Principal > Complications

Nous découvrons les raisons et éliminons la douleur lancinante dans les tempes

Les céphalées temporelles sont souvent associées au surmenage. La proximité des yeux, des oreilles, du nez et de l'articulation temporo-mandibulaire rend cette zone sensible à divers dysfonctionnements. Souvent, les gens ne comprennent pas pourquoi un symptôme survient, ils prennent des analgésiques et n'en éliminent pas la cause.

Définir la vraie douleur

La douleur est locale et réfléchie, lorsque la structure enflammée éloignée de la localisation du syndrome douloureux crée des symptômes. Si la jonction du sphénoïde et des os frontaux, dans la fosse de la tempe, est douloureuse au toucher, la cause est dans le crâne. Si la couture est indolore, la cause doit être recherchée dans la déshydratation, l'utilisation de médicaments ayant des effets secondaires, l'utilisation d'ail ou d'autres produits contenant des huiles essentielles et l'abus de caféine. La cause la plus fréquente d'inconfort dans la tempe est un déséquilibre du système musculo-squelettique, qui se manifeste par une scoliose, des maux de dos. Par exemple, la relaxation du muscle carré du bas du dos à droite provoque son spasme à gauche. Pour compenser la chute vers la droite, le cerveau soulève l'épaule gauche plus haut, ce qui provoque des douleurs dans la tempe gauche.

Crises de migraine

La description classique des migraines est un mal de tête unilatéral, accompagné de nausées, d'une altération de la coordination des mouvements. Les signes s'accumulent en une heure et atteignent un sommet. Peut-être des "mouches" clignotantes devant les yeux, photophobie, sensibilité aux odeurs. Les symptômes sont directement liés à l'irritation des quatre premières paires de nerfs crâniens, responsables de la vision, de l'ouïe et de l'odorat. Habituellement, les personnes asymétriques des os frontaux et sphénoïdes sont sujettes aux migraines, ce qui est corrigé par les manipulations des ostéopathes et les changements de mode de vie: le rejet des facteurs qui renforcent la pathologie.

Céphalées de tension

Habituellement, ils capturent la moitié de la tête et apparaissent sur fond de spasmes musculaires dans le cou, le dos et les épaules. Une personne se plaint d'insomnie, une sensation de compression de la tête, des douleurs dans la tempe gauche ou droite sont d'un caractère tirant. Il est nécessaire de porter une attention particulière aux facteurs qui provoquent une exacerbation et un soulagement des symptômes. Certaines personnes trouvent que le massage du cou et des tempes procure un soulagement. Les médecins prescrivent des relaxants musculaires et des anti-inflammatoires non stéroïdiens.

Douleur cervicogène
Causé par des dommages aux articulations de la colonne cervicale, mais irradiant vers la zone au-dessus des yeux, sous ou derrière l'oreille. L'anneau douloureux entoure la tête, donne brusquement à la tempe. Les manifestations ne sont pas associées à des nausées et à une intolérance légère, apparaissent souvent après le sommeil. Se développent généralement chez les personnes atteintes d'une hernie dans la colonne cervicale, arthrose des articulations. La nuit, un gonflement des tissus enflammés se produit.Par conséquent, le matin, les symptômes s'intensifient et ressemblent à la sensation lorsque la tête gisait inconfortablement sur un oreiller dans un rêve du côté gauche ou droit. Il est nécessaire de faire des exercices spéciaux pour restaurer les muscles du cou.

Douleur de cluster
Le plus souvent, il tire dans le temple, mais la raison réside dans la zone des yeux, provoquée par un surmenage du centre visuel. Il est complété par un larmoiement et une rougeur du visage. Les jeunes hommes sont sujets au syndrome de la douleur en grappe. Les déclencheurs peuvent inclure l'alcool, le stress, l'exercice et le manque de sommeil. L'attaque dure jusqu'à deux heures. Les périodes d'exacerbations peuvent s'éterniser pendant des semaines ou jusqu'à plusieurs mois, disparaître spontanément.

Maux de tête
Le pouls de l'artère temporale est ressenti dans l'oreille. La douleur survient après 50 ans dans le contexte d'une artérite temporale - inflammation vasculaire. Certaines personnes perdent l'appétit et éprouvent un inconfort sévère. Un test sanguin montre un processus inflammatoire. Le traitement comprend des corticostéroïdes pour supprimer les réponses immunitaires anormales lorsque les cellules immunitaires attaquent les tissus vasculaires. Douleur du lobe temporal la plus sévère. Parallèlement à des manifestations douloureuses, le patient se plaint de transpiration, de perte d'appétit, de douleurs musculaires, de fièvre, de vision trouble, de faiblesse des cuisses et des muscles des épaules, de raideur de la nuque.
Une altération à long terme du flux sanguin endommage les tissus. Par conséquent, il est nécessaire de consulter un médecin, de prendre des médicaments systémiques prescrits qui réduisent le processus inflammatoire.

Hémicranie paroxystique
En plus du temple, il capture les yeux et le visage. La douleur brûlante, lancinante et lancinante est une attaque à court terme qui se résout en 5 à 30 minutes, mais peut être répétée jusqu'à cinq fois par jour. La douleur d'intensité modérée n'est pas associée à des rechutes et à une détérioration de l'état général.

Dissection de l'artère carotide
Douleur dans le cou, la tempe et l'orbite, accompagnée d'un affaissement de la paupière supérieure. D'autres symptômes neurologiques apparaissent: trouble ou perte de vision, faiblesse, difficulté à parler. Les symptômes ressemblent à un accident vasculaire cérébral en raison d'une diminution de l'apport sanguin au cerveau. La douleur commence brusquement, ce qui est la principale caractéristique de diagnostic. Généralement vu d'un seul côté.

La névralgie du trijumeau
Un trouble qui s'accompagne de douleurs intermittentes et lancinantes dans la tempe droite plus souvent que dans la gauche. L'inflammation du nerf trijumeau se produit dans un contexte de malocclusion, d'inflammation après un traitement dentaire, d'infections bactériennes. Une cause rare est la compression du nerf par les vaisseaux sanguins, la destruction de la gaine protectrice de myéline. Forte, rappelant une décharge électrique, une douleur survient le long du trajet et aux endroits de la sortie du nerf: un trou dans le menton, sous l'orbite, une encoche au-dessus des orbites. Les symptômes peuvent réapparaître plusieurs fois au cours de la journée. La douleur dure jusqu'à deux minutes, paralysant une partie du visage. Les facteurs provoquants peuvent être la mastication, le brossage des dents, une rafale de vent froid. Les médecins prescrivent des anticonvulsivants, des antidépresseurs. Des traitements alternatifs sont utilisés tels que l'ostéopathie, l'acupuncture.

Pathologies de l'articulation temporo-mandibulaire
Le dysfonctionnement de l'articulation temporo-mandibulaire, située à l'avant de l'oreille, entre la mandibule et le crâne, peut être structurel et fonctionnel. Les symptômes de la pathologie comprennent des maux de tête fréquents, en particulier lors de la mastication, une raideur des muscles du cou et de la mâchoire, une incapacité à ouvrir complètement la bouche. Les causes de la maladie sont une inflammation du cartilage, un spasme musculaire compensatoire en réponse à une faiblesse musculaire au niveau du cou, des épaules ou des pieds. Dans les cas graves, une intervention chirurgicale est effectuée pour corriger la pathologie. Les packs de glace soulagent les symptômes locaux.

Tumeurs du lobe temporal du cerveau
Parfois, les néoplasmes sont localisés directement dans le temple. La douleur survient le matin et augmente tout au long de la journée, parfois accompagnée de vomissements. Il est nécessaire de procéder à une imagerie par résonance magnétique et au traitement de la maladie sous-jacente.

Causes musculaires de la douleur

Les points de déclenchement sont des nodules dans les fibres musculaires qui provoquent un dysfonctionnement musculaire et perturbent la fonction articulaire. Pour éliminer la douleur, vous avez besoin de:

  1. Contracter un muscle ou prendre une position qui le fait se contracter.
  2. Appuyez progressivement sur le point douloureux et maintenez pendant 5 à 60 secondes jusqu'à ce que la douleur diminue.
  3. Étirer les muscles, répéter la pression.
  4. Développez chaque point de déclenchement 3 à 6 fois par jour.

Le muscle trapèze s'attache à l'os occipital, à la jonction acromio-claviculaire, aux omoplates et aux vertèbres cervicales et thoraciques. La formation de points douloureux est associée à un étirement excessif des muscles et à l'habitude de soulever les épaules pendant une position assise prolongée. Le point qui provoque la douleur dans la tempe est à la jonction du cou et de l'épaule.

Le muscle sternocléidomastoïdien est attaché à l'apophyse épineuse de l'os temporal et de la clavicule, et lorsqu'il est stressé, il crée des symptômes de vertiges, de nausées, de bourdonnements dans les oreilles, de maux de tête dans les yeux et de zones de suspension. Les points de déclenchement sont situés sur toute la longueur du muscle, ainsi qu'à ses points d'attache à l'arrière de la tête et à l'intérieur de la clavicule. Le massage dans les zones indiquées apporte un soulagement. La tension dans le muscle sternocléidomastoïdien et la douleur dans la tempe gauche sont généralement associées à une faiblesse du même muscle à droite..

Le muscle temporal est situé au-dessus de l'oreille, créant des syndromes douloureux dans les tempes et les dents. Le point de déclenchement est ressenti juste derrière l'oreille, généralement après un traitement dentaire, un abus de chewing-gum ou une séance prolongée devant l'ordinateur.

Le muscle semi-épineux de la tête et le muscle du cou sont de petits muscles complexes situés près de la colonne vertébrale et pouvant être surchargés lors d'une charge statique prolongée: lecture, écriture, y compris chez les écoliers. L'entraînement musculaire est effectué le long de la colonne vertébrale à partir du milieu des omoplates.

Les muscles sous-occipitaux sont situés à la base du crâne derrière les oreilles. Ils sont trop étendus lorsque les longs extenseurs du cou énumérés ci-dessus sont relâchés. Tout d'abord, vous devez masser les muscles le long de la colonne vertébrale au niveau du début de la région thoracique, puis le lieu de fixation des muscles sous-occipitaux, en les étirant. Évitez l'habitude de soutenir votre menton avec votre main.

Quand voir un médecin?

Des maladies graves telles que la méningite ou un accident vasculaire cérébral peuvent provoquer des douleurs dans les tempes. Vous devez faire attention aux symptômes:

  • déficience visuelle;
  • Difficulté à prononcer les mots
  • nausée et vomissements;
  • problèmes de reconnaissance vocale;
  • évanouissement;
  • augmentation de la température au-dessus de 39 degrés;
  • tension musculaire du cou;
  • engourdissement et faiblesse d'un côté du corps.

Des cas isolés de douleur sont généralement causés par une tension musculaire. Comprendre pourquoi il est nécessaire de tirer dans le temple si les symptômes s'aggravent avec le temps, deviennent réguliers et perturbent le mode de vie habituel.

Douleur dans la tempe droite

Articles d'experts médicaux

Tout d'abord, il faut se rappeler que la douleur dans la tempe droite est provoquée par différents mécanismes et est le symptôme d'un grand nombre de maladies graves et de troubles fonctionnels du corps humain..

Code CIM-10

Les principales causes de douleur dans la tempe droite

Des crises périodiques de maux de tête sévères, localisés dans la région temporale droite, peuvent provoquer des maladies causées par une violation du tonus des vaisseaux cérébraux - spasme persistant des vaisseaux artériels ou expansion des vaisseaux veineux. Les experts se réfèrent au deuxième groupe de raisons comme étant des problèmes avec le système nerveux périphérique, c'est-à-dire avec le fonctionnement des nerfs crâniens et spinaux..

La douleur dans la tempe droite inquiète souvent les personnes souffrant d'infections virales respiratoires aiguës, d'abus d'alcool, de tabagisme, d'intoxication, d'hypersensibilité aux odeurs [3], d'hypodynamie [4]. Dans la première moitié de la vie, les causes les plus courantes de ces douleurs comprennent des pathologies telles que la migraine [5], une diminution ou une augmentation de la pression intracrânienne (par exemple, avec une scoliose de la colonne vertébrale), des problèmes du système nerveux autonome et des facteurs psychogènes - stress et surmenage.

La principale cause de douleur aiguë dans la tempe droite chez les jeunes filles est associée à la libération d'hormones, et chez les femmes adultes, au cycle menstruel ou aux changements hormonaux dans le corps pendant la ménopause. À un âge plus avancé, les gens se plaignent souvent de lobes temporaux douloureux «pour le temps» ou après un effort physique, et lorsqu'ils consultent un médecin, ils révèlent des maladies insidieuses et dangereuses du système vasculaire comme l'hypertension artérielle (augmentation de la pression intracrânienne) ou l'athérosclérose des vaisseaux cérébraux.

Il faut garder à l'esprit qu'une douleur intense dans la tempe droite peut être le résultat d'un traumatisme crânien général, de lésions cérébrales organiques, ainsi que d'un signe de dysfonctionnement de l'articulation temporo-mandibulaire (le déplacement du disque de cette articulation provoque une douleur non seulement dans la région de la tempe, mais irradie également vers la partie occipitale. tête et haut du dos).

Dans certains cas, la cause du mal de tête réside dans ce que nous mangeons. Ceci s'applique aux aliments riches en tyramine (fromage, légumineuses, chocolat, levure, vin rouge, bière). En outre, cette liste contient des produits contenant l'additif aromatisant le plus nocif - le glutamate monosodique (E621), que les fabricants mettent dans les soupes et nouilles instantanées, les sauces, les assaisonnements et diverses collations. Les maux de tête sont provoqués par les nitrites dans de nombreux types de viande en conserve et de viandes fumées, ainsi que dans le poisson fumé. [6]

Douleur lancinante dans la tempe droite

Cette douleur, en premier lieu, peut être la réaction de votre cerveau au stress. Le plus souvent, une douleur lancinante dans la tempe droite est une manifestation de poussées soudaines de pression intracrânienne (hypertension intracrânienne idiopathique), de vasospasme cérébral ou de migraine. Mais cela peut aussi se traduire par une douleur dans une inflammation des tissus mous de la dent (pulpite).

Tir de douleur dans la tempe droite

Une douleur de cette nature est assez souvent un symptôme de névralgie du trijumeau, moins souvent - inflammation des parois des artères temporales (artérite temporale) [7]. Dans le second cas, les patients notent une sensation de faiblesse, de perte de force et d'insomnie, et la douleur peut se propager à l'arrière de la tête, du visage, des yeux et de la mâchoire. Même toucher l'artère temporale provoque de la douleur.

Douleur douloureuse dans la tempe droite

Les maux de tête douloureux sont souvent qualifiés de douleur psychogène par les médecins, accompagnés d'une irritabilité, d'une anxiété et d'une fatigue accrues. Mais même avec des problèmes de pression intracrânienne, la douleur dans la tempe droite peut être douloureuse dans la nature..

Douleur sourde dans la tempe droite

Une douleur sourde dans la tempe droite ressemble à une douleur. Cette douleur survient généralement après un stress émotionnel ou à la suite d'une lésion cérébrale traumatique. Si une douleur sourde commence presque tous les matins et ne lâche pas pendant plusieurs jours, les experts l'attribuent à des maux de tête psychogènes ou non spécifiques.

Presser la douleur dans la tempe droite

Une douleur de pression dans la tempe droite peut être causée par une ostéochondrose ou une arthrose de la colonne cervicale. Avec ces maladies, l'apport sanguin normal au cerveau via l'artère vertébrale droite est perturbé. Cela conduit à des troubles vasculaires, à des modifications des plexus nerveux et, par conséquent, à des douleurs localisées de nature pressante..

L'apolipoprotéine E sérique peut agir comme un marqueur diagnostique de la migraine. [9]

Qui contacter?

Médicament contre la douleur dans la tempe droite

Nous voulons nous débarrasser d'un mal de tête, mais nous oublions que toute douleur est un symptôme, et le principe principal du traitement est le traitement de la maladie qui se présente sous la forme d'un mal de tête. Par conséquent, vous devriez absolument consulter un médecin.

Les principaux analgésiques pour les maux de tête sont les analgésiques, y compris les anti-inflammatoires non stéroïdiens. Ils sont pris pour bloquer la perception de la douleur (pour arrêter la transmission des impulsions de douleur) ou pour réduire la production par l'organisme de régulateurs biologiques de type hormonal (prostaglandines). [Dix]

Les médicaments les plus courants et les plus abordables pour les maux de tête dans la tempe droite sont l'aspirine, l'amidopyrine, l'analgine [11], le paracétamol et la phénacétine, qui se trouvent dans presque toutes les armoires à pharmacie à domicile. Nous vous rappellerons comment prendre correctement ces médicaments..

L'aspirine (acide acétylsalicylique) est prise après les repas en dissolvant le comprimé dans 100 à 200 ml d'eau. La posologie est de 0,9 à 1 g par jour. [12] L'aspirine est contre-indiquée chez les patients souffrant d'asthme bronchique, de gastrite, d'ulcère gastrique et d'ulcère duodénal, ainsi que chez les mères enceintes et allaitantes et les enfants de moins de trois ans..

Un comprimé d'amidopyrine de 0,25 à 0,3 g est pris 3 fois par jour après les repas. Une dose unique d'analgine est de 250 g, la dose unique maximale est de 1 g, la dose quotidienne est de 2 g. L'analgin et l'amidopyrine ne doivent pas être pris avec un faible taux de leucocytes dans le sang, un œdème cardiaque et rénal et l'asthme bronchique.

Les comprimés de paracétamol (0,2 et 0,5 g chacun) doivent être pris une heure après un repas avec beaucoup de liquide. La dose unique maximale de ce médicament est de 2 comprimés de 0,5 g chacun; allocation journalière maximale - 4 g; la durée maximale du traitement est d'une semaine. En cas de maladies rénales et hépatiques, il n'est pas recommandé de prendre du paracétamol. [13]

La prise de phénacétine en comprimés de 0,25 à 0,5 g n'est pas autorisée plus de 3 fois par jour (au total, pas 1,5 g par jour). Il est également pris après les repas. La phénacétine est contre-indiquée dans les maladies rénales et pendant la grossesse.

Pour la migraine, citramone, spazmalgon, novigrofène, nurofène, ibuprofène sont utilisés, qui comprennent l'acide acétylsalicylique, la caféine [14], [15] et le paracétamol. Ces médicaments ont les règles suivantes pour la prise. Les médicaments du groupe triptan sont efficaces. [seize]

Citramon doit être pris 1 comprimé 2-3 fois par jour. La posologie quotidienne maximale est de 6 comprimés (en trois doses fractionnées). La durée du traitement prescrit par le médecin peut durer jusqu'à 10 jours. Citramon n'est pas recommandé pour les maladies du tractus gastro-intestinal, du foie et des reins, la diminution de la coagulation sanguine et pendant la grossesse et l'allaitement. [17]

Le spazmalgon est pris après les repas avec beaucoup d'eau - 1 à 2 comprimés plusieurs fois par jour. La dose quotidienne maximale autorisée est de 6 comprimés et la période maximale d'admission ne dépasse pas cinq jours. Le novomigrofène est pris 1 comprimé 2 à 3 fois par jour après les repas. Pour ceux qui souffrent de maladies du sang, de maladies rénales et d'allergies, il est préférable de ne pas utiliser Novygrofen, car avec une utilisation prolongée, une anémie et des éruptions cutanées sont possibles. [18]

Nurofen aidera à soulager une douleur insupportable: les comprimés enrobés doivent être lavés avec de l'eau et les comprimés effervescents sont dissous dans un verre d'eau. La posologie de ce médicament est de 200 mg 3-4 fois par jour, et pour que la douleur disparaisse plus rapidement, vous pouvez boire 400 mg par jour (en 3 doses à des intervalles de 6 heures). L'utilisation de Nurofen pendant 2-3 jours ne donnera aucun effet secondaire, cependant, parmi les contre-indications à sa prise figurent l'insuffisance cardiaque, toutes les maladies de l'estomac, du duodénum et du gros intestin, ainsi que l'anémie, les maladies du nerf optique, l'hypertension artérielle et les derniers mois de la grossesse..

La dose quotidienne maximale d'ibuprofène est de 2,4 g et elle est prise à 400 mg 3 fois par jour. Parmi ses effets secondaires - en plus des brûlures d'estomac, des nausées, des flatulences, de la constipation, de l'anorexie et de l'insomnie - des maux de tête et des étourdissements. Et pour ceux qui ont des problèmes avec le tractus gastro-intestinal, le foie, les reins et un faible taux d'hémoglobine, ce médicament n'est pas recommandé.

Des études ont montré que la prise de 600 mg de citrate de magnésium réduit le nombre de crises de migraine par jour. [19], [20]

Il ne faut pas oublier que l'utilisation régulière d'analgésiques peut transformer une douleur récurrente en douleur chronique et entraîner ce qu'on appelle le mal de tête récurrent..

Plusieurs études ont montré que la vitamine B, la riboflavine (B2), le folate, la B12 et la pyridoxine (B6) peuvent réduire les symptômes des maux de tête [21], [22], [23]

Traitement de la douleur dans la tempe droite avec des méthodes de physiothérapie

La physiothérapie peut être d'une grande aide pour les maux de tête en général et les douleurs dans la tempe droite en particulier. Si les maux de tête sont causés par le stress ou la dépression, les patients se voient prescrire une variété de traitements aquatiques, de boue, de massage, de thérapie manuelle [24], [25]. Les douleurs d'étiologie vasculaire sont traitées avec des méthodes physiothérapeutiques telles que la magnétothérapie et l'ozone, [26], [27] les courants pulsés, l'acupuncture [28], les ultrasons [29]. Et les maux de tête avec ostéochondrose de la colonne cervicale se prêtent bien à l'électrophorèse avec divers médicaments.

Méthodes alternatives de traitement de la douleur dans la tempe droite

Une tasse de thé vert chaud avec l'ajout du jus d'un quart de citron ou d'une cuillère à café de miel, ainsi que de boire 7 verres d'eau par jour aideront à soulager une légère douleur dans la tempe droite. [30] Et parmi les plantes médicinales utilisées pour soulager la douleur, la menthe poivrée [31], la mélisse, la lavande [32] et l'origan sont particulièrement populaires dans la médecine populaire..

Les infusions de ces herbes sont préparées selon une recette: une cuillère à soupe de menthe séchée, de mélisse ou d'origan est versée avec un verre d'eau bouillante et conservée dans un récipient scellé pendant au moins une demi-heure. Après cela, filtrez et buvez: infusion de menthe et d'origan - un demi-verre trois fois par jour, et de thé à la mélisse - une gorgée plusieurs fois par jour.

Le mal de tête peut être soulagé avec une compresse de vinaigre de cidre de pomme (1 cuillère à soupe par litre d'eau). Essayez d'appliquer une compresse froide sur votre tempe [33], [34]. Un léger massage de la septième vertèbre cervicale ou de la tempe avec du menthol, de l'huile de millepertuis ou du romarin ne fera pas de mal. Et peigner lentement les cheveux avec un os ou un peigne en bois est un excellent massage qui améliore la circulation sanguine dans toute la tête..

La recherche a montré que la prise de suppléments de coenzyme Q10 peut être un traitement efficace contre les maux de tête. [35], [36]

Shoots in the temple: raisons et que faire

La douleur dans la région temporale est le plus souvent le signe d'une maladie grave, à l'exception d'une douleur qui ne survient qu'une seule fois. En plus des maladies graves, la douleur dans les tempes peut symboliser un épuisement sévère ou un surmenage du corps..

Raisons pour lesquelles des douleurs dans les tempes peuvent survenir

En médecine moderne, on peut distinguer de 45 à 50 maladies, dans lesquelles, parmi les symptômes, il y a une douleur dans les tempes. Comme il sera assez difficile d'énumérer toutes ces maladies, elles ont été divisées en certains groupes:

  1. Pathologie du système d'approvisionnement en sang du cerveau. Le problème le plus courant dans ce groupe est une augmentation de la pression intracrânienne. En raison d'une augmentation de cette pression, une douleur pressante est observée dans les deux tempes. De plus, parmi les maladies courantes pouvant causer des douleurs dans les tempes, il y a un rétrécissement des vaisseaux cérébraux..
  2. Maladies infectieuses et virales. De telles maladies sont souvent accompagnées de douleurs dans les tempes..
  3. Problèmes liés à l'âge. À mesure que les gens vieillissent, les parois des vaisseaux sanguins deviennent plus minces et leur sensibilité aux changements climatiques augmente, et ensemble ces facteurs peuvent entraîner des sensations douloureuses dans les tempes..
  4. Différents types d'empoisonnement. Par exemple, le lendemain d'une intoxication alcoolique, une personne a un mal de tête sévère, y compris dans la région temporale.
  5. Nerf pincé dans la région temporale. En règle générale, un nerf pincé, puis une douleur dans les tempes sont observés en présence d'une maladie telle que l'ostéochondrose cervicale.
  6. Menstruation ou ménopause. Les changements hormonaux peuvent se manifester à la fois par des douleurs abdominales et des douleurs dans le lobe temporal..
  7. Artérite. Il s'agit d'une maladie dans laquelle les parois des artères sont endommagées. Caractérisé par une douleur lancinante.
  8. Maladies de la région mandibulaire. Des douleurs dans les tempes peuvent apparaître au moment où la «dent de sagesse» éclate.

Il convient également de noter que des douleurs dans les tempes peuvent être observées avec une mauvaise alimentation..

Que faire si vous avez des douleurs dans la région temporale?

La douleur dans les tempes est un symptôme assez grave, par conséquent, quand elle apparaît, il est recommandé de consulter immédiatement un médecin. Si vous ressentez des douleurs dans les tempes pendant une longue période, de graves problèmes d'audition et de vision peuvent survenir. Détérioration possible de l'état mental d'une personne.

Si la douleur dans les tempes est très intense et dure longtemps, un accident vasculaire cérébral est possible..

Si vous ressentez des douleurs dans les tempes, il est recommandé de commencer à surveiller leur fréquence. Si la douleur ne s'est produite qu'une seule fois et n'a pas duré longtemps, vous pouvez procéder comme suit:

  • Promenez-vous au grand air ou aérez la pièce.
  • Prendre une douche ou se laver à l'eau froide.
  • Massez le lobe temporal.
  • Éliminez le bruit et réduisez l'éclairage intérieur.
  • Dormir.
  • Prenez une pilule anesthésique.

Si l'apparition de douleurs dans les tempes est observée immédiatement après avoir mangé, vous devez lire attentivement la composition des produits qui ont été utilisés avec le repas. Lorsqu'un produit causant des maux de tête est détecté, il est recommandé de l'éviter dans l'alimentation. Si vous devez acheter des plats cuisinés dans la rue ou au supermarché, privilégiez les tartes, salades et pâtisseries fraîches..

Dans le cas où la douleur apparaît régulièrement et est suffisamment intense, vous devez identifier la cause le plus rapidement possible. Il est préférable d'identifier la cause en consultant un médecin approprié (thérapeute ou neurologue).

Les principales méthodes utilisées dans les cliniques pour diagnostiquer la cause de la douleur dans les tempes

Lorsqu'une personne qui s'inquiète de la présence de douleur dans les tempes décide finalement de se rendre à la clinique, les méthodes suivantes sont utilisées pour diagnostiquer la cause de ces douleurs:

  • Analyses de laboratoire - le sang est prélevé sur un doigt, une veine et des excréments et de l'urine sont donnés;
  • Utilisation de l'échographie.
  • Examen du fond d'œil par un ophtalmologiste.
  • Tomodensitométrie réalisée.
  • Imagerie par résonance magnétique réalisée.
  • Angiographie par résonance magnétique réalisée.
  • L'état du système cardiovasculaire est vérifié à l'aide de la surveillance cardiaque.

Mesures préventives pour prévenir la douleur dans la région temporale

Pour éviter la possibilité de douleur dans la région temporale, les médecins recommandent de faire ce qui suit:

  1. Faire des changements diététiques.
  2. Pendant un certain temps (de préférence complètement), débarrassez-vous des mauvaises habitudes - tabagisme, alcool.
  3. Se livrer à diverses activités physiques, augmenter le nombre et la durée des promenades au grand air.
  4. Assurez-vous de garder une trace du temps passé à dormir, ce temps devrait être d'au moins 8 heures.
  5. Si le travail est associé à des situations stressantes, il est recommandé de changer cet emploi.
  6. Si à un moment donné la douleur persiste, vous n'avez pas besoin de vous soigner.
  7. La pression artérielle doit être surveillée.

En faisant tout ce qui précède, vous pouvez réduire le risque de douleur dans la région temporale..

Causes de la douleur lancinante dans la région temporale droite et gauche

S'il tire constamment dans le temple, c'est l'occasion de regarder de près les symptômes pathologiques et de réfléchir à votre état de santé. Les maux de tête peuvent être le résultat d'une maladie dangereuse qui doit être traitée en temps opportun, ou un signe d'épuisement, de fatigue chronique. Pour découvrir la cause du syndrome, vous devez consulter un médecin, subir un examen et ne pas essayer de l'éliminer vous-même.

L'origine de l'état pathologique

Les maux de tête sont le premier symptôme de nombreux troubles de la performance du corps. Le plus souvent, il tire et tire sur le temple pour les raisons suivantes:

  1. Surmenage. Les patients sujets au stress, à la dépression et menant un mode de vie malsain souffrent souvent de maux de tête. L'état pathologique, en règle générale, dure plusieurs heures, après quoi il s'améliore.
  2. Migraine. Un inconfort désagréable dans la région temporale gauche, survient souvent chez les femmes enceintes et les adolescents. Le syndrome s'accompagne d'une déficience visuelle, de vomissements, de nausées, d'arythmie.
  3. PMS. À ce stade, des changements dans le système endocrinien se produisent dans le corps de la femme, dont une pulsation douloureuse.
  4. Violations de la synthèse hormonale. Ce processus se manifeste par des spasmes intenses au niveau du front, des tempes, de la nuque. Souvent, de telles crises sont diagnostiquées chez les patientes pendant la ménopause, accompagnées de sautes d'humeur soudaines et de bouffées de chaleur..
  5. Pathologies infectieuses et inflammation. Avec le rhume, la grippe, les infections virales respiratoires aiguës, il y a souvent une forte pulsation dans la tête, qui disparaît après la guérison.
  6. Intoxication. En cas d'empoisonnement, en plus des vomissements, des nausées, des sensations douloureuses peuvent apparaître, cela fait très mal à la tempe gauche. Une symptomatologie similaire est observée avec un syndrome de la gueule de bois..
  7. Athérosclérose des vaisseaux. La maladie s'accompagne d'une pulsation désagréable dans la tempe du côté gauche, et peut se développer, puis disparaître. Le syndrome se déroule dans un contexte de troubles de la vision, de l'audition, de la coordination et de la mémoire.
  8. Basse ou haute pression. Une faiblesse, des palpitations, des douleurs sur le côté gauche ou droit de la tempe peuvent apparaître. Parfois, les patients perdent connaissance.
  9. Pathologie surrénalienne. Elle se caractérise par une production excessive d'adrénaline, résultant de spasmes vasculaires et d'une augmentation de la pression artérielle.

La plupart des patients font une erreur lorsqu'ils ne font pas attention à l'inconfort désagréable, ne se précipitent pas chez un médecin, mais essaient d'éliminer le syndrome à l'aide de la médecine traditionnelle. Mais les spasmes de la tempe gauche peuvent être le symptôme d'une pathologie dangereuse pouvant entraîner des conséquences irréversibles..

Les autres causes de spasmes douloureux dans le temple comprennent:

  • VSD (maladie du système nerveux);
  • ostéochondrose cervicale;
  • blessures et pathologies des articulations faciales, terminaisons nerveuses crâniennes;
  • processus inflammatoire chronique des vaisseaux temporaux;
  • crampes de faim avec des régimes stricts;
  • maladies inflammatoires et infectieuses de la cavité buccale;
  • douleurs lancinantes alimentaires avec abus de certains aliments;
  • inflammation des membranes de la "matière grise".

Toutes ces conditions nécessitent un avis médical immédiat, vous ne devez pas retarder le traitement, mais subir un examen complet. Aux premiers stades de la maladie, les symptômes douloureux peuvent être éliminés et le développement ultérieur de la pathologie peut être évité.

Diagnostics et quand cela vaut la peine d'être testé

Puisqu'il existe de nombreuses causes de spasmes, seul un neurologue qualifié peut poser le bon diagnostic. Certaines maladies sont dangereuses et peuvent entraîner la mort. C'est pourquoi vous devez découvrir en temps opportun pourquoi il tire dans la région temporelle. Le diagnostic correct est la clé d'une thérapie adéquate.

Le diagnostic complet de la pathologie comprend les méthodes d'examen suivantes:

  1. Analyses de laboratoire.
  2. Procédure d'échographie.
  3. Examen du fond d'œil.
  4. Examen des niveaux hormonaux.
  5. CT et IRM.
  6. Angiographie par résonance magnétique.
  7. Surveillance cardiologique.
  8. Consultations avec des spécialistes étroitement ciblés: neurochirurgien, endocrinologue, cardiologue, oto-rhino-laryngologiste, ophtalmologiste.

Si la douleur dans l'hémisphère gauche est régulière, son origine doit être établie le plus tôt possible. Un médecin généraliste ou un neurologue peut aider à déterminer la cause des spasmes temporaux..

Si vous présentez les symptômes suivants, il est recommandé de subir d'urgence un examen par un médecin qualifié:

  • spasmes inhabituels, intenses, localisés dans des endroits inhabituels ou apparition de signes supplémentaires: fièvre, vomissements;
  • céphalalgie ressemblant à une "explosion";
  • maux de tête accompagnés de fonctions visuelles altérées: voile devant les yeux, mouches, obscurité, discours incohérent, engourdissement dans la bouche, faiblesse des membres;
  • «Inaction» des analgésiques après leur utilisation;
  • fièvre subfébrile;
  • bâillonnement fréquent;
  • une augmentation soudaine des spasmes pendant l'effort;
  • tension, douleur des muscles de l'arrière de la tête.

De tels symptômes peuvent indiquer la présence de pathologies dangereuses telles que les accidents vasculaires cérébraux, la méningite ou l'encéphalite. Dans cette situation, vous devez rechercher d'urgence une aide médicale, appelez l'équipe d'ambulance.

Premiers secours pour une condition pathologique

La douleur de tir dans la tempe droite est un signe dangereux; quand elle apparaît, il est préférable de consulter immédiatement un médecin pour établir la cause du syndrome. Si un inconfort désagréable est enduré pendant une longue période, de graves déficiences visuelles et auditives peuvent se développer. Altération possible de l'état psychologique du patient.

Avec des spasmes intenses dans la tempe de gauche, un coup de «matière grise» est possible. Lorsqu'un fort lumbago apparaît dans la tête, il faut surveiller leur fréquence et leur durée. Si la douleur est de nature ponctuelle et n'est pas accompagnée de symptômes supplémentaires, les mesures suivantes peuvent être prises:

  1. Lorsque le temple vibre, il vaut mieux se promener le long de la rue, se garer ou bien aérer la pièce.
  2. Lavez-vous à l'eau fraîche, prenez une douche.
  3. Effectuer un massage au temple.
  4. Réduisez l'intensité lumineuse, éliminez les sons parasites.
  5. Détendez-vous, dormez bien.
  6. Prenez un anesthésique.

Si le patient est sûr que les spasmes de la tempe gauche sont le résultat d'un syndrome de la gueule de bois ou d'un rhume, vous pouvez boire un médicament qui réduit l'intensité des symptômes désagréables des ARVI ou de la grippe. Parfois, il est recommandé d'utiliser des recettes de médecine traditionnelle qui aident à éliminer l'œdème vasculaire et à nourrir la «matière grise» avec des vitamines, des micro-éléments.

Lorsque le temple vibre immédiatement après avoir mangé, il est nécessaire d'étudier attentivement la composition de la nourriture. Si les aliments provoquent une gêne désagréable, il est recommandé de les éliminer de l'alimentation. Si vous avez besoin d'acheter des plats cuisinés, il est préférable de privilégier les produits de boulangerie, les salades et les tartes..

Caractéristiques de la thérapie complexe du syndrome

En fonction du type de pathologie ayant provoqué l'apparition de spasmes dans l'hémisphère gauche de la tête, le médecin prescrit un traitement approprié. Le traitement d'un état pathologique peut inclure la prise des médicaments suivants:

  • les sorbants;
  • si la tempe vibre, les médicaments aideront à éliminer l'œdème vasculaire;
  • médicaments anti-inflammatoires;
  • si le temple fait mal, des pilules antipyrétiques sont prescrites;
  • médicaments sédatifs ayant un effet sédatif;
  • médicaments antibactériens.

Un traitement complet peut inclure des crèmes chauffantes si des spasmes apparaissent en raison d'une exposition prolongée au froid ou aux courants d'air. La physiothérapie est également souvent prescrite, notamment:

  1. Bains de guérison.
  2. Enveloppes avec de la boue spéciale.
  3. Si le temple fait mal, un cours de massages est montré.
  4. Bûcheron électrique.
  5. Magnétothérapie.
  6. Traitement d'acupuncture.

Lorsque les maux de tête dans la tempe gauche sont le résultat d'un surmenage, d'un régime alimentaire rigide ou d'un abus alimentaire, une personne doit changer son alimentation et son mode de vie pour éliminer les facteurs pathologiques qui provoquent un malaise.

Mesures préventives du syndrome

Pour vous débarrasser de l'inconfort désagréable, vous devez suivre le bon régime: dormez suffisamment, mangez bien, ne vous surchargez pas de travail et de stress mental, promenez-vous au grand air. Parfois, suivre ces conseils simples suffit pour éviter d'utiliser des médicaments puissants..

S'il tire sur la tempe gauche, les recommandations suivantes vous aideront:

  • après une dure journée de travail, il est bon de prendre un bain relaxant ou d'effectuer des traitements à l'eau pour les pieds;
  • en cas de spasmes sévères provoqués par le VSD ou de fortes fluctuations de la pression artérielle, un effet de massage ponctuel sur les mains, le cou, la tête aidera à rétablir la circulation sanguine;
  • si le temple fait constamment mal, vous ne devez manger que des aliments sains: prenez toujours le petit-déjeuner, buvez 200 ml d'eau à jeun en 30 minutes, mangez une pomme verte;
  • il est recommandé d'inclure dans le régime de la viande maigre, des céréales, du poisson de mer et du fromage cottage, des fruits et légumes frais, des produits de boulangerie à base de céréales;
  • les patients souffrant de spasmes temporaux fréquents sont invités à consommer des jus de fruits naturels, du kéfir;
  • en cas de mal de tête, il faut abandonner les assaisonnements, diverses épices, le sucre, le remplacer par du miel naturel, limiter la consommation de sel.

Les nutritionnistes pour la douleur dans les tempes droite ou gauche recommandent d'utiliser de la choucroute au moins 150 grammes, ainsi que des cassis (cuillère à soupe) et un produit apicole à l'huile végétale.

Lorsque les premiers symptômes d'inconfort désagréable apparaissent, vous devez immédiatement consulter un médecin et subir un examen complet. Cela semble être un phénomène simple, cela peut cacher une maladie grave..

Lorsque le temple fait mal, la qualité de vie diminue, le ton et l'énergie sont perdus. Les vaisseaux sont constamment «attaqués», la quantité requise de nutriments, d'oligo-éléments et d'oxygène ne pénètre pas dans le cerveau. Le patient est diagnostiqué avec des problèmes avec le système musculo-squelettique. Si vous ne commencez pas le traitement, les conséquences d'un état pathologique peuvent être assez dangereuses..

Comme un pic frappant au temple. Quelles maladies causent des maux de tête

Lequel de nous n'a pas mal à la tête? Chaque personne a eu un mal de tête au moins une fois dans sa vie. Pressant, ennuyeux, terne, douloureux... N'importe quoi. Et quelqu'un lutte avec cette douleur toute sa vie.

Menace cachée

«Comme un pivert martelant dans le temple», les patients se plaignent généralement au cabinet du médecin. Selon les statistiques, 70% des personnes qui demandent de l'aide médicale pour un mal de tête se plaignent d'inconfort dans la tempe gauche.

Mais même ce grand chiffre ne reflète pas la plénitude de l'image, car il n'est pas toujours le cas qu'une tête "douloureuse" devienne la raison d'une visite chez un médecin. La plupart des gens ont du mal avec des «moyens improvisés» - décoctions à base de plantes, douches chaudes, massage. Ou ils avalent des analgésiques par poignées et essaient de bien dormir. Parfois, cela fonctionne, et parfois cela ne fait qu'empirer avec l'automédication..

«Il existe de nombreuses sources de douleur», explique le neurologue Alexei Samarin. - Elle peut être provoquée par un stress banal, un manque de sommeil, une ostéochondrose, ou une carence dans l'organisme en certains oligo-éléments (potassium, cuivre, magnésium). Dans le même temps, un mal de tête peut être le résultat d'une maladie très grave. Alors tu ne peux pas la sous-estimer ".

Whisky en vue

Les médecins distinguent plusieurs types de maux de tête. L'un des plus courants est les coups ou les douleurs dans les tempes. Ici, les informations sur le degré d'intensité et la fréquence d'occurrence sont importantes. Sur la base de ces données, vous pouvez déterminer presque immédiatement le degré de danger..

Par exemple, si la douleur apparaît soudainement, la santé est en grave danger. Si le "pic" frappe périodiquement aux tempes, alors, très probablement, la maladie est chronique et ne constitue pas une menace pour la vie.

En général, il existe une quarantaine de maux dans lesquels les sensations douloureuses sont localisées dans la région de la tête. La migraine est la plus courante. Elle se caractérise par une douleur très sensible dans une partie de la tête, concentrée dans les tempes..

La durée de ces crises est d'une demi-heure à plusieurs jours, et si la migraine n'est pas traitée, le cas peut se terminer par un accident vasculaire cérébral. Le plus souvent, cette maladie tourmente les femmes..

Mais les migraines ne sont pas la seule raison pour laquelle les gens avalent des analgésiques. Les soi-disant douleurs de tension sont très courantes. Ils peuvent être provoqués par des troubles du travail, un effort physique, le stress, la dépression, une scoliose vertébrale et même simplement une position inconfortable. Le tonus des muscles des épaules, du cou, du visage augmente, l'apport sanguin aux muscles s'aggrave, ce qui entraîne une inflammation. Les muscles font mal et la douleur est projetée sur la région de la tête.

Beaucoup ont probablement éprouvé des douleurs «groupées», lorsque la tête semble être exposée à de nombreuses crises douloureuses. Ils peuvent démarrer de manière inattendue et durer de 15 minutes à plusieurs heures, s'atténuer et s'intensifier à nouveau. De telles attaques peuvent être répétées jusqu'à huit fois par jour. C'est une condition extrêmement douloureuse. La personne se couvre de sueur, son visage gonfle, la paupière peut tomber. Dans de tels cas, vous ne pouvez pas vous passer d'une assistance médicale..

Avec des lésions intracrâniennes de nature infectieuse (méningite, encéphalite), une douleur aiguë survient également, irradiant vers la tempe.

La tête fait également mal à cause de l'inflammation du nerf trijumeau. Avec cette maladie, ça fait mal à une personne d'avaler, de parler, de rire.

Il est impossible de lister toutes les causes des maux de tête dans un seul article. Il est important de comprendre que la tête ne fait pas que mal. Il vaut mieux jouer la sécurité et consulter un médecin, car un diagnostic précoce de la maladie est la clé d'un traitement réussi.

Au fait

Les causes graves de maux de tête ne peuvent pas être éliminées par elles-mêmes. Mais vous pouvez essayer de vous faciliter la tâche. Certains remèdes populaires et massages y contribueront..

Par exemple, dans le cas d'une exacerbation de la migraine, les terminaisons nerveuses de la région cervicale sont pincées. La douleur dans la tête est accompagnée de bruit. Le massage aide à soulager cette sensation. Détendez votre cou et vos épaules. Humidifiez la zone à masser avec de l'huile d'olive ou de l'huile de tournesol. Avec vos doigts, pétrissez doucement votre cou, en le laissant tomber sur vos épaules. Cette partie de la procédure prend 5 à 15 minutes..

Puis massez doucement l'acupression. Commencez par les temples. Puis déplacez-vous vers la zone située entre les sourcils et l'arête du nez. Puis déplacez-vous vers l'arrière de la tête et des oreillettes.

Cette partie du massage dure 15 à 20 minutes. À ce moment, la circulation sanguine est stimulée, les spasmes diminuent, la tension est soulagée. Le soulagement vient instantanément.

Pendant la procédure, vous pouvez frotter de l'huile d'olive infusée de fleurs de camomille sur la peau. Une telle solution est en cours de préparation pendant 2 semaines. 0,5 l d'huile est mélangé avec 5 cuillères à soupe de la plante. Le produit résultant a des propriétés anti-inflammatoires..

Aide à faire face aux maux de tête et aux compresses. Par exemple, une compresse froide stimule la circulation sanguine. Des glaçons sont disposés sur le front et les tempes. Vous pouvez utiliser des légumes surgelés à la place..

Des compresses chaudes dilatent les vaisseaux sanguins. Un coussin chauffant est utilisé comme "appareil de chauffage". Il est appliqué à l'arrière de la tête. Mais sans consulter un médecin, il vaut mieux ne pas faire de telles compresses..

Pourquoi un mal de tête dans la région du temple: causes et méthodes de traitement

Une journée bien remplie, la fatigue, les longs vols provoquent des douleurs dans les tempes. Son apparition est associée à une dystonie végétative-vasculaire, des blessures, des infections. Il est souvent caractérisé comme pulsant, pressant. Simultanément à des sensations douloureuses dans les tempes, des nausées, des tensions dans les yeux, du bruit dans la tête apparaissent.

Douleur dans les tempes

La région temporale est définie comme la partie de la tête située entre la région frontale et l'oreille. La peau ici est fine, sous elle se trouvent deux muscles auriculaires et temporaux, une oreille, une veine temporale et une artère, des vaisseaux lymphatiques et une artère carotide. Elle est également riche en nerfs. Ici passe l'auriculaire et le zygomatique, les branches et le nœud du trijumeau, processus du glossopharyngien et du vague. De l'intérieur, la région temporale du cerveau s'approche du tissu osseux.

Un mal de tête dans les tempes se produit en raison du fait que lors de l'inflammation, des dommages, les récepteurs sont irrités, situés dans les tissus sous-cutanés et musculaires, les vaisseaux sanguins, le périoste, les yeux, les sinus. Il n'y a pas de terminaisons nerveuses dans les os.

Les raisons

Il existe de nombreuses raisons pour lesquelles la douleur au temple survient. Ils peuvent être externes et internes. Les raisons externes comprennent les raisons, à l'exclusion desquelles, la personne revient à la normale. Ils ne sont pas associés à des lésions organiques, et s'ils y conduisent, alors seulement après une exposition prolongée.

  1. Intoxication. La douleur survient en raison d'une intoxication par des substances toxiques contenues dans les jouets, les matériaux de décoration, les produits. Une forte odeur provoque des douleurs pressantes dans la tempe, elles se propagent au front et à l'arrière de la tête, aggravées par une irritation des yeux, des tissus du larynx et du nez. Un séjour prolongé à proximité d'une source de substances toxiques entraîne une douleur constante, une sensation d'œdème dans la tête, un trouble du système respiratoire, du cœur.
  2. Changement des conditions environnementales. Lors d'un voyage dans des lieux au climat différent, dans les hauts plateaux, lors de longs vols, des douleurs temporelles apparaissent, qui disparaissent peu après le retour à la maison. Ils sont souvent observés chez les personnes sujettes à une dystonie végétative-vasculaire ou à des pathologies vasculaires..
  3. Famine. Provoque une douleur dans la région temporelle, une faiblesse, un refus de certains aliments ou de tous les aliments.
  4. Surmenage. La pression dans les tempes apparaît comme le résultat d'une fatigue excessive, d'un stress mental sévère et de troubles du sommeil. En plus des tempes, la douleur affecte souvent le contour des yeux. Gonflement, cernes, distraction, nervosité indiquent une fatigue..
  5. Aliments. Les chips, les épices, le chocolat, les viandes fumées, les aliments à forte teneur en glutamate monosodique provoquent le développement de sensations douloureuses. Dans le même temps, un spasme des muscles faciaux peut survenir..

La liste des raisons internes est plus impressionnante. Ce sont principalement des maladies associées au cerveau.

Migraine

La maladie est de nature neurologique, elle est considérée comme primaire. Cela se produit seul et non dans le contexte d'une maladie. Certains chercheurs, cependant, l'associent à des lésions du nerf trijumeau. La douleur apparaît d'un côté, décrite comme lancinante.

Cela peut être si fort qu'une personne devient incapable de travailler, devient très irritable, léthargique, déprimée. Il ne tolère pas les sons forts, la lumière vive, préfère être dans une pièce sombre. Une intolérance à certaines odeurs peut apparaître.

La douleur augmente avec le mouvement, le surmenage, le stress, les troubles de l'alimentation, le sommeil. Souvent accompagné de nausées. L'attaque dure plusieurs jours.

Douleur de cluster

Si la migraine survient plus souvent chez les femmes, alors la douleur en grappes - chez les hommes. Il n'y a pas de prérequis anatomiques et physiologiques pour cela. Parfois, il est corrélé au décalage horaire, au tabagisme et au surpoids. Le nom vient de la nature de la douleur - il apparaît en série.

Le nombre d'attaques à court terme peut atteindre trois par jour. De plus, ils peuvent survenir plusieurs mois d'affilée. Après cela, une longue pause est possible. Durée d'une attaque de 15 à 60 minutes.

La douleur est très intense et parfois difficile à supporter. L'apparition d'une attaque est associée au fait que l'oreille est bloquée d'un côté, par exemple à gauche. Une douleur aiguë dans la tempe et derrière l'œil apparaît immédiatement. Il peut se propager au front. Les vaisseaux sanguins cassés provoquent une rougeur de la sclérotique. Des larmes apparaissent. S'il y a douleur dans la tempe gauche, le nez gonfle de ce côté, il devient difficile de respirer. Le sang se précipite sur le visage, la transpiration augmente.

Les attaques sont plus fréquentes en automne et au printemps. Une douleur intense peut conduire à des tentatives de suicide.

Douleur de stress

La douleur dans les tempes est causée par une tension prolongée du tissu musculaire du cou et de la tête, causée par une posture monotone. Une autre raison est le stress. Des douleurs de pression apparaissent des deux côtés. L'attaque dure parfois six heures.

Lorsque les muscles se fatiguent de jour en jour, la douleur devient chronique.

Hypertension artérielle

Avec une augmentation répétée de la pression artérielle à 140/90 et plus, une hypertension artérielle est diagnostiquée. Il y a un rétrécissement des vaisseaux sanguins sous l'influence de l'adrénaline, en raison de caillots sanguins, de plaques athéroscléreuses. Ils peuvent être pressés par des néoplasmes, des hématomes. Une douleur accrue dans les tempes provoque de fortes émotions, le changement climatique, la congestion, le bruit, le surmenage. Dans le même temps, des sensations douloureuses apparaissent à l'arrière de la tête, du bruit dans la tête, des troubles du sommeil, des mouches devant les yeux. La douleur est décrite comme si quelque chose appuyait sur les tempes des deux côtés.

Lire aussi sur le sujet

Souvent, la maladie se développe d'elle-même et résulte d'une dérégulation du tonus vasculaire. Dans certains cas, il apparaît comme une conséquence d'une maladie rénale, du système endocrinien, d'une blessure. La pression augmente dans le contexte de la ménopause, de la grossesse, de l'excès de poids, de l'inactivité physique.

Hypertension intracrânienne

Une augmentation de la pression dans la cavité crânienne est généralement associée à la formation d'une quantité excessive de liquide céphalo-rachidien, à des perturbations de sa circulation, à une accumulation dans certaines zones. Les néoplasmes, les hémorragies, les hématomes, les processus inflammatoires, les œdèmes conduisent à cette condition..

La douleur pressante s'accompagne de troubles de la conscience, de la vision, de la cécité temporaire, de la parésie. Parfois, des convulsions se produisent, la respiration est perturbée, la personne est malade. La douleur augmente après un long séjour en position horizontale. Propagation à d'autres parties de la tête.

L'athérosclérose

La pathologie est associée à l'apparition de plaques graisseuses sur la face interne des vaisseaux. Au fil du temps, ils conduisent à un rétrécissement des vaisseaux sanguins affectés, interférant avec la libre circulation du sang, réduisant la nutrition du cerveau.

L'intellect, la mémoire, l'attention sont altérés, des changements mentaux sont observés. Les membres deviennent froids à cause des spasmes, la peau devient pâle.

Lésion cérébrale traumatique

Lésions de l'os temporal, les commotions cérébrales entraînent des douleurs, un gonflement des tissus internes, des nausées, des pathologies de la vue et de l'audition. Elle s'accompagne de vertiges, dans les cas graves - amnésie, perte de conscience, convulsions. Il est principalement unilatéral. Si le côté droit est touché, il y a de la douleur dans la tempe droite.

L'intensité et la durée de la douleur dépendent de la gravité de la lésion. Parfois, les commotions cérébrales sont retardées et peuvent apparaître après quelques mois..

Artérite temporale

Avec cette maladie, une inflammation de l'artère, située dans la région temporale, se produit. Le plus souvent vu chez les personnes âgées. La douleur est très intense, perçante, palpitante. Il s'intensifie quand une personne parle, mâche, touche la tempe, dort. La cause principale est l'hérédité et les infections..

L'inconfort est complété par une perte d'appétit, une hyperthermie, des douleurs articulaires, une dépression, une transpiration accrue.

Angine de poitrine

La douleur dans la tempe à gauche est un signe d'angine de poitrine. Il augmente avec l'effort. Les principaux symptômes sont une gêne thoracique.

Ressenti comme une compression. La douleur donne à la mâchoire, à l'omoplate. Des brûlures d'estomac surviennent.

Maladies infectieuses

À la suite de la pénétration de bactéries ou de virus dans le corps, il est intoxiqué par les produits de l'activité vitale des micro-organismes. Dans certains cas, des douleurs dans la tête apparaissent en raison de la propagation de toxines dans le sang. Ceci, par exemple, se produit avec la grippe ou les ARVI. Dans d'autres situations, les micro-organismes se déposent sur la muqueuse du cerveau et provoquent une inflammation. Dans ce dernier cas, une méningite est diagnostiquée..

La douleur, selon la pathologie, sa gravité est douloureuse, lancinante. Les processus se déroulant directement dans le cerveau sont caractérisés par de très fortes sensations douloureuses qui conduisent à une perte de conscience.

Les symptômes supplémentaires sont des nausées, des douleurs musculaires, une forte fièvre et des étourdissements. Les processus inflammatoires sévères, aggravés par des pathologies supplémentaires, s'accompagnent de convulsions.

Maladies ORL

Avec la forme avancée de la sinusite, la douleur est enregistrée au front et aux tempes. Ils sont décrits comme pulsants, intenses, unilatéraux. Avec l'inflammation à gauche, la douleur survient dans la tempe gauche. Il est impossible de les éliminer avec des analgésiques..

Au fil du temps, ils se propagent à la région occipitale, au visage. Provoqué par la pression des cavités sinusales gonflées et remplies de pus. Augmenté lors de la flexion. La maladie s'accompagne d'un nez qui coule, d'une faiblesse. La voix devient nasillarde. Le patient décrit un trouble de l'odorat.

Le mal de tête temporal provoque une otite moyenne. Ses symptômes sont une forte fièvre, une gêne lors de la pression sur l'oreille, une congestion, un écoulement de pus et une déficience auditive. Avec l'inflammation de l'oreille droite, la tempe droite fait mal.

Névralgie

La compression, l'inflammation endommage le nerf trijumeau. Le processus s'accompagne d'une douleur intense, d'un lumbago. A le caractère d'attaques aiguës qui surviennent soudainement, durent quelques secondes et se répètent après un certain temps. Les attaques se produisent plusieurs fois par jour, il arrive que leur nombre atteigne une centaine.

Les tempes ne font mal que d'un côté - si le nerf affecté est à droite, la tempe du côté droit fait mal. Il se transmet aux yeux, aux joues. Pendant l'attaque, le patient ne peut rien faire. Dans certains cas, le nerf comprimé provoque un spasme du muscle facial..

Lire aussi sur le sujet

Phéochromocytome de la glande surrénale

Le néoplasme est situé à l'intérieur ou sur les glandes surrénales. Augmente la libération d'adrénaline et de noradrénaline - hormones qui provoquent la vasoconstriction, augmentent la pression artérielle et accélèrent la fréquence cardiaque.

Le résultat est une douleur lancinante à l'arrière de la tête et des tempes. Elle s'accompagne de nausées, d'une peau pâle, de crampes musculaires du mollet et de panique. La durée de l'épisode initial peut aller jusqu'à deux heures, à la fin, les symptômes disparaissent.

Trouble de l'articulation temporo-mandibulaire

Les maladies de l'articulation, qui régule le travail de la mâchoire inférieure, comprennent les traumatismes, les troubles dégénératifs, le remplissage inapproprié, l'inflammation et la malocclusion. Dans ce cas, la douleur apparaît dans les tempes, à l'arrière de la tête, irradie vers les oreilles, les omoplates et les épaules, principalement d'un côté. La tempe gauche de la tête fait mal lorsque l'articulation est endommagée de ce côté.

Lorsque vous essayez de bouger votre mâchoire, un clic apparaît. Les patients grincent souvent des dents, serrent la mâchoire. Son ouverture totale est limitée. Un gonflement et une rougeur apparaissent dans la zone articulaire.

Symptômes

Un mal de tête dans les tempes arrive rarement seul. Habituellement, il est complété par des nausées, une faiblesse, des douleurs dans une autre partie de la tête, une insomnie, des larmes, une salivation accrue. La tête tourne, un son apparaît dans la tête, les doigts s'engourdissent.

Les patients notent des troubles de la mémoire et de l'odorat, des pieds et des mains froids. Les douleurs sont souvent accompagnées d'allergies.

Diagnostique

La détermination de la raison pour laquelle la douleur temporelle survient est basée sur des données provenant de tests sanguins et d'examens instrumentaux.

Les indicateurs d'analyse générale vous permettent de voir les signes d'inflammation, de maladies infectieuses, d'anémie. Les données biochimiques indiquent des signes d'athérosclérose, d'artérite temporale et de maladies rénales qui provoquent une hypertension. Le coagulogramme vous permet de détecter les caractéristiques du processus de coagulation sanguine, ce qui nous permet de conclure sur le risque de thrombose, d'hémorragie.

Les méthodes de diagnostic instrumentales comprennent:

  1. Radiographie. Il est effectué principalement pour exclure l'inflammation dans les sinus du nez, les blessures, les néoplasmes.
  2. IRM. Les données obtenues permettent de voir et d'évaluer la structure du cerveau, la densité tissulaire, la présence de tumeurs, la nécrose, les hématomes, la thrombose et l'état des vaisseaux sanguins. Peut être utilisé pour les jeunes enfants et les femmes enceintes. Les bébés sont réalisés sous anesthésie générale.
  3. CT scan. À la suite d'une étude couche par couche, une image plane ou volumétrique est obtenue, ce qui permet de détecter une inflammation, des tumeurs, des hémorragies. L'étude aide à voir les néoplasmes, le schéma vasculaire, les caractéristiques des os du crâne, les membranes cérébrales, les traumatismes, les hématomes.
  4. Angiographie. Il s'agit d'un type spécial de radiographie avec l'introduction d'un agent de contraste, qui vous permet de voir le schéma des vaisseaux sanguins, l'anévrisme, l'expansion.
  5. Échographie de la tête. Selon les résultats de l'étude, les lésions organiques sont évaluées, les violations de la forme, de la taille des vaisseaux sanguins et des parties individuelles du cerveau sont identifiées.
  6. Électroencéphalographie. Indique des signes d'épilepsie.
  7. Ponction lombaire. Le spécialiste prélève un échantillon de liquide céphalo-rachidien, analyse les changements de composition, évalue la pression intracrânienne.
  8. Surveillance de la pression artérielle. Pour clarifier le diagnostic d'hypertension artérielle ou d'hypotension, une surveillance quotidienne de la pression à l'aide d'un capteur spécial est affichée.

Si une augmentation de la pression intracrânienne est suspectée, une consultation d'un ophtalmologiste est recommandée. L'apparition simultanée de douleurs dans l'articulation et la tempe nécessite une visite chez le dentiste. Hypertension artérielle suspectée, phéochromocytome surrénalien - une indication pour la visite d'un néphrologue.

Premiers secours

Pour soulager les douleurs dans les tempes, il est recommandé de s'allonger au calme, de préférence dans une pièce où la lumière du soleil ne pénètre pas. Vous pouvez vous masser dans la zone de la fosse temporale. Il suffit d'appuyer ses doigts sur celui de droite en cas de douleur dans la tempe droite, pendant 10 secondes, ou d'effectuer de légers mouvements circulaires. Les mêmes mouvements sont exécutés de l'autre côté. Le thé à la camomille vous aidera à vous calmer.

Il est recommandé d'appliquer une compresse froide sur les tempes, et après quelques minutes une compresse chaude.

Traitement

Vous pouvez soulager un mal de tête ponctuel en prenant un analgésique, par exemple, Nurofen, Aspirin, Paracetamol. Cependant, en cas de douleur persistante et croissante, le traitement doit être prescrit par un médecin en fonction des résultats du diagnostic..

Des médicaments, de la physiothérapie, des méthodes folkloriques, des massages sont utilisés. Pour les pathologies vasculaires sévères, les tumeurs, une intervention chirurgicale est effectuée.

À la maison, l'utilisation de l'aromathérapie aide. L'huile de lavande est frottée dans le whisky, inhalée. Il peut être utilisé pour faire des bains.

Conclusion

Les maux de tête dans la zone du temple sont causés par diverses maladies, ils augmentent avec le surmenage et le stress mental. Fournit de l'inconfort, perturbe la capacité de travailler. Ses manifestations uniques sont éliminées avec des médicaments anesthésiques. Si la douleur est persistante, s'intensifie, accompagnée de nausées, d'évanouissements, il est nécessaire de consulter un médecin pour déterminer le diagnostic et le traitement.