Principal > Traumatisme

Signes caractéristiques de l'hydrocéphalie cérébrale externe

L'hydrocéphalie externe du cerveau chez l'adulte est une maladie pathologique caractérisée par une formation excessive de liquide céphalo-rachidien (LCR). Chez une personne en bonne santé, un liquide circule, lavant le tissu cérébral. Elle remplit également des fonctions protectrices et nutritionnelles. Dès que l'écoulement normal du fluide est perturbé, un excès de celui-ci commence à se former. Il y a donc hydrocéphalie ou hydropisie cérébrale. Le résultat des changements pathologiques est l'atrophie et l'expansion du tissu cérébral. Le traitement de la pathologie est effectué par des neuropathologistes et des neurochirurgiens.

Comment l'hydrocéphalie cérébrale se différencie-t-elle

La maladie peut être soit congénitale (infection du fœtus au cours du développement intra-utérin) soit acquise (traumatisme, tumeurs, maladies infectieuses).

L'hydrocéphalie est classée en plusieurs types:

  1. Externe, ou non occlusif, - le liquide s'accumule dans l'espace sous-arachnoïdien, mais dans les ventricules cérébraux, son niveau reste normal;
  2. Interne - le niveau de liquide céphalo-rachidien augmente dans les ventricules du cerveau;
  3. Mixte - une augmentation de la quantité de liquide céphalo-rachidien se produit partout;
  4. Hypertensive;
  5. Normotensive.

Selon le mécanisme de formation, la pathologie est divisée en 3 formes: ouverte, fermée et ex vacuo. S'il y a une violation des processus de formation du liquide céphalo-rachidien et de son absorption ultérieure, une hydrocéphalie externe se forme. En même temps, la circulation normale entre les espaces contenant de l'alcool est maintenue. Lorsque les voies entre ces espaces sont bloquées et que le fluide n'a plus de sortie, une hydrocéphalie fermée se produit. La forme ex vacuo se produit lorsque le tissu cérébral s'atrophie et diminue considérablement en volume. Il se développe également en raison de changements liés à l'âge ou de divers troubles du système nerveux central..

En fonction de l'intensité de la maladie chez l'adulte, on distingue les formes modérées et sévères. L'hydrocéphalie modérée est caractérisée par des symptômes bénins, car l'accumulation de liquide dans le tissu cérébral est insignifiante. La forme prononcée est toujours accompagnée d'attaques neurologiques aiguës. Avec ce type de maladie, un grand volume de liquide céphalo-rachidien s'accumule dans les tissus cérébraux..

Le plus souvent, une hydrocéphalie externe modérément prononcée se produit sous une forme ouverte. Le liquide céphalo-rachidien cesse de circuler normalement, malgré le fait qu'il n'y a pas de néoplasmes (kystes, tumeurs, etc.) qui peuvent empêcher son écoulement.

Selon la cause de la pathologie, l'hydrocéphalie est congénitale, acquise ou atrophique. Les médecins choisissent également des méthodes de traitement en fonction du type et de la forme d'hydrocéphalie chez l'adulte..

Les causes de la maladie

Les médecins identifient les raisons suivantes pour le développement d'une hydrocéphalie externe modérée:

  1. Commotion cérébrale, lésion cérébrale traumatique;
  2. Fractures et blessures des os de la colonne vertébrale;
  3. Opérations chirurgicales sur les tissus cérébraux;
  4. Tumeurs dans la tête de diverses étiologies;
  5. AVC, hémorragie cérébrale étendue, hématome;
  6. Diverses maladies provoquées par une infection ou des processus inflammatoires (tuberculose, méningite, encéphalite, etc.);
  7. Troubles pathologiques des vertèbres de la colonne cervicale;
  8. Maladies des vaisseaux sanguins dans les tissus du cerveau;
  9. Maladies oncologiques du tissu osseux de la colonne vertébrale;
  10. Changements liés à l'âge dans les tissus cérébraux;
  11. Anomalies graves du développement du système nerveux central.

L'une des raisons du développement de l'hydrocéphalie externe peut être une intoxication prolongée du corps. Ainsi, avec un abus excessif d'alcool, les cellules nerveuses du cerveau commencent à mourir de manière intensive. Le résultat de telles violations est une forte détérioration de l'absorption, de la production et de la circulation du liquide céphalo-rachidien. Le liquide accumulé commence à étirer les ventricules du cerveau. Cela conduit à la saturation de la moelle épinière avec du liquide céphalo-rachidien, ce qui réduit considérablement sa densité et rétrécit les espaces sous-arachnoïdiens. En conséquence, une personne développe une hydrocéphalie cérébrale externe de nature atrophique..

Le plus souvent, les personnes âgées souffrent d'hydrocéphalie externe modérément prononcée. Cette maladie ne peut pas être laissée sans traitement médical adéquat sous la surveillance d'un médecin. La pratique montre qu'il s'agit d'une maladie si dangereuse et si elle n'est pas traitée, une issue mortelle est possible..

Les principaux symptômes

La pathologie se manifeste par de graves attaques de maux de tête et une forte augmentation de la pression artérielle. Cela est dû à une diminution du volume total du cerveau. L'espace libre restant remplit le liquide céphalo-rachidien. N'ayant pas de sortie et continuant à s'accumuler, il crée une pression intracrânienne accrue. La personne commence à ressentir des nausées, l'envie de vomir, une sensation chronique de fatigue et un désir constant de dormir.

La maladie est particulièrement dangereuse car pendant une longue période (plusieurs mois, voire plusieurs années), elle peut ne présenter aucune manifestation. Déjà dans le contexte de l'athérosclérose ou de l'hypertension artérielle, d'autres signes d'hydrocéphalie externe commencent à apparaître. Mais il arrive un moment où l'état du patient se détériore fortement, car la circulation sanguine dans le cerveau est perturbée. Ensuite, les premiers symptômes dangereux commencent à apparaître..

En ce qui concerne la forme modérée de la maladie, ses symptômes externes se manifestent le plus souvent sous forme d'incontinence urinaire, de nausées et de vomissements et de crises de migraine sévères. Les patients ont souvent une vision double, ils peuvent les enrouler involontairement. La coordination des mouvements et de la démarche est altérée. Une fatigue prolongée conduit au fait que cette condition affecte fortement la psyché de la victime. Il commence à ressentir une irritation constante, une dépression..

Si un ou plusieurs de ces symptômes sont détectés, il est nécessaire de consulter un neurologue pour un examen clinique et un diagnostic. Si le diagnostic d'hydrocéphalie externe mineure est confirmé par plusieurs méthodes de recherche, le patient devra suivre un traitement médicamenteux complet. Dans certains cas, une intervention chirurgicale est nécessaire pour éliminer cette pathologie. En aucun cas, vous ne devez vous engager dans un auto-diagnostic, car de nombreux symptômes et signes d'hydrocéphalie externe peuvent être caractéristiques d'autres maladies dangereuses..

Méthodes de diagnostic

L'hydrocéphalie cérébrale externe chez un adulte est diagnostiquée à l'aide des méthodes de recherche clinique suivantes:

  1. Un examen neuropsychologique complet, au cours duquel le patient est interrogé sur son état. Des informations sont collectées sur la présence de toutes sortes de déviations et de violations de la fonctionnalité cérébrale. Sur la base des données obtenues, le médecin dresse une anamnèse, prend une décision sur le diagnostic ou des méthodes de recherche complémentaires;
  2. CT (tomodensitométrie). Cette méthode est l'une des méthodes de diagnostic les plus précises et les plus fiables. À l'aide de la tomodensitométrie, les contours du cerveau et du crâne, l'emplacement des ventricules, leur forme et leur taille sont déterminés; détecter des néoplasmes anormaux (tumeurs, kystes, hématomes, caillots sanguins, etc.);
  3. IRM (imagerie par résonance magnétique). L'image IRM vous permet de déterminer avec précision la forme et la gravité de tout type d'hydrocéphalie. Grâce à l'IRM, le diagnostic correct de l'hydropisie cérébrale est possible;
  4. Angiographie (examen des vaisseaux sanguins du cerveau à l'aide de rayons X). L'étude est réalisée à l'aide d'un agent de contraste, qui vous permet d'identifier les moindres violations des vaisseaux sanguins dans le cerveau humain;
  5. Cisternographie. Les radiographies des citernes à la base du crâne permettent d'anticiper le type d'hydrocéphalie. En outre, en utilisant cette méthode, le médecin peut identifier la direction du mouvement du liquide céphalo-rachidien dans les tissus du cerveau..

Thérapie curative

Tout d'abord, le traitement de la pathologie vise à restaurer la fonctionnalité des vaisseaux sanguins du cerveau et du système nerveux central. L'hydrocéphalie cérébrale externe modérée répond bien au traitement médicamenteux. Le médecin traitant prescrit un traitement diurétique qui aide à éliminer l'excès de liquide du corps. Des solutions de remplacement du plasma, des salurétiques, des médicaments qui aident à renforcer le tonus veineux, des glucocorticostéroïdes, des barbituriques sont utilisés. Pour éliminer la douleur, des analgésiques sont prescrits. Pendant le traitement, les patients doivent suivre un régime spécial faible en gras. La thérapie complexe implique la mise en œuvre régulière d'exercices de gymnastique thérapeutique.

Si le traitement médicamenteux ne donne pas de résultats positifs pendant un certain temps, une décision est prise sur la nécessité d'une intervention chirurgicale urgente.

Aujourd'hui, l'hydrocéphalie de toute forme est traitée avec des techniques chirurgicales mini-invasives. De nombreuses cliniques ont à leur disposition tout l'équipement nécessaire pour effectuer des opérations neuroendoscopiques. Au cours d'une telle intervention, le neurochirurgien effectue différents types de shunt dans les tissus du cerveau, ce qui permet de drainer le liquide céphalo-rachidien dans d'autres cavités. Toutes les manipulations sont effectuées par de petites incisions à l'aide d'instruments chirurgicaux miniatures et d'un neuroendoscope. De telles manipulations ne durent que quelques heures et sont effectuées dans un hôpital sous anesthésie générale. La procédure est suffisamment sûre pour la vie du patient.

Le traitement de l'hydrocéphalie est toujours un processus individuel qui a son propre pronostic en fonction des caractéristiques du corps du patient. Cependant, dans la plupart des cas, un diagnostic et un traitement opportuns donnent des résultats positifs, ce qui permet au patient de retrouver une vie normale en peu de temps..

Qu'est-ce que l'hydrocéphalie cérébrale externe

L'hydrocéphalie externe est caractérisée par l'accumulation de liquide céphalo-rachidien dans les espaces entre les méninges - doux, arachnoïdien. Les raisons de l'accumulation de liquide céphalo-rachidien sont associées à un déséquilibre entre les processus de production et de résorption (absorption) ou à une violation de sa circulation. Lors de l'examen de patients adultes dans un hôpital, le syndrome hydrocéphalique est détecté dans 25% des cas. La pathologie est plus souvent diagnostiquée chez les femmes.

Caractéristiques de la pathologie

L'hydrocéphalie externe (hydropisie) est une maladie qui se manifeste par une accumulation excessive de liquide céphalo-rachidien dans les méninges du cerveau, ce qui provoque leur expansion et conduit à la compression des tissus voisins, en fonction de la gravité de l'état du patient, le médecin choisit des méthodes de traitement. Normalement, le système ventriculaire contient environ 120 à 150 ml de liquide céphalo-rachidien. Fonctions du liquide céphalo-rachidien:

  • Amortissement de la protection de la substance cérébrale. Le LCR protège le cerveau des dommages mécaniques.
  • Fournir des nutriments aux tissus cérébraux.
  • Maintenir l'équilibre de la pression osmotique (pression à la frontière des solutions de sels et autres fractions sanguines - électrolytes, protéines) et oncotique (pression créée par les protéines plasmatiques).
  • Participation à la régulation du flux sanguin cérébral.

L'hydrocéphalie externe chez l'adulte peut se manifester comme une maladie indépendante ou une complication de la pathologie cérébrale. La forme secondaire se développe dans le contexte d'un accident vasculaire cérébral, d'une hémorragie, d'une tumeur et de processus infectieux, d'un traumatisme dans la région de la tête.

Classification de la maladie

Selon le degré d'intensité des violations et des symptômes, une forme légère, modérée et prononcée est distinguée. Avec une hydrocéphalie externe légère (compensée), les troubles sont éliminés de manière naturelle, ce qui est associé à peu ou pas de symptômes. Au cours de la recherche instrumentale, l'expansion du liquide céphalo-rachidien est révélée..

Pour une hydrocéphalie externe modérée (sous-compensée) du cerveau, l'apparition de symptômes cérébraux généraux est typique. L'hydrocéphalie cérébrale externe sévère (décompensée) chez l'adulte est caractérisée par une augmentation progressive des symptômes neurologiques. Les signes focaux rejoignent les symptômes cérébraux généraux.

Dans la forme non occlusive, la communication entre les espaces du liquide céphalo-rachidien est maintenue, ce qui suggère généralement une légère évolution de l'hydrocéphalie chez un adulte. L'accumulation de liquide céphalo-rachidien se produit en raison d'une dérégulation des processus de production et de résorption. Avec une forme occlusive (fermée), la connexion entre les espaces CSF est interrompue, ce qui crée des obstacles à l'écoulement du CSF.

Attribuer les formes congénitales (débuts dans la petite enfance) et acquises. L'hydrocéphalie congénitale est en corrélation avec l'hypoxie fœtale, les infections intra-utérines, les anomalies du développement qui provoquent une détérioration de la résorption du liquide céphalo-rachidien ou conduisent à une circulation altérée du liquide céphalo-rachidien.

En tenant compte des indicateurs de pression du liquide céphalo-rachidien, on distingue les formes hypotensive (basse pression), normotensive (pression normale), hypertensive (pression accrue). L'hydrocéphalie hypotrophique se développe en raison d'une détérioration de la nutrition du tissu cérébral. La forme hypersécrétoire est en corrélation avec une augmentation pathologique de la production de liquide céphalo-rachidien.

Causes d'occurrence

L'hydrocéphalie externe est une maladie qui survient chez l'adulte pour diverses raisons, ce qui nécessite un diagnostic et une détection approfondis des pathologies cérébrales concomitantes. Les principales maladies qui conduisent au développement du syndrome hydrocéphalique:

  1. Tumeurs avec localisation plus souvent dans la zone du système ventriculaire, du tronc et des sections adjacentes.
  2. Lésions infectieuses et inflammatoires du système nerveux central (méningite, encéphalite).
  3. Hémorragie sous-arachnoïdienne de type traumatique (due à un TBI) et non traumatique (à la suite d'une rupture de malformations vasculaires, d'anévrismes et d'autres éléments anormaux du système circulatoire du cerveau).
  4. Troubles du flux sanguin cérébral ischémique, de type hémorragique, survenant sous forme aiguë ou chronique.
  5. Encéphalopathie de diverses étiologies (associée à une intoxication alcoolique, une intoxication par des substances toxiques, une privation chronique d'oxygène du tissu nerveux).

L'hydrocéphalie externe minimale est caractérisée par des valeurs de pression intracrânienne d'environ 5 à 15 mm. rt. Art. Pour la forme modérée, les valeurs sont typiques - 15-25 mm. rt. Art., Pour prononcé - plus de 25 mm. rt. st.

L'hémorragie sous-arachnoïdienne est associée à une altération importante du flux sanguin cérébral. Il s'agit d'une affection qui conduit souvent à une invalidité grave et met la vie en danger - dans 50% des cas, elle se termine par la mort, même en cas de diagnostic précoce. Si le patient ne reçoit pas d'assistance médicale, il décède dans la période de 12 à 48 heures.

Symptômes et signes

Les signes d'hydrocéphalie externe modérée comprennent des maux de tête (généralement pulsés, persistants ou paroxystiques), des vomissements et une congestion du fond d'œil. Avec une forme progressive et décompensée, des symptômes s'ajoutent:

  • Somnolence, faiblesse générale.
  • Vertiges, fatigue accrue.
  • Signes de luxation des structures cérébrales dans le sens axial: tachycardie, scintillement de la conscience, constriction des pupilles avec affaiblissement de la réaction au stimulus lumineux, éventuellement apnée. Avec la luxation axiale, la grande veine cérébrale est comprimée, ce qui entraîne une altération du débit veineux et une congestion veineuse dans les hémisphères cérébraux.

Avec une hydrocéphalie externe modérément prononcée, la douleur dans la région de la tête apparaît ou s'intensifie le matin immédiatement après le réveil, ce qui est dû à une augmentation de la pression intracrânienne pendant le sommeil. La pathogenèse est basée sur le processus de vasodilatation (relaxation des muscles lisses de la paroi vasculaire), qui est provoquée par une augmentation de la concentration de dioxyde de carbone.

Le processus de vasodilatation s'accompagne d'un flux sanguin et d'une expansion de la lumière vasculaire. En conséquence, les parois vasculaires et méningées (coque dure) s'étendent dans la zone adjacente à la base du crâne. Le matin, les symptômes augmentent souvent - nausées et vomissements, qui dans certains cas aident à réduire la douleur dans la région de la tête.

L'apparition de somnolence et de léthargie avec hydrocéphalie externe non prononcée est un critère pronostique défavorable et indique une détérioration de l'état du patient. Habituellement, une telle symptomatologie indique une évolution aiguë de la pathologie, précédée d'une détérioration de l'état neurologique. Le développement du syndrome de luxation se manifeste par une dépression de la conscience, jusqu'à la stupeur et le coma.

Autres signes de luxation cérébrale: dysfonctionnement visuel, position forcée de la tête, dysfonctionnement respiratoire et cardiaque sévère. L'hydrocéphalie externe mineure, survenant sous une forme chronique, s'accompagne de symptômes:

  1. Démence, déclin cognitif.
  2. Dysfonctionnement du système excréteur (incontinence urinaire).
  3. Apraxie (violation de mouvements volontaires complexes tout en maintenant la motricité élémentaire).
  4. Paraparésie (faiblesse musculaire avec amplitude limitée de mouvements volontaires) des membres inférieurs.

Dans les formes chroniques de l'évolution, les symptômes initiaux apparaissent généralement 3 à 4 semaines après les maladies transférées - lésions infectieuses du système nerveux central (méningite, encéphalite), traumatisme dans la région de la tête, développement d'un foyer d'hémorragie, altération du flux sanguin cérébral, se déroulant sous une forme aiguë. Les principaux signes comprennent des troubles du sommeil et de l'éveil.

Les patients souffrent de somnolence pendant la journée et de troubles du sommeil la nuit. Leur activité physique et mentale diminue progressivement. Ils deviennent apathiques, indifférents, manquant d'initiative. Un symptôme typique de l'hydrocéphalie communicante, qui survient chez l'adulte chronique chez l'adulte, est un affaiblissement général de la fonctionnalité cérébrale..

Chez les patients, la mémoire se détériore, en particulier numérique et à court terme. Le patient a des difficultés si on lui demande de nommer l'âge, la date du jour. Aux derniers stades de la maladie, le tableau clinique est complété par des troubles mnésiques-intellectuels prononcés. Pendant cette période, le patient n'est pas capable de libre-service, perd le contact avec la réalité.

La parole devient monosyllabique, lente, avec de longues pauses entre les mots individuels. L'apraxie se traduit par une altération de la fonction motrice en position debout. Lorsque le patient ment, il parvient à imiter le vélo ou la marche. Prenant une position verticale, il perd cette capacité - la posture est instable, la démarche devient instable et bancale.

En marchant, le patient remue les pieds, écarte largement les jambes pour garder le corps en équilibre. Dans la forme chronique, la stagnation du fond d'œil n'est généralement pas détectée. Le HGS (syndrome hypertensif-hydrocéphalique) peut se manifester par des symptômes: labilité émotionnelle, hyperesthésie (augmentation de la sensibilité cutanée, sensibilité excessive aux influences externes - visuelles, auditives).

Diagnostique

Le diagnostic de l'hydrocéphalie externe ouverte chez l'adulte est effectué par des méthodes de neuroimagerie des structures cérébrales. Un tableau clinique caractéristique est révélé lors de l'IRM. Les images montrent l'expansion des ventricules, une diminution de la densité du tissu cérébral dans le sens périventriculaire (en raison de son imprégnation avec du liquide céphalo-rachidien), une augmentation du volume des espaces sous-arachnoïdiens.

Au cours de l'IRM, des pathologies combinées sont souvent révélées - foyers de démyélinisation, lésions focales des structures de la tige, formations cérébrales volumétriques (tumeurs, kystes, hémorragies). Afin d'identifier l'état du fond d'oeil (disques stagnants de la base des nerfs optiques, angiopathie rétinienne), une ophtalmoscopie est réalisée.

L'échographie Doppler des éléments du système circulatoire du cerveau est effectuée pour identifier les anomalies du développement et d'autres pathologies vasculaires. En parallèle, une étude du liquide céphalo-rachidien et du sang est réalisée pour exclure les infections du système nerveux central et identifier d'autres indicateurs (concentration de glucose, d'électrolytes, de bilirubine). La ponction lombaire vous permet de déterminer les indicateurs de pression intracrânienne.

Méthodes de traitement

Le traitement de l'hydrocéphalie externe aiguë chez l'adulte implique un drainage externe, qui permet à l'excès de liquide céphalo-rachidien de s'écouler à l'extérieur du cerveau. Dans le même temps, le médicament Streptokinase est prescrit, qui est injecté dans la cavité des ventricules, dissout les caillots sanguins, contribuant à une meilleure sortie du liquide céphalo-rachidien.

Le traitement de l'hydrocéphalie chronique non exprimée est effectué par des méthodes chirurgicales et conservatrices. Le but de la chirurgie est de créer des moyens artificiels pour drainer l'excès de liquide céphalo-rachidien. Le patient est installé des systèmes de dérivation, qui diffèrent par le dispositif et d'autres caractéristiques:

  1. Cathéter ventriculaire. Installé sur le site des ventricules latéraux.
  2. Cathéter périphérique. Installé dans la cavité corporelle (abdominale, oreillette), où l'absorption du liquide céphalo-rachidien détourné peut se produire.
  3. Système de valve. L'appareil est équipé d'un capteur de pression partielle. Lorsque certains niveaux de pression du liquide céphalo-rachidien sont atteints, la valve s'ouvre et le liquide céphalo-rachidien est drainé du système ventriculaire. Lorsque les lectures de pression sont normales, la vanne se ferme.

Pour réduire les indicateurs de pression intracrânienne, des diurétiques sont prescrits (acétazolamide, furosémide), pour améliorer l'apport sanguin au cerveau - correcteurs du flux sanguin cérébral (Vinpocetine), pour réguler les processus du métabolisme cellulaire et améliorer la conduction de l'influx nerveux - vitamines (pyridoxine, thiamine, cyanocobalamine).

La thérapie neuroprotectrice implique la connexion de l'acide hopanténique. Si indiqué, des anticonvulsivants (diazépam) et des sédatifs (glycine, acide aminophénylbutyrique) sont prescrits.

Conséquences possibles

Les conséquences de l'hydrocéphalie externe, survenant sous forme aiguë ou chronique chez l'adulte, sont un dysfonctionnement persistant du cerveau. En l'absence de traitement correct, des changements irréversibles se produisent dans le tissu nerveux, ce qui entraîne une démence précoce, une détérioration de l'acuité visuelle et de l'audition.

Un processus pathologique à long terme est dangereux par le développement d'un syndrome convulsif et d'un dysfonctionnement moteur. Le patient perd la capacité de maintenir l'équilibre, d'effectuer des mouvements subtils et complexes, sa démarche est perturbée. Souvent, ces troubles entraînent des incapacités, des incapacités et des inadaptations sociales..

L'hydrocéphalie externe est un processus pathologique accompagné d'une augmentation du volume de liquide céphalo-rachidien dans l'espace sous-arachnoïdien, suivie d'un étirement des parois des méninges. Un diagnostic et un traitement corrects conduisent dans la plupart des cas au rétablissement du patient.

Traitement de l'hydrocéphalie externe du cerveau chez l'adulte

Quelqu'un pourrait dire que l'hydropisie ne survient que chez les nouveau-nés, mais en fait ce n'est pas le cas. Cela peut apparaître de manière inattendue à tout âge. Ce n'est pas facile de l'identifier, car elle sait bien se déguiser pour d'autres maladies. L'hydrocéphalie cérébrale externe chez un adulte est souvent diagnostiquée par hasard. Dans 25% des cas, un spécialiste diagnostique une "hydrocéphalie modérée", qui est facilement éliminée à la suite d'une intervention chirurgicale.

Quels sont les types d'hydrocéphalie externe du cerveau

L'hydrocéphalie externe du cerveau fait référence à l'accumulation de liquide céphalo-rachidien (liquide céphalo-rachidien ou céphalo-rachidien) à l'extérieur des hémisphères cérébraux - dans l'espace sous-arachnoïdien. En raison de la grande accumulation de liquide, les fissures sous-arachnoïdiennes se dilatent, ce qui entraîne une pression accrue sur le cortex cérébral et les conséquences négatives qui en résultent.

La nature et le niveau de complexité de la maladie dépendent directement du type spécifique d'hydropisie. Plusieurs critères sont utilisés dans la classification. Les plus courants sont:

  • intensité de la manifestation (prononcée - accumulation d'une grande quantité de liquide céphalo-rachidien, provoquant des symptômes neurologiques; modérée - quantité minimale de liquide, aucun signe);
  • le degré d'impact sur les structures du cerveau (compensé - le liquide céphalo-rachidien n'affecte pas le cerveau; décompensé - il y a une détérioration du fonctionnement du système nerveux et du cerveau);
  • causes d'occurrence (remplacement - est plus souvent diagnostiqué chez les personnes âgées et s'accompagne de la mort de cellules cérébrales; acquis - résulte de la propagation d'infections et de lésions cérébrales traumatiques mécaniques);
  • la nature de l'évolution (forme chronique - une augmentation progressive des troubles neurologiques; forme aiguë - une forte détérioration du bien-être du patient).

Employés du département de neurochirurgie, GKB im. Eramishantseva déterminera d'abord le type d'hydrocéphalie externe et seulement après cela, ils commenceront le traitement. Une attention particulière est portée aux données de diagnostic et à une étude approfondie des symptômes de la maladie identifiée.

Symptômes d'hydrocéphalie externe

Le tableau clinique dans chaque cas sera différent et la nature de la manifestation de la maladie dépend de la gravité du processus pathologique et de l'état du système nerveux central. Les symptômes courants sont des maux de tête fréquents, une vision trouble, des nausées, des vomissements et une faiblesse. À propos, la douleur est plus localisée dans la région fronto-pariétale et dans la région des globes oculaires. Une personne souffrant d'hydropisie ressent de la douleur le matin, avec des mouvements brusques, de la toux, des éternuements, un effort physique sérieux.

Les symptômes peuvent différer selon le degré de développement de la maladie. Les scientifiques distinguent 3 étapes, et chacune a ses propres caractéristiques:

Hydrocéphalie externe légère. Avec la taille minimale de l'hydropisie, le corps humain essaiera de lui-même de faire face à un problème tel qu'une violation de la circulation du liquide céphalo-rachidien. Dans ce cas, vous ressentirez un léger malaise, des vertiges périodiques, un assombrissement à court terme des yeux, des maux de tête tolérables.

Le stade intermédiaire du développement de la maladie. A ce stade de la propagation de la maladie, les symptômes apparaissent plus intensément et sont plus frappants. En raison de l'augmentation de la pression intracrânienne, des maux de tête sévères surviennent pendant l'activité physique, un œdème du nerf optique et des tissus du visage, une fatigue accrue, une nervosité, une dépression, des pics de pression artérielle.

Forme sévère de la maladie. Les signes de pathologie de l'hydrocéphalie externe sévère se réduisent à des convulsions, des évanouissements fréquents, un état d'apathie, une perte de capacités intellectuelles, une perte de mémoire et une incapacité à prendre soin de soi. L'hydropisie progressive peut même entraîner la mort, il n'est donc pas nécessaire de reporter la consultation du médecin. Il est préférable de le faire dès les premiers soupçons et une légère détérioration de la santé..

Avec accumulation chronique de liquide céphalo-rachidien, symptômes tels que démarche instable, paralysie des membres supérieurs et inférieurs, incontinence urinaire, insomnie nocturne et somnolence diurne, humeur dépressive, complexe de troubles neuropsychiatriques.

Pourquoi l'hydropisie cérébrale se produit-elle?

Chez les patients adultes, on trouve souvent une hydrocéphalie acquise, qui se développe soit en raison de dommages mécaniques à la tête, soit en raison du développement de processus pathologiques. Pourquoi le liquide céphalo-rachidien s'accumule à l'extérieur des hémisphères cérébraux? L'explication est simple: les structures cérébrales sont perturbées, des adhérences apparaissent sur les veines, les villosités arachnoïdiennes sont détruites, en conséquence, le liquide céphalo-rachidien ne circule pas au besoin.

Si vous approfondissez la question des causes d'une maladie telle que l'hydropisie externe du cerveau, certains facteurs peuvent être distingués:

  • maladies infectieuses (tuberculose, méningite, encéphalite);
  • état post-AVC, développement d'une septicémie, hémorragie étendue;
  • commotion cérébrale, blessure à la tête ou à la colonne cervicale;
  • tumeurs malignes qui se développent dans la région de la tige.

Une intoxication fréquente du corps entraîne l'apparition d'une hydrocéphalie externe. Par exemple, l'abus de boissons alcoolisées, qui endommagent les neurones et entraînent la mort des tissus. Le groupe à risque comprend également les patients souffrant de troubles métaboliques, de diabète sucré, de sclérose en plaques, d'encéphalopathie, d'athérosclérose. Les changements irréversibles liés à l'âge qui provoquent le vieillissement des vaisseaux sanguins et des tissus cérébraux sont une autre raison qui mérite l'attention voulue..

Les principaux services de la clinique du Dr Zavalishin:

  • consultation de neurochirurgien
  • traitement de la hernie rachidienne
  • chirurgie cérébrale
  • Chirurgie de la colonne vertébrale

Diagnostic de l'hydrocéphalie externe chez les patients adultes

L'étude des symptômes et l'examen visuel du patient est une condition insuffisante pour déterminer l'hydrocéphalie externe du cerveau. Les signes indirects, bien sûr, sont importants, mais vous ne pouvez pas vous passer de diagnostics professionnels. Aujourd'hui, 6 méthodes sont utilisées pour détecter l'hydropisie:

  • examen échographique (échographie) du cou et de la tête pour évaluer l'état des vaisseaux sanguins;
  • l'imagerie par résonance magnétique (IRM) aide à identifier les changements dans les tissus mous et à déterminer aussi précisément que possible le type d'hydrocéphalie, le stade de développement de la pathologie;
  • la tomodensitométrie (TDM) est conçue pour déterminer le degré de lésion du tissu cérébral, la taille des fissures sous-arachnoïdiennes, la présence de néoplasmes;
  • La radiographie avec l'introduction d'un agent de contraste vise à détecter les violations de l'écoulement du sang veineux et les dommages au lit vasculaire;
  • une ponction lombaire est prescrite s'il y a un soupçon de développement d'hydropisie après une encéphalite ou une méningite et que vous devez savoir quel niveau de pression du liquide céphalo-rachidien;
  • examen ophtalmologique - la capacité d'établir si le patient a un œdème du nerf optique et une atrophie tissulaire de l'appareil oculaire.

IMPORTANT! Si le diagnostic d'hydrocéphalie externe chronique du cerveau est confirmé, il est conseillé de procéder à un examen diagnostique supplémentaire après 6 mois. L'intensité des visites ultérieures chez le médecin dépend des données obtenues et est déterminée individuellement.

Traitement de l'hydropisie externe du cerveau chez l'adulte

Les méthodes de traitement sont sélectionnées lors de la consultation d'un neurochirurgien ou d'un neuropathologiste après le diagnostic de la maladie. L'intervention doit être opportune, sinon le risque de diverses complications neurologiques augmente. Il est important de prendre en compte à la fois le type de pathologie et les caractéristiques du corps du patient..

Au département de neurochirurgie, GKB im. Eramishantsev, seules des méthodes efficaces de traitement de l'hydropisie externe du cerveau sont pratiquées. Les méthodes sont divisées en deux grands groupes: conservatrice (médicament) et chirurgicale (opératoire), chacune ayant ses propres caractéristiques et avantages..

UN TRAITEMENT CONSERVATEUR

Le traitement médicamenteux n'est pertinent qu'au stade bénin de la maladie. Des médicaments spéciaux accélèrent la sortie de liquide du cerveau, augmentent la miction, soulagent l'inflammation et l'œdème, renforcent les vaisseaux sanguins et normalisent le fonctionnement du système cardiovasculaire. Pour lutter contre les maux de tête sévères, votre médecin peut vous prescrire des anti-inflammatoires non stéroïdiens et des analgésiques..

Les groupes de médicaments courants sont les diurétiques vasculaires, neurotropes, veinotoniques. Mais dans une maladie aiguë, ils seront inefficaces. L'hydrocéphalie mixte est mal corrigée. Dans ce cas, un traitement conservateur ne guérira pas la maladie, mais restaurera ou améliorera seulement le travail des systèmes et des fonctions individuels du corps humain. Souvent, une intervention chirurgicale est indispensable.

CHIRURGIE

Si l'hydropisie externe aiguë est diagnostiquée, dans la plupart des cas, un drainage des ventricules du cerveau est prescrit. Les principales technologies sont l'endoscopie et la chirurgie ouverte.

Dans le premier cas, il s'agit de manipulations caractérisées par un traumatisme minimal, un risque de complications très faible et une récupération postopératoire assez rapide. Les méthodes d'endoscopie permettent, avec une intervention mineure, non seulement d'éliminer l'excès de liquide céphalo-rachidien, mais également d'éliminer les défauts dans les veines, les hématomes, les caillots sanguins.

Actuellement, la chirurgie ouverte n'est choisie que dans des cas exceptionnels. Pourquoi? Il est difficile d'imaginer une intervention chirurgicale ouverte sans craniotomie. Et la trépanation est toujours un risque accru et une longue période de récupération postopératoire.

Une autre façon de se débarrasser de l'hydropisie externe est la chirurgie de pontage. Les médecins utilisent un système de valves et de tubes en silicone pour drainer l'excès de liquide céphalo-rachidien du crâne. Le fluide est redirigé vers d'autres cavités corporelles, en particulier vers la cavité abdominale, l'oreillette droite, la veine cave supérieure. Selon les statistiques, l'efficacité de cette technique est de 85%.

Est-il possible de se protéger contre la survenue d'une hydrocéphalie cérébrale externe? C'est une question très difficile. Mais, si vous abandonnez complètement les mauvaises habitudes et évitez les blessures à la tête, il y a de fortes chances que les problèmes vous contournent. Un autre point important est le traitement opportun et professionnel de maladies graves telles que l'encéphalite, la poliomyélite, la méningite, ainsi que d'autres maladies infectieuses..

Hydrocéphalie externe - classification, symptômes, diagnostic et traitement

Les principales maladies du cerveauHydrocephalus du cerveau Hydrocéphalie externe - classification, symptômes, diagnostic et traitement

Qu'est-ce que l'hydrocéphalie de remplacement cérébral externe??

Hydrocéphalie (du grec ancien - «cerveau d'eau») - une condition dans laquelle la quantité de liquide céphalo-rachidien dépasse la norme d'âge. Le nom «populaire» d'une telle maladie est l'hydropisie cérébrale.

L'hydrocéphalie externe est une condition dans laquelle le volume de liquide céphalo-rachidien dans l'espace entre le cerveau et le crâne (dans les méninges) est supérieur à la normale. L'hydrocéphalie de remplacement est le remplissage avec du liquide céphalo-rachidien d'un endroit de la cavité crânienne qui a été libéré en raison d'une diminution du cerveau (atrophie). Ainsi, l'hydrocéphalie de remplacement externe - une augmentation du volume de liquide céphalo-rachidien dans les méninges au lieu du cortex cérébral atrophié.

Classification

Il n'y a pas de classification unique de l'hydrocéphalie. Les médecins de différentes spécialités ont des attitudes différentes à l'égard des différences entre les sous-espèces de la maladie. Classification selon la CIM-10 (classification internationale des maladies de la 10e révision):

  • déformation de l'aqueduc sylvien du cerveau;
  • atrésie des trous de Magendie et Lyushka;
  • autres types.
  • communicant;
  • obstructif;
  • pression normale;
  • post-traumatique;
  • autres types.

La classification suivante sera plus applicable dans la pratique d'un médecin et incompréhensible pour un médecin:

  • externe - l'accumulation de liquide céphalo-rachidien autour du cerveau;
  • interne - un excès de liquide céphalo-rachidien dans les ventricules et le système d'aqueduc du cerveau;
  • mixte - une combinaison des deux types.

En outre, séparément dans chaque forme, ils parlent de:

  • hydrocéphalie de remplacement;
  • forme ouverte et fermée;
  • évolution aiguë et chronique;
  • léger, moyen et sévère;
  • étapes;
  • évolution bénigne et maligne.

Causes d'occurrence

Le LCR ou liquide céphalo-rachidien est une solution protectrice et nourrissante spéciale qui remplit les espaces libres des cavités du crâne et de la moelle épinière. Il a une composition similaire au sang, mais diffère par le contenu en cellules (ne contient pas d'érythrocytes, de plaquettes et moins de leucocytes) et de protéines.

La tâche principale du liquide céphalo-rachidien est de maintenir le volume du cerveau et de la moelle épinière de l'intérieur, pour se protéger des dommages externes (dépréciation). De plus, son mouvement constant aide à transporter les nutriments et les déchets..

Normalement, le liquide céphalo-rachidien est formé en filtrant le sang à travers les veines, principalement à l'intérieur des ventricules latéraux du cerveau. Ce sont de petites cavités au milieu de chaque hémisphère, remplies de liquide céphalo-rachidien et bien alimentées en sang pour le créer.

Par le système du soi-disant aqueduc du cerveau, le liquide céphalo-rachidien se propage dans la moelle épinière et sort de l'intérieur des cavités du cerveau et de la moelle épinière à l'extérieur, les entourant. Par les veines, l'excès de liquide céphalo-rachidien retourne dans le système circulatoire.

Chaque espèce de la classification de l'hydrocéphalie peut avoir sa propre cause distincte, mais il existe des facteurs de risque communs à tous:

  • trouble intra-utérin (hypoxie, facteurs tératogènes, traumatisme, hérédité et autres);
  • blessures à la tête chez les enfants et les adultes;
  • processus infectieux;
  • les maladies vasculaires;
  • coups;
  • épilepsie;
  • lésions auto-immunes;
  • troubles du métabolisme des sels d'eau;
  • autres raisons.

L'hydrocéphalie de remplacement se développe comme un mécanisme compensatoire: avec une diminution du cerveau, la pression intracrânienne (ICP) diminue, car le volume de la cavité crânienne ne change pas. Pour normaliser l'ICP, la production (création) de LCR est améliorée, ce qui conduit à l'hydrocéphalie - un excès de liquide céphalo-rachidien, mais cette condition est relative, par conséquent, elle n'est pas toujours appelée une maladie distincte.

Habituellement associé à des modifications cérébrales dégénératives liées à l'âge ou est le résultat d'infections du cerveau (encéphalite) ou des membranes (méningite).

Symptômes chez les adultes

Il n'y a pas de manifestations spéciales dans l'hydrocéphalie externe de remplacement. Les symptômes peuvent être causés par une condition médicale sous-jacente ou être non spécifiques:

  • faiblesse générale;
  • déficiences visuelles et auditives mineures;
  • somnolence constante;
  • maux de tête modérés persistants;
  • manque de coordination.

Habituellement, la pression intracrânienne est normale, il n'y aura donc aucun signe d'hypertension. Une forte détérioration de l'état est possible sous la forme d'une violation aiguë de la circulation cérébrale (accident vasculaire cérébral - accident vasculaire cérébral ou accident ischémique transitoire) ou de migraine.

Symptômes chez les enfants

Chez les enfants de la première année de vie, les os du crâne sont malléables - ils peuvent changer sous la force d'une pression prolongée de l'intérieur ou de l'extérieur.

L'hypertension dans le LCR se manifestera par des sautes d'humeur dues à des maux de tête constants, une coordination altérée, des régurgitations et des vomissements. L'appareil oculaire peut changer: vision trouble, rougeur de la conjonctive, yeux saillants.

Les enfants de 2 à 3 ans présenteront des manifestations plus similaires à celles de l'hydrocéphalie externe de remplacement chez l'adulte.

Diagnostic de la maladie

Pour poser un diagnostic de remplacement de l'hydrocéphalie externe, les médecins doivent déterminer avec précision le volume de liquide céphalo-rachidien. Pour cela, différentes méthodes d'imagerie sont utilisées: tomodensitométrie (TDM), imagerie par résonance magnétique (IRM), échographie (échographie ou échographie, échographie) du cerveau. Une méthode simple est la ponction lombaire - une méthode d'obtention de liquide céphalo-rachidien, vaguement similaire à la procédure de prélèvement de sang dans une veine, mais un peu de LCR est prélevé sur la colonne lombaire.

Des méthodes supplémentaires, mais moins fiables, sont également importantes: l'électroencéphalographie (EEG), l'angiographie et d'autres méthodes radiologiques. De plus, il est nécessaire de connaître la cause de la maladie: maladies virales, accident vasculaire cérébral ou blessure, maladie d'Alzheimer ou autres. Pour chacun, ses propres méthodes de diagnostic peuvent être appliquées.

Méthodes de traitement

Tout d'abord, les schémas et les méthodes de traitement dépendent de la cause et du taux de développement du remplacement de l'hydrocéphalie externe. Dans la plupart des cas, ce type d'hydrocéphalie ne nécessite pas de traitement spécial; il est plus important de traiter la cause de la maladie..

La méthode évidente, mais pas la plus couramment utilisée, est la méthode rapide. L'excès de liquide céphalo-rachidien peut être «évacué» en faisant un trou dans le crâne pour le drainer. La craniotomie et la création d'un shunt pour le drainage (écoulement) du liquide céphalo-rachidien sont effectuées par un neurochirurgien.

Les méthodes de médication sont plus souvent utilisées:

  • les diurétiques (diurétiques) réduisent l'œdème cérébral et le LCR,
  • les médicaments vasoconstricteurs et les inhibiteurs de l'anhydrase carbonique réduisent la synthèse du liquide céphalo-rachidien,
  • les agents hormonaux réduisent l'inflammation,
  • des mélanges d'électrolytes sont nécessaires pour rétablir l'équilibre eau-électrolyte,
  • analgésiques - pour soulager les maux de tête;
  • d'autres médicaments étiotropiques et pathogéniques pour lutter contre la cause et les mécanismes de développement;
  • autres remèdes symptomatiques pour réduire les symptômes.

Les vitamines (à l'exception de l'avitaminose évidente), les angioprotecteurs, les nootropiques et de nombreux autres médicaments à efficacité non prouvée ne sont pas recommandés pour le traitement de toute maladie, y compris en neurologie et en neurochirurgie. Leur nomination pour le traitement de l'hydrocéphalie externe de remplacement du cerveau est injustifiée.

Une opération visant à réduire la fonction des vaisseaux impliqués dans la création du liquide céphalo-rachidien est considérée comme idéale. Habituellement, une telle procédure est réalisée par voie endoscopique (en utilisant un équipement spécial qui permet des manipulations dans les cavités par des incisions minimales). Dans le même temps, vous pouvez établir des voies supplémentaires pour l'écoulement du liquide céphalo-rachidien.

Pronostic et conséquences de l'hydrocéphalie externe

Le pronostic de l'évolution de l'hydrocéphalie externe de remplacement pour un cas particulier dépend de nombreux facteurs: la durée de l'affection, l'activité, le taux de développement, l'étiologie (cause de survenue), le traitement utilisé, l'âge, l'hérédité et autres.

En général, l'hydrocéphalie cérébrale externe a un pronostic favorable. Une hydrocéphalie externe modérée peut se développer pendant une longue période et s'arrêter à un certain stade, souvent avant le début des manifestations cliniques (sans symptômes).

Dans de rares cas, il peut aggraver l'évolution de la maladie sous-jacente, conduire indirectement à des troubles aigus de la circulation cérébrale.

La prévention

Tout d'abord, vous devez faire face à la prévention des principales causes: accidents vasculaires cérébraux, athérosclérose, maladie d'Alzheimer, infections cérébrales, œdème cérébral. Nul besoin d'avoir peur de consulter un médecin lorsque des problèmes de santé apparaissent et d'élaborer un schéma individuel de prévention d'éventuelles maladies.

Examens médicaux, nutrition adéquate, activité physique modérée régulière, absence de mauvaises habitudes, traitement des maladies chroniques sont la clé de la meilleure santé possible.

Hydrocéphalie externe

L'hydrocéphalie cérébrale externe est considérée comme une maladie néonatale, mais la maladie survient également chez les patients adultes. Le développement de l'hydrocéphalie est causé par une absorption ou une sortie altérée du liquide céphalo-rachidien. À l'hôpital Yusupov, les neurologues utilisent des méthodes de diagnostic modernes qui nous permettent d'établir les causes, la forme de la maladie et la gravité.

Avec un degré léger d'hydrocéphalie, un traitement conservateur est effectué dans le but de réduire la pression intracrânienne et d'améliorer la fonction des cellules nerveuses dans le cerveau. Les neurochirurgiens des cliniques partenaires effectuent des interventions chirurgicales qui éliminent la cause de la maladie. Après l'opération, la qualité de vie des patients s'améliore et les fonctions nerveuses altérées sont restaurées.

Raisons de développement

L'hydrocéphalie acquise peut se développer en raison de processus pathologiques qui entraînent des adhérences dans les vaisseaux du cerveau et la destruction des villosités arachnoïdiennes. La maladie est provoquée par les facteurs suivants:

Maladies infectieuses du cerveau (encéphalite, méningite, tuberculose);

AVC hémorragique reporté;

Traumatisme à la tête, au cou;

Blessures traumatiques de la colonne vertébrale;

Néoplasmes malins du tronc cérébral.

L'hydrocéphalie atrophique se produit en raison de changements liés à l'âge dans les vaisseaux cérébraux, de troubles métaboliques, de diabète sucré et d'hypertension artérielle. Avec l'hydrocéphalie externe, des zones avec une densité réduite de la matière cérébrale se forment. Ils s'atrophient et l'espace libéré se remplit de liquide céphalo-rachidien. La cause du développement de l'hydrocéphalie externe peut être une intoxication constante à l'alcool.

Mécanisme de développement

Avec l'hydrocéphalie externe, le liquide céphalo-rachidien s'accumule à l'extérieur des hémisphères cérébraux, dans les espaces sous-arachnoïdiens. Un excès de liquide céphalo-rachidien comprime le cortex cérébral. L'hydrocéphalie externe non occlusive du cerveau survient à la suite d'une hypersécrétion ou d'une altération de l'absorption du liquide céphalo-rachidien. L'hydrocéphalie fermée (occlusive) est une forme de la maladie dans laquelle la sortie du liquide céphalo-rachidien des ventricules est bloquée par une tumeur ou des adhérences.

L'hydrocéphalie interne peut être congénitale ou acquise. L'hydrocéphalie congénitale se développe lors d'une exposition intra-utérine au fœtus, acquise - au cours de la vie. L'hydrocéphalie mixte est une forme distincte de la maladie dans laquelle le liquide céphalo-rachidien s'accumule à la fois dans les ventricules et sous les membranes du cerveau.

Symptômes et gravité

L'hydrocéphalie externe chez un adulte est divisée en 3 degrés selon les manifestations cliniques: légère, modérée et sévère. Avec un léger degré d'hydrocéphalie, le corps peut restaurer indépendamment la circulation du liquide céphalo-rachidien. Le patient se plaint d'un léger malaise, de maux de tête, de vertiges, d'un assombrissement à court terme des yeux. Le degré moyen d'hydrocéphalie se manifeste par des signes intensément prononcés de lésions cérébrales. Les patients présentent les symptômes suivants:

Douleur à la tête sévère, aggravée par l'activité physique;

Douleur pressante dans les globes oculaires, apparition de cercles colorés d'éclairs lorsque les yeux sont fermés;

Sensation de lourdeur dans le crâne;

Nausées non dépendantes de l'apport alimentaire;

Vomissements qui n'apportent pas de soulagement.

La transpiration se produit périodiquement. Un examen ophtalmologique détermine le gonflement de la tête du nerf optique. Les patients notent un gonflement du visage, une faiblesse, une léthargie et une fatigue accrue. Ils craignent de se sentir dépassés le matin, d'agressivité, de nervosité accrue, de larmes. Un état dépressif se développe. La pression artérielle est instable. Les sensations désagréables s'intensifient lors de la toux, des éternuements, de la rotation et de l'inclinaison de la tête.

L'hydrocéphalie externe du cerveau chez un adulte s'accompagne de symptômes neurologiques:

Diminution de l'acuité visuelle;

Déficience visuelle: vision double, image floue;

Paralysie ou parésie des membres;

Les patients ont des troubles de la parole, des difficultés de prononciation des sons et de perception de la parole adressée. Avec un degré sévère d'hydrocéphalie externe, des convulsions épileptiques et convulsives, des évanouissements fréquents et un coma se produisent. Le patient perd la mémoire, les capacités intellectuelles, ses capacités de soins personnels sont réduites.

Les patients atteints d'hydrocéphalie occlusive ont des maux de tête sévères, des nausées et des vomissements le matin. Une stagnation des disques optiques et des signes de luxation axiale du cerveau se développent. La somnolence est un signe pronostique défavorable. Il s'intensifie à la veille d'une violation brutale des symptômes neurologiques. Lorsque les structures du cerveau sont disloquées, l'activité cardiaque et la respiration sont perturbées.

Le tableau clinique de l'hydrocéphalie chronique comprend trois symptômes pathognomoniques: la démence, les troubles de la marche et l'incontinence urinaire. La démence se manifeste par une diminution du niveau d'éveil, un épuisement rapide du patient, une désorientation dans le temps, le développement de troubles intellectuels grossiers et une diminution des critiques. Les patients éprouvent de l'incertitude lors de la marche, une parésie des deux membres inférieurs se développe. Le symptôme le plus récent de l'hydrocéphalie est l'incontinence urinaire. Ce symptôme de la maladie est plus fréquent chez les hommes après 50 à 60 ans..

Selon l'intensité de la manifestation de l'hydrocéphalie, on distingue une forme modérée de la maladie, qui se manifeste par des symptômes mineurs et prononcée - l'accumulation d'un grand volume de liquide céphalo-rachidien provoque la manifestation de symptômes neurologiques aigus.

Selon le degré d'influence sur les structures du cerveau, l'hydrocéphalie externe peut être compensée et décompensée. En présence d'hydrocéphalie compensée, la libération excessive de liquide céphalo-rachidien n'affecte pas le cerveau, et avec une forme décompensée du processus pathologique, quelle que soit la quantité de liquide céphalo-rachidien, la fonction cérébrale est perturbée, l'activité fonctionnelle du système nerveux central diminue.

L'hydrocéphalie externe non occlusive se produit lorsque le processus d'absorption du liquide céphalo-rachidien est perturbé. L'hydrocéphalie atrophique (de remplacement) se développe le plus souvent chez les personnes âgées, accompagnée de la mort des cellules cérébrales.

Diagnostique

Lorsqu'un patient entre dans une clinique de neurologie, le médecin procède à un examen, vérifie les réflexes moteurs, les réactions musculaires et articulaires. Pour clarifier le diagnostic, il procède à des examens complémentaires:

Examen échographique de la tête et du cou pour une évaluation préliminaire de l'état du lit vasculaire;

La tomodensitométrie, qui aide à établir le degré de lésion du tissu cérébral, à évaluer le degré d'expansion des fissures sous-arachnoïdiennes, à déterminer la présence de néoplasmes dans le crâne qui empêchent la sortie du liquide céphalo-rachidien;

Imagerie par résonance magnétique, qui vous permet de voir les changements dans les tissus cérébraux avec une précision maximale;

Radiographie du crâne pour déterminer les changements caractéristiques de l'hypertension et des masses du liquide céphalo-rachidien;

Examen ophtalmique, qui permet d'établir la présence de stagnation, d'œdème du nerf optique, d'atrophie des tissus oculaires.

Les patients subissent une ponction lombaire, qui détermine le niveau de pression du liquide céphalo-rachidien. L'amélioration de l'état du patient avec hydrocéphalie après élimination de 40 ml de liquide céphalo-rachidien indique un bon pronostic après la chirurgie.

Traitement et prévention

Pour les patients présentant une légère évolution de l'hydrocéphalie externe, les neurologues de l'hôpital Yusupov prescrivent un traitement médicamenteux. La prise de médicaments qui bloquent les produits et accélèrent la libération de liquide céphalo-rachidien peut réduire la pression intracrânienne. À cette fin, les patients se voient prescrire des diurétiques osmotiques et de l'anse (urée, leurres, furosémide) et des saulétiques (diacarbe). La prise de corticostéroïdes peut rapidement soulager l'enflure et l'inflammation.

Les médicaments nootropes (vazotropil, cavinton, noofen) et les venotoniques (actovegin, glivenol) améliorent le fonctionnement du cerveau. Panangin et asparkam rétablissent la concentration de potassium dans le sang, qui est excrétée par l'organisme en grande quantité lors de la prise de diurétiques. Pour les maux de tête sévères, des anti-inflammatoires non stéroïdiens sont prescrits avec un effet analgésique (nimésulide, kétorolac, diclofénac).

Si le traitement médicamenteux ne corrige pas les signes d'hydrocéphalie externe, le traitement est considéré comme inefficace. Dans de tels cas, les patients de l'hôpital Yusupov sont consultés par un neurochirurgien. Lors d'une réunion du conseil d'experts avec la participation de professeurs et de médecins de la plus haute catégorie, une décision collégiale est prise concernant l'opportunité de pratiquer une chirurgie.

Avec une forme aiguë d'hydrocéphalie et des symptômes sévères de la maladie, le traitement conservateur est inefficace. Le traitement principal dans ce cas est la chirurgie de pontage. Pendant l'opération, un système spécial est installé dans la cavité cérébrale à travers laquelle le liquide céphalo-rachidien est drainé dans la cavité abdominale ou thoracique, la citerne occipitale, l'oreillette ou le petit bassin.

Après un pontage, des complications peuvent survenir:

Panne du système de shunt;

En présence de complications, les neurochirurgiens remplacent le shunt. Malgré la présence de certains risques de développer les conséquences négatives de la chirurgie de pontage, l'opération est la seule méthode pour améliorer la qualité de vie des patients atteints d'hydrocéphalie..

Les opérations endoscopiques réalisées dans les cliniques partenaires sont moins traumatisantes:

Ventriculocisternostomie endoscopique du fond du troisième ventricule;

Ablation endoscopique des néoplasmes à l'intérieur des ventricules;

L'essence des opérations endoscopiques pour l'hydrocéphalie est qu'un neurochirurgien insère des instruments endoscopiques avec une caméra vidéo miniature dans le crâne à travers une ouverture miniature. Le médecin voit la cavité des ventricules du cerveau et surveille le déroulement de l'intervention. La méthode endoscopique permet la formation d'une voie de sortie pour le liquide céphalo-rachidien. Le plus souvent, les neurochirurgiens pratiquent une ventriculocisternostomie du fond du troisième ventricule. Après l'opération, l'écoulement du liquide céphalo-rachidien du système ventriculaire se produit dans les citernes du cerveau.

La prévention de l'hydrocéphalie consiste en un traitement adéquat en temps opportun des pathologies à l'origine de la maladie. Pour les patients souffrant d'hypertension artérielle, les cardiologues de l'hôpital Yusupov sélectionnent les médicaments antihypertenseurs optimaux, corrigent les doses de médicaments. Les patients atteints de maladies infectieuses du cerveau se voient prescrire des médicaments antibactériens de dernière génération. Si le stade initial de l'hydrocéphalie est détecté, un examen régulier est effectué, une tomodensitométrie est effectuée.

Si vous présentez des symptômes d'hydrocéphalie cérébrale externe, appelez l'hôpital Yusupov. Les spécialistes du centre de contact offriront au patient un moment opportun pour consulter un neurologue. Après un examen complet, le médecin déterminera la gravité de la maladie et prescrira un traitement en fonction de la gravité des symptômes, de la présence d'indications et de contre-indications à la chirurgie.