Principal > Hématome

Traitement de l'hypoxie cérébrale

L'oxygène est la base de toute vie sur notre planète. Si une personne peut vivre sans nourriture pendant plusieurs mois, sans eau - pendant plusieurs jours, puis sans oxygène - seulement quelques minutes. Tous les organes et tissus du corps sont sensibles à une carence en oxygène, mais surtout - le cerveau, il est appelé un «organe critique» pendant l'hypoxie (manque d'oxygène des tissus).
Le cerveau occupe la première place dans le corps en termes d'intensité du flux sanguin, 20% du volume minute du flux sanguin est alloué à sa fourniture, et c'est un chiffre très important. Sans perturber le fonctionnement du tissu cérébral, il ne résiste qu'à 4 secondes d'hypoxie aiguë, après 8 à 12 secondes après l'arrêt du flux sanguin, une perte de conscience se développe, après 20 à 30 secondes l'activité du cortex cérébral disparaît et la personne tombe dans le coma. Si l'approvisionnement en sang n'est pas établi pendant 4 à 5 minutes, le cerveau mourra. Par conséquent, il est très important d'avoir une idée de ce qu'est l'hypoxie cérébrale, des principales raisons qui y conduisent, afin d'éviter des conséquences graves dans le temps..

Causes et types d'hypoxie
L'hypoxie cérébrale n'est pas une maladie distincte, c'est une condition pathologique, qui peut être causée par de nombreux facteurs externes et internes. Cela se produit en raison d'un apport insuffisant d'oxygène aux tissus ou d'une violation de son utilisation par les cellules elles-mêmes.

Selon la cause de l'hypoxie, cela se produit:

La privation d'oxygène est exogène (hypoxique), qui se développe lorsque la quantité d'oxygène dans l'environnement diminue. Cela se produit, par exemple, lors de l'escalade de montagnes. Comme vous le savez, le degré de saturation en oxygène de l'air diminue à chaque mètre d'altitude, donc l'ascension d'une personne non formée peut aboutir au mal des montagnes (hypoxie hypoxique). Une situation similaire peut être observée en cas de dysfonctionnement des systèmes de ventilation dans un espace clos, sur des sous-marins, dans des combinaisons spatiales, dans des avions..
Respiratoire (respiratoire) est un manque d'oxygène dans le corps, qui se développe en raison d'une perturbation du fonctionnement des organes respiratoires. Par exemple, asthme bronchique, pneumonie, tumeurs du système bronchopulmonaire, troubles du centre respiratoire (surdosage de médicaments, lésions du cerveau et de la moelle épinière), paralysie des muscles respiratoires, lésions thoraciques, etc..
Circulatoire (cardiovasculaire) est la privation d'oxygène des tissus due à des troubles hémodynamiques ou à la circulation sanguine locale dans le cerveau. Les principales raisons sont une insuffisance cardiaque, des états de choc, une altération de la circulation sanguine locale due à une thrombose, une embolie, une plaque athéroscléreuse. Ces dernières raisons peuvent déclencher le développement d'un accident vasculaire cérébral ischémique aigu.
Hémique (sang) - se développe lorsque le transport de l'oxygène par les cellules sanguines est altéré. Comme vous le savez, les molécules d'oxygène sont délivrées à toutes les cellules dans un état lié à l'hémoglobine. S'il n'y a pas assez d'érythrocytes ou d'hémoglobine dans le sang (anémie) ou si le processus de liaison de l'hémoglobine à l'oxygène est perturbé (empoisonnement par des poisons formant la méthémoglobine), une hypoxie sanguine se produit..
Tissu (histotoxique) - se développe lorsque l'utilisation de l'oxygène par les cellules est perturbée, par exemple, la destruction ou le blocage des systèmes enzymatiques impliqués dans la respiration tissulaire (certains poisons, médicaments).


Selon le moment du développement de l'hypoxie, il en existe plusieurs types:

rapide comme l'éclair - se développe en quelques secondes et minutes, par exemple une hémorragie dans le centre respiratoire;
aigu - survient en quelques heures, par exemple, empoisonnement avec des composés formant de la méthémoglobine;
chronique - dure longtemps, par exemple en cas d'insuffisance cardiaque chronique, d'athérosclérose cérébrale, d'encéphalopathie discirculatoire.
L'athérosclérose vasculaire est la cause la plus fréquente d'hypoxie chronique.

Conséquences de l'hypoxie cérébrale
La foudre et l'hypoxie cérébrale aiguë, en règle générale, entraînent toujours la mort si l'aide à la réanimation n'est pas fournie à temps. Dans d'autres cas, les conséquences de l'hypoxie dépendent du degré et de la localisation des lésions du tissu cérébral. Chez ces patients, divers troubles cérébraux, déficits neurologiques, par exemple des étourdissements, des maux de tête chroniques, des troubles de la parole, de la mémoire, de la vision, etc., se développent. Si le patient subit une rééducation adéquate, alors à l'avenir, il est possible de reprendre complètement les fonctions cérébrales, mais dans la plupart des cas, des effets résiduels de gravité variable sont observés.
L'hypoxie chronique a un pronostic plus favorable pour la vie, mais en réduit la qualité. Le corps humain a une propriété unique de s'adapter à des conditions d'existence changeantes, y compris la vie dans des conditions de privation partielle d'oxygène:
la profondeur et la fréquence de la respiration augmentent (se manifeste extérieurement par un essoufflement), les alvéoles de réserve dans les poumons commencent à fonctionner afin d'augmenter la zone «d'absorption» d'oxygène;
la fréquence cardiaque augmente (rythme cardiaque se produit), la pression artérielle augmente (une hypertension se développe), le flux sanguin est redistribué (diminution des tissus périphériques, ce qui menace les changements trophiques et l'augmentation des organes vitaux, du cerveau, du cœur, du foie, etc.);
la moelle osseuse produit un nombre accru de globules rouges (une érythrocytose se développe), ce qui menace un risque accru de formation de thrombus;
des vaisseaux collatéraux se forment, ce qui fournit à la zone hypoxique une portion supplémentaire de sang et d'oxygène.


C'est dommage, mais les mécanismes adaptatifs du corps humain sont imparfaits. Ils fournissent une activité vitale, mais conduisent à des changements pathologiques secondaires.

Ainsi, si l'hypoxie n'est pas éliminée à temps, tout le corps commence à souffrir, ce qui entraînera tôt ou tard une décompensation et de nouveaux symptômes aggravants..


Les symptômes de l'hypoxie cérébrale
Des signes d'hypoxie aiguë se développent en fonction de sa cause. Mais il existe des symptômes universels inhérents à tout type d'hypoxie..
Premièrement, des signes de surexcitation du système nerveux se développent, qui en quelques minutes sont remplacés par des symptômes de dépression et de perte de conscience. Le patient est agité, il a une respiration rapide et des palpitations, une euphorie est observée, la peau est pâle avec des sueurs moites et froides. Immédiatement, la phase d'excitation est remplacée par la phase d'inhibition des fonctions cérébrales - le patient est apathique, se sent étourdi, somnolent, clignotant "vole" devant ses yeux, d'abord la conscience est partiellement perturbée (stupeur, stupeur, somnolence), puis - complètement avec le développement d'un coma de différentes profondeurs. Les premiers réflexes superficiels, puis profonds non conditionnés tombent, la respiration et l'arrêt cardiaque.

Si à ce moment le patient reçoit des soins d'urgence adéquats (selon le principe de réanimation ABCD), alors en cas de succès, toutes les fonctions retournent exactement le contraire..

Les symptômes de l'hypoxie chronique du cerveau sont beaucoup plus variés. On peut penser à une insuffisance cérébrale avec les plaintes des patients suivantes:

étourdissements persistants;
sautes d'humeur fréquentes;
maux de tête persistants;
bruit et bourdonnement dans les oreilles;
nausées et vomissements périodiques le matin;
troubles de la mémoire progressifs;
incapacité à concentrer l'attention pendant une longue période;
fatiguabilité rapide;
troubles de la parole, coordination;
déclin progressif des fonctions mentales, pouvant aller jusqu'à et y compris la démence;
troubles du sommeil (somnolence pendant la journée, insomnie la nuit);
le développement d'un état dépressif ou d'autres troubles mentaux;
irritabilité, larmoiement, sensibilité;
mauvaise assimilation de nouvelles informations et diminution des performances mentales.
Maux de tête, fatigue, somnolence, diminution des performances sont les premiers signes d'hypoxie cérébrale.
Maux de tête, fatigue, somnolence, diminution des performances sont les premiers signes d'hypoxie cérébrale.

Les exemples nosologiques les plus frappants d'hypoxie chronique du cerveau sont l'athérosclérose cérébrale, l'encéphalopathie discirculatoire, l'encéphalopathie hypertensive, le syndrome d'apnée du sommeil, le syndrome de l'artère vertébrale dans l'ostéochondrose cervicale..


Diagnostic de l'hypoxie
Le diagnostic de l'hypoxie générale du corps est beaucoup plus facile que l'établissement d'un diagnostic d'hypoxie locale du cerveau. À cette fin, il suffit d'analyser les symptômes de la pathologie et de l'anamnèse de la maladie. Des méthodes telles que l'oxymétrie de pouls (mesure du degré de saturation en oxygène dans le sang), la détermination du type d'équilibre acide alcalin dans le corps et la composition gazeuse du sang veineux et artériel aideront à évaluer le degré de diminution du taux d'oxygène dans le sang. Ces examens suffisent à établir le fait de l'hypoxie, mais pour en trouver la cause, d'autres examens seront nécessaires, qui sont sélectionnés en fonction de l'étiologie supposée de la maladie. Par exemple, l'IRM pour un accident vasculaire cérébral suspecté, des tests sanguins de laboratoire pour un empoisonnement.

L'hypoxie chronique ne s'accompagne souvent pas d'une diminution significative de la saturation en oxygène du sang, car le corps a le temps de s'adapter à la pathologie et une telle ischémie est souvent locale (cérébrale). Par conséquent, pour établir sa cause, l'anamnèse de la maladie joue un rôle important (quelles formes nosologiques une personne a). Par exemple, si une cardiopathie ischémique est présente, une athérosclérose cérébrale peut être suspectée, et en cas d'hypertension, une encéphalopathie discirculatoire, une ostéochondrose cervicale - un syndrome de l'artère vertébrale.

Aide à confirmer les changements ischémiques dans le cerveau:

IRM et CT, TEP-CT;
EEG;
rhéovasographie;
échographie avec étude des caractéristiques du flux sanguin à l'aide de l'échographie Doppler;
angiographie générale et sélective.
Dans chaque cas, le programme de diagnostic est individuel, en fonction du degré de lésion cérébrale, de l'état de santé général et de la cause alléguée.

Le traitement de l'hypoxie cérébrale dépend des causes de son apparition. Ce n'est qu'en éliminant le facteur étiologique qu'une dynamique positive peut être obtenue.

Si le traitement étiotrope est impossible, un traitement symptomatique est effectué. Prescrire des médicaments pour normaliser la circulation sanguine, réguler le tonus vasculaire, des médicaments nootropes, des médicaments contre les étourdissements et les maux de tête, des antidépresseurs et des hypnotiques, des agents fortifiants et des vitamines, des anticoagulants et des médicaments antiathérogènes.


Plus facile de résoudre le problème en modifiant votre style de vie.

Liste des antihypoxants pour l'hypoxie

La plupart des patients hospitalisés sous traitement pour diverses pathologies chroniques notent qu'en plus du traitement principal, on leur prescrit souvent des antihypoxants et des antioxydants. De plus, après la sortie de l'hôpital, les médecins recommandent fortement de suivre un cours de vitamines qui ont un effet antioxydant. Cela permet au corps de faire face rapidement à la maladie. Les antioxydants sont souvent prescrits aux femmes en position, aux enfants à la puberté, aux patients présentant des problèmes d'immunodéficience, aux personnes ayant une activité physique accrue.

Syndrome hypoxique - qu'est-ce que c'est?

Le syndrome hypoxique, en tant que trouble indépendant des cellules tissulaires, n'est pas souvent observé. Cependant, il est associé à la plupart des maladies, quelle que soit leur origine. Avec l'hypoxie, il est beaucoup plus difficile pour le corps de faire face à la pathologie existante..

Si les tissus des organes ne reçoivent pas suffisamment d'oxygène, cela s'accompagne des troubles suivants:

Les cellules sont incapables de libérer suffisamment d'énergie pour le corps.

Il y a une augmentation des processus d'oxydation libre des radicaux.

Les cellules saines sont détruites plus rapidement.

Par conséquent, les médecins, afin de restaurer le fonctionnement normal des cellules, afin qu'elles puissent percevoir et utiliser l'oxygène, prescrivent des antihypoxants aux patients..

Les indications pour leur utilisation sont les conditions suivantes:

Choc, quelle que soit la nature de son origine.

Grossesse accompagnée d'hypoxie fœtale. Prescrire des antihypoxants pendant la gestation et pendant l'accouchement.

Interventions chirurgicales massives.

Les antihypoxants sont des médicaments qui visent à prévenir l'hypoxie tissulaire dans le corps humain.

Médicaments antihypoxiques

La majorité des patients parmi eux appellent des médicaments vasculaires antihypoxants. En effet, ils sont largement utilisés dans le traitement des personnes souffrant de maladies cardiovasculaires. En fait, tous les médicaments que les cardiologues prescrivent à leurs patients ont un effet antihypoxique à un degré ou à un autre..

Parmi ces médicaments:

Vinpocetine et Cavinton. Ces médicaments sont fabriqués à partir de matières premières à base de plantes. Le principal ingrédient actif est la vincamine. Vinpocetine et Cavinton ont tous deux un ensemble minimal de contre-indications, mais donnent un excellent effet dans l'hypoxie. Leur réception vous permet de normaliser les processus métaboliques dans les tissus cérébraux, d'améliorer leur apport sanguin.

Riboxine. Ce médicament est prescrit lorsqu'il est nécessaire de normaliser les processus métaboliques dans le muscle cardiaque. La riboxine empêche le développement de l'hypoxie.

Piracetam. Ce médicament vise à améliorer l'apport sanguin au cerveau, à augmenter le taux de processus métaboliques dans ses tissus. Le médicament vous permet de prévenir les effets de l'hypoxie cérébrale, améliore l'attention, la mémoire, augmente les performances mentales. Il est prescrit à leurs patients par des narcologues, des psychothérapeutes, des pédiatres.

Mildronate (meldonium). Ce médicament contient dans sa composition une substance active active, qui se trouve dans chaque cellule du corps humain. C'est ce qu'on appelle la gamma-butyrobétaïne. La réception de Meldonium vous permet de normaliser les processus métaboliques dans les tissus des organes, pour leur assurer un apport suffisant en oxygène. Le mildronate est maintenant connu dans le monde entier comme un médicament du groupe antidopage, car de nombreux athlètes éminents ont été privés de la possibilité de participer à des compétitions en raison de sa présence dans le sang..

Inosine. L'action de ce médicament vise à démarrer les enzymes impliquées dans le cycle de Krebs. Le médicament vous permet de normaliser les processus métaboliques dans les tissus du muscle cardiaque, d'augmenter l'endurance du corps et de stimuler ses forces immunitaires.

Cytochrome C. Ce médicament est prescrit aux enfants pendant la période néonatale qui ont souffert d'hypoxie causée par suffocation. En outre, sa réception est indiquée pour les patients souffrant d'insuffisance cardiaque, les asthmatiques, les personnes souffrant de maladie coronarienne..

Phezam. Ce médicament est l'un des médicaments puissants de son groupe d'antihypoxants, ce qui est dû à sa composition combinée.

Trimétazidine. Le médicament vous permet d'améliorer les processus métaboliques dans les cellules qui forment la base du myocarde, normalise leur équilibre énergétique. Grâce à l'utilisation de la trimétazidine, il est possible de normaliser les indicateurs de pression, d'augmenter la sensibilité du corps au pouvoir et au stress mental.

Il faut comprendre qu'il ne s'agit pas d'une liste complète des médicaments du groupe des antihypoxants. De plus, bon nombre des médicaments énumérés ont plusieurs autres formes posologiques..

Ainsi, la vinpocétine peut être trouvée dans les comprimés:

Il est produit sous forme d'aérosol et s'appelle Vinpocetine AKOS.

Vous pouvez également trouver Vinpocetine sous forme de concentré, à partir duquel des solutions pour perfusion sont préparées, ce sont:

Riboxin Ferein et Riboxin Lect sont des comprimés de riboxine. Il peut également être trouvé dans une solution destinée à une administration intraveineuse. Le médicament dans ce cas sera appelé Riboxin bufus.

En outre, les gouttes nasales appelées Semax font partie du groupe des antihypoxants. Ils ont des propriétés antioxydantes et un effet protecteur capillaire. Cela comprend également le médicament Solcoseryl, disponible sous forme de gel et sous forme de pommade. Cette substance médicinale a non seulement un effet antihypoxique, mais favorise également la guérison précoce des tissus..

Tous ces médicaments ont un effet antihypoxique, mais ils sont également capables d'avoir un effet antioxydant sur l'organisme. Par conséquent, si dans d'autres sources médicales, ces fonds sont inclus dans la liste des médicaments antioxydants, vous ne devriez pas être surpris..

Dangers des radicaux libres pour la santé

Beaucoup de gens savent que les radicaux libres sont dangereux pour la santé. Cependant, la plupart d'entre eux n'ont toujours pas une compréhension claire de ce qu'ils sont exactement. Les radicaux libres sont des particules chargées d'un électron libre. Ils sont à la recherche d'un deuxième électron et cherchent à «l'enlever» d'une cellule saine du corps humain. S'ils réussissent, ils endommagent cette cellule et lui causent des dommages. En conséquence, il ne peut plus remplir les fonctions qui lui sont confiées. Parfois, les radicaux libres sont capables de déclencher toute une chaîne de réactions, que le corps ne peut pas arrêter de lui-même..

Vous devez également comprendre que le corps a encore besoin de petites quantités de radicaux libres. Avec leur aide, il lutte contre les microorganismes pathogènes et empêche la formation de cellules cancéreuses.

Les radicaux libres se forment dans le corps à la suite d'une cascade de réactions visant à décomposer les aliments et à utiliser l'oxygène.

S'il y en a trop, cela contribue aux processus pathologiques suivants:

Les cellules du corps sont endommagées et meurent.

Les forces immunitaires s'affaiblissent.

Le corps subit un vieillissement prématuré.

Les cellules subissent des mutations.

Les tumeurs cancéreuses se développent.

Les radicaux libres sont activés à un moment où il y a une détérioration des défenses de l'organisme. Parfois, ils sont capables de lui causer un préjudice irréparable..

La prise d'antioxydants aide à lutter contre la formation excessive de radicaux libres dans le corps.

Les antioxydants donnent leurs électrons libres aux radicaux, minimisant ainsi leurs effets nocifs.

Médicaments antioxydants

Il ne fait aucun doute que l'effet antioxydant maximal est possédé par ces antioxydants obtenus à partir de sources naturelles, c'est-à-dire d'aliments entrant dans le corps..

Aliments contenant des antioxydants:

Les arachides, les asperges, le maïs et les pois contiennent de l'acétate d'alpha-tocophérol ou de la vitamine E.

La choucroute, les poivrons et les canneberges contiennent beaucoup de vitamine C (acide ascorbique).

Les épinards, les carottes et le brocoli sont riches en provitamine A (bêta-carotène).

Pour arrêter les processus de vieillissement précoce du corps, vous pouvez manger des aliments enrichis en sélénium. Pour ce faire, le menu doit contenir des pistaches, des noix de coco, de l'ail. Le sélénium aide à augmenter la résistance du corps, détruit les radicaux libres et a un effet anti-inflammatoire. Le sélénium est l'antioxydant n ° 1 dans la lutte contre le cancer. Cependant, malgré une liste aussi impressionnante de mérites, le sélénium peut être nocif pour le corps. Cela se produit si une personne en prend trop. Si le sélénium pénètre dans le corps uniquement avec de la nourriture, une surdose est peu probable, mais lors de la reconstitution de ses réserves à l'aide d'autres sources, la menace de dommages pour la santé devient tout à fait réelle.

En vente, vous pouvez trouver des préparations antioxydantes, qui sont représentées par des complexes multivitaminés. Par exemple, ceux-ci incluent le médicament Antioxicaps. La plupart des complexes contiennent des vitamines C, A et E. Ils contiennent également des éléments chimiques: sélénium, zinc, fer ou iode.

Antioxydants et antihypoxants: quelle est la différence?

Les antioxydants et les antihypoxants sont conçus pour résoudre un seul problème: aider le corps à sortir d'un état pathologique, prévenir les conséquences de la destruction des cellules tissulaires. Par conséquent, ces médicaments sont souvent prescrits en un seul régime. Ils résistent aux effets pathogènes des radicaux sur l'organisme, ne permettent pas l'oxydation des graisses qui composent la membrane cellulaire, contribuent à l'absorption normale de l'oxygène par les cellules et assurent le fonctionnement normal des organes dans des conditions hypoxiques..

Les antioxydants et antihypoxants sont prescrits dans les cas suivants:

Troubles circulatoires de divers organes.

Préparations (médicaments) pour le traitement de la privation d'oxygène du cerveau (hypoxie)

Pour se débarrasser de la privation d'oxygène, des médicaments contre l'hypoxie sont utilisés, qui peuvent non seulement faire face aux symptômes d'une condition pathologique, mais également compenser les conséquences qui surviennent après une maladie. Le plus grand effet peut être obtenu si le traitement est commencé au début de la maladie..

Antihypoxants

Pour le traitement de la privation d'oxygène du cerveau, des médicaments du groupe des antihypoxants sont utilisés, dont l'action vise à prévenir la carence en oxygène des tissus corporels. Ces médicaments comprennent:

  • Trimétazidine. Il est administré par voie orale, a 2 formes de libération: comprimés et gélules. Le médicament contient un ingrédient actif - le chlorhydrate de trimétazidine. Augmente la résistance des cellules à la privation d'oxygène, améliorant les processus métaboliques.
  • Phezam. Le médicament est disponible sous une forme posologique unique - capsules. La composition comprend 2 substances actives qui aident à l'hypoxie: le piracétam et la cinnarizine. L'action du médicament vise à activer la circulation sanguine et à intensifier les processus métaboliques dans les cellules cérébrales.
  • Cytochrome C. Le médicament métabolique est produit sous la forme d'une solution ou d'un lyophilisat, à partir duquel une solution médicinale est préparée, administrée par voie intraveineuse ou intramusculaire. Soulage rapidement les symptômes de la privation d'oxygène.
  • Inosine. Il est produit sous forme de comprimés, qui contiennent l'ingrédient actif inosine. Le médicament a des propriétés antihypoxiques, anabolisantes et antiarythmiques. Améliore les processus métaboliques dans le cerveau et les cellules myocardiques.
  • Mildronate. Le composant actif du médicament est une substance présente dans les cellules des tissus du corps humain - la gamma-butyrobétaïne. Les comprimés sont pris pour l'hypoxie du cerveau, car fournir la quantité nécessaire d'oxygène à ses cellules.

Vinpocetine et Cavinton

Les deux médicaments sont fabriqués à partir de matières premières à base de plantes. L'ingrédient actif est la vincamine. En raison de leur composition, les médicaments n'ont presque pas de contre-indications, mais sont efficaces dans l'hypoxie.

L'action des médicaments vise l'absorption du glucose par les cellules du cerveau et leur résistance à l'oxygène. Cavinton et Vinpocetine favorisent la vasodilatation, réduisant ainsi le risque de caillots sanguins.

Riboxine

Le médicament empêche le développement de la privation d'oxygène dans les tissus du corps. La riboxine est prescrite pour normaliser les processus métaboliques dans le système cardiovasculaire.

L'ingrédient actif est l'inosine, qui est une source d'énergie pour tous les organismes vivants. Il a un effet positif sur les systèmes et organes dont le fonctionnement nécessite la plus grande quantité d'énergie, incl. cerveau. Dans le cadre d'un traitement complexe, il est utilisé comme remède contre l'hypoxie cérébrale.

Piracetam

Le médicament est disponible sous plusieurs formes posologiques, prises par voie orale et administrées par voie intraveineuse ou intramusculaire. Le piracétam contient un ingrédient actif - le piracétam, qui a un effet positif sur la circulation sanguine dans le cerveau et améliore les processus métaboliques dans ses cellules.

Le médicament restaure les fonctions du cerveau, qui ont été altérées en raison d'un manque d'oxygène fourni aux cellules et aux tissus.

Antioxydants

Les antioxydants ont de nombreuses propriétés médicinales. L'un d'eux est d'améliorer les processus d'absorption de l'oxygène circulant dans le corps, ce qui conduit les cellules à devenir plus résistantes à l'hypoxie. L'utilisation de médicaments antioxydants dans la privation d'oxygène du cerveau maintient les processus métaboliques au niveau souhaité.

Les antioxydants utilisés dans l'hypoxie comprennent:

  • Actovegin - nourrit les cellules et les remplit d'oxygène, a un effet positif sur les processus métaboliques, incl. dans le cerveau, favorise le renouvellement des tissus;
  • Polyhydroxyphénylène thiosulfonate de sodium - un médicament utilisé pour le stress psychoémotionnel, a un effet antihypoxique (sature les cellules et les tissus en oxygène), maintient les processus métaboliques à un niveau optimal;
  • Bromhydrate d'éthylthiobenzimidazole - en cas d'hypoxie, il aide les cellules et les tissus à résister à cette condition, stimule les fonctions protectrices du corps;
  • Emoxipin - active la production d'enzymes antioxydantes, a un effet antihypoxique prononcé;
  • Probucol - utilisé pour normaliser le métabolisme des lipides, mais a en même temps un effet antihypoxique;
  • Succinate d'éthylméthylhydroxypyridine - inhibe l'oxydation des radicaux libres, prévient les dommages aux membranes cellulaires et est un bon agent antihypoxique.

De nombreux antihypoxants et antioxydants peuvent être achetés à la pharmacie sans présenter l'ordonnance d'un médecin. Mais ils ne peuvent pas être utilisés sans consulter un spécialiste..

Pour quelles raisons se développe l'hypoxie cérébrale?

Le terme hypoxie vient du grec hypo- et latin oxy [genium] (traduit par oxygène). Le terme signifie la privation d'oxygène. Tout le monde sait que l'oxygène est d'une importance cruciale dans la vie des organismes cellulaires. L'oxygène est particulièrement important pour les cellules cérébrales, auxquelles le système nerveux est fermé..

Ce n'est pas un hasard si environ 20% de tout le sang circulant dans le corps humain est acheminé vers les tissus cérébraux. Environ 3,3 ml d'oxygène sont nécessaires pour 100 g de tissu chaque minute. Une diminution de ce volume est appelée hypoxie cérébrale..

L'oxygène est acheminé vers les cellules cérébrales par le sang, qui l'amène aux tissus pulmonaires. Il existe de nombreuses raisons à la détérioration de l'apport d'oxygène. Mais l'essentiel, ce sont les conséquences. La carence en oxygène entraîne de nombreux problèmes. Avant la mort inclus.

Hypoxie cérébrale - qu'est-ce que c'est

L'hypoxie cérébrale est une condition pathologique associée à la privation d'oxygène des cellules cérébrales.

Pour référence. L'hypoxie du cerveau peut être associée à une altération de l'apport sanguin au cerveau, à une respiration altérée, à une carence prononcée en oxygène dans l'air inhalé, à une anémie sévère, à des maladies du système cardiovasculaire.

Étant donné que les cellules cérébrales sont extrêmement sensibles à la privation d'oxygène, dans l'hypoxie cérébrale totale aiguë, le développement rapide d'une nécrose des tissus cérébraux est possible..

Cette image est observée dans les accidents vasculaires cérébraux ischémiques, accompagnés d'un arrêt brutal de l'apport sanguin à la région du cerveau, avec le développement d'une hypoxie et d'une nécrose sévères.

Dans l'hypoxie chronique du cerveau, la privation d'oxygène progresse progressivement, sur une longue période, par conséquent, aux premiers stades de l'hypoxie cérébrale, elle peut être asymptomatique.

Pour référence. Cependant, l'issue de l'hypoxie cérébrale aiguë et chronique est la même. En l'absence de traitement rapide de l'hypoxie, la privation d'oxygène du cerveau entraîne une nécrose des neurones cérébraux.

Causes de l'hypoxie cérébrale

Il existe de nombreuses raisons pour le développement de l'hypoxie cérébrale. La privation d'oxygène du cerveau peut être:

  • circulatoire (l'hypoxie circulatoire du cerveau se développe dans le contexte de maladies cardiovasculaires telles que: malformations cardiaques acquises ou congénitales, cardiopathie ischémique, arythmies sévères, blocage de branche, thrombose vasculaire, athérosclérose prononcée des vaisseaux, ainsi que compression des vaisseaux cérébraux par une tumeur);
  • exogène ou hypoxique (cette forme d'hypoxie cérébrale est associée à une carence en oxygène de l'air inhalé et peut se développer lors de l'ascension des montagnes, séjour prolongé dans une pièce étouffante);
  • respiratoire (en raison de maladies des voies respiratoires qui empêchent la saturation complète du sang en oxygène pendant la respiration: asthme bronchique grave, pneumonie, tumeurs pulmonaires, insuffisance respiratoire, œdème pulmonaire, pneumothorax);
  • anémique ou hémique (cette forme d'hypoxie est associée à une altération du transport de l'oxygène dans le contexte d'un faible taux de globules rouges, d'hémoglobine et / ou de fer dans le sang);
  • tissu (l'hypoxie cérébrale se développe dans le contexte d'une absorption réduite d'oxygène par les tissus, le plus souvent, cette forme d'hypoxie est associée à un empoisonnement chimique, par exemple, à un empoisonnement à l'acide cyanhydrique, une hypoxie cérébrale grave se développe, associée à une consommation réduite d'oxygène par les cellules nerveuses).

En outre, l'hypoxie cérébrale peut se développer dans le contexte d'une forte diminution de la pression artérielle, d'un choc (traumatique, anaphylactique), d'une perte de sang aiguë, d'une hypertension artérielle avec le développement d'une crise hypertensive.

Moins fréquente est l'hypoxie cérébrale de surcharge associée à un effort physique excessif.

L'hypoxie cérébrale chez le fœtus ou chez le nouveau-né peut être associée à une privation chronique d'oxygène intra-utérin (peut se développer dans le contexte d'une anémie chez la mère, une insuffisance fœtoplacentaire, un enchevêtrement du cordon lors de l'accouchement, une carence en surfactant chez le nouveau-né, des infections intra-utérines, un traumatisme à la naissance du fœtus).

Facteurs de risque de développement de l'hypoxie cérébrale

Les principaux facteurs de risque contribuant au développement de la privation d'oxygène dans les tissus cérébraux comprennent:

  • fumeur;
  • l'abus d'alcool;
  • hypertension artérielle;
  • obésité;
  • le patient souffre de maladies du système cardiovasculaire, de diabète sucré, d'athérosclérose sévère, de troubles de la coagulation sanguine, de maladies auto-immunes, d'oncologie;
  • l'usage de drogues;
  • la présence d'une anémie sévère.

Les facteurs de risque de développement d'une hypoxie fœtale intra-utérine comprennent la présence d'anémie chez la mère, le tabagisme pendant la grossesse, la grossesse multiple, la présence d'une gestose sévère pendant la grossesse, l'insuffisance placentaire, l'enchevêtrement du cordon lors de l'accouchement, la présence de diabète sucré chez une femme enceinte.

Caractéristiques de l'évolution de l'hypoxie cérébrale

Le développement de mécanismes compensatoires n'est possible qu'avec une hypoxie chronique lente progressive du cerveau. Dans l'hypoxie aiguë du cerveau, la pathogenèse de la privation d'oxygène ressemble le plus souvent à l'image de l'AVC ischémique.

Pour référence. La restauration des fonctions des neurones cérébraux est possible dans les 6 à 8 minutes suivant le début de l'hypoxie totale aiguë. Après cela, le processus de formation de changements irréversibles dans le cortex cérébral commence..

Avec le début du traitement en temps opportun, il est possible de restaurer le tissu cérébral pendant une moyenne de 3 à 6 heures (en fonction de la gravité de l'hypoxie aiguë).

Hypoxie - manque d'oxygène, symptômes et signes, types et degrés, causes et conséquences, traitement et prévention.

L'hypoxie est une condition pathologique dans laquelle une carence en oxygène se forme dans le corps en raison de son apport réduit de l'extérieur et / ou en raison d'un dysfonctionnement de l'utilisation dans les cellules.

"Hypoxie" - hypo et oxigénium (manque d'oxygène), traduit de la langue grecque ancienne. La plupart des gens comprennent l'hypoxie comme une privation d'oxygène (manque d'oxygène), car dans ce cas, les tissus et les organes présentent un dysfonctionnement dû à une carence en oxygène.

Caractéristiques générales de l'hypoxie

Détermination de l'hypoxie

L'hypoxie est un processus pathologique typique et dangereux qui se produit dans le corps avec un large éventail de maladies et d'affections aiguës et les provoque. Par exemple, l'hypoxie peut être causée par divers facteurs, ainsi qu'accompagner un large éventail de maladies, et peut même être le lien principal dans l'apparition de changements pathologiques ou de maladies..

Sur cette base, l'hypoxie est un processus pathologique général typique qui ne s'applique ni au diagnostic ni au syndrome.

L'influence de l'hypoxie au niveau cellulaire est divisée en deux types - réactions adaptatives et décompensation.

Au début de l'hypoxie, le corps déclenche des réactions de défense adaptatives qui soutiennent pendant une courte période les fonctions vitales presque normales des organes et des tissus. Avec une exposition prolongée à l'hypoxie, les réserves du corps s'épuisent et les réactions de protection adaptatives sont désactivées - une décompensation se produit.

La décompensation est caractérisée par l'apparition de troubles irréversibles dans les organes et les tissus - de la défaillance d'un organe à la mort..

Développement de l'hypoxie

Les réactions compensatoires au cours de l'hypoxie se traduisent par une carence en oxygène au niveau cellulaire et leur tâche est de restaurer la quantité d'oxygène dans les tissus. Pour éliminer l'effet de l'hypoxie, les organes des systèmes cardiovasculaire et respiratoire sont inclus dans le complexe des réactions compensatoires et une modification des processus biochimiques dans les tissus et les structures des organes, souffrant le plus d'une carence en oxygène, est déclenchée. Tant que l'apport de réactions compensatoires n'est pas complètement épuisé, les organes et les tissus ne souffriront pas d'un manque d'oxygène. Cependant, si l'apport en oxygène n'est pas normalisé pendant l'épuisement des mécanismes de compensation, une décompensation irréversible commencera dans les tissus avec des dommages aux deux cellules et un dysfonctionnement de l'organe entier..

Dans l'hypoxie aiguë et chronique, la nature des réactions compensatoires est différente. Ainsi, dans l'hypoxie aiguë, les réactions compensatoires consistent en une augmentation de la respiration et de la circulation sanguine, c'est-à-dire une augmentation de la pression artérielle, une tachycardie se produit (la fréquence cardiaque est supérieure à 70 battements par minute), la respiration devient profonde et fréquente, le cœur pompe plus de volume sanguin par minute que la normale... De plus, en réponse à l'hypoxie aiguë de la moelle osseuse et de la rate, toutes les «réserves» d'érythrocytes, nécessaires pour transporter l'oxygène vers les cellules, pénètrent dans la circulation systémique..

Toutes ces réactions visent à normaliser la quantité d'oxygène délivrée aux cellules en augmentant le volume de sang traversant les vaisseaux par unité de temps et en augmentant la quantité d'oxygène transportée. Avec une hypoxie aiguë très sévère, en plus du développement de ces réactions, il y a aussi une centralisation de la circulation sanguine, qui consiste à rediriger tout le sang disponible vers les organes vitaux (cœur et cerveau) et une forte diminution de l'apport sanguin aux muscles et organes de la cavité abdominale. Le corps dirige tout l'oxygène vers le cerveau et le cœur - organes essentiels à la survie et, pour ainsi dire, «prive» les structures qui ne sont actuellement pas nécessaires à la survie (foie, estomac, muscles, etc.).

Si l'hypoxie aiguë est éliminée sans épuiser les réserves du corps, la personne survivra et tous ses organes et systèmes fonctionneront complètement normalement après un certain temps. Si l'hypoxie dure plus longtemps que la période d'efficacité des réactions compensatoires, des changements irréversibles se produiront dans les organes et les tissus..

Les réactions compensatoires dans l'hypoxie chronique se développent dans le contexte de maladies ou d'affections graves à long terme. Premièrement, pour compenser le déficit en oxygène, le nombre d'érythrocytes dans le sang augmente, ce qui permet d'augmenter le volume d'oxygène transporté par le même volume de sang par unité de temps. En outre, dans les érythrocytes, l'activité de l'enzyme augmente, ce qui facilite le transfert d'oxygène de l'hémoglobine directement vers les cellules des organes et des tissus. De nouvelles alvéoles se forment dans les poumons, la respiration s'approfondit, le volume de la poitrine augmente, des vaisseaux supplémentaires se forment dans le tissu pulmonaire, ce qui améliore le flux d'oxygène dans le sang depuis l'atmosphère environnante. Le cœur, qui doit pomper plus de sang par minute, devient hypertrophié et hypertrophié. Des changements se produisent également dans les tissus - le nombre de mitochondries (organites qui utilisent l'oxygène pour assurer la respiration cellulaire) augmente dans les cellules et de nombreux nouveaux capillaires se forment dans les tissus. C'est en raison de l'activation de la microcirculation et d'un grand nombre de capillaires lors de l'hypoxie qu'une personne développe une couleur rosâtre de la peau, qui est confondue avec un blush «sain».

Les réactions adaptatives dans l'hypoxie aiguë sont réflexives et, par conséquent, lorsque la privation d'oxygène est éliminée, elles cessent d'agir et les organes reviennent complètement au mode de fonctionnement dans lequel ils existaient avant le développement de l'épisode d'hypoxie. Dans l'hypoxie chronique, les réactions adaptatives ne sont pas réflexives, elles se développent en raison de la restructuration du mode de fonctionnement des organes et des systèmes et, par conséquent, leur action ne peut pas être rapidement arrêtée après l'élimination de la privation d'oxygène..

Dans l'hypoxie chronique, le corps peut changer son mode de fonctionnement de telle sorte qu'il s'adapte pleinement aux conditions de carence en oxygène et n'en souffre pas du tout. Par exemple, c'est ainsi que s'adapte l'organisme des habitants des mégalopoles..

Dans l'hypoxie aiguë, une adaptation complète à une carence en oxygène ne peut se produire, car le corps n'a tout simplement pas le temps de restructurer les modes de fonctionnement, et toutes ses réactions compensatoires sont conçues uniquement pour maintenir temporairement le fonctionnement des organes jusqu'à ce qu'un apport adéquat en oxygène soit rétabli..

C'est pourquoi une personne peut avoir un état d'hypoxie chronique pendant de nombreuses années sans interférer avec sa vie et son travail normaux, et une hypoxie aiguë sur une courte période de temps peut entraîner la mort ou des dommages irréversibles au cerveau ou au cœur..

Les réactions compensatoires lors de l'hypoxie entraînent toujours une modification du mode de fonctionnement des organes et des systèmes les plus importants. Ces manifestations de réactions compensatoires peuvent être conditionnellement considérées comme des symptômes d'hypoxie..

Types d'hypoxie

L'hypoxie, en fonction du mécanisme de développement, est divisée en:

  • Hypoxie exogène (hypoxie hypoxique) - due à des facteurs environnementaux.
  • Hypoxie endogène - causée par diverses maladies ou troubles d'une personne:
  • Hypoxie respiratoire (respiratoire, pulmonaire).
  • Hypoxie circulatoire (cardiovasculaire): ischémique; Stagnant.
  • Hypoxie hémique (sang): anémique En raison de l'inactivation de l'hémoglobine.
  • Hypoxie tissulaire (histotoxique). Hypoxie du substrat.
  • Surcharger l'hypoxie. Hypoxie mixte.

En fonction du rythme de développement et du cours:

  • Rapide comme l'éclair (instantané) - se développe en quelques secondes (pas plus de 2 à 3 minutes);
  • Aiguë - se développe en quelques dizaines de minutes ou heures (pas plus de 2 heures);
  • Subaigu - se développe en quelques heures (pas plus de 3 à 5 heures);
  • Chronique - se développe et dure des semaines, des mois ou des années.

Selon la prévalence de la privation d'oxygène, l'hypoxie est divisée en général et local.

Hypoxie exogène

L'hypoxie exogène (hypoxique) est causée par une diminution de la quantité d'oxygène dans l'air inhalé. En conséquence, le sang quitte les poumons, insuffisamment saturé en oxygène et une petite quantité de gaz est amenée aux cellules de divers organes / tissus. L'hypoxie exogène se manifeste par une cyanose (cyanose de la peau et des muqueuses), des étourdissements et des évanouissements.

hypoxie normobare exogène

En fonction de la pression atmosphérique, l'hypoxie exogène est subdivisée en hypobare et normobare.

L'hypoxie hypobare est causée par une faible teneur en oxygène de l'air raréfié à basse pression atmosphérique. Une telle hypoxie se développe dans les zones montagneuses et à haute altitude..

L'hypoxie normobare se développe à une faible teneur en oxygène dans l'air avec une pression atmosphérique normale. Une hypoxie exogène normobare peut se développer lorsque vous êtes dans des mines, des puits, des sous-marins, des combinaisons de plongée, dans des espaces restreints avec beaucoup de monde, avec une pollution générale de l'air ou du smog dans les villes, ainsi que lors d'une opération avec un équipement anesthésique et respiratoire défectueux.

Hypoxie respiratoire (respiratoire, pulmonaire)

L'hypoxie respiratoire (respiratoire, pulmonaire) se développe dans les maladies du système respiratoire (bronchite, hypertension pulmonaire, toute pathologie des poumons, etc.), lorsque la pénétration de l'oxygène de l'air dans le sang est difficile. Des complications telles qu'une détresse respiratoire, un œdème cérébral et une acidose gazeuse peuvent se développer dans le contexte d'une hypoxie respiratoire..

Hypoxie circulatoire (cardiovasculaire)

L'hypoxie circulatoire (cardiovasculaire) se développe dans le contexte de divers troubles circulatoires (par exemple, une diminution du tonus vasculaire, une diminution du volume sanguin total après une perte de sang ou une déshydratation, une augmentation de la viscosité sanguine, une augmentation de la coagulation, une centralisation de la circulation sanguine, une stase veineuse, etc.). Si un trouble circulatoire affecte tout le réseau de vaisseaux sanguins, une hypoxie systémique. Si la circulation sanguine n'est perturbée que dans la zone d'un organe ou d'un tissu, l'hypoxie est locale.

Avec l'hypoxie circulatoire, une quantité normale d'oxygène pénètre dans le sang par les poumons, mais en raison de troubles circulatoires, elle est délivrée aux organes et aux tissus avec un retard, ce qui entraîne une privation d'oxygène dans ces derniers..

Selon le mécanisme de développement, l'hypoxie circulatoire est ischémique et stagnante. La forme ischémique de l'hypoxie se développe avec une diminution du volume de sang traversant les organes ou les tissus par unité de temps. Cette forme d'hypoxie peut survenir avec une insuffisance cardiaque ventriculaire gauche, une crise cardiaque, une cardiosclérose, un choc, un collapsus, une vasoconstriction de certains organes et d'autres situations.

La forme stagnante d'hypoxie se développe avec une diminution de la vitesse du flux sanguin dans les veines - avec thrombophlébite des jambes, insuffisance cardiaque ventriculaire droite, augmentation de la pression intrathoracique et d'autres situations de stagnation du sang dans le lit veineux. Avec une forme d'hypoxie stagnante, le sang veineux ne retourne pas dans les poumons à temps pour éliminer le dioxyde de carbone et se saturer en oxygène. En conséquence, il y a un retard dans la livraison de la portion suivante d'oxygène aux organes et tissus..

Hypoxie hémique (sanguine)

L'hypoxie hémique (sanguine) se développe lorsque les caractéristiques de qualité sont violées ou que la quantité d'hémoglobine dans le sang diminue. L'hypoxie hémique est divisée en deux formes - anémique et due à des changements dans la qualité de l'hémoglobine.

L'hypoxie hémique anémique est causée par une diminution de la quantité d'hémoglobine dans le sang, c'est-à-dire une anémie de toute origine ou une hydrémie (dilution du sang due à une rétention d'eau dans le corps). Dans l'hypoxie anémique, l'oxygène est normalement lié et transporté par le sang vers les organes et les tissus. Mais en raison du fait qu'il y a trop peu d'hémoglobine, une quantité insuffisante d'oxygène est apportée aux tissus et une hypoxie s'y produit..

L'hypoxie, causée par une modification de la qualité de l'hémoglobine, est associée à un empoisonnement par diverses substances toxiques qui conduisent à la formation de formes d'hémoglobine incapables de transporter l'oxygène (méthémoglobine ou carboxyhémoglobine). Lorsque les qualités de l'hémoglobine changent, sa quantité reste normale, mais elle perd sa capacité à transporter l'oxygène. En conséquence, lors du passage dans les poumons, l'hémoglobine n'est pas saturée en oxygène et le flux sanguin ne la délivre pas aux cellules de tous les organes et tissus. Un changement dans les qualités de l'hémoglobine se produit lorsqu'un certain nombre de produits chimiques sont empoisonnés, tels que le monoxyde de carbone (monoxyde de carbone), le soufre, les nitrites, les nitrates, etc..

Hypoxie tissulaire (histotoxique)

L'hypoxie tissulaire (histotoxique) se développe dans le contexte d'une violation de la capacité des cellules organiques à absorber l'oxygène. La cause de l'hypoxie tissulaire est une activité réduite ou une carence en enzymes de la chaîne respiratoire mitochondriale, qui convertissent l'oxygène dans les formes sous lesquelles il est utilisé par les cellules pour tous les processus vitaux.

Une perturbation des enzymes de la chaîne respiratoire peut survenir dans les cas suivants:

  • Suppression de l'activité des enzymes de la chaîne respiratoire en cas d'intoxication aux cyanures, éther, uréthane, barbituriques et alcool;
  • Manque de quantité d'enzymes de la chaîne respiratoire dans le contexte d'une carence en vitamines B1, B2, PP et B5;
  • Perturbation du travail des enzymes de la chaîne respiratoire en cas d'intoxication aux nitrates, toxines microbiennes, exposition à une grande quantité d'hormones thyroïdiennes, etc.
  • Dommages à la structure des enzymes sous l'action des radiations radioactives, avec urémie, cachexie, maladies infectieuses graves, etc..

L'hypoxie tissulaire peut exister pendant une longue période de temps.

Hypoxie du substrat

L'hypoxie du substrat se développe avec l'apport normal d'oxygène aux tissus, mais dans des conditions de manque de nutriments de base qui subissent une oxydation de l'oxygène. L'hypoxie du substrat peut se développer pendant le jeûne, le diabète sucré et d'autres conditions lorsqu'il n'y a pas assez de glucose et d'acides gras dans les cellules.

Hypoxie de surcharge

Une hypoxie de surcharge peut se développer pendant un travail physique intense, lorsque les cellules consomment de manière intensive de l'oxygène. Dans de tels cas, les cellules n'ont tout simplement pas assez d'oxygène délivré. Une telle hypoxie physiologique n'est pas dangereuse et passe après la fin du stade d'activité physique intense..

Hypoxie mixte

L'hypoxie mixte est une combinaison de plusieurs types d'hypoxie endogène et survient dans des lésions graves et potentiellement mortelles de divers organes et systèmes, telles que, par exemple, le choc, l'empoisonnement, le coma, etc..

Hypoxie aiguë

L'hypoxie aiguë se développe rapidement, en quelques dizaines de minutes et dure pendant une période de temps limitée, se terminant soit par l'élimination de la privation d'oxygène, soit par des modifications irréversibles des organes qui entraîneront une maladie grave voire la mort. L'hypoxie aiguë accompagne généralement les affections aiguës dans lesquelles le flux sanguin, la quantité et la qualité de l'hémoglobine changent fortement, comme, par exemple, une perte de sang, un empoisonnement au cyanure, une crise cardiaque, etc..

Toute variante d'hypoxie aiguë doit être éliminée dès que possible, car le corps sera en mesure de maintenir le fonctionnement normal des organes et des tissus pendant une période limitée jusqu'à ce que les réactions compensatoires-adaptatives soient épuisées. Et lorsque les réactions compensatoires-adaptatives seront complètement épuisées, sous l'influence de l'hypoxie, les organes et tissus les plus importants (principalement le cerveau et le cœur) commenceront à mourir..

En principe, l'hypoxie aiguë est plus dangereuse que l'hypoxie chronique, car elle peut rapidement entraîner une invalidité, une défaillance d'organe ou la mort. Et l'hypoxie chronique peut exister pendant des années, donnant au corps la possibilité de s'adapter, de vivre et de fonctionner assez normalement..

Hypoxie chronique

L'hypoxie chronique se développe sur plusieurs jours, semaines, mois, voire années, et survient avec des maladies persistantes à long terme. Le corps s'adapte à l'hypoxie chronique en modifiant la structure des cellules dans de nouvelles conditions, ce qui permet aux organes de fonctionner assez normalement. En principe, l'hypoxie chronique est plus sûre que aiguë, car se développe lentement et le corps est capable de s'adapter aux nouvelles conditions à l'aide de mécanismes de compensation.

Hypoxie myocardique

L'hypoxie myocardique est l'une des maladies les plus dangereuses et se caractérise par un apport insuffisant d'oxygène au muscle cardiaque.

Cette condition se produit lorsqu'il y a une diminution soudaine de l'apport d'oxygène au muscle cardiaque. Les cellules n'ont pas le temps de s'adapter aux nouvelles conditions. Le métabolisme continue en eux, mais il devient incomplet et les métabolites sous-oxydés s'accumulent. Lorsque l'hypoxie persiste, les tissus du muscle cardiaque meurent.

Cliniquement, cette condition se manifeste par des crises de douleurs thoraciques, une augmentation de leur durée et de leur intensité. À l'avenir, un infarctus du myocarde se développe - nécrose du muscle cardiaque avec perte de sa fonction contractile.

L'hypoxie myocardique peut être causée par les raisons suivantes:

  • faible teneur en oxygène de l'air atmosphérique;
  • les maladies pulmonaires avec des échanges gazeux altérés;
  • une diminution de la quantité de sang circulant dans le myocarde, en raison de la pathologie des artères coronaires;
  • détérioration de la capacité du sang à transporter de l'oxygène, par exemple, avec une intoxication au monoxyde de carbone;
  • violation de l'utilisation de l'oxygène par les cellules elles-mêmes, par exemple en cas d'empoisonnement avec des cyanures, des métaux lourds.

Hypoxie foetale

L'hypoxie fœtale est un processus pathologique dangereux caractérisé par un apport réduit d'oxygène au fœtus.

L'hypoxie est due à des processus atypiques dans le corps féminin. Le moment de la formation, l'évolution et l'intensité de la manifestation des symptômes affectent directement le développement et la santé générale de l'enfant. Le traitement de l'hypoxie doit être effectué le plus tôt possible afin que la maladie n'entraîne pas de conséquences irréparables..

L'hypoxie peut être diagnostiquée à n'importe quel stade de la grossesse. Plus l'hypoxie fœtale intra-utérine survient tôt, plus elle affectera gravement le développement de l'enfant (à la fois mental et physique). Il peut également endommager le système nerveux central, mais c'est en cas de traitement intempestif ou incorrect. Les statistiques médicales montrent qu'une carence en oxygène est observée dans 10 à 15% de toutes les grossesses. Le traitement dans ce cas vise principalement à normaliser le flux sanguin vers l'utérus et le placenta, mais en cas d'hypoxie fœtale aiguë, il est recommandé d'induire le travail par une méthode artificielle et de n'utiliser aucune méthode de traitement..

Hypoxie fœtale intra-utérine

Les causes de l'hypoxie fœtale intra-utérine sont diverses pathologies survenant dans le corps maternel, ainsi que des facteurs environnementaux défavorables. L'hypoxie peut survenir en raison de maladies:

  • hypertension
  • Diabète
  • cardiopathie
  • prééclampsie et éclampsie
  • bronchite chronique ou asthme bronchique
  • diverses maladies rénales

Causes intra-utérines de l'hypoxie:

  • dommages à l'intégrité de l'utérus
  • compression prolongée de la tête, du cou de l'enfant pendant l'accouchement
  • complication du passage du bébé dans le canal génital, le plus souvent en raison de volumes importants ou d'une mauvaise posture du bébé
  • une augmentation du volume de liquide amniotique
  • grossesse avec deux, trois fœtus ou plus
  • infection intra-utérine d'un enfant
  • obstruction par le placenta du canal génital de l'utérus
  • enrouler le cordon ombilical autour du cou du bébé
  • altération de la circulation sanguine dans le placenta

De plus, des facteurs externes peuvent être des causes importantes d'hypoxie fœtale intra-utérine:

  • écologie médiocre et pollution de l'air élevée à l'endroit où vit la femme enceinte
  • prendre un grand nombre de médicaments
  • intoxication chimique
  • abus par une femme pendant la grossesse de boissons alcoolisées, de nicotine ou de drogues

Hypoxie foetale

Selon le débit, l'hypoxie est divisée en:

  • à court terme, c'est-à-dire se produit rapidement et de manière inattendue
  • modérée - exprimée directement lors de l'accouchement
  • aiguë - les signes de la maladie sont observés plusieurs jours avant la naissance prochaine
  • hypoxie fœtale chronique - elle apparaît avec une toxicose sévère, une incompatibilité des groupes sanguins ou des facteurs Rh de la mère et de l'enfant, des infections intra-utérines du fœtus.

Au moment de son apparition, l'hypoxie est divisée:

  • formé dans les premiers mois de la grossesse
  • dans la seconde moitié du temps imparti
  • pendant l'accouchement
  • survient très rarement après l'accouchement.

Symptômes de l'hypoxie fœtale

Il est assez difficile de déterminer l'hypoxie, car elle peut apparaître soudainement. Mais il est très important de diagnostiquer l'hypoxie dans les premiers stades, car cela vous permettra de démarrer rapidement le traitement et d'éviter les conséquences.

Le principal symptôme de l'hypoxie fœtale est un rythme cardiaque lent, mais cela ne peut pas être remarqué à la maison. Le premier signe pour consulter un médecin est un changement dans l'intensité des tremblements fœtaux. Chaque femme ressent un mouvement, mais si l'enfant se fait sentir moins de trois fois par jour, vous devez immédiatement contacter un spécialiste, car cela indique une hypoxie fœtale intra-utérine chronique..

La forme aiguë, qui survient soudainement, se caractérise par des signes complètement opposés - l'enfant est trop actif, pousse fort.

Il est très difficile de déterminer les signes d'hypoxie fœtale au cours des trois premiers mois de la grossesse, il sera donc préférable que la femme et le fœtus soient examinés par un médecin chaque semaine..

Conséquences de l'hypoxie fœtale

Si les symptômes sont ignorés ou si vous consultez un médecin tardivement, l'hypoxie menace gravement la santé et le développement du fœtus..

Les complications de l'hypoxie fœtale chronique peuvent être:

  • troubles du développement et de la formation des organes internes, des os et du cerveau du fœtus
  • œdème intracellulaire
  • hémorragie interne
  • retard du développement fœtal

Pour un nouveau-né, les conséquences ne sont pas moins graves:

  • changements dans la structure et la structure de certains organes internes; hémorragie
  • incapacité à exécuter indépendamment les fonctions caractéristiques des premiers jours après la naissance
  • maladies neurologiques
  • retard mental
  • déviations psychiques
  • Paralysie cérébrale et autisme

L'hypoxie fœtale aiguë et chronique peut entraîner la mort du fœtus dans l'utérus ou la mort de l'enfant au cours de la première semaine de vie.

Comment déterminer l'hypoxie fœtale

Déterminer l'hypoxie fœtale à partir du cinquième mois de grossesse ne sera pas difficile. Il est beaucoup plus difficile de le faire dans les 3 premiers mois, mais plus le diagnostic est posé tôt, plus la probabilité d'éviter les conséquences de la maladie est élevée..

Le diagnostic de l'hypoxie fœtale comprend:

  • en utilisant des techniques de diagnostic gynécologiques spéciales, la transparence, la couleur et la quantité de liquide amniotique sont évaluées
  • dopplerométrie, qui vous permet de suivre la vitesse du flux sanguin dans le cordon ombilical et le placenta
  • Ultrason
  • CTG
  • écouter avec un stéthoscope la fréquence cardiaque
  • surveillance de l'intensité des mouvements fœtaux

Traitement de l'hypoxie fœtale

Aux premières manifestations des symptômes d'hypoxie fœtale, une femme enceinte est immédiatement hospitalisée. La première chose que vise le traitement est la stabilisation de l'apport d'oxygène au fœtus et une diminution du tonus de l'utérus. Pour cela, le patient se voit prescrire un repos au lit strict et prendre des médicaments qui amélioreront la perméabilité à l'oxygène et le métabolisme. L'oxygénothérapie et l'oxygénation hyperbare (chambre de pression) sont également souvent prescrites, ce qui permet d'augmenter l'oxygénation du sang non seulement dans le corps de la mère, mais également chez le fœtus..

Lorsque les premières améliorations de l'état du fœtus sont observées, une femme peut effectuer de la gymnastique, divers exercices de respiration et assister à l'aquagym. Si aucune mesure pour normaliser l'apport d'oxygène au fœtus n'a donné l'effet escompté ou si les symptômes d'hypoxie fœtale persistent pendant plus de vingt-huit semaines de grossesse, il est préférable d'effectuer immédiatement une césarienne. En cas d'hypoxie aiguë pour un nouveau-né, l'aide d'un réanimateur est nécessaire.

Prévention de l'hypoxie fœtale

La prévention de l'hypoxie fœtale doit être effectuée par une femme qui a décidé de devenir mère, à savoir:

  • choisissez la bonne façon de donner naissance à un enfant. Avec une césarienne, il y a moins de risque d'hypoxie fœtale qu'avec un accouchement naturel
  • traitement rapide des maladies qui accompagnent la grossesse
  • éviter un effort physique intense, uniquement des exercices de respiration
  • se reposer suffisamment
  • rationaliser la nutrition en consommant de grandes quantités de vitamines et de calcium
  • mener une vie saine, abandonner l'alcool, la nicotine et les drogues
  • être régulièrement observé à la clinique prénatale
  • s'inscrire à temps auprès d'un obstétricien-gynécologue
  • planifier une grossesse et s'y préparer soigneusement, en examinant des médecins, en traitant des maladies chroniques, infectieuses ou gynécologiques

Il existe de nombreuses études liées au traitement de l'hypoxie fœtale. L'un d'eux est l'utilisation de la barothérapie dans le traitement de l'hypoxie fœtale..

Conséquences de l'hypoxie

Les conséquences de l'hypoxie peuvent être différentes et dépendent de la période pendant laquelle le manque d'oxygène a été éliminé et de sa durée. Si l'hypoxie a été éliminée pendant une période où les mécanismes compensatoires n'étaient pas épuisés, il n'y aura pas de conséquences négatives, après un certain temps, les organes et les tissus retourneront complètement à leur mode de fonctionnement normal. Mais si l'hypoxie était éliminée pendant la période de décompensation, lorsque les mécanismes compensatoires étaient épuisés, les conséquences dépendent de la durée de la privation d'oxygène. Plus la période d'hypoxie s'est avérée longue dans le contexte de la décompensation des mécanismes adaptatifs, plus les dommages aux divers organes et systèmes sont forts et profonds. De plus, plus l'hypoxie dure longtemps, plus les organes sont endommagés..

Pendant l'hypoxie, le cerveau souffre le plus, car il peut résister à 3-4 minutes sans oxygène et à partir de 5 minutes, une nécrose commencera à se former dans les tissus. Le muscle cardiaque, les reins et le foie sont capables de résister à une période d'absence complète d'oxygène pendant 30 à 40 minutes.

Les conséquences de l'hypoxie sont toujours dues au fait qu'en l'absence d'oxygène, le processus d'oxydation anoxique des graisses et du glucose commence dans les cellules, ce qui conduit à la formation d'acide lactique et d'autres produits métaboliques toxiques qui s'accumulent et endommagent finalement la membrane cellulaire, entraînant sa mort. Lorsque l'hypoxie dure assez longtemps à cause de produits toxiques d'un métabolisme inapproprié, un grand nombre de cellules meurent dans divers organes, formant des zones entières de tissus morts. De telles zones aggravent fortement le fonctionnement de l'organe, qui se manifeste par les symptômes correspondants, et à l'avenir, même avec la restauration du flux d'oxygène, entraîneront une détérioration persistante du travail des tissus affectés.

Les principales conséquences de l'hypoxie sont toujours causées par un dysfonctionnement du système nerveux central, car c'est le cerveau qui souffre principalement d'une carence en oxygène. Par conséquent, les conséquences de l'hypoxie sont souvent exprimées dans le développement d'un syndrome neuropsychiatrique, qui comprend le parkinsonisme, la psychose et la démence. Dans 50 à 70% des cas, le syndrome neuropsychiatrique peut être guéri. De plus, l'hypoxie a pour conséquence une intolérance à l'exercice, lorsque, avec un stress minimal, une personne a des palpitations, un essoufflement, une faiblesse, des maux de tête, des étourdissements et des douleurs au cœur. En outre, les conséquences de l'hypoxie peuvent être des hémorragies dans divers organes et une dégénérescence graisseuse des cellules musculaires, myocardiques et hépatiques, ce qui entraînera des perturbations de leur fonctionnement avec des symptômes cliniques d'insuffisance de l'un ou l'autre organe, qu'il ne sera plus possible d'éliminer à l'avenir..

Hypoxie - causes

Les raisons de l'hypoxie exogène peuvent être les facteurs suivants:

  • Atmosphère dense en altitude (mal de l'altitude, mal de l'altitude, maladie du pilote);
  • Être en étroite collaboration avec une grande foule de personnes;
  • Être dans des mines, des puits ou dans tout espace clos (par exemple, sous-marins, etc.) sans communication avec l'environnement extérieur;
  • Mauvaise ventilation des locaux;
  • Travailler en combinaison de plongée ou respirer à travers un masque à gaz;
  • Forte pollution de l'air ou smog dans la ville de résidence;
  • Anesthésie et équipement respiratoire défectueux.

Les facteurs suivants peuvent être à l'origine de divers types d'hypoxie endogène:

  • Maladies du système respiratoire (pneumonie, pneumothorax, hydrothorax, hémothorax, destruction du surfactant alvéolaire, œdème pulmonaire, embolie pulmonaire, trachéite, bronchite, emphysème, sarcoïdose, asbestose, bronchospasme, etc.);
  • Corps étrangers dans les bronches (par exemple, ingestion accidentelle de divers objets par des enfants, dépression, etc.);
  • Asphyxie de toute origine (par exemple, lorsque le cou est comprimé, etc.);
  • Malformations cardiaques congénitales et acquises (non-fermeture du foramen ovale ou du canal de Batalov du cœur, rhumatisme, etc.);
  • Dommages au centre respiratoire du système nerveux central lors de blessures, de tumeurs et d'autres maladies du cerveau, ainsi que lorsqu'il est supprimé par des substances toxiques;
  • Violation de la mécanique de l'acte respiratoire en raison de fractures et de déplacements des os de la poitrine, de lésions du diaphragme ou de spasmes musculaires;
  • Troubles du cœur, provoqués par diverses maladies et pathologies du cœur (crise cardiaque, cardiosclérose, insuffisance cardiaque, déséquilibre électrolytique, tamponnade cardiaque, oblitération péricardique, blocage des impulsions électriques dans le cœur, etc.);
  • Un fort rétrécissement des vaisseaux sanguins dans divers organes;
  • Shunt artérioveineux (transfert du sang artériel dans les veines par shunts vasculaires avant qu'il n'atteigne les organes et les tissus et ne donne de l'oxygène aux cellules);
  • Stagnation du sang dans le système de la veine cave inférieure ou supérieure;
  • Thrombose;
  • Empoisonnement avec des produits chimiques qui provoquent la formation d'hémoglobine inactive (par exemple, cyanure, monoxyde de carbone, lewisite, etc.);
  • Anémie;
  • Perte de sang aiguë;
  • Syndrome de coagulation intravasculaire disséminé (DIC);
  • Violation du métabolisme des glucides et des graisses (par exemple, dans le diabète, l'obésité, etc.);
  • Choc et coma;
  • Activité physique excessive;
  • Tumeurs malignes de toute localisation;
  • Maladies rénales et sanguines chroniques (par exemple, leucémie, anémie, etc.);
  • Carence en vitamines PP, B1, B2 et B5;
  • Maladies de la glande thyroïde;
  • Dommages aux cellules par rayonnement, produits de décomposition tissulaire pendant la cachexie, infections graves ou urémie;
  • Abus de drogues et d'alcool;
  • Jeûne prolongé.

Symptômes (signes) d'hypoxie

Avec la forme fulminante d'hypoxie, les symptômes cliniques n'ont pas le temps d'apparaître, car la mort survient dans un laps de temps très court (jusqu'à 2 minutes).

La forme aiguë d'hypoxie dure jusqu'à 2-3 heures, et pendant cette période, il y a une défaillance de tous les organes et systèmes à la fois, principalement le système nerveux central, la respiration et le cœur (la fréquence cardiaque devient moins fréquente, la pression artérielle baisse, la respiration devient irrégulière, etc.). Si l'hypoxie n'est pas éliminée pendant cette période, la défaillance d'un organe se transforme en coma et en agonie, suivis de la mort..

Les formes d'hypoxie subaiguë et chronique se manifestent par le syndrome dit hypoxique. Dans le contexte du syndrome hypoxique, les symptômes du système nerveux central apparaissent en premier lieu, car le cerveau est le plus sensible au déficit en oxygène, à la suite duquel des foyers de nécrose (zones mortes), des hémorragies et d'autres variantes de destruction cellulaire apparaissent rapidement dans ses tissus. En raison de la nécrose, de l'hémorragie et de la mort des cellules cérébrales dans le contexte d'une carence en oxygène au stade initial de l'hypoxie, une personne développe une euphorie, elle est dans un état excité, elle est tourmentée par une agitation motrice. Votre propre état n'est pas évalué de manière critique.

Avec la poursuite de la progression de l'hypoxie, les signes suivants de suppression du cortex cérébral apparaissent, qui sont similaires dans les manifestations à l'intoxication alcoolique:

  • Somnolence;
  • Léthargie;
  • Maux de tête et vertiges;
  • Bruit dans les oreilles;
  • Léthargie;
  • Conscience altérée;
  • Écoulement involontaire d'urine et de matières fécales;
  • Nausée et vomissements;
  • Trouble de coordination;
  • Des convulsions.

Des convulsions pendant l'hypoxie apparaissent lorsqu'elles sont exposées à des stimuli externes. De plus, une attaque convulsive commence généralement par des contractions des muscles du visage, des mains et des pieds avec l'ajout de contractions musculaires irrégulières de l'abdomen. Parfois, avec des convulsions, un opisthotonus se forme, qui est une personne arquée en arc avec les muscles du cou et du dos étendus, la tête rejetée en arrière et les bras pliés aux coudes. La pose d'une personne en opisthotonus ressemble à une figure de gymnastique "pont".

En plus des symptômes de suppression du cortex cérébral, une personne développe également des douleurs dans la région du cœur, une respiration irrégulière, un essoufflement, une forte diminution du tonus vasculaire, une tachycardie (une augmentation de la fréquence cardiaque de plus de 70 battements par minute), une baisse de la pression artérielle, une cyanose (cyanose de la peau), diminution de la température corporelle. Mais lorsqu'elle est empoisonnée avec des substances qui inactivent l'hémoglobine (par exemple, cyanures, nitrites, nitrates, monoxyde de carbone, etc.), la peau humaine devient rosâtre.

Avec une hypoxie prolongée avec le développement lent de lésions du système nerveux central, une personne peut développer des troubles mentaux sous forme de délire ("delirium tremens"), le syndrome de Korsakov (perte d'orientation, amnésie, remplacement d'événements fictifs par de vrais, etc.) et de démence.

Avec la poursuite de la progression de l'hypoxie, la pression artérielle chute à 20-40 mm Hg. Art. et il y a un coma avec l'extinction des fonctions cérébrales. Si la pression artérielle descend en dessous de 20 mm Hg. Art., Alors la mort survient. Dans la période précédant la mort, une personne peut ressentir une respiration angoissante sous la forme de rares tentatives convulsives d'inhaler.

Degrés d'hypoxie

En fonction de la gravité de l'évolution et de la gravité de la carence en oxygène, les degrés d'hypoxie suivants sont distingués:

  • Lumière (généralement détectée uniquement lors d'un effort physique);
  • Modéré (les phénomènes de syndrome hypoxique apparaissent au repos);
  • Sévère (les phénomènes de syndrome hypoxique sont fortement prononcés et il y a une tendance à entrer dans le coma);
  • Critique (syndrome hypoxique entraînant un coma ou un choc, pouvant entraîner la mort et l'agonie).

Traitement de privation d'oxygène

Dans la pratique, des formes mixtes d'hypoxie se développent généralement, ce qui signifie que le traitement de la carence en oxygène dans tous les cas doit être complet, visant à éliminer simultanément le facteur causal et à maintenir un approvisionnement adéquat en cellules de divers organes et tissus en oxygène..

Pour maintenir un niveau normal d'approvisionnement en oxygène des cellules dans tout type d'hypoxie, l'oxygénation hyperbare (HBO) est utilisée - la barothérapie. En barothérapie, des chambres de pression sont utilisées dans lesquelles une personne est sous pression accrue avec une teneur élevée en oxygène. En raison de l'augmentation de la pression, l'oxygène est en outre dissous directement dans le plasma sanguin sans se lier aux érythrocytes, ce qui permet son administration aux organes et aux tissus dans la quantité requise, quelle que soit l'activité et l'utilité fonctionnelle de l'hémoglobine. Grâce à l'oxygénation hyperbare, il est possible non seulement d'alimenter les organes en oxygène, mais également d'élargir les vaisseaux du cerveau et du cœur, grâce auxquels ces derniers peuvent travailler à plein régime.

En plus de l'oxygénation hyperbare, avec l'hypoxie circulatoire, des médicaments cardiaques et des médicaments augmentant la pression artérielle sont utilisés. Si nécessaire, une transfusion sanguine est effectuée (s'il y a une perte de sang qui n'est pas compatible avec la vie).

En cas d'hypoxie hémique, en plus de l'oxygénation hyperbare, les mesures thérapeutiques suivantes sont effectuées:

  • Transfusion sanguine ou érythrocytaire;
  • Introduction de porteurs d'oxygène (Perftoran, etc.);
  • Hémisorption et plasmaphérèse dans le but d'éliminer les produits métaboliques toxiques du sang;
  • Administration de substances capables de remplir les fonctions d'enzymes de la chaîne respiratoire (vitamine C, bleu de méthylène, etc.);
  • L'introduction du glucose comme substance principale qui donne aux cellules l'énergie nécessaire à la mise en œuvre des processus vitaux;
  • Administration d'hormones stéroïdes pour éliminer la privation prononcée d'oxygène des tissus.

Prévention de l'hypoxie

Une prévention efficace de l'hypoxie consiste à prévenir les conditions dans lesquelles le corps peut subir un manque d'oxygène. Pour ce faire, vous devez mener une vie active, être au grand air tous les jours, faire de l'exercice, bien manger et traiter les maladies chroniques existantes en temps opportun. Lorsque vous travaillez dans un bureau, vous devez ventiler périodiquement la pièce (au moins 2-3 fois pendant la journée de travail) afin de saturer l'air en oxygène et d'en éliminer le dioxyde de carbone..

prévention de l'hypoxie dans une chambre de pression

Il est également recommandé de suivre un cours de barothérapie (capsules d'oxygène et chambres de pression) plusieurs fois par an, ce qui contribue à réduire l'incidence de la privation d'oxygène du corps..