes populaires, opérations. Vous pouvez ramener la pression à la normale en faisant de l'exercice et en faisant du jogging en respirant correctement..

  1. Diurétiques Les comprimés du groupe des diurétiques pour ICP sont prescrits plus souvent que les autres médicaments. Les médicaments ont un effet diurétique, ce qui aide à abaisser la tension artérielle. Les plus prescrits sont: Furosémide, Lasix, Hypothiazide, Diacarbe, Glycérol, Mannitol, Euphylline.
  2. Médicaments vasodilatateurs. Les médicaments abaissent la tension artérielle en permettant au liquide de s'écouler vers le cerveau. Les injections d'acide nicotinique ont un effet rapide, le traitement peut être effectué: Actovegin, Cinnarizin, Sermion, Phenotropil, Aspirin, Glycine, Bilobil, Pantogam.
  3. Agents vasoactifs. Les comprimés de pression intracrânienne aident à dilater les vaisseaux sanguins, à améliorer la circulation sanguine et à réduire la pression. Bien traiter les symptômes: Magnésie, Cavinton, Sermion, Nicergoline.
  4. Médicaments contre les maux de tête. Le syndrome de la douleur est supprimé: Analgin, Aspirin, Paracetamol, Ibuprofen, Citramon, Ibuclin, Nurofen, Solpadein, Pentalgin. Peut-être la nomination de bêta-bloquants: Coriol, Atenolol, Tenoric, Bisoprolol, Acébutolol ou inhibiteurs calciques: Virapamil, Diltiazem, Nimotop, Nifedipine.
  5. Médicaments pour la pression intracrânienne avec des acides aminés. Les moyens éliminent les conséquences d'une circulation altérée du liquide céphalo-rachidien, ne permettent pas aux cellules de s'effondrer. Les patients se voient prescrire l'utilisation de: Glycine, Citrulline, Cerebrolysin.

Les inhibiteurs de l'ECA peuvent également être utilisés: Kapoten, Captopril, multivitamines: B-50, Neurobion, Neurovitan.

Traitement de la pression intracrânienne chez un enfant

Le traitement de la pression intracrânienne chez un enfant nécessite de la prudence. Il existe des cas de disparition spontanée des symptômes jusqu'à l'âge de six mois. La thérapie, comme chez les adultes, commence par identifier la cause de la maladie. Un diagnostic et un traitement incorrects peuvent avoir de graves conséquences. Parmi les médicaments, les suivants peuvent être prescrits aux enfants:

  1. La circulation sanguine dans le cerveau peut être améliorée avec: Cortexin, Actovegin, Pantogam, Cinnarizin.
  2. Prescrit comme diurétique: Furosémide, Triampur, Diakarb.
  3. La glycine est utilisée à partir de neuroprotecteurs.
  4. De nootropiques, les enfants sont autorisés à prendre: Piracetam, Cavinton.
  5. Médecine homéopathique Traumeel aide à soulager les complications des traumatismes lors de l'accouchement..
  6. Nervohel aidera à vous calmer, vous pouvez restaurer le sommeil avec Dormikind.

L'auto-administration de médicaments pour cette affection est dangereuse, tous les médicaments doivent être strictement prescrits par un médecin après le diagnostic de la présence du HHV et d'autres maladies concomitantes.

Remèdes populaires

L'utilisation de remèdes populaires dans le traitement de la pression intracrânienne doit faire l'objet d'un traitement complexe avec des médicaments. Dans la plupart des cas, les recettes sont sûres, mais il existe des contre-indications.Par conséquent, vous devez d'abord consulter un médecin, en particulier dans le traitement des enfants. Avec ICP, les recettes suivantes sont efficaces.

citron

Sur la base de ce fruit, plus d'un remède pour le traitement de l'ICP peut être fabriqué. Les agrumes sont particulièrement efficaces lorsque la condition est provoquée par le surmenage. Le fruit convient également à la thérapie des écoliers. Il contient de la vitamine C, qui a un effet positif sur le système cardiovasculaire, aide à éliminer l'œdème, abaisse la tension artérielle, réduisant ainsi l'ICP. Pour le médicament, utilisez le jus de 1 citron, 2 grandes cuillères de miel et 100 ml d'eau. Le mélange est bu en une gorgée, de préférence avant le coucher..

Une autre recette suggère d'utiliser 1 citron et une tête d'ail, qui sont hachées et versées avec un litre d'eau non chaude. Le mélange résultant est mélangé et consommé 2 grandes cuillères une fois par jour. Le médicament est conservé au réfrigérateur..

Herbes

En tant que traitement de la pression intracrânienne, des teintures et des décoctions à base de diverses herbes peuvent être utilisées, les recettes suivantes sont considérées comme assez efficaces:

  1. Une cuillère à soupe de lavande est versée dans 500 ml d'eau bouillante et insistée pendant 60 minutes. La composition est prise dans 1 grande cuillère avant les repas. La lavande peut être donnée aux enfants, la durée du traitement est de 1 mois.
  2. La teinture est préparée à partir de 100 ml d'alcool, 1 cuillère à soupe de cônes de houblon et de feuilles de fraise. Le médicament sera prêt dans 14 jours. Le liquide filtré est ajouté 15 gouttes pour 250 ml d'eau et bu une fois par jour.
  3. Le médicament est à base de valériane, d'agripaume et d'aubépine, qui sont pris dans 1 petite cuillère et versez 500 ml d'eau bouillante. Après 60 minutes, l'infusion est prête à l'emploi, elle se boit dans 100 ml avant les repas.
  4. Ortie et ficelle à raison de 1 c. les cuillères sont versées avec un verre d'eau bouillante et conservées 15 minutes dans un bain-marie. La composition résultante est consommée dans 50 ml après les repas..
  5. Pour la teinture, les fleurs de trèfle sont versées dans un récipient égal à 1 litre. Les plantes doivent couvrir la moitié du conteneur. La vodka est versée dans les plats et laissée 2 semaines dans une pièce fraîche, en secouant de temps en temps. Le liquide filtré est consommé dans une petite cuillère deux fois par jour..
  6. Les feuilles de plantain à raison de 3 grandes cuillères sont versées avec 500 ml d'eau chaude, insistées et consommées 50 ml trois fois par jour, avant les repas.
  7. Plusieurs branches de mûrier versent 900 ml d'eau chaude, insistent et buvez 250 ml 3 fois par jour.

Dans le traitement, vous pouvez également utiliser des infusions alcoolisées prêtes à l'emploi. Avec ICP, il est également efficace d'utiliser: agripaume, menthe, aubépine, valériane.

Bains, inhalations, compresses

Un bain aux fleurs de tilleul peut aider à gérer les symptômes. Le calcul est fait à partir de 4 verres d'une plante sèche pour 10 litres d'eau bouillante, après 20 minutes le liquide est filtré et ajouté au bain au volume total d'eau.

Inhalations utiles avec des feuilles de laurier. Pour ce faire, 20 à 30 feuilles sont versées avec une petite quantité d'eau fraîchement bouillie, insistent pendant 3 minutes et commencent à inhaler enveloppées dans une serviette, pendant 15 minutes.

Pour une compresse à pression intracrânienne, qui est appliquée sur la tête la nuit, de l'huile de camphre et de l'alcool sont utilisés. De plus, la tête doit être enveloppée de polyéthylène. La durée du cours est de 10 jours. Fondamentalement, les recettes folkloriques sont utilisées en combinaison avec des médicaments afin d'accélérer la récupération. La possibilité de normaliser la condition sans médicament est discutée avec le médecin..

La prévention

Afin d'éviter la pression intracrânienne, une correction nutritionnelle est nécessaire. Évitez les aliments frits, salés, gras et épicés. Il est utile de manger plus d'aliments riches en potassium: pommes de terre, abricots secs, agrumes et autres légumes et fruits. Les autres mesures préventives comprennent:

  • utiliser un oreiller haut pendant le sommeil;
  • massage bien sûr de la colonne vertébrale, en particulier des sections cervicale et des épaules;
  • apport adéquat en vitamines;
  • natation et autres exercices.

Il convient également de garder à l'esprit que la pression intracrânienne provoque un changement brusque de climat, en restant dans les montagnes et en volant en avion, cela doit donc être évité si possible. La condition est très dangereuse, il est donc important de consulter un médecin dès que possible dès les premiers symptômes et en aucun cas de prescrire un auto-traitement, et de ne pas noyer les manifestations des analgésiques.

Augmentation de la pression intracrânienne

informations générales

L'augmentation de la pression intracrânienne est une condition dans laquelle les indicateurs de la pression intracrânienne sont augmentés à 20-25 mm Hg. Art. et plus encore dans la cavité sinusale de la structure de la dure-mère du cerveau, des ventricules, de l'espace épidural, sous-arachnoïdien et en général - du crâne. D'une autre manière, on l'appelle aussi hypertension intracrânienne..

La pathologie provoque un syndrome intracrânien avec un certain nombre de manifestations cliniques - maux de tête croissants, nausées, vomissements, opacification de la conscience, etc..

Pathogénèse

Normalement, les indicateurs de pression intracrânienne ne doivent pas dépasser 7-15 mm Hg. Art. allongé. Ils sont fournis:

  • un squelette rigide du crâne et de la dure-mère, qui donne la constance du volume dans son ensemble et la somme des volumes d'éléments et de structures pris séparément;
  • processus complexes de régulation physiologique - pression de perfusion cérébrale, tonus vasculaire cérébral, circulation sanguine volumétrique dans le cerveau, production et résorption du liquide céphalo-rachidien, perméabilité de la barrière hémato-encéphalique et stase colloïdale osmotique du liquide cérébral.

Lorsque l'un des facteurs énumérés, la luxation du cerveau, change ou est perturbé, une activation automatique d'une réaction compensatoire doit avoir lieu, qui vise à déplacer l'artère veineuse et le sang des sinus et, en conséquence, les artères, en réduisant le volume de liquide céphalo-rachidien en le déplaçant des ventricules et en réduisant le volume du cerveau en réduisant la quantité fluide intercellulaire.

Par exemple, en raison d'une augmentation de la pression artérielle, les vaisseaux du cerveau se rétrécissent rapidement, ce qui entraîne des changements importants dans le flux sanguin dans le cerveau et la pression intracrânienne..

Le mécanisme de l'hypertension intracrânienne est le plus souvent basé sur une augmentation du volume du contenu intracrânien (en raison d'une altération de l'écoulement ou d'une hyperproduction), y compris le liquide céphalo-rachidien (LCR), le liquide tissulaire (avec œdème cérébral), le sang (peut être causé par une congestion veineuse), ainsi que l'apparition de tissus étrangers, par exemple, avec des processus oncologiques de développement de tumeurs. Ces derniers ont non seulement un effet direct de la masse, mais également un blocage direct de l'écoulement du CSF. De plus, les changements pathologiques dans le cerveau qui augmentent la pression sont le résultat de processus tels que:

  • transsudation causée par les cytokines (œdème vasogénique);
  • dommages cytotoxiques, entraînant la mort cellulaire et la nécrose (augmentation de la pression interstitielle);
  • processus réparateurs et inflammatoires initiés par les cellules de l'infiltrat inflammatoire dans le liquide céphalo-rachidien dans la méningite, la ventriculite, etc.
  • obturation associée à des malformations congénitales, une croissance excessive du tissu dural, une altération de l'écoulement veineux, la formation d'une masse parenchymateuse ou intraventriculaire de kystes ou de néoplasmes;
  • une augmentation du volume intravasculaire;
  • hypoxémie;
  • changements de la pression partielle de dioxyde de carbone (hypercapnie ou hypocapnie);
  • l'action des toxines métaboliques intermédiaires métaboliques, y compris les excitotoxines neurales;
  • épuisement des substrats énergétiques, par exemple avec blocage des gros vaisseaux, contusion ou lésion axonale diffuse, anoxie causée par un arrêt cardiaque, encéphalopathie hypertensive, infection à encéphalite, empoisonnement métabolique.

Classification

En fonction de la cause, du mécanisme de développement de l'hypertension intracrânienne et des conséquences, il existe des signes bénins (aucun signe de lésion organique du système nerveux central et de l'hydrocéphalie), une augmentation de la pression idiopathique à l'intérieur du crâne et une pseudotumeur du cerveau.

Les raisons

Un certain nombre de raisons et de facteurs différents peuvent provoquer une augmentation de la pression intracrânienne, notamment:

  • tout type de lésion cérébrale traumatique;
  • oncologie;
  • hémorragie intracrânienne et abcès;
  • hydrocéphalie;
  • processus cytotoxiques qui provoquent un gonflement du cerveau en cas de saturnisme, une insuffisance hépatique dans le contexte du syndrome de Reye, une acidocétose diabétique;
  • encéphaloméningite autres encéphalopathies.

Symptômes d'une pression intracrânienne élevée

Le syndrome hypertensif clinique peut différer selon la localisation et la prévalence des processus pathologiques et dépend également de la vitesse de leur développement. Les symptômes classiques de l'augmentation de la pression intracrânienne comprennent:

  • maux de tête fréquents avec une gravité croissante, peuvent être compliqués par la toux, une envie douloureuse d'uriner et de déféquer, ressemblant à l'action de la manœuvre de Valsalva;
  • interruptions de sommeil dues à des maux de tête, positionnement forcé de la tête;
  • la nausée;
  • vomissements répétés;
  • troubles de la conscience;
  • brouillard devant les yeux, probablement dû à une congestion veineuse ou à un gonflement du disque optique;
  • assourdissant;
  • diminution des performances mentales;
  • violation de la fonction respiratoire;
  • bradycardie et augmentation de la pression artérielle;
  • crises convulsives.

Une hypertension intracrânienne prolongée peut provoquer une déficience visuelle, ainsi que d'autres signes:

  • perte d'appétit;
  • somnolence constante;
  • difficulté à se réveiller le matin;
  • violation de la concentration;
  • réaction positive au réflexe pathologique de Babinsky.

Symptômes d'augmentation de la pression intracrânienne chez les nourrissons

Les premiers signes chez un bébé sont une grande circonférence de la tête, une saillie de la fontanelle, des réflexes et une tonicité accrus, l'enfant ne peut pas lever les yeux. Dans l'hydrocéphalie chronique, des manifestations de membres inférieurs spastiques peuvent être observées et, à l'avenir, des problèmes d'incontinence et d'apprentissage se développent.

Contrairement aux adultes chez les enfants, à l'avenir, la pathologie provoque une triade de manifestations cliniques: maux de tête paroxystiques (débuts à 5-7 ans), troubles oculomoteurs et déficience visuelle (le plus souvent, il s'agit d'un strabisme paralytique convergent, nystagmus).

Analyses et diagnostics

Il existe plusieurs façons de mesurer la pression intracrânienne. La méthode la plus courante est indirecte - en établissant une pression dans la cavité de l'espace sous-arachnoïdien rachidien dans la région de la ceinture à la suite d'une ponction vertébrale. Cependant, cette technique n'est pas fiable dans les cas, par exemple, de néoplasmes dans le cerveau - lorsque la connexion entre les espaces intracrânien et rachidien est rompue. Les cliniques spécialisées peuvent effectuer des mesures de pression invasives dans les structures cérébrales à l'aide de capteurs spécialisés.

La méthode la plus sûre est l'échographie, l'imagerie par résonance magnétique ou la tomodensitométrie. Examens neurologiques et physiques, CT, EEG, angiographie, détection d'une infection méningée, ainsi que des signes objectifs tels que:

  • œdème du disque optique;
  • écarts par rapport à la norme des tests d'électrolytes, des tests toxicologiques, des tests de liquide céphalo-rachidien, des tests de la fonction hépatique, des tests du fonctionnement du système excréteur;
  • augmentation de la pression osmotique des extrémités et dans le liquide céphalo-rachidien;
  • changements typiques détectables par radiographie dans les os du crâne.

Si un cancer est suspecté, une biopsie peut être recommandée.

Traitement

La tactique de traitement de l'hypertension intracrânienne est choisie individuellement et avec prudence. Le facteur sous-jacent est la cause du développement de la pathologie.

Les premières mesures sont l'utilisation de diurétiques osmotiques, une solution hypertonique de NaCl. Les adjuvants de première ligne sont le pentobarbital et le midazol. L'utilisation de diurétiques risque d'augmenter la tache aveugle et de développer la cécité en raison de la pression exercée sur les structures de la tête du nerf optique. Par conséquent, les médecins surveillent en permanence les champs visuels et, si le traitement échoue, effectuent immédiatement une intervention chirurgicale pour placer un shunt lombaire ou péritonéal, et utilisent également l'utilisation intraveineuse de solutions hypotoniques..

Si d'autres causes d'hypertension intracrânienne sont identifiées, les tactiques de traitement suivantes sont utilisées:

  • avec oncologie et œdème vasogénétique, il est conseillé d'utiliser des minéralocorticoïdes;
  • si une infection, des lésions focales, des abcès, une encéphalite sont suspectés, des médicaments antiviraux et antibiotiques peuvent être prescrits.

Est-il possible de guérir rapidement un ICP élevé à la maison

La pression - artérielle ou intracrânienne - conduit souvent à des maux de tête. Si les choses sont plus faciles avec la pression artérielle, comment réduire rapidement la pression intracrânienne, les patients ne savent pas exactement.

La maladie présentée se manifeste non seulement par de graves maux de tête, mais également par un certain nombre de symptômes désagréables qui l'accompagnent.

Par conséquent, il est important de savoir comment soulager rapidement et efficacement la pression intracrânienne à la maison..

Pression intracrânienne (ICP) - qu'est-ce que c'est

La pression intracrânienne (par opposition à la pression artérielle) est la pression du liquide céphalo-rachidien sur le cerveau.

Le liquide céphalo-rachidien est un liquide céphalo-rachidien, un liquide formé par l'accumulation de petits vaisseaux dans le cerveau. Le LCR s'écoule dans les "ventricules" du cerveau.

S'il y en a beaucoup, la pression intracrânienne augmente. Avec une diminution de la quantité de liquide céphalo-rachidien, les indicateurs de pression artérielle diminuent et l'état de la personne s'améliore.

Signes et symptômes de l'ICP

Les symptômes de la maladie apparaissent dans la plupart des cas de la même manière..

Les enfants ou les personnes âgées peuvent avoir des caractéristiques distinctives non essentielles.

Chez les adultes

Avant de déterminer comment réduire la pression intracrânienne rapidement et à la maison, vous devez étudier les symptômes de la maladie. Il est à noter que les signes de manifestation diffèrent chez les hommes et les femmes..

Les femmes ayant une pression intracrânienne accrue se sentent mal, à savoir:

  • augmentation de la transpiration et de la salivation;
  • changement de fréquence cardiaque;
  • changements de pression artérielle;
  • étourdissements persistants dus à une pression artérielle élevée ou basse;
  • déficience auditive, douleur dans le cou;
  • problèmes de mémoire et d'élocution, diminution de la concentration;
  • détérioration temporaire de la vision (le développement d'une pathologie peut être diagnostiqué);
  • troubles du tractus gastro-intestinal;
  • gonflement du visage tôt le matin ou en fin d'après-midi;
  • fatigue rapide;
  • irritabilité excessive.

Chez les hommes, il n'y a pas beaucoup de symptômes qui en sont caractéristiques. Les points suivants sont mis en évidence ici:

  • essoufflement et autres changements dans la respiration (à la fois avec un léger effort physique et sans activité préalable);
  • problèmes de vision soudains - yeux flous ou flashs lorsque le corps se penche;
  • différences dans les indicateurs de pression artérielle;
  • irritabilité et agressivité;
  • diminution du tonus musculaire - le travail physique précédemment effectué dépasse la puissance de la pression intracrânienne;
  • douleur lancinante dans la tête (surtout le soir).

En conséquence, il est nécessaire d'utiliser des méthodes pour réduire la pression intracrânienne. Il est au préalable recommandé de consulter un médecin et de subir un diagnostic complet. Il est important de déterminer la cause des symptômes ci-dessus..

Chez les personnes âgées

Lorsqu'on leur demande comment réduire la pression intracrânienne à la maison, la plupart des personnes âgées répondent: «Nous abaissons la tension artérielle avec des médicaments». Tout est vrai, mais seulement s'il s'agit vraiment de pression intracrânienne.

Avec l'âge, le sang d'une personne devient plus épais et les personnes âgées confondent une augmentation des paramètres intracrâniens et artériels.

La pression intracrânienne dans la vieillesse augmente toujours, ce qui s'explique par le processus physiologique.

Il y a un affaiblissement du flux sanguin à l'intérieur du crâne (cela se manifeste par des maux de tête et d'autres symptômes énumérés ci-dessus pour les hommes et les femmes).

Un trait distinctif est le danger de subir une crise cardiaque ou un accident vasculaire cérébral. Tous les symptômes augmentent progressivement, c'est pourquoi le corps ne peut pas récupérer seul et rapidement.

En conséquence, une personne âgée est confrontée à des maux de tête, des nausées, des vomissements et une ischémie cérébrale en même temps.

Souvent, tout se termine par un état pré-AVC, lorsqu'une personne âgée peut remarquer des perturbations de l'activité motrice, des troubles de la parole, des troubles de la déglutition, une paralysie partielle ou complète.

Les raisons de l'hypertension artérielle chez les personnes âgées s'expliquent par les caractéristiques physiques du corps humain. Il sera impossible de changer quelque chose.

Mais pour éviter une augmentation rapide des indicateurs, il est nécessaire de se soumettre à des examens réguliers. Il est également important de respecter les recommandations de prévention, qui seront discutées ci-dessous..

Chez les enfants

Il est extrêmement difficile de se débarrasser de la pression intracrânienne qui dérange un enfant à la maison..

Ici, un seul problème se pose - comment comprendre qu'un bébé (par exemple, un nourrisson) s'inquiète des maux de tête dus à une accumulation excessive de liquide céphalo-rachidien.

Il est important de savoir ce qui cause exactement l'augmentation du PCI chez les enfants et quels sont les symptômes de la maladie.

Il est un peu plus facile de reconnaître la pression intracrânienne chez les nourrissons. La pathologie se développe souvent dans l'utérus. Il y a une violation de l'absorption de liquide, ce qui conduit à la formation de pathologies à la naissance d'un enfant, parmi lesquelles:

  • augmentation de la taille de la tête chez les nourrissons immédiatement après la naissance - un examen complet est effectué pour déterminer la pathologie, y compris l'échographie;
  • front bombé inhabituel;
  • strabisme;
  • comportement agité;
  • régurgitation fréquente qui se produit indépendamment de la prise de nourriture;
  • troubles du mouvement des globes oculaires;
  • fontanelle agrandie;
  • le cri d'un enfant - long et monotone.

Si les signes présentés sont trouvés, les parents doivent subir un examen complet avec l'enfant afin d'exclure le développement de toute pathologie.

Sur le fait des résultats obtenus, le médecin prescrira un traitement, indiquant les moyens les plus efficaces pour abaisser rapidement l'ICP.

Ces recommandations doivent être appliquées non seulement lorsque l'enfant est malade, mais en permanence.

Le manque de traitement en temps opportun entraîne un retard dans le développement de l'enfant - il commence à tenir sa tête plus tard que les autres enfants, à s'asseoir; il y a un retard dans le développement de la parole.

Pour les enfants d'âge préscolaire et les écoliers, les manifestations suivantes sont caractéristiques:

  • fatigue et anxiété - le comportement de l'enfant change souvent quelle que soit la situation;
  • maux de tête - si le bébé ne parle pas, il se frappera à la tête;
  • nausées et vomissements - non expliqués par les habitudes alimentaires;
  • douleur dans les orbites, obscurité ou cercles brillants devant les yeux, le strabisme se développe progressivement;
  • hypersensibilité, apathie, somnolence, infantilisme dans le comportement et désir de faire quelque chose.

Tous les médicaments doivent être pris avec une pression intracrânienne strictement avec l'autorisation d'un médecin. L'auto-traitement entraîne souvent des effets secondaires.

Comment rétrograder correctement

La façon de réduire la pression intracrânienne à la maison ne doit être déterminée que par un médecin.

Qu'il s'agisse de médicaments ou de médecine traditionnelle, tous les traitements se déroulent uniquement sous la surveillance étroite d'un médecin..

Il est important d'évaluer l'état du patient. Cela aidera à déterminer quoi faire avec la pression intracrânienne, comment supprimer l'ICP à la maison.

Méthodes traditionnelles

Lorsque la pathologie est détectée dans le corps humain, les médecins discutent principalement des méthodes de la médecine traditionnelle.

Dans la plupart des cas, un médicament est sélectionné pour le patient, ce qui réduit rapidement la pression intracrânienne, ce qui améliore considérablement l'état du patient.

Mais il existe d'autres méthodes pour traiter la pression crânienne à la maison et réduire la production de liquide cérébral..

Thérapie conservatrice

Pour réduire la production de LCR dans le liquide céphalo-rachidien dans la plupart des cas, les médecins vous recommandent de suivre les recommandations pour la prévention de l'ICP.

Mais avec une pression intracrânienne accrue, le patient se tourne vers l'utilisation de médicaments. Ceci est permis si vous savez exactement quoi prendre avec une forte augmentation des performances..

À l'heure actuelle, les experts prescrivent les médicaments suivants pour la pression intracrânienne:

  1. Les diurétiques sont des médicaments à base d'acétazolamide ou de furosémide. Ils vous permettent d'éliminer rapidement l'excès de liquide du corps de manière naturelle. En conséquence, le bien-être du patient s'améliore considérablement. De telles méthodes de thérapie ne peuvent pas être qualifiées de curatives, car ces médicaments ont un effet rapide et à court terme..
  2. Médicaments vasoactifs. Ces médicaments sont prescrits si nécessaire pour améliorer la circulation sanguine dans le cerveau. Une circulation stagnante ou mauvaise entraîne un manque d'approvisionnement normal en oxygène des cellules cérébrales. Cela se manifeste encore, par exemple, par des troubles de la mémoire. En ce qui concerne les enfants, stagnation et retards de développement. Pour éviter que cela ne se produise, il est nécessaire de prendre des médicaments vasoactifs à base de sulfate de magnésium pour la vasodilatation..
  3. Corticostéroïdes. Il est souvent recommandé comme médicament prophylactique. Aide à normaliser et à réduire la production de liquide céphalo-rachidien.
  4. Remèdes homéopathiques. Ils sont prescrits en fonction des problèmes d'accompagnement du patient, de la présence de mauvaises habitudes. Les médicaments ne doivent pas être jetés car ils aident à réduire l'intensité de la pression intracrânienne.
  5. Nootropiques. Nécessaire pour améliorer les fonctions cognitives et améliorer le métabolisme dans les neurones du cerveau. Cela favorise la sortie rapide du liquide céphalo-rachidien..
  6. Toutes préparations contenant des acides aminés. Ils aident au travail du cerveau lorsqu'une personne doit exercer une activité cérébrale active (que ce soit pour étudier ou travailler).

En tant que méthode de traitement, des analgésiques standard sont utilisés, ce qui peut éliminer l'inconfort qui l'accompagne.

Des moyens non conventionnels

Dans les questions de savoir comment guérir efficacement la pression intracrânienne à la maison, les méthodes de médecine alternative sont également distinguées. Ils ne seront pas en mesure de traiter les maladies dans des conditions d'urgence, mais la condition peut être améliorée.

Il est permis d'utiliser des décoctions et des infusions uniquement avec l'autorisation d'un médecin. La plupart des herbes utilisées dans la préparation de solutions ont des contre-indications, telles que les maladies cardiaques, l'hypertension et d'autres pathologies.

Dans ce cas, un diagnostic complet du patient est nécessaire..

Cette méthode de traitement ne conduit pas toujours à un résultat rapide, mais il est possible de lutter contre la pression intracrânienne de cette manière pendant longtemps..

Le résultat est un excellent traitement à domicile pour la pression intracrânienne, ainsi que la prévention, qui est efficace pour les personnes, par exemple, âgées.

Les infusions et teintures, les décoctions, les inhalations et les compresses, et même les exercices thérapeutiques aident à éliminer rapidement la pression intracrânienne ou à empêcher une augmentation des indicateurs. Et comment les utiliser, sera décrit plus tard..

Teintures

Le groupe comprend les teintures alcoolisées et les infusions sur l'eau. Les recettes suivantes sont parmi les plus efficaces:

  1. Infusion de lavande. Une cuillère à soupe de la solution broyée et pré-séchée est versée dans 0,5 litre d'eau bouillante. Laissez l'infusion pendant 1 heure pour la cuisson. Boire sous une forme tendue à chaque fois avant de manger une cuillère à soupe. Le traitement se poursuit pendant un mois. Ensuite, ils font une pause d'un moment similaire, puis continuent le traitement.
  2. Teinture de fleur de trèfle. Vous devez prendre un pot d'un litre et le remplir à moitié avec des fleurs de trèfle. Versez à ras bord avec de la vodka et laissez infuser 2 semaines dans un endroit sombre. Prendre trois fois par jour pour une cuillère à café pendant un mois.
  3. Infusion à base d'ail et de citron. Une tête d'ail et 2 citrons sont défilés dans un hachoir à viande et versés avec un litre d'eau, laissés pour une journée. Il est recommandé de boire pour le traitement 1/3 tasse avant le coucher, ce qui aide à lutter contre l'insomnie et la pression intracrânienne. Si vous buvez l'infusion le matin, une personne sera dérangée par la somnolence..

Utilisez des infusions et des teintures en fonction des caractéristiques du corps. S'il y a des risques de développer une réaction allergique, il vaut mieux abandonner le plan..

Décoctions à base de plantes

Les herbes aident à la pression intracrânienne, car elles contiennent des acides aminés et des tanins. La propriété antioxydante avec élimination rapide des toxines du corps a un effet positif sur l'équilibre hydrique.

En conséquence, le patient n'a pas à boire de diurétiques pour un soulagement rapide. Pour stabiliser leur état, les recettes suivantes pour préparer les décoctions sont utilisées:

  1. Décoction de bourgeons de peuplier noir. Les reins à raison d'une cuillère à soupe sont versés avec un verre d'eau et bouillis à feu doux pendant 15 minutes après ébullition. Boire un demi-verre avant les repas pendant 20 jours. Faites une pause de 20 jours et répétez le traitement.
  2. Une décoction de branches de mûrier. Les branches sont récoltées en été, séchées et broyées. 2 cuillères à soupe de cette collection doivent être versées avec un litre d'eau et bouillies. Après avoir maintenu pendant 20 minutes à feu doux et prendre sous forme filtrée dans un verre avant les repas plusieurs fois (pas plus de 3 fois) par jour.
  3. Décoction de lavande. Une cuillère à café de fleurs broyées et séchées est versée avec un verre d'eau bouillante, envoyée au poêle, bouillie et laissée infuser pendant une demi-heure. Prenez une cuillère à soupe la nuit pendant un mois.

Ces méthodes de traitement traditionnelles aident à éliminer rapidement l'excès de liquide du corps, y compris le liquide céphalo-rachidien.

Inhalation et compresses

Les médecins recommandent d'utiliser l'inhalation de feuilles de laurier pour réduire rapidement la pression intracrânienne. Pour ce faire, faites bouillir une décoction, versez 5 feuilles avec un litre d'eau.

Préparer un bouillon - cela signifie faire bouillir et laisser reposer à feu doux pendant 3-5 minutes.

L'aide fournie doit être utilisée une fois le bouillon partiellement refroidi. Utilisé de manière standard - ils se penchent sur la casserole, après avoir préalablement couvert leur tête avec une serviette ou une couverture, et respirent les vapeurs de la décoction pendant pas plus de 7 minutes.

L'état du patient peut être soulagé avec des compresses fabriquées conformément aux recettes suivantes:

  1. Compresse d'alcool avec de l'huile de camphre. 2 cuillères à soupe d'alcool sont mélangées à 50 ml d'huile. Tout est soigneusement mélangé et frotté sur le cuir chevelu. Il est préférable de le faire la nuit, en portant un bonnet en caoutchouc et en enveloppant votre tête dans un foulard. Le matin, nettoyez-le avec un shampooing. La maladie disparaîtra longtemps si le traitement est effectué pendant 10 nuits.
  2. Compresses de raifort et de radis. Mélangez deux ingrédients en quantités égales, après avoir frotté les légumes-racines sur une râpe fine. La quantité obtenue est étalée sur des cotons-tiges ou de la gaze et appliquée sur les mollets des jambes pendant 20 minutes. La compresse présentée aide à éliminer les maux de tête sévères.
  3. Compresse de menthe. Les compresses de menthe sont rapides à préparer et peuvent soulager les maux de tête en quelques minutes. Pour la cuisson, vous avez besoin de 6 cuillères à soupe de menthe hachée, versez 0,5 litre d'eau et faites bouillir à feu doux pendant 10 minutes. Ensuite, une gaze ou un foulard est plongé dans un bouillon légèrement refroidi, pressé et appliqué sur la tête.

Les remèdes ci-dessus aident à éliminer rapidement les maux de tête dus à la libération de la pression intracrânienne. Il est inapproprié de recourir à l'inhalation et aux compresses pour la prévention.

Exercices thérapeutiques et autres procédures

Il est nécessaire de fournir une liste d'exercices thérapeutiques qui aident à soulager rapidement et efficacement la douleur..

Dans ce cas, il est nécessaire d'abaisser le tonus vasculaire, pour lequel la partie supérieure du cou et de la tête sont massées du bout des doigts. D'autres procédures et méthodes aident également:

  • se frotter les mains et les pieds;
  • compresses froides sur le front;
  • arrêter de fumer et de boire du café, de l'alcool;
  • suivre un régime (il est interdit de manger des aliments épicés).

Quant à la gymnastique de rattrapage, elle doit être utilisée régulièrement pour éviter une augmentation des performances. Ainsi, les exercices suivants sont considérés comme efficaces:

  • la tête s'incline sur les côtés - il est nécessaire d'effectuer plusieurs fois au cours de la journée;
  • rotation de la tête - effectuée pendant la journée si possible (l'exercice est interdit en présence d'ostéochondrose cervicale);
  • masser avec un bâton (stylo ou crayon) - avec les deux mains, ils attrapent un objet, le mettent derrière la tête et le maintiennent de haut en bas dans la partie inférieure de l'arrière de la tête;
  • étirements - effectués le matin et le soir dans une position confortable pour le patient;
  • exercices de respiration - en position assise, inspirez profondément par le nez, retenez votre souffle puis expirez par la bouche en pliant vos lèvres avec un tube.

Lorsque vous effectuez des exercices simples, faites attention à l'état du patient. Ci-dessus, un ensemble d'exercices que chaque patient peut effectuer. Toute gymnastique ne prend pas plus de 5 minutes, mais vous devez la faire 3 à 4 fois par jour.

Réduction rapide de la pression à domicile (recommandations)

Dans les questions sur la façon de soulager rapidement un mal de tête, des méthodes sont utilisées pour soulager la pression intracrânienne en quelques minutes.

Les méthodes sont efficaces, mais ne doivent souvent pas être utilisées. Si une personne s'inquiète souvent des symptômes d'une augmentation des indicateurs, il est préférable de consulter un médecin.

En attendant, les moyens suivants pour éliminer rapidement la douleur sont autorisés:

  1. Réception d'aubépine. Toute autre teinture alcoolisée est autorisée - églantier, lavande, trèfle (et autres variétés). Il suffit de boire une cuillère à café de la teinture lors d'un mal de tête sévère.
  2. Prendre n'importe quel diurétique. Ici, le médicament est pris, acheté à la pharmacie ou préparé à la maison. Ainsi, le thé vert ordinaire a un effet diurétique. Mais cela peut ne pas donner de résultats rapides..
  3. Prendre des analgésiques. Il est recommandé de prendre un antispasmodique qui élimine le vasospasme, normalisant l'écoulement du sang et du liquide céphalo-rachidien.
  4. Auto-massage de la tête. Une acupression se fait en enveloppant la tête de vos propres mains. Massez les points du bout des doigts en changeant la position des mains toutes les minutes. Le massage est effectué pendant 5 minutes.

Pour l'utilisation de médicaments afin d'éliminer rapidement le problème, il est recommandé de consulter d'abord un médecin..

Prévention de la pression artérielle

En matière de réduction de la pression intracrânienne, il est impossible de se passer de prévention. Dans ce cas, seules les restrictions suivantes s'appliquent:

  • ne vous embêtez pas avec le stress physique et mental - distribuez-les;
  • manger équilibré - la nutrition contribue à l'élimination rapide des liquides du corps;
  • arrêt complet de l'alcool et du tabagisme - ces mauvaises habitudes entraînent un rétrécissement des vaisseaux de la tête, ce qui entraîne une stagnation du sang et une augmentation du liquide céphalo-rachidien;
  • promenades fréquentes au grand air;
  • entraînement régulier - cyclisme en plein air, natation;
  • refus de bronzer en été - il n'est pas recommandé de rester longtemps au soleil.

Il est important de suivre les recommandations présentées de manière globale, ce qui contribue à la prévention de l'augmentation de la pression intracrânienne.

conclusions

La violation de l'écoulement du liquide céphalo-rachidien peut entraîner les conséquences les plus dangereuses pour une personne (par exemple, cela conduit souvent à un accident vasculaire cérébral).

Pour éviter que cela ne se produise, il est important de savoir exactement comment et quelles méthodes pour réduire la pression intracrânienne à utiliser, pour abaisser les indicateurs rapidement et efficacement.

Tout ce qui est mentionné ci-dessus peut aider, mais ces méthodes doivent être utilisées en stricte conformité avec les instructions..

Comment abaisser la pression intracrânienne

Traitement

ICP est tout à fait traitable à la maison. Le traitement doit commencer par la prise de diurétiques, qui éliminent l'excès de liquide du corps, soulageant ainsi l'enflure.

Solution pour perfusion Albumine

L'albumine améliorera la microcirculation entre le plasma et le tissu cérébral. La magnésie aura un effet diurétique, élargira les vaisseaux périphériques.

En cas de risque d'œdème cérébral, le médecin vous prescrit de la dexaméthasone et de la prednisolone.

Auto-massage

Pour améliorer la condition avec la pression intracrânienne à la maison, vous pouvez utiliser l'auto-massage de la tête.

La tête est serrée avec les mains afin que les pouces soient placés à l'arrière de la tête.

Dans un mouvement circulaire, pétrissez les points de contact des pouces avec la tête.

Un moyen tout aussi efficace de réduire la pression intracrânienne à la maison consiste à masser les muscles du cou. Ils le passent tous les jours pendant quinze minutes.

Traitements thermiques

Pour la préparation, deux cuillères à café de poudre de moutarde sont placées dans un sac en tissu, trempées dans un bol d'eau tiède et pressées.

Les jambes sont abaissées dans le liquide jusqu'au milieu des jambes. La procédure prend 20 minutes, elle réduira le remplissage des vaisseaux cérébraux, l'augmentation de la pression à l'intérieur du crâne diminuera.

Pour un soulagement rapide des maux de tête, vous pouvez préparer une forte décoction de feuilles de laurier et faire l'inhalation habituelle. Dix minutes après le début de la procédure, il y aura une amélioration significative du bien-être.

Toutes les manipulations ne doivent être commencées qu'après avoir consulté un médecin..

Pharmacie populaire

La médecine traditionnelle peut considérablement améliorer la condition des patients atteints de PCI.

Les recettes les plus populaires pour abaisser la pression intracrânienne à la maison:

  1. infusions aux herbes. Un mélange de menthe, valériane, lavande, sauge, millepertuis, prêle (chaque herbe une cuillère à soupe) est versé avec de l'eau, bouilli pendant cinq minutes et insisté pendant une demi-heure. Ils boivent le médicament dans un quart de verre trois fois par jour. Le cours dure un mois;
  2. teinture alcoolisée de trèfle. Les fleurs sèches sont versées dans un récipient, versées avec de la vodka vers le haut. Insistez sur le remède pendant deux semaines dans un endroit sombre. Après avoir filtré, la teinture est prise deux fois par jour, une cuillère à café avec de l'eau;
  3. eau de citron ail. Broyez trois citrons avec la peau dans un hachoir à viande, ajoutez trois têtes d'ail hachées au mélange. Les ingrédients sont mélangés, ajoutés avec 1,5 litre d'eau bouillie et insistés pendant une journée. Buvez le médicament dans une cuillère à soupe avant le petit déjeuner. La durée du traitement est de trois semaines;
  4. une décoction de branches de mûrier. Versez quatre cuillères à soupe de branches hachées avec un litre d'eau bouillante et laissez mijoter au bain-marie. Le bouillon est versé dans un thermos, a insisté pendant trois heures. Après avoir filtré, le liquide est dilué en deux avec de l'eau et bu un demi-verre trois fois par jour;
  5. gouttes d'ail et de lait. Hachez six gousses d'ail et versez-y un verre de lait. Le mélange est bouilli pendant cinq minutes, refroidi et filtré. Le médicament est instillé dans chaque oreille, trois gouttes. Après trente secondes, la tête est inclinée pour que le liquide s'écoule.

Une compresse d'alcool et d'huile de camphre est appliquée sur la tête jusqu'à ce que le symptôme de douleur diminue. L'huile soulage le gonflement en favorisant l'écoulement du fluide. L'alcool a un effet rafraîchissant, tout en bloquant les sensations douloureuses.

Nutrition

Le principe principal de la nutrition en pathologie est le respect d'un régime sans sel. Cet ingrédient retient l'excès de liquide dans le corps..

L'ail et le citron peuvent aider à réduire la tension artérielle.

Les aliments riches en potassium tels que les pommes de terre et les abricots secs peuvent aider à soulager l'état du patient.

Pour la prévention de la pression intracrânienne, il est utile d'utiliser. La plante améliore non seulement le péristaltisme intestinal, mais nettoie également le sang, abaisse le cholestérol, renforce les vaisseaux sanguins, améliore l'immunité, améliore l'activité de la glande thyroïde, améliore la circulation cérébrale et la mémoire.

L'huile de menthe poivrée régule le tonus vasculaire. Dix gouttes du produit sont diluées dans un verre d'eau, à prendre deux fois par jour après les repas. Lorsqu'il est appliqué sur vos tempes, il soulagera les maux de tête et les nausées..

Comment traiter la pression intracrânienne

La médecine moderne connaît plusieurs façons de se débarrasser de la pression intracrânienne.

La première méthode est la chirurgie, mais elle n'est indiquée que dans les cas de PIC aiguë résultant d'un traumatisme crânien ou d'un accident vasculaire cérébral. Dans d'autres cas, les médecins prescrivent un traitement médicamenteux..

Le traitement médicamenteux n'est prescrit que sur la base des résultats de l'examen. En fonction de la cause de l'apparition de la pression intracrânienne, le patient se voit prescrire des médicaments pour éliminer la cause profonde et, en parallèle, des remèdes qui aident directement de l'ICP.

Considérez les pilules à boire avec ICP:

  1. Diurétiques (diurétiques). Le plus souvent, les patients se voient prescrire du furosémide, de l'hypothiazide, du Lasix, du diacarbe ou leurs analogues avec d'autres noms commerciaux. Certains médicaments aident à éliminer le potassium du corps, ce qui est nécessaire à la contraction du muscle cardiaque. Par conséquent, avec les diurétiques, Asparkam ou Panangin sont utilisés. Il est également possible d'utiliser un diurétique osmotique tel que le glycérol. Il est basé sur la glycérine, qui est bien tolérée par toutes les catégories de patients. Le médicament est souvent utilisé dans la pratique neurologique, a une efficacité prouvée dans le traitement de l'ICP chez les enfants. Le glycérol agit après 10 minutes. Un agent similaire - Mannitol, est utilisé dans la pratique médicale pour TBI.
  2. Médicaments vasodilatateurs. Ils sont utilisés pour éliminer le blocage de l'écoulement du liquide céphalo-rachidien, abaissant la pression artérielle, réduisant ainsi le flux de liquide vers le cerveau. Utilisé avec la niacine pour une action plus rapide.
  3. Préparations du groupe de bêta-bloquants. Le principe d'action est basé sur une violation de la transmission d'une impulsion nerveuse responsable du rétrécissement de la lumière de la paroi vasculaire. En conséquence, le sang se dépose le long de la périphérie et une diminution de l'œdème cérébral se produit. Dans la pratique, des médicaments tels que Anaprilin, Nebilet, Bisoprolol, Carvedilol sont souvent utilisés. Certains médicaments sont contre-indiqués chez les patients souffrant d'insuffisance rénale ou hépatique, d'asthme, de bloc cardiaque, car ils sont également des alpha-1-bloquants. De plus, tous les médicaments de ce groupe sont contre-indiqués chez la femme enceinte et ne sont pas utilisés dans le traitement de l'ICP chez l'enfant..
  4. Les inhibiteurs de l'enzyme de conversion de l'angiotensine (ACE) sont des agents à large spectre qui sont également utilisés dans la pratique médicale pour éliminer l'ICP. Exemples - Captopril, Enalapril, Quinapril, Benazepril, etc..

Pouvez-vous utiliser la médecine traditionnelle?

Nous avons indiqué comment réduire la pression intracrânienne à la maison, rapidement et efficacement - utilisez des médicaments, dont certains traitent efficacement les symptômes et la douleur en 10 à 20 minutes..

Si vous recherchez des moyens de réduire et de gérer la pression intracrânienne au moyen de la médecine alternative, vous pouvez utiliser une décoction de trèfle, de lavande, de feuilles de mûrier..

Les décoctions sont préparées comme suit: 2 c. les plantes sont versées avec 500 ml d'eau et infusées pendant une heure. Les bouillons sont pris dans une cuillère à soupe une fois par jour pendant un mois.

Nous n'adhérons pas à la position de la nécessité de l'auto-traitement, malgré le fait que beaucoup revendiquent l'efficacité de ces fonds. Il faut se rappeler que la pression intracrânienne n'est pas une rhinite, une toux ou un rhume..

Il s'agit d'une maladie qui affecte directement le cerveau, qui apparaît pour diverses raisons - c'est pourquoi la médecine traditionnelle ne doit être utilisée que si elle est confirmée par un médecin.

Comment réduire l'ICP à la maison

Il existe des remèdes populaires éprouvés qui aideront à lutter contre l'augmentation de la pression intracrânienne.

  1. Branches de mûrier. Versez quatre cuillères à soupe de branches de mûrier hachées avec un litre d'eau bouillante et laissez mijoter au bain-marie. Versez ensuite toute la composition dans un thermos et couvrez hermétiquement. Laissez infuser pendant environ trois heures. Puis filtrer le bouillon, diluer en deux avec de l'eau et boire un demi-verre 3 à 5 fois par jour.
  2. Bourgeons de peuplier. C'est un bon vasodilatateur. Les jeunes bourgeons de peuplier sont récoltés au printemps et séchés pour une utilisation future afin que ce médicament dure toute l'année. Sécher les bourgeons de peuplier sur du papier journal et les placer dans un sac en toile. Entreposer dans un endroit sec. Si nécessaire, versez 5 cuillères à soupe de têtes fraîches ou séchées avec un litre d'eau bouillante et faites bouillir pendant 5 à 7 minutes. Couvrez ensuite le récipient avec un couvercle pour que les reins s'échappent et confèrent au bouillon leurs propriétés bénéfiques. Ensuite, filtrez la composition et buvez 200 ml deux fois par jour à jeun..
  3. Teinture d'alcool et huile de camphre. Si vous avez besoin d'un soulagement urgent de la douleur, préparez la compresse suivante. Prenez des parts égales d'huile de camphre et d'alcool à 70%. Mélangez les liquides et faites-les chauffer au feu. Humidifiez une gaze ou un chiffon propre avec du liquide et appliquez sur votre tête (zone des cheveux). Tenez la compresse jusqu'à ce que la douleur diminue. L'huile de camphre soulage parfaitement le gonflement, favorise la sortie de liquide. Et l'alcool refroidit doucement, bloquant la douleur.
  4. Inhalations de laurier. Pour vous débarrasser rapidement des maux de tête sévères, vous devez préparer une forte décoction de feuilles de laurier. Ensuite, vous devez vous couvrir d'une serviette sur un bassin ou une tasse et respirer profondément la vapeur. Dans les 10 minutes suivant le début de l'inhalation, vous ressentirez un soulagement.
  5. Gouttes d'oreille d'ail et de lait. 6-8 grosses gousses d'ail doivent être hachées avec une râpe ou un hachoir à viande. Versez un demi-verre de lait sur l'ail et faites bouillir le mélange pendant cinq minutes. Ensuite, le produit préparé doit être refroidi et filtré. Enterrez 2-3 gouttes dans chaque oreille. Après 30 secondes, inclinez la tête pour évacuer le liquide.
  6. Collection à base de plantes. Diverses herbes ont des propriétés anti-inflammatoires et analgésiques. Pour réduire l'ICP, vous pouvez prendre de la valériane, de la sauge, du millepertuis, de l'agripaume, de la prêle, de la menthe, de l'eucalyptus, de la lavande. Préparez une concoction forte et riche à partir d'une ou plusieurs herbes. Buvez-en un demi-verre plusieurs fois par jour. Vous pouvez ajouter du miel au bouillon pour plus de douceur et d'avantages supplémentaires..
  7. Teinture de trèfle. Il est très efficace pour soulager les maux de tête dus à une augmentation du PCI. Si vous êtes souvent tourmenté par des maux de tête de cette nature, une telle teinture doit être dans votre réfrigérateur à tout moment. Remplissez une bouteille en verre opaque de têtes de trèfle sèches ou fraîches. Couvrez les fleurs d'alcool à friction et placez-les dans un endroit frais et sombre pendant quelques semaines. Ensuite, la teinture peut être filtrée et diluée en deux avec de l'eau. Si vous ressentez une douleur intense, buvez 100 ml de teinture. Le médicament préparé peut être conservé au réfrigérateur jusqu'à deux mois..
  8. Persil, busserole, origan. Ce remède aidera à se débarrasser des maux de tête persistants dus à une augmentation du PCI. Si vous en buvez régulièrement, vous pouvez oublier complètement ICP pendant un certain temps. Broyez quelques bouquets de persil, une poignée de busserole et d'origan. Mélangez les herbes et versez dessus de l'eau bouillante. Mieux vaut infuser la composition pendant la nuit dans un thermos. Boire un demi-verre à jeun chaque matin. La durée du traitement est de deux mois. Après quelques semaines d'utilisation régulière de ce bouillon, vous remarquerez que les crises de maux de tête sont devenues moins intenses et moins fréquentes..

Pour faire face aux attaques de pression intracrânienne accrue, vous devez suivre un régime sans sel, car le sel retient l'excès de liquide dans le corps. L'ail et le citron aideront à réduire l'ICP comme aide d'urgence pour les maux de tête insupportables. Il est également nécessaire de manger plus souvent des aliments contenant beaucoup de potassium - par exemple, pommes de terre, abricots secs. Si vous avez mal à l'extérieur de la maison, ayez toujours de l'huile essentielle de lavande sur vous. Appliquez-le sur vos tempes pour aider à soulager la douleur et les nausées. Prenez soin de votre santé, consultez un médecin à temps et le corps vous dira «merci»!

Traitement médicamenteux ICP

Le traitement ICP avec des médicaments spéciaux donne de bons résultats même à la maison. Avant d'utiliser un remède, il est nécessaire de consulter un médecin et, si possible, de subir une étude diagnostique complète de la présence d'ICP, ainsi que l'exclusion d'autres maladies dans lesquelles la prise de certains médicaments peut faire plus de mal que de bien. En règle générale, les médecins avec ICP prescrivent un traitement utilisant les groupes de médicaments suivants:

  1. Agents neuroprotecteurs - sont un groupe de médicaments spéciaux qui empêchent les dommages aux neurones du cerveau résultant de l'action de facteurs pathogènes (dans ce cas, augmentation de la pression du liquide céphalo-rachidien). Parmi les produits les plus populaires, on trouve la glycine, le semax, le mexidol, le ebselen et l'émoxipine..
  2. Les glucocorticostéroïdes sont des hormones stéroïdes, d'origine synthétique ou naturelle. Appartiennent à une classe d'hormones produites par le cortex surrénalien. Parmi les représentants du groupe, la prednisolone, la mométasone, la dexaméthasone sont populaires.
  3. Médicaments nootropes. Aussi connus sous le nom de stimulants neurométaboliques - médicaments qui ont un effet positif sur une activité nerveuse et une fonction cognitive plus élevées. Il est possible de réduire l'effet de l'ICP à l'aide de nootropiques tels que Piracetam, Pantogam, Nootropil et leurs analogues..
  4. Agents vaso-fortifiants - Sermion, Cavinton, Cinnarizin.
  5. Dans certains cas, les médecins recommandent l'utilisation de sédatifs tels que la valériane ou l'agripaume.

Veuillez noter que l'utilisation non systématique de médicaments hormonaux sans consultation préalable d'un médecin est strictement interdite. Il n'est pas non plus recommandé d'augmenter ou de diminuer le dosage des fonds ci-dessus.

Méthodes de réduction de la pression intracrânienne

Veroshpiron, le furosémide aidera à soulager rapidement l'hypertension intracrânienne. La réduction de l'excès de poids est une condition préalable à une circulation normale du liquide céphalo-rachidien.

No-shpa, tempalgin, spazmolgon aideront à soulager les maux de tête et les crampes. Le neurologue donnera des recommandations précises sur la façon de réduire la pression intracrânienne rapidement et en toute sécurité.

Réduit l'hypertension massage médical de la région du cou et auto-massage, recettes de médecine traditionnelle.

  • Vous devriez couvrir votre tête avec vos mains autant que possible. Dans ce cas, les pouces doivent reposer contre l'arrière de la tête. Massez la zone occipitale dans un mouvement circulaire pendant 15 minutes. L'exercice est répété au moins deux fois par jour..
  • Une recette maison efficace consiste à faire des infusions d'aubépine et d'églantier. La lavande, le millepertuis et le trèfle des prés réduisent l'hypertension. Les propriétés curatives de la prêle, de la sauge, de la menthe poivrée élimineront l'enflure et les maux de tête. Les herbes séchées sont versées avec de l'eau chaude, bouillies pendant 2 à 3 minutes. Le bouillon est infusé pendant une demi-heure. Le médicament doit être pris 50 ml trois fois par jour..
  • Un remède bien connu est une teinture alcoolisée sur le trèfle des prés. Avec les inflorescences séchées, le récipient est rempli à moitié, de la vodka ou de l'alcool est ajouté. Le récipient est stocké dans un endroit frais et sombre. Après 14 jours, la teinture est prête.
  • Préparer de l'eau d'ail. Hachez trois têtes d'ail, mélangez avec trois citrons moulus. Ajouter un litre et demi d'eau bouillie, laisser reposer 24 heures. Prendre 1 cuillère à soupe le matin avant les repas. Durée du traitement - 3 semaines.

Ces mesures servent de mesure temporaire pour réduire la pression intracrânienne à domicile ou en complément d'un traitement médicamenteux. La tactique de traitement de l'augmentation du PCI sera développée par un neurologue après un examen médical.

Herbes pour haute pression

Comment normaliser la pression artérielle avec des remèdes populaires

Massage à haute pression

Remèdes populaires efficaces pour l'hypertension

Hypertension artérielle secondaire

Partager sur les réseaux sociaux

Important: les informations sur le site ne se substituent pas à un avis médical!

Compresses, inhalations et teintures

Pour préparer la teinture, vous aurez besoin de 100 g d'herbe de lavande hachée et 100 g d'huile d'olive. Les ingrédients sont mélangés et infusés pendant 20 jours dans un endroit sombre. Après cela, le mélange est filtré sur une étamine et 150 g de jus d'aloès y sont ajoutés. Le produit résultant peut être consommé par voie orale 2 cuillères à café par jour ou instillé dans le nez.

Une compresse d'alcool à base d'huile de camphre aidera à soulager la douleur avec une pression intracrânienne accrue. Pour le préparer, vous aurez besoin de 50 g d'alcool à 70% et de 50 g d'huile de camphre. Le mélange doit être légèrement réchauffé dans un bain-marie. Imbibez un chiffon ou une gaze de la solution obtenue et appliquez sur le cuir chevelu. Enveloppez la tête avec une pellicule plastique et couvrez avec une serviette sur le dessus. Gardez la compresse sur la tête pendant 2-3 heures. Après cela, vous devez vous laver les cheveux avec un shampooing. La procédure doit être effectuée avant le coucher 10 fois avec un intervalle de 1 jour..

Inhalation pour soulager les maux de tête avec une ICP accrue. 30 feuilles de laurier versent 0,5 litre d'eau bouillante et laisser reposer 5 à 10 minutes. Ensuite, nous respirons au-dessus de la casserole pendant 15 minutes, recouvert d'une serviette.

Un remède efficace contre les maux de tête est une décoction à base d'ail et de lait. 10 gousses d'ail doivent être râpées sur une râpe fine, versez 100 ml de lait et portez à ébullition. Le bouillon résultant est refroidi et filtré. Le mélange résultant est instillé dans chaque oreille avec 5 à 10 gouttes. Après 1 minute, il est nécessaire que le liquide sorte de l'oreille. Pour ce faire, inclinez la tête.

Un moyen intéressant de soulager les maux de tête ICP est d'utiliser un aimant. Il doit être appliqué sur les tempes et la douleur disparaîtra.

Pour soulager les maux de tête, vous pouvez boire un verre de kéfir avec 1 cuillère à café de cannelle. La boisson doit être bien mélangée et doit être bu 1 verre par jour.

le jus de betterave aidera. Mélangez 200 ml de jus avec 1 cuillère à soupe de miel. Il est recommandé de prendre ce remède 4 à 5 fois par jour pendant 3 semaines

Il convient de noter que le jus doit reposer environ 3 heures avant la consommation, car le jus de betterave fraîchement préparé peut affecter négativement les vaisseaux sanguins.

Les personnes ayant une pression intracrânienne accrue sont particulièrement sensibles aux changements climatiques. Ils ont une pression artérielle élevée et des maux de tête. Vous pouvez abaisser la tension artérielle avec des emplâtres à la moutarde. Ils doivent être attachés au cou et à l'arrière de la tête..

En cas de forte crise de douleur, vous pouvez mélanger du raifort râpé et du radis en quantités égales. Le mélange résultant doit être étalé sur une étamine et divisé en 2 compresses. Ils doivent être appliqués sur les muscles du mollet et enveloppés dans une couverture chaude. Après 20 minutes, les compresses peuvent être enlevées. Après cela, vous devez lubrifier la peau des jambes avec de la crème ou de l'huile de tournesol..

L'une des méthodes les plus agréables pour gérer la pression intracrânienne est l'utilisation de raisins. Il a un effet diurétique et nourrit le tissu cérébral. Vous pouvez prendre des raisins comme traitement en quantités illimitées. Plus les raisins sont doux, plus le traitement sera efficace..

Pour réduire la douleur, utilisez un coton-tige trempé dans de l'eau froide. Ils doivent s'essuyer les oreilles et la douleur s'atténuera.

Le beurre peut également se normaliser. Pour ce faire, vous devez le faire fondre et l'enterrer dans le nez environ 5 fois par jour..

Dans le monde moderne, de nombreuses personnes essaient de recourir le moins possible à un traitement chimique ou à des pilules et utilisent de plus en plus des méthodes traditionnelles. Si votre diagnostic est la pression intracrânienne - ne vous découragez pas! Cette maladie est traitable, l'essentiel est de ne pas abandonner et de croire en la guérison. Soyez plus souvent à l'air frais. Faire une promenade améliorera non seulement la circulation sanguine, mais vous remontera également le moral..

Le yoga est un excellent outil pour normaliser la pression intracrânienne..

Pendant les cours, le sang est saturé d'oxygène et sa circulation est normalisée.

Méthodes de thérapie applicables

Il est nécessaire de gérer la pression intracrânienne. Pour que le médecin vous prescrive un traitement, vous devez connaître le niveau de PCI du patient. Il ne sera pas possible de le mesurer avec un tonomètre, comme nous le faisons avec l'hypertension artérielle. Il doit y avoir un appareil capable de le faire. Cela peut être fait à l'aide d'un tomographe..

Mais le coût d'une telle mesure sera très coûteux, par conséquent, la pression intracrânienne est très rarement mesurée de cette manière. Vous pouvez vous faire une idée du niveau ICP en utilisant un électroencéphalogramme. Dans ce cas, l'activité bioélectrique du cerveau est évaluée. Un ophtalmologiste peut également déterminer indirectement un PCI élevé.

Avec une augmentation de l'indicateur, dans ce cas, un œdème du globe oculaire se produit. Sur cette base, on peut dire que la pression peut être augmentée. Après cela, des examens supplémentaires sont prescrits pour préciser le diagnostic..

La question se pose de savoir comment faire baisser le PCI assez rapidement pour soulager les symptômes désagréables. Étant donné que la maladie est basée sur une grande quantité d'eau, les diurétiques peuvent soulager l'état du patient. Mais ils ne peuvent pas toujours être pris et pas pour tous les patients..

Par conséquent, avant de commencer à prendre des diurétiques, vous devez consulter votre médecin. La façon de traiter la maladie dépend de la maladie sous-jacente, dont la manifestation est une augmentation de la pression intracrânienne.

Très souvent, vous devez résoudre le problème de la réduction de la pression intracrânienne à la maison. Tout d'abord, il convient de noter que tous les remèdes maison ne peuvent pas guérir la maladie. Ils ne peuvent atténuer la condition que temporairement. Mais la raison pour laquelle la pression a augmenté restera toujours. Et cette raison doit être identifiée.

Comment abaisser la pression intracrânienne quand il n'y a pas de pilules ou de décoctions médicinales à portée de main? La lutte contre l'hypertension artérielle doit être régulière.

Traitement de la pression intracrânienne avec des remèdes populaires

En raison du fait qu'il y a une pression constante sur le cerveau, de graves violations de ses fonctions se produisent. Réduction des capacités intellectuelles et du niveau d'énergie d'une personne, qualité de vie. Par conséquent, il est nécessaire à l'aide de divers moyens et méthodes de normaliser le niveau de PCI, y compris en utilisant les méthodes de la médecine traditionnelle.

Les remèdes populaires les plus fiables pour le traitement de l'hypertension intracrânienne sont considérés comme un mélange de miel et de jus de citron avec de l'eau, des infusions de rose sauvage, de plantain, d'aubépine, de valériane, d'agripaume, de teinture alcoolique de trèfle. Ils utilisent des thés rénaux qui stimulent le travail des reins et des glandes surrénales, ainsi que des décoctions à base de plantes avec un léger effet diurétique (prêle, renouée et autres).

Un agent prophylactique efficace est l'huile de menthe, prise à raison de 10 gouttes par verre d'eau deux fois par jour après les repas. Il affecte efficacement l'état des vaisseaux sanguins, maintient leur tonus.

Avec une augmentation de l'ICP, les bains de moutarde aident bien. Une ou deux cuillères à soupe de poudre de moutarde sont diluées dans un bol d'eau tiède et immergées dans les pieds pendant 10 à 20 minutes. Une procédure aussi simple réduira le remplissage des vaisseaux sanguins dans le cerveau et aidera à réduire la pression intracrânienne..

Pour l'auto-massage de la tête, du pollen est pris, mélangé avec du miel (2: 1). Le mélange est conservé dans un endroit sombre pendant trois jours, et seulement après cela, il peut être utilisé. Vous devez frotter progressivement le produit préparé dans la tête, la nuque. Ensuite, enveloppez le tout avec une serviette, et répétez donc tous les jours pendant un mois.

Un mélange d'infusions alcoolisées améliorera la circulation sanguine dans les tissus cérébraux et aidera à réduire la pression crânienne. Il est nécessaire de mélanger les teintures des plantes médicinales suivantes:

  • eucalyptus (1/4 partie);
  • menthe (1/4 partie);
  • valériane (partie 1);
  • agripaume (partie 1);
  • aubépine (1 partie).

Le mélange est placé dans un récipient en verre noirci, un peu de clou de girofle est ajouté et laissé infuser. Après deux semaines, commencez à prendre 25 gouttes dans une cuillère à soupe d'eau trois fois par jour. Le produit préparé élimine les spasmes veineux et améliore l'écoulement du liquide céphalo-rachidien.

Les méthodes non traditionnelles aideront à soulager les sensations douloureuses causées par l'hypertension intracrânienne pendant un certain temps, mais n'élimineront pas la maladie sous-jacente. Par conséquent, vous ne devez pas recourir à l'automédication. Les remèdes populaires ne sont qu'une composante d'une thérapie complexe prescrite par un médecin..

Traitement

Le traitement ne doit être effectué qu'après avoir établi la cause de l'hypertension artérielle. S'il s'agit d'un symptôme concomitant d'une autre maladie, il est nécessaire de le traiter. Mais la thérapie symptomatique de l'ICP est également d'une grande importance..

Si l'augmentation de l'ICP a des causes graves - athérosclérose, déséquilibre hormonal, elles doivent être éliminées, et non les symptômes secondaires.

Méthodes chirurgicales

Ils sont utilisés dans les cas graves, lorsque d'autres méthodes sont inefficaces ou que la situation est dans une phase critique..

Le type de chirurgie le plus courant est le pontage. C'est l'installation d'un tube spécial à travers lequel un excès de liquide céphalo-rachidien est pompé hors du crâne dans la cavité abdominale.

Parmi les inconvénients de cette méthode figure le risque de défaillance ou de colmatage du cathéter. Le risque de complications possibles augmente également. Dans le cas des enfants, il est nécessaire d'augmenter périodiquement la longueur du cathéter à mesure que l'enfant grandit.

Le liquide peut également être évacué dans un récipient stérile spécial. Une méthode plus compliquée mais fiable consiste à retirer le liquide céphalo-rachidien des ventricules dans l'espace entre les membranes près de la base du cerveau. Cette méthode présente un risque minimal de complications..

Médicaments pour réduire la pression intracrânienne

Les médicaments pour abaisser la pression intracrânienne ne peuvent être instaurés qu'après le diagnostic.

Tout d'abord, dans tous les cas, vous devez subir un examen médical et consulter un neurologue expérimenté.

C'est le seul moyen d'identifier la cause réelle de la pathologie, sans laquelle il est impossible de commencer le traitement. Un diagnostic correctement diagnostiqué, tout d'abord, aidera à y faire face et ne visera pas simplement à faire baisser la pression.

Plusieurs types de fonds sont utilisés selon les circonstances:

  • les diurétiques;
  • médicaments vasculaires;
  • sédatifs;
  • thérapie diététique;
  • plantes médicinales;
  • physiothérapie;
  • thérapie manuelle.

Les diurétiques réduisent la quantité de liquide dans les reins. Avant de prendre ces derniers, vous devez consulter votre médecin et prendre en compte tous les effets secondaires possibles.

Le glycérol est souvent utilisé comme médicament efficace. Il favorise bien l'excrétion des fluides du corps, ce qui entraîne une diminution de la pression. Il peut être pris même après une crise hypertensive. L'outil est indispensable lorsque vous devez réduire la pression avec un œdème cérébral.

Il existe des régimes spéciaux qui comprennent plusieurs médicaments. Habituellement, le complexe comprend des moyens noontropiques pour stimuler la mémoire et posséder des fonctions cognitives.

Ce sont Piracetam, Phenotropil, Pantogam, Nootropil. Des médicaments destinés à améliorer la circulation sanguine dans le cerveau sont également utilisés - Cinnarizin, Cavinton, Sermion.

La magnésie est un remède efficace. Il a un effet vasodilatateur et antiarythmique.

Pour améliorer l'effet thérapeutique, des complexes vitaminiques sont généralement ajoutés à ces fonds..

Remèdes populaires

Ces méthodes ne visent pas à éliminer la cause, mais à réduire les manifestations négatives. La médecine traditionnelle offre une variété et, parfois, des remèdes efficaces. Les recettes incluent souvent la menthe, l'eucalyptus, la valériane, l'aubépine..

Parlons de certaines des recettes les plus célèbres:

  • la décoction de mûrier est considérée comme un moyen efficace et rapide de réduire l'augmentation de l'ICP. Vous devez utiliser 15 à 20 branches de cette plante, verser 1 litre d'eau et faire cuire pendant environ une demi-heure. Le remède est pris avant les repas;
  • le bon effet est donné par le citron et, connu pour ses qualités utiles. Pour lutter contre la pression, une infusion est préparée à partir d'eux. Hachez un citron et un ail dans des proportions à peu près égales, puis versez 2 litres d'eau bouillante. Insistez pendant au moins une journée. Après cela, la teinture peut être prise par voie orale. Assez de 30 ml avant de se coucher;
  • une compresse d'huile de camphre et d'alcool. Les ingrédients sont pris dans des proportions égales. La solution résultante est appliquée sur le foulard. Ils mettent le mouchoir sur la tête, puis l'enveloppent avec du plastique, alors ils vont se coucher;
  • vous pouvez utiliser une décoction de plantain. Faites bouillir 3 cuillères à soupe de plantain dans 500 ml d'eau pendant 15 à 20 minutes. Égouttez le bouillon, prenez 50 ml quatre fois par jour;
  • la sève de bouleau s'est avérée efficace contre l'hypertension artérielle. Vous pouvez boire 2 verres par jour. Peut être donné aux enfants. Un excellent diurétique;
  • Les compresses de menthe sont préparées en faisant bouillir un verre de feuilles de menthe pendant 15 minutes, puis en mouillant une serviette avec le bouillon refroidi à 50 degrés. Il est appliqué sur la tête jusqu'à ce que le bouillon refroidisse complètement..

informations générales

Le cerveau humain est une structure hétérogène constituée de la moelle épinière, des membranes, du liquide céphalo-rachidien (liquide céphalo-rachidien) et des vaisseaux sanguins. Tout cela est situé dans un crâne fermé aux parois rigides. Qu'est-ce que la pression intracrânienne (ICP)? Cet indicateur comprend les éléments suivants:

  1. Pression du LCR - ce fluide est constamment produit dans des plexus choroïdes spéciaux et absorbé dans les sinus veineux. Le LCR circule autour des hémisphères cérébraux par le haut et s'accumule à l'intérieur dans ses ventricules, étant en circulation constante.
  2. Turgescence (élasticité) de la moelle épinière - dépend de l'afflux de l'artère et de l'écoulement du sang veineux.
  3. Hydratation (présence de fluide) à l'intérieur des cellules et pression osmotique dans l'espace extracellulaire.

Tous ces composants affectent la valeur d'ICP. Les valeurs de 3,5 à 15 mm Hg sont considérées comme la norme chez les adultes. Art. Une personne en bonne santé dans un état calme ne ressent pas cette pression. Il est impossible de le mesurer seul (contrairement à la pression artérielle) à la maison; cela ne peut être fait que pendant une ponction lombaire ou une chirurgie du cerveau ouvert.

La forme aiguë d'hypertension intracrânienne se développe généralement à la suite d'un traumatisme, d'une hémorragie cérébrale, d'une décompensation tumorale.Par conséquent, elle se caractérise par une détérioration rapide de l'état d'une personne et nécessite des soins médicaux d'urgence. Une augmentation excessive de la pression est dangereuse en raison de la luxation de certaines structures cérébrales et du dysfonctionnement des centres vitaux. Dans ce cas, il est possible d'arrêter rapidement les symptômes et de soulager la pression intracrânienne uniquement dans un hôpital.

La forme chronique doit être rencontrée plus souvent, elle se développe progressivement sur fond de tumeurs à croissance torpide, de formations kystiques, ou à mesure que les troubles de l'écoulement veineux progressent, il existe une pathologie bénigne d'étiologie inconnue. La clinique dans ce cas est caractérisée par une gravité modérée des manifestations avec des crises périodiques. Une augmentation de la pression à l'intérieur du crâne peut être jugée par un certain ensemble de phénomènes cliniques, dont les principaux sont:

  • céphalée éclatante dans la région des lobes frontaux, qui commence tôt le matin et disparaît progressivement au milieu de la journée, la douleur peut revenir la nuit;
  • symptômes d'accompagnement - nausées, vomissements le matin, sensation de pression sur les yeux, perte auditive et troubles visuels, vertiges, bruits parasites dans la tête.

Les personnes ayant une augmentation chronique de la pression intracrânienne sont météosensibles, elles souffrent presque toujours de fatigue chronique, de troubles du sommeil, d'irritabilité et la pression artérielle augmente souvent.

La gravité des symptômes cliniques dépend du degré d'hypertension intracrânienne et des réserves compensatoires du corps..

Méthodes traditionnelles

Le traitement de la pression intracrânienne chez l'adulte ou l'enfant est effectué de différentes manières, en fonction de la cause qui a provoqué l'apparition de ce syndrome, ainsi que de la gravité des symptômes et de la gravité de l'état du patient.

Il existe deux domaines principaux - conservateur et chirurgical. Le premier implique l'utilisation de drogues, le second - les opérations.

Thérapie conservatrice

Des médicaments pour réduire la pression intracrânienne sont prescrits aux patients dans le cadre d'un traitement conservateur de la pathologie chronique sans progression prononcée des symptômes. Le nombre de médicaments efficaces pour augmenter la pression à l'intérieur du crâne n'est pas si grand. La base est les diurétiques, dont le choix dépend de la gravité de l'état du patient.

Des médicaments tels que le mannitol et le mannitol aideront à soulager rapidement les symptômes graves avec une pression accrue dans le LCR. Ce sont des diurétiques osmotiques, qui sont administrés par voie intraveineuse par jet ou goutte à goutte en milieu hospitalier à une dose de 0,5 à 1,5 g par kilogramme de poids corporel. Ils entraînent une augmentation de la concentration de particules actives dissoutes dans le plasma sanguin (osmolarité), ce qui facilite le transport du fluide des tissus, y compris du cerveau, vers le lit vasculaire. Les médicaments ont des contre-indications, ils ne conviennent donc pas à l'automédication.

Comment abaisser la pression intracrânienne à la maison? L'état du patient peut être atténué en influençant les principaux mécanismes:

  • assurer l'élimination de l'excès de liquide - les diurétiques Furosémide (Lasix), Diacarb, Hypothiazid, Veroshpiron conviennent pour cela;
  • améliorer l'écoulement veineux - les médicaments sont utilisés pour augmenter le tonus des vaisseaux veineux (Phlébodie, Troxevasine), ainsi que l'Euphylline, les agents contenant de la caféine (Askofen, Caffetin, etc.).

Tous les médicaments doivent être utilisés après consultation du médecin..

L'utilisation de médicaments tels que Cavinton, Nootropil, Glycine et autres n'a rien à voir avec les mécanismes d'augmentation de la pression intracrânienne, ce qui signifie qu'elle ne peut pas résoudre la question de savoir comment soulager les symptômes de l'hypertension du liquide céphalo-rachidien et soulager l'état du patient..

Chirurgie

En cas d'inefficacité du traitement médicamenteux ou dans un état grave du patient et une augmentation rapide de la pression, des méthodes chirurgicales de traitement sont utilisées. Les interventions chirurgicales sont effectuées dans les modes suivants:

  1. Ponction ventriculaire et mise en place de cathéters dans les ventricules latéraux du cerveau pour éliminer l'excès de liquide.
  2. La trépanation de décompression - une mesure palliative, est la création d'une «fenêtre» artificielle dans l'os temporal du crâne pour réduire la pression sur le cerveau, est utilisée dans les cas inopérables.
  3. Les chirurgies planifiées sont des dérivations ou la création d'une voie artificielle pour la sortie du liquide céphalo-rachidien. Pour réduire la pression, un dispositif spécial (shunt) est utilisé, qui est inséré à travers un trou dans le crâne du patient. Les valves régulent la quantité de liquide céphalo-rachidien absorbée par le ventricule du cerveau, l'excès est dirigé à travers le cathéter du crâne vers la cavité abdominale du patient. La contre-indication est la présence d'une maladie infectieuse aiguë et d'une insuffisance cardiaque fonctionnelle.