Principal > Complications

Comment réduire la pression intracrânienne à la maison

L'augmentation de la pression intracrânienne est un diagnostic populaire. Cette maladie dangereuse survient à la fois chez l'enfant et chez l'adulte. Diverses causes de la maladie compliquent son traitement, mais grâce aux méthodes de diagnostic modernes, il est vraiment possible de se débarrasser à jamais de l'augmentation du PCI. Découvrez pourquoi cette maladie est dangereuse, comment réduire la pression intracrânienne avec des médicaments à la maison.

Quelle est la pression intracrânienne

L'augmentation de la pression crânienne est causée par une augmentation ou une diminution de la quantité de liquide intracrânien - liquide céphalo-rachidien. Il protège le cerveau, ses membranes des dommages, fournit la nutrition, la respiration des cellules nerveuses. Normalement, environ 1 litre de liquide céphalo-rachidien est produit par jour. Grâce à une microcirculation normale, le fonctionnement du cerveau et des cellules nerveuses est maintenu. Le PCI d'une personne en bonne santé varie de 3 à 15 m Hg. Les écarts par rapport à ces indicateurs sont une condition dangereuse et nécessitent un traitement..

De telles études aideront le médecin à diagnostiquer une augmentation de la pression intracrânienne: TDM, IRM, ponction du liquide céphalo-rachidien, échographie de la tête, examen du fond. Les causes de l'écoulement altéré du liquide céphalo-rachidien sont souvent les traumatismes cranio-cérébraux, les maladies inflammatoires, les sauts de croissance soudains chez les adolescents, la tension nerveuse, les tumeurs, les intoxications à l'alcool et à la vitamine A, la grossesse. La liste des symptômes est très variée, l'essentiel est de les remarquer à temps et d'être correctement examinés. Les principaux signes d'une augmentation du PCI sont:

  • une forte diminution de la vision périphérique, puis de la vision centrale;
  • maux de tête fréquents;
  • une tête disproportionnée chez un enfant;
  • gonflement du visage (paupières, pommettes) et du cou;
  • nausées et vomissements persistants;
  • fatigue fréquente, labilité émotionnelle ou irritabilité;
  • maux de tête aigus en toussant, en éternuant, en se penchant;
  • régurgitations fréquentes (chez les nourrissons).
  • Polypes dans l'estomac
  • Que faire pour perdre du poids des bras et des épaules
  • Nutrition pour l'hypertension et l'obésité

Comment abaisser la pression intracrânienne

Si cette maladie est détectée, un médecin expérimenté vous dira quoi faire avec la pression intracrânienne afin d'éviter des conséquences dangereuses pour la santé. Aider un enfant ou un adulte est une approche intégrée. Un traitement correct et efficace vise à identifier et à éliminer les causes de la maladie. Une approche intégrée comprend des procédures physiologiques, des exercices spéciaux, une pharmacothérapie, des remèdes populaires et un régime. Tout cela aide à faire baisser l'hypertension artérielle, à ramener le patient à une vie normale..

Si la cause initiale était une tumeur au cerveau, une intervention chirurgicale sera nécessaire. En fonction de la gravité de la maladie, le médecin choisit les tactiques de traitement, les méthodes de traitement. Cela peut se produire dans une clinique hospitalière ou à domicile. L'essentiel n'est pas de s'automédiquer, mais de suivre attentivement les recommandations du médecin traitant.

Médicaments qui réduisent la pression intracrânienne

En pharmacothérapie, plus d'un médicament est utilisé pour réduire la pression intracrânienne. Chaque médicament a des instructions que vous pouvez lire en ligne ou à la pharmacie. Les groupes de médicaments suivants sont utilisés:

  • bêta-bloquants (bisoprolol, énalapril, aténolol, propranolol);
  • les bloqueurs alpha-one-adrénergiques (Losartan, Irbésartan, Doxazosine, Nicergoline);
  • les inhibiteurs de l'enzyme de conversion de l'angiotensine (Captopril, Kapoten);
  • les antagonistes des canaux Ca (Cordaflex, Amlodipine);
  • substituts du plasma (albumine);
  • diurétiques (hypothiazide, spironolactone, furosémide, torasémide, glycérol);
  • sédatifs (glycine, notta, agripaume);
  • vasodilatateurs;
  • médicaments hormonaux (dexaméthasone).

Remèdes populaires pour la pression intracrânienne chez les adultes

Il est possible de traiter la pression intracrânienne chez les adultes avec des remèdes populaires. Vous pouvez découvrir comment réduire rapidement la pression intracrânienne auprès de votre médecin ou chiropraticien. Des méthodes alternatives peuvent être traitées lorsque la maladie est devenue chronique. Le massage du cou et de la tête est utilisé pour soulager le tonus vasculaire: à partir de là, la pression n'augmentera pas pendant longtemps. Il est recommandé de prendre des herbes apaisantes - agripaume, valériane, houblon. De nombreux remèdes populaires incluent l'utilisation de miel et de produits de la ruche. Voici quelques recettes:

  1. Mélangez des quantités égales de fruits secs (abricots secs, raisins secs) et de noix (noix ou amandes). Versez le mélange avec du miel de citron vert, utilisez à jeun 30 g chacun.
  2. Prenez 150 g de jus de citron, 350 g de miel liquide, 2 gousses d'ail écrasées. Mélanger les récipients et insister dans un endroit sombre et froid pendant 10 jours. Boire le matin, le soir après avoir mangé une cuillère à café.
  3. Frottez les mains et les pieds avec de la propolis et de la teinture de menthe, dans un rapport de 10: 1. Utilisez ce médicament tous les 2 jours..

Comment traiter la pression intracrânienne

Le traitement correct de la pression intracrânienne dépend de sa cause. S'il s'agit d'une maladie congénitale, un massage est utilisé, des diurétiques sont utilisés. Le meilleur remède pour les adultes est la paix et la limitation du stress nerveux. Les médicaments contenus dans les comprimés contre l'hypertension se sont révélés efficaces: ils réduisent bien le tonus vasculaire élevé. L'utilisation de substituts du plasma égalise la pression entre le tissu cérébral et le plasma. Il est possible de guérir l'ICP si vous consultez votre médecin plus tôt et suivez ses instructions. Un médicament correctement sélectionné peut normaliser la condition pendant une longue période.

  • Régime protéiné pour perdre du poids pendant une semaine, 14 jours. Menu régime protéiné avec recettes, critiques de ceux qui ont perdu du poids
  • Sauce pour sarrasin - recettes avec photos. Comment faire une sauce aux tomates, à la crème ou à la viande
  • Comment expulser le liquide du corps pour perdre du poids

Médicaments vasodilatateurs pour le cerveau

Les médicaments vasodilatateurs à pression aident à combattre le vasospasme et à réduire la pression intracrânienne. Ils suppriment le blocage de la sortie du liquide céphalo-rachidien dans le réseau veineux. Dans le traitement de cette maladie, les éléments suivants ont été efficaces:

  • No-shpa;
  • Euphyllin;
  • Chlorhydrate de papavérine;
  • Sulfate de magnésium;
  • préparations d'acide nicotinique;
  • médicaments antihypertenseurs.

Antispasmodiques

De nombreux médicaments antispasmodiques sont largement utilisés pour traiter l'augmentation de la pression intracrânienne. Ils soulagent bien la douleur et les spasmes. Ce sont Tempalgin, Spazmalgon, No-shpalgin. Dans sa composition, chaque comprimé contient un composant vasodilatateur, un anesthésique. Lisez attentivement les instructions avant de prendre le médicament, respectez la posologie prescrite par le médecin.

Diurétiques pour la pression intracrânienne

Les diurétiques pour la pression intracrânienne aident à éliminer l'excès de liquide céphalo-rachidien du crâne. Ils soulagent bien le gonflement du visage et des membres. Les diurétiques sont disponibles pour le traitement d'urgence, lorsque l'excès de liquide doit être rapidement éliminé du corps (furosémide, Lasix) et pour les complexes (Veroshpiron, Diakarb). Pendant le traitement, il est nécessaire de reconstituer les ions perdus de potassium et de magnésium. Ils sont très importants pour le fonctionnement du muscle cardiaque et du cerveau. Avec les diurétiques, vous devez boire les pilules suivantes: Asparkam, Panangin. L'abaissement de l'ICP avec des diurétiques est utilisé pour toutes les causes de la maladie.

Traitement avec des corticostéroïdes

Si la cause de l'hypertension intracrânienne est une intoxication (alcool, produits chimiques), une inflammation des méninges, une tumeur cérébrale - des corticostéroïdes hormonaux (hypothiazide, prednisolone, dexaméthasone) sont utilisés. Ils restaurent efficacement l'écoulement normal du liquide céphalo-rachidien, soulagent l'inflammation. Ils sont prescrits pour un adulte et un enfant, la dose est calculée en fonction du poids.

Pression intracrânienne: symptômes et traitement, pilules et recettes alternatives

La principaleNeurologieHypertension Pression intracrânienne: symptômes et traitement, pilules et recettes alternatives

Le LCR dans le cerveau est renouvelé jusqu'à 7 fois par jour. Son volume constant est normalement d'environ 1 litre. Si, pour une raison quelconque, la circulation du liquide céphalo-rachidien est perturbée, cela commence à exercer une pression, provoquant une déformation et une atrophie du tissu cérébral. La pression intracrânienne peut changer tout au long de la journée, alors qu'une personne ne ressent pas d'inconfort, une condition pathologique est considérée lorsqu'elle devient persistante.

Symptômes d'une augmentation de la pression intracrânienne

La PCI peut survenir chez les adultes et les enfants; selon les données médicales, elle survient plus souvent chez les femmes. La pression crânienne normale chez un adulte peut atteindre 15 mm Hg, dans l'enfance elle est inférieure.

  • maux de tête fréquents, surtout le matin ou la nuit;
  • distraction, léthargie, somnolence;
  • sautes d'humeur;
  • mal au dos;
  • nausée et vomissements;
  • augmentation de la transpiration;
  • tachycardie;
  • détérioration de la vision (vision double, vision floue des objets, accès de cécité, diminution de la réaction à la lumière, apparition de brouillard devant les yeux);
  • ecchymoses et ecchymoses sous les yeux, modification de la forme du globe oculaire;
  • violation de la mobilité articulaire;

Les principaux signes de l'ICP sont une déficience visuelle et des maux de tête qui couvrent toute la zone, par opposition à la migraine, localisée d'un côté. La douleur augmente avec les virages, les mouvements brusques et n'est pas éliminée par la prise d'analgésiques. Chez les enfants, la condition peut se manifester:

  • augmentation visuelle de la taille de la tête;
  • mouvement oculaire involontaire;
  • une augmentation de la fontanelle;
  • convulsions;
  • saillie des vaisseaux sanguins sur la tête;
  • les parents pourront remarquer un retard de développement par rapport à leurs pairs;
  • le bébé régurgite souvent et prend peu de poids;
  • le comportement deviendra agité, léthargique et somnolent;
  • le regard de l'enfant sera dirigé non pas devant lui, mais vers le bas.

Si l'ICP apparaît à la suite de blessures à la tête, la personne sera affaiblie, la somnolence apparaîtra et des évanouissements sont possibles. L'apparition de tels symptômes peut indiquer d'autres maladies, cependant, cela devrait devenir une raison obligatoire pour contacter un médecin. L'hypertension est diagnostiquée par:

  1. Numération globulaire générale.
  2. IRM ou CT.
  3. Ponction lombaire.
  4. Examen de laboratoire du liquide céphalo-rachidien.

ICP est mesurée au moyen d'un cathéter et d'une connexion à des transducteurs ou par ponction lombaire.

Les raisons de l'augmentation de la pression

La cause de l'augmentation de la pression intracrânienne est une diminution de l'absorption, une stagnation ou une circulation accrue du liquide céphalo-rachidien. La condition est secondaire, elle est causée par les raisons suivantes:

  • dommages mécaniques au crâne et au cerveau;
  • inflammation (encéphalite, méningite);
  • obésité;
  • hypertension;
  • hyperthyroïdie;
  • dysfonctionnement des glandes surrénales;
  • pathologies hépatiques;
  • ostéochondrose de la colonne cervicale;
  • tumeurs sur la tête;
  • abcès, kystes, helminthiase, otite moyenne, bronchite, mastoïdite, paludisme, accident vasculaire cérébral;
  • prendre certains médicaments.

Les causes de l'ICP peuvent également inclure une prédisposition génétique. Chez les nourrissons, la maladie peut être provoquée par un traumatisme à la naissance, une hypoxie, une toxicose et une prématurité.

Comprimés pour abaisser la pression intracrânienne chez l'adulte

Le traitement de la pression intracrânienne dépend du degré et de la gravité de la maladie. La thérapie comprend: médicaments, physiothérapie, massage, acupuncture, thérapie par l'exercice, régimes, remèdes populaires, opérations. Vous pouvez ramener la pression à la normale en faisant de l'exercice et en faisant du jogging en respirant correctement..

  1. Diurétiques Les comprimés du groupe des diurétiques pour ICP sont prescrits plus souvent que les autres médicaments. Les médicaments ont un effet diurétique, ce qui aide à abaisser la tension artérielle. Les plus prescrits sont: Furosémide, Lasix, Hypothiazide, Diacarbe, Glycérol, Mannitol, Euphylline.
  2. Médicaments vasodilatateurs. Les médicaments abaissent la tension artérielle en permettant au liquide de s'écouler vers le cerveau. Les injections d'acide nicotinique ont un effet rapide, le traitement peut être effectué: Actovegin, Cinnarizin, Sermion, Phenotropil, Aspirin, Glycine, Bilobil, Pantogam.
  3. Agents vasoactifs. Les comprimés de pression intracrânienne aident à dilater les vaisseaux sanguins, à améliorer la circulation sanguine et à réduire la pression. Bien traiter les symptômes: Magnésie, Cavinton, Sermion, Nicergoline.
  4. Médicaments contre les maux de tête. Le syndrome de la douleur est supprimé: Analgin, Aspirin, Paracetamol, Ibuprofen, Citramon, Ibuclin, Nurofen, Solpadein, Pentalgin. Peut-être la nomination de bêta-bloquants: Coriol, Atenolol, Tenoric, Bisoprolol, Acébutolol ou inhibiteurs calciques: Virapamil, Diltiazem, Nimotop, Nifedipine.
  5. Médicaments pour la pression intracrânienne avec des acides aminés. Les moyens éliminent les conséquences d'une circulation altérée du liquide céphalo-rachidien, ne permettent pas aux cellules de s'effondrer. Les patients se voient prescrire l'utilisation de: Glycine, Citrulline, Cerebrolysin.

Les inhibiteurs de l'ECA peuvent également être utilisés: Kapoten, Captopril, multivitamines: B-50, Neurobion, Neurovitan.

Traitement de la pression intracrânienne chez un enfant

Le traitement de la pression intracrânienne chez un enfant nécessite de la prudence. Il existe des cas de disparition spontanée des symptômes jusqu'à l'âge de six mois. La thérapie, comme chez les adultes, commence par identifier la cause de la maladie. Un diagnostic et un traitement incorrects peuvent avoir de graves conséquences. Parmi les médicaments, les suivants peuvent être prescrits aux enfants:

  1. La circulation sanguine dans le cerveau peut être améliorée avec: Cortexin, Actovegin, Pantogam, Cinnarizin.
  2. Prescrit comme diurétique: Furosémide, Triampur, Diakarb.
  3. La glycine est utilisée à partir de neuroprotecteurs.
  4. De nootropiques, les enfants sont autorisés à prendre: Piracetam, Cavinton.
  5. Médecine homéopathique Traumeel aide à soulager les complications des traumatismes lors de l'accouchement..
  6. Nervohel aidera à vous calmer, vous pouvez restaurer le sommeil avec Dormikind.

L'auto-administration de médicaments pour cette affection est dangereuse, tous les médicaments doivent être strictement prescrits par un médecin après le diagnostic de la présence du HHV et d'autres maladies concomitantes.

Remèdes populaires

L'utilisation de remèdes populaires dans le traitement de la pression intracrânienne doit faire l'objet d'un traitement complexe avec des médicaments. Dans la plupart des cas, les recettes sont sûres, mais il existe des contre-indications.Par conséquent, vous devez d'abord consulter un médecin, en particulier dans le traitement des enfants. Avec ICP, les recettes suivantes sont efficaces.

citron

Sur la base de ce fruit, plus d'un remède pour le traitement de l'ICP peut être fabriqué. Les agrumes sont particulièrement efficaces lorsque la condition est provoquée par le surmenage. Le fruit convient également à la thérapie des écoliers. Il contient de la vitamine C, qui a un effet positif sur le système cardiovasculaire, aide à éliminer l'œdème, abaisse la tension artérielle, réduisant ainsi l'ICP. Pour le médicament, utilisez le jus de 1 citron, 2 grandes cuillères de miel et 100 ml d'eau. Le mélange est bu en une gorgée, de préférence avant le coucher..

Une autre recette suggère d'utiliser 1 citron et une tête d'ail, qui sont hachées et versées avec un litre d'eau non chaude. Le mélange résultant est mélangé et consommé 2 grandes cuillères une fois par jour. Le médicament est conservé au réfrigérateur..

Herbes

En tant que traitement de la pression intracrânienne, des teintures et des décoctions à base de diverses herbes peuvent être utilisées, les recettes suivantes sont considérées comme assez efficaces:

  1. Une cuillère à soupe de lavande est versée dans 500 ml d'eau bouillante et insistée pendant 60 minutes. La composition est prise dans 1 grande cuillère avant les repas. La lavande peut être donnée aux enfants, la durée du traitement est de 1 mois.
  2. La teinture est préparée à partir de 100 ml d'alcool, 1 cuillère à soupe de cônes de houblon et de feuilles de fraise. Le médicament sera prêt dans 14 jours. Le liquide filtré est ajouté 15 gouttes pour 250 ml d'eau et bu une fois par jour.
  3. Le médicament est à base de valériane, d'agripaume et d'aubépine, qui sont pris dans 1 petite cuillère et versez 500 ml d'eau bouillante. Après 60 minutes, l'infusion est prête à l'emploi, elle se boit dans 100 ml avant les repas.
  4. Ortie et ficelle à raison de 1 c. les cuillères sont versées avec un verre d'eau bouillante et conservées 15 minutes dans un bain-marie. La composition résultante est consommée dans 50 ml après les repas..
  5. Pour la teinture, les fleurs de trèfle sont versées dans un récipient égal à 1 litre. Les plantes doivent couvrir la moitié du conteneur. La vodka est versée dans les plats et laissée 2 semaines dans une pièce fraîche, en secouant de temps en temps. Le liquide filtré est consommé dans une petite cuillère deux fois par jour..
  6. Les feuilles de plantain à raison de 3 grandes cuillères sont versées avec 500 ml d'eau chaude, insistées et consommées 50 ml trois fois par jour, avant les repas.
  7. Plusieurs branches de mûrier versent 900 ml d'eau chaude, insistent et buvez 250 ml 3 fois par jour.

Dans le traitement, vous pouvez également utiliser des infusions alcoolisées prêtes à l'emploi. Avec ICP, il est également efficace d'utiliser: agripaume, menthe, aubépine, valériane.

Bains, inhalations, compresses

Un bain aux fleurs de tilleul peut aider à gérer les symptômes. Le calcul est fait à partir de 4 verres d'une plante sèche pour 10 litres d'eau bouillante, après 20 minutes le liquide est filtré et ajouté au bain au volume total d'eau.

Inhalations utiles avec des feuilles de laurier. Pour ce faire, 20 à 30 feuilles sont versées avec une petite quantité d'eau fraîchement bouillie, insistent pendant 3 minutes et commencent à inhaler enveloppées dans une serviette, pendant 15 minutes.

Pour une compresse à pression intracrânienne, qui est appliquée sur la tête la nuit, de l'huile de camphre et de l'alcool sont utilisés. De plus, la tête doit être enveloppée de polyéthylène. La durée du cours est de 10 jours. Fondamentalement, les recettes folkloriques sont utilisées en combinaison avec des médicaments afin d'accélérer la récupération. La possibilité de normaliser la condition sans médicament est discutée avec le médecin..

La prévention

Afin d'éviter la pression intracrânienne, une correction nutritionnelle est nécessaire. Évitez les aliments frits, salés, gras et épicés. Il est utile de manger plus d'aliments riches en potassium: pommes de terre, abricots secs, agrumes et autres légumes et fruits. Les autres mesures préventives comprennent:

  • utiliser un oreiller haut pendant le sommeil;
  • massage bien sûr de la colonne vertébrale, en particulier des sections cervicale et des épaules;
  • apport adéquat en vitamines;
  • natation et autres exercices.

Il convient également de garder à l'esprit que la pression intracrânienne provoque un changement brusque de climat, en restant dans les montagnes et en volant en avion, cela doit donc être évité si possible. La condition est très dangereuse, il est donc important de consulter un médecin dès que possible dès les premiers symptômes et en aucun cas de prescrire un auto-traitement, et de ne pas noyer les manifestations des analgésiques.

Est-il possible de guérir rapidement un ICP élevé à la maison

La pression - artérielle ou intracrânienne - conduit souvent à des maux de tête. Si les choses sont plus faciles avec la pression artérielle, comment réduire rapidement la pression intracrânienne, les patients ne savent pas exactement.

La maladie présentée se manifeste non seulement par de graves maux de tête, mais également par un certain nombre de symptômes désagréables qui l'accompagnent.

Par conséquent, il est important de savoir comment soulager rapidement et efficacement la pression intracrânienne à la maison..

Pression intracrânienne (ICP) - qu'est-ce que c'est

La pression intracrânienne (par opposition à la pression artérielle) est la pression du liquide céphalo-rachidien sur le cerveau.

Le liquide céphalo-rachidien est un liquide céphalo-rachidien, un liquide formé par l'accumulation de petits vaisseaux dans le cerveau. Le LCR s'écoule dans les "ventricules" du cerveau.

S'il y en a beaucoup, la pression intracrânienne augmente. Avec une diminution de la quantité de liquide céphalo-rachidien, les indicateurs de pression artérielle diminuent et l'état de la personne s'améliore.

Signes et symptômes de l'ICP

Les symptômes de la maladie apparaissent dans la plupart des cas de la même manière..

Les enfants ou les personnes âgées peuvent avoir des caractéristiques distinctives non essentielles.

Chez les adultes

Avant de déterminer comment réduire la pression intracrânienne rapidement et à la maison, vous devez étudier les symptômes de la maladie. Il est à noter que les signes de manifestation diffèrent chez les hommes et les femmes..

Les femmes ayant une pression intracrânienne accrue se sentent mal, à savoir:

  • augmentation de la transpiration et de la salivation;
  • changement de fréquence cardiaque;
  • changements de pression artérielle;
  • étourdissements persistants dus à une pression artérielle élevée ou basse;
  • déficience auditive, douleur dans le cou;
  • problèmes de mémoire et d'élocution, diminution de la concentration;
  • détérioration temporaire de la vision (le développement d'une pathologie peut être diagnostiqué);
  • troubles du tractus gastro-intestinal;
  • gonflement du visage tôt le matin ou en fin d'après-midi;
  • fatigue rapide;
  • irritabilité excessive.

Chez les hommes, il n'y a pas beaucoup de symptômes qui en sont caractéristiques. Les points suivants sont mis en évidence ici:

  • essoufflement et autres changements dans la respiration (à la fois avec un léger effort physique et sans activité préalable);
  • problèmes de vision soudains - yeux flous ou flashs lorsque le corps se penche;
  • différences dans les indicateurs de pression artérielle;
  • irritabilité et agressivité;
  • diminution du tonus musculaire - le travail physique précédemment effectué dépasse la puissance de la pression intracrânienne;
  • douleur lancinante dans la tête (surtout le soir).

En conséquence, il est nécessaire d'utiliser des méthodes pour réduire la pression intracrânienne. Il est au préalable recommandé de consulter un médecin et de subir un diagnostic complet. Il est important de déterminer la cause des symptômes ci-dessus..

Chez les personnes âgées

Lorsqu'on leur demande comment réduire la pression intracrânienne à la maison, la plupart des personnes âgées répondent: «Nous abaissons la tension artérielle avec des médicaments». Tout est vrai, mais seulement s'il s'agit vraiment de pression intracrânienne.

Avec l'âge, le sang d'une personne devient plus épais et les personnes âgées confondent une augmentation des paramètres intracrâniens et artériels.

La pression intracrânienne dans la vieillesse augmente toujours, ce qui s'explique par le processus physiologique.

Il y a un affaiblissement du flux sanguin à l'intérieur du crâne (cela se manifeste par des maux de tête et d'autres symptômes énumérés ci-dessus pour les hommes et les femmes).

Un trait distinctif est le danger de subir une crise cardiaque ou un accident vasculaire cérébral. Tous les symptômes augmentent progressivement, c'est pourquoi le corps ne peut pas récupérer seul et rapidement.

En conséquence, une personne âgée est confrontée à des maux de tête, des nausées, des vomissements et une ischémie cérébrale en même temps.

Souvent, tout se termine par un état pré-AVC, lorsqu'une personne âgée peut remarquer des perturbations de l'activité motrice, des troubles de la parole, des troubles de la déglutition, une paralysie partielle ou complète.

Les raisons de l'hypertension artérielle chez les personnes âgées s'expliquent par les caractéristiques physiques du corps humain. Il sera impossible de changer quelque chose.

Mais pour éviter une augmentation rapide des indicateurs, il est nécessaire de se soumettre à des examens réguliers. Il est également important de respecter les recommandations de prévention, qui seront discutées ci-dessous..

Chez les enfants

Il est extrêmement difficile de se débarrasser de la pression intracrânienne qui dérange un enfant à la maison..

Ici, un seul problème se pose - comment comprendre qu'un bébé (par exemple, un nourrisson) s'inquiète des maux de tête dus à une accumulation excessive de liquide céphalo-rachidien.

Il est important de savoir ce qui cause exactement l'augmentation du PCI chez les enfants et quels sont les symptômes de la maladie.

Il est un peu plus facile de reconnaître la pression intracrânienne chez les nourrissons. La pathologie se développe souvent dans l'utérus. Il y a une violation de l'absorption de liquide, ce qui conduit à la formation de pathologies à la naissance d'un enfant, parmi lesquelles:

  • augmentation de la taille de la tête chez les nourrissons immédiatement après la naissance - un examen complet est effectué pour déterminer la pathologie, y compris l'échographie;
  • front bombé inhabituel;
  • strabisme;
  • comportement agité;
  • régurgitation fréquente qui se produit indépendamment de la prise de nourriture;
  • troubles du mouvement des globes oculaires;
  • fontanelle agrandie;
  • le cri d'un enfant - long et monotone.

Si les signes présentés sont trouvés, les parents doivent subir un examen complet avec l'enfant afin d'exclure le développement de toute pathologie.

Sur le fait des résultats obtenus, le médecin prescrira un traitement, indiquant les moyens les plus efficaces pour abaisser rapidement l'ICP.

Ces recommandations doivent être appliquées non seulement lorsque l'enfant est malade, mais en permanence.

Le manque de traitement en temps opportun entraîne un retard dans le développement de l'enfant - il commence à tenir sa tête plus tard que les autres enfants, à s'asseoir; il y a un retard dans le développement de la parole.

Pour les enfants d'âge préscolaire et les écoliers, les manifestations suivantes sont caractéristiques:

  • fatigue et anxiété - le comportement de l'enfant change souvent quelle que soit la situation;
  • maux de tête - si le bébé ne parle pas, il se frappera à la tête;
  • nausées et vomissements - non expliqués par les habitudes alimentaires;
  • douleur dans les orbites, obscurité ou cercles brillants devant les yeux, le strabisme se développe progressivement;
  • hypersensibilité, apathie, somnolence, infantilisme dans le comportement et désir de faire quelque chose.

Tous les médicaments doivent être pris avec une pression intracrânienne strictement avec l'autorisation d'un médecin. L'auto-traitement entraîne souvent des effets secondaires.

Comment rétrograder correctement

La façon de réduire la pression intracrânienne à la maison ne doit être déterminée que par un médecin.

Qu'il s'agisse de médicaments ou de médecine traditionnelle, tous les traitements se déroulent uniquement sous la surveillance étroite d'un médecin..

Il est important d'évaluer l'état du patient. Cela aidera à déterminer quoi faire avec la pression intracrânienne, comment supprimer l'ICP à la maison.

Méthodes traditionnelles

Lorsque la pathologie est détectée dans le corps humain, les médecins discutent principalement des méthodes de la médecine traditionnelle.

Dans la plupart des cas, un médicament est sélectionné pour le patient, ce qui réduit rapidement la pression intracrânienne, ce qui améliore considérablement l'état du patient.

Mais il existe d'autres méthodes pour traiter la pression crânienne à la maison et réduire la production de liquide cérébral..

Thérapie conservatrice

Pour réduire la production de LCR dans le liquide céphalo-rachidien dans la plupart des cas, les médecins vous recommandent de suivre les recommandations pour la prévention de l'ICP.

Mais avec une pression intracrânienne accrue, le patient se tourne vers l'utilisation de médicaments. Ceci est permis si vous savez exactement quoi prendre avec une forte augmentation des performances..

À l'heure actuelle, les experts prescrivent les médicaments suivants pour la pression intracrânienne:

  1. Les diurétiques sont des médicaments à base d'acétazolamide ou de furosémide. Ils vous permettent d'éliminer rapidement l'excès de liquide du corps de manière naturelle. En conséquence, le bien-être du patient s'améliore considérablement. De telles méthodes de thérapie ne peuvent pas être qualifiées de curatives, car ces médicaments ont un effet rapide et à court terme..
  2. Médicaments vasoactifs. Ces médicaments sont prescrits si nécessaire pour améliorer la circulation sanguine dans le cerveau. Une circulation stagnante ou mauvaise entraîne un manque d'approvisionnement normal en oxygène des cellules cérébrales. Cela se manifeste encore, par exemple, par des troubles de la mémoire. En ce qui concerne les enfants, stagnation et retards de développement. Pour éviter que cela ne se produise, il est nécessaire de prendre des médicaments vasoactifs à base de sulfate de magnésium pour la vasodilatation..
  3. Corticostéroïdes. Il est souvent recommandé comme médicament prophylactique. Aide à normaliser et à réduire la production de liquide céphalo-rachidien.
  4. Remèdes homéopathiques. Ils sont prescrits en fonction des problèmes d'accompagnement du patient, de la présence de mauvaises habitudes. Les médicaments ne doivent pas être jetés car ils aident à réduire l'intensité de la pression intracrânienne.
  5. Nootropiques. Nécessaire pour améliorer les fonctions cognitives et améliorer le métabolisme dans les neurones du cerveau. Cela favorise la sortie rapide du liquide céphalo-rachidien..
  6. Toutes préparations contenant des acides aminés. Ils aident au travail du cerveau lorsqu'une personne doit exercer une activité cérébrale active (que ce soit pour étudier ou travailler).

En tant que méthode de traitement, des analgésiques standard sont utilisés, ce qui peut éliminer l'inconfort qui l'accompagne.

Des moyens non conventionnels

Dans les questions de savoir comment guérir efficacement la pression intracrânienne à la maison, les méthodes de médecine alternative sont également distinguées. Ils ne seront pas en mesure de traiter les maladies dans des conditions d'urgence, mais la condition peut être améliorée.

Il est permis d'utiliser des décoctions et des infusions uniquement avec l'autorisation d'un médecin. La plupart des herbes utilisées dans la préparation de solutions ont des contre-indications, telles que les maladies cardiaques, l'hypertension et d'autres pathologies.

Dans ce cas, un diagnostic complet du patient est nécessaire..

Cette méthode de traitement ne conduit pas toujours à un résultat rapide, mais il est possible de lutter contre la pression intracrânienne de cette manière pendant longtemps..

Le résultat est un excellent traitement à domicile pour la pression intracrânienne, ainsi que la prévention, qui est efficace pour les personnes, par exemple, âgées.

Les infusions et teintures, les décoctions, les inhalations et les compresses, et même les exercices thérapeutiques aident à éliminer rapidement la pression intracrânienne ou à empêcher une augmentation des indicateurs. Et comment les utiliser, sera décrit plus tard..

Teintures

Le groupe comprend les teintures alcoolisées et les infusions sur l'eau. Les recettes suivantes sont parmi les plus efficaces:

  1. Infusion de lavande. Une cuillère à soupe de la solution broyée et pré-séchée est versée dans 0,5 litre d'eau bouillante. Laissez l'infusion pendant 1 heure pour la cuisson. Boire sous une forme tendue à chaque fois avant de manger une cuillère à soupe. Le traitement se poursuit pendant un mois. Ensuite, ils font une pause d'un moment similaire, puis continuent le traitement.
  2. Teinture de fleur de trèfle. Vous devez prendre un pot d'un litre et le remplir à moitié avec des fleurs de trèfle. Versez à ras bord avec de la vodka et laissez infuser 2 semaines dans un endroit sombre. Prendre trois fois par jour pour une cuillère à café pendant un mois.
  3. Infusion à base d'ail et de citron. Une tête d'ail et 2 citrons sont défilés dans un hachoir à viande et versés avec un litre d'eau, laissés pour une journée. Il est recommandé de boire pour le traitement 1/3 tasse avant le coucher, ce qui aide à lutter contre l'insomnie et la pression intracrânienne. Si vous buvez l'infusion le matin, une personne sera dérangée par la somnolence..

Utilisez des infusions et des teintures en fonction des caractéristiques du corps. S'il y a des risques de développer une réaction allergique, il vaut mieux abandonner le plan..

Décoctions à base de plantes

Les herbes aident à la pression intracrânienne, car elles contiennent des acides aminés et des tanins. La propriété antioxydante avec élimination rapide des toxines du corps a un effet positif sur l'équilibre hydrique.

En conséquence, le patient n'a pas à boire de diurétiques pour un soulagement rapide. Pour stabiliser leur état, les recettes suivantes pour préparer les décoctions sont utilisées:

  1. Décoction de bourgeons de peuplier noir. Les reins à raison d'une cuillère à soupe sont versés avec un verre d'eau et bouillis à feu doux pendant 15 minutes après ébullition. Boire un demi-verre avant les repas pendant 20 jours. Faites une pause de 20 jours et répétez le traitement.
  2. Une décoction de branches de mûrier. Les branches sont récoltées en été, séchées et broyées. 2 cuillères à soupe de cette collection doivent être versées avec un litre d'eau et bouillies. Après avoir maintenu pendant 20 minutes à feu doux et prendre sous forme filtrée dans un verre avant les repas plusieurs fois (pas plus de 3 fois) par jour.
  3. Décoction de lavande. Une cuillère à café de fleurs broyées et séchées est versée avec un verre d'eau bouillante, envoyée au poêle, bouillie et laissée infuser pendant une demi-heure. Prenez une cuillère à soupe la nuit pendant un mois.

Ces méthodes de traitement traditionnelles aident à éliminer rapidement l'excès de liquide du corps, y compris le liquide céphalo-rachidien.

Inhalation et compresses

Les médecins recommandent d'utiliser l'inhalation de feuilles de laurier pour réduire rapidement la pression intracrânienne. Pour ce faire, faites bouillir une décoction, versez 5 feuilles avec un litre d'eau.

Préparer un bouillon - cela signifie faire bouillir et laisser reposer à feu doux pendant 3-5 minutes.

L'aide fournie doit être utilisée une fois le bouillon partiellement refroidi. Utilisé de manière standard - ils se penchent sur la casserole, après avoir préalablement couvert leur tête avec une serviette ou une couverture, et respirent les vapeurs de la décoction pendant pas plus de 7 minutes.

L'état du patient peut être soulagé avec des compresses fabriquées conformément aux recettes suivantes:

  1. Compresse d'alcool avec de l'huile de camphre. 2 cuillères à soupe d'alcool sont mélangées à 50 ml d'huile. Tout est soigneusement mélangé et frotté sur le cuir chevelu. Il est préférable de le faire la nuit, en portant un bonnet en caoutchouc et en enveloppant votre tête dans un foulard. Le matin, nettoyez-le avec un shampooing. La maladie disparaîtra longtemps si le traitement est effectué pendant 10 nuits.
  2. Compresses de raifort et de radis. Mélangez deux ingrédients en quantités égales, après avoir frotté les légumes-racines sur une râpe fine. La quantité obtenue est étalée sur des cotons-tiges ou de la gaze et appliquée sur les mollets des jambes pendant 20 minutes. La compresse présentée aide à éliminer les maux de tête sévères.
  3. Compresse de menthe. Les compresses de menthe sont rapides à préparer et peuvent soulager les maux de tête en quelques minutes. Pour la cuisson, vous avez besoin de 6 cuillères à soupe de menthe hachée, versez 0,5 litre d'eau et faites bouillir à feu doux pendant 10 minutes. Ensuite, une gaze ou un foulard est plongé dans un bouillon légèrement refroidi, pressé et appliqué sur la tête.

Les remèdes ci-dessus aident à éliminer rapidement les maux de tête dus à la libération de la pression intracrânienne. Il est inapproprié de recourir à l'inhalation et aux compresses pour la prévention.

Exercices thérapeutiques et autres procédures

Il est nécessaire de fournir une liste d'exercices thérapeutiques qui aident à soulager rapidement et efficacement la douleur..

Dans ce cas, il est nécessaire d'abaisser le tonus vasculaire, pour lequel la partie supérieure du cou et de la tête sont massées du bout des doigts. D'autres procédures et méthodes aident également:

  • se frotter les mains et les pieds;
  • compresses froides sur le front;
  • arrêter de fumer et de boire du café, de l'alcool;
  • suivre un régime (il est interdit de manger des aliments épicés).

Quant à la gymnastique de rattrapage, elle doit être utilisée régulièrement pour éviter une augmentation des performances. Ainsi, les exercices suivants sont considérés comme efficaces:

  • la tête s'incline sur les côtés - il est nécessaire d'effectuer plusieurs fois au cours de la journée;
  • rotation de la tête - effectuée pendant la journée si possible (l'exercice est interdit en présence d'ostéochondrose cervicale);
  • masser avec un bâton (stylo ou crayon) - avec les deux mains, ils attrapent un objet, le mettent derrière la tête et le maintiennent de haut en bas dans la partie inférieure de l'arrière de la tête;
  • étirements - effectués le matin et le soir dans une position confortable pour le patient;
  • exercices de respiration - en position assise, inspirez profondément par le nez, retenez votre souffle puis expirez par la bouche en pliant vos lèvres avec un tube.

Lorsque vous effectuez des exercices simples, faites attention à l'état du patient. Ci-dessus, un ensemble d'exercices que chaque patient peut effectuer. Toute gymnastique ne prend pas plus de 5 minutes, mais vous devez la faire 3 à 4 fois par jour.

Réduction rapide de la pression à domicile (recommandations)

Dans les questions sur la façon de soulager rapidement un mal de tête, des méthodes sont utilisées pour soulager la pression intracrânienne en quelques minutes.

Les méthodes sont efficaces, mais ne doivent souvent pas être utilisées. Si une personne s'inquiète souvent des symptômes d'une augmentation des indicateurs, il est préférable de consulter un médecin.

En attendant, les moyens suivants pour éliminer rapidement la douleur sont autorisés:

  1. Réception d'aubépine. Toute autre teinture alcoolisée est autorisée - églantier, lavande, trèfle (et autres variétés). Il suffit de boire une cuillère à café de la teinture lors d'un mal de tête sévère.
  2. Prendre n'importe quel diurétique. Ici, le médicament est pris, acheté à la pharmacie ou préparé à la maison. Ainsi, le thé vert ordinaire a un effet diurétique. Mais cela peut ne pas donner de résultats rapides..
  3. Prendre des analgésiques. Il est recommandé de prendre un antispasmodique qui élimine le vasospasme, normalisant l'écoulement du sang et du liquide céphalo-rachidien.
  4. Auto-massage de la tête. Une acupression se fait en enveloppant la tête de vos propres mains. Massez les points du bout des doigts en changeant la position des mains toutes les minutes. Le massage est effectué pendant 5 minutes.

Pour l'utilisation de médicaments afin d'éliminer rapidement le problème, il est recommandé de consulter d'abord un médecin..

Prévention de la pression artérielle

En matière de réduction de la pression intracrânienne, il est impossible de se passer de prévention. Dans ce cas, seules les restrictions suivantes s'appliquent:

  • ne vous embêtez pas avec le stress physique et mental - distribuez-les;
  • manger équilibré - la nutrition contribue à l'élimination rapide des liquides du corps;
  • arrêt complet de l'alcool et du tabagisme - ces mauvaises habitudes entraînent un rétrécissement des vaisseaux de la tête, ce qui entraîne une stagnation du sang et une augmentation du liquide céphalo-rachidien;
  • promenades fréquentes au grand air;
  • entraînement régulier - cyclisme en plein air, natation;
  • refus de bronzer en été - il n'est pas recommandé de rester longtemps au soleil.

Il est important de suivre les recommandations présentées de manière globale, ce qui contribue à la prévention de l'augmentation de la pression intracrânienne.

conclusions

La violation de l'écoulement du liquide céphalo-rachidien peut entraîner les conséquences les plus dangereuses pour une personne (par exemple, cela conduit souvent à un accident vasculaire cérébral).

Pour éviter que cela ne se produise, il est important de savoir exactement comment et quelles méthodes pour réduire la pression intracrânienne à utiliser, pour abaisser les indicateurs rapidement et efficacement.

Tout ce qui est mentionné ci-dessus peut aider, mais ces méthodes doivent être utilisées en stricte conformité avec les instructions..

Comment traiter la pression intracrânienne: traitement chez l'adulte

Comment la pression intracrânienne est-elle traitée? Vous devez d'abord avoir une idée - qu'est-ce que la pression intracrânienne, quel est son taux et ce qui peut la faire augmenter. La pression intracrânienne est appelée la pression exercée par le liquide céphalo-rachidien contenu dans les ventricules du cerveau, ainsi qu'entre les membranes molles et arachnoïdiennes du cerveau. Le taux de pression intracrânienne est de 7,5 à 15 mm Hg. Art. Avec l'hypertension intracrânienne, elle peut dépasser 30 mm Hg. st.

L'augmentation de la pression intracrânienne (ICP accrue, hypertension intracrânienne) est causée par une altération de la production ou de la sortie de liquide céphalo-rachidien (LCR), il s'agit d'une condition dangereuse pouvant entraîner des conséquences neurologiques indésirables.

La pression intracrânienne peut augmenter chez les personnes en bonne santé, mais dans ce cas, elle revient rapidement à la normale. L'hypertension à long terme n'est généralement pas une maladie indépendante, mais l'un des symptômes d'une autre maladie.

L'amélioration du mode de vie est un élément important de la thérapie. Les patients doivent absolument normaliser le travail et le régime de repos, tout d'abord assurer une nuit de sommeil complète.

Comment traiter la pression intracrânienne

L'hypertension intracrânienne peut-elle être traitée à domicile? Il n'y a pas de réponse définitive à cette question. Dans certains cas, la médecine traditionnelle est suffisante, dans d'autres il est impossible de se passer d'une intervention chirurgicale, tout dépend de la maladie primaire. Mais même dans les cas où le patient est traité à domicile, le médecin doit contrôler le cours du traitement..

Le traitement médicamenteux consiste généralement à utiliser des diurétiques, c'est-à-dire des diurétiques, qui, en éliminant le liquide du corps, aident à réduire la quantité de liquide céphalo-rachidien et, par conséquent, sa pression sur les structures cérébrales. Des vasodilatateurs, des sédatifs sont également prescrits, dans certains cas, des analgésiques sont indiqués..

Comme traitement supplémentaire, la physiothérapie, le massage, les exercices de physiothérapie, la diététique sont utilisés. L'amélioration du mode de vie est un élément important de la thérapie. Les patients doivent s'assurer de normaliser leur travail et leur régime de repos, tout d'abord, pour assurer une nuit de sommeil complète. Il est nécessaire de bouger plus, d'être au grand air tous les jours, et aussi d'arrêter de fumer et de boire de l'alcool. Les patients en surpoids doivent le normaliser, car les troubles métaboliques affectent, entre autres, le liquide céphalo-rachidien.

Le traitement chirurgical de la pression intracrânienne chez l'adulte consiste à supprimer les obstacles à la sortie du liquide céphalo-rachidien. Il s'agit de l'ablation de néoplasmes (tumeurs, hématomes, kystes) ou de pontage - une opération qui consiste à créer un drainage artificiel de l'excès de liquide céphalo-rachidien à l'aide d'un shunt.

Dans certains cas, la médecine traditionnelle suffit, dans d'autres, il est impossible de se passer d'une intervention chirurgicale, tout dépend de la maladie primaire.

Comment traiter la pression intracrânienne avec des remèdes populaires

Quels remèdes populaires sont les plus efficaces pour la pression intracrânienne? Nous parlons principalement de préparations maison à partir de plantes médicinales. Il est généralement admis que, contrairement aux produits pharmaceutiques, les médicaments traditionnels sont totalement inoffensifs et donc préférés. Ce n'est pas vrai. Les remèdes populaires, tout comme les médicaments en pharmacie, peuvent nuire s'ils ne sont pas utilisés aux fins prévues, en outre, ils provoquent des allergies beaucoup plus souvent. Ils sont généralement plus doux, mais pour cette raison, ils ne peuvent pas remplacer la pharmacothérapie lorsque cela est nécessaire, mais sont utilisés comme supplément. Mais même dans ce cas, ils peuvent être incompatibles avec les médicaments. C'est pourquoi le traitement avec des remèdes populaires doit être convenu avec le médecin traitant..

Voici quelques-uns des médicaments utilisés dans le traitement de l'hypertension intracrânienne qui sont faciles à préparer à la maison..

  1. Thé à base de feuilles de menthe poivrée, mélisse, camomille, fleurs de tilleul, mûrier - ce thé est utile pour remplacer le thé noir et le café ordinaires.
  2. Infusion de bourgeons de peuplier noir ou de stigmates de maïs - utilisé comme diurétique.
  3. Teinture alcoolisée de fleurs de trèfle - remplissez un demi-pot de trèfle sec, versez de l'alcool ou de la vodka sur le dessus et laissez reposer pendant deux semaines dans un endroit frais et sombre. Puis égouttez la teinture, filtrez. Prendre ½ cuillère à café 1 à 2 fois par jour.
  4. Mélange citron-ail - 2 citrons et 2 têtes d'ail, broyer en bouillie, verser 2 litres d'eau chaude (pas d'eau bouillante!), Laisser reposer une journée dans un endroit sombre, puis filtrer et prendre 30 ml le soir avant le coucher.
  5. Teinture de menthe poivrée, agripaume, valériane, eucalyptus et aubépine. Tous les ingrédients sont mélangés à parts égales, une cuillère à soupe du mélange sec est versée dans 0,5 litre de vodka, insisté pendant une semaine dans un endroit sombre, puis égouttée et filtrée. Prendre 20 gouttes trois fois par jour.
  6. Une décoction de romarin sauvage, d'agripaume et de guimauve - mélangez les matières premières sèches à parts égales, versez une cuillère à soupe du mélange avec un verre d'eau et faites bouillir pendant 5 minutes, puis le bouillon est infusé pendant 4 heures, puis filtré. Prendre 0,5 tasse avant les repas.

Il est nécessaire de bouger plus, d'être au grand air tous les jours, et aussi d'arrêter de fumer et de boire de l'alcool.

Frotter de l'huile de lavande chauffée dans vos tempes peut aider à soulager les maux de tête..

Thérapie diététique

En cas d'hypertension intracrânienne, un régime alimentaire est indiqué. Il est nécessaire de limiter l'utilisation d'aliments qui peuvent avoir un effet excitant sur le système nerveux et cardiovasculaire, provoquer une rétention d'eau dans le corps, ainsi que ceux qui sont difficiles à digérer et provoquent le développement de flatulences.

La nourriture doit être prise dans les délais prévus, en respectant des intervalles à peu près égaux entre les repas, au moins 5 fois par jour en petites portions. Le dîner doit être au moins trois heures avant le coucher.

Il est conseillé de cuisiner des plats en utilisant des méthodes diététiques - bouillir, cuire au four, cuire à la vapeur. Il est impératif d'inclure des légumes et des fruits frais dans l'alimentation, car l'alimentation doit répondre aux besoins de l'organisme en vitamines et oligo-éléments.

Le régime doit être basé sur les aliments suivants:

  • lait (s'il n'y a pas d'intolérance individuelle) et produits laitiers;
  • légumes crus et cuits, en particulier concombres, tomates, potiron, pommes de terre, carottes, betteraves, courgettes, tous types de choux, pois verts, poivrons, légumes verts à feuilles;
  • fruits et baies frais et cuits;
  • fruits secs;
  • viande - il est recommandé de privilégier le veau, le bœuf, le lapin, la dinde, le poulet;
  • Poisson et fruits de mer;
  • des œufs;
  • des céréales;
  • Pâtes;
  • pain et produits de boulangerie désagréables;
  • beurre et huiles végétales;
  • fruits, jus de légumes, thé vert, thé noir, tisane, café au lait.

Il est recommandé d'exclure les muffins, les confiseries, les bouillons de viande, de poisson et de champignons forts, les viandes grasses, les saucisses fumées, le caviar, les fromages gras et salés, les légumineuses, les radis, les radis, les oignons, l'ail, les champignons, le raifort, la moutarde, la mayonnaise du régime., café noir, cacao, alcool, marinades, cornichons et autres conserves.

Les patients en surpoids doivent le normaliser, car les troubles métaboliques affectent, entre autres, le liquide céphalo-rachidien.

Limitez la consommation de sel de table à 5 grammes par jour.

Si le patient est obèse, il est nécessaire de réduire l'apport calorique quotidien de 200 à 300 kcal tout en maintenant la valeur nutritionnelle. Il est interdit d'adhérer à des régimes hypocaloriques stricts pour les patients souffrant d'hypertension intracrânienne.

Qu'est-ce qui peut provoquer une augmentation de la pression intracrânienne

Le traitement de l'hypertension intracrânienne s'effectue dans deux directions:

  1. Élimination des symptômes, principalement des maux de tête atroces.
  2. Éliminer la cause de l'augmentation du PCI.

Quelle est la cause de l'hypertension intracrânienne? Sa cause immédiate est une augmentation du volume de liquide céphalo-rachidien, soit en raison de son écoulement altéré, soit en raison d'une production accrue. Une quantité excessive de liquide céphalo-rachidien dans l'espace fermé du crâne augmente la pression sur le cerveau, ce qui conduit à son hypoxie, et avec une compression prolongée, elle peut détruire certaines structures. Dans ce dernier cas, les conséquences de l'hypertension intracrânienne deviennent irréversibles - c'est pourquoi cette pathologie nécessite un traitement pathogénique obligatoire, et pas seulement l'élimination des symptômes..

Une pression excessive du liquide céphalo-rachidien peut être causée par: hydrocéphalie, accident vasculaire cérébral, méningite, encéphalite, néoplasmes du cerveau (tumeurs, kystes, hématomes), anomalies congénitales de la structure des vaisseaux cérébraux, troubles métaboliques, intoxication, otite moyenne aiguë, paludisme, traumatisme cranio-cérébral, excès de sodium sang, hypertension artérielle, carence en vitamines, prise de certains médicaments, réactions allergiques, obésité et certaines autres conditions.

Dans de rares cas, un trouble primaire provoquant une augmentation de la pression dans le crâne ne peut être détecté. Ensuite, ils parlent d'hypertension intracrânienne idiopathique..

Il est nécessaire de limiter l'utilisation d'aliments qui peuvent avoir un effet excitant sur le système nerveux et cardiovasculaire, provoquer une rétention d'eau dans le corps, ainsi que ceux qui sont difficiles à digérer et provoquent le développement de flatulences.

Signes d'augmentation de la pression intracrânienne

Les manifestations d'une augmentation de la pression intracrânienne apparaissent le plus souvent et augmentent progressivement, mais dans certains cas, elles peuvent apparaître soudainement - par exemple, lors d'un accident vasculaire cérébral. Le symptôme le plus prononcé de l'augmentation du PCI est un mal de tête, qui est pressant, éclatant dans la nature (les patients disent parfois que la douleur fait littéralement sortir les yeux sur leur front). Il est caractéristique qu'un tel mal de tête ne soit pas éliminé par la prise d'analgésiques conventionnels et s'intensifie si la tête est abaissée.

Le syndrome douloureux s'accompagne de nausées, allant jusqu'à des vomissements. La particularité du vomissement dans ce cas est qu'il n'est pas associé à la prise de nourriture, mais est associé à un mal de tête. Les vomissements peuvent être répétés, en règle générale, la douleur disparaît après.

Le troisième signe caractéristique de l'augmentation de la pression crânienne est la déficience visuelle. Cela peut être une diminution de l'acuité visuelle, une perte de champs visuels, des éclairs lumineux ou, au contraire, des taches noires devant les yeux, etc..

En outre, il existe des arythmies, des palpitations, des variations de la pression artérielle, des étourdissements, un essoufflement, de la nervosité, des troubles du sommeil, une diminution de la capacité de travail, de la fatigue.

Le diagnostic d'hypertension intracrânienne est généralement posé sur la base d'un tableau clinique caractéristique et est confirmé par les résultats de l'ophtalmoscopie (un examen ophtalmologique révèle le fond dit congestif). Pour identifier la maladie primaire, une imagerie par résonance magnétique ou calculée, un examen aux rayons X, un diagnostic par ultrasons, une ponction vertébrale et un certain nombre d'autres études peuvent être nécessaires.

Vidéo

Nous proposons de visionner une vidéo sur le thème de l'article.

Comment abaisser correctement la pression intracrânienne: traitement médical, chirurgical et alternatif

Tout le monde a entendu dire que la pression à l'intérieur du crâne peut augmenter ou diminuer. L'hypertension survient lors de la toux, des cris, de la levée de poids et d'autres moments de la vie quotidienne, et disparaît une fois que la personne est revenue à un état calme. Un danger sérieux est posé par les situations aiguës où la pression intracrânienne augmente soudainement et conduit à une détérioration rapide de l'état d'une personne en raison du déplacement de diverses structures cérébrales et de la perturbation de son approvisionnement sanguin normal. Dans ce cas, des soins médicaux d'urgence sont nécessaires. La forme chronique d'hypertension intracrânienne peut durer des années, se manifestant périodiquement par des crises, au cours desquelles une personne éprouve de graves maux de tête et d'autres souffrances. Pour ces personnes, la question de savoir comment réduire la pression intracrânienne à la maison est particulièrement pertinente..

informations générales

Le cerveau humain est une structure hétérogène constituée de la moelle épinière, des membranes, du liquide céphalo-rachidien (liquide céphalo-rachidien) et des vaisseaux sanguins. Tout cela est situé dans un crâne fermé aux parois rigides. Qu'est-ce que la pression intracrânienne (ICP)? Cet indicateur comprend les éléments suivants:

  1. Pression du LCR - ce fluide est constamment produit dans des plexus choroïdes spéciaux et absorbé dans les sinus veineux. Le LCR circule autour des hémisphères cérébraux par le haut et s'accumule à l'intérieur dans ses ventricules, étant en circulation constante.
  2. Turgescence (élasticité) de la moelle épinière - dépend de l'afflux de l'artère et de l'écoulement du sang veineux.
  3. Hydratation (présence de fluide) à l'intérieur des cellules et pression osmotique dans l'espace extracellulaire.

Tous ces composants affectent la valeur d'ICP. Les valeurs de 3,5 à 15 mm Hg sont considérées comme la norme chez les adultes. Art. Une personne en bonne santé dans un état calme ne ressent pas cette pression. Il est impossible de le mesurer seul (contrairement à la pression artérielle) à la maison; cela ne peut être fait que pendant une ponction lombaire ou une chirurgie du cerveau ouvert.

La forme aiguë d'hypertension intracrânienne se développe généralement à la suite d'un traumatisme, d'une hémorragie cérébrale, d'une décompensation tumorale.Par conséquent, elle se caractérise par une détérioration rapide de l'état d'une personne et nécessite des soins médicaux d'urgence. Une augmentation excessive de la pression est dangereuse en raison de la luxation de certaines structures cérébrales et du dysfonctionnement des centres vitaux. Dans ce cas, il est possible d'arrêter rapidement les symptômes et de soulager la pression intracrânienne uniquement dans un hôpital.

La forme chronique doit être rencontrée plus souvent, elle se développe progressivement sur fond de tumeurs à croissance torpide, de formations kystiques, ou à mesure que les troubles de l'écoulement veineux progressent, il existe une pathologie bénigne d'étiologie inconnue. La clinique dans ce cas est caractérisée par une gravité modérée des manifestations avec des crises périodiques. Une augmentation de la pression à l'intérieur du crâne peut être jugée par un certain ensemble de phénomènes cliniques, dont les principaux sont:

  • céphalée éclatante dans la région des lobes frontaux, qui commence tôt le matin et disparaît progressivement au milieu de la journée, la douleur peut revenir la nuit;
  • symptômes d'accompagnement - nausées, vomissements le matin, sensation de pression sur les yeux, perte auditive et troubles visuels, vertiges, bruits parasites dans la tête.

Les personnes ayant une augmentation chronique de la pression intracrânienne sont météosensibles, elles souffrent presque toujours de fatigue chronique, de troubles du sommeil, d'irritabilité et la pression artérielle augmente souvent.

La gravité des symptômes cliniques dépend du degré d'hypertension intracrânienne et des réserves compensatoires du corps..

Principes généraux de traitement

Pour comprendre comment traiter la pression intracrânienne, vous devez comprendre les mécanismes de l'apparition de ce syndrome chez un patient particulier, et c'est la tâche du médecin.

L'augmentation de l'ICP est toujours la conséquence d'une pathologie du corps humain. Pour se débarrasser complètement de la condition douloureuse et normaliser la pression, il est nécessaire d'éliminer la maladie primaire, ce qui n'est pas toujours possible de le faire rapidement. Les gens doivent parfois faire face à cette condition pendant des années jusqu'à ce que la cause soit clarifiée et éliminée.

Pour la réduction urgente de la pression intracrânienne en présence de la menace de déplacement de structures importantes et de la pénétration du cerveau, divers médicaments sont utilisés en milieu hospitalier. La manière de réduire la PIC à domicile doit être connue de tous les patients atteints de maladies chroniques et présentant un risque élevé d'hypertension dans le LCR. Tout d'abord, les directives suivantes doivent être respectées:

  • limiter la consommation quotidienne de sel de table;
  • réduire la consommation de liquide - ne pas boire plus de 1,5 litre par jour;
  • coordonner périodiquement avec votre médecin la nécessité de prendre des diurétiques (comprimés de Diacarb, Diuver, Furosémide ou autres);
  • refuser de visiter les bains, les saunas, les plages, ne pas être en plein soleil;
  • ne prenez pas de bains chauds, nagez uniquement dans de l'eau chaude;
  • dormir dans une pièce fraîche avec un oreiller supplémentaire;
  • ne faites pas de sports de puissance, évitez les exercices d'endurance et soulevez des poids;
  • refuser les vols et les descentes sur un ascenseur à grande vitesse;
  • une fois par trimestre, massez la zone du cou et du col;
  • à inclure dans l'alimentation quotidienne des aliments riches en potassium (abricots secs, pruneaux, pommes de terre, citrouille, légumes verts);
  • traiter les maladies concomitantes existantes - hypertension artérielle, épilepsie, etc.
  • éviter l'utilisation de tout médicament vasodilatateur (p. ex., nitrates).

Le respect de ces recommandations aidera à réduire le risque d'augmentation de la pression intracrânienne à des niveaux critiques nécessitant une hospitalisation..

Méthodes traditionnelles

Le traitement de la pression intracrânienne chez l'adulte ou l'enfant est effectué de différentes manières, en fonction de la cause qui a provoqué l'apparition de ce syndrome, ainsi que de la gravité des symptômes et de la gravité de l'état du patient.

Il existe deux domaines principaux - conservateur et chirurgical. Le premier implique l'utilisation de drogues, le second - les opérations.

Thérapie conservatrice

Des médicaments pour réduire la pression intracrânienne sont prescrits aux patients dans le cadre d'un traitement conservateur de la pathologie chronique sans progression prononcée des symptômes. Le nombre de médicaments efficaces pour augmenter la pression à l'intérieur du crâne n'est pas si grand. La base est les diurétiques, dont le choix dépend de la gravité de l'état du patient.

Des médicaments tels que le mannitol et le mannitol aideront à soulager rapidement les symptômes graves avec une pression accrue dans le LCR. Ce sont des diurétiques osmotiques, qui sont administrés par voie intraveineuse par jet ou goutte à goutte en milieu hospitalier à une dose de 0,5 à 1,5 g par kilogramme de poids corporel. Ils entraînent une augmentation de la concentration de particules actives dissoutes dans le plasma sanguin (osmolarité), ce qui facilite le transport du fluide des tissus, y compris du cerveau, vers le lit vasculaire. Les médicaments ont des contre-indications, ils ne conviennent donc pas à l'automédication.

Comment abaisser la pression intracrânienne à la maison? L'état du patient peut être atténué en influençant les principaux mécanismes:

  • assurer l'élimination de l'excès de liquide - les diurétiques Furosémide (Lasix), Diacarb, Hypothiazid, Veroshpiron conviennent pour cela;
  • améliorer l'écoulement veineux - les médicaments sont utilisés pour augmenter le tonus des vaisseaux veineux (Phlébodie, Troxevasine), ainsi que l'Euphylline, les agents contenant de la caféine (Askofen, Caffetin, etc.).

Tous les médicaments doivent être utilisés après consultation du médecin..

L'utilisation de médicaments tels que Cavinton, Nootropil, Glycine et autres n'a rien à voir avec les mécanismes d'augmentation de la pression intracrânienne, ce qui signifie qu'elle ne peut pas résoudre la question de savoir comment soulager les symptômes de l'hypertension du liquide céphalo-rachidien et soulager l'état du patient..

Chirurgie

En cas d'inefficacité du traitement médicamenteux ou dans un état grave du patient et une augmentation rapide de la pression, des méthodes chirurgicales de traitement sont utilisées. Les interventions chirurgicales sont effectuées dans les modes suivants:

  1. Ponction ventriculaire et mise en place de cathéters dans les ventricules latéraux du cerveau pour éliminer l'excès de liquide.
  2. La trépanation de décompression - une mesure palliative, est la création d'une «fenêtre» artificielle dans l'os temporal du crâne pour réduire la pression sur le cerveau, est utilisée dans les cas inopérables.
  3. Les chirurgies planifiées sont des dérivations ou la création d'une voie artificielle pour la sortie du liquide céphalo-rachidien. Pour réduire la pression, un dispositif spécial (shunt) est utilisé, qui est inséré à travers un trou dans le crâne du patient. Les valves régulent la quantité de liquide céphalo-rachidien absorbée par le ventricule du cerveau, l'excès est dirigé à travers le cathéter du crâne vers la cavité abdominale du patient. La contre-indication est la présence d'une maladie infectieuse aiguë et d'une insuffisance cardiaque fonctionnelle.

Méthodes non conventionnelles

Si le patient a vraiment augmenté la pression intracrânienne, un traitement avec des remèdes populaires peut être utilisé comme mesure supplémentaire pour améliorer le résultat du traitement médicamenteux principal.

Herbes medicinales

Comment réduire rapidement l'ICP chez un adulte à l'aide de plantes médicinales, il est préférable de consulter un spécialiste.

Quelques exemples de recettes pour abaisser la pression à l'intérieur du crâne:

  • Herbe de plantain séchée (3 c. Cuillères) et un demi-litre d'eau - faites bouillir dans un bain-marie pendant un quart d'heure, puis insistez pendant une demi-heure, filtrez le bouillon dans un plat en verre. Prendre un quart de verre quatre fois par jour.
  • Sève de bouleau naturelle - 2 verres par jour à prendre longtemps sans limite d'âge.
  • Bouillon de bourgeons de bouleau - 2 cuillères à soupe de matières premières par litre d'eau chaude, faites cuire pendant 20 minutes, puis laissez sous le couvercle pendant une heure. Après avoir filtré, prenez un demi-verre 3 fois par jour le matin et 1 fois dans la seconde.
  • Compresse sur le front la nuit - humidifiez une petite serviette en coton dans un mélange à parts égales de camphre et d'alcool ou dans un bouillon chaud de menthe (un verre de menthe hachée par litre d'eau, faites bouillir pendant 15 minutes, puis refroidissez à 45-50 degrés).
  • Tisane - préparez un mélange à parts égales d'aubépine, de menthe, d'agripaume et de valériane, infusez à raison de 1 c. par tasse et boire au lieu du thé ordinaire tout au long de la journée.

Il existe de nombreuses recettes et astuces populaires sur la façon de réduire l'augmentation de la pression intracrânienne, mais il convient de comprendre qu'aucune d'entre elles ne peut remplacer complètement le traitement traditionnel.

Physiothérapie

Il existe des séries d'exercices pour réduire la pression intracrânienne.

Ils sont basés sur l'amélioration de la circulation sanguine, en particulier de l'écoulement veineux, et sont utilisés en complément des médicaments et pour prévenir les attaques d'augmentation de l'ICP. Par exemple:

  • la tête s'incline alternativement dans toutes les directions, puis rotation circulaire à un rythme régulier - environ 20 fois;
  • avec un rouleau à pâtisserie rond, enroulé derrière la tête, conduisez le long de l'arrière de la tête et des muscles cervicaux vers le haut, puis vers le bas pendant 12 à 15 minutes;
  • étirement - couché sur le dos, étirez-vous vers le haut pour les bras redressés, puis recroquevillé comme un hérisson, en appuyant vos jambes pliées contre votre poitrine, puis redressez-vous et étirez-vous. Commencez par 2-3 fois, puis double ou triple le montant.

Toutes ces méthodes peuvent aider à soulager l'état d'un patient souffrant d'hypertension intracrânienne en affectant les principaux symptômes de cette pathologie. Comment il est possible d'abaisser radicalement la pression intracrânienne - les spécialistes qui examinent le patient le savent, établissent la cause du développement du syndrome ICH et déterminent les moyens possibles de l'éliminer.