Principal > Sclérose

Attaques VSD: causes, symptômes, contre-action

Les médecins évoquent les causes de la dystonie végétative-vasculaire: hérédité, stress, aspects psychologiques, sédentarité, fatigue, stress intellectuel, troubles hormonaux et changement des conditions environnementales. Examinons de plus près chaque facteur.

Hérédité

En raison d'une prédisposition génétique, les premiers signes de VSD apparaissent déjà dans la petite enfance. De plus, les nouveau-nés peuvent déjà souffrir de dystonie musculaire. La fonction sous-développée de la régulation autonome devient la cause d'une faiblesse, d'une fatigue excessive.

Selon le type d'organisation du système nerveux, la gravité des manifestations de la dystonie est d'intensité différente. L'environnement a une grande influence: les gènes ne transmettent pas une maladie, mais une tendance à celle-ci.

Dans certaines conditions, il peut évoluer vers une dystonie sévère:

  • La raison du VSD est claire, si dès la petite enfance, les parents enseignent à l'enfant, ressentant le moindre malaise, prennent de nombreux médicaments, se considérant malades.
  • Lorsque les parents inculquent à leur enfant l'amour du sport, le tempèrent, partagent la capacité de voir des moments positifs en tout - l'enfant grandira en bonne santé et, dans une moindre mesure, dépendra de l'influence de la dystonie.

Stress prolongé, épuisement émotionnel

Les symptômes du VSD, déguisés en maladies des systèmes respiratoire, cardiovasculaire et digestif, sont souvent causés par:

  • stress;
  • surmenage sévère;
  • drame vécu.

Le corps réagit aux circonstances traumatiques avec un trouble du système nerveux autonome:

  • la coordination des fonctions des organes responsables des réactions vasculaires disparaît;
  • des spasmes apparaissent, entraînant une détérioration de l'apport sanguin aux organes et tissus;
  • une carence en oxygène se produit;
  • une hypersensibilité à la douleur apparaît (abaissement du seuil de douleur).

La capacité à supporter le stress émotionnel est individuelle pour tout le monde.

  • Pour cette raison, de nombreuses personnes tolèrent facilement le stress et leur santé reste normale..
  • Pour d'autres, tout événement, vivement coloré par les émotions, sort de l'ornière, devient un mécanisme déclencheur d'une détérioration de la condition physique. Ces personnes sont sujettes aux névroses, à l'anxiété prolongée, à la méfiance..

Aspects psychologiques du VSD

Les experts notent: plus souvent que d'autres, le VSD apparaît chez des personnes d'un certain type de tempérament. Cholérique, mélancolique - bien que diamétralement opposés dans les manifestations des types de personnages, ont les mêmes chances de gagner des VSD. Les personnes flegmatiques et sanguines souffrent rarement de cette pathologie, et si elles développent des symptômes de dystonie, elles disparaissent rapidement.

Le stress aggrave la condition des personnes qui sont constamment engagées dans l'autocritique, la réflexion. En plus de cette habitude, les traits de caractère suivants augmentent les chances de devenir victime de la dystonie:

  • méfiance excessive;
  • vulnérabilité, timidité;
  • Un manque de confiance en soi;
  • l'habitude d'accepter toutes les déclarations cinglantes d'étrangers dans son discours.

En apprenant à faire abstraction des pensées négatives, à voir les aspects positifs des circonstances de la vie, vous pouvez grandement faciliter le cours du VSD. Il est important de percevoir les situations stressantes comme des obstacles, elles sont surmontées.

Les problèmes qui violent l'équilibre psychologique sont classés par les médecins comme les principales raisons de l'apparition du VSD..

  • Un événement qui traumatise la psyché se produit souvent dans l'enfance, mais au fil du temps, il est déplacé par la conscience dans les profondeurs du subconscient et continue l'action destructrice..
  • Un épisode émotionnel brillant suffit à un adulte pour réapparaître le sentiment de panique, la peur qu'il a ressentie dans son enfance.

La névrose associée au VSD ne peut être surmontée qu'avec la participation d'un psychothérapeute, qui aidera à clarifier les origines du problème, à développer une nouvelle stratégie pour répondre au stress.

Activité physique, fatigue

L'activité physique vécue par le corps se reflète dans l'état de santé. Un entraînement intense peut être nocif: sans eux, le sport de grandes réalisations est impensable.

Une dystonie apparaît, dont les causes sont l'incapacité du corps à supporter:

  • Tension;
  • travail trop intense des muscles, des vaisseaux sanguins, des voies respiratoires, du système musculo-squelettique.

Hypodynamie

Un mode de vie sédentaire est considéré comme un problème pour les citadins modernes et la raison du développement du VSD. Le temps passé par les employés de bureau devant l'ordinateur est complété par un fort stress émotionnel.

Avec un tel style de vie, il n'y a pas de place pour les promenades, les travaux physiques en dehors des locaux. La dystonie est un diagnostic courant chez les habitants des grandes villes.

Pour éviter les troubles associés à la dystonie vasculaire végétative, il vaut la peine de mener une vie active, sans efforts exorbitants..

Lors du démarrage de l'entraînement, du travail physique, il vaut la peine de respecter la règle du «juste milieu», en essayant d'augmenter la charge progressivement. Ensuite, la période d'adaptation à la charge se déroulera sans heurts, ce qui ne fera que renforcer la santé..

Charges intelligentes

Une autre raison de l'apparition de symptômes de VSD est un travail mental intense. Dans ce cas, les symptômes suivants apparaissent:

  • des pics soudains de pression artérielle;
  • fatiguabilité rapide;
  • sautes d'humeur, irritabilité accrue;
  • sensation de pincement, de picotement dans le cœur;
  • transpiration excessive;
  • faiblesse musculaire, tremblements des membres.

Des lycéens et des collégiens, tout en se préparant aux examens, pendant la nuit, assis sur des manuels. Le résultat est l'apparition des symptômes énumérés ci-dessus.

Conditions pathologiques

Les causes de la dystonie végétative-vasculaire qui apparaît à l'âge adulte sont associées à la présence de maladies chroniques et à une perturbation des systèmes digestif, circulatoire et respiratoire.

L'intoxication, quelle que soit la cause qui l'a provoquée, affecte négativement le fonctionnement du service végétatif. La cause de l'intoxication est l'ingestion de substances toxiques de l'extérieur ou la formation de toxines par le corps lui-même. L'auto-intoxication se produit avec les facteurs suivants:

  • grande inflammation focale;
  • maladies infectieuses;
  • processus oncologiques;
  • blessures graves (en particulier thermiques);
  • dommages radioactifs;
  • les maladies allergiques;
  • autres troubles du système immunitaire.

Troubles hormonaux

Dans les maladies associées à une modification de l'équilibre hormonal du corps (lorsque le travail des glandes endocrines, des glandes surrénales et des organes reproducteurs est perturbé), la VSD est fréquente. L'activité vitale normale du corps nécessite la présence de la quantité requise de substances biologiquement actives - hormones.

Lorsque leur production par les organes de sécrétion interne diminue ou, au contraire, augmente fortement, les processus métaboliques sont perturbés. Cela se reflète dans:

  • fonction de reproduction;
  • capacité à se développer normalement, grandir.

Au cours de sa vie, chacun connaît plusieurs périodes de fortes fluctuations hormonales, dont le résultat est le VSD.

Le premier survient à la puberté, autrement appelée adolescence. La croissance intensive du corps, des organes, la restructuration du système hormonal est la raison du développement du VSD chez les jeunes, qui se manifeste:

  • maux de tête;
  • un changement brusque d'humeur;
  • essoufflement;
  • étourdissements, évanouissement;
  • instabilité de la pression artérielle.

Les femmes enceintes présentent des symptômes similaires de VSD. Lorsqu'elle porte un bébé, la femme enceinte ne ressent pas moins de stress lié à la production d'hormones qu'un adolescent..

Il est inacceptable de déduire une mauvaise santé uniquement sur le VSD pour les femmes enceintes. Les symptômes de la dystonie (pics de pression, maux de tête) cachent des conditions beaucoup plus dangereuses qui peuvent mettre en danger la vie du bébé et de la mère.

La période de ménopause, ou l'extinction progressive des fonctions de reproduction, s'accompagne de l'apparition de VSD. Les changements dans les niveaux hormonaux entraînent une incohérence entre les NS sympathiques et parasympathiques..

Les modifications du tonus musculaire de la paroi vasculaire provoquent des problèmes de pression. L'activation du travail des sources extra-ovariennes de production d'hormones, qui intervient pendant la ménopause, libère de nombreuses catécholamines (adrénaline, norépinéphrine, dopamine). Cela aggrave encore la mauvaise santé, devient la cause de l'évolution sévère du VSD chez les femmes.

Changement des conditions environnementales

Les personnes atteintes de VSD sont sensibles aux changements de vie. Pour eux, le test est le changement climatique, se déplacer sur une longue distance, vers un autre fuseau horaire - des symptômes désagréables commencent à apparaître.

L'aggravation du VSD se produit au printemps et en automne. Le début du printemps est considéré comme une période dangereuse pour les patients dystoniques. La détérioration de l'état est parfois si grave que vous devez aller chez le médecin, prendre un congé de maladie. Les plaintes des personnes souffrant de VSD sont les suivantes:

  • de la part du système vasculaire - pics de pression, maux de tête, douleurs cardiaques, tachycardie, transpiration accrue, faiblesse;
  • diminution de l'immunité due à une hypovitaminose saisonnière après l'hiver, épuisement des défenses, rhumes qui provoquent une crise VSD.

Les personnes allergiques tolèrent à peine la floraison printanière des herbes. Avec la pollinose, leur état s'aggrave. Difficulté à respirer due à un gonflement de la muqueuse nasale, une toux asthmatique vous rend très anxieux, cède à une humeur panique, provoquant une crise de VSD.

La réaction à un changement de température avec la dystonie est individuelle. La réaction à un changement de température avec la dystonie est individuelle. En fonction de l'état de la partie végétative du NS, de la réaction des vaisseaux, une personne se sentira normale ou ressentira les «charmes» du VSD:

  • chutes de pression;
  • maux de tête;
  • Palpitations cardiaques;
  • irritabilité accrue.

Pour réduire leur intensité, les médecins recommandent de se tempérer, de passer beaucoup de temps à l'air frais et de dormir suffisamment. Si ces recommandations sont suivies, les causes de la dystonie s'affaibliront et la personne fera face aux symptômes même sans médicaments..

Dystonie végétovasculaire: quelle est cette maladie, ses principaux signes et comment y faire face

AccueilVSD Dystonie végétovasculaire: quelle est cette maladie, ses principaux symptômes et comment y faire face

La dystonie végétovasculaire est un trouble du système nerveux autonome qui a de nombreuses manifestations. Il s'agit d'un nom commun pour le problème et indique des violations plus graves. Sa particularité est que ce diagnostic n'est posé que dans l'immensité de l'ancien CIS. Le VSD n'est pas une maladie, malgré le fait qu'il interfère avec la vie normale.

Qu'est-ce que la dystonie végétative-vasculaire

La dystonie vasculaire est due à un trouble du système nerveux autonome (autonome). ANS est un service indépendant qui réglemente et contrôle la fonctionnalité des organes internes humains. Ceci est nécessaire pour maintenir l'homéostasie. Le manque de coordination conduit à la manifestation de symptômes désagréables qui indiquent le début du développement de la maladie.

Le VSD est également appelé névrose cardiaque, dystonie neurocirculatoire, névrose psychovégétative, angioneurose, crise de panique, dystonie vasotomorphe, cardiopathie fonctionnelle, etc..

La dystonie végétative régule:

  • processus digestif, sécrétion de bile;
  • indicateur de température corporelle;
  • le travail du système immunitaire, cardiovasculaire, endocrinien;
  • maintenir une pression artérielle normale.

Ce système est divisé en divisions parasympathiques et sympathiques, chacune étant responsable de ses propres fonctions. Le premier stimule la digestion, rétrécit les bronches, ralentit le rythme cardiaque, rétrécit la pupille, stimule la sécrétion de salive, de glucose, contracte la vessie, détend le rectum. Et le second, au contraire, dilate la pupille, réduit la salivation, détend la vessie, etc., et stimule également la production d'adrénaline.

Classification

Il n'existe pas encore de type unique de dystonie végétative. En fonction des différents types de changements dans le corps, différentes classifications sont distinguées. Si nous parlons de changements dans le système cardiovasculaire, il existe les types suivants:

  1. Cardiaque. La dystonie vasculaire se manifeste par des sensations douloureuses dans la région du cœur, des dysfonctionnements.
  2. Hypertensive. L'état de contrainte est caractérisé par une pression accrue.
  3. Hypotenseur. La pression artérielle est abaissée, il y a une sensation de faiblesse.

Selon la division du SNA, qui est altérée, il existe des variétés sympathicotoniques, parasympathocotoniques et mixtes.

En ce qui concerne l'évolution de la dystonie végétative-vasculaire, elle se divise sous les formes suivantes:

  • latent;
  • paroxystique;
  • permanent.

Dans le premier cas, le trouble se déroule sous une forme latente. Dans le second, la dystonie vasculaire se manifeste périodiquement, soudainement. Et la troisième forme a des manifestations constantes.

Les raisons

Il est impossible de dire la raison exacte qui précède le trouble. Les stimulants possibles pour le développement de la dystonie vasculaire végétative comprennent la présence de maladies congénitales ou acquises, ainsi que les caractéristiques individuelles de l'organisme. Ceux-ci inclus:

  • des dommages au système nerveux central;
  • encéphalopathie;
  • les maladies du système endocrinien, y compris le diabète sucré;
  • les conséquences des traumatismes crâniens;
  • la présence d'une infection chronique;
  • maladies chroniques du cœur et des vaisseaux sanguins;
  • ostéochondrose cervicale;
  • maladies gastro-intestinales;
  • stress constant;
  • surmenage;
  • problèmes de sommeil;
  • anxiété accrue, sentiments forts et autres manifestations et caractéristiques individuelles d'une personne;
  • alcool, toxicomanie, tabagisme;
  • les troubles mentaux.

Les facteurs influençant le développement de la dystonie vasculaire comprennent également le changement climatique, une conséquence de changements pathologiques dans le processus de formation du fœtus ou lors d'un traumatisme à la naissance..

Facteurs de risque

Les premiers signes du trouble sont observés dès l'enfance ou l'adolescence. Certaines sources affirment qu'au moins 80% souffrent de manifestations de VSD, mais comme pas plus de la moitié d'entre eux demandent l'aide d'un spécialiste, il est difficile de parler de chiffres exacts. La seule chose que l'on puisse dire avec certitude est que la dystonie végétative-vasculaire est une maladie des femmes, car elle survient chez elles 3 fois plus souvent.

Le groupe à risque pour ceux qui peuvent avoir ce trouble comprend les patients qui:

  • subissent des changements hormonaux (femmes ménopausées, femmes enceintes et adolescentes);
  • souffrez de maladies chroniques;
  • vivre dans des conditions psychologiques inconfortables;
  • prédisposé héréditaire;
  • se déplacent souvent d'un endroit à l'autre;
  • sont inactifs;
  • travailler dans un emploi sédentaire.

Premiers signes et principaux symptômes

Ceux qui recherchent l'aide de spécialistes se plaignent le plus souvent d'une diminution de la force et de maux de tête, de vertiges, d'insomnie, d'inconfort dans la région du cœur, de chaleur, de froid. En plus de ces manifestations standard, on en distingue beaucoup d'autres, qui peuvent varier en fonction de la complexité de la situation..

Les principaux signes de VSD comprennent:

  • dépendance météorologique ou sensibilité aux changements des conditions météorologiques;
  • Une boule dans la gorge;
  • dyspnée;
  • déficience de mémoire;
  • distraction de l'attention;
  • détérioration de la circulation sanguine dans les membres, à la suite de laquelle un engourdissement se produit;
  • somnolence et perte d'énergie;
  • violation de l'appétit, qui peut également être exprimée sous forme de boulimie, d'anorexie;
  • maux de dos, membres.

Ceux qui rencontrent pour la première fois de telles manifestations de dystonie végétative-vasculaire les perçoivent comme des caractéristiques du corps, sans y attacher une importance particulière. Et seulement quand ils commencent à s'intensifier et apportent un réel inconfort, ils demandent de l'aide à l'hôpital.

  • augmentation de l'anxiété;
  • sentiment de déréalisation, dépersonnalisation;
  • l'émergence d'une peur sans cause;
  • étourdissements (assombrissement des yeux, vertiges);
  • augmentation de la fréquence cardiaque ou ralentissement;
  • la nausée;
  • transpiration;
  • envie d'aller aux toilettes.

En fonction de la violation d'un service particulier du système nerveux autonome, les manifestations changent. Après la prochaine attaque, le patient peut se sentir dépassé, faible, devenir apathique.

Dans la petite enfance, les signes de VSD sont différents. Les principales manifestations sont une diarrhée avec flatulences, un manque d'appétit et des régurgitations fréquentes. De plus, des sautes d'humeur, une faiblesse du système immunitaire, une irritabilité nerveuse accrue se manifestent.

Diagnostique

Le diagnostic de VSD est fait assez souvent, malgré les symptômes vagues. Tout ce qui n'est pas inclus dans la description d'une maladie spécifique du système nerveux et dont les manifestations ne sont pas claires peut être attribué à des troubles somatomorphes. Mais, malgré cela, afin de déterminer le type spécifique de dystonie végétative-vasculaire, d'exclure les lésions organiques et de déterminer le traitement, il convient de diagnostiquer.

Vous pouvez contacter les patients présentant des symptômes similaires à un thérapeute, neurologue, cardiologue ou endocrinologue.

Les mesures diagnostiques en cas de trouble sont effectuées non pas dans le but de détecter, mais dans le but d'exclure la possibilité d'autres lésions plus graves. Pour ce faire, il vaut la peine de passer par de nombreux diagnostics, notamment:

  • électrocardiogramme;
  • électroencéphalogramme;
  • imagerie par résonance magnétique;
  • tomodensitométrie;
  • procédure échographique.

Vous devez également passer un test d'urine et de sang. Si au cours de l'étude des violations ont été trouvées, le patient se voit attribuer des méthodes supplémentaires pour clarifier le diagnostic.

Étant donné que les manifestations de la dystonie végétative-vasculaire sont similaires aux maladies cardiaques, aux troubles gastro-intestinaux, à l'asthme bronchique, aux maladies infectieuses, le processus de diagnostic peut être retardé.

Une caractéristique de ce trouble est la manifestation prolongée de symptômes, l'absence de tout dommage organique, ainsi qu'une détérioration de la conscience de soi..

Méthodes de traitement de la dystonie végétative-vasculaire

Selon le type et l'intensité du trouble, l'approche thérapeutique variera. Si nous parlons d'une forme légère de dystonie végétative-vasculaire, le patient doit reconsidérer son mode de vie, éviter les situations stressantes et, si possible, mener une vie plus active.

La principale erreur que font les gens lorsqu'ils découvrent les premiers signes d'une maladie est de l'ignorer. Beaucoup sont convaincus que cela passera avec l'âge, mais en réalité tout est différent et les symptômes ne peuvent que s'intensifier et rendre la vie insupportable.

L'utilisation de médicaments en traitement est nécessaire s'il s'agit d'une forme modérée ou sévère. Vous pouvez faire du sport s'il n'y a pas de contre-indications. La physiothérapie, en revanche, comprend de nombreuses approches et méthodes prescrites par un médecin, en fonction du diagnostic..

Les psychothérapeutes et les psychologues pensent que la dystonie vasculaire dépend directement de la santé psychologique d'une personne. Pour cette raison, au cours du traitement, le patient se voit souvent recommander un cours de psychothérapie, qui vise à éliminer l'anxiété, les peurs, les pensées obsessionnelles, les actions et autres troubles..

Traitement médical

Afin de savoir comment traiter ce trouble et ne pas faire d'erreur, il vaut la peine d'apprendre ce qu'est le VSD et comment son développement est provoqué.

Le traitement est principalement symptomatique, il n'est donc pas nécessaire de parler de la liste exacte des médicaments prescrits. La posologie des médicaments pour la dystonie vasculaire varie également en fonction du cas spécifique..

Une liste possible de médicaments pouvant être prescrits pour éliminer les symptômes désagréables comprend Novo-passit, Persen et Corvalol, qui sont utilisés comme sédatifs visant à normaliser le sommeil et à se détendre..

Valocormid pour la dystonie vasculaire est utilisé comme antispasmodique, qui détend également, soulage le stress du cœur, corrige le processus d'excitabilité du système nerveux. Vous pouvez éliminer les signes d'hypertension avec l'aide de Normatens. Azafen with Glycine aide à surmonter l'anxiété. Le premier vise également à lutter contre la mauvaise humeur, la tristesse..

Vinpocetyp est utilisé pour améliorer la circulation sanguine dans le cerveau. Ce médicament dilate les vaisseaux sanguins, abaissant ainsi la pression artérielle.

En plus de ces médicaments, d'autres médicaments sont prescrits. Leur tâche est d'arrêter les symptômes négatifs de la dystonie végétative-vasculaire. En plus des sédatifs et des antihypertenseurs, des antidépresseurs et des tranquillisants sont utilisés. Ils ne sont prescrits que par un médecin. Mais ils ne sont pas toujours nécessaires. Si les spécialistes constatent qu'un patient atteint d'une forme sévère de dystonie végétative-vasculaire peut faire face seul à la dépression, ces médicaments ne sont pas prescrits, car ils ont des effets secondaires.

Physiothérapie

En plus du traitement par pilule, les symptômes de la maladie sont éliminés par la physiothérapie. Les plus courants d'entre eux comprennent la thérapie laser et magnétique, l'électrophorèse avec électro-sommeil, l'inductométrie avec darsonvalisation et l'aéroionothérapie..

De telles procédures pendant la dystonie vasculaire végétative visent à restaurer le tonus des canaux sanguins, à normaliser le métabolisme et à éliminer la douleur.

À quelle fréquence de telles procédures sont effectuées et lesquelles seront les plus efficaces, il vaut la peine de demander au médecin après le diagnostic. Chacun d'eux a ses propres caractéristiques et inconvénients, il est donc sélectionné individuellement.

Acupuncture et massage

Le massage avec acupuncture aide à se détendre et à éliminer les manifestations d'anxiété. En outre, ces options normalisent la pression artérielle, conduisent à une normalisation du sommeil..

Si nous parlons du type hypertenseur de dystonie végétative-vasculaire, le massage doit être effectué lentement, en insistant sur le renforcement de la zone du col. Et s'il s'agit d'une variété hypotonique, les actions doivent être intenses et rapides..

L'acupuncture est réalisée uniquement par un spécialiste. La procédure nécessite des aiguilles spéciales, que le spécialiste injecte dans des points spécifiques du corps humain. L'acupuncture pour la dystonie vasculaire aide à restaurer la microcirculation, normalise le tonus musculaire, réduit les sensations douloureuses et comprend également la synthèse de sérotonine, stimule la libération de cortisol.

Traitement à domicile

Le traitement de la dystonie végétative-vasculaire comporte différentes approches. Si ce trouble a des manifestations bénignes et peu fréquentes, il suffit de respecter les recommandations préventives. Une maladie modérée peut être traitée à domicile. Pour cela, des pilules sont prescrites, des activités sportives. Dans les cas graves, une hospitalisation est également possible..

Le plus souvent, le traitement a lieu à domicile en suivant ces recommandations. Pour ce faire, ils utilisent non seulement une pharmacothérapie, mais également des remèdes populaires qui incluent des herbes sédatives. Et la physiothérapie pour la dystonie vasculaire peut être remplacée par une douche de contraste.

Il est également recommandé d'inclure de l'exercice physique, de marcher au grand air, éventuellement de faire du sport, s'il n'y a pas de contre-indications. Il sera utile de visiter la piscine, le ski.

Remèdes populaires

Quel que soit le type de dystonie végétative-vasculaire, toutes les méthodes traditionnelles visent à normaliser le travail du SNA et la pression.

Le type hypertenseur de dystonie vasculaire nécessite l'utilisation d'herbes pour abaisser la tension artérielle et calmer. Et avec hypotonique, au contraire, il est nécessaire d'augmenter la pression.

Dans le premier cas, il est recommandé d'utiliser des infusions de sauge et de racine de valériane, de pivoine, de houblon à la mélisse et à la menthe, l'agripaume. Avec le deuxième type de dystonie végétative-vasculaire, il vaut la peine de boire du ginseng, de l'immortelle, de l'airelle à la vigne de magnolia chinois, de la busserole, du zamaniha, de l'éleutherococcus.

Régime avec VSD

La dystonie végéto-vasculaire ne nécessite pas de régime alimentaire strict, mais il existe certaines restrictions alimentaires. S'il s'agit d'un type hypertensif, l'apport en sel est réduit, ce qui retient les liquides dans le corps, les produits qui provoquent une augmentation de la pression sont exclus. Ce sont du fromage, des saucisses, des cornichons et des viandes fumées, du café au thé noir. Limitez également votre consommation de frites et de restauration rapide.

Avec ce type de dystonie végétative-vasculaire, il vaut la peine d'enrichir l'alimentation en calcium, potassium et magnésium, qui accélèrent le retrait du liquide et du sel, dilatent les vaisseaux sanguins (magnésium).

Ce qui ne peut pas être fait avec VSD?

Avec la dystonie végétative-vasculaire, il n'est pas recommandé de faire tout ce qui peut entraîner une augmentation des symptômes négatifs. Les provocateurs d'attaque possibles comprennent:

  • consommation fréquente de boissons alcoolisées;
  • abus de tabac;
  • l'usage de drogues;
  • abus de café et de boissons contenant de la caféine;
  • travail physique dur;
  • éprouver un stress fréquent.

De plus, avec la dystonie vasculaire, il n'est pas recommandé de boire des médicaments qui n'ont pas été prescrits par un spécialiste. Si le patient ne sait pas exactement quel type de dystonie végétative-vasculaire (son type) il a, la prise de médicaments inconnus peut lui nuire..

Complications

Les complications de la dystonie végétative-vasculaire surviennent avec une forme sévère de la maladie. Chaque forme est caractérisée par des manifestations spécifiques et si vous n'y prêtez pas attention, ne prenez pas de médicaments pour les arrêter, la maladie peut progresser. Des problèmes graves au niveau du cœur, du système cardiovasculaire et du tractus gastro-intestinal peuvent apparaître.

En plus de la santé physique, la dystonie végétative-vasculaire affecte davantage le psychisme. L'anxiété et les peurs finissent par se transformer en névroses, dépression et autres complications sous forme de troubles mentaux. Et ils ne peuvent pas s'en sortir seuls. Cela nécessitera l'aide d'un psychologue, d'un psychothérapeute ou d'un psychiatre..

Prévention du VSD

La prévention de la dystonie vasculaire est pertinente lorsqu'une personne ne présente aucun signe de trouble. Ces mesures visent à prévenir les maladies. Les recommandations les plus courantes qui aident à minimiser la manifestation comprennent:

  • mode de vie actif;
  • faire du sport;
  • régime équilibré;
  • examens préventifs annuels;
  • suivre votre état psychologique;
  • réduction des situations stressantes;
  • refus d'alcool et de cigarettes, de drogues;
  • traitement rapide des maladies.

La dystonie vasculaire est connue de beaucoup pour ses manifestations. Il s'agit d'un trouble dont les symptômes peuvent être réduits ou annulés. Pour cela, vous ne devez pas démarrer la maladie et consulter un médecin pour des diagnostics et un traitement supplémentaires. La dystonie végéto-vasculaire n'est pas une phrase - ce complexe de symptômes indique le début du développement de problèmes de santé.

Dystonie végétovasculaire: traitement, symptômes et causes

Aujourd'hui, le diagnostic de dystonie végétative-vasculaire (VVD) est de moins en moins souvent posé aux patients, non pas parce que l'humanité a pu vaincre complètement cette maladie, mais parce qu'une telle formulation est dépassée. La dystonie végétovasculaire signifie un dysfonctionnement du système nerveux autonome, qui n'est pas une maladie indépendante, mais qui n'est qu'une conséquence de changements pathologiques dans le corps.

Dans la dernière édition de la CIM-10, il n'y a pas de maladie telle que le VSD. Les troubles qui la caractérisent sont appelés en elle par le terme plus moderne et plus précis de «dysfonctionnement autonome somatoforme du système nerveux». Mais pour simplifier la présentation et la compréhension, nous utiliserons en outre le concept plus familier de l'IRR.

Qu'est-ce que VSD

Le système nerveux autonome, également appelé système nerveux autonome, fait partie du système nerveux du corps humain. Elle est responsable du contrôle de l'activité des organes internes, des processus métaboliques dans le corps, du travail des vaisseaux sanguins et lymphatiques, ainsi que de l'activité des glandes endocrines. Ainsi, le système nerveux autonome joue un rôle important dans le maintien de l'homéostasie (constance de l'environnement interne) et l'adaptation aux conditions environnementales changeantes..

Le système nerveux autonome est responsable de l'innervation de tout le corps, des organes et des tissus. De plus, son travail n'obéit nullement à la volonté d'une personne, mais est contrôlé indépendamment des désirs par le cortex des hémisphères cérébraux. Autrement dit, une personne ne peut pas arrêter arbitrairement le cœur ou affecter le taux de péristaltisme intestinal.

Les centres nerveux autonomes sont également situés dans le tronc cérébral, l'hypothalamus et la moelle épinière. Par conséquent, toute perturbation de ces organes se reflète directement dans la qualité du fonctionnement du système nerveux autonome et peut entraîner le développement de troubles autonomes.

Ainsi, tous les processus vitaux du corps sont sous le contrôle du système nerveux autonome, à savoir:

  • rythme cardiaque;
  • niveau de pression artérielle;
  • thermorégulation;
  • l'activité des glandes salivaires, sudoripares et endocrines;
  • fréquence et profondeur de la respiration;
  • digestion des aliments et péristaltisme intestinal;
  • l'état des muscles lisses des organes internes et des parois des vaisseaux sanguins;
  • processus de croissance et de reproduction;
  • processus métaboliques;
  • miction, etc..

Anatomiquement et fonctionnellement, il existe 3 divisions dans le système nerveux autonome:

  • Sympathique - est responsable du métabolisme, de la dépense énergétique et de la mobilisation des forces pour une activité vigoureuse. Dans la sphère de son influence se trouve le travail du cœur et le niveau de pression artérielle. Par conséquent, le département sympathique permet au corps humain de se préparer autant que possible à une lutte ou à un travail actif..
  • Parasympathique - régule le travail des organes principalement pendant le sommeil et le repos passif, est responsable de la restauration des réserves d'énergie dépensées. Il est responsable de l'abaissement de la fréquence cardiaque, de la pression artérielle et de l'augmentation du péristaltisme, ce qui permet de reconstituer les réserves d'énergie des aliments.
  • Métasympathique - fournit une connexion entre les organes internes et la préservation des réflexes autonomes locaux.

Toutes les parties du système nerveux autonome sont dans une certaine relation les unes avec les autres, ce qui garantit une régulation correcte du corps. Dans le même temps, les organes les plus importants du point de vue du maintien de la vie ont une double innervation avec l'effet inverse. Mais lorsque le moindre écart par rapport à la norme, l'action du stress, l'équilibre entre les divisions sympathique et parasympathique est perturbé, ce qui conduit à la prédominance de l'un sur l'autre. Le résultat de ceci est le développement de la dystonie vasculaire végétative..

La dystonie végétovasculaire est un syndrome qui combine une variété de troubles des fonctions autonomes, qui sont le résultat d'une régulation neurogène altérée. Cela se produit lorsque l'équilibre entre l'activité des parties sympathique et parasympathique du système nerveux autonome est perturbé, ce qui peut être dû à l'action d'une grande variété de raisons les plus disparates..

Ainsi, la VSD est un trouble multifactoriel qui peut être considéré comme l'un des symptômes d'une maladie neurologique ou somatique existante et consiste en des modifications du travail des organes internes. Parfois, la cause fondamentale du développement de la dystonie vasculaire végétative ne peut pas être établie.

La dystonie végétovasculaire est également souvent appelée cardionévrose, dysvegetose, neurasthénie et d'autres termes.

Causes de la dystonie vasculaire végétative

VSD peut se développer dans le contexte d'un grand nombre de facteurs très divers. Parmi eux se distinguent particulièrement:

  • psychologique - stress fort ou constant, dépression;
  • physique - fatigue physique sévère, exposition aux vibrations, températures élevées, insolation;
  • chimie - dépendance à l'alcool, à la nicotine, aux stupéfiants, à la prise de divers médicaments, en particulier ceux contenant de l'éphédrine, de la caféine, des bronchodilatateurs;
  • changements dans les niveaux hormonaux - âge de transition, grossesse et allaitement, ménopause, utilisation de contraceptifs hormonaux, en particulier avec des périodes de sevrage fréquentes;
  • infectieuses - maladies aiguës et chroniques du système respiratoire, des reins, du cerveau;
  • troubles neurologiques - maladie de Parkinson, lésions cérébrales traumatiques;
  • maladies endocriniennes - diabète sucré, thyrotoxicose;
  • pathologie du système cardiovasculaire - hypertension artérielle, cardiopathie ischémique.

On pense que la principale cause du développement du VSD est le stress..

Mais toutes les personnes atteintes même de plusieurs des maladies énumérées ne développent pas de dystonie végétative. Les femmes en souffrent 2 fois plus souvent que les hommes, et près de la moitié de tous les cas de VSD diagnostiqués surviennent chez des jeunes filles qui n'ont pas encore atteint l'âge de 25 ans. Et seulement 33% des femmes atteintes de dystonie végétative ont plus de 25 ans.

Un rôle important dans l'évaluation des risques de VSD est attribué à l'hérédité. Très souvent, il apparaît pour la première fois dans l'enfance ou l'adolescence. En vieillissant, les troubles peuvent être compensés et les crises disparaissent. Mais l'impact de facteurs négatifs peut inverser la situation et provoquer à nouveau l'apparition d'une dystonie vasculaire végétative.

L'impulsion de son développement peut être:

  • traits de personnalité psychologiques, en particulier la méfiance et une tendance à l'hypocondrie;
  • conditions socio-économiques et environnementales défavorables (manque de lumière du soleil, sédentarité, manque de fonds, manque de culture alimentaire, utilisation de produits bon marché et de mauvaise qualité, etc.);
  • pathologies intra-utérines - infections, hypoxie, insuffisance foetoplacentaire, rezusconflict, etc..

Parfois, le VSD est une réaction transitoire à tout bouleversement émotionnel, situation d'urgence.

Symptômes de la dystonie végétative

Ainsi, il est déjà clair que la dystonie végétative-vasculaire peut se manifester de manière cardinalement différente. Dans ce concept, divers symptômes qui surviennent en réponse à des perturbations dans le travail du système nerveux autonome sont «protégés».

Dans la plupart des cas, le VSD est latent. Mais sous l'influence de surcharges ou d'autres facteurs défavorables, une attaque se développe. Ils surviennent souvent soudainement et déstabilisent une personne. Ils sont plus difficiles pour les personnes âgées, car elles ont généralement déjà un certain nombre d'autres maladies, ce qui aggrave la situation.

Il y a souvent des signes d'autres maladies qui ne sont pas directement liées au système nerveux autonome ou au cerveau. Mais s'il y a en même temps des manifestations de violations dans le travail du système cardiovasculaire, le neurologue a de bonnes raisons de supposer la présence de VSD.

Les plaintes les plus courantes des patients qui reçoivent par la suite un diagnostic de dystonie vasculaire végétative sont:

  • maux de tête d'intensité et de durée variables, migraines;
  • attaques de vertiges;
  • transpiration excessive;
  • rythme cardiaque augmenté;
  • faiblesse sévère, fatigue accrue;
  • les fluctuations de la température corporelle;
  • bruit dans les oreilles;
  • assombrissement des yeux, parfois suivi d'un évanouissement;
  • somnolence constante;
  • anxiété accrue, crises de panique;
  • sautes d'humeur soudaines;
  • syndromes obsessionnels-compulsifs, hypocondrie.

Une attaque de panique est une forte peur d'une mort imminente, capturant complètement le patient. L'attaque commence par l'apparition de l'anxiété, qui augmente progressivement et se transforme en véritable horreur. Cela est dû au fait que le corps envoie des signaux de danger, mais ne voit pas d'options pour sortir de la situation. L'attaque dure en moyenne 10 à 15 minutes, après quoi le bien-être du patient revient progressivement à la normale.

Types de VSD

La nature de la manifestation des signes de VSD dépend directement de l'état des vaisseaux sanguins. Sur cette base, les types suivants de dystonie vasculaire végétative sont distingués:

  • hypertendu;
  • hypotonique;
  • mixte;
  • cardiaque;
  • vagotonique.

Mais les symptômes sont extrêmement rarement présents tout le temps. Le plus souvent, ils ont la nature de crises. Tous les symptômes caractéristiques d'un type particulier de dystonie vasculaire végétative n'apparaissent pas toujours. De plus, c'est rare. Habituellement, les patients se plaignent de 2-3 violations dont la présence, en combinaison avec les résultats des examens effectués, permet de déterminer le type spécifique d'évolution de la dystonie vasculaire végétative.

En fonction du déroulement du VSD, il existe 3 degrés de gravité de la violation:

  • léger - les patients conservent pleinement leur capacité à travailler, les symptômes du VSD ne leur causent pas d'inconfort significatif et les crises végétatives sont absentes;
  • modérée - il y a périodiquement des périodes pendant lesquelles une personne perd la capacité de travailler en raison d'une exacerbation de la dystonie vasculaire végétative et du développement d'une crise végétative;
  • sévère - une évolution longue et persistante de VSD avec apparition fréquente de périodes d'exacerbation, de crises, ce qui entraîne une diminution significative des performances.

Type hypertensif

Les patients ont un tonus vasculaire prononcé, ainsi qu'une augmentation persistante de la pression artérielle. Leurs principales plaintes portent sur la survenue de:

  • rythme cardiaque rapide;
  • les bouffées de chaleur;
  • maux de tête;
  • fatigue constante;
  • nausées, vomissements, dont les crises ne sont pas associées à la prise alimentaire;
  • diminution de l'appétit jusqu'à sa perte complète;
  • transpiration (lors d'une crise, il y a transpiration sévère des paumes);
  • peur déraisonnable mais intense;
  • "vole" clignotant devant les yeux.

Type hypotonique

Un faible tonus des vaisseaux sanguins et une pression artérielle basse sont caractéristiques. Par conséquent, les patients sont souvent agacés:

  • épisodes d'assombrissement des yeux;
  • une forte diminution de la pression artérielle;
  • faiblesse sévère;
  • perte de conscience;
  • pâleur de la peau;
  • nausées, brûlures d'estomac;
  • changements dans la nature des selles (diarrhée ou constipation);
  • incapacité à respirer à fond.

Dans le même temps, on peut noter que chez les patients atteints de VSD selon le type hypotonique, les paumes et les pieds sont constamment froids.

Type mixte

Avec cette variante du VSD, il existe une variabilité du tonus vasculaire, par conséquent, la pression artérielle peut fluctuer dans une plage assez large. Il peut monter brusquement à des valeurs élevées puis tomber soudainement à l'extrême.

Dans de tels cas, il y a un changement dans les symptômes du VVD, procédant selon le type hypertensif, manifestations du VVD de type hypotonique. Cela affecte considérablement la vie des patients, car les crises de faiblesse, la transpiration abondante et les conditions de semi-évanouissement sont remplacées par des bouffées de chaleur, de la tachycardie et des maux de tête..

Lors d'une attaque, il y a souvent une peur de la mort imminente, l'incapacité de respirer à fond, ce qui aggrave encore la situation. Une douleur dans la région du cœur peut être présente.

Type cardiaque

Ce type de VSD est diagnostiqué lorsqu'il y a une douleur douloureuse et lancinante dans la région du cœur, qui n'affecte pas de manière significative le bien-être général d'une personne. Ils peuvent être accompagnés d'arythmies et de transpiration abondante, mais les examens effectués ne révèlent pas de pathologies cardiaques.

Type Wagotonic

Pour ce type de dystonie végétative, la survenue de troubles respiratoires est typique. Souvent, les patients se plaignent de l'incapacité de respirer à fond, d'une sensation de congestion dans la poitrine. Dans ce cas, il peut y avoir une tendance à abaisser la tension artérielle et à ralentir le rythme cardiaque. Mais avec le type vagotonique de VSD, il y a une augmentation de la salivation et l'apparition de changements dans le travail du système digestif.

Comment se déroule l'attaque

Lors d'une attaque de VSD, une crise sympatho-surrénalienne est observée, car une grande quantité d'adrénaline est soudainement libérée dans le sang. Puis ça commence soudainement. Dans le même temps, le rythme cardiaque commence à se faire sentir, la pression et la température corporelle augmentent. Dans ce cas, la peau peut pâlir, des frissons se produisent. Cela s'accompagne de l'émergence d'une forte peur pour leur propre vie. Cet état dure en moyenne 20-30 minutes, mais peut durer 2-3 heures, après quoi la condition s'améliore progressivement.

Les attaques peuvent se reproduire plusieurs fois par semaine ou plusieurs fois par jour.

Après la fin de l'attaque, le patient ressent une forte envie d'uriner, au cours de laquelle un grand volume d'urine légère est excrété. La peur est remplacée par une faiblesse sévère, car il y a souvent une forte baisse de la pression artérielle. Dans certains cas, cela s'accompagne de l'apparition de tremblements dans les jambes, allant jusqu'à l'incapacité de marcher normalement.

Après une attaque, les gens ont tendance à être anxieux, à avoir peur des nouveaux épisodes. Par conséquent, la dépression se produit souvent, ce qui aggrave encore la situation. En outre, les patients atteints de VSD peuvent avoir tendance à refuser de communiquer avec d'autres personnes, car ils sont gênés par leur maladie et ses manifestations. Mais en même temps, ils ont aussi peur de ne pas recevoir les soins médicaux nécessaires au bon moment, ce qui n'aide pas non plus à améliorer la situation..

En outre, une attaque de VSD peut survenir avec une crise vagoinsulaire. Dans ce cas, l'attaque commence par l'apparition de symptômes d'étourdissement:

  • bruit dans les oreilles;
  • assombrissement des yeux;
  • faiblesse soudaine;
  • ressentir l'irréalité de ce qui se passe.

Ces phénomènes sont observés pendant une très courte période et sont remplacés par une perte de conscience..

Lors d'une crise vagoinsulaire, il peut y avoir de fortes douleurs abdominales, une forte envie urgente de vider les intestins. Avec une crise, il y a une accélération de la motilité intestinale, une diminution de la pression artérielle, un ralentissement de la fréquence cardiaque et une transpiration abondante. Les patients se plaignent généralement de sueurs froides avec une sensation de chaleur prononcée. Ils sont souvent couverts d'une mélancolie indescriptible et une forte peur apparaît..

Très rarement, une attaque de VSD se déroule selon un type mixte, dans lequel des symptômes typiques d'une crise vagoinsulaire et sympatho-surrénalienne sont observés. Le plus souvent, dans de tels cas, il y a:

  • essoufflement, pouvant aller jusqu'à une sensation d'étouffement;
  • douleur thoracique;
  • rythme cardiaque augmenté;
  • vertiges sévères;
  • instabilité de la démarche;
  • très forte peur de la mort;
  • ressentir l'irréalité de ce qui se passe.

Diagnostique

Pour le diagnostic et le traitement du VSD, il est nécessaire de consulter un neurologue. Il est préférable de dresser une liste détaillée des plaintes avant la consultation. Cela aidera le spécialiste non seulement à détecter VSD, mais aussi à suggérer ce qui a causé son développement. Le médecin effectuera certainement une enquête approfondie, au cours de laquelle il découvrira également la présence et la nature des conditions préalables au développement de la dystonie vasculaire végétative.

Ensuite, le neurologue procède à l'examen. Le médecin évalue l'état de la peau, mesure le pouls, la pression artérielle, parfois à l'aide d'un test orthostatique (2 mesures sont effectuées: une en décubitus dorsal, la seconde après avoir pris une position verticale), écoute les poumons et le cœur. Pour évaluer l'activité du système nerveux autonome sympathique et parasympathique, il peut faire passer l'extrémité du manche du marteau sur la peau.

Après la fin de l'examen et l'hypothèse de la présence d'un VSD, le neurologue prescrit nécessairement un ensemble d'études qui aideront à détecter ou à confirmer les hypothèses existantes sur les causes du développement de la violation. À cette fin, les patients se voient prescrire:

  • UAC et OAM;
  • test de glycémie;
  • test sanguin pour TSH, T3 et T4 (hormones thyroïdiennes);
  • test sanguin biochimique pour déterminer la concentration de potassium, de cholestérol, de créatinine, d'urée et d'autres composés;
  • ECG;
  • fluorographie des organes thoraciques;
  • rhéoencéphalographie;
  • IRM;
  • Échographie des vaisseaux du cou;
  • EEG.

Traitement de la dystonie vasculaire

Le traitement de VSD est toujours choisi strictement individuellement. Dans ce cas, le neurologue doit prendre en compte de nombreux facteurs et élaborer la tactique optimale. Il prend en compte non seulement le type de dystonie vasculaire végétative, la gravité et la fréquence des crises, l'âge du patient, mais également la présence de maladies concomitantes et leurs caractéristiques..

Lors de la prescription d'un traitement pour les patients atteints de VSD, les neurologues poursuivent deux objectifs: éliminer les symptômes de la dystonie vasculaire végétative et influencer la cause du développement du dysfonctionnement du système nerveux autonome. C'est la deuxième tâche qui revêt une importance particulière, car parfois il n'est pas possible de trouver la véritable cause du VSD. Mais la qualité de vie du patient à l'avenir en dépend tout d'abord, car, ayant éliminé la cause du VSD, il sera également éliminé. Par conséquent, le traitement de la dystonie végétative-vasculaire est souvent effectué non seulement par un neurologue, mais également par d'autres spécialistes étroits, en particulier un cardiologue..

De plus, le traitement de la dystonie végétative-vasculaire implique un effet sur l'état psycho-émotionnel des patients, car le stress et la tension nerveuse prolongée ne contribuent certainement pas à améliorer leur état..

Ainsi, le traitement de la dystonie végétative-vasculaire est toujours complexe. Il comprend:

  • thérapie médicamenteuse;
  • correction du mode de vie;
  • psychothérapie;
  • traitement de Spa.

La thérapie manuelle est souvent utilisée pour combattre les causes du VSD. Cela est dû au fait qu'un effet compétent sur la colonne vertébrale peut améliorer les performances de presque tous les organes du corps humain. Après tout, c'est dans la moelle épinière que se situent les centres autonomes, qui souffrent grandement en présence de pathologies de la colonne vertébrale..

Par conséquent, l'élimination de la scoliose, des saillies, des hernies des disques intervertébraux, de la spondylose et d'autres troubles conduit nécessairement à une amélioration significative de l'état des patients, et lorsqu'ils sont traités aux stades précoces et à l'élimination complète des causes du développement de VSD.

L'une des méthodes les plus efficaces de thérapie manuelle est la méthode de Gritsenko de l'auteur. Avec son aide, il est possible de restaurer la position normale de chaque vertèbre et de normaliser ainsi complètement les performances de la moelle épinière. En conséquence, la circulation sanguine s'améliore également, les douleurs dorsales et thoraciques, les problèmes respiratoires et une foule d'autres troubles disparaissent. Un "bonus" supplémentaire peut être appelé une augmentation des capacités d'adaptation du corps et un ralentissement des processus de vieillissement naturel.

Avec la mise en œuvre correcte de la thérapie manuelle, des améliorations sont observées après les premières séances. Mais pour consolider les résultats et éliminer les causes de la dystonie vasculaire végétative, il est nécessaire de suivre un cours de thérapie manuelle. Dans le même temps, les sessions peuvent être combinées avec le travail, les études, les voyages d'affaires et d'autres activités.

Thérapie médicamenteuse

Le traitement du VSD implique l'utilisation de tout un complexe de médicaments, dont la liste, ainsi que la posologie, sont déterminées par le neurologue sur une base individuelle. Ainsi, le traitement médicamenteux de la dystonie vasculaire végétative peut inclure:

  • Antidépresseurs - aident à éliminer l'anxiété excessive, l'irritabilité accrue et aident à surmonter les conditions dépressives, le stress psycho-émotionnel et l'apathie. Souvent, dans le contexte de la prise d'antidépresseurs, il y a une diminution de la douleur cardiaque, des douleurs musculaires et même dans les cas où ils ne répondaient pas auparavant au soulagement par d'autres moyens.
  • Tranquillisants - utilisés pour réduire le risque d'attaques de panique, éliminer les peurs déraisonnables et soulager une anxiété accrue.
  • Sédatifs - dans un premier temps, la préférence est donnée aux remèdes à base de plantes, mais s'ils n'ont pas l'effet souhaité, ils sont remplacés par plus d '«artillerie lourde». Les remèdes à base de plantes agissent légèrement, en l'absence d'allergies, ils n'ont pas d'effet négatif sur le corps, mais ont un effet bénéfique sur le système nerveux.
  • Nootropiques - conçus pour activer la circulation sanguine dans les vaisseaux du cerveau, éliminer les effets négatifs de l'hypoxie (carence en oxygène) et augmenter la capacité du corps à résister au stress.
  • Bloqueurs adrénergiques - sont prescrits lorsque des violations du travail du cœur sont détectées.
  • Diurétiques - sont utilisés en présence de maux de tête, de crises de vertiges survenant dans le contexte d'une augmentation de la pression intracrânienne ou de l'hypertension artérielle. Ils favorisent l'élimination de l'excès de liquide du corps, mais entraînent une diminution du sodium et du potassium. Cela peut nuire au travail du cœur.Par conséquent, les diurétiques sont souvent associés à des médicaments qui compensent la carence en ces ions..
  • Préparations de vitamines contenant des vitamines B - améliorent la conduction de l'influx nerveux et, en général, ont un effet positif sur l'état du système nerveux dans son ensemble.
  • Médicaments métaboliques - conçus pour augmenter le contrôle des niveaux de glucose, ont des propriétés microcirculaires et antihypoxiques.

Correction du mode de vie

Afin d'améliorer le fonctionnement du système nerveux autonome, il est conseillé aux patients atteints de VSD de revoir leur mode de vie et leurs habitudes. Ainsi, les neurologues recommandent à tous les patients:

  1. Organisez le bon mode de travail et de repos. Il est important de faire des pauses, de quitter la chaise et de marcher pendant la journée de travail pour améliorer la circulation sanguine dans le corps et permettre à la tête de se reposer..
  2. Dormez suffisamment. Il est recommandé de dormir au moins 8 heures par jour.
  3. Marcher au grand air tous les jours. Cela vaut la peine de marcher pendant environ une heure. Cela suffit pour améliorer le fonctionnement de tout le corps..
  4. Faites de l'activité physique modérée une partie intégrante de la vie. Les sports fanatiques avec VSD seront nocifs, mais une demi-heure de course, l'aérobic, la natation seront très utiles.
  5. Mange correctement. Il est conseillé aux patients d'abandonner les aliments à haute teneur en graisses trans, qui contribuent à la formation de plaques athéroscléreuses et augmentent l'excitabilité nerveuse. Mais un régime rigide avec VSD n'est pas indiqué, car des restrictions strictes peuvent nuire à l'état psycho-émotionnel du patient, ce qui aggravera l'évolution de la dystonie vasculaire végétative.

Étant donné que le thème de la nutrition dans le TRI soulève de nombreuses questions, il nécessite un examen plus détaillé. Avec un tel diagnostic, le régime doit être construit conformément aux principes suivants:

  • enrichir le régime alimentaire avec des aliments sources de potassium et de magnésium et ayant un effet positif sur le travail du système cardiovasculaire, en particulier sur le niveau de pression artérielle;
  • normalisation de l'équilibre eau-sel due à la consommation de 1,5 litre d'eau par jour, en plus du thé, des jus de fruits et d'autres boissons;
  • profiter de la nourriture;
  • approximation maximale de l'alimentation aux exigences d'une alimentation saine.

La nature du régime peut varier en fonction du type de dystonie vasculaire. Ainsi, en cas de forme hypertensive, il est important d'exclure les aliments contenant une grande quantité de sel «caché». À cette fin, il est recommandé de s'abstenir de manger de la restauration rapide, de la conservation, des marinades, des produits semi-finis, etc. Au lieu de cela, les patients sont encouragés à inclure dans le menu quotidien des soupes à base de légumes ou de bouillon de viande ou de poisson faible. Il est également recommandé de remplacer le pain traditionnel de blé ou de seigle par des produits à base de farine ou de son de grains entiers..

Avec le VSD hypotonique, lors de l'élaboration d'un menu, il convient de porter une attention particulière aux légumes et aux fruits contenant une quantité accrue de vitamine C et de β-carotène bien absorbés, ainsi qu'aux aliments qui augmentent la tension artérielle. Ainsi, avec cette forme de dysfonctionnement du système nerveux autonome, il convient d'introduire dans l'alimentation quotidienne:

  • agrumes, bananes, poivrons, ananas, grenades;
  • des noix, du sarrasin, du foie, des cerveaux;
  • les fromages;
  • hareng;
  • chocolat noir, cacao, café.

Avec VSD hypotonique, il n'est pas interdit de manger du pain blanc, des pommes de terre et même des bonbons.

Si un patient est diagnostiqué avec une forme cardiaque de la maladie, il est conseillé d'apporter à sa table des aliments sources de magnésium et de potassium. Cela affectera positivement le travail du muscle cardiaque et réduira le risque de développer des complications dangereuses. Par conséquent, ils doivent prêter attention à:

  • flocons d'avoine, sarrasin;
  • les légumineuses;
  • oignons, aubergines;
  • abricots, pêches, raisins, y compris sous forme de fruits secs;
  • jus naturels, compotes, gelée;
  • les produits laitiers;
  • œufs de poule;
  • poisson maigre et viande.

Psychothérapie

Avec la dystonie végétative-vasculaire, il est important de ne pas se fermer au problème, mais de le résoudre. Par conséquent, une psychothérapie compétente se voit attribuer un rôle important dans la thérapie du VSD. La psychothérapie vous aide à mieux vous comprendre, à devenir plus calme et plus confiant.

traitement de Spa

Le repos annuel dans un sanatorium en dehors de la période d'exacerbation de la dystonie végétative-vasculaire a un effet positif sur l'état physique et psycho-émotionnel des personnes, ce qui contribue à prolonger la rémission. Mais avec VSD, les longs voyages à l'étranger ne seront pas une bonne idée. Il serait plus correct de choisir une station balnéaire dans la zone climatique dans laquelle il vit en permanence, car un changement brusque du climat peut nuire à la condition humaine et provoquer une nouvelle exacerbation du VSD.

Conséquences du VSD

Malgré le fait que la dystonie végétative-vasculaire soit plutôt difficile, elle a un pronostic positif. Bien entendu, le risque de développer des conséquences négatives est directement influencé par la rigueur du respect des recommandations médicales, notamment celles liées au respect du régime quotidien, au rejet des mauvaises habitudes et à la prise de médicaments prescrits..

Avec une approche prudente du traitement du VSD, le risque de développer des conséquences indésirables est minime. Mais si le problème est ignoré, les patients ont de grandes chances de rencontrer davantage:

  • tachycardie;
  • hypertension qui ne peut pas être traitée avec des médicaments conventionnels pour abaisser la tension artérielle;
  • cardiomyopathie;
  • diabète sucré de type 2;
  • lithiase urinaire et maladie des calculs biliaires;
  • accident vasculaire cérébral, infarctus du myocarde.

VSD affecte négativement l'état d'immunité. Par conséquent, les patients avec un tel diagnostic sont beaucoup plus susceptibles que les autres de souffrir d'infections respiratoires. Dans ce cas, un cercle vicieux se forme, car avec les infections respiratoires aiguës, les crises sont observées plus souvent.