Principal > Pression

Caractéristiques d'un pseudokyste du cerveau chez un nouveau-né

Après la naissance des enfants, la joie des parents est parfois assombrie par les résultats des recherches. Un tel cas est celui des pseudokystes cérébraux chez les nouveau-nés. Souvent, une échographie effectuée le premier jour permet de trouver la pathologie. On pense que de telles formations sont présentes chez environ un bébé prématuré sur cent. Ils ne constituent pas une menace sérieuse pour la santé, mais ils nécessitent une attention particulière de la part des médecins et des parents..

Causes d'occurrence

Un pseudokyste est une cavité remplie d'un liquide spécial - l'exsudat. Ce dernier est généralement joué par le liquide céphalo-rachidien - un solvant de certaines substances se déplaçant d'une partie du cerveau à une autre.

Le pseudokyste du cerveau est unique ou sous forme d'amas. Le développement de la pathologie s'explique par les raisons suivantes:

  • une nutrition inadéquate du fœtus et, par conséquent, une circulation sanguine altérée;
  • hémorragie cérébrale (pseudokyste sous-épendymaire);
  • pression intracrânienne élevée et autres pathologies.

Bien qu'il s'agisse le plus souvent d'un manque d'oxygène éprouvé par le fœtus dans le corps de la mère. L'hypoxie est causée par diverses raisons:

  • effort physique intense;
  • chocs nerveux;
  • certaines maladies sous forme aiguë ou chronique.

Habituellement, ces facteurs affectent le comportement du fœtus: il est inquiet, souvent poussé.

Dans la littérature médicale, vous pouvez également trouver des références au fait que ces pseudokystes sont de nature génétique. De plus, d'autres troubles héréditaires entraînent leur survenue. Par exemple, un pseudokyste dans le cerveau est souvent observé dans le syndrome d'Edwards. Les maladies de nature génétique sont à l'origine de leur apparition.

Le kyste du plexus choroïde est l'un des types de formation. Ce type de pseudokyste peut être retrouvé à l'échographie entre 14 et 20 semaines de gestation. C'est une collection de liquide céphalo-rachidien, qui est destinée à nourrir le cerveau (cerveau et colonne vertébrale).

Les plexus choroïdes sont un signe de la formation du système nerveux. Par leur nombre, vous pouvez déterminer les hémisphères gauche et droit. Par conséquent, la formation de ces pseudokystes est associée à la formation du cerveau.

Le kyste du plexus choroïde tire son nom uniquement de son apparence. En fait, cette éducation ne présente pas de danger pour la santé. Les pseudokystes disparaissent avant la naissance du bébé, sans laisser de conséquences.

Diagnostics requis

Pour surveiller l'état du nouveau-né, il est nécessaire de procéder à un diagnostic de haute qualité. Les indications pour son début sont diverses violations, y compris lors de l'accouchement. Un des signes caractéristiques est l'anxiété de l'enfant (manque de sommeil, pleurs, etc.). Il est important de distinguer la pathologie indiquée du kyste dans le temps..

Cela est dû au fait que ce dernier nécessite un traitement sérieux. Elle consiste à éliminer les causes qui l'ont provoquée, comprend généralement des méthodes conservatrices (moyens pour augmenter l'immunité, antiviraux, etc.) et une intervention chirurgicale. La présence d'un pseudokyste, en revanche, nécessite rarement des mesures. Il s'agit généralement d'une thérapie contre les conséquences possibles (maux de tête, convulsions, etc.). Dans la plupart des cas, aucun traitement n'est requis du tout.

Trouver la différence entre deux violations n'est pas toujours facile. Différentes méthodes sont utilisées pour la recherche:

  • imagerie par résonance magnétique;
  • tomodensitométrie;
  • tomographie par émission de positrons;
  • neurosonographie;
  • scintigraphie cérébrale;
  • Encéphalographie Doppler, etc..

Bien que les ultrasons soient principalement utilisés. C'est l'outil le plus informatif et le plus sûr. L'inconvénient est qu'il ne permet pas d'étudier les parois et la cavité de la formation. La méthode est appliquée jusqu'à ce que la zone molle de la couronne de la tête, recouverte d'une peau fine (fontanelle), disparaisse. Habituellement, cette période est d'environ un an. La neuronographie est réalisée en même temps..

L'échographie est attribuée aux enfants suivants:

  • né prématurément;
  • qui est apparu après une naissance difficile;
  • a subi une hypoxie.

À un âge plus avancé, d'autres études sont menées: TDM, IRM, etc. La méthode utilisant la réaction caractéristique de l'éducation a bien fait ses preuves. La substance indicatrice est injectée par voie intraveineuse.

Les masses dans le cerveau d'un nouveau-né peuvent être de différentes formes et tailles. Par conséquent, afin de distinguer les pseudokystes, l'endroit où ils se trouvent est le plus souvent pris en compte. La localisation des pathologies est toujours la même:

  • entre la butte optique et la tête du noyau;
  • dans le corps des ventricules latéraux (grands hémisphères).

Si la formation trouvée se trouve à un autre endroit, nous pouvons parler d'un kyste. De nombreux experts considèrent également la muqueuse épithéliale (présence ou absence) comme un signe décisif.

Supervision médicale

Dans la plupart des cas, aucun traitement n'est nécessaire lorsqu'un pseudokyste est détecté. Elle se résout d'elle-même (généralement après 10 mois), la chirurgie est exclue. Les formations disparaissent dans la première année après la naissance. Dans certains cas, des médicaments peuvent être prescrits pour favoriser une meilleure circulation sanguine (Actovegin, etc.).

L'ensemble du processus de traitement est surveillé en clinique par un neurologue pédiatrique. L'état de l'enfant est examiné, le taux de diminution de la taille des pseudokystes est surveillé.

Après un an, il est nécessaire de procéder à une deuxième échographie. En aucun cas, vous ne devez négliger la recherche. Les résultats montreront à quel point les conclusions préliminaires sur la nature de la pathologie étaient correctes..

Le pseudokyste devrait être parti d'ici là. Tout en maintenant la structure, il devient clair que le diagnostic était incorrect et que cette formation est un kyste. Nécessite la surveillance constante d'un neurologue et un traitement approprié.

Certains parents utilisent en outre des remèdes populaires (décoctions, bains, etc.). Il faut savoir que de nombreuses plantes médicinales peuvent provoquer des allergies chez les enfants. Tout traitement contre les pseudokystes doit être effectué sous la surveillance d'un médecin ou après consultation avec lui..

Dans la très grande majorité des cas, il s'avère que les prévisions favorables se sont réalisées. Il n'y a généralement aucun risque d'élargissement ou de renaissance. Par conséquent, le traitement n'est le plus souvent pas nécessaire ou l'intervention est minimale et indolore..

Tous les types de pseudokystes dans le cerveau chez les enfants ne jouent presque aucun rôle dans le corps en croissance. En même temps, l'enfant se sent normal. Les pseudokystes ne donnent aucune complication et n'affectent pas le développement. Par conséquent, il n'est pas nécessaire de rechercher les meilleurs médecins et de s'inquiéter.

Un pseudokyste du cerveau chez un nouveau-né est-il dangereux et comment s'en débarrasser

    Contenu:
  1. Qu'est-ce qu'un pseudokyste cérébral chez les nouveau-nés
    1. Pourquoi les pseudokystes apparaissent dans le cerveau d'un bébé
    2. Pourquoi un pseudokyste est-il dangereux?
    3. Comment identifier un pseudokyste
    4. La différence entre un kyste cérébral et un pseudokyste
  2. Comment traiter un pseudokyste du cerveau de la tête
    1. Que faire si le pseudokyste ne s'est pas résolu
    2. Remèdes populaires pour les pseudokystes du cerveau

Jusqu'à présent, il n'y a pas de consensus sur la façon dont les signes d'un pseudokyste cérébral chez un nouveau-né diffèrent d'un kyste ordinaire. En règle générale, le critère principal est la présence ou l'absence de revêtement épithélial. Cependant, tous les experts ne sont pas d'accord avec ce terme. Ce qui se cache derrière le concept de pseudokyste, cette déviation est-elle dangereuse pour un enfant??

Qu'est-ce qu'un pseudokyste cérébral chez les nouveau-nés

Un kyste et un pseudokyste sont tous deux une cavité remplie d'exsudat, dans le rôle de laquelle se trouve le liquide céphalo-rachidien ou d'autres substances. Les pseudokystes du cerveau chez les nouveau-nés se forment à la suite de blessures lors de l'accouchement, d'hypoxie fœtale, etc. Avec une assistance adéquate, l'éducation se dissout.

Pourquoi les pseudokystes apparaissent dans le cerveau d'un bébé

Le catalyseur est souvent:

  1. Hypoxie.
  2. Hémorragie cérébrale.
  3. Troubles circulatoires dus à un manque de nutriments pour le développement d'un enfant.

Le pseudokyste sous-épendymaire du cerveau chez les nouveau-nés est particulièrement dangereux. La violation se produit toujours dans le contexte d'une hémorragie, parfois due à un traumatisme à la naissance. Les raisons de la formation d'un pseudokyste sous-épendymaire sont toujours associées à un acquis pendant la grossesse et non à un facteur congénital.

Pourquoi un pseudokyste est-il dangereux?

Un pseudokyste a toujours une cause secondaire de développement. Le catalyseur de l'événement est un traumatisme, un manque d'oxygène, un accouchement difficile et non des perturbations dans le fonctionnement du corps.

Aucun traitement spécifique pour les pseudokystes du cerveau n'est nécessaire chez les nourrissons. Il suffit de consulter régulièrement un neurologue, de suivre une thérapie réparatrice visant à lutter contre les complications possibles dues à une blessure.

Si, un an après la naissance, la formation ne disparaît pas chez un nourrisson, un vrai kyste est diagnostiqué. Dans ce cas, une consultation à vie avec un neurologue sera nécessaire..

Comment identifier un pseudokyste

La méthode la plus informative et la plus sûre pour diagnostiquer les anomalies chez un bébé est une échographie du cerveau. Les indications de l'échographie sont les traumatismes à la naissance, l'hypoxie fœtale et toute perturbation du comportement de l'enfant. Pleurs excessifs, manque de sommeil, etc..

Après avoir découvert des pseudokystes de vaisseaux cérébraux chez les nouveau-nés, le neuropathologiste prescrira une deuxième étude pour retracer la dynamique de croissance.

Lors du réexamen, une attention est portée à une diminution du volume du néoplasme. Si les dimensions restent les mêmes ou s'il y a une tendance à augmenter, un traitement est prescrit pour éviter l'apparition de complications possibles: crises, maux de tête. En vieillissant, la procédure de diagnostic peut être remplacée par une IRM.

La différence entre un kyste cérébral et un pseudokyste

Bien que certains ouvrages de référence médicaux indiquent que la principale différence entre les diagnostics est la présence d'une muqueuse épithéliale, tous les experts ne sont pas d'accord avec cela..

Les pseudokystes des ventricules latéraux du cerveau sont déterminés par les critères suivants:

  • Localisation - les pseudo-formations sont toujours situées dans la zone des coins latéraux de la corne antérieure ou des ventricules latéraux du cerveau. Une cavité peut se développer entre le tubercule optique et le noyau caudé. Dans d'autres cas, on parle d'un vrai kyste.
  • Étiologie - la cause a toujours un caractère secondaire ou acquis et n'est pas déterminée par une prédisposition génétique. Ainsi, un pseudokyste multichambre se produit en raison d'une hémorragie, avec une hypoxie fœtale, les ventricules latéraux du cerveau sont endommagés.

Pour poser un diagnostic précis et déterminer le vrai kyste d'un pseudokyste, seul un spécialiste peut après un diagnostic échographique.

Comment traiter un pseudokyste du cerveau de la tête

Le traitement des pseudokystes chez les enfants n'est pas nécessaire. Habituellement, l'éducation se déroule seule au cours de la première année de vie. Sur le développement de l'enfant: sa condition mentale, émotionnelle et physique n'est pas affectée.

Pour jouer la sécurité, un neuropathologiste peut prescrire Actovegin ou un médicament similaire qui améliore la circulation sanguine dans le cerveau. Mais si pendant la première année la formation kystique est restée inchangée, la pression intracrânienne augmentée, médicale, selon les indications, une thérapie manuelle sera nécessaire.

Que faire si le pseudokyste ne s'est pas résolu

Dans ce cas, le diagnostic de pseudokyste a été mal posé. Les erreurs sont rares, mais elles se produisent. Après avoir déterminé le diagnostic exact, le médecin détermine les symptômes de la formation et établit les conséquences de la maladie..

La probabilité d'influence sur le développement de l'enfant, la survenue de convulsions et de convulsions est minime, mais si la cavité kystique dépasse la taille autorisée, des anticonvulsivants sont prescrits.

La tâche principale d'un spécialiste est de déterminer les causes de l'éducation. La thérapie est principalement dirigée contre les catalyseurs d'anomalies et la lutte contre les symptômes de la maladie. Le cours du traitement vise à améliorer la circulation sanguine et le métabolisme. L'homéopathie peut être bénéfique, mais elle est prescrite avec une extrême prudence.

Remèdes populaires pour les pseudokystes du cerveau

Les remèdes populaires dans le traitement d'un enfant doivent être utilisés avec une extrême prudence. La plupart des plantes médicinales provoquent des réactions allergiques, vous devez donc consulter votre médecin avant d'utiliser.

Les plateaux et les décoctions aident à soulager les symptômes si la formation a atteint sa taille maximale. Les bains aux herbes soulagent les tensions musculaires et sont un bon agent relaxant et calmant. Une décoction d'aubépine, qui a un excellent goût, aidera l'enfant.

Il est impossible de prescrire du millepertuis, qui aide les adultes ayant des problèmes similaires! Pour un enfant, l'herbe est un poison puissant. Avant d'utiliser une méthode de traitement non traditionnelle, il est préférable de consulter un médecin!

Le danger d'un pseudokyste du cerveau chez un nouveau-né

Un pseudokyste trouvé dans la tête d'un nouveau-né n'affecte pas nécessairement le fonctionnement du cerveau, entraînant des problèmes mentaux ou mentaux. En moyenne, un enfant sur cent est diagnostiqué avec cette pathologie..

Le plus souvent, il se trouve entre la tête du noyau caudé, le tubercule optique, les angles latéraux des ventricules latéraux du cerveau. On suppose que la formation d'un pseudokyste est une conséquence de l'exposition du fœtus à des facteurs défavorables au cours du développement embryonnaire..

Dans la plupart des cas, une formation pseudo-kystique se résout dans les miettes sans assistance pendant les douze premiers mois..

Qu'est-ce qu'un pseudokyste cérébral chez les nouveau-nés

Pour comprendre ce qu'est un pseudokyste, imaginez une cavité remplie de liquide céphalo-rachidien ou d'un autre liquide, entourée d'une fine coque transparente.

Cette pathologie cérébrale est une malformation intra-utérine. Elle peut apparaître dans les tissus vasculaires ou les méninges lors de l'embryogenèse ou à la suite d'un travail compliqué..

Les os du crâne du bébé sont toujours mobiles et, lorsqu'ils sont déplacés, peuvent presser le tissu cérébral pendant l'accouchement, entraînant une hypoxie ou une petite rupture des vaisseaux sanguins.

Quelle est la différence entre un pseudokyste et un kyste

Il n'y a pas une idée tout à fait correcte selon laquelle la différenciation d'un pseudokyste du cerveau est possible par la présence ou l'absence d'une couche épithéliale à l'intérieur. Cependant, c'est un point controversé, car cette couche est souvent absente à l'intérieur d'un vrai kyste..

De plus, l'échographie, qui permet de déterminer la nature de la formation kystique, ne permet pas d'examiner minutieusement la coquille et ses parois de l'intérieur. Aussi, la forme et la taille ne sont pas indicatives pour le diagnostic: elles diffèrent en variété à la fois dans le cas d'une cavité pseudo-kystique et dans un vrai kyste.

Dans la pratique médicale domestique, les concepts de kystes et de pseudokystes sont généralement utilisés comme synonymes par rapport à toute structure creuse. Ces deux types de pathologie diffèrent par leur structure et leur zone d'origine.

Les principaux signes indiquant que la formation dans les ventricules latéraux du cerveau est un pseudokyste sont:

  • emplacement. On la retrouve dans les zones suivantes: angles latéraux de la corne antérieure, ventricules latéraux, zone bordant le tubercule optique et noyau caudé;
  • les causes de l'éducation, qui résident dans les saignements intracérébraux, le manque d'oxygène. Les facteurs héréditaires ne sont pas impliqués dans le mécanisme de son développement.

Le pseudokyste sous-épendymaire chez les nourrissons se forme à la suite d'un traumatisme à la naissance. Il se développe sous la muqueuse épendymaire à l'intérieur des ventricules et du canal rachidien, dans lequel le liquide céphalo-rachidien s'accumule, lavant le tissu cérébral.

La taille de cette pathologie varie de deux à dix millimètres. Le pseudokyste se trouve dans les ventricules des côtés gauche et droit.

Les petites formations se résolvent après un an. Mais ceux qui sont plus gros sont capables de presser les tissus environnants et ne passent pas longtemps, jusqu'à l'âge de six ans. Avec un emplacement différent, l'éducation peut affecter le cerveau de différentes manières, provoquant une variété de symptômes:

  • serrer la zone occipitale affecte la vision;
  • l'effet sur le cervelet peut altérer les fonctions motrices;
  • l'impact sur les zones temporelles altère l'acuité auditive;
  • un gros pseudo-kyste appuyant sur l'hypophyse peut provoquer une perturbation hormonale.

Raisons de l'éducation

Il n'est toujours pas possible de connaître les raisons exactes de l'apparition d'un pseudokyste cérébral chez un nouveau-né. La pratique et l'expérience nous permettent de décrire l'éventail des circonstances qui affectent la formation de cavités de type kystique.

Les principaux facteurs à l'origine de l'apparition d'une vessie sont les blessures et diverses conséquences néfastes de l'accouchement. Les raisons de la formation de pseudokystes sont les suivantes:

  • hémorragie intracérébrale ou hypoxie cérébrale chez le fœtus;
  • stress, stress physique et émotionnel excessif d'une femme enceinte;
  • les maladies infectieuses causées par le virus de l'herpès, la chlamydia, les cryptocoques et d'autres agents pathogènes;
  • carence en certains éléments importants pour le développement normal de l'embryon, altération de la circulation sanguine dans son cerveau.

Si l'anomalie n'affecte pas les ventricules latéraux et la région périventriculaire, la pathologie ne se manifeste généralement en aucune façon.

Le développement des néoplasmes du plexus vasculaire est enregistré par échographie, à partir du quatre-vingt-dix-huitième jour de l'embryogenèse.

Un tel pseudokyste ne présente aucune menace pour le fœtus. En fait, il s'agit d'une stagnation temporaire du liquide céphalo-rachidien qui alimente les tissus cérébraux.

La liqueur est retenue et forme des bulles dans le primordium du système nerveux central, où elle est produite. Les caries disparaissent d'elles-mêmes au fil du temps, principalement au cent quatre-vingt-seizième jour de grossesse.

Il existe des versions selon lesquelles la cause de leur développement est un facteur héréditaire. Les mutations géniques entraînent une stagnation du liquide dans les cloques ressemblant à des kystes.

Dans le même temps, on retrouve chez le bébé des pathologies génétiques congénitales, qui sont d'une importance et d'une influence beaucoup plus grandes sur le développement du bébé qu'un pseudokyste, ce qui ne présente aucun danger..

Vous devez prendre la situation au sérieux si, avec la cavité pseudo-kystique, le bébé est diagnostiqué avec les violations suivantes:

  • hernie, hématome du diaphragme;
  • Syndrome d'Edwards;
  • retards dans le développement de la mâchoire supérieure;
  • violation de la formation de la paroi antérieure du péritoine;
  • hydrocéphalie;
  • pathologie du tube neural;
  • troubles du développement du pied.

Quoi qu'il en soit, vous devez rester calme et regarder comment la miette se développe, n'intervenant que si l'éducation grandit et ne se dissout pas..

Diagnostique

La principale méthode d'examen du pseudokyste est considérée comme l'échographie. Cependant, cela ne vous permet pas d'examiner attentivement les murs et l'intérieur de la cavité. Cibler des zones spécifiques où un pseudokyste du cerveau se forme généralement chez les nouveau-nés.

Une attention particulière est portée aux hémisphères cérébraux, aux ventricules latéraux, à la zone de la tête du noyau caudé et à la butte optique. Les caractéristiques de localisation permettent de distinguer un pseudokyste, de ne pas le confondre avec un vrai kyste.

La présence d'éducation est indiquée par les échos du pseudokyste sous-épendymaire du ventricule gauche ou droit. L'utilisation d'ondes ultrasonores n'est efficace que jusqu'à ce que le bébé ait un an, car sa fontanelle n'est pas encore fermée avec des os. Les indications d'examen sont:

  • naissance prématurée;
  • accouchement avec complications, hypoxie;
  • anxiété, larmoiement, insomnie chez un nourrisson;
  • symptômes neurologiques: céphalalgie, étourdissements, contractions musculaires.

En combinaison avec l'échographie, les méthodes suivantes sont également utilisées:

  • Encéphalographie Doppler;
  • neurosonographie;
  • imagerie par résonance magnétique et calculée;
  • scintigraphie cérébrale;
  • tomographie par émission de positrons.

Si un trouble génétique est suspecté chez le fœtus, une analyse chromosomique du liquide amniotique peut être mentionnée. Il s'agit d'une procédure invasive et n'est utilisée que lorsque cela est absolument nécessaire..

Vous devez également différencier soigneusement la maladie de la méningite. Les symptômes de ce problème sont décrits en détail dans cette publication..

Un pseudokyste du cerveau est-il dangereux pour un enfant

L'origine du pseudokyste du cerveau chez le nouveau-né n'est pas associée à des gènes. Elle est le plus souvent causée par des blessures à la naissance qui affectent les parois du crâne du nourrisson et les tissus de son cerveau, le manque d'oxygène.

En règle générale, les pseudokystes ne constituent pas une menace pour la vie et le développement normal de l'enfant. Il suffit généralement d'être observé par un neurologue pour éliminer les conséquences des blessures à la naissance. En règle générale, dans les douze mois, la formation dans le cerveau du bébé se dissout d'elle-même.

Sinon, un vrai kyste est diagnostiqué (pas plus que dans cinq pour cent des cas), ce qui peut déjà présenter un certain danger pour l'enfant.

En fonction de son emplacement, de son type, de sa tendance à la croissance, le médecin choisit une méthode de traitement. Une attention particulière doit être portée aux cavités sous-épendymaires survenues après une hémorragie intracérébrale importante.

Que faire si un pseudokyste est trouvé chez un nouveau-né

Compte tenu de diverses informations controversées concernant la nécessité d'une sorte de thérapie pour un pseudokyste du cerveau chez un nouveau-né, il est important de déterminer si quelque chose doit être fait..

Habituellement, au cours de la première année de vie, l'enfant est périodiquement examiné pour s'assurer qu'il n'y a pas de tendance à augmenter la cavité, elle diminue progressivement, il n'y a pas de manifestations de pathologie.

Dans la plupart des cas, un pseudokyste n'affecte pas le développement des miettes; il n'y a pas de médicaments spécifiques pour un pseudokyste cérébral. Pour améliorer la circulation cérébrale, le médecin peut prescrire un traitement avec des médicaments appropriés..

Un an plus tard, l'état de la structure pseudo-kystique est vérifié. S'il s'avère qu'il a augmenté, la pression intracrânienne a augmenté, le traitement doit être commencé.

Il peut s'agir de médicaments, de thérapie manuelle et, dans de rares cas, lorsque la taille de la formation est importante, il y a des symptômes prononcés, - chirurgie endoscopique ou pontage.

Dans ce cas, il s'agit d'un vrai kyste qui ne disparaît pas de lui-même. Des anticonvulsivants, des enzymes pour normaliser le métabolisme, des vasodilatateurs, des nootropiques peuvent être utilisés. Pour améliorer les réactions neuro-réflexes, le développement du système musculo-squelettique, un cours de massage thérapeutique est effectué.

Il ne doit être effectué que par un massothérapeute professionnel. Il vaut mieux ne pas se laisser emporter par l'homéopathie et la médecine traditionnelle, mais chercher une aide médicale professionnelle.

La cavité kystique dans le plexus choroïdien, située sous la grande fontanelle, se distingue, l'empêchant de se refermer à temps en raison de sa taille impressionnante (normalement, la fontanelle chez les bébés se ferme au plus tard à un an). La pathologie peut être accompagnée de:

  • crampes incontrôlées dans les membres;
  • convulsions avec un changement brusque dans la routine quotidienne ou avec un rhume;
  • léthargie, anxiété;
  • problèmes de coordination;
  • céphalée;
  • dommages au nerf optique.

Seule la moitié de ces formations disparaissent d'elles-mêmes. Ils sont obligatoirement retirés par un neurochirurgien après un examen complet..

Qu'est-ce qu'un pseudokyste du cerveau et pourquoi il se produit

Le pseudokyste du cerveau est une affection pathologique courante qui survient chez 1 nouveau-né sur 100. Il se produit aussi souvent chez les garçons et les filles..

Ce que c'est?

Le terme «kyste» fait référence à la formation d'une cavité qui est remplie de fluide et expulsée de l'intérieur par l'épithélium. Le pseudokyste est une structure similaire, sauf que les parois internes sont dépourvues d'épithélium. Dans le cerveau, la formation de la cavité est localisée dans certaines zones, à savoir à la frontière entre la tête du noyau caudé et les buttes optiques (de type caudothalamique et caudal), au niveau des corps ventriculaires latéraux. Habituellement, au cours de la première année de vie, le pseudokyste dans la tête du nouveau-né se résout et disparaît..

Raisons de l'apparition

La formation d'un pseudokyste se produit pendant la période de développement intra-utérin de l'enfant en raison de l'influence des facteurs négatifs suivants:

  • Troubles circulatoires dans certaines zones du cerveau, provoqués par une infection ou des malformations du système cardiovasculaire.
  • Apport d'oxygène insuffisant aux tissus cérébraux (hypoxie), y compris au cours du dernier mois de grossesse.
  • Hémorragie cérébrale antérieure (un pseudokyste sous-épendymaire se forme chez un nouveau-né).

Les facteurs qui augmentent le risque de formation comprennent les maladies infectieuses ou somatiques d'une femme enceinte, l'exposition à des facteurs de stress, un effort physique excessif. L'apparition de pseudokystes au cours du développement intra-utérin est provoquée par des facteurs environnementaux négatifs, notamment les rayonnements ionisants (radiation), certains composés chimiques, y compris les médicaments.

Souvent, un pseudokyste cérébral chez les nouveau-nés se forme en raison de l'accumulation de liquide dans le plexus choroïde du cerveau sur fond d'hypoxie. Habituellement, ces formations se résolvent avant la naissance de l'enfant ou au cours de la première année de vie..

Les parents pensent à tort que la formation de caries provoque la vaccination. Ce n'est pas vrai, l'introduction du vaccin n'a absolument aucun effet sur le développement des structures du système nerveux..

Diagnostique

La détection d'un néoplasme est réalisée par ultrasons (échographie) au cours de la première année de vie. Il permet d'identifier l'enseignement, de déterminer sa localisation et sa taille.

Pour différencier un pseudokyste et un kyste, le médecin prescrit des méthodes supplémentaires de recherche objective:

  • La tomodensitométrie (CT) est une analyse couche par couche de tissus dans laquelle l'imagerie est réalisée à l'aide de rayons X. La technique a une haute résolution et vous permet d'identifier les petits pseudokystes, le sable dans les cavités.
  • Imagerie par résonance magnétique (IRM) - la méthode implique un balayage couche par couche, dans lequel le tissu est visualisé en utilisant l'effet physique de la résonance nucléaire dans un champ magnétique puissant. L'étude ne peut être réalisée en présence d'implants métalliques chez un adulte ou un enfant.
  • L'encéphalographie Doppler est un examen échographique qui évalue la vitesse et le volume du flux sanguin dans diverses parties du cerveau.
  • La neuronographie est une échographie réalisée à travers la grande fontanelle, elle n'est donc indiquée que pour les enfants en première année de vie.
  • Tomographie par émission de positrons - une méthode de radionucléide de balayage des tissus couche par couche.
  • Scintigraphie cérébrale - en raison de l'introduction d'isotope de technétium ou de thallium dans le corps de l'enfant, le volume et la vitesse du flux sanguin dans les tissus cérébraux sont étudiés.

Le choix de la méthode de recherche est effectué individuellement par le médecin traitant. À l'aide du diagnostic, la nature de la formation (type sous-épendymaire, vrai kyste), sa localisation (à droite ou à gauche par rapport à la ligne médiane), ainsi que sa taille sont déterminées. Cela permet de choisir les tactiques thérapeutiques optimales..

Traitement

Contrairement à un vrai kyste, un pseudokyste du cerveau chez un nouveau-né se résout tout seul au cours de la première année de vie. Pour accélérer la résorption ou si vous soupçonnez la formation d'un vrai kyste, un traitement médicamenteux conservateur est prescrit, qui comprend les groupes de médicaments suivants:

  • Moyens pour améliorer la circulation cérébrale (Actovegin).
  • Vitamines B.
  • Diurétiques pour réduire le volume de liquide céphalo-rachidien (furosémide).
  • Sels minéraux - potassium, magnésium, calcium, sodium.

Une observation dynamique est établie pour l'enfant. Un neurologue pour enfants prescrit périodiquement un examen avec une échographie pour déterminer la taille de la formation en dynamique. De plus, des procédures de physiothérapie (magnétothérapie, bains de boue) et de massage sont utilisées. De telles mesures améliorent l'état fonctionnel du système nerveux, des vaisseaux sanguins, augmentent le volume et la vitesse du flux sanguin et réduisent le risque d'hypoxie. Ils ont un effet positif général sur le corps de l'enfant et aident à améliorer le fonctionnement d'autres organes et systèmes. À l'âge de 1 an, une échographie de contrôle est obligatoire. Sur la base de ses résultats, l'enfant est retiré de l'enregistrement du dispensaire ou le médecin sélectionne un traitement supplémentaire avec la correction des mesures.

Quand supprimer?

Si l'éducation se caractérise par une tendance à augmenter (croissance) ou après un an, il n'y a pas de dynamique positive, des recherches supplémentaires sont effectuées à des fins de diagnostic différentiel. Dans la plupart des cas, un véritable kyste cérébral est diagnostiqué. S'il augmente la dynamique, déplace les structures du système nerveux central, conduit à des troubles fonctionnels, y compris des crises tonico-cloniques périodiques, alors l'élimination de la formation est nécessaire. Elle est réalisée selon plusieurs techniques chirurgicales:

  • accès microneurosurgical;
  • chirurgie endoscopique;
  • technique de shunt (le liquide est évacué du kyste dans l'espace sous-arachnoïdien).

Le choix de la technique est effectué individuellement par le neurochirurgien, en fonction de l'emplacement, de la taille de l'enseignement, ainsi que des capacités techniques de la clinique.

Connexion d'un pseudokyste avec une autre pathologie

On pense qu'un pseudokyste chez un bébé dans la tête se réfère à la conséquence de changements au niveau génétique. Souvent, la pathologie s'accompagne du développement d'autres défauts dans le corps. Lors de la détection de changements dans le cerveau, le médecin doit faire attention aux changements possibles de l'état fonctionnel d'autres organes. Une étude est en cours pour identifier les troubles du cœur, des vaisseaux sanguins, des organes internes, des structures du système urinaire et reproducteur.

Le pseudokyste sous-épendymaire à gauche dans le cerveau est souvent accompagné du développement du syndrome d'Edwards, qui est un trouble chromosomique. Dans le même temps, de multiples malformations sont notées, qui se forment dans le contexte de la trisomie 18 du chromosome. Ceux-ci comprennent des anomalies du crâne facial et cérébral, des modifications de la forme de la poitrine, un défaut du septum interventriculaire, une aplasie de l'artère pulmonaire, une hypoplasie du cervelet et du corps calleux du cerveau. Dans ce cas, un traitement chirurgical complexe est nécessaire, le pronostic reste généralement défavorable.

Prévoir

Un nourrisson avec un pseudokyste du cerveau se développe normalement au cours de la première année de vie. Tous les indicateurs de maturation des structures du système nerveux central ne diffèrent pas, l'enfant n'est pas en retard dans la croissance et le développement physiologique de ses pairs. Dans la plupart des cas, lorsqu'un pseudokyste est détecté, le pronostic est favorable. Les parents n'ont aucune raison de s'inquiéter. Au cours de la première année de vie, une observation dynamique par un neurologue pédiatrique est nécessaire. Si, après un examen échographique de contrôle, une résorption des caries est notée, un enfant de plus d'un an est retiré du dispensaire.

Un pseudokyste du cerveau fait référence aux «petites» malformations intra-utérines qui provoquent divers facteurs négatifs. Habituellement, lorsqu'une éducation est détectée, des mesures thérapeutiques spéciales ne sont pas nécessaires.

Pseudokyste dans la tête d'un nouveau-né

Les enfants sont la chose la plus précieuse dans la vie de chacun de nous, c'est pourquoi leur santé doit être surveillée dès la naissance afin de ne pas faire face à de nombreux problèmes et complications qui aggravent la vie des enfants et des parents. Un pseudokyste du cerveau chez les nouveau-nés, selon les experts, est la complication la plus sûre qui puisse apparaître lors de l'accouchement. Environ un cas sur 100 est diagnostiqué avec cette maladie.

L'émergence d'une telle éducation n'entraîne pas de conséquences graves, mais elle nécessite une surveillance étroite des médecins. La pathologie détectée chez les nourrissons ne se reflète pas dans le fonctionnement du cerveau. De plus, cela n'affecte pas les performances mentales ou les problèmes de santé mentale..

  1. Le concept d'un pseudokyste
  2. Raisons de l'apparition
  3. Symptômes
  4. Diagnostique
  5. Différence entre kyste et pseudo-formation
  6. Un pseudokyste est-il dangereux et quoi
  7. Traitement
  8. Médicament
  9. Intervention opératoire
  10. Remèdes populaires

Le concept d'un pseudokyste

Les formations de type kystique sont des cavités particulières, caractérisées par une forme arrondie et de petite taille. Ils sont remplis d'alcool (exsudat ou autres substances). Les convexités sont concentrées sur un ou les deux côtés en même temps. Le mécanisme de développement de cette pathologie chez les nourrissons n'a pas été complètement étudié à ce jour. Il peut arriver qu'en présence de prévisions alarmantes, le bébé naisse en parfaite santé et le deuxième nouveau-né naisse avec des lésions du système nerveux, avec des prévisions tout à fait normales.

Avec un développement intra-utérin plutôt hâtif du cerveau, le territoire libéré situé dans la zone du plexus vasculaire est rempli d'un liquide spécial (liquide céphalo-rachidien). Ce sont ces processus qui sont observés lors du développement d'un pseudokyste. Il est sans danger pour la vie du bébé et se trouve le plus souvent lors d'une échographie du fœtus dans l'utérus..

Un grand pourcentage de formations kystiques disparaissent avant l'accouchement. Si cela ne s'est pas produit, les experts expliquent cela par la présence d'une infection herpétique chez la mère..

Raisons de l'apparition

Les causes d'un pseudokyste dans le cerveau d'un nouveau-né peuvent être très différentes. Dans la plupart des cas, l'étiologie de l'apparence est associée aux troubles observés lors du développement prénatal du fœtus.

En règle générale, les facteurs stimulants sont:

  • hémorragie dans le cerveau;
  • hypoxie;
  • dysfonctionnements dans le fonctionnement du système circulatoire causés par un manque de nutriments pour le développement complet du bébé.

Le plus dangereux est le pseudokyste sous-épendymaire, qui apparaît à la suite d'hémorragies. Dans certains cas, la pathologie est due à un traumatisme à la naissance..

Symptômes

En règle générale, vrai, ainsi qu'un pseudokyste chez un nouveau-né ne se manifeste pas cliniquement. La pathologie n'interfère pas avec le développement complet du bébé, ainsi que de l'enfant adulte. La maladie est détectée lors des examens intra-utérins, ainsi que lors des examens après l'accouchement.

Diagnostique

L'échographie est le plus souvent utilisée pour confirmer la présence d'une fausse formation dans la zone cérébrale. Cette méthode est la plus populaire, mais elle ne permet pas de procéder à un examen approfondi des murs, ainsi que de l'intérieur de la cavité existante. L'accent est mis sur les zones spécifiques où se forme le plus souvent une fausse masse bénigne.

Une attention particulière est portée aux hémisphères cérébraux. En outre, l'accent est mis sur les ventricules latéraux, la zone où se trouve la tête du noyau (caudé) et quelques autres zones. Les caractéristiques du placement de la pathologie permettent de la distinguer d'un vrai kyste.

La présence de formations est confirmée par des signes d'écho d'un pseudokyste sous-épendymaire dans la zone du ventricule droit et également du ventricule gauche. L'utilisation d'ondes ultrasonores n'est efficace que dans les cas où l'âge du bébé n'a pas atteint la barre des 1 an. Dans ce cas, la fontanelle située sur la tête n'est pas recouverte d'os..

L'examen d'un nouveau-né pour la présence d'un pseudokyste est effectué si:

  • l'enfant est né prématurément;
  • accouchement passé avec de graves complications;
  • observation de l'insomnie, des larmes excessives et de l'anxiété chez un nouveau-né;
  • la présence de contractions musculaires convulsives, d'étourdissements et d'autres signes neurologiques.

Lors de la recherche, les méthodes suivantes de détection de la maladie peuvent être utilisées:

  1. Encéphalographie Doppler.
  2. Neuronographie.
  3. IRM et tomodensitométrie.
  4. Scintigraphie cérébrale et quelques autres techniques.

En cas de suspicion de présence de troubles génétiques chez le fœtus, une analyse chromosomique du liquide (amniotique) peut être prescrite. Cette intervention est invasive, elle est donc utilisée dans de très rares cas..

Différence entre kyste et pseudo-formation

Les fausses formations apparues dans la région du cerveau présentent des différences significatives par rapport aux vraies. Ils se distinguent par:

  1. Le lieu d'apparition. Dans la plupart des cas, la pseudo-formation est située dans la zone des noyaux sous-corticaux, plus précisément entre eux. Le pseudokyste est localisé près des ventricules latéraux ou dans la zone des hémisphères cérébraux.
  2. La raison de l'apparition. La maladie peut être secondaire ou acquise. Un diagnostic précis est fait lors des diagnostics instrumentaux. Si un spécialiste est envoyé pour un examen, vous ne devez pas abandonner cette étape, car la détection rapide de la pathologie empêchera la survenue de violations graves.

Un pseudokyste est-il dangereux et quoi

Le pseudokyste existant dans la tête d'un nouveau-né a dans tous les cas une deuxième cause de développement. Les raisons suivantes peuvent agir comme un catalyseur pour l'apparence:

  • manque d'oxygène;
  • accouchement problématique;
  • présence de blessure.

Un pseudokyste chez un nourrisson n'est pas dangereux pour la santé. Cette pathologie devrait provoquer une alarme dans les cas où l'éducation augmente rapidement en taille.

Il n'est pas nécessaire d'effectuer des procédures thérapeutiques spécifiques dans le traitement des pseudokystes chez les nourrissons. Il suffit de consulter régulièrement un neurologue, d'effectuer une thérapie réparatrice conçue pour lutter contre l'apparition de complications possibles qui apparaissent souvent dans le contexte d'un traumatisme..

Si, après 12 mois, l'éducation et le bébé ne sont pas passés, les médecins diagnostiquent un vrai kyste. Dans de telles situations, vous devriez être observé par un neurologue tout au long de votre vie..

Traitement

L'évolution de la pathologie observée chez un nouveau-né doit être surveillée par un neurologue pédiatrique. Au cours de la thérapie, les techniques suivantes peuvent être utilisées.

Médicament

En règle générale, les médecins attribuent aux bébés un certain nombre de médicaments dont l'action vise à améliorer la circulation sanguine dans la région du cerveau et prescrivent également des antihypoxants:

  • Mexidol;
  • La cytoflavine;
  • Vitamines appartenant au groupe B;
  • Mildralex.

Dans le cas de l'observation de l'hyperactivité, l'utilisation de médicaments tels que:

  • Glycine;
  • Pantocalcine, ainsi que Pantogam.

Pour renforcer le système musculo-squelettique, vous devez assister à des séances de massage, mais si recommandé par le médecin traitant.

Si le faux kyste n'a pas subi de résorption au cours de la première année d'existence de l'enfant, tout en augmentant en taille, une opération sera nécessaire. L'élimination de la formation est réalisée par craniotomie en utilisant des techniques d'endoscopie et de shunt.

Intervention opératoire

Les interventions chirurgicales endoscopiques sont de loin le meilleur traitement des lésions pédiatriques. Mais de telles opérations ne sont pas effectuées dans tous les cas. Si le bébé a été diagnostiqué avec un kyste d'un septum transparent se développant dans la région du cerveau, cette technique est parfaite pour le traitement. Le traitement ne s'accompagne pas de complications et évite les traumatismes excessifs du petit patient.

La période de récupération après l'opération d'élimination du kyste est différente pour chaque cas, et dépend du bien-être général et de l'état de santé de l'enfant.

Remèdes populaires

Pour améliorer le bien-être des enfants en présence de grandes formations kystiques dans la région du cerveau, en plus de l'utilisation de médicaments, des remèdes populaires peuvent également être utilisés. Les plus efficaces sont les recettes suivantes:

  • une décoction à base de fruits d'aubépine. Le liquide est pris en interne pour renforcer le système nerveux. Ce remède contribue à améliorer le sommeil de l'enfant;
  • la prêle, la potentille, ainsi qu'une lettre et une violette, se distinguent par leur capacité à abaisser la pression intracrânienne;
  • la pruche est dotée d'un excellent effet de résorption;
  • tisanes pour prendre des bains apaisants.

Pour préparer une décoction qui a un effet calmant, vous devrez prendre des feuilles de framboise, millénaires, ainsi que de la camomille, du rhizome de réglisse et du calamus des marais. Les composants sont utilisés dans des proportions égales, mélangés. Composition en quantité de 2 cuillères à soupe. doit être placé dans un récipient, verser de l'eau bouillante (0,5 l) et laisser reposer 8 heures. Après cela, le liquide est filtré et ajouté aux bains pour baigner l'enfant..

Avant d'utiliser la médecine traditionnelle dans la lutte contre le pseudokyste, vous devez consulter votre médecin..

Méthodes de traitement et conséquences d'un pseudokyste dans la tête d'un nouveau-né

Un pseudokyste est une petite formation non maligne sous la forme d'une capsule, à l'intérieur de laquelle se trouve du liquide céphalo-rachidien (LCR), qui se forme chez un nourrisson dans les structures cérébrales in utero ou pendant la période prénatale et de naissance. Les médecins diagnostiquent ces structures bénignes dans la tête non seulement chez les nouveau-nés, mais également chez les hommes et les femmes adultes. Un autre terme médical pour cette anomalie est le kyste sous-épendymaire.

  1. Le pseudokyste est localisé uniquement dans les ventricules latéraux du cerveau. Le kyste sous-épendymaire est séparé des ventricules uniquement par un épendymal (membrane) et une fine couche de la moelle contenant des tissus matriciels (couche germinale).
  2. Un pseudokyste peut se former à gauche ou à droite (dans le ventricule droit ou gauche du cerveau). Des dommages bilatéraux se produisent également.
  3. Le diamètre des formations ne dépasse pas les limites de 1 - 2 à 7 - 9 mm.
  4. Peut être unique ou multiple.
  5. Détecter la maladie chez environ 5 nouveau-nés sur 100.
  6. Un pseudokyste dans la tête d'un nouveau-né ne constitue pas une menace pour la vie, la santé physique et mentale. Souvent, la fraction kystique se résout d'elle-même avant même l'accouchement ou au cours des 12 premiers mois de la vie.
  7. Cette pathologie nécessite une surveillance constante de l'enfant et un examen périodique pour échographie jusqu'à ce qu'il disparaisse complètement..

Un pseudokyste du plexus vasculaire chez un nouveau-né appartient également à une pseudo-tumeur similaire, qui se produit même dans l'embryon au stade de la formation active du cerveau, lorsque le liquide céphalo-rachidien pénètre dans les vides de l'entrelacement des vaisseaux. Les experts détectent une telle déviation à l'aide de l'échographie entre 16 et 21 semaines de gestation..

Quelle est la différence entre un kyste et un pseudokyste

Un pseudokyste chez un bébé dans la tête doit nécessairement être différencié d'un vrai kyste. L'indicateur principal est l'emplacement caractéristique. Une fausse anomalie se forme soit dans la région des corps et des coins latéraux des cornes antérieures du ventricule droit ou gauche du cerveau, soit au bord du thalamus (tubercule optique) et de la tête du noyau caudé.

Le reste de la cavité, les formations fluides, si elles sont détectées dans d'autres parties du cerveau, sont appelées kystes. Les faux kystes disparaissent ou diminuent considérablement de taille jusqu'à l'âge d'un an. Les vrais kystes de la tête ne disparaissent pas, ils peuvent donner des symptômes neurologiques douloureux et nécessitent une surveillance constante par un neuropathologiste.

Les causes du pseudokyste sous-épendymaire chez les nourrissons dans la tête

Pourquoi un pseudokyste se développe-t-il dans la tête d'un nouveau-né? Le mécanisme de déclenchement du développement d'anomalies chez les bébés n'est pas connu de manière fiable et n'est pas entièrement compris..

Les causes les plus probables d'un pseudokyste dans la tête sont appelées:

  • violation du processus de formation de la matrice germinale - tissu embryonnaire dans l'embryon, où les vaisseaux fragiles sont concentrés et des processus métaboliques intensifs ont lieu;
  • manque d'oxygène au cerveau du fœtus en raison d'un apport sanguin altéré (ischémie) avant ou pendant l'accouchement. Cette condition peut survenir en raison d'une altération du flux sanguin placentaire (entre la mère et le fœtus), un détachement précoce du placenta, un enchevêtrement avec le cordon ombilical;
  • lésion cérébrale lors de l'accouchement, hémorragie dans le tissu cérébral d'un nouveau-né;
  • dommages au fœtus ou au nouveau-né infecté par des infections de la mère (herpès, papillomavirus, maladies sexuellement transmissibles);
  • grossesse multiple, prééclampsie, incompatibilité sanguine pour le facteur Rh;
  • pathologies graves, infections pendant la période de gestation, intoxication aiguë, expériences difficiles pendant la grossesse;
  • facteurs génétiques héréditaires.

Une anomalie telle qu'une pseudotumeur n'est pas considérée comme une maladie indépendante, mais est considérée comme une conséquence de conditions pathologiques chez une femme ou un fœtus.

Symptômes d'un pseudokyste dans la tête d'un nouveau-né

Certaines conclusions sur le type de formation kystique ventriculaire et le pronostic ne sont tirées que par les résultats des études diagnostiques et de l'examen clinique par un neuropathologiste pédiatrique.

Si le pseudokyste sous-épendymaire chez un nouveau-né mesure jusqu'à 4-5 mm, trouvé dans un endroit typique, est isolé (non accompagné de manifestations neurogéniques, non associé à d'autres maladies), le pronostic pour le bébé est favorable. Un pseudokyste dans la tête n'aggrave pas la maladie avec des anomalies mentales. Chez le fœtus, un néoplasme pseudo-kystique sous-épendymaire disparaît souvent après 35 à 40 semaines, et si cela ne se produit pas, jusqu'à 9 à 12 mois de la vie de l'enfant.

Le contrôle dynamique du comportement du pseudokyste et du développement du bébé est obligatoire.

Un nouveau-né pourrait-il présenter des symptômes de pseudokyste dans la tête? Les fausses formations ventriculaires elles-mêmes sont un signe de traumatisme, d'hypoxie (carence en oxygène) pendant l'accouchement ou pendant la «vie intra-utérine» et indiquent que le tissu cérébral de l'enfant est endommagé. Ces bébés pleurent souvent sans raison apparente, régurgitent, s'inquiètent et dorment moins bien, ils peuvent avoir des tremblements du menton, des doigts, un petit retard de développement temporaire (dans la normale).

Plusieurs pseudokystes dans les ventricules gauche et droit du cerveau indiquent toujours une maladie causale existante (ils ne sont pas un symptôme indépendant), par conséquent, les médecins recommandent des échographies de contrôle périodiques même si l'enfant ne présente aucun signe de dysfonctionnement du système nerveux.

Si une échographie montre qu'au 12ème mois de vie, l'anomalie n'a pas diminué de manière significative, n'a pas disparu et continue même de croître, les médecins procèdent à des examens supplémentaires pour clarifier le diagnostic. Il est important de ne pas négliger le fait de la croissance d'un véritable kyste arachnoïdien, rétrocérébelleux ou d'autres types de formations similaires. Lorsqu'ils commencent à appuyer sur les tissus cérébraux, l'enfant développe des symptômes douloureux:

  • maux de tête chez un nourrisson, dans lesquels il peut pleurer longtemps;
  • augmentation de la surexcitation ou de la léthargie;
  • tremblement des bras et des jambes;
  • signes de vision et d'audition altérées, y compris le strabisme;
  • crises convulsives;
  • faiblesse musculaire ou hypertonie.

La principale chose qui est exigée des parents est de l'examiner régulièrement par un neurologue dès les premiers jours de la vie d'un nouveau-né, suivez toutes les recommandations.

Diagnostic du kyste sous-épendymaire du cerveau

Seuls les diagnostics matériels peuvent confirmer la présence d'un pseudokyste dans la tête d'un bébé. L'échographie (neurosonographie) est un moyen précis et fiable de détecter les néoplasmes anormaux..

L'échographie du cerveau est informative jusqu'à ce que le bébé ait une fontanelle (jusqu'à un an). La méthode est indiquée pour les bébés prématurés, ceux qui ont subi une privation d'oxygène, un traumatisme à la naissance.

En neurosonographie, le médecin détermine la taille, le nombre et la localisation des phoques kystiques, évalue le degré d'expansion des ventricules du cerveau (ce qui peut indiquer une augmentation de la pression intracrânienne et le risque d'hydrocéphalie), révèle des signes de blocage du liquide céphalo-rachidien et des troubles de l'écoulement du liquide céphalo-rachidien, étudie les modifications de l'échostructure du tissu cérébral.

Avec des échographies répétées, le spécialiste compare les résultats et voit comment le pseudokyste diminue et sa disparition progressive. Si des signes d'écho d'un vrai kyste sont retrouvés chez un nouveau-né, l'échographie permettra de démarrer le traitement à temps afin d'éviter les complications au plus vite..

En plus de l'échographie, dans le but d'une étude détaillée de la pathologie, les opérations suivantes peuvent être effectuées:

  1. Encéphalographie Doppler pour évaluer l'état du flux sanguin et des vaisseaux cérébraux.
  2. Tomographie par émission de deux photons ou positons. Vous permet de suivre l'efficacité du traitement conservateur prescrit en fonction des modifications des tissus cérébraux.
  3. Scintigraphie cérébrale.
  4. Imagerie par résonance magnétique et par ordinateur (TDM et IRM).

Ces études sont souvent effectuées sur des enfants plus âgés. Ces méthodes permettent de distinguer (différencier) un pseudokyste, une tumeur et un kyste du cerveau, ce qui est très important pour le développement du traitement correct.

Si un néonatologiste ou un neurologue prescrit un examen instrumental à un enfant, il est irresponsable et dangereux de le refuser aux parents. La détection précoce de toute croissance anormale dans les tissus cérébraux évite des conséquences graves.

Contre-indications et vaccinations

Si la pathologie est diagnostiquée, il est conseillé de reporter la vaccination de l'enfant (en particulier le DTC et la vaccination contre la coqueluche) jusqu'à ce que la croissance anormale soit complètement absorbée. Bien que de nombreux pédiatres ne considèrent pas la pathologie comme une contre-indication à la vaccination, il serait plus correct de jouer la sécurité pour éviter des conséquences et des complications imprévisibles..

Méthodes de traitement des pseudokystes

Existe-t-il des moyens de se débarrasser d'un pseudokyste dans la tête grâce à un traitement thérapeutique sans chirurgie? Oui, s'il s'agit vraiment d'une fausse formation, alors elle se résoudra d'elle-même. Mais les médicaments aideront à améliorer la fonction cérébrale, à renforcer le système immunitaire, à soulager l'anxiété ou à stimuler l'activité du système nerveux..

Thérapie conservatrice

Si un neurologue, sur la base des résultats du diagnostic, a déterminé la présence d'un pseudokyste dans la tête d'un nouveau-né, le médecin prescrit des médicaments qui éliminent les causes qui ont conduit à l'apparition de l'anomalie. Un traitement conservateur similaire est prescrit si un vrai kyste est suspecté au stade initial de la croissance..

De nombreux produits pharmaceutiques, en particulier sous forme de comprimés ou d'injections, sont contre-indiqués ou limités pour une utilisation chez l'enfant, il est donc inacceptable de les prescrire seuls à l'enfant. Seul un neurologue pédiatrique déterminera si le bébé a besoin de tel ou tel remède, calculera une dose sûre et une fréquence d'utilisation, en tenant compte de son âge, de la gravité des manifestations neurogènes et des maladies concomitantes..

Si un spécialiste remarque qu'un enfant présente certains signes de dommages neurogènes, il peut prescrire des médicaments nootropes qui améliorent la circulation sanguine cérébrale et des médicaments qui éliminent les effets de la privation d'oxygène (hypoxie) subis par l'enfant. Mais seulement s'ils sont vraiment montrés à un petit patient, car de nombreux médicaments efficaces ont des effets secondaires graves, provoquent des réactions allergiques aiguës ou entraînent des complications du système nerveux, une hématopoïèse.

Parmi les médicaments de base utilisés pour traiter les pseudokystes du cerveau chez les nouveau-nés, les médecins utilisent:

  • Cytoflavine (de nouveau-né) en suspension;
  • Encéphabol (pyritinol) en suspension dès les premiers mois de vie;
  • Pantogam en sirop (nourrissons) - active la circulation cérébrale et aide à l'hypertonicité et aux manifestations convulsives;
  • Les vitamines B, qui ont un effet bénéfique sur le système nerveux;
  • Piracetam, Nootropil, Cortexin (jusqu'à un an - uniquement avec l'autorisation d'un neurologue);
  • Glycine pour les troubles du sommeil, la surexcitation.
  • Aloès en ampoules (à partir de l'année) comme agent absorbant et raffermissant.

Les médicaments actifs qui ont de nombreuses contre-indications et effets secondaires (Mexidol, Cavinton (Vinpocetine), Actovegin, Cinnarizin, Cerebrolysin) sont prescrits exclusivement selon les indications, après une décision conjointe d'un néonatologiste et d'un neurologue, car parmi les contre-indications se trouve l'enfance.

Pour réduire la pression intracrânienne avec un pseudokyste, le médecin prescrit des diurétiques faibles (Diakarb, qui peut être utilisé par les enfants à partir de 4 mois).

Pour renforcer le système nerveux, normaliser les fonctions musculaires et motrices, un massage spécial est utilisé, qui doit être effectué par un pédiatre expérimenté (en l'absence de contre-indications).

Les anticonvulsivants hautement actifs prescrits aux enfants suppriment la fonction respiratoire, ce qui est dangereux pour les bébés (barbituriques, hexénal, sulfate de magnésium). Parmi les agents d'épargne les plus sûrs, agissant faiblement sur le centre respiratoire, figurent les antipsychotiques benzodiazépines, lidocaïne, dropéridol.

Méthodes d'élimination des pseudokystes

À l'âge de 9 à 12 mois, l'enfant reçoit nécessairement une échographie de contrôle afin de tirer une conclusion finale sur l'exactitude du diagnostic. Si la taille du pseudokyste dans la tête du nouveau-né reste inchangée ou si une augmentation du nœud est observée dans le contexte de l'utilisation d'un traitement médicamenteux, les échos indiquent la formation d'un vrai kyste, alors la question d'un traitement supplémentaire ou d'une élimination rapide du néoplasme.

Un vrai kyste ne disparaît pas de lui-même, il se développe et exerce une pression sur le cerveau, les vaisseaux sanguins et les os crâniens, provoquant de graves complications neurologiques, un retard de développement, l'épilepsie, des anomalies mentales.

La tactique chirurgicale de traitement prévoit plusieurs méthodes pour effectuer une opération pour enlever un gros pseudokyste dans le cerveau:

  1. Opération micro-neurochirurgicale radicale avec trépanation et élimination complète du néoplasme.
  2. Chirurgie de dérivation, au cours de laquelle le contenu qui s'accumule dans la cavité est évacué dans les cavités physiologiques du corps à travers un tube spécial. Après que le liquide s'écoule, les parois du joint se ferment spontanément et les tubes de dérivation se dissolvent.
  3. Méthode endoscopique d'élimination d'un pseudokyste. Il est considéré comme le plus doux, anémique et efficace, mais ne convient pas à tous les types d'excroissances pathologiques. Les dernières technologies médicales permettent d'effectuer une opération sans trépanation à l'aide d'un endoscope et de micro-instruments insérés dans la cavité nasale.

Traitement alternatif

Pour affaiblir les symptômes désagréables et améliorer l'état de l'enfant, parallèlement aux médicaments, vous pouvez utiliser des remèdes populaires et des méthodes de traitement des pseudokystes.

Mais il est important de se rappeler que les plantes contiennent des poisons qui peuvent nuire au bébé, il est donc extrêmement dangereux de les utiliser. Autres décoctions, les infusions à base de plantes entraînent souvent une crise allergique aiguë, un œdème du larynx et une suffocation.

Les recettes les plus courantes sont pour:

  • une décoction d'aubépine apaisante et somnifère;
  • infusions de prêle, violette, potentille, qui réduisent la pression intracrânienne avec un kyste sous-épendymaire;
  • bains apaisants avec une décoction de 2 cuillères à soupe d'un mélange à parts égales de feuilles de framboisier sèches, racine de réglisse et calamus, camomille, millefeuille et 500 à 700 ml d'eau bouillante (laisser reposer 6 à 8 heures).

Un petit pseudokyste chez un nourrisson dans les ventricules latéraux du cerveau ne met pas la vie en danger, mais nécessite une observation. Des examens répétés permettront au médecin de remarquer sa croissance et de commencer immédiatement le traitement.

Pseudokystes chez les adultes

Un pseudokyste chez un patient adulte est plus souvent diagnostiqué dans le pancréas, donnant des symptômes de douleur sévères. Un tel nœud menace la vie du patient, car il est sujet à la suppuration, à la perforation, à la transformation maligne et à la formation de fistules. Avec une telle maladie, un traitement chirurgical compétent est nécessaire..

Au début, les pseudokystes dans les glandes surrénales ne donnent pas de symptômes, mais lorsqu'ils grossissent, ils provoquent des manifestations différentes en raison de la compression des organes adjacents. De tels néoplasmes provoquent une libération anormale d'adrénaline, compliquée par un saignement aigu dans la lumière de la capsule. Un pseudokyste ou un urinome urinaire peut survenir dans le tissu rétropéritonéal ou périnéal. Avec la croissance, de telles structures nécessitent un retrait rapide.

Le concept de pseudokyste apparaît également dans les diagnostics d'hommes et de femmes présentant des lésions à toxoplasme et des infections cryptococciques, lorsque des foyers intracellulaires massifs avec une concentration de micro-organismes parasites se forment dans le cerveau et d'autres organes. Mais le plus souvent, dans de tels cas, utilisez le terme «pseudokyste».