Principal > Complications

Maux de tête et vomissements sévères

Il y a des conditions pathologiques que tout le monde éprouve peut-être au moins une fois dans sa vie. Ce sont des maux de tête, des maux de dents, des nausées, des vomissements, de la fièvre, des étourdissements et d'autres symptômes. Ils peuvent déranger à la fois un adulte et un enfant..

Les causes de manifestations telles que maux de tête et vomissements, survenant en même temps, peuvent être diverses maladies. Dans certains cas, les pathologies sont assez graves. Par conséquent, lorsque de tels symptômes apparaissent, vous devez immédiatement consulter un médecin professionnel. Seul un médecin, après avoir examiné et interrogé, complétant ses observations par des méthodes de diagnostic modernes, peut établir la véritable cause et prescrire le traitement approprié pour la maladie..

Les raisons

Il existe certaines maladies dans lesquelles apparaissent des maux de tête et des vomissements qui nécessitent une attention particulière et des soins médicaux obligatoires. Si vous ne prenez pas les mesures appropriées et ne subissez pas de traitement approprié, la condition peut s'aggraver ou, au contraire, devenir chronique, ce qui est également loin d'être un pronostic positif..

L'une de ces maladies est l'hypertension, c'est-à-dire une maladie chronique dans laquelle il y a une augmentation de la pression artérielle. En plus des maux de tête, les symptômes concomitants de cette pathologie peuvent être des palpitations, un engourdissement des doigts, une lourdeur dans la région occipitale, de l'anxiété, des étourdissements, une faiblesse générale.

Des douleurs dans la région de la tête, qui peuvent être présentes pendant assez longtemps (de quelques heures à plusieurs jours), ainsi que des nausées, accompagnent une autre maladie de nature chronique - la migraine. Parallèlement à la douleur migraineuse, il existe une réaction négative aiguë à la lumière vive, aux odeurs fortes et aux sons. Perturbé par des frissons, des étourdissements, une pâleur apparaît.

Les nausées et les maux de tête intenses sont des signes caractéristiques d'une autre maladie - la pression intracrânienne. Les symptômes concomitants peuvent inclure des étourdissements, de la fatigue, de la faiblesse, une transpiration excessive et des vomissements. En règle générale, le syndrome douloureux est le plus prononcé le soir..

La pathologie la plus dangereuse, qui s'accompagne de symptômes de douleur dans la région de la tête, dans les articulations, les muscles, des nausées, de la fièvre jusqu'aux limites maximales, est la méningite. En plus de ces signes, avec la méningite, de la fièvre, une confusion, une somnolence accrue, des hallucinations apparaissent. La manifestation de tels signes nécessite une hospitalisation immédiate..

Non moins dangereux est la condition avec des blessures à la tête. Si après une blessure il y a un mal de tête sévère, des nausées, des vomissements et encore plus de convulsions, des problèmes d'élocution, de mémoire, d'activité physique, vous devez immédiatement appeler une ambulance.

La cause des maux de tête et des nausées peut être un néoplasme se développant dans le cerveau. L'intensité du syndrome douloureux au début de la maladie peut être faible. Mais avec le temps, à mesure que la tumeur se développe, la douleur augmente. D'autres signes apparaissent également - étourdissements, troubles de la mémoire, vision, audition. Les processus lancés sont marqués par l'apparition d'un mal de tête sévère, qui ne peut plus être arrêté par des moyens conventionnels..

La liste des pathologies qui provoquent des douleurs dans la région de la tête, des nausées et des vomissements comprend non seulement les troubles associés au cerveau. Les intoxications alimentaires, les médicaments pharmacologiques (en particulier leur consommation incontrôlée), l'alcool et d'autres composants nocifs peuvent provoquer des symptômes, exprimés par des nausées, des vomissements et des maux de tête.

Les produits de mauvaise qualité, les substances toxiques, y compris les composants qui composent les boissons alcoolisées, provoquent des intoxications graves. En plus des symptômes douloureux, des diarrhées, une faiblesse générale, des frissons, des vertiges apparaissent également..

La maladie virale causée par le soi-disant rotavirus, souvent appelé «grippe intestinale», présente également des symptômes similaires. Seulement en plus des symptômes d'intoxication alimentaire, il existe des indicateurs de nature froide, en particulier des maux de gorge, des rougeurs, une augmentation du larmoiement des yeux, des frissons. La maladie se transmet par des aliments contaminés, des mains sales, des surfaces.

La cause des maux de tête et des vomissements peut être des pathologies neurologiques, en particulier des névroses. Dans ce cas, les symptômes concomitants apparaissent sous la forme d'une augmentation de la température, qui dure environ deux semaines. Cet état est inhérent aux personnes ayant une psyché très instable. Ils vivent souvent de fortes expériences émotionnelles et mentales, sont facilement stressés.

Diagnostique

Afin d'en découvrir la cause et de prescrire un traitement approprié dans le cas où la douleur dans la région de la tête s'accompagne de vomissements, vous devez tout d'abord contacter un établissement médical. Une enquête et un examen préliminaires, en règle générale, s'il ne s'agit pas d'un appel d'urgence pour une ambulance, sont effectués par un médecin de famille ou un médecin généraliste. Un examen plus approfondi est attribué individuellement.

Des consultations supplémentaires d'un médecin ORL, d'un neurologue, d'un gastro-entérologue et d'autres spécialistes sont possibles. Les diagnostics sont supposés, y compris les méthodes de laboratoire et, si nécessaire, les.

Les tests de laboratoire fournissent, le plus souvent, une étude du sang et de l'urine, et pas seulement clinique, mais aussi bactérienne, plus profonde et plus informative.

Étant donné que les maux de tête et les vomissements peuvent provoquer des pics de tension artérielle, on suppose qu'ils sont contrôlés.

Un plus large éventail de méthodes instrumentales modernes permet un examen plus détaillé du cerveau, de l'état des vaisseaux, du muscle cardiaque et d'autres organes, qui peuvent être associés aux symptômes de douleur apparaissant dans la région de la tête et aux vomissements.

À cet égard, une méthode plutôt efficace est l'IRM, c'est-à-dire l'imagerie par résonance magnétique. Grâce à lui, vous pouvez découvrir les conséquences des accidents vasculaires cérébraux, déterminer la présence de néoplasmes dans le cerveau, la sinusite et d'autres pathologies dangereuses.

La tomodensitométrie est une autre méthode assez courante et populaire. Permet de diagnostiquer les pathologies liées à la circulation sanguine dans les vaisseaux du cerveau, les ruptures, les traumatismes, les œdèmes cérébraux.

L'état des vaisseaux, non seulement de la tête, mais aussi du cou, est également déterminé par angiographie. Grâce à cette étude, il est possible de déterminer la présence d'un anévrisme, d'un foyer de migraine et d'autres pathologies.

Traitement de la maladie

Après avoir découvert les raisons qui causent des maux de tête et des vomissements, un traitement approprié est prescrit. Si la condition est associée au surmenage, au stress, au stress émotionnel, vous pouvez recourir à des méthodes plus douces. Dans cette situation, il est recommandé de prendre des analgésiques. En cas de stress, c'est aussi un sédatif. Si possible, après avoir pris le médicament, il est conseillé de s'allonger et de bien dormir. Avant cela, vous pouvez prendre un bain chaud aux huiles essentielles médicinales ou au moins une douche.

Si la cause de la douleur dans la tête et des vomissements est un processus pathologique plus grave, les recommandations du médecin doivent être strictement suivies. Selon la maladie, les mesures thérapeutiques peuvent être de nature médicale ou chirurgicale..

Les crises de migraine peuvent être soulagées en prenant l'analgésique prescrit par le médecin et en éliminant les facteurs irritants, en particulier les sons forts, les lumières vives, les odeurs fortes et d'autres facteurs.

Si des épisodes de vomissements et de maux de tête sont provoqués par une augmentation de la pression artérielle ou de la pression intracrânienne, alors pour exclure ces symptômes, la tension artérielle doit être surveillée en premier lieu. S'il augmente, prenez les médicaments appropriés recommandés par le médecin traitant. Si le diagnostic d'hypertension a déjà été posé, des médicaments doivent être pris régulièrement pour maintenir la pression normale. Avec une augmentation de la pression intracrânienne, le syndrome douloureux peut être tenté de soulager en buvant un comprimé de citramon ou d'aspirine.

Il est très important que de telles affections mènent un style de vie mesuré, ne boivent pas beaucoup de thé et de café forts, renoncent à l'alcool et aux cigarettes. Le régime doit également être équilibré. En cas d'hypertension, les aliments gras, frits, épicés, riches en sel et en épices, sont également contre-indiqués. Il est recommandé de renforcer l'alimentation avec des fruits, des légumes, des aliments riches en vitamines et micro-éléments. Vous ne devez pas surcharger le corps avec un effort physique excessif. Mais il ne vaut pas non plus la peine d'abandonner l'éducation physique légère. Un sommeil sain et normal (8-9 heures) est un facteur important.

Les traumatismes crâniens accompagnés de maux de tête et de vomissements, ainsi que les néoplasmes détectés à la suite d'un examen dans le cerveau, nécessitent un traitement plus radical. Souvent, dans de tels cas, les médecins ont recours à une intervention chirurgicale. Après la craniotomie, la tumeur est enlevée chirurgicalement si possible.

Le traitement ultérieur dépend de l'état du patient et vise à restaurer le fonctionnement normal de tous les systèmes corporels. La médecine moderne dispose de méthodes plus efficaces pour lutter contre les tumeurs cérébrales. La radiothérapie et la chimiothérapie sont souvent utilisées.

L'intoxication alimentaire, qui présente souvent des symptômes similaires à des lésions cérébrales sous forme de vomissements et de douleurs dans la région de la tête, suggère d'autres mesures thérapeutiques. En cas d'empoisonnement, tout d'abord, un lavage gastrique est prescrit et l'apport de fonds qui nettoient le corps des composants toxiques et les éliminent. Il peut s'agir de n'importe quel sorbant disponible. L'option la plus simple et la plus abordable est le charbon actif.

Il est recommandé de boire beaucoup de liquides, de se reposer au lit, après l'arrêt des vomissements et de la diarrhée - une alimentation douce, au moins pour la première fois. Si la condition ne se stabilise pas, vous devriez demander une aide médicale professionnelle. Dans les cas graves, en particulier en cas d'intoxication médicamenteuse, une hospitalisation urgente et la nomination d'un traitement plus radical pour les indicateurs vitaux sont possibles.

Lorsque la cause des symptômes de douleur et des vomissements est une infection virale, qui s'accompagne souvent d'une augmentation significative de la température, d'un mal de gorge, d'un écoulement nasal, d'une toux, un traitement complexe est généralement prescrit. Des produits pharmaceutiques antiviraux, antipyrétiques, analgésiques sont utilisés. Lors de la toux, les frais d'expectoration et de sein sont efficaces.

Il est très important de respecter un régime de consommation abondant. Vous pouvez utiliser des thés pour cela, qui incluent des ingrédients naturels - fleurs de tilleul, menthe, mélisse, groseilles, framboises et autres composants. À une température élevée et à une augmentation des symptômes concomitants, un médecin doit être appelé pour éviter des complications graves, car les maladies virales sont dangereuses.

Presque toutes les personnes souffrant de maux de tête et de vomissements ont besoin d'un avis médical et de soins médicaux professionnels. Ces symptômes sont très souvent un signal du corps sur des processus pathologiques graves qui s'y déroulent. Plus tôt le diagnostic est posé et un traitement adéquat prescrit, plus il sera efficace.

Maux de tête et vomissements

Les maux de tête et les vomissements sont des symptômes qui apparaissent avec diverses maladies.

Ces signes sont caractéristiques d'un certain nombre de maladies infectieuses dangereuses, d'intoxications et de néoplasmes. Une combinaison de symptômes est typique pour les femmes enceintes.

Depuis combien de temps souffrez-vous de ce syndrome douloureux??

  • Plusieurs jours (25%, 627 voix)

Total des votants: 2509

  • Causes du phénomène
  • Processus infectieux
  • Que faire
  • Quel médecin contacter
  • Quels examens sont habituellement prescrits
  • Médicaments et pilules sûrs
  • Groupes de médicaments efficaces pour les crises de douleur épisodiques
  • Traitement de l'évolution chronique de la maladie
  • On traite le malaise avec des moyens improvisés à la maison

Causes du phénomène

La combinaison de maux de tête (céphalalgie) et de vomissements est un signe:

  1. Migraine. Sa cause est une perturbation de l'apport d'oxygène et de nutriments aux tissus cérébraux en raison d'un vasospasme. Dans ces conditions, l'organe donne des signaux d'échec sous la forme d'une crise de céphalalgie, envie de vomir.
  2. Commotion cérébrale. Après une blessure grave, la victime développe d'autres signes caractéristiques: peau pâle, troubles de la coordination, vertiges, sueurs froides. Possible perte de conscience.
  3. Néoplasme néoplasique malin du cerveau. Des douleurs à la tête accompagnées de nausées surviennent régulièrement; la céphalalgie est atroce, ne s'améliore pas après la prise d'analgésiques. Le tableau clinique est associé à la croissance d'une tumeur, qui comprime les vaisseaux et les structures de l'organe, perturbe le processus d'approvisionnement en sang.
  4. Empoisonnement. L'intoxication du corps est associée à l'absorption de toxines dans le sang, qui traverse le corps et nourrit le cerveau. Lorsqu'il pénètre dans cet organe, des dommages toxiques se produisent. La victime a la sensation d'avoir la tête serrée par un cerceau serré. La douleur est lancinante.
  5. Hypertension. Une pression accrue provoque les symptômes décrits. Des maux de tête accompagnés de nausées peuvent survenir en même temps ou se remplacer. Un patient hypertendu développe des acouphènes, des pulsations dans les tempes, des doigts engourdis.

Les causes de céphalalgie survenant régulièrement, accompagnées de nausées, peuvent mettre la vie en danger. Vous devez consulter un médecin pour effectuer une série de mesures diagnostiques et commencer le traitement.

Processus infectieux

Le complexe de symptômes décrit apparaît avec des maladies infectieuses dangereuses qui se propagent au cerveau.

  1. Méningite. Avec l'inflammation des méninges causée par les méningocoques, une céphalalgie prononcée et non résolue apparaît. Des vomissements sévères se produisent, la température augmente, une photophobie apparaît.
  2. Encéphalite. Ce processus infectieux est caractérisé par le même tableau clinique que pour la méningite..
  3. Abcès. La pathologie se développe avec la propagation directe d'une infection existante (par exemple, avec une sinusite, une ostéomyélite), une plaie pénétrante. Un adulte a une céphalalgie, des vomissements, des convulsions, des changements d'état mental et de comportement.

Les maladies infectieuses provoquées par des virus (SRAS, herpès, rotavirus), provoquent des nausées avec céphalalgie.

Les pathologies répertoriées nécessitent un traitement urgent..

Que faire

Symptômes apparaissant régulièrement, détérioration progressive du bien-être nécessitent une attention médicale immédiate.

Dans certains cas, vous pouvez prendre:

  • Pour les patients hypertendus, prenez un remède recommandé par un médecin pour réduire la pression artérielle;
  • Une femme enceinte mâche un quartier de citron ou une feuille de menthe;
  • Pour les migraines, prenez un médicament anesthésique, créez une atmosphère de silence;
  • En cas d'empoisonnement, effectuez un lavage gastrique, puis prenez un adsorbant.

La tête peut faire mal pour des raisons non pathologiques, mais si cela s'accompagne de crises de nausées et de vomissements, un tel symptôme ne peut être ignoré. Dans un proche avenir, vous devez consulter un médecin.

Quel médecin contacter

Souvent, après un effort physique ou une tension mentale, les gens se sentent plus mal. La nature de la douleur peut être variée. Possible compression, pression, pulsation, douleur dans un côté de la tête.

La douleur à l'effort est souvent de nature fonctionnelle. Ils peuvent survenir pour de nombreuses raisons:

  • Changements de température et de pression atmosphérique;
  • Stress pendant l'activité physique;
  • Chaleur et étouffement dans la pièce;
  • La déshydratation est souvent la cause de maux de tête;
  • Nourriture abondante avant l'exercice;
  • Les personnes en surpoids souffrent souvent d'hypoxie pendant l'exercice.

La probabilité de maladie est plus élevée chez les personnes ayant une spécialité: programmeur, comptable, conducteur, qui passent de nombreuses heures devant l'ordinateur ou sollicitent constamment les muscles des yeux et du cou.

Le premier rendez-vous doit être pris par un thérapeute. Il procédera à un examen général, mesurera la tension artérielle, rédigera des instructions pour les tests et référera à des spécialistes restreints..

En cas d'inconfort dans la région de la tête et du cou, il est bon d'avoir un tensiomètre à domicile, avec lequel vous pouvez suivre les pics de pression dans différentes situations de la vie. L'augmentation de la pression artérielle après l'exercice peut souvent causer de la douleur..

Le médecin oriente un oto-rhino-laryngologiste pour exclure une otite moyenne chronique, une sinusite ou une inflammation des sinus maxillaires (sinusite).

Le médecin peut donner une référence à l'optométriste pour identifier les modifications du fond d'œil et les éventuels défauts visuels.

La plupart des causes d'inconfort dans la tête sont associées à des symptômes neurologiques, par conséquent, un neurologue est impliqué dans le traitement de maladies accompagnées de douleurs dans le syndrome de la tête.

Quels examens sont habituellement prescrits

Lors d'un rendez-vous chez un neurologue, un examen physique du patient est effectué: les principaux réflexes neurologiques sont vérifiés, les muscles du cou sont examinés.

Le médecin prescrit une référence pour des tests: test sanguin général, test sanguin biochimique, sang pour le sucre.

Un test sanguin général avec une augmentation de l'ESR ou une teneur accrue en leucocytes indique une inflammation dans le corps.

Une glycémie basse est souvent accompagnée de céphalalgie, d'étourdissements et de faiblesse.

Le médecin peut prescrire une référence pour des tests supplémentaires:

  1. Gaz du sang artériel - peut révéler une hypoxie cérébrale.
  2. Test sanguin pour les hormones - détermine divers écarts dans l'hypothalamus.

Un neurologue peut donner des instructions sur une ou plusieurs méthodes de diagnostic:

  1. Imagerie par résonance magnétique (IRM) - la présence de divers néoplasmes (tumeurs et kystes), les anévrismes est exclue. Les images montrent clairement des anomalies post-traumatiques, des anomalies neurodégénératives, des modifications des vaisseaux affectés par l'athérosclérose.
  2. La tomodensitométrie (TDM) est la méthode la plus informative pour examiner le cerveau. Il donne une idée claire des changements pathologiques du crâne et du cerveau, de la pathologie du tissu osseux, des vaisseaux sanguins et des structures cérébrales. Fournit des informations sur les conséquences d'une lésion cérébrale traumatique. L'inconvénient de cette méthode est considéré comme une dose de rayonnement importante pendant l'étude..
  3. Électroencéphalographie - donne une idée de la présence de changements pathologiques dans les vaisseaux sanguins, d'une altération de la circulation cérébrale.
  4. L'échographie Doppler (échographie des vaisseaux de la tête et du cou) - montre la présence de plaques athéroscléreuses dans les artères; rétrécissement et tortuosité des artères, conduisant à une hypoxie cérébrale; résistance vasculaire périphérique.
  5. Rhéoencéphalographie (REG) - donne une idée du tonus et du remplissage sanguin des vaisseaux sanguins. Avec l'aide du REG diagnostiqué: hypertension, athérosclérose, dystonie végétative-vasculaire.
  6. IRM de la colonne cervicale - la présence d'une ostéochondrose cervicale peut provoquer des douleurs dans la région de la tête et du cou, aggravées en tournant la tête.
  7. Rhéovasographie des vaisseaux cérébraux (RVG) - montre la qualité du flux sanguin à travers les grands vaisseaux, évalue la circulation sanguine collatérale.
  8. Les radiographies seront moins connues. La photo ne montre que les structures osseuses du crâne, les tissus mous ne sont pas visibles.

Il n'y a pas lieu de paniquer lors de la prescription d'un examen aussi sérieux. Le médecin exclut les pathologies sévères rares et recherche les causes du processus douloureux.

Sur la base des études menées, si aucune lésion organique grave n'est détectée, la cause de la maladie est généralement diagnostiquée. Elle se développe à la suite de: spasmes vasculaires, hypoxie cérébrale, hypertonicité des vaisseaux cérébraux, troubles hormonaux, dystonie végétative-vasculaire ou ostéochondrose provoquée par un stress physique ou psycho-émotionnel.

Médicaments et pilules sûrs

Lors de la planification d'une visite chez le médecin, le patient doit être prêt à répondre aux questions, à quelle fréquence le syndrome douloureux survient et quelle est son intensité. Cela aidera le médecin à développer les bonnes tactiques de traitement..

Groupes de médicaments efficaces pour les crises de douleur épisodiques

Médicaments pour le traitement de la pathologie - anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS). Ils ont un effet analgésique, soulagent l'inflammation, éliminent l'enflure.

  • Ibuprofène 400 mg par jour;
  • Kétoprofène 100 mg / s;
  • Naproxen-500 mg / s;
  • Méloxicam-7,5-15 mg / s;
  • Célécoxib-200 mg / s.

La plupart des AINS ont un effet secondaire négatif: avec une utilisation prolongée, ils affectent négativement les organes du tractus gastro-intestinal, jusqu'au développement d'une gastrite médicamenteuse.

Médicaments Le méloxicam et le célécoxib sont des médicaments de nouvelle génération qui n'ont pas d'effet négatif sur le tractus gastro-intestinal. Les inconvénients de l'utilisation de ces médicaments comprennent le coût relativement élevé..

Les analgésiques sont souvent utilisés à la maison pour soulager une crise. Ils ne guérissent pas la maladie, mais soulagent seulement la douleur. Les médicaments de ce groupe conviennent pour le soulagement des crises épisodiques, mais leur utilisation systématique conduit à la survenue d'un syndrome abusif..

Avec une crise de douleur, vous pouvez prendre Paracetamol-100 mg, Citramon, Analgin-500 mg ou Mig 200-400 mg.

Si l'examen révèle l'apparition d'une céphalalgie après l'exercice en raison d'une augmentation de la pression artérielle, le médecin vous prescrira des médicaments prescrits à un stade précoce du développement de l'hypertension. Ceux-ci incluent: vasodilatateurs, inhibiteurs de l'ECA, diurétiques, inhibiteurs calciques.

L'auto-administration d'antihypertenseurs est inacceptable. L'automédication entraîne des conséquences désastreuses.

Avec la tension musculaire, dans le cadre d'un traitement complexe, des médicaments du groupe des relaxants musculaires sont utilisés. Ils détendent les muscles spasmodiques de la tête et du cou, soulagent les douleurs de nature spasmodique et aident à rétablir la circulation sanguine.

  • Mydocalm-150-450 mg par jour;
  • Sirdalud (Tizanidine) -4 mg / s;
  • Baclofène-15 mg / s.

Dans le cadre d'un traitement complexe, des médicaments nootropes sont souvent prescrits: Phenibut, Nootropil, Glycine. Les nootropiques ont un effet activateur sur la fonction cérébrale, augmentent sa résistance aux facteurs dommageables. Les médicaments améliorent la circulation cérébrale, éliminent les conséquences des lésions cérébrales traumatiques.

Les sédatifs associés à des médicaments basiques entraînent une relaxation musculaire et une diminution du tonus vasculaire. La prise de tranquillisants peut aider à soulager la douleur, mais ce type de médicament entraîne rapidement une dépendance aux drogues avec sevrage.

Sédatifs non addictifs: Afobazol, Atarax; teintures alcoolisées de valériane, agripaume, racine de Maryina.

Pour les crises sévères, une association de médicaments est utilisée: Sirdalud 2 mg + Aspirine 500 mg ou Analgin 250 mg + sédatif.

L'utilisation de complexes de vitamines du groupe B. a fait ses preuves. Les vitamines B1, B6, B12 ont un effet bénéfique sur le système nerveux central, restaurent la structure des tissus nerveux. Des complexes de vitamines sont souvent prescrits: Neuromultivite, Milgamma, Neurovitan.

Si les crises de douleur sont répétées plus de 10 fois par mois, un traitement par ibuprofène à une dose de 400 mg par jour pendant 2-3 semaines est prescrit et un traitement par des myorelaxants pendant 2-4 semaines..

Il n'existe pas de schéma unique pour soulager le syndrome douloureux. Selon la raison, chaque patient a besoin d'une sélection individuelle de médicaments.

Traitement de l'évolution chronique de la maladie

Parfois, la céphalalgie devient chronique. Les douleurs tourmentent chaque jour, en continu, avec des degrés d'intensité variables.

Le plus souvent, l'amitriptyline 10-100 mg / s est prescrite, la dose est augmentée progressivement. Le médicament soulage bien la douleur, mais a de nombreux effets secondaires négatifs, crée une dépendance.

En alternative, des inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine sont prescrits: Fluoxetine, Paroxetine, Sertraline. La durée du traitement est d'au moins 2 mois. Ces médicaments sont moins toxiques.

En plus de prescrire un traitement médicamenteux, le médecin recommandera un massage, un cours de physiothérapie ou d'acupuncture.

On traite le malaise avec des moyens improvisés à la maison

Si une crise de douleur sévère a été prise par surprise et qu'il n'y a aucun moyen d'obtenir l'aide d'un médecin, les mesures suivantes vous aideront:

  • Sommeil court, tête légèrement relevée;
  • Reposez-vous dans une position détendue avec des morceaux de glace attachés aux tempes, enveloppés dans un foulard;
  • Compresse sur la tête, en particulier au niveau des tempes, en utilisant la pulpe d'un citron râpé;
  • Massage léger de la nuque pour détendre les muscles;
  • Thé sucré chaud au citron;
  • Inhalation d'huiles essentielles de menthe, lavande, citron, basilic, clou de girofle, sauge, eucalyptus; vous pouvez déposer quelques gouttes sur votre front et vos tempes;
  • Bain tiède (pas chaud) aux extraits d'herbes apaisantes ou aux huiles essentielles;
  • Bains de pieds à 40 degrés pendant 15 minutes.

Garder un mode de vie sain aide à se débarrasser des douleurs de tension pour toujours sans l'aide de médicaments:

  1. Un sommeil profond d'au moins 7 heures avec la fenêtre ouverte. Il est conseillé de faire une promenade le soir avant de se coucher..
  2. La douche de contraste quotidienne renforce les vaisseaux sanguins, les rend plus résistants au stress.
  3. Maintenir l'équilibre de l'eau. Il est recommandé de boire au moins 2 litres de liquide par jour, hors soupes et boissons.
  4. Une nutrition correcte, équilibrée et riche en vitamines.
  5. Boire de grandes quantités d'alcool et fumer conduit à un vasospasme.
  6. Évitez la surcharge physique et mentale et le stress.
  7. Faites des pauses toutes les heures en travaillant à l'ordinateur; des exercices pour les yeux et les muscles de la colonne cervicale sont utiles.
  8. Exercice modéré régulier et mode de vie actif.

Recommander un analgésique / analgésique:

Nausées et maux de tête

Les nausées et les maux de tête sont deux signes cliniques étroitement liés. Une telle condition devrait inquiéter une personne, surtout si le malaise se produit régulièrement. Il est à noter que tout le monde est sujet à une telle détérioration du bien-être..

Un large éventail de facteurs prédisposants peut provoquer l'apparition simultanée de maux de tête et de nausées, allant d'une intoxication alimentaire courante à des maladies cérébrales graves..

Les maux de tête accompagnés de nausées seront rarement le seul symptôme externe. Le plus souvent, ils sont accompagnés de selles dérangées, de fièvre, de fluctuations du tonus sanguin, de ballonnements et de flatulences..

Le processus de diagnostic doit être complet. Outre un certain nombre de procédures de laboratoire et instrumentales, l'établissement du diagnostic correct implique la consultation de divers spécialistes.

Vous pouvez vous débarrasser des maux de tête et des nausées de manière conservatrice. Il faut garder à l'esprit que le traitement ne sera pas complet si le facteur provoquant le malaise n'est pas éliminé.

Étiologie

Les causes des maux de tête sévères et des nausées peuvent être différentes et, par conséquent, les cliniciens les divisent en deux grandes catégories pour simplifier le processus de diagnostic..

Le premier groupe de provocateurs comprend un certain nombre des maladies suivantes:

  • lésion cérébrale traumatique;
  • migraine chronique;
  • néoplasmes malins localisés dans le cerveau ou dans le tube digestif;
  • augmentation de la pression intracrânienne;
  • méningite ou inflammation de la muqueuse du cerveau;
  • intoxication grave par des aliments de mauvaise qualité, des boissons alcoolisées, des drogues, des substances toxiques et chimiques;
  • maladie hypertonique;
  • encéphalite;
  • accident vasculaire cérébral;
  • maladies infectieuses du tractus gastro-intestinal;
  • les troubles mentaux;
  • déséquilibre hormonal causé par un dysfonctionnement de la thyroïde et des glandes surrénales;
  • grippe et autres maladies virales;
  • pathologie du système cardiovasculaire;
  • l'évolution du processus inflammatoire dans l'oreille;
  • hémorragie sous-arachnoïdienne;
  • la privation d'oxygène;
  • choc douloureux;
  • inflammation du nerf occipital ou trijumeau;
  • un large éventail de lésions de la colonne vertébrale;
  • maladies qui affectent négativement les muscles des organes de la vision;
  • la formation d'une fistule périlymphatique;
  • anémie ou anémie;
  • hypotension;
  • modifications de la viscosité et de la densité du sang;
  • l'influence des parasites, des vers et des microorganismes protozoaires sur le système digestif;
  • myopie et hypermétropie;
  • sinusite, rhinite, sinusite et autres maladies des organes ORL;
  • ostéochondrose de la colonne cervicale;
  • borréliose transmise par les tiques (syndrome de Lyme);
  • réactions allergiques.

La localisation du syndrome douloureux n'est jamais ignorée par les cliniciens, car ce facteur peut rétrécir le cercle des maladies provocantes..

Par exemple, des maux de tête dans les tempes et des nausées peuvent être déclenchés par de telles anomalies:

  • migraine chronique;
  • différences de pression barométrique;
  • empoisonnement avec des produits de mauvaise qualité ou des substances toxiques;
  • boire beaucoup de café et de boissons énergisantes;
  • maladie hypertonique;
  • violation aiguë de la circulation cérébrale;
  • gonflement ou commotion cérébrale;
  • processus infectieux dans le tube digestif;
  • un traumatisme crânien;
  • vascularite.

À leur tour, des maux de tête à l'arrière de la tête et des nausées indiquent des problèmes tels que:

  • augmentation de la pression intracrânienne;
  • lésion cérébrale traumatique;
  • hypertension maligne;
  • encéphalopathie;
  • ostéochondrose cervicale.

Il convient de garder à l'esprit que les maux de tête et les nausées ne peuvent pas toujours être des symptômes de l'une des maladies ci-dessus..

Le deuxième groupe de raisons combine les sources physiologiques suivantes:

  • le déroulement de la grossesse - en particulier 1 trimestre;
  • nutrition irrationnelle - manger un grand nombre d'aliments gras et épicés, des aliments qui augmentent la production de gaz et des boissons gazeuses;
  • l'influence de situations stressantes, de dépression et de surmenage émotionnel;
  • dépendance à long terme aux boissons alcoolisées, à la cigarette et aux stupéfiants;
  • usage irrationnel de médicaments - sans raison apparente ou en cas de non-respect des recommandations du médecin traitant;
  • fatigue physique excessive;
  • le cours de la menstruation ou de la période postménopausique;
  • mal des transports banal dans les transports;
  • l'adhésion à long terme à des régimes stricts;
  • suralimentation fréquente.

Quel que soit le facteur provoquant, si vous avez mal à la tête à cause de la nausée, vous devriez consulter le plus tôt possible un spécialiste, en particulier un gastro-entérologue ou un thérapeute..

Classification

Selon la durée de la manifestation, la nausée est:

  • constant;
  • périodique.

Selon la nature du cours, le mal de tête est:

  • tranchant;
  • douloureux;
  • palpitant;
  • dague;
  • oppressif.

Symptômes

Il n'y a pas un seul facteur étiologique dans lequel les maux de tête et les nausées peuvent agir comme les seules manifestations cliniques.

De plus, ces symptômes seront presque toujours les premiers et, dans leur contexte, la clinique principale commencera à se développer, qui est de nature purement individuelle. En effet, l'apparition des symptômes est dictée par la maladie sous-jacente..

Il existe plusieurs manifestations qui surviennent le plus souvent, quelle qu'en soit la cause. Il en découle que le tableau symptomatique peut inclure:

  • vomissements persistants ou sporadiques (il convient de noter que les vomissements soulagent certains patients, mais pas d'autres);
  • éructations soit avec de l'air, soit avec l'odeur de nourriture récemment consommée;
  • hoquet atroce et brûlures d'estomac;
  • dyspnée;
  • violation du processus de vidange des intestins, qui peut être exprimé par la diarrhée et la constipation, et leur alternance;
  • la présence d'impuretés pathologiques dans les selles et les vomissures;
  • augmentation de la température corporelle;
  • blanchiment de la peau;
  • augmentation de la transpiration et de la formation de gaz;
  • gonflement de la paroi antérieure de la cavité abdominale;
  • la libération d'une grande quantité de salive;
  • grondement et bouillonnement dans l'estomac;
  • faiblesse, faiblesse et malaise général;
  • diminution des performances;
  • tremblement des membres;
  • augmentation des mouvements respiratoires;
  • changement de fréquence cardiaque;
  • manque d'appétit;
  • trouble du sommeil;
  • assombrissement et douleur dans les yeux;
  • douleur et lourdeur dans l'abdomen;
  • hypersensibilité aux stimuli externes;
  • frissons et douleurs musculaires;
  • vertiges extrêmes.

Une telle clinique peut se développer chez n'importe quelle personne, indépendamment de sa catégorie d'âge et de son sexe..

Diagnostique

Si la tête fait mal à la nausée, il est possible de découvrir la raison de la formation de cette affection uniquement lorsque le clinicien étudie les résultats des examens de laboratoire et instrumentaux.

En outre, un ensemble de mesures doit nécessairement inclure des manipulations du diagnostic primaire - elles sont effectuées personnellement par un spécialiste..

Ainsi, le processus de diagnostic comprend les étapes suivantes:

  • étude des antécédents médicaux - pour établir un facteur étiologique avec une base pathologique;
  • collecte et analyse du cycle biologique - informations concernant les habitudes alimentaires et le mode de vie;
  • évaluation de l'état de la peau, car dans certains cas, des éruptions cutanées peuvent être présentes dans le tableau clinique;
  • mesure d'indicateurs du pouls et de la température, de la fréquence cardiaque et du tonus sanguin;
  • palpation profonde et percussion de la paroi abdominale antérieure;
  • enquête détaillée - pour définir l'heure de manifestation et l'intensité de la maladie.

Les tests de laboratoire les plus informatifs dans ce cas:

  • test sanguin clinique général;
  • biochimie du sang;
  • analyse des matières fécales pour le sang occulte, les œufs d'helminthes ou les particules de parasites;
  • coprogramme;
  • culture bactérienne du sang et des matières fécales;
  • analyse d'urine générale.

Parmi les procédures instrumentales, il convient de souligner:

  • Échographie du péritoine;
  • EFGDS;
  • CT et IRM du cerveau ou de la colonne vertébrale;
  • gastroscopie;
  • surveillance quotidienne de la pression artérielle et de l'ECG;
  • l'irrigoscopie;
  • radiographie abdominale.

S'il n'a pas été possible d'établir la source de la provocation, le patient peut être référé pour un examen supplémentaire à ces spécialistes:

  • endocrinologue;
  • neurologue;
  • thérapeute;
  • pédiatre;
  • néphrologue;
  • neurochirurgien;
  • spécialiste des maladies infectieuses;
  • cardiologue.

En fonction de la destination du patient, des procédures de diagnostic spécifiques seront prescrites.

Traitement

Les maux de tête et les nausées sévères sont soulagés par des méthodes de traitement conservatrices, notamment:

  • prendre des médicaments;
  • physiothérapie;
  • l'adhésion à un régime modéré préparé par le médecin traitant;
  • application de méthodes de médecine alternative;
  • massage thérapeutique et thérapie par l'exercice.

Le traitement médical consiste à prendre de tels médicaments:

  • substances et enzymes anti-inflammatoires;
  • prébiotiques et probiotiques;
  • antibiotiques et antiacides;
  • analgésiques et autres médicaments qui combattent les symptômes sous-jacents
  • antidépresseurs et sédatifs;
  • antihistaminiques et antipsychotiques;
  • complexes de vitamines et minéraux.

Pour se débarrasser de la maladie lorsque la tête fait mal à la nausée, les médicaments suivants sont prescrits aux patients:

  • Diazolin;
  • "Analgin";
  • «Aminazin»;
  • "No-Shpa";
  • Lorazepam;
  • Excedrin;
  • "Eperazin";
  • "Spazmalgon";
  • "Cerucal";
  • «Atenolol»;
  • "Prednol";
  • Fevarin;
  • "Motilium";
  • «Nozepam»;
  • Detralex;
  • «Platyphylline».

L'utilisation de recettes de médecine traditionnelle n'est pas interdite - la préparation de décoctions et d'infusions à partir de ces herbes:

  • gingembre;
  • menthe;
  • camomille;
  • calendula;
  • Mélisse;
  • aneth;
  • clous de girofle;
  • aîné;
  • regarder;
  • Millepertuis;
  • Origan;
  • Sorbier des oiseleurs.

Il convient de garder à l'esprit que les méthodes de traitement ci-dessus ne peuvent qu'éliminer les nausées et les maux de tête. Une intervention chirurgicale peut être nécessaire pour éliminer le facteur provoquant.

Prévention et pronostic

Vous pouvez éviter l'apparition de tels signes en observant de simples recommandations préventives:

  • maintenir un mode de vie sain;
  • une alimentation saine et nutritive;
  • évitement du stress et de l'épuisement physique;
  • manger uniquement de la nourriture fraîche;
  • l'utilisation de médicaments strictement selon la prescription du médecin;
  • détection précoce et élimination complète de toute maladie présentant des symptômes similaires;
  • examens préventifs réguliers.

Les nausées et les maux de tête ont un pronostic favorable, car ils se prêtent facilement à un traitement conservateur. Mais n'oubliez pas la possibilité de rechutes et le fait que toute maladie sous-jacente a ses propres complications..

Maux de tête et vomissements - qu'est-ce que cela signifie?

Une combinaison de maux de tête et de vomissements ou de nausées chez les enfants ou les adultes est une situation relativement courante. Il peut y avoir de nombreuses causes, telles que les traumatismes crâniens, les migraines, l'hypoglycémie, l'hypertension artérielle, la déshydratation, les accidents vasculaires cérébraux ou le mal des transports. Il est nécessaire d'informer le médecin lorsque ces symptômes sont accompagnés, par exemple, d'une altération de la conscience et d'une raideur de la nuque. Le traitement implique généralement l'utilisation d'analgésiques et d'antiémétiques.

(Vidéo: "Quand un mal de tête est-il dangereux?")

  1. Maux de tête et vomissements - quelles sont les causes?
  2. Les maux de tête et les nausées sont des signes d'accident vasculaire cérébral et d'hématome?
  3. Hypertension et diabète - la cause des vomissements et des maux de tête
  4. Les nausées et les maux de tête sont des migraines?
  5. Maux de tête et vomissements chez un enfant - qu'est-ce que cela signifie?
  6. Maux de tête et vomissements - quels sont les analgésiques?

Maux de tête et vomissements - quelles sont les causes?

La migraine est la cause la plus fréquente de maux de tête et de vomissements ou de nausées simultanés. Les personnes atteintes de cette maladie en sont généralement conscientes - elles savent que le bruit, le scintillement ou les lumières vives peuvent amplifier leur inconfort, et se reposer dans une pièce calme et sombre apporte un soulagement..

Les migraines (douleur dans la tempe gauche ou droite) surviennent généralement plusieurs fois par mois et sont généralement diagnostiquées rapidement et avec précision, mais il existe de nombreuses autres causes de vomissements et de maux de tête à connaître.

Ceux-ci inclus:

  • hypoglycémie, ce qui signifie faible taux de sucre dans le sang,
  • déshydratation,
  • état après avoir bu de l'alcool, abus de nicotine ou de caféine,
  • stress sévère ou manque de sommeil,
  • intoxication alimentaire ou intoxication par des composés inhalés, tels que le monoxyde de carbone,
  • hypertension artérielle,
  • méningite ou inflammation du cerveau, grippe et autres infections virales,
  • hématomes, accidents vasculaires cérébraux ou tumeurs du système nerveux central,
  • crises aiguës de glaucome, mal d'altitude,
  • grossesse précoce et éclampsie (prééclampsie) chez la femme enceinte.

Les autres causes de maux de tête et de vomissements comprennent: l'anémie, une maladie grave des reins et du foie et le mal des transports.

Les maux de tête et les nausées sont des signes d'accident vasculaire cérébral et d'hématome?

Que faire en cas de maux de tête et de nausées ou de vomissements, si les raisons peuvent être insignifiantes (par exemple, stress et fatigue), mais en revanche, potentiellement mortelles, par exemple, hématome intracrânien? L'effet ici dépend des circonstances des symptômes, ainsi que de l'âge, du sexe et de l'état de santé général..

Bien entendu, les consultations médicales urgentes et même l'hospitalisation immédiate nécessitent des situations qui suscitent des soupçons de pathologie intracrânienne. Le signal d'avertissement doit être un mal de tête aigu et sévère, généralement décrit comme le pire de la vie, et:

  • troubles de la conscience,
  • discours flou ou trouble,
  • vertiges sévères,
  • raideur de la nuque, c'est-à-dire l'incapacité de plier la tête vers la poitrine,
  • vomissements intenses et violents qui ne s'arrêtent pas dans les 24 heures,
  • nausées ou vomissements après un traumatisme crânien, même mineur.

Il est absolument nécessaire de consulter un médecin en cas de mal de tête sévère avec nausées ou vomissements, et en cas d'alarmes ci-dessus, même en urgence.

Les maux de tête et les vomissements chez les personnes âgées ou celles prenant des anticoagulants pour une maladie cardiaque peuvent entraîner un accident vasculaire cérébral, même en l'absence d'asymétrie faciale typique et de faiblesse des membres supérieurs ou inférieurs..

L'examen physique permet généralement d'exclure les pathologies intracrâniennes dangereuses, bien qu'il soit parfois nécessaire de référer le patient à un scanner de la tête. Il s'agit d'un examen de base qui vous permet d'exclure la présence d'un hématome ou d'un accident vasculaire cérébral en quelques minutes.

Hypertension et diabète - la cause des vomissements et des maux de tête

Il convient également de prêter attention aux circonstances dans lesquelles les maux de tête et les vomissements se sont produits. En les analysant, vous pouvez éliminer avec succès ou soupçonner une intoxication alimentaire ou respiratoire, par exemple, si le patient se trouvait dans des pièces nouvellement peintes ou avait eu un contact professionnel avec des produits chimiques..
Il vaut la peine de se renseigner sur des maladies telles que l'hypertension et le diabète. Les personnes atteintes de diabète peuvent avoir une glycémie basse et se plaindre de maux de tête et de nausées, et rapportent souvent des tremblements des mains, de la transpiration, de la somnolence et de la faim. Des maux de tête sévères avec hypertension peuvent survenir en raison de valeurs de tension artérielle très élevées, par exemple si le patient oublie un médicament.

Une attention particulière est également requise de la part de toutes les personnes, en particulier des enfants, après un traumatisme crânien, ainsi que de celles qui ont été impliquées dans des accidents de la circulation ou après une chute, même si aucun traumatisme crânien n'est constaté..

L'hémangiome intracrânien peut paradoxalement ne pas produire de symptômes initiaux, mais son expansion ou sa rupture (même quelques jours après une blessure) peut être tragique en conséquence.

Les nausées et les maux de tête sont des migraines?

La plupart des cas de maux de tête dans les tempes accompagnés de vomissements ou de nausées sont des symptômes de problèmes médicaux mineurs tels que des migraines, moins souvent une déshydratation ou un stress sévère. Il n'est pas tout à fait clair pourquoi des nausées et / ou des vomissements surviennent si souvent lors d'une crise de migraine.

Il existe une théorie pour expliquer cette relation par une baisse des taux de sérotonine ou une augmentation de la lumière des vaisseaux sanguins et un léger œdème cérébral observé pendant la migraine..

La migraine accompagnée de vomissements est plus fréquente chez les femmes et les personnes souffrant de mal de mer. Dans le cas de maladies récurrentes, il convient de contacter un médecin qui choisira le traitement approprié et aidera à déterminer les facteurs à l'origine des crises..

Maux de tête et vomissements chez un enfant - qu'est-ce que cela signifie?

Les vomissements et les maux de tête chez un enfant sont le plus souvent causés par une intoxication alimentaire, une maladie ou une infection. Lorsqu'un enfant vomit et a mal à la tête, une intoxication alimentaire ou une infection gastro-intestinale est suspectée. Cette dernière est généralement accompagnée de diarrhée. S'il y a également de la fièvre, du sang dans les selles ou un comportement inhabituel, consultez votre pédiatre..

Quelle que soit la cause, lorsqu'un enfant a mal à la tête et vomit, donnez-lui une boisson froide en petites portions pour éviter la déshydratation. Le petit patient peut également recevoir des liquides d'irrigation oraux spéciaux avec des électrolytes pour enfants (disponibles sans ordonnance à la pharmacie).

Cependant, si la nausée de l'enfant l'empêche de boire, une hospitalisation et une irrigation intraveineuse sont nécessaires. En l'absence d'infection, un diagnostic de maux de tête et de vomissements est nécessaire; chez les enfants, ils peuvent, comme chez les adultes, entraîner des migraines, des maux de tête intenses, ainsi que des processus intracrâniens dangereux.

Maux de tête et vomissements - quels sont les analgésiques?

Le traitement des maux de tête accompagnés de vomissements ou de nausées dépend de la cause. Il peut être nécessaire de traiter correctement l'hypertension ou le diabète, de changer votre mode de vie pour une alimentation moins stressante ou saine.

Dans le cas de la migraine avec vomissements, des analgésiques typiques et des antipsychotiques adjuvants sont utilisés. Si la nausée est suffisamment sévère pour empêcher l'ingestion du comprimé, le médicament peut être pris, par exemple, sous forme de suppositoire.

Les personnes souffrant de migraines connaissent généralement bien leur corps et peuvent prédire le début d'une crise. Dans ces situations, il est préférable de s'allonger dans un endroit calme et ombragé, d'appliquer une compresse froide sur la nuque, de manger quelque chose et de boire, car la faim et l'hypoglycémie peuvent également déclencher une crise de migraine..

Les médicaments en vente libre sont utilisés pour les pilules contre les maux de tête avec de l'ibuprofène, du paracétamol ou de l'acide tolfanique, ainsi qu'avec des médicaments complexes, par exemple avec l'ajout de caféine. Il est important de prendre votre médicament le plus tôt possible..

Des analgésiques sur ordonnance du groupe triptan sont également disponibles pour les affections sévères, ainsi que des antiémétiques tels que le métoclopramide.

Pourquoi il y a un mal de tête accompagné de vomissements

Un mal de tête accompagné de vomissements est un signe clair de nombreuses maladies et de processus pathologiques en développement, cependant, de tels symptômes n'indiqueront pas une maladie dans tous les cas. Par exemple, des symptômes sous forme de maux de tête, de nausées et de vomissements surviennent souvent chez la femme pendant la grossesse (toxicose), lors de surmenage psycho-émotionnel, lors de situations stressantes, de fatigue physique et de fatigue.

Si votre tête vous fait mal et vomit pendant une longue période, vous devez immédiatement consulter un thérapeute ou un neurologue, car il existe une forte probabilité de développer un processus pathologique dangereux (par exemple, dans le tractus gastro-intestinal). Si une personne est malade et vomit, des maux de tête surviennent constamment, cela indiquera nécessairement la présence de pathologies systémiques. Avec la courte durée et la singularité de la manifestation de ces symptômes, il vous suffit de vous reposer mentalement et physiquement.

Des maux de tête accompagnés de vomissements peuvent survenir en raison de l'exacerbation de la gastrite et des ulcères d'estomac, du diabète sucré, de la stase biliaire, ainsi que de nombreuses autres pathologies.

Symptômes

Les maux de tête et les vomissements chez les adultes peuvent survenir avec le développement d'une grande variété de maladies (allant des maladies du cerveau aux MST). Par conséquent, afin de poser un diagnostic, il est nécessaire d'évaluer tous les symptômes qui apparaissent, de clarifier leur durée et les facteurs qui provoquent une détérioration de l'état général. Avec toutes ces informations, vous devez vous rendre chez le médecin qui peut vous prescrire les examens les plus appropriés..

Si les maux de tête persistent, accompagnés de nausées, de vertiges et de vomissements, pendant plusieurs heures, vous devez appeler une ambulance ou vous rendre aux urgences. Dans de telles situations, l'état de la personne s'aggrave, la douleur ne disparaît pas, le patient s'aggrave.

Pour déterminer pourquoi une personne développe des maux de tête et des vomissements, il est recommandé de se concentrer sur les points suivants:

  • Type de mal de tête (pulsatile, terne, aigu, etc.), fréquence de son apparition, durée d'une crise.
  • Heure d'apparition des symptômes (matin, soir, heure du coucher, nuit).
  • La présence d'une augmentation des symptômes, la manifestation de nouveaux symptômes (faiblesse générale, fatigue rapide, manque d'appétit, etc.).
  • Ce qui soulage l'état général (alitement, prise de certains médicaments, etc.), ce qu'une personne fait pour cela. Est-il facile ou difficile de soulager les symptômes.
  • La tête cesse-t-elle de faire mal après des vomissements, y a-t-il un soulagement général après.
  • Lieu de localisation de la douleur dans la tête (partie temporale, occiput, front, à l'intérieur de la tête, unilatérale, à venir, etc.).
  • Une histoire de maladies génétiques susceptibles de provoquer des symptômes similaires (hypertension, migraine, etc.).
  • La présence de symptômes caractéristiques d'accompagnement: pression artérielle basse ou élevée, augmentation de la température corporelle, somnolence / insomnie, sensibilité accrue à la lumière / aux odeurs / aux sons, douleur au niveau des yeux.

Les maux de tête et les vomissements chez un adulte sont parfois considérés comme un phénomène normal (par exemple, des symptômes similaires se produisent constamment chez les personnes souffrant d'alcoolisme et de toxicomanie), que les gens n'essaient même pas d'arrêter, attendant juste l'heure.

Vous ne pouvez pas refuser de visiter un établissement médical et des examens si des maux de tête, accompagnés de nausées et de vomissements, apparaissent constamment et / ou des crises à long terme.

Si un petit enfant se plaint constamment de douleurs à la tête et de nausées, le temps ne peut pas être perdu, car il s'agit d'un symptôme clair d'un processus inflammatoire localisé dans les méninges.

Il peut y avoir de nombreuses raisons pour lesquelles un mal de tête et des vomissements peuvent apparaître. Après le premier examen, aucun médecin ne pourra faire un diagnostic même approximatif - dans tous les cas, un diagnostic approfondi sera nécessaire.

Migraine

Avec la migraine, des douleurs dans la tête, accompagnées de nausées, de vomissements, de vertiges, surviennent à intervalles réguliers. Les signes dans chaque nouveau cas sont les mêmes (seuls des écarts insignifiants par rapport au tableau clinique habituel peuvent être observés). Les migraines peuvent se développer chez les hommes et les femmes. Souvent, la pathologie est observée chez les femmes âgées de 20 à 40 ans (très souvent chez les femmes enceintes).

La migraine est une maladie génétique grave. Les sensations douloureuses lors d'une attaque sont désagréables, fortes, donnent à une personne un inconfort grave, la font constamment rester dans un état tendu. La douleur est généralement unilatérale (gauche ou droite). L'apparition de nausées et de vomissements se produit précisément à cause du syndrome douloureux (les symptômes ne se développent pas en parallèle). Habituellement, après qu'une personne a vomi, son état redevient normal..

La durée d'une crise lors de migraines peut varier dans une fourchette assez large: la tête peut faire mal de plusieurs dizaines de minutes à plusieurs jours. Une attaque commence généralement à se former en raison d'une fatigue physique ou mentale sévère, dans un contexte de situations stressantes, avec un stress mental prolongé, dû au tabagisme, au manque d'air.

Divers déclencheurs peuvent provoquer une crise de douleurs migraineuses, qui sont strictement individuelles pour chaque patient..

Méningite

Les maux de tête, les nausées et les vomissements sont des symptômes frappants de la méningite. Le plus souvent, les enfants et les adolescents en tombent malades. La pathologie peut être suspectée par divers signes, qui apparaissent également au cours du développement de la maladie:

  • Il est difficile pour le patient de tourner ou de plier le cou, alors il ment, jette sa tête en arrière, tire ses jambes vers son ventre.
  • Sensations douloureuses éclatant, irradiant vers la zone frontale et les yeux, le tout accompagné de nausées et de vomissements.
  • Les vomissements peuvent être suffisamment abondants, sans apporter de soulagement..
  • Diverses éruptions cutanées se développent souvent.
  • Augmentation de la température observée.

Il est nécessaire de répondre à ces symptômes le plus rapidement possible, car l'état du patient peut se détériorer considérablement en peu de temps (souvent les patients tombent dans un état d'étourdissement ou même perdent connaissance). Si la méningite se développe sous une forme purulente, alors, même s'ils perdent connaissance, les patients garderont la tête.

Basse pression

Avec une pression artérielle basse, lorsqu'elle est au niveau de 100/60 et moins, les gens se plaignent très souvent de maux de tête. La nature du syndrome douloureux peut varier: terne, lancinante, douloureuse, paroxystique, pressante. Dans ce cas, il n'est pas nécessaire de parler de maux de tête et de vomissements sévères, mais le syndrome douloureux est prononcé, il provoque une gêne et des nausées apparaissent dans son contexte.

La tête commence à faire mal chez les patients hypotendus avec un manque d'oxygène, avec une surcharge mentale et physique, dans toutes les conditions lorsque la pression chute en dessous du niveau normal. Une personne a la peau pâle, des vertiges, des bâillements constants. Il y a une certaine chance qu'une personne s'évanouisse si rien n'est fait..

Ostéochondrose cervicale

Ce type de pathologie est formé en raison de l'usure des disques intervertébraux situés dans la colonne cervicale. En raison du développement de la maladie, les vaisseaux qui fournissent du sang et de l'oxygène au cerveau commencent à se serrer. La compression des terminaisons nerveuses se produit également..

Pour cette raison, il y a des douleurs assez prononcées dans le cou et la zone occipitale, des nausées, des éructations. À mesure que la maladie progresse, le patient peut perdre complètement la capacité de bouger le cou. Dans les derniers stades du développement de l'ostéochondrose cervicale, une personne, en tournant la tête, éprouve des sensations douloureuses aiguës, qui sont données à différentes parties de la tête et des bras. Les symptômes se rejoignent: nausées sévères, étourdissements, acouphènes.

Hypertension artérielle

Malgré le fait que divers facteurs peuvent provoquer le développement d'une hypertension artérielle (hypertension artérielle), les symptômes de la pathologie dans chaque cas seront approximativement les mêmes. Le corps d'une personne sensible à cette maladie répondra par une pression accrue au surmenage, aux situations stressantes, aux changements de temps.

Chez les patients dans de tels cas, un vasospasme est observé, ce qui provoque des maux de tête paroxystiques, qui s'accompagnent également d'une rougeur de la peau du visage et de nausées sévères. Dans les cas graves, les patients développent également un œdème dans les jambes et une augmentation du rythme cardiaque.

Avec l'hypertension artérielle, il est extrêmement important de comprendre à temps ce qui a conduit à la détérioration de l'état d'une personne et de prendre toutes les mesures pour se débarrasser du facteur provoquant. Dans un état grave, vous devez commencer rapidement le traitement, car il existe un risque de développer une crise hypertensive ou un accident vasculaire cérébral (il est nécessaire de le traiter dans des établissements médicaux et non à domicile en utilisant des remèdes populaires).

Syndrome de fatigue chronique

Le syndrome de fatigue chronique est diagnostiqué si une personne ressent pendant plusieurs mois de suite une fatigue physique et mentale constante, qui ne peut être éliminée même après un long repos. La principale raison du développement d'un tel syndrome est la rupture des connexions dans le système nerveux autonome, qui peut se produire dans le contexte de la pénétration du virus dans le corps humain..

Les patients atteints du syndrome de fatigue chronique se plaignent également de troubles de la concentration, de problèmes de sommeil, de fatigue, de faiblesse et d'invalidité. Douleurs musculaires, frissons, diarrhée, constipation, vomissements sévères (comme avec la pancréatite).

Il s'agit d'une maladie complexe d'un point de vue diagnostique, qui ne présente pas de symptômes caractéristiques clairement exprimés. Par conséquent, les patients sont traités pendant une longue période pour les pathologies somatiques, la dépression.

Tumeur au cerveau

Si un néoplasme bénin ou malin se développe dans le cerveau, l'un des symptômes sera nécessairement des maux de tête avec vomissements et nausées, dont les patients peuvent souffrir considérablement pendant toute la période de traitement de la maladie. Les formations tumorales comprimeront les structures du cerveau, ce qui entraînera progressivement le développement d'un tableau clinique prononcé..

Si la tumeur est maligne, les symptômes apparaîtront nécessairement, malgré la taille du néoplasme. Si la tumeur est bénigne pendant une longue période, il se peut qu'il n'y ait aucun symptôme. La pathologie oncologique est diagnostiquée assez rapidement par tomodensitométrie ou IRM.

Empoisonnement

En cas d'empoisonnement, la tête et l'estomac peuvent être très douloureux, souvent il y a de l'amertume dans la gorge, des nausées et des vomissements, ce qui atténue l'état général. Les maux de tête survenus dans le contexte d'une intoxication sont généralement localisés dans les parties occipitales et temporales. La nuit, l'état d'une personne s'améliore généralement..

En outre, les symptômes caractéristiques comprennent: une augmentation de la température corporelle, des douleurs musculaires, des douleurs articulaires. Dans les cas graves, des convulsions peuvent apparaître.

Diagnostic et traitement

Pour les symptômes tels que les maux de tête accompagnés de nausées et de vomissements, les méthodes de diagnostic suivantes sont utilisées:

  • Livraison d'un test sanguin général, analyses des matières fécales et de l'urine, tests sanguins biochimiques. Ces études aideront à exclure ou à confirmer la présence de pathologies des organes internes, le développement d'un processus inflammatoire ou la propagation d'une infection..
  • Examen radiographique de la colonne vertébrale (colonne cervicale en particulier).
  • Tomodensitométrie et imagerie par résonance magnétique du cerveau.

Les principes du traitement dépendront directement du type de pathologie diagnostiquée. La thérapie sera différente dans chaque cas. Habituellement, les traitements suivants sont prescrits pour les maux de tête et les vomissements:

  • Physiothérapie, procédures de massage (s'il y a des maladies vasculaires, des problèmes de colonne vertébrale, une ostéochondrose, etc.).
  • Chirurgie (en présence de néoplasmes dans le cerveau, lorsque le traitement traditionnel n'a pas donné les résultats escomptés).
  • Traitement médicamenteux (utilisé pour les lésions infectieuses du corps, pour éliminer les dépôts de cholestérol, pour restaurer la fonction vasculaire normale). Dans certains cas, les crises de maux de tête peuvent être arrêtées avec des AINS ou des analgésiques, des antidépresseurs.

Quel que soit le diagnostic, il est fortement recommandé de renoncer à toutes les mauvaises habitudes, de normaliser sa routine quotidienne et son alimentation, de faire du sport (au moins marcher tous les jours pendant 40 à 60 minutes). Cela aidera à minimiser la probabilité de développer des maux de tête..

Il vaut également la peine de renoncer à l’abus de drogues si elles ne sont pas nécessaires d’urgence. Il est recommandé de ne pas travailler l'estomac vide, pour éviter les situations stressantes.