Principal > Pression

Modifications focales du cerveau d'origine vasculaire

Les foyers vasculaires dans le cerveau sont un groupe de maladies dont la cause est une altération de la circulation sanguine dans la substance cérébrale. Ce terme désigne tout processus pathologique ou maladie associé à des problèmes de circulation sanguine dans le réseau artériel, veineux et lymphatique du cerveau..

Les foyers de gliose d'origine vasculaire sont les conséquences des maladies vasculaires. La gliose est un tissu formé dans la substance du cerveau en raison d'une violation de sa structure dans le contexte d'une circulation sanguine altérée. La gliose est une collection de névroglie, un tissu qui agit comme une protection et un soutien nutritionnel supplémentaire pour les neurones..

La gliose d'origine vasculaire peut être comparée au tissu conjonctif de la peau. Ainsi, avec une coupure profonde dans la peau, le site de la lésion est envahi par un tissu de remplacement - une cicatrice - un matériau biologique épais et dense. La même chose se produit dans la moelle épinière: les neurones morts sont remplacés par la névroglie, et le remplacement à grande échelle est appelé gliose..

Les types de gliose suivants sont distingués:

  1. Fibreux. Cette variété se caractérise par la prolifération des fibres des corps gliaux par rapport aux cellules de la névroglie elles-mêmes..
  2. Anisomorphe. Les fibres de Glia se développent de manière chaotique et irrégulière. De plus, il n'y a pas de rapport correct entre les corps gliaux et leurs fibres..
  3. Isomorphe. Les fibres et les corps se développent uniformément.
  4. Diffuser. Caractérisé par une propagation modérée de la névroglie sur toute la surface du cerveau, y compris certaines zones de la moelle épinière.
  5. Périvasculaire. La gliose se propage principalement autour des vaisseaux affectés.
  6. Sous-épendymal. Le tissu glial se forme sur et sous les parois des ventricules du cerveau.

Les modifications focales de la substance cérébrale d'origine vasculaire au cours du développement remplacent les tissus spécifiques et actifs. Cela conduit à des maladies mentales et neurologiques. Les capacités cognitives du cerveau se détériorent, un tableau clinique spécifique et non spécifique se forme (en fonction de la localisation des foyers de genèse vasculaire).

Les raisons

Il existe deux groupes de causes de la gliose de genèse vasculaire:

Le premier groupe - direct direct, affectant la structure organique de la moelle épinière:

  • AVC ischémique. Cette pathologie est caractérisée par des troubles circulatoires aigus dus à une embolie ou à un thrombus entrant dans la circulation sanguine. La conséquence d'un accident vasculaire cérébral ischémique est un infarctus cérébral et un ramollissement de la matière blanche et grise. À la suite de dommages, le mécanisme de défense est activé et les neurones perdus sont remplacés par des cellules gliales.
  • AVC hémorragique. La condition est caractérisée par une hémorragie dans l'épaisseur de la substance cérébrale en raison d'une violation de l'intégrité du vaisseau. Ce n'est pas le tissu dans lequel l'hémorragie se produit le plus qui souffre, mais la zone qui, en raison d'un manque de sang, souffre de manque d'oxygène et de nourriture..
  • Athérosclérose des vaisseaux cérébraux. La pathologie est caractérisée par une altération du métabolisme des graisses et, par conséquent, le dépôt de tissu adipeux sur la paroi interne des artères. Cela conduit à une circulation sanguine altérée: la moelle épinière reçoit moins d'oxygène et de nutriments. Les zones en particulier ont besoin de souffrir, dans lesquelles le remplacement se produit.

Le deuxième groupe concerne les causes indirectes qui affectent indirectement le tissu cérébral:

  1. Maladie cardiaque: insuffisance cardiaque, arythmie, cardiopathie ischémique. Apport sanguin insuffisant au cerveau.
  2. Hypertension artérielle et hypertension essentielle. Les vaisseaux sont rétrécis, la moelle reçoit moins d'oxygène.
  3. Diabète. Les petits vaisseaux sanguins sont affectés, provoquant de petits foyers de gliose.
  4. Fumer, alcool. L'effet toxique des poisons «élimine» les nutriments des neurones et les tue.
  5. Mode de vie sédentaire.
  6. Stress, anxiété, stress psycho-émotionnel, travail physique intense, épuisement intellectuel.

Symptômes

Le tableau clinique des foyers de gliose de genèse vasculaire est déterminé par la localisation du tissu remplacé. Les tissus modifiés ne provoquent pas de perturbations macroscopiques, cependant, en présence de foyers à grande échelle, la gliose «réduit» le contexte général de la vie, aggravant sa qualité.

Cela conduit à une diminution générale des capacités cognitives: le rythme de la pensée ralentit, le contrôle de son comportement est partiellement perdu. Les patients ont du mal à acquérir de nouvelles informations et compétences. Les relations de causalité sont plus difficiles à établir. Le patient pense plus lentement.

Dans les lésions profondes de la gliose, les schémas moteurs complexes sont oubliés: les patients oublient comment nouer leurs lacets, comment jouer d'un instrument de musique. Le vocabulaire se fait rare: les phrases sont monotones, il y a peu ou pas de synonymes dans le discours.

La sphère émotionnelle-volitive est bouleversée. Les émotions «s'émoussent»: tous les sentiments perdent leur expression et leur couleur. Diminution de la motivation: le désir d'apprendre sur le monde qui l'entoure est perdu.

Région temporale, pariétale et occipitale

L'ouïe, la parole et la vision sont bouleversées. La perception des compositions complexes est altérée. Le sens du rythme est perturbé. La précision de la vision est altérée. Le seuil de sensibilité générale s'élève: les sens du toucher tactile perdent leur netteté. La mémoire se détériore.

Foyers supratentoriels uniques de genèse vasculaire de la gliose

La présence de foyers dans les structures cérébelleuses forme une image d'un trouble de la coordination. La démarche est perturbée. On l'appelle «ivre» en marchant: l'équilibre est perturbé, le patient écarte largement les jambes pour maintenir l'équilibre et ne pas tomber.

Les membres tremblent. Cela se produit au repos et en mouvement. Les doigts individuels tremblent également. La vision est altérée. Un nystagmus apparaît - rotation synchrone des globes oculaires d'un côté avec une fréquence de 60 mouvements par minute.

Le tonus musculaire est altéré vers un affaiblissement. Dans le même temps, les réflexes tendineux sont réduits. Les muscles sont de taille réduite. La synchronisation du travail des muscles fléchisseurs et extenseurs est altérée. L'écriture est bouleversée: les lettres du patient sont difficiles à lire et à épeler.

Le tableau clinique des foyers supratentoriels uniques de la genèse vasculaire de la gliose affecte également les troubles de la parole. Il perd sa finesse, se fait chanter. Par exemple, une personne parle lentement et syllabes: «mo-lo-ko». En même temps, le rythme de la parole est observé.

Diagnostic et traitement

La gliose d'origine vasculaire est diagnostiquée en consultant un psychiatre, un psychologue médical et en utilisant des méthodes de recherche instrumentale. Lors d'un examen subjectif, l'apparence du patient, sa parole, ses mouvements, son vocabulaire et sa vitesse de réaction sont étudiés. Les méthodes instrumentales révèlent des lésions. Ceci est fait en utilisant l'imagerie par résonance magnétique et la tomodensitométrie.

La thérapie vise à traiter la cause et les symptômes. Ainsi, le traitement étiotrope consiste à restaurer la circulation cérébrale. Des médicaments sont prescrits pour améliorer la circulation sanguine cérébrale et la sensibilité des tissus cérébraux à l'oxygène. La thérapie symptomatique vise à améliorer les capacités cognitives et à éliminer les troubles émotionnels. Médicaments nootropes prescrits, antidépresseurs, anti-anxiété et sédatifs.

Modifications gliales dans le cerveau

La gliose est un processus qui se déclenche dans les tissus du cerveau en réponse à des dommages aux neurones, ce qui nous permet de la considérer comme une fonction protectrice et compensatrice du corps. Lorsque les cellules du tissu nerveux meurent pour une raison quelconque (changements ischémiques et atrophiques, abcès, lésions infectieuses, lésions cérébrales traumatiques), un nouveau tissu se forme à la place des zones libres formées à partir de cellules gliales.

Les cellules gliales (astrocytes, oligodendrocytes, microgliocytes) interagissent étroitement avec les neurones, assument certaines des fonctions de ces derniers et protègent les neurones des dommages. Grâce aux cellules gliales, les processus métaboliques dans les tissus cérébraux se poursuivent après des pathologies graves du système nerveux central subies par une personne. La gliose du cerveau n'est pas une maladie indépendante. Ceci est une conséquence de changements pathologiques survenus dans le tissu nerveux..

Définition de la pathologie

Lorsque les neurones qui composent le tissu nerveux sont endommagés, des cellules gliales se forment à leur place. Les modifications gliales sont un processus qui se déroule dans le cerveau, qui se caractérise par une augmentation du nombre de cellules gliales, ce qui, lorsque l'échelle de remplacement augmente, conduit à une détérioration du fonctionnement du système nerveux central. Plus il y a de foyers de gliose dans la moelle épinière, plus le cerveau remplit ses fonctions..

Les violations sont souvent associées à une détérioration de la transmission de l'influx nerveux, à l'aide de laquelle le système nerveux contrôle les organes et les systèmes du corps. La prolifération des cellules gliales se produit souvent sous la forme d'une propagation diffuse des astrocytes. Au cours de la croissance des zones constituées de cellules gliales, de tels signes de pathologie apparaissent comme une altération de la coordination motrice, des troubles de la mémoire, une lenteur des mouvements et des réactions. La transformation glyeuse du cerveau, en fonction du type de pathologie primaire, se déroule avec des traits caractéristiques.

Dans le diabète sucré, il existe une infiltration à grande échelle de macrophages et une hypertrophie (augmentation pathologique de la taille) des astrocytes. Les changements glorieux chez les toxicomanes s'accompagnent d'une augmentation du nombre d'oligodendrocytes de drainage. Dans la sclérose en plaques, une hypertrophie des astrocytes et une modification de la formule gliale sont détectées (astrocytes - 46%, oligodendrocytes - 40%, autres cellules - 14%).

Normalement, la formule gliale ressemble à ceci: astrocytes - 8,5%, oligodendrocytes - 85%, autres cellules - 7,5%. Dans l'épilepsie, il y a une diminution du nombre d'oligodendrocytes de 20% et de microgliocytes de 6%. Les cellules gliales sont les composants les plus nombreux et les plus actifs du tissu cérébral. Ils conservent la capacité de partager tout au long de leur vie. En raison de leur forte activité, les cellules gliales réagissent immédiatement à tout changement des conditions de fonctionnement du cerveau.

Le nombre moyen de cellules dans 1 mm 2 de tissu cérébral diffère selon la localisation du site. Par exemple, dans le lobe pariétal, le nombre de cellules est 2 fois supérieur à celui du lobe frontal. Lors d'un diagnostic de sclérose en plaques, le nombre de cellules gliales dans les zones non affectées par le processus de démyélinisation peut augmenter d'environ 3 fois. Chez les toxicomanes, la proportion de cellules gliales augmente d'environ 2 fois.

Avec l'encéphalopathie discirculatoire, cet indicateur augmente légèrement. Les foyers de gliose surviennent en tant que réaction de la névroglie à des lésions du tissu nerveux ou à des changements dans les conditions de fonctionnement du cerveau. L'activité mitotique des gliocytes augmente en réponse au développement de processus pathologiques dans les tissus du système nerveux central. Les foyers glyeux sont une conséquence du processus de restauration des tissus cérébraux détruits. Cependant, les fonctions des zones de tissu restauré ne sont pas toujours adaptées aux processus physiologiques normaux..

La raison de la correspondance incomplète des fonctions réside dans le sous-développement des cellules gliales qui, n'ayant pas atteint la maturité et un niveau de fonctionnement normal, subissent l'apoptose (processus régulé de mort cellulaire). Plus clairement, des phénomènes similaires sont observés dans la sclérose en plaques. Pour une personne, ce n'est pas le processus de transformations gliales lui-même qui est dangereux, mais son ampleur et son incomplétude associées à l'interruption du développement normal des cellules gliales..

Classification des foyers de gliose

Les foyers de gliose apparaissant dans la substance blanche du cerveau sont de telles formations qui indiquent les maladies passées du tissu nerveux, ce qui suggère ses dommages antérieurs avec remplacement ultérieur par des cellules gliales. Le processus pathologique peut être diffus (étendu, couvrant une grande surface) et de caractère focal. Les astrocytes ou oligodendrocytes peuvent prédominer dans la structure générale du tissu. Selon la nature du flux, les types suivants sont distingués:

  • Faible (jusqu'à 1700 cellules en mm 2).
  • Modérément exprimé (jusqu'à 2000 cellules en mm 2).
  • Fortement exprimé (plus de 2000 cellules en mm 2).

La gliose périvasculaire est caractérisée par la localisation du tissu glial autour des vaisseaux rétrécis avec des changements sclérotiques prononcés. Les dommages aux structures cérébrales de nature vasculaire sont plus souvent associés à une hypertension artérielle chronique, à des lésions athéroscléreuses et à une thrombose des vaisseaux dans le cerveau. En fonction de la localisation du processus, il existe:

  • Forme marginale. Dans les régions intrathécales du cerveau.
  • Forme sous-épendymaire. Dans la zone sous l'épendyma.
  • Forme paraventriculaire. Dans la zone du système ventriculaire.

Les foyers sous-corticaux sont situés dans les régions sous-corticales. La gliose périventriculaire est une forme de pathologie caractérisée par une augmentation du nombre d'oligodendrocytes immatures, ce qui provoque une diminution de la densité de la substance blanche qui compose le cerveau. La gliose périventriculaire s'accompagne d'une dysmyélinisation et d'une atrophie de la moelle épinière située dans la zone ventriculaire. En fonction de la structure structurelle et morphologique du nouveau tissu de gliose, il existe:

  • Forme anisomorphe. Arrangement chaotique des fibres gliales.
  • Forme fibreuse. Les fibres bien définies prévalent sur les éléments cellulaires individuels.
  • Forme isomorphe. Distribution correcte et uniforme des fibres gliales.

Les zones supratentorielles uniques de la genèse vasculaire de la gliose sont de tels foyers de tissu de gliose qui sont situés au-dessus du tentorium du cervelet, ce qui détermine les symptômes (principalement troubles moteurs - trouble de la motricité fine, incapacité à effectuer des mouvements volontaires lisses et mesurés).

Le terme «périfocal» indique la localisation du processus autour du foyer de la pathologie primaire. La gliose périfocale est le remplacement du tissu normal autour de la zone touchée, dans la zone le long de sa périphérie. Les causes de la destruction des tissus normaux peuvent être associées à la formation d'une tumeur, une ischémie, une atrophie, une nécrose et d'autres changements destructeurs et dystrophiques. Multifocal - signifie un processus multifocal.

Causes des modifications gliales

La prédisposition héréditaire est considérée comme l'une des principales (25% des cas) causes du développement de la gliose. L'apparition de modifications gliales est associée à de telles maladies affectant le tissu cérébral:

  1. Sclérose en plaques et tuberculeuse.
  2. Encéphalite et encéphalopathie d'étiologie différente.
  3. Manque d'oxygène (hypoxie).
  4. État de mal épileptique.
  5. Hypertension artérielle sous forme chronique.
  6. Diabète sucré et autres troubles métaboliques.
  7. L'usage de drogues.
  8. Neuroinfections aiguës et chroniques.
  9. Pathologie cérébrovasculaire.
  10. Processus neurodégénératifs.
  11. L'insuffisance rénale chronique.
  12. Phakomatoses (maladies héréditaires et chroniques caractérisées par des lésions du système nerveux central, de la peau, des organes de la vision et d'autres systèmes corporels).

Certains médecins font une analogie. Si la peau d'une personne est endommagée, des cicatrices se forment sur elle. De telles «cicatrices» apparaissent dans le tissu nerveux après des lésions et la mort partielle des neurones. Le processus ne se produit pas spontanément, c'est toujours une conséquence d'une pathologie primaire. La cause la plus fréquente est la détérioration du flux sanguin dans le système circulatoire qui alimente le cerveau, associée à des dommages à la paroi vasculaire, au rétrécissement de la lumière ou à une altération de la régulation neurohumorale..

Des changements glorieux dans les structures intracrâniennes de la tête chez l'adulte sont retrouvés après des infarctus cérébraux, des accidents vasculaires cérébraux, après l'apparition de foyers d'hémorragie intracérébrale. Des transformations similaires du tissu nerveux sont détectées après une intervention neurochirurgicale et un empoisonnement par des substances nocives (monoxyde de carbone, sels de métaux lourds, substances narcotiques). Des foyers glyotiques se forment autour des néoplasmes tumoraux.

Symptômes

Peu de petites lésions peuvent ne pas apparaître pendant longtemps. Souvent, ils sont découverts par hasard lors d'une étude diagnostique prescrite pour une autre raison. Les symptômes sont souvent associés aux manifestations de la maladie sous-jacente. Les principaux symptômes courants sont:

  1. Maux de tête, étourdissements.
  2. Coordination motrice altérée, changement de démarche (instabilité, incertitude, expansion de la base d'appui).
  3. Les sauts d'amplitude dans les indicateurs de pression artérielle.
  4. Détérioration des capacités cognitives (mémoire, attention, activité mentale).
  5. Troubles du sommeil.
  6. Augmentation de la fatigue, diminution des performances.
  7. Crises épileptiques convulsives.
  8. Dysfonctionnement visuel et auditif.

La gliose avec localisation dans le lobe frontal est typique chez les patients âgés, associée à des maladies antérieures et à divers processus destructeurs dans le cerveau. Un seul foyer de gliose situé dans le lobe frontal gauche ou droit, qui est de petite taille, peut ne pas apparaître tout au long de la vie. Les lésions focales des lobes frontaux sont souvent associées à des troubles tels que l'incapacité de se concentrer, des troubles de la mémoire et le développement de la démence.

L'apparition de foyers dans la substance blanche des lobes frontaux peut être accompagnée d'une parésie controlatérale (située du côté opposé au foyer) et d'une aphasie (altération de la fonction de la parole). La neurogliose dans l'épilepsie est un processus d'éducation cicatricielle de type secondaire initié en réponse à des lésions neuronales et à la mort. Les scientifiques ne s'entendent pas sur le fait que ce processus est un facteur épileptogène (conduisant à des crises d'épilepsie) ou une conséquence de l'épilepsie.

Diagnostique

L'étude au format CT et IRM permet de se faire une idée de la localisation des foyers de gliose d'une genèse vasculaire ou autre dans le cerveau. Les résultats de la neuroimagerie sont utilisés pour juger de l'échelle et de la nature du processus de remplacement des neurones. L'étude aide à établir la maladie primaire qui a provoqué un changement dans la structure du tissu.

Le tableau clinique présenté par une tomographie après examen au format MR et reflétant la présence de foyers supratentoriels uniques de gliose est souvent associé au diagnostic de sclérose en plaques ou de tumeur cérébrale. La neuroimagerie permet dans la plupart des cas de déterminer la nature des modifications de la gliose - post-traumatiques, vasculaires, postopératoires, inflammatoires, associées à des processus de démyélinisation dans le tissu cérébral.

Lors de l'étude de l'IRM du cerveau, les foyers de gliose sont détectés comme des zones avec un signal hyperintense dans les modes T2 et Flair, ils sont brillamment mis en évidence sur le tomogramme. Souvent, les zones identifiées ne correspondent pas à la structure morphologique du tissu glial, ce qui indique la nécessité d'études diagnostiques supplémentaires. Consultation d'un thérapeute, neurologue, ophtalmologiste, neurochirurgien.

Méthodes de traitement

Le traitement de la gliose vise à éliminer les causes de la pathologie - tout d'abord, un traitement est effectué pour la maladie primaire qui affecte les structures du cerveau. Il n'y a pas de traitement spécifique pour les modifications gliales. Selon les indications, des médicaments sont prescrits, moins souvent une intervention chirurgicale est effectuée.

Le régime implique une réduction de la quantité de graisses animales, de sel, de sucreries raffinées dans l'alimentation. Parmi les produits qui nourrissent les cellules nerveuses, il convient de noter les graines, les noix, les poissons de mer et de rivière, les légumes, les fruits. La nutrition pour la gliose cérébrale doit être complète et équilibrée.

Il est important que l'alimentation contienne des aliments riches en acides gras polyinsaturés, en fibres végétales, en vitamines, en particulier du groupe B, en oligo-éléments. De multiples foyers de gliose trouvés lors de l'étude des structures cérébrales, quelle que soit leur taille, nécessitent une observation dynamique. La fréquence des études de contrôle est prescrite par le médecin traitant.

Thérapie médicamenteuse

Le médecin traitant vous expliquera comment traiter la gliose cérébrale, en fonction des résultats d'un examen diagnostique, en tenant compte de la pathologie primaire, de l'âge et des symptômes du patient. Médicaments essentiels:

  • Nootropique. Protéger les neurones des dommages, stimuler les processus métaboliques dans les cellules nerveuses.
  • Régulation du flux sanguin cérébral. Médicaments qui normalisent l'activité du système circulatoire qui alimente le cerveau.
  • Antioxydant. Médicaments qui préviennent les réactions oxydatives dans le tissu nerveux.
  • Antihypertenseur. Médicaments qui normalisent les indicateurs de pression artérielle.

En parallèle, selon le type de maladie primaire et les symptômes, des médicaments sont prescrits pour éliminer les symptômes neurologiques. Ce groupe comprend les anticonvulsivants, les antiépileptiques, les analgésiques, les antiémétiques.

Intervention chirurgicale

Le traitement chirurgical est utilisé lorsqu'il est impossible de maintenir le bien-être du patient avec des médicaments. Le traitement chirurgical de la gliose est indiqué sous certaines conditions:

  • Foyers simples et grands.
  • La présence de symptômes neurologiques graves - syndrome convulsif, crises d'épilepsie, troubles graves de l'activité motrice et de l'activité mentale.
  • L'âge du patient n'est pas plus de 60 ans.
  • Effet de masse (impact négatif de l'éducation sur les structures cérébrales saines environnantes).

Pendant l'opération, des zones de tissu kystique-glial sont enlevées, ce qui provoque des symptômes et des troubles. Le traitement doit être complet et opportune..

Remèdes populaires

Le traitement de la gliose qui affecte le cerveau avec des remèdes populaires est inefficace. Les méthodes traditionnelles comprennent la prise de décoctions, d'infusions, de teintures à base de plantes médicinales qui ont des propriétés antihypertensives et anti-inflammatoires. Il est démontré que des préparations faites maison améliorent l'apport sanguin aux parties du cerveau, préparées à base de pruche, de trèfle, de dioscorée.

Parmi les plantes médicinales utiles qui éliminent l'inflammation, renforcent l'immunité, améliorent le métabolisme, il convient de noter le cumin noir, le chou de lièvre, le brassard, la mordovie à tête sphérique, l'achillée millefeuille, l'agropyre, le stéatite. Les guérisseurs traditionnels recommandent une teinture à base d'herbes de racine de valériane, de menthe, de pivoine et d'agripaume, de baies d'aubépine, comme agent tonique, apaisant et immunostimulant.

La prévention

Les mesures préventives comprennent l'organisation d'une alimentation adéquate et le maintien d'un mode de vie sain. Le patient doit renoncer à ses mauvaises habitudes, faire de l'activité physique, faire du sport, créer un microclimat psychologique sain à la maison et au travail.

Prévisions de vie

Le pronostic de la vie avec une gliose détectée dans le cerveau dépend du type de maladie primaire, de l'état de santé général et de l'âge du patient. Si les modifications gliales sont déclenchées par des processus tumoraux, l'espérance de vie dépend du succès du traitement (ablation chirurgicale) du néoplasme. Chez les patients atteints de sclérose en plaques, la nature de l'évolution de la maladie sous-jacente et la réponse du corps au traitement sont d'une importance décisive..

Si les transformations de la gliose du tissu nerveux sont causées par des perturbations mineures du flux sanguin cérébral, il est possible de vivre avec la gliose pendant une longue période sans l'apparition de symptômes désagréables. Si nous parlons du blocage d'un petit vaisseau, à côté duquel s'est formé un foyer de gliose périvasculaire, il peut n'y avoir aucune conséquence négative sur la santé. Surtout si le foyer formé est situé dans la zone neutre à l'écart des parties fonctionnellement importantes du cerveau.

Dans certains cas, même de petites zones de cellules de remplacement neurogliales situées dans le lobe temporal peuvent provoquer des crises d'épilepsie. Étant sur le chemin de la transmission de l'influx nerveux du cerveau à la moelle épinière, un petit foyer peut provoquer une parésie ou une paralysie du membre. Dans chaque cas, la réponse à la question de savoir combien de temps les patients adultes avec un diagnostic de gliose cérébrale vivent est individuelle. Le médecin traitant pourra y répondre après un examen diagnostique.

Les foyers glia dans la moelle épinière apparaissent à la suite de dommages et de la mort des cellules du tissu nerveux - les neurones. Les processus de transformation de la gliose peuvent être asymptomatiques ou provoquer des symptômes neurologiques graves. Les méthodes de traitement dépendent du type de maladie primaire. Le pronostic de vie est individuel pour chaque patient et dépend de nombreux facteurs - l'âge du patient, la nature de l'évolution de la maladie primaire, la localisation et la taille du foyer.

Gliose du cerveau: causes, symptômes, traitement et pronostic

Les maladies du cerveau sont toujours assez graves. Bien sûr, tout dysfonctionnement du corps nécessite une attention particulière, mais dans le cas du cerveau, même le plus petit problème doit être soigneusement examiné.

L'une des maladies du cerveau est la gliose. Ce terme fait référence au processus de remplacement des cellules nerveuses mortes par des cellules gliales spécialisées. Ils protègent le système nerveux, aident les neurones dans la transmission des impulsions et dans la formation de nouvelles connexions..

En termes de quantité, ils sont 10 fois plus élevés que le reste des cellules du système nerveux, mais c'est l'accumulation de glie dans une certaine partie de l'organe que l'on appelle la gliose du cerveau..

  1. Causes d'occurrence
  2. Symptômes
  3. Les types
  4. Diagnostique
  5. Traitement
  6. Chirurgie
  7. Traitements complémentaires et alternatifs à domicile
  8. Des exercices
  9. La prévention
  10. Pronostic (combien de temps les personnes atteintes de la maladie vivent-elles)
  11. Vidéos connexes

Causes d'occurrence

La gliose de la substance blanche du cerveau interfère avec le fonctionnement complet du système nerveux, mais il est nécessaire de lutter contre cette maladie non pas directement, mais en recherchant sa cause.

Fondamentalement, les catalyseurs de l'apparition d'accumulations gliales sont infectieux ou causés par d'autres causes de maladies du système nerveux, telles que:

  • maladies héréditaires associées à la mort neuronale;
  • sclérose en plaques - destruction des fibres du tissu nerveux dans le cerveau et la moelle épinière;
  • sclérose tubéreuse - une maladie génétique dans laquelle se développent des tumeurs bénignes;
  • épilepsie;
  • traumatisme à la naissance (chez les nourrissons);
  • blessures à la tête et au dos;
  • hypertension artérielle et encéphalopathie;
  • gonflement du cerveau;
  • violation chronique ou aiguë de la circulation cérébrale (HNMK / ONMK);
  • hypoxie - un manque aigu d'oxygène dans les tissus;
  • les neuroinfections telles que la leucoencéphalite, l'encéphalomyélite, etc., causées par des virus ou des bactéries;
  • hypoglycémie;
  • consommation élevée de graisses animales;
  • opérations précédemment transférées;

Des accumulations gliales sont souvent observées chez les athlètes qui ont subi des commotions cérébrales, ainsi que chez ceux qui sont exposés à de mauvaises habitudes telles que la consommation d'alcool et de drogues, qui contribuent à la destruction des neurones. En outre, ces changements peuvent apparaître chez les patients prenant des médicaments à base de médicaments..

Symptômes

La gliose est une maladie qui peut se déguiser en un certain nombre de problèmes associés aux systèmes cardiovasculaire et nerveux. Les symptômes les plus courants sont:

  • maux de tête persistants, migraines, étourdissements;
  • fortes chutes de pression artérielle;
  • l'apparition de problèmes de vision ou d'audition;
  • trouble de la mémoire et de l'attention;
  • l'apparition de convulsions, de paralysie.

Ces problèmes peuvent également être trouvés dans un certain nombre d'autres maladies qui sont complètement différentes de la gliose, par conséquent, pour un diagnostic précis, il est nécessaire de consulter un spécialiste. Parfois, la gliose du cerveau est déjà détectée avec une IRM du cerveau, malgré le fait que le patient ne ressent aucun changement négatif.

La propagation des cellules de gliose est différente. En fonction de l'emplacement dans le corps, leurs foyers sont divisés en:

  • anisomorphe - distribution irrégulière de la glie;
  • isomorphe - la construction correcte des cellules gliales;
  • marginal - la croissance des cellules gliales dans les espaces intrathécaux du cerveau;
  • diffusion diffuse - accélérée de la gliose à la fois dans le cerveau et dans la moelle épinière;
  • périvasculaire ou vasculaire - gliose située le long des vaisseaux. Le plus souvent, il se manifeste après l'athérosclérose.
  • fibreux - les processus des cellules de gliose dépassent la taille de leur corps;
  • les éléments marginaux de la gliose sont situés à la surface du cerveau;

Selon leur taille, les foyers de gliose peuvent être divisés en simples, peu nombreux (jusqu'à 3 foyers) et multiples. En conséquence, des zones uniques de développement des cellules gliales peuvent survenir à un âge avancé, lorsque le corps ne peut plus effectuer une régénération tissulaire appropriée, par exemple la propagation de la gliose dans les lobes frontaux.

Diagnostique

La détection de cette maladie est impossible sans l'utilisation d'un équipement électronique spécial. Le diagnostic peut être effectué en utilisant une ou plusieurs méthodes:

  • imagerie par résonance magnétique (IRM) - obtention d'une image d'organes internes, de tissus en exposant l'objet d'étude à des ondes électromagnétiques. Cette méthode est utilisée pour trouver des anomalies dans le travail des organes, des tumeurs et une mauvaise régénération tissulaire;
  • tomodensitométrie (CT) - obtention d'une image d'organes internes à l'aide de rayons X et traitement ultérieur des données sur un ordinateur. Il aide à identifier les changements associés aux vaisseaux sanguins, par exemple, circulation obstruée, thrombose, etc.
  • électroencéphalographie (EEG) - mesure de l'activité cérébrale à l'aide d'électrodes et de traitement informatique. Il est applicable lorsqu'il est nécessaire d'enregistrer des problèmes du système nerveux, tels que des convulsions ou une épilepsie..

Toutes ces méthodes sont applicables dans les cliniques spécialisées équipées de dispositifs médicaux modernes..

Traitement

La gliose du cerveau elle-même n'est pas une maladie, mais une complication causée par des maladies chroniques ou acquises du système nerveux. Par conséquent, il n'existe pas de médicament ni de procédure spécifique pour éliminer ces néoplasmes..

Le traitement vise une maladie spécifique qui a provoqué le développement de la gliose. Il est à noter que les médicaments sont prescrits directement par le médecin..

Avec un traitement médicamenteux, il est nécessaire de prendre des agents spéciaux capables de maintenir et d'améliorer l'état des vaisseaux sanguins. De plus, avec cette maladie, le cerveau peut souffrir d'un manque d'oxygène, par conséquent, les patients sont souvent crédités d'antioxydants qui neutralisent les processus oxydatifs et de nootropiques qui aident à améliorer l'activité cérébrale..

Chirurgie

L'intervention chirurgicale est utilisée lorsque de grands foyers uniques de gliose apparaissent et en cas de leur effet négatif sur un organe ou un système qui ne peut être ignoré, par exemple en cas de crises. Mais le plus souvent, ils ont recours à la chirurgie s'il est impossible de contrôler le bien-être du patient à l'aide de médicaments..

Traitements complémentaires et alternatifs à domicile

En plus des méthodes de traitement traditionnelles, un patient souffrant de cette maladie doit manger selon un régime alimentaire spécial et prendre des mesures préventives pour maintenir le fonctionnement normal du corps et prévenir le développement de pathologies dans le contexte de la gliose..

Nutrition et suppléments

Avec la gliose du cerveau, il est nécessaire de normaliser votre alimentation quotidienne. La condition la plus importante ici est l'exclusion des aliments et des plats gras de l'alimentation, car les composés gras perturbent le fonctionnement des neurones et les mènent à la mort.

Alcool et infusions d'herbes

Comme mentionné précédemment, un patient atteint de cette maladie peut avoir des problèmes de circulation cérébrale..

En plus des médicaments qui normalisent ce processus, vous pouvez également prendre des teintures de diverses herbes, qui seront une source de substances utiles pour le travail des vaisseaux sanguins. Par exemple, vous pouvez acheter des teintures à base de plantes prêtes à l'emploi dans une pharmacie, les mélanger et les prendre comme remède supplémentaire, si cela est médicalement possible..

Pour cette infusion alcoolisée, vous avez besoin de:

  • teintures de racines de valériane, agripaume, pivoine évitant, aubépine - dans des récipients de 100 ml;
  • eucalyptus - 50 ml;
  • menthe - 25 ml;
  • corvalol - 30 ml;
  • clous de girofle entiers - 10 pièces.

Avant utilisation, ce mélange doit être infusé pendant environ deux semaines dans un endroit frais, en évitant la lumière du soleil. Prendre 3 fois par jour, 30 gouttes, diluées dans un verre d'eau, une demi-heure avant les repas. Durée totale du cours - de 1 à 3 mois.

Pour prévenir le développement de l'athérosclérose dans le contexte de vaisseaux affaiblis et de gliose, les patients doivent prendre une infusion à base de plantes. Il peut inclure des composants tels que:

  • immortelle, origan, menthe, graines de lin - une partie à la fois;
  • feuilles d'aubépine et de bouleau - en deux parties;

Pour préparer la teinture, il est nécessaire de mélanger la collection et de verser une cuillère à soupe pour 200 ml d'eau au taux. Après avoir fait bouillir le bouillon et laissez-le pendant environ 2 heures. Avant de prendre, vous devez filtrer et distribuer l'herbe pour 3 doses par jour. Le cours du traitement dure 1 mois.

Herbes et frais (traitement avec des remèdes populaires)

Aussi, pour améliorer la circulation sanguine, des herbes telles que:

  • La racine de pissenlit aide à réduire le taux de cholestérol et renforce les vaisseaux sanguins. Son bouillon doit être pris 50 g avant les repas..
  • les graines d'aneth rétablissent la circulation sanguine et aident à réduire la pression anormale.
  • Le millepertuis a la capacité de soulager les spasmes vasculaires et de restaurer les tissus.
  • la mélisse nourrit le cortex cérébral et les parois vasculaires, aide à calmer les nerfs et à restaurer les cellules nerveuses;
  • la chélidoine aide à se remettre d'un état post-AVC. Son bouillon doit être bu 2 fois par jour..
  • le mélilot est saturé de nombreuses vitamines qui nourrissent le muscle cardiaque et ses principaux vaisseaux, nettoient la lymphe. Il doit être pris avec prudence et à petites doses; l'herbe doit être infusée à raison d'une cuillère à café par verre d'eau bouillante pendant deux heures. Après avoir bu 3 fois par jour avant les repas, un tiers de verre, environ 30 jours.
  • anis lofant aide à lutter contre diverses maladies, nettoie les vaisseaux sanguins et les conduits, il est particulièrement utile pour ceux qui ont subi une crise cardiaque ou qui ont des problèmes de variations de la pression artérielle. Sa collection, de 50 à 200 g, doit être versée dans 0,5 litre d'eau-de-vie ou de vodka et laissée dans un endroit sombre pendant 20 jours, sans oublier de la secouer tous les jours. La perfusion doit être prise pendant environ 30 jours, 2 fois par jour, 30 minutes avant les repas, une cuillère à café pour 30 ml d'eau.
  • La sophora japonaise rétablit non seulement l'équilibre des vaisseaux sanguins, mais élimine également les radicaux libres du corps. Son infusion peut également être réalisée avec de la vodka ou du cognac. Vous devez prendre 100 g de fruits, verser 0,5 litre d'alcool et laisser reposer 3 semaines, après avoir filtré, prendre environ 35 gouttes 3 fois par jour, environ une heure après avoir mangé.
  • le gui aide aux convulsions, à la paralysie et à la sclérose. Versez une cuillère à soupe de l'herbe avec un verre d'eau bouillie refroidie et laissez reposer toute la nuit. Boire 1/3 tasse 3 fois par jour avant les repas, environ un mois.
  • Dioscorea Caucasian aide à résoudre les problèmes de vaisseaux sanguins et de rythme cardiaque, de vision et de maux de tête. La racine de cette herbe doit être écrasée et versée avec de l'eau bouillante dans le calcul d'une cuillère à café - un verre d'eau bouillante, puis maintenue dans un bain de vapeur pendant environ 20 minutes. Prendre 3 fois par jour pour une cuillère à soupe, après les repas, pendant environ 4 mois, avec des pauses d'une semaine.

Si les boissons alcoolisées sont contre-indiquées, les infusions aux herbes peuvent également être faites avec de l'eau, en versant des bouillons pendant la nuit avec 1 verre d'eau bouillante et en prenant 50 ml 3 fois par jour une demi-heure avant les repas.

Des exercices

Une activité physique intense avec gliose n'est pas souhaitable, car elle peut provoquer des complications supplémentaires ou des crises de maladies chroniques.

Toute gymnastique de rattrapage doit être convenue avec le médecin traitant, qui peut en établir la nécessité. Mais pour maintenir une bonne santé et le bon déroulement des processus dans le corps, il est recommandé de faire des promenades quotidiennes pendant 30 à 60 minutes dans des endroits éloignés des routes et des autoroutes.

Aussi, pour normaliser le tonus musculaire et le métabolisme dans les tissus, il est recommandé de suivre un cours de massage.

La prévention

Toute maladie peut être prévenue ou affaiblie en menant un mode de vie sain et modérément actif (en fonction des capacités du corps), en excluant les aliments gras, le tabagisme, l'alcool et les drogues de votre alimentation.

Pronostic (combien de temps les personnes atteintes de la maladie vivent-elles)

La gliose du cerveau peut être causée par des maladies associées aux systèmes cardiovasculaire et nerveux, mais aussi provoquer l'apparition de maladies dans ce sens. Quel que soit l'âge, les adultes et les enfants ont les mêmes conditions pour faire face à ce problème.

Mais en règle générale, ces personnes ne vivent pas plus de 2-3 ans..

Bien sûr, seul un médecin peut établir à quel point les néoplasmes de gliose mettant la vie en danger sont, par conséquent, tout d'abord, vous devez contacter une clinique spécialisée le plus tôt possible et identifier la cause de leur apparition, ce qui aidera à comprendre les actions futures et à développer le traitement nécessaire..

Une maladie incurable - la gliose d'origine vasculaire

Dans le cerveau, des foyers vasculaires pathologiques peuvent se former, où une modification anormale de l'hémocirculation est observée. En termes simples, il s'agit de toute violation du mouvement naturel du sang ou de la lymphe dans les veines et les artères du MG.

Les foyers pathologiques qui en résultent sont le résultat de diverses maladies vasculaires. Le terme lui-même signifie un tissu qui se forme dans la moelle épinière dans le contexte d'anomalies circulatoires.

Elle est représentée par une accumulation de névroglie au lieu de neurones malades ou perdus, conçue pour assurer l'activité vitale des cellules nerveuses. La gliose d'origine vasculaire n'est pas une maladie rare, mais elle peut entraîner de graves conséquences irréversibles, pouvant aller jusqu'à la mort à la suite d'un accident vasculaire cérébral.

Les raisons

Il existe deux groupes principaux de facteurs qui provoquent le développement de la pathologie.

Important. La gliose d'origine vasculaire n'est pas une maladie indépendante, mais une conséquence de diverses conditions pathologiques accompagnant des processus destructeurs lors de la mort du tissu cérébral.

Causes directes

Les facteurs directs qui affectent négativement la structure des structures cérébrales comprennent ceux indiqués dans le tableau.

Table. Facteurs négatifs directs provoquant la gliose:

CauseUn commentaire
Une condition lorsque la circulation sanguine dans les vaisseaux s'arrête en raison d'un caillot sanguin ou d'un thrombus, ce qui provoque un infarctus de la moelle et un ramollissement de ses tissus. Pendant le processus de récupération, des éléments gliaux sont formés au lieu de cellules mortes ou déformées.
Il s'agit d'une hémorragie cérébrale lorsqu'un vaisseau est rompu. Le principal effet négatif sera dans les tissus qui ne reçoivent pas la portion de sang requise (ischémie), la zone dans laquelle le sang a été versé souffre moins.
Les plaques de cholestérol rétrécissent ou bloquent complètement les vaisseaux, ce qui inhibe les processus d'hémocirculation. Cela provoque une détérioration des échanges gazeux et de la nutrition des tissus, dans ces zones, les neurones meurent et commencent à être remplacés par des glies.

Causes indirectes

Ce groupe de facteurs n'a pas d'effet direct sur le tissu cérébral, mais ils ont un effet négatif chronique à la suite duquel le cerveau est mal alimenté en sang, ce qui devient la cause de la formation d'une pathologie.

Ceux-ci inclus:

  • les mauvaises habitudes (les substances de la fumée de tabac et de l'éthanol tuent les cellules GM);
  • diverses pathologies cardiaques: troubles du rythme, ischémie, défauts, insuffisance et autres;
  • hypertension et hypertension artérielle;
  • Diabète;
  • hypodynamie;
  • stress prolongé ou sévère, tension nerveuse prolongée, travail mental sans repos adéquat;
  • commotions cérébrales, blessures crâniennes, y compris celles obtenues lors de l'accouchement ou de la chirurgie
  • divers processus inflammatoires dans le cerveau.

Remarque. L'hypertension artérielle peut devenir l'un des facteurs du développement de la genèse vasculaire gliose.

Manifestations cliniques

Les foyers supratentoriels uniques ne peuvent pas provoquer d'anomalies graves et sont plus souvent déterminés par hasard lors de divers examens.

Souvent, les premiers signes sont insignifiants, mais ils apparaissent ensuite plus clairement, mais ils sont souvent confondus avec d'autres troubles du système nerveux central:

  • maux de tête fréquents;
  • troubles de la mémoire, difficulté à se souvenir et à apprendre;
  • chutes de pression;
  • diminution de l'acuité visuelle et de l'audition;
  • difficulté à bouger.

La formation des signes dépendra de l'emplacement des transformations pathologiques. Si de grandes zones du cerveau sont touchées (multiples foyers supratentoriels de genèse vasculaire de la gliose), la maladie peut aggraver considérablement la qualité de vie du patient.

Les symptômes typiques, en fonction de la zone de la lésion, sont donnés ci-dessous:

  1. Lobes frontaux. Les capacités mentales se détériorent, le contrôle et la maîtrise de soi sont perdus, une personne ne peut pas se contrôler complètement. L'apprentissage devient presque impossible, la pensée logique est extrêmement difficile. Avec l'aggravation de la maladie, les compétences élémentaires sont perdues, le patient n'est pas capable de se servir lui-même, la parole devient primitive - souvent à partir de simples phrases simples. Les émotions sont rares, la capacité d'expérimenter est souvent pratiquement perdue.
  2. La région temporale, pariétale et occipitale. Violation dans le travail des analyseurs: une personne voit et entend mal, mais peut perdre complètement ces capacités. La mémoire est gravement affectée, les sensations tactiles sont modifiées.
  3. Lorsque le cervelet est endommagé, la coordination des mouvements change, la démarche ressemble à une personne très ivre - il est difficile pour le patient de garder l'équilibre et de maintenir l'équilibre. Dans les membres, des tremblements, de la rigidité, une perte de tonus sont observés et la coordination entre les muscles fléchisseurs et extenseurs est modifiée. Le travail des yeux se détériore, ils peuvent se déplacer de manière asynchrone. Une personne ne peut pas du tout écrire ou son écriture est très difficile à distinguer. La parole souffre, parfois les mots sont des syllabes prononcées.

Plus de détails sur la gliose vasculaire, ses signes et son traitement sont décrits dans la vidéo de cet article..

Diagnostique

Le patient est examiné par des psychiatres, des neurochirurgiens et des cardiologues. Lors d'un examen physique, le médecin fait attention à l'apparence du patient, à ses mouvements, à sa parole, la vitesse de réaction est étudiée.

D'autres études instrumentales sont attribuées:

  • IRM;
  • CT;
  • antiographie.

Important. L'imagerie par résonance magnétique est considérée comme la méthode la plus appropriée pour déterminer la gliose de genèse vasculaire, car elle vous permet d'identifier tous les foyers, leur emplacement et l'état des structures adjacentes.

Les diagnostics doivent révéler non seulement la pathologie elle-même, mais également les causes. Cela vous permet de choisir la bonne thérapie et d'arrêter la progression de la maladie..

Bien que les processus négatifs soient caractérisés par l'irréversibilité, l'élimination des facteurs qui sous-tendent la maladie peut stabiliser l'état du patient ou ralentir considérablement la progression de la pathologie..

Traitement

Aujourd'hui, aucune mesure n'a été développée pour guérir cette maladie. L'essence même de la thérapie est de détecter les facteurs provoquants et un ensemble de mesures visant à les éliminer. Les médicaments prescrits éliminent ou réduisent les symptômes négatifs, fournissent une prophylaxie qui empêche la formation de nouveaux foyers.

Thérapie médicamenteuse

Ci-contre, un traitement standard visant à maintenir l'activité cérébrale active et la capacité des cordons nerveux, à conduire une impulsion et à exercer une innervation complète..

Les médicaments prescrits sont conçus pour:

  • renforcer les parois vasculaires;
  • réduire les changements dégénératifs athéroscléreux;
  • restaurer la circulation cérébrale;
  • restaurer la sensibilité des tissus au métabolisme de l'oxygène.

Le traitement symptomatique consiste à renforcer les capacités cognitives et à normaliser les manifestations émotionnelles. A cet effet, l'utilisation de sédatifs et d'antidépresseurs est indiquée..

Important. Les patients avec un tel diagnostic devront suivre un traitement conservateur à vie..

Chirurgie

Les interventions radicales sont très rares. Ils peuvent être utilisés pour des troubles neurologiques importants, par exemple des convulsions, des crises d'épilepsie, des troubles du travail des organes internes (dus à une innervation anormale).

Dans le cas d'une opération, en règle générale, un stenting (shunt) des vaisseaux sanguins est effectué ou une décharge de liquide céphalo-rachidien est formée, destinée à l'accumulation de cicatrices gliales..

Remarque. Les foyers multiples multifocaux de gliose sont inopérables.

La prévention

Aux stades initiaux de la formation de la pathologie, le corps d'une personne malade est capable de niveler indépendamment les manifestations négatives. Pour rester en bonne santé, une personne doit mener une vie correcte, éliminer complètement les facteurs provoquants (sédentarité, mauvaises habitudes, mauvaise alimentation, stress et autres).

Il est important de respecter un régime alimentaire - excluez les aliments gras, frits et autres riches en cholestérol. Il est recommandé de normaliser le rythme de travail, de consacrer du temps au repos et à un bon sommeil, de réduire l'activité physique et de subir régulièrement des examens préventifs par des spécialistes spécialisés.

Qu'est-ce que la gliose cérébrale et quand devient-elle dangereuse

La gliose du cerveau n'est pas une maladie distincte. Il s'agit d'un processus compensatoire qui assure la poursuite du fonctionnement normal du système nerveux central pendant la mort neuronale. Avec une petite taille, le foyer de la gliose ne se manifeste pas cliniquement et n'est détecté que lors de l'examen d'autres pathologies.

Qu'est-ce que la gliose cérébrale

Le processus naturel de remplacement des neurones morts, qui a un caractère protecteur, est appelé gliose de la substance blanche du cerveau. Normalement, environ 4% de tous les neurocytes sont détruits dans un corps sain en 10 ans, la gliose est donc l'une des manifestations du vieillissement.

Avec le développement de processus pathologiques qui provoquent la mort d'une grande zone de tissu nerveux, les gliocytes remplacent les cellules d'impulsion mortes, bien qu'ils ne puissent pas générer et conduire des impulsions nerveuses. Grâce à cela, la propagation du processus pathologique ralentit et le métabolisme de la zone touchée reste pleinement.

Le système nerveux central comprend trois types de cellules:

  • Les neurones sont les principales cellules fonctionnelles du système nerveux qui forment et transmettent des impulsions du cerveau aux effecteurs (organes exécutifs qui fournissent une réponse à un stimulus spécifique).
  • Éléments cellulaires épendymaires tapissant les ventricules du cerveau et le canal rachidien central.
  • Cellules du tissu glial qui ont des fonctions de soutien et de protection. Ils forment une cicatrice après la mort des neurocytes pour diverses raisons, y compris les maladies démyélinisantes.

Le tissu glial (névroglie) est situé entre les éléments fonctionnels et est un support pour toutes les structures cellulaires. Normalement, il protège le cerveau des blessures lors de mouvements brusques, ainsi que du développement de processus infectieux..

Symptômes

Les signes cliniques de la neurogliose dépendent de la maladie sous-jacente qui a provoqué son développement. Des foyers uniques de petite taille ne donnent pas de symptômes spécifiques et sont trouvés lors de l'IRM pour une autre maladie. Les symptômes suivants provoquent la vigilance:

  • les maux de tête qui se développent sans raison apparente sont durables, de forte intensité et ne disparaissent pas après la prise d'antispasmodiques;
  • indicateurs de pression artérielle instables (une forte diminution ou augmentation de la pression artérielle pendant une courte période);
  • étourdissements récurrents;
  • augmentation de la fatigue et baisse des performances;
  • changements émergents dans la perception auditive et visuelle;
  • trouble de la mémoire et de l'attention;
  • la survenue de troubles du mouvement (avec de grandes lésions allant jusqu'à des états convulsifs).
  1. La gliose supratentorielle se manifeste principalement par des troubles visuels - distorsion de la taille, de la forme et des contours des objets, hallucinations, perte de champs visuels, incapacité à reconnaître un objet par son apparence.
  2. La défaite des lobes temporaux est caractérisée par des maux de tête prolongés et fréquents. Si la lésion est vasculaire, de fortes chutes de tension artérielle s'ajoutent au syndrome douloureux..
  3. Des modifications importantes de la substance blanche peuvent provoquer des étourdissements, une augmentation de l'activité épileptique et le développement de crises d'épilepsie. Le plus souvent, ces symptômes se développent à la suite d'un traumatisme cranio-cérébral ou d'une complication chirurgicale.
  4. La localisation de la lésion dans les lobes frontaux est dans la plupart des cas un changement lié à l'âge. S'il n'y avait pas de maladies susceptibles d'activer la multiplication des cellules gliales, le processus appartient à la pathologie primaire:
  • se développer chez les personnes âgées
  • se manifestant par une mémoire et une attention altérées, des réactions ralenties, une imprécision de la motricité fine.

Manifestations chez les enfants

Chez les enfants des premiers mois de la vie, la gliose se développe à la suite du remplacement des tissus du système nerveux central par une neuroglie à la suite de maladies congénitales ou d'hypoxie intra-utérine. Dans ce cas, les lésions sont souvent situées dans la région des ventricules du cerveau..

  • les réactions du bébé malade sont ralenties;
  • le fonctionnement des analyseurs auditifs et visuels peut être altéré;
  • le réflexe de déglutition est perdu;
  • avec peur, un syndrome convulsif survient.

Au fur et à mesure que l'enfant grandit, une agressivité apparaît, souvent manifestée par une auto-agression, un retrait, un retard mental et physique. Avec la croissance des changements gliaux, la paralysie se développe.

Les pathologies congénitales conduisant au développement de la gliose sont associées à une altération du métabolisme des graisses. Ils peuvent être diagnostiqués en menant une étude du liquide amniotique au cours du deuxième trimestre de la grossesse. Lors de la confirmation du diagnostic, il est recommandé d'interrompre la grossesse, car il n'y a pas de remède pour de telles maladies..

Causes de la gliose

La gliose n'est pas une maladie indépendante, c'est une manifestation morphologique d'un certain nombre de pathologies. Les raisons qui ont provoqué la multiplication accélérée des cellules neurogliales peuvent être:

Maladies génétiquement déterminées

  • la maladie du stockage lysosomal (maladie de Tay Sachs), caractérisée par la mort d'un grand nombre de neurones chez les enfants à partir de six mois;
  • la sclérose tubéreuse, se manifestant par la formation de multiples tumeurs bénignes dans divers organes;
  • sclérose en plaques - démyélinisation (destruction de la gaine de myéline sus-jacente) des fibres nerveuses dans diverses parties du système nerveux central.

Pathologies congénitales et intra-utérines

Les raisons de l'apparition de foyers de gliose dans la substance blanche du cerveau de l'enfant dans ce cas sont:

  • manque d'oxygène (hypoxie) pendant le développement intra-utérin ou pendant l'accouchement;
  • traumatisme à la naissance de gravité variable;
  • une augmentation de la teneur en dioxyde de carbone dans le sang (hypercapnie);
  • maladies infectieuses intra-utérines.

Troubles circulatoires

Cela peut être causé par des états:

  • troubles circulatoires aigus dans les tissus cérébraux - hémorragie, infarctus cérébral;
  • troubles circulatoires chroniques du cerveau;
  • l'hypertension artérielle est une maladie actuelle à long terme avec une pression artérielle constamment élevée. La raison du développement de l'encéphalopathie.

Maladies chroniques sévères et leurs conséquences

  • diabète sucré - une diminution du niveau de glucose dans le corps entraîne la mort hypoglycémique des neurones;
  • maladies neuro-infectieuses (méningite, encéphalite) - provoquent l'activation des fonctions des cellules gliales;
  • pathologies sévères du système respiratoire, qui provoquent une privation d'oxygène des tissus;
  • épilepsie;
  • œdème cérébral.

Facteurs externes et mode de vie

  • Lésion cérébrale traumatique;
  • Interventions chirurgicales pour diverses maladies du système nerveux central;
  • Une mauvaise nutrition et de mauvaises habitudes entraînent la mort des neurones, des changements atrophiques, le développement de processus inflammatoires et nécrotiques dans le système nerveux central. Ce groupe de raisons comprend:
  1. consommation constante de quantités excessives de graisses animales
  2. l'abus d'alcool;
  3. prendre des stupéfiants, même pour des raisons médicales.

Formes et degrés de développement

Par caractéristiques morphologiques:

  • forme isomorphe de gliose - caractérisée par une prolifération ordonnée de névroglie;
  • type de maladie anisomorphe - caractérisée par la prédominance de la structure cellulaire et une croissance chaotique;
  • forme fibreuse - les signes de la prédominance de la structure fibreuse sont prononcés.

Par la nature du processus et sa prévalence, ils parlent de:

  1. Type d'écoulement focal - une zone limitée de gliose (souvent dans les lobes pariétaux ou temporaux), dont la cause était un traumatisme, un processus infectieux ou inflammatoire.
  2. Type d'écoulement diffus - lésions multiples de différentes tailles et localisations. Les formations kystico-gliales d'origine vasculaire sont fréquentes.

En fonction de l'emplacement des foyers, la gliose est divisée en:

  1. Gliose périventriculaire - les excroissances gliales sont localisées dans les ventricules du cerveau.
  2. La localisation périvasculaire des foyers (gliose vasculaire) est le type de cours le plus courant. Diffère en présence de croissances gliales le long des vaisseaux athéroscléreux. Elle est diagnostiquée comme une microangiopathie avec un ou plusieurs foyers de gliose. Variété - type subtentoriel (peu de foyers apparaissent à la suite de blessures à la naissance ou de changements liés à l'âge, et plusieurs apparaissent à la suite de troubles circulatoires).
  3. Sous-épendymaire - lésions uniques localisées sur la paroi interne des ventricules.
  4. Marginal - les foyers de gliose sont situés dans la région intrathécale.
  5. Marginal - les zones de remplacement du tissu glial sont situées à la surface du cerveau.

Foyers de gliose

Les zones de croissance de la névroglie sont une sorte de cicatrices au niveau des neurones morts, elles peuvent être uniques, inclure jusqu'à 3 foyers de gliose (quelques lésions) ou multiples. La quantité de croissance peut être calculée par la formule: le nombre de neurocytes fonctionnels au nombre de cellules gliales / par unité de volume de tissu. Normalement, ce chiffre ne dépasse pas 1: 8/10.

Avec une augmentation du nombre de gliocytes, le fonctionnement du système nerveux central est altéré jusqu'à un syndrome convulsif. Les neurologues pensent qu'une telle violation du système nerveux central est plus souvent causée par des foyers subtentoriels de genèse vasculaire de la gliose ou des foyers sous-corticaux (sous-corticaux).

Foyers uniques

Les petits foyers de gliose ne provoquent pas de manifestations symptomatiques.

Mais le plus souvent, des zones uniques de modifications gliales sont localisées dans le lobe pariétal gauche ou droit..

Chez les adultes, la cause du développement de foyers uniques de gliose est des changements liés à l'âge ou des maladies du système nerveux central. Ces zones ne changent pratiquement pas avec le temps, par conséquent, dans la plupart des cas, elles ne peuvent pas être identifiées sans examens spéciaux..

Foyers multiples

En règle générale, de multiples modifications focales du tissu cérébral se développent à la suite de troubles circulatoires aigus ou chroniques. Les foyers émergents de gliose améliorent le tableau clinique de la maladie, à l'origine de leur apparition..

De multiples changements focaux de la matière cérébrale de nature dystrophique se développent avec un apport sanguin insuffisant, des maladies chroniques du système nerveux central, ainsi qu'à la suite de changements liés à l'âge.

Stade compliqué de la gliose

L'évolution de la maladie est considérée comme compliquée lorsque les modifications de la gliose remplacent la plupart des cellules fonctionnelles du cerveau. Dans ce cas, en plus des manifestations cliniques caractéristiques de la gliose, des symptômes de lésions graves du système nerveux central apparaissent..

Quel médecin contacter

Si vous soupçonnez la présence d'une gliose, vous devriez consulter un neurologue. Une fois les études réalisées, pour confirmer le diagnostic et déterminer les tactiques de traitement, des consultations avec des spécialistes peuvent être nécessaires:

  • cardiologue - en cas de suspicion de gliose d'origine vasculaire;
  • thérapeute ou médecin de famille - pour déterminer les maladies chroniques;
  • endocrinologue - pour le diabète sucré;
  • neurochirurgien - si nécessaire, traitement chirurgical.

Diagnostique

Il est possible d'identifier les modifications de la gliose kystique dans les tissus du cerveau uniquement avec des études spéciales. Les méthodes de diagnostic instrumental de la gliose comprennent:

  1. EEG - une gliose sévère peut déclencher des crises d'épilepsie. Par conséquent, en présence de changements dans l'activité cérébrale, un électroencéphalogramme est effectué.
  2. Tomodensitométrie avec contraste - utilisation de l'angiographie pour déterminer les anomalies du fonctionnement et de la structure des vaisseaux cérébraux.
  3. L'imagerie par résonance magnétique est la méthode la plus précise pour diagnostiquer divers types de maladies. Grâce aux résultats de l'IRM, il est possible de déterminer la présence de foyers de démyélinisation, le volume, la localisation et la cause du changement glial.
  4. L'amniocentèse est effectuée pour déterminer la gliose chez le fœtus pendant jusqu'à 20 semaines.

Traitement

Il n'y a pas de traitement spécifique pour la gliose. Les options de traitement dépendent du trouble sous-jacent causant la mort neuronale. Les principaux objectifs de la thérapie:

  • ralentir la progression du processus;
  • pour fournir un trophisme normal des tissus du système nerveux central;
  • éliminer la privation d'oxygène;
  • normaliser les processus métaboliques.

La médecine traditionnelle

Pour éliminer les symptômes des changements cérébraux, les groupes de médicaments suivants sont prescrits:

  1. Vasoactive - médicaments qui activent le métabolisme cellulaire et améliorent le trophisme tissulaire (Cavinton, Vinpocetine).
  2. Agents antiplaquettaires - médicaments qui ralentissent la sédimentation plaquettaire (tous les dérivés de l'acide acétylsalicylique).
  3. Moyens qui améliorent l'état des parois des petites et grandes artères (ascorutine, vitamines).
  4. Substances nootropes - elles augmentent la résistance du système nerveux central aux effets des facteurs négatifs (Piracetam, Nootropil).
  5. Statines - ont des propriétés hypolipidémiantes, empêchant le développement de l'athérosclérose (fénofibrate, atorvastatine).
  6. Analgésiques et antispasmodiques pour soulager les crises de maux de tête.

Chirurgie

Après la chirurgie, le traitement de la maladie sous-jacente qui a causé la mort des neurones doit être poursuivi pour éviter le développement de rechutes..

Les indications d'une intervention chirurgicale avec un grand foyer unique sont:

  • violation de l'écoulement de liquide (liquide céphalo-rachidien);
  • crises convulsives causées par une grande zone de gliose;
  • néoplasme diagnostiqué;
  • changements dans le fonctionnement des organes internes.

Remèdes maison complémentaires et alternatifs

La médecine traditionnelle ne peut être utilisée qu'après consultation d'un neurologue. Les remèdes homéopathiques sont prescrits comme médicaments concomitants dans le contexte d'un traitement conservateur.

Les décoctions et infusions de plantes médicinales et de fruits améliorent le fonctionnement du système cardiovasculaire et stimulent le métabolisme.

Régime alimentaire pour les changements gliaux

Le régime pour la gliose vise à:

  1. Améliorer le fonctionnement du cerveau et soulager les spasmes vasculaires. Pour obtenir ce résultat, il est nécessaire de manger des aliments riches en magnésium: sarrasin, orge perlé, gruau de maïs, noix, graines de citrouille, lentilles, choux de toutes variétés, figues.
  2. Soulagement de l'œdème, amélioration de la fonction cardiaque - des aliments riches en potassium sont introduits dans l'alimentation: agrumes, légumes et fruits verts, fruits secs, plats à base de champignons et de pommes de terre.
  3. Perte de poids - pour contrôler le poids corporel, les muffins, les conserves, les boissons sucrées gazeuses, les viandes fumées, les viandes grasses, la restauration rapide et les produits semi-finis sont retirés de l'alimentation quotidienne.

Le danger de la gliose

Le principal danger de petites modifications de la gliose kystique dans le tissu cérébral est son évolution latente, presque asymptomatique. Au fil du temps, sans traitement, les kystes continuent de croître et plus le temps passe, plus il est difficile de guérir les modifications du système nerveux central..

Complications et conséquences

La présence de grandes zones de remplacement des neurones par des gliocytes menace de conséquences dangereuses:

  • maux de tête persistants et résistants aux médicaments;
  • les troubles mentaux;
  • perte irréversible de la parole, de la vision ou de l'audition;
  • convulsions et crises épileptiques;
  • paralysie (partielle ou complète);
  • les troubles mentaux;
  • troubles de la coordination des mouvements;

Combien de temps vivent les personnes atteintes de la maladie

La durée et la qualité de vie du patient dépendent de la gravité des changements dystrophiques dans les tissus, de la gravité de l'évolution de la maladie qui a provoqué la gliose et du nombre de foyers formés dans le cerveau. Avec le strict respect de toutes les prescriptions du médecin, le pronostic de la vie des adultes est favorable. Lorsqu'une gliose héréditaire ou congénitale est détectée chez les nouveau-nés, les enfants vivent en moyenne jusqu'à 5 ans.

La prévention

Afin d'éviter la propagation des foyers, vous devez respecter quelques règles simples:

  • mener une vie saine avec une activité physique raisonnable;
  • adhérer au régime choisi par le nutritionniste;
  • refuser de mauvaises habitudes;
  • observer le régime de travail et de repos;
  • remplir tous les rendez-vous du médecin traitant.

Le remplacement des neurones morts par des gliocytes est un processus de compensation physiologique qui assure la fonctionnalité du cerveau dans les blessures non critiques. Cependant, l'apparition de zones de gliose indique la présence d'autres maladies qui menacent la santé du système nerveux central, qui doivent être traitées rapidement et intégralement..