Principal > Traumatisme

Maux de tête après un rhume: causes, symptômes et traitement

Pendant la période automne-hiver, les gens développent des maladies virales et infectieuses qui se propagent aux voies respiratoires supérieures et à d'autres organes. La maladie s'accompagne de symptômes d'intoxication, de malaise.

Le mal de tête froid est l'événement le plus courant. Pour éliminer les symptômes, consultez un médecin. Il prescrit le traitement correct qui mène à la guérison.

Pourquoi une tête fait-elle mal avec un rhume?

Un mal de tête avec un rhume se produit en raison de la libération de toxines par des micro-organismes pathogènes. Ils se propagent dans le sang, provoquant des symptômes d'inconfort. La maladie s'accompagne d'un nez qui coule, de vertiges, de fièvre, de douleurs musculaires. Ces signes aggravent le bien-être du patient, par conséquent, la douleur se produit dans tout le corps..

Si une personne a de graves maux de tête, les médecins conseillent d'utiliser des antiviraux, des médicaments antibactériens et des analgésiques. Cela éliminera les symptômes de malaise pendant la maladie..

Chaleur

Avec le rhume, la température corporelle augmente. Si la maladie est de nature infectieuse, elle atteint des valeurs critiques. L'augmentation de la température corporelle est une réaction protectrice du corps à la pénétration d'un microorganisme pathogène. Les virus, les bactéries meurent dans de telles conditions.

Les médecins ne conseillent pas d'abaisser la température corporelle, qui ne dépasse pas 38,5 degrés. Ce sont des conditions optimales pour la destruction de la microflore pathogène. La température du rhume en dessous de cette limite n'aggrave pas le bien-être d'une personne, ne menace pas sa santé. S'il monte de plus de 38,5 degrés, des convulsions peuvent survenir chez les jeunes enfants..

Gonflement des sinus

Une infection ou un virus pénètre dans le corps humain par les voies nasales. Lors de l'apparition d'un rhume, de nombreuses cellules lymphoïdes passent aux muqueuses nasales. Ils sont impliqués dans la défense immunitaire. Le liquide séreux sort avec les cellules. Cela provoque un gonflement. Des courbatures se forment, car la personne ne respire pas par le nez.

Les défenses immunitaires locales et les réponses inflammatoires forment des maux de tête avec le rhume. Les symptômes suivants apparaissent:

  • nez qui coule avec augmentation de la sécrétion de contenu muqueux ou purulent;
  • gonflement des sinus jusqu'à l'absence de respiration par cet organe.

En raison de la congestion nasale, la pression à l'intérieur des sinus et du crâne augmente et la paroi du cerveau est comprimée. Le symptôme est aggravé par les éternuements et la toux.

Augmentation de la pression intracrânienne

Un mal de tête avec un rhume sans fièvre se produit en raison d'une augmentation de la pression intracrânienne. Pour qu'il augmente, une combinaison des facteurs suivants est nécessaire:

  • gonflement des voies nasales, aggravation de la respiration;
  • éternuements et toux persistants;
  • augmentation de la pression artérielle.

Pour améliorer la circulation sanguine pendant les rhumes, la lumière des vaisseaux cérébraux se dilate. Cela augmente la pression crânienne. Des maux de tête surviennent. Les symptômes se forment même s'il n'y a pas de fièvre.

De plus, les signes suivants d'un rhume avec augmentation de la pression intracrânienne apparaissent:

  • vertiges;
  • nausées, parfois vomissements;
  • saignement de nez.

Le phénomène est dangereux pour les personnes souffrant d'hypertension. Consultez un médecin pour éliminer les symptômes. Une augmentation de la pression intracrânienne accompagnée d'un rhume chez de tels patients entraîne une crise hypertensive, un accident vasculaire cérébral, la mort.

Intoxication

Si vous avez mal à la tête avec un rhume, c'est le premier signe d'intoxication corporelle. Le symptôme apparaît en raison de la pénétration de micro-organismes pathogènes dans le sang. Ils se propagent aux organes et aux tissus. Les virus et les bactéries libèrent des substances toxiques pour l'homme. Les symptômes suivants apparaissent:

  • douleurs musculaires dans le corps;
  • frissons;
  • douleur articulaire;
  • mal de crâne.

L'intoxication du corps est éliminée au fil du temps, après la cessation de l'action du virus et des produits nocifs sur les organes et les tissus. Pour accélérer le soulagement des symptômes de la maladie, une personne doit boire plus d'eau. Les substances toxiques ne sont pas retenues dans le sang, elles sont excrétées dans l'urine par les reins.

Que faire si vous avez mal à la tête avec un rhume?

Avec un rhume, il est important de prendre des médicaments, d'utiliser des méthodes traditionnelles. La physiothérapie est souvent utilisée. Cela accélère le processus de guérison, améliore le bien-être. Les maux de tête avec un rhume sont éliminés plus rapidement.

  1. L'utilisation d'agents antiviraux.
    Ils détruisent les virus, leurs déchets. Les micro-organismes pathogènes sont éliminés du corps humain. Le mal de tête est éliminé après l'arrêt de l'exposition du corps à des produits toxiques issus de virus et de bactéries.
  2. Médicaments antipyrétiques.
    Ils sont montrés à des températures supérieures à 38,5 degrés. Les médicaments soulagent la douleur et l'inflammation. Par conséquent, la température corporelle diminue, les maux de tête sont éliminés.
  3. Boire plus de 2 litres d'eau par jour.
    Le sang s'amincit. Par conséquent, il y a moins de produits toxiques provenant de micro-organismes pathogènes. Ils sont excrétés plus rapidement par les reins..
  4. Aérer la pièce aidera à soulager les maux de tête liés au rhume..
    L'oxygène pénètre dans le cerveau dans un volume accru, l'hypoxie est éliminée (manque d'oxygène). Avec les éternuements et la toux, le patient libère des micro-organismes dans l'environnement. Ils peuvent réintégrer le corps et se multiplier. Il y a une libération secondaire de substances nocives dans le sang, l'apparition de douleurs.
  5. Prenez des analgésiques.
    Il est utilisé pour les maux de tête sévères, car la dépendance est possible à une drogue plus forte. Après un rhume, les fonds sont annulés.
  6. Médicaments qui réduisent la tension artérielle.
    Indiqué pour l'augmentation de la pression intracrânienne, ce qui est dangereux pour la santé et la vie du patient.

Il est nécessaire d'observer le repos au lit, ce qui aide à restaurer la force. Si une personne ne respecte pas la recommandation, une rupture brutale se produit. La récupération prend plus de temps.

Prévenir les maux de tête dus au rhume

Un mal de tête avec un rhume n'apparaît pas toujours. Pour éviter son apparition, il est nécessaire de commencer immédiatement le traitement. Lorsque les premiers signes de la maladie apparaissent, des médicaments antiviraux sont utilisés. Ils bloquent la multiplication des virus, empêchent la libération de substances toxiques dans le sang.

Lorsque la température apparaît, le sang s'épaissit. Cela rend difficile la circulation du fluide dans les vaisseaux. Pour éviter les complications du rhume, l'eau est consommée en grande quantité. Le sang est dilué, la pression est normalisée, les substances nocives sont éliminées.

Si un patient a toujours mal à la tête avec un rhume, des analgésiques sont pris après le premier début des symptômes. Ils éliminent non seulement les maux de tête, mais également les symptômes d'inconfort..

Les ARVI surviennent chez toute personne, quel que soit son statut immunitaire. Pendant la maladie, des symptômes désagréables se produisent qui aggravent le bien-être du patient, entraînant des maux de tête. Il est important de prévenir la propagation du virus dans tout le corps à temps afin d'en éliminer les conséquences.

Les maux de tête et la tension artérielle sont normaux: causes et traitement

Maux de tête et saignements de nez: causes et premiers soins

Pourquoi la varicelle a-t-elle mal à la tête??

L'enfant a une température de 38-39, des maux de tête et des maux d'estomac: causes, diagnostic, traitement

Mal de crâne

Il existe environ 200 causes connues de maux de tête (céphalalgie). Cela peut être une augmentation ou une diminution de la pression artérielle, une pathologie des vaisseaux cérébraux, des maladies de la colonne vertébrale, des vaisseaux cérébraux, des tumeurs cérébrales, une intoxication. À l'hôpital Yusupov, les neurologues découvrent la cause du mal de tête à l'aide des derniers équipements de diagnostic des principaux fabricants mondiaux.

Les maux de tête au front peuvent déranger le patient avec une sinusite, une sinusite frontale. Dans ce cas, le traitement est effectué par des oto-rhino-laryngologistes. Si la cause du mal de tête est l'hypertension artérielle, les cardiologues effectuent un traitement antihypertenseur. En présence d'intoxication, des spécialistes des maladies infectieuses sont impliqués dans le traitement des patients souffrant de maux de tête. Une approche multidisciplinaire du traitement des patients souffrant de maux de tête permet une amélioration rapide du patient.

Causes des maux de tête chez les femmes

Causes des maux de tête chez les hommes

Opinion d'expert

Chef du service de médecine réparatrice, neurologue, réflexologue

90% de la population a présenté des symptômes de céphalées au moins une fois dans sa vie. Ces données sont fournies par l'Organisation mondiale de la santé. Dans 20% des cas, le mal de tête est permanent. Le rapport de la structure de la morbidité chez les hommes et les femmes est de 1: 3. Les neurologues identifient diverses causes de maux de tête. Les facteurs étiologiques les plus courants sont les migraines et les céphalées de tension. La migraine est diagnostiquée dans 20 à 30% des cas, la part des HDN représente 50 à 70%.

Les maux de tête peuvent être le symptôme d'une maladie grave. Par conséquent, avec l'apparition fréquente d'un symptôme pathologique, ainsi qu'en présence d'autres symptômes, il est nécessaire de consulter un médecin. À l'hôpital Yusupov, les neurologues accordent une attention particulière au traitement de divers types de maux de tête. Le diagnostic des causes possibles est effectué à l'aide de rayons X, IRM, CT, EEG, angiographie et tests de laboratoire. Si nécessaire, des études complémentaires sont prescrites. La thérapie sélectionnée individuellement vous permet d'arrêter une crise aiguë et d'empêcher le re-développement d'un symptôme pathologique. Les médicaments utilisés sont testés pour la qualité et la sécurité. Les schémas thérapeutiques sont conformes aux recommandations mondiales pour le traitement des maux de tête.

Les neurologues distinguent les types de maux de tête suivants:

  • Migraine - causée par un dysfonctionnement du système vasculaire;
  • Céphalée de tension - principalement due à une tension excessive des muscles cervicaux, oculaires, ainsi que des muscles de la ceinture scapulaire et de l'aponévrose du cuir chevelu, ainsi que du stress chronique, de la dépression;
  • Hémicranie paroxystique chronique, céphalée en grappe - elle peut être primaire et secondaire.
  • Mal de tête non associé à des dommages aux structures du cerveau;
  • Mal de tête ambulant qui survient avec des médicaments non contrôlés.
Distinguer également les maux de tête après une lésion cérébrale traumatique, avec les maladies du système vasculaire, résultant de troubles intracrâniens d'origine extravasculaire.

Les céphalées de tension surviennent plus souvent chez les femmes après un stress ou un choc nerveux. Il disparaît en présence d'émotions positives, après avoir bu des tisanes apaisantes.

Les neurologues ne recommandent pas de prendre des pilules contre les maux de tête par vous-même. Chaque médicament est conçu pour soulager un certain type de douleur et comporte un certain nombre de contre-indications. Le médecin prend tout cela en compte lors de la prescription d'un médicament à un patient..

Migraine

La migraine est le type de mal de tête le plus courant. Elle survient plus souvent chez les femmes à partir du moment de la puberté (de 11 à 13 ans) jusqu'à 35 ans. Les migraines sont simples ou avec aura. Cela peut se produire dans la tempe, la couronne, l'occiput et le front. Causes de la maladie - violation héréditaire de la régulation vasomotrice des artères situées à l'extérieur et à l'intérieur du crâne.

Avec la migraine, les maux de tête surviennent sous la forme d'attaques. Ils vous dérangent à des intervalles différents - d'une fois par semaine à une fois par an. L'attaque dure de plusieurs heures à 3 jours. Habituellement, la douleur est lancinante, couvrant la moitié de la tête. Il survient souvent après l'exercice, le stress, le manque de sommeil ou un sommeil trop long, la consommation de certains aliments.

Une crise de migraine s'accompagne de nausées et de vomissements, d'intolérance à la lumière vive, de bruit et de fortes odeurs. Parfois, le mal de tête est très grave et dure plusieurs jours - cette condition est appelée état migraineux. Selon les statistiques, la migraine survient chez 2% des personnes.

Les neurologues pensent qu'une crise de migraine se développe sous l'influence des facteurs provoquants suivants:

  • Stress chronique
  • Surmenage;
  • Travail mental intense;
  • Troubles hormonaux.
L'hérédité est souvent la cause de la migraine.

Céphalée de tension

Ce type de mal de tête survient à la suite d'une tension prolongée dans les muscles de la tête et du cou. Les céphalées de tension peuvent être chroniques et vous déranger constamment, ne s'arrêtant qu'occasionnellement pendant 2-3 jours. Il n'y a pas d'autres violations. Aucune nausée ni vomissement, une lumière vive et un bruit fort ne causent pas de souffrance. Presque toutes les personnes malades mènent une vie normale, elles ont une capacité de travail normale.

Les céphalées de tension sont plus susceptibles de toucher les personnes caractérisées par une anxiété accrue et qui ont tendance à tomber dans la dépression. La douleur survient souvent dans un contexte de stress sévère. Il y a une sensation de pression sur le dessus de la tête ou de pression sur toute la tête.
De nombreuses personnes atteintes de ce trouble prennent beaucoup d'analgésiques tout le temps. Au fil du temps, ce «traitement» peut lui-même conduire à des maux de tête..

Les céphalées de tension sont traitées avec des antidépresseurs - seul un médecin a le droit de les prescrire. Le massage de la tête et l'acupuncture aident à améliorer la condition..

Dans la zone des yeux et du front

Divers facteurs provoquent des maux de tête au front. Une douleur en grappes ou en faisceau survient dans le contour des yeux. Elle peut revenir après un certain temps. Parfois, les crises durent des heures.

Un mal de tête irradiant vers le globe oculaire peut être un signe de migraine, de maladies oculaires, de néoplasmes cérébraux et de maladies neurologiques du cerveau. Elle survient souvent après un stress sévère ou prolongé. La cause du mal de tête peut être une inflammation des sinus maxillaires ou frontaux. Elle cède souvent dans les globes oculaires. La céphalée sinusale disparaît une fois que la maladie sous-jacente est guérie. La douleur au front est un symptôme courant de la méningite, du paludisme, de la typhoïde, de la pneumonie.

Dans la région occipitale de la tête

À l'arrière de la tête, la céphalalgie se produit avec une augmentation de la pression artérielle, dont la cause est l'ostéochondrose, la spondylose, le spondylolisthésis, des anomalies dans le développement des vaisseaux sanguins dans la tête ou le cou. Une douleur intense à l'arrière de la tête survient après une tension nerveuse, à la suite d'un spasme des muscles du cou, des artères de la tête et du cou, une violation de l'écoulement du sang veineux de la tête. Elle inquiète les patients souffrant de névralgie du nerf occipital, d'insuffisance vertébrobasilaire, de maladies de la colonne vertébrale, de migraine.

Un mal de tête aigu à l'arrière de la tête survient souvent avec le développement d'une crise hypertensive. Des maux de tête aigus, éclatants et lancinants à l'arrière de la tête sont accompagnés d'une pâleur du visage du patient, d'une hyperhidrose généralisée, d'une bouche sèche, de douleurs au cœur et d'une tachycardie.

L'hypertension artérielle chronique avec une légère augmentation de la pression artérielle se caractérise également par le développement de douleurs principalement à l'arrière de la tête. Le mal de tête inquiète le patient immédiatement après le réveil, augmente avec l'effort physique et s'accompagne souvent d'un œdème des paupières inférieures. La douleur est causée par une violation de la sortie de sang veineux des vaisseaux de la tête.

Combiné avec des nausées

Des maux de tête sévères et des nausées sont des signes de migraine, de méningite, de crise hypertensive. Souvent, la cause de ces symptômes est la sinusite, la sinusite frontale et l'intoxication du corps. Les traumatismes cranio-cérébraux et les maladies infectieuses se manifestent également par des nausées, des maux de tête et des étourdissements. Les patients se plaignent de maux de tête, de nausées, de faiblesse au stade initial de la grippe et d'une infection respiratoire aiguë. Dans ce cas, la température corporelle monte à des nombres élevés..

Des ondulations dans les yeux, des nausées et des maux de tête peuvent signaler le développement de migraines. Avec la migraine, l'appétit du patient disparaît, une aversion pour les odeurs fortes apparaît, des nausées, de l'irritabilité, une photophobie, un engourdissement de certaines parties du corps.

Des maux de tête et des étourdissements surviennent également lors du port de lunettes ou de lentilles mal ajustées, une perturbation du système vasculaire. Les maux de tête et les mouches dans les yeux apparaissent en raison de la fatigue et de l'épuisement nerveux, lors d'un changement de temps, après un stress. Ces symptômes surviennent chez les personnes qui ont subi une blessure à la tête, une blessure ou une maladie de la colonne vertébrale.

Des maux de tête et des éclairs de mouches devant les yeux apparaissent lors d'une crise hypertensive. Son type - une crise hyperkinétique - commence brusquement par un mal de tête, des nausées, des éclairs de mouches devant les yeux et des vomissements. Le patient a chaud. Il a augmenté la transpiration, les palpitations. Un tremblement est ressenti dans tout le corps. L'hypertension artérielle peut provoquer une encéphalopathie hypertensive. Il se manifeste par les symptômes suivants:

  • Mal de tête très sévère;
  • Vertiges;
  • La nausée;
  • Vomissement;
  • Clignotant vole dans les yeux.
Le patient peut perdre connaissance et mourir si les soins médicaux ne sont pas fournis à temps.

Les maux de tête qui surviennent le matin après le sommeil peuvent être la manifestation d'un néoplasme du cerveau, d'une céphalalgie abusive, d'une douleur de tension, d'une migraine. Les maux de tête d'abus surviennent avec l'utilisation prolongée d'analgésiques. Cela empire le matin. L'intensité de la douleur change constamment tout au long de la journée. Les maux de tête d'abus augmentent avec le stress, le stress mental, l'effort physique excessif, ainsi qu'avec le retrait du médicament qui soulage la douleur. L'abus de céphalalgie devient permanent si le patient souffre d'un syndrome dépressif, est souvent irrité et très fatigué. En raison du mal de tête constant, la concentration d'attention et la capacité de travail d'une personne diminuent. Il ne dort pas bien, se sent constamment fatigué.

Céphalée temporelle

Des maux de tête sévères dans les tempes inquiètent les patients souffrant d'otite moyenne, de migraine. Il se produit avec une augmentation de la pression intracrânienne et artérielle. Une des causes de la douleur dans la région de la tempe est une inflammation ou une blessure de l'articulation temporo-mandibulaire. Dans ce cas, la douleur survient dans la région des tempes, irradie vers l'oreille et les yeux. Parfois, des sensations douloureuses surviennent dans l'épaule, le cou, l'omoplate. Si l'articulation temporo-mandibulaire est dans la mauvaise position, un spasme musculaire se développe, ce qui provoque une augmentation du mal de tête. Après le traitement de la maladie sous-jacente, la douleur disparaît.

L'artérite est l'une des causes des maux de tête dans la région du temple. Il s'agit d'une maladie dans laquelle le processus inflammatoire affecte les vaisseaux de la tête et de la région temporale. En raison de l'inflammation auto-immune des parois de l'artère et des gros vaisseaux dans la région temporale, des complexes immuns se déposent sur leurs parois, qui sont produits en réponse à l'infection. Le système immunitaire perçoit ces cellules comme étrangères. Les parois des vaisseaux sanguins s'épaississent, des caillots sanguins se forment dessus. Cette pathologie se manifeste par un mal de tête sévère dans la région du temple, une faiblesse générale et une fonction visuelle altérée. À mesure que la maladie progresse, les lésions artérielles entraînent une défaillance des organes..

Le stress est une cause fréquente de douleur dans la tempe, dans le contour des yeux et de douleur pressante intense dans le crâne. Avec des troubles de la mémoire, de l'audition, de la vision et une douleur intense et lancinante constante dans la région du temple, un neurologue peut soupçonner le développement d'un néoplasme cérébral.

Une douleur aiguë dans la région de la tempe est un symptôme courant de l'AVC. Elle s'accompagne d'engourdissements d'un côté du visage, du corps, d'une perte d'élocution. Un accident vasculaire cérébral hémorragique peut survenir en raison d'une rupture d'un anévrisme de l'artère cérébrale. Un accident vasculaire aigu se développe à la suite du stress. Des maux de tête sévères peuvent être un signe avant-coureur..

Maux de tête et acouphènes

Mal de tête en grappe

Les maux de tête de cluster se produisent lors d'attaques, en série (clusters). Les neurologues pensent que la céphalée en grappe est associée à «l'horloge biologique» d'une personne - des mécanismes qui régulent le fonctionnement des glandes endocrines, des organes et des vaisseaux sanguins. La douleur survient lorsque la lumière des vaisseaux cérébraux se dilate.

Un mal de tête en grappe peut être si grave que certains patients ont des pensées ou des actions suicidaires pendant l'attaque. La durée d'une attaque varie de 15 minutes à plusieurs heures. Les attaques se répètent plusieurs fois dans la journée. Cela peut durer plusieurs mois, puis il y a une "pause" de six mois.

La douleur survient généralement d'un côté de la tête, dans la tempe ou dans l'orbite de l'œil. Il est combiné avec les caractéristiques suivantes:

  • Rougeur des yeux;
  • Lachrymation;
  • Congestion nasale;
  • Gonflement (œdème) des sourcils, du front.
Les neurologues de l'hôpital Yusupov utilisent des méthodes efficaces pour traiter les céphalées en grappe et prévenir les crises récurrentes.

Douleur avec augmentation de la pression intracrânienne

Maux de tête vasculaires

Maux de tête veineux

Maux de tête avec ostéochondrose cervicale

Avec le développement de l'ostéochondrose cervicale, les racines nerveuses s'étendant de la moelle épinière sont comprimées. Les patients s'inquiètent des douleurs cervicales qui irradient vers la tête. Les artères vertébrales longent la colonne vertébrale du cou. Grâce à eux, l'oxygène avec le sang est acheminé au cerveau. Avec l'ostéochondrose cervicale, le flux sanguin en eux est progressivement perturbé. Cela est dû à la compression du vaisseau par un disque vertébral déplacé, un muscle tendu ou une excroissance osseuse sur la vertèbre..

Sans traitement adéquat, les troubles augmentent et le syndrome des artères vertébrales se développe progressivement. Il se manifeste par des maux de tête, des étourdissements, une perte de conscience fréquente (en particulier lors de virages brusques de la tête), une fatigue intense et une diminution des performances.

Diagnostique

Traitement

Ci-dessus, seules les causes les plus courantes de maux de tête avec lesquelles les patients se tournent vers des neurologues ont été répertoriées. En fait, il y en a beaucoup plus. Il est impossible de trouver par vous-même la cause des maux de tête récurrents, un examen et un examen spécialisés sont nécessaires.

Le traitement des maux de tête est une tâche difficile que les neurologues de l'hôpital Yusupov font avec succès. Le traitement de la céphalalgie commence par l'élimination de la cause. Les médecins des cliniques de neurologie prescrivent des médicaments après un examen complet du patient. Ils aident à réduire le nombre de crises de douleur, à atténuer son intensité..

Lors de la consultation, le patient reçoit des réponses aux questions suivantes:

  • Comment se débarrasser d'un mal de tête avec des médicaments;
  • Comment soulager la migraine avec des massages, des exercices spéciaux, des exercices de respiration;
  • Quelle pilule prendre si le mal de tête est associé à d'autres symptômes.
En outre, le médecin donnera des recommandations pour corriger la nutrition, le mode de vie, la normalisation du travail et du repos, le sommeil. Les neurologues sélectionnent individuellement le traitement pour chaque patient qui est le plus efficace pour un type spécifique de mal de tête. Les patients se voient prescrire des sédatifs et des anti-inflammatoires non stéroïdiens, des analgésiques, des antispasmodiques.

Les spécialistes de la clinique de rééducation enseigneront au patient l'acupression, à l'aide de laquelle il est possible d'arrêter une crise de maux de tête, de suivre un cours d'acupuncture et de physiothérapie. Pour prendre rendez-vous avec un neurologue, appelez le numéro de téléphone du centre de contact de l'hôpital Yusupov.

Pourquoi une tête fait-elle mal avec un rhume

Le rhume est peut-être la maladie la plus courante. On ne pense pas qu'il présente un risque particulier pour la santé et est rapidement traitable. Le principal symptôme est le mal de tête, qui est souvent tenté d'être contrôlé par la prise d'analgésiques. Cependant, avant de prendre des analgésiques, vous devez comprendre pourquoi vous avez mal à la tête avec un rhume. Après tout, les symptômes qui surviennent pour des raisons différentes ne peuvent pas être traités de la même manière..

Qu'est-ce qu'un rhume

Il n'y a pas du tout de notion de «froid» en médecine. Il est populairement appelé ainsi toute affection respiratoire causée par l'hypothermie. Les maladies virales appartiennent à la même catégorie, même si, à première vue, leur apparence n'est pas associée à des températures basses. En fait, avec le refroidissement, la barrière protectrice du corps diminue, respectivement, la probabilité d'infection par des virus augmente considérablement.

Un rhume peut signifier l'une des situations suivantes:

  • ARVI;
  • laryngite;
  • sinusite;
  • parainfluenza, grippe;
  • trachéite;
  • infection herpétique;
  • pharyngite.

Compte tenu du grand nombre de variantes possibles de maladies et de la masse de leurs manifestations cliniques, il n'est pas surprenant qu'avec un rhume, la tête fait mal - il peut y avoir plusieurs raisons à cela.

Causes possibles de maux de tête

Idéalement, les maux de tête gênants associés à un rhume ne devraient être éliminés qu'une fois sa cause établie. Prendre rapidement un analgésique brouillera le tableau clinique, rendant le diagnostic difficile. Le médecin doit clarifier la nature, la localisation et l'intensité des sensations douloureuses. Des informations fiables aideront à établir le diagnostic correct, ainsi qu'à identifier la cause de la maladie physique.

Chaleur

La première chose à faire lorsque vous avez mal à la tête avec un rhume est de prendre votre température. Le plus souvent, ses indicateurs sont au-dessus de la norme. Ainsi, le corps tente de se défendre contre l'attaque des micro-organismes et d'empêcher leur reproduction. En effet, lorsque la température monte, l'immunité est activée, la circulation sanguine s'améliore, la production de cellules qui aident à combattre les virus (cellules tueuses naturelles, phagocytes et lymphocytes) augmente.

Cependant, la fièvre a également des effets négatifs. Le plus dangereux est le syndrome convulsif. Par conséquent, il est inacceptable d'ignorer une température trop élevée. Si le thermomètre sort de l'échelle, vous devez agir de manière décisive.

La fièvre est l'un des symptômes les plus courants d'une maladie infectieuse. Il peut se manifester de différentes manières:

  • Augmentation rapide de la température corporelle. Les marques élevées du thermomètre sont caractéristiques d'une maladie virale.
  • Un mal de tête intense accompagné d'un rhume associé à une fièvre est souvent le signe d'une grippe. Dans ce cas, le patient caractérise les sensations de douleur comme intenses, répandues dans toute la tête, y compris les globes oculaires - tout mouvement oculaire provoque une gêne.
  • Une température élevée constante sans sauts brusques est caractéristique de la pneumonie croupale..
  • Les infections bactériennes provoquent généralement des fluctuations de température importantes pendant la journée, cependant, le thermomètre n'atteint pas les valeurs normales.
  • Une fièvre chronique (plus d'un mois) peut survenir chez les patients présentant des infections persistantes telles que la tuberculose, la toxoplasmose, etc..

Ainsi, le patient doit décrire ses sentiments au médecin avec le plus de détails possible: à quelles marques la température a augmenté, y a-t-il des symptômes supplémentaires, à quel point la tête fait mal. En cas de rhume, toutes ces informations peuvent être importantes pour un diagnostic correct..

Gonflement des sinus

Les rhumes se manifestent souvent par un nez qui coule. Un écoulement excessif obstrue les sinus paranasaux, provoquant une inflammation, ce qui entraîne immédiatement une détérioration de l'état général. Habituellement, le patient a les plaintes suivantes:

  • mal de crâne;
  • spasmes dans les épaules et le cou;
  • vertiges;
  • la faiblesse.

Souvent, le patient ne voit pas la relation de la sinusite avec d'autres symptômes. Cependant, si le nez est bouché et que la tête fait mal en même temps, alors avec un degré de probabilité élevé, on peut affirmer que tant que le nez qui coule n'est pas guéri, il ne sera pas possible de se débarrasser des maux de tête..

Un mal de tête avec un rhume a des différences caractéristiques par lesquelles il peut être reconnu avec un rhume. Un mal de tête en se penchant est un signe fiable du lien entre le syndrome douloureux et l'inflammation des sinus paranasaux. De plus, il y a un éclatement dans la tête. Souvent, la douleur s'étend à la zone du visage.

À quelles maladies un mal de tête peut être associé, vous pouvez le découvrir ici - Maux de tête et maladies connexes.

Augmentation de la pression intracrânienne

Un mal de tête aigu lors de la toux peut indiquer une déviation de la pression intracrânienne par rapport à la norme. Cette douleur est appelée douleur liquorodynamique. Il apparaît en raison d'une mauvaise circulation du liquide céphalo-rachidien. Caractérisé comme éclatement, aggravé par les éternuements, la toux et d'autres efforts.

La cause de l'augmentation de la pression intracrânienne peut être une forte expansion des vaisseaux sanguins, à la suite de laquelle le cerveau augmente de volume et appuie sur les méninges environnantes.

Dans la plupart des cas, la douleur de cette origine ne constitue pas une menace pour la santé. Cependant, vous devez être prudent si des symptômes supplémentaires apparaissent en parallèle:

  • inefficacité des analgésiques;
  • vertiges;
  • insomnie;
  • déficience visuelle;
  • nausées Vomissements.

Vous pouvez en savoir plus sur l'augmentation de la pression intracrânienne ici - Augmentation de la pression intracrânienne: causes, symptômes, traitement.

Intoxication

Si vous avez mal à la tête pendant un rhume, cela peut indiquer une forte intoxication du corps. Une fois à l'intérieur, les micro-organismes libèrent des poisons - des toxines qui provoquent des signes d'empoisonnement.

Normalement, lorsque des agents pathogènes pénètrent dans l'organisme, les mécanismes de défense devraient fonctionner. Les leucocytes, cellules qui absorbent et détruisent les virus, sont envoyés à la source de l'infection. Le foie et les reins commencent à fonctionner de manière améliorée - éliminent activement les toxines et purifient le sang.

Cependant, s'il y a trop de micro-organismes, la protection peut ne pas fonctionner. Ensuite, le processus d'intoxication se déroule comme suit:

  • Le virus, pénétrant sur les muqueuses, endommage l'épithélium.
  • Les cellules épithéliales produisent des médiateurs inflammatoires, à la suite desquels un mécanisme d'automutilation est déclenché. La perméabilité vasculaire augmente.
  • Les virus produisent des toxines, empoisonnant le corps humain. Le plus grand dommage est noté là où la protection des vaisseaux sanguins est minime.
  • En plus des maux de tête, des nausées et des vomissements, des frissons, des crampes, des éruptions cutanées, des courbatures, des étourdissements, de la fièvre et d'autres symptômes peuvent également être dérangeants..

Avec la prise incontrôlée de médicaments, une intoxication médicamenteuse peut se développer. Les antihypertenseurs, les antidépresseurs et les antibiotiques sont particulièrement dangereux à cet égard..

Une caractéristique de l'intoxication est un mal de tête terne et chronique - un mal de tête Abuzus (médicament). Dans le même temps, les analgésiques ont peu ou pas d'effet..

Traitement

La méthode habituelle pour se débarrasser des maux de tête consiste à prendre un analgésique. Cependant, cela ne donne pas toujours un bon résultat. Dans certains cas, cela ne peut qu'aggraver l'état du patient. Pour savoir exactement quoi faire avec un mal de tête, vous devez comprendre les méthodes possibles de son traitement.

La première étape consiste à déterminer la cause la plus probable. Par la nature, l'intensité et la localisation de la douleur, ainsi qu'en évaluant les symptômes qui l'accompagnent, le médecin sera en mesure de déterminer assez clairement le facteur provoquant. Après cela, vous pouvez commencer le traitement..

Si la tête fait mal à cause de la température, vous devez tout d'abord évaluer correctement le niveau de douleur. À des températures inférieures à 38 degrés et une lourdeur tolérable dans la tête, il est préférable de reporter la prise de médicaments. Le fait est qu'une légère augmentation de la température aide à combattre les agents infectieux. De cette manière, le corps résiste naturellement aux maladies. Les analgésiques et les antipyrétiques peuvent interférer avec le processus de guérison. C'est une autre question si la température monte trop haut et que la douleur devient insupportable. Dans ce cas, il existe un risque de déséquilibre eau-sel, de dysfonctionnement du cœur, du système nerveux central, des reins et d'autres organes. Les températures supérieures à 40 degrés mettent la vie en danger. Cela est particulièrement vrai pour les enfants - leur thermorégulation peut ne pas faire face à cette condition. Dans de telles situations, il est nécessaire de prendre des médicaments antipyrétiques. Ils élimineront la fièvre et soulageront les maux de tête.

En cas d'inflammation des sinus paranasaux, une tomodensitométrie ou un scanner est généralement prescrit pour clarifier le tableau de la maladie. Sur la base des résultats de l'étude, une décision est prise sur le degré de besoin d'une antibiothérapie. Comme méthodes alternatives, des lavages nasaux fréquents, une application topique d'agents hormonaux, des AINS, etc. sont utilisés..

L'augmentation de la pression intracrânienne est réduite avec succès à l'aide de sels de magnésium et de diurétiques, qui éliminent l'excès de liquide du corps. De plus, ils recommandent de prendre des analgésiques, ainsi que des sédatifs. Des fonds sont souvent prescrits pour restaurer la microcirculation sanguine. Pour éviter les exacerbations, vous devez vous abstenir de travailler de manière prolongée à l'ordinateur, de fumer, de travailler de nuit, de regarder la télévision illimitée, de surcharger mental, de rester dans des pièces non ventilées..

L'intoxication du corps nécessite un traitement immédiat. En règle générale, les symptômes se développent comme une avalanche. Ne pas agir peut entraîner des conséquences imprévisibles. Boire beaucoup de liquides et prendre des antiviraux est recommandé pour la désintoxication. Si les mesures en cours ne vous aident pas, vous devrez être traité dans un hôpital - là, le liquide sera injecté par voie intraveineuse. Au fur et à mesure que les toxines sont éliminées, l'état du patient s'améliore progressivement. Pour un rétablissement rapide, en plus du traitement symptomatique, il est recommandé de prendre des immunostimulants et des multivitamines.

Si la cause du mal de tête est un rhume, lisez comment vous pouvez vous débarrasser rapidement de cette maladie à la maison - Comment guérir rapidement un rhume à la maison en une journée.

Prévention du rhume

Pour éviter l'apparition de la maladie, l'hypothermie ne doit pas être autorisée. Surtout à l'état chaud - la peau hydratée avec de la sueur se refroidit beaucoup plus vite que sèche.

Une immunité faible est également la cause de rhumes fréquents. Par conséquent, une partie importante de la prévention consiste à augmenter le niveau des défenses de l'organisme. Pour cela, vous pouvez utiliser des agents de restauration..

Le durcissement est considéré comme une méthode préventive efficace. Son essence réside dans le développement progressif de la capacité de la peau et des vaisseaux sanguins à répondre instantanément aux changements de température ambiante..

De plus, pour réduire le risque de maladie:

  • aérer la pièce;
  • effectuer la désinfection dans la maison au besoin;
  • porter des chaussures imperméables faites de matériaux naturels;
  • éviter les événements de masse.

Il est important de comprendre que la prise incontrôlée d'analgésiques au moindre inconfort est inacceptable. Si la douleur est un problème, vous devez consulter un spécialiste. Le médecin déterminera exactement pourquoi la tête fait mal avec un rhume et prescrira le traitement approprié.

Cet article vous a-t-il été utile? Partagez-le avec d'autres!

Pourquoi il y a un mal de tête avec un rhume?

Personne n'est à l'abri du rhume, la maladie peut se développer chez n'importe qui. Mais le fait qu'elle se développe davantage en maladie dépend de l'immunité d'une personne en particulier et du début opportun des actions thérapeutiques. Un mal de tête avec un rhume est facultatif, mais un symptôme courant. Il a un degré de gravité faible ou modéré, est localisé dans l'une des parties du crâne ou s'étend sur toute sa surface. Pour se débarrasser complètement du symptôme, il est nécessaire d'éliminer la cause de son développement. Les médicaments, la physiothérapie et la médecine traditionnelle aideront temporairement à soulager la maladie..

  1. Qu'est-ce qu'un rhume
  2. Pourquoi une tête fait-elle mal avec un rhume
  3. Chaleur
  4. Gonflement des sinus
  5. Augmentation de la pression intracrânienne
  6. Intoxication
  7. Complications
  8. Traitement
  9. Prévention du rhume

Qu'est-ce qu'un rhume

Les gens appellent toute une liste de maladies respiratoires de nature infectieuse, y compris les ARVI et même la grippe, un rhume. En fait, ce n'est même pas une maladie, mais une condition qui prédispose au développement d'un processus pathologique. Cela se produit à la suite d'une hypothermie du corps ou de ses parties individuelles, d'une diminution de l'immunité, du développement d'une réponse du corps. Dans ce contexte, la sensibilité d'une personne aux agents pathogènes viraux et bactériens augmente et la résistance diminue. Dans la plupart des cas, la pénétration d'un agent pathogène dans le corps d'un rhume entraîne le développement d'une infection..

Le début du développement d'un rhume est donné par l'incohérence de la température ambiante avec les besoins du corps. Cela conduit à une contraction des muscles, des parois vasculaires et un métabolisme accéléré pour éviter l'hypothermie. À un moment donné, les propriétés compensatoires du corps cessent de fonctionner. En conséquence, le sang s'écoule de la surface du corps et remplit les organes internes pour les protéger. Tout cela s'accompagne d'une diminution de la capacité du corps à résister à l'infection, ce qui augmente le risque d'infection..

La probabilité d'attraper un rhume augmente sous l'influence de tels facteurs:

  • l'effet de la température froide sur une personne chaude;
  • hypothermie pendant le sommeil, intoxication alcoolique ou médicamenteuse;
  • rester dans un courant d'air;
  • immunité initialement affaiblie, carence en vitamines;
  • épuisement physique ou émotionnel.

Un mal de tête avec un rhume est l'un des premiers signes évidents d'un problème. Cela se produit souvent dans le contexte d'éternuements, d'écoulement nasal et de toux. Tous ces symptômes sont des mécanismes de défense visant à éliminer les micro-organismes nocifs du corps d'un rhume. Si le tableau clinique est complété par une forte fièvre, une infection est déjà survenue et l'immunité a rejoint la lutte contre la maladie.

Pourquoi une tête fait-elle mal avec un rhume

Les éternuements, le nez qui coule et la toux, qui sont les premiers signes d'un problème, sont irritants pour le cerveau. Pour cette raison, la douleur survient principalement dans le crâne. Les maux de tête froids sont généralement situés au front ou à l'arrière de la tête. Il est douloureux ou éclatant, parfois accompagné de coups de feu dans les tempes, les yeux, la mâchoire. Il est souvent complété par une faiblesse générale, de légers vertiges et une irritabilité. La gravité des symptômes dépend des caractéristiques individuelles de l'organisme, du degré de ses dommages, de la présence de problèmes supplémentaires chez le patient sous la forme de maladies chroniques.

Chaleur

La tête fait particulièrement mal lorsque la température corporelle augmente. Une telle réaction indique le lancement des processus de défense de l'organisme en réponse aux agents pathogènes qui y pénètrent. Le processus est contrôlé par l'hypothalamus situé dans le cerveau. L'irritation de ce département avec des pyrogènes contribue à l'apparition de la céphalalgie. Un autre facteur négatif est une accélération significative du métabolisme sur fond de fièvre. La fréquence cardiaque d'un rhume augmente, la pression artérielle augmente et la demande en oxygène des tissus augmente. Le corps, peu habitué à de tels rythmes métaboliques, réagit aux changements et à l'hypoxie qui en résulte avec des maux de tête. Une rétention de température prolongée augmente le risque de déshydratation, une autre condition qui provoque la céphalalgie.

Gonflement des sinus

Un nez qui coule se produit presque toujours avec un rhume. Les muqueuses dans les passages et les sinus du nez gonflent, gonflent et s'engorgent pour réduire la probabilité que des agents pathogènes pénètrent dans le corps d'un rhume. Cela conduit à des difficultés respiratoires..

Il est plus difficile pour l'oxygène de pénétrer dans les poumons, c'est pourquoi tous les organes, y compris le cerveau, commencent à souffrir d'hypoxie physiologique. La condition est accompagnée de céphalalgie, de vertiges, de faiblesse. L'utilisation d'agents vasoconstricteurs sous forme de gouttes ou de sprays soulage le gonflement et rétablit les processus perturbés en peu de temps.

Augmentation de la pression intracrânienne

Les maux de tête surviennent souvent avec des rhumes sans fièvre. En éternuant, en toussant et en se mouchant, le patient lui-même provoque ce symptôme. De telles actions actives dans le contexte d'un gonflement des tissus des voies respiratoires supérieures perturbent le processus normal de circulation sanguine dans ces zones. En essayant de compenser la carence en oxygène et en nutriments qui en résulte, les vaisseaux du cerveau se dilatent. Cela conduit à des changements constants de la pression intracrânienne ou à une augmentation progressive et régulière. En raison de l'afflux accru de liquide céphalo-rachidien dans la cavité cérébrale, les hémisphères sont sous une pression inhabituelle. Cela se manifeste sous la forme d'une sensation de pression versée sans localisation spécifique, alors que souvent le patient n'a pas de température. Le symptôme s'intensifie avec les mouvements, la flexion. Même toucher la tête est inconfortable.

Intoxication

Les virus et les bactéries qui pénètrent dans le corps d'une personne froide commencent à se multiplier activement. Dans ce cas, les produits de leur activité vitale sont libérés, ce qui s'accompagne d'un empoisonnement - intoxication du corps. Les substances nocives s'accumulent dans les tissus et se propagent avec le flux sanguin dans tous les départements et organes. Ils commencent à irriter les centres cérébraux, c'est pourquoi un mal de tête avec un rhume. La situation est aggravée par le fait que le système immunitaire déclenche une réponse. Il augmente la température corporelle, essayant de créer des conditions défavorables à l'existence d'agents pathogènes. La fièvre s'accompagne également d'un mal de tête, complété par une faiblesse, des frissons, de la fatigue et une détérioration générale du bien-être.

Complications

Le refus des actions préventives ou la mise en route rapide du traitement pour une pathologie infectieuse menace une aggravation rapide de la situation. Les complications les plus courantes du rhume - otite moyenne et sinusite - s'accompagnent d'une céphalalgie persistante.

Dans le premier cas, une inflammation de l'oreille se produit. Dans ce cas, le mal de tête peut couvrir tout le crâne, mais d'une part, il est nettement plus fort. Les sensations sont intenses, éclatantes, tirent dans l'oreille, la tempe ou la mâchoire. Le tableau clinique de la sinusite dépend du sinus enflammé. Dans tous les cas, le patient se plaint de douleurs d'éclatement ou de pression dans la tête, qui sont aggravées par l'inclinaison ou le tapotement de la face du crâne dans la zone touchée. Il a un écoulement nasal muqueux ou purulent, de la fièvre.

Traitement

En moyenne, les adultes et les enfants souffrent de rhumes 3 à 4 fois par an. Le corps des personnes fortement immunisées est capable de faire face au problème par lui-même.

Ils ne ressentent qu'un inconfort mineur, qui disparaît en quelques jours sans aucune intervention. Ceux qui n'ont pas de chance doivent recourir à des médicaments, des remèdes populaires et des méthodes de physiothérapie. Dans le même temps, il faut prêter attention non seulement aux signes individuels d'un phénomène désagréable, mais également à l'état général d'un rhume.

Principes de base du traitement par le froid:

  • recommandations générales - il est nécessaire d'observer le repos au lit, de boire beaucoup de liquide chaud enrichi, d'éviter l'hypothermie et les courants d'air, de dormir plus;
  • physiothérapie - s'il n'y a pas de température, des bains de pieds à la moutarde chauffante et aux herbes peuvent être utilisés. La température et les maux de tête avec un rhume seront moins gênants si vous utilisez des compresses fraîches sur le front;
  • prendre des médicaments - au stade initial de la maladie, les médicaments à profil combiné «Fervex», «Anvimax», «Antigrippin» et leurs analogues aideront. Selon les indications, des anti-inflammatoires, des antispasmodiques, des antipyrétiques sont prescrits;
  • méthodes de thérapie traditionnelles - si vous soupçonnez une diminution de l'immunité ou le développement d'une maladie respiratoire, vous devez boire du thé aux framboises, une décoction de cassis ou d'églantier, une boisson à base de figues, du thé vert chaud au miel et au citron. Ces produits aideront également après un rhume - ils accéléreront l'élimination des toxines du corps, stimuleront la récupération d'un corps appauvri.

Les tentatives pour soulager les maux de tête froids avec des analgésiques n'auront qu'un effet temporaire. Si vous prenez constamment des analgésiques sans essayer de renforcer le système immunitaire, le résultat sera le contraire de celui souhaité. Sous l'influence de produits chimiques, la résistance du corps diminuera, le risque de développer une maladie virale augmentera.

Prévention du rhume

La principale méthode de prévention du rhume est de durcir le corps. Il n'est pas nécessaire d'arroser d'eau froide dans le froid. Assez de longues promenades quotidiennes au grand air et une douche de contraste le matin. En période de danger viral accru, il est préférable de refuser les bains trop chauds, les voyages au sauna ou au bain. Il est nécessaire de s'assurer que la température de l'air dans la pièce est confortable et n'entraîne pas de surchauffe ou d'hypothermie du corps. Évitez les courants d'air et les pieds mouillés, en restant au froid en état d'ébriété.

Le risque de rhume diminuera si vous renoncez à de mauvaises habitudes, respectez les règles d'une alimentation saine.

Le corps a besoin d'un sommeil complet toute l'année - au moins 8 heures par nuit. De plus, il vaut la peine d'entrer dans le mode de l'activité physique douce, qui maintiendra tous les systèmes en bon état. Tous les 3-4 mois, il est recommandé de boire un cours de vitamines et de minéraux. Les habitants des villes reçoivent en outre un apport systématique d'antioxydants.

Un mal de tête sur fond de rhume peut entraîner de nombreuses minutes désagréables. Malgré la gravité légère, il est distrayant, ennuyeux, ne vous permet pas de vous reposer et de gagner en force pour combattre la maladie. Le symptôme ne doit pas être ignoré, car il existe de nombreux moyens sûrs de l'arrêter. Agir à temps apportera non seulement un soulagement, mais réduira également les risques de développer des conditions plus graves.

9 types de maux de tête qui cachent des problèmes de santé

Les gars, nous mettons notre cœur et notre âme dans Bright Side. Merci pour ça,
que vous découvrez cette beauté. Merci pour l'inspiration et la chair de poule.
Rejoignez-nous sur Facebook et VKontakte

L'Organisation mondiale de la santé affirme qu'entre 50 et 75% de la population adulte mondiale souffre de maux de tête. Beaucoup ne font pas attention à elle. La douleur est différente: plus ou moins intense, pulsante, pressante, aiguë ou sourde, et son foyer peut être localisé dans différentes parties de la tête. Cela peut être une maladie indépendante ou l'un des symptômes - alors cela s'appelle secondaire.

Sympa a découvert de quoi peut parler un mal de tête secondaire et quand contacter immédiatement un spécialiste..

1. Encéphalite

Avec l'encéphalite, des processus inflammatoires se développent dans le cerveau. Nous avons l'habitude de penser que cette maladie survient uniquement en raison d'une morsure de tique, ce qui signifie qu'il suffit de suivre les règles de sécurité pendant la saison chaude: se faire vacciner et faire attention en forêt. Cependant, tout n'est pas tout à fait ainsi.

L'agent causal de l'encéphalite peut être, par exemple, les virus de l'herpès, certains types de microbes et même la vaccination (dans de rares cas). La maladie a tout un groupe de symptômes: réactions inflammatoires générales du corps, focales (en fonction de la zone touchée du cerveau) et cérébrales. Vous devez être prudent si vous avez remarqué des signes de chaque groupe, par exemple, avec un mal de tête, de la fièvre, des troubles du tractus gastro-intestinal, une violation du tonus musculaire et de la sensibilité.

2. Effets de la tyramine

La tyramine est une toxine qui peut déclencher des migraines. On le trouve dans des aliments tels que les bananes, le bacon, le jambon, les avocats et les fromages odorants. Aimez-vous vous régaler de gorgonzola, gruyère ou roquefort, et souffrez en même temps souvent de migraines? Ces aliments peuvent aggraver votre douleur. Essayez de réduire la quantité dans votre alimentation et surveillez les changements.

Causes, traitement et prévention des maux de tête sévères

Les raisons pour lesquelles un mal de tête peut être sévère

Les causes des maux de tête sévères peuvent varier. Mais en même temps, on peut affirmer sans équivoque qu'avec un tel symptôme, s'il n'est pas possible de réduire ou de supprimer le syndrome de la douleur avec des analgésiques ou des remèdes populaires, il est nécessaire de consulter un médecin.

Toutes les maladies infectieuses peuvent provoquer de graves maux de tête. En particulier, la grippe ou ARVI commence toujours par une crise de maux de tête sévères, et alors seulement d'autres symptômes apparaissent. La céphalalgie s'accompagne de sinusite, d'amygdalite, de sinusite.

Un mal de tête sévère accompagne une crise de migraine. Sa particularité est que la douleur est localisée dans une moitié de la tête. Dans le contexte de la pathologie, des nausées et des vomissements se produisent souvent. Une photophobie peut survenir, ainsi qu'une aversion pour les sons forts et les odeurs fortes.

Une douleur intense, qui survient périodiquement, mais en même temps augmente constamment, peut indiquer des pathologies du cerveau. Ceux-ci peuvent être des néoplasmes, des anévrismes, des kystes, diverses anomalies vasculaires..

D'autres pathologies peuvent également entraîner de graves maux de tête:

  • Ostéochondrose.
  • Maladies oculaires.
  • Maladies dentaires.
  • Blessures à la tête et à la colonne vertébrale.
  • Processus inflammatoires.
  • Maladies endocriniennes.
  • Troubles hormonaux.

Très souvent, les situations stressantes deviennent la cause de graves maux de tête. Les facteurs provoquants sont l'insomnie, la malnutrition, l'hypotension, une activité physique élevée.

La nature des maux de tête sévères

Un mal de tête sévère peut se manifester de différentes manières. Elle peut être:

  • tranchant. Dans ce cas, les sensations douloureuses apparaissent soudainement et sont localisées à un endroit précis de la tête. Très souvent, ce type de douleur peut devenir progressif;
  • douloureux. Il se produit souvent avec une surcharge, ainsi qu'en présence de maladies concomitantes;
  • tranchant. Une telle douleur, si elle augmente, est très dangereuse, car elle peut indiquer un accident vasculaire cérébral, une pathologie vasculaire grave, un traumatisme crânien;
  • stupide. Une telle céphalalgie se concentre sur les processus défavorables qui se produisent dans le corps. Et même s'ils ne constituent pas une menace sérieuse, ils doivent être diagnostiqués et éliminés;
  • éclatement. Ce type de douleur peut être causé par diverses pathologies, mais dans la plupart des cas, il est associé à des problèmes vasculaires;
  • palpitant. Cette douleur est le plus souvent causée par diverses causes quotidiennes, telles que l'insomnie, le surmenage, le stress. Mais cela peut également indiquer le développement de diverses pathologies vasculaires..

Symptômes

Des sensations douloureuses peuvent apparaître dans diverses parties de la tête. La localisation aidera le médecin à poser un diagnostic plus précis et à prescrire correctement une étude matérielle pour le clarifier.

Douleur à l'arrière de la tête

Une douleur intense à l'arrière de la tête indique souvent le développement d'un processus pathologique dans la colonne cervicale. Habituellement, une telle douleur est un symptôme de l'ostéochondrose..

De plus, des douleurs à l'arrière de la tête peuvent être le résultat de telles maladies:

Hypertension. Une douleur éclatante sévère indique une crise hypertensive. Très souvent, des sensations douloureuses sont prononcées le matin. Dans un contexte de détérioration, le pouls augmente et une faiblesse se produit.

Pression intracrânienne élevée. Un symptôme supplémentaire est une douleur accrue causée par des lumières vives et des sons forts. Le mal de tête dans ce cas peut être accompagné de vomissements..

La myosite cervicale est une inflammation du tissu musculaire du cou. La maladie peut être causée par une hypothermie, un séjour prolongé dans une position inconfortable. La douleur dans ce cas peut être sourde, mais s'intensifier en tournant la tête..

Myogélose. Cette pathologie est caractérisée par la formation de sceaux musculaires dans la partie cervicale. Ce sont eux qui exercent une pression sur les terminaisons nerveuses et provoquent de graves maux de tête à l'arrière de la tête. L'apparition périodique de vertiges sévères est caractéristique..

Névralgie. Ces maux de tête sont généralement associés à une hypothermie. De telles douleurs sont très vives et vives, il est difficile de les supporter. Tout mouvement du cou aggrave la condition..

Anomalies vasculaires. Un mal de tête à l'arrière de la tête se produit souvent avec un vasospasme pour diverses raisons. Cette douleur augmente considérablement avec le stress..

Maux de tête sévères au front

Une douleur frontale sévère peut survenir pour diverses raisons:

  • Un traumatisme crânien. La céphalalgie de cette localisation se produit dans le contexte d'un front meurtri et d'une commotion cérébrale. Dans le premier cas, un hématome sous-cutané apparaît souvent, dans le second cas, des symptômes supplémentaires sont des nausées et des vomissements..
  • Maladies infectieuses. La douleur au front et aux yeux se produit dans le contexte du développement de la sinusite, de la sinusite frontale, de la méningite, de la grippe et d'autres maladies infectieuses. Le syndrome douloureux est le plus sévère le matin. Elle s'accompagne de malaise général, de faiblesse et de fièvre. Avec la méningite, une douleur intense peut entraîner une perte de conscience et le développement de divers symptômes neurologiques..
  • Pathologies du système cardiovasculaire, qui entraînent des modifications de la pression intracrânienne. Quand il monte, des douleurs pulsatiles, des étourdissements se produisent, le pouls s'accélère, des nausées et des vomissements apparaissent. Une diminution de la pression se caractérise par l'apparition de douleurs aux ceintures, affectant non seulement le front, mais également les tempes et l'arrière de la tête. Il y a souvent une forte faiblesse et un état d'étourdissement est enregistré..
  • Maladies du système nerveux - migraine, céphalée en grappe, névralgie du trijumeau.
  • Pathologies oculaires. La cause la plus courante de douleur dans ce cas est le glaucome. Mais parfois, une douleur intense peut être causée par une fatigue oculaire..
  • Processus tumoraux. Une caractéristique est que dans ce cas, de graves maux de tête surviennent lorsque le néoplasme atteint une grande taille..

Maux de tête, nausées et vomissements

Très souvent, les maux de tête sévères sont accompagnés de nausées et de vomissements. Tout d'abord, une combinaison de ces signes est caractéristique de la migraine. Le malaise peut persister pendant plusieurs jours.

De plus, une combinaison de maux de tête sévères, de nausées et de vomissements peut indiquer d'autres pathologies:

  • Hypertension.
  • Augmentation de la pression intracrânienne.
  • Intoxication alimentaire.
  • Lésion cérébrale traumatique.
  • Tumeurs du cerveau.
  • Méningite.

Douleur très intense dans les tempes

Les maux de tête dans les tempes peuvent être principalement associés à des migraines. Un trait caractéristique est la localisation de la douleur d'un côté. Les céphalées en grappes sont également le plus souvent localisées dans la région temporelle..

Un mal de tête très sévère dans les tempes, de nature lancinante, peut également être le signe d'autres maladies:

  • angiodystonie de nature cérébrale, caractérisée par une violation du tonus des parois des vaisseaux sanguins. Il s'accompagne d'un engourdissement à court terme des doigts, de vertiges et de faiblesse;
  • pression intracrânienne élevée. Il s'agit d'une pathologie dangereuse qui entraîne des perturbations dans le travail de certaines parties du cerveau;
  • l'athérosclérose. Avec un rétrécissement de la lumière des vaisseaux cérébraux dans le contexte d'une douleur intense et périodique dans les tempes, des troubles de la mémoire, une irritabilité non motivée et de la fatigue sont notés.

Maux de tête pendant la grossesse

Les maux de tête pendant la gestation chez les femmes surviennent très souvent. Leur principale raison est les changements hormonaux. Habituellement, une légère douleur intermittente au cours du premier trimestre est considérée comme normale. Et les douleurs d'intensité accrue sont souvent causées par une pression artérielle basse. Mais déjà au deuxième et au troisième trimestre, la situation change et de graves maux de tête peuvent provoquer une hypertension artérielle.

Pendant la grossesse, une femme devient plus vulnérable à l'influence négative de divers facteurs externes. Par conséquent, même un changement de temps peut provoquer son grave mal de tête. La céphalalgie se produit souvent à partir d'odeurs piquantes, de sons forts, d'une lumière vive et d'autres stimuli externes. Pour minimiser les risques de maux de tête sévères, pendant la grossesse, il est nécessaire de surveiller le mode de vie et l'alimentation, d'éviter les efforts physiques intenses et le stress.

Maux de tête et autres symptômes

Le symptôme le plus courant qui accompagne un mal de tête sévère est le vertige. Ceci est généralement associé à une céphalalgie secondaire, qui se produit dans le contexte du développement d'un accident vasculaire cérébral, de l'ostéochondrose, de la méningite, de l'athérosclérose des vaisseaux cérébraux.

Très souvent, avec un mal de tête sévère, une faiblesse générale se produit. Ce symptôme est caractéristique de la céphalalgie primaire et secondaire. Par conséquent, lors du diagnostic, ce n'est pas indicatif..

Une augmentation de la température accompagnée d'un mal de tête sévère indique le développement d'un processus infectieux et inflammatoire dans le corps humain. L'évanouissement est un symptôme supplémentaire dangereux. Il survient souvent avec un accident vasculaire cérébral, une méningite, une crise hypertensive, une insuffisance cardiaque et d'autres maladies graves.

Diagnostique

Si le mal de tête survient fréquemment ou n'est pas soulagé à l'aide d'analgésiques, il est impératif de procéder à un diagnostic afin d'en établir la cause. Ce n'est qu'alors qu'un traitement peut être prescrit..

En règle générale, le diagnostic est effectué à l'aide d'études matérielles modernes. Mais au préalable, le neurologue clarifie nécessairement les informations sur la nature des sensations de douleur et leur durée. Il est nécessaire de subir un examen par des spécialistes de différentes directions, par exemple un oto-rhino-laryngologiste, un dentiste, un ophtalmologiste, etc. Pour détecter les infections, les tests de laboratoire nécessaires sont effectués.

Les principales méthodes de recherche matérielle qui vous permettent d'évaluer l'état du cerveau:

Électroencéphalographie. Avec son aide, les principales fonctions du cerveau sont évaluées, des anomalies vasculaires sont détectées et des signes indirects de présence de néoplasmes et d'hématomes sont détectés..

Radiographie. Grâce à lui, vous pouvez détecter un traumatisme cranio-cérébral, une hydrocéphalie, une sinusite.

Imagerie par résonance magnétique. Il est conçu pour détecter les tumeurs, les accidents cérébrovasculaires et autres maladies.

CT scan. Il vous permet de détecter les tumeurs, les kystes, les anévrismes, les traces d'hémorragie, les modifications de la structure des tissus et des vaisseaux cérébraux.

Électromyographie. Avec son aide, les maladies du système neuromusculaire sont diagnostiquées, des lésions nerveuses sont détectées.

Diagnostic par ultrasons. Il permet d'identifier l'athérosclérose, les anomalies vasculaires, les anévrismes.

Comment se débarrasser d'un mal de tête sévère

Si le mal de tête est causé par un surmenage ou un stress, essayez de vous reposer suffisamment. Mais, pour qu'un mal de tête sévère n'interfère pas avec cela, il est recommandé de prendre un anesthésique ou d'utiliser l'une des méthodes traditionnelles. Le massage de la région temporale, de l'arête du nez et de l'arrière de la tête est efficace contre les maux de tête. Il favorise la relaxation, et si après cela la douleur a commencé à diminuer, l'anesthésie peut être abandonnée.

Vous pouvez utiliser d'autres méthodes folkloriques bien connues pour soulager les maux de tête..

Pour les maux de tête sévères, vous pouvez essayer:

  • Appliquez une feuille de chou fraîche sur le dessus de la tête et sur les tempes, elle doit être changée en séchant.
  • Appliquer des cercles de betteraves fraîches sur les oreilles.
  • Appliquez des quartiers de citron sur les tempes.

En règle générale, ces méthodes aident à soulager les maux de tête en pas plus de 20 minutes. Mais, si cela ne s'est pas produit et que les analgésiques n'ont pas aidé, il est préférable de consulter un médecin pour le diagnostic et la prescription du traitement.

Pilules de maux de tête sévères

Les médicaments suivants peuvent aider à soulager les maux de tête sévères:

  • médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens. Ce type de médicament aide non seulement à soulager la douleur, mais aussi l'inflammation. Les médicaments de ce groupe comprennent l'ibuprofène, le nimésulide, le Movalis, l'indométacine, etc.
  • analgésiques qui ont des propriétés analgésiques et antipyrétiques - Paracétamol et Analgin;
  • antispasmodiques pour soulager les maux de tête causés par un vasospasme. Ce sont Spazmalgon, Spazgan, No-shpa;
  • les antidépresseurs qui peuvent combattre avec succès la douleur due au stress. Ils sont également prescrits pour soulager le syndrome dépressif, qui est souvent la cause de la céphalalgie..

Remèdes populaires pour les maux de tête

Les remèdes populaires très demandés pour soulager rapidement les maux de tête sont les huiles essentielles de lavande, de menthe, de citron ou de camomille. Vous pouvez utiliser un produit ou mélanger différentes huiles essentielles dans la même proportion. Une goutte du produit doit être frottée pendant plusieurs minutes dans les zones temporales, ainsi que dans la zone du nez. Pour soulager les maux de tête, vous pouvez faire des compresses avec des huiles essentielles, les ajouter au bain, respirer les vapeurs à l'aide d'une lampe aromatique.

Pour soulager les maux de tête causés par une pression artérielle basse, vous devez boire du thé fort, du café et également manger un morceau de chocolat noir. Un verre d'eau salée aidera à stabiliser la condition. Si les maux de tête surviennent souvent, le miel doit être inclus dans le régime alimentaire, s'il n'y a pas d'allergie à ce produit naturel.

La prévention

Les méthodes traditionnelles peuvent non seulement soulager les maux de tête sévères, mais aussi les prévenir. Tout d'abord, après un stress émotionnel ou un effort physique intense, vous devez absolument prendre un bain chaud, qui détendra et apaisera. Vous pouvez prendre une douche de contraste.

Soulager le stress et aider à prévenir les herbes médicinales des maux de tête de tension.

Il est nécessaire de préparer du thé à partir des combinaisons suivantes de plantes médicinales:

  • Menthe, origan et millepertuis.
  • Renouée et calendula.
  • Tilleuls, orties et renouée.
  • Busserole, aubépine, valériane et agripaume.

Pour éviter les maux de tête, vous devez mener une vie saine et faire du sport. Bien manger est très important. Cette approche améliorera les défenses de l'organisme et résistera avec succès aux effets négatifs du stress..