Principal > Pression

TOUT SUR LA MÉDECINE

Une crise hypertensive est une augmentation inattendue et brutale des indicateurs de pression artérielle. Le niveau des points de pression les plus élevés dépend des caractéristiques individuelles de l'organisme et pour certains patients, il peut être, par exemple, 220/120, pour d'autres, il est légèrement inférieur - 170/90.

Avec une crise hypertensive, des changements organiques se produisent souvent dans le corps..

En l'absence de soins médicaux en temps opportun, des troubles neurovégétatifs irréversibles du cœur, du système nerveux central et des modifications des gros vaisseaux sanguins se produisent.

Une crise hypertensive peut durer plusieurs heures ou plusieurs jours, par conséquent, afin d'éviter des conséquences négatives, vous devez consulter votre médecin. Souvent, un accident vasculaire cérébral devient la conséquence d'une crise hypertensive..

Le plus souvent, des crises hypertensives se développent chez les patients souffrant d'hypertension artérielle, en particulier ses manifestations malignes. Dans la pratique médicale, on constate qu'un tiers des patients hypertendus ont subi à plusieurs reprises des crises hypertensives.

Causes d'une crise hypertensive

Les facteurs provoquant une crise hypertensive sont multiples. Celles-ci incluent des situations stressantes dans lesquelles la charge psychoémotionnelle sur le corps augmente.

De plus, les facteurs provoquant une crise hypertensive comprennent la consommation d'alcool, un changement brusque du temps, la prise ou l'annulation de certains médicaments. Cela s'applique, par exemple, à la clonidine, prise pour abaisser la tension artérielle. Dans certains cas, la prise de clonidine donne l'effet d'une forte augmentation de la pression, et lorsqu'elle est annulée, un «syndrome de sevrage» se produit souvent, lorsque l'absence de ses composants dans le corps entraîne également une forte augmentation de la pression.

De plus, les facteurs provoquant une crise hypertensive peuvent dépendre des antécédents de maladies. Par exemple, néphroptose, maladie rénale, diabète sucré, lupus érythémateux disséminé, polyartérite noueuse. Les lésions aortiques artérioscléreuses provoquent souvent une forte augmentation de la pression artérielle.

Il faut garder à l'esprit que ces maladies ne sont pas la principale cause de la crise, mais contribuent à l'apparition d'un œdème cérébral, qui augmente la pression artérielle.

Les causes de la crise peuvent être une rupture aortique, une insuffisance cardiaque, une éclampsie (convulsions) pendant la grossesse, une incompatibilité médicamenteuse et d'autres facteurs de provocation..

Types de crises hypertensives

Les crises hypertensives sont divisées selon le degré de l'évolution et le tableau clinique en compliquées et non compliquées.

Dans une crise hypertensive compliquée, des dommages aux organes surviennent à la suite d'une forte augmentation de la pression à de grandes valeurs. Des crises compliquées se produisent avec une augmentation de la pression systolique et diastolique. Une forme similaire de crise hypertensive met la vie en danger et est généralement observée avec un accident vasculaire cérébral, une hémorragie sous-arachnoïdienne, un œdème pulmonaire, un infarctus du myocarde, une insuffisance ventriculaire gauche, une hématurie - la présence de sang dans les urines dans diverses maladies rénales.

Sous une forme simple, malgré les indicateurs de haute pression, les patients ne développent pas de dommages aux organes et aux systèmes.

Les crises hypertensives non compliquées comprennent les types eukinétique et hypokinétique. Avec le développement de telles crises, le syndrome neurovégétatif n'est pas aussi prononcé qu'avec une forme compliquée.

Avec une crise hypocinétique, qui se développe principalement chez les patients âgés, les symptômes de type cérébral prédominent et la pression diastolique augmente généralement plus. Les symptômes se développent lentement et se traduisent par des maux de tête, des nausées, une envie de vomir, des étourdissements. Une crise peut durer plusieurs jours, et assez souvent lors d'une crise des troubles neurologiques focaux sont notés.

Les crises eucinétiques se caractérisent par un développement plus rapide et une augmentation de la pression systolique. En clinique, des symptômes cérébraux et cardiaques peuvent être exprimés. Ces manifestations comprennent une insuffisance cardiaque coronarienne ou ventriculaire gauche, une bradycardie, une extrasystole et d'autres signes.

Le tableau clinique de la crise hypertensive

Une crise hypertensive commence par une augmentation soudaine de la pression artérielle, le patient développe une peur, accompagnée de frissons, d'anxiété pour une raison quelconque, un sentiment de confusion.

Le tableau clinique d'une crise hypertensive montre souvent une baisse de la vision, la survenue de nausées et de vomissements, de rougeurs et d'enflure du visage. Le patient présente des troubles neurologiques avec dissociation des réflexes, essoufflement et manque d'air,

Si le patient a des maladies telles que la cardiopathie ischémique, le tableau clinique d'une crise hypertensive s'accompagne d'une exacerbation de cette maladie, d'une tachycardie et d'une douleur au cœur..

Les symptômes d'une crise compliquée sont complétés par de la somnolence, une lourdeur dans la tête, des bourdonnements et des acouphènes. Maux de tête aigus accompagnés d'une confusion de conscience, d'un engourdissement des lèvres et de la langue.

Une crise hypertensive est sujette à un soulagement immédiat si la clinique est compliquée par un coma, un œdème pulmonaire, une insuffisance rénale ou une embolie artérielle.

Traitement de crise hypertensive

Le traitement de la crise hypertensive non compliquée consiste en une diminution progressive de la pression artérielle pour éliminer le risque de chute brutale, pouvant entraîner une ischémie du cerveau, des reins ou un collapsus - le développement soudain d'une insuffisance cardiovasculaire, entraînant la mort. L'effet thérapeutique doit être calculé pendant 6 à 12 heures.

Pour le traitement de la crise hypertensive non compliquée, un traitement par pilule est utilisé, qui est effectué pendant plusieurs jours. À ce jour, les inhibiteurs de l'ECA, par exemple, l'amprilan, le captopril, etc., sont largement utilisés dans le traitement de la crise hypertensive non compliquée pour affecter le système rénine-angiotensine. Des bêta-bloquants et des récepteurs bêta-adrénergiques sont utilisés. En parallèle, les diurétiques sont inclus dans le traitement - furasémide, indap, etc..

Étant donné qu'avec une crise hypertensive compliquée, un coma, une thrombose, un œdème pulmonaire, une embolie artérielle, une insuffisance rénale aiguë peut se développer, le traitement de cette forme de maladie doit être effectué dans un hôpital, ayant préalablement créé des conditions confortables pour le patient avant l'arrivée de l'ambulance - un environnement calme, des jambes plus chaudes et mains, position demi-assise.

Après une crise hypertensive, l'état du patient doit être surveillé en permanence pendant au moins 2 ans.

Pour contrôler la condition après une crise hypertensive, il est nécessaire de mesurer systématiquement la pression artérielle et d'ajuster le régime alimentaire dans le sens de la réduction des composants graisseux. Une condition préalable pour éviter une récurrence de la crise est un rejet complet des mauvaises habitudes - tabagisme, alcool, mode de vie sédentaire.

Une dynamique positive de l'état après une crise hypertensive est impossible sans l'utilisation de médicaments prescrits par le médecin traitant.

Crise d'hypertension. Symptômes, diagnostic, premiers soins

Une crise hypertensive est une affection grave caractérisée par une forte augmentation de la pression artérielle, qui s'accompagne de manifestations cliniques graves, ainsi que d'un risque de complications. Cette condition est urgente et nécessite une attention médicale urgente..

Faits intéressants

  • La durée d'une crise hypertensive peut varier de plusieurs heures à plusieurs jours..
  • Dans la population, la prévalence de la maladie est de 39,2% chez les hommes, 41,1% chez les femmes..
  • Une fois qu'une crise hypertensive s'est développée, elle a tendance à rechuter (récidive);
  • En raison du manque d'antihypertenseurs jusqu'au milieu du XXe siècle, l'espérance de vie après le développement d'une crise hypertensive était de deux ans.
  • La cause de la crise hypertensive dans environ 60 pour cent des cas est l'hypertension artérielle non régulée..

Anatomie vasculaire et structure du système cardiovasculaire

Le système cardiovasculaire, avec le système hématopoïétique, sert à fournir à tous les autres organes du corps un afflux de sang contenant de l'oxygène et des nutriments afin de créer des conditions favorables à l'état fonctionnel de tous les autres organes et systèmes..

Le système cardiovasculaire comprend:

  • cœur (en raison des contractions rythmiques, il assure un flux continu de sang à l'intérieur des vaisseaux sanguins);
  • vaisseaux sanguins (formations tubulaires élastiques à travers lesquelles le sang circule).

Il existe les types de vaisseaux sanguins suivants:

  • artères (transportent le sang du cœur, à travers les artères, le sang oxygéné s'écoule vers les organes et les tissus);
  • veines (transporter le sang des organes et des tissus vers le cœur, éliminer le dioxyde de carbone);
  • capillaires (lit microcirculatoire).

Le sang coule à travers les vaisseaux avec la force d'un cœur en contraction rythmique.

La régulation de la pression artérielle est un processus complexe et à plusieurs composants. Le système vasculaire assure un approvisionnement adéquat en sang artériel à tous les organes et tissus, quels que soient leurs besoins.

La pression artérielle est déterminée par:

  • une augmentation du débit cardiaque et un volume accru de sang en circulation (par exemple, lors de la consommation de grandes quantités de sel de table);
  • augmentation du tonus vasculaire (par exemple, avec stress psycho-émotionnel), qui se caractérise par la libération d'adrénaline et de noradrénaline, qui spasme les vaisseaux.

Les raisons contribuant à l'expansion et au rétrécissement des vaisseaux sanguins:
Les récepteurs situés sur les parois des vaisseaux sanguins et dans la membrane musculaire du cœur répondent à des modifications même mineures du métabolisme tissulaire. Si les tissus ne sont pas suffisamment alimentés en nutriments, les récepteurs transmettent rapidement des informations au cortex cérébral. Plus loin du système nerveux central, les impulsions correspondantes sont envoyées, ce qui provoque une vasodilatation, ce qui assure un travail amélioré du cœur.

Les fibres musculaires des vaisseaux réagissent à la quantité de sang entrant dans le vaisseau.
S'il y en a beaucoup, le vaisseau se dilate et, comme les parois des vaisseaux sont mal étirées, la pression artérielle sur eux augmente. Le rétrécissement ou la dilatation des vaisseaux sanguins dépend beaucoup des minéraux qui y pénètrent - potassium, magnésium et calcium. Par exemple, une carence en potassium peut provoquer une hypertension artérielle. En plus de la teneur en grandes quantités de calcium dans le sang, il peut provoquer l'expansion des parois des vaisseaux sanguins et, par conséquent, une augmentation de la pression.

Causes d'une crise hypertensive

On distingue les changements pathologiques suivants, dans lesquels une crise hypertensive peut se développer:

  1. Maladie hypertonique;
  2. Maladies du système nerveux central (par exemple, accident vasculaire cérébral) ou lésion cérébrale traumatique;
  3. Maladie rénale (p. Ex. Pyélonéphrite chronique et glomérulonéphrite, calculs rénaux, insuffisance rénale chronique);
  4. Les maladies endocriniennes (par exemple le diabète sucré, l'hyperthyroïdie);
  5. Troubles hormonaux.

En présence des complications ci-dessus, les facteurs suivants peuvent provoquer le développement d'une crise hypertensive:

  • stress;
  • consommation excessive de sel de table;
  • obésité;
  • fumeur;
  • intoxication alcoolique;
  • les changements climatiques (par exemple, changement de fuseau horaire, changement de temps);
  • activité physique excessive;
  • refus brutal de prendre des médicaments (en particulier des antihypertenseurs).

Le mécanisme de développement d'une crise hypertensive est dû aux troubles suivants:

  1. augmentation du débit cardiaque en augmentant le volume sanguin circulant;
  2. augmentation de la résistance périphérique totale en augmentant le tonus des artérioles.

Symptômes et signes d'une crise hypertensive

Le principal symptôme d'une crise hypertensive est une augmentation significative de la pression artérielle (supérieure à 140 à 90 mm Hg)

Classification des crises hypertensives:

  1. La crise hypertensive du premier type est provoquée par la libération d'adrénaline dans le sang et est caractéristique des premiers stades de l'hypertension artérielle. La pression artérielle dans ce cas augmente en raison de la pression systolique.
  2. La crise hypertensive de type II est causée par la libération de noradrénaline dans la circulation sanguine. Ce type de crise se caractérise par un développement et un cours prolongés. La pression artérielle dans ce cas augmente en raison d'une augmentation de la pression systolique et diastolique.

L'épinéphrine et la norépinéphrine sont des hormones de la médullosurrénale. La libération de ces hormones dans le sang provoque un rétrécissement des vaisseaux sanguins, ce qui entraîne une augmentation de la fréquence cardiaque et une augmentation de la pression artérielle.

Lors d'une crise hypertensive du premier type, les symptômes suivants peuvent apparaître:

  • la peau est hyperémique (rougie), rougeur des joues, brillance des yeux;
  • palpitations;
  • tremblement dans le corps;
  • maux de tête et étourdissements;
  • dyspnée;
  • Impulsion rapide.

La durée de ces signes peut varier de quelques minutes à plusieurs heures..

En outre, avec une crise hypertensive du premier type, les phénomènes suivants peuvent être observés:

  • un mal de tête vif et prononcé, localisé le plus souvent dans les régions occipitales et pariétales;
  • nausées ou vomissements qui n'apportent pas de soulagement;
  • douleur dans la région du cœur de nature poignardante sans irradiation (sans propagation de la douleur);
  • bruit dans les oreilles;
  • des mouches clignotantes devant les yeux, ainsi qu'une déficience visuelle;

De telles crises hypertensives durent de plusieurs heures à plusieurs jours et peuvent entraîner de graves complications..

Diagnostic de la crise hypertensive

La mesure de la pression artérielle est la principale méthode de diagnostic de la crise hypertensive.

La pression artérielle est la pression du sang dans les grosses artères d'une personne.

Il existe deux indicateurs de la pression artérielle:

  • systolique (supérieur) est le niveau de pression artérielle au moment de la contraction maximale du cœur;
  • diastolique (inférieur) est le niveau de pression artérielle au moment de la relaxation maximale du cœur.

Actuellement, il existe un grand nombre d'appareils (tonomètres) pour mesurer la pression artérielle.

Les tonomètres sont des types suivants:

  • tonomètre à mercure (c'est l'un des appareils les plus précis pour mesurer la pression artérielle, cependant, en raison de la toxicité du mercure, ces tonomètres ne sont actuellement pratiquement pas utilisés);
  • tonomètre mécanique (tensiomètre standard);
  • tonomètre automatique (pompe automatiquement l'air, le résultat est affiché sur l'écran);
  • tonomètre semi-automatique (comprend une ampoule pour souffler de l'air, un brassard et un écran qui montre le résultat de la mesure).

Un tonomètre mécanique comprend:

  • brassard (appliqué sur l'épaule du bras);
  • poire (grâce à la poire, l'air est pompé dans le brassard);
  • manomètre (détermine la pression de l'air injecté dans le brassard);
  • phonendoscope (les tonalités sont entendues).

Il existe les règles suivantes pour l'utilisation d'un tonomètre mécanique:

  • Il est préférable de mesurer la pression une demi-heure avant un repas ou une heure et demie après un repas, ainsi que 30 à 40 minutes avant sa mesure, le tabagisme et l'activité physique doivent être exclus;
  • avant de mesurer la pression, vous devez vous asseoir dans un état détendu pendant 10 à 15 minutes;
  • posez votre main sur la table de manière à ce que le brassard appliqué sur la main soit au niveau du cœur;
  • Il est recommandé d'appliquer le brassard sur le bras inactif (par exemple, si le patient est droitier, le brassard est appliqué sur le bras gauche);
  • le brassard est appliqué sur la zone des épaules (deux centimètres au-dessus du coude), préalablement débarrassée des vêtements;
  • il est nécessaire de resserrer le brassard pour qu'après son application, l'index passe entre la main et le brassard;
  • il est nécessaire de mettre le phonendoscope, d'attacher sa base et de le fixer sur la fosse cubitale;
  • alors vous devez prendre une poire, ouvrir la valve et commencer à pomper de l'air;
  • après le pompage, il est nécessaire de commencer à libérer lentement l'air en ouvrant la valve, et en fixant en parallèle les tonalités audibles;
  • le premier coup entendu est la pression systolique et le dernier coup est diastolique.

Évaluation des résultats de la pression artérielle (TA):

  • Les valeurs normales de pression artérielle sont de 110 à 139 (tension artérielle systolique) / 70 à 89 (pression artérielle diastolique) mm Hg. Art. (millimètres de mercure);
  • l'hypertension artérielle normale est de 140/90.

L'hypertension artérielle est une augmentation de la pression artérielle au-dessus de la normale. Il existe trois stades d'hypertension artérielle (AH).

Étapes (AH)Tension artérielle systoliquePression sanguine diastolique
première étape140 - 15990 - 99
Deuxième étape160 - 179100 - 110
troisième étape180 et plus110 et plus

Lors d'une crise hypertensive, les indicateurs de pression artérielle suivants peuvent être observés:

  • 170 - 220/110 - 140 mm Hg. Art.;
  • 220 - 280/120 - 140 mm Hg. st.

Traitement de crise hypertensive

Afin d'aider un patient en crise hypertensive, les recommandations suivantes doivent être suivies:

  • appeler d'urgence une ambulance;
  • il est très important de calmer le patient et de l'aider à prendre une position allongée;
  • la tête du patient doit être légèrement rejetée en arrière (pour l'écoulement du sang de la tête);
  • il est nécessaire de libérer la poitrine du patient des vêtements compressifs;
  • il est recommandé d'appliquer du froid à l'arrière de la tête;
  • il n'est pas recommandé de donner à boire au patient, car l'eau peut provoquer un réflexe nauséeux, ce qui contribue à une augmentation de la pression artérielle;
  • donner au patient un médicament qui abaisse la tension artérielle.
Groupes de médicamentsNom du médicamentAction médicamenteuseApplication
Inhibiteurs de l'ECA (enzyme de conversion de l'angiotensine)CaptoprilRégule la pression artérielle
Réduit la résistance des vaisseaux sanguins au flux sanguin
Favorise l'expansion de la lumière des vaisseaux sanguins
25 à 50 mg par voie sublinguale
Bloqueur des canaux calciquesCorinfarA un effet hypotenseur (abaisse la tension artérielle)Un à deux comprimés (10 à 20 mg) sous la langue
(l'effet thérapeutique se produit dans les cinq à quinze minutes)
Alpha adrénomimétiquesClonidineA un effet hypotenseur
Réduit la fréquence cardiaque et le débit cardiaque
A un effet calmant
Un à deux comprimés (0,3 mg) sous la langue, toutes les cinq minutes
Nitrates et agents de type nitrateNitroglycérineA un effet vasodilatateur
Améliore le métabolisme
Un à deux comprimés (0,5 à 1 g) sous la langue avec un intervalle de cinq minutes
(l'effet thérapeutique se produit après deux à trois minutes)

Le danger d'une crise hypertensive compliquée est que cette manifestation contribue à la défaite de certains organes et systèmes, en règle générale, il s'agit de troubles du système nerveux central (système nerveux central), des reins, du cœur et des gros vaisseaux.

Une crise hypertensive peut provoquer les complications suivantes:

  • infarctus du myocarde;
  • insuffisance cardiovasculaire chronique;
  • l'insuffisance rénale chronique;
  • angine de poitrine;
  • œdème pulmonaire;
  • AVC hémorragique ou ischémique;
  • embolie pulmonaire.

Avec une crise hypertensive compliquée, le patient a un besoin urgent d'hospitalisation.

Dans une crise hypertensive non compliquée, les dommages aux organes cibles ne se produisent pas. Dans ce cas, une ambulance est également nécessaire, mais l'hospitalisation du patient n'est généralement pas nécessaire..

Remarque: la manifestation d'une crise hypertensive, en cas de non-fourniture de soins médicaux en temps opportun (dans les 24 heures), peut être fatale.

Avec une crise hypertensive compliquée, le patient est hospitalisé dans le service de cardiologie ou dans le service de thérapie générale.

En cas d'hospitalisation, le patient peut se voir prescrire les méthodes de diagnostic de laboratoire et instrumentales suivantes:

  • chimie sanguine
  • analyse d'urine générale;
  • Surveillance de la pression artérielle Holter;
  • électrocardiographie;
  • échocardiographie;
  • Échographie (échographie) des reins;

Chimie sanguine

En cas de crise hypertensive, les résultats de cette analyse peuvent montrer les indicateurs suivants:

  • taux de cholestérol élevé;
  • augmentation des taux de triglycérides;
  • augmentation des niveaux de créatinine;
  • augmentation des niveaux d'urée;
  • augmentation des taux de glucose, etc..

Analyse d'urine générale

En cas de crise hypertensive, les résultats de cette analyse peuvent montrer les indicateurs suivants:

  • protéinurie (détection de protéines dans l'urine);
  • hypoisosténurie (faible densité de l'urine).

Surveillance de la pression artérielle Holter

Un transducteur portable est fixé au patient, à partir duquel s'étendent les électrodes et le brassard. Cette méthode de recherche est destinée à la mesure quotidienne et à l'enregistrement de la pression artérielle..

Électrocardiographie

Il s'agit d'une méthode de recherche fonctionnelle qui vous permet d'évaluer l'excitabilité, la contractilité et la conductance du cycle cardiaque.

Échocardiographie

Une méthode informative pour évaluer l'appareil valvulaire, l'épaisseur du myocarde et le flux sanguin dans les cavités du cœur et des gros vaisseaux.

Échographie rénale

Le système urinaire est examiné par échographie.

Vous pouvez également avoir besoin des conseils des spécialistes suivants:

  • cardiologue;
  • neuropathologiste;
  • ophtalmologiste.

En cas d'hospitalisation, le patient se voit prescrire des médicaments.

Groupes de médicamentsNom du médicamentAction médicamenteuseApplication
Sédatifs et vasodilatateursSulfate de magnésium (MgSO4)Réduit l'hypertension artérielle
Détend les muscles lisses
Renforce la diurèse
10 ml de solution de MgSO4 à 25% sont dissous dans une solution physiologique et injectés par voie intraveineuse

Remarque: le médicament est administré très lentement, car l'administration rapide du médicament peut provoquer un collapsus (une forte baisse de la pression artérielle)

DiurétiqueFurosémideA un effet hypotenseur
Augmente la libération de sodium (Na) et de chlore (Cl)
20 à 40 mg sont injectés par voie intraveineuse ou intramusculaire
Antipsychotiques (ont un effet inhibiteur sur le système nerveux central)AminazineFavorise une forte diminution de la pression artérielle2 ml du médicament sont injectés par voie intramusculaire

Remarque: le médicament est administré lentement sous le contrôle de la pression artérielle

Bloqueurs ganglionnairesBenzohexoniumFavorise la prise en charge de l'hypotension (baisse artificielle et contrôlée de la pression artérielle)0,5 ml du médicament est dilué avec 20 ml de solution saline puis injecté par voie intraveineuse

Remarque: le médicament est administré lentement et la pression artérielle du patient est mesurée en parallèle

ArfonadFavorise l'expansion de la lumière des vaisseaux sanguins
A un effet hypotenseur
TranquillisantsDiazépamProvoque l'expansion des vaisseaux coronaires
Aide à abaisser la tension artérielle
10-20 mg du médicament sont administrés par voie intraveineuse, lentement

Le patient est libéré après stabilisation des indicateurs de pression artérielle.

Prévention de la crise hypertensive

La prévention de la crise hypertensive est la suivante:

  • exclusion du travail associé à une surcharge nerveuse;
  • durcissement et gymnastique;
  • arrêter de fumer et prendre des boissons alcoolisées (provoquer un vasospasme);
  • prise régulière de médicaments prescrits par votre médecin;
  • auto-surveillance régulière de la pression artérielle (enregistrement des résultats dans un cahier);
  • consultations périodiques (une fois tous les six mois) avec un cardiologue.


En outre, il est conseillé au patient de démarrer un cahier dans lequel les données seront saisies chaque jour après la mesure de la pression artérielle, de la nourriture consommée (aide à surveiller le respect du régime alimentaire), ainsi que des médicaments utilisés. Ces informations peuvent largement aider le médecin traitant à surveiller la dynamique de la maladie, ainsi qu'à ajuster le traitement médicamenteux prescrit, en cas d'efficacité insuffisante..

Régime

Le régime alimentaire est d'une grande importance dans la prévention d'une crise hypertensive. Dans la plupart des cas, avec les maladies cardiovasculaires, le régime numéro 10 est indiqué. Ce régime se caractérise par l'exclusion des aliments du régime, ce qui provoque une augmentation du tonus vasculaire et irrite également le système nerveux.

La valeur énergétique totale des produits consommés par jour doit être de 2600 à 2800 kcal. Pendant la journée, il est recommandé de distribuer de la nourriture pour cinq à six repas, dont le dernier devrait être deux à trois heures avant le coucher. La cuisson doit être faite par ébullition ou ragoût, et les aliments peuvent également être cuits à la vapeur.

Pendant le régime, vous devez respecter les recommandations suivantes:

  • exclure les aliments frits et épicés;
  • arrêtez de boire du café fort, du thé et des boissons alcoolisées (tout cela irrite le système nerveux, ce qui entraîne une augmentation de la pression artérielle);
  • limiter l'utilisation de sel de table à trois à cinq grammes par jour (contient du sodium, retient les liquides dans le corps, ce qui augmente la pression artérielle);
  • en cas d'obésité, la consommation d'aliments riches en calories doit être réduite;
  • limiter la consommation d'eau à un litre par jour;
  • exclure les viandes grasses (porc, agneau), le poisson, ainsi que les viandes fumées;
  • limiter la consommation d'œufs à un ou deux par jour;
  • exclure le chocolat, les gâteaux, le pain frais et les pâtisseries riches.

Aussi pendant le régime, il est recommandé d'inclure dans le régime:

  • oligo-éléments potassium, magnésium et calcium, car le potassium affecte la libération de sodium et d'eau par l'organisme et le magnésium a un effet vasodilatateur;
  • les vitamines A, C, E, P et le groupe B aident à restaurer l'intégrité de la paroi interne des vaisseaux sanguins (endothélium), à restaurer l'élasticité et à renforcer les vaisseaux sanguins.

Les facteurs suivants peuvent provoquer une crise hypertensive:

  • stress psycho-émotionnel chronique et aigu;
  • hypodynamie (mode de vie sédentaire);
  • non-respect du régime prescrit (consommation accrue de sel de table, de café, de bonbons);
  • les maladies endocriniennes (par exemple le diabète sucré, l'hyperthyroïdie);
  • fumer et boire de l'alcool;
  • obésité;
  • refus de prendre des médicaments qui abaissent la tension artérielle.

Pourquoi une crise hypertensive est dangereuse: symptômes, types, facteurs

Malgré le développement de la médecine, la crise hypertensive continue de faire partie des maladies à pronostic défavorable. La raison en est l'incapacité de suivre la probabilité de son apparition à un moment ou à un autre et un large éventail de facteurs de provocation, qui ne peuvent être identifiés qu'après le début d'une crise..

  1. Qu'est-ce qu'une crise hypertensive?
  2. Symptômes
  3. Types de crise hypertensive
  4. Facteurs provoquant le développement d'une crise hypertensive
  5. Pourquoi une crise hypertensive est-elle dangereuse?

Qu'est-ce qu'une crise hypertensive?

Une crise hypertensive est considérée comme une augmentation critique des indicateurs de pression artérielle qui sont relativement acceptables pour une personne en particulier. La présence d'hypertension n'est pas un indicateur déterminant de la probabilité d'une crise. Son développement n'est noté que chez un tiers des patients souffrant d'hypertension essentielle. Dans moins de la moitié des cas, l'apparition d'une crise survient avec une pression artérielle normale ou basse.

Symptômes

Les symptômes accompagnant une crise hypertensive se manifestent par:

  1. Troubles du système autonome:
    • hyperémie du visage ou du corps;
    • membres tremblants;
    • fièvre ou frissons.
  2. Troubles du système cardiovasculaire:
    • Element2;
    • Element2;
    • Element2;
  3. Symptômes de nature neurologique:
    • la nausée;
    • bruit dans les oreilles;
    • engourdissement des membres
  4. Une augmentation de la pression artérielle jusqu'à 200 mm Hg ou plus. st.

Le dernier symptôme est dangereux, en ce qu'il peut ne pas se manifester et ne pas avoir ses propres symptômes.

Types de crise hypertensive

Les principaux types de crise hypertensive sont considérés comme:

  1. Compliqué;
  2. Sans complication

Crise hypertensive non compliquée, caractérisée par une durée plus courte et une courte période de récupération (pas plus de 24 heures).

Compliqué, diffère en ce que, en plus des symptômes accompagnant tout type d'attaque, les organes et systèmes qui jouent un rôle de premier plan dans le fonctionnement du corps sont endommagés:

  1. cœur et système cardiovasculaire;
  2. cerveau;
  3. reins;
  4. rétine.

Quel que soit le type, une crise hypertensive nécessite une intervention médicale immédiate, du fait qu'au moment d'une augmentation de la pression artérielle, il est impossible de déterminer le degré de son effet sur les organes.

Facteurs provoquant le développement d'une crise hypertensive

Le «coupable» de la survenue d'une crise hypertensive est une forte perturbation du flux sanguin dans les vaisseaux périphériques, due à une augmentation de la synthèse de la rénine. La rénine, produite par les reins, aide à augmenter le tonus des vaisseaux sanguins, provoquant leur spasme. La libération de rénine peut être déclenchée par:

  1. athérosclérose des artères principales;
  2. altération de la fonction rénale;
  3. Troubles endocriniens;
  4. stress.

Pourquoi une crise hypertensive est-elle dangereuse?

Le principal danger de développer une crise hypertensive est la privation à court ou à long terme de l'approvisionnement en sang des organes. Le cerveau et le cœur sont les plus sensibles à l'hypoxie. C'est la durée du déroulement de l'attaque qui est le facteur décisif pour maintenir l'intégrité de tous les systèmes corporels.

La violation de l'approvisionnement en sang périphérique provoque une privation d'oxygène des tissus, contribuant au développement de l'ischémie et des lésions nécrotiques. Dans le même temps, un débit sanguin excessif, se heurtant à une résistance accrue des parois vasculaires, peut provoquer leur rupture. La conséquence d'une crise hypertensive compliquée peut être:

  • crise cardiaque;
  • accident vasculaire cérébral;
  • gonflement du cerveau;
  • paralysie;
  • ischémie des reins;
  • œdème pulmonaire;
  • convulsions.

Le plus important est d'arrêter l'attaque, au stade le plus précoce, en empêchant son cours prolongé. Le défaut de fournir des soins médicaux peut entraîner une invalidité et même la mort..

En cas d'urgence, on utilise des médicaments qui ont un effet hypotenseur prononcé:

  • la clonidine;
  • nifédipine.

Le choix des médicaments utilisés pour un traitement ultérieur dépend des complications survenues après l'attaque..

Qu'est-ce qu'une crise hypertensive: les premiers symptômes et les soins d'urgence, les causes et le traitement de la pathologie

Un saut aigu de la pression artérielle à des valeurs critiques est appelé crise hypertensive ou hypertensive (HC). Cette condition menace non seulement les patients hypertendus, une crise hypertensive peut soudainement se développer chez une personne en parfaite santé sans se plaindre de pression ou de cœur. Le développement d'une maladie aiguë est influencé par de nombreux facteurs, des pathologies internes aux causes externes: stress, surmenage physique, infections. Il s'agit d'une condition dangereuse qui, sans assistance médicale, peut entraîner de graves complications. Vous devez être capable de reconnaître les signes de l'AH et de l'arrêter avant l'arrivée du médecin.

Classification de la pathologie

Une crise hypertensive peut commencer et se dérouler de différentes manières. En fonction de cela, la crise hypertensive est classée par types et formes..

Types de crises hypertensives

Selon le rythme de développement, on distingue deux types d'HA:

  • crise hypertensive de type 1: une forte augmentation de la pression artérielle avec une augmentation rapide de la fréquence systolique, mais la pression se normalise rapidement lorsque les premiers soins sont donnés;
  • crise hypertensive de type 2: elle se développe lentement, les indicateurs croissent progressivement sur plusieurs heures ou jours, les deux valeurs augmentent à la fois: systolique et di
  • astolique, il est plus difficile de normaliser les indicateurs, le patient est placé à l'hôpital pendant plusieurs jours, entraîne souvent le développement de complications.

Formes de crises hypertensives

Selon la forme et la nature des complications, on distingue deux types de crises hypertensives: compliquées et non compliquées.

Le GC simple peut prendre trois formes:

  • hypokinétique: conduit au syndrome de faible débit cardiaque;
  • hyperkinétique: augmente le débit cardiaque;
  • eukinétique: le débit cardiaque reste à un niveau normal, la circulation sanguine dans certains organes et de grandes parties du corps augmente, la forme la plus courante d'HA, qui survient chez 80 à 90% des patients.

Le processus compliqué peut être de deux types: cardiaque ou cérébral. L'AH cardiaque est l'apparition de troubles du système cardiovasculaire et de troubles cérébraux du cerveau. Avec l'AH cardiaque, le risque de crise cardiaque augmente. Avec cérébral - le risque d'accident cérébrovasculaire. Les deux conditions sont mortelles, dans la plupart des cas mortelles.

Les complications d'une crise hypertensive peuvent entraîner une invalidité. Conséquences potentielles: accident vasculaire cérébral, crise cardiaque, cécité, insuffisance organique.

Symptômes et premiers signes

Les manifestations d'une crise hypertensive sont spécifiques, elles ne peuvent pas être confondues avec d'autres conditions. Parmi les premiers symptômes d'une crise hypertensive, il y aura une forte augmentation de la pression artérielle de 50 à 70 points. Le degré d'augmentation dépend de l'âge, de l'état du système cardiovasculaire, du degré de troubles pathologiques.

Autres symptômes d'une crise hypertensive:

  • une augmentation de la fréquence cardiaque avec un rythme cardiaque irrégulier, lorsque le nombre de battements par minute peut fortement diminuer ou augmenter considérablement, un rythme cardiaque rapide aggrave considérablement l'état général du patient;
  • douleur soudaine dans la tête: il y a une douleur lancinante à l'arrière de la tête, les analgésiques n'apportent pas de soulagement;
  • vomissements: contraction réflexive de l'estomac avec éruption du contenu, causée par une irritation des récepteurs dans le cerveau, les médicaments antiémétiques conventionnels n'apportent pas de soulagement, des soins médicaux particuliers sont nécessaires;
  • violation de la coordination des mouvements: en raison de violations de l'appareil vestibulaire et de lésions trophiques du cervelet, la démarche devient tremblante, incontrôlable;
  • dyspnée, essoufflement: le manque d'oxygène dans les tissus et les cellules entraîne un manque d'air;
  • vertiges;
  • perte de conscience, étourdissements;
  • coma, souscoma.

Les signes d'une crise hypertensive sont variés, mais ces symptômes sont plus fréquents que d'autres. Lorsque ces signes apparaissent, le médecin diagnostique une crise hypertensive sans diagnostic complet.

Comment fournir les premiers soins

Si les symptômes d'une crise hypertensive apparaissent, vous devez immédiatement appeler l'aide d'urgence. Avant l'arrivée des médecins, il est nécessaire d'apporter au patient les premiers soins en cas de crise hypertensive:

  1. poser le patient sur une surface dure ou sur un lit;
  2. pliez les genoux pour améliorer la circulation sanguine dans le cerveau, mettez un oreiller sous votre tête ou faites un rouleau à partir de moyens improvisés;
  3. le patient a besoin d'air frais, vous devez donc ouvrir une fenêtre ou une fenêtre dans la pièce où il se trouve;
  4. si le patient présente des troubles du travail du système cardiovasculaire, il est nécessaire de lui donner une pilule à action rapide pour normaliser la pression; le médicament doit être prescrit par le médecin traitant, l'automédication est exclue;
  5. après l'arrivée des médecins, il est nécessaire de décrire en détail tous les symptômes et manifestations de la maladie, il est nécessaire de répondre avec précision à toutes les questions du paramédical, il est permis d'accompagner le patient à l'hôpital.

L'algorithme complet d'actions pour arrêter une crise hypertensive est décrit dans cet article..

Ce qui ne peut absolument pas être fait

Lors d'une crise hypertensive aiguë, vous ne pouvez pas:

  • donner au patient des antihypertenseurs sans ordonnance du médecin;
  • prendre un bain chaud, une douche, surchauffer les mains et les pieds, car les bains chauds entraîneront une vasodilatation, et c'est la première étape vers les lésions ischémiques du cerveau et du muscle cardiaque.

La violation de ces recommandations peut coûter la vie au patient. Dans le contexte de la violation de ces recommandations, une crise cardiaque ou un accident vasculaire cérébral peut se développer.

Les principales raisons de GC

Les facteurs provoquant le développement d'une crise hypertensive sont divisés en deux grands groupes:

  1. maladies somatiques;
  2. facteurs déclencheurs.

Les causes somatiques d'une crise hypertensive comprennent diverses pathologies dans le travail des organes et des systèmes d'activité vitale..

  • Perturbations dans le travail du système cardiovasculaire: cette ischémie et insuffisance cardiaque, des patients qui ont récemment eu une crise cardiaque. Ces patients doivent être étroitement surveillés pendant un an après l'attaque. Un contrôle spécial doit avoir lieu dans les deux premiers mois. Si la dynamique est positive, le terme peut être réduit. La décision de réduire la période de suivi est prise par le médecin traitant. Ces conditions sont les premières causes de fortes pics de pression artérielle et d'hypertension..
  • Pathologies cérébrovasculaires causées par des néoplasmes, apport sanguin insuffisant, traumatisme: ostéochondrose cervicale, insuffisance vertébrobasilaire, tumeur cérébrale, lésion cérébrale traumatique. Dans de telles conditions, il y a une perturbation dans le travail des structures cérébrales responsables de la régulation du tonus vasculaire..
  • Dysfonctionnements des reins et du système urinaire: il s'agit de lésions du système tubulaire des reins, de lésions de l'appareil glomérulaire et du parenchyme rénal de diverses étiologies, néphrite glomérulaire, inflammation des reins, insuffisance rénale. Avec des dommages graves, une hypertension maligne peut se développer. l'hypertension peut entraîner une altération aiguë de la circulation cérébrale, une hémorragie rétinienne.
  • Maladies du système endocrinien: la pathologie la plus courante. Les maladies provoquantes comprennent le syndrome de Cushing, les néoplasmes de la glande pituitaire, l'hyperthyroïdie et le diabète. Il est nécessaire de surveiller l'état du patient pour réduire la probabilité de développer une crise hypertensive.
  • Maladies du système respiratoire: asthme bronchique. Chez les asthmatiques, le risque de développer une hypertension et une crise hypertensive augmente plusieurs fois.
  • Maladies du système hématopoïétique et des vaisseaux sanguins: lésions vasculaires athéroscléreuses. La maladie provoque l'apparition de cholestérol et de plaques athéroscléreuses, qui interfèrent avec la circulation sanguine normale. Le cœur fonctionne avec une charge doublée, ce qui entraîne une augmentation de la tension artérielle et un risque de crise hypertensive. Il existe un risque élevé de développer une sténose de l'aorte, des vaisseaux sanguins, un syndrome coronarien. Le groupe à risque comprend les fumeurs. Dans la plupart des cas, le patient nécessite une intervention chirurgicale.

Facteurs déclencheurs

Les facteurs de déclenchement sont distingués séparément - ce sont des stimuli externes:

  • situations stressantes, anxiété sévère, choc: avec une forte surexcitation nerveuse, une forte libération d'hormones du cortex surrénalien, du cortisol, de l'adrénaline, de la norépinéphrine, se produit, cet état se caractérise par un fort saut de pression;
  • activité physique intense: le corps est surmené, le muscle cardiaque fonctionne de manière améliorée, la pression augmente;
  • prendre des médicaments toniques généraux: les patients présentant une insuffisance cardiaque et vasculaire sont à risque;
  • mauvaises habitudes: le tabagisme provoque une vasoconstriction, l'alcool se dilate d'abord puis rétrécit fortement les vaisseaux sanguins, tout cela peut provoquer une forte augmentation des paramètres artériels;
  • consommation excessive d'aliments salés: le sel retient l'eau et le sodium, ce qui perturbe la circulation sanguine, entraînant une augmentation de la pression artérielle;
  • une crise d'angine de poitrine ou d'autres troubles du travail cardiaque.

Lors de la prescription du traitement de la crise hypertensive, le médecin étudiera attentivement le tableau clinique, procédera à un examen, posera des questions qui aideront à trouver la pathogenèse de la crise hypertensive.

Lors d'une crise hypertensive, l'automédication est dangereuse et lourde de complications. Il est nécessaire d'appeler immédiatement une ambulance et, avant l'arrivée de spécialistes, de fournir les premiers soins à la victime. L'algorithme des actions est décrit ci-dessus..

Complications possibles

Une crise hypertensive sévère peut avoir des conséquences graves:

  • AVC ischémique. État grave, circulation cérébrale altérée, pouvant entraîner le développement d'un syndrome hémorragique. Cette condition met la vie en danger: le vaisseau dans la tête éclate et tout le liquide s'écoule et pénètre dans le cerveau. Cela conduira à la mort complète des cellules cérébrales. Physiquement, le patient reste en vie, le cœur continue de battre, mais en fait il ne perçoit aucune information, étant dans un état végétatif.
  • Crise cardiaque. Violation aiguë du flux sanguin dans le myocarde. La condition entraîne la mort des tissus cardiaques, une nécrose, ce qui entraîne la mort biologique ou une invalidité.
  • Hémorragie dans la cavité vitréenne. Cette condition conduit à un décollement de la rétine, une cécité irréversible. En cas d'hémorragie rétinienne, vous devez immédiatement demander l'aide d'urgence d'un ophtalmologiste.
  • Insuffisance cardiaque congestive.
  • Dysfonction rénale, qui peut évoluer vers une insuffisance rénale chronique.

Ce ne sont là que quelques-unes des complications qui peuvent survenir en raison d'une crise hypertensive. Avec une visite opportune chez un médecin, vous pouvez éviter les conséquences négatives pour le corps..

Diagnostics requis

Lorsqu'un patient souffrant d'une crise hypertensive est admis dans un établissement médical, les médecins dirigent tous les efforts pour normaliser les indicateurs de pression, et seulement ensuite procèdent au diagnostic.

Après normalisation de la condition, le patient est toujours sous la surveillance d'un cardiologue pendant une longue période, qui donne des recommandations pour un mode de vie supplémentaire et prescrit des médicaments supplémentaires selon les indications.

Lors du premier rendez-vous, le médecin peut interroger le patient sur le mode de vie, demander quels facteurs ont précédé l'augmentation de la pression. Le patient peut être référé en plus d'autres spécialistes: endocrinologue, néphrologue, neurologue.

Les diagnostics de crise hypertensive comprennent:

  • mesurer la fréquence cardiaque;
  • mesure des indicateurs de pression artérielle sur chaque main: les mesures sont prises pendant la journée avec de courtes pauses dans différentes conditions, cela aide le médecin à déterminer les raisons de l'augmentation des indicateurs et de la fréquence;
  • test sanguin pour le niveau et la teneur en hormones;
  • test sanguin biochimique, qui montrera le niveau d'autres composants dans le sang;
  • analyse sanguine générale;
  • vérifier les indicateurs de la fonction rénale;
  • diagnostic du système nerveux.

La liste finale des mesures pour une étude diagnostique est déterminée par le médecin traitant, en fonction de l'âge, de l'état du patient.

Comment traiter correctement une crise hypertensive

Lors du choix d'une méthode de traitement d'une crise hypertensive, le diagnostic joue un rôle important dans la détermination du type de glycémie. En cas de crise hypertensive, le patient est hospitalisé d'urgence. Le traitement a lieu dans les murs de l'hôpital et la rééducation - à domicile.

L'hypertension est souvent la cause de l'AH, de sorte que les patients se voient prescrire des antihypertenseurs pour normaliser la pression artérielle. Lorsqu'un patient en crise hypertensive est admis, le médecin prescrit une perfusion quotidienne de médicaments à effet hypotenseur.

Pour normaliser la pression artérielle en cas de crise hypertensive, le médecin prescrit un ou plusieurs médicaments des groupes pharmacologiques suivants au patient:

  • les diurétiques;
  • les inhibiteurs de l'enzyme de conversion de l'angiotensine;
  • les bêta-bloquants;
  • antagonistes du calcium.

Souvent, les médecins prescrivent des barbituriques et des sédatifs au patient si l'hypertension est causée par un stress ou une anxiété sévère.

Il existe de nombreux conseils sur Internet pour gérer une affection aiguë d'AH à la maison, mais la gestion d'une affection aiguë à la maison peut mettre la vie en danger. Un traitement inapproprié peut entraîner une crise cardiaque, un accident vasculaire cérébral ou la mort. S'il y a des signes de crise hypertensive, vous devez appeler une ambulance.

Après avoir amélioré l'état du patient, ils sont autorisés à rentrer chez eux. Le médecin donne des recommandations pour ajuster le mode de vie, prescrit des antihypertenseurs à usage quotidien. il est recommandé d'abandonner complètement les mauvaises habitudes, d'établir un régime de sommeil et d'éveil, d'être moins nerveux, de réduire l'activité physique, de passer plus de temps à l'air frais. Le patient peut inclure un exercice physique léger, il peut s'agir de thérapie par l'exercice, de natation, de course ou de marche. Avec l'obésité, il est impératif de perdre du poids.

Une alimentation modérée est recommandée. Vous n'avez pas besoin de suivre un régime strict, mais vous devrez abandonner les aliments salés, épicés, fumés, frits, ainsi que les confiseries et les féculents. La priorité doit être donnée aux céréales, aux légumes frais, aux baies, aux fruits, aux noix, aux fruits secs plutôt qu'aux bonbons.

Il est nécessaire de suivre strictement les prescriptions du médecin, de prendre les pilules selon le calendrier prescrit et de mener une vie correcte. Une crise hypertensive répétée peut avoir des conséquences graves..

Prévoir

Pour éviter les conséquences graves d'une crise hypertensive, il est nécessaire d'appeler un médecin à temps. Si de l'aide est fournie dans les trois premières heures, il n'y aura pas de complications. Plus la crise hypertensive dure longtemps, plus les conséquences pour le corps et les complications seront graves.

En l'absence de soins d'urgence opportuns dans une crise hypertensive, les conséquences peuvent être mortelles, allant de troubles du travail des organes internes, se terminant par une crise cardiaque et la mort..

Prévention de la rechute

Pour éviter la récurrence d'un état grave avec une crise hypertensive, il est nécessaire de prendre des mesures préventives:

  • abandonner un travail dur et épuisant, qui demande beaucoup d'énergie, apporte des expériences et cause du stress;
  • faire un entraînement physique léger tous les matins pour normaliser le travail du cœur et des organes;
  • durcir le corps;
  • arrêter de fumer;
  • éliminer complètement l'alcool;
  • boire des pilules prescrites par le médecin traitant, selon le schéma thérapeutique établi, en respectant la fréquence d'administration et la posologie;
  • surveiller les lectures de tension artérielle, en prenant des mesures deux fois par jour;
  • consulter un cardiologue tous les 6 mois.

Le patient doit commencer un cahier spécial dans lequel il saisira quotidiennement les indicateurs de pression, établira un programme nutritionnel et enregistrera tout changement survenant dans le corps. Le cahier enregistre également tous les médicaments prescrits par un spécialiste, la fréquence et le mode d'administration sont indiqués. en cas d'exacerbation, les informations du carnet seront utiles au spécialiste et aideront à corriger correctement le schéma thérapeutique.