Principal > Complications

Encéphalopathie dyscirculatoire du cerveau: symptômes et traitement

De nombreuses maladies neurologiques sont associées à une fatigue accrue et à des maux de tête. L'encéphalopathie chronique dyscirculatoire (DE) est une pathologie qui provoque un dysfonctionnement des vaisseaux cérébraux. La maladie survient souvent chez les jeunes patients.

L'encéphalopathie dyscirculatoire de genèse mixte provoque une privation d'oxygène des cellules. En cas de pathologie, il y a violation de la connexion entre le cortex cérébral et les ganglions sous-corticaux..

L'encéphalopathie vasculaire du cerveau entraîne des troubles cognitifs. Le patient a souvent une mauvaise coordination des mouvements.

Symptômes

Les symptômes suivants de la maladie sont distingués:

  • maux de tête douloureux ou pressants;
  • irritabilité;
  • nervosité.

Le diagnostic d '«encéphalopathie discirculatoire» suggère également la présence de symptômes tels que faiblesse générale, vertiges. Dans les derniers stades de la maladie, des sentiments d'apathie peuvent survenir. En raison d'une mauvaise coordination des mouvements, des chutes fréquentes sont observées.

Au dernier stade, les signes d'encéphalopathie discirculatoire deviennent plus prononcés. Les patients perdent la capacité de prendre soin d'eux-mêmes. De nombreux patients se retrouvent confinés dans un fauteuil roulant, ne reconnaissent pas leurs proches.

Mécanisme de l'encéphalopathie vasculaire

À un stade précoce de la maladie, les conséquences sont réversibles. À mesure que la maladie progresse, les symptômes de la maladie s'intensifient, entraînant une invalidité.

Il existe les causes suivantes de la maladie:

  • la présence d'un processus inflammatoire dans le tissu nerveux;
  • la formation de caillots sanguins;
  • augmentation de la concentration de sucre dans le sang;
  • lésion de la moelle épinière;
  • augmentation de la pression artérielle;
  • prédisposition génétique à l'apparition de la maladie.

Les modifications dystrophiques du cerveau sont le plus souvent observées chez les patients âgés. Les maladies vasculaires chroniques et l'exposition à des conditions environnementales défavorables entraînent une décompensation de la circulation sanguine, un apport sanguin insuffisant au cerveau.

Les signes d'encéphalopathie vasculaire se produisent dans le contexte des pathologies suivantes:

  • athérosclérose affectant les vaisseaux du cou;
  • hypertension artérielle;
  • pathologie du système endocrinien.

L'encéphalopathie d'origine vasculaire survient également lorsque le rythme cardiaque est perturbé, une diminution persistante de la pression artérielle. La vascularite est l'une des causes des maladies cérébrovasculaires..

Stades de la maladie

  1. Encéphalopathie dyscirculatoire de stade I.
    Les manifestations initiales de l'ED sont mal exprimées.
  2. DE II Art.
    Avec la progression de la maladie, des troubles intellectuels et du mouvement surviennent. Il y a une perte de compétences sociales chez le patient.
  3. DE III.
    Au stade terminal de l'encéphalopathie discirculatoire, la maladie s'accompagne d'une perte de la capacité à effectuer des actions simples. À ce stade, le patient a besoin de soins.

Au stade 3 de la maladie, le patient se voit souvent attribuer un groupe d'incapacité approprié.

Classification de l'encéphalopathie discirculatoire

L'encéphalopathie discirculatoire chronique peut évoluer lentement au fil des ans.

Il existe une classification de la pathologie pour des raisons d'occurrence:

  • Hypertensive.
    Ce type de maladie se produit avec une augmentation prolongée de la pression artérielle;
  • Athérosclérotique.
    La principale cause de ce type de maladie est le rétrécissement de la lumière vasculaire;
  • Veineux.
    Ce type d'encéphalopathie discirculatoire s'accompagne de lésions des troncs vasculaires du cou..
  • Vertébrogène.
    Cela se produit dans le contexte de l'ostéochondrose. Avec cette forme de maladie, il y a souvent des problèmes de vision, d'audition, de troubles de la mémoire, une altération de la coordination des mouvements.

Diagnostique

Lorsque des signes d'encéphalopathie discirculatoire apparaissent, une tomodensitométrie est réalisée - TDM du cerveau.

Une électroencéphalographie est réalisée. Dans ce cas, un capuchon spécial équipé d'électrodes est placé sur la tête du patient. La procédure de diagnostic fournit des informations complètes sur l'état du système nerveux du patient.

Lors de l'exécution d'une imagerie par résonance magnétique, un ordinateur prend plusieurs photos sous différents angles. Le résultat est une image en trois dimensions. Dans ce cas, sur les images, vous pouvez voir des foyers d'hémorragie.

Dans certains cas, une échographie des artères cérébrales est effectuée. Avec cette procédure, divers troubles circulatoires sont diagnostiqués..

Traitement

Le traitement de l'encéphalopathie discirculatoire implique l'utilisation de:

  • remèdes populaires;
  • drogues.

Des procédures de physiothérapie sont également utilisées pour améliorer l'apport sanguin au cerveau. La durée du cours est définie individuellement.

Chirurgie

Deux types d'opérations chirurgicales sont effectuées:

  • Endartériectomie.
    L'intervention chirurgicale est l'ablation d'un caillot sanguin par une petite incision dans la peau faite avec un scalpel.
  • Placement du stent.
    Cet appareil est un petit treillis métallique, qui est inséré dans le récipient à l'état comprimé. L'opération est indiquée lorsque la lumière de l'artère est rétrécie de plus de 30%. Contre-indications à la pose de stent: accident vasculaire cérébral, coma.

Traitement médical

Dans le traitement, des agents antiplaquettaires sont utilisés pour empêcher la formation de caillots sanguins dans la lumière des artères. Ces médicaments comprennent:

  • Aspirine;
  • Curantil.

Les médicaments anti-athéroscléreux empêchent la formation de plaques. Ces médicaments comprennent:

  • Clofibrate;
  • Fluvastatine.

Dans le traitement de la pathologie, les nootropiques sont utilisés pour améliorer l'état du tissu nerveux. Ces médicaments comprennent:

  • Nootropil;
  • Mildronate.

Des médicaments vasoactifs sont également utilisés. Ces médicaments ont un effet vasodilatateur..

Physiothérapie

Dans le cadre de la thérapie complexe de la maladie, ils sont utilisés:

  • Inductothermie.
    Application de champs magnétiques de différentes fréquences.
  • Galvanothérapie.
    Lors de l'exécution de cette procédure, un courant électrique est appliqué au corps. La galvanothérapie améliore la circulation sanguine dans la zone du cerveau, active la croissance des cellules nerveuses.
  • Acupuncture.
    Stimulation de zones individuelles avec de petites aiguilles. La procédure active le processus de résorption des caillots sanguins, améliore les processus métaboliques.

Remèdes populaires pour le traitement de l'encéphalopathie

L'encéphalopathie dyscirculatoire implique un traitement avec des remèdes populaires:

  1. 30 grammes de racine de valériane pré-hachée mélangée à 5 cônes de houblon.
    Les matières premières végétales sont versées dans 200 ml d'eau bouillante. Le produit est inséré dans une pièce fraîche, protégée de la lumière du soleil, pendant 20 heures. Après le temps spécifié, la boisson doit être filtrée. Un remède pour améliorer l'état des vaisseaux du cerveau est utilisé trois fois par jour. La boisson améliore le fonctionnement du système nerveux, aide à soulager les maux de tête. L'outil aide à améliorer la mémoire, élimine la fatigue.
  2. 20 grammes d'églantier sont versés avec 500 ml d'eau chaude.
    Le produit est cuit à feu doux pendant 20 minutes sous agitation constante. Après le temps spécifié, la boisson est filtrée. Prenez 100 ml du produit deux fois par jour. La boisson est efficace en présence d'hypertension artérielle.
  3. 20 grammes de baies d'aubépine sont broyés avec un hachoir à viande à la consistance d'une bouillie.
    La masse résultante est ajoutée au thé. L'outil améliore le flux sanguin principal, empêche la formation de caillots sanguins. La durée moyenne de prise du mélange médicamenteux est de trois semaines.

Les remèdes populaires sont efficaces à un stade précoce de la maladie. Ils sont inefficaces pour les encéphalopathies sévères..

La prévention

Il est conseillé aux personnes à risque de faire mesurer leur tension artérielle régulièrement. Les fortes surtensions provoquent une détérioration de la circulation cérébrale.

L'athérosclérose occupe la première place dans l'incidence de l'encéphalopathie discirculatoire. Avec cette pathologie, une vasoconstriction pathologique se produit en raison de leur blocage par des plaques athéroscléreuses. Pour la prévention de l'athérosclérose, il est recommandé d'exclure de l'alimentation les produits semi-finis, les viandes fumées, les légumes marinés. La préférence est donnée aux plats à base de légumes, de fruits frais.

L'origine de la maladie est assez difficile. Les pathologies suivantes sont les conditions préalables à l'apparition de la maladie:

  • thrombose;
  • obésité.

Il est recommandé de ne pas boire de boissons alcoolisées, de faire de l'exercice régulièrement.

Céphalée chronique: causes et traitement

Maux de tête dans les tempes pendant la grossesse: causes, traitement et prévention

Maux de tête allergiques: causes, traitement et prévention

Vertige en début de grossesse: causes, prévention, traitement

Migraine cervicale: causes, diagnostic, symptômes et traitement

Ce qui se cache derrière le diagnostic d'encéphalopathie discirculatoire?

"Souffrance du cerveau associée à une circulation altérée." Vous n'avez probablement jamais rencontré un tel diagnostic. Cependant, quelque chose comme ça pourrait être traduit du grec.

Encéphalopathie. Quelle est cette maladie? Et est-ce vraiment une maladie? Nous en avons parlé et bien d'autres avec un neurologue, spécialiste de premier plan du département de neurologie "Clinic Expert Koursk" Umerenkova Natalia Vladimirovna.

- Natalya Vladimirovna, sur Internet, vous pouvez trouver des informations selon lesquelles le diagnostic d'encéphalopathie discirculatoire cache l'absence de diagnostic. Est-ce vraiment le cas ou l'encéphalopathie discirculatoire est une maladie?

C'est en fait une maladie. Une autre question est qu'elle peut être appelée complètement différemment. Par exemple, un signe égal peut être placé entre celui-ci et une pathologie telle que l'ischémie cérébrale chronique, l'insuffisance cérébrovasculaire chronique. Le problème est qu'aucun de ces termes ne figure dans la Classification internationale des maladies (CIM-10). Le terme «encéphalopathie discirculatoire» est un héritage de la médecine de l'URSS et de l'ère post-soviétique (ainsi que des pays de l'espace post-soviétique). Dans la littérature médicale étrangère, c'est rare..

En ce qui concerne le diagnostic, le diagnostic d '«encéphalopathie discirculatoire» est parfois redondant - par exemple, en se concentrant simplement sur l'âge du patient (ce qui n'est pas toujours correct). Par conséquent, ce n'est pas toujours justifié.

- L'encéphalopathie discirculatoire a-t-elle un degré?

Non, il n'y a pas de diplômes. Il y a trois stades de développement de la maladie (il y en a trois), avec des manifestations caractéristiques de chacun d'eux.

- Quels sont les symptômes de l'encéphalopathie discirculatoire??

Au premier stade, les manifestations cliniques sont minimes. Parmi eux se trouvent une faiblesse générale, une fatigue accrue, une légère détérioration de la concentration, des troubles du sommeil, une anxiété accrue, une instabilité émotionnelle plus élevée, des maux de tête et des vertiges flous. Un examen neurologique objectif et une IRM du cerveau montrent également des changements minimes.

Dans la deuxième étape, les symptômes deviennent plus clairs, plus définis. Ce sont des maux de tête, des déséquilibres, des étourdissements distincts, des troubles cognitifs et émotionnels-volitifs plus prononcés, susceptibles d'objectivation neuropsychologique. L'IRM révèle des changements plus nets dans la substance du cerveau.

Lisez le matériel sur le sujet: Si une IRM du cerveau a montré...

À ce stade, il y a des difficultés avec les activités quotidiennes. Par exemple, certaines difficultés peuvent être accompagnées par l'obtention de nouvelles informations, la nécessité de lire une conférence, de tracer un nouvel itinéraire vers le magasin, etc. dépassant les limites de la «zone de confort». L'oubli quotidien est noté. Dans le même temps, gérer les modèles habituels de comportement, de compétences et de connaissances ne pose aucun problème.

Le troisième stade de l'encéphalopathie discirculatoire est caractérisé par des signes de parkinsonisme, des troubles du mouvement, une détérioration significative des fonctions cognitives, de la mémoire. L'attitude critique du patient à l'égard de son état en souffre. Anomalies pelviennes possibles (la miction est plus fréquente).

Avec cette maladie, des changements de personnalité peuvent être notés sous forme d'irritabilité, de larmes, de ressentiment, d'une plus grande «viscosité» de la pensée. La motricité fine peut se détériorer, il y a une instabilité de la démarche (jusqu'à des chutes), des épisodes de rires violents ou de pleurs, des difficultés à avaler. Changement possible du taux de parole, apparition d'une dysarthrie (discours flou - comme si «bouillie dans la bouche»).

- Pour quelles raisons il y a une encéphalopathie discirculatoire?

Ils sont variés. Il s'agit d'une lésion de vaisseaux de gros et de petit calibre, même de petits foyers d'accidents vasculaires cérébraux passés (y compris ceux que le patient peut ne pas connaître et qui peuvent être une découverte accidentelle lors de l'imagerie par résonance magnétique du cerveau), etc..

Lisez le matériel sur le sujet: Comment se protéger d'un accident vasculaire cérébral?

Si, conceptuellement, essayez de répondre à la question «pourquoi une encéphalopathie discirculatoire se produit-elle», alors d'une manière ou d'une autre, elle est associée à une violation de l'état du lit vasculaire et, par conséquent, à une détérioration de l'apport sanguin au cerveau. Cela peut être causé par des chiffres de pression artérielle instables dans l'hypertension, l'athérosclérose des vaisseaux, des modifications vasculaires du diabète sucré, des troubles du rythme cardiaque avec une détérioration transitoire de l'apport sanguin au tissu cérébral ou un risque accru de caillots sanguins, des troubles indépendants du système de coagulation sanguine (avec augmentation de la thrombose) et quelques autres..

- Qui risque de développer une encéphalopathie discirculatoire?

Il s'agit de personnes souffrant d'hypertension artérielle, de lésions athéroscléreuses des vaisseaux cérébraux, de diabète sucré, de pathologies du système de coagulation sanguine et de la paroi vasculaire, de fumeurs souffrant d'hypodynamie.

- Quelles autres maladies neurologiques peuvent être déguisées en encéphalopathie discirculatoire??

Ils peuvent être de nature très différente. Des manifestations similaires peuvent être des tumeurs cérébrales, une hydrocéphalie avec une pression normale du liquide céphalo-rachidien, des céphalées de tension et certains types de migraine. Ce diagnostic peut être posé à tort si une personne a des étourdissements qui surviennent dans le contexte de troubles phobiques ou d'une pathologie de l'oreille interne. Des manifestations similaires se produisent dans les troubles anxieux et dépressifs, ainsi que dans un certain nombre d'autres.

Lisez le matériel sur le sujet: Qu'est-ce que la céphalée de tension?

- Quelles méthodes incluent le diagnostic de l'encéphalopathie discirculatoire?

Recueil complet des plaintes et de l'anamnèse, ainsi qu'un examen neurologique détaillé.

Parmi les méthodes instrumentales, en règle générale, une échographie des vaisseaux du cou est effectuée (échographie duplex des vaisseaux brachiocéphaliques, non seulement des artères, mais aussi des veines), IRM du cerveau (il est conseillé de réaliser avec les vaisseaux du cerveau).

Le système de coagulation sanguine est à l'étude.

Selon les indications, des consultations de spécialistes étroits sont nommées - cardiologue, endocrinologue, ophtalmologiste.

- Comment les patients atteints d'encéphalopathie discirculatoire sont-ils traités? Son développement peut être arrêté?

Si le diagnostic est correct, le traitement correct est prescrit et le patient y adhère pleinement - oui, la maladie peut être arrêtée. Les principes du traitement sont de normaliser la pression artérielle, la glycémie et les lipides, les propriétés rhéologiques du sang (ici «rhéologique» signifie «fluidité sanguine»). Un niveau d'activité physique adéquat est requis, l'arrêt du tabac.

Parmi les médicaments, on utilise des médicaments qui ont un effet positif sur la «nutrition» des tissus cérébraux, améliorent la circulation sanguine, etc. Avec des stades prononcés, des médicaments contre la démence, le parkinsonisme peuvent être prescrits. Une consultation psychiatrique peut être nécessaire.

Il ne faut pas oublier que seul le traitement médicamenteux sans éliminer les facteurs conduisant à la maladie ne sera pas très efficace et, au mieux, produira un effet temporaire..

- Quelle est la menace d'encéphalopathie discirculatoire si elle n'est pas traitée? Est-ce si dangereux?

L'absence de traitement entraînera la progression du processus. Le pronostic dépend directement d'un diagnostic rapide et d'un traitement approprié.

Vous pouvez prendre rendez-vous avec un neurologue ici

attention: les consultations ne sont pas disponibles dans toutes les villes

- Natalya Vladimirovna, est-il possible de prévenir l'encéphalopathie discirculatoire? Parlez-nous de la prévention de cette condition

Heureusement, il est possible d'empêcher son développement. Aussi simple que cela puisse paraître, c'est l'adhésion à un mode de vie sain: une alimentation équilibrée, un niveau adéquat d'activité physique et intellectuelle, l'absence de mauvaises habitudes. En présence de maladies et d'affections qui augmentent le risque de développer une encéphalopathie discirculatoire - leur traitement opportun et compétent.

Autres matériaux sur le sujet:

Umerenkova Natalia Vladimirovna

Diplômé de l'Université médicale d'État de Koursk en 2004.

En 2004-2005, elle a effectué un stage en neurologie à l'université susmentionnée.

Depuis 2015, il travaille chez Clinic Expert Kursk LLC, est un spécialiste de premier plan dans le département de neurologie. À Koursk, il est reçu à l'adresse: Karl Liebknecht st., 7

Qu'est-ce que l'encéphalopathie et comment l'identifier

Dans la compréhension générale, l'encéphalopathie est une lésion cérébrale organique. C'est un terme qui combine de nombreuses sous-espèces de maladies cérébrales non inflammatoires qui se manifestent par des symptômes mentaux, neurologiques, somatiques et cérébraux. Au cœur de l'encéphalopathie se trouve une lésion organique de la substance cérébrale. Le tableau clinique de l'encéphalopathie va de symptômes simples (maux de tête, troubles du sommeil) à graves (coma, convulsions, décès).

Ce que c'est

La maladie est congénitale et acquise. Les formes congénitales sont le résultat d'un accouchement anormal ou de maladies de la mère pendant la grossesse. "Le diagnostic d'encéphalopathie chez l'enfant" est présenté. L'encéphalopathie chez l'adulte est principalement acquise. Ils sont acquis à la suite d'une exposition à des facteurs vitaux tels qu'une lésion cérébrale, une infection ou une exposition toxique à des métaux lourds.

Le pronostic de l'encéphalopathie dépend de la cause, du type, de la gravité du tableau clinique, du diagnostic et du traitement opportuns. Par exemple, l'encéphalopathie hypertensive (encéphalopathie veineuse) est caractérisée par des symptômes d'augmentation de la pression intracrânienne. Avec un traitement adéquat, les patients se rétablissent complètement - le pronostic est favorable. L'encéphalopathie hépatique a un pronostic défavorable, car la progression de la maladie entraîne des lésions cérébrales toxiques - le patient tombe dans le coma et meurt après quelques jours.

Les conséquences de l'encéphalopathie dépendent également de la forme, de l'évolution, du diagnostic et du traitement. Par exemple, l'encéphalopathie associée au VIH chez les enfants jusqu'à un an plus tard 5 à 6 mois après le diagnostic est compliquée par la mort, car la maladie progresse rapidement et son évolution est extrêmement difficile à prévoir..

Les raisons

L'encéphalopathie se forme à la suite de toute cause qui, d'une manière ou d'une autre, entraîne des lésions cérébrales organiques précoces ou tardives. Les causes suivantes de la maladie sont distinguées:

  1. Lésion cérébrale traumatique. Conduit à une encéphalopathie post-traumatique. Cette forme de maladie est la plus courante chez les athlètes d'arts martiaux qui manquent souvent des coups de poing à la tête (boxe, taekwondo, muay thai, football américain).
    Le coup manqué et son résultat - KO et renversement - conduit à une commotion cérébrale. Ces blessures fréquentes endommagent le cerveau, ce qui perturbe le métabolisme des protéines. Dans les tissus nerveux, le métabolisme des protéines est perturbé et une protéine pathologique - l'amyloïde s'accumule progressivement.
  2. Raisons périnatales. L'encéphalopathie périnatale chez les enfants est le résultat d'un accouchement problématique. Ceci est le résultat d'une combinaison de facteurs, tels que la malnutrition, l'incohérence entre la taille du canal de naissance et la taille de la tête fœtale, la toxicose pendant la grossesse, le travail rapide, la prématurité, l'immaturité.
  3. Athérosclérose et hypertension artérielle. Ces maladies sont caractérisées par une diminution du flux sanguin cérébral due à la plaque dentaire, qui réduit la lumière du vaisseau, et due à une pression accrue. Une diminution du flux sanguin cérébral entraîne une ischémie des cellules nerveuses. Ils manquent d'oxygène et de nutriments, c'est pourquoi les neurones meurent.
  4. Intoxication chronique avec des drogues, de l'alcool, de la nicotine, des drogues et des poisons. Ces facteurs conduisent à l'accumulation de substances toxiques dans les cellules cérébrales, ce qui entraîne leur destruction et leur mort..
  5. Maladies des organes internes, tels que le foie, le pancréas ou les reins. En raison de maladies hépatiques graves, la filtration des poisons est altérée. Ces derniers s'accumulent dans le sang et pénètrent dans le système nerveux central. Les cellules cérébrales meurent. L'encéphalopathie se développe.
  6. Maladie des radiations aiguë ou chronique. Il existe une forme de maladie des radiations - l'encéphalopathie cérébrale. Elle survient après irradiation de la tête avec une dose de 50 Gy et plus. En raison de l'effet direct des radiations, les cellules cérébrales meurent.
  7. Diabète sucré (encéphalopathie diabétique). En raison du diabète sucré, le métabolisme de toutes les substances du corps est perturbé. Cela conduit à la formation de plaques athéroscléreuses dans les vaisseaux du cerveau, à une ischémie des neurones et à une augmentation de la pression artérielle. La combinaison de ces trois facteurs conduit à la destruction des cellules cérébrales et à l'encéphalopathie.
  8. Syndrome hypertensif. L'encéphalopathie survient en raison d'une violation de l'écoulement du sang veineux, d'un œdème cérébral et d'une stagnation du liquide céphalo-rachidien. En conséquence, les produits métaboliques toxiques ne sont pas utilisés ou éliminés du système nerveux central et commencent à détruire les cellules cérébrales. L'hydroencéphalopathie est le résultat d'une hypertension intracrânienne persistante.
  9. Inflammation des vaisseaux du cerveau. Conduit à une perturbation de l'intégrité des artères et des veines et augmente la probabilité de caillots sanguins. Ce dernier bloque le courant du vaisseau - la circulation cérébrale est perturbée. Le tissu nerveux meurt en raison du manque d'oxygène et de nutriments.

Symptômes

Le tableau clinique de l'encéphalopathie est varié: il dépend de la cause, du degré et de la forme de la maladie. Cependant, il existe des symptômes typiques de tout type d'encéphalopathie, quelles que soient la cause et la gravité de la maladie:

  • Mal de crâne. La céphalalgie par la nature de la douleur dépend de la genèse de la maladie. Ainsi, l'encéphalopathie hypertensive est caractérisée par des maux de tête éclatants.
  • Asthénie: fatigue, irritabilité, labilité émotionnelle, indécision, sautes d'humeur, méfiance, anxiété, irascibilité.
  • États de type névrose: actions obsessionnelles, réaction émotionnelle inadéquate à une situation familière, vulnérabilité, suggestibilité.
  • Trouble du sommeil. Elle se caractérise par des difficultés à s'endormir, des cauchemars, un réveil précoce, une sensation de manque de sommeil et de fatigue. Les patients heureux sont somnolents.
  • Troubles de l'autonomie: transpiration excessive, membres tremblants, essoufflement, palpitations, perte d'appétit, selles dérangées, doigts et orteils froids.

Comme vous pouvez le voir, le tableau clinique se compose d'une grande variété de symptômes caractéristiques de nombreuses autres maladies et non spécifiques. Par conséquent, sur la base des signes cérébraux généraux, le diagnostic n'est pas posé. Cependant, chaque type d'encéphalopathie diffère par une cause et une symptomatologie particulières..

Le degré de la maladie

Toute encéphalopathie se développe progressivement, avec l'apparition constante de nouveaux symptômes dans le tableau clinique et la progression des anciens. Ainsi, dans la symptomatologie de la maladie, on distingue 3 degrés d'encéphalopathie: du premier, le plus léger, au troisième degré, qui se caractérise par des symptômes complexes et une adaptation altérée du corps.

1 degré

L'encéphalopathie du premier degré n'est pas toujours perceptible par le patient. Souvent, les patients ignorent qu'ils sont malades. Le premier degré est caractérisé par les symptômes les plus non spécifiques:

  1. maux de tête légers récurrents;
  2. la fatigue, souvent attribuée à la charge de travail ou au mauvais temps;
  3. difficulté à s'endormir.

A ce stade, lorsque ces signes apparaissent, le cerveau souffre déjà partiellement d'un manque de circulation sanguine. Dans un premier temps, les mécanismes de défense de l'organisme compensent la carence sous la forme d'une baisse d'activité afin de conserver l'énergie. Le système nerveux central passe en mode «économie d'énergie». Le premier degré peut durer jusqu'à 12 ans sans passer à l'étape suivante et sans l'ajout de symptômes caractéristiques.

2 degrés

Le deuxième degré consiste en des symptômes plus graves. Dans le tableau clinique, les mêmes symptômes sont présents, en plus d'eux, les suivants sont également ajoutés:

  • troubles de la mémoire: il devient plus difficile pour le patient de se souvenir et de reproduire les informations, il faut plus de temps pour se rappeler où se trouvent les clés ou où la voiture est garée;
  • les maux de tête sont associés à des étourdissements;
  • des explosions émotionnelles apparaissent, le patient devient de plus en plus irritable;
  • l'attention est dispersée - il est difficile pour le patient de se concentrer sur la leçon, il passe constamment à des choses moins importantes.

De petites zones focales apparaissent dans le cerveau sur fond de lésions organiques, qui manquent d'oxygène et de nutriments.

3 degrés

Au troisième degré, une encéphalopathie focale apparaît. De grandes zones de cellules nerveuses dysfonctionnelles apparaissent dans le cerveau, ce qui altère le fonctionnement du système nerveux central. Le troisième degré est caractérisé par des troubles cérébraux grossiers. Dans le tableau clinique, des symptômes de démence apparaissent, la sphère émotionnelle et volontaire est bouleversée. Panneaux:

  1. diminution de l'intelligence, distraction de l'attention, oubli;
  2. la pensée est perturbée: elle devient rigide, détaillée, lente et détaillée; il est difficile pour les patients de distinguer le primaire du secondaire.
  3. trouble du sommeil;
  4. irascibilité;
  5. diminution de l'acuité visuelle et de l'audition;
  6. troubles du mouvement: troubles de la marche, difficulté à manger et à prendre soin de soi;
  7. troubles émotionnels: sautes d'humeur fréquentes, euphorie, dépression, matité émotionnelle;
  8. sphère volontaire: la motivation pour l'activité diminue, le patient ne veut rien faire, il n'y a aucune incitation à travailler et à étudier de nouvelles informations, l'intérêt pour les loisirs et les activités qui procuraient autrefois du plaisir est perdu.

Types de maladies

L'encéphalopathie est un terme global qui fait référence à un ensemble de nosologies différentes avec une cause et un tableau clinique différents avec un dénominateur commun - des lésions cérébrales organiques. Par conséquent, la maladie est de différents types..

Post-traumatique

L'encéphalopathie post-traumatique est une pathologie caractérisée par des troubles mentaux et neurologiques qui se développent au cours de la première année après une lésion cérébrale traumatique due à des lésions mécaniques directes du tissu cérébral à la suite d'un choc (commotion, ecchymose).

Symptômes de l'encéphalopathie post-traumatique:

  1. Maux de tête aigus et fréquents après une blessure, étourdissements, nausées et vomissements, diminution des performances, fatigue, apathie, sensibilité accrue à la lumière, au son et à l'odorat.
  2. États psychopathiques et névrosés. Ceux-ci incluent les explosions affectives, la labilité émotionnelle, l'hypocondrie, la dépression, les accès d'agression incontrôlée, les litiges, la rancœur.
  3. Syndrome d'augmentation de la pression intracrânienne. Caractérisé par des maux de tête, des nausées et des troubles autonomes.
  4. Épilepsie post-traumatique. Cela se produit lorsqu'un foyer pathologique de gliose s'est formé dans le cerveau. Les convulsions peuvent être accompagnées sans perte de conscience ou en sa présence.
  5. Parkinsonisme post-traumatique. Il se caractérise par des tremblements des extrémités, de l'inactivité, une augmentation du tonus musculaire.
  6. Cérébrosthénie post-traumatique. Le syndrome se manifeste par une diminution de la mémoire, une céphalalgie, des étourdissements, une asthénie et une diminution des capacités intellectuelles du patient..

Encéphalopathie posthypoxique

L'encéphalopathie post-hypoxique est un trouble neurologique et mental résultant d'une ischémie prolongée des cellules cérébrales. Se produit souvent chez les personnes qui ont subi des conditions d'urgence et terminales (accident vasculaire cérébral, crise cardiaque, coma).

Il existe de telles formes d'encéphalopathie posthypoxique:

  • Diffus primaire. Se développe dans le contexte d'une insuffisance respiratoire et après la mort clinique.
  • Circulatoire secondaire. En raison d'un choc cardiogénique et hypovolémique, lorsque le volume de sang circulant diminue. Cela peut être avec une hémorragie massive.
  • Toxique. Formé en raison d'une intoxication sévère ou dans le contexte de maladies graves des organes internes.
  • Localement ischémique. En raison de la thrombose des vaisseaux cérébraux.

L'encéphalopathie posthypoxique se déroule en trois étapes:

  1. Compensatoire. Les cellules nerveuses souffrent d'un manque d'oxygène, mais le corps compense cela avec ses propres réserves d'énergie.
  2. Décompensation. Les neurones commencent à mourir. Le tableau clinique se manifeste par des symptômes cérébraux généraux..
  3. Terminal. L'oxygène n'est plus délivré au cortex cérébral. Les fonctions de l'activité nerveuse supérieure s'estompent progressivement.

Encéphalopathie dysmétabolique

Ce type de maladie apparaît dans le contexte d'un trouble métabolique grave dans le corps et comprend plusieurs sous-espèces:

  • Encéphalopathie urémique. Il se produit en raison d'une insuffisance rénale, dans laquelle, en raison d'une violation des fonctions de filtration et d'excrétion des reins, des métabolites azotés s'accumulent dans le corps. L'équilibre eau-sel et acide-base est perturbé. Le fond hormonal est également bouleversé..
    Le patient devient rapidement apathique, indifférent au monde, anxieux et agité, répond aux questions avec un retard. Peu à peu, la conscience devient confuse, des hallucinations et des crises apparaissent
  • Encéphalopathie pancréatique. Formé dans le contexte d'une fonction pancréatique insuffisante. Commence 3-4 jours après la pancréatite aiguë. Tableau clinique: anxiété sévère, troubles de la conscience, hallucinations, convulsions, stupeur ou coma, parfois un mutisme akinétique peut être observé.
  • Encéphalopathie hépatique. Des dommages toxiques au système nerveux central sont dus à une fonction de filtration insuffisante du foie, lorsque des produits métaboliques toxiques s'accumulent dans le sang. L'encéphalopathie hépatique à long terme entraîne une diminution de l'intelligence, des troubles hormonaux et neurologiques, une dépression et une altération de la conscience, jusqu'à un coma.
  • Encéphalopathie de Wernicke. Il apparaît en raison d'une carence aiguë en vitamine B1. Un manque de nutriment entraîne des perturbations métaboliques dans les cellules cérébrales, ce qui provoque un œdème et la mort neuronale. La cause la plus fréquente est l'alcoolisme chronique. L'encéphalopathie de Wernicke se manifeste par trois signes classiques: des changements de conscience, une paralysie des muscles oculomoteurs et une altération de la synchronisation des mouvements dans divers muscles squelettiques du corps. Cependant, un tel tableau clinique n'apparaît que chez 10% des patients. Chez d'autres patients, la symptomatologie consiste en des signes cérébraux non spécifiques..

Dyscirculatoire

L'encéphalopathie dyscirculatoire est une lésion des cellules cérébrales due à une perturbation prolongée, chronique et progressive du flux sanguin dans le cerveau de genèse mixte. Le diagnostic, en raison de sa prévalence, est exposé à 5% de la population russe. L'encéphalopathie dyscirculatoire survient le plus souvent chez les personnes âgées.

La pathologie est basée sur un déficit prolongé en oxygène du cerveau. Les principales raisons sont le phéochromocytome, la maladie d'Itsenko-Kushinka, la glomérulonéphrite chronique et aiguë, qui provoquent une pression artérielle élevée et conduisent à l'hypertension. L'encéphalopathie vasculaire est le plus souvent une maladie de genèse complexe, car elle présente également des facteurs de provocation secondaires: diabète sucré, troubles du rythme cardiaque, inflammation des vaisseaux cérébraux, anomalies congénitales des artères et des veines, commotion cérébrale, contusions cérébrales.

La leucoencéphalopathie dyscirculatoire est le résultat final de la maladie: plusieurs petits foyers d'ischémie se forment (petites zones d'infarctus cérébral). La matière cérébrale devient comme une éponge.

L'encéphalopathie vasculaire se produit en trois étapes. La maladie 1 degré est caractérisée par de subtiles déficiences intellectuelles, dans lesquelles l'état neurologique et la conscience restent intacts. L'encéphalopathie de grade 2 est caractérisée par des déficiences intellectuelles et motrices: le patient peut tomber, il a des tremblements de la marche. Dans le tableau clinique, des crises convulsives apparaissent souvent. La maladie de grade 3 s'accompagne de signes de démence vasculaire: les patients oublient ce qu'ils ont mangé au petit-déjeuner, où ils mettent leur portefeuille ou les clés de la maison. Il y a un syndrome pseudobulbaire, une faiblesse musculaire, des tremblements dans les membres.

Le traitement de l'encéphalopathie discirculatoire avec des remèdes populaires n'a pas d'effet, par conséquent, le traitement ne doit être effectué que sous la surveillance d'un médecin ou dans un hôpital. Ainsi, la base du traitement est la thérapie étiopathogénétique, qui vise à éliminer la cause et les mécanismes pathologiques qui conduisent ou ont conduit à un trouble de la circulation cérébrale..

Combien de temps pouvez-vous vivre: Le pronostic pour la vie varie en fonction du stade de la maladie auquel les médecins ont établi le diagnostic, de la progression et de l'efficacité du traitement. Il s'agit d'un indicateur individuel pour chaque patient. Quelqu'un peut vivre avec une pathologie jusqu'à la fin de sa vie, tandis que d'autres développeront une crise hypertensive et un accident vasculaire cérébral dans 2-3 ans, ce qui entraînera la mort du patient..

Invalidité avec encéphalopathie discirculatoire de nature pour le 2ème et 3ème degré de la maladie, car au premier stade, les troubles fonctionnels sont encore réversibles.

Leucoencéphalopathie

La leucoencéphalopathie d'origine vasculaire est une maladie caractérisée par la formation de petits ou grands foyers dans le cerveau. C'est principalement la substance blanche qui est affectée, c'est pourquoi le nom est allé - leucoencéphalopathie. La maladie est susceptible de progresser constamment et d'aggraver les fonctions d'une activité nerveuse supérieure.

  1. Petite leucoencéphalopathie focale d'origine vasculaire. En raison de maladies des artères et des veines (violation de l'écoulement, rétrécissement de la lumière, inflammation des parois, thromboembolie), des zones ischémiques apparaissent dans la substance blanche. Les hommes de plus de 55 ans sont généralement touchés. La leucoencéphalopathie focale d'origine vasculaire conduit finalement à la démence.
  2. Leucoencéphalopathie multifocale. La maladie est caractérisée par une démyélinisation des fibres nerveuses, qui est basée sur les effets de virus qui détruisent la substance blanche du cerveau. La cause la plus fréquente est le polyomavirus ou le virus de l'immunodéficience humaine.
  3. Encéphalopathie périventriculaire. Elle s'accompagne de la défaite de la matière blanche, principalement chez les enfants. La forme périventriculaire est une cause fréquente de paralysie cérébrale infantile. La maladie est caractérisée par la formation de foyers de cellules nerveuses mortes. L'autopsie révèle de multiples foyers d'infarctus symétriques du système nerveux dans le cerveau. Dans les cas graves, l'enfant est né mort.

Le tableau clinique de la leucoencéphalopathie:

  • troubles de la coordination et du mouvement;
  • trouble de la parole;
  • détérioration de la vision et de l'ouïe;
  • asthénie, faiblesse générale, instabilité émotionnelle;
  • symptômes cérébraux.

Résiduel

L'encéphalopathie résiduelle est une lésion cérébrale due à des infections antérieures ou à des lésions du système nerveux. Chez un enfant, la maladie se forme en raison de lésions cérébrales hypoxiques dans le contexte d'un accouchement pathologique ou d'une suffocation par le cordon ombilical. À un âge précoce, cela conduit souvent à une paralysie cérébrale. Dans ce cas, l'encéphalopathie résiduelle chez l'enfant est synonyme de paralysie cérébrale infantile et constitue son identification. Chez l'adulte, l'encéphalopathie résiduelle est une nosologie distincte, qui est comprise comme un ensemble d'effets résiduels après une maladie cérébrale ou un traitement. Par exemple, une encéphalopathie organique résiduelle peut se développer progressivement après une chirurgie ou après une tumeur cérébrale..

Le tableau clinique de l'encéphalopathie résiduelle se caractérise principalement par des symptômes cérébraux, tels que convulsions, troubles émotionnels, apathie, maux de tête, acouphènes, yeux clignotants et vision double.

Les symptômes et les formes individuels dépendent de la maladie spécifique transférée. Par exemple, une encéphalopathie résiduelle avec altération de la formation de la parole peut être observée chez les patients qui ont subi un accident vasculaire cérébral avec ischémie prédominante dans les régions temporales ou frontales, c'est-à-dire dans les zones responsables de la reproduction et de la perception de la parole. Dans le même temps, l'encéphalopathie résiduelle de la genèse périnatale est caractérisée par des symptômes résiduels d'insuffisance cérébrale apparus pendant la période de formation du fœtus et de l'accouchement..

Hypertensive

L'encéphalopathie hypertensive est une maladie évolutive qui survient dans le contexte d'une hypertension mal contrôlée, dans laquelle il existe un manque de circulation cérébrale. La maladie s'accompagne de modifications pathologiques des artères et des veines du cerveau, ce qui conduit à un amincissement des parois des vaisseaux. Cela augmente le risque d'hémorragie dans le tissu cérébral, conduisant à un accident vasculaire cérébral hémorragique. Le développement de troubles vasculaires conduit à une forme concomitante - microangioencéphalopathie.

Les symptômes de l'encéphalopathie hypertensive sont des signes non spécifiques de troubles cérébraux, notamment: détérioration de l'activité mentale, apathie, labilité émotionnelle, irritabilité, troubles du sommeil. Aux stades ultérieurs, la maladie s'accompagne d'une altération de la coordination des mouvements, de convulsions et d'une inadaptation sociale générale..

L'encéphalopathie hypertensive aiguë est une affection aiguë caractérisée par une conscience, des maux de tête sévères, une vision diminuée et des crises d'épilepsie.

Toxique

L'encéphalopathie alcoolique toxique est le dommage et la mort des neurones causés par des effets toxiques ou alcooliques sur le cortex cérébral. Symptômes:

  1. Asthénie, apathie, instabilité émotionnelle, irritabilité, irascibilité.
  2. Troubles du tube digestif.
  3. Troubles végétatifs.

L'encéphalopathie toxique conduit aux syndromes suivants:

  • Psychose de Korsakov: amnésie de fixation, désorientation dans l'espace, atrophie des fibres musculaires, troubles de la marche, hypesthésie.
  • Syndrome de Gaie-Wernicke: délire, hallucinations, troubles de la conscience et de la pensée, troubles de la parole, désorientation, gonflement des tissus mous du visage, tremblements.
  • Pseudoparalyse: amnésie, illusions de grandeur, perte de la critique de ses actions, tremblements des muscles squelettiques, diminution des réflexes tendineux et de la sensibilité superficielle, augmentation du tonus musculaire.

Mixte

L'encéphalopathie de genèse mixte est une maladie caractérisée par une combinaison de plusieurs formes de la maladie (encéphalopathie de genèse combinée). Par exemple, un trouble organique apparaît lorsque plusieurs causes sont affectées à la fois: stase veineuse, hypertension artérielle, athérosclérose cérébrale, insuffisance rénale et pancréatite.

L'encéphalopathie de genèse complexe est divisée en trois étapes:

  1. Le premier degré est caractérisé par la léthargie, la fatigue, l'indécision, les maux de tête, les troubles du sommeil, la dépression, les troubles autonomes.
  2. L'encéphalopathie mixte du 2ème degré s'accompagne de la constance des symptômes précédents, auxquels s'ajoutent des troubles psycho-émotionnels sous forme de labilité de l'humeur, d'irascibilité. Un trouble psychotique polymorphe aigu avec paranoïa se développe souvent.
  3. Le troisième degré se manifeste par des changements irréversibles fonctionnels et organiques bruts dans le cerveau. Diminue l'intelligence, la mémoire et l'attention, diminue le vocabulaire. Il y a une dégradation sociale de la personnalité. Il existe également des troubles neurologiques sous forme de troubles de la marche, de coordination, de tremblements, de diminution de la vision et de l'audition. Souvent, dans le tableau clinique, il y a des convulsions et une altération de la conscience.

Chez les enfants

L'encéphalopathie chez les nouveau-nés est une lésion cérébrale organique et fonctionnelle survenue pendant la période de développement intra-utérin d'un enfant. Chez les enfants, la régulation d'une activité nerveuse plus élevée est perturbée, des symptômes de dépression ou d'hyperexcitabilité apparaissent. Le tableau clinique de l'encéphalopathie chez les nouveau-nés s'accompagne de convulsions, d'une augmentation de la pression intracrânienne et de troubles autonomes. Chez les enfants de plus d'un an, il y a un retard dans le développement psychomoteur. L'enfant apprend lentement, commence à parler et à marcher tard.

Après la naissance, l'enfant présente des symptômes cérébraux. Dans ce cas, le diagnostic d '«encéphalopathie, sans précision» chez les nourrissons est posé. Pour clarifier la cause, les médecins prescrivent des diagnostics supplémentaires: sang, urine, neurosonographie, imagerie par résonance magnétique.

L'encéphalopathie bilirubine survient chez les nouveau-nés. La maladie apparaît à la suite d'une bilirubinémie, lorsqu'un taux accru de bilirubine est détecté dans un test sanguin biochimique. La maladie apparaît dans le contexte d'une maladie hémolytique des nouveau-nés due à un conflit Rh ou à une toxoplasmose infectieuse.

Le tableau clinique de l'encéphalopathie à bilirubine:

  • L'enfant est faible, il a un tonus musculaire réduit, un manque d'appétit et de sommeil, pleure sans émotion.
  • Les mains sont serrées en poings, la peau est ictérique, le menton est ramené à la poitrine.
  • Saisies.
  • Symptômes neurologiques focaux.
  • Développement mental et moteur retardé.

Diagnostic et traitement

Le diagnostic de l'encéphalopathie comprend les éléments suivants:

  1. Rhéoencéphalographie et examen échographique. En utilisant ces méthodes, il est possible d'évaluer le flux sanguin dans les principales artères du cou et du cerveau..
  2. Examen objectif externe. Les réflexes, la conscience, l'activité nerveuse, la force musculaire, la réaction à la lumière, la parole et d'autres indicateurs sont étudiés.
  3. Anamnèse. L'héritage et la vie du patient sont étudiés: ce qui était malade, quelle est l'issue de la maladie, quelles opérations il a subies.

Des méthodes de diagnostic de haute précision sont également prescrites: imagerie par résonance magnétique et calculée.

CT signes d'encéphalopathie

La tomodensitométrie peut aider à visualiser les signes d'encéphalopathie. Ainsi, les zones focales des lésions cérébrales sont représentées par une densité réduite. La photo montre des foyers de différentes tailles.

MR signes d'encéphalopathie

L'imagerie par résonance magnétique note des signes d'atrophie diffuse de la moelle épinière: la densité du motif diminue, l'espace sous-arachnoïdien se dilate, les cavités des ventricules du cerveau augmentent.

Le traitement de l'encéphalopathie est déterminé par la cause et le stade de la maladie. Ainsi, les méthodes de thérapie suivantes sont utilisées:

  • Médicaments. Avec leur aide, vous pouvez éliminer la cause (virus) et supprimer les mécanismes physiopathologiques, par exemple l'ischémie locale dans le cortex frontal..
  • Physiothérapie, en tenant compte des exercices de physiothérapie, massage, promenades.

En général, dans le traitement de l'encéphalopathie, la plus grande attention est accordée à l'élimination de la cause et des symptômes de la maladie. Le traitement avec des remèdes populaires est appliqué aux risques et périls du patient. Ainsi, l'efficacité des remèdes maison traditionnels est discutable. Cela peut également provoquer des effets secondaires et distraire le patient du traitement principal..

Encéphalopathie dyscirculatoire du cerveau: degrés

La plupart des patients, remarquant des symptômes tels que des étourdissements, du bruit, des maux de tête, une diminution des performances, des troubles de la mémoire, ne les prennent généralement pas au sérieux, attribuant cela à une fatigue banale, au mauvais temps, au manque de sommeil, au stress fréquent.

Pendant ce temps, de tels signes peuvent indiquer une violation de la circulation cérébrale, c'est-à-dire le développement d'une encéphalopathie discirculatoire. Qu'est-ce que c'est, est-ce dangereux pour la santé et comment faire face à une maladie similaire?

  • Qu'est-ce que l'encéphalopathie discirculatoire, les raisons de son apparition
    • Causes de la maladie
  • Comment se développe la maladie?
    • Stades et symptômes de la maladie
    • Symptômes de l'encéphalopathie discirculatoire
    • Diagnostic de l'encéphalopathie disculatoire
    • Prévision et prévention

Qu'est-ce que l'encéphalopathie discirculatoire, les raisons de son apparition

L'encéphalopathie dyscirculatoire est une maladie chronique évolutive du cerveau, qui apparaît à la suite d'une altération de la nutrition et de la circulation sanguine et est causée par des lésions des tissus nerveux du cerveau..

Il existe plusieurs types d'encéphalopathie: veineuse, hypertensive, athéroscléreuse, ainsi que mixte (hypertension artérielle et athérosclérose).

L'encéphalopathie dyscirculatoire touche principalement les patients d'âge moyen et plus âgés. Cela est particulièrement vrai pour les personnes de professions créatives et de travail mental. Ce phénomène s'explique par une activité physique plutôt faible et un stress excessif sur le cerveau. À partir de 45 ans, le risque de développer la maladie augmente plusieurs fois par an..

L'une des principales raisons provoquant le développement de la démence sénile est précisément l'encéphalopathie discirculatoire. La complication la plus dangereuse de la maladie est l'accident vasculaire cérébral ischémique..

Causes de la maladie

Les principales raisons du développement de l'encéphalopathie sont considérées comme une hypertension artérielle et une athérosclérose des vaisseaux cérébraux, dans certains cas - leur combinaison.

Le plus souvent, l'encéphalopathie discirculatoire se produit dans le contexte de modifications athérosclérotiques dans le cerveau. Chez les personnes souffrant d'athérosclérose, il y a une augmentation du taux de substances graisseuses dans le sang, qui se déposent sur les parois des vaisseaux sanguins, formant ainsi des plaques de cholestérol. Le dépôt de sels de calcium entraîne un épaississement des plaques, à la suite duquel la nutrition des cellules nerveuses est perturbée, ce qui est à l'origine du développement de l'atrophie ischémique des tissus nerveux.

Avec l'hypertension artérielle, il y a une forte pression sur le vaisseau, à la suite de quoi il se ferme ou éclate. Le tissu cérébral est rempli de sang. En règle générale, l'hypertension chronique s'accompagne d'une polykystose rénale, de la maladie d'Itsenko-Cushing, d'une glomérulonéphrite et d'un phéochromocytome.

De plus, les raisons du développement de l'encéphalopathie discirculatoire peuvent être les suivantes:

  • Blessures au cerveau et à la colonne vertébrale. Les hématomes qui en résultent conduisent au remplissage de certaines zones du cerveau avec du sang stagnant, ce qui provoque la compression des vaisseaux et le manque de nutrition des cellules nerveuses.
  • Ostéocondrite de la colonne vertébrale. L'artère vertébrale, comprimée par les muscles, est incapable de transmettre le volume de sang requis au cerveau.
  • Les malformations congénitales des vaisseaux veineux peuvent également provoquer une encéphalopathie discirculatoire..
  • Hypotension. Le sang circule très lentement dans les capillaires, ce qui fait que les vaisseaux manquent de nutrition.
  • Le diabète sucré provoque également souvent l'ED, en particulier si les variations de la glycémie ne sont pas contrôlées..

Jusqu'à 30% de la circulation sanguine dans le cerveau est assurée par les artères vertébrales, de sorte que tout changement pathologique entraîne une hypoxie sévère. Cette condition provoque souvent une encéphalopathie discirculatoire..

Comment se développe la maladie?

Le fonctionnement normal du cerveau est assuré par des quantités suffisantes de nutriments et d'oxygène. Les cellules nerveuses sont nourries en raison des nombreux gros et petits vaisseaux sanguins et le moindre changement de leur fonctionnalité (perte d'élasticité, colmatage) conduit à divers troubles.

Stades et symptômes de la maladie

L'évolution de l'encéphalopathie discirculatoire est divisée en trois étapes:

  • Le stade initial (premier) est caractérisé par une absence totale de symptômes psychopathologiques et neurologiques.
  • La symptomatologie du deuxième stade de la maladie est mal exprimée, passe sous une forme latente, les troubles neuropsychiatriques apparaissent en premier.
  • Le troisième degré est caractérisé par l'apparition de symptômes de parkinsonisme et de démence vasculaire. Plus la maladie progresse, plus le défaut neuropsychologique est prononcé..

Symptômes de l'encéphalopathie discirculatoire

L'encéphalopathie dyscirculatoire est divisée en trois degrés, chacun ayant ses propres caractéristiques.

Première étape

Le premier degré d'encéphalopathie discirculatoire se manifeste principalement par des symptômes subjectifs (troubles du sommeil, étourdissements, diminution de la mémoire et de l'attention, maux de tête, troubles de la coordination, bruit dans la tête).

À l'examen, on ne peut remarquer qu'une revitalisation réflexive des tendons, de petites manifestations pseudobulbaires, une diminution de la capacité à maintenir une position droite du corps, une anisoréflexie, un ralentissement du rythme de la marche, une diminution de la longueur des foulées.

La recherche neuropsychologique révèle des changements cognitifs modérés de nature fronto-sous-corticale ou des troubles nerveux, principalement de type asthénique, qui dans certains cas sont compensés par le patient lui-même et ne limitent pas significativement l'adaptation sociale du patient.

Les troubles cognitifs qui caractérisent le stade initial de la maladie peuvent être les suivants:

  • Diminution de la vitesse de réflexion;
  • déficience de mémoire;
  • difficultés à planifier et organiser toute activité;
  • troubles du sommeil, somnolence diurne constante;
  • violation de la capacité de concentration;
  • un brusque changement d'humeur. Chez les femmes, cela se traduit par une augmentation des larmes, chez les hommes - par l'agressivité..

Il existe une légère instabilité de la marche, accompagnée de vomissements et de vertiges. Les systèmes pyramidaux sont endommagés, ce qui entraîne un mouvement limité. Le signal aux extrémités du cerveau est déformé et arrive à un rythme lent, à cause de cela, la coordination est altérée et le patient ne peut pas comprendre la raison: pourquoi son corps perçoit-il mal les commandes cérébrales ou refuse complètement de les comprendre. La démarche devient erratique et instable.

Encéphalopathie dyscirculatoire du deuxième et troisième degré

La symptomatologie de la maladie au deuxième stade présente certaines similitudes avec la première, cependant, elle est déjà caractérisée par une nette progression. Les signes de lésions cérébrales deviennent plus prononcés, ce qui peut conduire au développement de micro-accidents vasculaires cérébraux.

Le patient a une parésie ou une paralysie des membres, ainsi qu'une altération de la coordination des mouvements. L'inspection visuelle révèle des modifications du fond d'œil (varices). Lorsque les cellules à l'arrière du cerveau sont endommagées, la vision diminue et ce processus peut être inégal (par exemple, l'œil droit voit bien, l'œil gauche voit mal, ou vice versa).

De plus, les symptômes suivants sont notés:

  • Irritabilité;
  • apathie;
  • troubles graves de la mémoire;
  • difficultés de communication;
  • manque d'attention.

Après un certain temps, le patient perd la capacité de naviguer dans le temps et l'espace. Des AVC fréquents apparaissent, des anomalies neurologiques sont observées, une forte restriction de la vie se produit. Dans la vie de tous les jours, une personne a besoin d'une aide supplémentaire. Un travail auparavant agréable devient accablant pour les patients atteints d'encéphalopathie dysciculatoire.

Au cours de cette période, des changements pathologiques dans le corps du patient progressent, entraînant des troubles du système extrapyramidal, caractérisés par les signes suivants:

  • Le son de la parole devient plus calme;
  • il y a un changement de démarche (la taille des marches diminue);
  • il y a des déficiences intellectuelles.

L'encéphalopathie dyscirculatoire de grade 3 est caractérisée par des symptômes prononcés. La progression de la pathologie conduit à l'apparition de syndromes dominants supplémentaires: parkinsoniens, amiostatiques, etc. Des évanouissements et des crises d'épilepsie se produisent souvent. La capacité de travailler est fortement limitée ou disparaît complètement.

Dans les cas graves, les compétences d'autogestion sont complètement perdues. Le patient se désintéresse de la vie, la motivation de toute action disparaît. Les personnes souffrant d'encéphalopathie dysciculatoire ne font rien du tout ou mènent une vie sédentaire. Ils sont complètement indifférents au monde qui les entoure, ils ne sont absolument pas intéressés par tout ce qui se passe autour d'eux.

Les troubles du travail du système musculo-squelettique deviennent plus prononcés. Il est très difficile pour le patient de commencer un mouvement, lors de la marche, un mouvement caractéristique des jambes est observé, alors qu'il est également très difficile pour une personne de s'arrêter..

Les symptômes de la DEP ne doivent pas être confondus avec les signes de la maladie de Parkinson. La principale différence entre ces maladies est l'absence de violations des capacités motrices des mains avec une encéphalopathie discirculatoire..

En cas d'encéphalopathie discirculatoire de grade 3, les plaintes de perte de mémoire, d'insomnie, de troubles de la coordination et de bruit dans la tête persistent. La démence se développe rapidement. Si pendant cette période des mesures urgentes ne sont pas prises pour traiter le patient, son état s'aggrave tellement qu'il ne peut tout simplement pas exister sans aide. L'encéphalopathie dyscirculatoire de grade 3 entraîne souvent un handicap.

Diagnostic de l'encéphalopathie disculatoire

La détection de la maladie à un stade précoce permettra d'éviter des conséquences graves et d'obtenir les résultats de traitement les plus favorables.

Les spécialistes suivants doivent procéder à l'examen initial du patient:

  • Cardiologue;
  • neurologue;
  • endocrinodlog;
  • ophtalmologiste.

Après cela, le patient se voit attribuer des examens supplémentaires:

  • Balayage des vaisseaux sanguins du cerveau;
  • EEG;
  • ophtalmoscopie;
  • IRM du cerveau;
  • Échographie Doppler (échographie Doppler) de la tête et des vaisseaux cervicaux.

En outre, des tests sanguins de laboratoire sont effectués:

  • au niveau de sucre;
  • analyse générale;
  • pour la teneur en cholestérol;
  • recherche biochimique.

Une thérapie vasculaire commencée en temps opportun vous permettra d'obtenir une rémission plus longue. Cependant, l'encéphalopathie dysciculatoire à un stade précoce ne peut être détectée qu'avec un examen préventif régulier, en particulier pour les personnes à risque:

  • Les personnes atteintes de diabète sucré;
  • personnes âgées;
  • les patients hypertendus;
  • patients présentant des modifications athéroscléreuses.

Étant donné que la déficience cognitive au premier stade de la maladie peut être complètement absente, l'apparition de la maladie peut être détectée à l'aide de tests spéciaux. Les tests psychologiques vous permettent de diagnostiquer les changements pathologiques de l'état émotionnel, de la pensée, de la mémoire.

La principale confirmation du développement de l'encéphalopathie disculatoire réside dans les foyers des crises cardiaques dites silencieuses. Les facteurs étiologiques sont révélés lors d'une consultation avec un cardiologue, après avoir déterminé le taux de lipoprotéines et de cholestérol dans le sang, mesuré la pression artérielle, après avoir effectué un coagulogramme, un test de glycémie.

Un neurologue établit un diagnostic basé sur des études de la tête et des vaisseaux cervicaux, des données ECG, une IRM du cerveau, ainsi qu'une étude du fond d'œil. Le diagnostic final n'est établi que sous la condition d'une évolution prolongée de la maladie (plus de 6 mois) et d'une détérioration constante de l'état du patient. Vous ne devez pas diagnostiquer la maladie par vous-même, car les signes de l'encéphalopathie dysciculatoire sont à bien des égards similaires aux symptômes de la fatigue ordinaire. Par conséquent, dans tous les cas, il est nécessaire de procéder à un examen approfondi..

Prévision et prévention

Un traitement opportun et adéquat de l'encéphalopathie discirculatoire peut ralentir considérablement le rythme de développement de la maladie. De plus, cela s'applique non seulement au stade initial, mais également au deuxième stade de la maladie. Une prévision précise est faite après un examen approfondi. Dans certains cas, la maladie se développe si rapidement qu'il faut moins de deux ans entre les stades..

Une évolution défavorable de la situation est possible si la maladie s'accompagne de troubles dégénératifs du cerveau: modifications négatives de la circulation sanguine, hyperglycémie incontrôlée, crises hypertensives fréquentes.

Les principales mesures préventives sont les suivantes:

  • Rejet des mauvaises habitudes;
  • activité physique normalisée;
  • contrôle de la pression artérielle;
  • traitement rapide des pathologies cérébrales et des maladies cardiovasculaires;
  • thérapie de l'athérosclérose;
  • exercices de respiration;
  • le bon traitement pour les personnes atteintes de diabète;
  • correction des changements négatifs du métabolisme lipidique.

L'encéphalopathie dysciculatoire est une pathologie assez grave du cerveau.Par conséquent, le manque de traitement adéquat en temps opportun peut entraîner une complication aussi terrible que la mort. Au moindre soupçon de développement de la maladie, un besoin urgent de consulter un médecin.