Principal > Hématome

Maladies du cerveau humain - symptômes et signes, diagnostic, méthodes de traitement et de prévention

Grâce au travail du cerveau, l'interaction de tous les organes et systèmes se fait en douceur et sans interruption. Cela est dû au fonctionnement des neurones qui, en raison de la communication synaptique, fournissent des impulsions nerveuses aux tissus. Les maladies du cerveau provoquent une perturbation de l'activité de tout l'organisme. Les pathologies de cet organe sont caractérisées par toute anomalie dans laquelle ses tissus sont affectés de l'intérieur ou de l'extérieur. En conséquence, le travail des neurones est perturbé, ce qui conduit à un changement de la personnalité et du caractère d'une personne, et dans les cas graves même à la mort..

Que sont les maladies cérébrales

Il s'agit d'un vaste groupe de maladies, principalement associées à des lésions du système nerveux central, bien que les processus cancéreux, les anomalies dans le développement du cerveau et ses blessures puissent également être attribués à cette catégorie de maladies. Les affections de cet organe sont également fréquentes chez les hommes et les femmes, les adultes et les enfants. Seules certaines maladies sont typiques d'un certain âge. Certains d'entre eux sont diagnostiqués même pendant la période néonatale, par exemple, une hydrocéphalie ou un retard de croissance intra-utérin. Les pathologies acquises sont plus souvent diagnostiquées dans la population adulte..

Liste des maladies

Le travail quotidien du cerveau est la coordination et le contrôle des mouvements, la génération de la parole, la concentration de l'attention, la mémorisation des faits, etc. Cet organe contrôle le travail de tout l'organisme, par conséquent, avec ses maladies, une variété de symptômes apparaissent, bien que le principal soit le mal de tête. En fonction de la source de développement, les maladies cérébrales sont réparties dans les groupes suivants:

  • néoplasmes - méningiome, gliome;
  • infections - tuberculome, neurosyphilis, méningite;
  • blessures - blessures par balle, coups, contusions;
  • pathologies vasculaires - accident vasculaire cérébral, dystonie vasculaire;
  • maladies immunitaires - sclérose en plaques;
  • invasions parasitaires - cysticercose;
  • pathologies héréditaires - maladie de Recklinghausen.

De nombreuses maladies ne sont pas encore entièrement comprises, bien qu'elles puissent être détectées à un stade précoce grâce aux méthodes de diagnostic modernes. Les maladies cérébrales les plus courantes sont les suivantes:

  • Encéphalopathie. Elle peut être congénitale ou acquise. Dans ce dernier cas, les modifications dystrophiques du tissu cérébral sont associées à des infections, des traumatismes, de l'alcoolisme, des maladies vasculaires.
  • La maladie d'Alzheimer. Causé par des dommages au cortex cérébral, ce qui entraîne des troubles neuropsychologiques et une altération flagrante de l'intelligence.
  • Anévrisme de l'aorte et des vaisseaux cérébraux. Il se forme à la suite de leur expansion, grâce à laquelle un sac rempli de sang se forme. Il peut se rompre et provoquer des saignements dans la cavité crânienne..
  • Accident vasculaire cérébral. Il s'agit d'une violation de la circulation cérébrale associée à une pression artérielle élevée, un blocage des vaisseaux sanguins par des plaques athéroscléreuses, une anémie aplasique ou d'autres maladies du sang.
  • La maladie de Parkinson. Il s'agit d'une lésion sélective des neurones cérébraux qui affecte les personnes âgées de 60 à 65 ans..
  • Dystonie végétovasculaire. Associé à un apport sanguin altéré au cerveau et au rétrécissement de la lumière des vaisseaux sanguins.
  • Démence. Une autre maladie fréquente chez les personnes âgées. Chez les jeunes, il survient lors d'un traumatisme crânien (TCC) ou d'un AVC. La maladie est une diminution des performances mentales.
  • Tumeurs. Ils sont bénins et malins. La prolifération du tissu cérébral entraîne une augmentation de la pression intracrânienne.
  • Épilepsie. Chez la plupart des patients, il est congénital, mais il peut se développer après un TBI. La maladie se manifeste par une crise dans laquelle une personne tombe avec un grand cri. Le patient a de la mousse à la bouche, une respiration rauque, des convulsions se développent.

Les raisons

Un certain nombre de maladies cérébrales sont héréditaires et ne peuvent donc pas être traitées. Les anomalies génétiques sont transmises d'un père ou d'une mère à un enfant de sexe masculin. Pour cette raison, si l'un des époux a une maladie cérébrale, il lui est conseillé soit de ne pas avoir d'enfants, soit de ne donner naissance qu'à une fille. Le reste des pathologies de cet organe peut se développer sous l'influence des facteurs de risque suivants:

  • les maladies infectieuses telles que la rage ou le VIH;
  • des pathologies spécifiques telles que la syphilis, le SIDA;
  • vascularite;
  • blessures au cou ou à la tête;
  • hypertension;
  • athérosclérose des artères;
  • actions des rayonnements radioactifs et électromagnétiques;
  • tabagisme, abus d'alcool;
  • malnutrition, malnutrition;
  • exposition aux produits chimiques;
  • l'usage de drogues.

Symptômes

Le tableau clinique est déterminé par le type et l'emplacement des lésions cérébrales. Un symptôme courant de dommages à cet organe est le mal de tête. Il a un caractère différent: aigu ou douloureux, serrant ou éclatant, continu ou temporaire. La présence d'une maladie cérébrale peut également être suspectée par les signes de la liste suivante:

  • convulsions;
  • évanouissement;
  • changement d'odeur;
  • difficulté de concentration;
  • déficience auditive, vision;
  • gonflement;
  • problèmes de mémoire;
  • sautes d'humeur;
  • faiblesse musculaire;
  • déviations de comportement;
  • tonus musculaire occipital;
  • perte d'appétit;
  • engourdissement des membres;
  • nausées matinales;
  • violation de l'équilibre et de la coordination;
  • difficulté à se concentrer.

Encéphalopathie alcoolique

C'est l'une des variétés de psychoses alcooliques. La maladie se développe en raison de l'abus régulier de boissons alcoolisées, ce qui entraîne la mort des neurones - les cellules du cerveau. L'encéphalopathie alcoolique est caractérisée par de nombreux symptômes différents, mais les principaux sont des troubles mentaux, tels que:

  • problèmes de sommeil sous forme de cauchemars, somnolence diurne, cauchemars;
  • perte de mémoire, détérioration de l'intelligence;
  • irritabilité;
  • changements dans le fond émotionnel sous forme de crises de rage;
  • hallucinations;
  • anxiété.

Dans le contexte de ces symptômes, un trouble digestif est observé, qui s'accompagne de nausées, de vomissements, de diarrhée et de malaise. Le patient a une aversion pour les aliments riches en protéines et en graisses, et une diminution générale de l'appétit. Parmi les signes neurologiques et cardialgiques chez les patients atteints d'encéphalopathie alcoolique, les symptômes suivants sont observés:

  • convulsions;
  • tremblement sévère des membres;
  • paralysie de n'importe quelle partie du corps;
  • raideur des mouvements;
  • augmentation de la transpiration;
  • frissons;
  • tachycardie.

La maladie d'Alzheimer

Cette pathologie est une forme de démence, dans laquelle se développent des changements cardinaux dans le caractère d'une personne. La maladie est une maladie neurodégénérative incurable qui peut entraîner une dégradation complète de la personnalité. Parmi tous les types de démence sénile, la maladie d'Alzheimer vient en premier. Cela fonctionne différemment pour chaque personne. La pathologie se développe progressivement, sur 10 à 13 ans, et non à un moment donné. Au stade initial, le patient peut même ne pas être conscient de sa situation..

La maladie d'Alzheimer peut être suspectée par une désorientation dans l'espace, lorsqu'une personne âgée peut oublier le chemin familier vers le magasin ou même vers son domicile. Les caractéristiques communes incluent également:

  • distraction, oubli;
  • difficulté à comprendre les phrases dites par l'interlocuteur;
  • diminution de la vitalité;
  • agitation mentale;
  • perte d'intérêt pour les événements environnants;
  • irritabilité, agressivité non motivée, instabilité de l'humeur;

Les scientifiques s'interrogent toujours sur la cause de cette maladie. Les facteurs de risque sont l'âge de plus de 65 ans, le sexe féminin et la prédisposition génétique. Au dernier stade, la maladie provoque les symptômes suivants:

  • perte de compétences quotidiennes;
  • le mouvement est difficile, une personne peut même ne pas se lever et bouger;
  • amnésie - le patient ne reconnaît pas les membres de la famille;
  • miction spontanée;
  • trouble de la parole qui devient incompréhensible.

Accident vasculaire cérébral

Cette maladie est la conséquence d'une violation de l'apport sanguin au cerveau, qui endommage ses tissus. Aujourd'hui, les accidents vasculaires cérébraux sont fréquents à tous les âges et peuvent donc même survenir chez les personnes de moins de 30 ans. Les facteurs de risque de développement de cette maladie sont l'athérosclérose vasculaire et l'hypertension. Selon la nature du cours, un AVC est:

  • Ischémique. Dans ce cas, on observe une privation d'oxygène, qui se forme à partir de la suspension ou de l'arrêt complet du flux sanguin dans une partie distincte du cerveau. Un tel accident vasculaire cérébral se produit plus souvent dans un rêve, accompagné d'un engourdissement de la main, de la joue, de troubles de la parole, d'un grondement croissant dans les oreilles, de la léthargie, de la nausée.
  • Hémorragique. Il s'agit d'une hémorragie cérébrale due à un vaisseau sanguin rompu en présence d'un stress sévère ou d'un stress émotionnel. L'AVC hémorragique provoque une paralysie des membres d'un côté du corps, des troubles de la parole, une passivité à l'environnement, des évanouissements, des vomissements.

Dystonie végétovasculaire

En médecine, l'abréviation VVD signifie dystonie vasculaire végétative. Ce diagnostic est encore controversé, car il comprend un grand nombre de symptômes différents et n'a pas de cause spécifique. Environ 80% de la population adulte et 25% des enfants souffrent de VSD. Chez les femmes, cela se produit plus souvent en raison d'une plus grande émotivité. Les causes de la dystonie vasculaire végétative sont les facteurs suivants:

  • le tabagisme, l'alcool;
  • changement climatique;
  • hérédité;
  • lésion cérébrale traumatique;
  • ostéochondrose cervicale;
  • troubles hormonaux;
  • une mauvaise nutrition;
  • stress psycho-émotionnel.

Les symptômes de la dystonie végétative-vasculaire sont extrêmement divers. Les symptômes de la maladie se manifestent dans presque tous les systèmes corporels.

  • les pics de tension artérielle;
  • sensibilité aux changements météorologiques;
  • maux de tête;
  • la nausée;
  • difficultés d'adaptation à l'activité physique;
  • manque d'oxygène, essayant d'inhaler plus d'air;
  • chagrin;
  • attaques de panique, phobies, dépression, méfiance;
  • arythmie;
  • sautes d'humeur;
  • vertiges;
  • insomnie, faiblesse, fatigue;
  • violations de la thermorégulation, transpiration accrue, bouffées de chaleur;
  • hypocondrie.

Démence

C'est le nom de la démence acquise, qui s'accompagne d'une diminution persistante de l'activité mentale avec la perte des connaissances et des compétences pratiques précédemment acquises. Cette pathologie du cerveau est typique des personnes âgées. Outre la perte de compétences existantes, les patients ont des difficultés à assimiler de nouvelles informations. La démence peut être associée à la maladie d'Alzheimer ou à la maladie de Parkinson. À un stade précoce, la pathologie se manifeste par les symptômes suivants:

  • détérioration de l'humeur;
  • agression;
  • apathie pour tout.

À l'avenir, la maladie entraîne des troubles de la parole, des pertes de mémoire, des hallucinations. Une personne à ce stade de la maladie est sûre que tout est en ordre avec elle, se précipite constamment pour aller quelque part, confond les côtés droit et gauche, ne peut pas nommer d'objets. Le patient peut arrêter de se laver et de prendre soin de lui-même. La démence sévère se manifeste comme suit:

  • il est difficile pour le patient de reconnaître ses proches;
  • il y a une perte complète d'orientation dans le temps et dans l'espace;
  • une personne a besoin de soins constants, car elle ne peut pas manger elle-même et effectuer des procédures d'hygiène simples.

Une tumeur cérébrale

Cette pathologie est la plus dangereuse parmi les maladies du cerveau. À un stade précoce, les tumeurs sont difficiles à diagnostiquer. En général, ils représentent une prolifération pathologique de cellules mutées, provoquée par une élévation de la pression intracrânienne. Les signes caractéristiques d'une tumeur sont les symptômes suivants:

  • attaques de maux de tête le matin;
  • déviations psychiques;
  • saisies;
  • vomissement;
  • parésie d'un membre.

Si la tumeur est localisée dans la partie frontale de la tête, le patient a une nervosité accrue et une agression déraisonnable. De plus, il a des troubles mentaux. Les tumeurs dans la région temporale sont accompagnées d'attaques de panique, de dépression, de troubles de la mémoire. Le patient a une démarche ivre, des problèmes de vision, des troubles de l'élocution.

Diagnostique

Les lésions cérébrales sont très dangereuses et nécessitent donc une aide qualifiée de médecins. Les médecins doivent être consultés immédiatement pour les symptômes suivants:

  • conscience confuse;
  • mal de tête soudain et aigu;
  • blessures graves au crâne;
  • apparition inattendue de discours traînant, engourdissement des membres, léthargie;
  • incapacité à se concentrer;
  • crise convulsive avec perte de conscience;
  • vision floue soudaine.

Sur la base de ces symptômes, le médecin peut suspecter un dysfonctionnement du cerveau. Après avoir examiné le patient et recueilli l'anamnèse, le spécialiste prescrira les procédures suivantes:

  1. Analyse sanguine générale. Révèle la rapidité de la sédimentation érythrocytaire, la quantité d'hémoglobine, qui aide à confirmer la présence d'anomalies dans le corps.
  2. Imagerie par ordinateur et par résonance magnétique. Ces procédures enregistrent les moindres changements dans la zone d'intérêt: traumatismes, anomalies structurelles, tumeurs, anomalies du développement, hémorragies, anévrismes.
  3. Électroencéphalographie. Cette méthode de recherche permet d'obtenir des informations sur le travail du cerveau, l'état des fibres nerveuses et le système circulatoire..
  4. Radiographie du crâne.
  5. Angiographie. Cette procédure est à la fois invasive et douloureuse. Un agent de contraste est injecté dans l'artère fémorale. Cela aide à étudier les vaisseaux du cerveau en fonction du degré et de la séquence de leur remplissage. L'angiographie aide à clarifier et à confirmer un anévrisme ou une malformation.
  6. Ponction vertébrale. Indiqué pour les lésions infectieuses du système nerveux.
  7. Biopsie cérébrale. La procédure est nécessaire si un cancer est suspecté. Aide à identifier les néoplasmes malins.

Traitement

Les maladies du cerveau sont particulièrement difficiles à traiter. Pour prendre une décision sur un schéma thérapeutique, les médecins convoquent souvent une consultation, et pour certaines procédures ou une opération, ils demandent même la permission au patient lui-même ou à ses proches. Si la maladie est de nature bactérienne, le traitement consiste à prendre ou à administrer par voie intraveineuse des antibiotiques, des anti-inflammatoires, des vitamines. Le schéma thérapeutique dépend directement de la maladie. Les principales pathologies du cerveau ont les principes de traitement suivants:

  1. La maladie d'Alzheimer. C'est une maladie incurable, donc la thérapie contre elle ne permet que d'arrêter la mort des cellules cérébrales chez les personnes âgées. Pour cela, le patient se voit prescrire des médicaments spéciaux qui ralentissent le processus de mort neuronale..
  2. Accident vasculaire cérébral. Le traitement de cette maladie vise à restaurer la circulation sanguine et à enrichir le cerveau en oxygène. Pour cela, des médicaments sont prescrits qui normalisent le travail du système cardiovasculaire et stimulent le bon fonctionnement des centres cérébraux..
  3. Dystonie végétovasculaire. Un patient avec un tel diagnostic se voit montrer un mode de vie sain, une alimentation, une activité physique adéquate, de la physiothérapie et des procédures d'eau. Des médicaments, des tranquillisants, des phytopréparations, des antidépresseurs sont prescrits.
  4. Une tumeur au cerveau. Elle est principalement traitée par chirurgie. Si l'opération ne peut pas être effectuée, le patient se voit prescrire une chimiothérapie et une radiothérapie. La méthode de traitement spécifique est déterminée par l'âge du patient, le type de tumeur et sa localisation. Certains patients doivent subir les trois types de ces procédures.
  5. Épilepsie. Nécessite un apport à vie d'anticonvulsivants, une conformité alimentaire et un mode de stress physique et mental.
  6. Leucémie aiguë. Avec une telle maladie, les médecins s'efforcent d'obtenir une rémission par le patient. Pour cela, une greffe de moelle osseuse est réalisée. Dans la leucémie chronique, seule la pharmacothérapie qui soutient le corps est efficace.

Vidéo

Une erreur a été détectée dans le texte?
Sélectionnez-le, appuyez sur Ctrl + Entrée et nous allons tout réparer!

Les maladies cérébrales les plus courantes

Le cerveau est le principal organe du système nerveux central. Il se compose d'un grand nombre de neurones interconnectés par des connexions synaptiques. Ce sont eux qui forment les impulsions qui contrôlent le travail de tout l'organisme..

Cependant, certaines maladies peuvent perturber le fonctionnement du cerveau, donc un dysfonctionnement se produit dans tout le corps. Considérez les maladies cérébrales les plus courantes selon la CIM-10.

Causes des maladies

Au début, presque toutes les maladies du cerveau se déroulent sans symptômes visibles.Par conséquent, elles peuvent être identifiées aux derniers stades, lorsqu'il n'est plus possible d'aider une personne.

Les raisons du développement de telles pathologies peuvent résider dans:

  1. Les maladies infectieuses telles que le SIDA, la rage, etc..
  2. Traumatisme crâne.
  3. Exposition à des produits chimiques nocifs sur le corps humain.
  4. Rayonnement radioactif.
  5. Mauvaises habitudes (alcool, tabac, toxicomanie).
  6. Alimentation déséquilibrée.

Anévrisme vasculaire

Cette maladie de la tête est un grand danger pour la vie humaine. Au cours de son développement, il y a une perte d'élasticité des vaisseaux du cerveau, à cause de laquelle ils peuvent se rompre. Et cela devient la cause d'une hémorragie cérébrale..

La pathologie peut se manifester en raison d'un défaut héréditaire ou acquis dans les parois d'une artère ou d'une veine. Le danger particulier de la maladie est qu’au stade initial et jusqu’à la rupture, elle ne se manifeste en aucune façon. Si une pause se produit, il est très difficile de sauver une personne, il est donc très important de surveiller votre santé et de subir des examens réguliers. Cette pathologie du cerveau a un caractère croissant de symptômes. Parmi les principaux sont:

  • migraine;
  • se sentir faible même avec un effort léger;
  • vomissements, nausées;
  • réaction négative au bruit et à la lumière;
  • trouble de la parole;
  • engourdissement de n'importe quelle partie du corps;
  • parésie et gonflement;
  • déficience visuelle.

Si de tels symptômes apparaissent, vous devez immédiatement consulter un médecin. Si le diagnostic indique la présence d'un anévrisme, la méthode de traitement la plus efficace sera la chirurgie. Cette opération renforcera les vaisseaux et bloquera le col de l'anévrisme..

L'athérosclérose

C'est un néoplasme (plaque) dans les vaisseaux du cerveau, qui bloque la circulation du sang dans celui-ci et, par conséquent, provoque la privation d'oxygène des neurones.

Au début, il est très difficile d'identifier la maladie, ils se tournent donc vers un médecin à une date ultérieure. À ce moment-là, des caillots sanguins se sont déjà formés dans les vaisseaux, certaines parties du cerveau ont subi une nécrose, des kystes sont apparus et l'activité de l'organe entier a été perturbée.

Les raisons du développement de l'athérosclérose sont:

  • taux de cholestérol sanguin élevé;
  • hypertension;
  • la présence de maladies chroniques (problèmes de glande thyroïde, diabète sucré, etc.).

Le plus souvent, ces problèmes cérébraux surviennent à un âge avancé. Vous pouvez comprendre le développement de cette maladie par les signes suivants:

  1. Maux de tête fréquents et atroces.
  2. Sentiments d'anxiété, de peur.
  3. Acouphènes constants.
  4. Nervosité.
  5. Défaite organique, c'est-à-dire diminution de l'attention, sentiments de dépression, apathie.
  6. Insomnie.
  7. Évanouissements fréquents.
  8. Diminution des performances.

Pour le traitement de l'athérosclérose, des médicaments sont prescrits qui:

  1. Limiter la consommation de cholestérol dans l'organisme.
  2. Renforce la capacité du corps à éliminer le cholestérol.
  3. Réduit les symptômes de la maladie.
  4. Normaliser le métabolisme des graisses dans le corps.
  5. Améliore l'état des parois des vaisseaux sanguins.
  6. Normaliser le flux sanguin du corps.

Il est également très important de suivre des mesures préventives pour que la maladie cérébrale ne revienne pas. Cela comprend: une alimentation adéquate et équilibrée, le rejet des mauvaises habitudes et l'éducation physique.

Accident vasculaire cérébral

Cette maladie des vaisseaux cérébraux est la plus courante. Cela entraîne souvent la mort ou une invalidité. La pathologie se manifeste par une violation de la circulation sanguine dans le cerveau. L'AVC est de deux types: ischémique et hémorragique.

Le premier type est caractérisé par un blocage des vaisseaux sanguins, à la suite de quoi la circulation cérébrale est altérée et la mort cellulaire se produit dans cette zone. Lors d'un AVC hémorragique, le vaisseau se rompt, entraînant une hémorragie cérébrale. L'AVC ischémique le plus courant, qui survient principalement chez les personnes de plus de 60 ans.

Les facteurs prédisposant au développement de la pathologie sont les maladies chroniques telles que le diabète sucré, les problèmes de rythme cardiaque, etc..

Bien que l'AVC hémorragique soit moins fréquent, il est plus dangereux pour l'homme. Les personnes souffrant d'hypertension artérielle ou d'athérosclérose sont les plus à risque.

Il existe deux types de signes de la maladie:

  1. Cérébral:
  • trouble du sommeil;
  • perte de conscience;
  • déficience auditive;
  • attaques fréquentes de maux de tête;
  • une crise de nausée, de vomissements;
  • transpiration abondante;
  • bouche sèche persistante;
  • cardiopalmus.
  1. Les signes focaux dépendent de la partie du cerveau qui est affectée. Si c'est elle qui est responsable du mouvement, la personne développe une faiblesse musculaire, une paralysie des membres, etc. Les zones responsables de l'audition, de la vision et de l'odorat peuvent également être affectées, respectivement, leurs fonctions seront altérées.

Migraine

Elle se caractérise par de fréquentes attaques de maux de tête, dues à des spasmes des vaisseaux du cerveau. Les analgésiques conventionnels n'aideront pas ici, vous avez besoin de la bonne thérapie..

Souvent, les migraines se forment d'un côté de la tête, accompagnées de crises de nausées et même de vomissements. Pour guérir cette maladie, il est nécessaire de subir une série d'examens, et seulement après cela, le médecin vous prescrira un traitement. Parfois, une liste de médicaments est nécessaire pour éliminer une grave crise de douleur..

Encéphalopathie

Cette maladie se développe en raison d'une mauvaise circulation sanguine dans le cerveau. Cela peut se produire en raison de l'athérosclérose ou de l'hypertension du patient. En outre, une maladie cérébrale peut se développer en raison de l'ostéochondrose, dans laquelle les disques vertébraux sont déformés. Ce sont eux qui pressent les artères à travers lesquelles l'apport sanguin au cerveau se produit..

Les symptômes de la maladie sont de nature neurologique. L'apparition de cette maladie de la tête est associée à l'irritabilité, la faiblesse et les troubles du sommeil habituels du patient. Après cela, la dépression se développe, un comportement agressif sans raison apparente. Ensuite, il y a un changement brusque d'une excitabilité accrue à l'apathie. Le patient souffre de maux de tête sévères et de troubles de la parole.

Le manque de traitement approprié pour l'encéphalopathie conduit à des maladies difficiles à traiter, telles que les accidents vasculaires cérébraux ou l'épilepsie.

Encéphalopathie alcoolique

Ce type d'encéphalopathie se produit dans le contexte d'une consommation fréquente de boissons alcoolisées. Au cours de son développement, des lésions cérébrales et la mort cellulaire se produisent. La maladie peut se manifester sous deux formes:

  1. Psychologique - la mémoire, l'attention et l'intelligence du patient diminuent. Perturbé par les sautes d'humeur fréquentes, l'irritabilité, l'agressivité apparaissent.
  2. Pathologique - une violation de l'activité motrice et de la sensibilité. Une crise d'épilepsie ou une paralysie de n'importe quelle partie du corps peut survenir.

Pour un traitement efficace, des soins intensifs, le sevrage alcoolique et une bonne nutrition sont nécessaires. Dans les cas avancés, le traitement est assez long, tandis que les symptômes peuvent persister même après un refus complet de l'alcool.

Hypertension intracrânienne

Cette anomalie indique le développement d'une pathologie grave du cerveau (kyste, tumeur, etc.). Les symptômes les plus courants des néoplasmes cérébraux, y compris le cancer, sont:

  • attaques de maux de tête;
  • teint bleuâtre;
  • lumière du réseau vasculaire sur le corps;
  • attaques de nausées et de vomissements;
  • augmentation de la pression artérielle;
  • sensibilité aux intempéries.

Avant de commencer le traitement, il est nécessaire d'identifier les causes de la maladie, conformément à laquelle une thérapie est prescrite, y compris un régime spécialement sélectionné, la prise de médicaments et la réalisation d'exercices spéciaux. Si le cas est négligé, une intervention chirurgicale est recommandée.

Malformation

Cette pathologie de la tête est de nature congénitale, ce qui entraîne une perturbation de la structure du système circulatoire. Les causes les plus importantes de la maladie sont: la prédisposition héréditaire et les lésions fœtales pendant la grossesse.

La maladie ne se manifeste que lorsque l'oxygène cesse de s'écouler dans les tissus cérébraux, ce qui ne permet pas de fonctionner correctement. En tant que traitement, seule une intervention chirurgicale est utilisée, dans laquelle la zone endommagée est retirée ou son approvisionnement en sang est coupé.

Troubles transitoires dans le cerveau

Ce sont des troubles à court terme du cerveau, qui s'accompagnent de signes focaux et cérébraux. Un trait caractéristique de ces troubles est la disparition rapide des symptômes. Les raisons de ces pathologies sont les suivantes:

  • petites hémorragies;
  • vasoconstriction;
  • le stade initial de la thrombose;
  • microembolie.

Les symptômes de la pathologie dépendent du lieu de leur localisation:

  1. Dans l'artère carotide - le patient a des épisodes de nausées, de vomissements, de confusion.
  2. Dans l'artère carotide interne, d'où part l'artère orbitaire, la vision est altérée, ce qui peut conduire à la cécité.
  3. Dans la région vertébrobasilaire - se manifestant par des acouphènes constants, des étourdissements et d'autres troubles.

Avant de commencer le traitement d'une maladie, vous devez la diagnostiquer correctement. Pour cela, les grands vaisseaux de la tête et du cou sont examinés..

La maladie d'Alzheimer

Maladie à développement rapide dans laquelle une production excessive d'une protéine anormale commence dans le cerveau, à la suite de laquelle les cellules nerveuses meurent. Au début, le bon fonctionnement des organes et des tissus du corps est perturbé et après la mort d'une personne.

Comme les troubles cérébraux susmentionnés, la maladie d'Alzheimer est difficile à diagnostiquer tôt. Les premiers symptômes s'accompagnent d'une distraction, d'une légère perte de mémoire. Peu à peu, les signes augmentent, l'activité mentale diminue, il devient difficile de naviguer dans l'espace et dans le temps, des sautes d'humeur constantes sont tourmentées, qui se transforment en apathie.

Après un certain temps, le patient cesse de comprendre le sens de ses actions, ne peut plus prendre soin de lui-même. Il est hanté par un sentiment de peur, de panique et parfois d'agressivité, après quoi tout se transforme en apaisement. Au stade final de la maladie, le patient cesse de reconnaître son environnement, la parole est altérée, il ne peut pas bouger et contrôler ses besoins.

Un diagnostic précis ne peut être posé qu'après une issue fatale, lors de l'étude de la structure du cerveau.

En médecine, il n’existe pas de médicaments de ce type qui pourraient aider à se débarrasser de cette maladie ou à en faciliter l’évolution. Au cours du développement de la maladie d'Alzheimer, il est nécessaire de prendre des médicaments visant à augmenter la circulation sanguine dans le cerveau, ainsi que le métabolisme cérébral..

Tumeur au cerveau

Il s'agit d'un processus pathologique, à la suite duquel il y a une division accélérée des cellules du cerveau lui-même, de ses glandes, membranes, vaisseaux sanguins et nerfs qui en sortent. La tumeur peut être de deux types: bénigne et maligne.

Les principaux symptômes d'une tumeur maligne:

  1. Maux de tête sévères qui vous dérangent au stade initial du développement de la maladie. Plus le cancer progresse, plus il devient douloureux..
  2. Vomissement.
  3. Déficience de mémoire.
  4. Les troubles mentaux.
  5. Paralysie.
  6. Hypersensibilité à la chaleur et au froid.
  7. Déficience visuelle, différentes tailles de pupilles.

Comme pour un néoplasme bénin, les symptômes apparaissent lorsque la tumeur atteint une grande taille et comprime les structures cérébrales adjacentes. Au début, il y a un léger mal de tête et des étourdissements, dans les cas plus avancés, les symptômes ressemblent aux signes d'un néoplasme malin.

Si la maladie n'est pas reconnue à temps, un déplacement des structures cérébrales et une perturbation de son travail sont possibles. Dans les premiers stades de développement, la tumeur peut être retirée et, dans les cas avancés, un traitement palliatif est effectué, ce qui prend en charge les fonctions vitales du corps. La plupart des tumeurs cérébrales malignes sont incurables et après un certain temps, une personne meurt.

Épilepsie

L'épilepsie est un trouble neurologique chronique caractérisé par une prédisposition aux crises. La raison en est la perturbation de l'activité bioélectrique du cerveau. La pathologie peut affecter tout le cerveau ou une partie de celui-ci.

Les personnes de tout âge sont sensibles à l'épilepsie; les traumatismes crâniens, l'ischémie cérébrale, l'alcoolisme, etc. peuvent devenir des facteurs de prédisposition. Chez les enfants, cette maladie cérébrale n'a pas de cause spécifique et se développe comme une épilepsie primaire.

Un symptôme de la maladie est une crise épileptique (convulsions), qui peut être:

  1. Généralisée. Affecte deux hémisphères du cerveau.
  2. Local. Le travail d'une certaine partie d'un hémisphère est perturbé.

Crise généralisée

Une grande crise généralisée est le type d'épilepsie le plus courant et est associée à une perte de conscience. Cela ressemble à ceci: le corps humain est dans un état tendu et se plie en arc de cercle, la tête est rejetée en arrière et les membres sont redressés. La respiration du patient s'arrête, la peau devient bleuâtre. Cette phase peut durer jusqu'à 1 minute, après quoi la respiration est normalisée et les crampes de la tête et des membres commencent. Une personne ne se contrôle pas, elle peut se mordre la langue ou se soulager. Au bout d'un moment, il reprend conscience.

Les enfants peuvent développer des crises mineures lorsque l'enfant ne répond pas à l'environnement, les yeux gèlent et les paupières se contractent. Dans un tel cas, la perte de conscience et les convulsions ne sont pas typiques..

Attaques locales

Ils sont répartis dans les types suivants:

  1. Simple, dans lequel une personne ne perd pas conscience, mais certaines parties du corps sont engourdies, convulsions, tremblements.
  2. Difficile - le patient ne comprend pas ce qui se passe autour, des hallucinations peuvent apparaître.

Lorsqu'une personne a une crise d'épilepsie, le plus important est de ne pas la laisser tomber et de se cogner la tête, ni de se mordre la langue. Il est préférable de lever un peu la tête et de coucher le patient sur le côté.

Pour éviter une telle condition, il est nécessaire d'exclure les facteurs provoquants tels que le stress fréquent, les mauvaises habitudes, etc. Nécessite un traitement thérapeutique constant, la prise de médicaments et la surveillance d'un médecin.

Hydrocéphalie

Cette maladie se caractérise par une accumulation excessive de liquide céphalo-rachidien dans le cerveau. L'hydrocéphalie se manifeste par une augmentation de la pression intracrânienne, des maux de tête, une sensation d'oppression dans les yeux, une hypertension, des troubles mentaux, des convulsions, etc. La raison du développement de la maladie réside dans la perturbation du système du liquide céphalo-rachidien. Cette pathologie peut se manifester à tout âge, mais les enfants en sont le plus souvent affectés, en particulier les bébés prématurés.

Parmi les causes de la maladie, on peut également souligner: les infections intra-utérines, les traumatismes à la naissance, les encéphalites, les traumatismes cranio-cérébraux, les troubles vasculaires, etc..

La maladie peut être identifiée par les signes suivants:

  1. Mal de crâne.
  2. Nausée et vomissements.
  3. Sensation de constriction dans les yeux.
  4. Vertiges.
  5. Bruit dans les oreilles.
  6. Diminution de la vision.

Maladies de la moelle osseuse

Fondamentalement, ce type de maladie affecte les cellules souches, et perturbe leur travail, ce qui conduit à:

  1. L'écart entre leur nombre. Il existe de nombreuses cellules d'un même type dans le corps, tandis que d'autres ne suffisent pas.
  2. Espérance de vie différente.
  3. Processus pathologiques en eux.

Tout cela devient la cause d'une perturbation du fonctionnement des organes internes et conduit au développement de telles maladies:

  1. Leucémie - dans ce cas, une quantité excessive de globules blancs est produite, ce qui supprime la production du reste, rendant ainsi le corps vulnérable aux infections. Les adultes et les enfants deviennent sensibles à diverses maladies virales et infectieuses, aux saignements et à l'anémie. Ils ont également une hypertrophie de la rate, des ganglions lymphatiques et des ecchymoses cutanées..
  2. Myélome - le principal pic d'incidence survient à l'âge de 40 ans. Ces néoplasmes sont divisés en:
  • Myélodysplasique - ce syndrome est caractérisé par la formation de cellules anormales. Dans ce cas, il y a moins de cellules saines et elles ne peuvent pas faire face aux virus, aux infections et aux saignements..
  • Myéloprolifératif - caractérisé par la production de cellules immatures qui ne peuvent pas fonctionner correctement.
  1. Anémie - il est de deux types: carence en fer et aplasique. Dans le premier cas, il y a une carence en fer, dans laquelle la moelle osseuse produit des globules rouges qui ne peuvent pas remplir leurs fonctions. Et dans le second cas, la maladie se développe en raison d'une exposition chimique ou radiologique, ainsi que d'une prédisposition génétique.

Quand voir un médecin

Si vous présentez les symptômes suivants, vous devez immédiatement consulter un médecin:

  • tout traumatisme crânien, commotions cérébrales, etc.
  • le ton de la partie occipitale de la tête, la conscience brumeuse, un état de fièvre;
  • maux de tête sévères et soudains;
  • engourdissement des membres, léthargie;
  • incapacité à se concentrer, souvenez-vous;
  • convulsions avec perte de conscience;
  • détérioration de la vision;
  • fontanelle bombée chez les bébés.

Diagnostique

Un diagnostic correct ne peut être posé qu'après avoir effectué des mesures de diagnostic qui aideront à identifier le type et le degré de la maladie. Pour cela, il est effectué:

  1. IRM et CT.
  2. Électroencéphalographie.
  3. radiographie.
  4. Angiographie.
  5. Radiographie.
  6. Test sanguin.

Toute maladie du cerveau nécessite une attention accrue, car la vie humaine dépend de son bon fonctionnement. Dans de tels cas, vous ne pouvez pas vous soigner vous-même, car cela ne fera qu'aggraver l'état du patient. Pour le traitement des pathologies cérébrales, il est préférable de demander l'aide de spécialistes qualifiés: un neurologue, un neurochirurgien ou un oncologue.

Pathologies et maladies du cerveau: signes et symptômes de maladies

Le fonctionnement de tous les systèmes du corps est sous le contrôle du cerveau. Tout échec dans l'organisation de cet organe affecte instantanément le bien-être d'une personne. Cela est dû à la présence de connexions synoptiques entre les neurones de cette partie du système nerveux central et les tissus corporels, à l'aide desquels «l'analyseur principal» surveille le travail de chaque organe séparément et assure simultanément l'interaction de tous les systèmes du corps. Par conséquent, toute perturbation de l'organisation du système nerveux entraîne un dysfonctionnement de tout l'organisme..

Le plus souvent, les troubles du système nerveux central sont causés par des pathologies et des maladies du cerveau, qui conduisent à la destruction organique de la substance cérébrale, car en conséquence, la connexion entre l'organe et les centres nerveux du cerveau responsables de son activité est interrompue.

Que sont les maladies cérébrales

Dans le groupe des maladies caractérisées par la destruction de la substance cérébrale, des processus infectieux et oncologiques peuvent être attribués. Cette liste comprend également des pathologies dans la structure de l'organe, des anomalies de développement et des blessures mécaniques, car sous leur influence, une violation partielle de la circulation cérébrale peut se développer ou l'enrichissement du cerveau en oxygène peut s'arrêter complètement..

Toutes les maladies du système nerveux central peuvent être divisées en 2 grands groupes: congénitales et acquises. Les premiers sont généralement diagnostiqués immédiatement après la naissance de l'enfant ou après un certain temps, car ils provoquent des écarts évidents. Ceux-ci incluent l'hydrocéphalie et le retard de croissance intra-utérin.

Chez l'adulte, on retrouve le plus souvent des maladies acquises, comme la méningite, la maladie de Parkinson, etc..

Liste des maladies et leurs caractéristiques

L'activité de l'ensemble du système nerveux central vise à contrôler le corps. Par exemple, tout mouvement avec une main ou une vague de celui-ci est sous le contrôle du cerveau, qu'il ait été conçu ou soit arrivé spontanément, au niveau d'un réflexe.

À la suite du travail de cet organe, une personne peut parler, penser, analyser et mémoriser des informations. Par conséquent, toute violation de l'organisation du cerveau est caractérisée par le développement de certains symptômes..

Les spécialistes distinguent plusieurs groupes de maladies caractéristiques du système nerveux central:

  • Oncologique. Ils peuvent être à la fois malins et bénins. Ceux-ci comprennent, par exemple, les glioblastomes et les angiomes.
  • Infectieux. Développé sous l'influence de l'agent pathogène: neurosyphilis, méningite.
  • Lésion cérébrale traumatique: ecchymoses, coups, commotions cérébrales.
  • Maladies vasculaires génétiquement modifiées: anévrismes, accident vasculaire cérébral hémorragique, dystonie végétative-vasculaire.
  • Maladies auto-immunes: sclérose en plaques.
  • Maladies parasitaires: échinococcose, toxoplasmose, rage.
  • Pathologies héréditaires: maladie de Recklinghausen.

Bien que le mécanisme de développement de nombreuses maladies du cerveau soit mal compris, les méthodes de diagnostic modernes permettent de les identifier à un stade précoce de développement. Dans ce cas, l'essentiel pour le malade est de ne pas rater une telle opportunité: après tout, sa vie dépend souvent de la rapidité avec laquelle le traitement est commencé..

Les maladies cérébrales les plus courantes sont:

  • Encéphalopathie. Elle se caractérise par la destruction systématique de la matière cérébrale. Se développe dans un contexte d'échec du métabolisme intercellulaire. Des changements encéphalopathiques dans les structures du système nerveux central peuvent apparaître dans le contexte de processus inflammatoires, d'exposition à l'alcool, de substances toxiques, de pathologies vasculaires.
  • Démence sénile de type Alzheimer (maladie d'Alzheimer). Désigne les maladies neurodégénératives. Le plus souvent survient après 65 ans. À la suite du processus pathologique, une mort lente des cellules cérébrales se produit, ce qui conduit au développement des symptômes et manifestations correspondants de la maladie: démence et altération de la fonction motrice.
  • Anévrismes du système vasculaire du cerveau et de l'aorte. Ils se réfèrent à des pathologies de la structure des structures du système circulatoire du corps: sous l'influence de facteurs défavorables, par exemple en raison de poussées de pression artérielle et d'un affaiblissement du tissu musculaire, la paroi du vaisseau sanguin se stratifie et, à sa place, un renflement se forme sous la forme d'un sac rempli de sang - un anévrisme, qui peut ensuite éclater.
  • AVC hémorragique ou accident vasculaire cérébral aigu. Il se développe dans le contexte de dommages mécaniques à l'intégrité des vaisseaux sanguins du cerveau, à la suite desquels des saignements se produisent. L'hématome qui en résulte serre et déplace les structures de la moelle épinière, ce qui les fait gonfler.
  • La maladie de Parkinson. Désigne les maladies neurologiques chroniques. Fait généralement ses débuts après 65 ans. Caractérisé par un dysfonctionnement progressif de la substance noire.
  • Dystonie végétovasculaire. Il se développe dans le contexte d'un dysfonctionnement du système nerveux autonome. Elle se caractérise par une dérégulation du tonus des parois des vaisseaux sanguins de la tête.
  • Maladies oncologiques. Parfois, des tumeurs se forment dans les structures du cerveau. Ils peuvent être malins ou bénins, à croissance lente et agressifs. Mais dans tous les cas, leur présence conduit au développement de conséquences négatives: augmentation de l'ICP, œdème cérébral, etc..
  • Épilepsie. Il peut être acquis, c'est-à-dire se développer à la suite d'un TBI, ou congénital. Le patient lors d'une exacerbation (crise) ne peut pas contrôler ses actions, et son cerveau refuse de fonctionner correctement: de la mousse apparaît de la bouche, des convulsions, un essoufflement, un plissement de la langue se produit.

Causes et symptômes

Tout peut provoquer le développement de maladies cérébrales: infection, TBI, perturbations génétiques, retard dans le développement des structures du système nerveux central, exposition à des substances toxiques, alcool, exposition aux radiations, mauvaise alimentation, pratique de sports traumatisants et négligence des règles d'hygiène de base, comme en cas de blessure organisme avec des parasites.

Mais malgré cela, toutes les maladies du système nerveux central présentent des signes communs de dommages, qui se manifestent par des symptômes neurologiques spécifiques:

  1. attaques de maux de tête qui ne s'arrêtent pas avec des médicaments;
  2. un changement brutal des habitudes de comportement et de goût;
  3. problèmes de mémorisation et de reproduction des informations;
  4. l'oubli;
  5. déficience auditive, vision;
  6. troubles de la coordination des mouvements, tremblements des membres;
  7. muscle hyper- ou hypotonique;
  8. engourdissement d'une partie du corps;
  9. évanouissement;
  10. convulsions;
  11. rejetant la tête.

Les signes neurologiques caractéristiques d'une maladie spécifique dépendent de l'emplacement de la lésion et de sa taille.Par conséquent, pour clarifier le diagnostic, un examen complet de la tête et de ses structures doit être effectué.

Comment réduire vos risques de maladie cérébrale

Il n'existe pas de mesures préventives uniformes pour empêcher le développement de maladies des structures du système nerveux central. Cependant, il existe un certain nombre de règles, à la suite desquelles le risque de leur survenue est réduit..

Ceux-ci comprennent les éléments suivants:

  1. examens médicaux périodiques par un neurologue;
  2. protection de la tête pendant la saison froide (aide à éviter l'inflammation);
  3. respect des règles de sécurité lors de l'exécution d'un travail traumatisant, de la conduite d'une voiture;
  4. correction du métabolisme lipidique chez les patients atteints d'athérosclérose artérielle et de syndrome métabolique.

Malheureusement, pour le moment, les spécialistes ne peuvent pas prévenir les maladies génétiques du cerveau..

Variétés de maladies cérébrales: méthodes de diagnostic et de prévention

Le cerveau contrôle et régule l'activité de tous les systèmes du corps. À l'aide d'impulsions électriques échangées entre les neurones, les activités d'un corps humain complexe sont coordonnées.

Toute défaillance dans le travail du cerveau entraîne une perturbation du fonctionnement de certains systèmes.

Les maladies du cerveau peuvent avoir de graves conséquences: déviations de comportement; troubles du fonctionnement des organes de l'audition et de la vision, troubles de la coordination et de la mémoire.

Pathologies courantes

Il existe de nombreuses maladies du cerveau, dont chacune est dangereuse et nécessite un diagnostic et un traitement urgents..

Accident vasculaire cérébral

L'une des maladies vasculaires les plus courantes et les plus dangereuses. Maintenant, l'AVC est significativement «plus jeune», il touche de plus en plus souvent des personnes jeunes et d'âge moyen. Très souvent, un accident vasculaire cérébral est mortel ou invalidant. Avec cette maladie, il y a une violation de la circulation sanguine des vaisseaux du cerveau. L'AVC est de deux types: ischémique et hémorragique.

Les principaux symptômes de l'AVC hémorragique sont la paralysie des membres, principalement d'une part, les troubles de la parole. Ce type de maladie de la tête est le plus courant pendant la journée. Facteurs qui contribuent à cela: stress sévère, stress émotionnel.

L'AVC ischémique survient souvent la nuit en raison d'une perturbation ou d'un arrêt de la circulation sanguine dans une ou plusieurs parties du cerveau. En conséquence, ces zones cessent de fonctionner..
Liste des principaux symptômes:

  • sourire tordu - en raison d'une paralysie partielle, l'un des coins de la bouche restera immobile;
  • troubles du mouvement - une personne ne pourra pas bouger un ou plusieurs membres en raison d'une parésie;
  • troubles de la parole - si vous demandez à une personne de répéter une phrase, il lui sera difficile de le faire, un discours incohérent sera noté;

Si nous parlons des signes avant-coureurs d'un état pathologique, des vertiges, une faiblesse, des acouphènes ou une lourdeur dans la tête peuvent apparaître. Si de telles violations sont constatées, le patient doit être immédiatement hospitalisé pour examen..

Une tumeur cérébrale

Les formations cérébrales qui ne sont pas spécifiques à cet organe sont appelées une tumeur. De telles formations entraînent une compression de certaines parties du cerveau, une augmentation de la pression intracrânienne et, par conséquent, des perturbations dans son travail. Il existe deux types de néoplasmes: bénins et malins.

  1. La douleur à la tête est le principal symptôme de la présence d'un néoplasme. À mesure qu'il augmente, les sensations de douleur augmentent. La douleur est plus fréquente le matin, elle est causée par une pression sur certaines parties du cerveau avec un gonflement général des membranes le matin.
  2. Troubles mentaux qui sont une conséquence des effets pathologiques des néoplasmes. Le type de trouble dépend de l'emplacement de la tumeur. Ainsi, s'il est situé dans le lobe temporal, on note une dépression, des attaques de panique et des pertes de mémoire. Le lobe frontal affecté est caractérisé par une diminution des capacités mentales et une augmentation de l'agressivité.
  3. Paralysie possible, vision floue, sensibilité aux changements de température et de pression, et perturbations de la démarche et des mouvements.

Il est très important de diagnostiquer ces maladies cérébrales dans les premiers stades, la chirurgie aidera. Après l'ablation de la tumeur, il y a toutes les chances de guérison. Dans les derniers stades du cancer du cerveau ou des métastases, les néoplasmes ne sont pas opérés; dans de tels cas, un traitement de soutien est prescrit.

La maladie d'Alzheimer

Il s'agit d'une atrophie des cellules nerveuses causée par la production d'une protéine pathologique pour l'organisme. Dans la plupart des cas, cette substance se dépose sous forme de plaques. En conséquence, les cellules cérébrales meurent en masse, ce qui entraîne des perturbations dans son travail. Les maladies sont sensibles aux personnes âgées, plus souvent aux femmes après 60 ans.

Le symptôme le plus courant est une détérioration de l'orientation spatiale. En sortant au magasin, une personne ne trouve pas le chemin du retour.

Au stade initial, une altération de la mémoire est notée, tandis que le patient essaie d'utiliser différentes méthodes de mémorisation, sans se douter qu'il a une maladie grave. Dans les dernières étapes, le patient ne reconnaît pas ses proches, ne contrôle pas ses processus physiologiques.

La maladie d'Alzheimer est considérée comme incurable. Une personne meurt dans 10-13 ans. Le patient se voit prescrire des médicaments qui peuvent améliorer la circulation sanguine et l'état général. Il existe également des institutions spécialisées qui offrent des soins complets, en tenant compte de toutes les caractéristiques du trouble..

Anévrisme

Il se réfère à des maladies vasculaires de la tête, caractérisées par une saillie de la paroi vasculaire, alors que ses propriétés sont violées. La maladie est très dangereuse car à tout moment le vaisseau affecté peut éclater et une hémorragie se produira. Jusqu'à ce moment, la maladie peut ne se manifester d'aucune manière, il est donc très important de diagnostiquer la pathologie à un stade précoce..

Causes de l'anévrisme:

  • hypertension artérielle;
  • l'athérosclérose;
  • néoplasmes;
  • infections - tuberculose, ainsi que syphilis;
  • pathologie congénitale.

Cette maladie de la tête peut développer des symptômes suffisamment caractéristiques pour alerter, consulter un médecin et procéder à l'examen nécessaire des vaisseaux du cerveau. Peut être dérangeant: maux de tête, nausées, déficience auditive.

Si des symptômes sont détectés, il est nécessaire d'être examiné. Si un anévrisme est détecté, le spécialiste prescrira une opération pour renforcer le vaisseau endommagé. Pendant la chirurgie, le site du vaisseau avec l'anévrisme sera enlevé, ce qui exclura son développement.

Épilepsie

C'est une maladie causée par un trouble de l'activité bioélectrique du cerveau. Dans le contexte de l'épilepsie, des cas de perte de conscience, de graves convulsions sont notés. Les crises épileptiques sont:

  • local;
  • généralisé.

Les types diffèrent par la présence ou l'absence d'une localisation clairement exprimée des violations. Dans le premier cas, il y a un foyer dans l'un des hémisphères, dans le second, les troubles s'étendent aux deux hémisphères et n'ont pas de foyers clairs.

Les causes exactes de l'épilepsie ne sont pas toujours claires. Parfois, l'épilepsie est causée par une lésion cérébrale traumatique ou une ischémie cérébrale. L'alcoolisme est également un coupable possible des crises d'épilepsie. Les causes de l'épilepsie infantile n'ont pas été établies. Il est presque impossible de confondre les symptômes caractéristiques de l'épilepsie avec une autre maladie..

  1. Une crise importante est caractéristique du type généralisé. Le patient perd connaissance et tombe. Il y a un arrêt de la respiration, une personne ne peut pas respirer pendant 5 à 30 secondes. Vient ensuite le moment de la phase d'excitation, les convulsions les plus fortes commencent. Une personne à ce moment ne peut pas contrôler son corps. Miction souvent involontaire et morsure de la langue.
  2. Une crise mineure survient chez les enfants. Dans ce cas, le bébé reste conscient, mais quelque peu altéré. L'enfant cesse de répondre à l'environnement, ne répond pas aux questions, ses paupières peuvent se contracter. Ayant repris leurs esprits, les enfants ne se souviennent plus de ce qui leur est arrivé il y a quelques minutes.
  3. Crise localisée simple. Il se caractérise par des convulsions, la sensibilité des différentes parties du corps est perdue. La personne reste consciente.
  4. Saisie locale complexe. Elle se caractérise par des troubles mentaux, parfois des hallucinations. Une surexcitation générale du corps se produit, de l'anxiété survient, parfois de la panique.

Les crises sont dangereuses du fait même de la chute d'une personne, ainsi que du fait de couler la langue. Il faut ne pas laisser tomber le patient, mais pour restaurer la respiration, le retourner sur le côté. L'épilepsie peut être traitée par un spécialiste.

L'athérosclérose

Avec cette maladie cérébrale, des plaques de cholestérol se forment dans les artères. Pour cette raison, la lumière des vaisseaux est bloquée ou rétrécie, ce qui entraîne une carence en oxygène..

Les symptômes de l'athérosclérose sont si subtils ou flous que le patient cherche une aide médicale dans les dernières étapes. Dans la plupart des cas, une nécrose tissulaire se manifeste déjà, des caillots sanguins se forment.

La principale cause de la maladie est un taux de cholestérol élevé. La maladie est plus fréquente chez les personnes âgées.

La maladie est traitable, le patient se voit prescrire des médicaments pour réduire le cholestérol, renforcer les vaisseaux sanguins. Pour la prévention de la maladie, il est recommandé de mener le mode de vie le plus sain: adhérer à un régime alimentaire, ne pas fumer, abandonner l'alcool.

Encéphalopathie

Ces dommages au tissu cérébral à la suite de troubles circulatoires. Une maladie survient en raison de l'athérosclérose, de l'hypertension artérielle. En outre, l'encéphalopathie peut être provoquée par l'ostéochondrose des vertèbres cervicales si les artères responsables de l'apport sanguin au cerveau sont comprimées.

  • trouble du sommeil;
  • irritabilité;
  • changements de personnalité;
  • dépression et faiblesse constante;
  • douleur dans la tête.

L'humeur du patient change rapidement: l'agressivité est remplacée par l'apathie, un comportement inapproprié apparaît.

Si la maladie commence, la perturbation du cerveau peut devenir irréversible. Dans les derniers stades, l'épilepsie ou un accident vasculaire cérébral n'est pas rare. Afin d'éviter de graves troubles neurologiques, il est nécessaire de diagnostiquer le plus tôt possible..

D'autres maladies cérébrovasculaires du cerveau appartiennent au même type de pathologie..

Autres maladies

En plus de ce qui précède, il existe d'autres pathologies cérébrales..

  • méningite - les méninges sont touchées;
  • encéphalite - inflammation du cerveau;
  • arachnoïdite - l'arachnoïde devient enflammée.
  • microcéphalie - taille réduite du cerveau;
  • hydrocéphalie - l'écoulement du liquide alcoolique est perturbé, ce qui s'accompagne d'une augmentation de la pression intracrânienne;
  • anencéphalie - la plupart des tissus cérébraux sont absents;
  • hydranencéphalie - il n'y a pas de grands hémisphères;
  • encéphalocèle - des parties du cerveau se gonflent en raison de défauts dans le crâne.
  • des ecchymoses;
  • blessures au crâne;
  • tremblements.

Les maladies infectieuses du cerveau et les traumatismes entraînent de graves complications, par exemple, un kyste pinéal peut se développer. Au moindre soupçon, il est recommandé de consulter un médecin.

La prévention

De nombreuses maladies du cerveau sont mortelles, il est donc nécessaire de poser un diagnostic dès les premiers stades. Pour ce faire, vous devez consulter un spécialiste et faire les examens nécessaires..

  • CT - tomodensitométrie;
  • IRM - imagerie par résonance magnétique;
  • balayage duplex des vaisseaux sanguins;
  • électroencéphalographie;
  • ARM - angiographie par résonance magnétique;
  • TEP - Tomographie par émission de positrons.

Ces méthodes de diagnostic montreront clairement s'il existe des causes graves de douleur à la tête..