Principal > Pression

Douleur dans la couronne

Selon la cause, le mal de tête peut être localisé dans une zone spécifique ou couvrir toute la tête. La nature des sensations peut également être différente, ainsi que leur périodicité. L'un des plus débilitants est le mal de tête au sommet de la tête. La couronne est la partie de la surface de la tête située entre l'arrière de la tête et le front, c'est-à-dire d'en haut.

Il est à noter que personne n'est à l'abri des maux de tête dans la région de la couronne. Cela peut même apparaître chez un enfant. Si la couronne fait mal, la nature de la douleur peut être différente. Il peut y avoir une sensation de pincement, éclatant de l'intérieur, parfois même une sensation de picotement. Souvent, les symptômes de la douleur peuvent être pulsés ou irradier vers les oreilles ou le nerf optique.

  • Consultation initiale - 4 000
  • Consultation initiale du responsable de la clinique de la douleur - 4500
Prendre rendez-vous

Les raisons pour lesquelles la partie pariétale de la tête fait mal peuvent être très différentes. L'augmentation de la pression intracrânienne est considérée comme la plus courante, mais ce n'est pas la seule.

Causes de la douleur dans la partie pariétale de la tête

Comme mentionné, les causes des maux de tête au sommet peuvent varier, mais certaines sont plus courantes et présentent des manifestations similaires..

Douleur au vertex due à l'effort

Si la couronne de la tête fait mal, la raison peut être la tension due à un long séjour dans une position inconfortable, sans le mouvement nécessaire et avec un éclairage insuffisant. La douleur professionnelle dans la couronne survient en raison du fait que le lieu de travail ne répond pas aux normes ergonomiques.

Les sensations douloureuses ont un caractère terne, pressant, pressant. Avec eux, on a l'impression qu'un casque serré est mis sur votre tête..

Douleur au vertex due à des névroses

Plus de 50% des plaintes de douleur dans la région pariétale appartiennent à des patients atteints de névroses. Ils peuvent être à la fois permanents et périodiques, différer en intensité et s'accompagner de:

  • crises de panique;
  • expériences;
  • instabilité émotionnelle.

Si les symptômes de la douleur sont complétés par des étourdissements et un engourdissement des bras et des jambes, il est nécessaire de consulter d'urgence une aide médicale.

Douleur dans la couronne après une blessure

Même des lésions cérébrales traumatiques mineures peuvent causer des douleurs à la couronne. Cela peut être dû à ce qui suit:

  • violation du mouvement du liquide céphalo-rachidien;
  • racines nerveuses pincées;
  • dommages aux méninges.

Les «compagnons» des symptômes de la douleur dans ce cas sont:

  • diminution des performances;
  • déficience de mémoire;
  • difficulté de concentration

Douleur dans la couronne due à une maladie vasculaire

Des maladies telles que l'hyper- et l'hypotension, la dystonie végétative-vasculaire sont également des facteurs qui conduisent à l'apparition de douleurs au niveau de la couronne. En raison de l'augmentation ou de la diminution du tonus vasculaire, ils ne sont pas en mesure de fournir la pression artérielle nécessaire, ce qui entraîne des spasmes ou une compression des cellules nerveuses.

Maux de tête dans la partie pariétale de la tête - causes

Le mal de tête dans la partie pariétale de la tête, dont nous analyserons ci-dessous les causes, survient rarement comme un événement mineur.

Il est soudain, chronique, récurrent, mais signale toujours un dysfonctionnement du corps..

Le type de douleur nécessite une combinaison de traitement médicamenteux et de traitement non médicamenteux.

Depuis combien de temps souffrez-vous de ce syndrome douloureux??

  • Plusieurs jours (25%, 627 voix)

Total des votants: 2508

  • Causes des maux de tête dans la partie pariétale de la tête
  • Traitement de la douleur dans la partie pariétale de la tête
  • Quel médecin contacter
  • Quels examens sont habituellement prescrits
  • Médicaments et pilules sûrs
  • Groupes de médicaments efficaces pour les crises de douleur épisodiques
  • Traitement de l'évolution chronique de la maladie

Causes des maux de tête dans la partie pariétale de la tête

Le lobe pariétal du cerveau est abondamment alimenté en sang et innervé. Il est étroitement lié au muscle squelettique, à la douleur et aux récepteurs sensoriels.

Les causes du syndrome douloureux sont d'origines diverses et s'accompagnent de symptômes spécifiques:

  1. Dystonie vasculaire causée par des changements de la pression artérielle. La céphalalgie se développe progressivement. On dirait un cerceau écrasant. A un caractère descendant, capture la région pariétale, frontale et occipitale de la tête. Il y a souvent un scintillement de points noirs devant les yeux, une sensation de congestion dans les oreilles.
  2. Dans la cavité crânienne, il y a un liquide visqueux - le liquide céphalo-rachidien, qui maintient une pression intracrânienne optimale. Sa quantité est faible, stable, mais lorsque cet équilibre est perturbé, une hypertension intracrânienne se développe. Une ICP accrue est décrite comme une pression dans le sommet, qui augmente avec la position et l'exercice. La céphalalgie peut être légère, mais prolongée et douloureuse, accompagnée de vertiges, de troubles visuels et de nausées périodiques.
  3. L'ostéochondrose de la colonne cervicale supérieure, la spondylose, la hernie intervertébrale sont les causes les plus courantes de douleur au vertex. Les sensations se propagent le long de la nuque, de l'arrière de la tête et se concentrent dans la couronne. Les attaques sont intenses, pulsantes, irradiant vers la mâchoire inférieure, le cou, les épaules. Causé par la compression des racines nerveuses et une altération du flux sanguin.
  4. Les conséquences d'une lésion cérébrale traumatique peuvent prendre des mois à se développer et à se transformer en céphalalgie chronique. Une exacerbation survient après des infections virales, une surcharge émotionnelle, pendant le sport. La douleur est sourde, douloureuse, accompagnée d'épisodes de nausées et de vomissements, de somnolence, d'instabilité de pression.
  5. Les néoplasmes de la région pariétale, les tumeurs et les kystes, en croissance, compriment le tissu cérébral. La nature de la douleur est paroxystique, de pressante à insupportable. Peut-être une altération temporaire de la vision, de la parole, des évanouissements, des signes d'épilepsie. Cette pathologie est une menace directe pour la vie humaine et nécessite un diagnostic immédiat..
  6. Les maladies infectieuses et inflammatoires des méninges sont reconnues par une température élevée, un état spastique des muscles du cou, des maux de tête sévères dans la région de la couronne. Les symptômes secondaires seront des signes d'intoxication générale..
  7. La tension musculaire dans la région occipitale et la ceinture scapulaire est causée par une exposition prolongée à une position statique ou résulte d'une inflammation du muscle lui-même - myosite. Dans le premier cas, maux de tête douloureux avec sensation de torsion, incapacité à détendre les muscles. Avec la myosite, une céphalalgie locale aiguë survient au cours de l'inflammation avec restriction de mouvement.

Traitement de la douleur dans la partie pariétale de la tête

Il est important de comprendre que l'auto-administration de médicaments aidera à soulager les symptômes, mais n'éliminera pas le coupable de la céphalalgie. Ils luttent contre l'inconfort dans la tête en combinant des médicaments et un traitement non médicamenteux.

Selon la raison, ils sont prescrits:

  1. Lorsque la pression artérielle change: hypotension ou analeptique, activité modérée, sommeil suffisant, changement de régime.
  2. Pour lutter contre l'augmentation de l'ICP: nootropiques, correcteurs de la circulation cérébrale, diurétiques, élimination du travail en inclinaison, surmenage du nerf optique.
  3. Avec l'ostéochondrose, les maux de tête sont éliminés par thérapie manuelle, massage, gymnastique, antispasmodiques et analgésiques.
  4. Des agents antibactériens et antiviraux sont prescrits pour traiter les infections.
  5. Si la couronne de la tête fait mal à cause de crampes musculaires: antispasmodiques, sédatifs, analgésiques locaux, acupression, marche à l'air frais.
  6. Les néoplasmes nécessitent un traitement spécifique, souvent chirurgical.

Il est important de se rappeler que la région pariétale ne fait pas mal sans raison sérieuse. Plus le diagnostic est posé tôt, plus le traitement sera rapide et efficace..

Quel médecin contacter

Souvent, après un effort physique ou une tension mentale, les gens se sentent plus mal. La nature de la douleur peut être variée. Possible compression, pression, pulsation, douleur dans un côté de la tête.

La douleur à l'effort est souvent de nature fonctionnelle. Ils peuvent survenir pour de nombreuses raisons:

  • Changements de température et de pression atmosphérique;
  • Stress pendant l'activité physique;
  • Chaleur et étouffement dans la pièce;
  • La déshydratation est souvent la cause de maux de tête;
  • Nourriture abondante avant l'exercice;
  • Les personnes en surpoids souffrent souvent d'hypoxie pendant l'exercice.

La probabilité de maladie est plus élevée chez les personnes ayant une spécialité: programmeur, comptable, conducteur, qui passent de nombreuses heures devant l'ordinateur ou sollicitent constamment les muscles des yeux et du cou.

Le premier rendez-vous doit être pris par un thérapeute. Il procédera à un examen général, mesurera la tension artérielle, rédigera des instructions pour les tests et référera à des spécialistes restreints..

En cas d'inconfort dans la région de la tête et du cou, il est bon d'avoir un tensiomètre à domicile, avec lequel vous pouvez suivre les pics de pression dans différentes situations de la vie. L'augmentation de la pression artérielle après l'exercice peut souvent causer de la douleur..

Le médecin oriente un oto-rhino-laryngologiste pour exclure une otite moyenne chronique, une sinusite ou une inflammation des sinus maxillaires (sinusite).

Le médecin peut donner une référence à l'optométriste pour identifier les modifications du fond d'œil et les éventuels défauts visuels.

La plupart des causes d'inconfort dans la tête sont associées à des symptômes neurologiques, par conséquent, un neurologue est impliqué dans le traitement de maladies accompagnées de douleurs dans le syndrome de la tête.

Quels examens sont habituellement prescrits

Lors d'un rendez-vous chez un neurologue, un examen physique du patient est effectué: les principaux réflexes neurologiques sont vérifiés, les muscles du cou sont examinés.

Le médecin prescrit une référence pour des tests: test sanguin général, test sanguin biochimique, sang pour le sucre.

Un test sanguin général avec une augmentation de l'ESR ou une teneur accrue en leucocytes indique une inflammation dans le corps.

Une glycémie basse est souvent accompagnée de céphalalgie, d'étourdissements et de faiblesse.

Le médecin peut prescrire une référence pour des tests supplémentaires:

  1. Gaz du sang artériel - peut révéler une hypoxie cérébrale.
  2. Test sanguin pour les hormones - détermine divers écarts dans l'hypothalamus.

Un neurologue peut donner des instructions sur une ou plusieurs méthodes de diagnostic:

  1. Imagerie par résonance magnétique (IRM) - la présence de divers néoplasmes (tumeurs et kystes), les anévrismes est exclue. Les images montrent clairement des anomalies post-traumatiques, des anomalies neurodégénératives, des modifications des vaisseaux affectés par l'athérosclérose.
  2. La tomodensitométrie (TDM) est la méthode la plus informative pour examiner le cerveau. Il donne une idée claire des changements pathologiques du crâne et du cerveau, de la pathologie du tissu osseux, des vaisseaux sanguins et des structures cérébrales. Fournit des informations sur les conséquences d'une lésion cérébrale traumatique. L'inconvénient de cette méthode est considéré comme une dose de rayonnement importante pendant l'étude..
  3. Électroencéphalographie - donne une idée de la présence de changements pathologiques dans les vaisseaux sanguins, d'une altération de la circulation cérébrale.
  4. L'échographie Doppler (échographie des vaisseaux de la tête et du cou) - montre la présence de plaques athéroscléreuses dans les artères; rétrécissement et tortuosité des artères, conduisant à une hypoxie cérébrale; résistance vasculaire périphérique.
  5. Rhéoencéphalographie (REG) - donne une idée du tonus et du remplissage sanguin des vaisseaux sanguins. Avec l'aide du REG diagnostiqué: hypertension, athérosclérose, dystonie végétative-vasculaire.
  6. IRM de la colonne cervicale - la présence d'une ostéochondrose cervicale peut provoquer des douleurs dans la région de la tête et du cou, aggravées en tournant la tête.
  7. Rhéovasographie des vaisseaux cérébraux (RVG) - montre la qualité du flux sanguin à travers les grands vaisseaux, évalue la circulation sanguine collatérale.
  8. Les radiographies seront moins connues. La photo ne montre que les structures osseuses du crâne, les tissus mous ne sont pas visibles.

Il n'y a pas lieu de paniquer lors de la prescription d'un examen aussi sérieux. Le médecin exclut les pathologies sévères rares et recherche les causes du processus douloureux.

Sur la base des études menées, si aucune lésion organique grave n'est détectée, la cause de la maladie est généralement diagnostiquée. Elle se développe à la suite de: spasmes vasculaires, hypoxie cérébrale, hypertonicité des vaisseaux cérébraux, troubles hormonaux, dystonie végétative-vasculaire ou ostéochondrose provoquée par un stress physique ou psycho-émotionnel.

Médicaments et pilules sûrs

Lors de la planification d'une visite chez le médecin, le patient doit être prêt à répondre aux questions, à quelle fréquence le syndrome douloureux survient et quelle est son intensité. Cela aidera le médecin à développer les bonnes tactiques de traitement..

Groupes de médicaments efficaces pour les crises de douleur épisodiques

Les médicaments pour le traitement de cette pathologie sont des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS). Ils ont un effet analgésique, soulagent l'inflammation, éliminent l'enflure.

  • Ibuprofène 400 mg par jour;
  • Kétoprofène 100 mg / s;
  • Naproxen-500 mg / s;
  • Méloxicam-7,5-15 mg / s;
  • Célécoxib-200 mg / s.

La plupart des AINS ont un effet secondaire négatif: avec une utilisation prolongée, ils affectent négativement les organes du tractus gastro-intestinal, jusqu'au développement d'une gastrite médicamenteuse.

Médicaments Le méloxicam et le célécoxib sont des médicaments de nouvelle génération qui n'ont pas d'effet négatif sur le tractus gastro-intestinal. Les inconvénients de l'utilisation de ces médicaments comprennent un prix relativement élevé..

Les analgésiques sont souvent utilisés à la maison pour soulager une crise. Ils ne guérissent pas la maladie, mais soulagent seulement la douleur. Les médicaments de ce groupe conviennent pour le soulagement des crises épisodiques, mais leur utilisation systématique conduit à la survenue d'un syndrome abusif..

Avec une crise de douleur, vous pouvez prendre Paracetamol-100 mg, Citramon, Analgin-500 mg ou Mig 200-400 mg.

Si l'examen révèle l'apparition d'une céphalalgie après l'exercice en raison d'une augmentation de la pression artérielle, le médecin vous prescrira des médicaments prescrits à un stade précoce du développement de l'hypertension. Ceux-ci incluent: vasodilatateurs, inhibiteurs de l'ECA, diurétiques, inhibiteurs calciques.

L'auto-administration d'antihypertenseurs est inacceptable. L'automédication entraîne des conséquences désastreuses.

Avec la tension musculaire, dans le cadre d'un traitement complexe, des médicaments du groupe des relaxants musculaires sont utilisés. Ils détendent les muscles spasmodiques de la tête et du cou, soulagent les douleurs de nature spasmodique et aident à rétablir la circulation sanguine.

  • Mydocalm-150-450 mg par jour;
  • Sirdalud (Tizanidine) -4 mg / s;
  • Baclofène-15 mg / s.

Dans le cadre d'un traitement complexe, des médicaments nootropes sont souvent prescrits: Phenibut, Nootropil, Glycine. Les nootropiques ont un effet activateur sur la fonction cérébrale, augmentent sa résistance aux facteurs dommageables. Les médicaments améliorent la circulation cérébrale, éliminent les conséquences des lésions cérébrales traumatiques.

Les sédatifs associés à des médicaments basiques entraînent une relaxation musculaire et une diminution du tonus vasculaire. La prise de tranquillisants peut aider à soulager la douleur, mais ce type de médicament entraîne rapidement une dépendance aux drogues avec sevrage.

Sédatifs non addictifs: Afobazol, Atarax; teintures alcoolisées de valériane, agripaume, racine de Maryina.

Pour les crises sévères, une association de médicaments est utilisée: Sirdalud 2 mg + Aspirine 500 mg ou Analgin 250 mg + sédatif.

L'utilisation de complexes de vitamines du groupe B. a fait ses preuves. Les vitamines B1, B6, B12 ont un effet bénéfique sur le système nerveux central, restaurent la structure des tissus nerveux. Des complexes de vitamines sont souvent prescrits: Neuromultivite, Milgamma, Neurovitan.

Si les crises de douleur sont répétées plus de 10 fois par mois, un traitement par ibuprofène à une dose de 400 mg par jour pendant 2-3 semaines est prescrit et un traitement par des myorelaxants pendant 2-4 semaines..

Il n'existe pas de schéma unique pour soulager le syndrome douloureux. Selon la raison, chaque patient a besoin d'une sélection individuelle de médicaments.

Traitement de l'évolution chronique de la maladie

Parfois, la céphalalgie devient chronique. Les douleurs tourmentent chaque jour, en continu, avec des degrés d'intensité variables.

Le plus souvent, l'amitriptyline 10-100 mg / s est prescrite, la dose est augmentée progressivement. Le médicament soulage bien la douleur, mais a de nombreux effets secondaires négatifs, crée une dépendance.

En alternative, des inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine sont prescrits: Fluoxetine, Paroxetine, Sertraline. La durée du traitement est d'au moins 2 mois. Ces médicaments sont moins toxiques.

En plus de prescrire un traitement médicamenteux, le médecin recommandera un massage, un cours de physiothérapie ou d'acupuncture.

Recommander un analgésique / analgésique:

Causes des maux de tête dans la région de la couronne

Les situations dans lesquelles la tête fait mal au sommet de la tête sont souvent ignorées injustement par les gens. Certains essaient d'attendre le symptôme, d'autres le noient avec des analgésiques. L'inconfort dans cette zone du crâne ne se produit pas sans raison. Parfois, cela peut être l'un des rares signes d'une pathologie grave. Si une personne a une douleur longue, sévère ou régulière dans la partie supérieure de la tête, elle doit consulter un thérapeute ou un neurologue pour déterminer la source du problème..

  1. Pourquoi la couronne de la tête fait-elle mal?
  2. Douleur vasculaire
  3. Intoxication
  4. Athérosclérose des vaisseaux cérébraux
  5. Frontit
  6. Céphalée de tension
  7. Douleur de cluster
  8. Migraine
  9. Lésion cérébrale traumatique
  10. Névrose et troubles psycho-émotionnels
  11. Sinusite
  12. Augmentation de la pression intracrânienne
  13. Douleur pariétale, symptôme de l'ostéochondrose cervicale
  14. Hypertension
  15. Comment traiter la douleur de la couronne

Pourquoi la couronne de la tête fait-elle mal?

Il peut y avoir de nombreuses causes de maux de tête dans la région de la couronne. Le symptôme survient rarement seul, il est généralement accompagné d'un certain nombre de symptômes supplémentaires. Même en l'absence de manifestations auxiliaires, il ne faut pas lutter contre la douleur à l'aide d'analgésiques et refuser de consulter un médecin. La nature des sensations, leur durée et leur fréquence d'apparition sont également informatives..

En fonction de la fréquence à laquelle la partie pariétale de la tête fait mal, un diagnostic préliminaire peut être suspecté:

  • symptôme aigu - les crises qui surviennent sporadiquement et sans système sont caractéristiques de: traumatismes crâniens, maladies infectieuses, stress, syndrome de cluster. Parfois, ils indiquent le développement d'un accident vasculaire cérébral, la rupture d'un anévrisme;
  • crises chroniques - l'apparition régulière d'un symptôme et sa persistance après la prise de médicaments indiquent des tumeurs cérébrales, un stress, un manque de sommeil ou une ostéochondrose;
  • une douleur périodique dans le vertex, qui survient tous les quelques jours ou semaines et est facilement soulagée par les médicaments, parle de VSD, de problèmes de tension artérielle, de névralgie ou de ménopause chez la femme;
  • syndrome récurrent - le diagnostic est posé lorsque des crises surviennent au moins 3 fois en 3 mois. La condition est typique du VSD, de la douleur en grappe, de la présence de tumeurs, de l'hypertension.

Un médecin expérimenté est en mesure de poser un diagnostic sur la base de données cliniques. Mais pour comprendre exactement pourquoi la tête fait mal d'en haut, vous devez subir un examen diagnostique détaillé.

Douleur vasculaire

L'inconfort du haut de la tête se produit souvent dans le contexte d'un vasospasme. Cela peut être dû à des changements de tension artérielle, au stress, au tabagisme, au stress physique ou émotionnel. Dans certains cas, un spasme vasculaire indique la présence de problèmes fonctionnels ou organiques. Le symptôme apparaît brusquement, se caractérise par un degré élevé d'intensité, ne répond pas à la prise d'analgésiques et passe sous l'influence de médicaments antispasmodiques.

Intoxication

L'apparition de douleurs aiguës dans la région pariétale dans le contexte de processus infectieux et inflammatoires dans le corps est due à l'empoisonnement du corps par des toxines d'agents pathogènes. Selon le degré de lésion tissulaire, la gravité du symptôme peut être forte ou modérée. Souvent, les sensations s'intensifient de plus en plus en réponse à la propagation d'une réaction pathologique. Le tableau clinique est complété par une augmentation de la température corporelle, une faiblesse, une somnolence ou une excitabilité extrême.

L'une des raisons peut être le tabagisme du narguilé, en savoir plus ici.

Athérosclérose des vaisseaux cérébraux

La maladie est caractérisée par la présence d'un mal de tête persistant dans la couronne ou d'autres parties du crâne. Parfois, le patient ne peut même pas dire exactement où les sensations sont concentrées. Le soir ou sous l'influence de l'alcool, ils s'intensifient, ils sont rejoints par une lourdeur dans la tête. Le symptôme fait référence aux manifestations précoces de la maladie, se développe souvent dans le contexte de l'hypertension artérielle. Au fil du temps, insomnie, fatigue, irritabilité, larmoiement, problèmes de mémoire le rejoignent.

Frontit

Avec la sinusite frontale aiguë, les patients ont des douleurs dans la partie frontale de la tête et la couronne de la tête, les sensations sont données à la tempe. Ils apparaissent de manière inattendue, ont un caractère serrant et ne sont pas soulagés par les analgésiques. La douleur augmente avec un changement de position du corps, en tapotant sur la paroi avant du sinus frontal et en inclinant la tête vers l'avant. Le symptôme est le plus prononcé le matin en raison de l'accumulation de contenu pathologique dans la zone d'inflammation. Dans le contexte du développement d'un processus chronique, le syndrome douloureux est moins intense et n'a pas de localisation claire.

Avec la sinusite frontale, une sinusite peut se développer, ce qui provoque également des maux de tête de différentes localisations. En savoir plus sur la relation entre la sinusite et les maux de tête ici.

Céphalée de tension

C'est le résultat de la fatigue, du stress, d'un long séjour d'une personne en situation forcée, par exemple sur le lieu de travail. La douleur dans ce cas n'est pas localisée dans la région pariétale de la tête, mais diverge le long de sa circonférence comme un cerceau de compression. Il irradie vers la partie supérieure du crâne et s'intensifie le soir. Les sensations ne sont pas intenses, mais agaçantes. Peut être accompagné d'une augmentation du tonus musculaire du cou, de la tête et du haut du dos.

Douleur de cluster

Une condition pathologique rare qui survient principalement chez les hommes et se caractérise par des maux de tête atroces. Les causes et le mécanisme du développement de la maladie ne sont pas entièrement compris. Les patients notent son développement soudain, dans de rares cas, l'attaque commence par une congestion nasale. La douleur est localisée dans la partie pariétale de la tête, irradie vers la tempe ou le contour des yeux. Il appuie sur le crâne par le haut, souvent d'un côté. Les sensations sont vives et brûlantes, peuvent être ennuyeuses. Ils sont accompagnés de larmoiements, de rougeurs des yeux, de transpiration du visage. Les attaques durent de 15 minutes à 1,5 heure, répétées plusieurs fois par jour pendant 1 à 3 mois.

En savoir plus sur la douleur de cluster ici.

Migraine

Une maladie neurologique d'étiologie inexpliquée provoque le plus souvent une gêne chez les femmes.

Le mal de tête apparaît du haut au centre et recouvre progressivement la moitié du crâne. La symétrie est rare. Les sensations apparaissent soudainement ou après les signes avant-coureurs - auras. Ils sont intenses, similaires à la pulsation, donnent à l'œil, à la tempe ou à l'arrière de la tête, durent de 2-3 heures à 3 jours. Souvent, l'attaque s'accompagne de nausées et de vomissements, ce qui apporte un soulagement. Le tableau clinique est amélioré par l'influence des odeurs fortes, des sons forts, de la lumière vive.

Lésion cérébrale traumatique

L'apparition d'une douleur sourde, tiraillante ou douloureuse dans le haut de la tête due à un coup peut survenir immédiatement après une blessure ou après un certain temps. Les dommages aux tissus cérébraux causés par un accident sont accompagnés de nausées, de chutes de tension artérielle, de manque d'appétit, de somnolence et de faiblesse.

En cas de détérioration de l'état de santé général avec TBI, vomissements, augmentation de la température corporelle, diminution de la qualité de la vision ou de la mémoire, une ambulance doit être immédiatement appelée.

Si seule la surface du crâne fait mal et que les sensations sont insignifiantes, cela indique une lésion des tissus mous, qui ne nécessite pas de traitement professionnel.

Les enfants sont particulièrement sensibles au TBI, comment savoir si un enfant a une commotion cérébrale lire ici.

Névrose et troubles psycho-émotionnels

L'apparition d'un mal de tête sur fond de névrose peut être associée à un stress psycho-émotionnel, qui affecte l'état des muscles et des vaisseaux sanguins. Dans certains cas, les sensations surviennent sans signes évidents de dommages aux systèmes et aux organes..

Le tableau clinique se caractérise par une pression sur la couronne, une gêne dans les tempes, une sensation de lourdeur dans la tête. Le symptôme est constant, réagit mal à la prise d'analgésiques, se transforme en une forte pulsation à l'intensité maximale.

Sinusite

Avec l'inflammation du sinus maxillaire, la douleur est localisée au niveau du front et irradie vers la couronne. Il s'intensifie l'après-midi, avec des inclinaisons de tête, sur fond de changement brutal des conditions environnementales.

Les sensations deviennent vives et douloureuses en appuyant ou en tapotant sur les zones sur les côtés des ailes du nez et de l'arête du nez. Le tableau clinique est complété par une congestion nasale et l'apparition d'un écoulement muqueux ou purulent, de la fièvre, une détérioration de l'état général, une faiblesse.

Augmentation de la pression intracrânienne

Avec ce type d'hypertension, la tête fait rarement mal spécifiquement dans la région de la couronne. Habituellement, le symptôme est concentré dans les zones frontale, occipitale et temporale. Des sensations extrêmement désagréables, éclatantes ou pressantes, capturent également la partie supérieure du crâne. Ils peuvent être accompagnés de nausées, de somnolence, d'une diminution de l'attention, de vertiges et de vomissements. L'examen peut révéler: augmentation de la pression artérielle, ralentissement du rythme cardiaque, cernes sous les yeux, irritabilité et diminution de la qualité de la vision. Il y a une possibilité de s'évanouir.

Douleur pariétale, symptôme de l'ostéochondrose cervicale

Une diminution de la fonctionnalité de la colonne cervicale entraîne une perturbation de l'apport sanguin au cerveau. Souvent, cela est complété par une névralgie, une pathologie radiculaire. Les crises de maux de tête dans ce cas sont vives, aiguës et douloureuses. Ils ressemblent à des spasmes irradiant vers les pommettes, les tempes, le cou, les omoplates. Les maux de tête localisés dans la partie pariétale du crâne sont complétés par un engourdissement des mains ou des doigts, des vertiges et une double vision, un affaissement de la peau sous le menton dû à une diminution du tonus des muscles cervicaux.

Vous en apprendrez plus sur l'ostéochondrose cervicale et ses effets sur la fonction cérébrale ici.

Hypertension

La condition se manifeste par une forte pression sur la tête, une douleur éclatante et lancinante, semblable à des spasmes. Les patients rapportent un pincement, une diminution de la qualité de la vision et une vision double. Les manifestations de la maladie sont particulièrement prononcées le matin ou après les siestes. Si vous ignorez le problème, les symptômes s'intensifient, le sommeil est perturbé et des vertiges apparaissent. L'exercice entraîne un essoufflement, des picotements dans la poitrine et dans le cœur. La pathologie peut provoquer un accident vasculaire cérébral ou une crise hypertensive, nécessite donc un traitement spécialisé.

Comment traiter la douleur de la couronne

Si des sensations de douleur, d'éclatement ou de pression apparaissent dans la région de la couronne, consultez un médecin. Ce n'est qu'après le diagnostic que vous pourrez commencer à résoudre le problème. L'utilisation systématique d'analgésiques ou d'un antispasmodique, si elle apporte un soulagement, n'est que temporaire. L'abus de médicaments peut causer une douleur abusive.

Vous pouvez rapidement vous débarrasser de la douleur au sommet de votre tête de l'une des manières suivantes:

  • essayez de dormir dans une pièce ventilée, calme et sombre;
  • prendre une douche chaude ou contrastée sans changements brusques de température;
  • promenez-vous au grand air;
  • faire un massage ou un auto-massage de la tête et du cou;
  • appliquez une compresse fraîche sur le point sensible;
  • prenez une pilule de «Ibuprofène», «Aspirine», «Spazmolgon» ou «Ketanov»;
  • buvez de la mélisse ou du thé à la camomille;
  • respirer les vapeurs d'huile aromatique de menthe.

Si les approches ci-dessus n'ont pas donné le résultat souhaité ou si les attaques s'atténuent, mais reviennent à nouveau, il est préférable d'arrêter les expériences et de consulter un médecin. Les tentatives d'utilisation de médicaments plus agressifs ne sont pas justifiées dans ce cas. N'abusez pas de la thérapie physique tant que la cause profonde du problème n'est pas identifiée. L'exposition à des températures élevées sur le corps favorise la croissance de tumeurs et d'abcès, une inflammation aggravée. Les compresses froides contractent les vaisseaux sanguins, ce qui, dans le contexte des spasmes, ne fera qu'augmenter les symptômes.

Pourquoi la couronne de la tête fait-elle mal??

Les maux de tête sont considérés comme assez courants, donc beaucoup ne prennent tout simplement pas une telle maladie au sérieux, fuyant en prenant des analgésiques. Cette approche est complètement vaine, et dans certains cas même dangereuse: l'inconfort dans la région de la tête peut être causé par des facteurs externes mineurs, mais le plus souvent, ce symptôme signale la présence de problèmes de santé de gravité variable.

La localisation du mal de tête, sa nature et son degré d'intensité aideront à suspecter la cause de la douleur. Aujourd'hui, nous allons parler des raisons pour lesquelles la couronne de la tête peut faire mal, dans quels cas il vaut la peine de sonner l'alarme et d'aller chez le médecin, et est-il possible de vaincre la maladie par vous-même.

10 causes de douleurs à la couronne et comment les réparer

Le sommet de la tête peut faire mal pour diverses raisons, dont certaines, à première vue, n'ont rien à voir avec la localisation de l'inconfort. Lors du diagnostic, il convient de prendre en compte la nature et l'intensité des sensations de douleur, ainsi que l'anamnèse précédant la maladie - afin que vous puissiez deviner la bonne raison pour laquelle la couronne de la tête a commencé à faire mal, et donc prendre les bonnes mesures pour la guérir.

Migraine

Une douleur semblable à la migraine peut survenir à tout âge. Il est rarement associé à des facteurs externes - en règle générale, les crises de migraine sont prises par surprise et sont très difficiles à arrêter avec des analgésiques. Lors d'une migraine, la couronne de la tête fait surtout mal, mais si l'attaque est forte, une gêne peut irradier vers les parties occipitales et frontales. La durée de la douleur douloureuse peut être absolument quelconque, de plusieurs heures à plusieurs semaines, voire des mois..

D'un point de vue médical, les crises de type migraine dans la région de la couronne se produisent dans le contexte de la synthèse de substances spéciales ou de modifications dégénératives des fibres nerveuses. Une telle pathologie peut être reconnue par les signes suivants:

  • la couronne fait très mal, parfois la maladie affecte la région occipitale ou frontale;
  • la douleur est vive, douloureuse ou lancinante;
  • au moindre effort physique, le degré d'inconfort augmente considérablement;
  • parfois des symptômes digestifs se joignent à l'attaque - nausées, vomissements.

Si la crise de migraine ne s'arrête pas d'elle-même en quelques heures, il sera alors difficile de s'en débarrasser. Dans ce cas, il est préférable de contacter un spécialiste ou d'appeler une ambulance..

Douleur de cluster

Les grappes peuvent être situées n'importe où dans la tête, y compris la couronne. Si le haut du crâne fait mal pendant une courte période (en règle générale, de plusieurs minutes à une heure), mais assez intensément, et que les analgésiques n'aident pratiquement pas, il convient de penser au niveau d'hormones - c'est à elles que l'apparition du syndrome de cluster est associée. Le plus souvent de cette façon, les hommes ont mal à la tête, cependant, les femmes ne sont pas à l'abri des grappes, en particulier pendant la ménopause ou à la veille de jours critiques.

On peut soupçonner la nature de l'amas d'inconfort dans le vertex par les critères suivants:

  • rougeur des globes oculaires;
  • plus le comportement pendant l'attaque est actif, plus le mal de tête est fort;
  • la présence de vertiges, de sensibilité à la lumière et au bruit.

Si, après avoir pris des analgésiques, le sommet de la tête fait encore mal, dans le cas d'une maladie en grappe, il est plus facile d'attendre la fin de l'attaque - elle ne dure généralement pas plus d'une heure. Mais si la durée est retardée ou si les douleurs réapparaissent assez souvent, il vaut la peine de consulter un médecin et de subir un examen de routine.

Blessure

S'il y a des antécédents de lésion cérébrale traumatique, même si elle est insignifiante, la couronne peut faire mal pendant une longue période, jusqu'à ce que le processus devienne chronique. Avec cette pathologie, la douleur s'intensifie lorsque vous touchez ou appuyez sur la zone blessée - généralement, les dommages à la peau se font sentir pendant au moins plusieurs semaines. Si la maladie s'éternise, évoluant vers une maladie chronique, il ne s'agit plus des conséquences physiques du traumatisme, mais de la psychologie: chez les patients suspects, la zone endommagée peut faire mal plus longtemps que d'habitude.

Dans la plupart des cas, le traumatisme cranio-cérébral est traité en milieu hospitalier, où le patient reçoit a priori toute la thérapie nécessaire. Cependant, avec des blessures mineures, les patients vont rarement chez un spécialiste et les complications sont donc plus fréquentes. Néanmoins, vous devez absolument consulter un médecin si une perte de mémoire, de la fièvre, une déficience visuelle, une faiblesse générale sont observées après une blessure à la couronne de la tête et que votre tête vous fait de plus en plus mal chaque jour..

Pathologie vasculaire

La couronne peut être douloureuse en raison de modifications anatomiques ou fonctionnelles des vaisseaux de la tête. Par exemple, la douleur survient souvent dans le contexte de poussées de pression artérielle (à la fois hypertensives et hypotoniques), de dystonie végétative, de faible flux sanguin, etc. pour lequel il existe un syndrome douloureux.

Pour se débarrasser d'une telle pathologie, il est nécessaire de mettre de l'ordre dans la pression artérielle, de renforcer les vaisseaux et de neutraliser la raison pour laquelle, en fait, la couronne de la tête fait mal. Habituellement, les cardiologues recommandent dans de tels cas des médicaments appropriés, une alimentation diététique, un rejet complet des mauvaises habitudes, y compris l'alcool et le tabagisme, ainsi qu'une activité physique adéquate.

Problèmes de colonne vertébrale

Si la couronne fait mal sans cesse et que la nature de la douleur devient chronique, il est fort probable que des défauts de la colonne cervicale soient à blâmer. Les plus courants sont le pincement ou l'inflammation des nerfs, des vaisseaux sanguins, l'ostéochondrose, le déplacement des vertèbres dû à une blessure au cou, etc..

Le traitement symptomatique dans ce cas n'aidera pas, mais ne donnera qu'un soulagement temporaire. Pour que la couronne cesse de faire mal, il est nécessaire de consulter un neurologue et un chirurgien, qui détermineront plus en détail la nature de la pathologie de la colonne vertébrale et prescriront le traitement approprié. Vous devrez peut-être suivre un cours de rééducation, de massage, d'acupuncture, ce qui aura un effet positif sur l'état de la colonne vertébrale, ce qui signifie que la couronne de la tête cessera de faire mal..

Réactions allergiques ou dermatite

Si la peau de la couronne ne fait mal qu'au toucher, la principale cause d'inconfort est la dermatite ou les allergies. Une telle maladie peut être causée par n'importe quoi: un nouveau shampooing ou d'autres produits de soins capillaires, une infection fongique du cuir chevelu, le psoriasis et même une coiffure mal choisie (queue de cheval trop serrée ou oblique). Que faire dans ce cas? Il suffit d'exclure tous les facteurs gênants qui affectent négativement l'état de santé et la couronne de la tête cessera de faire mal très rapidement..

Stress chronique

La tension émotionnelle augmente généralement le tonus des muscles de la tête, ce qui se traduit par une sensation d '«anneau serré» dans la couronne de la tête. Plus la situation stressante est forte et longue, plus le mal de tête peut être fort. Dans le même temps, l'activité physique n'affectera en aucun cas la nature et l'intensité de l'inconfort - toute «responsabilité» incombe uniquement à l'état émotionnel du patient.

Lorsque la faiblesse, l'engourdissement des membres, les étourdissements, le trouble de stress se transforment en névrose et que le corps ne peut plus faire face au stress, se joint à des crises douloureuses. N'amenez pas un tel état: si vous sentez que le haut de votre tête a commencé à vous faire mal à cause d'une surcharge, essayez de vous distraire de toute urgence du stimulus externe, portez votre attention sur des moments positifs, détendez-vous ou dormez pendant quelques heures - et la douleur diminuera certainement.

Spasme musculaire

Un mode de vie sédentaire est l'un des problèmes urgents de la société moderne, à la suite duquel divers symptômes désagréables, y compris des maux de tête, peuvent apparaître. Si vous restez assis à l'ordinateur pendant une longue période ou si vous êtes en train d'embellir le chalet d'été, en sollicitant les muscles du cou et du dos, il n'est pas surprenant que très bientôt votre couronne vous fasse mal.

Afin de ne pas souffrir d'un tel écart, il convient de respecter l'horaire de travail optimal, en alternant périodes d'activité vigoureuse et de repos. Laissez-vous distraire des activités de travail au moins une fois toutes les 2 heures, faites de la gymnastique de quinze minutes ou faites une mini-marche à l'air frais - et la couronne de la tête ne fera pas mal et l'efficacité augmentera plusieurs fois.

Mauvais mode de vie

Le manque constant de sommeil ou la routine quotidienne «renversée», dans laquelle l'activité principale se produit la nuit, épuise le corps, ce qui peut entraîner des maux de tête spasmodiques dans la région de la couronne, une léthargie, une apathie et d'autres symptômes de surmenage. De plus, la malnutrition affecte négativement le bien-être général, en particulier la suralimentation le soir, l'abus d'aliments gras, frits et salés, qui charge le foie et obstrue les vaisseaux sanguins.

Il suffit d'éliminer ces habitudes destructrices, en privilégiant un style de vie plus sain et plus épanouissant - et vous ne remarquerez pas vous-même comment la tête cessera de faire mal, et le corps aura un regain d'énergie pour de nouvelles réalisations..

Mauvaises habitudes

L'abus de boissons alcoolisées conduit au syndrome d'intoxication du corps par l'alcool éthylique et ses produits de désintégration, en particulier l'acétaldéhyde. Ces deux substances se lient activement aux molécules d'eau, ce qui perturbe temporairement le métabolisme d'une personne. Les processus oxydatifs se produisant en même temps affectent le système nerveux, provoquant une douleur aiguë dans la couronne, des nausées, une sensation de soif indomptable et d'autres symptômes d'intoxication, mieux connus sous le nom de «gueule de bois».

C'est pourquoi il ne faut pas abuser des boissons alcoolisées et encore plus transformer leur utilisation en rituel quotidien - avec ce style de vie, la couronne de la tête fera constamment mal et l'état de santé général tremblera très rapidement. Il en va de même pour le tabagisme: la fumée de tabac affecte les vaisseaux sanguins, de sorte que les maux de tête d'un fumeur sont courants et, malheureusement, difficiles à traiter..

En sachant pourquoi la couronne de votre tête peut vous faire mal et que faire dans de telles situations, vous vous épargnerez des maux de tête atroces, serez en mesure de maintenir votre propre santé et d'éviter le développement de complications graves. N'ignorez pas ou n'exécutez pas la maladie, car avec le temps, s'en débarrasser ne fera que devenir plus difficile.!

La couronne de la tête fait mal: les principales causes et méthodes de traitement

Lorsque la couronne de la tête fait mal, la qualité de vie se détériore. La céphalalgie réduit la capacité de travail, interfère avec les réalisations de l'activité professionnelle, complique les relations au sein de la famille, interfère avec la mise en œuvre des plans, mène une vie pleine et mouvementée.

Si une personne sensée ne sait pas d'où vient le mal de tête, elle prend rendez-vous avec un médecin. Des sensations douloureuses dans la région de la couronne peuvent indiquer le développement de nombreuses pathologies. Pour différencier la maladie, il est nécessaire de subir un examen.

Les principales causes d'inconfort

Les maux de tête sévères survenant dans la région de la couronne sont souvent la conséquence d'une hypotension artérielle. L'abaissement de la pression artérielle affecte de manière destructrice les éléments du système vasculaire, affectant principalement les artérioles et les petits vaisseaux. Les parois vasculaires sont étirées, le flux sanguin augmente. Pourquoi la couronne de la tête fait-elle encore mal:

  1. Augmentation de la pression intracrânienne.
  2. Trouble du système nerveux.
  3. Circulation sanguine altérée dans les structures cérébrales.

Une diminution du tonus des veines dans les tissus cérébraux provoque une détérioration de la sortie de sang de la cavité crânienne. En conséquence, la tête commence à faire mal dans les zones de la couronne et dans d'autres zones. Céphalalgie pire en position horizontale, avec effort physique et en position tête baissée. Les sensations désagréables se caractérisent par un pic d'intensité le matin avec une atténuation progressive tout au long de la journée..

Une diminution du syndrome céphalgique se produit en raison de la position verticale du corps pendant la journée et d'une augmentation de l'activité motrice, qui stimule le système nerveux sympathique. En conséquence, le tonus des veines augmente. Si la tête fait mal dans sa partie supérieure, dormir dans une position inconfortable et un mode de vie malsain sont parmi les raisons probables..

Lorsque le régime de sommeil et d'éveil est perturbé ou que de mauvaises habitudes (abus d'alcool, tabagisme) sont caractéristiques d'une personne, une céphalalgie peut se développer. Les aliments riches en cholestérol provoquent l'apparition de plaques athéroscléreuses, ce qui entraîne à son tour des pathologies vasculaires, une altération du flux sanguin avec des symptômes probables sous la forme d'un syndrome céphalgique. Le médecin répondra à la question de savoir pourquoi la tête fait mal après avoir étudié l'histoire et l'examen diagnostique..

Douleur associée à des lésions des vaisseaux de la tête

Si la couronne fait mal, il existe une forte probabilité de pathologies des éléments du système vasculaire. Les changements pathologiques sont aigus ou chroniques. Dans le premier cas, les échecs sont causés par une augmentation brutale et significative de la pression dans les artères. Avec l'hypertension artérielle, la fonction d'autorégulation du flux sanguin dans les tissus cérébraux est altérée.

En raison de l'hypertension artérielle, l'endothélium (une couche de cellules qui forment la surface interne des parois vasculaires) des petits vaisseaux est détruit, une nécrose artérielle se produit et des foyers microscopiques d'hémorragie se forment. La destruction des petits vaisseaux et les hémorragies entraînent le développement d'un œdème vasogène des structures cérébrales.

Le processus pathologique s'accompagne d'une douleur intense, principalement localisée dans la partie pariétale de la tête. Si la couronne de la tête fait mal, la cause peut être une ischémie cérébrale. La détérioration de l'apport sanguin à la zone du tissu cérébral conduit à une condition où la partie pariétale de la tête est très douloureuse.

L'ischémie se développe en raison de pathologies vasculaires - athérosclérose, thrombose. Au cours des expériences, il a été constaté que la tête faisait mal dans la région de la couronne le plus souvent en raison de foyers d'ischémie situés dans le bassin vertébro-basilaire formé par les artères vertébrales. Les médecins pensent que le syndrome céphalgique se développe dans le contexte de la tension réflexe des muscles du cou.

Troubles psycho-émotionnels

Stress, grand stress mental, névroses, tension nerveuse sévère provoquent souvent des maux de tête réguliers localisés dans la région de la couronne. La prévalence de la pathologie est d'environ 90% dans la population générale. Ils sont chroniques et épisodiques. La fréquence est d'environ 10 à 15 crises, qui surviennent en un mois. La durée d'une seule attaque varie considérablement. Ils sont plus souvent diagnostiqués chez les personnes présentant une augmentation des réactions musculaires et une anxiété accrue. Fonctionnalités:

  • Propagation diffuse, absence d'un objectif de localisation clairement défini.
  • Dessin - monotone, serrant, terne, douleur dans la région de la couronne de la tête et d'autres parties du crâne.
  • Sensations douloureuses accrues lors du port d'une coiffure moulante, lors de la manipulation des cheveux - peignage, pose en chignon.

La douleur au sommet de la tête est généralement associée à des symptômes neurovégétatifs. La nature de la manifestation de la douleur à la couronne est légère, modérée. Une crise de douleur dans la tête provoque un stress émotionnel, des troubles au travail et à la maison, un travail quotidien monotone, un manque de repos adéquat, un sommeil agité.

Cluster douleur dans la partie pariétale

Une douleur insupportable au sommet de la tête se forme spontanément et est de courte durée. Une douleur vive et intense, localisée dans la région pariétale, se présente sous la forme d'attaques alternées. Affecte un côté de la tête, droit ou gauche. La durée d'une attaque est généralement d'environ 15 à 60 minutes. Fréquence - de plusieurs fois par jour à 1 fois en 2 jours pendant la période d'exacerbation.

Les médecins associent la douleur en grappes dans la région de la couronne de la tête à un anévrisme vasculaire (les changements pathologiques affectent principalement l'artère vertébrale), un carcinome du nasopharynx, des blessures dans la région de la tête, un hématome sous-dural, une sinusite, un infarctus de la moelle épinière dans la région cervicale. Symptômes secondaires:

  • Lacrymation, rougeur de l'œil du côté où le foyer de la douleur est localisé.
  • Gonflement des tissus des paupières.
  • Sensation de nez bouché, oreille.
  • Hyperémie de la peau.
  • Augmentation de la transpiration dans la zone du visage.

La prévalence de la pathologie est de 50 à 200 cas pour 100 000 de la population. Il est plus souvent diagnostiqué chez les hommes. Nécessairement accompagné d'attaques nocturnes. Le principe principal du traitement des céphalées en grappe localisées dans la région pariétale est le soulagement de la douleur. Les principales méthodes de traitement: inhalation avec de l'oxygène, prise de médicaments à base de tryptamine et de préparations de dihydroergotamine (alpha-bloquant).

Pathologie de la colonne vertébrale

Les causes de maux de tête localisés dans la partie pariétale de la tête sont souvent associées à des maladies de la colonne vertébrale. La céphalalgie cervicale, se développant sur fond d'ostéochondrose cervicale, est diagnostiquée dans 30% des cas. Initialement localisé dans le cou, puis se propage aux parties du crâne. Une douleur sourde s'accompagne d'une sensation de tension à l'arrière de la tête. Rappelle les crises d'une migraine courante.

Hypertension

Une douleur au sommet peut survenir lorsque la pression artérielle augmente. De plus, le syndrome céphalgique se développe à la suite d'une augmentation nette et significative des performances. Le plus souvent, la raison est associée à des crises vasculaires, qui se produisent régulièrement dans le contexte de l'hypertension.

Les pics de pression d'amplitude accompagnent des maladies telles que le phéochromocytome, l'éclampsie, le surdosage de médicaments (généralement des inhibiteurs de l'enzyme monoamine oxydase). La crise vasculaire est une violation du flux sanguin local et une altération de la fonction hémodynamique.

Un mal de tête provoqué par une augmentation de la pression et localisé dans la région de la couronne, apparaît généralement le matin après le réveil, se caractérise par une dynamique d'atténuation progressive, et s'aggrave après des mouvements physiques intenses.

L'augmentation rapide de la pression dans les artères provoque une douleur intense dans l'occiput et la région pariétale, conduisant à une condition potentiellement mortelle - encéphalopathie aiguë d'origine hypertensive. Elle s'accompagne de symptômes graves, notamment des vomissements, une altération de la conscience, des convulsions. Attention médicale d'urgence requise.

Migraine

Dans ce cas, la tête fait mal dans la région pariétale en raison de troubles du système trigémino-vasculaire et d'inflammations neurogènes d'étiologie non infectieuse. Plus fréquent chez les femmes. Les causes de ce type de douleur dans la partie pariétale de la tête comprennent:

  • Tension, déformation des vaisseaux sanguins, augmentation pathologique de la lumière entre les parois vasculaires.
  • Irritation de la muqueuse du cerveau causée par une intoxication du corps ou des processus inflammatoires.
  • Maladies des organes de la vision et de l'audition.

La prévalence de la migraine est d'environ 16% dans la population générale. Principalement unilatéral. Dans 40% des cas, les foyers de céphalées sont localisés des deux côtés dans la région de la couronne. La nature de la manifestation de la douleur est intense, obsessionnelle, palpitante. Elle s'accompagne de symptômes: rougeur de la peau au niveau du visage, transpiration accrue, nausées, vomissements.

Surmenage physique

Parmi les raisons qui provoquent la condition lorsque la couronne de la tête fait mal, il convient de noter la surtension causée par un effort physique intense. Plus fréquent chez les patientes. Ce type de douleur est associé à une hyperactivité des récepteurs de la douleur - leur excitabilité accrue et une activité excessive des conducteurs.

Souvent, la céphalalgie se développe dans le contexte de modifications dégénératives des tissus ligamentaires des articulations de la colonne vertébrale dans la région cervicale. La compression des terminaisons nerveuses situées dans la colonne vertébrale conduit au fait que la tête fait mal principalement à l'arrière de la tête et au sommet à un moment donné. La pathologie est appelée dorsopathie cervicale.

Contrairement à l'ostéochondrose ordinaire, elle couvre plusieurs types de troubles d'étiologie inflammatoire et non inflammatoire qui se développent dans le dos et provoquent un syndrome céphalgique. Une tension ou une compression excessive des muscles situés dans la région du cou entraîne souvent une sensation de compression du crâne.

Lésion cérébrale traumatique

L'apparition de sensations douloureuses après une blessure dans la région de la couronne est naturelle. Les symptômes désagréables sont causés par des lésions des tissus externes et internes. Généralement à court terme. Disparaître après une thérapie correcte.

Changements du cancer dans le cerveau

La céphalalgie due à la formation de tumeurs malignes est diagnostiquée dans 4% des cas. Les sensations douloureuses sont associées à la croissance de néoplasmes et à la compression des tissus environnants. Symptômes secondaires: augmentés le matin, accompagnés de vomissements, l'intensité des crises augmente. Il convient de prêter attention à une perte de poids brutale, à la dépression, aux convulsions.

Thérapie de la douleur pariétale

Le traitement de la céphalalgie est effectué après avoir identifié les causes de son apparition. Avant de poser un diagnostic et de choisir les méthodes de traitement, le neurologue examine l'historique, les résultats des tests de laboratoire et des études instrumentales (TDM, IRM, échographie, angiographie, échographie Doppler). Les médecins ne recommandent pas de simplement prendre des analgésiques si le haut de la tête ou d'autres parties de la tête font constamment et gravement mal. L'identification des violations à un stade précoce contribue au traitement efficace de la pathologie, à l'élimination des principales causes de la céphalalgie. Un traitement opportun empêche le développement de maladies graves.

Il existe de nombreuses causes de douleur dans la partie supérieure de la tête. Seul un médecin pourra différencier avec précision la pathologie qui provoque le syndrome céphalgique..