Principal > Traumatisme

PONT DU CERVEAU

Pont cérébral [pons (PNA, JNA), pons Varolii (BNA); syn. pons] - partie du tronc cérébral, qui fait partie du cerveau postérieur (métencéphale).

Anatomie

Le pont est situé entre la moelle allongée et les pédoncules cérébraux, et sur les côtés, il passe dans les pédoncules cérébelleux moyens (Fig.1). Du côté de la base du cerveau, le pont est une tige blanche dense mesurant 30 X 36 X 25 mm. La surface antérieure du pont est convexe, tournée vers l'avant et vers le bas, et contiguë à la base du crâne à la pente. Au milieu de la surface avant, il y a un sulcus basilaire (sulcus basilaris), dans lequel se trouve l'artère basilaire (a.basilaris), qui est la principale source d'approvisionnement en sang vers le pont cérébral.

Derrière le pont du cerveau, à partir de la rainure entre la moelle allongée, d'une part, le pont et le pédicule cérébelleux moyen, d'autre part, les racines des abducens, des nerfs cochléaires faciaux, intermédiaires et vestibulaires émergent séquentiellement.

La surface postérieure du pont fait face vers le haut et vers l'arrière, dans la cavité du quatrième ventricule, et n'est pas visible de l'extérieur, car elle est recouverte par le cervelet. Il forme la moitié supérieure du bas de la fosse en forme de diamant.

Sur les coupes transversales (frontales) du pont cérébral (Fig.2), une partie antérieure (ventrale) plus massive (pars ant.pontis), ou base (base pontis, BNA), et une petite partie postérieure (dorsale) (pars post, pontis) ), ou un pneu (tegmentum, BNA). La frontière entre eux est le corps trapézoïdal (corpus trapezoideum), formé principalement par les processus des cellules du noyau cochléaire antérieur (noyau cochléaire fourmi). Des grappes de cellules nerveuses forment les noyaux antérieur et postérieur du corps trapézoïdal (noyau de Goodden). L'avant du pont contient Ch. arr. fibres nerveuses, entre lesquelles de nombreuses petites accumulations de matière grise sont dispersées - les noyaux du pont (noyaux pontis). Dans les noyaux du pont, les fibres de la voie du pont cortical (tractus corticopontini) et les collatérales des voies pyramidales de passage se terminent. Les processus des cellules des noyaux du pont forment une voie cérébellopontine, dont les fibres passent principalement du côté opposé et sont des fibres transversales du pont (fibrae pontis transversae). Ces derniers forment les jambes du cervelet moyen (pedunculi cerebellares medii).

La partie arrière du pont (pneu) est beaucoup plus fine. Il contient la formation réticulaire (formatio reticularis) et les noyaux des paires de nerfs crâniens V, VI, VII, VIII. Au niveau du milieu du pont se trouve le noyau moteur du nerf trijumeau (nucleus motorius n. Trigemini), et un peu latéralement - le noyau sensible supérieur (nucleus sensorius sup.). Ce dernier est abordé par des fibres issues des cellules sensibles du nœud trijumeau, au seigle, faisant partie de la racine sensible, pénètrent dans la substance du pont en bordure avec le pédicule cérébelleux moyen. Adjacent à la racine sensorielle se trouve la racine motrice, qui est le processus des cellules du noyau moteur du nerf trijumeau.

Au niveau du tubercule facial se trouve le noyau du nerf abducens; à proximité, dans la formation réticulaire, se trouve le noyau moteur du nerf facial, les processus des cellules à-rogo forment le genou, qui se plie autour du noyau du nerf abducent. Derrière le noyau moteur du nerf facial se trouve le noyau salivaire supérieur (nucleus salivatorius sup.) Et à l'extérieur de ce dernier - le noyau de la voie solitaire (nucleus tractus solitarii). Dans la partie inférolatérale de la couverture du pont, se trouvent les noyaux du nerf cochléaire vestibulaire (élément vestibulocochlearis). Sur les côtés du corps trapézoïdal se trouvent les olives supérieures. Les processus des cellules de l'olive supérieure (oliva sup.) Constituent la boucle latérale (lemniscus lat.), Entre les fibres de cette dernière se trouve le noyau de la boucle latérale. (noyau lemnisci lat.). La boucle latérale comprend également les processus des cellules du noyau postérieur du nerf cochléaire (nuci, cochlearis post.), Les noyaux du corps du trapèze et le noyau de la boucle latérale.

Anse médiale (lemniscus med.), Qui est un faisceau de fibres de sensibilité proprioceptive, et une anse vertébrale (lemniscus spinalis), un faisceau de fibres du chemin de la douleur et de la sensibilité à la température, est située médialement à partir de l'olive supérieure au-dessus du corps trapézoïdal..

Les fonctions

L'importance fonctionnelle importante du pont cérébral est due, d'une part, à l'emplacement en lui des noyaux des nerfs crâniens (paires V, VI, VII, VIII), à la formation réticulaire, aux noyaux du pont, d'autre part, au passage des voies efférentes (corticales spinales et cortico-nucléaires, paupière-rachidienne, rachidienne rouge, réticulaire-spinale, etc.) et afférentes (spinothalamique, voies de sensibilité proprioceptive - profonde, etc.), qui sont vitales pour le corps et assurent une communication bidirectionnelle entre le cerveau (voir) et la moelle épinière (voir).

Pathologie

En fonction de la localisation du foyer de la défaite à la pathologie de M. de m, divers coins, des syndromes se développent. Loeb et Mayer (S. Loeb. J. S. Meyer, 1968) distinguent les syndromes pontiques ventral, tegmental et latéral, ainsi que leurs diverses combinaisons (par exemple, syndrome ventral bilatéral, syndromes ventral et latéral, syndromes ventral et tegmental, syndrome tegmental bilatéral).

Le syndrome du pont ventral, qui se développe avec une lésion unilatérale de la partie médiane et supérieure (rostrale) de la base du pont (Fig.3, b - IV, c - VII), se caractérise par une hémiparésie controlatérale ou hémiplégie, avec des lésions bilatérales - quadriparésie ou quadriplégie, parfois paraparésie inférieure; le syndrome pseudobulbaire se développe assez souvent (voir. Paralysie pseudobulbaire); dans certains cas, il existe un trouble des fonctions pelviennes. Pour la défaite de la partie caudale de la base du pont (Fig. 3, a-II), le syndrome de Miyar-Guebler est caractéristique (voir. Syndromes alternés). Le syndrome pontique tegmental survient lorsque la partie postérieure (pneu) du pont est affectée. La focalisation dans le tiers caudal du pneu (Fig.3, a - I) s'accompagne du développement du syndrome de Fauville inférieur (syndrome de Fauville - Miyard - Guebler), avec lequel les nerfs crâniens VI et VII sont affectés de manière homolatérale, paralysie du regard vers le foyer. En cas de lésion de la partie caudale du pneu, le syndrome de Gasperini est également décrit, to-ry il est caractérisé par des lésions homolatérales des nerfs crâniens V, VI et VII et une hémianesthésie controlatérale. Les lésions du tiers moyen du pneu (Fig. 3, b - III) sont caractérisées par le syndrome de Grenet (syndrome cross-sensoriel): perturbation homolatérale de la sensibilité sur le visage, parfois paralysie des muscles masticateurs, controlatéralement - hémihypesthésie; il y a parfois une ataxie et des tremblements intentionnels dans les membres homolatéraux dus à des lésions du pédicule cérébelleux supérieur. Une lésion du tiers rostral du pneu (Fig. 3, c - VI) provoque souvent un syndrome de Raymond-Sestan (voir Syndromes en alternance), également appelé syndrome de Fauville supérieur. La défaite du pneu dans ce tiers du pont, en particulier la défaite du pédicule cérébelleux supérieur (Fig.3, c-V), peut également conduire au développement d'une myoclonie du palais mou («nystagmus» du palais mou), et parfois des muscles du pharynx et du larynx. Avec une lésion aiguë du pneu de pont, une grave altération de la conscience peut également être observée. Le syndrome pontique latéral (syndrome de Marie-Foix) associé à des lésions des pédoncules cérébelleux moyens (Fig. 3, c-VIII) se caractérise par la présence de symptômes cérébelleux homolatéraux; parfois avec une lésion plus étendue, une hémi-hypesthésie croisée et une hémiparésie sont observées.

Avec des dommages totaux au pont, il existe une combinaison de signes de syndromes bilatéraux ventraux et tegmentaux, parfois accompagnés de ce que l'on appelle. syndrome d'une personne enfermée, lorsque le patient ne peut pas bouger les membres et parler, cependant, il conserve la conscience et les mouvements oculaires. Ce syndrome est une conséquence d'une véritable paralysie des membres et de l'anarthrie résultant de lésions bilatérales des voies motrices et cortico-nucléaires. Le syndrome ressemble extérieurement au mutisme akinétique (voir Motions, pathologie), causé par une violation de l'impulsion à l'action en l'absence de paralysie chez le patient.

Des processus pathologiques le plus souvent dans la région de M. de m, il y a des crises cardiaques à la suite de lésions vasculaires occlusives, généralement athéroscléreuses, du système vertébral-basilaire; hémorragies moins fréquentes dues à l'hypertension artérielle. Les syndromes observés dans ces cas sont caractérisés par un polymorphisme important, cependant, la présence de syndromes alternés classiques n'est pas typique. La clinique des crises cardiaques varie en fonction du niveau des lésions vasculaires dans le système vertébrobasilaire et des possibilités de circulation collatérale. Wedge, les manifestations d'hémorragies dans le pont dépendent du sujet de la lésion, de la vitesse de leur développement et de la présence ou de l'absence de percée sanguine dans le quatrième ventricule. Les malformations artério-veineuses (anévrismes) qui se produisent rarement dans la zone du pont se distinguent par une augmentation progressive du neurol, des symptômes associés à des dommages au pont, une névralgie du trijumeau; leur rupture brutale avec hémorragie sous-arachnoïdienne et parenchymateuse est possible. Les anévrismes sacculaires peuvent également provoquer des hémorragies..

Dans la zone du pont il y a des tumeurs (gliomes) et des tuberculomes (voir. Cerveau). Pour les stades précoces des gliomes, lorsque la lésion est unilatérale, ainsi que pour les tuberculomes, généralement localisés dans le tectum, la présence d'alternances de syndromes pontins est caractéristique; plus tard, avec la propagation du patol, le processus, il y a une défaite d'un certain nombre de noyaux des nerfs crâniens, ainsi que des voies pyramidales et cérébelleuses (en raison d'un traitement antituberculeux efficace, les tuberculomes sont devenus rares). Wedge, des signes d'implication de M. du m peuvent apparaître à mesure que la tumeur de l'angle cerveletopontin se développe.

La défaite de M. du m est souvent observée dans la poliomyélite aiguë, qui se manifeste habituellement cliniquement par une paralysie «nucléaire» des muscles faciaux.

Le type le plus courant de lésion traumatique du pont est l'hémorragie dans son parenchyme, qui se développe avec des hémorragies dans d'autres parties du cerveau..

Le tableau clinique de la myélinolyse pontique centrale, qui repose sur la mort aiguë des gaines de myéline dans la partie centrale de M. du m., Se caractérise par des troubles pyramidaux à progression rapide allant jusqu'à la quadriplégie, la paralysie pseudobulbaire, les tremblements, la rigidité, les troubles mentaux et sur plusieurs semaines ou mois. L'étiologie de la maladie n'est pas claire, mais elle a été liée à l'alcoolisme chronique et à la malnutrition..

Le traitement des lésions du pont cérébral est effectué en tenant compte de la nature du processus pathologique et de son stade.


Bibliographie: Antonov IP et Gitkina LS Coups vertébraux et basilaires, Minsk, 1977, bibliogr. Bekov D. B. et Mikhailov S. S. Atlas des artères et veines du cerveau humain, M., 1979; Blumenau L. V. Cerveau humain, p. 129, L. - M., 1925; Bogolepov NK, etc. Maladies nerveuses, p. 44, M., 1956; Diagnostic différentiel des hémorragies cérébrales et des infarctus cérébraux dans la période aiguë, éd. G. 3. Levin et G. A. Maksitsov, p. 77, L., 1971; Zhukova G. P. Structure neurale et connexions interneuronales du tronc cérébral et de la moelle épinière, M., 1977; Krol MB et Fedorova EA Basic neuropathological syndromes, M., 1966; Maladies vasculaires du système nerveux, éd. E. V. Schmidt, p. 308, M., 1975; Triumfov AV Diagnostic topique des maladies du système nerveux, L., 1974; Adams R. D., Victor M. a. Mancall E. L. Myélinolyse pontique centrale, Arch. Neurol. Psychiatre. (Chic.), V. 81, p. 154, 1959; Baileu O. T., Bruno M. S. a. Ober W. B. Myélinolyse pontique centrale, Amer. J. Med., V. 29, p. 902, 1960; Gottschick J. Die Leistungen des Nervensystems, Iéna, 1955; Manuel de neurologie clinique, éd. par P. J. Vinken a. G. W. Bruyn, c. 2, p. 238, Amsterdam - N.Y. 1975; KemperT.L.a. Romanul F. C. État ressemblant à un mutisme akinétique dans l'occlusion de l'artère basilaire, Neurology (Minneap.), V. 17, p. 74, 1967; Olszewski J. a. Baxter D. Cytoarchitecture du tronc cérébral humain, Bâle - N. Y., 1954; Prune F. a. Posner J.Diagnostic de la stupeur et du coma, Philadelphie, 1966.


D. K. Lunev; V. V. Turygin (an.).

Éducation sur la surface basale du cerveau

La moelle épinière et le cerveau sont des structures indépendantes, cependant, pour qu'ils puissent interagir ensemble, une seule entité est nécessaire: le pont Varoliy. Cet élément du système nerveux central agit comme un collecteur, une structure de connexion qui relie le cerveau et la moelle épinière. Par conséquent, l'éducation est appelée un pont, à partir de ce qui relie deux organes clés du système nerveux central et périphérique. Le pons varolius fait partie de la structure du cerveau postérieur, auquel le cervelet est également attaché.

Structure

L'éducation Varolium est située sur la surface basale du cerveau. C'est l'emplacement du pont dans le cerveau..

En parlant de structure interne, le pont est constitué d'amas de matière blanche, où se trouvent ses propres noyaux (amas de matière grise). À l'arrière du pont se trouvent les noyaux de 5, 6, 7 et 8 paires de nerfs crâniens. Une structure importante située sur le territoire du pont est la formation réticulaire. Ce complexe est responsable de l'activation énergétique des éléments situés plus haut du cerveau. En outre, la formation de mailles est responsable de l'activation de l'état de veille..

Extérieurement, le pont ressemble à un rouleau et fait partie du tronc cérébral. Le cervelet y est adjacent. Ci-dessous, le pont passe dans la moelle épinière et d'en haut - au milieu. Les caractéristiques de la structure des pons du cerveau sont en présence de nerfs crâniens et de nombreuses voies.

Sur la surface arrière de cette structure, il y a une fosse en forme de diamant - c'est une petite dépression. La partie supérieure du pont est limitée par les bandes cérébrales, sur lesquelles reposent les monticules du visage, et même plus haut - l'éminence médiale. Un peu à côté se trouve une tache bleue. Cette formation de couleur est impliquée dans de nombreux processus émotionnels: anxiété, peur et rage..

Les fonctions

Après avoir étudié l'emplacement et la structure du pont, Costanzo Varolius s'est demandé quelle fonction le pont remplit dans le cerveau. Au XVIe siècle, au cours de sa vie, l'équipement des laboratoires uniques européens n'a pas permis de répondre à la question. Cependant, des recherches modernes ont montré que le pont Varoliev est responsable de nombreuses tâches. A savoir: fonctions sensorielles, conductrices, réflexes et motrices.

La paire VIII de nerfs crâniens qui s'y trouve effectue l'analyse primaire des sons provenant de l'extérieur. Ce nerf traite également les informations vestibulaires, c'est-à-dire contrôle la position du corps dans l'espace (8).

La tâche du nerf facial est d'innerver les muscles faciaux du visage humain. De plus, les axones du nerf VII se ramifient et innervent les glandes salivaires situées sous la mâchoire. Les axones s'étendent également de la langue (7).

Nerf V - trijumeau. Ses tâches comprennent l'innervation des muscles à mâcher, les muscles du palais. Les branches sensorielles de ce nerf transmettent des informations à partir de récepteurs de la peau, de la muqueuse nasale, de la peau de pomme et des dents environnantes (5).

Dans le pons Varoliyevy, il y a un centre qui active le centre d'expiration, qui est situé dans la structure adjacente ci-dessous - la moelle allongée (10).

Fonction conductrice: la plupart des chemins descendants et ascendants passent par les couches nerveuses du pont. Ces voies relient le cervelet, la moelle épinière, le cortex et d'autres éléments du système nerveux au pont..

Les symptômes de la défaite

Les violations du pont Varoileviy sont déterminées par sa structure et les fonctions exercées:

  • Vertiges. Cela peut être systémique - une sensation subjective de mouvement des objets environnants dans n'importe quelle direction, et non systémique - une sensation de perte de contrôle sur votre corps..
  • Nystagmus - mouvements de translation des globes oculaires dans une certaine direction. Cette pathologie peut être accompagnée de vertiges et de nausées..
  • Dans le cas où les zones des noyaux sont touchées, le tableau clinique correspond à l'endommagement de ces noyaux. Par exemple, avec un trouble du nerf facial, le patient montrera une amimie (pleine ou flasque) - le manque de force musculaire des muscles faciaux. Les gens avec une telle défaite ont un "visage de pierre".

Un pont dans le cerveau, il y a de la matière blanche

Le pont (pons cerebri) est également appelé le pons Varolii en l'honneur de Costanzo Varolia, un anatomiste italien du milieu du XVIe siècle, médecin personnel du pape Grégoire XIII.

Pont cérébral, structure et fonction de la matière blanche

Le pont est une substance blanche dont la structure est cylindrique, presque entièrement constituée de fibres nerveuses situées transversalement. Cependant, il contient également des noyaux de la matière grise du cerveau: des paires de nerfs crâniens V-ème, VI-ème, VII-ème et VIII-ème, ainsi que la formation réticulaire. Cette structure, se référant à des structures constituées de neurones pontins, est une formation intermédiaire entre la continuation de la même région dans la moelle allongée et son début dans le mésencéphale. Les fibres nerveuses du pont relient le cervelet au cortex de ses propres hémisphères, ainsi qu'au cortex cérébral. Ainsi, les connexions morphologiques et compensatoires du cortex cérébral et des hémisphères cérébelleux sont assurées par la structure du pédicule cérébelleux moyen.

Ainsi, la fonction conductrice du pont est assurée. Au centre du pont, dans le sulcus basilaire, se trouve l'artère principale qui alimente le cerveau en sang. Des deux côtés des rainures, des voies pyramidales épaississantes se forment. Sur une coupe anatomique transversale, elles ressemblent à de petites plaques ovales grises Les noyaux des nerfs crâniens trijumeau et vestibulaire cochléaire sont responsables des fonctions sensorielles de la structure du pont. Dans ce service, l'analyse primaire de tout signal vestibulaire arrivant ici commence, c'est-à-dire que leur direction et leur intensité sont évaluées.

  • Les signaux provenant des membranes du nez, de la bouche, des dents, des récepteurs sur la peau du visage et des zones antérieures du cuir chevelu, la partie externe du globe oculaire, pénètrent dans le noyau du nerf trijumeau, dans sa partie sensible.
  • Le nerf facial assure la transmission des signaux de tous les muscles faciaux, et l'éducteur transmet les signaux du muscle droit latéral, de sorte que le globe oculaire lui-même peut être rétracté vers l'avant, vers l'extérieur.
  • Les signaux des muscles masticateurs et des muscles qui tendent le tympan, ainsi que la tension du rideau palatin, vont au noyau du nerf trijumeau, à sa partie motrice.

Dans la couverture dite du bridge, il y a un faisceau de fibres de la boucle médiale, ainsi que le corps trapézoïdal, ou plutôt sa partie, représentée par les noyaux antérieur et postérieur. Dans cette section, l'analyse initiale des signaux provenant de l'organe de l'audition a lieu, puis les signaux qui en proviennent vont aux quadruples, à leurs tubercules postérieurs. Ici, dans le tectum, il y a deux tractus nerveux principaux: le médial et le tectospinal. La voie réticulospinale est formée par les axones de la formation réticulaire allant au cervelet. Cette section du pont a un impact direct sur le cortex cérébral. Sous son influence, le réveil se produit, ou vice versa - «s'endormir» du cortex. Ici, dans la formation réticulaire, il y a un groupe de noyaux responsables de l'activation du centre inspiratoire situé dans la moelle allongée, et le deuxième groupe, respectivement, responsable du centre expiratoire. Ils se réfèrent au centre respiratoire du pont. Les neurones de ce centre mettent l'activité des cellules respiratoires de la moelle allongée en ligne avec l'état général en constante évolution du corps, en les adaptant en fait. Les structures de la substance blanche sont particulièrement visibles dans la coupe anatomique. On peut voir que la structure du pont est divisée en deux parties: la partie basilaire et l'opercule, par sa formation centrale - le corps trapézoïdal. Anatomiquement, il s'agit d'un épais faisceau de fibres transversales, et fonctionnellement, comme déjà mentionné, c'est un tractus conducteur qui transmet les signaux de l'analyseur auditif. La partie basilaire du pont est née chez des mammifères en cours d'évolution. Plus le cortex cérébral est développé, plus les hémisphères cérébelleux et le pont lui-même sont grands..

Spécialité: Neurologue, Epileptologue, Médecin du diagnostic fonctionnel 15 ans d'expérience / Médecin de première catégorie.

Fonctions et structure du pont cérébral, sa description

Le pont cérébral remplit de nombreuses fonctions importantes, elles sont associées au fait qu'il contient les noyaux des nerfs crâniens. Cette partie du cerveau postérieur remplit des fonctions motrices, sensorielles, de conduction et d'intégration..

  • Structure
  • Fonction de conduite
  • Fonctions motrices et sensorielles
  • Fonction d'intégration
  • Résultat

Ce département joue un rôle important, à la fois dans la connexion des différents départements, et affecte en lui-même fortement la vie d'une personne, il contrôle les réflexes et le comportement conscient.

Structure

La division fait partie du cerveau postérieur. La structure et la fonction du pont sont très étroitement liées, comme dans toute autre structure. Il a pris la position devant le cervelet, étant la section entre le milieu et la moelle allongée.

Il est séparé du premier par le début de la 4e paire de nerfs crâniens et du second - par une rainure transversale. Extérieurement, il ressemble à un rouleau avec une rainure, avec des nerfs qui le longent, ils sont responsables des capacités sensorielles de la peau du visage. Dans la rainure, il y avait une place pour les artères basilaires, leurs caractéristiques incluent le fait qu'elles fournissent du sang à l'arrière du cerveau.

Cette section a une fosse spéciale en forme de diamant située à l'arrière du pont varilien. D'en haut, la fosse est limitée par les bandes cérébrales, et au-dessus d'elles se trouvent les monticules du visage.

Au-dessus d'eux il y a une éminence médiane, et à côté de moi se trouve une tache bleue, qui est responsable de la sensation d'anxiété, elle comprend de nombreuses terminaisons nerveuses de type norépinéphrine. Les voies ressemblent à des fibres épaisses de tissu nerveux qui vont du pont au cervelet. Ainsi, ils forment les pons et les pédoncules cérébelleux..

Entre autres choses, la structure du pont a un "pneu", qui est une accumulation de matière grise. Cette matière grise est le centre des nerfs crâniens et les parties qui contiennent les voies. Autrement dit, la partie cérébrale supérieure est réservée aux centres qui ont une connexion avec les nerfs crâniens (les cinquième, sixième, septième et huitième paires).

En parlant des voies, la boucle médiale et la boucle latérale traversent cette partie. Le même tectum contient la formation réticulaire, il fait partie de six noyaux et contient des structures responsables des analyseurs auditifs.

À la base, il y a des chemins qui vont du cortex cérébral à différentes parties:

  1. pont cérébral;
  2. moelle;
  3. moelle épinière;
  4. cervelet.

Et l'approvisionnement en sang se fait par les artères, qui appartiennent au bassin vertébro-basilaire.

Fonction de conduite

Le pont Variliev a été nommé pour une raison. Le fait est qu'absolument tous les chemins passent par ce département, qui vont à la fois dans le sens ascendant et descendant..

Ils relient le cerveau antérieur et d'autres structures telles que le cervelet, la moelle épinière et d'autres.

Fonctions motrices et sensorielles

Parlant plus en détail, de la fonction motrice et sensorielle, parlons des nerfs crâniens. Lors de la mention des nerfs crâniens, il faut noter le nerf ternaire ou mixte (paire V). Cette paire de nerfs est responsable du mouvement des muscles masticateurs, ainsi que des muscles responsables de la tension du tympan et du rideau palatin.

À la partie sensorielle du nerf trijumeau, il existe des connexions afférentes de cellules nerveuses provenant de récepteurs situés dans la peau du visage humain, la muqueuse nasale, 60% de la langue, le globe oculaire et les dents. La sixième paire, ou le soi-disant nerf abducens, est responsable du mouvement des globes oculaires, à savoir, de sa rotation vers l'extérieur.

La 7ème paire a l'une des fonctions les plus importantes pour l'interaction humaine; elle est responsable de l'innervation des muscles qui permettent la production d'expressions faciales. De plus, trois glandes sont contrôlées par le nerf facial: salivaire, sublingual et sous-maxillaire. Ces glandes fournissent des réflexes tels que la salivation et la déglutition..

Le pont a également une connexion avec le nerf cochléaire vestibulaire. Il ressort clairement du nom que la partie cochléaire atteint les noyaux cochléaires, mais la partie vestibulaire se termine par un noyau triangulaire. La huitième paire de nerfs est responsable de l'analyse des stimuli vestibulaires, elle détermine le degré de leur sévérité et où ils sont dirigés.

Fonction d'intégration

Ces fonctions de pont relient des parties du cerveau appelées hémisphères cérébraux. De plus, tous les autres chemins, ascendants et descendants, passent le long du pont, le reliant à de nombreuses parties du système nerveux central. Parmi eux se trouvent la moelle épinière, le cervelet et le cortex cérébral..

Les impulsions traversant les voies pontines cérébelleuses des hémisphères cérébraux exercent leur influence sur le travail du cervelet. L'écorce ne peut pas influencer directement, elle utilise donc le pont comme intermédiaire à cette fin. Le pont régule la moelle allongée, influençant les centres responsables du processus respiratoire et de son intensité.

Résultat

Maintenant, il est devenu clair que le pont est la partie la plus importante du système nerveux central, fournissant un contrôle conscient du corps avec le cervelet..

De plus, cela aide une personne à percevoir sa propre position dans l'espace. Sous sa responsabilité se trouve la sensibilité de la langue, du visage, de la muqueuse nasale et de la conjonctive oculaire..

Le récepteur auditif est également contrôlé par le pont, ainsi que les mouvements du visage. Même un repas ne passe pas sans la participation du pont varilien. De plus, le service est responsable des réflexes respiratoires, de leur intensité et de leur fréquence..

Pont Varoliev: qu'est-ce que c'est, anatomie et structure, fonctions et leurs possibles violations

Les T kani du cerveau sont représentés par un large éventail de formations. Du point de vue de sa structure, c'est peut-être la partie la plus complexe du corps humain, qui détermine la grande nature de l'activité du système nerveux central. Lors de l'évaluation de la structure, plusieurs zones du système nerveux central peuvent être distinguées dans cette localisation..

À la base des structures cérébrales se trouve le soi-disant tronc cérébral. Il assure un ensemble de fonctions vitales: de la respiration et de l'activité cardiaque à la thermorégulation. Tout dommage ou interruption de travail entraînera une invalidité grave ou la mort.

Le pont Varoliev fait partie intégrante du tronc, situé entre le mésencéphale et la moelle épinière, ce qui assure la conduction normale de l'influx nerveux et permet d'effectuer un certain nombre d'actions volontaires.

Responsable de certaines fonctions d'activité supérieure. Ses dommages, par exemple, dans le contexte d'un traumatisme, d'un accident vasculaire cérébral, entraînent une perturbation critique de tout le corps.

Le diagnostic des lésions de cette structure anatomique présente certaines difficultés dues à une localisation profonde et «gênante». La seule méthode d'examen fiable est l'IRM ou, moins souvent, la tomodensitométrie..

Structure

Le pont Varoliev est situé au niveau du tronc cérébral et classiquement, deux zones principales se distinguent dans son anatomie.

  • Partie supérieure. Il est constitué de matière grise et comprend plusieurs paires de nerfs crâniens (5e à 8e). Ceci est la structure fonctionnelle réelle.
  • Fond ou base - assure la conduction du signal, agit comme un chemin de transport pour les impulsions naturelles.

La formation réticulaire est située au niveau de la partie supérieure du pont. Il est représenté par une grande accumulation de fibres qui permettent à l'ensemble du système nerveux central de fonctionner de manière harmonieuse..

À la base se trouve une couche dense de brins conducteurs épais. Ce sont trois pattes de chaque côté, reliées au cervelet et permettent de travailler avec le système extrapyramidal.

Sous le pont Varoliev se trouve la moelle épinière, dans la partie supérieure - au milieu.

Il existe des différences dans la structure de cette éducation entre les enfants et les adultes. Lorsqu'il est évalué chez des patients de moins de 8 ans, une absence complète de gaine de myéline est trouvée, ce qui est considéré comme normal.

La formation de cette partie du cerveau est observée au début de l'adolescence. L'anatomie du bridge est complexe, ce qui s'explique par la nécessité d'effectuer un certain nombre d'actions du côté du système nerveux central.

Quelles fonctions remplit le pont?

Le pont cérébral est responsable de plusieurs formes d'activité importantes.

  • Mouvements réflexes automatiques et volontaires des yeux et du tympan en réponse à des sons forts, ainsi que des tissus de la cavité buccale (palais). Toute violation se termine par des problèmes.
  • La capacité à une activité physique ciblée. Étant donné que le pont dans le cerveau permet au cervelet de fonctionner, tout dommage entraînera des problèmes avec la capacité de contrôler le corps.
  • Perception des stimuli vestibulaires. Dans ce cas, nous parlons de la capacité à percevoir votre corps dans son ensemble, son orientation et sa localisation dans l'espace, à répondre à tout changement des conditions environnantes, et également à éteindre les mouvements inutiles (par exemple, lors d'un freinage brusque dans les transports en commun, de trébuchements, etc.). Avec la défaite, il y a violation de la coordination. Opportunités de naviguer dans l'espace.
  • Fournit une fonction olfactive. Le pont a cette capacité en partie. D'autres grappes sous-corticales en sont également responsables..
  • Innervation normale de la peau et des muqueuses du visage.
  • Le pont Varoliev est impliqué dans la formation du sommeil. Il s'agit d'un travail complexe et bien coordonné de plusieurs formations cérébrales à la fois. Toute violation entraîne immédiatement des problèmes de repos nocturne. Le patient devient léthargique, des processus asthéniques apparaissent.
  • Les fonctions du pont Varoliev incluent les actes de mastication et de déglutition. Vital pour la nutrition, la respiration.
  • En fait, la capacité du corps à un échange gazeux normal dépend du travail de cette structure. En l'absence de conduction impulsionnelle adéquate, des problèmes commencent, allant jusqu'à des troubles mortels.

Les actions de base sont effectuées en permanence par les tissus nerveux. Même des changements mineurs sont immédiatement perceptibles.

Le pont Varoliev fait partie du tronc cérébral, donc les écarts dans son activité deviennent une cause indirecte de dysfonctionnement de toute cette formation.

Des complications sont possibles, jusqu'à rapides, mortelles. Des soins médicaux de haute qualité ne sont pas toujours possibles en raison de la localisation complexe des structures et des structures complexes.

Pathologies qui altèrent les fonctions du pont et leurs symptômes

Il existe un groupe de maladies pour lesquelles la perturbation du fonctionnement normal du corps est typique à la suite de la destruction des tissus en question..

Syndrome de Brissot-Sicard

Elle s'accompagne d'un trouble de l'activité des nerfs crâniens. Défini par parésie unilatérale ou paralysie complète de la moitié du corps.

La capacité à contrôler les muscles de la région du visage est également perdue, un ptosis (affaissement de la paupière) avec une fonction visuelle altérée est possible.

Un tel trouble se produit dans le contexte d'une lésion infectieuse, auto-immune ou tumorale. Moins souvent, cela devient le résultat d'une ischémie cérébrale. Après une attaque transitoire ou un coup complet lui-même.

Syndrome de Bonnier

Elle est caractérisée par une lésion d'un groupe de nerfs crâniens. Dans ce cas, les noyaux auditif et vestibulaire en souffrent finalement..

Les symptômes ne sont pas spécifiques. Il y a des problèmes avec la perception des stimuli sonores. Les patients éprouvent constamment des étourdissements, des nausées, de la faiblesse.

L'insomnie fait également partie de la clinique. Le patient devient irritable, il y a une instabilité du fond émotionnel. Jusqu'à des changements de phase brusques, comme dans la psychose bipolaire-affective.

Syndrome de Greene

Une caractéristique typique de ce processus pathologique est une violation de la sensibilité des muscles mimiques, ce qui conduit finalement à des problèmes de manifestation de signaux non verbaux, d'émotions.

Il y a une parésie partielle des muscles masticateurs d'un côté. D'autre part, une perturbation de la contrôlabilité est également présente, mais dans une bien moindre mesure.

Syndrome ventral

Condition extrêmement difficile. Elle se caractérise au moins par une perte de la fonction vocale. C'est le cas le plus simple.

La situation classique est déterminée par la perte totale de la capacité de se déplacer. La personne ne peut pas bouger. La communication n'est possible qu'avec les yeux.

Ce trouble persiste longtemps. Cela conduit rapidement à la stagnation, à la mort du patient. La récupération n'est pas possible.

Syndrome de Raymond-Sestan

Elle se caractérise par une manifestation clé des nerfs oculomoteurs. Une personne perd la capacité de focaliser arbitrairement son regard et de le transférer d'un objet à un autre.

Peut-être un soulagement spontané de la maladie et son retour ultérieur pour des raisons peu claires.

Syndrome de Gübler

Ne présente pas de manifestations spécifiques de paralysie sanguine des muscles faciaux. L'expression faciale est caractérisée comme un masque.

Le patient est incapable d'exprimer correctement ses émotions de manière non verbale et de répondre aux stimuli environnementaux.

La sensibilité cutanée diminue également comme indiqué par les tests fonctionnels et l'examen physique.

Syndrome de Fauville

Paralysie des muscles faciaux et strabisme avec déficience visuelle.

Maladie de Gasperini

Processus pathologique combiné. Il se caractérise par des symptômes mixtes.

Maladies conduisant au développement de syndromes

La structure du pont Varoliev suggère de nombreuses défaites possibles et un tout aussi grand nombre de manifestations. Cependant, il existe un groupe de maladies qui deviennent la base des syndromes ci-dessus..

Ceux-ci inclus:

  • Accident vasculaire cérébral. Perturbation aiguë du flux sanguin cérébral dans une zone particulière avec la mort des tissus nerveux et la perte de certaines des fonctions des structures cérébrales. Si le tronc cérébral lui-même souffre, dans le cas le plus favorable, il en résultera une violation d'une activité supérieure.
  • Attaques transitoires ischémiques. Ils sont appelés à tort des microstrokes. On observe la même chose, mais il n'y a pas de mort tissulaire significative.
  • Athérosclérose des vaisseaux du cerveau. Violation de la perméabilité des artères à la suite du blocage de ces plaques de cholestérol ou d'un rétrécissement spontané en arrière-plan, par exemple, tabagisme prolongé, hypertension (augmentation de la pression).
  • Processus infectieux. Surtout ceux qui affectent le tissu cérébral. Encéphalite, méningite.
  • Démyélinisation. Sclérose en plaques.

Le pont Varoliev est responsable de nombreuses fonctions importantes et a une structure systémique. Le traitement des conditions pathologiques, lorsque l'activité de cette structure a déjà été perturbée, est un processus extrêmement difficile et parfois impossible..

Par conséquent, il est logique de prendre des mesures préventives contre toutes les maladies qui peuvent devenir une source de problèmes à l'avenir. C'est une mesure préventive importante.

Neurokinésiologie

Nouvelle direction de la kinésiologie

Contacts

Pont de Varoliev: structure, fonctions, symptômes dans des conditions pathologiques

Pont Varoliev (pons) - formation du système nerveux central, situé au milieu entre le milieu et la moelle allongée. À travers elle passent les faisceaux conducteurs des parties sus-jacentes du cerveau et vers eux, les artères et les veines.

Dans le pont Varolia, il y a des noyaux - les centres des nerfs crâniens qui sont responsables des mouvements de mastication. Il procure également une sensibilité à la peau du visage, aux muqueuses des yeux et du nez en raison de la présence du nerf trijumeau. Effectue une fonction liante, conductrice.

Ce département a été nommé en l'honneur de l'anatomiste de Bologne Constanzo Varolia. L'article contient des informations sur les pons de varoli, la structure et les fonctions de cette formation, ainsi que les symptômes de dommages.

La structure du pont Le pont (pons) fait partie du cerveau postérieur. Cette section est une structure en forme de rouleau et constitue le tronc. Il est situé devant le cervelet, est une continuation du mésencéphale et devient oblong. Il est séparé du mésencéphale par l'endroit où le nerf de la paire IV part, qui innerve le muscle bloc de l'œil. Les frontières avec la moelle allongée sont formées par des rayures cérébrales et une rainure transversale.

Le pont est un rouleau qui a une rainure dans laquelle passent les nerfs qui fournissent une sensibilité au visage (cinquième paire) et les artères basilaires qui irriguent le cerveau postérieur. À l'arrière du pont se trouve le sommet d'une dépression appelée fosse de diamant. Au-dessus des rayures cérébrales qui la limitent, il y a des colliculi facials - des monticules faciaux. Au-dessus des monticules du visage se trouve l'éminence médiane, sur le côté de laquelle se trouve la tache bleue, responsable de l'anxiété et contenant de nombreuses terminaisons nerveuses en noradrénaline..

Voies - des fibres nerveuses épaisses s'étendent du pont au cervelet, formant les bras du pont et les jambes du cervelet.

Le pont Varoliev se compose d'un pneu dans lequel se trouvent des accumulations de matière grise - les centres des nerfs crâniens - et la base, qui contient les voies. Ainsi, dans la partie supérieure, il existe des centres d'où émergent les nerfs vestibulaires cochléaire, facial, trijumeau et abducens. À partir des voies, les boucles médiale et latérale y passent. Egalement dans le tegmental, il y a une partie de la formation réticulaire constituée de 6 noyaux, dont un à cellules géantes. Il contient également les structures responsables de l'audition - le noyau d'olive et le corps trapézoïdal..

La base du pons varoli comprend les chemins qui vont du cortex au pons proprement dit, la moelle allongée et la moelle épinière (dans le cadre du tractus pyramidal) et le cervelet. L'approvisionnement en sang est assuré par les artères du bassin vertébro-basilaire.

Fonctions du pont Pont Varoliev, fonctions:

  • Fournir un contrôle conscient sur les mouvements du corps.
  • Perception de la position d'une personne dans l'espace.
  • Sensibilité des papilles linguales, de la peau du visage, de la muqueuse nasale, de la conjonctive des yeux.
  • Mimétisme et contrôle sur celui-ci.
  • L'acte de manger (saliver, mâcher et avaler).
  • Audition.

Le pont remplit une fonction d'intégration - il fournit une connexion bidirectionnelle entre le cortex cérébral et les formations sous-jacentes. Les fibres vont à la moelle épinière, au cervelet et à la moelle allongée. Ceci est réalisé en lui faisant passer les voies corticospinales, corticobulbaires ascendantes et descendantes. De plus, le pont contient les centres d'où proviennent les nerfs crâniens. Ils sont responsables de la déglutition, de la mastication, de la sensibilité cutanée.

La cinquième paire - les nerfs trijumeaux, fournit une tension aux muscles du palais mou, la membrane tympanique. Grâce à l'action de ces nerfs, l'acte de mastication est effectué. Le centre sensible de la paire V perçoit des impulsions douloureuses et tactiles et des signaux sensoriels provenant des récepteurs du périoste du crâne. Les nerfs abducens contiennent des fibres motrices (efférentes), faisant tourner l'œil vers l'extérieur.

Le pont est responsable des expressions faciales humaines, car il contient le noyau du nerf facial, qui contient des fibres sensorielles, autonomes et motrices. Fournit la perception du goût en transmettant des informations à partir des papilles linguales. Régule la salivation en innervant les glandes salivaires sous-maxillaires et sublinguales. Les terminaisons des fibres sensibles perçoivent des informations principalement sur le goût aigre, étant sur le bout de la langue.

Contenant le centre de la huitième paire de nerfs, le pont permet également de recevoir des informations sur la position du corps dans l'espace. L'activité du centre respiratoire de la moelle allongée dépend du pont. Je cultive des fraises dans des seaux à la maison et je les vends! Je reçois 25 000 roubles d'un seul... Causes des troubles du rythme cardiaque! Méthodes de prévention! Aide aux crises d'arythmie!

Signes de défaite.

La section pons du cerveau perd le contrôle de ses fonctions dans les accidents vasculaires cérébraux des artères du bassin vertébro-basilaire, la sclérose en plaques, les traumatismes, y compris lors de l'accouchement. Le pont est également affecté dans le cancer du tronc cérébral, l'amylose, l'ischémie, les processus hypoxiques.

Les symptômes d'une lésion pons comprennent:

  • Troubles de la déglutition.
  • Perte de sensibilité cutanée.
  • Vertiges, nystagmus.
  • Vision double.
  • Troubles du mouvement - ataxie, paralysie des muscles corporels, tremblements.
  • Trouble de la parole.
  • Ronfler.

La défaite de la partie pontine du cerveau comprend cinq principaux syndromes cliniques:

Tout sur le corps calleux du cerveau: structure et fonction.

Les centres de vision de la tige sont affectés dans le syndrome de Sestana-Raymond. De plus, l'activité du muscle qui emmène l'œil vers l'extérieur et la paire innervée VI est perturbée.

Le syndrome de Gasparini comprend des troubles des 5e, 6e, 7e, 8e nerfs crâniens. Malentendant, vision du côté affecté, conduction altérée de l'autre.

Le syndrome de Miyar-Gubler se caractérise par une paralysie des muscles faciaux d'un côté - les.

Le complexe symptomatique Brissot-Sicard se traduit par un dysfonctionnement de la conduction du côté opposé et un spasme des muscles faciaux. Le visage est asymétrique..

Le syndrome de Fauville est caractérisé par un strabisme et une paralysie des muscles faciaux du côté affecté. De l'autre côté - perte de sensibilité et hémiparésie faciale.

Conclusion.

Le pont est une partie importante du système nerveux qui assure le contrôle du corps dans l'espace avec le cervelet, l'audition, la sensibilité faciale, le goût et l'alimentation. Sa défaite conduit au handicap.

Qu'est-ce que le pont Varoliev?

Date de publication de l'article: 31.08.2018

Date de mise à jour de l'article: 19/12/2019

Pont Varoliev - un élément du système nerveux central, situé entre le milieu et la moelle allongée.

Dans le corps, il joue deux rôles: conducteur (assure la transmission de l'influx nerveux de la moelle épinière au cerveau) et reliant (assure le travail coordonné des structures individuelles). Il tire son nom en l'honneur du célèbre anatomiste - Constanzo Varolia.

Structure

Le pont Varoliev se compose d'un pneu (partie supérieure), dans lequel se trouvent des noyaux de 5 à 8 paires de nerfs crâniens, ils sont représentés par de la matière grise, et une base (partie inférieure), qui contient les voies.

L'anatomie du bridge comprend également les structures suivantes:

  • formation réticulaire - un grand réseau neuronal et une accumulation de noyaux qui contrôlent l'activité du système nerveux;
  • voies sous la forme de cordons nerveux épaissis se connectant au cervelet.

Extérieurement, il ressemble à un épaississement attaché au tronc cérébral, et à l'arrière bordant le cervelet. En bas, il passe dans les sections de la moelle allongée, et au-dessus, il borde le milieu.

Le pont Varoliev provient d'une vessie en forme de diamant pendant le développement embryonnaire. En cours de différenciation, il est subdivisé en oblongate postérieur et médullaire..

Le cervelet est ensuite formé à partir du cerveau postérieur. Les noyaux des nerfs crâniens sont initialement situés précisément dans la moelle allongée et avec le développement du fœtus, après la naissance, ils changent d'emplacement, se déplaçant vers le pont.

Chez un nouveau-né, cette structure a une position au-dessus de la selle turque. À 8 ans, toutes les fibres nerveuses sont recouvertes d'une gaine de myéline.

Quelles fonctions remplit-il?

Les tâches dont le pont varoliev est responsable:

  • contrôle la mise en œuvre des mouvements ciblés;
  • régule l'orientation spatiale du corps;
  • fournit la sensibilité de la peau du visage, les muqueuses sont responsables des expressions faciales, de l'odeur;
  • fournit la fonction de mâcher, d'avaler, de saliver;
  • participe à la formation de réflexes inconditionnés, par exemple à l'inspiration et à l'expiration (fonction de régulation de la respiration);
  • participe aux mécanismes du sommeil. On sait que la formation réticulaire est impliquée dans les phases d'éveil et de sommeil. Il existe un lien entre celui-ci et les structures limbico-hypothalamiques. Lorsque ce dernier est excité, les structures de la formation réticulaire sont inhibées, et lorsqu'elles sont éveillées, au contraire, elles sont activées.
  • participe à la régulation de la fonction vestibulaire, analyse les stimuli vestibulaires;
  • il contient les centres des nerfs responsables du mouvement des yeux dans différentes directions, la tension des fibres musculaires du palais mou, la fonction de la membrane tympanique, etc..

Pathologies possibles et leur diagnostic

L'importance du pont peut être évaluée en fonction de l'influence des pathologies (syndromes) qui endommagent les fonctions corporelles individuelles.

Les raisons courantes qui conduisent à une perturbation de son fonctionnement comprennent: les lésions cérébrales mécaniques, la sclérose en plaques, les accidents vasculaires cérébraux, les kystes, les tumeurs. Dans le diagnostic des pathologies, les spécialistes s'appuient principalement sur la manifestation des symptômes à partir desquels se forment les syndromes.

Les plus courants sont:

  1. Syndrome de Bonnier - accompagné de lésions des noyaux du nerf auditif et vestibulaire. Dans ce cas, le patient est étourdi, l'audition diminue, une névralgie du trijumeau peut survenir. Les symptômes courants comprennent la faiblesse, la dépression et les troubles du sommeil..
  2. Le syndrome de la «personne enfermée» (syndrome du pont ventral) est une condition dans laquelle la conscience et la sensibilité complète sont préservées, mais la capacité de parler est complètement perdue. La fonction des muscles oculomoteurs est préservée. La communication avec les autres est possible à l'aide de gestes non verbaux. La condition est précédée de signes confirmant l'insuffisance de l'artère sanguine: vision double, vertiges, instabilité de la démarche.
  3. Le syndrome de Raymond-Sestana (également appelé syndrome du tectum oral) est une combinaison de paralysie des muscles responsables du mouvement du globe oculaire du côté opposé à la lésion. Facteurs étiologiques: modifications athérosclérotiques des vaisseaux cérébraux, tumeurs, accidents vasculaires cérébraux ischémiques.
  4. Le syndrome de Miyard-Gübler se manifeste par une paralysie des muscles faciaux du côté de la lésion, accompagnée d'une paralysie partielle du côté opposé. Cette maladie se manifeste par des pathologies à la base du pont. Il prédispose à la pathologie une vasoconstriction ou un micro-coup, par exemple s'il y a un angiome caverneux dans cette structure, suivi par des dommages aux structures du système vasculaire. Moins fréquemment, la neurosyphilis ou le gliome diffus peuvent en être la cause..
  5. Le syndrome de Fauville est une lésion combinée d'éléments individuels des nerfs facial et abducens. La pathologie s'exprime par une paralysie complète des muscles faciaux associée à un strabisme. Souvent, la cause de son développement est un accident vasculaire cérébral ischémique, moins souvent des formations ressemblant à une tumeur, une inflammation.
  6. Le syndrome de Gasperini est causé par l'apparition d'une pathologie dans la zone du pneu de pont. Elle affecte les noyaux de plusieurs nerfs à la fois (facial, trijumeau, abducteur vestibulaire-cochléaire). Du lieu de localisation du foyer pathologique du côté opposé, une personne ressent un trouble de la sensibilité. Dans le tableau clinique, il y a strabisme, vertiges, ataxie. Cette condition est due à une ischémie, des tumeurs, une inflammation.
  7. Le syndrome de Greene est une violation de la sensibilité avec des dommages simultanés aux muscles responsables de la mastication du côté affecté. L'hémihypesthésie est notée du côté opposé. Une pathologie peut souvent survenir en raison de modifications ischémiques dans les branches de l'artère cérébrale postérieure.
  8. Le syndrome de Brissot-Sicard est un ensemble de signes de lésions du noyau du nerf facial avec paralysie partielle des membres. Il se manifeste cliniquement par un spasme des muscles faciaux des muscles faciaux, auquel sont attachées une paralysie périphérique du nerf facial et une hémiparésie. Son apparition est associée à une ischémie et à des maladies infectieuses transférées.

Pour clarifier la localisation, la durée de la lésion, le volume et d'autres paramètres du processus pathologique, les méthodes modernes d'imagerie par résonance magnétique aident.

Pont Varoliev - la principale interconnexion entre les régions du cerveau

Le cerveau et la moelle épinière sont l'une des structures indépendantes du corps humain, mais peu de gens savent que pour leur fonctionnement normal et leur interaction, le pont Varoliev est nécessaire..

Quelle est l'éducation de Varolia et quelles fonctions il remplit, vous pouvez apprendre tout cela dans cet article.

informations générales

Le Varoliev pons est une formation dans le système nerveux, qui est située dans l'intervalle entre le moyen et la moelle allongée. Les faisceaux des parties supérieures du cerveau, ainsi que les veines et les artères, le traversent. Dans le Pontus Varolievy lui-même, se trouvent les noyaux des nerfs centraux du crâne, qui sont responsables de la fonction de mastication humaine. De plus, il contribue à la sensibilité de l'ensemble du visage, ainsi que des muqueuses des yeux et des sinus. L'éducation remplit deux fonctions dans le corps humain: la liaison et la direction. Le pont tire son nom en l'honneur de l'anatomiste scientifique de Bologne Constanzo Varolia.

La structure de l'éducation Varoliyev

L'éducation est située à la surface du cerveau.
Si nous parlons de la structure interne du pont, alors il contient une accumulation de matière blanche, où se trouvent les noyaux de matière grise. Dans la partie postérieure de la formation, les noyaux sont situés, composés à la fois de 5, 6, 7 et 8 paires de nerfs. L'une des structures les plus importantes du pont est la formation réticulaire. Elle remplit une fonction particulièrement importante, elle est responsable de l'activation de tous les départements situés au-dessus.
Les voies sont représentées par des fibres nerveuses épaissies qui relient le pont au cervelet, tout en formant des ruisseaux de la formation elle-même et des jambes du cervelet.

Sature de sang le pont Varoliev des artères du bassin vertébro-basilaire.
Extérieurement, cela ressemble à un rouleau qui est attaché au tronc cérébral. Le cervelet y est attaché par l'arrière. Dans sa partie inférieure, il y a une transition vers la moelle allongée et de la partie supérieure vers le milieu. La principale caractéristique de l'éducation de Varoliev est qu'elle contient une masse de voies et de terminaisons nerveuses dans le cerveau.

Quatre paires de nerfs rayonnent directement du pont:

  • ternaire;
  • détourner;
  • facial;
  • auditif.

Formation dans la période prénatale

L'éducation Varolia commence à se former dans la période embryonnaire à partir d'une vessie rhomboïde. La bulle, en cours de maturation et de formation, est également divisée en oblongue et postérieure. En cours de formation, le cerveau postérieur donne naissance au cervelet, et le fond et ses parois deviennent des composants du pont. La cavité de la vessie rhomboïde sera par la suite commune.
Les noyaux des nerfs crâniens au stade de la formation, sont situés dans la moelle allongée et seulement au fil du temps, ils se déplacent directement vers le pont.

À l'âge de 8 ans, toutes les fibres de la colonne vertébrale commencent à se développer dans la gaine de myéline de l'enfant..

Fonctions VM

Comme mentionné précédemment, le pont Varoliev contient de nombreuses fonctions différentes nécessaires au fonctionnement normal du corps humain..
Fonctions de l'éducation de Varoliev:

  • fonction de contrôle, pour des mouvements ciblés dans tout le corps humain;
  • la perception du corps dans l'espace et le temps;
  • sensibilité du goût, de la peau, ainsi que des muqueuses du nez et des globes oculaires;
  • expression faciale;
  • manger de la nourriture: mâcher, saliver et avaler;
  • conducteur, les terminaisons nerveuses traversent ses chemins vers le cortex cérébral, ainsi que la moelle épinière; interactif.
  • selon la VM, la relation entre les parties antérieure et postérieure du cerveau est réalisée;
  • perception auditive.

Il contient les centres d'où sortent les nerfs crâniens. Ils sont responsables de la déglutition, de la mastication et de la perception de la sensibilité cutanée..
Les nerfs s'étendant du pont contiennent des fibres motrices (assurent la rotation des globes oculaires).

Les nerfs triples de la cinquième paire affectent la tension des muscles du palais, ainsi que la membrane tympanique dans la cavité de l'oreillette.

Le noyau du nerf facial est situé dans la formation Varolia, qui est responsable des fonctions motrices, autonomes et sensorielles. De plus, le centre du système respiratoire de la moelle allongée dépend de son fonctionnement normal..

Pathologies de VM

Comme tout organe du corps humain, la VM peut également cesser de fonctionner et les maladies suivantes en deviennent la raison:

  • accident vasculaire cérébral de l'artère cérébrale;
  • sclérose en plaques;
  • blessure à la tête. Peut être obtenu à tout âge, y compris lors de l'accouchement;
  • tumeurs (malignes ou bénignes) de certaines parties du cerveau.

Outre les principales raisons pouvant provoquer des pathologies cérébrales, il est nécessaire de connaître les symptômes d'une telle lésion:

  • le processus de déglutition et de mastication est perturbé;
  • perte de sensibilité de la peau;
  • nausée et vomissements;
  • le nystagmus est le mouvement des yeux dans une direction spécifique, à la suite de tels mouvements, la tête peut souvent commencer à tourner, jusqu'à une perte de conscience;
  • peut doubler dans les yeux, avec des virages serrés de la tête;
  • troubles du travail du système moteur, paralysie de certaines parties du corps, muscles ou tremblements des mains;
  • en cas de troubles du travail des nerfs faciaux, le patient peut présenter une anémie complète ou partielle, un manque de force du nerf facial;
  • troubles de la parole;
  • asthénie - diminution de la force de la contraction musculaire, fatigue musculaire rapide;
  • dysmétrie - une incompatibilité entre la tâche du mouvement effectué et la contraction musculaire, par exemple, en marchant, une personne peut lever les jambes beaucoup plus haut que nécessaire ou, au contraire, trébucher sur de petites bosses;
  • ronflement, dans les cas où il n'a jamais été observé auparavant.

Conclusion

De cet article, on peut conclure que l'éducation Varolia fait partie intégrante du corps humain. Sans cette éducation, toutes les parties du cerveau ne peuvent exister et remplir leurs fonctions..

Sans le pont Varoliev, une personne ne pourrait pas manger, boire, marcher et percevoir le monde qui l'entoure tel qu'il est. Par conséquent, la conclusion est une, cette petite formation dans le cerveau est extrêmement importante et nécessaire pour chaque personne et créature vivante dans le monde..