Principal > Traumatisme

Maux de tête avec encéphalopathie discirculatoire

Le contenu de l'article:

  1. Description et mécanisme de développement
  2. Causes d'occurrence
  3. Variétés
  4. Comment cela se manifeste
    • Chez les enfants
    • Chez les jeunes et les personnes d'âge moyen
    • Chez les personnes âgées

  5. Diagnostique
  6. Caractéristiques du traitement
    • Médicaments
    • Procédures thérapeutiques
    • Remèdes populaires

L'encéphalopathie du cerveau (encéphalopathie, dystrophie cérébrale) est une maladie dans laquelle les cellules de l'organe principal du système nerveux central d'une personne sont affectées et tuées. Une pathologie similaire de nature organique est diagnostiquée chez les adultes et les enfants. Si la maladie n'est pas traitée en temps opportun, une personne peut devenir handicapée, vous devez donc comprendre les caractéristiques de la maladie en question.

Description et mécanisme de développement de la maladie «encéphalopathie»

Ces lésions cérébrales ne sont pas accompagnées d'un processus inflammatoire, comme avec la même encéphalite. Les modifications dystrophiques diffuses dans les tissus de ce centre principal du système nerveux humain conduisent finalement à un trouble de la conscience et de la mémoire chez le patient.

Dans le tableau clinique de la pathologie décrite, on observe une anisocorie (pupilles des yeux de différentes tailles), une hyperkinésie (mouvements involontaires), une ataxie (altération de la motilité sous la forme d'un trouble de la coordination), un nystagmus (mouvements oculaires répétés et incontrôlés), une dysarthrie (altération des fonctions phonétiques) et une diminution de l'activité mentale.

Dans certains cas, une combinaison d'une maladie similaire avec une méningite au plomb peut être observée, dans laquelle une réaction positive au symptôme de Kerning et Brudzinsky (lésion des méninges) est diagnostiquée. Dans ce cas, le patient présentera également des manifestations caractéristiques du delirium tremens, de la paralysie progressive et de la schizophrénie..

La pathologie décrite à un stade précoce de sa formation commence à déranger légèrement le patient. Très souvent, il l'attribue aux migraines, aux fluctuations de la pression atmosphérique ou au surmenage au travail. Cependant, de tels inconvénients ne provoquent pas d'inconfort significatif, de sorte que la personne ne consulte pas un médecin et le mécanisme de développement de l'encéphalopathie est déclenché:

    Première période. Le stade compensé auquel les personnes développent une hyperexcitabilité et une irritabilité accrue est déterminé uniquement au moyen d'une étude diagnostique. Dans le même temps, le patient ressent lui-même une certaine fatigue, mais ne ressent pas pleinement les principaux symptômes de l'encéphalopathie.

Deuxième période. Au stade sous-compensé, le tableau clinique global des lésions cérébrales organiques devient plus clair. Les maux de tête constants et les acouphènes sont accompagnés de larmes, de léthargie et d'humeur dépressive. Dans certains cas, il y a des problèmes de coordination des mouvements.

  • Troisième période. Le stade décompensé (degré sévère d'encéphalopathie cérébrale) indique déjà que la maladie est dans un état négligé. Dans le même temps, la parole est très gravement altérée et la coordination des mouvements est si déformée qu'une personne est incapable de maintenir une posture. Dans les cas graves, la victime présente tous les signes de démence (démence).

  • Si la maladie sonore se développe rapidement, alors, dans un court laps de temps, une personne commence à vomir à plusieurs reprises avec des troubles visuels et des étourdissements. Une poussée similaire cède alors la place à l'apathie, à la léthargie et à une grave altération de la conscience..

    Les causes de l'encéphalopathie

    Les lésions cérébrales organiques sont une maladie d'accompagnement qui peut être provoquée par les facteurs suivants:

      TBI (traumatisme crânien). Assez souvent, une lésion diffuse de cet organe principal du système nerveux central est diagnostiquée chez les personnes qui pratiquent des sports de contact. L'encéphalopathie peut également survenir chez les personnes qui ont subi un accident, une chute de hauteur ou une querelle quotidienne qui s'est terminée par une agression..

    Hypertension artérielle. Avec ce problème, le risque non seulement d'accident vasculaire cérébral, mais aussi d'encéphalopathie augmente. Si une crise hypertensive dure longtemps et s'accompagne d'un œdème cérébral, de petits foyers de nécrose commencent à s'y localiser.

    Grossesse et accouchement sévères. Très souvent, tous les problèmes de santé chez un nouveau-né sont attribués uniquement à des maladies génétiques. Cependant, en même temps, ils oublient les blessures que le bébé peut subir pendant le travail de sa mère..

    Prédisposition génétique. En dehors de la zone à risque, il y a les personnes qui bénéficient initialement d'une protection qui empêche le développement de déformations athéroscléreuses. D'autres personnes ont moins de chance à cet égard, car si elles ont des parents atteints de cette maladie, elles peuvent en hériter..

    Empoisonnement. Un contact à long terme avec des produits chimiques, des poisons et des métaux lourds ne passe généralement pas inaperçu pour une personne qui doit faire face à des matières dangereuses..

    Mauvaises habitudes. Un fait bien connu est l'affirmation qu'avec l'abus de nicotine, d'alcool et de drogues (voire pas du tout, il est approprié de parler des limites admissibles de cette dépendance), la mort des cellules cérébrales se produit..

    Inactivité physique. Dans la plupart des cas, cette pathologie affecte les personnes qui mènent une vie sédentaire. Les experts insistent sur le fait qu'une personne doit marcher 8 km par semaine pour ne pas avoir de problèmes de santé à l'avenir..

    Diabète. En cas de trouble métabolique, l'un des premiers organes est touché par le cerveau humain. Le côté affecté présente une perte de vision significative et une perte de poids significative (en particulier dans le diabète de type 1). Ensuite, des changements irréversibles se produisent sous la forme de la mort des cellules cérébrales..

    Manque de vitamine B1 dans le corps. Une carence en soi-disant thiamine provoque dans la plupart des cas diverses pathologies du système nerveux. En conséquence, le patient présente tous les symptômes qui indiquent la présence d'une encéphalopathie.

  • Maladies graves. Avec les tumeurs malignes et l'infection par le VIH, la résistance du corps est tellement réduite que la mort des cellules cérébrales commence à progresser. De plus, pour le cancer, une radiothérapie est prescrite, ce qui entraîne des lésions par rayonnement de nombreux organes humains..

  • Variétés d'encéphalopathie cérébrale

    De par la nature de l'éducation, on distingue deux formes de lésions cérébrales organiques: congénitales et acquises.

    Les experts identifient les types suivants de cette maladie:

      Périnatale. Elle peut survenir même dans l'utérus si la grossesse devient problématique au troisième trimestre (après la 28e semaine de développement fœtal). La formation d'une pathologie chez un enfant provoque également des lésions cérébrales traumatiques lors d'un accouchement pathologique. Il ne faut pas oublier la prédisposition génétique, qui est le principal facteur de risque d'encéphalopathie chez le bébé..

    Toxique. Ce type de maladie acquise survient souvent chez les personnes qui sont forcées d'entrer en contact avec des substances nocives. L'encéphalopathie toxique survient également chez les buveurs et les toxicomanes expérimentés.

    Post-traumatique. Le groupe à risque dans ce cas est composé de boxeurs, coureurs, grimpeurs et footballeurs américains. Cependant, personne n'est assuré contre les lésions cérébrales traumatiques en cas d'accident ou de conditions de vie..

    Métabolique. Avec une pathologie grave des organes internes, des perturbations du métabolisme humain se produisent. Distinguer l'encéphalopathie hépatique, pancréatique, urémique et dysmétabolique.

    Radiation. Elle progresse imperceptiblement pour le blessé, car avec une petite dose d'exposition au corps d'un facteur nocif, la pathologie se développe assez lentement.

  • Dyscirculatoire. L'encéphalopathie vasculaire se forme en raison d'un déséquilibre de l'apport sanguin au cerveau. Sous-types de pathologie sonore - troubles athérosclérotiques, hypertensifs et veineux dans le travail du corps humain.

  • Comment se manifeste l'encéphalopathie cérébrale

    Il convient de rappeler que cette maladie est toujours une pathologie chez l'adulte. Les experts disent qu'en contournant chacune de ses décennies, une personne risque 5 voire 8 fois plus qu'à l'adolescence. C'est pour cette raison que les symptômes de l'encéphalopathie cérébrale doivent être considérés du point de vue de la catégorie d'âge du patient..

    Mort des cellules cérébrales chez les enfants

    En raison d'une prédisposition génétique, d'infections intra-utérines et d'un accouchement pathologique, l'enfant peut alors présenter les symptômes d'encéphalopathie suivants:

      Oppression. L'humeur dépressive chez les enfants peut ne pas être la norme lorsqu'elle est devenue systématique. Si un fils ou une fille essaie de prendre sa retraite et d'arrêter d'entrer en contact, les parents doivent absolument sonner l'alarme.

    Léthargie. Avec la mort des cellules cérébrales, le processus de pensée de l'enfant est perturbé. Il est tout simplement incapable d'analyser les relations causales disponibles pour son âge..

    Problèmes d'élocution. Son trouble peut être dû à des malformations congénitales, mais bien souvent, la raison de ces difficultés réside dans une maladie plus grave..

    Perspectives réduites au minimum. L'enfance est une période où un enfant veut tout apprendre à la fois. En cas de perte d'intérêt pour le monde qui les entoure, les parents devraient vérifier leur progéniture pour un problème tel que l'encéphalopathie..

  • Responsabilité de la psyché. Une telle pathologie provoque une instabilité de l'humeur chez un enfant. Même lors d'un événement mineur, les enfants présentant des lésions cérébrales organiques peuvent réagir très violemment et de manière inadéquate.

  • Encéphalopathie chez les jeunes et les personnes d'âge moyen

    Plus une personne vieillit, plus le tableau clinique de la maladie décrite apparaît clairement:

      Paresthésie. Un trouble neurologique similaire sous la forme d'une perte partielle de sensibilité se caractérise par des picotements, des brûlures de la peau et une sensation de «chair de poule» chez le patient.

    Crises de migraine. Si dans l'enfance, avec une encéphalopathie, un enfant peut éprouver des maux de tête épisodiques, alors avec une maladie acquise, ils sont déjà importants.

    Fatiguabilité rapide. La catégorie d'âge exprimée des personnes est généralement considérée comme l'unité de travail la plus efficace. Avec des signes évidents d'encéphalopathie cérébrale chez l'adulte, la vitalité du côté affecté est réduite au minimum à mesure que la maladie progresse..

  • Impuissance sexuelle. Un tel dysfonctionnement est directement lié au fait qu'une personne éprouve une attirance (libido) pour le sexe opposé en raison de la participation du cortex cérébral au processus d'excitation. Si, cependant, un échec significatif s'est produit dans le principal catalyseur des désirs sensuels, alors il n'est pas nécessaire de parler d'une vie sexuelle à part entière..

  • Encéphalopathie chez les personnes âgées

    À un âge avancé, une personne exacerbe souvent les maladies chroniques existantes. L'encéphalopathie chez les personnes âgées se manifeste généralement comme suit:

      Crises de migraine sévères. Ils prennent un caractère systématique et ne s'arrêtent pas même avec l'aide de puissants analgésiques..

    Tremblement des membres. Dans le même temps, il ne faut pas confondre la forme essentielle d'un tel tremblement des jambes, des bras ou de la tête, caractéristique des personnes âgées, avec l'un des symptômes de l'encéphalopathie..

    Mémoire et élocution altérées. Si à un âge précoce le problème exprimé pouvait être attribué aux particularités de la formation de l'organisme, alors dans ce cas, nous parlons déjà de changements graves dans le cerveau de nature organique.

  • Tendances suicidaires. Une personne mature qui souffre d'une forme négligée d'encéphalopathie commence souvent à réfléchir à la fragilité de la vie. Avec la mort des cellules cérébrales, de telles pensées le visitent de plus en plus souvent, le poussant parfois à des actions téméraires.

  • Diagnostic de l'encéphalopathie cérébrale

    Vous ne pouvez obtenir des informations fiables sur votre santé qu'après avoir suivi les procédures suivantes:

      CT scan. La tomodensitométrie à faisceau conique scanne la tête pour identifier la maladie au stade le plus précoce de son développement.

    Rhéoencéphalographie. Grâce à REG, les spécialistes peuvent déterminer l'état des vaisseaux du patient et le fonctionnement de son flux sanguin cérébral.

    Échographie du cou et de la tête. Une telle échographie Doppler vous permet de déterminer les zones de vasoconstriction, les plaques de cholestérol et les zones de formation d'anévrisme chez le patient.

  • Analyses générales. En plus des études traditionnelles, des tests sont effectués pour la présence d'auto-anticorps et de médicaments dans le sang (en cas d'intoxication toxique).

  • Caractéristiques du traitement de l'encéphalopathie du cerveau

    La défaite du cerveau a toujours une raison pour le développement d'un processus pathologique dans le corps. Combattre la maladie sous-jacente, et non ses conséquences, aidera à se débarrasser du problème existant.

    Médicaments contre l'encéphalopathie

    L'utilisation de médicaments chez les patients présentant la mort de cellules cérébrales doit être strictement contrôlée par un spécialiste. Dans la plupart des cas, l'encéphalopathie est traitée avec les médicaments suivants:

      Substances nootropes. Ils sont destinés à réguler le métabolisme et à améliorer l'apport sanguin. Parmi la vaste gamme de médicaments de ce groupe pharmacologique, les experts recommandent généralement à un patient avec un diagnostic similaire de prendre Piracetam et Pyriditol.

    Agents antiplaquettaires. Afin d'éviter la formation de caillots sanguins et la fluidification du sang pendant l'encéphalopathie, le patient se voit prescrire des médicaments sous forme d'aspirine ou de pentoxifylline.

    Vitamines. Dans ce cas, il est préférable de prendre du rétinol (amélioration de la vision lorsqu'elle est perdue dans le contexte de la mort des cellules cérébrales) et du tocophérol (protection contre les crises cardiaques et les accidents vasculaires cérébraux). Les vitamines A et E sonores se trouvent non seulement dans les médicaments, mais aussi dans les pommes de terre, les carottes, le foie de bœuf, les œufs et le lait..

    Angioprotecteurs. Le traitement des maladies cardiovasculaires n'est pas complet sans ces médicaments. Pour l'encéphalopathie, l'acide nicotinique et Cavinton sont généralement prescrits.

    Biostimulants. Un cadeau similaire de la nature sous la forme d'un extrait d'aloès, de ginseng, de schisandra chinensis et de zamanihi high aide le corps à combattre des maladies de longue date qui peuvent provoquer des lésions cérébrales.

    Acides aminés essentiels. La méthionine est prescrite pour l'encéphalopathie métabolique et toxique. Il aide le foie à fonctionner au bon niveau en présence de facteurs indésirables..

    Adaptogènes. Les plus populaires d'entre elles sont les préparations à base de plantes, qui peuvent accélérer le travail des membranes cellulaires. L'éleuthérocoque, plante à effet tonique, est indiqué pour les rayonnements, l'encéphalopathie toxique et métabolique.

  • Médicaments qui régulent le métabolisme des lipides. Dans ce cas, nous parlons de Cetamifen et Essentiale, qui sont prescrits aux patients souffrant de mort de cellules cérébrales avec une maladie sous-jacente sous la forme d'un dysfonctionnement des voies biliaires et du foie.

  • Procédures thérapeutiques dans la lutte contre l'encéphalopathie

    En plus du traitement médicamenteux sondé, le patient se voit prescrire l'ensemble de mesures de réadaptation suivant:

      Massage. Un tel effet réflexe sur le système musculaire d'une personne affecte favorablement son bien-être général avec une migraine progressive et des tremblements des membres..

    Thérapie manuelle. Certaines personnes incompétentes confondent ces séances avec des massages, dans lesquels seuls les muscles du patient sont développés sans impliquer les articulations. La pratique montre que la thérapie manuelle réduit considérablement les maux de tête chez un patient qui souffre d'encéphalopathie..

    Acupuncture. Les experts estiment que cette technique est plus adaptée aux femmes. Si une personne n'a pas de contre-indications à cette procédure sous forme de grossesse pathologique, de maladies infectieuses, de troubles oncologiques et mentaux, l'acupuncture aidera à soulager les symptômes de l'encéphalopathie.

    Physiothérapie. L'électrophorèse aide le côté affecté à activer les défenses de son corps. La magnétothérapie permet de corriger l'état physique et mental du patient. Les UV (lumière ultraviolette du sang) sont une méthode nécessaire pour un effet bénéfique sur le corps humain au niveau cellulaire, ce qui est si important dans l'encéphalopathie.

  • Physiothérapie. La soi-disant thérapie par l'exercice est sélectionnée individuellement pour chaque patient. Un ensemble spécial d'exercices sert à la fois à des fins préventives et dans le cas du stade 3 de la maladie, lorsque le patient devient invalide.

  • Remèdes populaires pour lutter contre l'encéphalopathie

    Une telle thérapie ne peut remplacer un traitement médicamenteux, mais elle peut être un excellent accompagnement dans la lutte contre la mort des cellules cérébrales..

    Avec une migraine importante, 2 cuillères à soupe sont nécessaires. aubépine, versez 400 ml d'eau bouillante, laissez reposer 12 heures puis buvez 20 minutes avant de manger.

    Si nous parlons d'encéphalopathie du cerveau chez les enfants, il est préférable d'utiliser des cynorrhodons (2 cuillères à soupe de fruits pour 0,5 litre d'eau bouillante). Trois heures suffisent pour que la teinture soit prête. Vous devez donner une boisson miracle à un enfant 3 fois par jour, 100 ml chacun.

    Avec l'encéphalopathie périnatale, vous pouvez faire des infusions de valériane, de feuille d'airelle et d'agripaume. Une cuillerée de l'un des ingrédients sondés doit être versée avec 200 ml d'eau bouillante et une cuillère à dessert doit être donnée au bébé trois fois par jour.

    Les personnes âgées avec ce diagnostic sont souvent dérangées par les acouphènes, ce qui aidera à se débarrasser des fleurs de trèfle. Pour cela, 2 cuillères à soupe. les matières premières doivent être versées avec 300 ml d'eau bouillante, insister pendant 2 heures et prendre un demi-verre avant les repas.

    En cas d'encéphalopathie toxique, il est recommandé de prendre 20 g de racine de valériane et de cônes de houblon, 30 g de menthe et d'agripaume chacun. Le mélange broyé doit être versé avec 200 ml d'eau bouillante et laisser mijoter pendant 5 minutes supplémentaires dans un bain-marie. Avant de manger, vous devez boire 100 ml de ce bouillon refroidi et filtré.

    Un mélange de reine des prés, de feuilles de fraise et d'aubépine aidera également. En prenant des proportions égales des ingrédients sondés, versez dessus 250 ml d'eau bouillante et faites cuire le bouillon à feu doux pendant 5 à 7 minutes. Il est recommandé d'insister sur la boisson finie pendant 2 heures, puis de prendre 100 ml trois fois par jour, quel que soit le repas.

    Si nous ne parlons pas d'encéphalopathie alcoolique et en même temps de prise de médicaments incompatibles avec l'alcool, vous pouvez essayer un traitement similaire. Vous devez prendre 5-6 têtes de trèfle des prés, verser 150 g de vodka dessus et insister pendant quelques semaines. L'agent cicatrisant est pris 4 fois par jour avant les repas et dans des proportions de 1 cuillère à soupe. teinture pour 100 ml d'eau.

    Comment traiter l'encéphalopathie du cerveau - voir la vidéo:

    Pourquoi une encéphalopathie cérébrale se produit-elle: facteurs provoquants et méthodes de traitement

    L'encéphalopathie du cerveau est une pathologie caractérisée par des lésions cérébrales organiques dues à des modifications de l'approvisionnement en sang, des traumatismes, des maladies vasculaires, une intoxication.

    La violation est complexe, se développe progressivement et a un impact négatif sur tous les domaines de la vie humaine. Il ne peut pas être complètement guéri, mais un traitement et une prévention précoces réduisent le risque de complications.

    La description

    Une encéphalopathie de genèse complexe du cerveau est comprise comme un état pathologique associé à la mort des neurones et à la destruction des connexions entre eux. Il se présente comme un syndrome dans le contexte d'autres pathologies, ce n'est pas une maladie indépendante. Apparaît principalement chez les adultes, mais survient également chez les enfants.

    Parfois, les premiers signes apparaissent immédiatement après la naissance. Dans ce cas, ils parlent de pathologie congénitale. L'encéphalopathie résiduelle se développe pendant la grossesse ou l'accouchement. Les médecins peuvent détecter les symptômes du trouble dès la 28e semaine de grossesse. Cependant, il n'est pas possible d'établir de manière fiable la présence d'une pathologie avant la naissance de l'enfant..

    Le trouble acquis se caractérise par l'apparition de petits foyers de mort cellulaire, la disparition des connexions entre eux, un œdème et une augmentation du volume sanguin dans une certaine zone, une augmentation des cellules gliales.

    L'encéphalopathie du cerveau est irréversible, mais certains troubles peuvent être corrigés.

    Il existe plusieurs types de pathologie acquise, en fonction de la nature des manifestations et des causes:

    1. Traumatique. Cette forme de pathologie survient comme une complication à la suite d'un traumatisme crânien lors de l'accouchement, chez les sportifs, les personnes touchées par des accidents.
    2. Vasculaire (dyscirculatoire). L'angioencéphalopathie se développe à la suite d'une altération de la circulation sanguine dans le contexte de plaques athéroscléreuses, d'une hypertension artérielle persistante, d'une thrombose, d'accidents vasculaires cérébraux.
    3. Leucoencéphalopathie. Se produit en raison d'une hypertension artérielle et de lésions vasculaires.
    4. Hypoxique (anoxique). Apparaît en raison d'une carence aiguë en oxygène.
    5. Toxique. Il se développe en raison d'un empoisonnement du corps avec de l'alcool, des drogues, des substances nocives et toxiques. L'intoxication peut être à court terme, forte, forte ou durer longtemps..
    6. Dysmétabolique. Elle est causée par des troubles métaboliques dans le diabète sucré, des dysfonctionnements hépatiques et rénaux.
    7. Hypoglycémique. Se produit en raison d'un mauvais fonctionnement de la glande pituitaire et des glandes surrénales.
    8. Radiation. Il est d'usage de parler de cette forme lorsque les flux ioniques affectent le corps humain depuis longtemps.
    9. Hépatique. Il se développe en raison d'une maladie du foie. Cependant, ses conséquences sont associées à une intelligence altérée, à l'apparition de troubles émotionnels, à des changements de personnalité typiques des lésions cérébrales..

    Symptômes

    Les différents types d'encéphalopathie peuvent être caractérisés par des symptômes généraux et individuels. Les plus courants sont les maux de tête, la fatigue accrue, la faiblesse, la léthargie, les acouphènes, les chutes de pression. Ils peuvent être accompagnés de phénomènes convulsifs, de troubles de la coordination des mouvements, de la vision, de l'ouïe, des expressions faciales. La mémoire, la vitesse et la qualité de la pensée se détériorent, les intérêts se rétrécissent. Certains patients développent une bonne humeur déraisonnable ou, au contraire, de l'apathie, de la dépression, de la frustration.

    Ces symptômes surviennent au premier stade du développement de la pathologie - le stade de la compensation, lorsque les dommages organiques sont insignifiants et que les cellules voisines compensent dans une certaine mesure les fonctions des zones touchées.

    Au stade de la sous-compensation, la pathologie acquiert un caractère focal, les cellules voisines sont affectées. Les symptômes sont plus prononcés et concernent tous les domaines de la personnalité d'une personne. Les maux de tête deviennent insupportables et peuvent se terminer par des évanouissements. Des crises de panique, des hallucinations et des troubles de la conscience se produisent. Les capacités intellectuelles diminuent, les compétences professionnelles sont perdues, la mémoire et la parole se détériorent. Une faiblesse musculaire, une dystrophie est notée, une démarche chancelante apparaît.

    Au dernier stade, le stade de la décompensation, il y a un dommage massif aux neurones du cerveau, son atrophie. Les processus à ce stade sont irréversibles. Démence, la paralysie se développe, une personne perd ses compétences en soins personnels, des phénomènes convulsifs se rejoignent.

    Encéphalopathie toxique

    Les symptômes se manifestent le plus clairement dans l'encéphalopathie toxique. Le patient a des mouvements oculaires involontaires, le visage devient engourdi, les membres tremblent. Il est hanté par l'apathie, la dépression, les cauchemars et les hallucinations. Des tendances suicidaires apparaissent.

    Les signes d'intoxication au mercure comprennent des tremblements massifs des membres, une tachycardie, des yeux fébriles et plus tard des selles sanglantes. L'intoxication au plomb s'accompagne d'un goût métallique dans la bouche, de vomissements et d'une faiblesse musculaire. L'inhalation de vapeurs de manganèse entraîne somnolence et paralysie. Certains troubles métaboliques du corps provoquent des hallucinations, de la léthargie et la mort clinique..

    Encéphalopathie post-traumatique

    Une caractéristique de ce type de pathologie est une longue période de latence, et ce n'est qu'avec le temps que l'on découvre des troubles du comportement, de la pensée et des pertes de mémoire. Cependant, si la blessure est grave, les manifestations deviennent prononcées..

    Encéphalopathie

    Les premières plaintes sont associées à une fatigue accrue, une attention réduite, des troubles de la mémoire. Plus tard, les troubles émotionnels se rejoignent, l'attention est attirée sur une démarche chancelante et chancelante, des troubles mentaux. Il y a des épisodes de miction involontaire.

    Lors de la vérification des réflexes, une asymétrie est détectée. L'encéphalopathie vasculaire de stade III s'accompagne de convulsions, de démence, de perte de compétences en soins personnels.

    Encéphalopathie congénitale

    Un trouble périnatal léger est caractérisé par une excitabilité accrue. Le bébé dort un peu, crache après la tétée, ne tète pas bien le sein, pleure souvent, crie, cambre le dos, jette la tête en arrière, réduit les pupilles.

    Le degré moyen est caractérisé par des signes de dépression du système nerveux. En témoignent de forts pleurs larmoyants, des réflexes de succion altérés, des difficultés à avaler, des tremblements, des bras et des jambes tendus et pliés durs. Vous remarquerez peut-être un gonflement de la fontanelle, une pâleur de la peau, un strabisme.

    En cas de convulsions sévères au troisième degré, des crises d'épilepsie apparaissent, il n'y a pas de réaction aux stimuli externes, coma.

    Les raisons

    Quelle que soit la nature de la pathologie - congénitale ou acquise, le mécanisme de son développement est le même. Sous l'influence de divers facteurs, des lésions du tissu cérébral se produisent. Les facteurs à l'origine de ce processus sont:

    1. Hypoxie cérébrale. La privation d'oxygène entraîne une altération de la circulation sanguine, provoque un déséquilibre entre le flux sanguin et la sortie.
    2. Accident vasculaire cérébral. La sortie de sang des vaisseaux vers la cavité cérébrale se produit généralement chez les personnes âgées.
    3. Violation du flux sanguin. La pathologie est causée par la sténose vasculaire qui apparaît. L'hypertension artérielle, l'athérosclérose, le diabète sucré, l'ostéochondrose y conduisent.
    4. Intoxication. Les substances qui provoquent une intoxication ont un effet néfaste sur le métabolisme des tissus nerveux. Ce sont de l'alcool, des gaz, des produits métaboliques qui ne sont pas excrétés du corps de la manière habituelle.
    5. Lésion cérébrale traumatique. Ce groupe de causes comprend les fractures ouvertes et les commotions cérébrales..
    6. Arrêt temporaire de la respiration. Se produit à la suite d'opérations effectuées, d'un état pathologique ou d'un moment caractérisant une maladie particulière, par exemple l'asthme bronchique.
    7. Maladies infectieuses. Le groupe de maladies qui provoquent une encéphalopathie comprend, par exemple, l'encéphalite, la méningite.
    8. Irradiation.

    L'encéphalopathie congénitale survient en raison de l'effet sur l'enfant pendant la période prénatale et pendant l'accouchement. Le stress, la tension émotionnelle, l'anxiété, la consommation d'alcool sont les raisons que la femme enceinte peut prévenir. Une mauvaise circulation placentaire, l'exacerbation de maladies chroniques d'origines diverses et l'ajout de maladies infectieuses conduisent également à des troubles cérébraux fœtaux. Ces causes sont contrôlées uniquement par des médicaments et pas toujours avec succès..

    L'encéphalopathie congénitale se développe également avec un travail prolongé, rapide ou prématuré, un enchevêtrement du cordon et une longue période anhydre.

    Diagnostique

    Une étude approfondie est menée pour confirmer le diagnostic. Son but est de clarifier les signes et de trouver les causes de la pathologie..

    A l'accueil, le neuropathologiste examine l'anamnèse, teste les réflexes, vérifie les troubles moteurs, la mémoire, l'intelligence, fait attention à l'état émotionnel du patient.

    La pression artérielle est nécessairement mesurée, des tests sont prescrits. Un test du spectre lipidique vous permet d'identifier le taux de cholestérol, de lipoprotéines. Les analyses visant à clarifier les paramètres métaboliques montrent la teneur en glucose, acide lactique, électrolytes, certaines enzymes, ammoniac. Un test d'auto-anticorps détecte les anticorps qui peuvent détruire les neurones et conduire à la démence. En cas de suspicion d'encéphalopathie toxique, la présence d'alcool et de drogues dans le sang est vérifiée.

    Les méthodes instrumentales jouent un rôle important dans le diagnostic:

    • L'échographie Doppler peut détecter des changements structurels dans le cerveau. En utilisant cette méthode, une étude du modèle vasculaire est réalisée, les caractéristiques des parois des vaisseaux sanguins, le niveau de leur résistance et la présence de sténose sont vérifiés. Spécifie les caractéristiques du flux sanguin, sa direction, son volume.
    • L'électroencéphalographie détecte les signes d'épilepsie, les néoplasmes, les lésions cérébrales traumatiques, les maladies inflammatoires, les troubles vasculaires.
    • La rhéoencéphalographie montre l'élasticité, le tonus, la résistance des tissus vasculaires, la présence de caillots sanguins, le remplissage sanguin. Il est utilisé pour les troubles circulatoires suspectés, l'athérosclérose, les accidents vasculaires cérébraux, les lésions cérébrales traumatiques, l'intoxication, la pathologie vasculaire.
    • L'angiographie fournira les informations les plus précises sur les caractéristiques des troubles vasculaires anatomiques et fonctionnels. Il est prescrit lorsque le médecin estime que le patient peut présenter une sténose, un blocage des vaisseaux sanguins, des néoplasmes, un anévrisme.
    • La tomodensitométrie et l'IRM montrent la présence de néoplasmes, de signes d'accident vasculaire cérébral, de maladies inflammatoires, de sclérose en plaques, de maladie d'Alzheimer, de Parkinson, de troubles vasculaires.

    Sur la base des données collectées, un diagnostic est déterminé, un traitement est prescrit.

    Traitement

    Les méthodes de traitement dépendent des raisons qui ont causé la pathologie. Tenu:

    • thérapie médicamenteuse;
    • traitement de physiothérapie;
    • chirurgie.

    Il est complètement impossible de guérir l'encéphalopathie, la thérapie est effectuée pendant une longue période.

    Dans un état toxique, le nettoyage rapide du corps des toxines joue un rôle majeur. À l'avenir, des complexes de vitamines et des médicaments stabilisant la circulation sanguine sont prescrits..

    Le but du traitement de l'encéphalopathie vasculaire cérébrale est de ralentir la nécrose tissulaire, de prévenir l'hémorragie et de traiter la pathologie sous-jacente. Le traitement comprend des médicaments qui abaissent la tension artérielle, arrêtent l'apparition de plaques athéroscléreuses, améliorent le métabolisme, normalisent les propriétés du sang.

    Avec la leucoencéphalopathie, des sédatifs sont prescrits, des médicaments visant à abaisser la pression artérielle, à améliorer la perméabilité des parois vasculaires, la circulation sanguine, la microcirculation. Avec une pathologie multifocale, le pronostic est mauvais.

    Encéphalopathie cérébrale: qu'est-ce que c'est?

    Une mémoire diminuée, une détérioration des performances, une fatigue élevée sont les signes d'une maladie en développement, d'un syndrome pathologique. Les patients peuvent être diagnostiqués avec une encéphalopathie du cerveau avec différentes manifestations cliniques. Les lésions cérébrales entraînent des conséquences irréversibles - épilepsie, démence, coma, mort d'une personne. Un traitement prescrit en temps opportun peut aider à éviter les complications et à éliminer les symptômes graves.

    p, citation de bloc 2,0,0,0,0 ->

    • Les raisons du développement de la maladie
    • Chez les adultes
    • Chez les enfants
    • Symptômes courants de la maladie
    • Classification de l'encéphalopathie
    • Pathologie congénitale
    • Maladie acquise
    • Principes de base du traitement
    • Vidéo

    Les raisons du développement de la maladie

    La défaite, la destruction des cellules cérébrales, entraînant des troubles métaboliques, la circulation cérébrale, est causée par diverses raisons. Les facteurs menant à des lésions de substance grise ou blanche peuvent différer entre les enfants et les adultes.

    p, blockquote 3,0,0,0,0 ->

    Chez les adultes

    p, blockquote 4,0,0,0,0 ->

    L'encéphalopathie du cerveau chez un adulte peut être provoquée par:

    p, blockquote 5,0,1,0,0 ->

    • Hypoxie. La famine en oxygène entraîne la mort des cellules cérébrales. Le manque d'oxygène peut être causé par un arrêt cardiaque, une altération du flux sanguin (en raison de la formation d'un caillot sanguin), une suffocation mécanique, une ventilation altérée.
    • Empoisonnement. Les substances toxiques qui ont un effet à long terme sur les cellules cérébrales entraînent leur mort, vasoconstriction pathologique. Affectent négativement les vaisseaux sanguins: nicotine, alcool, drogues, toxines internes qui ne sont pas excrétées du corps humain de la manière habituelle (par exemple, si le système urinaire est perturbé).
    • Violation du flux sanguin. La violation de la circulation cérébrale se produit avec un rétrécissement, une sténose vasculaire causée par l'athérosclérose, une thrombose, des varices.
    • Lésion cérébrale traumatique. Les commotions cérébrales, les fractures ouvertes du crâne provoquent également la mort des cellules grises et la perturbation des connexions nerveuses dans la tête.
    • Irradiation. L'exposition du cerveau aux rayonnements ionisants peut entraîner une encéphalopathie.

    Le plus souvent, les personnes âgées sont sensibles à cette pathologie. Le groupe à risque comprend certaines catégories de patients:

    p, blockquote 6,0,0,0,0 ->

    • Athlètes: footballeurs, karatékas, boxeurs.
    • Patients ayant une dépendance à l'alcool, aux drogues, à la nicotine.
    • Infecté par le VIH.
    • Les diabétiques.

    Avec l'encéphalopathie, le nombre de cellules nerveuses dans le cerveau diminue, une nécrose tissulaire se développe. S'il n'y a pas de traitement pour l'encéphalopathie, à la suite d'une ischémie, la matière grise gonfle, des hémorragies internes apparaissent.

    p, blockquote 7,0,0,0,0 ->

    Chez les enfants

    p, blockquote 8,0,0,0,0 ->

    Pourquoi une encéphalopathie survient-elle, quelle est cette maladie? Le développement de la pathologie peut commencer avant même la naissance du bébé..

    p, citation de bloc 9,0,0,0,0 ->

    Pendant la grossesse, la défaite de la matière grise est provoquée par:

    p, blockquote 10,0,0,0,0 ->

    • Rhumes infectieux portés par la mère: rubéole, varicelle, rougeole, grippe porcine.
    • Situations stressantes, névroses, états dépressifs.
    • Tabagisme, dépendance à l'alcool d'une femme enceinte.
    • Toxicose sévère, gestose.
    • Maladies chroniques d'une femme enceinte: diabète, insuffisance rénale.
    • Insuffisance de la circulation placentaire et utérine.
    • Infections intra-utérines.

    Les cellules cérébrales d'un bébé peuvent être endommagées pendant l'accouchement:

    p, blockquote 11,1,0,0,0 ->

    • Avec un accouchement rapide.
    • Si le travail est retardé, il dure plus d'un jour.
    • Si l'enfant traverse une période sèche prolongée.
    • Avec naissance prématurée.
    • Avec décollement placentaire.
    • Si l'enfant subit une asphyxie mécanique, un enchevêtrement du cordon ombilical.

    Au cours de la première semaine de la vie d'un bébé, l'encéphalopathie peut être causée par des lésions cérébrales, qui ont causé:

    p, blockquote 12,0,0,0,0 ->

    • Infection.
    • Maladie du système circulatoire de l'enfant.
    • Blessure à la tête.
    • Interventions chirurgicales.

    La menace d'interruption de grossesse, l'hypertonicité de l'utérus, le manque d'eau peuvent provoquer une violation de l'apport sanguin intra-utérin au cerveau du bébé et conduire au développement d'une pathologie. Le traumatisme crânien lors de l'accouchement par décision de spécialistes est exclu de la liste des facteurs conduisant à l'encéphalopathie.

    p, blockquote 13,0,0,0,0 ->

    La maladie est diagnostiquée par un néonatologiste dans une maternité ou un pédiatre lors de l'examen d'un nourrisson. Pour clarifier le diagnostic, la mère est interrogée. Pour évaluer la gravité de l'encéphalopathie, un certain nombre d'études sont menées:

    p, blockquote 14,0,0,0,0 ->

    • Test sanguin biochimique général, pour la composition des gaz.
    • Analyse de la composition du liquide céphalo-rachidien.
    • Échographie cérébrale.
    • IRM de la tête.
    • Échographie Doppler des vaisseaux du cerveau et du cou.
    • EEG du cerveau (en cas de syndrome convulsif sévère).

    L'examen d'un nouveau-né est effectué par un neurologue, un ophtalmologiste examine l'état du fond d'œil. Sur la base des résultats de l'examen, un diagnostic est posé et un traitement de l'encéphalopathie est prescrit..
    "alt =" ">

    p, blockquote 15,0,0,0,0 ->

    Symptômes courants de la maladie

    Qu'est-ce que l'encéphalopathie cérébrale? Les spécialistes appellent généralement les maladies du cerveau dans lesquelles des changements dystrophiques dans les cellules se développent, les tissus meurent, les processus métaboliques sont perturbés. Par conséquent, le premier symptôme que les patients remarquent est un mal de tête régulier. En l'absence de traitement de l'encéphalopathie, les sensations désagréables dans la tête s'accompagnent:

    p, citation 16,0,0,1,0 ->

    • vertiges;
    • bruit d'oreille;
    • fatiguabilité rapide;
    • faiblesse générale;
    • apathie;
    • sautes d'humeur;
    • irritabilité;
    • larmoiement;
    • déficience de mémoire;
    • détérioration de la coordination, de l'audition;
    • problèmes de vue;
    • diminution de l'attention;
    • insomnie;
    • pensées suicidaires.

    En raison des troubles du sommeil dans l'encéphalopathie, les patients préfèrent dormir pendant la journée, ils sont sujets à des états dépressifs. Les médecins distinguent trois degrés de gravité de la maladie:

    p, blockquote 17,0,0,0,0 ->

    • Étape I. Les patients développent des maux de tête, des étourdissements et des troubles de la mémoire. Sans études cliniques, le médecin ne pourra pas identifier les changements dans le cerveau.
    • Étape II. Les patients se plaignent de troubles du sommeil, de maux de tête constants, de bruits auditifs obsessionnels, d'apathie, d'engourdissement des lèvres, de la langue et de la peau du visage. Il y a un état dépressif, une distraction, des accès d'agressivité. Les troubles mentaux peuvent se manifester de manière cyclique.
    • Stade III. Elle se caractérise par le déroulement de processus irréversibles dans le cerveau. Les patients développent une démence, une léthargie, une altération de la conscience.

    S'il n'est pas traité, le troisième stade de l'encéphalopathie entraîne une invalidité, parfois la mort du patient.

    p, citation de bloc 18,0,0,0,0 ->

    Classification de l'encéphalopathie

    L'encéphalopathie cérébrale est classée en fonction des causes du développement de la pathologie. Dans le même temps, une maladie congénitale et une maladie acquise, obtenues à la suite de facteurs de vie défavorables, sont distinguées..

    p, blockquote 19,0,0,0,0 ->

    Pathologie congénitale

    L'encéphalopathie ischémique congénitale peut affecter le cerveau d'un enfant. Les changements sont notés à partir de 28 semaines de développement intra-utérin. Avant l'accouchement, il est impossible de déterminer de manière fiable par échographie s'il existe des anomalies dans la matière grise du fœtus. Par conséquent, cliniquement, le diagnostic n'est confirmé qu'après la naissance de l'enfant, puis un traitement est également prescrit..

    p, blockquote 20,0,0,0,0 ->

    Les médecins distinguent trois périodes d'encéphalopathie périnatale:

    p, blockquote 21,0,0,0,0 ->

    • Aiguë - avec des symptômes sévères chez les nouveau-nés et les enfants au cours du premier mois de vie.
    • Récupération précoce - chez les enfants jusqu'au troisième, quatrième mois de vie.
    • Récupération tardive - jusqu'à un an chez les enfants nés à temps et jusqu'à deux ans chez les bébés nés prématurément.
    p, blockquote 22,0,0,0,1 ->

    Les symptômes de l'encéphalopathie périnatale modifient la gravité de la manifestation en fonction de la gravité. Les signes de la maladie sont mis en évidence:

    • Je suis diplômé. Elle se traduit par une excitabilité générale: l'enfant ne dort pas bien, pleure souvent sans raison apparente, tète rarement le sein, lâche constamment prise, pleure pendant la tétée. Crache en grandes portions, des vomissements fréquents sont notés. Le tonus musculaire augmente, l'enfant jette la tête en arrière, frissonne par réflexe. Les élèves peuvent converger vers l'arête du nez.
    • II degré. Des syndromes de dépression du système nerveux apparaissent. Les réflexes de succion et de déglutition sont altérés. L'enfant pleure souvent de manière hystérique, gémit de manière monotone, réagit mal à la lumière et au son. À l'examen, le médecin peut remarquer un tremblement des membres, un tonus élevé des fléchisseurs - les mains du bébé sont pressées convulsivement contre le corps, se détendant avec effort. De plus, les symptômes sont notés:
      • Yeux exorbités, strabisme.
      • Gros gonflement de la fontanelle.
      • Motif de peau de marbre.
    • III degré. Caractérisé par l'apparition de syndrome convulsif, crises d'épilepsie, coma, absence totale de réactions aux stimuli externes.

      Maladie acquise

      L'encéphalopathie cérébrale qui se développe chez un adulte est considérée comme acquise. Selon la cause du syndrome, il en existe plusieurs types:

      • Alcoolique.
      • Hypoglycémique.
      • Résiduel.
      • Faisceau.
      • Hypoxique.
      • Bilirubine.
      • Métabolique.
      • Focal.

      Les types de dommages les plus courants:

      Encéphalopathie post-traumatique

      Il peut se développer après un certain temps après une blessure - une ecchymose à la tête, une fracture du crâne, une commotion cérébrale de degrés modérés et sévères. Diagnostiqué:

      • Chez les patients blessés dans des accidents de voiture, des tremblements de terre, des accidents d'avion.
      • Pour les athlètes des sports de contact.
      • Chez les enfants souffrant de traumatismes crâniens fréquents.
      • Chez les nourrissons blessés lors de l'accouchement.

      L'intensité de la manifestation des symptômes de l'encéphalopathie varie en fonction du degré et de l'ampleur des lésions cérébrales. Le premier signe de la maladie est la perte de mémoire, l'amnésie à court terme. Plus tard, les patients se plaignent de:

      • violation de l'attention, de la coordination;
      • détérioration des capacités mentales;
      • ralentissement de la parole;
      • problèmes de sommeil;
      • sentiment d'apathie, de frustration;
      • sensation de dépression.

      L'évolution de la maladie peut être chronique. Les conséquences les plus graves sont le développement de crises d'épilepsie, de démence.

      Encéphalopathie dyscirculatoire (vasculaire) du cerveau

      L'encéphalopathie dyscirculatoire peut être causée par:

      • hypertension artérielle;
      • taux de cholestérol élevé;
      • thrombose vasculaire;
      • accidents vasculaires cérébraux ischémiques;
      • trouble hémodynamique.

      Le diagnostic général «encéphalopathie vasculaire» est posé aux patients souffrant d'une circulation sanguine insuffisante dans les vaisseaux du cerveau. Dans ce cas, les fonctions de la moelle épinière sont perturbées, la destruction des capillaires et des gros vaisseaux est observée.

      Avec l'encéphalopathie discirculatoire, les premiers symptômes ne sont pas prononcés. Le patient peut se plaindre d'une fatigue accrue, d'une concentration réduite, d'une altération de la mémoire. Puis un mal de tête vasculaire se joint, qui peut apparaître dans différentes parties de la tête. La personne devient irritable, pleurnichard.

      Au deuxième stade, l'état du patient s'aggrave, le tonus musculaire augmente et une miction involontaire est observée. La démarche change, elle devient traînante, la personne chancelle en marchant. À la suite de micro-accidents vasculaires cérébraux, des parties importantes du cerveau meurent. Dans ce cas, l'activité mentale est perturbée, une asymétrie apparaît lors de la vérification des réflexes, une parésie est notée.

      Au troisième stade, les syndromes neurologiques progressent. Le patient a des crises convulsives tonico-cloniques, les capacités intellectuelles sont considérablement réduites, les compétences en soins personnels sont perdues, la démence se développe.

      Encéphalopathie toxique

      Sous l'influence de toxines pénétrant dans le cerveau avec le flux sanguin général, une encéphalopathie toxique ou métabolique du cerveau se développe. Les lésions métaboliques des tissus sont causées par un dysfonctionnement du foie, des reins et du système urinaire. L'intoxication la plus courante due à des influences extérieures: alcoolique, nicotine, narcotique. Le tronc cérébral et le cervelet sont le plus souvent touchés chez l'homme. Symptômes neurologiques prononcés:

      • mouvements incontrôlés des globes oculaires;
      • engourdissement de la bouche, de la langue, de la peau du visage;
      • sensation de dépression, apathie;
      • hallucinations, cauchemars;
      • dépression, tendances suicidaires;
      • tremblement des membres.

      L'encéphalopathie toxique du cerveau est provoquée par divers types de substances toxiques:

      • Empoisonnement aux vapeurs de mercure. Un signe caractéristique est un tremblement important des bras et des jambes. Symptômes supplémentaires: sueurs froides, palpitations cardiaques, maux de tête insupportables, yeux fébriles. Au fil du temps - selles sanglantes.
      • Empoisonnement par les vapeurs de métaux lourds (par exemple le plomb). Les lésions cérébrales sont accompagnées de maux de tête, de vomissements et d'un goût métallique prononcé dans la bouche. Plus tard, une faiblesse musculaire se développe dans les bras, les jambes.
      • Violation de la synthèse des vitamines B6 et PP avec une augmentation du niveau d'acides aminés dans le corps. Les patients se plaignent d'hallucinations, d'un état d'intoxication. Une dystonie végétative-vasculaire se développe, la mort clinique peut survenir.
      • Vaincre par les vapeurs de manganèse. L'effet toxique est sur la couche sous-corticale des cellules cérébrales. Signes caractéristiques: somnolence, apathie, engourdissement du visage, parésie des membres.

      De plus, l'encéphalopathie est provoquée par des médicaments, des vapeurs d'essence, du monoxyde de carbone, les symptômes de la maladie varient en fonction de la cause de l'intoxication cérébrale..

      Principes de base du traitement

      Le diagnostic de la maladie comprend des analyses de sang, un examen du patient: IRM du cerveau, EEG (électroencéphalogramme), échographie des vaisseaux du cou et de la tête. En fonction des symptômes manifestés, des résultats de l'étude, de la gravité de l'encéphalopathie cérébrale, le médecin prescrit un traitement complexe.

      • Prendre des médicaments. Pour le traitement, il est recommandé de prendre des nootropiques, des médicaments neurotropes qui améliorent la circulation cérébrale et renforcent les vaisseaux sanguins du cerveau. Au stade aigu de la maladie, des diurétiques sont prescrits pour réduire l'œdème. Pour accélérer la régénération tissulaire: biostimulants, vitamines PP, B6, E, composés lipotropes.
      • Physiothérapie. L'acupuncture, la magnétothérapie, l'électrophorèse, l'irradiation sanguine, l'ozonothérapie accélèrent la régénération des vaisseaux sanguins détruits, aident à éliminer les symptômes désagréables.
      • Actions préventives. Pour un traitement réussi, le patient doit éliminer les facteurs qui provoquent la destruction des cellules du cerveau: abandonner l'alcool, arrêter de fumer, adhérer à une alimentation saine.

      Si l'encéphalopathie du cerveau progresse, le traitement traditionnel n'aide pas, il est recommandé au patient d'accepter la chirurgie. Dans le même temps, nous ne devons pas oublier que pendant la période de rééducation, une personne doit adhérer à un mode de vie sain afin d'éviter les complications..