Principal > Complications

Traitement de l'encéphalopathie cérébrale chez l'adulte

L'encéphalopathie cérébrale chez l'adulte est une maladie assez complexe. Le traitement de l'encéphalopathie implique l'utilisation simultanée de plusieurs méthodes de médecine réparatrice.

Les spécialistes de Brain Clinic ont une vaste expérience dans le traitement de l'encéphalopathie cérébrale chez les adultes d'origines diverses, seront en mesure de restaurer correctement et en toute sécurité son travail sans aucun effet secondaire ou négatif sur le corps.

Appelez le + 7495135-44-02 et prenez rendez-vous!
Notre traitement aide même dans les cas les plus graves, lorsque d'autres traitements n'ont pas aidé!

Consultation initiale
et examen
2 500
Thérapeutique et réparatrice
thérapie neurométabolique
à partir de 5000

Encéphalopathie du cerveau chez l'adulte

Présentation de l'encéphalopathie cérébrale

L'ensemble des symptômes qui surviennent à la suite de la mort des neurones dans le cerveau est appelé encéphalopathie. Cela se produit en raison d'un empoisonnement, de l'arrêt du flux sanguin ou d'un manque d'oxygène, qui surviennent en raison de la présence d'un état pathologique ou de diverses maladies.

L'encéphalopathie est divisée en types en fonction de la période à laquelle elle est survenue.

Elle peut être soit congénitale, résultant de la mort de cellules cérébrales chez le fœtus due à un développement intra-utérin altéré, soit acquise, résultant de l'influence de diverses maladies et autres pathologies acquises après la naissance..

Encéphalopathie congénitale du cerveau

L'apparition d'une encéphalopathie congénitale se produit en raison de diverses malformations du système nerveux central, ainsi que de modifications des processus métaboliques dues à des échecs génétiques. De plus, l'encéphalopathie congénitale peut commencer si l'enfant est exposé à diverses blessures, telles qu'un traumatisme cérébral à la naissance ou une hypoxie..

L'acquisition de l'encéphalopathie après la naissance se produit en raison des effets sur le cerveau d'un certain nombre de facteurs dommageables.
Le plus souvent, l'encéphalopathie se développe à un rythme assez faible, mais elle peut parfois apparaître soudainement, par exemple, avec une progression maligne de l'hypertension ou des lésions rénales sévères.

L'encéphalopathie et l'ischémie chronique font partie des maladies vasculaires les plus courantes dans le cerveau humain. En raison de ces maladies, les accidents vasculaires cérébraux surviennent le plus souvent. En conséquence, un grand nombre de personnes meurent et deviennent handicapées chaque année. En raison de l'encéphalopathie, la qualité de vie en souffre énormément et les performances du corps diminuent. On peut conclure que la prévention, avec le traitement, est l’une des principales tâches de la médecine, qui est d’une grande importance..

Traitement de l'encéphalopathie du cerveau

Le traitement de l'encéphalopathie dans notre clinique est effectué à l'aide de méthodes complexes. Les techniques comprennent à la fois les procédures de traitement d'une maladie immédiate et les procédures nécessaires pour prévenir les pathologies récurrentes. Des schémas thérapeutiques de restauration sont utilisés pour normaliser le flux sanguin cérébral. Cela ramène l'état de la personne à la normale et rétablit la fonction cérébrale..

La direction la plus prioritaire dans la prévention de l'encéphalopathie est de réduire les facteurs de risque d'apparition de maladies du système vasculaire cérébral. Le plus courant de ces facteurs est l'hypertension artérielle. Si un patient reçoit un diagnostic d'hypertension artérielle, afin de prévenir l'apparition de maladies vasculaires du cerveau, le patient doit, dès que possible, atteindre une normotonie. Cet objectif ne peut être atteint qu'en utilisant une thérapie neurométabolique avec une prédominance de thérapie médicamenteuse spécifique (thérapie nootropique).

L'encéphalopathie peut être causée par les éléments suivants:

- Recevoir des traumatismes crâniens, ce qu'on appelle l'encéphalopathie post-traumatique;

- à la suite de l'apparition de pathologies pendant la grossesse et l'accouchement, une telle encéphalopathie est appelée périnatale;

- hypertension, discirculation, athérosclérose;

- l'usage d'alcool, de drogues, d'intoxication aux métaux lourds, de médicaments, de substances toxiques (encéphalopathie toxique);

- lésions rénales et hépatiques;

- maladie ischémique et diabète;

- pathologie vasculaire du cerveau,

Symptômes de l'encéphalopathie cérébrale

Les principaux symptômes de l'encéphalopathie sont les suivants:

- oubli, perte du fil de la conversation;

- des perturbations dans le travail de la conscience (confusion);

- plaisanteries et expressions obscènes, moqueuses, vulgaires et offensantes;

- maux de tête, vertiges;

- une diminution persistante de l'humeur de fond, des grognements (dépression);

- manque de critique de votre état.

Une personne atteinte d'encéphalopathie remarque et se plaint généralement de:

Lors de l'examen d'un patient par un neurologue compétent, état d'apathie, verbosité, lenteur de la pensée, gamme restreinte d'intérêts, état de somnolence pendant la journée, prononciation parfois difficile, difficulté d'élocution.

Causes de l'encéphalopathie du cerveau

Encéphalopathie ou dystrophie cérébrale - une maladie qui survient chez les jeunes enfants, les adolescents et les adultes.

Il s'agit d'un terme collectif, qui dans tous les cas est caractérisé par une fonction cérébrale altérée..

Bien qu'à différentes périodes d'âge, il se caractérise par ses propres caractéristiques.

Par exemple, chez les jeunes enfants, il existe un complexe complet de symptômes de cette maladie..

Et chez les adultes, l'encéphalopathie est plus probablement une conséquence de maladies telles que l'hyper ou l'hypotension, la dystonie végétative, l'athérosclérose, les traumatismes et les pathologies macroscopiques de la colonne cervicale, l'insuffisance cardiaque et des troubles similaires.

Dans le premier et le deuxième cas, ces symptômes sont résumés sous le nom d'encéphalopathie.

Les symptômes de l'encéphalopathie sont similaires, mais les sources de leur apparition sont différentes.

Chez les nouveau-nés, la cause la plus fréquente d'encéphalopathie est une lésion à la naissance, suivie de l'hypoxie.

Cependant, ces raisons ne provoquent pas toujours une encéphalopathie. Il existe des cas de diagnostic d'encéphalopathie et de nouveau-nés sans pathologies génériques. Ce qui parle de la complexité et de la polyvalence de ce complexe de symptômes lui-même et des raisons de son apparition.

Les données diagnostiques générales de l'encéphalopathie montrent qu'il s'agit d'une maladie cérébrale, mais elle ne survient ni en raison de ses dommages directs / locaux, ni en raison de la survenue de troubles dans l'organisme. Ce qui est perdu dans le processus de lutte contre cette maladie. Par conséquent, le traitement des symptômes individuels ou l'élimination des seules raisons évidentes de son apparition et de son développement devient inefficace.

Même une personne ordinaire comprend que le cerveau existe en unité avec le corps. Et il se nourrit des mêmes protéines, glucides et vitamines que les aliments. La pression intracrânienne dépend complètement de la pression artérielle et la composition du sang lavant le cerveau dépend du fonctionnement des reins, du foie, de la thyroïde et des autres glandes de sécrétion interne et externe. Ce qui explique les cas d'encéphalopathie sans raison apparente. Autrement dit, sans lésion cérébrale à la naissance chez les enfants, ni autres blessures et troubles de la tête et du cou chez les patients adultes.

La résistance générale de l'organisme aux influences négatives externes et internes est également importante. Ceci explique l'absence d'encéphalopathie chez les enfants avec un traumatisme à la naissance. Ou chez les adultes présentant des lésions macroscopiques des vertèbres cervicales, des patients hypo et hypertendus dépendants et d'autres raisons, provoquant le plus souvent une encéphalopathie pure. Les causes du développement déterminent la politique de traitement de l'encéphalopathie.

Le SNC (Système Nerveux Central) d'une personne a, d'une part, une propriété unique de compensation, et d'autre part, une haute sensibilité à tous les troubles internes dans tout le corps.

D'une part, une résistance élevée guérit ou réduit le risque de cette maladie, même avec des blessures évidentes.

D'autre part, l'hypersensibilité peut provoquer l'apparition d'une encéphalopathie et des violations mineures (à première vue) des organes internes.

Par exemple, dans les systèmes digestif, cardiovasculaire ou urinaire. Ce qui a été diagnostiqué à plusieurs reprises chez les patients atteints d'encéphalopathie.

Les principales causes d'encéphalopathie comprennent:

  • Traumatisme macroscopique à la tête (cerveau), qui conduit à la survenue d'une encéphalopathie post-traumatique;
  • Accouchement pathologique et anomalies pendant la grossesse - encéphalopathie périnatale;
  • Crise hypertensive, athérosclérose, divers troubles dyscirculatoires - encéphalopathie vasculaire ou hypertensive;
  • Intoxication chronique (alcoolique, médicamenteuse, métaux lourds et poisons - encéphalopathie toxique;
  • Dépendance.

Les patients atteints de tels syndromes se plaignent de fatigue rapide et de faiblesse générale, d'irritabilité et de larmoiement et de troubles du sommeil. Ils ont de l'apathie et de la somnolence diurne, de la verbosité et des difficultés de prononciation, ainsi que d'autres signes visibles d'encéphalopathie..

Stades de développement de l'encéphalopathie du cerveau

Dans le développement de l'encéphalopathie du cerveau, il y a 3 étapes.
Encéphalopathie de stade I - modérément prononcée ou compensée, caractérisée par un syndrome cérébrasthénique. Cela se manifeste par l'oubli, des maux de tête fréquents à court terme, des troubles de l'état émotionnel et des étourdissements. Ainsi que des réactions végétatives-vasculaires dystoniques et diverses réactions psychopathiques. Par exemple, de type asthéno-dépressif et hypocondriaque, paranoïde et affectif. A ce stade, on note la dominance de la cérébrasthénie, qui se manifeste par une certaine désinhibition, une incontinence et une légère excitabilité, ainsi qu'un changement rapide d'humeur et un sommeil très dérangeant..

Encéphalopathie de stade II - sous-compensation. Où se produisent les premiers changements organiques dans les unités structurelles du cerveau? Extérieurement, nous n'observons pas une augmentation, mais une augmentation de la persistance des signes extérieurs de la première étape. Les mêmes maux de tête avec l'apparition d'acouphènes persistants, s'intensifient et deviennent des symptômes psychopathiques plus évidents. La cérébrasthénie passe dans sa forme hypodynamique. En d'autres termes, la léthargie et la dépression, la diminution de l'acuité de la mémoire et la perte de sommeil prévalent désormais. En effet, une activité cérébrovasculaire réduite provoque de petites lésions focales du cerveau de toutes les structures et niveaux de son organisation. À partir de là, des signes d'un syndrome neurologique stable se forment. Autrement dit, il existe des complexes de symptômes pseudobulbaires et amiostatiques. Et l'insuffisance pyramidale, à savoir la dysphonie (déficience auditive), la dysarthrie (malnutrition), les réflexes d'automatisme buccal, la déviation (violation du travail combiné du bas du visage et de la langue) sont fixes. Ce qui se manifeste par l'hypomimicité et la lenteur de leurs actions. Dans les doigts, il y a un tremblement léger mais persistant, une discoordination, une maladresse des mouvements les plus simples. Tremblement de la tête et photopsie (déficience visuelle). Des crises d'épilepsie (appelées crises jacksoniennes) et une anisoréflexie se produisent. Et aussi des réflexes pathologiques atypiques de type flexion.

III stade de l'encéphalopathie - décompensatoire. Il y a de graves changements diffus dans la morphologie des tissus cérébraux, il y a la formation de lacunes périvasculaires et une atrophie granulaire du cortex des deux hémisphères. L'IRM et la CG révèlent une diminution de la densité de certaines zones de la substance blanche du cerveau autour des ventricules latéraux et dans les hémisphères cérébraux, notamment dans leurs régions sous-corticales, ce que l'on appelle la leucoariose.
À partir des symptômes visuels, il y a une augmentation de la gravité des symptômes existants avec une prédominance de troubles dans le fonctionnement de l'une des zones du cerveau. Par exemple, des troubles cérébelleux ou le développement d'un parkinsonisme vasculaire, une parésie ou une altération aiguë de la mémoire. Les crises d'épilepsie deviennent plus fréquentes et se prolongent dans le temps. Les troubles mentaux sont fréquents, exprimés par la consolidation de signes de démence profonde. L'état somatique général est également violé. Des troubles de l'apport sanguin au cerveau se développent.

À propos de l'encéphalopathie discirculatoire

L'encéphalopathie dyscirculatoire de type hypertenseur survient le plus souvent à un âge plus jeune que son homologue athérosclérotique. Et il se déroule plus rapidement, surtout dans les cas où des crises d'hypertension cérébrale y sont liées. Extérieurement, nous verrons une augmentation de l'agitation et de la désinhibition, la présence d'euphorie et d'instabilité émotionnelle.

L'encéphalopathie dyscirculatoire de type mixte est caractérisée par un mélange de complexes de symptômes de types hypertensifs et athéroscléreux Un autre type d'encéphalopathie dyscirculatoire est la variété veineuse. Ceci est une conséquence d'une violation de la sortie de sang veineux de la cavité crânienne. Autrement dit, le résultat de troubles primaires sous la forme de dystonie veineuse cérébrale, de craniostoses, d'insuffisance cardiaque pulmonaire et de compression des veines crâniennes internes et externes. Que se passe-t-il en raison du développement de divers processus pathologiques locaux. En conséquence, une congestion veineuse et un œdème se développent dans la moelle épinière. Cliniquement, cela se manifeste par un syndrome hypertensif rémittent chronique. À savoir, la présence de maux de tête légers mais constants de type pressant, aggravés par les éternuements et la toux, et les étourdissements, l'apathie générale et la léthargie. Il y a des signes de petites lésions focales du cerveau dans son ensemble. Dans les cas graves, il y a des nausées et des vomissements, des signes méningés et une congestion du fond d'œil.

L'efficacité du traitement de l'encéphalopathie de toute origine dépend de la rapidité du début d'une thérapie de qualité, des qualifications du médecin et de la patience du patient, car le traitement de cette maladie prend beaucoup de temps, lorsqu'une personne doit suivre strictement toutes les recommandations du médecin traitant.

Brain Clinic n'utilise que des méthodes éprouvées et efficaces de traitement de l'encéphalopathie cérébrale de toute origine.

Encéphalopathie du cerveau, ses causes et ses tactiques de traitement

Pour une meilleure compréhension de l'encéphalopathie cérébrale, ce qu'elle est, vous devez connaître les caractéristiques anatomiques de l'organe et le mécanisme de son fonctionnement. En général, les experts comprennent par ce terme un apport insuffisant de molécules d'oxygène et de nutriments aux cellules. Avec la progression de la maladie, l'activité intellectuelle humaine en souffrira. Par conséquent, le traitement doit être instauré aux premiers stades de l'encéphalopathie..

Classification

La plupart des experts estiment que l'encéphalopathie cérébrale n'est pas seulement congénitale - formée au stade néonatal de la vie d'une personne, mais également acquise - s'est développée sur plusieurs années..

En fonction de la zone de lésion des organes et du facteur provoquant, les formes et types d'encéphalopathie suivants peuvent être distingués:

Par la zone de la zone touchée:

  • encéphalopathie focale;
  • processus commun.

Selon le critère étiologique:

  • encéphalopathie métabolique - par exemple, lorsque le diabète est difficile à traiter;
  • post-traumatique - après une blessure;
  • encéphalopathie vasculaire - une condition formée en raison d'une diminution du tonus et de l'élasticité des structures vasculaires;
  • rayonnement - sous l'influence de rayonnements ionisants;
  • variante hypertensive - les cellules cérébrales sont endommagées par une forte augmentation fréquente de la pression artérielle;
  • encéphalopathie toxique - due à une intoxication cérébrale par des neurotoxines.

Formes rares de la maladie:

  • Encéphalopathie de Wernicke - dans le contexte d'une carence en thiamine, à la suite d'un dysfonctionnement du fonctionnement du thalamus;
  • La maladie de Hashimoto est un syndrome neuroendocrinien rare;
  • encéphalopathie sous-corticale athéroscléreuse - avec atrophie de la substance nerveuse blanche;
  • Syndrome de Reye - encéphalopathie hépatique;
  • pathologie spongioforme transmissible - processus dystrophiques dans l'organe.

Pour chaque variante de l'évolution du trouble - qu'il s'agisse de microangioencéphalopathie ou d'encéphalopathie périnatale, les spécialistes sélectionneront individuellement le schéma thérapeutique optimal.

Les raisons

Il peut être difficile de reconnaître les premiers signes d'encéphalopathie, par exemple avec une nature vasculaire ou athéroscléreuse de son apparence. Ils progressent si lentement - dans un environnement familier, une personne peut se comporter comme d'habitude pendant de nombreuses années. Les raisons de son apparition sont des changements non inflammatoires dans le système de circulation cérébrale - processus athéroscléreux, insuffisance veineuse, forme sévère d'hypertension artérielle.

Pendant ce temps, sous l'influence de substances toxiques - médicaments, sels de métaux lourds, produits de décomposition de l'alcool, les symptômes apparaissent immédiatement et vivement. Ainsi qu'avec un impact direct sur les os du crâne - blessures à la tête. Les personnes impliquées dans les sports lourds, les pilotes de voitures de course sont prédisposés à cela..

Les rayonnements ionisants ne sont pas moins dangereux pour la santé humaine. Sous son influence, une leucoencéphalopathie multifocale progressive se forme. Dans certains cas, il est possible d'établir une relation entre l'encéphalopathie et les virus JC - lymphomes, sida, leucémie. Les troubles des processus métaboliques ne sont pas moins dangereux pour le cerveau - perturbations du fonctionnement des organes endocriniens, excréteurs, à la base de l'ischémie chronique des cellules.

Symptômes

Avec l'encéphalopathie du cerveau, les symptômes seront dominés par des signes de dommages à la partie du cerveau qui est la plus touchée par la privation nutritionnelle en oxygène. Si au stade initial de la formation du trouble, il s'agit principalement de troubles du sommeil et de léthargie accompagnés d'une fatigue accrue, alors à mesure qu'il progresse, les symptômes augmentent.

Les gens commencent à s'inquiéter de:

  • bruit à l'intérieur du crâne;
  • étourdissements persistants;
  • augmentation de la douleur dans la tête;
  • dépression;
  • trouble visuel;
  • échecs de réflexion;
  • détérioration de l'activité de la parole;
  • rétrécissement des intérêts;
  • labilité émotionnelle prononcée.

Moins fréquemment, les symptômes d'encéphalopathie se manifestent par une activité convulsive accrue, une perte de conscience, des hallucinations ou une hyperthermie.

Les manifestations de la maladie sont en grande partie dues à son étiologie. Ainsi, la forme sous-corticale athéroscléreuse est caractérisée par une démence progressive et des difficultés de mémoire. Alors que pour la variante toxique de la lésion des structures de la tête, des vomissements et des nausées, des étourdissements et une modification de l'état mental du patient sont inhérents - sous forme de délire ou de léthargie et d'apathie maximale. Seul un spécialiste expérimenté parvient à poser le bon diagnostic en peu de temps. À l'avenir, cela est confirmé par les résultats de l'enquête..

Diagnostique

La détection précoce réussie de l'encéphalopathie chez les adultes, ainsi que chez les enfants, est facilitée par un ensemble de procédures de diagnostic. Tout d'abord, un spécialiste, bien sûr, interroge une personne en détail sur ses plaintes, lorsque des signes de détérioration de la santé ont été constatés, quels événements l'ont précédé, les conditions de travail..

Ceci est suivi d'un examen physique - réflexes, coordination des mouvements, auscultation et percussion des organes internes. L'état psychologique et intellectuel est forcément testé. Dans le même temps, un ensemble d'études en laboratoire et instrumentales est recommandé:

  • divers tests sanguins;
  • ponction lombaire;
  • Radiographie des structures du crâne;
  • électroencéphalographie;
  • imagerie par résonance magnétique / calculée;
  • dopplerographie échographique des vaisseaux du cerveau et du cou;
  • rhéoencéphalographie.

Après avoir comparé les informations issues du recueil de l'anamnèse, de l'examen du patient et des résultats de l'examen, le spécialiste donne son avis d'expert. Sur sa base, le schéma thérapeutique optimal est sélectionné..

Tactiques de traitement

Le choix du schéma de mesures, comment traiter l'encéphalopathie dépend également directement du facteur provoquant. Dans la plupart des cas, un traitement conservateur est suffisant - prise de pilules, procédures de perfusion. La correction du mode de vie est importante - abandonner les mauvaises habitudes, normaliser le travail et le repos.

Médicaments pour éliminer les symptômes négatifs:

  • médicaments antihypertenseurs;
  • désagrégants;
  • statistique;
  • médicaments vasodilatateurs;
  • les diurétiques;
  • agents neuroprotecteurs;
  • vitamines - en particulier les sous-groupes B, C, E.

Si l'encéphalopathie est basée sur une formation de tumeur ou sur les conséquences d'une lésion cérébrale, ils ont alors recours à une option de traitement chirurgical - correction du flux sanguin à travers les vaisseaux, excision d'un néoplasme, restauration de l'intégrité des structures osseuses.

Les mesures complexes sont complétées par des procédures de physiothérapie. Ils ont fait leurs preuves:

  • magnétothérapie;
  • électrosleep;
  • électrophorèse avec des solutions médicinales;
  • thérapie à l'ozone;
  • acupuncture.

Les recettes de médecine traditionnelle réussissent dans les premiers stades de l'encéphalopathie - les décoctions de plantes médicinales, lotions, compresses, infusions aident à restaurer et à améliorer le tonus du corps, à corriger la circulation sanguine dans les vaisseaux, à normaliser le sommeil.

Effets

En cas de détection et de traitement retardés de l'encéphalopathie cérébrale chez l'adulte, la progression de l'évolution de la maladie contribuera à la formation de complications. Ces experts incluent la suppression des fonctions cérébrales, ainsi que le handicap du patient - son besoin constant de soins personnels, de mouvement et de tâches ménagères..

Alors qu'avec une thérapie complexe précoce, il est possible d'atténuer les manifestations cliniques de la maladie et de restaurer une activité cérébrale à part entière - une personne reprend ses tâches quotidiennes, sa fonction intellectuelle s'améliore.

Le pronostic dépendra également de la cause profonde de l'état pathologique - avec des lésions cérébrales traumatiques graves, les spécialistes se battent pour améliorer la qualité de vie du patient. Ainsi que pour la neuroinfection, par exemple la méningite. Alors que dans le processus athéroscléreux, à la suite d'une intervention chirurgicale, il est possible d'éliminer la plaque et le flux sanguin revient à la norme d'âge. À l'avenir, des cours de statines, un contrôle du diagnostic par ultrasons sont nécessaires. L'élimination du vrai facteur provoquant améliore toujours le pronostic.

La prévention

C'est une vérité bien connue que toute maladie est beaucoup plus facile à prévenir qu'à guérir plus tard. Il est également pertinent pour l'encéphalopathie. Mesures préventives spécifiques - vaccination rapide contre les principales infections neurophoniques.

Les mesures préventives non spécifiques comprennent:

  • éviter les lésions cérébrales traumatiques;
  • éliminer immédiatement les foyers inflammatoires dans la tête, le cou - maladie ORL;
  • abandonner les mauvaises habitudes négatives - abus d'alcool, de produits du tabac;
  • ajuster le régime alimentaire - la prédominance des plats contenant des vitamines, des micro-éléments pour le cerveau, des salades, des fruits, des produits laitiers;
  • pour réaliser la réhabilitation du sanatorium-resort.

Le diagnostic précoce des encéphalopathies sera facilité par un examen médical annuel complet avec des procédures d'étude de l'état des structures cérébrales. Si le résultat est l'identification de facteurs prédisposants - la formation de plaques sur les vaisseaux, les subtilités de la paroi vasculaire, ils sont alors éliminés à l'aide d'un traitement conservateur.

Les mesures préventives supplémentaires comprennent l'absence de troubles du stress, la correction du repos nocturne, les sports actifs - visite de la piscine, marche scandinave. Mieux vaut maîtriser le yoga, le Pilates, s'inscrire dans un groupe de danse. Quelqu'un sera aidé en écoutant sa musique préférée, en lisant ses livres préférés. Chaque personne peut choisir des mesures préventives individuelles - en collaboration avec le médecin traitant.

Causes et symptômes de l'encéphalopathie du cerveau

L'encéphalopathie n'est pas une maladie, mais un état pathologique caractérisé par une activité cérébrale altérée due à une nécrose cellulaire. Ce dernier provoque une diminution du volume d'oxygène fourni. L'encéphalopathie est considérée comme une condition dangereuse. Le développement de la nécrose commence par de petits foyers dans lesquels les tissus meurent. Si vous ne traitez pas l'encéphalopathie, des complications graves surviennent jusqu'à la mort du patient.

Causes et classification

Les types d'encéphalopathie suivants sont distingués:

  • congénital;
  • acquis.

La forme congénitale peut se développer en raison de:

  • anomalies génétiques;
  • violations de la formation du cerveau et des systèmes internes lors du développement intra-utérin de l'enfant.

Le danger de l'encéphalopathie est que l'état pathologique ne peut être guéri. Le traitement prescrit pour ces troubles est conçu pour arrêter le développement de la nécrose cellulaire.

La forme acquise se produit souvent dans le contexte de blessures subies lors de l'accouchement. Autres causes de nécrose des cellules cérébrales chez l'adulte.

Types d'encéphalopathie

Selon la nature du facteur provoquant, l'encéphalopathie cérébrale chez les personnes âgées est classée dans les types suivants:

  1. Traumatique. Cela se produit avec des dommages organiques aux structures du cerveau. La nécrose cellulaire chez les nouveau-nés et les personnes âgées se développe dans le contexte d'une lésion cérébrale traumatique (TCC).
  2. Hypoxique. Cette forme d'état pathologique peut être causée par un manque d'oxygène fourni aux cellules cérébrales. L'encéphalopathie hypoxique se développe souvent dans le contexte d'autres maladies.
  3. Dyscirculatoire. Une encéphalopathie de ce type apparaît en raison d'une circulation cérébrale insuffisante. Se produit souvent lorsque les vaisseaux sanguins sont endommagés.
  4. Toxique. Il se forme dans le contexte d'une exposition intense à court ou à long terme du corps à des substances nocives (poisons). Une cause courante du développement d'une forme toxique est la prise de médicaments ou de médicaments à une dose inacceptable.
  5. Dysmétabolique. L'encéphalopathie se développe comme un signe secondaire de troubles métaboliques.
  6. Radiation. Les cellules cérébrales meurent avec une irradiation ionique prolongée.
  7. Hypoglycémique. Le dysfonctionnement des glandes surrénales et de l'hypophyse conduit à un état pathologique. La mort des cellules cérébrales se produit en raison du développement d'une forme chronique d'hypoglycémie.

L'encéphalopathie dysmétabolique est subdivisée en:

  1. Bilirubine. Il se développe dans le contexte d'un dysfonctionnement hépatique. Une cause fréquente de la forme bilirubine est l'hépatite, y compris virale.
  2. Diabétique. Elle est causée par le diabète sucré, qui endommage les structures cérébrales..
  3. Urémique. Il se développe en raison de pathologies rénales qui contribuent à l'accumulation progressive de protéines dans le sang.

Il existe également deux types d'encéphalopathie discirculatoire:

  1. Hypertensive. Les cellules cérébrales meurent en raison d'une pression artérielle persistante.
  2. Athérosclérose. Se produit dans le contexte du blocage des vaisseaux sanguins par les plaques de cholestérol.

Il est également possible de développer un état pathologique de genèse mixte..

Facteurs provoquants

L'encéphalopathie peut apparaître en raison d'une infection de la corticale et d'autres couches du cerveau. Les lésions tissulaires surviennent à la fois pendant le développement intra-utérin en raison d'une infection de la mère (herpès et autres virus) et après la naissance.

Les signes d'encéphalopathie surviennent souvent quelque temps après une lésion cérébrale traumatique. Une condition pathologique se développe si une personne atteinte de TBI ne reçoit pas de soins médicaux qualifiés.

L'encéphalopathie devient prononcée lorsque la mort neuronale est causée par une hypoxie cérébrale. La privation d'oxygène est causée par les facteurs suivants:

  • position anormale du fœtus;
  • évolution sévère de maladies chez une femme enceinte;
  • insuffisance pulmonaire;
  • surmenage;
  • dommages à l'aorte et autres.

Chez les patients âgés, l'encéphalopathie est une complication d'un accident vasculaire cérébral hémorragique ou d'une maladie coronarienne. Chez les femmes enceintes, les structures du cerveau sont endommagées dans le contexte d'une hypertension aiguë.

L'encéphalopathie survient également à la suite d'une mort clinique, dans laquelle la respiration s'arrête temporairement. Il est assez difficile d'identifier les causes courantes du développement du syndrome. Cela est dû au fait que certains facteurs déclenchent des processus nécrotiques, tandis que d'autres les accélèrent..

Le groupe à risque comprend les personnes âgées, ce qui s'explique par une diminution de l'élasticité des parois des vaisseaux sanguins avec le vieillissement..

Parfois, le facteur causal ne peut pas être diagnostiqué. Dans ce cas, ils parlent de l'évolution de l'encéphalopathie, sans précision.

Symptômes

Le tableau clinique de l'encéphalopathie est de nature différente et il est donc assez difficile de reconnaître et de différencier cette condition avec d'autres pathologies. La présence de problèmes avec le cerveau se manifeste par des maux de tête, des crises de vertiges et des acouphènes qui surviennent avec de nombreux autres problèmes: fatigue physique et émotionnelle, réaction du corps à un changement de temps. Mais si un traitement spécialisé n'est pas effectué, l'encéphalopathie commence à progresser..

Il est possible de déterminer la présence d'une nécrose des structures cellulaires du cerveau par les signes de troubles neurologiques:

  • faiblesse générale, fatigue accrue;
  • larmes fréquentes dues à un changement brusque d'humeur;
  • incapacité à effectuer certaines actions, manque d'initiative;
  • dépression;
  • troubles cognitifs (perte de mémoire et autres);
  • comportement agressif;
  • opacification de la conscience;
  • trouble du sommeil;
  • diminution de la vision, problèmes d'audition.

En cas de dépression sévère, des tendances suicidaires sont notées.

Une personne atteinte d'encéphalopathie devient distraite. En fonction de la localisation du processus qui provoque la mort cellulaire, une ataxie peut se développer, caractérisée par un trouble de la coordination des mouvements. Cette condition provoque une légère diminution de la force des structures musculaires..

Pendant la journée, les patients atteints d'encéphalopathie s'inquiètent d'une somnolence accrue. La progression de la nécrose cellulaire entraîne une altération des fonctions de la parole: une personne perd la capacité d'exprimer de manière cohérente ses propres pensées, de prononcer de longues phrases.

Dans l'encéphalopathie, les symptômes et le traitement dépendent de la forme de la lésion. Dans certains cas, le patient est incapable de contrôler le travail des membres, ce qui s'explique par l'évolution de la paralysie cérébrale. Ce dernier survient principalement chez les enfants.

Symptômes de forme discirculaire

La forme dyscirculaire se développe en trois étapes, chacune caractérisée par certaines caractéristiques. Au stade initial, la nécrose tissulaire causée par une altération de la circulation cérébrale s'accompagne de vertiges et de maux de tête fréquents. Le premier degré de lésion est caractérisé par une diminution des capacités cognitives du patient.

La deuxième étape est caractérisée par des maux de tête persistants et des acouphènes. À ce stade, la dépression se développe souvent et des problèmes de sommeil sont notés..

Dans la dernière étape, des changements potentiellement mortels dans les structures du cerveau se produisent. À ce stade, le développement d'un coma est possible. Avec un traitement réussi de l'encéphalopathie au dernier stade, le patient se voit attribuer un handicap. Il est impossible d'éliminer complètement les conséquences de la nécrose cellulaire.

Symptômes de la forme vasculaire

La forme vasculaire de l'encéphalopathie peut se manifester par:

  • incapacité à se souvenir de nouvelles informations;
  • maux de tête, étourdissements;
  • attaques de nausées et de vomissements;
  • hallucinations;
  • asthénie;
  • troubles mentaux (phobies et autres).

Les manifestations vasculaires sont également caractéristiques de la démence. Le pronostic de cette encéphalopathie est extrêmement mauvais: chez de nombreux patients, un accident vasculaire cérébral entraîne la mort.

Symptômes d'autres formes

L'effet toxique sur les structures du cerveau provoque des troubles neurologiques. De plus, un œdème tissulaire local et une augmentation du volume ventriculaire sont possibles..

Le tableau clinique sous la forme traumatique est déterminé par la gravité des dommages infligés. Ce type d'encéphalopathie est sujette à une évolution asymptomatique. Les premiers signes indiquant des dommages aux structures du cerveau apparaissent après un certain intervalle de temps après la blessure et apparaissent comme:

  • troubles du comportement;
  • distraction;
  • perte de mémoire partielle.

La forme de rayonnement est caractérisée par un dysfonctionnement du cerveau, y compris des troubles de la conscience et des convulsions (rarement diagnostiquées).

Diagnostique

En cas de suspicion d'encéphalopathie, un examen complet du corps du patient est prescrit. Il est important non seulement de poser le bon diagnostic, mais également d'établir le facteur causal..

Le médecin obtient certaines informations sur la présence de troubles chez le patient en évaluant les capacités cognitives et l'état psychologique. En outre, les pathologies concomitantes sont prises en compte, pour le diagnostic desquelles elles sont attribuées:

  • analyse sanguine générale;
  • des tests qui déterminent la nature du déroulement des processus métaboliques;
  • une étude pour détecter la présence d'anticorps dans le corps qui causent la démence;
  • évaluation de la pression artérielle;
  • tests pour le contenu des médicaments et des substances toxiques;
  • évaluation de la concentration de créatine (indique une pathologie rénale).

Si, après ces tests, le diagnostic n'est pas clair, les éléments suivants sont également effectués:

  • Échographie Doppler des vaisseaux cérébraux;
  • Échographie des vaisseaux sanguins;
  • EEG;
  • TDM et imagerie par résonance magnétique du cerveau;
  • rhéoencéphalographie;
  • radiographie.

En cas de développement d'une encéphalopathie cérébrale chez le sujet âgé, le traitement ne peut pas être instauré lorsque le diagnostic n'est pas confirmé. Un schéma thérapeutique mal sélectionné dans cette situation peut être fatal..

Traitement

Les options de traitement sont déterminées en fonction de la nature du facteur causal. En cas de lésions toxiques aiguës du corps, l'hémodialyse est indiquée. En cas d'insuffisance pulmonaire, une ventilation artificielle de l'organe affecté est utilisée.

Les médicaments sont prescrits principalement pour éliminer les symptômes caractéristiques de l'encéphalopathie. La médecine moderne propose plusieurs types de médicaments pour aider le patient à se rétablir:

  • des moyens pour normaliser la pression sanguine;
  • nootropiques, antioxydants et autres médicaments qui rétablissent la circulation sanguine;
  • détoxifiants pour les dommages toxiques au corps;
  • la vitamine B;
  • les analgésiques;
  • sédatifs pour les troubles mentaux sévères.

Il est nécessaire de prendre des médicaments sous la surveillance d'un médecin. Pour accélérer le rétablissement du patient, le traitement médicamenteux est complété par des techniques de physiothérapie:

  • massage;
  • acupuncture;
  • électrophorèse;
  • thérapie à l'ozone et autres selon les indications.

En cas de violation de la circulation cérébrale, une opération est prescrite, qui est réalisée sous anesthésie générale. La méthode endovasculaire est le moyen le plus efficace de traiter l'encéphalopathie. Ce dernier prévoit la mise en place de petites incisions.

En présence d'autres pathologies, d'autres méthodes de chirurgie sont utilisées. L'athérosclérose doit être traitée en stentant les artères, rétablissant ainsi la circulation cérébrale.

Recommandations

Les cellules mortes du cerveau ne peuvent pas être restaurées. Par conséquent, un patient souffrant d'encéphalopathie doit faire certains ajustements dans la vie quotidienne..

Pour suspendre le développement de processus pathologiques, vous devez:

  • être plus souvent à l’air frais;
  • ajuster le régime quotidien en faveur d'une bonne nutrition;
  • réduire le poids corporel;
  • buvez jusqu'à deux litres de liquide par jour;
  • n'utilisez pas de pilules non approuvées par un médecin.

Le régime alimentaire du patient consiste à éviter la consommation de sel et d'aliments contenant des graisses insaturées. Ces mesures préventives ne sont pas des moyens de remplacer le traitement traditionnel. Cependant, le respect de ces règles réduit le risque de complications telles que:

  • troubles psychologiques et neurologiques;
  • syndrome hypertensif-hydrocéphalique;
  • violation de la régulation nerveuse.

L'encéphalopathie se développe sous l'influence de nombreux facteurs. Cette condition est caractérisée par une variété de symptômes. Le traitement est sélectionné en tenant compte du facteur causal et est conçu pour arrêter le développement de la nécrose des cellules cérébrales.

Qu'est-ce que l'encéphalopathie cérébrale et quel est le danger

Le cerveau est un organe unique dans lequel des millions des processus les plus importants se déroulent chaque seconde. Si, pour une raison quelconque, ses cellules ne reçoivent pas suffisamment de nutriments et d'oxygène, elles échouent. À la suite de la mort des neurones, le mécanisme le plus complexe perd ses fonctions, une encéphalopathie du cerveau se développe, une personne se fatigue plus vite que d'habitude, des problèmes de mémoire et de performance apparaissent. Le processus peut devenir irréversible, conduire à la démence, à l'épilepsie, au coma et à la mort. Une thérapie opportune permet d'éviter de graves conséquences et complications.

Qu'est-ce que l'encéphalopathie cérébrale

C'est le nom collectif de nombreuses maladies cérébrales d'étiologies diverses, provoquées par un dysmétabolisme dans les neurones du cerveau, mais avec des changements structurels similaires. Par conséquent, des mots explicatifs sont ajoutés au terme principal: «ischémique», «traumatique» pour indiquer la cause qui a causé la maladie.

Dans le traitement de l'encéphalopathie en tant que condition interdisciplinaire, non pas un, mais un groupe de spécialistes hautement spécialisés est impliqué. Code CIM 10 pour la forme alcoolique G31.2, pour toxique - G92, non spécifié - G93.4.

Symptômes et types de maladie

L'encéphalopathie périnatale (PEP) survient au cours des trimestres II et III de la grossesse. La manifestation se produit dans les premiers mois. Parmi les symptômes: hyperactivité du nouveau-né, accompagnée d'un cri aigu, convulsions, troubles de la succion et de la déglutition, fontanelles bombées, surtout les plus grandes. Le docteur Komarovsky pense que l'AED n'est pas une raison pour sauver un enfant. Ces conditions disparaissent avec l'âge..

L'encéphalopathie acquise survient dans la période postnatale. Les changements dystrophiques dans les neurones du cerveau ne peuvent qu'affecter son état. Le tableau clinique diffère en gravité. Ses principales caractéristiques:

  • Problèmes de mémoire, de concentration.
  • Dépression, instabilité des émotions, larmoiement.
  • Cercle restreint d'intérêts.
  • Insomnie la nuit.
  • Fatiguabilité rapide.

Types de lésions cérébrales acquises:

  • Post-traumatique à la suite d'une lésion cérébrale traumatique. Le patient perd souvent le contrôle de son comportement et est dangereux pour les autres.
  • Toxique est dû à un empoisonnement avec des barbituriques, des médicaments, des sels de métaux lourds, du chloroforme. La raison est également liée aux poisons sécrétés par les agents responsables du botulisme, du tétanos ou de la diphtérie..
  • L'alcoolique, provoqué par l'alcool éthylique, s'accompagne de dégradation de la personnalité, de sautes d'humeur, d'irritabilité fréquente, de tremblements des membres, parfois d'amnésie, sous forme aiguë, d'hallucinations et de délires.
  • Encéphalopathie dyscirculatoire résultant de troubles vasculaires tels que l'hypertension artérielle, l'athérosclérose. Le stade 3 est caractérisé par des convulsions, des évanouissements, une démence.
  • Dysmetabolic - un état du cerveau, dont les provocateurs sont des produits métaboliques nocifs formés dans différents types d'insuffisance, forme aiguë de pancréatite. Les signes dépendent de la localisation de la pathogenèse: si le problème est au niveau du foie, la maladie se termine par un coma, au niveau des reins - troubles mentaux, dans le cas d'un type diabétique - apathie, confusion, étourdissements.

La forme chronique a un début de symptômes faibles et un développement progressif. Elle s'accompagne d'insomnie, de labilité de l'humeur, d'une diminution des performances. Le tableau clinique chez les patients est différent. Pour la plupart, ils sont irritables, se plaignent de bruits dans la tête, d'inconfort sévère sans localisation spécifique. La forme aiguë a une apparition soudaine et une détérioration rapide avec une altération de la conscience.

Combien vivent

Il n'y a pas de réponse unique à cette question. Tout dépend du type d'encéphalopathie, de l'état général du patient, du traitement utilisé. Le chemin vers la longévité passe par un diagnostic rapide et une thérapie efficace.

Causes de l'encéphalopathie

Les déclencheurs congénitaux sont les suivants:

  • Manque d'oxygène du fœtus.
  • Intoxication et infection pendant le développement intra-utérin.
  • Blessure à la naissance.
  • Troubles métaboliques congénitaux.
  • Conflit rhésus.
  • Enchevêtrement du cordon ombilical.
  • Prématurité.
  • Gros fruit.

La genèse hypoxique est caractéristique des défaillances du système respiratoire causées par la tuberculose, la pneumonie, la bronchectasie. Les mêmes conséquences sont observées chez les patients après réanimation. Dans le métabolisme, le glucose joue un rôle important. L'encéphalopathie peut être une conséquence à la fois de son augmentation et de sa diminution..

Le manque de vitamines du groupe B entraîne des troubles du fonctionnement du système nerveux central. Parfois, la mort neuronale est associée à une diminution de la pression osmotique, qui se développe dans les néoplasmes malins, l'hypothyroïdie et le dysfonctionnement surrénalien. L'encéphalopathie virale est rare.

Diagnostic précis

La clarification de la condition commence par l'étude des plaintes du patient et un examen général. À partir de tests de laboratoire: le sang est examiné pour la présence d'alcool et de sels de métaux lourds, le niveau de protéines, d'urée et de créatinine est déterminé dans les fluides biologiques pour déterminer la fonctionnalité du foie.

Pour obtenir des informations fiables sur l'état du cerveau, des méthodes de diagnostic instrumental sont utilisées:

  • Cone Beam CT et IRM. Ils vous permettent d'obtenir des images volumétriques en couches des structures cérébrales et d'identifier la pathologie à son stade initial.
  • Méthode par ultrasons Doppler pour déterminer les plaques de cholestérol sur les vaisseaux cérébraux, les zones de leur rétrécissement, les anévrismes.
  • Rhéoencéphalographie, qui permet de connaître l'état de la circulation cérébrale.
  • Test des fluides de l'environnement interne du corps pour détecter les auto-anticorps et les médicaments en cas d'intoxication.

Pour évaluer l'intelligence, l'état de la sphère émotionnelle, une conversation avec un psychiatre est menée.

Traitement de l'encéphalopathie

L'élimination de la maladie sous-jacente inhibe les processus indésirables dans les tissus du cerveau. Réalisé par un neurologue avec la participation de médecins d'autres branches de la médecine. Le traitement est effectué en cours. Ils sont généralement 2-3 par an.

Le choix des médicaments dépend de la cause de la maladie, de sa gravité, de la présentation clinique, de l'état psychologique du patient. La thérapie complexe implique la prise de médicaments et des méthodes d'exposition non médicamenteuse.

Le médecin prescrit des composés qui améliorent la circulation sanguine dans les tissus cérébraux, arrêtent la destruction des neurones, augmentent la résistance du corps au stress, rétablissent les processus métaboliques et neutralisent les poisons. Ces tâches sont gérées par:

  • Nootropiques (Cerebrolysin), qui régulent le métabolisme dans les tissus cérébraux.
  • Agents antiplaquettaires (Pentoxifylline, Aspirine) qui fluidifient le sang et préviennent les caillots sanguins.
  • Les composés hypolipidémiants (fénofibrate) aident à lutter contre l'athérosclérose.
  • Les adaptogènes, en particulier ceux d'origine végétale naturelle, améliorent l'état et la fonctionnalité des membranes plasmiques. Par exemple, Eleutherococcus, qui a un effet tonique, aide à diagnostiquer «une encéphalopathie métabolique, toxique, radiologique».
  • Acides aminés essentiels (méthionine) pour le fonctionnement normal des hépatocytes.
  • Plantes aux propriétés biostimulantes: zamaniha, citronnelle, ginseng, aloès. Aide à traiter les maladies chroniques du cerveau.
  • Antioxydants (Thiotriazoline) qui neutralisent les effets nocifs des toxines, quelle que soit leur origine.
  • Angioprotecteurs (Cavinton, Cinnarizine, acide nicotinique), qui améliorent le métabolisme cérébral et la circulation sanguine, dilatent les vaisseaux sanguins, abaissent le taux de cholestérol.
  • Thérapie vitaminique pour améliorer l'état de l'analyseur visuel (rétinol), réduire la probabilité d'accidents vasculaires cérébraux et de crises cardiaques (tocophérol). Une source supplémentaire d'entre eux peut être la nourriture: lait, œufs, foie de bœuf, carottes, pommes de terre.

Méthodes de traitement non médicamenteuses:

  • Physiothérapie. Pour éviter le handicap, le complexe est sélectionné individuellement par le médecin.
  • Irradiation ultraviolette du sang (UVR), qui améliore le bien-être au niveau cellulaire.
  • Thérapie magnétique pour corriger l'état mental et physique du patient.
  • L'électrophorèse pour améliorer l'immunité et la capacité du corps à faire face de manière autonome à la maladie.
  • L'acupuncture soulage les signes d'encéphalopathie. Contre-indiqué dans les troubles mentaux, les processus tumoraux, l'infection du corps, les pathologies de la grossesse.
  • Le traitement manuel sous forme d'effet réflexe sur les muscles de la zone du col cervical améliore le bien-être en cas de développement de tremblements, ainsi que les formes progressives de migraine.

Pour restaurer la perméabilité des artères carotides, une opération appelée «endartériectomie carotidienne» est réalisée. La garantie d'un traitement efficace est le respect du schéma développé pour chaque patient personnellement..

Conséquences et prévisions

L'encéphalopathie acquise ne doit pas être traitée comme un problème temporaire. Au stade initial, la maladie a un pronostic favorable et le patient a de fortes chances de revenir à un état normal de santé. Avec la progression des défauts intellectuels et neurologiques, le travail et l'inadaptation sociale se forment.

Le traitement de l'encéphalopathie cérébrale chez les personnes âgées est un processus difficile. C'est une récompense pour les péchés d'un jeune insouciant avec une mauvaise alimentation, un travail sans fin et une inattention à sa santé. Vous pouvez sauver des vaisseaux sanguins si vous suivez un certain nombre de règles:

  • Gardez la tension artérielle sous contrôle, prenez des médicaments pour la réduire.
  • N'abusez pas d'alcool, abandonnez les drogues.
  • Après des traumatismes du crâne, observez un régime de protection, suivez un cours de rééducation à part entière.
  • Protégez-vous des effets des produits chimiques sur le lieu de travail.
  • Le matin, faites des exercices, nagez, marchez, courez.
  • Révisez vos habitudes alimentaires pour abaisser votre taux de cholestérol sanguin. Le régime alimentaire comprend des légumes verts, des légumes et des fruits riches en fibres. Refusez les aliments chauds, épicés, frits, les viandes fumées, les conserves.
  • Massage pour améliorer la circulation cérébrale.

Conclusion du médecin

Vous pouvez vivre avec une encéphalopathie sans avoir de problèmes de santé. L'essentiel est d'être sous la supervision d'un médecin prêt à vous aider au bon moment..

Conséquences de l'encéphalopathie cérébrale chez l'adulte

Conséquences de l'encéphalopathie cérébrale

Malgré le fait que les cellules cérébrales possèdent de puissants mécanismes de compensation et d'auto-guérison, elles ne peuvent toujours pas résister aux formes sévères de certaines maladies. L'un de ces processus pathologiques est une lésion profonde des cellules cérébrales causée par une encéphalopathie. Le danger de la maladie est les conséquences qui entraînent des troubles neuropsychiatriques persistants, et dans un état aigu - la mort.

Conséquences de l'encéphalopathie chez les enfants

Pour l'organisme en développement d'un enfant, les conséquences de l'encéphalopathie sont les plus dangereuses et les plus graves. Les principaux types de maladies qui se manifestent pendant la petite enfance sont:

  1. Encéphalopathie périnatale - survient dans le contexte d'anomalies congénitales ou de blessures à la naissance qui contribuent à la mort des cellules cérébrales.
  2. L'encéphalopathie bilirubine est la conséquence d'un taux extrêmement élevé de bilirubine dans la structure sanguine et de son effet toxique sur les cellules cérébrales.

Dans les deux cas, les conséquences de l'encéphalopathie dépendront de la forme de la maladie. Avec un traitement rapide et adéquat, le tissu cérébral légèrement endommagé chez un bébé peut être restauré avec une forte probabilité d'un pronostic favorable pour un rétablissement complet. Sinon, l'enfant peut avoir des troubles mineurs du cerveau et du système nerveux central:

  • hydrocéphalie légère;
  • troubles neurologiques, se manifestant sous forme de caprices, pleurs fréquents;
  • hyperactivité, agitation et nécessité d'une attention accrue;
  • dystonie végétative-vasculaire à l'adolescence différée.

Si le tissu cérébral a subi des dommages profonds, les conséquences peuvent être plus graves. L'enfant peut éprouver:

  • hydrocéphalie sévère;
  • Paralysie cérébrale;
  • déficience ou perte d'audition, de vision;
  • retard de développement - fonctions psychomotrices, motrices et vocales;
  • parésie des membres;
  • perturbation des systèmes métabolique et endocrinien;
  • épilepsie.

Les conséquences décrites conduisent au handicap de l'enfant et à son inadaptation sociale en cas de non-respect des prescriptions des médecins pour suivre des cours de traitement et de rééducation.

Encéphalopathie cérébrale: conséquences chez l'adulte

La défaite du tissu cérébral causée par l'encéphalopathie chez un adulte, selon la forme de la gravité de la maladie, peut entraîner une ou plusieurs conséquences simultanées:

  • troubles neuropsychiatriques légers ou graves;
  • conséquences de l'hypoxie cérébrale - crises d'épilepsie régulières, parésie des extrémités;
  • coma et mort en cas de privation aiguë d'oxygène des cellules cérébrales et de leur mort massive en conséquence.

Les troubles neuropsychiatriques résultant de la progression de l'encéphalopathie comprennent:

  • insomnie;
  • fonctions cognitives altérées - pensée, mémoire, expressions faciales, capacité à exprimer des pensées;
  • troubles de la vision et de l'audition;
  • violation de la coordination, des fonctions motrices;
  • changement des qualités comportementales - apparition de colère, d'agression, d'indifférence aux opinions des autres, d'impolitesse;
  • signes de dégradation - selles ou mictions involontaires et manque de compréhension de la situation.

En présence d'un complexe des troubles décrits, un patient atteint d'encéphalopathie se voit attribuer un handicap, dont le groupe dépend de ses performances et de la possibilité de libre-service dans la vie quotidienne..

Conséquences de l'encéphalopathie cérébrale chez les personnes âgées

La présence de maladies chroniques associées aux systèmes vasculaire, endocrinien et métabolique crée des risques de circulation sanguine insuffisante et de développement chez les personnes âgées dans le contexte de cette encéphalopathie sénile. Chez les personnes âgées, la résistance du corps est réduite, de sorte que les conséquences des dommages aux cellules cérébrales apparaissent plus rapidement que chez les jeunes.

Les conséquences de l'encéphalopathie sénile surviennent progressivement à mesure que les structures cérébrales sont sujettes à la dystrophie. Le patient est observé:

  • troubles neuropsychiatriques - larmoiement, sautes d'humeur, états dépressifs;
  • diminution des réflexes de base - mémoire, orientation, concentration, fonctions motrices;
  • changements dans les qualités personnelles et comportementales - apparence désordonnée, attitude impolie envers les autres, pas typique de cette personne auparavant.

Le stade final de l'encéphalopathie sénile est la démence sévère (démence), qui peut déclencher le développement de la maladie d'Alzheimer. Une personne âgée est reconnue comme handicapée et, sans l'aide des autres, ne peut pas mener une vie normale.

Plus de matériel sur le sujet:

Tumeur cérébrale bénigne Contusion cérébrale Signes d'une tumeur cérébrale Commotion cérébrale légère - symptômes et traitement Encéphalopathie toxique - symptômes, traitement, conséquences de l'intoxication

Qu'est-ce que l'encéphalopathie cérébrale

Toutes les maladies du cerveau sont extrêmement dangereuses pour la santé. Chaque partie de cet organe est responsable de certaines fonctions et s'il est endommagé, une personne subit diverses défaillances. Dans ce groupe de maladies, on peut distinguer une pathologie telle que l'encéphalopathie. Elle se caractérise par des modifications dystrophiques du tissu cérébral, principalement de nature diffuse (dispersée). La maladie a une évolution progressive et survient souvent dans le contexte d'autres maladies. À mesure que l'encéphalopathie se développe, le patient présente une diminution significative de certaines zones du cerveau. En raison d'un tel processus pathologique, la fonctionnalité des systèmes corporels se détériore..

Caractéristiques de la maladie

Il existe une encéphalopathie congénitale, qui survient au cours du développement intra-utérin du fœtus en raison de divers facteurs. Ceux-ci incluent des dysfonctionnements du code génétique, qui ont provoqué des anomalies dans le système nerveux, ainsi qu'une hypoxie (manque d'oxygène dans le cerveau) et un traumatisme à la naissance. La maladie peut évoluer immédiatement après la naissance ou après un certain temps. Il y a des chances de guérison pour l'encéphalopathie résultant de l'accouchement, mais souvent les personnes restent handicapées à vie en raison des conséquences laissées par la maladie. Il est possible de réduire le degré de manifestation et d'empêcher ce type de pathologie de progresser en raison du diagnostic précoce de lésions cérébrales. Le corps de l'enfant a de bonnes capacités de régénération, de sorte que les tissus peuvent se régénérer rapidement avec un traitement bien conçu.

Les encéphalopathies cérébrales chez les adultes sont beaucoup plus fréquentes. Ils surviennent en raison de divers facteurs et dans le contexte de pathologies graves, dans lesquelles le flux sanguin cérébral se détériore. Une encéphalopathie traumatique chronique peut survenir en raison d'un traumatisme crânien et ses symptômes sont paroxystiques.

Avec l'encéphalopathie du cerveau chez les personnes âgées, les signes sont généralement similaires à d'autres types de pathologie. Cela est principalement dû au fait que chez les personnes âgées, la nutrition des tissus cérébraux est perturbée. En effet, avec le temps, le sucre et l'oxygène pénètrent pire dans le cerveau, il y a donc des dysfonctionnements dans le système nerveux.

Causes et types de maladies

Il est possible de comprendre ce qu'est l'encéphalopathie, mais pour cela, vous devez en découvrir les causes. Compte tenu du fait que cette maladie est une conséquence de divers processus pathologiques, elle doit être analysée avec des exemples. Aujourd'hui, il existe de tels types d'encéphalopathie:

  • Encéphalopathie alcoolique (encéphalopolyneuropathie). Ce diagnostic est généralement posé aux personnes qui abusent de l'alcool. En raison de l'alcoolisme, les neurones (cellules nerveuses) du cerveau meurent progressivement et diverses complications associées à l'intoxication du corps surviennent. Ce type d'encéphalopathie a un traitement standard, mais il est important de renoncer à la mauvaise habitude. Sinon, la thérapie n'aura aucun sens et diverses conséquences attendent le patient;
  • Encéphalopathie due à un traumatisme. En règle générale, cette maladie survient après un traumatisme crânien grave et, en même temps, les patients présentent souvent des troubles du comportement et de graves maux de tête. Les médicaments sont sélectionnés en fonction de la gravité de la blessure et, dans les situations les plus difficiles, une opération doit être effectuée. En l'absence de traitement, la maladie change et il se produit une encéphalopathie traumatique chronique, qui n'est plus si facile à éliminer et qui se manifeste comme une attaque;
  • Encéphalopathie périnatale. Elle survient à la naissance en raison d'anomalies dans le développement des organes internes, ainsi qu'en cas de défaillance du système immunitaire. Le cours de la thérapie consiste généralement à prendre des stimulants et une thérapie physique. Si vous ne le transmettez pas à temps, des conséquences peuvent subsister, par exemple un retard de développement, une épilepsie, une paralysie cérébrale;
  • Encéphalopathie résiduelle. Cette forme de la maladie est due à un déficit neurologique sévère. Elle peut être causée par des blessures à la naissance et des infections virales. Souvent, une encéphalopathie résiduelle apparaît chez les bébés dont la circulation sanguine cérébrale est altérée. La thérapie est généralement symptomatique avec des méthodes de physiothérapie;
  • Encéphalopathie métabolique (dysmétabolique, toxique). Cette forme se produit en raison de divers troubles métaboliques. La cause du développement de l'encéphalopathie métabolique toxique est souvent la période d'intoxication, qui est survenue en raison d'un dysfonctionnement des reins ou du foie. Parfois, un tel échec peut provoquer un diabète sucré, car une glycémie excessivement élevée a un effet toxique. De faibles niveaux de sucre provoquent également des dysfonctionnements métaboliques. L'encéphalopathie dysmétabolique se produit également lors de la prise de médicaments lourds et de substances narcotiques. L'empoisonnement par des éléments toxiques, en particulier avec un contact constant avec eux, est une cause tout aussi importante du développement de la maladie. Il est caractéristique principalement des travailleurs des usines. Le traitement de l'encéphalopathie métabolique consiste à normaliser les processus métaboliques et à restaurer les fonctions des systèmes corporels endommagés;
  • Encéphalopathie radiologique. Ce type de pathologie est une conséquence du rayonnement corporel. Le patient a des troubles mentaux. Cette forme d'encéphalopathie du cerveau nécessite un traitement spécial et il est nécessaire d'utiliser des méthodes pour soulager les symptômes des radiations;
  • Encéphalopathie focale. On sait que sa cause réside dans l'infection à polyomavirus et que seules certaines parties du cerveau sont endommagées. Le sexe masculin souffre plus d'une telle maladie que la femelle, et le traitement de la pathologie dépend de l'état du système immunitaire humain.

En cas d'encéphalopathie, il n'est pas facile de trouver la cause, par conséquent, un médecin expérimenté doit être chargé de la préparation d'un schéma thérapeutique et du diagnostic. L'automédication dans une telle situation peut aggraver considérablement l'état du patient..

Une maladie telle que l'encéphalopathie a une variété de symptômes. Ils dépendent de la localisation des dommages et de la cause du développement de la pathologie. Parmi les signes de la maladie, les plus courants sont:

  • La faiblesse;
  • Fatiguabilité rapide;
  • Diminution de la vigilance mentale;
  • Déficience de mémoire;
  • Échecs de sommeil;
  • Faible résistance corporelle aux situations stressantes;
  • Humeur dépressive;
  • Bruit dans les oreilles;
  • Mal de crâne;
  • Irritabilité;
  • Image fourchue devant les yeux;
  • Diminution de l'acuité auditive et visuelle;
  • Augmentation des réflexes tendineux;
  • Augmentation du tonus musculaire.

Avec l'encéphalopathie du cerveau, les symptômes apparaissent principalement dans les paroxysmes. Il y a souvent des échecs dans les mouvements des bras et des jambes et la coordination des mouvements est perdue.

Dans des cas plus rares, le discours d'une personne devient incohérent. En cas de lésions graves du tissu nerveux, des perturbations autonomes s'ajoutent aux principaux symptômes, par exemple essoufflement, troubles du rythme cardiaque, pics de pression, transpiration, etc..

L'encéphalopathie cérébrale progresse principalement rapidement et la maladie de Parkinson peut survenir à des stades avancés de développement. En plus d'elle, des parties vitales du cerveau sont parfois endommagées, ce qui peut entraîner la mort d'une personne par suffocation ou paralysie complète..

Dans la plupart des cas, l'encéphalopathie cérébrale se manifeste en conjonction avec des troubles mentaux. Les patients sont hantés par des hallucinations et sont déprimés.

Manifestations d'encéphalopathie aiguë

L'encéphalopathie aiguë est une conséquence de troubles graves du cerveau (œdème, défaillances massives de la circulation sanguine) Les symptômes suivants se manifestent le plus activement:

  • Maux de tête sévères surtout dans l'occiput;
  • Nausées allant jusqu'à vomissements;
  • Détérioration de la vision;
  • État agité;
  • Vertiges;
  • Engourdissement dans diverses parties du corps;
  • Dépression de la conscience;
  • Faiblesse générale;
  • Convulsions;
  • Affaiblissement des muscles (parésie).

Diagnostique

Avec l'encéphalopathie, le diagnostic est effectué à l'aide des méthodes suivantes:

  • Échographie Doppler. Il est effectué pour étudier l'état des vaisseaux du cerveau;
  • Rhéoencéphalographie. Cette méthode n'est pas invasive, c'est-à-dire qu'elle n'est pas obligée de pénétrer dans le corps. Grâce à la rhéoencéphalographie, vous pouvez connaître l'état des parois des vaisseaux;
  • Imagerie par résonance magnétique. Cette méthode instrumentale est devenue indispensable pour identifier de nombreux processus pathologiques, et une maladie telle que l'encéphalopathie ne faisait pas exception. Grâce à sa fonctionnalité, l'appareil vous permet de voir chaque partie du cerveau, y compris la substance blanche;
  • Méthodes d'identification de la maladie sous-jacente. Avant de composer le traitement de l'encéphalopathie cérébrale, il est nécessaire d'identifier la cause sous-jacente de la pathologie. Pour cela, diverses méthodes sont utilisées, par exemple, biopsie, prise de sang, ponction lombaire, etc..

Le cours de la thérapie

La réponse à la question de savoir si l'encéphalopathie peut être guérie dépend généralement du degré de lésion du tissu cérébral. Il sera nécessaire non seulement de guérir les zones blessées, mais également d'éliminer la cause de la pathologie. Pour cela, les méthodes suivantes sont utilisées:

  • Respect d'un mode de vie sain. Il est nécessaire de réviser le menu, de dormir suffisamment et également de changer d'attitude envers les mauvaises habitudes et le sport:
    • Il est conseillé de supprimer toute la malbouffe de votre alimentation quotidienne, par exemple, il est préférable de remplacer les aliments frits et fumés par des plats cuits à la vapeur. Les bonbons et les collations diverses peuvent être échangés contre des légumes et des fruits, riches en vitamines et oligo-éléments;
    • Les mauvaises habitudes doivent être complètement abandonnées, car l'encéphalopathie cérébrale survient parfois en raison de la consommation d'alcool et de la cigarette;
    • Le sommeil doit être ajusté. Vous devriez dormir suffisamment, et pour cela, vous devez dormir au moins 8 heures par jour;
    • Thérapie par l'exercice (exercices de physiothérapie). Vous devez traiter le sport de manière positive, mais ne vous fatiguez pas trop. Il est conseillé de consacrer au moins 5 à 10 minutes de gymnastique par jour. Un spécialiste doit sélectionner des complexes d'exercices, en se concentrant sur la santé du patient.
  • Prendre des médicaments. L'utilisation de médicaments spéciaux est la thérapie principale, car elle ne fonctionnera pas pour traiter l'encéphalopathie sans eux. Vous devrez boire des vasodilatateurs et des diurétiques pour ralentir la progression de la maladie. Les pilules pour améliorer la circulation sanguine et les agents neuroprotecteurs ont un bon effet thérapeutique. Dans certaines situations, une solution concentrée de thiamine (vitamine B1) est utilisée;
  • Intervention opératoire. Si la cause de la maladie est cachée dans des dysfonctionnements vasculaires graves, l'encéphalopathie est traitée par chirurgie. Après cela, le flux sanguin cérébral et l'état général du patient s'améliorent généralement. Le plus souvent, la chirurgie endovasculaire est utilisée, qui ne touche pas réellement le tissu cérébral;
  • Application des méthodes de physiothérapie. Parmi ses procédures, on peut citer l'électropharesie, l'ozonothérapie, la magnétothérapie, etc. Parfois, la maladie est traitée par purification du sang, par exemple à l'aide de la plasmaphérèse.

ethnoscience

L'utilisation des techniques de médecine traditionnelle n'est autorisée qu'en combinaison avec le traitement principal et après l'autorisation du médecin traitant. Les personnes guéries font l'éloge des recettes suivantes:

  • Teinture d'oignon. Pour cuisiner, vous devez prendre 2 oignons et bien les presser. Ajoutez ensuite le miel dans le récipient dans un rapport de 1 à 2 et mélangez bien avec le jus. Il est souhaitable d'utiliser une infusion prête à l'emploi à l'automne de 2 cuillères à soupe. l. 2-3 fois par jour;
  • Trèfle pour sonner dans les oreilles. Vous devrez prendre 3 cuillères à soupe. l. ingrédient principal haché et versez-les dans un récipient contenant 500 ml d'eau bouillante. Il est conseillé de mettre le bouillon dans un thermos et de le boire 3-4 fois par jour avant les repas;
  • Teinture de propolis. La préparation de cet outil est assez simple et pour cela, vous devez prendre 100 g du composant principal et le verser dans un récipient contenant 1 litre de vodka ou d'alcool. Il faudra 10 à 14 jours pour infuser le médicament, puis vous pourrez boire 1 c. avant les repas 2-3 fois par jour. Il est à la mode de diluer la teinture avec de l'eau avant utilisation..

Conséquences et prévisions

Le diagnostic d'encéphalopathie est plutôt imprévisible et donc difficile à prévoir. Avec un traitement rapide et l'élimination de la cause, il y a eu des cas de guérison complète. Cependant, souvent après la maladie, il y a des conséquences, à savoir:

  • Démence (démence);
  • Épilepsie;
  • Paralysie;
  • Perte d'audition ou de vision;
  • Retard mental;
  • Les troubles mentaux;
  • Œdème cérébral;
  • Coma;
  • Issue fatale.

L'encélopapathie est une affection grave qui doit être traitée dès l'apparition des symptômes. Pour ce faire, vous devrez examiner le cerveau en détail et identifier la cause des troubles. Dans ce cas, les chances de guérison seront beaucoup plus élevées..

(Pas encore de notes)

Encéphalopathie cérébrale: symptômes, traitement, causes, conséquences

Voyant le mot «encéphalopathie» dans la conclusion du médecin, les patients commencent à chercher des réponses aux questions de savoir ce que c'est, s'il doit être traité et quelles peuvent en être les conséquences. Les parents de nouveau-nés sont particulièrement préoccupés, car la plupart d'entre eux savent que cette maladie est en quelque sorte liée au cerveau, mais peu ont une idée.

Qu'est-ce que l'encéphalopathie et qu'est-ce que c'est?

L'encéphalopathie est une lésion des cellules cérébrales causée par l'action de facteurs dommageables et conduisant à un dysfonctionnement des structures cérébrales. Ce n'est pas une maladie indépendante, mais un syndrome qui peut être causé par de nombreuses raisons. La plupart des formes d'encéphalopathie progressent assez lentement et sont facilement traitables si le facteur provoquant est éliminé. Certaines formes, par exemple, l'encéphalopathie toxique, hépatique, diabétique sans traitement peuvent entraîner le coma et la mort.

Le développement des lésions cérébrales est basé sur sa faible résistance à un manque prolongé d'oxygène (la mort cérébrale survient dans les 6 minutes après l'arrêt du flux sanguin) et une forte sensibilité aux agents toxiques. À la suite d'une hypoxie aiguë ou chronique (manque d'oxygène), les cellules meurent, ce qui entraîne un dysfonctionnement du cerveau.

L'hypoxie peut se développer à la suite de:

  • arrêt cardiaque
  • ventilation altérée
  • troubles à long terme de la circulation cérébrale.

L'effet toxique sur le cerveau peut être dû à:

  • l'influence de substances toxiques de l'extérieur (alcool, drogues)
  • toxines formées à l'intérieur du corps lors de diverses maladies (maladies du foie et des reins, acidocétose diabétique, maladies infectieuses graves).

Presque toute violation de la constance interne du corps peut avoir un effet néfaste sur les cellules cérébrales. En raison de la nature du mécanisme causal, on distingue les formes suivantes d'encéphalopathie.

  • L'encéphalopathie hypoxique se développe à la suite de l'arrêt de l'apport d'oxygène au cerveau. Ce groupe comprend l'encéphalopathie périnatale, post-réanimation, asphyxie.
  • L'encéphalopathie vasculaire (discirculatoire) survient lorsque la circulation sanguine dans les vaisseaux du cerveau est perturbée. Il comprend les formes veineuses, athéroscléreuses, hypertensives.
  • Toxique - en raison d'une intoxication par divers poisons et produits chimiques (plomb, monoxyde de carbone - monoxyde de carbone, chloroforme, etc.), alcool, drogues.
  • Toxique - métabolique - en raison d'une intoxication cérébrale par des produits métaboliques qui ne sont pas excrétés par l'organisme. Attribuer l'encéphalopathie bilirubine dans la maladie hémolytique des nouveau-nés, hépatique avec hépatite, cirrhose du foie. urémique en cas d'insuffisance rénale chronique aiguë ou sévère, hyper- et hypoglycémique chez les patients atteints de diabète sucré.
  • Le trouble de stress post-traumatique se développe immédiatement ou quelque temps après une blessure au crâne.
  • Rayonnement - dû à l'exposition aux rayonnements ionisants.

Encéphalopathie chez l'enfant - encéphalopathie périnatale (PEP)

Cette forme est également appelée encéphalopathie hypoxique-ischémique. Il s'agit d'un dysfonctionnement du cerveau, qui s'est développé sous l'influence de facteurs défavorables affectant le fœtus à partir de la 28e semaine de grossesse, pendant l'accouchement et jusqu'à 8-10 jours de la vie du nouveau-né.

La gravité peut être légère, modérée et sévère. Pendant le processus, périodes de récupération aiguë (jusqu'à 1 mois), de récupération précoce (3 à 4 mois) et de récupération tardive (12 à 24 mois).

Selon certains auteurs, 30 à 70% des nouveau-nés sont diagnostiqués avec une encéphalopathie périnatale..

Causes de l'encéphalopathie chez les enfants:

  • les facteurs conduisant à une hypoxie cérébrale pendant la grossesse sont les maladies chroniques de la mère (diabète, malformations cardiaques, pyélonéphrite, etc.), les maladies infectieuses (grippe, rubéole, tuberculose), les mauvaises habitudes, le stress, la toxicose, la gestose, l'insuffisance placentaire chronique. menace d'avortement, infections intra-utérines.
  • facteurs de risque lors de l'accouchement - asphyxie du nouveau-né. un long intervalle anhydre avec risque d'infection du liquide amniotique, ingestion et inhalation d'eau par un enfant, travail rapide ou prolongé, décollement placentaire prématuré.
  • facteurs de risque dans les premiers jours après l'accouchement - maladies infectieuses du nouveau-né, interventions chirurgicales, maladie hémolytique.

Signes d'encéphalopathie périnatale

  1. Encéphalopathie légère chez les enfants. Il se manifeste comme un syndrome d'excitabilité générale - le bébé est agité, pleure souvent pendant longtemps, tète mal, dort peu, se réveille souvent, régurgite souvent (une régurgitation ne dépassant pas 2 cuillères à soupe est considérée comme normale, après chaque tétée, il est permis de régurgiter avec une fontaine pas plus d'un fois par jour). Le tonus musculaire peut être augmenté ou diminué. Un strabisme convergent peut se produire.
  2. Encéphalopathie de gravité modérée. Il se manifeste par un ou plusieurs syndromes neurologiques - syndromes de dépression du système nerveux, troubles du mouvement, hypertendus, convulsifs, hydrocéphaliques. Il y a une dépression de l'activité cérébrale, une diminution générale du tonus musculaire. À l'avenir - une augmentation du tonus des fléchisseurs (les bras et les jambes du bébé sont constamment pliés et pressés contre le corps), strabisme, fontanelle bombée, marbrure de la peau, symptôme du «soleil couchant» - une bande visible de protéines entre l'iris et la paupière supérieure (peut également survenir chez les enfants en bonne santé ). Sucer et avaler chez un enfant est perturbé, il ne dort pas bien, crie dans un rêve, crie souvent de manière monotone et stridente.
  3. Un degré sévère d'encéphalopathie se manifeste par une suppression complète des fonctions cérébrales et de la conscience, l'enfant est dans un état précomateux ou dans le coma.

Diagnostique

À la maternité, l'enfant est examiné par un neurologue, un ophtalmologiste et, si nécessaire, par un neurochirurgien. Une étude de la composition gazeuse du sang, de l'état acido-basique (CBS), de l'analyse du liquide céphalo-rachidien (ponction lombaire), de la neurosonographie, de la numérisation duplex des vaisseaux de la tête, de la radiographie du crâne, de l'électroencéphalographie, de la tomodensitométrie ou IRM du cerveau.

Après sa sortie de l'hôpital, l'enfant est suivi par un neurologue tous les deux à trois mois. Au fur et à mesure que la parole se développe, les traits de personnalité du bébé se manifestent, la supervision d'un orthophoniste, d'un psychologue pour enfants et d'un psychiatre peut être nécessaire.

Le traitement des lésions cérébrales hypoxiques commence à la maternité pendant la période aiguë, puis pendant la période de récupération est effectué à la clinique ou à l'hôpital par des neurologues pédiatriques.

  • Désintoxication prescrite, traitement anticonvulsivant, médicaments qui améliorent les processus métaboliques dans le cerveau (cinnarizine, cortexine, actovegin, solcoseryl, pantogam, phénibut, piracétam, etc.).
  • Médicaments qui réduisent l'hypertension intracrânienne (mannitol, diacarbe).
  • Pendant la période de récupération, des cours de massage, de physiothérapie (électrophorèse sur la zone du col), des exercices de physiothérapie, de natation, d'acupuncture sont dispensés. thérapie manuelle.

Conséquences de l'encéphalopathie périnatale chez les enfants

Un degré léger d'encéphalopathie peut disparaître sans laisser de trace ou entraîner le développement d'un dysfonctionnement cérébral minimal, qui se manifeste par une hyperéactivité, une distraction, une agitation, une altération de l'attention de l'enfant. Parfois appelé syndrome d'hyperactivité et de sevrage (TDAH).

Les formes modérées et sévères peuvent entraîner un retard du développement moteur, de la parole et psychomoteur, des réactions névrotiques, des troubles asthénico-végétatifs (dysfonctionnements des organes internes et affaiblissement du corps). L'hydrocéphalie (hydropisie cérébrale) est des complications plus dangereuses et plus graves. épilepsie et paralysie cérébrale.

L'encéphalopathie périnatale pourrait-elle avoir des conséquences à l'âge adulte??

Les neurologues estiment que l'encéphalopathie non guérie dans l'enfance peut entraîner le développement de la dystonie végétative-vasculaire, de la migraine, de l'épilepsie à l'adolescence et chez les adultes - à un risque accru d'accident vasculaire cérébral.

Prévention de l'encéphalopathie périnatale

La prévention des maladies commence au stade de la planification et de la prise en charge de la grossesse. Il s'agit de renoncer aux mauvaises habitudes, à une bonne alimentation, à marcher au grand air, au traitement des maladies chroniques et infectieuses, à la correction du flux sanguin placentaire insuffisant, à une attitude correcte et à la préparation à l'accouchement, à une gestion compétente de l'accouchement par un obstétricien.

Encéphalopathie vasculaire (discirculatoire)

L'encéphalopathie dyscirculatoire (DEP) est une perturbation chronique de l'apport sanguin au cerveau causée par des lésions des vaisseaux du cou et de la tête. Il se développe principalement chez les adultes et les personnes âgées, après 70 ans, le risque d'insuffisance de la circulation cérébrale est multiplié par trois. Un patient sur cinq à la réception avec un thérapeute pour les maladies du cœur et des vaisseaux sanguins présente des plaintes caractéristiques.

  • La cause de la forme athéroscléreuse d'encéphalopathie est l'athérosclérose de l'aorte et des artères carotides (dans 60% des cas)
  • La cause de la forme hypertensive est l'hypertension artérielle
  • La cause de la forme veineuse est une violation de l'écoulement veineux de la cavité crânienne avec thrombose veineuse, stagnation du sang dans les veines jugulaires due à des maladies des poumons et une insuffisance cardiopulmonaire (asthme bronchique, bronchite obstructive sévère)
  • L'encéphalopathie de genèse mixte, en plus de ce qui précède, peut conduire à:
    • accident vasculaire cérébral
    • Insuffisance cardiaque chronique
    • troubles du rythme cardiaque
    • ostéochondrose de la colonne cervicale
    • modifications de la paroi vasculaire dans le diabète sucré

Symptômes de l'encéphalopathie vasculaire

l'encéphalopathie se manifeste par des signes généraux que le patient prend pour un surmenage. Il s'inquiète de la faiblesse générale, de la fatigue, de l'irritabilité, des sautes d'humeur soudaines, des troubles du sommeil, de la somnolence le jour et de l'insomnie la nuit, des mouches clignotantes devant ses yeux, des troubles auditifs. Des troubles de la mémoire sont possibles, surtout dans la vie quotidienne, le patient ne se souvient pas pourquoi il est entré dans la pièce, ce qu'il voulait emporter, etc. Il devient distrait, incapable de se concentrer sur le travail en cours. Des étourdissements et des problèmes de démarche peuvent survenir.

La DEP débute des troubles neurologiques et mentaux plus prononcés - instabilité de la démarche, instabilité lors de la marche, jambes «traînantes», tremblements des membres, augmentation du tonus musculaire, troubles neurologiques de la miction, larmoiement, ressentiment, éléments d'agression. La mémoire est considérablement altérée, le patient est incapable d'effectuer la quantité précédente de travail mental.

caractérisé par l'incapacité de naviguer dans le temps et l'espace, de graves troubles mentaux, des troubles des fonctions mentales. La personne est incapable de travailler et perd ses compétences en libre-service.

Diagnostique

Le médecin prescrit des tests de laboratoire (tests sanguins et urinaires généraux, tests sanguins de glucose, de cholestérol) et des méthodes de diagnostic instrumentales. Ces derniers sont représentés:

  • ECG, surveillance de la pression artérielle 24 heures sur 24 et ECG
  • électroencéphalographie - enregistrement de l'activité électrique du cerveau
  • rhéoencéphalographie - enregistrement du mouvement du sang à travers les vaisseaux du cerveau
  • échocardiographie - échographie du cœur
  • Échographie avec balayage duplex des artères carotides, des artères intracrâniennes et des veines
  • Radiographie et IRM de la colonne cervicale
  • IRM du cerveau

Traitement de l'encéphalopathie discirculatoire

Afin d'arrêter la progression des dysfonctionnements cérébraux, il est important d'en identifier et de traiter la cause. Pour ce faire, des antihypertenseurs (hartil, prestarium, concor, etc.), des médicaments qui abaissent le cholestérol (rosuvastaïne, atorvastatine, etc.), des diurétiques (indapamide, lasix, diacarbe), des médicaments pour le traitement du diabète sucré sont prescrits.

Pour améliorer le flux sanguin cérébral, des médicaments vasculaires sont utilisés - cinnarizine, cavinton, antioxydants - actovegin, solcoseryl, mexidol, vitamine E et acide ascorbique, nootropiques qui améliorent le métabolisme dans les cellules cérébrales - piracetam, nootropil, vinpotropil, pantogam, neurox, cerepro, etc. Ces médicaments peuvent être utilisés sous forme de comprimés pendant une longue période (plusieurs mois) et en cours d'injection..

Encéphalopathie post-traumatique

Ce sont les conséquences d'une lésion cérébrale traumatique qui peut se développer chez les enfants et les adultes plusieurs semaines, mois et années après la lésion. Se développe dans 70 à 80% des blessures au crâne reçues.

Une légère commotion cérébrale n'entraîne généralement pas d'encéphalopathie. Les raisons peuvent être une commotion cérébrale de 2 degrés ou plus, une contusion, une contusion du cerveau, des fractures des os du crâne avec écrasement de la substance cérébrale. De telles blessures surviennent lors d'accidents de voiture, de chutes de hauteur, de coups et de blessures domestiques.

Signes d'encéphalopathie post-traumatique

Les symptômes peuvent apparaître dès quelques jours après la blessure. Ceux-ci inclus:

  • maux de tête sévères, accompagnés de nausées, de somnolence, de sensation de faiblesse. Les analgésiques sont inefficaces ou ont un effet à court terme. La douleur peut disparaître avec un changement de position du corps
  • perte de conscience à court terme
  • étourdissements, déséquilibre, instabilité de la démarche, chutes, "chancelant" d'un côté à l'autre
  • troubles de la mémoire, diminution de la vitesse de réaction et de la concentration de l'attention, troubles des fonctions cognitives, incapacité à analyser et à tirer des conclusions
  • retard psychomoteur, dépression, asthénie (épuisement des fonctions mentales)
  • saisies

Diagnostique

L'IRM est obligatoire pour évaluer le degré de lésion cérébrale organique. Le reste des études est prescrit selon le plan d'observation établi par le médecin (prises de sang, ECG, radiographie).

Traitement de l'encéphalopathie post-traumatique

Le traitement dans la période aiguë du traumatisme est effectué dans le service de neurochirurgie, de neurologie ou de traumatologie, en fonction de la nature de la blessure. Après son congé, le patient doit être observé par un neurologue à la clinique et, avec des symptômes graves, être hospitalisé chaque année.

La thérapie est effectuée avec les mêmes groupes de médicaments - médicaments vasculaires, antioxydants et nootropes.

Encéphalopathie toxique

Cette forme se produit à la suite de l'action sur les cellules cérébrales de substances toxiques de l'extérieur et de toxines formées dans le corps dans certaines maladies (toxique - forme métabolique).

  • Chez les nouveau-nés - épithélium de bilirubine avec maladie hémolytique du nouveau-né, syndrome d'alcoolisme foetal avec lésions cérébrales, épidurite épidurale lorsqu'une femme enceinte prend des médicaments, des anticonvulsivants, des antidépresseurs, des neuroleptiques.
  • Chez les jeunes enfants et adolescents - intoxication domestique par des drogues, de l'alcool, des vapeurs d'essence et du mercure. Les enfants de moins de trois ans développent souvent une encéphalopathie toxique dans le contexte d'infections virales respiratoires aiguës, de grippe, d'infection intestinale et est appelée neurotoxicose.
  • Les adultes peuvent subir une intoxication aiguë ou chronique, professionnelle ou domestique avec du monoxyde de carbone, du mercure, du plomb, du manganèse, du disulfure de carbone, de l'essence, des pesticides et des médicaments. Le plus souvent chez l'adulte, une encéphalopathie toxique se développe avec l'utilisation systématique d'alcool et de ses substituts et avec une intoxication à l'alcool méthylique.

Symptômes de l'encéphalopathie toxique

65% des nouveau-nés développent une jaunisse, mais seulement dans 1 à 5%, le niveau de bilirubine augmente de manière si significative qu'il peut provoquer des lésions cérébrales organiques. Les signes en sont la somnolence ou la léthargie du nouveau-né, l'inhibition des réflexes, y compris la succion et la déglutition, des troubles du rythme de la respiration et des battements cardiaques, un spasme des muscles occipitaux postérieurs, un cri perçant. Les symptômes d'une encéphalopathie sévère sont la stupeur ou le coma. Des symptômes similaires chez les nouveau-nés se manifestent par des opioïdes (narcotiques) et une encéphalopathie médicamenteuse.

L'encéphalopathie toxique aiguë chez les enfants et les adultes survient avec une seule exposition à une substance toxique à forte dose. Il se manifeste dans des conditions allant de l'étourdissement léger, de la léthargie ou de l'agitation aux convulsions, aux troubles respiratoires et circulatoires graves avec une issue fatale.

L'intoxication chronique se caractérise par des maux de tête persistants, des nausées, des variations de la tension artérielle, une faiblesse générale, une irritabilité, une altération de la sensibilité des membres, un dysfonctionnement des organes pelviens (miction et défécation involontaires). L'encéphalopathie sévère est caractérisée par des troubles mentaux sévères tels que le délire, les hallucinations, l'agression, ainsi que des convulsions et une perte de conscience.
Encéphalopathie alcoolique aiguë. ou l'encéphalopathie de Gaia-Wernicke, qui se développe presque immédiatement après le délire dans le contexte d'une consommation quotidienne de fortes doses d'alcool. Le patient voit des hallucinations, entend des voix, refuse de manger, se parle à lui-même, ne répond pas aux questions, crie brusquement. Des tremblements des membres, des chutes en essayant de marcher, une faiblesse musculaire sévère sont caractéristiques. La maladie dure généralement de 3 à 6 semaines, mais avec une évolution fulminante, le coma et la mort surviennent après 3 à 5 jours de symptômes.

Avec encéphalopathie alcoolique chronique. dont les premiers signes se développent après plusieurs mois de consommation constante d'alcool, le patient note une forte sensation d'anxiété, une dépression d'humeur, une faiblesse, une aggravation du sommeil, des tremblements des paupières, de la langue, des membres. À mesure que l'alcoolisme et les lésions cérébrales progressent, les cauchemars commencent, les caractéristiques volitives et intellectuelles diminuent, la dépression apparaît, un manque de goût pour la vie et une sensation de faiblesse totale. La dépression se développe, des hallucinations, une perte de conscience, des convulsions se produisent souvent. Au dernier stade de l'alcoolisme, lorsque les réserves du corps sont épuisées, il y a une dégradation complète de la personnalité et une démence alcoolique..

Diagnostique

À l'hôpital, des analyses de sang et d'urine sont effectuées pour détecter la présence d'une substance toxique suspectée. IRM du cerveau pour évaluer le degré de ses dommages organiques.

Avec l'encéphalopathie à bilirubine, une photothérapie est prescrite, l'administration intraveineuse de plasma sanguin, d'antioxydants et de nootropes, de solutions de glucose, de Ringer et de vitamines, une transfusion sanguine de remplacement (jaunisse courante des nouveau-nés, sans maladie hémolytique et sans encéphalopathie, ne nécessite pas de transfusion).

En cas d'intoxication aiguë et chronique, le corps est détoxifié, des médicaments vasculaires et nootropes sont prescrits. Le traitement doit être effectué uniquement à l'hôpital, en particulier chez les enfants et les adolescents. Les lésions cérébrales alcooliques sont traitées conjointement par des narcologues et des toxicologues.

Pourquoi l'encéphalopathie est-elle dangereuse??

Il est assez difficile de prédire à l'avance comment se comportera l'encéphalopathie causée par l'un ou l'autre facteur causal, car le cerveau, en raison de sa plasticité, dispose de puissants mécanismes de compensation. Néanmoins, il a été prouvé que les formes sévères de ce complexe de syndrome provoquent des troubles neurologiques et mentaux persistants, par exemple:

  • l'encéphalopathie vasculaire est à l'origine de la démence chez les personnes âgées, ou de la démence sénile, dans 10 à 15% des cas
  • l'épilepsie post-traumatique se développe chez 11 à 20% des patients après un TBI
  • l'encéphalopathie à bilirubine peut entraîner une paralysie infantile, une perte de la vision et de l'audition, un retard mental et mental. Le neurologue sera en mesure de diagnostiquer les symptômes de telles conséquences dès le deuxième mois de la vie de l'enfant..

Les formes aiguës de lésions cérébrales graves sont dangereuses en ce qu'elles entraînent un œdème cérébral, un coma et la mort.

Comment ne pas attraper la grippe. Pendant les épidémies de grippe, en plus de la pommade oxolinique, vous pouvez utiliser de l'huile d'argousier naturelle pour prévenir les infections. Avant de quitter la maison, vous devez bien lubrifier le nez avec de l'huile d'argousier. L'huile offre une protection contre la pénétration du virus dans le sang et a un effet antiviral modéré.

À quelle fréquence prenez-vous des antibiotiques?

Aujourd'hui et demain la situation géomagnétique est calme, on ne s'attend pas à des orages magnétiques.