Principal > Sclérose

Une douleur lancinante dans la tête est-elle dangereuse??

Le mal de tête de tir a un nom spécial - cranialgie. La condition n'est jamais considérée comme une maladie indépendante, c'est toujours un symptôme de pathologie organique ou systémique. Indépendamment de l'emplacement, de la gravité et de la fréquence d'apparition, le symptôme ne peut être considéré comme une norme physiologique. S'il commence à tirer dans la tête, il est nécessaire de consulter d'urgence un médecin, de subir un diagnostic détaillé et de commencer un traitement spécialisé le plus rapidement possible..

  1. Quelles sont les causes des maux de tête
  2. Localisation de la douleur
  3. Mal de tête en grappe
  4. Migraine
  5. La névralgie du trijumeau
  6. Commotion cérébrale
  7. Altération du métabolisme des sels de calcium
  8. Ostéochondrose cervicale
  9. Arthrose
  10. Maladies de la colonne vertébrale
  11. Tumeur
  12. Saignement intracrânien
  13. Méthodes de traitement des coups de tête
  14. Médicament
  15. Physiothérapie
  16. Physiothérapie
  17. Massage

Quelles sont les causes des maux de tête

La douleur lancinante dans la tête est une conséquence de lésions des nerfs périphériques du crâne ou du cou. Souvent, il a une localisation spécifique, se manifeste de manière inattendue sous la forme d'impulsions, sans stimuler le corps. Le plus souvent, la douleur intense est unilatérale et résulte de blessures à la tête ou d'une inflammation. Par la nature du symptôme, son emplacement, la liste des symptômes supplémentaires, on peut soupçonner un diagnostic préliminaire.

Localisation de la douleur

La cranialgie est un symptôme assez spécifique dont l'apparition ne peut être ignorée. Même dans les cas où cela ne se produit que de temps en temps, il est préférable d'établir la cause du problème..

Un mal de tête fulgurant distrait de la vie quotidienne et avec le temps peut se transformer en crises douloureuses prolongées.

Le type de localisation des sensations nous permet de faire un diagnostic préalable:

  • dans la zone frontale - tire plus souvent du côté droit et indique la défaite de l'une des terminaisons nerveuses ou de l'ensemble du maillage. La douleur survient brutalement ou en appuyant sur la zone située au-dessus du sourcil correspondant. Il est provoqué par l'hypothermie ou être dans un courant d'air;
  • dans les tempes - dans le côté gauche de la tête, la douleur survient rarement. Le symptôme peut indiquer une pathologie de l'artère temporale, du nerf trijumeau, de l'articulation temporo-mandibulaire, le développement de l'ostéochondrose. La douleur apparaît de manière inattendue, augmente avec la mastication de nourriture ou tout impact sur le site. Dans certains cas, appuyer sur un point problématique apporte un soulagement;
  • dans la couronne de la tête - en raison de l'accumulation de terminaisons nerveuses, la douleur lancinante peut avoir une origine différente. Le plus souvent, cela indique la présence de processus pathologiques dans la colonne cervicale. Le symptôme est soudain, peut apparaître et disparaître brusquement, se développe parfois en une attaque prolongée;
  • à l'arrière de la tête - résultat d'un traumatisme, d'une ostéochondrose, d'une exposition au froid ou aux courants d'air, d'une posture inconfortable pendant le travail ou le sommeil. La douleur survient derrière l'oreille à gauche ou à droite, à l'arrière de la tête, du cou ou du haut du dos. Aggravé par les mouvements de la tête;
  • emplacement du visage - indique une inflammation du nerf trijumeau, peut être complétée par un engourdissement de certaines parties du visage;
  • la douleur venant de l'intérieur est un symptôme sévère qui se produit dans l'hémisphère gauche ou droit et indique la présence d'un foyer d'inflammation. La pathologie peut affecter l'oreille ou les nerfs optiques;
  • pousse dans la tête du côté gauche ou droit - une autre manifestation de la névralgie du trijumeau. Dans ce cas, il existe une forte probabilité d'un processus chronique ou infectieux dans la partie faciale du crâne. Le tableau clinique est complété par des névroses, insomnie, dépression.

Les processus pathologiques du crâne sont extrêmement dangereux pour la santé et la vie humaines, même dans les cas où le cerveau n'est pas affecté. En raison du réseau dense de vaisseaux sanguins et de terminaisons nerveuses, tout processus inflammatoire ou hypoxie tissulaire peut entraîner une diminution de la fonctionnalité du système nerveux central.

Quelle est la cause derrière l'oreille? Découvrez-le dans cet article.

Mal de tête en grappe

Les crises se produisent en séries de 2 à 10 par jour, d'une durée de 15 minutes à une heure. Cela continue pendant plusieurs jours ou semaines, après quoi une période prolongée de rémission commence. La maladie se caractérise par une apparition soudaine, une douleur lancinante à l'arrière de la tête, irradiant vers le globe oculaire. Les sensations sont si atroces qu'une personne n'est pas capable de faire les activités quotidiennes. L'oreille peut être bloquée avant l'apparition des symptômes.

En savoir plus sur la douleur de cluster ici.

Migraine

Cette maladie se caractérise par des douleurs pulsatiles unilatérales, parfois accompagnées de coups dans la tête, le cou et le haut du dos. Avant l'attaque, des précurseurs sous forme d'aura peuvent apparaître. Les symptômes sont aggravés par une lumière vive, des odeurs fortes ou des sons forts.

En savoir plus sur les migraines avec aura dans cet article..

La névralgie du trijumeau

Le plus souvent, les douleurs lancinantes dans la tête sont le résultat de dommages à la structure du nerf trijumeau. Cela se produit dans le contexte de l'hypothermie, rester dans un courant d'air, emplacement inapproprié des vaisseaux cérébraux, croissance de tumeurs, lésions des tissus infectieux.

Un lumbago est observé dans la moitié du crâne; la manifestation symétrique du symptôme est rare. L'attaque dure de 10 secondes à 2 minutes.

Commotion cérébrale

L'apparition d'un lumbago dans la tête après une blessure est caractéristique du tableau clinique d'une commotion cérébrale. Les douleurs sont complétées par des nausées et des vomissements, des étourdissements et une perte de conscience à court terme est possible. Après la restauration des fonctions des organes, le symptôme passera de lui-même..

Apprenez à détecter une commotion cérébrale chez un enfant ici.

Altération du métabolisme des sels de calcium

Les échecs des processus métaboliques entraînent la formation de dépôts de sel dans les articulations et la colonne vertébrale. Cela réduit la fonctionnalité des systèmes et conduit au développement de processus inflammatoires. En conséquence, le patient est abattu dans les zones touchées et donné à la tête.

Ostéochondrose cervicale

En pathologie, il y a un mal de tête fulgurant dans la couronne et à l'arrière de la tête. Chez les patients, il y a un craquement en tournant la tête, un engourdissement des doigts peut être observé. Les symptômes s'aggravent vers la fin de la journée ou après avoir été dans une position inconfortable pendant une longue période.

Arthrose

L'amincissement du cartilage dans la zone de l'articulation intermaxillaire conduit à une diminution de la fonctionnalité de la formation. Au stade initial de l'arthrose, le mouvement de la mâchoire inférieure s'accompagne de cliquetis et de craquements. Une fois que la maladie a progressé à un nouveau niveau, des symptômes plus graves sont ajoutés. En mâchant de la nourriture, en parlant ou en riant, une douleur apparaît qui frappe littéralement la tête. Le patient note une perte auditive, un engourdissement de l'appareil de la mâchoire, une asymétrie faciale.

Maladies de la colonne vertébrale

Les blessures, abcès, hernies et autres lésions pathologiques de la colonne vertébrale peuvent provoquer une douleur intense. Le lumbago peut se propager dans tout le corps, y compris dans la tête. Le tableau clinique dépend du type de lésion du système nerveux central.

Tumeur

Lors de la formation et de la croissance d'une tumeur, le lumbago dans la tête peut être périodique, systématique ou constant. Ils surviennent à la suite de la compression des tissus par une nouvelle formation. Dans le cas du cancer, des effets négatifs supplémentaires sont exercés par les toxines libérées par le conglomérat..

Saignement intracrânien

La rupture des vaisseaux à l'intérieur du crâne entraîne la libération de sang et la formation d'un hématome. Les signes de la maladie peuvent apparaître plusieurs heures ou jours après la blessure.

Le patient développe un mal de tête, une somnolence et une apathie alors qu'il est encore conscient. À mesure que le volume de l'hématome et de la stase veineuse augmente, le tableau est complété par une augmentation des symptômes, de l'anxiété, des nausées et des vomissements..

Méthodes de traitement des coups de tête

La liste des procédures thérapeutiques pour la cranialgie est établie par le médecin, sur la base du diagnostic. Il n'y a pas de remède universel au problème. Essayer de se débarrasser du symptôme par vous-même peut aggraver les choses, il vaut donc mieux ne pas le risquer.

Médicament

Une pathologie aiguë est traitée dans un hôpital. En fonction des causes de la céphalée de tir, le patient peut se voir prescrire des antibiotiques, des AINS, des vitamines, des nootropiques et des tranquillisants sous forme de comprimés ou d'injections. Lorsque l'ostéochondrose est activement utilisé onguents "Finalgon", "Fastum Gel", "Diklak". En cas d'attaque inattendue et prononcée, le syndrome douloureux est éliminé par «Novocain» ou «Lidocaïne».

Vous pouvez en savoir plus sur les médicaments contre la céphalalgie ici.

Physiothérapie

La chaleur et d'autres procédures locales aident bien avec les coups de tête. Dans un environnement hospitalier, l'électrophorèse, l'UHF, le courant galvanique et la magnétothérapie sont activement utilisés. À la maison, avec l'autorisation d'un médecin, vous pouvez utiliser des compresses chauffantes, des bains chauds. Selon les indications, l'acupuncture est autorisée, mais elle doit être effectuée par un agent de santé expérimenté.

Physiothérapie

Des exercices rachidiens simples sont utilisés pour traiter et prévenir les causes des maux de tête lancinants. Les manipulations visent à renforcer le corset musculaire, à aligner la posture et à normaliser le flux sanguin dans la colonne cervicale. La liste des actions doit être convenue avec le médecin de la thérapie par l'exercice afin de ne pas nuire au corps affaibli.

Massage

Le développement des tissus mous aide bien aux processus pathologiques superficiels. Un effet ponctuel sur les zones biologiquement actives soulage rapidement la douleur. Pour obtenir le résultat souhaité, utilisez vos doigts pour masser les arcades sourcilières, la ligne entre les sourcils, de l'arête du nez à l'endroit de la pousse des cheveux et des tempes. Le résultat sera fixé en caressant la couronne vers le cou. Pour améliorer l'effet du massage, il est recommandé d'utiliser des huiles essentielles.

Apprenez à faire de l'acupression ici.

Sensations de tir dans la tête, apparaissant de manière inattendue pour la première fois et ne disparaissant pas après la prise d'un analgésique - une indication pour une visite urgente chez le médecin. Si l'état du patient s'accompagne d'une perte de conscience, d'évanouissements, de vomissements abondants ou d'attaques douloureuses, vous devez appeler une ambulance et ne pas essayer de faire face aux symptômes par vous-même..

Tir de douleur dans la tête du côté droit: causes et traitement

Le principal Maux de tête et migraines Maux de tête Douleur lancinante dans la tête du côté droit: causes et traitement

La douleur lancinante dans la tête est un symptôme qui survient souvent chez les patients présentant divers processus pathologiques. Il est impossible de considérer cette manifestation comme une maladie distincte. Par conséquent, si un symptôme survient, vous devriez consulter un médecin et subir un examen. Cela permettra un diagnostic et un traitement approprié..

La nature des sensations et leur localisation

Les céphalées de tir sont des épisodes paroxystiques de sensations désagréables qui peuvent être localisées à la fois sur le côté gauche et sur le côté droit de la tête. La douleur peut être donnée à d'autres zones - cou, épaules, orbites.

Le plus souvent, le symptôme est aigu, survient soudainement ou est provoqué par divers stimuli externes. Cependant, la douleur peut aussi être chronique. Cette condition se manifeste par des crises prolongées de 10 heures ou plus, dans lesquelles l'inconfort dans la tête persiste en permanence et aggrave considérablement la qualité de vie du patient..

Raisons principales

Les causes les plus courantes de maux de tête de tir incluent:

  1. Névrite et névralgie - lésions nerveuses, qui se manifestent par de vives douleurs lancinantes. Leur apparition est basée sur la compression des terminaisons nerveuses et des racines, ce qui entraîne une forte détérioration de l'état du patient.
  2. Les pathologies de la colonne vertébrale (ostéochondrose, hernies vertébrales) sont des conditions accompagnées d'un clampage des artères qui fournissent du sang et des nutriments au tissu cérébral. Dans le contexte de ce processus, une ischémie d'organe se produit, qui se manifeste par une douleur à la tête..
  3. L'arthrite de l'articulation temporo-mandibulaire est une autre lésion de la structure osseuse, qui provoque également des troubles circulatoires dans le cerveau et contribue à l'apparition du syndrome douloureux.
  4. La commotion cérébrale est une affection caractérisée par une céphalée lancinante associée à des nausées, des vomissements et d'autres signes de lésions du système nerveux.
  5. La migraine est un type particulier de trouble qui est plus fréquent chez les femmes. Cette condition se manifeste par un mal de tête unilatéral aigu qui dure plusieurs heures, voire plusieurs jours..
  6. Les otites moyennes sont des maladies courantes qui provoquent une inflammation de l'oreille interne et moyenne. L'un des symptômes de cette pathologie est une douleur intense dans le conduit auditif, qui tire dans la tête..
  7. Lésions dentaires - pulpite et autres maladies graves qui provoquent une douleur intense. Dans le même temps, les sensations peuvent être localisées non seulement dans la zone de la dent modifiée, mais également irradier vers la tête, ce qui rend difficile le diagnostic de la maladie.

Les maux de tête lancinants surviennent beaucoup moins souvent en raison de lésions plus graves de la tête et du système nerveux. Parmi eux figurent les pathologies vasculaires (accidents vasculaires cérébraux et accidents ischémiques transitoires), ainsi que les kystes et les néoplasmes dans le tissu cérébral..

Symptômes associés

En plus de tirer des maux de tête, le patient peut éprouver d'autres symptômes caractéristiques, selon le spectre desquels les médecins supposent le diagnostic du patient..

Les manifestations non spécifiques incluent un engourdissement des extrémités, indiquant la pathologie du système nerveux périphérique. La présence de troubles articulaires de la colonne vertébrale est indiquée par une douleur intense dans le cou, associée à un resserrement en tournant la tête. Parfois, les patients peuvent avoir une mobilité réduite dans la colonne cervicale, tout mouvement est impossible en raison de la contracture et de l'arthrite.

En présence d'une inflammation périphérique, le patient développe des symptômes correspondants. Si la cause du développement du tableau clinique est une otite moyenne, il s'agira d'une perte auditive et d'une douleur intense dans le conduit auditif. Dans le cas de pulpite et d'autres maladies dentaires, le patient développe de graves maux de dents, d'autres symptômes sont une sensibilité accrue aux effets thermiques, des saignements des gencives, etc..

Avec des pathologies plus graves du cerveau (tumeurs, kystes, blessures), les maux de tête s'accompagnent d'une forte détérioration de l'état du système nerveux, qui peut se manifester par les symptômes suivants:

  1. Symptômes oculaires (nystagmus, strabisme, paralysie du regard);
  2. Violation des expressions faciales, spasme des muscles à mâcher;
  3. Convulsions;
  4. Parésie et paralysie des membres;
  5. Troubles respiratoires;
  6. Diminution de la coordination des mouvements, changements de démarche, incapacité à bouger les muscles avec précision.

Les violations énumérées indiquent de graves dommages au système nerveux. Lorsqu'elles apparaissent, il est nécessaire d'hospitaliser d'urgence le patient afin d'arrêter la maladie avant le développement de complications irréversibles sévères.

Diagnostique

Le premier rendez-vous d'un patient souffrant de maux de tête est effectué par un médecin généraliste. Il demande au visiteur quand la douleur est apparue, à quelle fréquence les épisodes se produisent, où les sensations désagréables sont localisées et où elles sont données. Le patient doit se souvenir de ce qui déclenche ou aggrave les symptômes. Ceci est important pour établir la nature de la douleur..

Après l'examen initial et l'examen, le thérapeute décide des autres tactiques de prise en charge du patient. S'il y a des signes de dommages au système nerveux, le patient est référé à un neurologue qui effectue des tests supplémentaires. Si le patient a une douleur lancinante à la tête causée par une otite moyenne, une pulpite et d'autres troubles extérieurs au système nerveux, il est alors référé à des spécialistes spécialisés (oto-rhino-laryngologiste ou dentiste).

L'examen d'un patient par un neurologue commence par la vérification des réflexes, l'évaluation de la sensibilité, l'identification des symptômes oculaires. Le spécialiste recueille des données sur l'état du patient et prescrit des tests supplémentaires - IRM du cerveau, liquide céphalo-rachidien, radiographie de la colonne vertébrale, études des vaisseaux du cou et de la tête.

Sur la base des résultats de l'examen, un diagnostic clinique complet est établi, conformément auquel un traitement ultérieur sera effectué.

Premiers secours

Si un mal de tête soudain survient chez un patient, vous pouvez soulager une attaque par quelques méthodes simples:

  1. Appliquez une compresse chaude sur la tête - cela réduira la gravité de la névralgie;
  2. Prendre des analgésiques - les analgésiques conventionnels soulagent généralement les épisodes de migraine, les douleurs de tension et d'autres crises légères;
  3. Massage d'acupression de la région occipitale et du cou - très efficace en présence de migraine cervicale et de pathologies rachidiennes.

Il est important de comprendre que toutes ces manipulations ne font que soulager les symptômes de la maladie sans affecter la cause de son apparition. En cas de douleur fréquente, le patient doit absolument consulter un médecin pour un traitement spécialisé..

Traitement

En fonction de l'origine de la douleur lancinante, différentes méthodes peuvent être utilisées pour la traiter, chacune ayant ses propres indications. Il est recommandé d'utiliser une thérapie complexe, qui a un effet polyvalent sur la maladie, en réduisant son activité et en prévenant l'apparition de nouveaux épisodes douloureux..

Drogues

Le plus souvent, les analgésiques classiques sont utilisés pour soulager le syndrome douloureux, parmi lesquels Ketorol, Ketanov, Dexalgin, Indomethacin sont les plus efficaces. Le choix du médicament est effectué par le médecin en fonction des caractéristiques de l'état du patient et de la présence de maladies concomitantes.

Une autre méthode de soulagement de la douleur médicamenteuse est le blocage, qui consiste à administrer des anesthésiques locaux par voie sous-cutanée pour soulager la douleur. Cette méthode est souvent utilisée pour éliminer la névralgie. Pour sa mise en œuvre, des médicaments tels que la novocaïne, la lidocaïne, l'anestezine sont utilisés. Les injections sont effectuées à des points douloureux spécifiques - généralement sous l'articulation de la mâchoire, derrière l'oreille ou près de l'arcade sourcilière.

Pour améliorer l'état du système nerveux, des médicaments supplémentaires sont prescrits pour augmenter l'adaptation du patient et restaurer l'activité cérébrale. Ceux-ci comprennent les nootropiques, les adaptogènes, les vitamines B. Les médicaments de ce type sont considérés comme une méthode supplémentaire de traitement médicamenteux..

Physiothérapie

Une méthode efficace de traitement des maux de tête est la physiothérapie, qui implique l'exposition de la peau et des tissus sous-jacents à des facteurs physiques. Ce traitement est particulièrement indiqué en présence de pathologies de la colonne vertébrale. Dans ce cas, les procédures suivantes peuvent être prescrites:

  1. Exposition aux ultrasons;
  2. Thérapie avec des courants à haute fréquence;
  3. Thérapie au laser;
  4. Traitement magnétique;
  5. Ion - et électrophorèse.

Les procédures physiothérapeutiques visent à rétablir la circulation sanguine normale dans les tissus. Cela stimule le flux d'oxygène et de nutriments dans les cellules, soulageant ainsi le gonflement et l'inflammation, réduisant l'activité du processus de douleur et commençant un processus de régénération actif. La physiothérapie peut être considérée comme une méthode de traitement supplémentaire qui, associée à des médicaments, permet au patient de récupérer rapidement..

Physiothérapie

La gymnastique thérapeutique, comme la physiothérapie, est indiquée pour les pathologies de la colonne vertébrale, ainsi que pour la migraine cervicale. La mise en œuvre régulière d'ensembles spéciaux d'exercices permet aux patients de soulager rapidement les maux de tête et d'arrêter d'autres symptômes désagréables. De plus, l'utilisation d'exercices de physiothérapie vous permet de ralentir la progression du processus pathologique et de restaurer la mobilité normale de la colonne vertébrale..

Par conséquent, si une douleur intense apparaît pendant l'exercice, la gymnastique doit être arrêtée, après quoi il vaut la peine de consulter votre médecin à ce sujet..

Massage

Une méthode supplémentaire pour soulager les maux de tête est le massage. Cela peut être soit un effet à part entière sur toute la colonne vertébrale, soit des procédures locales dans la région du cou. Les patients sont invités à s'inscrire à un massage thérapeutique spécial, qui est effectué par des spécialistes spécialisés. Leur travail vous permet de soulager les spasmes des muscles paravertébraux, de réduire la probabilité de développement de contractures et d'améliorer la circulation sanguine locale. Tout cela contribue à réduire la gravité de la douleur..

En plus des procédures de massage classiques, les patients se voient également proposer des procédures spéciales d'eau - une douche circulaire, qui a un fort effet presseur sur les tissus. Son utilisation s'accompagne également d'une amélioration rapide de l'état du patient. La manipulation est particulièrement indiquée pour les patients qui doivent être prudents lors du massage de la colonne vertébrale (par exemple, en présence de hernies). Cette technique se distingue par un effet plus doux sur les tissus de la région paravertébrale..

Un massage professionnel doit être combiné avec un auto-massage. À la maison, il est conseillé aux patients de pétrir indépendamment la zone du col et la partie occipitale de la tête. L'auto-massage lors d'une crise de maux de tête est l'une des méthodes les plus rapides pour la soulager. Le flux sanguin vers le site de la procédure assure la normalisation de la circulation sanguine dans le cerveau, ce qui affecte en fait la cause de la douleur.

Conclusion

Ainsi, les maux de tête lancinants sont un symptôme important qui peut indiquer une gamme de pathologies différentes. Si un inconfort et une douleur constants apparaissent, le patient doit consulter un thérapeute ou un neurologue. Cela vous permettra d'identifier rapidement le facteur qui a déclenché l'apparition de symptômes désagréables, afin que les médecins puissent prescrire un traitement efficace..

Tir de la douleur dans la tête - méthodes de traitement de la cranialgie

Le lumbago ou une douleur lancinante dans la tête en médecine officielle est appelé cranialgie. Ce processus pathologique se développe dans le contexte de perturbations du fonctionnement du système nerveux et de la localisation des nœuds nerveux sur la tête. Le syndrome de la douleur de tir n'est pas une maladie distincte, mais un symptôme d'une maladie systémique.

p, citation de bloc 1,0,0,0,0 ->

p, citation de bloc 2,0,0,0,0 ->

Causes de la douleur lancinante dans la tête

Migraine

Cette pathologie s'accompagne de douleurs unilatérales de nature pulsatile (gauche ou droite), qui sont associées à des tirs dans la tête, le cou et le haut du dos. Avant l'apparition d'une migraine, une personne peut avoir des précurseurs sous la forme d'une aura. Le tableau clinique devient intense sous l'influence d'un éclairage vif, d'odeurs et de sons forts.

p, blockquote 3,0,0,0,0 ->

Mal de tête en grappe

Avec cette pathologie, les crises se forment en séries 2 à 10 fois par jour, d'une durée de 15 minutes à 1 heure. Ce phénomène dure 2-3 semaines, puis cède la place à une période de rémission prolongée.

p, blockquote 4,0,0,0,0 ->

Le mal de tête en grappe apparaît soudainement, accompagné d'un lumbago à l'arrière de la tête, irradiant vers le globe oculaire. Cette symptomatologie est très douloureuse, à la suite de laquelle une personne n'est pas capable de s'engager pleinement dans les affaires ordinaires. Avant l'apparition d'un mal de tête en grappe, une personne reste parfois coincée dans une oreille.

p, blockquote 5,0,0,0,0 ->

Commotion cérébrale

Les coups de tête se produisent souvent chez une personne qui a déjà subi un traumatisme tel qu'une commotion cérébrale. Le syndrome douloureux s'accompagne des symptômes suivants:

p, blockquote 6,0,0,0,0 ->

  • la nausée;
  • vomissement;
  • vertiges;
  • évanouissement à court terme.

Dès que les fonctions de l'organe sont rétablies, les symptômes désagréables disparaissent d'eux-mêmes sans traitement..

p, blockquote 7,0,1,0,0 ->

Pression intracrânienne

Des sensations de tir dans les tempes sont possibles avec une pression intracrânienne accrue. La nature et le type des symptômes dépendent du degré d'influence du liquide céphalo-rachidien sur le tissu cérébral. Avec une forme sévère de pathologie, les signes suivants sont possibles:

p, blockquote 8,0,0,0,0 ->

  • convulsions;
  • vertiges;
  • vomissement;
  • la nausée.

Infection de l'oreille

Le processus inflammatoire dans les organes de l'audition entraîne un lumbago dans la tête et des lésions de l'os temporal. Le coupable de la douleur est l'otite moyenne purulente.

p, citation de bloc 9,0,0,0,0 ->

La névralgie du trijumeau

Dans cette maladie, le lumbago est observé principalement dans la moitié du crâne. La durée de l'attaque varie de 10 secondes à 2 minutes. Le développement symétrique d'un symptôme est extrêmement rare..

p, blockquote 10,0,0,0,0 ->

Troubles vertébraux

Le syndrome de la douleur se forme dans le contexte de la compression des nerfs spinaux. La douleur est unilatérale et lancinante, irradiant vers l'arrière de la tête, les parties temporales et les lobes frontaux. Les principales raisons de son développement sont les maladies suivantes:

p, citation de bloc 11,0,0,0,0 ->

  • ostéochondrose;
  • hernie intervertébrale;
  • saillie des disques;
  • spondylose cervicale.

p, blockquote 12,0,0,0,0 ->

Ostéochondrose cervicale

Cette affection est caractérisée par un mal de tête fulgurant dans la région de la couronne et de l'occiput. Les patients se plaignent d'un resserrement qui se produit en tournant la tête, d'un engourdissement des doigts. L'intensité du tableau clinique augmente en fin de journée ou après un long séjour dans une position inconfortable.

p, blockquote 13,0,0,0,0 ->

Arthrose

Avec cette maladie, le cartilage de l'articulation intermaxillaire devient plus mince, ce qui entraîne une diminution de la fonctionnalité de la formation. L'arthrose au stade initial du développement conduit au développement de symptômes tels que le clic et la rouille lorsque la mâchoire inférieure bouge. Dès que le processus pathologique est passé à un nouveau niveau, le patient développe des symptômes plus graves:

p, blockquote 14,1,0,0,0 ->

  • en mangeant ou en parlant, la douleur qui irradie à la tête inquiète;
  • perte auditive;
  • l'appareil de la mâchoire devient engourdi;
  • le visage devient asymétrique.

Arthrite

Cette maladie est caractérisée par un dysfonctionnement de l'articulation temporo-mandibulaire. Dans ce cas, le patient ressent une douleur similaire à une migraine. Les personnes âgées peuvent souffrir d'arthrite temporale, qui se caractérise par une inflammation vasculaire, un anévrisme de l'artère carotide, provoquant un lumbago dans les tempes et à l'arrière de la tête.

p, blockquote 15,0,0,0,0 ->

Tumeur

Avec la formation et la croissance d'un néoplasme, une douleur lancinante dans la tête survient par périodes ou prend un caractère permanent. Elle inquiète une personne en raison de la compression des tissus par une tumeur. Si le néoplasme est cancéreux, les toxines libérées par le conglomérat ont un effet négatif.

p, blockquote 16,0,0,0,0 ->

Altération du métabolisme des sels de calcium

L'échec des processus métaboliques affecte la formation de dépôts de sel dans les articulations et la colonne vertébrale. Cela réduit l'efficacité des systèmes et provoque le développement de processus inflammatoires. Le patient se plaint de lumbago dans les zones touchées et la tête.

p, blockquote 17,0,0,0,0 ->

Diagnostiquer la cranialgie

Pour éliminer un mal de tête de tir, il est nécessaire de déterminer ce qui a conduit à son développement. Vous devez d'abord consulter un thérapeute qui, après examen et livraison des tests, vous enverra pour une consultation avec des spécialistes restreints:

p, citation de bloc 18,0,0,0,0 ->

  1. Médecin ORL. Il évaluera l'état des organes auditifs et examinera la cavité nasale pour exclure les maladies infectieuses.
  2. Vertébrologue. Il vérifie l'état de la colonne vertébrale pour exclure l'ostéochondrose cervicale.
  3. Neurologue. Le médecin effectue un examen du cerveau afin d'exclure les maladies dangereuses et les inflammations.

Si l'un des processus pathologiques ci-dessus a été détecté, le patient devra subir un diagnostic de la tête et du col de l'utérus:

p, blockquote 19,0,0,0,0 ->

  • IRM;
  • Radiographie;
  • Ultrason.

Méthodes de traitement des coups de tête

Pilules

Les maladies aiguës accompagnées de douleurs intenses doivent être traitées dans un hôpital. Si la cause de la cranialgie est une infection bactérienne, ces médicaments sont efficaces:

p, blockquote 20,0,0,0,0 ->

  1. Antibiotiques: Ampiox, Ceftriaxone, Zitrox. Ils peuvent être administrés sous forme de pilules ou d'injections.
  2. Médicaments anti-inflammatoires: indométacine, ibuprofène, diclofénac.
  3. Médicaments combinés à effet anesthésique: Spazgo, Spazmalgon.
  4. Complexe de vitamine B sous forme d'injections.

Si le lumbago dans la tête est causé par une névrite et une tension musculaire, ces remèdes sont efficaces:

p, citation de bloc 21,0,0,1,0 ->

  1. Médicaments nootropes et neuroprotecteurs sous forme d'injections et de comprimés: Actovegin, Thiocetam, Cortexin, Piracetam.
  2. Tranquillisants: Tozepam, Phenazepam.

Pour le traitement de l'ostéochondrose, des pommades contenant des composants non stéroïdiens sont introduites dans la thérapie:

p, blockquote 22,0,0,0,0 ->

  • Gel Fastum;
  • Diklak;
  • Finalgon.

Des exercices physiques simples pour la colonne vertébrale sont indiqués pour éliminer les causes du développement du lumbago dans la tête et leur prévention. Toutes les procédures visent à renforcer le corset musculaire, à obtenir une posture uniforme et à normaliser le flux sanguin dans la colonne cervicale. Un ensemble d'exercices est prescrit par un médecin, mais dans la pratique, les suivants sont le plus souvent utilisés:

p, blockquote 23,0,0,0,0 ->

  1. Prenez une position horizontale, les jambes droites, les bras le long du corps. Levez la tête et restez dans cette position pendant 3 à 7 secondes. Répétez les exercices 1 à 3 fois.
  2. Placez vos mains sur vos épaules et effectuez des mouvements circulaires dans un sens puis dans l'autre 4 fois. Répétez les exercices 2-3 fois.
  3. Mettez vos mains le long du corps, fermez vos jambes au niveau des genoux, commencez à marcher en position couchée. Effectuez 30 secondes, faites 2 à 4 répétitions.
  4. Mettez vos mains le long du corps, puis inspirez et prenez-les par les côtés, pendant que vous expirez, tirez vos genoux vers votre poitrine sans lever la tête. Répétez les exercices 4 à 6 fois.

Massage

Avec l'aide du massage, vous pouvez travailler les tissus mous dans les processus pathologiques superficiels. Grâce à un effet ponctuel sur les zones biologiquement actives, il est possible d'arrêter rapidement la douleur. Pour obtenir le maximum de résultat, vous devez masser les crêtes sourcilières, la ligne entre les sourcils de l'arête du nez à l'endroit de la croissance des cheveux, ainsi que les tempes du bout des doigts. Caresser la couronne de la tête aidera à renforcer le massage, si vous vous déplacez vers le cou. Les huiles essentielles aideront à améliorer l'effet de la procédure:

p, citation de bloc 24,0,0,0,0 ->

  • bois de santal;
  • lavande;
  • bois de rose.

Physiothérapie

La physiothérapie est efficace pour tirer la douleur dans la tête. Dans des conditions stationnaires, les procédures suivantes sont prescrites:

p, citation de bloc 25,0,0,0,0 ->

  • électrophorèse;
  • UHF;
  • courant galvanique;
  • magnétothérapie.

À la maison, avec l'autorisation d'un médecin, des compresses chauffantes, des bains chauds sont autorisés. Selon les indications, le médecin peut prescrire de l'acupuncture.

p, citation 26,0,0,0,0 ->

La prévention

Pour éviter un mal de tête, il est nécessaire de suivre des règles simples qui ne permettront pas le développement du syndrome douloureux:

p, blockquote 27,0,0,0,0 ->

  1. Massage de la tête ou exercice.
  2. Aérez la pièce plus souvent pour éviter les problèmes vasculaires.
  3. Les odeurs piquantes qui mènent au lumbago sans raison sont indésirables.
  4. Révisez votre alimentation, ajoutez des fruits et légumes frais.

p, blockquote 28,0,0,0,0 -> p, blockquote 29,0,0,0,1 ->

La cranialgie est un symptôme dangereux qui peut signaler une pathologie grave. Seuls les diagnostics et les traitements modernes permettront d'éviter l'apparition de complications graves, et le respect de la prévention est une excellente garantie du développement de symptômes désagréables..

Pourquoi il y a une douleur lancinante dans la tête

Une sensation comme si une balle dans la tête survient soudainement. La douleur affecte des points individuels, et parfois elle capture des zones entières, vous empêchant de travailler, d'étudier et de faire les tâches ménagères. La lumière vive, les sons forts provoquent une irritation, augmentent la douleur. Si la douleur est trop intense, il n'y a pas d'autre issue que d'appeler une ambulance. Selon les données de l'ICD, environ 70% de la population mondiale ont ressenti des sensations similaires au moins une fois dans leur vie. Un problème similaire peut dépasser un adulte et un enfant.

Caractéristique

Une douleur lancinante dans la tête, ou cranialgie, survient soudainement, sans aucun facteur provoquant évident. Ce n'est pas une maladie idiopathique, elle se manifeste comme le signe d'une pathologie particulière. Il se caractérise par les caractéristiques suivantes:

  1. Apparition soudaine et soudaine sous la forme d'une impulsion douloureuse. La durée de l'attaque est de quelques secondes à 10 heures. Les tirs dans la tête sont constants.
  2. La douleur est très intense, aggravée par les mouvements oculaires. C'est similaire au sentiment qu'une cloche bat dans le crâne, au contraire, cela peut être superficiel. Il est impossible de toucher la zone douloureuse. Les analgésiques n'aident pas.
  3. Le lumbago est localisé principalement dans la partie temporo-occipitale, parfois il irradie vers le cou. Lorsque vous appuyez sur les points de déclenchement, de nouvelles attaques se produisent.
  4. La douleur est accompagnée de vomissements. La température peut monter à 37,5 ° C, vomissements.
  5. Douleur aiguë dans la région cervicale, haut du dos.
  6. Se sentir comme si quelque chose tirait dans les oreilles, des contractions, des bruits forts provoquent une irritation.
  7. Rire, tousser, même mâcher de la nourriture ou se démaquiller par une femme donne l'impression que quelque chose frappe, tire dans la tête.
  8. Engourdissement des membres. Les bras et les jambes tirent, ils font mal.
  9. Démarche oscillante.
  10. Changements dans les traits de personnalité. Une personne est souvent nerveuse, devient irritable, tendue. Rien ne le touche, il ne fait attention qu'à ses sentiments.
  11. Avec des apparitions fréquentes, l'intellect, la mémoire en souffre, parfois le patient ne se souvient pas du code PIN, des numéros de téléphone.

Les raisons

La douleur de tir est causée par divers troubles.

Des pathologies de la colonne vertébrale telles que l'ostéochondrose, la hernie intervertébrale, la protrusion, la spondylose cervicale, les blessures entraînent une compression des racines de la fibre nerveuse rachidienne et, finalement, l'apparition de douleurs.

Avec une névrite du trijumeau, une névralgie post-traumatique, des lésions des processus glossopharyngiens, une polyneuropathie toxique, des dommages ou une compression des processus périphériques se produisent. La douleur est localisée sur le site de la lésion. C'est de nature impulsive. Dure de 2 secondes à plusieurs minutes.

Lorsque des pathologies telles qu'un anévrisme, un hématome, un kyste, des tumeurs malignes, une ostéomyélite de la région de la mâchoire, une lésion cérébrale traumatique se produisent près des ganglions végétatifs, une compression et une inflammation des fibres nerveuses se produisent.

Des sensations douloureuses apparaissent également sous l'influence de troubles infectieux des organes de l'audition et de l'odorat tels que l'otite moyenne purulente, la sinusite, la sinusite.

Localisation

Habituellement, la douleur est unilatérale, tire dans la tête du côté droit ou gauche dans l'une de ses zones.

  1. La douleur frontale survient principalement dans l'hémisphère droit à la suite de dommages aux processus faciaux ou trijumeaux. Il survient le plus souvent après un courant d'air ou une hypothermie. Apparaît involontairement ou à la suite d'une pression sur un point situé au-dessus du sourcil.
  2. Il tire la tête dans la zone temporale, généralement à la suite de lésions de l'artère du même nom, de l'articulation temporo-mandibulaire, du processus trijumeau ou de l'ostéochondrose. Apparaît moins fréquemment dans la zone gauche du temple. La douleur survient spontanément, non associée à une hypothermie ou des courants d'air. Peut frapper avec un toucher léger. Dans certains cas, si vous cliquez sur un point douloureux, il disparaît. Souvent accompagné de nausées, de vertiges. Elle poursuit le patient la nuit, l'empêchant de dormir. Mal contrôlé par la drogue.
  3. La douleur est ressentie dans la région pariétale, elle peut survenir et disparaître de manière inattendue, se transformer en une attaque qui dure longtemps. Cela est dû au fait que diverses terminaisons nerveuses sont situées dans cette zone. Les causes sont des pathologies des régions cervicales de la colonne vertébrale.
  4. Le sentiment de tirer à l'arrière de la tête se produit lorsque les processus nerveux occipitaux sont endommagés après une marche dans un courant d'air, avec une ostéochondrose, des lésions des vertèbres cervicales, une hypothermie, une posture inconfortable pendant le sommeil. La douleur s'intensifie et semble se contracter en tournant, en se pliant. Il est bilatéral et peut aller à la région cervicale, aux épaules, reflété dans l'oreille.
  5. En raison de la défaite de la branche du trijumeau, une douleur apparaît au milieu et au bas du visage, ou des pousses dans la tête du côté gauche ou droit. Dans les cas graves, il s'accompagne d'un engourdissement de certaines zones du visage dans la zone touchée des fibres nerveuses, d'insomnie, de névroses.
  6. Une douleur interne de tir apparaît dans la lésion de la fibre nerveuse menant au nez et à l'oreille. S'il ne tire que derrière l'oreille, le soupçon repose sur la défaite des ganglions lymphatiques locaux. Dans certains cas, cette douleur est transférée à l'arrière de la tête..

Diagnostique

L'apparition de douleurs impulsives de tir est associée à divers facteurs, et si elles ne sont pas détectées et si les mesures nécessaires ne sont pas prises, l'état du patient peut rapidement se détériorer. Par conséquent, à la première apparition d'une telle douleur, vous devriez consulter un thérapeute. Il clarifiera les caractéristiques de la douleur, l'emplacement, les signes supplémentaires, les conditions d'occurrence. En fonction de la symptomatologie, il donnera une référence pour consulter des spécialistes restreints afin de déterminer exactement pourquoi la douleur est apparue.

L'oto-rhino-laryngologiste procédera à un examen approfondi de la cavité nasale et des organes auditifs pour la présence de sinusite, sinusite, otite moyenne.

Le neurologue clarifiera les symptômes, vérifiera les réflexes. Prescrit une étude du cerveau pour exclure les tumeurs, y compris malignes, kystes, hématomes.

Le verterbrologiste examine la colonne cervicale et, en cas de suspicion d'ostéochondrose, de hernie, de protrusion ou de déplacement des vertèbres, prescrira des examens appropriés.

Dans la plupart des cas, le patient subit en outre un diagnostic par ultrasons, une radiographie, une imagerie par résonance magnétique ou une tomodensitométrie. Dans les situations où il y a un soupçon de pathologie vasculaire, une angiographie est prescrite.

Traitement

Le principe principal de la thérapie est de soulager la douleur et d'éliminer la pathologie sous-jacente. Toutes les mesures thérapeutiques sont prescrites uniquement par un médecin sur la base d'un diagnostic établi. L'auto-traitement n'est pas autorisé. Sans une connaissance approfondie de l'anatomie et des fonctions de base du système nerveux et du système musculo-squelettique, vous pouvez vous blesser.

Premiers secours

À la maison, si une aide professionnelle n'est pas disponible, vous pouvez soulager la douleur comme suit:

  • effectuer un léger massage sur le côté du front, sur l'arête du nez, à l'aide d'huiles essentielles de girofle, d'eucalyptus ou de baume «Star»;
  • appliquer une compresse sèche de sel de table chauffé dans une poêle à frire au point de douleur pendant 15 minutes;
  • préparer l'inhalation avec des huiles de citron, d'arbre à thé, d'eucalyptus ou de citron;
  • faire une compresse avec 1 part de Dimexidine et 1 part de Novocaïne;
  • appliquer un œuf dur chaud sur la zone touchée.

Thérapie médicamenteuse

Dans la plupart des cas, en cas de douleurs lancinantes constantes ou prolongées, le patient est placé dans un hôpital sous la surveillance constante d'un médecin..

Si la douleur est causée par une névrite ou des spasmes musculaires, le patient reçoit des médicaments nootropes sous forme d'injections ou de comprimés. Cortexin, Actovegin, Piracetam ou Thiocetam sont prescrits. De plus, les tranquillisants sont utilisés pour soulager les peurs, l'anxiété, par exemple le phénazépam ou le tazépam.

Avec la nature infectieuse de la douleur, des médicaments antibactériens tels que Ampiox, Zitrox ou Ceftriaxone sont prescrits sous forme de comprimés ou sous forme d'injections. Assurez-vous de connecter des anti-inflammatoires non stéroïdiens - le diclofénac, l'indométacine, l'ibuprofène et le complexe de vitamines du groupe B, qui renforce le système nerveux. Le médecin prescrit des anti-inflammatoires qui peuvent également soulager la douleur - Spazmalgon, Spazgan, Spazgo.

L'ostéochondrose est traitée avec des pommades non stéroïdiennes. Ils utilisent Fastum Gel, Finalgon, Kapsikam, Diklak. Des injections de Rumalon sont administrées pour restaurer le cartilage.

Physiothérapie

Les médicaments sont complétés par la physiothérapie.

L'électrophorèse agit directement sur les zones à problèmes. Un courant électrique constant est fourni en combinaison avec l'administration de médicaments. Il soulage l'enflure et la douleur, détend les muscles et apaise. La majeure partie du médicament administré est d'abord retenue dans la peau et les zones sous-cutanées et seulement après une journée entre dans la circulation sanguine. L'effet retardé permet un effet à long terme du médicament. Sous l'influence du courant, des brûlures, des picotements peuvent survenir.

Le principe principal du fonctionnement UHF est les champs électromagnétiques des ondes ultra-haute fréquence. La chaleur est appliquée au point douloureux. Ainsi, le gonflement est supprimé, l'intensité de la douleur diminue. L'UHF a également un effet anti-inflammatoire.

La magnétothérapie implique l'exposition de la zone touchée aux champs magnétiques. Il soulage la douleur et l'enflure, apaise et détend. Cependant, cette méthode n'est pas prescrite pour les tumeurs, la grossesse et si le patient a une pression artérielle élevée.

La thérapie au laser utilise des faisceaux infrarouges et rouges. L'infrarouge pénètre jusqu'à une profondeur des tissus mous jusqu'à 8 cm, les tissus osseux - de 1,2 cm La profondeur de pénétration du rouge est de 2 mm. Le rayonnement réduit la douleur, a un effet anti-inflammatoire et améliore la circulation sanguine. Dans ce cas, l'effet est sur la zone enflammée, les zones individuelles de la colonne vertébrale ou le faisceau nerveux.

Une méthode irremplaçable utilisée pour tirer des douleurs est le massage. L'effet est utilisé sur la région cervicale, ainsi que sur des points spéciaux de la tête situés derrière, sur les côtés et sur la couronne. Le massage de la colonne vertébrale est effectué uniquement par un spécialiste. Le massage d'acupression est disponible pour le patient lui-même. Jusqu'à 2-3 fois par jour, vous pouvez facilement masser les crêtes sourcilières, une ligne conditionnelle d'en haut de la frontière du front à l'arête du nez et de celui-ci sur le côté.

Une douche circulaire est essentiellement un type de massage. Les jets d'eau affectent la peau, les tissus sous-cutanés, les tissus musculaires.

Avec des lésions de la colonne vertébrale, la réalisation d'exercices physiques spéciaux est indiquée. Leur complexe, leur fréquence et leur durée ne sont déterminés que par un médecin. La thérapie par l'exercice vise à renforcer le corset musculaire, à restaurer la posture et la circulation sanguine normale.

ethnoscience

Des méthodes alternatives peuvent être utilisées sur recommandation d'un médecin..

La nuit, vous pouvez préparer une compresse de feuilles de géranium. Pour ce faire, versez 250 ml d'eau sur plusieurs feuilles et faites cuire au bain-marie pendant une demi-heure. Trempez un morceau de gaze dans le bouillon obtenu, puis attachez-le à la zone douloureuse.

Râper la racine de raifort, l'envelopper dans une étamine et mettre là où ça fait mal. Vous pouvez également le laisser pendant la nuit. Le matin, assurez-vous que le vent et le froid ne touchent pas le point sensible.

Pour un usage interne, les décoctions sont préparées à partir de menthe poivrée. Versez une cuillère à soupe de plantes pré-hachées avec de l'eau bouillante et laissez reposer une heure dans un endroit chaud. Vous pouvez ajouter du miel au bouillon. Buvez un verre de bouillon 2-3 fois. Il aide également bien avec l'angine, la pharyngite, d'autres maux de gorge, la grippe, les névroses, l'insomnie.

La prévention

L'utilisation de certaines mesures préventives réduira l'intensité, réduira la fréquence des manifestations douloureuses et éliminera le besoin d'être constamment traité:

  1. Vous devez interrompre toute activité pendant quelques minutes pour faire un léger massage ou faire de l'exercice.
  2. L'espace de vie et le lieu de travail doivent être régulièrement ventilés.
  3. Il est important de suivre les principes d'une bonne nutrition, de manger des légumes, des fruits.
  4. Par temps froid, essayez d'éviter l'hypothermie, assurez-vous que les oreilles, la région cervicale ne sont pas soufflées, évitez les rhumes.

Les douleurs de tir ne sont pas une pathologie indépendante. Un diagnostic approfondi permettra au médecin d'identifier ce qui a déclenché son apparition et de déterminer les tactiques de traitement. Avec l'auto-traitement, le risque de complications est élevé. Des mesures préventives simples évitent de tirer des maux de tête.

Comment se débarrasser de la douleur lancinante dans la tête?

La plupart des habitants modernes des grandes et petites villes, qui travaillent constamment en mode non-stop, ne font presque pas attention aux maux de tête, surtout s'ils peuvent être soulagés avec une pilule..

Mais les coups de tête ne sont pas seulement un inconfort ou un signe de fatigue..

Les neurologues mettent en garde: une vive douleur lancinante dans la tête, ou cranialgie, indique la présence de dysfonctionnements graves du système nerveux. Le site pour femmes "Beautiful and Successful" de cet article expliquera à ses lecteurs quelles maladies se manifestent par le lumbago, comment soulager une telle douleur et comment traiter les maladies qui la provoquent.

Qu'est-ce que la cranialgie et quelles sont ses vraies causes?

Une douleur aiguë et crampe dans la tête, irradiant vers le cou ou l'épaule, est communément appelée lumbago. Une attaque d'une telle douleur peut durer de 10 secondes à plusieurs heures, s'intensifiant au moindre mouvement de la tête. Souvent, le lumbago est accompagné de nausées et de vomissements..

La cause principale du lumbago est divers troubles des terminaisons nerveuses périphériques. À leur tour, ces troubles peuvent survenir en raison d'un traumatisme ou d'une inflammation..

Les raisons qui causent un mal de tête comprennent:

  1. Troubles de la colonne vertébrale dans lesquels les nerfs spinaux sont comprimés. Ceci, par exemple, se produit avec l'ostéochondrose, la spondylose cervicale, la protrusion des disques et la hernie intervertébrale.
  2. Maladies survenant dans le contexte d'un dysfonctionnement des nerfs périphériques: névralgie causée par diverses blessures; polyneuropathie causée par un empoisonnement chronique; inflammation aiguë du nerf trijumeau.
  3. Maladies des organes de perception. Avec des pathologies telles que l'otite moyenne purulente, la sinusite, la sinusite, etc., les fibres nerveuses situées dans la tête sont endommagées. Par conséquent, un lumbago aigu apparaît - des impulsions caractéristiques précisément des maladies neurologiques.
  4. Processus inflammatoires localisés à proximité des ramifications nerveuses. Une vive douleur lancinante dans la tête peut signaler divers néoplasmes dans la tête, anévrismes, ostéomyélite.

Parfois, la cranialgie est causée par une hypothermie banale. Dans ce cas, elle apparaît littéralement un jour ou deux après avoir marché dans le vent froid..

Il peut y avoir de nombreuses raisons de tirer dans la tête. La nature de la douleur aidera à découvrir l'étiologie spécifique de la maladie..

  • Le lumbago qui apparaît au-dessus du sourcil droit est probablement le résultat d'un courant d'air. Avec une telle pathologie, la douleur peut s'intensifier après tout contact..
  • Des douleurs de tir dans les tempes à gauche et à droite peuvent indiquer une ostéochondrose cervicale. Habituellement, avec une telle pathologie, le lumbago ne s'accompagne ni de nausées ni de vomissements, et le syndrome douloureux diminue avec un effet de massage sur la colonne vertébrale dans la zone cervicale.
  • Les impulsions de tir dans la couronne de la tête sont une manifestation d'une sorte de pathologie localisée au centre même du crâne. Souvent, ce symptôme apparaît après une lésion cérébrale traumatique..
  • La douleur lancinante à l'arrière de la tête est une affection, très probablement causée par une ostéochondrose, une spondylose ou une hernie discale. Le symptôme s'aggrave généralement lors de l'inclinaison ou de la rotation de la tête.
  • Le mal de dos derrière les oreilles, pire en parlant et en mâchant, peut indiquer une mauvaise dent. Si une douleur aiguë apparaît sur la droite, c'est de ce côté qu'il faut rechercher des caries. La douleur de tir à gauche, respectivement, indique qu'il y a un problème de dent sur le côté gauche.
  • Des douleurs de tir à droite ou à gauche, irradiant vers l'arrière de la tête et des oreilles, peuvent survenir en raison d'une otite moyenne.

Partout où elle apparaît, une douleur dans la tête avec un lumbago empêche une personne de vivre normalement. Il doit être combattu avec.

Traitement de la douleur lancinante dans la tête

Étant donné que la douleur lancinante dans la tête peut avoir diverses causes, seul un neurologue peut prescrire un schéma thérapeutique pour un tel symptôme. Afin de poser un diagnostic précis, il doit effectuer une série d'examens. Souvent, il est impossible d'établir la cause exacte des coups de tête sans une tomodensitométrie du cerveau. Et ça prend du temps.

Bien entendu, avant que la pathologie à l'origine des impulsions de tir ne soit éliminée, le patient doit bénéficier d'une assistance temporaire qui soulagera son état. Les mesures suivantes peuvent réduire l'intensité du syndrome douloureux:

  1. Acupression. Avec le lumbago à court terme, les points biologiquement actifs peuvent être utilisés comme mécanisme naturel naturel pour soulager les spasmes.
  2. Compresse sèche chaude ou pommade chauffante. La chaleur aidera également à soulager les spasmes. Cependant, vous ne devez en aucun cas utiliser une compresse chauffante en présence d'un processus inflammatoire.Par conséquent, seul un médecin peut prescrire une telle procédure..
  3. Parfois, une serviette humide enroulée autour de la tête aide à soulager un mal de tête aigu..
  4. Prendre des analgésiques. L'aspirine, l'analgine, la baralgine, le spazmalgon, etc., aident à soulager la douleur lancinante..

Une douleur aiguë et lancinante dans la tête à gauche ou à droite peut survenir avec des néoplasmes, qui ne peuvent être enlevés que chirurgicalement. Le traitement chirurgical est également indiqué pour certaines formes d'ostéochondrose et de hernie intervertébrale..

Dans d'autres cas, en fonction de la cause spécifique du traumatisme crânien, le traitement principal peut comprendre les directions suivantes:

  • Physiothérapie. La physiothérapie joue un rôle très important dans le traitement des traumatismes crâniens causés par divers problèmes de la colonne vertébrale. Il aide à réduire la douleur, à éliminer l'inflammation, à soulager les spasmes et à accélérer la régénération des tissus. Les procédures utilisées pour traiter les douleurs lancinantes dans la tête comprennent l'électrophorèse, l'UHF, la thérapie au laser, la magnétothérapie, l'iontophorèse, etc..
  • Prendre des anti-inflammatoires non stéroïdiens, qui comprennent le Nimesil, le Diclofénac, l'Indométacine, etc. Ces médicaments sont prescrits lorsque la cause de la douleur est un processus inflammatoire.
  • Prendre des antibiotiques. En cas de suspicion d'otite moyenne ou d'une autre maladie inflammatoire, le neurologue envoie le patient atteint de cranialgie à l'ORL. Si la douleur lancinante dans la tête est le résultat d'un processus inflammatoire dans les organes de la perception - dans l'oreille, le nez, la langue, les yeux, des antibiotiques sont nécessairement prescrits pour l'éliminer: amoxicilline, Ampiox, céphalosporines, etc..
  • Prendre des médicaments neuroprotecteurs et nootropes. Ceux-ci incluent Piracetam, Actovegin, etc. Les médicaments de ces groupes sont prescrits pour le lumbago causé par diverses névralgies, névrite, spasmes musculaires. En plus d'eux, dans de tels cas, la douleur lancinante est traitée avec des tranquillisants (Phenozepam, Tozepam, etc.).
  • Prendre des vitamines B, car elles ont un effet bénéfique sur l'état du système nerveux central et sur le cerveau.
  • Bains de guérison et massage à l'eau. L'eau chaude détend et améliore la circulation sanguine, de sorte que les procédures à l'eau aident à se débarrasser du lumbago de presque toutes les étiologies, à l'exception de la douleur causée par l'inflammation.
  • Physiothérapie. Les médecins se tournent vers cette méthode de traitement de la douleur lancinante dans la tête lorsqu'un patient a des maladies de la colonne vertébrale..

Plus tôt le traitement de la douleur à la tête, exprimée par un lumbago, est commencé, plus il donnera des résultats facilement et rapidement. Au stade initial, la cranialgie peut être traitée à domicile, mais le schéma doit être prescrit par un neurologue. Le repos est recommandé pour une personne souffrant de maux de tête sévères. Afin de ne pas provoquer l'apparition de lumbago, il doit éviter toutes sortes d'irritants sous forme de lumière vive et de sons forts, ainsi que de pièces étouffantes. Il est très important d'éviter les courants d'air..

Lors d'un traitement à domicile pour une maladie qui provoque une douleur aiguë et lancinante dans la tête, il est également recommandé de se tourner vers des méthodes thérapeutiques auxiliaires. Ainsi, par exemple, lorsque la douleur survient, vous pouvez utiliser l'aromathérapie avec des huiles relaxantes d'orange, de néroli, de basilic, de lavande, d'eucalyptus, de rose, etc. (en option, vous pouvez vous tourner vers le remède à l'ancienne - le baume «Star»); appliquer une compresse chauffante sèche avec du sel; suivre des cours de préparations à base de plantes avec de la valériane, de l'origan, de la mélisse, de l'agripaume, du millepertuis, etc..

Avec des maux de tête chroniques, vous devez essayer d'observer la douleur afin de trouver les raisons de leur apparition.

Habituellement, les facteurs qui incluent le mécanisme de l'augmentation de la douleur sont le stress, la fatigue physique, un changement brusque du climat ou simplement un changement des conditions météorologiques..

Par conséquent, les personnes sujettes aux crânialgies doivent éviter tout choc. Puisqu'il est impossible de s'assurer complètement contre eux, vous devez essayer d'être prêt pour eux: prenez périodiquement des sédatifs et des complexes de vitamines contenant des vitamines B et du magnésium, maintenez l'immunité, habillez-vous pour le temps..