Principal > Hématome

Comment annuler le pantogame à un enfant?

Chers membres du club, veuillez aider. Mon fils (6 mois) a une allergie, saupoudrée sur son visage et transférée sur le corps. Je soupçonne Pantogam, tk. Je n'ai moi-même pas mangé de nouveaux produits récemment, et j'ai progressivement commencé à affluer dès le début du traitement. Je veux annuler le médicament et surveiller si l'éruption cutanée disparaît - en fait, cela est indiqué dans les instructions du médicament. Mais cela n'indique pas exactement comment annuler le médicament dans ce cas, et je suis perdu. À la fin du cours, il est indiqué que le médicament est annulé progressivement en réduisant la dose, et à propos des effets secondaires, il est simplement écrit que le médicament doit être annulé. Mais j'ai peur de lancer et j'ai peur de continuer à regarder la propagation de l'éruption cutanée. Peut-être que quelqu'un est tombé sur ça, dites-moi quoi faire dans ce cas. remercier.

Annulation du pantogame et comportement inapproprié de l'enfant.

Un enfant dans les 5 derniers jours, juste insuffisant, des filles, hystériques sur les hystériques, de zéro et jusqu'à l'échographie, 24 heures sur 24... Pas d'appétit, arrêté de dormir pendant la journée (c'est très inhabituel pour nous!) En général, nous donne un éclairage... Après avoir tout analysé c'est avec mon mari, ils ont noté que toute cette réaction est apparue 4-5 jours après l'annulation de la prise de pantogame (il nous a été prescrit pour stimuler le développement de la parole), qui d'autre en a eu une similaire!? C'est juste qu'il n'y a plus rien à attacher à un changement de comportement aussi brutal!? Avant la nomination des appareils, mon fils n'était pas non plus très calme, bien sûr, mais pas dans la même mesure qu'aujourd'hui!

Le blog d'Iriskiskiska

Article d'un neurologue sur les complications du pantogame

Cette entrée a été publiée par Iriskiskisk 26 juillet 2018

6,895 vues

"L'ingrédient actif du médicament est l'espanténate de calcium, qui, du point de vue de sa structure chimique, peut être considéré comme une molécule modifiée d'acide pantothénique (vitamine B5), qui comprend un résidu GABA..

Selon les propriétés pharmacologiques du calcium, l’espanténate présente également des éléments de similitude avec le GABA et l’acide pantothénique. Selon les fabricants, il possède des propriétés neurométaboliques, neuroprotectrices et neurotrophiques. Augmente prétendument la résistance du cerveau à l'hypoxie et aux effets des substances toxiques, stimule les processus anaboliques dans les neurones, combine un effet sédatif modéré avec un effet stimulant léger, a un effet anticonvulsivant, réduit l'excitabilité motrice avec une commande simultanée du comportement

En 1978, il a été mis en circulation au Japon pour le traitement des personnes handicapées mentales et des enfants souffrant de retard mental et de troubles du comportement..

En 1988, un grand nombre de cas d'effets secondaires graves du médicament, y compris des décès, s'étaient accumulés. Et depuis le début des années 90 du siècle dernier, l'utilisation de la drogue est interdite au Japon..

Dans d'autres pays développés, le médicament n'a jamais été utilisé.

Dans PubMed, vous pouvez trouver de nombreux articles de chercheurs japonais décrivant des cas cliniques d'effets secondaires de l'espanténate de calcium..

Encéphalopathie aiguë chez une fille atteinte du syndrome de Rett causée par l'apport d'espoir de calcium https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/2.

Un cas de syndrome de Reye induit par l'espanténate de calcium https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/1.

Un cas de coma chez un garçon de 3 ans atteint d'autisme et de retard de développement après administration d'espadénate de calcium est décrit https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/2.

Un rapport de deux patients urémiques qui, en réponse à un traitement avec de l'acide hopanténique, ont développé des plaintes de troubles de la conscience, accompagnés d'acidose lactique, d'hypoglycémie et d'hyperammoniémie. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/2.

Acidose métabolique et hypoglycémie pendant l'administration de l'espanténate de calcium - rapport de 5 patients https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/2.

Étude clinique et biochimique de l'encéphalopathie aiguë chez les patients recevant du Ca-hopantenate. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/3.

Métabolisme anormal des acides gras chez les patients traités par espanténate au cours d'épisodes cliniques (S.M. Rayya) https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/2.

Cas de syndrome de Rey pendant l'administration d'espoir de calcium https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/2.

Le syndrome de Reye chez trois personnes âgées causé par l'ingestion de hopanténate de calcium.

Après l'interdiction de l'utilisation du médicament chez les enfants et les adultes au Japon, il a été oublié pendant 10 ans..

De 1988 à 1998, le médicament n'a été utilisé dans aucun pays du monde. Dans la même période, il n'y a pratiquement pas d'articles sur le médicament dans PubMed.

Cependant, depuis 1998, l'espanténate de calcium est de nouveau entré sur le marché pharmaceutique, mais cette fois en Russie.

Des articles sur le médicament apparaissent à nouveau dans PubMed. Malheureusement, la conception de l'étude des médicaments ne répond pas aux normes internationales, ce qui signifie que nous ne pouvons pas prendre les résultats au sérieux..

Je n'ai trouvé qu'une seule étude multicentrique, en double aveugle, contrôlée par placebo réalisée par nos compatriotes. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/2.

Une étude de 2017 sur l'utilisation de Pantogam pour le traitement des enfants atteints de TDAH, à laquelle 89 patients ont participé (!), 45 enfants ont reçu Pantogam, 44 - un placebo. Il y avait une tendance à une augmentation de la proportion de patients avec des changements positifs (diminution du TDAH-DSM-IV total de ≥ 25%) à la fin des 3ème et 4ème mois dans le groupe pantogam (la réponse au traitement était de 66,7 et 68,9%, respectivement) par rapport au groupe placebo (la réponse au traitement était de 52,3% et 61,4%, respectivement).

Les résultats de l'étude indiquent l'efficacité du médicament (la différence avec le placebo n'est que d'environ 10%).

Dans le même temps, les changements positifs dans la réduction du TDAH général ne sont que d'environ 25%.

Des conclusions sont également faites sur la sécurité du médicament, mais 45 enfants sont un nombre insignifiant pour tirer de telles conclusions, en particulier compte tenu de l'expérience de collègues japonais.

Une grande question se pose, pourquoi la seule étude multicentrique en double aveugle a été menée avec seulement 89 patients, alors qu'un médecin polyclinique ordinaire prescrit de l'espanténate de calcium pour une centaine de bébés par semaine? Pouvons-nous nous permettre de risquer la vie de bébés (au sens littéral du terme) pour l'effet qui distingue un placebo d'un médicament de seulement 10%? Et l'effet lui-même est de réduire le tableau clinique de seulement 25%? Est-il possible de tirer des conclusions bruyantes sur la sécurité du médicament, après avoir analysé seulement 45 patients, mais en même temps connaître la triste expérience de l'utilisation de ce médicament au Japon?

Pour moi, j'ai décidé:

dès que l'efficacité et surtout l'innocuité de Pantogam seront prouvées dans une étude portant sur au moins 1500 personnes, je serai le premier à le prescrire aux enfants, mais je ne peux pas me fier aux études existantes.

L'idée même d'utiliser des nootropiques est très intéressante et même noble. Mais dans les réalités modernes, c'est un peu fantastique. Une pilule pour améliorer la mémoire ou améliorer les fonctions cognitives est comme une pilule pour se séparer facilement, faire une roue ou même soulever une barre de 500 kg. On comprend parfaitement que pour apprendre à faire le grand écart, il faut faire des étirements tous les jours, pour faire la roue, il faut s'entraîner tous les jours. De la même manière, pour avoir une bonne mémoire, vous devez l'entraîner tous les jours, mémoriser des faits, des poèmes, des chansons, pour commencer à parler, vous devez entrer dans un environnement où ils vous parleront, initieront la parole. Pour apprendre à articuler correctement, vous devez utiliser la parole et parler tous les jours, et si à un certain âge la prononciation des sons en souffre, travaillez avec un orthophoniste. Et, malheureusement, aucune pilule magique n'a encore été inventée, ni pour la parole, ni pour l'esprit, ni pour la ficelle ou pour soulever la barre..

Meilleures salutations, neurologue pédiatrique A.M. Ostroverkhova, "

Comment annuler le pantogame?

Ça c'est sûr. A partir d'un tel dosage, sauf que l'effet placebo sera.

4 onglet est un gramme. Pour un traitement efficace, vous avez besoin d'au moins deux grammes (pendant 3 ans)

Et vous n'êtes pas confus par la présence dans le sirop de la neurotoxine la plus puissante - l'aspartame??

On peut maintenant avoir un peu de sirop.

Partager avec des amis

Célébrités à la mode

Eva.Ru

Notre site utilise des cookies pour améliorer l'expérience et améliorer les performances du site. La désactivation des cookies peut entraîner des problèmes avec le site Web. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez notre utilisation des cookies. clair

pantogame.à boire ou à ne pas boire?

Postes: 10319

Postes: 1428

lui, il... n'hésite pas. de plus, ce sera pire. ici, il a beaucoup d'adversaires, ils vous écriront à nouveau. tout seul, je pense qu'il nous a aidés, nous avons eu des évanouissements, passés. et le reste de la boîte, bien sûr, j'ai enlevé 3 kg par manque de sommeil et fatigue

Postes: 10319

Postes: 1745
De: NUR

Comme je l'ai compris, l'effet de Pantogam ne se produit pas immédiatement. Mon enfant s'est vu prescrire une cure de 2 mois. Un mois s'est écoulé, il n'y a pas encore d'effet - nous continuons.
Tous les enfants tolèrent Pantogam de différentes manières. Il y a aussi des excitations, et parfois tout se passe imperceptiblement

Signes du syndrome de sevrage "Piracetam" et méthodes de traitement de l'état pathologique

"Piracetam" dans son effet fait référence aux nootropiques - médicaments qui affectent le système nerveux central. Le médicament, découvert en 1963, est devenu le premier représentant de son groupe pharmacologique et est toujours l'un des principaux. Avec une utilisation prolongée, le médicament contribue à la normalisation des processus métaboliques et a un effet positif sur la circulation cérébrale, cependant, si le médicament est arrêté, les patients peuvent développer un syndrome de sevrage "Piracetam".

  1. Application des nootropiques
  2. Action des agents neurométaboliques
  3. L'effet de prendre
  4. Applications
  5. Contre-indications
  6. Causes du syndrome de sevrage
  7. Symptômes de sevrage typiques
  8. Méthodes de contrôle

Application des nootropiques

Les nootropiques sont utilisés pour normaliser les processus psychophysiologiques dans le cerveau. Le groupe de médicaments est également appelé stimulants neurométaboliques, et dans la littérature médicale de langue anglaise - médicaments intelligents, qui se traduit par «médicaments intelligents».

Action des agents neurométaboliques

Les nootropiques ont les caractéristiques suivantes concernant l'effet sur le corps humain:

  • stimuler l'activité mentale;
  • améliorer la concentration de l'attention;
  • ont un effet sédatif modéré;
  • améliorer la mémoire;
  • contribuer à l'adaptation du corps aux facteurs environnementaux défavorables en augmentant la stabilité de la psyché en cas de stress excessif, d'hypoxie ou d'autres conditions.

Les stimulants neurométaboliques ont un impact non pas sur les indicateurs qualitatifs, mais sur les indicateurs quantitatifs du cerveau et du système nerveux central. C'est ainsi que ce groupe de médicaments diffère des psychostimulants, qui activent une activité du cerveau qualitativement différente. La deuxième différence entre les classes de substances est que les médicaments neurométaboliques ne sont pas actifs après la première utilisation, mais avec une utilisation prolongée. L'effet des stimulants est perceptible et prononcé immédiatement après la première utilisation.

L'effet direct des nootropiques sur le corps est assuré par les mécanismes suivants:

  • Stimuler les interactions énergétiques dans les neurones. Il est obtenu en activant la synthèse de l'adénosine triphosphate, fournissant des actions antihypoxiques (réduisant le besoin des neurones en oxygène) et antioxydantes (supprimant la formation de radicaux libres dans les cellules).
  • Activation de l'anabolisme dans le système nerveux central. Fourni en stimulant la synthèse d'ARN et de composés protéiques.
  • Effet stabilisant sur les membranes cellulaires.
  • Améliorer l'oxydation du glucose.
  • Activation de la neurotransmission dans le système nerveux central.
  • Neuroprotection - augmentation de la résistance des neurones aux facteurs environnementaux négatifs.

En plus du direct, les nootropiques ont un effet indirect sur les systèmes glutamatergique, monoaminergique et cholinergique du système nerveux central..

L'effet de prendre

L'effet décrit ci-dessus des nootropiques sur le corps humain par le biais de ces mécanismes produit les effets suivants:

  1. Activation des processus de réflexion, concentration, mémoire, parole, action nootropique.
  2. Effet antiasthénique - réduction de la léthargie physique et psychologique, de la fatigue, de la faiblesse.
  3. Stimuler la clarté de la conscience, soulager la somnolence.
  4. Réduire l'anxiété, la sédation.
  5. Suppression du retard psychomoteur, de l'apathie, de l'inertie.
  6. Adaptation aux influences exogènes.
  7. Élimination des conditions dépressives.
  8. Immunostimulation.
  9. Manifestations végétatives - soulager les migraines, les vertiges.
  10. Effet antiépileptique.
  11. Effet antiparkinsonien.
  12. Hypoglycémie - régulation du glucose.
  13. Résultat énergétique.
  14. Accélération de la synthèse des protéines.
  15. Lipolyse - la dégradation des graisses.

Les résultats ci-dessus de l'utilisation de divers médicaments neurométaboliques sont obtenus après un cours de prise de médicaments.

Applications

Les nootropiques sont prescrits dans des branches de la médecine telles que la neurologie, la psychiatrie, la chirurgie, la pédiatrie, la narcologie, la pratique obstétricale.

En pédiatrie, l'utilisation de stimulants neurométaboliques est indiquée pour les maladies et affections suivantes:

  • Paralysie cérébrale;
  • retard de la parole et du développement mental;
  • trouble de déficit de l'attention;
  • retard mental;
  • conséquences d'un traumatisme périnatal.

Dans le traitement des patients adultes, le groupe de médicaments considéré est utilisé pour les pathologies suivantes:

  • dysfonctionnements du cerveau dans le syndrome cérébral organique;
  • accidents vasculaires cérébraux ischémiques;
  • neuroinfection;
  • toxicité d'origines diverses;
  • démence de diverses étiologies;
  • syndrome cérébrovasculaire chronique;
  • troubles circulatoires dans le cerveau;
  • troubles névrotiques;
  • psychosyndrome organique;
  • alcoolisme chronique;
  • syndrome intellectuel-mnésique;
  • dystonie végétative;
  • troubles de la miction;
  • hyperkinésie.

Dans le cadre d'une thérapie complexe, certains médicaments du groupe de médicaments décrit sont utilisés en ophtalmologie.

Contre-indications

Les nootropiques peuvent être contre-indiqués dans les conditions suivantes:

  1. Intolérance individuelle et réactions allergiques aux composants du médicament.
  2. Grossesse et allaitement.
  3. Période aiguë d'AVC hémorragique.
  4. Insuffisance rénale sévère.
  5. Le syndrome de Huntington.
  6. Le développement d'effets indésirables (chutes de pression, douleurs dans la région épigastrique, troubles gastro-intestinaux, maux de tête, troubles du sommeil, irritabilité, réactions allergiques).

Causes du syndrome de sevrage

Après avoir arrêté l'utilisation de médicaments, y compris les nootropiques, les patients peuvent développer des symptômes de sevrage. Un phénomène similaire se produit souvent lors de l'utilisation de médicaments avec un taux élevé d'excrétion du corps et représente une détérioration de l'état du patient. Il se manifeste par la progression de ces symptômes, dont l'élimination a été dirigée par l'action du médicament pris. Dans certains cas, des manifestations supplémentaires peuvent survenir qui n'ont pas été enregistrées auparavant..

Les principales causes de sevrage sont:

  1. Prendre trop longtemps des stimulants neurométaboliques.
  2. Utilisation de doses du médicament supérieures à celles prescrites par le médecin et recommandées par le fabricant.
  3. Annulation brutale de l'admission.
  4. Caractéristiques individuelles du corps du patient.

"Piracetam" en tant qu'agent nootrope peut provoquer diverses réactions après l'arrêt brutal de son ingestion, cependant, "Pantogam", dont le syndrome de sevrage est plus prononcé, entraîne plus souvent des conséquences indésirables.

Des symptômes désagréables après l'arrêt de la prise peuvent apparaître lors de l'utilisation de "Glycine", "Picamilon", mais ces réactions sont faibles et passent rapidement.

Symptômes de sevrage typiques

Les conditions qui surviennent lorsque les médicaments nootropes sont arrêtés diffèrent selon les médicaments. Ainsi, le phénotropil provoque un syndrome de sevrage, caractérisé par:

  • violation de l'activité psycho-motrice;
  • conditions convulsives;
  • l'apparition de la léthargie, de l'apathie;
  • détérioration du métabolisme dans le cerveau;
  • troubles cérébro-vasculaires.

Lorsqu'il s'agit de "Ceraxon", le syndrome de sevrage se manifeste comme suit:

  • troubles du mouvement;
  • sommeil agité;
  • étourdissements, maux de tête.

Pour "Piracetam", les manifestations lorsque vous arrêtez de le prendre peuvent être les suivantes:

  • désinhibition motrice;
  • mémoire et attention altérées;
  • diminution des capacités intellectuelles;
  • convulsions;
  • agitation mentale.

Ainsi, le syndrome de sevrage ne sera pas le même pour différents médicaments. Les témoignages de patients indiquent que le complexe de symptômes qui se manifeste lorsque le médicament est arrêté est le plus prononcé dans les premiers jours, puis diminue progressivement.

Méthodes de contrôle

Les principaux moyens de prévenir les conditions désagréables associées au syndrome de sevrage sont:

  • prendre des médicaments selon un schéma clairement défini par un médecin;
  • éviter une auto-augmentation des doses;
  • arrêt graduel plutôt que brusque du traitement;
  • en cas de manifestations prononcées du syndrome de sevrage - thérapie symptomatique visant à arrêter les conditions douloureuses.

Le syndrome de sevrage «Piracetam» est un complexe de symptômes qui apparaissent lorsque le médicament est soudainement arrêté. Afin d'éviter des conséquences désagréables, l'utilisation du médicament doit avoir lieu sous la surveillance du médecin traitant..

Pantogam: aider et protéger

Publié dans le journal:
Supplément au magazine "First Table", série "Honest Collection"

Le matériel a été préparé par Leah Sabina sous la direction du doyen de la Faculté de formation professionnelle postuniversitaire des pharmaciens de l'Académie de médecine de Moscou. LEUR. Sechenov, docteur en pharmacie Maksimkina Elena Anatolyevna

Couronne de création

Le cerveau humain est peut-être le mécanisme le plus étonnant et le plus mystérieux de la nature vivante. Il y a deux cents ans, des scientifiques et des médecins disaient: «Sa structure est sombre et ses fonctions sont encore plus sombres». Les experts modernes, bien qu'ils possèdent une énorme quantité de connaissances et de données expérimentales, considèrent toujours le cerveau humain comme l'objet le plus complexe de l'Univers. De nombreux scientifiques dans le monde sont engagés dans l'étude du système nerveux central et des processus d'activité nerveuse supérieure, mais il y a encore trop de secrets et de mystères dans ce domaine. Les meilleurs mécanismes du cerveau contrôlent tout dans notre corps - des réflexes élémentaires à la créativité; sont responsables à la fois du travail des organes internes et des états de conscience altérés.

C'est l'unicité et la structure complexe du cerveau qui distinguent les humains des animaux. Des fonctions cérébrales supérieures - la pensée et la parole - nous permettent de parler de l'existence de l'espèce «homme raisonnable». Le cerveau est un outil puissant qui vous permet de maintenir en ordre tous les processus vitaux du corps, et c'est lui qui est responsable de ce que nous appelions le mot «vie». Bien entendu, en cas de dysfonctionnement du cerveau ou même de son arrêt, le corps peut continuer à fonctionner. Mais un tel état est généralement appelé «existence végétale» et n'est souhaité par personne. Même les anciens disaient que «quand Dieu veut punir, il le prive de raison». Hélas, il y a trop de vérité dans cette déclaration. Toute violation de l'activité nerveuse supérieure, de la névrose mineure à la psychopathologie sévère, prive une personne de liberté et met en danger sa personnalité. Et il commence à s'équilibrer au bord de la «vie» et de «l'existence». Par conséquent, chacun de nous doit prendre soin de la santé de son cerveau et le maintenir en état de fonctionnement..

Fardeau du stress

"Le blues est une condition physique tout à fait définitive, causée soit par le dysfonctionnement des centres nerveux, et, par conséquent, par le dysfonctionnement de la sécrétion interne, soit par un gaspillage d'énergie non calculé et non reconstitué dans le temps." M. Zoshchenko

C'est à nous de vivre une période difficile. Depuis plusieurs siècles, une personne transforme activement le monde qui l'entoure, s'éloignant de plus en plus des conditions naturelles de la vie..

Et du coup, son corps est constamment en mode d'adaptation aux nouvelles conditions. Aujourd'hui, la partie la plus vulnérable de la population est constituée des habitants des mégalopoles. Un rythme de vie effréné, un manque de sommeil chronique et un surmenage, des niveaux de bruit accrus et un air pollué - c'est loin d'être une liste complète, mais tout à fait suffisante, de facteurs qui procurent au corps un état de stress constant, une sensation de malaise et de blues. Le résultat est une baisse constante de la qualité de vie et de la santé de la population.

De nombreuses études confirment que notre bien-être est directement lié à notre état émotionnel. Cela signifie - du travail du cerveau. En attendant, c'est lui qui subit régulièrement le plus grand impact de facteurs défavorables: un flux colossal d'informations s'ajoute à la fatigue au travail, qui nous tombe quotidiennement de tous côtés. Malheureusement, un habitant d'une grande ville n'est pas en mesure de bloquer complètement ce flux. La publicité, les médias, le contact avec un grand nombre de personnes et la nécessité d'être prudent dans la rue - tout cela fait travailler notre cerveau à chaque seconde. Et hélas, les heures de sommeil, en règle générale, ne peuvent pas compenser notre énergie dépensée. La fatigue s'accumule au fil des ans et peut devenir à l'avenir non seulement la cause de l'irritabilité ou de la dépression quotidienne, mais aussi une maladie grave..

Qu'est-ce qui peut sauver un résident métropolitain d'une surcharge cérébrale? Tout d'abord, bien sûr, une attitude prudente envers votre propre corps. Une personne est tout à fait capable de créer la santé de ses propres mains, en prenant soin de elle-même à temps. Comme déjà mentionné, le flux d'informations ne peut pas être complètement fermé, mais il peut être dosé. Un changement d'activité a un effet très bénéfique sur le travail du cerveau - au moins de courtes pauses doivent être prises au travail et le repos doit être varié. Et bien sûr, il faut exclure le plus possible le manque de sommeil. Avec l'invention de l'éclairage électrique, les gens dorment 20% de moins. En conséquence, une diminution significative des performances, une surcharge du système nerveux et un trouble immunitaire.

Mais même un sommeil suffisant et complet, hélas, n'est pas en mesure de résoudre complètement le problème du stress constant. En règle générale, le corps a également besoin de soutien pour faire face à l'influence agressive de l'environnement. À cet égard, l'utilisation de médicaments à action nootropique est d'une grande aide. Ce groupe de médicaments stimule non seulement l'activité cérébrale, mais a également un effet protecteur sur les cellules nerveuses. Cela permet non seulement de soutenir, mais aussi de maintenir les fonctions normales du cerveau et du système nerveux dans son ensemble.

Attention les enfants!

Si la surcharge émotionnelle quotidienne est difficile même pour les personnes matures et fortes, qu'en est-il des enfants? Les enfants constituent la catégorie la plus vulnérable de la population. Ils sont totalement dépendants des adultes et ont besoin de protection et de soins. Le cerveau d'un enfant est une structure en développement rapide qui, comme une éponge, absorbe des informations sur la réalité environnante. Ce n'est un secret pour personne que bon nombre des problèmes des adultes sont une conséquence directe de leurs expériences d'enfance. Le processus de connaissance du monde, la formation des qualités de la future personnalité, l'expérience des peurs et des échecs - tout cela nécessite beaucoup de force et teste quotidiennement la force du système nerveux. L'enfant lui-même et ses parents.

L'enseignement scolaire mérite une attention particulière. Même avec de bons résultats scolaires pour les enfants, c'est beaucoup de stress, surtout au tout début. Nouveau régime, nouveaux contacts et activités, nouvel environnement. Bien sûr, tout cela peut être non seulement difficile pour une petite personne, mais aussi intéressant. Mais dans tous les cas, cela sera associé à un grand stress émotionnel et peut affecter la santé et les performances scolaires de l'étudiant..

Une mention spéciale doit être faite des performances académiques. Cela peut être le premier succès dans la vie ou le premier échec notable. Chaque enfant est individuel et le programme scolaire est conçu pour un «élève moyen» hypothétique. Dans le même temps, la fatigue inévitable et la diminution des capacités cognitives au cours de l'année ne sont pratiquement pas prises en compte. De plus, la plupart des enfants éprouvent cette fatigue au cours des premiers mois de l'année scolaire. Tout échec dans l'équipe fait que l'enfant se sente plus mal que les autres et, dans le contexte de cet état, des problèmes psychologiques surviennent inévitablement. L'utilisation de nootropiques, en particulier de Pantogam, permet dans de tels cas à l'enfant de faire face à de lourdes charges et de surmonter la fatigue et le stress sans nuire à sa santé..

La longévité est une joie

Nous voulons tous vivre heureux pour toujours. Si possible - dans un esprit sain et dans la mémoire. Les «maux séniles» - sclérose et marasme - sont depuis longtemps devenus un prétexte pour des anecdotes, mais en même temps chacun de nous espère que de tels changements désagréables liés à l'âge ne l'affecteront pas. Cependant, seuls quelques-uns savent qu'il est nécessaire de commencer à s'en occuper bien avant l'âge de la retraite. Selon les statistiques, après 35 ans, la plupart des gens font face à une fatigue chronique. Et au lieu de penser à leur état, ils continuent de vivre sans réduire la charge, se forçant à se déplacer «à contre-courant». Cependant, les réserves du corps ne sont pas illimitées, et dans la vieillesse, il «riposte». En règle générale, envoyer de force un «repos» sur un lit d'hôpital. C'est dans le travail avec des patients âgés que les médicaments nootropes ont été utilisés pour la première fois. La tâche principale de leur rendez-vous était d'arrêter le développement de la maladie, d'essayer de préserver les fonctions cérébrales supérieures - mémoire, attention, réflexion et parole..

Le dicton bien connu "Dans un corps sain - un esprit sain" est vrai dans les deux sens. C'est de la santé du cerveau et du système nerveux que dépendent la santé en général et la longévité. On a remarqué que les personnes émotionnellement équilibrées et organisées vivent plus longtemps et se sentent mieux à tout âge. Par conséquent, la qualité de vie a un effet positif sur le cerveau et la santé du cerveau a un effet positif sur la qualité de vie..

En un sens, les enfants et les personnes âgées sont des catégories très proches. Ces deux personnes et d'autres ont besoin d'aide, de soutien et de soins. Chez l'enfant comme chez le vieillard, le cerveau et l'activité nerveuse sont les endroits les plus vulnérables. Dans le premier cas, cette activité doit être développée et augmentée, et dans le second, elle doit être préservée et soutenue. La préservation des fonctions cognitives des personnes âgées est l'une des tâches les plus urgentes de la gérontologie, car la qualité de vie dépend directement de leur «bonne santé». Et encore une chose: n'oubliez pas que le vieillissement est avant tout un processus biochimique, c'est donc l'utilisation de nootropiques qui permet de ralentir les réactions indésirables et d'activer les réactions nécessaires à une vie à part entière..

Le cerveau et le système nerveux nécessitent un traitement soigneux à tout âge. Mais plus tôt vous commencerez à en prendre soin, plus le résultat sera efficace..

Que sont les nootropiques?

Les nootropiques (grec noos - pensée, esprit; tropos - direction) sont des moyens qui ont un effet positif spécifique sur les fonctions intégratives supérieures du cerveau. Ils améliorent les performances mentales, stimulent les capacités cognitives (par exemple, l'apprentissage), renforcent la mémoire, augmentent la résistance du cerveau à divers facteurs dommageables, y compris le stress extrême et l'hypoxie.

Le concept de médicaments nootropes est né en 1963, lorsque les pharmacologues belges S. Giurgea et V. Skondia ont synthétisé et appliqué en clinique le premier médicament de ce groupe - le piracétam. Des recherches ultérieures ont montré que le piracétam facilite l'apprentissage et améliore la mémoire. Comme les psychostimulants, le médicament a augmenté les performances mentales, mais n'a pas eu les effets secondaires inhérents. En 1972, K. Giurgea a proposé le terme «nootropiques» pour désigner une classe de médicaments ayant un effet positif sur les fonctions intégratives supérieures du cerveau.

On distingue un groupe de «vrais» médicaments nootropes, pour lesquels la capacité d'améliorer les fonctions mnésiques est le principal, et parfois le seul effet, et un groupe de médicaments nootropes à action mixte («neuroprotecteurs»), dans lequel l'effet mnésique est complété, et se chevauche souvent avec d'autres, non moins significatifs manifestations d'action.

L'effet nootropique du médicament peut être à la fois primaire (effet direct sur la cellule nerveuse) et secondaire, en raison de l'amélioration du flux sanguin cérébral et de la microcirculation, de l'action antiplaquettaire et antihypoxique. Actuellement, les principaux mécanismes d'action des médicaments nootropes sont considérés: l'influence sur les processus métaboliques et bioénergétiques dans la cellule nerveuse et l'interaction avec les systèmes de neurotransmetteurs du cerveau. Le résultat de l'effet complexe des médicaments nootropes est une amélioration de l'activité bioélectrique et de l'activité intégrative du cerveau, qui se manifeste par des changements caractéristiques des schémas électrophysiologiques (facilitant le passage de l'information entre les hémisphères, une augmentation de la période de veille, une augmentation de la puissance absolue et relative du spectre EEG du cortex et de l'hippocampe, une augmentation du pic dominant). Les nootropiques améliorent également la mémoire, la perception, l'attention, la réflexion, augmentent la capacité d'apprentissage et activent les fonctions intellectuelles. Pour la capacité à améliorer les capacités cognitives (cognitives), ce groupe de médicaments est également appelé «stimulants cognitifs».

Les avantages importants des nootropiques comprennent l'absence de dépendance et de dépendance, la parole et l'excitation motrice, et l'épuisement des capacités fonctionnelles du corps. Les médicaments se caractérisent par une faible toxicité, sont bien combinés avec des médicaments d'autres groupes pharmacologiques, sont pratiquement exempts d'effets secondaires et ne provoquent pas de complications. Il convient également d'annuler le fait que l'effet de l'utilisation de nootropiques se développe progressivement - en règle générale, après plusieurs semaines de prise.

Dans quels cas Pantogam est-il recommandé?

Le pantogam fait partie des médicaments nootropes de type mixte (neuroprotecteurs), ce qui lui confère une gamme d'applications assez large. Il améliore la mémoire, l'attention active, la perception, augmente l'activité mentale et le volume de l'activité cognitive. Le médicament a également un effet anticonvulsivant, réduit l'excitabilité motrice, a un effet sédatif modéré avec un effet tranquillisant: améliore le fond émotionnel, le bien-être, ce qui le distingue des autres agents neurométaboliques. Pantogam peut être utilisé non seulement comme thérapie de base, mais aussi comme outil supplémentaire qui augmente l'efficacité du traitement de la maladie sous-jacente..

Enfants souvent malades

Les résultats de nombreuses études épidémiologiques indiquent qu'en moyenne, chaque enfant souffre de 3 à 5 épisodes d'IRA par an. L'incidence des infections respiratoires aiguës est plus fréquente chez les jeunes enfants, les enfants d'âge préscolaire et les enfants des écoles primaires. Les enfants des 3 premières années de vie souffrent d'infections respiratoires aiguës au cours de l'année 2 à 2,5 fois plus souvent que les enfants de 10 ans et plus.

Le problème du maintien de l'immunité des enfants et de la prévention des maladies fréquentes des infections virales respiratoires aiguës et de la grippe d'année en année reste l'un des plus urgents pour les parents et les pédiatres. Au cours de l'année scolaire, l'enfant subit un stress physique et psychologique important. Et tout d'abord, son système immunitaire est attaqué. En règle générale, l'affaiblissement des mécanismes de protection devient déjà perceptible au début du premier trimestre et, pendant la période automne-hiver, la situation est encore plus aggravée..

Les rechutes d'ARVI peuvent entraîner des perturbations de l'état fonctionnel du corps, aggraver son adaptation et provoquer le développement d'une pathologie chronique. En règle générale, les pédiatres incluent ceux qui sont sensibles aux maladies respiratoires fréquentes, qui se transforment par la suite en troubles de l'immunité, dans le groupe des enfants fréquemment malades. L'augmentation de l'incidence des infections respiratoires aiguës est influencée par toute une série de facteurs: caractéristiques anatomiques et physiologiques, maturation tardive du système immunitaire, raisons sociales (nutrition, conditions de vie, atmosphère dans la famille), vie dans des zones écologiquement défavorables, utilisation prolongée et injustifiée d'antibiotiques, etc. Des études ont montré que la nomination de Pantogam à des enfants fréquemment malades donne des résultats très positifs. Dans ce cas, le médicament est utilisé comme un moyen de normaliser la régulation autonome du corps et de stabiliser l'échange d'énergie cellulaire. Après un mois de traitement, il y a eu une amélioration significative de l'état et une diminution de l'incidence du SRAS, et ce malgré le fait qu'aucun médicament immunotrope n'a été prescrit en plus..

Correction des troubles cognitifs chez les enfants

Les statistiques modernes montrent que la proportion de troubles cognitifs chez les enfants d'âge préscolaire et scolaire dans la structure globale de la pathologie pédiatrique est en augmentation constante. De 30 à 56% des enfants en bonne santé sans lésions organiques du système nerveux central souffrent de troubles neuropsychologiques.

Les conditions de vie modernes dans une métropole sont un test difficile même pour un organisme adulte. Il n'y a rien à dire sur les enfants. Le stress psycho-émotionnel associé à l'apprentissage exige beaucoup d'énergie des écoliers. Souvent, les enfants n'ont tout simplement pas le temps de récupérer pendant les week-ends et les courtes vacances; car, en règle générale, ils se fatiguent beaucoup plus vite que les adultes. L'apprentissage du monde et la scolarisation ne sont pas les seules sources de stress. Dans le monde moderne, le flux quotidien d'informations est bien plus que ce que le cerveau d'un enfant peut assimiler et que le système nerveux d'un enfant peut supporter. D'où la surcharge de stress constante. Et par conséquent - des problèmes dans la sphère cognitive (cognitive).

Les fonctions cognitives supérieures (perception, mémoire, attention, activité sensori-motrice, processus analytiques et synthétiques) sont à la base du développement psychosocial réussi d'un enfant. Ils assurent également son adaptation psychosociale, sa formation en tant que personne. Les troubles cognitifs se manifestent généralement par une fatigue rapide, des troubles de l'attention combinés à une hyperactivité, des problèmes de sommeil (incapacité à s'endormir la nuit ou un sommeil excessif pendant la journée) et des troubles autonomes (maux de tête, étourdissements, transpiration, mictions fréquentes).

En règle générale, pour corriger les conditions ci-dessus, les pédiatres prescrivent Pantogam. Le médicament a un léger effet psychostimulant en combinaison avec un léger effet sédatif et est bien toléré même par les bébés. Pantogam active les fonctions cognitives, élimine l'anxiété et l'anxiété et normalise le sommeil. Ces qualités du Pantogam permettent également de le recommander aux enfants présentant un retard de développement (mental, élocution, moteur et leur combinaison) et présentant des degrés divers de retard mental (y compris des troubles du comportement), de bégaiement et de tics..

L'utilisation du Pantogam chez les enfants souffrant de troubles de l'attention a permis: d'accélérer les réactions sensori-motrices complexes au son - de 25 à 45%, à la lumière - de 20 à 32%, à colorer - de 20 à 32%, en un mot - de 17 à 45%; pour augmenter les indicateurs de la mémoire visuelle à court terme de 20 à 40% et les indicateurs de distribution et de changement d'attention - de 30%. L'utilisation de Pantogam est recommandée pour le traitement des tics transitoires et de l'énurésie inorganique.

Épilepsie

Le médicament a fait ses preuves dans le traitement de l'épilepsie avec un ralentissement des processus mentaux et une diminution de la productivité cognitive. Des études ont montré que dans le traitement complexe de l'épilepsie, Pantogam peut être utilisé non seulement comme anticonvulsivant symptomatique, mais également comme médicament qui affecte le mécanisme de l'épileptogenèse. L'action la plus évidente de Pantogam se manifeste par rapport à la normalisation des troubles psycho-émotionnels, qui sont souvent un facteur provoquant le développement d'une crise. Le plus grand effet thérapeutique a été obtenu chez les patients épileptiques avec des symptômes cérébrasthéniques. Chez les patients, l'activité augmente, la rigidité des processus de pensée diminue et l'agressivité diminue - à la fois chez les adultes et chez les enfants. De plus, le déficit cognitif qui survient dans l'épilepsie est surmonté, ce qui est particulièrement important pour les enfants. Le médicament normalise le métabolisme de l'acide gamma-aminobutyrique (GABA) et les processus énergétiques dans le système nerveux central, améliore l'apport sanguin au cerveau. L'activité neurophysiologique résulte de l'utilisation du glucose, de la stimulation de la synthèse des protéines et de l'ARN dans les neurones. En augmentant la résistance des cellules nerveuses à l'hypoxie et à l'ischémie, un effet neuroprotecteur est obtenu. Des études ont montré que le médicament améliore considérablement la santé psychosomatique et la qualité de vie des enfants épileptiques..

Schizophrénie

Le pantogam est également utilisé en thérapie complexe dans le traitement des patients schizophrènes souffrant d'insuffisance organique cérébrale. Les résultats les plus favorables ont été obtenus dans le traitement des patients présentant des symptômes productifs, décrits principalement par des troubles neuro et psychopathiques avec désinhibition motrice, ainsi que des manifestations affectives non exprimées avec des changements de personnalité superficiels..

Lésion cérébrale traumatique (TBI)

Selon les statistiques, les enfants et les jeunes prédominent parmi les patients atteints de TBI. Les lésions cérébrales traumatiques sont dangereuses non seulement en elles-mêmes, mais aussi avec ces conséquences possibles,

ce qui peut conduire au développement d'une pathologie et devenir un motif de handicap. Dans le traitement du TBI, l'une des principales places est occupée par le traitement visant à prévenir l'hypoxie cérébrale, à améliorer les processus métaboliques, à restaurer l'activité mentale et à normaliser les manifestations émotionnelles et autonomes. Pantogam est utilisé avec succès dans ce domaine, ayant un effet bénéfique sur les processus métaboliques dans le cerveau et sur la sphère cognitive et émotionnelle..

Alcoolisme

L'alcoolisme est un autre problème pressant de la société moderne. Habituellement, cela nécessite un traitement complexe - la nomination de médicaments en combinaison avec une psychothérapie. Dans ce cas, Pantogam peut être prescrit comme moyen d'améliorer le métabolisme du GABA dans l'intoxication chronique à l'alcool et après l'abolition de l'éthanol. Il est utilisé pour soulager les symptômes de sevrage en complément d'un traitement de désintoxication. De plus, pendant la période de rémission, Pantogam a un effet stimulant sur la sphère cognitive et a un effet tranquillisant..

Encéphalopathie périnatale

«Encéphalopathie périnatale» (PEP) est un terme qui regroupe un grand groupe de lésions cérébrales qui surviennent pendant la grossesse et l'accouchement, différentes en raison de la raison et non spécifiées dans l'origine. Le DEA peut se manifester de différentes manières, par exemple, un syndrome d'hyperexcitabilité, lorsque l'irritabilité de l'enfant est augmentée, l'appétit est diminué, le bébé crache souvent pendant la tétée et refuse de téter, dort moins, s'endort plus difficile, etc..

À l'âge d'un an, chez la plupart des enfants, les manifestations de la PEP disparaissent sans affecter de manière significative le développement ultérieur de l'enfant. Cependant, des conséquences graves sont également possibles - retard de développement, épilepsie, paralysie cérébrale. L'utilisation de nootropiques est bonne pour soulager les symptômes du DAE et empêche le développement de complications. L'avantage de Pantogam est sa grande sécurité et la présence d'une forme spéciale pour enfants - le sirop - qui permet de le prescrire aux enfants dès les premiers jours de la vie..

Paralysie cérébrale

La paralysie cérébrale (PC) est une maladie neurologique résultant de lésions précoces du système nerveux central. Avec la paralysie cérébrale, les troubles du développement sont, en règle générale, complexes: les troubles moteurs sont associés à des troubles de la parole, un retard mental est observé. Les troubles du mouvement dans la paralysie cérébrale se traduisent par la défaite des membres supérieurs et inférieurs; souffre de motricité fine, des muscles de l'appareil articulatoire, des muscles oculaires. Les troubles de la parole sont détectés chez la plupart des patients: des formes légères (effacées) au stade où la parole est complètement illisible. 20-25% des enfants ont des déficiences visuelles caractéristiques: strabisme convergent et divergeant, nystagmus, limitation des champs visuels. La plupart des jeunes patients atteints de paralysie cérébrale ont un retard mental. Certains d'entre eux ont une déficience intellectuelle (retard mental). Pantogam est prescrit en thérapie complexe - en tant que médicament de soutien qui a un effet bénéfique sur les processus du système nerveux central et les fonctions autonomes.

Changements liés à l'âge de l'activité cérébrale chez les personnes âgées

Au départ, les nootropiques étaient utilisés uniquement dans le traitement des dysfonctionnements cérébraux chez les personnes âgées atteintes du syndrome organique. C'est dans la pratique gérontologique que l'efficacité et la sécurité des effets des médicaments nootropes sur le système nerveux des patients ont été notées pour la première fois, ce qui a permis par la suite de les utiliser en pédiatrie..

Actuellement, le champ d'application de Pantogam dans le traitement des troubles cérébraux chez les personnes âgées est assez large. Par exemple, le médicament est indiqué pour l'insuffisance cérébrovasculaire causée par des changements athérosclérotiques dans les vaisseaux du cerveau. Il est également prescrit pour les maladies cérébrales organiques extrapyramidales (épilepsie myoclonique, chorée de Huntington, dégénérescence hépatolenticulaire, maladie de Parkinson) et pour le syndrome extrapyramidal causé par l'utilisation de neuroleptiques. Pantogam a un effet stimulant sur les processus métaboliques du cerveau, soutient les fonctions intellectuelles et mnésiques et améliore simplement l'état général et la qualité de vie des patients.

Souvent, en raison de problèmes de santé, les personnes âgées peuvent avoir des difficultés à prendre des pilules, en particulier lorsqu'il s'agit de troubles du système nerveux central. Dans ce cas, le sirop Pantogam peut également être prescrit à une posologie appropriée..

Pantogam. Aide et support sans mal

Pantogam (acide hopanténique) est utilisé en pratique clinique depuis plus de 25 ans, disponible sur ordonnance.

Selon sa structure chimique, cette substance est un sel de calcium de l'acide D (+) pantoyl-γ-aminobutyrique et est l'homologue le plus élevé de l'acide D (+) - pantothénique (vitamine B5), dans lequel la β-alanine est remplacée par l'acide gamma-aminobutyrique (GABA). Le GABA est l'un des principaux médiateurs de l'inhibition du SNC. Et l'acide hopanténique est un métabolite naturel de l'acide gamma-aminobutyrique dans le tissu nerveux, mais contrairement au GABA lui-même, il a la capacité de pénétrer la barrière hémato-encéphalique et d'avoir un effet prononcé sur l'activité fonctionnelle du cerveau..

Cela devient possible en raison de la présence d'un radical pantoyle dans la molécule d'acide hopanténique. Le mécanisme d'action de Pantogam est dû à son effet direct sur le complexe GABAB-récepteur-canal. Il a également un effet activateur sur la synthèse de l'acétylcholine. Cela permet au médicament d'améliorer les processus métaboliques dans le cerveau, de stimuler les processus anaboliques dans les neurones et d'augmenter la résistance des cellules cérébrales aux facteurs indésirables. Ainsi, Pantogam a un effet nootrope et anticonvulsivant, augmente la résistance du cerveau à l'hypoxie et aux toxines. Le médicament réduit l'excitabilité motrice, active l'activité mentale et physique et équilibre également les processus d'excitation et d'inhibition dans le système nerveux central. Comme la plupart des nootropiques, Pantogam est peu toxique, non addictif et non addictif.

Pharmacocinétique

Le pantogam est rapidement absorbé par le tractus gastro-intestinal, pénètre dans la barrière hémato-encéphalique, les concentrations les plus élevées sont créées dans le foie, les reins, la paroi de l'estomac et la peau. Le médicament n'est pas métabolisé et est excrété inchangé dans les 48 heures: 67,5% de la dose prise - avec l'urine, 28,5% - avec les matières fécales.

Le médicament est disponible sous forme de comprimés contenant 0,25 g de Pantogam (emballage n ° 50) et sous forme de sirop sans sucre à 10% (flacons de 100 ml). Les deux formes posologiques conviennent aux enfants et aux adultes. La durée du traitement est déterminée par le médecin en fonction du diagnostic et de la tâche thérapeutique définie.

Mode d'administration et posologie:

Quelle que soit la forme de libération, il est recommandé de prendre Pantogam 15 à 30 minutes après les repas. Compte tenu de l'effet nootropique du médicament, il est préférable de le faire le matin et l'après-midi..

Dosage et durée du cours:

Comprimés PantogamAdultesEnfants
Dose unique, g0,25 à 1,000,25 - 0,50
Dose quotidienne, g0,75 - 3,000,75 - 2,00

La durée du traitement est de 1 à 4 mois, dans certains cas - jusqu'à 6 mois. Après 3-6 mois, un deuxième traitement est possible.

Posologies recommandées lors de la prescription de comprimés Pantogam

Les indicationsdose, g.Durée du coursRecommandations supplémentaires
Épilepsie0,75 - 1,00Jusqu'à 1 an ou plusEn association avec des anticonvulsivants
Syndrome neuroleptique extrapyramidalJusqu'à 3,00Pendant des moisEn combinaison avec un traitement en cours
Hyperkinésie extrapyramidale chez les patients atteints de maladies héréditaires du système nerveux0,50 - 3,00Jusqu'à 4 mois ou plusEn association avec un traitement en cours
Conséquences de la neuro-infection et des lésions cérébrales traumatiques0,75 - 1,00Comme prescrit par un médecinTaux de fréquence d'admission 3 à 4 fois par jour, 0,25 g
Récupération de la capacité de travail à des charges accrues et des conditions asthéniques0,75Comme prescrit par un médecinTaux de fréquence d'admission 3 fois par jour pour 0,25 g
Syndrome extrapyramidal causé par la prise d'antipsychotiquesAdultes: 1,50 - 3,001 à 3 moisAdultes: fréquence d'admission 3 fois par jour, 0,50 - 1,00 g
Enfants: 0,25 - 0,50Enfants: fréquence d'admission 3 à 4 fois par jour, 0,25 - 0,50 g
TikiAdultes: 1,50 - 3,00Adultes: 1 à 5 mois
Enfants: 0,75 - 1,50 1,50 - 3,00Enfants: 1 à 4 moisEnfants: fréquence d'admission 3 à 6 fois par jour, 0,25 - 0,50 g
Troubles urinairesAdultes: 1,00 - 2,00 1,50 - 3,001 à 3 moisAdultes: fréquence d'admission 2 à 3 fois par jour, 0,50 à 1,00 g
Enfants: 0,025 - 0,050 g / kg
Diverses pathologies du système nerveux chez les enfants1,00 - 3,00Comme prescrit par un médecinLa dose est prescrite en fonction de l'âge

Dosages recommandés lors de la prescription du sirop Pantogam

Une dose unique pour les adultes est généralement de 2,5 à 10,0 ml (0,25 à 1,00 g), pour les enfants de 2,5 à 5,0 ml (0,25 à 0,50 g); dose quotidienne pour adultes - 15-30 ml (1,5 - 3,0 g), pour enfants - 7,5 - 30,0 ml (0,75 - 3,00 g). La durée du traitement est de 1 à 4 mois, parfois jusqu'à 6 mois. Après 3-6 mois, un deuxième traitement est possible.

Dosages recommandés lors de la prescription du sirop Pantogam

Indication de rendez-vousDose quotidienne, ml (g)La durée du cours et la fréquence d'admission par jour
Enfants atteints de pathologies du système nerveuxJusqu'à 1 an:
5 - 10
(0,50 - 1,00)
En fonction de l'âge tel que prescrit par le médecin
Jusqu'à 3 ans:
5 - 12,5
(0,50 à 1,25)
37 ans:
7,5 - 15,0
(0,75 - 1,50)
Plus de 7 ans:
10,0 - 20,0
(1,00 - 2,00)
Schizophrénie en association avec des médicaments psychotropes5,0 - 30,0 (0,50 - 3,00)1 à 3 mois
Épilepsie en association avec des anticonvulsivants7,5 - 10,0
(0,75 - 1,00)
Jusqu'à un an ou plus
Syndrome neuroleptique accompagné de troubles extrapyramidauxJusqu'à 30
(jusqu'à 3,00)
Quelques mois
Hyperkinésie extrapyramidale chez les patients atteints de maladies organiques du système nerveux5,0 - 30,0 (0,50 -3,00)Jusqu'à 4 mois ou plus
Conséquences de la neuroinfection et des lésions cérébrales traumatiques5,0 - 30,0
(0,50 -3,00)
Comme prescrit par un médecin
Récupération de la capacité de travail à des charges accrues et des conditions asthéniques7,5 - 15,0
(0,75 - 1,50)
3 fois par jour, 2,5 - 5,0 ml
(0,25 à 0,50 g)
Troubles urinaires chez les enfants2,5 à 5,0
(0,25 - 0,50)
1 à 3 mois
Troubles urinaires chez les adultes10,0 -30,0
(1,00 - 3,00)
2-3 fois par jour, 5,0 - 10,0 ml
(0,50 à 1,00 g)

Tactiques d'administration des médicaments:
1. augmentation de la dose dans les 7 à 12 jours;
2. réception à la dose maximale pendant 15 à 40 jours;
3. une réduction progressive de la dose jusqu'au retrait de Pantogam dans les 7 à 8 jours. La pause entre les réceptions de cours Pantogam, comme pour tout autre médicament nootropique, est de 1 à 3 mois.

Dans les conditions de traitement à long terme, l'administration simultanée du médicament avec d'autres agents nootropes et stimulants n'est pas recommandée.

Effets secondaires

Pantogam, comme la plupart des nootropiques, provoque rarement des effets secondaires indésirables. Pendant la prise du médicament, des troubles du sommeil ou de la somnolence, des acouphènes peuvent survenir. Cependant, ces phénomènes passent rapidement et ne nécessitent pas l'arrêt du médicament. Des réactions allergiques sont également possibles: rhinite, conjonctivite, éruptions cutanées. Dans ce cas, il est recommandé de réduire la dose ou d'annuler le médicament..

Interaction avec d'autres médicaments

Au cours de nombreuses années d'essais cliniques, aucun médicament incompatible avec Pantogam n'a été identifié. Le pantogam prolonge l'action des barbituriques, améliore l'effet des anticonvulsivants, prévient les effets secondaires du phénobarbital, de la carbamazépine, des antipsychotiques. L'effet de Pantogam lui-même est amélioré en combinaison avec la glycine, le xydiphon. Il potentialise également l'action des anesthésiques locaux (novocaïne).

Contre-indications

Intolérance individuelle, grossesse, allaitement.

En 2008, PIK-PHARMA a commencé la production de Pantogam dans un nouvel emballage avec un hologramme. Le changement d'emballage est dû à l'attention accrue de la société à la qualité de ses produits et à la protection des consommateurs contre une éventuelle falsification du médicament Pantogam original. À cet égard, en 2008, les deux packages seront présents dans la vente au détail. La transition complète vers l’emballage des hologrammes devrait être achevée d’ici la fin de 2008.

Aussi, au quatrième trimestre de 2008, PIK-PHARMA, LLC lancera la production d'une forme innovante d'acide hopanténique, Pantogam active ® (ingrédient actif - acide D, L-hopanténique). Pantogam active ® est un mélange racémique de quantités égales de la forme R de l'acide hopanténique et de son isomère S. La présence de l'isomère améliore le transport et l'interaction du médicament avec le récepteur GABA.

Pantogam active ® a un effet nootropique et anticonvulsivant plus prononcé que les préparations d'acide hopanténique de première génération, ainsi qu'un effet antidépresseur et anxiolytique doux..

Pantogam active ® augmente la résistance du cerveau à l'hypoxie et aux effets des substances toxiques, stimule les processus anaboliques dans les neurones, combine un effet sédatif modéré avec un effet stimulant léger. Il a une action antiasthénique et anticonvulsivante légère. Réduit l'excitabilité motrice, régule le comportement. Active l'activité mentale et la performance, provoque une diminution du réflexe de la vésicule biliaire et du ton détrusor pathologiquement augmentés.