Principal > Sclérose

Combien de temps ta tête te fait-elle mal? Comprenons les raisons!

Lorsqu'une tête fait mal, tous les autres problèmes disparaissent. Parfois, la tête fait si mal à la tête qu'une personne s'y habitue et n'essaye même pas d'y faire face.

Cela s'applique à une douleur d'intensité modérée ou légère, car une personne rare est capable de supporter une douleur intense.

Mais en principe, il est impossible de supporter des sensations douloureuses dans la tête, car elles peuvent indiquer de graves problèmes.

Il y a de nombreuses raisons pour lesquelles un mal de tête survient, et toutes ne sont pas également inoffensives.

Lors du diagnostic, les médecins font toujours attention à la durée des sensations de douleur, à la variante de leur apparence (sensation constante ou attaques individuelles), à la localisation de la douleur et des symptômes qui l'accompagnent.

Dans tous les cas, si la douleur vous poursuit pendant plus de quelques jours, vous devriez consulter un médecin pour exclure la présence de maladies graves et éviter le développement de conséquences négatives.

Nous excluons les maladies possibles

Souvent, un mal de tête pendant une longue période indique la présence d'une sorte de pathologie. Parmi les maladies qui entraînent des maux de tête sont considérées:

Troubles vasculaires

Les changements dans le ton des vaisseaux du cerveau, ainsi que leurs diverses inflammations sont la raison la plus populaire pour laquelle la tête ne part pas pendant longtemps.

Ceux-ci incluent l'hypertension et l'hypertension, l'augmentation ou la diminution de la pression intracrânienne, la dystonie végétative-vasculaire, l'athérosclérose, l'artérite temporale, etc..

Ces maladies sont traitées par des cardiologues et des neurologues..

Les conséquences d'une blessure

Les maux de tête à long terme peuvent se manifester à la suite de diverses blessures.

Les ecchymoses, commotions cérébrales et autres blessures à la tête ne doivent pas être ignorées, même si les conséquences négatives ne surviennent pas immédiatement. Les conséquences apparaissent généralement plus tardivement et sont très rarement associées au traumatisme précédent. Même après avoir subi une blessure ordinaire, il est préférable de se rendre chez le médecin, et si vous éprouvez des symptômes plus spécifiques, une visite chez un traumatologue est absolument nécessaire.

À propos, il n'est pas rare d'endommager même les tissus extrêmement mous (peau), c'est-à-dire abrasion commune, conduit à des douleurs dans la tête.

Problèmes musculo-squelettiques

Parfois, la douleur est une «réaction» à la pathologie de la colonne cervicale. Pour déterminer pourquoi la tête fait constamment mal, la possibilité de développer les maladies suivantes est considérée: myogélose, ostéochondrose cervicale et spondylose, la soi-disant migraine cervicale. Ici, la douleur «irradie» vers l'arrière de la tête, bien que la cause soit ailleurs. Parfois, une douleur douloureuse similaire dans la tête se produit avec une malocclusion ou d'autres problèmes dentaires.

Infections, maladies inflammatoires

Les maladies inflammatoires telles que la sinusite, la sinusite frontale, l'ethmoïdite, la méningite, l'encéphalite, etc., peuvent également entraîner des douleurs dans la tête. Lorsque ces maladies sont détectées, c'est la maladie principale qui est traitée et le mal de tête disparaît comme un symptôme avec un traitement réussi..

Empoisonnement

Diverses intoxications, y compris les médicaments, peuvent également être la raison pour laquelle le mal de tête ne disparaît pas pendant longtemps..

Certains médicaments sont retirés du corps pendant une longue période et, par conséquent, la prise de tous les médicaments, même ceux qui sont délivrés sans ordonnance du médecin, doit être coordonnée avec un spécialiste..

Si une personne est empoisonnée par de la nourriture ou de l'alcool, il est rare de voir un long mal de tête. Il disparaît généralement immédiatement après une crise ou plusieurs épisodes de vomissements.

Les tumeurs

Une autre raison pour laquelle la tête fait mal pendant une longue période peut être l'apparition d'un processus tumoral. Cela comprend les tumeurs cérébrales et les tumeurs osseuses, et les tumeurs vasculaires - hémangiomes et tumeurs de diverses glandes.

Au départ, de tels symptômes conduisent une personne à un neurologue, mais une fois le diagnostic posé, le traitement est déterminé par l'oncologue..

Troubles du système nerveux

Les pathologies du système nerveux affectent également la condition humaine. En particulier, des crises de douleur en grappe, de migraine et de névralgie des nerfs périphériques (occipital, trijumeau) se produisent en série. Un tel état peut passer pendant un certain temps, puis réapparaître, apparemment sans raison. Si toutes sortes de diagnostics sont exclus et que la cause de l'apparition d'une douleur constante n'a pas été déterminée, on peut penser à la nature psychogène de son apparition - névroses.

Faites attention aux conditions extérieures

Lorsque votre tête vous fait mal pendant une longue période, essayez de remarquer à quelles conditions elle est associée. Il peut y avoir plusieurs conditions de ce type, ainsi que des raisons expliquant pourquoi la tête fait mal:

Surmenage

Avec le stress, la fatigue constante, le manque de sommeil ou d'autres composants du rythme effréné de la vie, une personne est capable de surmenage. Cette condition conduit à l'apparition de douleurs de tension lorsque la tête est comme enveloppée dans un cerceau serré. Le traitement dans ce cas est une chose - un bon repos..

Sinon, la tête peut continuer à faire mal pendant très longtemps, ce qui entraînera des conséquences négatives pour le système nerveux et pour le corps dans son ensemble..

Perturbations de sommeil

Parfois, les gens viennent chez le médecin avec des plaintes mutuellement exclusives, par exemple, «j'ai mal à la tête quand je dors un peu et quand je dors longtemps», mais tous ces problèmes ont une explication. Et si «je ne dors pas beaucoup» est une très bonne raison de maux de tête et de fatigue, alors pourquoi un sommeil excessif affecte-t-il la santé?

La réponse est simple: lorsqu'une personne dort longtemps, sa tête commence à lui faire mal à cause d'un manque de glucose dans le corps (il a dormi longtemps, ce qui signifie qu'il n'a pas mangé à l'heure). Le moyen de sortir de cette situation est également simple: manger immédiatement après le réveil..

Changements hormonaux dans le corps chez les femmes

Les changements des niveaux hormonaux chez les femmes entraînent des symptômes tels que des maux de tête et des sautes d'humeur..

Cela se produit régulièrement avant le début des règles, en début de grossesse et pendant la ménopause..

Habituellement, la douleur n'est pas intense et il est donc facile de la gérer en appliquant une compresse froide ou un bandage serré sur la tête, ainsi qu'en dormant ou en se détendant dans une pièce calme. Les femmes enceintes doivent porter une attention particulière à leur santé, car la plupart des analgésiques ne peuvent pas être pris pendant cette période. Il y a d'autres raisons conduisant à la douleur, mais très rarement elles ne provoquent qu'un mal de tête prolongé.

Si les symptômes ne sont causés que par des influences externes, par exemple en mangeant un certain aliment, les sensations durent rarement longtemps.

Une personne, remarquant ce qui a exactement provoqué son état douloureux, essaie même intuitivement d'éviter l'influence de ces facteurs, et donc les symptômes ne reviennent plus.

Si la tête fait mal pendant une longue période, ne retardez pas le traitement - il est peu probable que dans ce cas, la maladie disparaisse d'elle-même.

Maux de tête constamment - diagnostic des causes et des méthodes de traitement

Si ta tête te fait mal constamment, n'ignore pas

Un mal de tête persistant est un symptôme très dangereux. Il ne peut être ignoré, car il peut être une manifestation de pathologies dangereuses. C'est pourquoi vous ne devez pas constamment recourir à des pilules lorsque vous avez des maux de tête fréquents, mais vous devez consulter un médecin et subir un examen. Une fois le diagnostic établi, un traitement de la maladie sous-jacente sera prescrit..

Les spécialistes identifient certains facteurs de risque qui provoquent des maux de tête persistants:

  • Dépression prolongée.
  • Situations stressantes qui suscitent de l'anxiété.
  • Insomnie.
  • Mauvais mode de vie.
  • L'obésité sur le fond des troubles métaboliques.
  • Abus de certains médicaments.

Maux de tête fréquents - causes

Les maux de tête fréquents sont un symptôme dangereux qui peut survenir pour diverses raisons. Par conséquent, lorsqu'un mal de tête fait constamment mal, vous devez être diagnostiqué dans un établissement médical et ne pas essayer de vous guérir..

Les principales causes de maux de tête fréquents sont les suivantes:

  • Migraine. Le plus souvent, de telles attaques surviennent chez les femmes. Un signe courant est que la douleur couvre le côté gauche ou droit de la tête.
  • Douleur de cluster. Les hommes sont plus sensibles à cette pathologie. Dans le même temps, la tête commence à faire beaucoup de mal à un endroit précis. De plus, un gonflement autour des yeux est un symptôme courant..
  • Surmenage ou stress. Dans ce cas, la douleur recouvre souvent les zones temporales et l'arrière de la tête. Dans ce cas, les sensations douloureuses sont souvent palpitantes..
  • Ostéochondrose. Avec cette pathologie, une douleur aiguë à court terme sous forme de «lumbago» est souvent observée. Cela est dû au pincement des nerfs rachidiens en raison de la déformation des vertèbres.
  • Hypertension. En combinaison avec des maux de tête, il y a des bruits dans la tête, des étourdissements et un malaise général.
  • Un traumatisme crânien. Dans ce cas, une douleur peut être observée dans n'importe quelle zone du crâne. Très souvent pour cette raison, la tête fait constamment mal lorsque les conditions météorologiques changent..

Déterminer le type de douleur par les symptômes

Bien sûr, l'autodiagnostic pour commencer à traiter seul un mal de tête n'en vaut pas la peine. Dans tous les cas, lorsque la tête fait mal constamment, vous devriez trouver du temps et consulter un médecin. Mais en même temps, si vous savez à quelle pathologie la survenue de la douleur est associée, vous pouvez vous fournir une ambulance, en réalisant à quel point un retard peut être dangereux..

Maux de tête tous les jours toute la semaine

Lorsque la tête fait mal tous les jours toute la semaine, cela peut être la preuve de l'apparition du développement d'une pathologie grave, par exemple:

  • hypertension ou hypotension;
  • l'apparition de problèmes avec les vaisseaux sanguins;
  • ostéochondrose;
  • augmentation de la pression intracrânienne;
  • processus inflammatoires dans le cerveau;
  • l'apparition de néoplasmes dans les tissus du cerveau;
  • troubles hormonaux.

De même, chaque jour, une tête fait mal quand une personne est en état de surmenage ou de stress nerveux. Dans ce contexte, une fatigue chronique est souvent observée, des problèmes de sommeil surviennent.

Maux de tête et envie de dormir

Un besoin urgent de consulter un médecin lorsque des maux de tête fréquents sont associés à une somnolence constante. Ce symptôme peut indiquer le développement d'une tumeur dans le cerveau. Cette douleur survient généralement la nuit, lorsque le corps humain se détend ou immédiatement après le réveil. De plus, la douleur peut être augmentée en toussant et en changeant de position corporelle..

Autres causes de maux de tête sur fond de somnolence accrue:

Commotion cérébrale et traumatisme crânien.

Maladies du système nerveux.

Maladies infectieuses affectant le cerveau.

Migraine

Les migraines peuvent altérer considérablement la qualité de vie. De nombreux experts associent la tendance à développer des migraines à une prédisposition génétique. De plus, certains facteurs peuvent provoquer une crise de migraine. La plupart des femmes souffrent de migraines. Très souvent, le déclencheur est des changements hormonaux associés aux menstruations.

Les experts identifient une tendance à la migraine chez les personnes ayant une psyché instable. Les maux de tête surviennent dans un contexte de stress et de tension nerveuse. Une fatigue physique sévère, ainsi qu'une violation du régime alimentaire, peuvent provoquer une migraine. Un déclencheur de migraine peut être un changement de temps ou un changement de fuseau horaire.

L'arrière de la tête fait mal

Le mal de dos est le plus souvent associé à des pathologies du rachis cervical (ostéochondrose, myosite cervicale, etc.). Une posture inconfortable à long terme peut également les provoquer. Lorsque l'arrière de la tête fait souvent mal, pendant longtemps, il est impératif d'être examiné.

Cela peut être dû au développement des pathologies suivantes:

  • hypertension;
  • névralgie du nerf occipital;
  • spasme des vaisseaux sanguins du cerveau;
  • maladies des articulations temporo-mandibulaires.

Maux de tête au front

La douleur au front est le plus souvent révélatrice de maladies inflammatoires et infectieuses. Par exemple, l'inconfort se produit avec la sinusite, la frontaleite, la grippe, le SRAS, la méningite.

L'augmentation de la pression intracrânienne causée par diverses pathologies du système cardiovasculaire provoque toujours des douleurs fréquentes au front. Si la douleur survient d'un côté du front, cela indique une migraine. En outre, dans la zone frontale, une douleur aiguë en grappe se produit, à laquelle les hommes sont plus sensibles..

Lorsqu'un diagnostic médical est nécessaire

Un diagnostic dans un établissement médical est toujours nécessaire pour les maux de tête fréquents. Surtout, il ne faut pas hésiter s'ils commencent à progresser. Bien sûr, vous devez d'abord consulter un thérapeute.

À la réception, vous devrez répondre aux questions suivantes:

  • la fréquence et l'intensité de la douleur;
  • à quelle heure de la journée la douleur survient le plus souvent;
  • sur les lieux de localisation de la douleur;
  • ce qui aide à soulager les maux de tête;
  • sur les facteurs qui augmentent la douleur.

Sur la base de l'analyse des données obtenues, le médecin prescrira des tests de diagnostic ou donnera une référence à des spécialistes restreints.

Que faire si un enfant a mal à la tête

Un mal de tête fréquent chez un enfant indique toujours la présence de problèmes physiologiques. De plus, si les enfants plus âgés peuvent expliquer où et comment la tête fait mal, alors chez les nourrissons, il est toujours très difficile de déterminer ce symptôme..

Vous pouvez suspecter un mal de tête chez un bébé par les signes suivants:

Absence de réponse à tout facteur sédatif.

Intrusion de veines à la surface du crâne.

Chez les jeunes enfants, les maux de tête sont toujours accompagnés de maladies des organes ORL. À l'âge de 7 à 12 ans, les enfants peuvent souffrir de migraines. Elle est, le plus souvent, associée à l'instabilité de la psyché, ce qui ne permet pas de répondre adéquatement aux facteurs négatifs du monde environnant. Les céphalées de tension sont fréquentes chez les adolescents. Le corps en reconstruction réagit ainsi à une activité physique accrue et à une tension nerveuse..

Si un enfant de tout âge a souvent mal à la tête, vous ne devez pas le bourrer de pilules. Il est plus raisonnable de consulter un médecin le plus tôt possible. Les diagnostics permettront de commencer le traitement rapide des pathologies dangereuses. Il peut s'agir de tumeurs cérébrales, de maladies vasculaires, de maladies infectieuses..

Comment choisir un traitement si les maux de tête sont constamment inquiets

Ce n'est que sur la base des diagnostics effectués que le médecin peut choisir le bon traitement. Si une pathologie grave est trouvée, les méthodes de traitement visent toujours à la combattre. De plus, des analgésiques sont toujours prescrits en plus pour améliorer la qualité de vie..

Sans consulter un médecin, il est permis, à des fins de soulagement, d'utiliser diverses méthodes et moyens alternatifs.

Par exemple, cela peut être:

  • Si vous êtes préoccupé par la douleur à l'arrière de la tête, une douche chaude aidera à détendre les muscles du cou et des épaules..
  • Les ondulations douloureuses de n'importe où peuvent être soulagées avec des glaçons.

Les tisanes sont également utiles. La menthe poivrée, l'agripaume, la racine de valériane, la sauge ont des propriétés apaisantes. Les décoctions de telles herbes peuvent supporter avec succès la douleur de la tension..

Prévention de la récidive des maux de tête chroniques

La principale recommandation pour la prévention des maux de tête chroniques est un mode de vie correct. Il est important d'avoir une alimentation équilibrée et de se reposer suffisamment. Il est nécessaire de développer une routine quotidienne pour qu'il y ait toujours du temps pour marcher avant de se coucher. Le sommeil doit durer au moins 6 à 8 heures dans un endroit bien ventilé, qui offre des conditions de sommeil confortables.

Il est très important de faire du sport. Il est nécessaire d'apprendre à résister au stress, ainsi qu'à éliminer le surmenage physique et mental.

Que faire avec un mal de tête sévère: causes et médicaments

Les indications

Que faire avec un mal de tête sévère: causes et médicaments

Que faire avec un mal de tête sévère? Tout d'abord, découvrez sa cause et soulagez correctement le syndrome douloureux, puis éliminez la cause qui a provoqué des sensations douloureuses. Des maux de tête sévères et réguliers sont une raison de consulter un médecin.

Figure 1 - La tête peut faire mal pour diverses raisons

Causes de maux de tête sévères

Le plus souvent, une douleur intense dans la tête indique des problèmes de vaisseaux sanguins, qui:

  • rétrécir trop. Les principales raisons de la compression excessive des vaisseaux sanguins sont la privation d'oxygène, le manque de nutriments (ils n'ont pas mangé ni bu pendant une longue période), un tonus veineux faible;
  • en expansion trop. Une maladie dans laquelle les vaisseaux sanguins se dilatent régulièrement est appelée migraine. Ce type de trouble neurologique touche environ 10% de la population..

A la recherche d'un médecin qui soigne les maux de tête, rendez-vous au service de neuropathologie. Dans la plupart des cas, c'est le neuropathologiste qui pose le diagnostic et prescrit le schéma thérapeutique. En cas de douleur dans les sinus maxillaires, le nez ou les oreilles, prenez rendez-vous avec un oto-rhino-laryngologiste. La sinusite, la sinusite, l'otite moyenne, d'autres maladies des organes ORL peuvent également provoquer des sensations douloureuses dans toute la tête.

Figure 2 - Les migraines peuvent être causées par un facteur déclenchant tel que l'odeur ou le goût.

  • de fortes sensations de douleur sont localisées à chaque fois dans la même partie de la tête;
  • avant l'attaque, il y a des changements de goût, de couleur, d'odeur, d'hallucinations (la soi-disant aura);
  • lors d'une attaque, une personne perd complètement sa capacité à travailler pendant 2 à 72 heures;
  • douleur - lancinante;
  • intolérance aux sons, photophobie;
  • vomissements, nausées, troubles neurologiques;
  • la présence d'un facteur déclenchant (par exemple, une crise de migraine peut provoquer une odeur de banane ou de miaulement de chat).

Savoir si vous souffrez de migraine ou non est très simple. Avec la migraine, les crises sont prononcées, entre elles la tête ne fait pas du tout mal. Si la tête fait constamment mal, ce n'est pas une migraine..

Les chercheurs affirment que dans 90% des cas, des sensations douloureuses se développent en raison d'une surcharge des muscles du cou, des yeux, du visage, du front et de diverses parties de la tête. La douleur due à la fatigue musculaire et à la migraine est appelée primaire. Vous pouvez vous en débarrasser en agissant directement sur la cause de l'événement (par exemple, en effectuant un massage du cou, en faisant des exercices oculaires, en buvant un antispasmodique). La localisation des sensations est différente. Parfois, il s'agit d'un mal de tête à la ceinture, dans d'autres cas, toute la tête fait mal, ou une partie de celle-ci (arrière de la tête, tempes).

Les médicaments les plus sûrs «de la tête» sont l'ibuprofène et le paracétamol.

Les maux de tête secondaires se développent en raison de processus pathologiques se produisant dans le cou ou la tête. Ils sont causés, par exemple, par l'ostéochondrose, la dystonie végétative-vasculaire, l'hypertension. La douleur peut être localisée avec des médicaments anesthésiques. Vous devez traiter la maladie sous-jacente, puis la douleur à la tête disparaîtra d'elle-même.

Un mal de tête sévère, dont les pilules n'aident pas à se débarrasser, est une raison sérieuse de consulter un médecin. Cette condition fait partie des signes d'un accident vasculaire cérébral, de troubles neurologiques et nécessite une attention médicale urgente..

Figure 3 - Une douleur intense à la tête est parfois provoquée par des maladies des organes ORL.

Des maux de tête parfois très graves se développent après la prise d'une dose élevée de médicament contre les maux de tête. Ces sensations douloureuses sont appelées abusives. Par conséquent, le principe «plus il y en a, mieux c'est» ne fonctionne pas ici..

Un mal de tête soudain et sévère est le signe d'un accident vasculaire cérébral ou d'une névralgie crânienne. Pour les patients atteints de diabète sucré, d'insuffisance rénale et de cancer, il s'agit d'un signal du développement d'un déséquilibre métabolique..

Figure 4 - Des maux de tête sévères peuvent être un signe de stress ou d'accident vasculaire cérébral

La douleur dans la région de la tête peut être un effet secondaire lors de la prise de médicaments. Si tel est le cas, coordonnez-vous avec votre médecin..

Et des sensations douloureuses guettent les gens pendant une gueule de bois. Voici ce qu'il faut faire si vous avez un terrible mal de tête:

  • 6 heures après le dernier verre, prenez de l'aspirine (peut être remplacé par Picamilon, Mexidol, Pantogam);
  • prendre une douche de contraste;
  • buvez beaucoup d'eau (ce ne sera pas difficile) et des diurétiques (Diacarb, Triamten, Veroshpiron). Il n'est pas nécessaire d'utiliser des diurétiques puissants (par ex. Lasix, furosémide, hypothiazide, oxodoline).

Ne prenez pas Citramon P ou Paracetamol. Ils surchargeront le foie, qui en ce moment fonctionne déjà "à vitesse accrue".

Premiers secours pour les maux de tête

Que faire quand un mal de tête est pris par surprise et qu'il n'y a pas de médicaments sous la main? La première étape consiste à se retirer, à s'allonger, à assombrir la pièce, à étouffer les sons, à éliminer tous les facteurs gênants (surtout si vous ressentez l'approche d'une crise de migraine). Des exercices oculaires relaxants aideront à soulager les douleurs causées par le vasospasme. Avec un spasme des vaisseaux sanguins, vous pouvez prendre une douche chaude, avec leur expansion excessive - une douche fraîche. Aller au bain est dangereux - il y a une forte probabilité de se sentir mal.

Figure 5 - Lorsque vous avez mal à la tête, essayez de vous allonger

Une douche de contraste ne doit pas être prise. Les changements de température provoquent une contraction et une expansion alternées des vaisseaux. Si le problème est causé par un spasme ou une vasodilatation excessive, cela augmentera inévitablement les sensations douloureuses..

Si possible, faites un léger massage de la tête. Essayez de ne pas surcharger le corps ce jour-là - ne mangez pas trop, excluez l'alcool et l'activité physique. Dans certains cas, ces mesures aident à soulager le début d'une crise ou à utiliser des médicaments plus légers. Une correction en douceur du régime alimentaire et une activité physique légère (les promenades ordinaires au grand air conviennent à l'avenir) aideront à éviter les crises ou à réduire considérablement leur douleur.

Figure 6 - Une bouillotte avec de la glace aidera à soulager la condition lors d'une crise de migraine

Que boire pour les maux de tête chez les femmes enceintes?

Comme vous le savez, les femmes enceintes ne peuvent pas tout faire - et tolérer les sensations douloureuses et prendre des médicaments contre elles. Cependant, une issue peut être trouvée. Habituellement, une modification de l'équilibre hormonal et une augmentation du volume sanguin, ce qui est inhabituel pour le corps, provoquent un mal de tête. Si la femme enceinte prend du poids rapidement, des problèmes s'ajoutent. Ceux qui savent exactement pourquoi la tête fait mal peuvent prendre No-shpa, Paracetamol, Citramon. Si les sensations sont apparues pour la première fois ou semblent suspectes, passez de toute urgence un examen chez un spécialiste.

Les femmes enceintes sont contre-indiquées:

  • médicaments à base de tryptamine - Amigrenin, Antimigren;
  • Nurofen, Aspirine, Propranolol, Ergotamine. Ces médicaments peuvent provoquer des saignements, une naissance prématurée et perturber le développement du fœtus..

Figure 7 - Que boire «de la tête» pour les femmes enceintes, le médecin conseillera.

Que prendre pour un mal de tête?

Figure 8 - Pour choisir le bon médicament, vous devez trouver la cause du mal de tête.

Que pouvez-vous boire pour un mal de tête:

  • Pour toutes sensations douloureuses dans la tête, le cou, température élevée - Ibuprofène, Nurofen, Burana, Mig, Faspik. Leur principe actif est considéré comme le plus sûr en termes de rapport bénéfice / effets secondaires..
  • Pour neutraliser les douleurs légères à modérées, qui apparaissent rarement, - Panadol, Paracetamol, Calpol, Askofen-P, Kofitsil, Citramon, Tempalgin, Sedalgin. Les médicaments sont interdits en cas de dysfonctionnement hépatique et après avoir bu de l'alcool, ainsi que d'autres médicaments métabolisés dans le foie.
  • L'acide acétylsalicylique aidera à soulager les sensations douloureuses causées par l'inflammation.
  • Pour les douleurs intenses - Migrenol (une combinaison de paracétamol et de diphenhydramine). Provoque de la somnolence, il est donc préférable de le boire avant le coucher et ne doit pas être pris si vous devez conduire.

Figure 9 - Si vous avez tendance à avoir des maux de tête, gardez toujours «votre» médicament dans votre poche ou votre sac

  • Si les maux de tête sont extrêmement sévères et que vous ne savez pas quoi faire (les médicaments conventionnels n'aident pas), - Pentalgin, Piralgin, Sedal, Sedalgin. Ce sont de puissants médicaments combinés qui contiennent même du phénobarbital. Utilisez-les en dernier recours, de préférence sur recommandation d'un spécialiste. Ils provoquent de la somnolence, donnent des résultats positifs aux tests de dopage, il est donc interdit aux conducteurs et aux athlètes de les boire.
  • Lorsque le mal de tête persiste et s'accompagne de fièvre - Analgin, Baralgin. Les médicaments aident également aux maux de dents. L'ingrédient actif - le métamizole sodique - réduit la production de leucocytes, donc ces médicaments doivent être pris avec une extrême prudence.
  • Sensations douloureuses dans la région de la tête causées par un vasospasme - Bral, Trigan-D, Maksigan, Novigan, Spazmalgon, Spazgan, Revalgin. Ces médicaments aident également à soulager la douleur mensuelle des femmes. Il n'est pas souhaitable de les boire à jeun..
  • Pour les maux de tête accompagnés d'une toux (par exemple, lors d'infections respiratoires aiguës), Solpadein et Kaffetin aident. Ces médicaments ne sont prescrits qu'aux adultes. Vous pouvez boire jusqu'à 6 comprimés par jour.
  • Lorsque la tête fait mal sous pression réduite - Migrenol, Panadol, Solpadein Fast, Askofen, Kofitsil, Citramon, Tempalgin. Ces médicaments contiennent de la caféine, par conséquent, sont contre-indiqués pour les patients hypertendus..
  • Lorsque vous avez mal à la tête et que les médicaments conventionnels ne fonctionnent pas, vous pouvez boire Next, Brustan ou Ibuklin - une combinaison d'ibuprofène et de paracétamol.

Si vous conduisez une voiture, évitez les médicaments contenant du phénobarbital et de la codéine. La présence de ces substances dans le sang lors d'un accident est considérée comme un état d'intoxication médicamenteuse. Pour qu'ils soient complètement éliminés du corps, vous devez attendre 72 heures.

Figure 10 - Pour connaître la cause des maux de tête, passez l'examen

Alors maintenant, vous savez quoi faire avec des maux de tête d'origines diverses. Si vous n'êtes pas encore allé chez un médecin, assurez-vous de le consulter. Il est probable que des sensations douloureuses signalent l'apparition de dysfonctionnements dans le corps qui peuvent se transformer en un problème grave. Acceptez le temps et ne tombez pas malade!

Le mal de tête ne disparaît pas pendant plusieurs jours

Un symptôme tel qu'un mal de tête peut servir de signal d'action, ou plutôt d'un examen médical immédiat. En particulier, un mal de tête persistant peut être le signe d'un certain nombre de maladies graves, du rhume le plus courant à l'oncologie..

Par conséquent, vous ne devez pas retarder le voyage à la clinique. Il est toujours important de se rappeler que plus tôt la cause d'un symptôme négatif est identifiée, plus il sera facile et rapide de s'en débarrasser..

Causes des maux de tête prolongés

Quelle peut être la raison d'un mal de tête persistant qui tourmente plusieurs jours de suite? Malheureusement, leur spectre est extrêmement large et diversifié..

  • Tout d'abord, c'est une migraine. Tout d'abord, cette maladie touche la partie féminine de la population mondiale de plus de 30 ans. La migraine est la plus prolongée et la plus difficile à traiter.
  • La tension musculaire peut également être un facteur causal de maux de tête à long terme. Cette douleur est classée comme une douleur de «tension».
  • Des maladies telles que l'encéphalite et la méningite peuvent également provoquer des maux de tête prolongés, et au début du développement de ces maladies, c'est un mal de tête long et douloureux qui est souvent le seul symptôme..
  • Un traumatisme crânien provoque certainement un syndrome douloureux à long terme.
  • Les maladies de nature vasculaire sont une autre cause assez courante de maux de tête, et il est difficile de traiter et de soulager l'intensité.
  • Une pression intracrânienne élevée ou basse entraîne également des maux de tête pendant plusieurs jours.

"Premiers secours" pour les maux de tête

Il est nécessaire de consulter immédiatement un médecin pour des maux de tête nouveaux et inaperçus auparavant. Lorsque, avec un mal de tête, un tableau clinique se développe avec un essoufflement, des vomissements, une faiblesse générale du corps. Et dans les cas où le mal de tête après l'utilisation d'agents thérapeutiques non seulement ne disparaît pas, mais s'intensifie.

La douleur dans la tête le matin, qui se dissipe le soir, est également considérée comme un mauvais signe..

Consulter un médecin dans tous ces cas devrait être rapide. À son tour, un médecin spécialiste (thérapeute ou neuropathologiste) prescrira une imagerie par résonance magnétique obligatoire de la tête, une mesure de la pression intracrânienne, une tomodensitométrie. Et si une maladie a commencé à se développer dans le corps, en particulier dans le cerveau, ces méthodes de diagnostic permettront de l'identifier en temps opportun et d'arrêter son développement, tout en évitant de compliquer son évolution et le traitement des maladies concomitantes..

Avec l'augmentation de la pression artérielle dans les vaisseaux (cela peut être détecté en la mesurant à la maison à l'aide d'un tonomètre), les premiers soins au patient seront l'apport de fonds du groupe des antispasmodiques (pour soulager les spasmes vasculaires, qui surviennent avec l'hypertension ou l'hypotension).

Vous pouvez également faire un bain de pieds chaud pour soulager les crampes. Cela aidera le sang à sortir du cerveau et soulagera la douleur..

Avec une infection à adénovirus (qui peut être suspectée par la présence d'autres signes - toux, écoulement nasal, mal de gorge, fièvre), pour soulager l'intensité du syndrome douloureux de la tête, il suffira de prendre une pilule d'analgine ou autre anesthésique.

Types de maux de tête

Il existe plusieurs types de maux de tête dans la pratique médicale. Les médecins distinguent une douleur de type névralgique, une céphalée vasculaire et une céphalée de «tension» avec une augmentation du tonus musculaire (en particulier dans la colonne cervicale).

Chacun de ces types de douleur est individuel. La durée du syndrome douloureux dépend également directement du type.

Le syndrome douloureux le plus prolongé est observé avec un type de douleur vasculaire, lorsque les parois des vaisseaux du cerveau sont étirées, rétrécies, spasmodiques, arrêtées par des caillots sanguins, etc. Cela peut se produire avec l'hypertension, l'hypotension et lorsque la douleur est de nature migraineuse..

Une telle douleur dans la tête se manifeste généralement avec des nausées, une légère pâleur, des étourdissements et des yeux troubles.

Le traitement est prescrit dans ces cas uniquement par un médecin spécialiste. Cela, le traitement, sera à long terme. En général, toutes les maladies de type vasculaire sont difficiles à traiter et le traitement dure donc toujours au moins 2-3 mois.

Les maux de tête dus à la tension musculaire de la colonne cervicale sont généralement observés chez les personnes dont le travail «force» à être dans une position assise, ainsi que chez celles qui mènent une vie sédentaire. Le manque d'oxygène en même temps provoque un mal de tête, qui peut durer plusieurs jours d'affilée. Mais, en marchant au grand air, quelques exercices physiques aideront à se débarrasser de cette douleur en quelques heures.

Migraine: causes et traitement

Lorsqu'un mal de tête survient pendant 2 à 3 jours consécutifs, une migraine est généralement diagnostiquée. Les caractéristiques distinctives de ce syndrome sont la localisation de la douleur dans un côté de la tête et son caractère pulsatoire..

L'activité physique pour les migraines est contre-indiquée, car elles provoquent une augmentation de l'intensité de la pulsation de la douleur dans les tempes et les yeux. Une promenade au grand air n'aide pas non plus..

Les migraines sont plus fréquentes chez les femmes que chez les hommes. Cela est dû aux caractéristiques hormonales du corps féminin. Les pilules contraceptives peuvent aggraver la situation car elles affectent le cycle menstruel et les migraines sont souvent directement liées au cycle. Provoque une crise de migraine et une situation stressante. Les spasmolytiques, les analgésiques, l'activité physique et même l'air frais, en général, tout ce qui aide avec de nombreux autres types de maux de tête, dans les cas de migraines, est absolument inutile et inefficace.

Dans ce cas, il est possible de réduire l'intensité du syndrome à l'aide de médicaments du groupe triptan, en réduisant la luminosité de la lumière, du bruit et d'un bon repos et du sommeil. Dans certains cas de crise de migraine, un bandeau serré peut aider à soulager la douleur pendant un certain temps. Mais il est conseillé de prendre le tissu de coton, pas de laine, et non de synthétique.

Néoplasmes dans le cerveau

Les tumeurs qui se forment dans le cerveau entraînent également une douleur intense et prolongée dans la tête..

Habituellement, cette douleur au début de la maladie n'est pas très sévère. Et souvent, la patiente ne lui accorde même pas une attention particulière. Mais avec le temps, le syndrome s'intensifie, la douleur commence à tourmenter de plus en plus, et les périodes de rémission se raccourcissent, contrairement aux accès de douleur.

Et dans ce cas, la détection rapide de la tumeur dépend de la qualité et des qualifications des techniques de diagnostic. IRM, TDM, radiographie avec contraste - ce sont les principales méthodes qui permettent à un médecin spécialiste de reconnaître le début de la formation de tumeurs à temps et d'arrêter ce processus.

Inflammation dans le cerveau

Divers processus inflammatoires, qui peuvent également affecter le cerveau, entraînent également des maux de tête prolongés. C'est la différence entre des maladies telles que l'encéphalite et la méningite. Le principal symptôme de ces maladies est un mal de tête intense et prolongé qui ne répond pas aux effets des analgésiques. Et l'utilisation régulière d'analgésiques provoque un syndrome secondaire.

Et dans ces situations, seul un examen dans un établissement médical est requis, avec l'aide de médecins spécialistes qualifiés. Il est impossible de guérir l'inflammation du cerveau sans intervention médicale, prescriptions et traitement. Au contraire, la méningite et l'encéphalite sont des maladies qui, sans traitement approprié, entraînent rapidement la mort..

Ce qu'il ne faut pas faire

Pour les maux de tête, il existe plusieurs directives sur ce qu'il ne faut pas faire. Ceux-ci inclus:

  • Boire de l'alcool à n'importe quelle dose, même la plus petite.
  • Surdosage d'analgésiques (ne pas augmenter la dose si après un ou deux comprimés la tête n'est pas partie, sinon cela peut grandement aggraver la situation).
  • Réchauffeurs de glace. En aucun cas, vous ne devez appliquer le froid sans connaître exactement la cause de la douleur. Sinon, avec une inflammation du cerveau ou un vasospasme, cela aggravera la situation..
  • Fumeur. La fumée de cigarette ne fera que provoquer une augmentation de la douleur et des étourdissements.

Traitement de la céphalalgie

Un mal de tête indique que des processus négatifs ont lieu dans le corps. Et si le syndrome ne répond pas au traitement et s'affaiblit en quelques jours, vous ne pouvez pas vous passer de l'aide d'un spécialiste qualifié. Le médecin prescrira, après un examen et un diagnostic appropriés, une série de mesures thérapeutiques pouvant inclure:

  1. Physiothérapie.
  2. Thérapie manuelle.
  3. Physiothérapie.
  4. Compresses.
  5. Massage professionnel.
  6. Thérapie médicamenteuse.
  7. Acupuncture.

Tout cela dépendra du diagnostic. Mais dans tous les cas, la thérapie sera complexe et pas courte. Vous devez être prêt pour cela.

Méthodes de médecine traditionnelle

Les recettes populaires pour les maux de tête ne peuvent être utilisées qu'après un examen médical et sans identifier les maladies dangereuses.

Étant donné que l'objectif principal dans ce cas est de détendre et de soulager les spasmes, de calmer le système nerveux et d'améliorer la circulation sanguine dans le cerveau, les recettes suivantes peuvent être utilisées:

  1. Prenez un bain d'eau tiède, ajoutez et dissolvez un verre de sel de mer, 15 à 20 gouttes d'huile essentielle de lavande. Allongez-vous dans un tel bain pendant environ une demi-heure. Ensuite, prenez une douche de contraste.
  2. Avec des maux de tête avant les saignements mensuels, vous pouvez appliquer des gousses d'ail sur les tempes, les frotter légèrement sur la région temporale (vous devez garder l'ail sur la tempe pendant 10 minutes au maximum pour ne pas provoquer une brûlure intense de la peau dans cette zone).
  3. Un léger auto-massage des zones temporales et frontales peut être efficace.
  4. Le potassium dans le jus de chou aide à lutter contre le vasospasme. Il suffit d'écraser une feuille de chou blanc avant que le jus ne soit libéré et de l'appliquer sur les tempes ou sur le front.
  5. Il aide à soulager un mal de tête qui dure trois jours ou plus de jus de cassis, que vous devez boire 0,5 tasse trois fois par jour.

Mode de vie sain

La principale prévention de tout type de mal de tête est de maintenir un mode de vie sain. Mouvement, activité physique modérée et faisable, alimentation saine, saturation en oxygène - tout cela en combinaison apporte de bons «fruits» pour le corps, renforce le système immunitaire, prévient de nombreuses maladies, améliore la qualité de vie et la prolonge considérablement. Mais le travail sédentaire, les ordinateurs, les télévisions, la restauration rapide sont ces facteurs néfastes qui entraînent de nombreux problèmes, y compris des maux de tête longs et intenses..

Et si le mal de tête a déjà commencé et persiste pendant plus de 2 jours consécutifs, ne tardez pas - vous devez aller chez le médecin, subir un examen diagnostique et éliminer les problèmes identifiés. Plus tôt vous commencerez à faire cela, plus le processus de guérison sera rapide et efficace. Avec l'identification rapide du facteur problématique causant des maux de tête prolongés, son élimination dans la plupart des cas se termine positivement.

Causes et traitements des maux de tête prolongés

Pour la plupart des gens, la céphalalgie survient de manière inattendue. Dans 75% des cas, il est rapidement arrêté par les médicaments, répond bien à l'utilisation de remèdes populaires. Même en l'absence de traitement, les sensations disparaissent progressivement d'elles-mêmes. En l'absence de symptômes supplémentaires et sous la condition d'une faible gravité d'un seul symptôme, il n'y a pas besoin de soins médicaux urgents. Si votre tête vous fait mal pendant plusieurs jours d'affilée, il vaut mieux ne pas poursuivre l'auto-traitement, mais se tourner vers des professionnels. La persistance à long terme de la manifestation indique la présence de troubles graves dans le corps..

  1. Causes des maux de tête prolongés
  2. Variétés et développement des symptômes de la douleur
  3. Méthodes d'examen supplémentaires
  4. Comment se comporter lors d'une attaque
  5. Caractéristiques de la thérapie
  6. Prévention de la céphalalgie

Causes des maux de tête prolongés

Selon les statistiques, des crises persistantes de céphalalgie surviennent chez une personne sur quatre au moins une fois par an..

Les médecins identifient des dizaines de facteurs qui peuvent être des provocateurs de sensations désagréables. L'efficacité du traitement dépend directement de l'exactitude du diagnostic.

Raisons courantes pour lesquelles la tête peut faire mal pendant plusieurs jours consécutifs:

  • stress physique ou psycho-émotionnel - provoque la libération d'hormones dans le sang qui régulent le travail des vaisseaux sanguins. Il provoque également une contraction musculaire involontaire, qui affecte la qualité de la circulation sanguine;
  • migraine chez la femme ou céphalalgie en grappe chez l'homme - maladies neurologiques, qui dans chaque cas individuel ont leurs propres caractéristiques;
  • diminution de la fonctionnalité des canaux sanguins - les vaisseaux du cerveau chez un adulte sont constamment influencés par des facteurs négatifs. Ils se rétrécissent, se dilatent pathologiquement, leurs parois s'étirent ou deviennent perméables;
  • maladies inflammatoires ou infectieuses du cerveau, de ses membranes, de tout l'organisme - dans ce dernier cas, la céphalalgie devient le résultat d'une intoxication;
  • chutes de pression intracrâniennes;
  • lésion cérébrale traumatique reportée;
  • intoxication chimique, toxique, alimentaire ou alcoolique.

Une céphalalgie prolongée devient parfois le résultat d'une exposition systématique à un facteur externe. Cela peut être le port de lunettes dans une monture inconfortable, un stress quotidien sur les yeux, des habitudes de sommeil perturbées. Même avec de tels provocateurs relativement sûrs, il faut se battre pour que les problèmes physiologiques ne se développent pas en bio.

Variétés et développement des symptômes de la douleur

Personne n'est à l'abri de l'apparition d'un mal de tête; un symptôme ponctuel à court terme est considéré comme une variante de la norme. Si le symptôme dérange souvent ou continuellement, on parle de signaux d'alarme. La céphalalgie qui dure plus de 15 jours par mois combinés est considérée comme chronique. Parfois, une attaque est précédée d'un ensemble de manifestations, ce qui permet de soupçonner la source du problème. Souvent, la douleur est accompagnée de signes supplémentaires qui aident au diagnostic..

La nature des sensations de douleur dépend de la cause, du mécanisme de développement de la céphalalgie:

  • vasculaire - le résultat du blocage des vaisseaux sanguins par des plaques de cholestérol ou des caillots sanguins, une expansion ou un rétrécissement de leur lumière. La douleur est pulsatile, intense, a une localisation claire, ne répond pas toujours à la prise d'analgésiques;
  • névralgique - se produit dans le contexte de la compression, de l'inflammation, de l'irritation des racines nerveuses. Tranchant, soudain, piquant ou coupant. Cela fait geler une personne pour que les sensations ne s'intensifient pas. Cela devient plus prononcé lors de la palpation de la zone à problème;
  • stress - une conséquence des spasmes musculaires. La céphalalgie du type douloureux et pressant, se manifeste sous la forme de convulsions, augmente avec le surmenage, les mouvements brusques;
  • toxique - la réponse du corps à la pénétration de toxines de nature chimique ou organique. Il survient en cas d'intoxication alimentaire, de médicaments, de poisons, d'alcool. La luminosité et la spécificité du tableau clinique dépendent du type de toxine, de son volume, des caractéristiques individuelles de l'organisme;
  • liquorodynamique - survient à la suite de changements de pression intracrânienne, le plus souvent, son augmentation. Douleur éclatante, pressante de l'intérieur, locale ou générale. Apparaît le plus souvent à l'arrière de la tête, accompagné de vertiges, de nausées, de confusion;
  • infectieux - le résultat d'une intoxication du corps, qui se développe en réponse à l'activité vitale de l'agent pathogène. Capable de divers degrés de gravité, de localisation, de caractère;
  • oncologique - si la céphalalgie est apparue à la suite de la formation et de la croissance d'une tumeur, elle devient constante, intense et ne répond pas aux médicaments. La douleur s'accompagne de problèmes de fonctionnement des organes sensoriels, de nausées, d'étourdissements, d'un manque de coordination;
  • post-traumatique - une céphalalgie légère à modérée dans les 1-2 semaines suivant un traumatisme crânien est un indicateur de la norme. Dans tous les autres cas, la probabilité d'endommagement de la structure de la moelle épinière est élevée..

Dans 10% des cas, l'apparition d'un mal de tête s'avère être un signe d'atteinte aux organes internes, un dysfonctionnement du fonctionnement des systèmes vitaux. La céphalalgie prolongée est caractéristique de l'anémie, de la fonction rénale altérée, de l'hypertension, des troubles hormonaux.

Méthodes d'examen supplémentaires

Une personne qui a mal à la tête pendant plusieurs jours note généralement l'apparition d'autres signes avant-coureurs. Souvent, seules les caractéristiques du tableau clinique permettent de suspecter un diagnostic. Même dans ce cas, le patient subit un diagnostic de base ou complet. Sans faute, sa pression artérielle est mesurée, l'anamnèse est prise, les réflexes sont vérifiés et un examen général est effectué. Vous devez également faire un don d'urine et de sang pour une analyse générale, la biochimie.

Selon le type de diagnostic préliminaire, des méthodes de recherche matérielle supplémentaires peuvent être attribuées. Les approches les plus informatives comprennent l'IRM et la tomodensitométrie, la radiographie de la colonne cervicale, l'échographie des vaisseaux. L'étude des niveaux hormonaux peut être instructive..

Comment se comporter lors d'une attaque

Une personne qui a mal à la tête pendant plusieurs jours en permanence ou avec une fréquence enviable devrait consulter un médecin. Surtout si un tel cas n'est pas le premier, mais que le diagnostic n'a pas encore été posé. Lorsqu'un problème apparaît pour la première fois, vous ne devez pas le supporter dans l'espoir que tout disparaîtra de lui-même. Il est préférable d'effectuer une série d'actions sans danger pour le corps et pouvant rapidement apporter un soulagement. Plus vous retardez le traitement, plus l'attaque est susceptible de se prolonger..

Méthodes d'ambulance acceptables pour une céphalalgie prolongée:

  • aérez la pièce ou sortez à l'air frais;
  • faites un échauffement pour les muscles du cou, massez la tête ou le cou;
  • prendre une douche de contraste sans une forte baisse de température;
  • prendre un bain chaud aux huiles essentielles ou aux herbes (camomille, lavande, menthe);
  • buvez une tisane avec une goutte de miel, du thé noir avec du sucre ou du thé vert avec du citron;
  • appliquer froid sur la zone touchée pendant 7 à 10 minutes.

L'absence d'effet des manipulations énumérées permet une prise unique de médicaments. Il vaut mieux qu'ils soient sélectionnés par un médecin. S'il n'est pas possible de consulter rapidement un spécialiste, vous pouvez appliquer Ibuprofène, Citramon, Pentalgin conformément aux instructions.

Caractéristiques de la thérapie

Lors de la première crise prolongée, vous devez consulter un médecin. Il diagnostiquera, élaborera un schéma thérapeutique. Dans ce cas, le problème et ses rechutes ultérieures peuvent être traités à l'aide de médicaments prescrits par un spécialiste..

Les médicaments suivants peuvent être utilisés pour traiter les maux de tête prolongés:

  • médicaments antihypertenseurs - augmentation de la pression artérielle;
  • diurétiques - hypertension, augmentation de l'ICP, œdème;
  • antibiotiques, antiviraux - maladies infectieuses;
  • antidépresseurs, tranquillisants, sédatifs - stress, surcharge, problèmes dans la sphère psycho-émotionnelle;
  • AINS - processus inflammatoires;
  • relaxants musculaires - fatigue musculaire, problèmes vasculaires;
  • nootropiques - une violation de la circulation cérébrale;
  • triptans - migraine, attaques sévères de céphalalgie;
  • analgésiques - comme thérapie symptomatique.

Les médicaments listés ne peuvent pas être pris seuls. Même les médicaments en vente libre peuvent causer des dommages importants à la santé s'ils ne sont pas utilisés comme prévu.

Prévention de la céphalalgie

Si l'attaque s'est produite une fois, même après avoir subi un traitement, il y a une forte probabilité de récidive. Faire face aux facteurs provoquants aidera à réduire le risque de rechute. Il existe également plusieurs points universels auxquels tout le monde doit prêter attention, sans exception..

Règles à suivre pour éviter les crises prolongées de maux de tête:

  • sommeil nocturne systématique pendant 7 à 9 heures;
  • effectuer des exercices de relaxation pour le corps, le cou, les yeux pendant la journée de travail;
  • renforcement général du corps en durcissant, en mangeant des aliments sains, en prenant des vitamines;
  • introduction au mode d'activité physique douce;
  • arrêter de fumer, boire de l'alcool;
  • prévention du stress, si nécessaire, utilisation de sédatifs naturels;
  • aération des locaux d'habitation et de travail, promenades au grand air.

Les personnes qui souffrent systématiquement de céphalalgie persistante savent généralement ce qui déclenche leurs crises. L'élimination de l'influence des irritants sur le corps est la meilleure prévention des exacerbations.

Quelques jours de maux de tête peuvent provoquer une dépression prolongée, stimuler l'exacerbation des maladies chroniques. Les tentatives de subir des sensations désagréables dans la plupart des cas ne donnent pas le résultat souhaité. Il est préférable d'agir au premier signe d'un problème, avec les conseils d'un médecin.

Maux de tête à long terme - ce qui se cache derrière cette maladie

Il existe de nombreux types de maux de tête de durée variable. Les maux de tête prolongés se caractérisent par une évolution intense, surviennent plus de 15 jours par mois et peuvent laisser présager une maladie grave.

Il est difficile de rencontrer une personne souffrant d'un seul type de syndromes douloureux à la tête. Pour une raison quelconque, les sensations douloureuses peuvent alterner ou être mélangées. En fonction du mécanisme d'apparition et des symptômes, les maux de tête prolongés sont divisés dans les catégories suivantes:

  1. Vasculaire. La pathologie survient avec un rétrécissement ou une dilatation des vaisseaux sanguins, avec une hypotension ou une pression artérielle élevée, ainsi qu'avec d'autres maladies vasculaires: athérosclérose, migraine. En même temps, des sensations pulsatiles dans les tempes et des vertiges apparaissent..
  2. La douleur de la tension musculaire provoque du stress, une position inconfortable prolongée du corps et des maladies de la colonne vertébrale. Une personne ressent des spasmes à l'arrière de la tête et autour de la tête.
  3. Névralgies: les maladies névralgiques provoquent des crises à court terme lorsqu'elles touchent la zone du visage et peuvent être le résultat d'une inflammation du nerf trijumeau ou occipital.
  4. Liquorodynamique. Pression intracrânienne, hydrocéphalie, maladies inflammatoires du cerveau, divers kystes du cerveau sont provoqués par un trouble de la circulation du liquide céphalo-rachidien à travers les vaisseaux.
  5. Toxique Il se manifeste lorsque le corps est intoxiqué par des substances nocives, des médicaments. L'empoisonnement peut être la raison pour laquelle la tête fait mal pendant une longue période.
  6. Infectieux Il se forme sous l'influence d'infections virales, ARVI, sinusite, sinusite frontale, méningite et encéphalite.
  7. Conséquences des lésions cérébrales ou des tissus mous. Les symptômes peuvent apparaître beaucoup plus tard, de sorte que les ecchymoses dans la région du crâne ne peuvent être ignorées par un spécialiste.
  8. Oncologique. Les maux de tête prolongés sont un compagnon fréquent des tumeurs et des néoplasmes dans les organes du système nerveux central. Caractérisé par l'intensité, le manque de soulagement lors de la prise d'analgésiques, les troubles de la démarche et de l'élocution du patient.

Les raisons

Il peut y avoir de nombreuses raisons pour lesquelles une tête fait mal tous les jours.

Migraine

L'attaque peut survenir soudainement et durer de 4 à 72 heures. Dans le même temps, on observe une photophobie, des nausées, des déchirures, des sensations de pulsation d'une partie de la tête, le plus souvent dans la tempe,.

Fluctuations de la pression artérielle

Avec l'hypertension, un mal de tête est très fréquent pendant plusieurs jours. Les spasmes sont localisés dans la région temporale et occipitale.

La névralgie du trijumeau

Les sensations de tir sur le visage sont un symptôme de névralgie. Une telle douleur peut survenir souvent, mais ne dure pas plus d'une minute, donnez-en aux oreilles ou à la mâchoire inférieure.

Abcès

Les processus purulents dans le cerveau, accompagnés d'une augmentation de la température, peuvent provoquer des syndromes douloureux prolongés qui se produisent dans les tempes et le front..

Artérite

L'artérite est une maladie infectieuse compliquée par de la fièvre, un gonflement du contour des yeux et des mouvements de tête difficiles. Le traitement de la maladie est complexe et peut prendre plusieurs années.

Déficience en fer

Une faible teneur constante en hémoglobine dans le sang peut provoquer des syndromes douloureux prolongés chez une personne. Dans le même temps, l'état de santé général s'aggrave, il y a une compression dans la tête, des vertiges, une faiblesse.

Infection à adénovirus

Les maladies inflammatoires des yeux et du système respiratoire peuvent entraîner l'apparition de spasmes douloureux constants dans la tête, une forte fièvre, des acouphènes, des nausées.

Méningite, encéphalite

Les maladies inflammatoires des méninges sont toujours accompagnées de douleurs prolongées, de frissons, d'une diminution de la vision et de l'audition, des évanouissements et des vertiges peuvent apparaître.

Maladies de la colonne vertébrale, ostéochondrose

Lorsque les artères vertébrales sont comprimées, les disques intervertébraux herniés font souvent mal dans les tempes et au centre de la tête. L'hypoxie, une circulation insuffisante des artères vertébrales entraînent une céphalalgie permanente.

Ischémie cérébrale

C'est une conséquence de l'athérosclérose ou de l'hypertension. Le rétrécissement des petits capillaires conduit à une privation d'oxygène du cerveau. En conséquence, des symptômes douloureux prolongés dans la tête se forment..

Abus de douleur

Le développement de syndromes douloureux abusifs se produit avec l'abus d'anti-inflammatoires non stéroïdiens et d'analgésiques.

Néoplasmes cérébraux

Les tumeurs, les kystes, les anévrismes vasculaires provoquent souvent une céphalalgie chronique, qui a tendance à se développer. Les manifestations concomitantes peuvent être une augmentation de la pression intracrânienne, des vomissements, des nausées, des troubles de l'élocution et de la coordination.

Céphalalgie du LCR

Un changement de pression intracrânienne entraîne des sensations douloureuses persistantes dans la tête, accompagnées de pulsations, de nausées et de vomissements..

Les facteurs externes provoquant le développement de symptômes de douleur à long terme dans la tête comprennent:

  1. Surmenage. Avec une attitude dédaigneuse au repos, une fatigue constante, une surcharge se produit, caractérisée par une sensation de contraction de toute la surface de la tête et un flux constant.
  2. Changements hormonaux dans le corps. Les crampes prolongées dérangent souvent les adolescents, les femmes enceintes et les femmes pendant la ménopause.
  3. L'insomnie, le manque de sommeil chronique entraîneront une diminution générale de la force du corps et peuvent être un facteur causant des syndromes douloureux prolongés dans la tête.
  4. Stress, dépression, anxiété.
  5. Fatigue musculaire.

Premiers secours

Personne ne peut endurer un mal de tête pendant longtemps. Lorsque le mal de tête ne disparaît pas pendant plusieurs jours consécutifs, la personne est obligée de consulter un médecin.

Alors, comment pouvons-nous nous aider avec les maux de tête à long terme de plusieurs manières:

  • les premiers secours pour les conditions de céphalalgie chronique sont les analgésiques aspirine, paracétamol, ibuprofène. Cependant, ils ne peuvent avoir qu'un effet temporaire;
  • si une douleur constante dans la tête inquiète une femme enceinte ou est causée par une intoxication, boire beaucoup d'eau plate, de jus de fruits, de décoctions à base de plantes aidera à réduire les symptômes. Cette méthode convient aux syndromes modérément sévères;
  • aux premiers signes de douleur imminente dans la tête, vous devez vous détendre et faire une pause, changer la position du corps, boire du thé noir fort avec du sucre;
  • si une situation stressante est survenue, prenez un remède à base de plantes calmant, une solution de valériane ou d'agripaume;
  • faire un léger massage de la tête, du cou, des tempes;
  • prendre une douche ou un bain de contraste avec des herbes médicinales aidera à prévenir une attaque au tout début;
  • s'il y a une tendance aux troubles vasculaires, une compresse froide ou des lotions chaudes aideront à la place de la localisation des spasmes.

En règle générale, avec les sensations douloureuses chroniques, le traitement médicamenteux vise la cause qui les provoque. Selon le type de douleur et le mécanisme de leur apparition, ils utilisent:

  • médicaments qui stabilisent la pression;
  • bêta-bloquants et médicaments nootropes pour la carence en oxygène;
  • effectuer une thérapie par perfusion en cas d'empoisonnement.

Diagnostique

Lorsque vous contactez un spécialiste, vous devez faire attention aux facteurs suivants:

  • lorsque la douleur chronique est apparue pour la première fois;
  • heure de la durée des attaques;
  • les raisons alléguées de la comparution;
  • symptômes d'accompagnement;
  • dans quelles parties de la douleur à la tête apparaît;
  • la nature de la douleur.

Sur la base d'une enquête auprès des patients, le médecin dresse un tableau clinique de la maladie et l'oriente vers des recherches complémentaires:

  • imagerie par résonance magnétique;
  • électroencéphalographie;
  • Échographie Doppler des vaisseaux de la tête et du cou;
  • test sanguin biochimique et général;
  • consultations de médecins d'autres spécialités: ophtalmologiste, oto-rhino-laryngologiste, neurochirurgien, psychiatre.

Traitement

Si votre tête vous fait mal pendant une longue période, l'approche la plus raisonnable serait de consulter un médecin. La poursuite du traitement dépendra du diagnostic du spécialiste. Les procédures suivantes peuvent être prescrites au patient:

  • physiothérapie;
  • ostéopathie crânienne - utilisée dans un traitement complexe avec l'aide des mains d'un médecin. Travailler avec les os du crâne et les structures cérébrales stabilise le mouvement du liquide céphalo-rachidien, normalise l'apport sanguin dans les vaisseaux;
  • physiothérapie;
  • compresses et lotions;
  • thérapie manuelle des tempes et du cou;
  • réflexologie à l'aide d'effets ponctuels sur les nodules et les terminaisons nerveuses, acupuncture;
  • fixation de la colonne cervicale dans un corset pour pathologies vertébrales ou ostéochondrose cervicale.

Les médicaments utilisés pour traiter la céphalalgie chronique comprennent:

  • antidépresseurs: amitriptyline, paroxétine, mélipramine;
  • relaxants musculaires: tolpérisone, méfédol, tizanidite;
  • anti-inflammatoires non stéroïdiens: ibuprofène, kétoprofène, naproxène.

La prévention

Chez certaines personnes, les symptômes de la douleur peuvent réapparaître après le traitement. Cependant, les médecins ne conseillent pas de s'impliquer dans la prise de médicaments: cela peut provoquer des syndromes encore plus intenses. Les recommandations des médecins pour la prévention des douleurs à long terme dans la tête se réduisent à de simples conseils:

  • nuit de sommeil complète - au moins 8 heures;
  • éviter le surmenage, se reposer pendant la journée de travail, exercices de relaxation pour les muscles du système squelettique;
  • air frais, ventilation régulière des locaux;
  • activité physique dans des limites raisonnables;
  • une alimentation saine qui comprend des vitamines et des minéraux;
  • plats réguliers d'herbes apaisantes: pivoine, valériane, agripaume;
  • élimination des mauvaises habitudes - tabagisme et boissons alcoolisées.

Conclusion

"Le mal de tête ne disparaît pas" - le médecin entend très souvent lors de la prise de patients. Le succès de la thérapie dépend principalement de la personne elle-même. Une référence en temps opportun à un spécialiste aidera à éviter les conséquences négatives et le développement de nombreuses maladies de la tête.